Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
Elden Ring Shadow Of The Erdtree édition ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Le loup-garou qui hurle à sa jumelle et les férus de Quidditch qui s'en mêlent. {Lo & Nash}

Lobscure
Messages : 305
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Mer 27 Déc - 7:03
gwen11.png
Megan Mckee
J'ai 16 ans et je vis à Cardiff, pays de Galles. Dans la vie, je suis une apprentie sorcière aux origines douteuses de la prestigieuse école de Poudlard et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mes ambitions, je me concentre sur l'avenir et tâche de ne pas faire trop de vagues.



Chanson thème (Megan)


Je croise à nouveau le regard complice de Nathaniel, et je repense à notre conversation d’hier. Le Gryffondor s'est révélé être bien plus astucieux qu'il ne le laisse prétendre aux yeux de tous. Je le savais déjà vif d’esprit (ses pensées sont plus bruyantes que les autres, c’est dingue quand même !), mais à force de feindre l'ignorance de voix vive, j'en étais venu à croire qu'il était peut-être véritablement niais. Cependant, j'ignore encore si ses pensées étaient sincères, mais je dois avouer qu'elles m’ont mis un baume sur le cœur.
"Malgré elle, elle fait désormais partie de... Eh bien, de ma bande."
Bien qu’une bande, et bien normalement, ça compte plus de deux personnes… Je ne comprenais donc pas exactement à quelle bande il faisait référence, étant donné qu'il semble plutôt errer d'un groupe d'amis à un autre, comme une abeille butine de fleur en fleur. N’empêche… ça m’a touché. Puis le blond m’a remis une drôle de baguette. Avant même que les paroles s’échappent de ma bouche, il m’a dit qu’elle appartenait à un certain Movsky. Enfin, j’ai fini par comprendre qu’il parlait de Stanislas. Bordel. Il ne fait vraiment aucun effort... J'ai simplement haussé les épaules. Une simple coïncidence, voilà tout. Cependant, lorsque Nathaniel m'a demandé quelle était sa composition, je me suis mordu la lèvre. Ne dit-on pas "baguette de sureau, toujours un fléau" ? Cette superstition du monde des sorciers me colle bien en tout cas.
— Sureau. Plume d'oiseau-tonnerre. Tu veux connaître sa longueur aussi ? » Je le narguait avec une touche d’humour, alors que j’observais avec soin ma baguette de remplacement. La baguette de Stanislas.

Lorsque nous sommes retournés au château, que le blond s’en est allé, et que ma cheville enfin rafistolée était comme neuve, j’ai essayé quelques charmes dans ma chambre commune et j'ai été ébahi par la facilité avec laquelle j'ai réussi à obtenir l'obéissance de la baguette du Russe. Je me suis promis de lui demander sa composition à la première occasion et aussi récupérer la mienne, mine de rien.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Le loup-garou qui hurle à sa jumelle et les férus de Quidditch qui s'en mêlent. {Lo & Nash} - Page 3 0us6
Lobscure
Messages : 305
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Mer 27 Déc - 7:08

Lux Lestrange
J'ai 16 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis une apprentie sorcière de la prestigieuse école de Poudlard et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma hardiesse, je vis sans me préoccuper des responsabilités qui m’incombent de naissance et je le vis plutôt bien que mal.



Chanson thème (Lux)


Il y a un truc qui cloche entre ces deux-là. Je ne suis pas convaincu qu’ils me disent exactement ce qui s’est passé au cours de créatures magiques, et Megan est bien secrète tout d’un coup. Je ne cherche pas plus loin, après tout, quoiqu'il se soit passé entre ces deux-là, ça les regarde. Je serais surprise en revanche d’apprendre plus tard qu’il soit question d’amour et de passion. Après tout, Neil ne lui a jamais vraiment tapé dans l’œil. Ce n’est pas parce que tu te promènes avec une gueule d’ange que toutes les filles doivent tomber à tes pieds. Meg et moi-même en sommes la preuve vivante…
— Tu oublies qu'en troisièm…
— Nope ! Tais-toi ! » Je la coupe alors qu’elle était sur le point de lâcher une putain de bombe avec laquelle Neil se serait certainement amusé à remuer au-dessus de ma tête. Je la regarde légèrement offusqué de ce qu’elle a bien failli lâcher. Ma première année à Poudlard ne compte pas et cet… infime, insignifiant, riquiqui c-r-u-s-h, c’était avant de connaître la véritable personnalité du guignol. Bref, ça ne compte pas. Juste y repenser, ça me donne des frissons. Brrrr !! Neil se vante de ses conquêtes parmi mes amies, je reste blasé… jusqu’à ce que Meg s’en mêle.
— ...Sauf bien sûre, exception à la règle. » Laisse sous-entendre Megan au commentaire de Neil sur mes amies éperdues.
Elle se pointe ainsi que ma personne pour appuyer ses propos. Je manque de m’étouffer de rire à cet affront bien mérité. Faut dire que Meg, lorsqu’elle est à l’aise, elle sait où piquer. Soudain, le blond excentrique semble se souvenir d’un truc, je reconnais cet air-là. Ça ne m’étonne pas qu’il décide de nous fausser compagnie dans les prochaines secondes à venir… Bingo. Au moins, c’est pour la bonne cause. Pauvre Léonie. Au moins, je vais peut-être enfin faire des nuits pleines sans être réveillé par les pleurs de ma coloc.
— Lé-o-nie!! » Je le corrige exaspéré. Il est irrattrapable. « Fait un effort enfin! » Sale girouette ! Je lève les yeux au ciel, Megan se pince les lèvres à mon commentaire informulé, contenant un rire d’outrepasser ses lèvres. On salue l’énergumène qui détale vers le château, et nous décidons de nous rendre sans lui au Trois-balais avant que l’espace de cet établissement fort prisé par nos compères ne soit totalement saturé.

Je suis frigorifiée, mais au moins nous voilà enfin arrivées ! Je me réjouis de reconnaître quelques amis dans la foule d’élèves qui envahissent les lieux. Je les salue de loin, un sourire aux lèvres. J’adore cette ambiance. C’est toujours comme ça les samedis. Les Trois-Balais devient un concentré de jeunes sorciers en soif de rencontres, de rires et d’un peu de légèreté, et il devient dès lors difficile de nous chasser. Je m’installe à une table avec Meg et retire mon manteau aux tons d’or de ma maison. J’aperçois Jules à une table voisine, qui me lance des regards langoureux. Un gamin de troisième année qui n’a même pas encore de poil au menton et qui pourtant se fait le plus fervent de mes courtisans. Je fais mine de ne pas l’avoir remarqué. Avec lui, le moindre geste peut être pris pour un faux signal. Je décide de fuir la scène quelque peu gênante en allant nous chercher des bièraubeurres et promets à Megan de faire vite. Au comptoir du bar, un groupe de Serpentard de mon année me fait barrage. Je me faufile entre eux sans m’en soucier et évidemment, les commentaires ne manquent pas de fuser. « Si ce n’est pas la traite à son sang… Quel gâchis ! » Je les ignore. Il n’y a pas meilleure arme que l’indifférence. Un élève de ma maison intervient « Laisse-la tranquille, Marcus ! ». Sans succès.
— Trois bièraubeurres s’il vous plaît ! » que je commande au tavernier dans le plus grand calme, en prenant sur moi-même. Celui-ci me glisse un regard inquiet en même temps que mes trois chopes.
— Ça va ma p’tite ? Tu veux que je m’en occupe ?
Je secoue la tête. J’ai trop de fierté pour ça.
— Je gère.
Mais les langues de vipères repartent de plus belle. « Tssss ! Ça ne m’étonnerait pas si les Lestrange décidaient de la déshériter ! » ajoute une des filles du petit groupe. Ce commentaire me pique comme une morsure de vipère. Mes doigts se crispent légèrement autour des verres, mais je m'efforce de rester impassible. La réputation de ma famille est un fardeau constant, mais je refuse de me laisser accabler par ces idiots. La fierté des Lestrange ne se plie pas facilement. Je sens leur regard dans mon dos, mais reste de glace. « Fricoter avec un sale sang-de-bourbe en plus… faut le faire ! Si j- »

CRAACK!
Zut. Mon poing est parti tout seul.

Je lui lance un regard plein de défis, au Serpentard ahuri à qui j’ai explosé le nez. Son sang éclabousse le col de sa chemise alors qu'il s’insurge.
— Tu vas le regretter, sale Pouf !! » Il sort sa baguette, je suis surprise que ce soit l’esclandre pour si peu. Bon, faut être honnête... Je ne l'ai pas loupé... Je réalise alors que j’ai laissé ma baguette dans mon manteau. Je ne recule pourtant pas. Le silence tombe autour de nous, et je ne peux que prier pour qu'il ne me lance pas un maléfice de crache-limaces, là devant tout le monde… ou pire.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Le loup-garou qui hurle à sa jumelle et les férus de Quidditch qui s'en mêlent. {Lo & Nash} - Page 3 0us6
Nash
Messages : 183
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Mer 27 Déc - 9:48

Nathaniel Swan
J'ai 16 ans et je vis dans un orphelinat à Londres, en Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en 6ème année et je m'en sors du mieux que je le puisse avec des problèmes financiers. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibâtard et je le vis plutôt bien.
C'est vrai que je suis un électron libre, je n'ai pas réellement de "bande". Mais si on regarde bien, si. J'ai un groupe noyau, celui composé de moi, Morgan maintenant et Lux. Le trio quelque peu particulier ! Entre le sang-de-bourg, la traître à son sang et... Morgan. (Disons que c'est une définition à elle toute seule du terme "particulier", mais en bien !). Je croise le regard de la concernée, dans un silence complice, nous pensons tous les deux ce qui s'est passé hier. J'avais fini par répondre à son humour par... 

-Ne t'en fais pas, je sais quelle est la plus longue... 
Avec un clin d'oeil. Et en même temps, c'est vrai. J'ai vu la taille de chaque baguette dans les mains de l'un ou de l'autre, il est facile de comparer et de voir quelle est la plus grande. Mais au fond, qu'est-ce que ça change ? C'est surtout lié à la taille de l'utilisateur et encore ! 

Je regarde cette fois-ci Lux, je sens qu'elle remarque que nous lui cachons quelque chose, et c'est vrai. Mais même si je n'ai pas envie d'aider cet abruti de Serpentard, il n'empêche que je ne veux pas blesser Lux... Donc c'est juste pour elle que je garde ça secret ! 

Sauf exception à la règle. 
-Bah évidemment ! J'ai jamais essayé de te séduire. Comme pour Lux d'ailleurs. A croire que je savais déjà que vous alliez faire partie de ma bande ! Je suis trop un génie incompris. 

Enfin, c'est pas tout ça, mais faut vraiment que j'y aille. 
-Ha, je me disais aussi que Léa, cela ne lui allait pas à cette Laura ! 
Quoi ? Je suis de loin, je n'ai pas très bien entendu. 
Nash
Messages : 183
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Mer 31 Jan - 18:53

Stanislas Razumovsky
J'ai 16 ans et je vivais à Saint-Petersbourg, en Russie. Maintenant, je réside à Londresen Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant à l'école de magie, Poudlard en 6ème année, bien qu'avant, j'étais à Koldovstoretz et on verra comment je vais m'en sortir. Sinon, à cause de ma malédiction et de la guerre, je n'ai pas d'amis et je le vis en étant impassible, ou presque.

Pourquoi a-t-il fallu qu'il fasse quelque chose d'aussi inconsidéré ? Il grogne. Elle serait morte sans lui me dit-il. Et ? Ce n'était pas mon problème... Je ne la connais nullement. Qu'elle soit vive ou sous terre, qu'est-ce que cela changera ? Il grogne. Je ne l'ai jamais vu aussi agressif avec moi. S'il n'était pas une partie de moi, s'il n'était pas dans mon corps, il m'aurait déjà réduit en charpie. Qu'est-ce qu'il lui trouve... Pour qu'il soit si protecteur envers elle ? Il me traite de sans cœur. Quelle ironie ! Il n'est pas exempt de tout crime... Il geint. Tss. Il n'a pas à s'en faire... J'assumerai tous ses actes, toutes ses paroles, toutes ses victimes... Ces atrocités qu'il a commises deviendront miennes. J'ai cessé de vivre lorsqu'il a vu le jour. Car depuis, je vis en fonction de lui. Quand il n'en fait qu'à sa tête, il peut se cacher au plus profond de mon âme. Je n'ai pas ce luxe. Mais encore une fois, devant ces gryffondors, je vais devoir porter sur mes épaules les actions qu'il a perpétré en mon nom. Comme toujours. "Monstre", me hurle-t-il. Je serre des dents devant la puissance de sa voix. La bête me traite de monstre, je suppose qu'il n'a pas vraiment tord. Je ne ressens plus rien, je me suis dissocié de mes sentiments pour ne plus avoir à souffrir, quitte à faire souffrir d'autre à ma place, quitte à le faire souffrir. Il est celui à qui j'ai confié mon humanité, c'est sans doute pour cela que je ne suis plus... Empathique. Alors pourquoi je sens un pincement au cœur quand je comprends que j'aurai pu perdre la gryffondor si je n'avais rien fait ? Il toussote. Je roule des yeux. S'il n'avait rien fait. Est-ce mon humanité qui n'est finalement pas complètement éteinte, ou est-ce que c'est lui qui me la rend ? Ou tout autre chose que je ne saurai expliquer... Que je ne peux pas connaître me dit-il, parce que je ne le mérite pas. Je ne la mérite pas. Qu'est-ce qu'il raconte au juste ? 

Enfin, ce n'est pas grave. Aujourd'hui, j'ai invité des camarades de ma maison à venir boire un verre au Trois-Balais. Je vois la gryffondor et la Poufsouffle arriver. Tiens ? Le gryffondor n'est pas avec eux... Ce n'est pas plus mal. Je me demande s'ils n'ont rien dit... ? Je ne peux avoir confiance en personne. Je regarde Megan, attendant de voir si elle me dit non-verbalement si elle a bien gardé notre "secret" ou non. Finalement, je quitte ma table, accompagné de Selwyn. Il est de mon année, il n'a pas le trait du leadership mais il ferait un très bon second.

Je l'amène à l'extérieur, dehors, dans un coin reculé, à l'abris des oreilles indiscrètes. Pas des miennes, pense-t-il. Tss. Il n'a qu'à les boucher, je ne lui demande pas d'y assister. 

-Tu attends quelque chose de moi, n'est-ce pas ? 

Je le regarde, indifférent à sa remarque. Je réponds à sa question par une question. 
-Que penses-tu de notre monde, Selwyn ? 

Il plisse ses yeux et fronce ses sourcils mais il réfléchit à ma question. 
-Quelle question ! Il y a des impuretés dans le monde des sorciers. Les nés-moldus doivent rester à leur place. Ils ne valent pas mieux que les moldus. Je dirai même qu'ils sont pires... Ils volent notre magie. 

Je lui souris, narquois. 
-Et tu vas te contenter de te plaindre ? 

-Que veux-tu que j'y fasse ? Il ne me reste que cela, me plaindre permet à ma santé mentale de rester intacte, entourée de tous ces... Sang de bourbe. 

-Et si je te disais que je désire recréer le monde à mon image... Me suivras-tu ? 

Il me sourit, et d'un mouvement de tête je sais que mon idée lui plait. Il me suivra. Et s'il le fait, les autres ne tarderont pas à en faire de même... Je devrais me battre avec certains pour assurer ma position à long terme. Car un chef, cela se remplace, pas un mouvement. Car le mouvement, c'est l'ensemble des personnes qui le suivent. Une personne se remplace, pas des dizaines, pas des centaines, pas des milliers... Une seule.

Je retourne au Trois-Balais. Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Je marche lentement vers Malefoy qui tend sa baguette vers la Poufsouffle. Il a le nez en sang. Nul besoin d'être un génie pour savoir comment ils en sont arrivés là. Le groupe de Serpentard a insulté les deux arrivantes, elles l'ont ignoré, il a insisté jusqu'à dire la phrase de trop, la Poufsouffle a frappé Malefoy et ce dernier riposte parce que son égo est brisé. Tss. Je m'approche d'eux, et je viens à mettre ma main autour du poignet de Malefoy. Je le regarde et lui dis.
 
-Il y a certaines batailles qui ne méritent pas d'être engagées. Celle-ci en fait partie, Malefoy. 

Il fait un mouvement de bras pour retirer ma poigne, ce qui aboutit. Je le lâche mais je me mets devant Lestrange. 
-Elle m'a fait honte ! Cette pouffiasse, elle m'a cassé le nez ! 

-Et donc... Tu désires restaurer ton honneur en t'attaquant à Lestrange alors qu'elle est dépourvue d'arme ? C'est ce que tu appelles être un sang-pur digne de ce nom ? Mais si tu désires tant te battre que cela... Prend-moi comme adversaire. 
Dis-je en sortant ma la baguette de Megan et en la pointant sur Malefoy. Il faudra arranger cela d'ailleurs. 

Il se passe quelque chose que les autres n'ont pas conscience, pas même les Serpentard. Mais ce duel va permettre d'instaurer une hiérarchie dans notre maison. Il fallait bien que cela arrive. 

-Qu'en dis-tu de planifier cela dès lundi ? Le cours de duel est au programme, cela pourrait être intéressant de soumettre cette idée à notre professeur. Tu sais à quel point il apprécie les défis, il ne pourra pas résister. Je serais ravi de te confronter, toi ainsi que tous tes acolytes... Tous sans exception.
Dis-je en regardant froidement ceux qui sont derrière Malefoy. La loi du plus fort. 

-À moins que, bien entendu, vous ayez décidé de rester dans le royaume de la parole sans jamais franchir le pas de l'action. C'est une stratégie comme une autre, hum ? 

Leur égo froissé, ils n'hésitent pas une seule seconde à réagir au quart de tour en m'insultant mais c'est Malefoy qui met fin à ces bavardages en levant sa main. Celle qui ne contient pas sa baguette. 
-Nous acceptons. 

Malefoy vient de confirmer, en parlant pour tout le monde, qu'il les dirige. Je fais tomber le roi, et le peuple me reviendra de droit. Quitte à montrer l'exemple... 

Un sourire satirique sur les lèvres, je réponds. 
-Le problème est donc réglé dans ce cas. Nul besoin de lever ta baguette à mon encontre, Malefoy. 
Dis-je en baissant la mienne.

-Nous pouvons nous installer à notre table. Quelques personnes attendent de pouvoir commander, nous ne sommes pas discourtois au point de les faire attendre davantage, si ?

Ils finissent par partir, et moi, je regarde Lestrange.
-Est-ce que tu vas bien ? Tu as une sacrée droite de ce que j'ai pu voir.
Je lui souris, amusé de voir l'état de Malefoy. Il s'est pris une sacrée dérouillée. 

Puis je regarde Megan, et je lui tends sa baguette. 
-Ceci est à toi, il me semble. 

J'aurai pu la lui rendre plus tard mais Lestrange m'a bien vu menacer Malefoy avec la baguette de Megan, cela aurait été d'autant plus surprenant que Mckee récupère sa baguette sans que Lestrange ne s'en aperçoive. Elle pourrait penser que nous avons quelque chose à cacher, ou que nous nous sommes vus seul à seul. Elle pourrait mal l'interpréter. Mais... Pourquoi je m'en soucie ? Je tourne mon regard vers Lestrange, un regard beaucoup plus détendu, qui contraste beaucoup avec la froideur de celui que j'ai accordé au Serpentard. Peut-être n'es-tu pas un cas désespéré, me dit-il. Tss.
Lobscure
Messages : 305
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Jeu 1 Fév - 16:08
gwen11.png
Megan Mckee
J'ai 16 ans et je vis à Cardiff, pays de Galles. Dans la vie, je suis une apprentie sorcière aux origines douteuses de la prestigieuse école de Poudlard et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mes ambitions, je me concentre sur l'avenir et tâche de ne pas faire trop de vagues.



Chanson thème (Megan)


Je croise le regard de Stanislas dans la salle, dont les yeux me dévisagent avec insistance. Je contiens une grimace, incrédule. Qu’est-ce qui lui prend à ce type à la fin ? Et il insiste, le bougre ! J’essaie d’éviter de le regarder, Lux étant à mes côtés. Finalement, la blonde se lève pour m'informer qu’elle part nous chercher des rafraîchissements. J’espère qu’elle va se grouiller cette fois-ci au lieu de draguer tout le bar, parce qu’avec tout ce beau monde, mon anxiété monte tranquillement au plafond et je m’efforce d’encaisser le coup.

Je réalise qu'il y a du grabuge au bar. Lux n'ayant pas aimé que l'on traite son faux cousin de « sang-de-bourbe » est allée écraser son poing sur le nez de Marcus. Je fais des yeux tout ronds face à la scène, d'autant plus lorsque Stanislas sorti de nulle part décide d'intervenir. En vrai, est-ce que je suis vraiment étonné que le mec saute sur la première opportunité pour se faire remarquer par Lux ? Humm. Je ne crois pas non. Houla ! Mais c’est que ça dégénère ! Le Russe sort sa… ma baguette putain de merde !! Je manque de m’étouffer dans ma salive, toussotant bruyamment à la recherche d’oxygène, et d’une main faisant signe à une table voisine qui me dévisage que tout va bien.

Finalement, ça finit en duel de coqs reporté à après-demain. Je ne peux m’empêcher de trouver que le ton employé du Serpentard faisait un peu trop froid dans le dos. Je m’immisce dans les pensées de Lux pour m’assurer que ce n’est pas juste une impression. Ah oui… ok. On ne voit pas du tout la scène du même angle. Je ne l'ai jamais vu comme ça pour un garçon. Non mais sérieux, elle n'a même pas remarqué ce petit sourire de sadique qui vient de lui passer sur les lèvres ? Brrr. J’observe autour de moi les réactions, les yeux plissés. C’est une blague… Tout le monde a le béguin pour ce type ou quoi ?!

Enfin, les Serpentards se dispersent, ne laissant que Lux et Stanislas seuls au comptoir qui vient quérir de son état. La blonde rigole doucement lorsqu'il se dit impressionné par son coup de droite, mais le serait-il autant s'il savait que c’est un « sang-de-bourbe » en particulier qui le lui a appris ce fameux coup de droite ?
— Tout va bien, quoique j’avais la situation en main… Néanmoins, merci. Au fait… Comment se fait-il qu-
Stanislas la coupe alors qu'il se ramène à notre table et me tend ma baguette. Lux allait justement poser la question. Il a un sixième sens ou quoi ? Merde, il me laisse à moi le soin de trouver une excuse ?! Comme c’est galant de sa part ! Je grogne entre mes dents pour cacher mon embarras.
— Alors le professeur Shafiq avait raison… Elles sont jumelles. » que je lance à Stanislas comme s’il serait de quoi je parle. Un constat de ma part, mais aussi une excuse pour dissimuler la vérité. Lux me regarde, un sourcil arqué. Je prends le temps de lui expliquer. « L’autre jour, en cours de créature magique quand tu es partie, il y a eu du grabuge et nous avions échangé nos baguettes par accident. Comme j’arrivais à m’en servir et lui aussi, le prof a laissé sous-entendre qu’elles étaient peut-être jumelles et nous a demandé d’interchanger nos baguettes pour mettre cette théorie à l’essai. » La blonde me regarde un peu sceptique. « Voilà tout ! » que j’ajoute empressement en remettant la baguette de Stanislas entre ses mains. Lux secoue la tête. Elle a tellement le béguin pour le Russe qu’elle est prête à gober n’importe quoi à l’instant.
— Ça fait du sens. Tiens ! » fait Lux, un large sourire aux lèvres, tandis qu'elle tend la Bièraubeurre qu’elle réservait pour Nathaniel à Stanislas.
— Elle n’était pas pour Nathaniel…? » que je me risque à demander à l’énergumène. Celle-ci m’envoie un regard noir.
— Il n’a qu’à être là. » s’empresse de répondre froidement la blonde avant de replonger son regard de merlan fris dans celui de Stanislas. «… et puis, je t'en dois une… » fait-elle en pointant le groupe de Serpentards qui nous targue du regard plus loin. «… je n’aurais pas aimé que tu me vois cracher des limaces. »
— Ça aurait été une première… » que je dis partant à rire.
— Au fait ! Moi c’est Lux, et voici Megan.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Le loup-garou qui hurle à sa jumelle et les férus de Quidditch qui s'en mêlent. {Lo & Nash} - Page 3 0us6
Nash
Messages : 183
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Dim 11 Fév - 16:28

Stanislas Razumovsky
J'ai 16 ans et je vivais à Saint-Petersbourg, en Russie. Maintenant, je réside à Londresen Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant à l'école de magie, Poudlard en 6ème année, bien qu'avant, j'étais à Koldovstoretz et on verra comment je vais m'en sortir. Sinon, à cause de ma malédiction et de la guerre, je n'ai pas d'amis et je le vis en étant impassible, ou presque.

Nous sommes à la table, je reste debout, ne comptant pas vraiment m'attarder... Ce geste ne serait pas la bienvenue, ni de la part de la gryffondor, ni de la part du gryffondor -d'ailleurs, où est-ce qu'il est encore passé ?- et encore moins de la part des Serpentards qui me regardent d'un air mortel. Quelle popularité ! Tss. Je ne désire en rien une popularité futile, ce que je veux... C'est le pouvoir. Tellement mieux. 

La pleine lune se rapproche, je le sais, je le sens. Il a de plus en plus de contrôle sur moi, d'influence. Il a cette emprise sur mon corps... Et cette haine à mon égard n'est que le reflet de ce que je ressens pour lui. Nous sommes voués à nous détruire comme moi et... Cela n'a pas d'importance. J'attends ce moment avec impatience. Il ne me comprend pas parce qu'il ne sait pas pourquoi j'agis ainsi. Pourquoi je désire obtenir ce pouvoir, ce pouvoir qu'il n'aura jamais... Parce que cela ne le concerne pas. Il est apparu et s'est donné de l'importance dans une décision qui ne le regarde pas. C'est ma vie. Et la sienne. Il ne veut pas mourir, moi non plus. Mais au fond, cela viendra bien, je ne peux échapper au destin de ma famille. Nous allons tous mourir un jour ou l'autre de toute façon. Nous, nous aurons la chance de mourir en même temps que l'être que nous détestons le plus en ce monde... Quelle chance ! Pour une fois que nous sommes d'accord sur quelque chose. 

Je ne laisse rien paraître devant le commentaire de Mckee. 
-En effet. 

Je la laisse partir sur son histoire pour que je puisse voir où elle veut en venir. Devant la tête sceptique de la demoiselle à la tête blonde, je continue la supercherie. Je m'en veux de lui cacher quelque chose... Vraiment ? Oui, bien sûr que oui. Mais bon, disons que je ne suis pas à Serpentard pour rien. Et d'une certaine manière, ce n'est pas un mensonge. Simplement une vérité déguisée. 

-Tout à fait. Il a été étonné d'apprendre que nos baguettes soient jumelles alors qu'elles ne sont pas de la même composition. Sans oublier qu'elles n'ont pas été crée au même endroit, ni en même temps. Comme c'est fascinant, ne trouvez-vous pas ? 
Demandais-je, avec un sourire et le regard d'un passionné, tout en gardant une certaine contenance. Bien sûr, en aucun cas je ne l'étais, passionné je veux dire. Mais il fallait bien faire passer l'envie à Lux de s'intéresser au fait que nous avons échangé nos baguettes mais plus sur, je ne sais pas, la composition des baguettes, leur origine... Tout sauf les propriétaires en soi ! 

Elle me tend finalement une des boissons qu'elle a commandé. Cette attention me fait plaisir, je la prends. 
-Merci. 

Je souris une nouvelle fois quand elle me dit qu'elle m'en doit une. 

-Du tout. Tu t'en sortais très bien toute seule, si je suis intervenu, c'est simplement pour éviter de retrouver mes camarades de chambré à Sainte-Mangouste. 
Fis-je accompagné d'un clin d’œil. Une pensée parasite se fraie en moi, oui... Je ne devrais pas jouer à ce jeu dangereux. Il aurait été plus simple pour la poufsouffle et moi-même de rester des étrangers... Mais... Mais je ne peux pas. C'est au-dessus de mes forces. Je vais la faire souffrir, mais moi aussi... Au fond, je suis égoïste. Pas nouveau. Je veux juste... Je veux juste être libre, être comme les autres le temps d'un instant. Et cette demoiselle me fait me sentir ainsi, comme une âme parmi les âmes, mais son âme à elle. Je crains ce qu'il va arriver à ce "nous" qui n'existe pas encore mais en même temps, je désire voir jusqu'où je peux être égoïste avant que cela ne devienne mortel...  

Lux... Lux Lestrange. Lux... C'est un beau prénom. Je lui dis. 
-Tu as un beau prénom. Ravi de te rencontrer... Lux. Mon prénom est Stanislas mais tu peux me surnommer Silas. 

Je précise bien le "tu" parce que je m'adresse ensuite à Morgan. 
-Enchanté... Mckee Morgan. Dites, puis-je récupérer ma baguette ? C'est que... J'ai un duel lundi. 
Fis-je, amusé, en jetant un regard conspirateur à Lux, sourire en coin. 
Lobscure
Messages : 305
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Mer 14 Fév - 5:06
gwen11.png
Megan Mckee
J'ai 16 ans et je vis à Cardiff, pays de Galles. Dans la vie, je suis une apprentie sorcière aux origines douteuses de la prestigieuse école de Poudlard et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mes ambitions, je me concentre sur l'avenir et tâche de ne pas faire trop de vagues.



Chanson thème (Megan)



Je soupire intérieurement de soulagement lorsque le brun semble avoir compris la ruse. Ça me fait chier de devoir mentir comme ça à Lux, mais c’est dans son intérêt et le mien. Mais là, le brun se met à déblatérer un peu trop de détails sur la composition de nos baguettes et je demeure perplexe sous son flot d’explications. Tout comme Lux. Je fronce des sourcils tandis que je lui lance un regard faussement étonné et intéressé face à ses hypothèses. Et puis, Lux lui tend la bièraubeurre qu’elle réservait pour Nathaniel.

Je grimace en fronçant du nez lorsque Stanislas sort sa carte de drague à deux balles à la blonde en insinuant qu’elle se serait très bien débrouillée toute seule et qu’il lui a juste évité d’envoyer ses potes à l’hosto. Pourtant, sa petite phrase semble avoir fait son effet, Lux a les joues qui s’empourprent légèrement et elle se contente de lui renvoyer un sourire solaire. Il n’y a pas à dire, je me sens vraiment comme la troisième roue du carosse. D’ailleurs, le Russe semble d’autant plus faire une fixette sur son prénom que le mien, car posant son regard sur moi, il passe vite à autre chose. Je n’ai pas le droit de l’appeler par son petit nom, moi, curieusement. Sa baguette. Ah, oui. Je la lui tends. Je ne peux m’empêcher de rouler des yeux lorsqu’il ramène cette histoire de duel sur table. Lux a le regard brillant et sensiblement inquiète aussi. Merde. Que j’aimerais pouvoir lire l’esprit de ce Stanislas à l’instant pour lui sortir la confirmation qu’il fait partie des sales types…


***
Le weekend a défilé à une de ses vitesses et depuis hier, Nathaniel n’a pas pointé le bout de son nez. Lux semblait inquiète à l’idée (un peu poussée) que Léonie ait caché son corps quelque part dans la forêt interdite et je lui ai vite rappelé que sa coloc de couchage était la moins douée de l'école en lancer de sort. Parlant de ça, c’est aujourd’hui que Stanislas affrontera la cohorte de Serpentard qui s’en est prise à Lux l’autre jour. Je suis bien curieuse de voir le dénouement de ce duel, découvrir si ce Stanislas vaut bien ce qu’il dégage. Lux est la plus fébrile de nous deux, je le lis dans son esprit en cours de divination et dois la rappeler à la raison lorsqu’elle bafouille un avenir bancal et tragique à une pauvre fille, trop déconcentrée.

Finalement, nous profitons de notre période libre pour nous ruer aux cachots où se déroule généralement le cours de duel. Lux tenait absolument à voir les Serpentard de l’autre jour s’en prendre plein la tronche. Je pense surtout qu’elle trépignait de voir son crush dans le feu de l’action. Visiblement, nous ne sommes pas les seules au rendez-vous. Une masse d’élèves de toutes les maisons confondues se presse à l’entrée de la grande pièce avec impatience. C’est à croire que le mot s’est passé dans tout Poudlard…

Soudain, le visage de Lux s’étire d’un large sourire en voyant parmi la foule la tête blonde de son faux cousin. Elle lui fait signe de la main, en l’appelant par son nom. Directe, aux pensées bruyantes qu’il dégage, je dénote que quelque chose ne va pas avec Nathaniel. Et puis, c’est quoi ce regard langoureux ?



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Le loup-garou qui hurle à sa jumelle et les férus de Quidditch qui s'en mêlent. {Lo & Nash} - Page 3 0us6
Contenu sponsorisé
Le loup-garou qui hurle à sa jumelle et les férus de Quidditch qui s'en mêlent. {Lo & Nash}
Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» La lune hurle aussi, mais le loup ne l'a jamais su • Ezvana [+18/!\]
» Quidditch et rencontre [ft. Jeorgie]
» La bibliothèque du loup
» Petit Loup Tout gentil
» Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup. (Aura ♥)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: