Le Deal du moment : -60%
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
Voir le deal
15.99 €

Partagez
 
 
 

 Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 Empty

55oc.png
Elias Wayland
J'ai 22 ans et je vis à Detroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis policier ainsi que pilote de course à mes heures perdues et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 5duf

The angry, the empty, the lonely, the tricked. We are all museums of fear.

Audacieux et persévérant, Elias est un homme qui ne recule que rarement face à l’adversité ou la difficulté pour parvenir à ses fins. Il croit à la justice. Et à l’égalité. Ses parents lui ont inculqué des valeurs qu’Elias chérit et s’efforce chaque jour de suivre. Seulement, son tempérament belliqueux, combiné à un sarcasme et une impétuosité incontrôlable, lui fait parfois défaut et l’écarte de temps à autre de cette voie qui lui est destinée depuis sa naissance.

Il rêve beaucoup, Elias. C’est un gamin un peu trop distrait, qui aime le calme de son esprit...autant qu’il se délecte de l’adrénaline qui court dans ses veines lorsque le danger rôde près de lui. Serviable, il aime se rendre utile, et fuit autant que possible l’impuissance. Mais on lui reproche parfois d’être sans attache, d’être trop instable, trop...solitaire. Imprévisible. Seulement, Elias est bien trop borné, et arrogant, pour changer de comportement.



Elias pourrait jurer avoir vu Ronald Hopkins tressaillir lorsque Nephtys recouvra son masque empli de mépris et d’arrogance. Le regard du sergent était braqué sur la silhouette de la fameuse princesse étrangère, s’interrogeant sans aucun doute sur la véracité de ses propos, comme l’avait fait auparavant l’officier de police. Mais aucun des deux ne pouvait renier la vérité. Ils avaient assisté à une démonstration de magie, qu’ils le souhaitent ou non. Quant à l’identité de la demoiselle...ce n’était qu’un mystère de plus. Une énigme à résoudre…

Les yeux du jeune policier oscillaient entre son supérieur et Nepthys, non sans ressentir une légère pointe d’admiration pour la force de caractère de la jeune femme. Il n’avait jamais croisé une fille aussi arrogante...mais jusqu’à maintenant, elle était la seule personne capable de tenir face au sergent Ronald Hopkins sans montrer d'appréhension ou de crainte... Elle l’affrontait littéralement du regard. Un demi-sourire apparut sur le visage d’Elias, qu’il réprima aussitôt en jetant un coup d'œil à l’extérieur. Un long et profond silence accueillit les paroles de l’étrangère, poussant alors l’officier à scruter la réaction du sergent. Ce dernier...n’avait toujours pas esquissé le moindre mouvement. Il demeurait...impassible, et surtout indéchiffrable. Son expression ne dévoilait aucun indice quant à ses pensées ou sentiments concernant les révélations et l’insolence de Nepthys...le policier sentit ses muscles se tendre. L’impassibilité d’Hopkins annonçait rarement un bon présage.

Dehors, le bruit d’un klaxon retentit. Des crissements de pneus s’élevèrent par la suite, suivis de nouveau d’un klaxon. Autour du bureau, des bruissements de pas et des éclats de voix parvenaient aux oreilles d’Elias. Ronald Hopkins s’apprêtait-il à exploser de rage, comme il en avait l’habitude ? Cette question se glissa dans son esprit alors que le jeune policier scrutait l’homme ventru qui lui faisait face…“ Toi...commença-t-il alors, d’une voix étrangement calme et maîtrisée. Trop calme. Trop maîtrisée. La tension dans son être s’amplifia. Même l’atmosphère parut devenir brusquement étouffante. Elias referma sa main sur l’accoudoir de sa chaise, redoutant, comme de nombreux policiers, les colères légendaires de Ronald Hopkins…

Pourtant, son regard ne s’assombrit pas. Pourtant, la haine ne vint pas déformer son visage. Et pourtant...pourtant ce ne fut pas un cri chargé de mépris qui s’échappa de sa gorge... mais un rire profond, guttural et...sincère. “ Je crois que tu me plais bien ! Tu as un sacré caractère petite ! ”Les paroles de son supérieur le stupéfièrent. Bon sang. Contempler Ronald Hopkins, le corps secoué par le rire, était une vision...complètement inédite.

“ Ah ça fait bien des années qu’on ne m’avait pas parlé de cette manière…”précisa-t-il, plus pour lui-même que pour les deux jeunes gens assis dans son bureau. Le sergent passa une main sur son visage envahi par quelques rides. Elias l’observait, comme s’il faisait face à un étranger, et non face à un homme qu’il côtoyait depuis des années. Il sentit néanmoins le soulagement déferler dans ses veines.... Il ne tenait pas à être dans les parages lorsque Hopkins explosait de colère. “ Je m’appelle Ronald Hopkins, je suis le sergent du commissariat de Detroit.”Son hilarité dissipée, le sergent avait repris un ton sérieux...quoi qu’un sourire inélégant continuait de flotter sur ses lippes. “ Une princesse d’Ankmar alors...mh...et qu’est ce qu’une princesse fabrique à Detroit ? Elias m’a dit que tu as affirmé avoir vu un trou noir, avant d’atterir ici ? ”demanda-t-il, quittant finalement sa chaise pour flâner dans son bureau. Son esprit bouillonnait. Elias pouvait le sentir réfléchir à une myriade de théories dénuées de sens...mais au moins considérait-il déjà la possibilité que la vérité, celle qu’ils connaissaient depuis toujours, venait d’être sévèrement impactée par l’apparition d’une petite créature.





    yu18.png 48mz.png pmvt.png
    you remind them what hell looks like
    Remember what you must do when they undervalue you, when they think your softness is your weakness, when they treat your kindness like it is their advantage. You awaken every dragon, every wolf, every monster that sleeps inside of you...and you remind them what hell looks like when it wears the skin of a gentle human.+ aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 Empty

6b0691f81483a826eecf4765481b4b7a.jpg
Nephtys

de la Lignée du Serpent à Tête Bleue

J'ai 17 ans et je vis à Ankmar, capitale de mon royaume baigné de soleil. Dans la vie, je suis la princesse héritière et je m'en sors parfaitement bien. Grâce à ma lignée et à ma beauté, je suis très célèbre et je le vis très bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis une fille terriblement capricieuse et superficielle au premier abord. Mais ce n'est que la carapace que je me suis forgée pour pouvoir contrer ma solitude et la pression que je ressens au quotidien. Je suis la princesse héritière. Je n'ai pas le droit à l'erreur. Je suis une mutante et même si je ne suis pas très puissante, je peux utiliser l’énergie solaire qu’absorbe mon corps pour modifier les choses grâce à ma volonté. Le plus souvent, je revêts la forme d’un léopard géant, espèce typique de la région, non pas pour me défendre mais parce que j’adore me prélasser au soleil avec ce corps couvert de fourrure.


Un long silence accueillit sa tirade provoquante. Nephtys devait être sûrement aussi tendue qu'Elias, non pas qu'elle redoutait la plus que probable colère de l'homme en face d'elle, mais parce qu'elle se tenait prête à riposter au quart de tour. Elle n'allait sûrement pas se laisser violenter par un manant. Ils ne le réalisaient pas encore, mais dans cette pièce, elle était indéniablement la personne dont la vie avait le plus de valeur. Parce qu'elle était née au bon endroit, tout simplement. Et elle ne se gênerait pas de rappeler aux deux hommes qui possédait le sang royal ici s'ils se mettaient à montrer les dents. Car elle en avait également. De longues canines pointues qui pouvaient déchiqueter et broyer. Oh, ça elle pourrait s'en vanter. Mais la princesse savait qu'elle était bien trop faible pour faire couler la moindre goutte de sang. Heureusement qu'elle était convaincante lorsqu'elle mentait... Elle espérait tout de même ne pas en arriver là.

- Toi...
La voix maîtrisée du sergent brisa enfin le silence devenu oppressant. Nephtys releva le menton et  le regarda avec une lueur de défi qui signifiait avec une assurance dégoulinant d'arrogance : "Oui, moi."
Le rire qui suivit, profond et sincère, la prit de court. Sa bouche, qui s'était automatiquement ouverte pour lui lancer une réplique acerbe, resta à moitié entrouverte de surprise tandis que l'étonnement venait faire briller ses yeux. Il se moquait d'elle ? Ou alors... qu'est ce qu'il pouvait faire à part se moquer d'elle, sérieux ?
- Je crois que tu me plais bien ! Tu as un sacré caractère petite !
Oh, c'était donc ça. Nephtys, qui ne s'était absolument pas préparée à ça, en resta coite.

- Ah ça fait bien des années qu’on ne m’avait pas parlé de cette manière…
Alors il faisait partie des dominants... Intéressant. Est-ce qu'Elias faisait alors partie des dominés ? Elle lui jeta un rapide coup d'œil mais n'en appris pas plus. Quoi que la certaine tension qu'elle avait ressenti de son côté tout à l'heure pouvait lui faire penser que c'était bien le cas. Je m’appelle Ronald Hopkins, je suis le sergent du commissariat de Detroit. Nephtys n'avait pas tout compris. Commissariat ? Ca servait à quoi au juste ? Mais sergent, elle connaissait. C'était un joli titre, quoi que ce n'était pas celui qu'elle connaissait de plus élevé. Ronald devait être un bien piètre dominant.
- Une princesse d’Ankmar alors...mh...et qu’est ce qu’une princesse fabrique à Detroit ? Elias m’a dit que tu as affirmé avoir vu un trou noir, avant d’atterrir ici ?

A présent elle avait leurs deux noms. Ronald. Elle n'avait jamais entendu ces sonorités étrangères. Par contre, Elias était un prénom qui existait chez elle.
- Oui, c'est ça. Mais inutile de m'en demander plus, je n'ai aucune idée de ce que c'était. Tout ce que je veux savoir c'est si vous pouvez me ramener chez moi. J'ai des trucs urgents à faire, ajouta-t-elle d'une voix détachée bien différente de celle qu'elle avait pris à l'hôpital devant Elias. Cette voix là était désespérée. Terrifiée. Tremblante. Complètement perdue. A présent que le plus gros du choc était passé, Nephtys refusait de se ridiculiser plus qu'elle ne l'avait déjà fait. Elle était une princesse bon sang. L'héritière directe de Pharaon. Elle ne pouvait pas faire honte à son père ni à sa lignée, même si elle se trouvait dans un royaume qui n'était pas sous la juridiction d'Akhonatep.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 Empty

55oc.png
Elias Wayland
J'ai 22 ans et je vis à Detroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis policier ainsi que pilote de course à mes heures perdues et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 5duf

The angry, the empty, the lonely, the tricked. We are all museums of fear.

Audacieux et persévérant, Elias est un homme qui ne recule que rarement face à l’adversité ou la difficulté pour parvenir à ses fins. Il croit à la justice. Et à l’égalité. Ses parents lui ont inculqué des valeurs qu’Elias chérit et s’efforce chaque jour de suivre. Seulement, son tempérament belliqueux, combiné à un sarcasme et une impétuosité incontrôlable, lui fait parfois défaut et l’écarte de temps à autre de cette voie qui lui est destinée depuis sa naissance.

Il rêve beaucoup, Elias. C’est un gamin un peu trop distrait, qui aime le calme de son esprit...autant qu’il se délecte de l’adrénaline qui court dans ses veines lorsque le danger rôde près de lui. Serviable, il aime se rendre utile, et fuit autant que possible l’impuissance. Mais on lui reproche parfois d’être sans attache, d’être trop instable, trop...solitaire. Imprévisible. Seulement, Elias est bien trop borné, et arrogant, pour changer de comportement.



Ronald circulait dans la pièce, presque trop étroite pour contenir la profonde ferveur de ses réflexions. Sa démarche était lente. Son pas était lourd, chargé de méfiance, mais déterminé. Comme Elias auparavant, il cherchait à résoudre l'énigme qui se trouvait assise sur une chaise, aussi digne qu’une reine, laquelle parlait avec un détachement et une assurance surprenante pour son jeune âge. Son pouce et son index viennent capturer de temps à autre son menton, avant que sa main ne retombe le long de son corps. Les yeux d’Elias suivaient tantôt ses mouvements, tantôt ceux de Nepthys, dont le changement de comportement lui ferait presque oublier la terreur qu’il avait vu dans son regard, à l’hôpital. Presque. Car il gardait encore en mémoire son visage baigné de larmes, en proie à une angoisse si déchirante qu’elle aurait presque réussi à érafler son propre cœur de policier impavide. D’une main, il effleura sa chevelure brune un brin désordonnée. Bien-sûr que non, la demoiselle ne pouvait rentrer chez elle, quand bien-même le sergent dégageait l’impression qu’il fouillait dans son esprit à la recherche d’une solution. Il n’y en avait pas. Il n’y avait aucune solution possible. Et les deux hommes le savaient pertinemment.

Les iris de l’officier s’attardèrent sur la silhouette de la jeune femme. Il éprouva un semblant d’admiration pour...le courage et la fierté qu’elle démontrait, malgré qu’elle soit d’après ses dires, en territoire inconnu. Ronald Hopkins avait également perçu cette force. Mentale et...manifestement magique. Et, connaissant son supérieur, ce dernier s’évertuait sans aucun doute à trouver un moyen d’exploiter ce potentiel. “ Tu ne peux pas repartir, petite. Peu importe le moyen que tu as utilisé pour tomber ici, on peut pas le recréer. C’est impossible.”Le sergent avait interrompu ses gestes. Il s’était arrêté derrière son bureau, faisant face à Nephtys et Elias. Il dévisageait la demoiselle avec une expression...dénuée d’émotions, comme à son habitude. Le policier se leva, faisant doucement reculer sa chaise derrière lui. “ Sergent, si vous me le permettez…j’aimerais ramener Nephtys dans un hôtel. Peut-être pourrions-nous réfléchir à une solution demain. Si elle dit la vérité et qu’elle vient bien d’une...autre dimension, il existe sûrement un moyen de la ramener chez elle. Où que ce soit. ”déclara-t-il avec déférence.

Il sentit tout le poids et la force du regard de Ronald basculer subitement sur lui. Aucun mot ne fut prononcé à voix haute, mais Elias aperçu un semblant d’incertitude dans les yeux du sergent. Lui aussi, il parvenait difficilement à croire qu’il existait...un autre monde, quelque part. Mais difficile de renier l’existence de la magie, lorsqu’ils en avaient eu un aperçu. Hopkins hocha rapidement la tête. “ Il n’y a aucune solution, et tu le sais très bien. Désolé petite, mais t’es coincé à Detroit.”Il croisa les bras sur son torse, avant de reprendre la parole. “ Pour le moment. Tes choses urgentes vont devoir attendre. ”assura-t-il, étouffant hâtivement les espoirs de Nephtys sans ressentir ne serait-ce que l’ombre d’un remords alors qu’il la scrutait de nouveau.





    yu18.png 48mz.png pmvt.png
    you remind them what hell looks like
    Remember what you must do when they undervalue you, when they think your softness is your weakness, when they treat your kindness like it is their advantage. You awaken every dragon, every wolf, every monster that sleeps inside of you...and you remind them what hell looks like when it wears the skin of a gentle human.+ aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 Empty

6b0691f81483a826eecf4765481b4b7a.jpg
Nephtys

de la Lignée du Serpent à Tête Bleue

J'ai 17 ans et je vis à Ankmar, capitale de mon royaume baigné de soleil. Dans la vie, je suis la princesse héritière et je m'en sors parfaitement bien. Grâce à ma lignée et à ma beauté, je suis très célèbre et je le vis très bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis une fille terriblement capricieuse et superficielle au premier abord. Mais ce n'est que la carapace que je me suis forgée pour pouvoir contrer ma solitude et la pression que je ressens au quotidien. Je suis la princesse héritière. Je n'ai pas le droit à l'erreur. Je suis une mutante et même si je ne suis pas très puissante, je peux utiliser l’énergie solaire qu’absorbe mon corps pour modifier les choses grâce à ma volonté. Le plus souvent, je revêts la forme d’un léopard géant, espèce typique de la région, non pas pour me défendre mais parce que j’adore me prélasser au soleil avec ce corps couvert de fourrure.



Nephtys observa le sergent marcher de long en large tout en retenant une furieuse envie de lui ordonner sèchement de s'asseoir. Ou de se lever pour marcher à son tour. Le silence, qui se prolongeait bien trop à son goût, commençait à faire palpiter son corps d'une sourde angoisse. Elle avait tant bien que mal réussi à dépasser le stade où elle pensait qu'il existait un possible retour à la maison. Les dernières heures avaient été... assez difficiles. Mais le premier choc était passé et Nephtys avait retrouvé un minimum ses esprits. A présent, elle avait deux choix : continuer à se lamenter pitoyablement sur son sort ou bien prendre les choses en main. Evidemment, le choix s'était révélé évident : elle ne savait pas ce qu'elle allait devenir, ni comment la pauvre petite créature qu'elle était pouvait bien s'en sortir dans ce royaume dont tout lui était inconnu et où il allait tout falloir apprendre. Au vu de la situation critique, elle pouvait bien se permettre de pleurnicher quelques heures de plus, non ? Oui, elle allait faire ça. Mais... quand elle se retrouverait seule avec elle-même. Le plus important restait de préserver son image, coûte que coûte.

- Tu ne peux pas repartir, petite. Peu importe le moyen que tu as utilisé pour tomber ici, on peut pas le recréer. C’est impossible.
Nephtys tressaillit. Malheureusement... elle avait bien entendu. Ce type avait une manière assez particulière d'annoncer les choses : il venait de la tutoyer. Elle lui avait déjà annoncé qu'elle possédait le sang royal alors pourquoi ne lui montrait-il pas plus de respect ?! Un éclat de fureur passa fugacement dans ses yeux ambré, comme un reflet. Même si l'idée lui donnait envie de pleurer de désespoir jusqu'à ce que son corps soit totalement sec, il allait falloir qu'elle s'habitue à cette idée. A partir de maintenant, c'était ça, sa nouvelle réalité, que ça lui plaise ou non. Ses poings se serrèrent un instant sur la veste d'Elias avant qu'elle ne relâche petit à petit la pression. Elle allait perdre tous ses privilèges. Et à par gouverner une nation, et encore..., elle ne savait rien faire d'autre. Est-ce que l'histoire allait bien se terminer pour elle en fin de compte ? Plus elle y pensait, moins elle se sentait confiante. Hopkins s'arrêta face à elle, de l'autre côté du bureau, et la princesse lui renvoya son regard plat sans dire un mot.

- Sergent, si vous me le permettez…j’aimerais ramener Nephtys dans un hôtel. Peut-être pourrions-nous réfléchir à une solution demain. Si elle dit la vérité et qu’elle vient bien d’une...autre dimension, il existe sûrement un moyen de la ramener chez elle. Où que ce soit.
Nephtys sentit son stupide cœur s'emballer et se gonfler d'espoir. Elle ne souhaitait pas espérer une chose impossible. Mais elle ne pouvait pas abandonner avant même d'avoir cherché un moyen de rentrer. Elias avait sûrement un peu raison. Si elle était arrivée ici, revenir chez elle n'était logiquement pas impossible. peut-être qu'elle pouvait le croire alors. Juste un petit peu.
- Il n’y a aucune solution, et tu le sais très bien. Désolé petite, mais t’es coincé à Detroit. De nouveau, ce fut un sacré ascenseur émotionnel, et Nephtys commençait à avoir marre que les deux hommes jouent avec ses sentiments. Pour le moment. Sérieusement ? Elle allait finir par le frapper... Tes choses urgentes vont devoir attendre.

- Très bien, concéda-t-elle à Hopkins d'une voix parfaitement maîtrisée. J'ai bien compris que tu n'étais pas assez compétent pour m'aider. Elle n'insista pas sur le tutoiement, la faisant passer pour quelque chose de complètement naturel. Après tout, c'était normal. Pas de respect pour elle, alors pas de respect pour lui non plus. On dirait bien que je vais devoir me débrouiller toute seule..., ajouta-t-elle avec un petit soufflement de nez dédaigneux. A moins... à moins qu'il n'existe d'autre personnes comme moi. Son regard arbora une petite lueur d'espoir et passa de Ronald à Elias. Vous en connaissez ?, leur demanda-t-elle d'un ton un peu plus pressant.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 Empty

55oc.png
Elias Wayland
J'ai 22 ans et je vis à Detroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis policier ainsi que pilote de course à mes heures perdues et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 5duf

The angry, the empty, the lonely, the tricked. We are all museums of fear.

Audacieux et persévérant, Elias est un homme qui ne recule que rarement face à l’adversité ou la difficulté pour parvenir à ses fins. Il croit à la justice. Et à l’égalité. Ses parents lui ont inculqué des valeurs qu’Elias chérit et s’efforce chaque jour de suivre. Seulement, son tempérament belliqueux, combiné à un sarcasme et une impétuosité incontrôlable, lui fait parfois défaut et l’écarte de temps à autre de cette voie qui lui est destinée depuis sa naissance.

Il rêve beaucoup, Elias. C’est un gamin un peu trop distrait, qui aime le calme de son esprit...autant qu’il se délecte de l’adrénaline qui court dans ses veines lorsque le danger rôde près de lui. Serviable, il aime se rendre utile, et fuit autant que possible l’impuissance. Mais on lui reproche parfois d’être sans attache, d’être trop instable, trop...solitaire. Imprévisible. Seulement, Elias est bien trop borné, et arrogant, pour changer de comportement.



Le ton employé par l’étrangère n’eut aucun effet sur Ronald Hopkins. Ni ses mots, ni son tutoiement, ne l’ébranlèrent. Pour Elias, il se doutait que son supérieur était si bien absorbé par ses songes, que rien n’aurait pu affecter l’imperturbable vieux chêne que pouvait être le sergent. Aucun vent ne soufflait assez fort pour arracher les écorces de son tronc...même si Nephtys démontrait une audace admirable et parvenait presque à égratigner la surface d’Hopkins. A l’inverse du visage de ce dernier, les traits du jeune officier parurent s’adoucir. Il contemplait la demoiselle, captivé par l’espoir qu’il entrevoyait briller au fond de ses grands yeux ambrés. Et dire qu’il l’avait confondu avec une cosplayeuse...quoi qu’il aurait préféré qu’elle en soit une. Tout aurait été plus simple. Tellement plus simple. Mais la vie avait décidé de lui jouer un drôle de tour, en lui mettant dans les jambes une magicienne hautaine et arrogante.

“ A ma connaissance, il n’y a personne comme vous.”lui apprit-il, calme et maîtrisé, soutenant son regard qui lui rappelait tantôt du miel velouté, tantôt de l’or flamboyant. Le policier n’avait pas envie de voir disparaître la lueur dans ses iris, aussi s’évertua-t-il à réfléchir à quelques mots réconfortants...mais la voix un peu bourrue de Ronald coupa court à ses réflexions. “ S’il y avait quelqu’un comme toi ici, ça se saurait. ”Le sergent s’installa de nouveau sur son fauteuil, fixant à présent le bureau soigneusement bien organisé sans jeter un seul coup d'œil à Nephtys et Elias. “ Sortez d’ici tous les deux, et Elias, ramène là ici en début d’après-midi. Pour le moment, je ne veux pas que cette affaire s’ébruite. ”ordonna-t-il brièvement, son menton emprisonné entre son pouce et son index. L’officier hocha la tête en réponse, avant de se tourner vers la jeune femme. “ Venez.”Ne souhaitant pas rester une seule seconde de plus dans le cabinet du sergent, le policier se dirigea vers la sortie, poussa la porte pour laisser la voie libre à l’étrangère, avant de la précéder.

Il s’arrêta un instant pour récupérer les clés de sa voiture dans son casier.“ Bon, que diriez-vous d’enfiler une tenue plus...confortable ?”lui proposa-t-il alors qu’ils quittaient le bâtiment du commissariat. Elias se dirigeait vers le parking, surveillant du coin de l'œil la drôle de créature à ses côtés. “ Vous n’allez pas vous rechanger en chat, hein ?”Pas qu’il n’aimait pas les petites boules de poils mais...il préférait éviter de se retrouver encore une fois avec un chat endormi sur les bras.




    yu18.png 48mz.png pmvt.png
    you remind them what hell looks like
    Remember what you must do when they undervalue you, when they think your softness is your weakness, when they treat your kindness like it is their advantage. You awaken every dragon, every wolf, every monster that sleeps inside of you...and you remind them what hell looks like when it wears the skin of a gentle human.+ aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 Empty

6b0691f81483a826eecf4765481b4b7a.jpg
Nephtys

de la Lignée du Serpent à Tête Bleue

J'ai 17 ans et je vis à Ankmar, capitale de mon royaume baigné de soleil. Dans la vie, je suis la princesse héritière et je m'en sors parfaitement bien. Grâce à ma lignée et à ma beauté, je suis très célèbre et je le vis très bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis une fille terriblement capricieuse et superficielle au premier abord. Mais ce n'est que la carapace que je me suis forgée pour pouvoir contrer ma solitude et la pression que je ressens au quotidien. Je suis la princesse héritière. Je n'ai pas le droit à l'erreur. Je suis une mutante et même si je ne suis pas très puissante, je peux utiliser l’énergie solaire qu’absorbe mon corps pour modifier les choses grâce à ma volonté. Le plus souvent, je revêts la forme d’un léopard géant, espèce typique de la région, non pas pour me défendre mais parce que j’adore me prélasser au soleil avec ce corps couvert de fourrure.



- A ma connaissance, il n’y a personne comme vous, lui répondit Elias qui devait l'observer depuis un petit moment.
Nephtys tourna les yeux avec lui avec une grimace contrariée. Pourquoi n'obtenait-elle jamais de réponse satisfaisante depuis qu'elle avait ouvert les yeux dans le camion de pompier ? Les dieux ne lui facilitaient pas les choses...
- S’il y avait quelqu’un comme toi ici, ça se saurait, ajouta le sergent que Nephtys n'avait même pas réussi à énerver. C'était dommage. Sortez d’ici tous les deux, et Elias, ramène là ici en début d’après-midi. Pour le moment, je ne veux pas que cette affaire s’ébruite.
La princesse tira une tronche bizarre. En général c'était elle qui donnait congé aux gens, pas l'inverse ! Et il lui demandait de garder ses pouvoirs pour elle en plus ! Quel gueux effronté !! Mais avant qu'elle n'ait eu le temps de lui lancer une méchante et vicieuse pique à la figure, Elias lui intima de venir et se dirigea sans attendre vers la porte. Nephtys marmonna un truc dans sa barbe avant de suivre le policier, mécontente. Ses mains tenaient toujours les bords de la veste sombre qui protégeait ses épaules comme une cape et son petit sac bleu était caché en dessous, accroché à l'une de ses épaules.

- Bon, que diriez-vous d’enfiler une tenue plus...confortable ?, lui proposa Elias après avoir ouvert une boite métallique à l'utilité encore inconnue. Vous n’allez pas vous rechanger en chat, hein ?
- Quoi ? Pour que vous puissiez tripoter ma fourrure avec vos mains de miséreux ? C'est hors de question, lui envoya-t-elle peut-être un peu trop sèchement. Mais la conversation qu'ils avaient eu tout à l'heure dans le bureau de blondie l'avait carrément mise sur les nerf. Elle était stressée et considérablement agacée, alors si l'autre manant pouvait éviter d'insinuer des choses...
Ne pensant pas un instant qu'elle aurait peut-être pu mal comprendre ses paroles, Nephtys poursuivit d'un ton plus posé :
- Ma robe est très confortable. Et puis elle est très jolie, ajouta-t-elle avec un petit sourire suffisant qui révélait quelques uns de ses plus grands défauts : elle était vaniteuse, narcissique et un poil superficielle. Une vrai diva. Et une sacré drama queen aussi. Où allons nous ?, finit-elle par lui demander alors qu'ils sortaient sur le parking pour se diriger vers une autre boite métallique, plus grande, qui reflétait les faibles rayons de se soleil-ci.


Revenir en haut Aller en bas
 
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 Empty

55oc.png
Elias Wayland
J'ai 22 ans et je vis à Detroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis policier ainsi que pilote de course à mes heures perdues et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 5duf

The angry, the empty, the lonely, the tricked. We are all museums of fear.

Audacieux et persévérant, Elias est un homme qui ne recule que rarement face à l’adversité ou la difficulté pour parvenir à ses fins. Il croit à la justice. Et à l’égalité. Ses parents lui ont inculqué des valeurs qu’Elias chérit et s’efforce chaque jour de suivre. Seulement, son tempérament belliqueux, combiné à un sarcasme et une impétuosité incontrôlable, lui fait parfois défaut et l’écarte de temps à autre de cette voie qui lui est destinée depuis sa naissance.

Il rêve beaucoup, Elias. C’est un gamin un peu trop distrait, qui aime le calme de son esprit...autant qu’il se délecte de l’adrénaline qui court dans ses veines lorsque le danger rôde près de lui. Serviable, il aime se rendre utile, et fuit autant que possible l’impuissance. Mais on lui reproche parfois d’être sans attache, d’être trop instable, trop...solitaire. Imprévisible. Seulement, Elias est bien trop borné, et arrogant, pour changer de comportement.



Le semblant de compassion qu’Elias avait éprouvé pour Nepthys s’envola aussitôt, remplacé par une pointe d’irritation visible dans son regard. Il leva mécaniquement les yeux vers le ciel. Il pouvait encore la larguer quelque part et oublier que son chemin avait un jour croisé celui de la jolie créature magique aux longues tresses sombres, mais l’officier craignait de déclencher la fureur de Ronald Hopkins s’il avouait à ce dernier qu’il avait abandonné la jeune femme. Ne pouvant se résoudre à perdre son travail, Elias inspira pour calmer le frémissement de ses nerfs. Et puis, il était trop bien éduqué pour lâcher une étrangère dans un monde, un univers, dont elle ne connaissait absolument rien....même si l’idée flânait discrètement dans son esprit, gagnant vivement en intensité lorsque l'arrogance de Nepthys frappait encore une fois.

Le policier ouvrit la portière à Nepthys, l’invitant à grimper du côté passager. “ La SPA, si vous continuez à être aussi agaçante.”répliqua-t-il à sa question, marmonnant plus qu’il n’articula véritablement ses mots. Il contourna son véhicule avant de se glisser à son tour à l’intérieur puis se tourna vers la jeune femme. “ Premièrement, la dernière chose que j’ai envie de faire, c’est de vous tripoter. J’essaye de rester éloigner des chats errants, ça refile des maladies et c’est plein de puces.”Sarcastique au possible, un léger sourire malicieux avait eu l’audace d’apparaître sur son visage. “ Deuxièmement, vous pourrez remettre votre robe quand ça sera le carnaval.”Il enclencha rapidement la marche arrière puis quitta rapidement le parking, sans réellement avoir de destination en tête. Il s’engagea dans la circulation, portant son regard sur la route pour éviter de se perdre dans sa contemplation de Nephtys. “ Je vous rassure, vous serez toute aussi jolie avec une autre tenue.”ajouta-t-il, cette fois-ci plus sérieusement. Et tous les badauds arrêteront de se retourner comme s’ils apercevaient un phénomène de foire.

“ On va s’arrêter au magasin le plus proche, pour vous trouver une robe et une paire de chaussures.”N’en déplaise à la jeune femme, elle ne pouvait rester dans cet accoutrement verdoyant, aussi somptueux soit-il. Le policier se gara devant une petite boutique à la vitrine discrète et qui affichait quelques tenues sobres, dépourvues de tout éclat lumineux ou de couleurs éclatantes… Elias s’extirpa du véhicule puis invita la jeune femme à passer devant, tandis qu’il vérifiait la présence de son porte-monnaie dans sa poche.




    yu18.png 48mz.png pmvt.png
    you remind them what hell looks like
    Remember what you must do when they undervalue you, when they think your softness is your weakness, when they treat your kindness like it is their advantage. You awaken every dragon, every wolf, every monster that sleeps inside of you...and you remind them what hell looks like when it wears the skin of a gentle human.+ aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 Empty

6b0691f81483a826eecf4765481b4b7a.jpg
Nephtys

de la Lignée du Serpent à Tête Bleue

J'ai 17 ans et je vis à Ankmar, capitale de mon royaume baigné de soleil. Dans la vie, je suis la princesse héritière et je m'en sors parfaitement bien. Grâce à ma lignée et à ma beauté, je suis très célèbre et je le vis très bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis une fille terriblement capricieuse et superficielle au premier abord. Mais ce n'est que la carapace que je me suis forgée pour pouvoir contrer ma solitude et la pression que je ressens au quotidien. Je suis la princesse héritière. Je n'ai pas le droit à l'erreur. Je suis une mutante et même si je ne suis pas très puissante, je peux utiliser l’énergie solaire qu’absorbe mon corps pour modifier les choses grâce à ma volonté. Le plus souvent, je revêts la forme d’un léopard géant, espèce typique de la région, non pas pour me défendre mais parce que j’adore me prélasser au soleil avec ce corps couvert de fourrure.



Elias marmonna quelque chose, visiblement de mauvaise humeur. Mais quel crétin. C'était elle qui devrait être de mauvaise humeur vu sa situation. Et d'ailleurs, elle l'était. Elle grimpa non sans une certaine appréhension dans cette sorte de véhicule dont il lui ouvrit l'entrée. Nephtys observa nerveusement le volant à sa gauche et tous les petits boutons plantés devant elle. Par les dieux, qu'est ce que ça pouvait bien être ? Elle allait poser la question au policier lorsque celui-ci, qui semblait toujours énervé, lui balança :
- Premièrement, la dernière chose que j’ai envie de faire, c’est de vous tripoter. J’essaye de rester éloigner des chats errants, ça refile des maladies et c’est plein de puces.

L'insulte vint se loger dans chacune de ses fibres nerveuses comme une aiguille empoisonnée, la faisant s'immobiliser sur place, les yeux écarquillés de fureur et de surprise. C'était... c'était tellement méchant. Horriblement mesquin. Ce type était un véritable monstre. Prendre comme ça l'avantage sur une pauvre princesse perdue, quelle honte ! Et comment ça il ne voulait pas la tripoter ?!!! Elle était sans conteste la plus belle créature de tous les royaumes réunis ! Elle avait été créée pour plaire. Alors qu'il ne souhaite même pas la tripoter, ni même la regarder... quelle insulte ! Son égo n'était pas seulement blessé, il venait d'exploser en plein de petits morceaux avec un bruit qui aurait pu être cristallin si ce genre de chose avait pu s'entendre. Trop abasourdie, peinée et choquée pour réagir, la princesse s'enferma dans un mutisme imperméable, n'écoutant même pas la suite, même si elle pouvait voir les lèvres d'Elias bouger dans le reflet du pare-brise. Ce type ne méritait plus son attention. Enfin, un crève la faim comme lui ne l'aurait jamais attirée s'il ne l'avait pas guidée jusque ici. Elle lui en avait été reconnaissante mais à présent, c'était fini.

- On va s’arrêter au magasin le plus proche, pour vous trouver une robe et une paire de chaussures, lui annonça-t-il quelques instants avant de se garer. Nephtys ne répondit pas, toujours muette, regardant fixement le plastique de la voiture devant elle. Et ce n'est qu'au moment où il vint de nouveau lui ouvrir la porte qu'elle daigna enfin prendre la parole.
- C'est inutile, lui lâcha-t-elle sans cacher son irritation. J'ai plein de robes dans mon sac si vous trouvez que celle-ci n'est pas assez bien. Sa main tapota doucement le petit sac qui était accroché à son épaule. Et puis vous savez, je n'ai certainement pas besoin de l'avis de quelqu'un comme...vous pour m'habiller.
Son regard ne passa même pas sur le policier, se dirigeant plutôt vers les tenues affichées dans la vitrine. Quelle horreur... Jamais il ne la forcerait à mettre un habit pareil, sans couleur, sans... âme. C'était hors de question.


Revenir en haut Aller en bas
 
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 Empty

55oc.png
Elias Wayland
J'ai 22 ans et je vis à Detroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis policier ainsi que pilote de course à mes heures perdues et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 5duf

The angry, the empty, the lonely, the tricked. We are all museums of fear.

Audacieux et persévérant, Elias est un homme qui ne recule que rarement face à l’adversité ou la difficulté pour parvenir à ses fins. Il croit à la justice. Et à l’égalité. Ses parents lui ont inculqué des valeurs qu’Elias chérit et s’efforce chaque jour de suivre. Seulement, son tempérament belliqueux, combiné à un sarcasme et une impétuosité incontrôlable, lui fait parfois défaut et l’écarte de temps à autre de cette voie qui lui est destinée depuis sa naissance.

Il rêve beaucoup, Elias. C’est un gamin un peu trop distrait, qui aime le calme de son esprit...autant qu’il se délecte de l’adrénaline qui court dans ses veines lorsque le danger rôde près de lui. Serviable, il aime se rendre utile, et fuit autant que possible l’impuissance. Mais on lui reproche parfois d’être sans attache, d’être trop instable, trop...solitaire. Imprévisible. Seulement, Elias est bien trop borné, et arrogant, pour changer de comportement.



Le silence de Nephtys résonnait comme un sombre présage. Lorsqu’Elias jeta un coup d'œil à sa droite, son mauvais pressentiment se révéla être juste, car la colère brillait dans le regard mordoré de la jeune femme. Quelles injures allait-elle lui balancer à la figure, cette fois-ci ? Les minutes filèrent et aucun mot ne franchit la frontière de ses lèvres. Le policier s’arrêta alors devant une petite boutique, s’adonnant ainsi à ignorer l’irritation qui ternissait le visage de l’étrangère. Il s’extirpa de son véhicule, s’empressant ensuite d’ouvrir la portière côté passager...et, finalement, ce fut à cet instant que Nephtys décida de faire claquer sa maudite et vicieuse petite langue. Les nerfs d’Elias frissonèrent en réponse. Il devrait abandonner cette satanée demoiselle sur une aire d’autoroute. Au moins finirait-il par retrouver la paix. Un semblant de calme. Un semblant de contrôle. Un semblant de sérénité. Parce que depuis sa rencontre avec Nephtys, une tornade d’émotion tournoyait dans l’esprit d’Elias. Tantôt la tempête s’apaisait, tantôt elle s’intensifiait. Là, un incendie venait de se déclarer dans tout son corps.

Lorsqu’il se retourna pour faire face à la jeune femme, il rassemblait toute son énergie pour ne pas se laisser engloutir entièrement par les flammes. Céder à la colère le mènerait tout droit à un mur. Il le savait, au plus profond de lui. Calme et patience. Voilà des principes qu’il s’évertuait à suivre depuis son entrée dans la police. Seulement, l’immaturité de Nepthys parvenait presque à lui faire oublier ses valeurs. Et cette fois-ci, ses jolis yeux ne réussirent pas à tempérer son irritation. Elias braqua son regard sur la petite silhouette, encore installée dans sa voiture. “ Ecoutez, Nephtys.jeta-t-il brusquement, avant de poursuivre de manière moins abrupte. Je sais que c’est certainement très dur pour vous d’être aussi loin de chez vous. Mais vous ne connaissez rien de ce monde, absolument rien. Si je vous dis qu’il faut que vous changiez de tenue, c’est pour votre putain de sécurité. Les hommes de Detroit n’auront aucun respect pour les demoiselles comme vous.”

L’officier s’était repris. Le feu s’était...presque éteint. Presque. Couvaient encore quelques braises dans ses pupilles. Mais sa voix avait perdu de son mordant. Elias ne souhaitait pas la terrifier où attiser sa rage, non, tout ce qu’il souhaitait...c’était que Nephtys réalise qu’elle était pour l’heure, un véritable aimant à problème. Et le policier préférait que la jeune femme ne découvre jamais le danger qu’elle encourait, à se complaire ainsi dans l’ignorance et dans l’arrogance. C’était son monde. Pas le sien. C’était son rôle de protéger les civils...même les plus irritants d’entre eux. “ Vous n’êtes pas une princesse ici. Je suis sûr que vous êtes pleine de ressources, mais votre magie ne pourra rien faire contre les armes d’aujourd’hui. Donc maintenant, soit vous faites confiance à un homme comme moi comme vous dites, soit vous continuez de vous comporter comme une enfant...et franchement, vous finirez par très vite le regretter. ”acheva-t-il de dire, croisant les bras sur son torse. Avait-elle seulement conscience que Detroit se moquerait bien de son statut royal ? Ses caprices offraient une réponse on ne peut plus évidente à cette question.




    yu18.png 48mz.png pmvt.png
    you remind them what hell looks like
    Remember what you must do when they undervalue you, when they think your softness is your weakness, when they treat your kindness like it is their advantage. You awaken every dragon, every wolf, every monster that sleeps inside of you...and you remind them what hell looks like when it wears the skin of a gentle human.+ aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Azylth
Azylth
Féminin MESSAGES : 137
INSCRIPTION : 21/04/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy/Romance/Historique/City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4475-fiche-de-presentation
tea

Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 Empty

6b0691f81483a826eecf4765481b4b7a.jpg
Nephtys

de la Lignée du Serpent à Tête Bleue

J'ai 17 ans et je vis à Ankmar, capitale de mon royaume baigné de soleil. Dans la vie, je suis la princesse héritière et je m'en sors parfaitement bien. Grâce à ma lignée et à ma beauté, je suis très célèbre et je le vis très bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis une fille terriblement capricieuse et superficielle au premier abord. Mais ce n'est que la carapace que je me suis forgée pour pouvoir contrer ma solitude et la pression que je ressens au quotidien. Je suis la princesse héritière. Je n'ai pas le droit à l'erreur. Je suis une mutante et même si je ne suis pas très puissante, je peux utiliser l’énergie solaire qu’absorbe mon corps pour modifier les choses grâce à ma volonté. Le plus souvent, je revêts la forme d’un léopard géant, espèce typique de la région, non pas pour me défendre mais parce que j’adore me prélasser au soleil avec ce corps couvert de fourrure.


Plusieurs émotions traversèrent Nephtys en même temps. D'abord la colère et l'indignation. De un, ce type ne la trouvait pas assez à son goût pour avoir envie de la toucher. De deux, il lui disait qu'elle ne pourrait pas se défendre face aux dangers de ce monde. De trois, il lui annonçait qu'une femme comme elle ne serait pas prise au sérieux par la gent masculine de cette ville. De quatre, qu'elle était une enfant !! Et de cinq, il voulait la forcer à lui accorder raison pour l'habiller avec une de ces robes sans couleurs. Si ça s'était passé chez elle, elle n'aurait pas bridé sa fureur de la sorte. Elle aurait appelé son père. Oui, elle aurait surement fait ça. Puis elle aurait exigé qu'on l'attache une journée entière à un poteau, une journée sans eau, une journée sous l'implacable soleil du désert.

Puis, elle se calma un peu et une toute autre sensation vint se frayer un passage parmi l'océan de frustration qui l'habitait. L'impuissance. Une petite pointe de doute qui réussi à apaiser la houle d'irritation qui avait bien manqué de la submerger à l'instant. Malheureusement, Elias avait raison. Elle n'était plus chez elle. Son titre n'avait aucune valeur ici. Et ce soleil n'était pas assez puissant pour arriver à faire rôtir le policier. Quel dommage... Mais honnêtement quel était le rapport avec sa foutue tenue ?!
Nephtys soupira, fatiguée. Elle n'avait plus la force de se battre aujourd'hui.
- Ok, admit-elle avec une bonne dose de mauvaise foi et en sortant de la voiture à contre cœur. Mais il est absolument hors de question que je mette...ça, dit-elle avec une mine de dégoût tandis que sa main droite allait englober d'un geste méprisant les robes derrières la vitrine. Je préfère porter une tenue d'homme plutôt que cette horreur.
Et par tenue d'homme, elle entendait jean et t-shirt, même si les hommes chez elle ne mettaient jamais de haut. Et ne portaient pas non plus de pantalon d'ailleurs. Juste des toges décorées. Mais elle avait bien remarqué que la population ici en portait.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max) - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve (ft Mad Max)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Village Hentaï
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy-
Sauter vers: