Le Deal du moment : -13%
Carte cadeau Cdiscount : payez 130€ et recevez ...
Voir le deal
130 €

Partagez
 
 
 

 Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 Empty

55oc.png
Elias Wayland
J'ai 22 ans et je vis à Detroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis policier ainsi que pilote de course à mes heures perdues et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 5duf

The angry, the empty, the lonely, the tricked. We are all museums of fear.

Audacieux et persévérant, Elias est un homme qui ne recule que rarement face à l’adversité ou la difficulté pour parvenir à ses fins. Il croit à la justice. Et à l’égalité. Ses parents lui ont inculqué des valeurs qu’Elias chérit et s’efforce chaque jour de suivre. Seulement, son tempérament belliqueux, combiné à un sarcasme et une impétuosité incontrôlable, lui fait parfois défaut et l’écarte de temps à autre de cette voie qui lui est destinée depuis sa naissance.

Il rêve beaucoup, Elias. C’est un gamin un peu trop distrait, qui aime le calme de son esprit...autant qu’il se délecte de l’adrénaline qui court dans ses veines lorsque le danger rôde près de lui. Serviable, il aime se rendre utile, et fuit autant que possible l’impuissance. Mais on lui reproche parfois d’être sans attache, d’être trop instable, trop...solitaire. Imprévisible. Seulement, Elias est bien trop borné, et arrogant, pour changer de comportement.



Le soulagement qu’Elias ressentit aurait pu déborder de son regard, tant il était immense et véhément. Il pouvait certes remarquer que Nephtys sortit du véhicule à contre-cœur, mais au moins ne s’était-elle pas adonnée à réfuter le moindre de ses arguments, comme le policier s’y était pourtant attendu. La pression qui l’étouffait se relâcha aussitôt. Les dernières braises restantes s’évanouirent en cendres, s’envolant finalement, emportées par une brise légère. Sa colère était retombée, aussi vite qu’elle était arrivée...mais l’officier demeurait sur ses gardes. En un battement de cil, la demoiselle pouvait prendre la forme d’un chat, et filer dans les ruelles de Detroit. Mais Elias préférait croire que sa lucidité l’en empêcherait. Il referma la portière de sa voiture, la verrouilla puis, fourrant les mains dans ses poches, analysa les boutiques alentour.

“ D’accord, d’accord.”concéda-t-il, conscient que les compromis parviendraient sans doute à lui assurer un échange constructif avec la princesse. “ On va marcher un peu et voir s’il y a des boutiques de vêtements qui pourraient vous plaire.”Et, bon dieu, il espérait que Nephtys ne le contraindrait pas à faire le tour de la ville pour vêtir sa royale personne. Elias commença à marcher vers la droite, évoluant sur un trottoir où se promenaient quelques badauds pressés ou terriblement lents. Il extirpa de sa poche une boîte de cigarette puis glissa un bâtonnet entre ses lèvres, avant d’en allumer l’extrémité avec son briquet. Un nuage de fumée s’évanouit dans les airs. Son regard sondait les différents établissements qui s’alignaient sur le côté, proposant divers styles tels que des vêtements aux motifs trop floraux, des vêtements tapageurs, de luxe ou plus modeste.

“ Vous pouvez faire d’autres choses, avec votre magie ?”demanda-t-il finalement, laissant un soupçon de curiosité transparaître dans sa voix. Elias croyait difficilement aux mots qu’il venait de prononcer. L’interrogeait-il réellement sur l'étendue de ses pouvoirs ? Elle, une humaine, bien trop réelle à son goût ? Oui, étrangement, oui. Son esprit ne parvenait toujours pas à assimiler cette vérité et il savait que Ronald Hopkins se retrouvait dans le même cas que lui. Depuis toujours, la magie appartient à l’ordre de la science-fiction, de la fantaisie, de l’irréel...mais l’arrivée de Nephtys avait fracassé la vision qu’eux, simple humain, possédaient du réel...et Elias était certain que ce changement provoquerait un véritable chaos au sein de la population, si l’information venait à se propager dans le monde.




    yu18.png 48mz.png pmvt.png
    you remind them what hell looks like
    Remember what you must do when they undervalue you, when they think your softness is your weakness, when they treat your kindness like it is their advantage. You awaken every dragon, every wolf, every monster that sleeps inside of you...and you remind them what hell looks like when it wears the skin of a gentle human.+ aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 Empty

6b0691f81483a826eecf4765481b4b7a.jpg
Nephtys

de la Lignée du Serpent à Tête Bleue

J'ai 17 ans et je vis à Ankmar, capitale de mon royaume baigné de soleil. Dans la vie, je suis la princesse héritière et je m'en sors parfaitement bien. Grâce à ma lignée et à ma beauté, je suis très célèbre et je le vis très bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis une fille terriblement capricieuse et superficielle au premier abord. Mais ce n'est que la carapace que je me suis forgée pour pouvoir contrer ma solitude et la pression que je ressens au quotidien. Je suis la princesse héritière. Je n'ai pas le droit à l'erreur. Je suis une mutante et même si je ne suis pas très puissante, je peux utiliser l’énergie solaire qu’absorbe mon corps pour modifier les choses grâce à ma volonté. Le plus souvent, je revêts la forme d’un léopard géant, espèce typique de la région, non pas pour me défendre mais parce que j’adore me prélasser au soleil avec ce corps couvert de fourrure.


Nephtys se mit à marcher lentement aux côtés d'Elias tout en jetant un coup d'oeil aux vitrines et en veillant tout de même à ne pas marcher trop proche de lui. Il était hors de question qu'elle ait l'air d'avoir un rapport de près ou de loin avec ce type. Et... Par les dieux ! Tout était différent ici, même si certains systèmes ressemblaient à ceux de chez elle. Tout avait l'air de sortir d'un livre : les bâtiments, les caisse de métal qui grondaient sur les bandes noires et puantes par terre, la densité de la population, l'absence totale de nature... Nephtys était aux aguets et scrutait chaque détail de ses yeux plissés.

Jusqu'à ce qu'une sale odeur vienne perturber sa contemplation passive de Détroit. En tournant la tête, elle remarqua qu'Elias était en train de manger un petit bâton brûlant. Il avait... terriblement l'air de fumer. Là encore, les gens faisaient différemment chez elle. Mais son instinct lui disait que c'était à peu près la même chose. Son nez se plissa un peu comme pour combattre l'odeur, mais rien n'y faisait.
- Vous pouvez faire d’autres choses, avec votre magie ?
- Oui, répondit-elle sans plus en dire. Puis, elle ne put s'empêcher de râler de nouveau. C'est vraiment dégoûtant, et ça pue. Jetez ça.
Son ton sans appel ne trompait personne. Nephtys venait de royalement lui ordonner de jeter sa cigarette.



Revenir en haut Aller en bas
 
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 Empty

55oc.png
Elias Wayland
J'ai 22 ans et je vis à Detroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis policier ainsi que pilote de course à mes heures perdues et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 5duf

The angry, the empty, the lonely, the tricked. We are all museums of fear.

Audacieux et persévérant, Elias est un homme qui ne recule que rarement face à l’adversité ou la difficulté pour parvenir à ses fins. Il croit à la justice. Et à l’égalité. Ses parents lui ont inculqué des valeurs qu’Elias chérit et s’efforce chaque jour de suivre. Seulement, son tempérament belliqueux, combiné à un sarcasme et une impétuosité incontrôlable, lui fait parfois défaut et l’écarte de temps à autre de cette voie qui lui est destinée depuis sa naissance.

Il rêve beaucoup, Elias. C’est un gamin un peu trop distrait, qui aime le calme de son esprit...autant qu’il se délecte de l’adrénaline qui court dans ses veines lorsque le danger rôde près de lui. Serviable, il aime se rendre utile, et fuit autant que possible l’impuissance. Mais on lui reproche parfois d’être sans attache, d’être trop instable, trop...solitaire. Imprévisible. Seulement, Elias est bien trop borné, et arrogant, pour changer de comportement.



A défaut d’attiser sa curiosité, Nephtys attisa une seconde fois son impatience. Elias tourna la tête vers sa silhouette, alors qu’il rejouait sa phrase dans son esprit, comme s’il ne croyait pas un seul des mots prononcés par la jeune femme. Ou peut-être était-ce son timbre qui fit frétiller ses nerfs ? La dureté dans sa voix. La rudesse de son ton. L'âpreté de son ordre. Parce que c’était bien un ordre que l’étrangère venait brusquement de lui jeter à la figure, à croire qu’elle croyait réellement parler à l’un de ses...sujets. Ah, Seigneur. Nephtys possédait une personnalité aux multiples facettes, qui l’intriguait autant que cela l’irritait. L’officier inspira une grande bouffée de toxine, avant de recracher la fumée, surveillant bien que celle-ci n’atteigne pas le visage de la demoiselle. Malgré sa surprise, il gratifia Nephtys d’un sourire à mi-chemin entre froideur, malice et exaspération. “ C’est que les gens font généralement ce que vous ordonnez lorsque vous utilisez ce ton là ?”demanda-t-il, un sourcil légèrement haussé. “ Je ne jetterais pas ma cigarette. J’ai besoin de fumer, je vais faire en sorte que vous ne respirez pas la fumée.”La nicotine le détendait et son instinct lui soufflait qu’il aurait besoin d’une armée de cigarette pour contrer tous les effets de la princesse sur son être.

Lorsque la matinée s’acheva, le policier réalisa que son intuition s’était étonnamment révélée juste. Supporter Nepthys était...un véritable combat, qui le poussait à se retrancher sur lui-même pour puiser toute son énergie et sa patience. Céder à l’appel de l’abandonner quelque part avait été tentant. Oh, terriblement tentant. Mais il avait été incapable de se résoudre à cette idée, quand bien même celle-ci lui aurait évité une quantité innombrable d’ennuis. Elias s’était montré patient. Presque conciliant. Et quel ne fut pas son soulagement lorsqu’ils parvinrent enfin à lui dénicher une tenue !

Le policier avait discrètement savouré cette incroyable victoire, sans pour autant dissimuler totalement sa joie...mais lorsqu’ils arrivèrent dans l’ombre du commissariat, Elias retrouva son expression un brin austère. Hopkins avait-il trouvé...un moyen de ramener Nephtys dans son monde ? Avait-il trouvé une solution pour la sortir de la situation dans laquelle elle était empêtrée et dans laquelle elle les entraînait tous un à un ? Quoi qu’il en soit, le sergent les attendait de pied ferme sur le seuil de son cabinet lorsqu’ils pénétrèrent à l’intérieur du vaste bâtiment. Quelques policiers braquèrent leurs regards sur eux. Mais ce n’était pas Elias qu’ils contemplaient de manière aussi intense. Non. C’était la petite créature qui marchait à ses côtés ; laquelle avait enfin troqué ses vêtements tapageurs pour des habits modernes. Le sergent les accueillit par un simple hochement de tête, puis la porte se referma derrière eux.

Ronald Hopkins contourna son bureau, avant de s’installer sur son large fauteuil sombre, quittant à peine des yeux Nephtys, comme pour analyser...Dieu seul sait quoi. Comme ce matin, Elias s’asseya sur une chaise, qui grinça légèrement lorsqu’il pressa sa colonne contre le dossier. “ Bon, j’ai beaucoup réfléchi. Et j’ai eu une idée.”commença Ronald, sans préambule. Merde. Ce n’était jamais bon signe lorsque le sergent déclarait avoir une idée. Mais Elias s’abstint de tout commentaire et se garda bien de dévoiler ses sentiments. “ Mais d’abord, il faudrait que tu me parles plus en profondeur de ton pouvoir Nephtys. Tu as montré que tu pouvais te changer en chat...Est ce que tu peux faire d’autres choses ?”Les interrogations, mêlées à l’expression de Ronald, ...lui prodiguaient un mauvais pressentiment. Le regard de l’homme était fouineux. Scrutateur. Avide de découverte. Comptait-il réellement renvoyer Nephtys chez elle ? Plus Elias dévisageait son supérieur, et plus la réponse à cette question gagnait en évidence.




    yu18.png 48mz.png pmvt.png
    you remind them what hell looks like
    Remember what you must do when they undervalue you, when they think your softness is your weakness, when they treat your kindness like it is their advantage. You awaken every dragon, every wolf, every monster that sleeps inside of you...and you remind them what hell looks like when it wears the skin of a gentle human.+ aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 Empty

6b0691f81483a826eecf4765481b4b7a.jpg
Nephtys

de la Lignée du Serpent à Tête Bleue

J'ai 17 ans et je vis à Ankmar, capitale de mon royaume baigné de soleil. Dans la vie, je suis la princesse héritière et je m'en sors parfaitement bien. Grâce à ma lignée et à ma beauté, je suis très célèbre et je le vis très bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis une fille terriblement capricieuse et superficielle au premier abord. Mais ce n'est que la carapace que je me suis forgée pour pouvoir contrer ma solitude et la pression que je ressens au quotidien. Je suis la princesse héritière. Je n'ai pas le droit à l'erreur. Je suis une mutante et même si je ne suis pas très puissante, je peux utiliser l’énergie solaire qu’absorbe mon corps pour modifier les choses grâce à ma volonté. Le plus souvent, je revêts la forme d’un léopard géant, espèce typique de la région, non pas pour me défendre mais parce que j’adore me prélasser au soleil avec ce corps couvert de fourrure.


Elias était une créature irritante et complètement irrespectueuse. Ok, elle pouvait concevoir qu'elle n'ait pas exactement le même statut ici que celui qu'elle possédait chez elle. Mais il aurait pu éprouver un minimum d'attention ou de douceur pour elle ! Ce n'était pas comme si c'était compliqué ! Elle était une fleur fragile et délicate et cet imbécile trouvait intelligent de la polluer avec de la fumée. Quelle horreur... Heureusement, quand ils rentraient dans les magasins, il arrêtait. Et la vue de tous ces vêtements qui n'attendaient qu'à être essayés suffit pour lui faire momentanément oublier l'incident de la cigarette.

Ils y avaient passé littéralement des heures. Mais Nephtys s'amusait trop sur le moment pour qu'ils arrête la chasse aux vêtements de sitôt. Au final, elle avait opté pour une jupe courte, un t-shirt marrant et une veste en jean un peu large. Elle aimait bien les habits de ce royaume et ce "court" moment dans les magasins lui avait fait oublier un moment son malheur.

Puis il avait fallu rentrer voir le sergent. De retour au commissariat, Nephtys n'avait loupé aucun des regards qui s'étaient accrochés sur elle et qui, évidemment, avaient presque réussis à faire rougir son égo. Cet imbécile d'Elias ne la trouvait sûrement pas à son goût, et d'ailleurs, il ratait quelque chose, mais elle était presque sûre que tous les propriétaires de ces regards avaient un avis différent. La princesse ne cacha pas son petit sourire ravi qui finit par s'éteindre dès lors qu'ils furent rentrés dans le bureau d'Hopkins. Lui non plus ne la quittait pas des yeux. Mais au delà de son apparence, c'était autre chose qu'il semblait scruter.

Nephtys s'assit sur le siège à côté d'Elias et croisa les jambes sous sa toute nouvelle jupe, dévoilant un peu plus de sa peau caramel. Non, vraiment. Elias ne savait pas ce qu'il ratait.
- Bon, j’ai beaucoup réfléchi. Et j’ai eu une idée. Une idée. Enfin, ce n'était pas trop tôt. S'il avait la moindre piste concernant tout le mystère qui l'avait amenée ici, Nephtys était preneuse. Mais pour le moment, elle s'interdit la moindre note d'espoir. Mais d’abord, il faudrait que tu me parles plus en profondeur de ton pouvoir Nephtys. Tu as montré que tu pouvais te changer en chat...Est ce que tu peux faire d’autres choses ?
Nephtys aurait dû sentir le piège. Mais en tant que détentrice d'un égo surhumain, elle ne vit que l'attention d'Hopkins pour elle. Et les dieux savaient qu'elle adorait être sous les projecteurs. Peut-être que c'était le moment de crâner un peu, non ?
- Humm...., réfléchit-elle faussement. Je peux faire à peu près n'importe quoi, finit-elle par lui annoncer toute fière d'elle après quelque instants de silence.

La tenue de Nephtys
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 Empty

55oc.png
Elias Wayland
J'ai 22 ans et je vis à Detroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis policier ainsi que pilote de course à mes heures perdues et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 5duf

The angry, the empty, the lonely, the tricked. We are all museums of fear.

Audacieux et persévérant, Elias est un homme qui ne recule que rarement face à l’adversité ou la difficulté pour parvenir à ses fins. Il croit à la justice. Et à l’égalité. Ses parents lui ont inculqué des valeurs qu’Elias chérit et s’efforce chaque jour de suivre. Seulement, son tempérament belliqueux, combiné à un sarcasme et une impétuosité incontrôlable, lui fait parfois défaut et l’écarte de temps à autre de cette voie qui lui est destinée depuis sa naissance.

Il rêve beaucoup, Elias. C’est un gamin un peu trop distrait, qui aime le calme de son esprit...autant qu’il se délecte de l’adrénaline qui court dans ses veines lorsque le danger rôde près de lui. Serviable, il aime se rendre utile, et fuit autant que possible l’impuissance. Mais on lui reproche parfois d’être sans attache, d’être trop instable, trop...solitaire. Imprévisible. Seulement, Elias est bien trop borné, et arrogant, pour changer de comportement.



Elias ne put se retenir de lever les yeux vers le plafond. La fierté qu’il déchiffrait distinctement sur le visage de Nephtys l’amusait, un brin, parce qu’il était principalement dépité par ce manque cruel de modestie. Peut-être l’avait-on jeté de son univers ? Après tout, l’officier de police n’en serait pas étonné. Une princesse aussi arrogante ne pouvait que semer le chaos dans son royaume...il ressentit presque une once de compassion pour ses sujets. Le policier supportait difficilement une matinée en présence de la princesse, alors toute une vie ? Seigneur. Cette simple idée suffisait à faire frétiller ses nerfs. Pourtant, malgré l’animosité qu’elle lui insufflait, Elias ne parvenait que laborieusement à contempler autre chose qu’elle. Sa beauté était saisissante. De sa chevelure soyeuse, à son visage aux traits harmonieux, en passant par sa divine silhouette...Nephtys dénotait complètement dans le décor. Elias se sentait presque comme une tâche, à ses côtés. Seulement, le mépris de la demoiselle impactait douloureusement le charme qui l’entourait.

Ronald Hopkins ne se formalisait pas du comportement de la jeune femme. En revanche, une ride de contrariété apparut sur son front, signalant que les informations de Nephtys ne comblaient pas sa curiosité. Il se pencha un peu plus vers son bureau, avant de poser ses coudes sur la surface plane. Le sergent étudiait la princesse avec une intensité troublante, mais Elias se doutait qu’il ne contemplait pas seulement son joli minois. Il réfléchissait, Hopkins. L’idée qu’il avait en tête le troublait, le rendait presque...incertain, lui qui d’ordinaire ne dévoilait jamais aucun signe de faiblesse. Mais voilà qu’il avait devant lui une jeune femme dotée de pouvoirs dont il ignorait totalement l’étendue et la puissance. Il avait une ville à protéger. Des citoyens. Le taux de criminalité grimpait peu à peu à Detroit et le commissaire craignait que ce ne soit que le début d’une longue descente aux enfers. Pouvait-il prendre le risque de lâcher en total liberté une telle créature ? Non, si elle tombait entre les mauvaises mains...alors aussi mignonne et inoffensive soit-elle, Nephtys deviendrait une arme. Et ça...ça, il ne pouvait le permettre.

Ronald se redressa, lâchant un profond soupir par la même occasion. Il jeta une œillade au jeune officier, puis écrasa de nouveau Nephtys de son regard sombre. “ Que dirais-tu de travailler pour la police, petite ?”demanda-t-il soudainement, provoquant chez Elias une telle surprise, qu’il fut incapable cette fois-ci de dissimuler ses émotions. S’il n’avait eu aucun contrôle sur son corps, peut-être se serait-il étouffé avec sa propre salive tant il était éberlué par la proposition de son supérieur. Nephtys, policière ? Baliverne ! C’était la pire idée du siècle. “ Sergent, vous n’êtes pas sérieux…”Mais le regard que lui lança Hopkins ne révélait aucune trace d’amusement quelconque. Il était on ne peut plus sérieux. “ Ma proposition est tout à fait sérieuse. Si on avait plus de gens comme elle, les criminels y réfléchiraient à deux fois avant de commettre un crime.”Mais le commissaire prenait un gros risque. Un très gros risque. Car le monde entier ne tarderait pas à découvrir l’existence de la magie, si la police se mettait à utiliser les pouvoirs de Nephtys afin de parvenir à leurs objectifs. Elias considérait que l’univers n’était pas prêt, pour une telle révélation. Lui-même ne l’était pas, et acceptait difficilement ce changement, quand bien même il avait passé sa matinée avec Nephtys.




    yu18.png 48mz.png pmvt.png
    you remind them what hell looks like
    Remember what you must do when they undervalue you, when they think your softness is your weakness, when they treat your kindness like it is their advantage. You awaken every dragon, every wolf, every monster that sleeps inside of you...and you remind them what hell looks like when it wears the skin of a gentle human.+ aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 Empty

6b0691f81483a826eecf4765481b4b7a.jpg
Nephtys

de la Lignée du Serpent à Tête Bleue

J'ai 17 ans et je vis à Ankmar, capitale de mon royaume baigné de soleil. Dans la vie, je suis la princesse héritière et je m'en sors parfaitement bien. Grâce à ma lignée et à ma beauté, je suis très célèbre et je le vis très bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis une fille terriblement capricieuse et superficielle au premier abord. Mais ce n'est que la carapace que je me suis forgée pour pouvoir contrer ma solitude et la pression que je ressens au quotidien. Je suis la princesse héritière. Je n'ai pas le droit à l'erreur. Je suis une mutante et même si je ne suis pas très puissante, je peux utiliser l’énergie solaire qu’absorbe mon corps pour modifier les choses grâce à ma volonté. Le plus souvent, je revêts la forme d’un léopard géant, espèce typique de la région, non pas pour me défendre mais parce que j’adore me prélasser au soleil avec ce corps couvert de fourrure.


Elle ? Policière ? Ca voulait dire quoi exactement ? C'était comme être membre de la garde royale... ou c'était moins bien ? Nephtys ne savait pas quoi lui répondre. Elle n'allait certainement pas se rabaisser à travailler comme le commun des mortels. Elle était une princesse, la première née de Pharaon, la future élue des dieux. Quel que soit le royaume où elle se trouvait, elle ne pouvait pas perdre cette valeur. Et elle n'allait certainement pas se rabaisser au niveau de cet arrogant de policier, même s'il lui avait paru vaguement sympathique vers la fin de la matinée. Si encore elle était sa chef, peut-être. Mais son intuition lui disait que ce ne serait pas le cas.

D'un autre côté, pouvait-elle réellement dire non ? Elias ne s'occupait d'elle que parce que son chef le lui ordonnait. Et si son chef ne trouvait sa compagnie d'aucun intérêt, il ordonnerait également à Elias de la laisser toute seule. Et elle ne voulait pas que ça arrive. Elle pouvait essayer de trouver un compromis, mais c'était une option dangereuse et la princesse ne connaissait pas assez le terrain pour s'y aventurer sans récolter quelques égratignures.

Elle réfléchit en silence quelques secondes, et plus elle tournait le problème dans sa tête, plus l'offre d'Hopkins devenait séduisante. Lutter contre la criminalité, ça devait forcément être dangereux mais en même temps, tellement enivrant. On l'avait toujours empêchée de faire quoi que ce soit mais au fond d'elle même, Nephtys le savait. Elle aimait le risque et les sensations fortes. ne pas être maternées par ses servantes lui avait fait tellement de bien, à elle qui se trouvait peut-être actuellement à l'autre bout du monde. Ou même de l'univers. Il fallait bien dire qu'elle tirait un certain plaisir de cette toute nouvelle liberté, plaisir qu'elle ferait sans doute mieux d'assumer à fond...

- J'accepte. Sa réponse soudaine et fusante l'étonna tout autant que les deux hommes. Elle avait vraiment dit ça ?! Il... il fallait croire que oui. De toute façon, elle pouvait essayer puis tout arrêter si ça ne lui plaisait pas. J'accepte, répéta-t-elle plus calmement tout en décroisant et recroisant ses jambes. Elle espérait qu'elle serait sexy en uniforme, sinon elle reconsidèrerait son choix.



Revenir en haut Aller en bas
 
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 Empty

55oc.png
Elias Wayland
J'ai 22 ans et je vis à Detroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis policier ainsi que pilote de course à mes heures perdues et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 5duf

The angry, the empty, the lonely, the tricked. We are all museums of fear.

Audacieux et persévérant, Elias est un homme qui ne recule que rarement face à l’adversité ou la difficulté pour parvenir à ses fins. Il croit à la justice. Et à l’égalité. Ses parents lui ont inculqué des valeurs qu’Elias chérit et s’efforce chaque jour de suivre. Seulement, son tempérament belliqueux, combiné à un sarcasme et une impétuosité incontrôlable, lui fait parfois défaut et l’écarte de temps à autre de cette voie qui lui est destinée depuis sa naissance.

Il rêve beaucoup, Elias. C’est un gamin un peu trop distrait, qui aime le calme de son esprit...autant qu’il se délecte de l’adrénaline qui court dans ses veines lorsque le danger rôde près de lui. Serviable, il aime se rendre utile, et fuit autant que possible l’impuissance. Mais on lui reproche parfois d’être sans attache, d’être trop instable, trop...solitaire. Imprévisible. Seulement, Elias est bien trop borné, et arrogant, pour changer de comportement.



Un mois avait filé, et Elias s'interrogeait encore sur la raison qui avait poussé son supérieur à proposer à Nephtys un tel poste, mais également sur ce qui avait incité la princesse à accepter. Elle était aussi contraignante qu’une chaîne enroulée autour de ses chevilles. Des semaines plus tôt, l’officier s’était retrouvé à héberger l’étrangère dans son modeste appartement, presque vide de toute décoration. Il lui avait légué sa chambre, afin de lui éviter de dormir sur le matelas peu confortable du sofa. Il s’était évertué à être patient. Tolérant. Calme et serein. Mais seigneur, elle ne lui avait pas rendu la tâche facile...pourtant, sa présence avait apporté à son logement un brin de vie. Pas que sa solitude lui pesait...mais au moins avait-il un semblant de divertissement avec Nephtys. Et quel divertissement ! Il avait craint à mainte reprise pour son micro-onde, son four, sa plaque électrique ou encore son petit lave-vaisselle...mais ils étaient tous deux encore en vie, par un drôle de miracle.

Autour de lui, les buildings de Detroit défilaient, engloutis par l’obscurité vespérale. Des éclats lumineux ornaient les différentes façades, les réverbères diffusaient une lumière jaunâtre, brisant la noirceur qui enveloppait la ville depuis maintenant une heure. Minuit. Les rues étaient vides de toute âme. Un silence presque apaisant régnait. Seuls quelques véhicules circulaient encore sur la route. L’instant aurait pu être agréable, si Elias ne prenait pas la direction d’un recoin réputé pour son taux élevé de violence. Et s’il n'avait pas Nephtys installée sur le siège passager. Silencieux, l’officier lui jetait de temps à autre des coups d'œil, sans pour autant engager la conversation, bien trop concentré sur sa tâche. Laquelle consistait à patrouiller...tâche qui pouvait se révéler d’un ennui profond, ou d’une extrême dangerosité. Il bifurqua sur une ruelle étroite, ralentissant alors l’allure. Il gardait son regard braqué sur les trottoirs, scrutant méticuleusement la pénombre. Mais le coin semblait étonnamment calme. Trop calme. Il s’enfonça dans un long boulevard, son instinct lui soufflant que cette quiétude ne promettait rien de bon.

Un cri perçant déchira brusquement l’air. Ses mains se resserrèrent sur le volant de la voiture. Tous les sens en alerte, Elias fouillait des yeux la nuit pour espérer apercevoir la source de ce son déchirant. Le véhicule continuait d’avancer, lentement. Un deuxième hurlement retentit. Cette fois-ci, l’intensité du bruit s’était renforcée, signe qu’ils se rapprochaient de ce qui était à l’origine de cette clameur. “ Garde les yeux bien ouverts. Si tu vois quelque chose, prévient moi avant de faire quoi que ce soit de stupide.”ordonna-t-il mécaniquement à l’attention de sa partenaire, quittant la route un instant des yeux pour l’observer furtivement...un infime et rapide instant.

Lorsqu’un corps percuta lourdement la portière du côté conducteur. Saisi par la panique, Elias freina brusquement. Le choc attira aussitôt son attention, l’effroi glaçant ses veines. Des petites mains martelaient sa vitre. Des sanglots lui parvenaient. Des petites mains martelaient sa vitre. Un son, à peine audible, teinté de terreur, résonnait à l’extérieur de la voiture. Des petites mains martelaient sa vitre. Les paumes d’un enfant. Cette fois-ci, une vague de froid déferla dans son corps. L’officier détacha sa ceinture avant d’ouvrir sa porte, tandis qu’il comprenait enfin ce que le gamin psalmodiait. “ Ouvrez, ouvrez ! Aidez-moi s’il vous plaît ! Aidez-moi !”Le regard du policier tomba alors nez à nez avec un visage baigné de larmes et tiré par une terreur à glacer les sangs. Un hématome maculait sa joue. Du sang séché tâchait le coin de ses lèvres. La nuit étouffait les couleurs, mais Elias réussissait à distinguer les teintes bleuâtres et rougeâtres avec effroi. Il eut à peine le temps d’émerger de sa voiture, que la silhouette se jeta contre ses jambes, refermant ses bras délicats autour de ses cuisses. “ Vous devez m’aider...Vous devez m’aider...ils ont pris ma sœur ils ont pris ma sœur…"répéta-t-il, la voix tremblante, le corps secoué par les sanglots.

Vidé de toute émotion, le policier s’abaissa à la hauteur de l’enfant. Son esprit avait écarté la peur et l’angoisse, pour ne laisser place qu’à sa lucidité et un calme profond, retrouvant pleinement le contrôle de lui-même. Il ne pouvait se permettre de céder à la panique. Pas lorsque qu’un gamin était si terrifié, qu’il se jetait aveuglément sur une voiture. “ Calme toi, petit, on va t’aider.”La voix d’Elias était contrôlée. Sereine. Ferme. Son instinct ne le trompait jamais. Il déposa doucement ses mains sur les épaules de l’enfant pour le faire reculer. “ Il va falloir que tu m’expliques la situation, d’accord ? Sinon, on ne pourra pas retrouver ta sœur. Nephtys, appelle le commissariat. Dit leur qu’on a besoin de renfort pour récupérer un enfant, on a pas le temps de le ramener.”Le garçon l’observait de ses grands yeux d’une telle candeur...qui poussa Elias à se demander si son innocence ne venait pas de lui être à jamais arraché. “ Explique moi ce qu’il se passe, on va t’aider, tu n’es plus seul.”l’encouragea-t-il calmement. “ On était avec maman lorsqu’ils sont arrivés, des gens tout en noir. Ils ont frappé maman et ont ensuite essayé de récupérer ma soeur, j’ai essayé de la défendre mais...mais ils m’ont frappé moi aussi...Et après...et après ils ont emmené ma soeur...vous devez m’aider s’il vous plaît.…"

Elias se passa une main sur son visage dorénavant totalement fermé par la concentration. Dans sa poitrine, son cœur palpitait comme un diable, mais il écoutait à peine le bruit assourdissant de ses battements. “ D’accord, c’est bien tu es courageux petit, mais j’ai besoin que tu continues à l’être. Où ça s'est passé ? Est-ce que tu pourrais m’indiquer le chemin ?C’était devant le restaurant japonais à quelques rues d’ici.”Le policier resta un instant silencieux, sondant sa mémoire à la recherche d’un quelconque restaurant...lorsque le souvenir d’une affaire, datant de quelques mois, l'assaillit. Il étouffa un juron.

“ C’est bien, merci. On va essayer de récupérer ta sœur. Une voiture va venir te chercher, des policiers vont s’occuper de toi.”ajouta-t-il, tandis qu’un véhicule se garait près d’eux. “ Monsieur attendez...j’ai réussi à arracher ça….”L’enfant lui tendit un morceau de tissu carmin, chiffonné. Elias s’en empara, les sourcils froncés, bien que ça ne leur serait guère utile pour traquer les criminels...à moins que…? L’officier se tourna vers la princesse égyptienne, alors que ses collègues venaient récupérer le gamin transit de peur. “ Tu pourrais retrouver leur...trace à partir du restaurant, avec tes...heu, tes pouvoirs ?”demanda-t-il, incertain, bien qu’il n’attendait que son approbation pour se jeter dans la voiture et la laisser le guider. Le temps filait rapidement. Leurs chances de retrouver l’enfant s’amenuisaient un peu plus à chaque nouvelle seconde...mais Elias refusait de perdre espoir maintenant.




    yu18.png 48mz.png pmvt.png
    you remind them what hell looks like
    Remember what you must do when they undervalue you, when they think your softness is your weakness, when they treat your kindness like it is their advantage. You awaken every dragon, every wolf, every monster that sleeps inside of you...and you remind them what hell looks like when it wears the skin of a gentle human.+ aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 Empty

6b0691f81483a826eecf4765481b4b7a.jpg
Nephtys

de la Lignée du Serpent à Tête Bleue

J'ai 17 ans et je vis à Ankmar, capitale de mon royaume baigné de soleil. Dans la vie, je suis la princesse héritière et je m'en sors parfaitement bien. Grâce à ma lignée et à ma beauté, je suis très célèbre et je le vis très bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis une fille terriblement capricieuse et superficielle au premier abord. Mais ce n'est que la carapace que je me suis forgée pour pouvoir contrer ma solitude et la pression que je ressens au quotidien. Je suis la princesse héritière. Je n'ai pas le droit à l'erreur. Je suis une mutante et même si je ne suis pas très puissante, je peux utiliser l’énergie solaire qu’absorbe mon corps pour modifier les choses grâce à ma volonté. Le plus souvent, je revêts la forme d’un léopard géant, espèce typique de la région, non pas pour me défendre mais parce que j’adore me prélasser au soleil avec ce corps couvert de fourrure.



Nephtys se retrouvait dans une voiture à patrouiller alors qu'elle aurait préféré être dans son lit. Il était super tard quand même... Seul l'aspect dangereux de la mission la tenait à peu près éveillée.
Ca faisait un bon mois qu'elle avait atterri à Detroit et sa vie était aussi fascinante qu'ennuyeuse. Elle découvrait toujours plein de nouvelles choses tous les jours. Le micro-ondes et le four d'Elias, sa télé, les voitures ou bien la quantité astronomique de magasins qui s'éparpillaient dans la ville comme une gigantesque toile d'araignée. Mais en contre partie, lorsqu'elle était au boulot, il fallait obéir aux ordres, faire ce qu'on lui disait sans protester et... Merde ! Elle était la princesse héritière du royaume du soleil ! Mais Nephtys finissait toujours par la fermer, parce que sans Elias et la police, elle était seule et perdue. Ca la tuait de l'admettre, mais elle avait besoin d'eux. Surtout de lui, vu qu'il lui avait prêté sa maison. Qui faisait la taille de sa chambre au palais d'Ankmar... mais bon. C'était mieux que rien.... Même si elle aurait aimé que ce soit plus... royal.

Ils avaient insisté pour étouffer son don, pour être les seuls à pouvoir se servir d'elle. Elle n'était pas stupide, elle avait bien fini par le comprendre. C'était un peu pénible de ne pas pouvoir utiliser le don du soleil en public. Mais c'était une des règles à respecter pour qu'ils continuent à s'occuper d'elle, à la loger, la nourrir et l'habiller sans qu'elle n'ait rien à payer ou presque.

Les patrouilles étaient surement la pire chose qu'on pouvait lui demander de faire; Il ne se passait jamais rien d'excitant, à part de rares fois. En général, elle se contentait de parler en continu jusqu'à ce qu'Elias la supplie de la fermer. C'était assez amusant. Mais aujourd'hui... elle était fatiguée. Alors elle était restée quasi silencieuse tout du long, observant les rues du quartier qu'ils parcouraient avec un minimum d'attention. Elle n'aurait en réalité jamais pensé qu'il puisse se passer quelque chose, jusqu'à ce qu'un cri perçant vienne rompre la quiétude des rues dans la nuit.

Elle sentit Elias se crisper à côté s'elle, et ils échangèrent un très rapide coup d'oeil.
- Garde les yeux bien ouverts. Si tu vois quelque chose, prévient moi avant de faire quoi que ce soit de stupide.
Oui, c'était plus facile à dire qu'à faire ! Nephtys n'y voyait presque rien la nuit ! Particularité des Ankmariens. En réalité, elle pouvait repérer uniquement les mouvements. Si quelqu'un se tenait immobile sur le trottoir, abrité à l'ombre d'une ruelle, elle ne le verrait pas.

Un bruit sourd contre la portière conducteur la fit sursauter violemment. Dans la nuit, elle ne parvenait pas réellement à voir, mais il lui semblait que des mains particulièrement petites martelaient la vitre d'Elias.
- Ouvrez, ouvrez ! Aidez-moi s’il vous plaît ! Aidez-moi !
Nephtys ne voyait pas son visage, mais la terreur et le désespoir qu'elle percevait dans le ton du petit la firent trembler intégralement. Quelque chose se pinça dans a poitrine tandis qu'elle sentait l'urgence couler dans ses veines. Il s'était passé quelque chose de grave.
- Vous devez m’aider...Vous devez m’aider...ils ont pris ma sœur ils ont pris ma sœur…
Nephtys se détacha à son tour, horrifiée.

Elle avait l'impression d'être dans un rêve. Les sons lui parvenaient, étouffés et comme au ralentit. Elias gardait son calme devant tout ça. Et elle, elle sentait la colère et l'horreur l'envahir comme un récipient creux. Du moins, jusqu'à ce que le policier lui demande d'appeler des renforts, ce qu'elle s'empressa de faire après avoir tout de même freezé un moment.
Quelques minutes plus tard, une autre voiture arriva. Nephtys faisait les cent pas dans la rue, écoutant les pleurs du petit. C'était terrible, c'était terrible... Une partie d'elle voulait foncer récupérer sa sœur au plus vite. L'autre en avait bien trop peur.

- Monsieur attendez...j’ai réussi à arracher ça…, l'entendit-elle annoncer à Elias.
- Tu pourrais retrouver leur...trace à partir du restaurant, avec tes...heu, tes pouvoirs ?
Il s'adressait à elle. Nephtys trottina les rejoindre, tout bonnement incapable de rester immobile. Elle récupéra le morceau de tissu entre ses mains. Il était chiffonné. Et elle ne pouvait pas en distinguer la couleur.... Mais elle pouvait bien évidemment se servir de ses pouvoirs.
La princesse ferma les yeux quelques dizaines de secondes. C'était long, mais il fallait qu'elle soit parfaitement concentrée pour faire ce qu'elle s'apprêtait à faire.

En rouvrant les yeux, sa tête se retrouva plus haut que d'habitude. Elle avait revêtu sa forme de léopard géant. Nephtys était devenue un quadrupède immense à la fourrure dorée tachetée de noir. Ses yeux ambrés étaient à présent traversés par une pupille de chat verticale. Ses crocs, ses griffes et son 1m70 au garrot faisaient d'elle une créature impressionnante. Mais ce qui pouvait lui permettre de devenir une machine à tuer était les restes de l'instinct du léopard géant qu'elle avait du tuer pour en récupérer la forme. Et le léopard était toujours en colère, en permanence.
S'aidant de cette colère pour retrouver la piste de la petite au plus vite, Nephtys renifla le bout de tissu avant de s'aider de son odorat hyper développé pour se repérer. Elias avait dit... le restaurant japonais. Elle allait commencer par la bas. Ne pouvant pas s'empêcher de gronder sourdement pour elle-même, Nephtys baissa son museau au sol pour essayer de repérer la piste au plus vite.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Village Hentaï
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy-
Sauter vers: