Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) EmptyAujourd'hui à 10:18 par Manhattan Redlish

» Vermines & Rage
Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) EmptyAujourd'hui à 1:11 par Snardat

» Eyes contact (ft Clionestra)
Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) EmptyHier à 23:45 par Clionestra

» Recherche lien H/H
Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) EmptyHier à 23:11 par Raton

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) EmptyHier à 22:47 par Lulu

» Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)
Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) EmptyHier à 20:24 par Clionestra

» La honte n'est pas là où elle devrait être ! [PV Lullaby] +18
Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) EmptyHier à 18:02 par Elsy Lullaby

» Un Orque du Mordor
Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) EmptyHier à 14:15 par Snardat

» Sugar in my teeth, demons in my dreams
Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) EmptyHier à 11:20 par Senara

Le Deal du moment : -55%
Coffret d’outils – STANLEY – ...
Voir le deal
21.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Comment faire pour savoir qui l'on est ? (avec Beloved)

Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 17 Sep - 17:48
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Comment faire pour savoir qui l'on est ? Demander à la famille ? Les amis ? S’attarder sur le destin ? Les gênes ? Un mélange souvent compliqué et inexorablement de tout ça ?  Les souvenirs ? Comment peut-on réellement savoir qui nous sommes, profondément enfouie. Et surtout, qu’est-ce qui défini qui l’on est ? Est-ce qu’il y a un barème pour ça ? Quelque chose qui inconsciemment coche des cases pour nous définir, nous donner des réactions ? Qu’est-ce qui fait que nous sommes nous ? Parfois, il n’y a pas de bonne réponse. Il n’y a que des inconnues.

Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) K4sn

Contexte provenant de nos têtes



Lara
Smith

J'ai 31 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis étudiante en archéologie et je m'en sors mieux que ce que j'aurais cru. J'ai été mini-miss, miss et mannequin, avant qu'on me fasse réaliser que j'étais assez intelligente pour faire ce que je rêvais de faire depuis toujours. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à l'homme de ma vie mais .... il semble m'avoir oublié.

Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) K4sn

→ Fille d'une Miss univers et d'un père mystérieux
→ A toujours suivi les ordres de sa mère pour être belle, mince, mignonne, une parfaite petite poupée
→ N'a jamais eu l'occasion de bien écouté en classe, même si elle a toujours aimé l'Histoire
→ Possède deux tatouages, un en hommage à une amie décédé et l'autre en hommage à son mari
→ Elle a peur du noir et de l'orage, une vraie phobie.
→ Malgré ce que beaucoup pense, elle n'a jamais tourné de film X et reste très attentive à ce qu'on ne la filme pas à son insu.
→ Elle aime la mode, les habits moulants et n'a pas honte de son corps.

Lara était en train de plancher sur son devoir quand son téléphone sonna. Bien qu’elle fût certaine de l’avoir mis en silencieux, elle porta un regard vers l’affichage du numéro avant de le tourner pour le faire taire. C’était un numéro inconnu. Bah. Si c’était important, ils laisseront un message. Elle était assise au milieu de la bibliothèque. Elle portait une jupe blanche, fendu sur le côté pour dévoilé une jambe parfaite et longue se finissant sur une paire de talon aiguille qui ferait tombé la plupart des femmes. Son haut, blanc lui aussi, était lassé dans le dos d’une manière bien sensuelle et donnerait envie à qui conque de la déballer comme un cadeau. Sauf qu’elle était marié, et parfaitement heureuse. Elle pense à lui, toujours, quand elle lisait son devoir et voyait son nom en haut de la fiche.

Lui, qui l’avait poussé à arrêter un métier qu’elle détestait pour retourner à l’école. Lui, qui lui avait fait comprendre qu’elle n’était pas seulement sexy, mais qu’elle pouvait être intelligente, et drôle, et intéressante. Lui, qui la motivait tous les jours à lui parler d’Histoire, quand bien même il s’en fichait totalement.

Lui, qui lui faisait entièrement confiance pour être habillé de manière très sexy sans avoir peur qu’elle ne soit en train de courir les prétendants. Parce qu’il lui faisait confiance. Et elle lui faisait confiance. Leur amour était le plus pure que tout. Elle regarde l’anneau à son doigt. Un anneau sans fioriture. Un peu trop épais pour être à une femme, qui lui avait appartenu à lui avant qu’il ne lui offre en bague de fiançailles. Elle avait proposé de ne pas échangé d’anneau à leur mariage, il ne pourrait pas le garder tout le temps de toute façon et devrait les enlever pour les shooting. Il avait insisté. Elle n’avait voulu que celle là, qu’elle pouvait tourner pour se calmer. Ce qu’elle fit avec un sourire. Elle lui avait offerte la même. Qu’il portait autour du cou parfois. Un anneau avec une gravure simple. Une date. Le jour de leur rencontre, à l’intérieur, et un motif, celui de leur amour, au-dessus. Les égyptiens pensaient que les anneaux étaient un symbole d’amour éternel. Ils pensaient que le lotus était le symbole de l’amour divin. Un lotus était alors gravé sur le côté extérieur de leur bague. Parce qu’il n’y avait pas plus divin, et éternel, que leur amour.

- Mademoiselle Smith.
- Madame, rectifia-t-elle avec un sourire heureux sur ses lèvres rouges sans sursauter de l’apparition de l’homme dans sa sphère privée.
- Pardonnez-moi, fit l’homme, mais on vous demande au téléphone de l’accueil.

Elle fronce les sourcils, attrape ses cahiers, dans lesquelles elle met des marques pages pour ne pas tout perdre, et range le tout dans son sac. De toute façon, elle allait devoir bientôt rentré dans l’appartement qu’elle partageait avec l’amour de sa vie. Il devait avoir fini son shooting photo. Elle range le tout et suit l’homme jusqu’au téléphone filaire qui était sur le post de l’acceuil. Certaines choses n’évolueront jamais. Elle prend le téléphone … et là, elle sent son sang se glacer dans ses veines.

Elle était arrivée à l’hôpital en nage. Elle avait jeté ses talons en sortant de la bibliothèque, sans aucune cérémonie. Elle ne pouvait pas courir avec ça, même si elle les adorait et que cela mettait en valeur ses pieds, elle ne pouvait pas se dépêcher. Elle arriva une heure plus tard, la pluie avait collé son haut contre sa poitrine et elle était bien plus sale. Mais elle s’en fichait. Elle se penche vers la première femme et lui demande où est son mari. Son mari.

Il avait eu un accident. Il y avait eu un chauffard alors qu’il rentrait de son shooting et qu’ils allaient se voir. Il avait eu un accident et il était encore au bloc, ou qu’importe le nom de l’endroit où elle ne pouvait pas le voir. Une personne bien intentionnée, qui semblait être bien plus vieux et triste qu’elle, lui tendit sa veste. Elle sentait la rue et la pluie, mais elle l’accepta avec déférence. Elle était frigorifié, sale, les pieds parcouru de micro coupure qui saignaient, mais elle s’en fichait. Elle voulait savoir comment il allait. C’était la seule chose qui importait. La seule chose importante.

On finit par venir la chercher. On lui expliqua ce qu’elle savait déjà. Chauffard, accident, blessure à la tête, coma. On lui expliqua que le coma était un coma artificiel. Elle s’en fichait, mais elle s’obligea à écouter les mots qui sortaient de la bouche du docteur. Si c’est artificiel, c’est lui qui gère. Demain. Demain ils le réveilleront et verront s’il y avait des séquelles. Elle était tétanisée. Elle ne voulait pas. Ne pouvait pas. Ne comprenait pas. Elle n’avait que lui. Lui était la seule personne de tout Miami qui pouvait la comprendre et l’accepter. Sans lui, elle n’était rien. Elle n’était rien. Elle demanda à le voir avant de partir. Elle ordonna de le voir avant de partir. Son visage triste faisait pitié et une infirmière la dirigea vers la chambre de son époux.

Il était là, étendu et immobile. Pâle. Il était là. Vivant mais sans vie. Elle s’approche de lui doucement. Demain, elle serait forte face à lui. Demain, elle lui dirait que tout va bien, que tout ira très bien, toujours. Demain. Elle n’avait pas la force de soir. Elle se penche vers lui, pleure de la peur qu’il venait de lui causer et l’embrasse. Elle revient demain, aux aurores.

Le lendemain, elle était douché, lavé, propre et soigné. Elle avait lavé la veste de l’homme mais ne le retrouva pas dans la salle d’attente. Elle se promit de le retrouver pour son geste et rejoint son mari. Elle avait décidé de porter une de ses chemises (parce qu’en tant que femme, elle pouvait lui piquer ses affaires sans demander, elle) ainsi qu’un jean et des baskets. Elle voulait pouvoir l’aider sans avoir à penser à ses escarpins. Elle se pose dans sa chambre. Prends un livre d’Histoire après que le docteur lui avait expliqué qu’il se réveillerait doucement dans les heures à venir. Elle n’allait pas stresser. Il allait se réveillé. Elle refusait toutes les possibilités de « peut-être pas » existant. Nope. Niete. C’était mort. Elle remonta ses lunettes sur son nez et essaya de se concentrer sur l’histoire de l’Egypte de 250 avant J.C à 5 après J.C. Au bout d’une heure, elle entendu un gémissement et elle se releva d’un bond pour se mettre devant son mari. Elle lui prit la main.

- Tu es réveillé, dit-elle très inutilement alors qu’elle serrait sa main dans l’incapacité de prévenir quiconque, reste calme, respire. Tu es à l’hôpital et tu es en vie, mais il serait dommage de rouvrir des vilaines blessures, n'est-ce pas. Qui risque fort de te laisser des cicatrices très sexy d’ailleurs.

Elle avait essayé de faire de l’humour. Ouais. Non. Pas sûr qu’un jour elle trouve les marques de son corps rappelant cet accident, sexy mais elle pouvait lui faire croire juste le temps qu’il revienne complètement sur Terre. Elle voulait l’embrasser, le prendre dans ses bras, mêler ses mains à ses bouclettes brunes indisciplinés … mais elle ne fit rien du tout. Attendant d’abord qu’il la regarde. Elle voulait voir ses yeux rieurs, sa lueur d’amour qu’elle voyait toujours dans ses prunelles, elle voulait voir tout ça avant de l’embrasser pour qu’il sache qu’elle était là … et qu’elle serait toujours là.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 24 Sep - 13:56

Elijah Smith
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à une femme incroyable et je le vis plutôt merveilleusement bien.

Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) 98231f26dd1fbfbb8398ec7d9983417a

On dit qu'on voit sa vie défiler devant ses yeux avant de mourir. Je pouvais dire désormais que c'était faux. Je n'avais rien vu. Je n'avais même pas eu le temps de réagir. Tout c'était passé en une fraction de seconde. L'instant où j'avais tourné mon visage vers la voiture, puis le choc suivi de la douleur et puis... plus rien.... le noir....

Mais j'avais une petite idée de ce que j'aurais pu voir, si ça avait été le cas. Je me serais revu installé dans ce bureau, trop grand, trop froid, trop impersonnel. Je me serais vu, m'ennuyant terriblement, me demandant ce que je foutais là, à jouer les hommes d'affaire parfait, parfaitement malheureux. Puis je me serais revue avec elle à mon bras, annonçant à nos familles que nous étions fiancés. Les sourires, les embrassades. Ils attendaient ça depuis tellement longtemps. On était parfait l'un pour l'autre, ils le savaient ça ne faisait aucun doute. Parfaitement chiants et ennuyeux, comme le reste de ma vie. Mais c'était à ça que devait ressembler la vie non? On travaillait pour gagner de l'argent, pour nourrir la famille qu'on avait construit, offrir tout ce qui faisait rêver la femme parfaite qu'on avait épousé. Une photographie parfaite mais dans laquelle je ne me retrouvais pas.

Et j'aurais revu ce moment là, celui où la photo de famille parfaite s'était déchirée, en j'avais cessé de voir mon père comme un modèle, mais comme il était, un homme... un simple homme... plus méprisable même que les autres.

Je me serais revu dans ce petit café, enchainant les services. C'était mal payé mais j'étais heureux pour la première fois de ma vie. J'avais quitté cette prison dorée. Je pouvais vivre pour moi même. J'aurais revu ce mec, celui qui m'avait donné sa carte parce que selon lui j'avais du potentiel. Puis ma première séance photo, mon premier défilé. La révélation, j'étais fait pour ce métier là. Pas pour donner des autres, pour foutre en l'air la vie des gens au nom de l'argent. Non... J'étais là pour faire rêver les gens, pour apporter de la beauté dans leur monde. J'aimais ça. Me sentir utile. Ce n'était pas un délire égocentrique. Je n'aimais pas me faire admirer. Mais j'aimais voir les sourires sur mon passage, tellement loin de la tension du monde de l'entreprise. J'étais quelqu'un, une belle personne qu'on admirait et plus le fils de...

Mais le plus important à revoir, ça aurait été elle... Ce moment où elle était entrée dans ma vie, ce sourire... celui dont je n'étais jamais lassé. Nous nous étions compris. Elle avait toujours été seulement un physique, moi seulement un fils. Mais nous étions plus que ça, elle pouvait être plus qu'une belle femme. Elle avait tellement plus à offrir.

Et la dernière image... celle où elle avait remonté l'allée dans sa belle robe blanche. Ce moment où je n'avais vu qu'elle et son sourire...

Mais je n'avais rien vu de tout ça. Il n'y avait eu que le choc, la douleur et... plus rien...

J'ouvrais difficilement les yeux. Le lumière m'aveugla un instant, me forçant à les fermer. Je ne savais pas où j'étais. J'entendais des bips autour de moi. Je tentais de bouger mais j'avais mal, tout mon corps me faisait souffrir. Je finis par rouvrir les yeux, plus doucement cette fois, me laissant le temps de m'habituer à la lumière. J'entendis une voix me parler, sans parvenir à identifier de qui elle venait au premier abord.

J'étais à l'hopital. Je ne savais pas ce qui m'était arrivé pour me retrouver là. Ca devait être quand même quelque chose vu comme je souffrais. J'attendis que l'infirmière termine de parler pour lui demander.

- Qu'est ce qui m'est arrivé? Mes parents sont au courant que je suis là?

Je n'osais pas imaginer dans quel état devait être ma mère de me savoir sur un lit d'hôpital. Et April...


Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 24 Sep - 15:33

Lara
Smith

J'ai 31 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis étudiante en archéologie et je m'en sors mieux que ce que j'aurais cru. J'ai été mini-miss, miss et mannequin, avant qu'on me fasse réaliser que j'étais assez intelligente pour faire ce que je rêvais de faire depuis toujours. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à l'homme de ma vie mais .... il semble m'avoir oublié.

Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) K4sn

→ Fille d'une Miss univers et d'un père mystérieux
→ A toujours suivi les ordres de sa mère pour être belle, mince, mignonne, une parfaite petite poupée
→ N'a jamais eu l'occasion de bien écouté en classe, même si elle a toujours aimé l'Histoire
→ Possède deux tatouages, un en hommage à une amie décédé et l'autre en hommage à son mari
→ Elle a peur du noir et de l'orage, une vraie phobie.
→ Malgré ce que beaucoup pense, elle n'a jamais tourné de film X et reste très attentive à ce qu'on ne la filme pas à son insu.
→ Elle aime la mode, les habits moulants et n'a pas honte de son corps.

Elle ne vit rien. Elle ne vit rien de ce qu’elle attendait. Quand Elijah avait ouvert les yeux, il avait été perdu. Logique. Lara pouvait comprendre ça. Et elle le disputerait plus tard pour la frayeur, avec amour… Et il avait mis quelques secondes pour revenir sur ce plan de l’existence. Au moins était-il revenu. Elle avait donc attendu qu’il la regarde réellement. Elijah avait toujours eu une lueur particulière dans son regard. Quand ils se sont connus, la lueur avait été son phare dans la nuit. Elle détestait son métier. Elle détestait devoir poser pour des sous-vêtements, ou bien des robes si sexy qu’elles seront certainement utilisées dans des pornos un jour. La pression sur ses épaules pour faire des photos encore plus sexy était de plus en plus pesante. Elle ne voulait pas. Mais elle n’avait que ça pour elle. En tout cas, elle le croyait vraiment, à l’époque. Jusqu’à ce qu’il lui explique sa beauté, vue de ses yeux. Il avait réussi à faire naître en elle de la confiance. Elle avait confiance à son physique, elle n’avait confiance en rien d’autre. Et il a fait en sorte qu’elle prenne confiance. Elle avait appris à croire à son humeur, à sa mémoire, à ses déductions. Il était devenu toute sa vie. En échange, elle lui apprenait tout ce qu’elle savait sur le mannequinat. Elle lui donnait tout. Parce qu’il avait doucement mais surement instillé quelque chose de plus grand en elle. Maintenant, elle était épanouie, elle se savait maline. Pas incroyablement, mais assez pour suivre une conversation spécialisée. Elle adorait les documentaires. C’était grâce à lui. Et à cette lueur.

Lueur qu’il n’avait pas. Ni quand il pose un regard sur elle, ni quand il lui demanda si ses parents étaient au courant. Bien sûr que non. Lara ne connaissait même pas leur numéro. Elle ne savait rien d’eux. Elle ne savait que le fait qu’il refusait d’avoir des contacts avec eux, que c’était de mauvaises personnes. Et qu’il n’aimait pas en parler. Elle n’aimait pas plus parler de ses parents. Alors elle pouvait comprendre. Elle caresse doucement sa joue avant de pousser une mèche de ses cheveux. Elle n’avait pas conscience qu’il ne l’avait pas reconnu, pas encore.

- Tu as eu un accident mon chéri. De voiture. Tu étais en train de rentrer à pied de ton dernier shooting. Et tu as toujours refusé que je prenne contact avec tes parents, alors il n’y a que nous…

Alors qu’elle allait continuer à parler une femme, dans la trentaine, petite et brune, qui portait la douceur sur son visage, rentra dans la pièce.

- Madame Smith, commença-t-elle avant de se stopper et se rapprocher vite du patient, Monsieur Smith, nous sommes ravis de vous revoir. Votre femme a tenu à rester avec vous durant tout ce temps.

Elle lança un regard entendu vers Lara qui lui répondit par un sourire alors qu’elle continuait à lui caresser sa main doucement. Elle ne serait parti, même si elle avait dû. Elle serait resté là. Elle aurait dormit dehors. L’infirmière bippa le médecin alors qu’elle faisait des … trucs. Prenant des constantes ou autres choses qui n’intéressaient pas réellement Lara. Ce qui l’intéresse, c’était cette homme en train de revenir vers elle. Réveillé. Vivant. Elle ne demandait que ça.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 24 Sep - 16:18

Elijah Smith
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à une femme incroyable et je le vis plutôt merveilleusement bien.

Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) 98231f26dd1fbfbb8398ec7d9983417a

Je commençais à m'agiter dans mon lit. Je ne comprenais pas ce que l'infirmière me racontait. Quand est ce que je lui avais dit de ne pas contacter mes parents? C'était ridicule. Je ne la connaissais même cette infirmière. Et c'était impensable que je ne contacte pas mes parents. Ils faisaient partie intégrante de ma vie. Je travaillais avec mon père. Avec April nous allions déjeuner tous les dimanches chez eux ou chez ses parents à elle. Bien sur qu'ils devaient être au courant. Ils auraient même du être là à mon chevet avec April. Pourquoi n'y avait il que cette infirmière?

Puis une autre infirmière arriva dans la pièce. Je me sentais un peu plus perdu en l'entendant parler. Non... non elle racontait n'importe quoi. Pourquoi est ce qu'elle l'appelait madame Smith? Pourquoi est ce qu'elle disait qu'elle était mon épouse? Ca n'avait aucun sens. Je ne savais pas qui était cette femme.

Je retirais ma main de la sienne, essayant de m'éloigner alors que je sentais la panique m'envahir petit à petit. Mais qui était cette folle qui prétendait être ma femme? Et pourquoi est ce que l'infirmière la laissait faire comme ça? A moins qu'elle ait réussi à convaincre les infirmières qu'elle était bien mon épouse. Mais d'où me connaissait elle et pourquoi se prenait elle pour ma femme comme ça? C'était impensable.

- Je... je ne connais pas cette femme... Faites la sortir s'il vous plait, madame l'infirmière. Et... appelez mes parents et ma fiancée, April. S'il vous plait.

J'avais besoin de les voir, ne plus me sentir seul, scruté sous tous les angles par cette folle. J'étais entrain de vivre un cauchemar. Qu'on me sorte vite de cette situation par pitié. Je voulais retrouver des visages familiers. Le mieux serait que je me réveille chez moi, dans mon appartement, avec April à mes côtés.


Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 24 Sep - 16:34

Lara
Smith

J'ai 31 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis étudiante en archéologie et je m'en sors mieux que ce que j'aurais cru. J'ai été mini-miss, miss et mannequin, avant qu'on me fasse réaliser que j'étais assez intelligente pour faire ce que je rêvais de faire depuis toujours. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à l'homme de ma vie mais .... il semble m'avoir oublié.

Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) K4sn

→ Fille d'une Miss univers et d'un père mystérieux
→ A toujours suivi les ordres de sa mère pour être belle, mince, mignonne, une parfaite petite poupée
→ N'a jamais eu l'occasion de bien écouté en classe, même si elle a toujours aimé l'Histoire
→ Possède deux tatouages, un en hommage à une amie décédé et l'autre en hommage à son mari
→ Elle a peur du noir et de l'orage, une vraie phobie.
→ Malgré ce que beaucoup pense, elle n'a jamais tourné de film X et reste très attentive à ce qu'on ne la filme pas à son insu.
→ Elle aime la mode, les habits moulants et n'a pas honte de son corps.

Quand Elijah retira sa main, elle sentit quelque chose se briser en elle. Il n’avait pas besoin de parler … il n’avait pas besoin d’émettre la moindre phrase de plus, elle avait compris. Il n’y avait pas la lueur. Elle sentit un frisson la parcourir alors qu’une nausée la prend à la gorge. Elle avait envie de plaquer ses mains sur ses lèvres qu’elle avait si souvent embrassées. Elle ne voulait pas l’entendre. Elle ne voulait pas l’entendre. Quand il parla, elle eut un hoquet de surprise mêlé à de la détresse. L’infirmière cria qu’elle allait appeler le médecin en laissant Lara seule. Non. Elle ne voulait pas être seule alors que l’homme de sa vie l’avait oublié, elle. Elle aurait été prête à tout, comme séquelle. Qu’il ne marche plus, ne parle plus, qu’il ai besoin de massage, tout … mais pas ça… Elle ne pouvait pas s’attendre à ce qu’il l’ait oublié. Elle reste une seconde à ravaler ses larmes avant de le regarder. Elle était plus qu’une jolie fille. Elle était plus qu’une simple fille. Elle était sa femme.

Et cela même si elle ignorait totalement que l’homme de sa vie avait eu une fiancée avant elle. Elle ne savait pas ça. Et elle se sentait jalouse et trahie. Trahie surtout parce qu’à l’instant, c’était cette femme dont elle ne sait rien qu’il voulait auprès de lui. Il voulait qu’elle sorte, et qu’une autre femme prenne sa place. La jalousie n’avait pas sa place dans le mannequinat. Avant d’arrêter, alors même qu’ils étaient en couple, elle avait dû faire des photos sensuelles avec des hommes pour une marque. Bon, aucune photo n’était plus réussi que celles qu’ils ont fait ensemble, d’ailleurs certaines marques en voudraient encore mais c’était autre chose. Elle se relève donc. Elle n’était pas une simple personne. Elle. EST. Sa femme. Et pas cette April qu’elle déteste.

- Je suis ta femme, Elijah, dit-elle, même si elle ignorait bien si c’était la chose à faire avec une personne qui avait perdu la mémoire. J’ai tout plein de preuves, dont des millions de photos de nous deux et … et … et ….

Elle pleurait mais il fallait qu’il lui dise. Elle était sa femme. Elle était là. Elle n’était pas simplement une personne comme ça qui serait devenu folle. Elle se rapprocha et montra simplement le fond d’écran de son téléphone. Lui et elle. Le jour de leur mariage. Et là, dans cette photo, il y avait la lueur qu’elle aimait tant dans son regard. Le médecin arriva mais elle ne bougea pas. Et elle le regarda. Pas question qu’on lui enlève. Elle se souvient d’un épisode de Grey’s anatomy. Cela arrive souvent après un accident. Des amnésies partielles mais qui passent au bout de quelques jours. Elle n’allait pas rencontrer ses beaux parents, surtout qu’ils ne voudraient certainement pas de cette « bimbo sans cervelle ». Parce que c’était ce qu’elle était sans lui. Elle tremblait alors qu’elle tendait toujours le téléphone, noir depuis un moment. Il fallait qu’il se souvienne. Et que cette April tombe dans les escaliers. Parce qu’il la voulait à côté de lui, et il voulait qu’elle sorte, elle.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 24 Sep - 16:50

Elijah Smith
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à une femme incroyable et je le vis plutôt merveilleusement bien.

Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) 98231f26dd1fbfbb8398ec7d9983417a

Non non non ce n'était pas vrai. Ce n'était pas ma femme. Je ne savais pas qui elle était. Je ne l'avais jamais vu de ma vie. C'était elle qui était folle, pas moi. Je n'étais pas entrain de perdre la tête. Je m'en souviendrais si j'avais épousé une femme, une autre qu'April. C'était elle qui j'étais sensé épouser. C'était comme ça. C'était prévu depuis tellement longtemps. Je ne pouvais pas.... non...

Et pourtant la femme continuait, elle me brandissait une photo. Un mariage, deux personnes enlacées, se regardant amoureusement. Elle et... non ce n'était pas moi. Je ne reconnaissais pas cet homme. Je ne reconnaissais pas ce moment. Je ne l'avais pas vécu. Ce n'était pas moi. C'était un autre homme.

Le médecin se précipita vers moi alors que la femme restait là, maintenant son téléphone pour me forcer à la croire.

- Docteur s'il vous plait faites la partir.

Je les entendis, les infirmiers s'approcher d'elle et la prendre pour les épaules, l'escortant dehors avec douceur. J'avais besoin de calme. Je venais de subir un grand choc. Le médecin devait m'examiner. Elle pourrait revenir plus tard mais là je devais rester un peu seul avec le médecin.

Il m'ausculta oui avant de partir me faire passer un examen. Je voyais bien l'inquiétude sur les traits du médecin. Ce n'était pas normal. J'étais véritablement entrain de devenir fou.

Je rentrais dans ma chambre au bout d'un moment. Mon corps entier me faisait souffrir. Le moindre mouvement était douloureux. Alors être bousculé pour passer sur le brancard, passer le scanner, revenir sur le brancard, revenir dans mon lit, c'était épuisant... Mais ce n'était rien comparé à ce que le médecin m'annonça.

"J'ai les résultats de votre scanner. Le choc a provoqué un hématome au niveau de votre cerveau. On ne savait pas encore quel serait l'étendu des lésions dû à l'hématome. Il semblerait que vous souffriez d'amnésie. Je ne sais pas combien de temps exactement vous avez oublié. Votre femme devrait pouvoir répondre à la question."

- Alors c'est... c'est bien ma femme?

"Oui..."

- Est ce que... est ce que je vais me souvenir d'elle?

Ca me brisait le coeur pour elle. C'était dur à vivre bien entendu. Je me rendais compte que j'avais oublié plusieurs années de ma vie probablement. J'avais l'impression qu'on m'avait volé quelque chose. C'était toute une partie de ma vie qui venait de m'être arraché. Mais je m'en voulais pour elle. C'était ma femme et je... je l'avais oublié.

"Honnêtement je n'en sais rien. Le fonctionnement du cerveau nous est encore inconnu par certains côtés. Certains retrouvent la mémoire, d'autres jamais. Il faut laisser faire le temps. Je vais dire à l'infirmière de vous donner des anti douleurs. Je vous laisse vous reposer."

- D'accord.... merci docteur.

L'infirmière ne tarda pas à arriver. Elle me fit une injection et je ne tardais pas à m'endormir. Je rouvris les yeux un moment plus tard. Elle était revenue à mes côtés. J'ouvris les yeux, la fixant, ne sachant pas trop ce que j'étais sensé faire.

- Bonjour....

Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 24 Sep - 17:22

Lara
Smith

J'ai 31 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis étudiante en archéologie et je m'en sors mieux que ce que j'aurais cru. J'ai été mini-miss, miss et mannequin, avant qu'on me fasse réaliser que j'étais assez intelligente pour faire ce que je rêvais de faire depuis toujours. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à l'homme de ma vie mais .... il semble m'avoir oublié.

Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) K4sn

→ Fille d'une Miss univers et d'un père mystérieux
→ A toujours suivi les ordres de sa mère pour être belle, mince, mignonne, une parfaite petite poupée
→ N'a jamais eu l'occasion de bien écouté en classe, même si elle a toujours aimé l'Histoire
→ Possède deux tatouages, un en hommage à une amie décédé et l'autre en hommage à son mari
→ Elle a peur du noir et de l'orage, une vraie phobie.
→ Malgré ce que beaucoup pense, elle n'a jamais tourné de film X et reste très attentive à ce qu'on ne la filme pas à son insu.
→ Elle aime la mode, les habits moulants et n'a pas honte de son corps.

Elle meurt. Voilà. La sensation de se faire arracher le cœur pour se faire bouffer par les chiens ne serait pas moins douloureux. Et elle avait peur des chiens depuis toujours. Pourtant, elle irait se rouler dans la viande avant de rejoindre un chenil abandonné avec les chiens encore à l’intérieur plutôt que de sentir la vague de froid et de tristesse qui la retient. Elle allait mourir. Elle se laisse aller dans les bras de l’infirmière. C’était la personne qu’elle préférait dans toute la zone, décida-t-elle. Elijah, là, tout de suite, elle le détestait de l’avoir oublié … Elle le détestait. Alors elle pleurait dans les bras de cette femme qui sentait fort la vanille. Mais pas assez pour en avoir la tête qui tourne. Et pourtant. Elle avait envie d’avoir la tête qui tourne plus, encore plus, elle avait besoin que sa tête n’explose. Parce que la douleur qu’elle ressentait dans son cœur était trop puissante pour ne pas espérer qu’elle ne s’évapore avec une autre. Une autre douleur. On la fit s’assoir et mettre sa tête entre ses jambes alors que sa respiration était devenue chaotique. La femme lui avait caressé le dos. Personne n’était jamais prévoyant comme ça avec elle. Sauf Elijah. Elle réussit à se calmer après de longues minutes. On lui expliqua le tout. Tout ce qu’elle devait savoir. On lui donna des conseils. Ne pas brusquer Elijah, ne pas lui en vouloir, essayer de faire des phrases qu’elle avait déjà dit dans le passé. C’était dur à faire. Son cerveau était remplit de brume et de cri. De larmes. Sans sa lueur, sans son phare dans ses pensées sombres, elle n’était plus rien.

Elle revient dans la chambre de son époux alors qu’il dormait. Elle reprit la lecture d’un ouvrage historique qui parlait de Cuba en 1500 et des brouettes et de leurs situations politiques, entre autre. Elle le lisait avec intérêt avant de tourner la tête quand il lui parla. Elle sourit tout de suite, toujours heureuse de le voir réveillé avant de s’inquiéter. Il ne fallait pas non plus qu’elle lui fasse peur. Qu’il la prenne encore pour une folle. Même si le médecin lui avait expliqué… Bon. Elle se lève, enlève ses lunettes qu’elle pose sur son livre.

- Lara, dit-elle doucement en lui tendant sa main, c’est mon prénom. Et …

Elle ne savait pas quoi dire … elle avait envie de se jeter dans ses bras, de pleurer, de le secouer en lui disant de se rappeler d’elle. De ne pas vouloir de cette April. Pourquoi avait-il dit son prénom ? L’avait-il aimé ? Il ne lui avait jamais parlé d’elle. Elle passe d’un pied sur l’autre. Elle avait envie de lui répéter qu’elle était sa femme.

- Dans notre couple, c’est toi qui sait toujours quoi faire, décida-t-elle de dire, je ne sais pas ce … Ce que je dois dire. Tu ne te souviens de rien de moi, n’est-ce pas ? Je … Je ne sais pas quoi faire pour t’aider, mais je peux répondre à toutes tes questions.

Elle allait rapprocher sa main de la sienne avant de reculer sa main et la remettre le long de son corps. Faire qu’il se rappelle en disant des mots qu’il connaissait et lui parlant de souvenir, mais ne pas le brusquer. C’était si compliqué. Elle était fatiguée, n’ayant pu avoir que quelques heures par-ci par-là de sommeil.

- Tu m’appelles souvent « Ma petite Indiana Jones ». Parce que j’adore la saga, et que tu sais que j’adore l’Histoire.

Et qu’elle s’était déguisée pour une soirée costumé en Indiana Jones sexy avec un fouet et que ça avait fait son effet, aussi. Elle n’avait jamais su si cette soirée l’avait décidé pour ce surnom. Elle sait juste qu’il lui avait donné et qu’elle adorait quand il l’appelait comme ça. Elle se sentait … bien et compris. Parfois, elle se venge en l’appelant « Mon petit Lara Croft » mais lui dire ne serait pas utile. C’était dans l’échange qu’il y avait quelque chose de familier et de doux, là, ça ne serait qu’une anecdote dont il ne se souvient pas.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 24 Sep - 17:43

Elijah Smith
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à une femme incroyable et je le vis plutôt merveilleusement bien.

Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) 98231f26dd1fbfbb8398ec7d9983417a

- Lara....

Je hochais la tête, essayant de retenir le prénom. C'était important quand même. C'était ma femme, je me devais de savoir.

J'avais failli lui dire mon prénom, comme quand on fait les présentations quand on rencontre quelqu'un. Sauf qu'elle connaissait déjà ma prénom. Elle en savait certainement beaucoup sur moi. C'était terriblement bizarre, de me dire qu'elle devait me connaitre si bien alors que moi je ne savais strictement rien d'elle. C'était une inconnue et pourtant, j'avais du l'aimer pour l'épouser. Elle avait été la personne la plus importante dans ma vie à une époque et maintenant... maintenant elle n'était rien de plus qu'une inconnue.

Je sentais la douleur dans ses paroles alors qu'elle me demandait si je ne savais vraiment rien d'elle. Je sentais qu'elle devait espérer que je lui dise que non, que j'avais des souvenirs, même un peu vagues. Mais il n'y avait rien. Rien d'autre que la culpabilité de la faire souffrir comme ça.

- J'aurais du t'appeler Lara Croft vu ton prénom. Ou Tomb Raider. Mais Indiana Jones c'est mignon aussi.

C'était un bout de ma vie dont je ne me souvenais pas. J'avais l'impression qu'elle me parlait d'un étranger. Elle aurait pu me dire que son père l'appelait comme ça, ça m'aurait fait le même effet que maintenant. Ce n'était pas moi qui l'avait appelé comme ça. C'était un autre Elijah, un Elijah que je connaissais pas. Je me demandais qui il était. Ce qui avait pu se passer dans sa vie pour qu'il en vienne à rencontrer cette femme et à tomber amoureux d'elle.

- Je me souviens... j'étais au bureau. Je sortais d'une réunion. J'avais dit à mon père que je rentrais juste me changer à la maison et qu'on le rejoindrait ensuite au restaurant avec April pour notre diner d'affaires et puis... plus rien.

Et puis il avait du se passer tout un tas de choses pendant ce laps de temps. Pourquoi je n'avais pas épousé April, pourquoi c'était elle qui était devenue ma femme? J'avais trop de questions en tête. Mais apparemment elle se proposait de m'aider. Je risquais de la faire souffrir mais j'avais besoin de savoir.

- On est... enfin... je me souviens que c'était en 2019. Il me semble. On est en quelle année? Il s'est passé quoi?


Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 24 Sep - 19:37

Lara
Smith

J'ai 31 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis étudiante en archéologie et je m'en sors mieux que ce que j'aurais cru. J'ai été mini-miss, miss et mannequin, avant qu'on me fasse réaliser que j'étais assez intelligente pour faire ce que je rêvais de faire depuis toujours. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à l'homme de ma vie mais .... il semble m'avoir oublié.

Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) K4sn

→ Fille d'une Miss univers et d'un père mystérieux
→ A toujours suivi les ordres de sa mère pour être belle, mince, mignonne, une parfaite petite poupée
→ N'a jamais eu l'occasion de bien écouté en classe, même si elle a toujours aimé l'Histoire
→ Possède deux tatouages, un en hommage à une amie décédé et l'autre en hommage à son mari
→ Elle a peur du noir et de l'orage, une vraie phobie.
→ Malgré ce que beaucoup pense, elle n'a jamais tourné de film X et reste très attentive à ce qu'on ne la filme pas à son insu.
→ Elle aime la mode, les habits moulants et n'a pas honte de son corps.

Elle aime la façon dont il dit son prénom. Certes, il a l’impression de le dire pour la première fois, mais ce n’était pas le cas. Mais au moins, il le disait et c’était déjà un grand pas… le « Madame » lui avait bien trop brisé le cœur pour accepter autre chose que son prénom…ou des surnoms mignons. Elle rit doucement, évitant de pleurer à nouveau quand il parle de Lara Croft.

- Tu voulais certainement être plus original. Lara Croft aurait été trop évident.

Leur couple avait été une évidence … et pourtant, il leur avait fallu presqu’un an pour se mettre ensemble. Faux… C’était plus de l’ordre du sept ou huit mois. Elle le regarde. Il était sa merveille. Il était la personne qui faisait battre son cœur le plus vite et le plus fort. Et elle avait toujours envie de le secouer en le suppliant de se rappeler. Elle tournait sa bague à son doigt. Il l’avait toujours sur sa main, lui aussi, et elle n’osait lui faire remarquer alors qu’elle la tourna à nouveau pour … faire quelque chose de ses dix doigts. Pour ne pas rester simplement debout et immobile. Le prénom d’April la fige sur la place à nouveau. C’était elle qu’il voulait. Elle qu’il désirait. Main dans la main. Peau contre peau. Lèvres contre lèvres. Il voulait une personne qui n’était pas elle. Elle ouvre la bouche telle une carpe incapable de vivre hors de l’eau avant de fermer la bouche. Elle réfléchit encore très sérieusement. Elle attrape son téléphone. Peut-être que des photos lui permettrait de se souvenir. Elle avait assez au Book d’Elijah, pour le mannequinat.

- Nous sommes en 2023. Tu …

Elle ne savait pas par où commencer et chercha une photo avant de lui montrer avec un grand sourire.

- Tu es arrivé à l’agence le 2 mai 2020. Tu avais été pris pour présenter une nouvelle marque d’eau locale. Tu as fait ton premier photoshoot, et tout le monde t’a trouvé parfait, bien que tu sois encore timide à l’époque.

Elle lui tend la photo du magazine. Il était au fond, avec deux autres personnes. Il n’était pas en premier plan, mais on pouvait tout de même le reconnaître. Le magazine était un magazine peu connu qui ne faisait qu’une petite centaine de vente par moi, parlant surtout de l’eau, de ses biens faits et de tout le reste. L’image était plutôt bien réussi, même si la luminosité aurait pu être meilleure et que la pose était à revoir.

- Nous nous sommes rencontré le 17 juin 2020. Tu faisais un casting pour paraître dans un calendrier pour une association de défense des animaux. Tu as eu le mois de juin avec moi.

Bon, il y avait eu d’autres choses … et elle n’avait pas réellement eu à passer le casting. Les filles du calendrier avaient été choisi bien avant les hommes. Elle montra l’image. Sur celles-ci, ils étaient tous les deux sur un pont en bois, habillé comme pour un safari, avec des singes qui venaient sur leur tête. Elle reprend son téléphone et lui montre rapidement les photos qui n’avaient pas été prises pour le calendrier, mais qui était tout de même réussi. Dont une où ils riaient tous les deux aux éclats alors que le singe était parti avec son chapeau très moche.

- Toi et moi… On a mis du temps à se mettre ensemble. Un peu cliché et complètement guimauve, on s’est mis ensemble le 25 décembre 2020, alors qu’on voulait passer les fêtes ensemble. J’étais amoureuse de toi depuis un moment déjà. C’était réciproque mais on était aveugle. On s’est marié ensemble le 17 juin 2023. J’ai dis à nos amis de ne pas venir te voir tout de suite …

Elle s’approche à nouveau avant de se reculer. Bordel, elle avait envie de le toucher.

- Tu les connais tous depuis 2020. Avant, tu ne nous en parles jamais. Tes parents ou … ou …. Ou cette April …

Elle mérite une médaille pour ne pas avoir pleuré à l’instant même où elle avait dit ce prénom qui lui déchirait le cœur… mais elle n’avait pas pu ne pas bégayer. Parce qu’il ne la connait pas, elle. Mais il pense à une autre. Elle papillonne des yeux et essaie de se concentrer sur autre chose, comme le doux visage de son amoureux.

- Tu n’as jamais voulu m’en parler. Je ne peux que parler de toi de 2020 à maintenant.

Ce qui ne faisait « que » 3 ans … mais pour leur relation, c’était tout. Trois ans était tout ce qu’ils avaient eu. Elle aurait voulu le connaître plus tôt, lui aussi. Trois ans avait été la seule chose qu’ils ont partagé.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Lun 25 Sep - 8:00

Elijah Smith
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié à une femme incroyable et je le vis plutôt merveilleusement bien.

Comment faire pour savoir qui l'on est ?  (avec Beloved) 98231f26dd1fbfbb8398ec7d9983417a

2023... Ca faisait quatre ans, quatre longues années totalement effacées de ma mémoire. En 2019, j'avais à peine vingt six ans. Maintenant je devais avoir dépassé les trente ans. Quatre années parties en fumée, que je ne pourrais peut être jamais rattraper. Je l'écoutais à peine tandis qu'elle me racontait ma vie ces trois dernières années. J'avais l'impression qu'elle me racontait la vie d'un inconnu. Ce n'était pas moi ça. Dans quel monde j'aurais été jouer les mannequins? J'avais fait des études. J'avais été diplomé avec les félicitations. J'avais un master en économie et gestion d'entreprise. On n'allait pas gagner sa vie en posant en sous vêtement quand on avait un master. Ce n'était pas logique. Je n'arrivais pas à comprendre ce qui avait pu se passer pour que je change à ce point de personnalité.

- Comment ça se fait? Tu es sens... tu es ma femme et pourtant tu ne sais rien de ma vie. Ca n'a pas de sens.

Mes parents étaient importants dans ma vie. April était quand même ma fiancée. Même si je l'avais quittée, elle avait compté pour moi à une époque de ma vie. Ca faisait partie des choses qu'on était sensé raconter à sa nouvelle copine non? Que s'était il passé entre mon dernier souvenir en 2019 et le début de l'année 2020 où je l'avais rencontré?

Je réfléchissais, retournant dans ma tête toutes les possibilités, quand la plus affreuse me frappa. C'était horrible mais en même temps c'était hautement probable. Ca expliquerait tout. Pourquoi ils n'étaient pas là à mes côtés. Pourquoi je ne voulais pas parler d'eux. C'était horrible mais maintenant que j'y pensais c'était aussi l'option le plus possible.

- Ils... ils sont morts c'est ça? C'est pour ça qu'ils ne sont pas là? Que tu fais comme si tu ne les connaissais pas. C'est pour me ménager c'est ça? Dis moi la vérité s'il te plait Lara. Je peux l'entendre.

Ca serait un choc c'était certain, mais j'avais besoin de le savoir. Si il leur était arrivé quelque chose d'horrible, je devais le savoir. Je pourrais faire mon deuil. Elle devait me le dire.


Contenu sponsorisé
Comment faire pour savoir qui l'on est ? (avec Beloved)
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Vouloir ! Savoir... Pouvoir ? [PV Télanie]
» Evee. - Je veux savoir, montre-les-moi ces étrangers qui seraient faits comme moi
» Je veux le faire pour toi.
» Je t'aime moi non plus [ft Beloved]
» Que suis-je venu faire ici ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: