Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Deux duchés et une duchesse (avec Rein)
Au fond du trou - Page 16 EmptyAujourd'hui à 18:27 par Clionestra

» De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas (avec Rein)
Au fond du trou - Page 16 EmptyAujourd'hui à 18:19 par Rein

» Une Famille de Loups et de Rats
Au fond du trou - Page 16 EmptyAujourd'hui à 13:03 par Snardat

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
Au fond du trou - Page 16 EmptyAujourd'hui à 11:47 par Stormy Dream

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Au fond du trou - Page 16 EmptyAujourd'hui à 11:17 par Manhattan Redlish

» La Cour des Miracles (ft. Apothesis)
Au fond du trou - Page 16 EmptyAujourd'hui à 0:40 par Raton

» Pause plus ou moins longue - Nemo
Au fond du trou - Page 16 EmptyHier à 17:24 par Clionestra

» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
Au fond du trou - Page 16 EmptyHier à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
Au fond du trou - Page 16 EmptyHier à 0:17 par Snardat

Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

LE TEMPS D'UN RP

Au fond du trou

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Ven 29 Sep - 15:19

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Merci à toi, rétorqué-je en souriant Ça faisait une éternité que je n'avais pas entendu cette chanson.

Je l'avais même totalement oublié, à dire vrai. Des années entières sans entendre la moindre musique, cela fait beaucoup… Et maintenant que j'y pense, je trouve même cela plutôt triste.

La tienne n'est pas mal non plus. Ces cours de chant t'ont bien été utiles, raillé-je gentiment.

Je le vois s'installer plus confortablement, s'allongeant de tout son long pour observer les étoiles. Il me demande alors si j'avais déjà eu l'occasion de dormir à la belle étoile…

Non, enfin… Dormir dans la rue, ça compte ou pas ? lui demandé-je tout en lui lançant un regard de biais. On n'était pas très "nature" dans ma famille. On n'était pas grand-chose en réalité…

À part clopes et alcool à gogo. Tout l'argent de mes parents disparaissaient dans leurs vices. Il ne restait donc rien pour les vacances ou les weekends…

Mais toi, je suis presque sûre que tu faisais ça souvent. Je t'aurais bien vu chez les scouts.




Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Ven 29 Sep - 16:59

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

C’est vrai qu’aujourd’hui entendre de la musique est devenu rare. J’ai ce qu’il faut sur le bateau, il y a un ampli dans la timonerie, mais j’y pense rarement cela dit. Répondis-je à sa remarque sur l’absence de musique dans ce nouveau monde.
Elle complimentait ma voix à son tour, me taquinant sur l’efficacité de mes cours de chant.

C’est gentil, je n’ai pas complètement perdu mon temps du coup ! Rétorquais-je en lui tirant la langue avant de m’allonger. Me viens alors l’idée de lui demander si elle à déjà bivouaqué ou campé avant que l’humanité ne dégringole.
Je relevais la tête lorsqu’elle demandait si dormir dans la rue comptait ou non avant d’avouer que sa famille n’était pas très nature et qu’ils ne faisaient en fait, pas grand-chose du tout.
La rue, pourrait compter, même si j’imaginais plutôt dormir dehors par choix. Du coup, c’est ton premier camping ? Je trouve ça chouette de le partager avec toi ! Dis-je en souriant avant qu’elle ne m’imagine en scout. Je riais doucement.

Non, je n’étais pas scout, avec mes autres hobbies, je morflais déjà bien assez au collège et les scouts ne sont pas spécialement reconnus pour apprécier les « passions de femmes ». En revanche, on faisait du camping chaque année avec ma famille d’accueil et, après, j’ai eu l’armée, évidemment. Avouais-je. Cela dit, j’ai toujours adoré construire des cabanes ! Concluais-je en observant la voute céleste. D’une main légère, je commençais à lui caresser le dos dans des gestes lents.
Une chose qu’il m’était impossible de nier, je suis quelqu’un d’assez tactile, surtout pour un solitaire.
Ben quoi ? On a tous nos contradictions, non ?

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Sam 30 Sep - 8:08

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


C'est étrange, plus personne ne pense à la musique en dehors des musiciens. J'ai pu croiser quelques guitaristes sur la route. L'un d'eux m'a carrément volé Becky, une vieille Harley Benton qui avait connu des jours meilleures. Je l'aimais bien quand même. J'ai croisé violoniste aussi. Je suppose que c'est encore plus simple pour les joueurs d'harmonica de se déplacer sans encombres…

T'aurais pas une guitare dans ta remise aussi ? lui demandé-je en lui lançant un regard en coin.

J'étais sincère dans mes félicitations, il a une belle voix, légèrement grave mais très douce à l'oreille. Je demande s'il saurait chanter Wind of Change de Scorpions. Je ne dis pas que cette chanson est très à propos, mais je l'aime bien.

C'est probablement mon premier "Camping" oui, confirmé-je en répondant à son sourire.

Je plaisantais au sujet des scouts, même si cela ne m'aurait pas choquée de l'imaginer dans leurs patrouilles. Je sais bien qu'il s'agissait, encore, d'une occupation à moquerie, mais quelque part, j'aurais adoré faire partie des éclaireuses. J'aimais beaucoup leur petit uniforme.

Je n'ai jamais construit la moindre cabane. Nous habitions en plein centre ville. Il y avait bien une petite aire de jeux, mais elle était entourée de bitume. Quand ils se sont rendus compte de l'importance des arbres, j'étais déjà adulte…

Sa main dans mon dos m'arrache quelques frissons… La sensation est à mi chemin entre le plaisir et l'agacement… C'est délicat à expliquer.

Je suis là, tu sais. Je n'ai pas l'intention de partir… Inutile de me toucher sans cesse, lui dis-je sur le ton de la plaisanterie.

Je ne suis pas vraiment habituée aux élans de tendresse. Chaque contact est plus ou moins considéré comme une forme d'intrusion. J'essaie de lui expliquer cela en employant des mots un peu moins rigides pour ne pas le heurter mais… Je n'aime pas qu'on me prenne la main. Je n'aime pas que l'on me caresse non plus.

Mais je supporte très bien les câlins, dis-je en me blotissant dans ses bras.



Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Dim 1 Oct - 20:33

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

Une guitare ? Non, malheureusement. Je n’en joue pas, du coup… Mais si j’en trouve une, je te la ramènerai. C’est vrai qu’une soirée guitare, feu de camp et guimauves, ça aurait été chouette ! Avouais-je.

Elle confirmait alors que c’était bien son premier camping, racontant qu’elle n’avait jamais construit de cabane. Fille de centre-ville, elle a essentiellement connu le béton, le bitume et les revêtements en pneus recyclés. Il y a, évidemment, bien mieux pour s’épanouir, camper et “cabaner” que les aires de jeux en préfabriqué, entourée de barrières, d’un portillon qui grince et d’un distributeur de sacs à crottes. J’essaye de m’imaginer, à douze ans, dans cet environnement urbain et je retrousse le nez. J’avais été largement mieux dans ma campagne.
Je l’écoutais me raconter cette enfance de verre et de béton tout en lui caressant le dos, l’imaginant dans cette grisaille, lorsqu’elle me taquina sur le fait qu’elle n’allait pas disparaitre et que je n’avais pas besoin de la toucher tout le temps.

Oh ! Désolé ! Dis-je en retirant ma main pour la passer derrière ma tête afin de ne machinalement revenir sur elle. Il s’écoule une petite seconde avant qu’elle me lance qu’elle appréciait cependant les câlins, venant, dans la foulée, s’allonger contre moi. Instinctivement, je refermais les bras sur elle, ses cheveux sous mon nez diffusaient son parfum tandis que j’observais le ciel.

Les câlins, cela me convient très bien ! Chuchotais-je en essayant de ne pas me remettre à la caresser mécaniquement.

Je n’ai jamais pris le métro… J’ai vécu à la campagne et je n’ai jamais pris le métro. Chez-moi, c’était bus ou train de surface. Ce n’est qu’après la catastrophe que j’ai mis le pied dans une rame pour la première fois, naturellement, ça ne roulait plus. Racontais-je pour partager une chose qui m’était inconnue.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 2 Oct - 12:28

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


On a visiblement vécu des enfances très différentes, lui dis-je d'un ton neutre.

Après tout, il ne s'agit là que d'un simple constat. Cela me permet aussi de mieux comprendre ce petit côté utopiste qui lui colle à la peau. Ses débuts de vie avaient beau être difficiles, ce qu'il a pu vivre après lui a permit de se construire plus sereinement. Je me demande comment je serais aujourd'hui si je n'avais pas évolué dans un environnement aussi toxique. Serais-je comme Jen ? J'en doute… Elle aussi avait mené une vie plutôt compliquée avant la catastrophe. L'humain est décidément un être subtile mais étonnamment malléable.

Les métros, les bus, je les connaissais plutôt bien à l'époque.

Et pour cause, il m'arrivait même d'y dormir en hiver quand je faisais tout pour ne pas rentrer chez moi.

Je ne peux retenir un soupir même si je ne saurais dire pourquoi. Je ne me sens pas particulièrement déprimée et encore moins nostalgique. Je me contente de garder le ciel dépourvu de toute pollution lumineuse… Même ici, on peut voir la voie lactée.




Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Ven 6 Oct - 11:13

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

A l’évidence, oui… J’ai conscience que tu as bien plus morflé que moi.

Je faisais abstraction de ce que m’avait raconté Will car, pour moi, il n’y avait que ce qu’elle voudrait, elle, me raconter qui comptait. Cependant, évidemment, je ne pouvais pas non plus totalement oublier les quelques éléments qu’elle m’avait donnés. Ce qu’elle a vécu est ignoble et à mille lieux des difficultés que j’ai moi-même subit.
Veillant toujours à ne pas la caresser, je me contentais de la serrer contre moi, humant son parfum tandis que ses cheveux s’agitaient contre mon nez, agités par la légère brise.

Une vraie gamine de la ville ! Glissais-je en souriant. J’ai donc l’honneur d’être le premier à te faire un câlin dans une cabane ! Chouette ! Plaisantais-je.

Lorsqu’elle soupire, j’ai l’impression de la sentir plutôt détendue alors que je regarde le ciel. Je viens poser ma main sur son ventre, déposant un baiser sur son crâne.

On se met au chaud ? Demandais-je en suggérant d’aller s’abriter dans l’abri.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Dim 8 Oct - 15:46

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.  

Informations supplémentaires ici.


À l’évidence, oui… J’ai conscience que tu as bien plus morflé que moi.

Je grimace. A dire vrai, je m'en veux un peu. Peut-être ai-je un peu trop insisté sur mon passé et mon vécu. Je n'ai pourtant pas envie de faire la moindre comparaison entre nos deux vies. Nos expériences diffèrent énormément, même si elles nous ont finalement conduites au même endroit. Je ne dirais pas que je ne me sens pas envieuse à son égard. C'est totalement faux puisque j'aurais vraiment adoré vivre son enfance… Comme beaucoup, je suppose. Il y a quelque chose d'enchanteur dans son récit. Apprendre à construire des cabanes, profiter du grand air simplement par plaisir et pas seulement par peur de rentrer chez soi. Alors certes, je trouve injuste toutes les brimades et les coups qu'il a dû subir pour le simple fait d'aimer pratiquer certaines activités. Je trouve ça tellement stupide. C'était une chance incroyable de pouvoir pratiquer ce genre d'activités. De simplement pouvoir faire ce que l'on aime.

Évidemment, de nos jours, ce genre de choses est totalement proscrit. Plus personne ne se soucie de la danse, de l'art qu'importe ses formes. Je me doute bien que si l'humanité vient à perdurer malgré tout, l'art reprendra sa place… Un jour ou l'autre. Aujourd'hui, on se soucie avant tout de continuer de survivre et d'exister. Et ça aussi, quelque part, c'est une chance.

Alors non, je ne cherche pas à me faire plaindre malgré les lourdes valises que je traîne. Je dois avant tout apprendre à faire avec… À regarder devant moi plutôt que derrière… Apprendre à faire confiance aussi. Ouais, ça, c'est clairement pas gagné.

Heureusement, il ne s'attarde pas sur le sujet et préfère plaisanter.

Alors, techniquement, le câlin a lieu à côté de la cabane, raillé-je à mon tour. Je n'ai pas très froid et j'aimerais profiter encore un peu de ce spectacle.

Je désigne la voie lactée en la montrant du doigt… Au même moment, mon ventre se met à gargouiller… J'ai faim, forcément, je n'ai rien avalé de la journée.

Ok… T'aurais pas un petit truc à manger ? Enfin, tant que ce ne sont pas des crackers…






Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 11 Oct - 9:40

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

Il y a un léger moment de flottement et de silence après que j’ai déclaré savoir que sa jeunesse avait été plus rude que la mienne. “Merde” pensais-je en resserrant un peu mon étreinte. Je n’avais aucune envie de comparer nos expériences ou laisser sous-entendre que j’avais eu plus de chance.
Alors, factuellement, oui, c’est le cas. Même si j’ai eu mon lot de désagréments, il n’y a pas de commune mesure avec ce qu’elle a vécu elle. J’avais eu la chance de tomber sur une famille d'accueil formidable qui m’avait toujours soutenue. Aussi, afin de ne pas briser ce moment en rappelant trop de mauvais souvenirs, j’enchainais sur une plaisanterie sur le fait que j’étais le premier à la câliner dans une cabane avant de lui suggérer de se mettre au chaud.

Évidemment, elle me retoquait en précisant que notre câlin avait lieu à côté de la cabane et non dedans, me poussant à glousser un “Gnagnagna” très mature à son oreille. Affirmant ne pas avoir froid et vouloir encore profiter des étoiles, nous restâmes donc là jusqu’à ce que son estomac ne proteste, à l’instant même où elle montrait le ciel.

Ouai, j’ai de quoi manger ! Pouffais-je et la repoussant doucement en position assise. J’entrais à quatre pattes dans la cabane pour sortir deux plats militaire auto-chauffants mon sac ainsi qu’une gourde d’eau. Une fois assis à côté d’elle, je déchire l’ouverture des deux sacs.

Tu connais ces trucs ? Demandais-je en lui tendant un sachet. Tiens le bien ouvert, voilà ! Je vais verser de l’eau dedans et tu vas bien refermer le sachet avant de le secouer. Ça va se mettre à chauffer très fort, alors gaffe à toi ! Annonçais-je avant de verser un peu d’eau dans les deux emballages. Je posais alors ma gourde, fermais mon plat et le secouais avant de le poser contre une petite bûche.

Tu vois ? Pas de crackers ! Deux vrais plats de chili con carne ! Plaisantais-je. Il faut juste attendre quelques minutes et nous pourrons manger. Concluais-je avant de lui tendre une fourchette et de passer mon bras autour de ses épaules afin de prolonger le câlin ignoblement interrompu par son ventre.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 11 Oct - 15:29

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Faudrait vraiment que tu penses à rendre son sac à Mary Poppins, je suis certaine qu'il lui manque, raillé-je en le voyant déballer deux sacs étranges… C'est de la nourriture ça ?

Franchement, je suis perplexe, parce que, non, je n'ai jamais rien vu de tel. Le sachet qu'il me tend comporte l'inscription "Hot Pack" chose que l'on peut lire, d'ordinaire, sur les pochettes de certains dvd pour adultes. En tout cas, cela promet un repas chaud… Loin de moi l'idée de m'en plaindre. J'écoute très attentivement ses instructions en me demandant par quelle magie un tel truc pouvait fonctionner…

Mouais, ce qui est dommage c'est de se dire que les gars qui ont inventé ce truc sont probablement morts, à l'heure qu'il est, dis-je en prenant la fourchette. Quoique, si c'est dégueulasse, c'est pas une si grande perte que ça.

Je me blottis un peu plus contre lui tout en observant les deux sachets posés côte à côte. Une légère odeur d'épice commence à s'en dégager, de quoi réveiller mon estomac.

T'aurais pas d'autres surprises dans ton sac ? Genre des cônes glacés menthe-chocolat ou alors, des caramel au beurre salé ?

Sait-on jamais avec lui… Il me fait un peu penser à ces magiciens qui sortaient des lapins de leur chapeau… Je sais bien que la magie n'existe pas, qu'il ne s'agissait là que d'illusion sur fond de tour de passe-passe. Mais cela ne m'empêchait pas de me montrer admirative, à l'époque…

On aurait dû emmener Fox, il se serait plu ici. Il ne quitte jamais le bateau, c'est un peu triste.




Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 11 Oct - 16:15

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

Héhé ! Il est bien trop pratique ! Je le garde ! Souriais-je en lui tendant son sachet.

Ouaip M’dame ! En fait, il y a le sachet vert, qui est le plat, et là, dans le sachet gris, il y a une poudre chimique qui chauffe au contact de l’eau. C’est pratique pour ne pas avoir à faire de feu et, une fois finit de manger, ça fait une bonne chaufferette à mettre sous les vêtements en hivers. Expliquais-je en versant l’eau et en remuant les sachets.

Elle semble dubitative, exprimant ensuite le regret que les inventeurs de ces repas soient morts avant de préciser que ce ne serait finalement pas une grande perte si le repas s’avérait dégoutant.

Ce système à plus de trente ou quarante ans, il est probable que ses inventeurs soient morts bien avant la catastrophe ! En général, ce n’est pas trop mauvais, certains sont même très bons. Précisais-je en passant mon bras autour d’elle tandis qu’elle se blottissait contre moi.
J’éclatais de rire lorsqu’elle me demanda si j’avais des glaces ou des caramels dans mon sac.

J’ai plein d’autres surprises, mais pas de glaces ni de caramels. Dis-je en tirant mon sac à moi pour fouiller dedans d’une main. J’en sortais une bande dessinée usée alors qu’elle disait que l’on aurait dû emmener Fox.

Oui, tu as raison, je n’y ai pas pensé. Ben écoute, si demain, tu as envie de refaire une virée de la sorte une prochaine fois, on l’emmènera. Annonçais-je. Ahah ! M’exclamais-je triomphalement avant de lui tendre une tablette de chocolat. J’ai le dessert !

Délaissant mon sac, je quittais son épaule pour prendre mon repas. Je sortais le sachet et l’ouvrais pour laisser s’échapper les arômes épicés du chili. Bon appétit !

Contenu sponsorisé
Au fond du trou
Page 16 sur 19
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant
Sujets similaires
-
» Suivre ses rêves ... ça peut mener au fond du trou aussi.
» trou de ver
» Le trou noir (absence jusqu'au 01/12)
» Au coeur de l'hiver, là où la neige ne fond jamais. [Paddy]
» On est peut-être évolué, mais au fond on est toujours des animaux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: