Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY

Elsy
Messages : 1318
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : /

Univers fétiche : SF
Préférence de jeu : Homme
vol de nez
Elsy
Dim 5 Sep - 20:55
8d5359218c1a8bc3971fdd2fa3e85516502ecc65.png
Ragnar
Thorgard

J'ai 30 ans et je vis entre les Terres du Nord et celles que je veux exploré. Dans la vie, je suis Viking et héritier et je m'en sors moyen ,selon les chances que les dieux m'accordent. Sinon, grâce à mon obstination, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien.
Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 2f243c6b3f3faa626744fde335d50094


Ragnar est le fils cadet d’un Roi viking anciennement puissant ,mais qui cherche désormais le repos.
Ragnar a toujours cherché à gagner l’approbation de son père alors que l’attention de celui-ci était fixée sur son fils aîné, Viggo. Ragnar a longtemps souffert de cet esprit de compétition qui régnait entre lui et son frère aîné, celui qui partait en avant des conquêtes de leur père. Ragnar était laissé de côté , ignoré.
Cela a créé en lui une rage de vaincre, une obstination à être meilleur que tous les autres. Il est le premier à s’élancer dans la bataille, celui qui tranche le plus de vies , le premier à honorer leurs dieux…
Il paraît sûr de lui en apparence, mais est régulièrement envahi par le doute. Il n’aime pas qu’on le contredise, et aime se sentir naturellement supérieur aux autres , à ses ennemis. Il n’oublie jamais son devoir , ou les traditions et croyances qui régissent sa vie.
Ragnar a toujours mis un point d’honneur à ne prendre d’épouse pour le moment. Le guerrier veut se faire un nom avant de le transmettre. Autre grand point de divergence avec son père qui craint ne pas avoir d’héritiers , et source de d’innombrables disputes.
Son frère aîné est mort il y a quelques années lors d’une bataille , et cela a provoqué un véritable raz de marée dans ma famille. Ragnar n’a pas été plus apprécié de son père au contraire. Il doit faire deux fois plus d’efforts encore une fois , pour être remarqué.
Cela dit , le roi vieillissant n’a pas d’autre choix que de confier des responsabilités au fils qui lui reste. C’est d’ailleurs ainsi que Ragnar se retrouve ici , dans cette expédition qui s’avère être un fiasco. Mais , le viking ne s’arrêtera pas là. Il compte bien conquérir ces terres , par la force des renforts qui arriveront, et faire payer le prix fort à ces pilleurs…peu en importe le prix.
Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 Tumblr_inline_pkh97qEtwZ1tp5769_500


Alexander Ludwig(c) Midgard Sun
Chaque fois qu'elle s'approche de moi, même à plusieurs mètres , je ne la quitte pas des yeux. J'observe sa manière de marcher , de me regarder. Non , pour la connaître davantage , mais plus pour savoir si elle pourrait représenter un danger pour moi. Elle a l'air moins austère , moins méfiante qu'il y a quelques jours , quand nous étions encore dans cette hutte ensemble , et que je tentais de sauver ma peau , me demandant si certains des miens avaient pu survivre quand tant des siens avaient péri .

Quand elle vient me voir ce jour-là , je crains que ce ne soit le moment de m'annoncer que son peuple ne me supporte plus. Que je dois repartir seul. Certes , ce n'est pas comme si ils m'étaient d'une grande aide mais...pour être honnête, voir un peuple à ses côtés quand on est loin des siens , ça apporte un réconfort certain.
Puis , je ressens un certain pincement au cœur à l'idée de ne peut être plus voir quotidiennement cette Alenka.

La femme se comporte un brin bizarrement , quand je me tourne vers elle , me préparant mentalement à me concentrer pour la comprendre, bien qu'il y a déjà quelques mots que je parviens à saisir . Je n'aime pas l'idée d'être à la merci d'une femme...J'entends quelques rires , auxquels je ne prête guère attention. Je fixe mon regard sur son dessin puis sur elle , tour à tour. Il me semble comprendre que certains membres du camp vont bouger pour aller chercher à manger dans les montagnes et que je dois les accompagner. Pourquoi ? Je pourrais rester là ? Enfin , je ne vais pas me plaindre de ne pas rester seuls. Cela dit , d'autres points sont plus obscurs.

"Oui. Compris. Vous...chasser dans les montagnes. Moi devoir venir." , je dis finalement , cherchant les mots qui conviennent dans sa langue. Avec un sourire en coin , j'apporte une touche d'humour : "Je...comprendre que toi dessiner mal."

Je me montre reconnaissant quand elle vient me ramener une monture ainsi que de quoi avoir chaud. "Merci pour...pour ça. Toi...gentille." , je désigne l'animal et le peau , avant d'hésiter à poser une nouvelle question , voyant qu'elle s'apprête à partir. J'ai peur de paraître ridicule et de ne pas trouver mes mots , mais mon esprit se tourmente de cette interrogation.

"Attends." , une fois son attention mienne , je lui désigne la partie de son dessin avec les huttes et la fumée . "Je n'ai pas compris pourquoi..." , je m'arrête d'un coup , jurant par Odin en remarquant que je me suis mis à parler naturellement dans ma langue. "Pas compris pourquoi...moi devoir être béni par ton chef. Ton chef , pas chef à moi. Tes..." , je cherche le mots dieux , ne le trouvant pas finissant par désigner le ciel , les esprits : "Tes dieux pas les miens."


Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 9e38ee29f742895f78b842f01a0ce73aea85a3e4
《I need you.》
Patate Douce
Messages : 638
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
Narnia
Patate Douce
Mer 29 Sep - 9:03
tumblr_n9e1dmJQfd1szxfwno10_250.gif
Allenka Anaba Aquene
J'ai 25 ans et je vis dans la réserve de Enoch, Terres chaudes (canada). Dans la vie, je suis tisseuse d'ornement et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à machance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Que dire sur moi ? On me surnomme Lenka, descendante des Premières Nations, Cries. au grand desespoir, de mes ainés, j'adore passer mon temps en forêt. J'ai besoin de m'y ressourcer. Je ne veux pas me marier. Aucun homme ne m'interesse et je ne suis pas pressée. J'ai perdu mes parents, mon père durant une croisade des Etrangers et ma mère, de chagrin. Je vis avec mes grands-parents et je suis fille unique.


Ashley Callingbull-Burnham by angryhijabi


Lui parler, m'assurer qu'il avait compris et en retour le comprendre demander une certaine énergie. Mais je me répète chaque jour, que nous avions là, une véritable opportunité de découvrir d'autres peuples. Et si un jour, nous nous faisions attaquer, nous saurions comment réagir. S'épargner des visages figés par la peur, sans réellement savoir comment se défendre. La frayeur restera toujours le dernier visage quand je m'endors. Je peux donc dire que chaque temps passé à ses côtés revient à mener une étude. Et assouvir ma curiosité, sans nul doute. Et c'est ainsi que j'ai présenté les choses aux grands chefs. Je hoche la tête quand il me confirme ce que j'attends de lui. La bouche s'ouvre et se referme quand il se moque de mes dessins. Instant où je baisse la garde quand je frappe son épaule avec mon poing. Et je m'en veux très rapidement, au point de faire quelques pas loin de lui. Air sérieux sur le visage quand il reprend. Mais les bras croisés et ma moue boudeuse me trahissent. Du moins, il faut me connaitre, pour savoir que j'étais quelque peu vexée. Pour autant, je l'écoute quand même. Les joues se teintent à ses propos. Mais je ne rebondis pas dessus, totalement gênée. Si j'en comprends un mot, cela me surprend qu'il le pense. Etais-je gentille ? Alors qu'on ne faisait que de me demander de le surveiller. Mais bon, je n'avais pas de raison de lui faire du mal. J'avais compris qu'il était aussi désœuvré que nous. J'allais m'en aller quand il me retient. Il a envie de parler aujourd'hui.

Appréhende-t-il ? Je me concentre sur ses lèvres pour tenter de savoir ce qu'il me dit sans regarder ce qu'il montre. Je me rapproche sans le réaliser. Mais il parle une langue que je ne comprends pas. Il attise tout de même ma curiosité mais je finis quand même par voir le dessin. Et tout fait sens. Alors je dessine dans la terre une silhouette avec une robe et une autre avec deux jambes et je fais un trait entre les deux. Toi. Moi. Ensemble. Chasser. Chef pas vouloir mourir moi. Donc moi être beni donc toi aussi. Je sais pas trop si je suis claire. Que mon peuple avait conscience de m'avoir collé avec lui - moi ça me dérange pas - et que pour mener notre mission à bien, il devait aussi le bénir.. Pour me protéger. Toi te .. Mais il avait des vêtements ? Je tire sur son haut et montre le chiffre deux avec mes doigts. Toi avoir d'autres tissus ? Etre beau pour être béni. C'était la tradition.

Ce n'est que plus tard dans la nuit que je reviens le chercher. Première fois qu'un étranger allait assister au rite. Pour ma part, je n'y voyais pas spécialement d'inconvénients. Si cela pouvait enrichir sa culture, je n'étais pas contre. Mais les ainés n'étaient pas de cet avis - ils le sont jamais - alors nous allions bénéficier d'un autre afin de conserver l'authentique uniquement pour nous. Et même si, je vivais en communauté, ce que nous allons vivre me faisait rire autant que me gêner. Arrivée à hauteur de sa hutte, je reprends mes explications, éclairé par un flambeau, je dessine un rond et mets deux bonhommes au milieu, nommant homme et femme ainsi que lac dans ma langue natale. Une manière de lui apprendre aussi quelques mots. Je tire sur sa tenue et fais non du doigt. Je répète les mots eau et sans vetements plusieurs fois.

Je prends quand même les deux peaux de bête pour ne pas avoir froid en sortant. Je le guide jusqu'au lieu où notre chaman avait préparé l'initiation. Je me déshabille sans trop réfléchir. Il commençait à faire frais, alors je n'avais pas très envie de m'attarder. Une fois nue, j'entre dans l'eau, serrant la mâchoire, au contact de la froideur. J'attends que l'homme pale en fasse de même, fixant plus que de raison ses yeux et nulle part ailleurs. Au rythme des mots de notre spirituel, je joins mes mains, paumes contre paumes de l'homme. Toi redire mots comme moi.




Elsy
Messages : 1318
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : /

Univers fétiche : SF
Préférence de jeu : Homme
vol de nez
Elsy
Mar 9 Nov - 17:25
8d5359218c1a8bc3971fdd2fa3e85516502ecc65.png
Ragnar
Thorgard

J'ai 30 ans et je vis entre les Terres du Nord et celles que je veux exploré. Dans la vie, je suis Viking et héritier et je m'en sors moyen ,selon les chances que les dieux m'accordent. Sinon, grâce à mon obstination, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien.
Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 2f243c6b3f3faa626744fde335d50094


Ragnar est le fils cadet d’un Roi viking anciennement puissant ,mais qui cherche désormais le repos.
Ragnar a toujours cherché à gagner l’approbation de son père alors que l’attention de celui-ci était fixée sur son fils aîné, Viggo. Ragnar a longtemps souffert de cet esprit de compétition qui régnait entre lui et son frère aîné, celui qui partait en avant des conquêtes de leur père. Ragnar était laissé de côté , ignoré.
Cela a créé en lui une rage de vaincre, une obstination à être meilleur que tous les autres. Il est le premier à s’élancer dans la bataille, celui qui tranche le plus de vies , le premier à honorer leurs dieux…
Il paraît sûr de lui en apparence, mais est régulièrement envahi par le doute. Il n’aime pas qu’on le contredise, et aime se sentir naturellement supérieur aux autres , à ses ennemis. Il n’oublie jamais son devoir , ou les traditions et croyances qui régissent sa vie.
Ragnar a toujours mis un point d’honneur à ne prendre d’épouse pour le moment. Le guerrier veut se faire un nom avant de le transmettre. Autre grand point de divergence avec son père qui craint ne pas avoir d’héritiers , et source de d’innombrables disputes.
Son frère aîné est mort il y a quelques années lors d’une bataille , et cela a provoqué un véritable raz de marée dans ma famille. Ragnar n’a pas été plus apprécié de son père au contraire. Il doit faire deux fois plus d’efforts encore une fois , pour être remarqué.
Cela dit , le roi vieillissant n’a pas d’autre choix que de confier des responsabilités au fils qui lui reste. C’est d’ailleurs ainsi que Ragnar se retrouve ici , dans cette expédition qui s’avère être un fiasco. Mais , le viking ne s’arrêtera pas là. Il compte bien conquérir ces terres , par la force des renforts qui arriveront, et faire payer le prix fort à ces pilleurs…peu en importe le prix.
Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 Tumblr_inline_pkh97qEtwZ1tp5769_500


Alexander Ludwig(c) Midgard Sun
Il faut croire que j'ai blessé son égo en critiquant ses dessins , au vu du coup qu'elle me donne. On ne peut pas dire qu'il m'ai fait mal. Mais , je trouve cela amusant , alors je ne me départis pas de mon sourire en coin , un brin moqueur.
Après tout , c'est vrai : ses dessins sont loin d'être une oeuvre d'art , qui pourrait être appréciée des dieux.

Je la retiens quelques peu , n'étant pas rassuré face à ce qui nous attend. Je ne veux pas d'une bénédiction. Je veux bien faire des efforts avec elle , mais jamais je n'irai adorer ou me prosterner devant leurs dieux. Pourtant , il me semble que je n'aurai pas le choix de me plier aux coutumes de son peuple.

Je me mords l'intérieur de la joue , agacé. Le fait est que je ne suis pas en position de pouvoir râler , ou faire entendre mon point de vue. Je me contente donc de hocher la tête , pour lui dire que j'ai compris. Après tout , je comprends la volonté de son peuple de bénir notre chasse...Mais pourquoi m'inclure dedans ? À croire qu'ils ont peur que je tente quelque chose...ce qui serait compliqué , tout seul.

J'attends Allenka , dans la nuit , vêtu des plus beaux tissus que j'ai pu me procurer. Un effort de fait de ma part , donc. J'écoute religieusement ce qu'elle me dit ensuite , apprenant par la même de nouveaux mots. Je ne peux m'empêcher d'écarquillés les yeux quand elle m'explique qu'il ne faut pas de vêtement pour la cérémonie. Au début , je crois avoir mal compris , mais je dois me rendre à l'évidence. Je grimace , mais acquiesce.

Il fait frais. Malgré moi , je frissonne en retirant les couches de vêtements de ma peau. Mes yeux dérapent vers elle , seulement quelques secondes , avant de me reprendre. Être nu devant ces étrangers me déplait fortement. J'ai l'impression d'été vulnérable. Bien trop vulnérable face à un peuple dont je ne connais toujours pas les véritables sentiments à mon égard.
Je fais de mon mieux pour mettre de côté ce mal-être , entrant dans l'eau à la suite de Allenka. Je ferme les yeux au contact glacé de l'eau. Je ne dois, et ne veux pas montrer le moindre signe de faiblesse. La femme en face de moi ne semble guère dérangée par la température , à moins qu'elle aussi ne cache ce qu'elle ressent.

Un léger frisson me parcourt quand nos paumes se rejoignent, ses yeux dans les miens. Je ne sais pas où regarder...ou plutôt je n'arrive pas à détacher mon regard du sien. Il est si puissant , si...magnétique. Les premières secondes, cela m'agace...puis naturellement , je me sens apaisé par ce but unique : celui de rester figé dans ses yeux.

"Compris." , je souffle discrètement quand elle m'explique que je devrais répéter ses mots , sous la bénédiction du chaman. Je m'étonne moi même d'avoir compris.

Je ne pense plus au froid. Je me dis que si je fixe mes pensées sur elle , et sur les mots à dire , je ne penserai plus à ce mal-être. Cela fonctionne un certain moment. Il est vrai que répéter les mots de la femme n'est guère facile. Je n'ai pas envie de la décevoir , alors je me concentre du mieux que je peux , avant d'articuler et de prononcer les mots de la bonne façon. Il semble que j'ai donné satisfaction car le rituel s'achève, nos mains se détachent , nos regards aussi. Légère pointe de regret , et le froid me rattrape.

J'attend que Allenka sorte la première pour imiter ses gestes , se sécher et remettre la peau de bête. Je profite de la chaleur retrouvée , croisant le regard du chaman qui est bien moins agréable que celui de ma future compère de chasse. Je garde la tête haute , le visage neutre. Peu importe son opinion , je sais ce que je vaux en ce bas monde.

Allenka et moi prenons le nécessaire grâce à un traîneau , et nous voilà partis dans les montagnes directement après ce bain de minuit. Il fait noir , et je prends donc garde à là où je mets les pieds , de peur de me blesser stupidement. Je n'ai pas non plus l'habitude de marcher derrière les autres , mais en ce cas précis , je n'ai guère le choix , ne connaissant pas le chemin.

"Pas prudent de marcher de nuit." , je marmone dans ma barbe naissante , mécontent.

Lorsque l'on s'arrête , j'en viens à lui poser une question importante , désignant nos affaires : "Quand...tu vas me donner un..." , je cherche mes mots avant de désigner les armes. "Tu...ne me fais pas confiance ?"


Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 9e38ee29f742895f78b842f01a0ce73aea85a3e4
《I need you.》
Patate Douce
Messages : 638
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
Narnia
Patate Douce
Mar 23 Nov - 10:43
tumblr_n9e1dmJQfd1szxfwno10_250.gif
Allenka Anaba Aquene
J'ai 25 ans et je vis dans la réserve de Enoch, Terres chaudes (canada). Dans la vie, je suis tisseuse d'ornement et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à machance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Que dire sur moi ? On me surnomme Lenka, descendante des Premières Nations, Cries. au grand desespoir, de mes ainés, j'adore passer mon temps en forêt. J'ai besoin de m'y ressourcer. Je ne veux pas me marier. Aucun homme ne m'interesse et je ne suis pas pressée. J'ai perdu mes parents, mon père durant une croisade des Etrangers et ma mère, de chagrin. Je vis avec mes grands-parents et je suis fille unique.


Ashley Callingbull-Burnham by angryhijabi


Devoir faire le rituel avec un étranger était à la fois malaisant et intriguant. Autant me mettre nue devant mes pairs, cela ne me dérange pas, étant donné que c'est exceptionnel mais avec lui, c'était bien étrange. Et puis bon, c'était la premiere fois que je voyais le corps d'un étranger, de ce que j'ai pu apercevoir - honte à moi - il n'est pas différent d'un homme de mon peuple. Pourquoi se faire la guerre si nous sommes semblables ? Toutefois, il avait respecté chaque étape, et je l'ai trouvé très admirable de se plier à nos coutumes alors qu'il n'en savait strictement rien et pour cela, je l'ai trouvé très beau dans ses gestes et sa prononciation maladroite.

En chemin, je réalise, que je ne sais plus si je lui ai dit que c'était ma première chasse. J'ai toujours écouté religieusement les récits qu'on nous rapporté mais on a toujours refusé que j'en fasse parti. J'aimerais croire que c'est surprenant qu'on me l'accorde cette année mais il y avait l'étranger. Je suis certaine qu'il espère qu'il se fasse tuer ou pire que je le fasse. Mais ça n'arrivera pas. Je ne suis pas inhumaine. Ils vont bien être déçus de nous revoir dans quelques jours. C'est une promesse.

J'étais frigorifiée. Quelle idée de ne pas nous avoir laissé le temps de nous rhabiller chaudement. En voila une horrible épreuve. Et devoir trouver un abri .. de nuit. Très intelligent. Je l'entends murmurer, mais je ne comprends. Lui aussi était mécontentant ? De trop longues minutes, marchant à tâtons et enfin on trouve une grotte. Bien heureuse de pouvoir me reposer. Je trace un rond pour y pouvoir installer le feu et met le traineau non loin de nous. Je redresse la tête quand il parle plus clairement et son regard se pose sur les armes.

J'ai un temps d'hésitation. Va-t-il me tuer si je lui donne ? Je l'ai quand même nourri, il va peut-être m'épargner ? Je fais plusieurs aller retour entre lui et les armes avant de l'inviter à se servir, signe de main et je m'écarte. Je ne suis pas du tout sereine mais je n'ai pas le choix. Au pire, suis morte ; au mieux, on rentre avec des vivres.

Je tente de ne rien montrer et je fouille pour sortir plusieurs peaux de bête et des vêtements. Je me mets en retrait pour enfiler les tissus et je me sens aussitôt mieux. Je reviens pour sortir une boite en métal afin d'effectuer le feu et sortir de quoi manger à cuire. Le temps de se rechauffer, je le regarde. Toi .. Etre .. Où ? Je suis consciente que nous aurons pas d'autres chances et si je voulais en connaitre davantage, je devais en profiter. Déjà .. attaquer ? Les flammes crépitent et je me détends. Je suis encore en Vie ! Qui .. tu es ?




Elsy
Messages : 1318
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : /

Univers fétiche : SF
Préférence de jeu : Homme
vol de nez
Elsy
Ven 3 Déc - 21:45
8d5359218c1a8bc3971fdd2fa3e85516502ecc65.png
Ragnar
Thorgard

J'ai 30 ans et je vis entre les Terres du Nord et celles que je veux exploré. Dans la vie, je suis Viking et héritier et je m'en sors moyen ,selon les chances que les dieux m'accordent. Sinon, grâce à mon obstination, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien.
Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 2f243c6b3f3faa626744fde335d50094


Ragnar est le fils cadet d’un Roi viking anciennement puissant ,mais qui cherche désormais le repos.
Ragnar a toujours cherché à gagner l’approbation de son père alors que l’attention de celui-ci était fixée sur son fils aîné, Viggo. Ragnar a longtemps souffert de cet esprit de compétition qui régnait entre lui et son frère aîné, celui qui partait en avant des conquêtes de leur père. Ragnar était laissé de côté , ignoré.
Cela a créé en lui une rage de vaincre, une obstination à être meilleur que tous les autres. Il est le premier à s’élancer dans la bataille, celui qui tranche le plus de vies , le premier à honorer leurs dieux…
Il paraît sûr de lui en apparence, mais est régulièrement envahi par le doute. Il n’aime pas qu’on le contredise, et aime se sentir naturellement supérieur aux autres , à ses ennemis. Il n’oublie jamais son devoir , ou les traditions et croyances qui régissent sa vie.
Ragnar a toujours mis un point d’honneur à ne prendre d’épouse pour le moment. Le guerrier veut se faire un nom avant de le transmettre. Autre grand point de divergence avec son père qui craint ne pas avoir d’héritiers , et source de d’innombrables disputes.
Son frère aîné est mort il y a quelques années lors d’une bataille , et cela a provoqué un véritable raz de marée dans ma famille. Ragnar n’a pas été plus apprécié de son père au contraire. Il doit faire deux fois plus d’efforts encore une fois , pour être remarqué.
Cela dit , le roi vieillissant n’a pas d’autre choix que de confier des responsabilités au fils qui lui reste. C’est d’ailleurs ainsi que Ragnar se retrouve ici , dans cette expédition qui s’avère être un fiasco. Mais , le viking ne s’arrêtera pas là. Il compte bien conquérir ces terres , par la force des renforts qui arriveront, et faire payer le prix fort à ces pilleurs…peu en importe le prix.
Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 Tumblr_inline_pkh97qEtwZ1tp5769_500


Alexander Ludwig(c) Midgard Sun
Je ne sais pas ce qui se passe dans sa tête. Mais , je peux l'imaginer. Je peux entrevoir quel genre de raisonnement elle entreprend. Donner une arme à un étranger ? Qu'elle mauvaise idée ! Il va me planter dès que j'aurai le dos tourné !

Pourtant , ce n'est pas mon intention. Elle m'a aidé, m'a apporté des vêtements , et a fait en sorte que les siens me tolèrent. Je ne pourrais sûrement jamais lui rendre toute cette aide qu'elle m'a offert. Mais , par tous les dieux , je ne peux pas me promener en montagne comme dans le camp ! Nous venons chasser. Puis , qui sait , si ça ne grouille pas de bêtes sauvages...Je ne veux pas mourir de manière idiote.

Je suis surpris. Elle me fait signe de choisir une arme. J'ai un temps d'hésitation avant de me saisir d'une lance , et de la poser naturellement à mes côtés. Comme ça, elle comprendra rapidement que je ne le veux pas de mal.

"Merci."

Je la laisse faire le feu , constatant que malgré le fait qu'elle soit une femme , elle sait y faire. Comme quoi. Je suis plus étonné qu'elle essaie de relancer la conversation. Et , je ne suis pas certains de comprendre ce qu'elle veut savoir.
Qui je suis ?
Grande et vaste question.
Surtout quand il s'agit de répondre dans sa langue.

"Moi...venir du Nord. Très nord. Là où il fait...plus froid que ici. Beaucoup froid plus que ici." , je commence par bredouiller. Je pose ma main sur mon cœur, fier de parler de mon peuple. "Moi être viking. Moi fils...d'un...chef." , je ne trouve pas le bon terme dans sa langue. "Nous être...peuple guerrier. Moi être venu avec...autres viking. Devoir montrer notre puissance. Moi vouloir...rendre mon père fier." , je dis avec franchise. Je me rend soudain compte que je veux éclaircir un point. "Nous pas attaquer ton peuple. Nous avoir été attaqué. Comme toi." , les mots viennent de plus en plus mais avec difficulté et lenteur. Je la regarde dans les yeux.

"Toi ? Allenka ? Toi être qui...dans ton...clan ?"


Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 9e38ee29f742895f78b842f01a0ce73aea85a3e4
《I need you.》
Patate Douce
Messages : 638
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
Narnia
Patate Douce
Mer 15 Déc - 13:51
tumblr_n9e1dmJQfd1szxfwno10_250.gif
Allenka Anaba Aquene
J'ai 25 ans et je vis dans la réserve de Enoch, Terres chaudes (canada). Dans la vie, je suis tisseuse d'ornement et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à machance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Que dire sur moi ? On me surnomme Lenka, descendante des Premières Nations, Cries. au grand desespoir, de mes ainés, j'adore passer mon temps en forêt. J'ai besoin de m'y ressourcer. Je ne veux pas me marier. Aucun homme ne m'interesse et je ne suis pas pressée. J'ai perdu mes parents, mon père durant une croisade des Etrangers et ma mère, de chagrin. Je vis avec mes grands-parents et je suis fille unique.


Ashley Callingbull-Burnham by angryhijabi


Ca me surprend d'entendre mon prénom dans sa bouche. Il me faut quelques secondes pour m'en remettre. J'ai envie de lui demander de répéter. Ca semblait si désarmant mais pas tant déplaisant à écouter. Peut-être plus tard. Je retiens tout ce qu'il me dit. Fils de chef. Je hoche la tête. J'aurais pu dire que ça ne me surprend pas mais si tous les guerriers de son pays sont comme lui, c'est l'équivalent de tout enfant de chef. Encore plus froid qu'ici et ça me fait frissonner. Comment vivre dans froid ? La question m'échappe tellement, j'ai pas envie d'imaginer en vérité. Et encore là, on a eu la chance, on aurait pu partir sans peaux et non les quatre là. Je me resserre contre l'une d'elle d'ailleurs. Puis il parle de l'attaque, et sa révélation me fait froncer le regard. Qui ? Voix qui se fait plus tranchante, la douleur d'avoir perdu les miens est encore présente et ne me quittera jamais. Je l'ai vu piétiner nos terres. Ca ne peut qu'être son groupe. Mais j'attends quand même les explications.

Feu rougeoyant, je fouille dans notre sac pour en sortir un lapin dépecé et je l'enfonce sur une broche, que j'installe entre deux tréteaux au dessus du feu. Je sors aussi des fèves que je place sur un rocher creux et l'écrase avec un plus petit. J'aurais préféré ne rien faire et me réchauffer mais rester immobile, c'est la mort alors je confectionne le repas. J'y rajoute du mais et des épices avant de former des galettes. Je prends de la graisse en étale dessus et je les suspends sur le feu. Je reviens face à l'homme, sans vraiment savoir ce qu'il a pu faire entre temps et je m'exprime. Je suis Allenka Anaba Aguene. Papa guerrier. Maman Guérisseuse. Je suis fille de forêt et animaux. Et cela peut être contradictoire de m'y avoir envoyé à la chasse mais je sais que tout être à son rôle sur notre terre. Et je comptais bien ne pas tuer inutilement. Enfin, si on trouve. Frère ? Sœur ? L'envie de toujours le questionner brule ma langue. Repas prêt, gamelles servies et je prends mon temps pour manger, me réchauffer. Tout rincer une fois terminé, les mots manquent quand la panse est repue. Et rapidement, je m'endors.

Deux jours se sont écoulés depuis notre départ. Je sais que nous devons passer un col, quand je comprends que les animaux ont fuit. Moi-même je l'aurais fait. Le peu que nous croisons, je refuse qu'on les tue. Enfin, le plus petit gibier possible. Peut-être que ça le fait râler mais je m'en moque. La pluie se mêle de notre expédition. Et nous sommes obligés de nous arrêter, là c'est moi qui râle. Le temps perdu mais je sais que l'Esprit de l'Eau doit avoir une raison. Nous avons quand même marcher une journée, tachés de terre avant de nous abriter dans une autre grotte. Et le sourire renait en y découvrant un petit lac à l'intérieur. L'envie de me laver les cheveux ne se fait prier. Je prends mon courage de me dévêtir, d'attraper un pain de savon et d'aller m'y baigner. Glaciale mais tant pis, l'Esprit sera encore plus vif. C'est en relavant mes cheveux que je lui fais face. Ah oui, j'aurais peut-être pas dû faire ça. Toi .. Etre .. dérangé ? C'est ridicule maintenant que j'avais presque fini de me laver.




Elsy
Messages : 1318
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : /

Univers fétiche : SF
Préférence de jeu : Homme
vol de nez
Elsy
Sam 22 Jan - 16:49
8d5359218c1a8bc3971fdd2fa3e85516502ecc65.png
Ragnar
Thorgard

J'ai 30 ans et je vis entre les Terres du Nord et celles que je veux exploré. Dans la vie, je suis Viking et héritier et je m'en sors moyen ,selon les chances que les dieux m'accordent. Sinon, grâce à mon obstination, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien.
Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 2f243c6b3f3faa626744fde335d50094


Ragnar est le fils cadet d’un Roi viking anciennement puissant ,mais qui cherche désormais le repos.
Ragnar a toujours cherché à gagner l’approbation de son père alors que l’attention de celui-ci était fixée sur son fils aîné, Viggo. Ragnar a longtemps souffert de cet esprit de compétition qui régnait entre lui et son frère aîné, celui qui partait en avant des conquêtes de leur père. Ragnar était laissé de côté , ignoré.
Cela a créé en lui une rage de vaincre, une obstination à être meilleur que tous les autres. Il est le premier à s’élancer dans la bataille, celui qui tranche le plus de vies , le premier à honorer leurs dieux…
Il paraît sûr de lui en apparence, mais est régulièrement envahi par le doute. Il n’aime pas qu’on le contredise, et aime se sentir naturellement supérieur aux autres , à ses ennemis. Il n’oublie jamais son devoir , ou les traditions et croyances qui régissent sa vie.
Ragnar a toujours mis un point d’honneur à ne prendre d’épouse pour le moment. Le guerrier veut se faire un nom avant de le transmettre. Autre grand point de divergence avec son père qui craint ne pas avoir d’héritiers , et source de d’innombrables disputes.
Son frère aîné est mort il y a quelques années lors d’une bataille , et cela a provoqué un véritable raz de marée dans ma famille. Ragnar n’a pas été plus apprécié de son père au contraire. Il doit faire deux fois plus d’efforts encore une fois , pour être remarqué.
Cela dit , le roi vieillissant n’a pas d’autre choix que de confier des responsabilités au fils qui lui reste. C’est d’ailleurs ainsi que Ragnar se retrouve ici , dans cette expédition qui s’avère être un fiasco. Mais , le viking ne s’arrêtera pas là. Il compte bien conquérir ces terres , par la force des renforts qui arriveront, et faire payer le prix fort à ces pilleurs…peu en importe le prix.
Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 Tumblr_inline_pkh97qEtwZ1tp5769_500


Alexander Ludwig(c) Midgard Sun
Nous arrivons enfin à communiquer. À parler de nos vies d'avant. Je ne sais pas si c'est vraiment une bonne chose , mais ça me fait du bien de parler de mon chez moi , et de qui je suis.
Le fils d'un chef , d'un Roi , mais un bien piètre...Je n'ai pas réussi à sauver mes hommes. Je n'ai pas réussi à faire les conquêtes espérées , encore moins à ramener divers denrées dont mon peuple pourrait avoir besoin. Mon père a probablement raison , je ne sais pas faire grand chose d'utile...

Bon. Ce n'est pas le moment de penser à mon père. J'aurai le temps d'y réfléchir si je trouve le moyen de rentrer chez moi ce qui semble bien compromis pour l'instant.

"Habits chauds. Huttes. Peaux d'animaux. Et on bouge beaucoup. On s'habitue." , j'explique de mon mieux à Allenka comment nous pouvons vivre dans un grand froid. Le petit hic , c'est que je ne sais pas vraiment expliquer ce que j'ai toujours connu. Je me sens à l'aise dans le froid , à condition d'avoir les équipements nécessaires, mais dans une langue différente c'est dur à expliquer.

Hum. On dirait que la mention de l'autre groupe ne la met pas de bonne humeur. Je la comprends. J'aimerais simplement qu'elle réalise que ce n'était pas nous.
Certes , mon peuple est guerrier , conquérant. Mais , jamais je n'avais prévu d'attaquer les siens. Honnêtement , ils ne nous étaient d'aucune utilité.

"Je ne sais pas. Peut être autres vikings. Mais pas mon groupe. Eux ont tué mes amis. Ont blessé moi. Mon groupe pas attaqué ton peuple." , j'ai le regard dans le sien , plus sérieux que jamais. "Je le jure...sur tous nos dieux. Les tiens , les miens." , je ne sais pas si cela suffira à la convaincre , mais je ne peux pas faire davantage. Je la laisse préparé à manger , avant de la questionner sur sa place dans la tribu. Curieusement , je veux en apprendre plus sur elle. "Fille de forêt ?" , je répète, pas sûr de comprendre. Sa question sur la famille fait mal ensuite , brièvement. Un petit coup dans le cœur, que je rejette le plus loin possible. Le passé c'est le passé. Un frère. Mort à la guerre." , je lâche finalement , faisant mine d'en être détaché. Mais , c'est loin d'être le cas.

Je regrette d'avoir toujours été en compétition avec ce frère , qui me manque aujourd'hui. Lui , aurait trouvé une solution pour se sauver d'ici. Mieux encore , il n'aurait pas eu autant de pertes dans ces rangs...Plusieurs minutes après , le ventre rempli , le visage tourné vers les cieux , je ne peux m'empêcher de penser à Viggo. Un grand guerrier , celui qui revenait toujours victorieux , la tête de ses ennemis au creux de ses bras. C'était comme si il passait à travers les lames. Jusqu'au jour où une l'a transpercé. Sous mes yeux.
Et moi , qui ai survécu à tant de batailles depuis...

Pourquoi moi parmi tous nos guerriers ?

Dans les jours qui suivent, j'essaie de comprendre le but de notre expédition. On est là pour tuer des animaux et les ramener à son peuple ou pour batifoler avec ? Parce que je commence sérieusement à en avoir assez. Chaque fois que je pointe mon arme vers une proie , elle le fait fuir ou m'empêche de l'atteindre. Je n'ose pas la contredire violemment , car j'ai peur des conséquence à notre retour , mais je ne cache pas mon exaspération, et soupire longuement à chaque fois.

Notre voyage se fait d'ailleurs de plus en plus désagréable. Entre longue marches pour tuer quelques rongeurs , et la pluie , j'ai l'humeur massacrante. Qu'elle semble partager du reste. Tant mieux. C'est un peu de sa faute si on ne trouve rien en ce moment. Quand nous trouvons refuge dans une grotte , et qu'elle se lave , je me surprend à la fixer. Je pose nos affaires , mais sans cesser de la regarder , mes yeux attirer par les formes de son corps , troublé même. C'est étrange. Je n'ai jamais ressenti quelconque forme d'attrait pour une femme et là...Je pourrais la regarder des heures.
C'est seulement quand elle m'interpelle que je retrouve les esprits , sans vouloir l'avouer :

"Dérangé ? Non non...surpris...enfin..." , je secoue la tête . "Peu importe. Moi devoir me laver aussi." , que je dis en prenant l'autre morceaux de savon , et retirant mes habits. La pensée qu'elle puisse m'observer elle aussi traverse mon esprit sans y croire réellement. Et , même lorsque j'entre dans l'eau froide , je ne peux m'empêcher de lui lancer quelques regards de coin. Je dois me reprendre. Ça n'a rien à voir avec le fait de la gêner, ça m'est bien égal au fond , c'est plus que je ne peux pas me laisser aller à de telles pensées pour des raisons plus qu'évidentes. "Notre voyage...combien de jours encore ?"
Patate Douce
Messages : 638
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
Narnia
Patate Douce
Jeu 3 Mar - 22:53
tumblr_n9e1dmJQfd1szxfwno10_250.gif
Allenka Anaba Aquene
J'ai 25 ans et je vis dans la réserve de Enoch, Terres chaudes (canada). Dans la vie, je suis tisseuse d'ornement et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à machance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Que dire sur moi ? On me surnomme Lenka, descendante des Premières Nations, Cries. au grand desespoir, de mes ainés, j'adore passer mon temps en forêt. J'ai besoin de m'y ressourcer. Je ne veux pas me marier. Aucun homme ne m'interesse et je ne suis pas pressée. J'ai perdu mes parents, mon père durant une croisade des Etrangers et ma mère, de chagrin. Je vis avec mes grands-parents et je suis fille unique.


Ashley Callingbull-Burnham by angryhijabi


Je ne sais pas vraiment pourquoi il est surpris. Je ne suis qu'une âme dans un corps passager. Nous sommes fait de la même manière; à quelques détails près. Enfin, de ce que j'ai pu voir, il est composé comme un homme de mon peuple. Faudrait que je vérifie, un jour. Je n'aurais jamais songé d'ailleurs. Je penche la tête dubitative. Pourquoi surpris ? J'aimerais réellement comprendre son étonnement. Femme de chez toi pas comme moi ? Peut-être est-ce la raison ? Et ça m'intrigue plus encore. Je me mets à fomenter la silhouette d'une de ses femmes mais je ne vois pas trop ce qui peut changer. Je le regarde de nouveau, sans arrières pensées. Tu as mal ? Je pointe une cicatrice, mais je pense qu'elle doit dater. Déjà mort une fois ? Vu toutes qu'il avait. Sans le réaliser, je finis par poser mon index sur l'une d'elle.. C'est réelle, la curiosité va me mettre en danger. Je me recule aussitôt, et m'excuse. Je me rince, laissant le savon à disposition. Je me sèche rapidement, les orbes s'échappant parfois sur sa silhouette, toujours par curiosité avant de m'atteler à m'habiller chaudement et nouer mes cheveux en tresses.

Comme les soirs précédents, je m'attelle au repas, repensant à sa question. Nous devons rester 7 jours et 7 nuits, revenir avec gros gibier. Mais dur parce que moi, pas aimé tuer. Mais moi t'aider pour être accepté chez moi. Il m'a fallu du temps pour le comprendre, on nous évaluait. Étais-je apte à protéger mon peuple en me laissant avec ce qu'il nomme le Danger ? Et lui, allait-il déferler sa sauvagerie sur moi ? J'étais responsable de lui mais au fond, les chefs ne s'attendent-ils pas à ne jamais me voir revenir, persuadée que je suis morte sous ses mains ? Et rien que pour cela, je veux l'aider à s'intégrer.

Regain de colère et je cuisine avec énergie. Je le sers une plus grosse portion inconsciemment. Demain, on va par là. Je pointe le col de l'index et tu vas tuer. Je le dis sans humeur, me préparant mentalement. Dormir pour avoir force. On se réchauffe en mangeant, se remplir la panse. Et je prépare même le repas du matin, pour lui donner de l'énergie. Ca m'aide à réaliser ce qui pourrait se passer. Je suis partagée entre prier pour qu'on échoue et tendre vers notre réussite. Je remets notre destin à la Déesse de la Forêt.

On finit par se coucher. Mais je ne fais que gesticuler. Jusqu'à entrer dans une transe. Les images sont floues. Je vois encore ce massacre. Je vois un homme, il me pourchasse. Et je vois l'Etranger repousser l'assaillant jusqu'à apercevoir du sang sortant de lui. Je me réveille en hurlant, criant son prénom.. Une rare fois. Je m'empresse de me ressaisir, passant de grands coups d'eau sur le visage. Je le sens, il est éveillé. Meurs pas. Je gronde sans faire exprès. Interdit. Je refuse qu'on le croit faible. Il est vaillant, je le ressens. Je reviens près du feu, jambes contre mon torse. Parle moi encore de ton peuple.




Elsy
Messages : 1318
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : /

Univers fétiche : SF
Préférence de jeu : Homme
vol de nez
Elsy
Mer 25 Mai - 0:11
8d5359218c1a8bc3971fdd2fa3e85516502ecc65.png
Ragnar
Thorgard

J'ai 30 ans et je vis entre les Terres du Nord et celles que je veux exploré. Dans la vie, je suis Viking et héritier et je m'en sors moyen ,selon les chances que les dieux m'accordent. Sinon, grâce à mon obstination, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien.
Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 2f243c6b3f3faa626744fde335d50094


Ragnar est le fils cadet d’un Roi viking anciennement puissant ,mais qui cherche désormais le repos.
Ragnar a toujours cherché à gagner l’approbation de son père alors que l’attention de celui-ci était fixée sur son fils aîné, Viggo. Ragnar a longtemps souffert de cet esprit de compétition qui régnait entre lui et son frère aîné, celui qui partait en avant des conquêtes de leur père. Ragnar était laissé de côté , ignoré.
Cela a créé en lui une rage de vaincre, une obstination à être meilleur que tous les autres. Il est le premier à s’élancer dans la bataille, celui qui tranche le plus de vies , le premier à honorer leurs dieux…
Il paraît sûr de lui en apparence, mais est régulièrement envahi par le doute. Il n’aime pas qu’on le contredise, et aime se sentir naturellement supérieur aux autres , à ses ennemis. Il n’oublie jamais son devoir , ou les traditions et croyances qui régissent sa vie.
Ragnar a toujours mis un point d’honneur à ne prendre d’épouse pour le moment. Le guerrier veut se faire un nom avant de le transmettre. Autre grand point de divergence avec son père qui craint ne pas avoir d’héritiers , et source de d’innombrables disputes.
Son frère aîné est mort il y a quelques années lors d’une bataille , et cela a provoqué un véritable raz de marée dans ma famille. Ragnar n’a pas été plus apprécié de son père au contraire. Il doit faire deux fois plus d’efforts encore une fois , pour être remarqué.
Cela dit , le roi vieillissant n’a pas d’autre choix que de confier des responsabilités au fils qui lui reste. C’est d’ailleurs ainsi que Ragnar se retrouve ici , dans cette expédition qui s’avère être un fiasco. Mais , le viking ne s’arrêtera pas là. Il compte bien conquérir ces terres , par la force des renforts qui arriveront, et faire payer le prix fort à ces pilleurs…peu en importe le prix.
Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY  - Page 2 Tumblr_inline_pkh97qEtwZ1tp5769_500


Alexander Ludwig(c) Midgard Sun
Je serre les dents en constatant qu'elle a remarqué mon trouble à son égard. Faut dire que je n'ai jamais été particulièrement doué pour masquer mes émotions , ce qui a souvent agacé Père. Par ailleurs , je ne suis pas réellement surpris , plutôt admiratif.

"Moi pas surpris. J'apprécie te regarder. Toi belle." , je réplique d'une façon naturelle et sincère , espérant juste ne pas m'être trompé de mots. "Chez moi, femmes blanches et guerrières." , je me sens tendu en voyant son regard se poser sur moi , son corps se rapprocher. Les battements de mon cœur s'accélèrent quand elle pose un doigt sur une cicatrice. Non forcément de désir , mais aussi par méfiance , moi qui ne laissait même plus ma propre mère me toucher depuis des années . "Beaucoup de combats , de blessures , de douleur." , je n'ose guère dire plus , avant de me savonner.

Je la laisse préparer le repas en m'attardant davantage sur le contenu de notre mission . Qu'elle n'aime pas tuer , je l'avais bien compris. Est-ce que moi j'aime cela ? Je dirai que c'est dans ma nature. On m'a élevé avec cette violence , elle fait partie de moi , bien que je trouve la douceur et le calme des siens apaisantes et admirable.

"Pourquoi tu veux que ton peuple accepte moi ?"

Je ne dis pas que c'est inutile , même si je pense que j'aurai pu m'en sortir seul. Tuer des animaux , je sais faire. Mais , je ne comprends pas pourquoi elle veut que je sois accepté dans son peuple.
Je n'insiste pas forcément , acceptant de dormir pour me reposer enfin.

Réveillé en sursaut , je retiens un grognement. Qu'est ce qui lui a pris ? Pourquoi hurler comme cela ?
Je la rejoins près du feu , préparant mes armes.

"Qu'est ce qui s'est passé ?" , je demande d'abord.

"Mon peuple aime...boire. Pas l'eau. Tu sais pour...faire tourner la tête ." , j'essaie de mimer l'effet de l'hydromel , mais cela doit être assez pitoyable , je dois l'avouer. "Mon peuple est bruyant. Moi aimé le calme qu'on trouve ici." , j'en ressens comme une paix intérieure non négligeable. "On se remet en route ? Toi me laisser tuer cette fois." , j'insiste, mécontent d'avoir perdu mes précédentes proies.

Plusieurs heures plus tard , je piste un grand cerf. Je grogne presque comme un animal quand elle s'approche trop de moi , ou fait le moindre signe pouvant faire fuir l'animal. Finalement , je décoche une flèche qui atteint la brave bête en plein cœur.
Patate Douce
Messages : 638
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
Narnia
Patate Douce
Dim 5 Juin - 0:40
tumblr_n9e1dmJQfd1szxfwno10_250.gif
Allenka Anaba Aquene
J'ai 25 ans et je vis dans la réserve de Enoch, Terres chaudes (canada). Dans la vie, je suis tisseuse d'ornement et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à machance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Que dire sur moi ? On me surnomme Lenka, descendante des Premières Nations, Cries. au grand desespoir, de mes ainés, j'adore passer mon temps en forêt. J'ai besoin de m'y ressourcer. Je ne veux pas me marier. Aucun homme ne m'interesse et je ne suis pas pressée. J'ai perdu mes parents, mon père durant une croisade des Etrangers et ma mère, de chagrin. Je vis avec mes grands-parents et je suis fille unique.


Ashley Callingbull-Burnham by angryhijabi


Il m'aide à élucider le mystère concernant les femmes de son village. Tout en me faisant un compliment. Il me trouvait belle. Et je le sens mes joues ont pris une teinte que je n'ai pas su contrôler. J'ai détourné le regard bien que mon sourire peut se voir avant de l'écouter plus attentivement sur ces guerrières. Mais rien d'autres ne percent de sa bouche. Juste comme sa couleur de peau et des meurtrières. Partagée entre la déception, et l'admiration. D'un sens, elles étaient dangereuses comme lui et ces autres hommes et de l'autre, elles savaient se battre. Dans ma tribu, les guerrières existent mais c'est assez rare et pas forcément bien vu. Mais bon, le monde est fait ainsi. Le sien était paré de sang visiblement. Alors je me contente d'hocher la tête et le laisse avec davantage de pudeur, quand je suis sortie du lac.

Notre discussion reprend, bien plus chaudement que nu comme des chérubins et ses nouvelles sensations qu'il avait fait naitre. Lui expliquer que s'il s'intègre, on pourra prouver qu'il est un homme bon et non un assoiffé de sang. Ce qui est contradictoire avec la mission donnée. Mais au moins, on pourra peut-être ouvrir nos commerces avec d'autres peuples. Je ne dis pas qu'il faut accepter tout le monde et potentiellement amené le danger.. Mais ce dernier est déjà là, alors apprenons à nous défendre avec le même niveau que nos ennemis. C'est ce que je lui expose, l'envie de connaitre sa culture, sa force au combat et surtout s'enrichir mutuellement.

Les panses pleines, c'est demain que tout se jouera mais pourtant, les Déités semblent me mettre en garde au point de ne pas pouvoir gérer mes peurs. Je le réveille, je m'excuse. L'éclairer sur ce qui l'attend. Flamme qui vacille devant mes yeux, par où commencer ? Je lui raconte tout dans les moindres détails, l'invasion, quand il me protège et se fait attaquer, quand c'est le Chaos. Je crois que ces sauvages viennent pour toi. Ca va arriver. Je le répète plusieurs fois, je me trompe jamais. Je soupire longuement. Et le laisse enchainer avec ses histoires. Je finis par conclure, vouloir voir son monde et de m'emmener un jour.

Le lendemain est rude pour moi. L'esprit nébuleux et tous ses propos dans la tête, je me prépare mentalement à le regarder tuer. Je sais que c'est nécessaire aussi bien pour lui, la survie mais ôter la Vie, c'est comme si on me retirait une part de mon âme. Je tente de ne pas entraver sa mission, m'écarte même quand il .. râle ? C'est assez étrange. Il me distance rapidement, ayant trouvé sa proie. Et je prie pour le salut de la bête, pour qu'elle ne souffre pas trop. Je finis par le rejoindre, le voyant près du cerf. Il est assez imposant. Et les larmes coulent déjà quand je ferme les yeux de la bête. Le regard est noir envers le Pale. Mais je sais qu'il n'y est pour rien. C'est en silence que je l'aide à attacher les membres de l'animale pour la mettre sur le brancard. Trois jours pour revenir village. Nous n'avions pas le choix pour valider notre quête.

C'est en l'aidant à tracter la bête, que tous mes sens de survie ont avoisiné le zéro à tel point que je n'ai pas su entendre un plus gros prédateur. Et c'est quand un rugissement m'a extirpé de mes pensées que je suis restée transie de peur. Ours devant nous. Je déglutis. Bouge pas. Je regrette d'avoir oublié la cloche pour éloigner les plus gros gibiers. Imbécile que je suis. Respire lentement. Ne cours surtout pas. Je parle autant à moi qu'à Ragnar. L'ours ne semble pas montrer des signes d'agressivité. Marche de côté, sans le quitter des yeux. L'opération va paraitre compliqué avec notre proie. Je décompte jusqu'à trois pour m'exécuter et je me mets à chanter doucement pour l'apaiser autant que nous.

Les minutes s'écoulent, bien trop lentement à mon gout mais l'animal finit par s'éloigner également. Et quand nous ne sommes plus dans son champ de vision, j'ordonne de courir pour se cacher derrière un talus. Essoufflée, j'éclate en sanglots. Tu .. Blessé ? Blessé ? La panique faisant la vérification moi-même, tatant partout.




Contenu sponsorisé
Aimer sans doute est le possible le plus lointain. ft. ELSY
Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Aimer, c’est savoir dire je t’aime sans parler (feat. Clionestra)
» Elsy ♔ Danser, c’est comme parler en silence. C’est dire plein de choses sans dire un mot.
» Sans peur et sans reproche face aux denti—euh, au danger
» On peut vivre sans frère mais pas sans ami | DJaE
» et si le doute s'installe, sera-t-il suffisamment fort pour nous faire changer d'avis ? (clionestra)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: