Le Deal du moment : -43%
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris ...
Voir le deal
599 €

Partagez
 
 
 

 "On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 22  Suivant
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1467
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Tumblr_nft4jtHgR71sgc5wqo2_r1_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Tumblr_nqmtiqL0ue1riui0bo5_250


avatar :copyright:️ bazzart.org


La décision lui appartiendrait si, un jour, un petit être décidait de venir bousculer leurs vies. Lui appartiendrait à elle seule. La réponse que lui avait donné Katelyn ne l’avait pas satisfait, mais il s’était abstenu de l’exprimer à voix haute. Comme elle avait su si bien lui dire, elle connaissait son opinion concernant les enfants. Pour autant, il ne souhaitait pas la laisser affronter cela seule… Alors silencieusement, ce jour-là, Lucious s’était promis d’être présent si, un jour, elle serait amenée à prendre une telle décision… Toutefois, elle avait su le rassurer en ce qui concernait leur relation. Il lui offrait autres choses, et cela semblait convenir et combler Katelyn. C’était tout ce qui lui importait. Son bonheur.

Le week-end était passé trop vite au goût de Lucious qui avait dû retrouver le chemin du restaurant, à contrecœur, pour la première fois depuis l’ouverture de l’établissement. Mais la vie devait reprendre son cours et ce qui se passa. Ils parvenaient tout de même à prendre du temps pour eux, dans des plannings surchargés. Comme ce soir. Une serviette nouée autour de la taille, une autre entre les mains pour se sécher ses boucles blondes, il franchi le seuil de sa chambre, mais resta interdit devant la proposition de Katelyn. Vivre ensemble.  Un sourire se dessina lentement sur ses lèvres alors qu’il s’approcha d’elle pour l’embrasser, les deux mains posées de chaque côté des cuisses de la jolie brune « Tu es prête à m’avoir dans les pattes toute la journée ? » avant de se reculer pour terminer de se sécher. Il se rendit dans le dressing pour sortir un bas de pyjama et un débardeur qu’il enfila avant de ramener les serviettes dans la salle de bain « Est-ce que tu as envie de vivre avec moi, telle est la question. Parce qu’en effet, ça serait plus simple. Mais est-ce que l’idée te séduit ? » cria-t-il alors qu’il se trouvait dans l’autre pièce, puis revint dans la chambre, appuyant son épaule contre l’encadrement de la porte, croisant les bras sur son torse, tout sourire « Parce que ça me séduit beaucoup. J’aime l’idée ». Ça serait aussi très étrange pour lui qui n’avait jamais vécu avec une autre femme que Rachel dans cet appartement. Il se passa une main sur ses joues mal rasées et ajouta « Ça veut dire aussi, vivre dans cet appartement… J’aime ton appartement, mais un lien sentimental me lie à cet endroit… ». Lucious avait dit cela sans grand aplomb parce qu’il savait que c’était un sujet délicat. Pour lui, comme pour elle.
Le quarantenaire prit place dans le lit, se glissa sous la couverture, alluma la lampe de chevet et posa ses lunettes sur son nez tout en se saisissant de son livre sans le lire pour autant, et posa ses yeux sur elle « Et je ne suis pas encore prêt à le quitter ». Lucious n’était pas certain que ça soit la réponse qu’attendait Kate, même si elle devait s’en douter « Néanmoins… Tu pourras refaire la décoration si tu le souhaites. A l’exception des murs et du parquet » parce qu’il affectionnait tout particulièrement les murs blancs aux moulures apparentes, ainsi que son parquet vieillissant avec lui. Il commença à lire les pages de son roman, puis le referma et le posa sur la table de nuit. Il n’avait pas l’esprit à cela « J’ai réellement envie que tu viennes vivre avec moi Kate » tout en lui souriant, lui faisant signe de venir se blottir contre lui.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1399
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 D7335383fedc04ee06b7cd392527b2e5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Ef6fb52dc4ef255ca5dcfdb3aa49d75e


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

Au vu de la première réaction de Lucious, Kate avait enchaîné rapidement en demandait si c’était trop tôt. De son côté elle se sentait prête pour qu’ils emménagent ensemble. C’était une étape mais ça ne lui faisait pas peur. Elle avait envie de vivre pleinement leur relation et là, c’était un peu comme une amourette d’ado, un soir chez toi un soir chez moi. Elle voulait avoir un vrai eux. Bon il avait finit par sourire. Kate avait entouré son visage de ses deux mains pour lui rendre son baiser, avant de sourire à son tour et dire : « -oui. » ça sonnait un peu comme une réponse de demande en mariage et cela la fit sourire un peu plus alors qu’elle le regardait du coin de l’oeil avancer vers le dressing.

Elle se tourna pour le regarder. Ce genre d’image chaque soir, ça lui allait très bien. « -j’ai pas dis ça sur un coup de tête. Oui j’ai envi qu’on puisse vivre ensemble. Comme de vrais adultes. Comme un vrai couple. » elle n’avait pas peur de franchir ce pas, alors il devait s’estimer content. En plus c’était elle qui avait fait la proposition, cela voulait vraiment dire qu’elle était prête. Kate se leva pour ranger son sac, gardant uniquement sa brosse à dent en main, elle répondit machinalement alors qu’il parlait, lui coupant la parole comme elle le faisait si souvent : « -ah non je veux un vrai chez nous. » puis elle se redressa, posa à nouveau son regard sur lui. « -je comprends. » lui laissant sans doute penser qu’elle allait changer d’opinion et dire oui. Elle pouvait totalement comprendre qu’il n’était pas prêt à quitter cet appartement. Sauf qu’elle de son côté, il était hors de question qu’elle y vive. Parce qu’elle ne serait jamais véritablement chez elle. Si son double avait laissé croire à Lucious qu’elle était incapable de prendre les bonnes décisions et de ne jamais affirmer ses positions, ça n’était pas le cas dans la réalité. Elle avait réfléchit là dessus, et si c’était pour vivre ici, et bien ça serait non. Elle continuerait à apporter son sac de temps en temps.

La jeune femme resta debout, bougeant simplement pour le suivre des yeux et le regarder se glisser sous les draps. Un sourire en coin en le voyant mettre ses lunettes. Elle le trouvait sexy avec. Kate hocha la tête pour lui signifier qu’elle entendait ce qu’il lui disait. Pourtant elle ne répondit rien regardant à droite et à gauche les sourcils légèrement levé, avant de fixer sa brosse à dent. « -je n’ai pas envie de venir vivre avec toi. Je veux qu’on vive ensemble. C'est différent » répliqua t elle avec autant de douceur que possible. « -je comprends que tu ne sois pas prêt à quitter ton appart – un haussement d’épaules – alors on attendra que tu le sois. » puis elle leva sa brosse à dent et ajouta : « -j’ai encore ça à faire. » justifiant ainsi le fait qu’elle ne vienne pas se blottir dans ses bras.

La jolie brune quitta la chambre pour gagner la salle de bain, un peu déçu tout de même. Mais elle pouvait comprendre qu’il soit attaché à cet endroit. Le souci c’était que ça n’était pas chez eux, mais chez lui. Voir même encore chez Rachel. Et Kate ne voulait pas vivre avec un fantôme. Elle désirait un endroit à eux. De la mousse plein la bouche, elle se regarda dans le miroir. Non elle ne changerait pas d’avis. C’était trop tôt, elle l’avait compris. Il lui avait demandé d’être patiente. Elle le serait.




Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1467
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Tumblr_nft4jtHgR71sgc5wqo2_r1_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Tumblr_nqmtiqL0ue1riui0bo5_250


avatar :copyright:️ bazzart.org


Un sourire alors qu’il entendait son « oui » des plus convaincants. Elle avait envie de vivre avec lui. C’était une nouvelle étape dans leur relation, et pas des moindres. Il aimait l’idée qu’elle souhaitait avancer avec lui. Lucious aimait l’idée de l’avoir dans les pattes tous les matins, de pouvoir se réveiller chaque matin à ses côtés, de pouvoir converser le soir, échangeant sur leurs journées respectives avant d’aller se coucher. Oui, il était plus que séduit par l’idée qu’elle vienne vivre avec lui « Je suis heureux de l’apprendre » rétorqua-t-il alors qu’il terminait de se changer. Toutefois, Lucious voulait qu’elle vienne vivre chez lui, dans cet appartement et non l’inverse. Mais Katelyn ne semblait pas en accord avec cela et n’hésita pas à lui couper la parole pour le lui signifier. Il précisa à son interruption qu’il était lié à cet appartement et qu’il n’était pas prêt de le quitter « Ça sera un vrai chez nous. Cet appartement est assez grand pour nous deux ». A ces mots, Lucious se glissa sous les draps, déposant ses lunettes sur le nez et son livre sur les genoux. Toutefois, pour qu’elle se sente davantage chez elle, le millionnaire lui laissa la liberté de décorer ledit appartement à son goût.

Un froncement de sourcil alors qu’il relevait les yeux sur elle. Katelyn ne voulait pas vivre dans cet appartement. Elle voulait qu’ils aient un appartement à eux, où ils construiraient leurs propres souvenirs. Elle lui avait répondit avec détachement, le laissant sans voix, alors qu’il acquiesça d’un rapide signe de tête quand elle lui signifia qu’elle devait encore se brosser les dents. Il était déstabilisé, perturbé par la manière de réagir de Katelyn. Lui en voulait-elle ? Était-elle fâchée contre lui ? Lucious s’extirpa des draps et la rejoignit dans la salle de bain. L’épaule appuyée contre l’encadrement de la porte, les mains dans les poches de son bas de pyjama, il la regardait se brosser les dents « Tu es en colère ? » avant d’ajouter « Comprends Kate, on a acheté cet appartement avec ma femme… » avant de fermer les yeux un instant alors que les derniers mots faisaient écho à leur conversation sur la plage « Avec Rachel. Je ne peux pas tout changer dans ma vie d’un seul coup de baguette magique. J’ai un passé que je ne peux pas oublier comme ça… » tout en haussant les épaules « Alors si tu ne veux pas vivre avec moi dans cet appartement, nous attendrons encore un peu pour la vraie relation » et se rendit dans la cuisine pour se servir un fond de verre de vin qu’il porta à ses lèvres tout en observant son appartement. Toute sa vie se trouvait entre ses murs. Il était incapable de tirer un trait dessus aussi tôt, aussi vite. Puis il se demanda s’il serait prêt un jour à quitter son appartement pour aller vivre avec Kate. Vingt années entre ces murs. Des rires, des pleurs, de l’amour, mais aussi des disputes. Tout ce qu’il avait partageait avec Rachel était dans son appartement et le quitter… Il posa son regard sur Kate « Quitter cet appartement serait comme dire au revoir définitivement à Rachel. Je ne peux pas, désolé » et termina son verre d’un cul sec avant de s’en resservir un nouveau et qu’il s’avança vers la baie vitrée. Son regard se perdit sur les buildings dressés face à lui et porta son verre à ses lèvres, soufflant uniquement pour lui-même « Bon vin. Pas le meilleur, mais bon vin ». Il avait que les mots employés à l’encontre de Katelyn avait été durs à entendre, mais c’était la vérité. Il ne comptait pas lui mentir pour la ravir. Ce n’était pas comme ça qu’il fonctionnait. Lucious prônait la vérité qui dérange plutôt que le mensonge qui arrange. Il se retourna lentement vers Kate tout en terminant son verre de vin qu’il déposa sur la table basse en revenant vers elle, déposant un baiser sur sa joue « Bonne nuit » et retourna dans la chambre.




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1399
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 D7335383fedc04ee06b7cd392527b2e5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Ef6fb52dc4ef255ca5dcfdb3aa49d75e


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

Elle avait sourit les yeux baisser. Ça n’était pas une question d’espace, de luxe ou de baie vitrée. Même s’ils vivaient dans une chambre de bonne, elle aurait été heureuse. Non, ce qui état important à ses yeux, c’était un lieu sans souvenir. Une vraie page blanche pour écrire leur histoire. Mais visiblement, ça ne lui effleurait pas l’esprit. Mais Kate n’avait pas envie de se formaliser, encore moins de s’enerver contre lui. Parce que c’était quelque chose d’important à ses yeux, qui lui tenait à coeur et le transformer en dispute n’arrangerait rien. D’ou le haussement d’épaule, et le ton détaché, comme si ce n’était rien du tout.

Une fois dans la salle de bain, oui elle était tout de même un peu déçu, mais certaine chose prenait du temps. Ça faisait quoi… même pas trois mois qu’ils étaient ensemble. Elle se pencha au dessus de l’évier et se rinça la bouche, avant de sursauter légèrement en le voyant derrière elle par l’intermédiaire du miroir. Une question à laquelle elle n’eut pas le temps de répondre, seulement de se retourner et d’ouvrir la bouche, avant de caler ses fesses contre l’évier, les mains de part et d’autre, en entendant la suite. Il était en train de se prendre la tête tout seul. D’émettre des hypothèses ou de se faire des films. Elle ne lui avait jamais demandé d’oublier son passé, de tirer un trait sur quoi que se soit. Et elle n’était pas le moins du monde en colère. La jeune femme prit le temps de ranger sa brosse à dents dans sa boite avant de le rejoindre silencieusement dans la pièce principale.

Elle avait envie de lui dire qu’elle n’était pas en colère, et qu’elle ne lui demandait pas d’oublier sa femme… Mais en entendant ce qu’il ajouta, en le voyant avec son verre de vin, elle comprit que c’était lui qui avait mal pris tout ça. Alors elle souffla simplement un : « -d’accord... » puis un « -bonne nuit » qu’elle estima doux. Elle ne le rejoignit pas tout de suite, s’installant sur le canapé pour lire un peu. Il avait besoin de temps et sans doute pas vraiment envie qu’elle vienne se coucher avec lui, préférant le souvenir de sa femme. Une heure plus tard, elle ne dormait toujours pas. Elle se fit une infusion qu’elle bu en regardant la ville par la baie vitrée. Puis elle soupira et décida tout de même d’aller dormir.

Elle rejoignit la chambre sur la pointe des pieds, et vint coller son corps contre le dos de Lucious. Kate embrassa l’épaule du millionnaire et peu à peu se laissa glisser vers le sommeil. Elle dormit plutôt mal, et décida de se lever plutôt que de tourner dans le lit, de ruminer et de risquer de le réveiller. Toujours silencieusement elle rassembla ses affaires, se prépara et avant de partir, elle griffonna sur un bout de papier : je ne suis pas en colère. PS: nous avons déjà une vraie relation… qu’elle posa sur la cafetière. Là elle était sur qu’il le verrait.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1467
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Tumblr_nft4jtHgR71sgc5wqo2_r1_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Tumblr_nqmtiqL0ue1riui0bo5_250


avatar :copyright:️ bazzart.org


En ouvrant les yeux, ce fut une place froide qui l’accueillit. Lui qui s’était attendu à sentir le corps chaud de sa dulcinée, il s’était fourvoyé. Apparemment, Kate s’était montrée des plus matinale ce matin. Il s’extirpa d’entre les draps tout en l’appelant à travers l’appartement, mais il n’eut pour seule réponse, qu’un long silence. Sous la douche, l’esprit encore embrumé, il se rappela doucement leur conversation de la veille, des mots qu’il avait pu prononcer… Ses pensées ne le quittèrent pas alors qu’il enfilait son costume, ou lorsqu’il se rendit dans la cuisine pour prendre son petit-déjeuner. Lucious resta interdit devant le post-it accroché à la machine à café. Il se recula jusqu’à l’établi se retrouvant derrière lui, le petit mot entre les doigts. Le millionnaire n’était pas fier de son comportement de la veille. Il s’était laissé embarquer par ses émotions, par son passé, tenant presque Kate responsable de tout cela en la pensant en colère contre lui. Il s’était montré presque amer à son encontre et tout cela parce qu’il s’accrochait désespérément à son passé à travers cet appartement. Il était beau son discours du bord de plage qui avait laissé entendre que son deuil était terminé, qu’il était prêt à avancer avec elle. Il se redressa pour lancer ladite machine à café et bu le doux breuvage sans quitter le post-it des yeux.


Les jours passèrent sans qu’il puisse voir Katelyn. C’était toujours difficile en semaine. Et comme tous les midis depuis ces derniers, il arriva au restaurant pour le service du déjeuner, le visage fermé, et sentit rapidement le regard de son équipe. Seul son sous-chef avec lequel, il avait fini par se lier d’amitié, osa lui demander ce qui le contrariait depuis ces quelques jours, tout en préparant le rouget pour le plat du jour. Un rapide regard sur le reste de son équipe qui fit comme si de rien n’était et se lança « Ma petite-amie a demandé à ce qu’on emménage ensemble… Et je lui ai dit de venir vivre avec moi. Mais elle veut un nouvel appartement » « Et tu ne veux pas un nouvel appartement parce que tu doutes que ça dure sur le temps ? » « Non ! Elle est parfaite et je compte bien finir mes vieux jours avec elle » « Vous savez pas parler aux femmes Chef ! Vous êtes blindés ! Achetez un appart’, la donzelle elle est ravie et vous, vous revenez avec le smile au boulot ». Lucious fixa son jeune commis tout juste majeur après un rapide échange de regard avec son sous-chef qui avait simplement haussé les épaules avant de reprendre la cuisine « Hector, la vie s’est un tout petit peu plus compliqué que cela » « C’est vous qui la compliquez. Elle est simple la vie Chef. Regardez-moi, tout roule dans ma vie parce que je ne me prends pas la tête. Vous savez, c’est soit vous prenez la vie comme elle vient, soit c’est elle qui vous prend, et c’est pas beau à voir ! Et vous vous retrouvez tout seul comme un con dans dix ans, enfin avec tout mon respect Chef ». Alors que le reste de la cuisine se mit à rire devant la franchise et la perception de la vie du jeune commis, Lucious prit un instant pour réfléchir. Il s’éclipsa pour passer un coup de téléphone et retourna en cuisine, remerciant discrètement le jeune homme et de reprendre le travail.

Son portable l’extirpa des bras de Morphée dans lesquels il avait plongé en plein milieu de l’après-midi, rattrapant le sommeil perdu de ces dernières nuits quelque peu perturbée par l’absence de Kate à ses côtés. Quelques mots rapides, puis il raccrocha. Une main sur le visage, une douche pour le réveiller et il envoya un message à la jolie brune en ne lui disant rien de plus que l’adresse qu’on lui avait communiqué quelques minutes auparavant.

Faisant les cent pas, les mains dans les poches, la tête baissée, Lucious était quelque peu anxieux de la revoir après leur dernière soirée qu’il avait si bien gâchée. Puis elle apparu devant lui et il ne put s’empêcher de sourire. Il s’arrêta de marcher et s’approcha de cette dernière, lentement « Tu m’as manqué », et déposa ses lèvres sur sa joue, comme ne sachant pas quelle attitude tenir à l’égard de la jeune femme qui lui en voulait sûrement et souffla un « Tu sens bon » avant d’ajouter « Tu viens ? » et glissa sa main dans la sienne. Sans un mot, il l’entraina dans l’immeuble qui se trouvait face à eux, laissa l’ascenseur les entrainer jusqu’à l’adresse exacte, puis après un petit sourire pour Kate, ouvrit la porte d’un appartement au dernier étage, donnant une vue panoramique sur la ville « J’ai appelé mon agent immobilier ce matin. Elle m’a trouvé cet appartement. Il n’est pas encore sur le marché. Nous sommes les premiers à le visiter » tout en s’avançant lentement dans ce qui semblait être le salon/salle à manger. Restant tout de même un peu en retrait, il ajouta « Je tiens sincèrement à m’excuser de la fois dernière… J’ai longuement réfléchi, avec l'aide d'Hector, et comme je te l’ai dit sur la plage, tu es mon présent et mon futur. C’est avec toi que je souhaite vivre le reste de ma vie et pour cela, je dois tourner la page. C’est pour cela que nous sommes là ce soir. Si tu aimes cet appartement, il est à nous. J’ai juste à l’appeler pour lui dire d’accord » puis s’approcha de Kate, déposa un genou à terre tout en prenant la main de Kate dans la sienne « Katelyn Thomas : Veux-tu qu’on emménage ensemble ? » tout en esquissant un sourire espiègle.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1399
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 D7335383fedc04ee06b7cd392527b2e5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Ef6fb52dc4ef255ca5dcfdb3aa49d75e


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

Silence radio durant quelques jours… Elle commençait à s’inquiéter. A se dire qu’elle avait sous estimé le problème. Ou bien trop prit les choses à la légère. Kate avait hésité plusieurs fois à lui envoyé un message, mais c’était ravisé. Il avait besoin de temps, elle lui en laissait. Il savait grâce à son post it dans quel état d’esprit elle était, maintenant c’était à lui de voir. De son côté elle avait un autre souci à gérer. Enfin… elle avait une semaine de retard, et ça commençait à la stresser. Parce que si jamais elle était enceinte, ça allait être un bien plus gros problème. D’autant plus qu’en vu des dates… qui était le père ?! Caleb continuait à lui envoyé des messages… Alors quand ce fut Lucious qui lui écrivit, elle ne consulta pas son téléphone tout de suite. Mais elle sourit en voyant son nom sur l’afficheur. Elle ne répondit rien, parce qu’il était presque l’heure du rendez vous. Ça pouvait être amusant le le faire stresser un peu…

Kate arriva avec vingt petites minutes de retard. « -salut... » souffla la jeune femme en lui souriant. « -toi aussi... » avant de sourire et de froncer les sourcils. « -c’est tout ? » un simple bisou sur la joue. « -non toi viens par là. » elle se colla à lui et l’embrassa avec tendresse. « -qu’est ce qu’on fait là ? » demanda la jeune femme en levant les yeux sur l’immeuble. Puis elle le suivit en voyant bien qu’il n’était pas à l’aise. Il ouvrit la porte, et comme si elle était chez elle, Kate entra et s’avança dans l’immense appartement. Elle l’écouta en regardant la pièce, mais surtout la vue. « -c’est qui Hector ? » demanda la jeune femme en avançant jusqu’à la partie cuisine. Elle déposa son sac à main et tenta de se hisser sur le plan de travail. Sans succès. Un froncement de sourcils avant qu’elle ne vois Lucious mettre un genou à terre et dise : « -attends tu fais quoi ? » en ouvrant de grands yeux. « -oh pff tu m’as fais peur là ! J’ai cru que tu étais tombé sur la tête ! Un appartement et une demande en mariage, ça faisait beaucoup de changement d’un coup quand même ! » Son sourire était taquin et elle dit avec tendresse : « -lèves toi... » la tête penchée sur le côté.

« -la réponse est oui. Mais pas ici... » elle fit bouger ses lèvres de gauche à droite quelques secondes avant de dire : « -tu ne va jamais t’approcher des fenêtres vu comme c’est haut. Et le plan de travail aussi est trop haut, ce qui va sûrement être le plus gros problème. » elle appréciait le geste qu’il faisait, la décision qu’il avait prise mais elle voulait faire ça ensemble. Alors elle passa ses bras autour de son cou et lui dit avec douceur : « -je sais que c’est difficile pour toi. Alors merci... » elle l’embrassa du bout des lèvres avant d’ajouter : « -j’aimerais qu’on cherche ensemble ce chez nous. Qu’on trouve l’endroit qui nous plaît à tous les deux. » une légère grimace parce qu’elle savait qu’elle en demandait beaucoup : « -et encore une fois qui est Hector ?! Que je lui dise merci à lui aussi ! » un grand sourire avant de l’embrasser à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1467
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Tumblr_nft4jtHgR71sgc5wqo2_r1_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Tumblr_nqmtiqL0ue1riui0bo5_250


avatar :copyright:️ bazzart.org


Lucious avait perdu la notion du temps alors qu’il faisait les cent pas sur le trottoir, s’angoissant seul de la venue de Kate. Puis il la vit et il se mit à sourire presque aussitôt. Il fut rassuré de savoir qu’il lui avait manqué, mais déposa seulement un baiser sur sa joue, comme par crainte que leur relation ait changé depuis leur dernier soir ensemble. Il ne sut quoi répondre à sa question, puis lui rendit son baiser avec tout autant de tendresse. Qu’est-ce que cela lui avait manqué ces derniers jours « Tu verras » réussit-il par répondre alors qu’il la conduisit jusqu’au dernier étage de l’immeuble. Lucious lui présenta alors ses excuses et fut surpris de sa question. Il fallait croire qu’il avait été le seul à être inquiété de leur relation depuis son mauvais comportement de la fois dernière. Elle ne semblait pas lui en tenir rigueur, ce qui le soulagea. Un petit sourire amusé lorsqu’il la vit tenter, en vain, de monter sur l’établi, et déposa un genou à terre. Un petit rire devant sa réaction « Je suis un homme plein de surprises » tout en se redressant à sa demande. Un petit sourire avant d’acquiescer. L’appartement n’était pas à son goût. Il tourna la tête vers les fenêtres lorsque Katelyn les évoqua et se mit à rire tout en penchant la tête de droite à gauche « Tu n’as pas tort. J’ai déjà l’estomac dans un étau rien que d’y penser » avant d’ajouter « Et si on ne peut pas faire l’amour sur cet établi, c’est dommage » avant d’ajouter « Ah ! Tu parlais pour t’y asseoir pendant que je cuisine pour toi ? Désolé, j’ai mal interprété tes propos » tout en esquissant un sourire taquin.

Alors que Katelyn entourait ses bras autour de son cou, il en fit de même autour de sa taille. Cette proximité lui avait manqué. Il aimait la sentir dans ses bras ainsi, de la voir, de l’entendre. Quelques jours sans elle, et il avait eu l’impression que tout était dépeuplé « Ça serait mentir de te dire que c’est simple, en effet. Mais je t’aime bien plus que cet appartement et ce qu’il représente » tout en lui rendant son baiser avant d’hocher de la tête « Cela me convient… En attendant, tu viens dormir à la maison ce soir ? » tout en souriant avant de rire doucement, puis lui rendit son baiser, puis répondit à sa question « Mon commis de cuisine » avant de l’embrasser à nouveau « Merci de me laisser le temps » tout en lui souriant avec douceur « Tu comptes le remercier de quelle manière mon commis de cuisine ? » tout en faisant quelque peu l’homme jaloux. Il glissa sa main dans la sienne et quittèrent l’appartement.

En franchissant le seuil de son propre appartement, Lucious se délesta de son manteau, dénoua sa cravate et se retourna vers Kate qu’il souleva du sol « J’ai prévu de te faire l’amour. J’espère que cela te convient » tout en l’entrainant jusqu’à la chambre à coucher « De plus, je dois me faire pardonner et me rattraper de mon absence de ces derniers jours. Tu dois être en manque de mon corps. Cela serait intolérable de te laisser dans une telle situation » tout en la déposant sur le lit et l’embrassa avec sensualité tout en retirant sa veste de costume et ses chaussures qu’il laissa tomber au sol. Puis il souleva le haut de la jeune femme pour embrasser son ventre avant de souffler sur ses mains « Elles sont froides ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1399
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 D7335383fedc04ee06b7cd392527b2e5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Ef6fb52dc4ef255ca5dcfdb3aa49d75e


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

Kate était assez amusée de voir l’anxiété qui était presque palpable chez Lucious. Son petit mot n’avait visiblement pas fonctionné comme elle le souhaitait… Il s’était prit la tête tout seul. Enfin lorsqu’elle passa la porte de l’appartement, la jeune femme se dit que finalement, ces quelques jours de silence avaient été bénéfique. Elle était contente qu’il ait réfléchit, et qu’il ait prit cette décision. Même si elle savait que ça ne devait pas être facile pour lui. C’était une belle preuve d’engagement. Un joli rire résonna dans l’immense appartement trop blanc : « -effectivement je ne pensais pas à ça ! » répliqua la jeune femme heureuse que tout revient à la normal entre eux et de retrouver un Lucious plus détendu. « -tu as vraiment cru que j’étais fâchée ? Je te l’ai dis, la Kate en colère d’avant… je sais pas d’où elle sortait. Je comprends que ça soit compliqué pour toi, tu as le droit de ne pas être de mon avis, et aussi… on est pas obligé d’emménager demain. Si c’est dans un ou deux mois ça me va… bon pas dans six... » fin de phrase taquine à laquelle elle ajouta : « -parce que je meurs d’envie de te râler dessus tous les matins ! » elle l’embrassa en souriant, heureuse de tout ça.

« -si tu veux bien de moi oui, mais j’ai pas de pyjama… donc faudrait passer vite fait chez moi... » puis elle leva les sourcils avant de dire : « -ton commis ?! » un baiser pour lui dire de rien avant de rire à nouveau et de répondre : « -je sais pas trop encore… je vais peut être lui offrir une voiture ! » elle se moquait de lui et couru pour quitter l’appartement tout en riant. Arriver chez lui, ils avaient oublié de passer chez elle. Kate n’avait pas encore posé sa veste qu’il la soulevait déjà du sol. « -oh mais c’est une très bonne idée ça monsieur... » souffla la jeune femme en déboutonnant le haut de la chemise de Lucious. « -intolérable exactement ! Aimez moi c’est un ordre ! » s’amusa Kate alors qu’il levait son tshirt et laissait glisser ses mains froides sur sa peau. « -si peu... » souffla la jeune femme qui s’était quelque peu raidie au contact de ses doigts. Enfin…

Le fait qu’il touche son ventre venait de lui faire revenir en mémoire ses soucis. Ceux qu’elle tentait de mettre entre parenthèse, qu’elle espérait faux. Elle avait un rendez vous trois jours plus tard pour faire une prise de sang. Il fallait qu’elle sache. Le revoir, le retrouver lui avait fait complètement sortir de la tête Caleb et cette idée de grossesse. Et si c’était vrai ?! Comment allait elle lui dire ? « -embrasse moi... » souffla Kate en l’attirant à elle. Parce qu’elle avait envie de lui et de rien d’autre, à nouveau elle mis tout ça de côté et l’embrassa avec avidité pour lui prouver qu’il avait raison, il lui avait terriblement manqué ! Elle lui retira sa chemise rapidement et laissa ses lèvres parcourir son torse avant de remonter dans son cou et de souffler : « -j’ai envie de toi... » avec une sensualité folle dans la voix, les reins cambrés par le désir. « -l’odeur de ta peau m’a tellement manqué... » ajouta Kate alors qu’elle respirait son parfum, son visage dans son cou.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1467
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Tumblr_nft4jtHgR71sgc5wqo2_r1_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Tumblr_nqmtiqL0ue1riui0bo5_250


avatar :copyright:️ bazzart.org


Quelques jours. Ils ne s’étaient pas vus durant que quelques jours et pourtant, cela lui avait paru être une éternité et lui avait manqué comme si c’était une part de lui qui était partie. Il s’en rendait compte d’autant plus alors qu’elle était blottie tout contre lui dans cet immense appartement entièrement vide, et qu’il baissait les yeux tel un enfant en faute concernant la soirée dernière, avant de les relever sur elle avec un sourire « De me retrouver ici avec toi, à envisager la vie ensemble dans un nouvel appartement, m’a donné envie de continuer à avancer. Je n’ai pas envie d’attendre six mois, même pas deux mois, j’ai envie que tu me râles dessus au petit matin et que je te fasse taire en t’embrassant » comme en cet instant alors qu’il lui rendit son baiser. Il ne leur fallait pas davantage de temps pour retrouver cette complicité qui les caractérisait tant.

« Il faudra le signaler à Gary quand on arrivera à la voiture » avant de rire tout en acquiesçant « Il est tout juste majeur, un franc-parler déconcertant, et une manière de s’exprimer qui ne laisse planer aucun doute quand à ses origines urbaines, mais c’est un garçon bien sage » tout en souriant, avant de rire devant la moquerie de sa petite-amie « Ce n’est pas bien de se moquer » alors qu’il se mit à courir derrière elle, s’arrêtant pour refermer la porte.

A peine eurent-ils franchis le seuil de l’appartement que Lucious porta la jolie brune dans ses bras « Je savais que l’idée allait te séduire » tout en la laissant déboutonner sa chemise « Je le fais déjà tous les jours » tout en riant alors qu’il la posa sur le lit, soulevant son t-shirt pour embrasser son ventre, puis souffla bien vite sur ses mains « C’est parce que tu es chaude comme la braise ». Il termina de souffler dans ses mains sans se douter, un seul instant, de ce qui se tramer dans l’esprit de sa petite-amie, et sourit lorsqu’elle l’attira à lui « Vos demandes sont des ordres très chère » tout en l’embrassant avec autant d’envie que Katelyn. Le quarantenaire la laissa le déshabiller et parsemener sa peau de baiser, savourant ses lèvres sur son torse. Il aimait entendre cess quelques mots alors que son corps l’appelait à elle « Tu m’as manqué aussi » rétorqua-t-il d’une voix qui trahissait son désir alors qu’il retira le t-shirt de Kate, puis son pantalon. Il se leva du lit pour retirer son pantalon sans la quitter du regard, puis son boxer. L’envie se voyait dans ses yeux alors qu’il revenait lentement vers elle, parsemant ses jambes de baiser, prenant son temps à l’intérieur de ses cuisses, puis retira son boxer avec les dents avant de revenir prendre possession des lèvres de Kate alors qu’il la pénétra lentement, soupirant de plaisir en se sentant entrer en elle. Il commença de long vas-et-viens tout en continuant de l’embrasser, puis se recula légèrement, la fixant avec intensité alors qu’il accélérait les coups de reins jusqu’à atteindre la jouissance, sentant tout son corps se contracter sous le plaisir. Il enfoui son visage dans son cou qu’il embrassa « Plus jamais on laisse s’écouler autant de temps avant de se voir » et l’embrassa avec tendresse avant de glisser sur le côté, l’invitant à se blottir tout contre lui, entourant son corps nu de ses bras « Je vais prendre quelques jours pour que l’on puisse trouver un appartement » tout en posant son regard sur elle, souriant. Il déposa un baiser sur son front et souffla « Ne bouge pas, je reviens » et se glissa hors des draps, l’embrassant une dernière fois avant de se rendre dans la salle de bain. Entièrement nu, il fit quelques aller-retour entre le salon, la cuisine et la salle de bain, jusqu’à revenir vers Kate « Tu me suis » tout en glissant sa main dans la sienne. Lucious avait allumé quelques bougies et les avait disposé tout autour de la baignoire. Seules lueurs dans la pièce. Il se glissa dans la baignoire en premier, puis aida Kate à en faire de même. Il déposa ses lèvres dans son cou « Nous ne sommes pas bien là ?! » tout en jouant avec la mousse « Ça va toi ? ».

Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1399
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 D7335383fedc04ee06b7cd392527b2e5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Ef6fb52dc4ef255ca5dcfdb3aa49d75e


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

Kate était heureuse de retrouver leur complicité. Heureuse aussi de pouvoir faire comprendre à Lucious qu’elle n’avait jamais été en colère face à sa réaction. Elle notait tout de même que de son côté à lui, il pouvait se montrer froid, distant et se renfermer dans un mutisme assez important, lorsque quelque chose le contrariait. Il avait apprit avec le temps à reconnaître certain de ses tics, c’était à son tour de découvrir certaine des facettes de la personnalité de son beau blond. Maintenant qu’elle le savait, pas la peine de prendre la mouche ou de se torturer les méninges. Il avait besoin de temps pour analyser les choses, pour prendre des décisions. Finalement elle avait plutôt bien réagit. Et ce qui était en train de se dérouler dans cette chambre à coucher le prouvait.

Malgré les soucis qu’elle avait actuellement, Kate avait envi de passer un tendre moment avec Lucious, de mettre un point final à cette histoire, de prendre un nouveau départ. Ainsi elle acceptait également ses excuses. Taquin elle avait répondu en caressant son dos du bout des doigts : « -oh la distance parfois ça a du bon… » laissant sous entendre que cela pouvait attiser le désir. Même si elle était d’accord pour éviter de laisser passer trop de temps avant de se revoir. « -je suis en repos à partir de jeudi soir ! » lui confia Kate qui bénéficiait de quelques jours, qu’elle avait surtout pris au cas où elle avait une grande décision à prendre après les résultats de la prise de sang. Quelle idiote elle n’aurait pas du lui dire. Mais en même temps elle voulait être avec lui… « -hé mais... » où est ce qu’il allait ? Kate se retrouva à fixer la couverture du bouquin que lisait en ce moment Lucious, sans vraiment le voir en réalité. Allongée sur le ventre, son cerveau ne cessait de tourner et retourner son problème dans sa tête. Lui dire ? Ne pas lui dire ?

Elle redressa la tête en clignant plusieurs fois des yeux : « -j’arrive... » le ton de sa voix était peu convainquant, alors elle se leva et lança : « -c’est ton nouveau truc cuisiner nu ? » demanda la jeune femme alors qu’elle se laissait guider jusqu’à la salle de bain. « -je ne suis pas certaine que… » mais en voyant les bougies elle leva son regard vers lui et ne pu que l’embrasser. « -merci... » lui souffla la jeune femme en souriant, avant de prendre place entre ses bras, dans l’eau chaude. « -merveilleusement bien... » murmura Kate en fermant les yeux, avant de sourire doucement : « -sauf si tu as froid dans le dos... » elle lui avait confié un jour ne pas aimé prendre des douches à deux. Parce qu’il y avait toujours un des deux qui avait froid. Il en allait de même pour les bains… La question qu’il posa lui fit ouvrir les yeux. Elle devait lui dire… « -maintenant ça va... » souffla t elle avant d’ajouter : « -j’ai quelque chose à te dire d’important, mais pas maintenant. Quand on sera sorti d’ici et habillé… je veux juste profiter encore quelques minutes de toi... » elle savait d’avance que Lucious allait se poser un milliard de questions. Mais elle n’avait pas envie de lui annoncer comme ça.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 22Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 22  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: