Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
Au fond du trou - Page 18 EmptyAujourd'hui à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
Au fond du trou - Page 18 EmptyAujourd'hui à 0:17 par Snardat

» Je ne suis pas seule dans ma tête (Recherche)
Au fond du trou - Page 18 EmptyAujourd'hui à 0:05 par Rein

» Ces esquisses qui trottent dans ma tête...
Au fond du trou - Page 18 EmptyHier à 23:57 par Rein

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Au fond du trou - Page 18 EmptyHier à 23:03 par Manhattan Redlish

» Through hell, we thrive, and rebuild we will -feat Ananas
Au fond du trou - Page 18 EmptyHier à 17:26 par Mr.Wolf

» Dust And Shadows
Au fond du trou - Page 18 EmptyHier à 16:43 par Invité

» Recherche lien H/H
Au fond du trou - Page 18 EmptyHier à 15:59 par stitch

» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
Au fond du trou - Page 18 EmptyHier à 9:47 par Mandrin

Le deal à ne pas rater :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur Moulinex Companion ...
600 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Au fond du trou

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 18 Oct - 15:44

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Je suis donc le capitaine jusqu'à la fameuse réserve… Ou devrais-je plutôt dire "la pièce fourre-tout". Fort d'une organisation à toute épreuve, Max y a soigneusement rangé tout un tas d'affaires allant de la nourriture aux vêtements, en passant par les livres et les produits ménagers. L'objet de mon attention se trouve donc tout au fond, entassés dans des caisses en plastique afin de les préserver de la poussière…

Roh… Mais non, qu'as-tu fait ? dis-je en retirant la caisse du dessus. Un livre, ça respire, Max… Sinon ça se gorge d'humidité, surtout sur un bateau.

Je peux déjà voir les premiers dégâts sur certains ouvrages se trouvant dans le fond du bac. Les pages sont toutes gondolées et le livre empeste la moisissure. Heureusement, les autres livres ne semblent pas avoir été touchés.

On peut dire que j'arrive à temps, je m'empare de la caisse avant de la lui coller dans les bras. Il faut les monter sur le pont pour leur faire prendre le soleil. Ensuite, on pourra les trier et les ranger…

Enfin, quand je dis "on", je veux avant tout dire "je". Hors de question de monopoliser le temps de Max avec ce genre de chose. Vu l'état des bouquins, leur sort ne doit pas l'intéresser tant que ça.

Je suppose que dans tout ça, il doit bien y en avoir au moins un que je n'ai pas lu, lui dis-je avant de lui faire un clin d'œil.

Il nous faut faire quelques voyages avant de pouvoir étaler chaque livre sur le point. En deux heures, tout le plancher de la poupe du navire est recouvert de livres en phase de séchage. Will se moque de moi, Jen cherche un roman érotique en se basant uniquement sur les couvertures. Moi, je note scrupuleusement chaque titre, chaque nom d'auteur sur une feuille de papier. Je trouve cette tâche plutôt apaisante… Non, mieux, je m'amuse carrément.




Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 18 Oct - 16:59

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

Ooh ! M’exclamais-je, déçu que mon choix de stockage soit au final contre-productif. Eh bien… J’avais pensé les protéger de l’humidité ainsi en fait… Expliquais-je en regardant la jeune femme inspecter la première caisse. Elle finit par me la placer dans les bras avant d’annoncer qu’il faut tout monter pour tout sécher sur le pont, profitant du soleil qui, décidément, est des nôtres depuis bien longtemps.

Chef ! Oui, chef ! Lançais-je avec un sourire après qu’elle a donné la marche à suivre. Nous passons ainsi près de deux heures à tout remonter et à tout étaler. Le grand balèze se fout de nous et je l’ignore royalement. Une fois les caisses toutes remontées, j’aide la blonde à sortir les livres, mais voyant rapidement qu’elle s’éclate, je la laisse faire, ayant autre chose en tête.

Que tu n’as pas lu, peut-être, à défaut, j’espère au moins que tu trouveras quelque chose qui te plait. Dis-je avant de prendre la direction du pont inférieur. Je reviens après, j’ai un petit quelque chose à faire. Soufflais-je avec un clin d’œil.

Une fois dans la cuisine, je déverrouille la porte qui se trouve à côté du frigo pour entrer dans la future pièce commune. C’est une grande pièce, un peu plus grande que la cuisine. Le sol, en vieux parquet, je l’avais déjà poncé et lustré, de même que les murs en lambris. La couleur chaude du bois donnait une ambiance chaleureuse à l’endroit, du moins, une fois qu’il sera meublé et décoré.
Ainsi, je m’attelais à fixer quelques étagères provisoires. Ces dernières ne suffiraient pas à ranger tous les livres, mais, au moins, elles permettraient de mieux se projeter pour l’aménagement et la déco de l’endroit. J’allais ensuite chercher Will.
Avec son aide, deux fauteuils club en cuir et une petite table basse ronde trouvèrent place dans la pièce. Cela formait un début d’aménagement pour que Lya et moi puissions poursuivre la création de cet espace.

A mon retour sur le pont, je trouvais Jen, assise sur une marche, à feuilleter une BD un brin érotique. Lya, quant à elle, semblait sur le point de terminer de répertorier tous les ouvrages du bord.

Alors, notre bibliothécaire de bord avance bien ? Pas trop de dégâts ? Tu pourras me suivre quand tu auras terminé ?

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Sam 21 Oct - 6:58

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Cela fait longtemps que je ne me suis pas autant amusé. C'est pourtant pas grand-chose et Jen ne semble pas comprendre mon engouement, mais je m'éclate à découvrir chaque ouvrage pour noter son titre sur une feuille de papier. J'en ai lu une grande partie d'entre eux. Il y a là des romans, bien-sûr, mais aussi des livres traitant de sujets plus spécifiques comme la psychologie, la mécanique et même la cuisine. Je m'imagine déjà trier et ranger tout ça…

Jen semble avoir trouvé son bonheur et file s'installer pour feuilleter les pages recouvertes d'images éloquentes. Je ne peux m'empêcher de rire en voyant ses joues rosir au fur et à mesure qu'elle tourne les pages.

Alors, notre bibliothécaire de bord avance bien ? Pas trop de dégâts ? Tu pourras me suivre quand tu auras terminé ?
Plutôt oui… Mais visiblement, je ne suis pas la seule à m'amuser, dis-je en désignant la rousse. Ça va. Il n'y en a qu'un ou deux de vraiment illisibles, mais ils sont plutôt vieux. Ils ont dû vivre d'autres traumatismes avant d'être enfermés dans des boîtes. J'ai presque terminé.

Une fois tous les livres répertoriés, je me relève, les jambes engourdies, pour suivre le capitaine jusqu'à la pièce qu'il vient de préparer.

Pas mal ! m'écrié-je avant de m'asseoir sur un fauteuil. Je vais déménager la couchette par ici. C'est un vrai petit paradis.

Je ferme les yeux et m'imagine tout cet espace rempli de livres. La pièce est lumineuse même s'il faudrait rajouter une lampe entre les deux fauteuils.

-- C'est un très bon début.


Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Sam 21 Oct - 12:21

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

Un sourire amusé étira mes lèvres lorsqu’elle me montrait la rouquine. Cette dernière avait le visage rougit tandis qu’elle lisait une BD.

Je dois avouer que je n’imaginais pas qu’Emmanuelle de Guido Crepax la fasse rougir…

Je passais rapidement, cependant, à l’autre information. Sur la totalité, seulement deux livres avaient réellement souffert du stockage que j’avais mis en œuvre. C’était une bonne chose, car j’avais véritablement cherché à entreposer tout cela pour qu’ils servent et non pour qu’ils terminent en allume feu. Je m’asseyais à côté d’elle le temps qu’elle termine.

Bon, uniquement deux livres de perdu, c’est correct. Je craignais que ce ne soit pire.

Une fois qu’elle eu terminé, je l’accompagnais jusqu’à la pièce dont je lui avais parlé. Je la laissais entrer, souriant très largement en l’entendant s’écrier de joie. Je pris place tranquillement dans le fauteuil voisin de celui dans lequel elle avait bondi.

Je suis content si cela te plaît. J’espère que cela plaira à tout le monde d’avoir un lieu où se retrouver par mauvais temps. La cuisine, c’est bien, mais ça manque de confort et de déco quand-même. Reste à voir comment stocker les livres ici le temps que je récupère assez de matériaux pour faire toutes les étagères.

Je me relevais alors pour passer derrière elle et la saisir par les épaules, venant porter mon visage à hauteur de son oreille.

Au moins, si jamais je retrouve un sac de couchage au milieu de la pièce, je saurais qui gronder !
Plaisantais-je.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Sam 21 Oct - 15:30

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.  

Informations supplémentaires ici.


Si ça ne leur plaît pas, tant pis pour eux et tant mieux pour moi. Je ne suis pas contre l'idée d'avoir mon petit domaine privé, plaisanté-je.

La pièce en elle-même est bien plus grande que les cabines de couchages qui ressemblent à des chambres capsules. Mais elle est surtout beaucoup plus lumineuse.

Tu crois que c'est possible d'apporter un peu de couleur ? lui demandé-je. Je pourrais le faire moi-même enfin, si tu trouves le matériel nécessaire. J'aime beaucoup le vert et le bleu… Ce sont mes couleurs préférées en fait.

Des couleurs froides et naturelles que j'ai toujours trouvé apaisantes…

On peut très bien poser les bacs de livre sur le sol en attendant, mais il faudra juste penser à les percer pour laisser l'air circuler à l'intérieur.

L'instant d'après, il se retrouve derrière moi. Ses mains sur mes épaules, ses lèvres près de mes oreilles. Il me taquine au sujet du sac de couchage et je ne peux m'empêcher de glousser avant de révéler la tête.

Tu ne me gronderas pas pour ça quand même ?

Je sais bien que non, mais j'aime bien jouer les gamines. C'est bien pour ça que j'affiche une moue pleine de complaintes.

Je te ferai une toute petite place si c'est ce qui t'inquiète..



Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Sam 21 Oct - 16:52

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

Héhé ! Je te rappelle qu’ici, l’idée est de faire une pièce commune. Et puis, tu ne peux pas avoir une cabine quatre fois plus grande que le capitaine ! Ce ne serait pas hiérarchiquement normal ! On irait au-devant d’une grave mutinerie ! Pouffais-je en disant cela dans un clair amusement.

Elle me demande ensuite s’il est possible de mettre de la couleur dans la pièce, suggérant du vert et du bleu avant d’avouer que ce sont là ses couleurs préférées. Ceci dit, elle enchaine en proposant de poser les bacs de livres ici en attendant les étagères, précisant toutefois qu’il est préférable de les percer avant pour permettre à l’air de circuler. J’opine du chef.

Le vert et le bleu, j’aime bien ce mélange de couleurs. C’est un peu comme le mariage de la forêt et de la mer. Le plus difficile risque d’être de trouver de la peinture encore en état. Peut-être que, parmi les livres, certains expliquent comment en fabriquer ?
Quant aux bacs qui sont à percer, je vais m’en occuper tout de suite !
Concluais-je avant de passer derrière elle.

L’air enfantin qu’elle prend après que je la taquine me fait sourire alors qu’elle demande si je la gronderai vraiment. Sans m’éloigner d’elle, je fais un petit bruit d’hésitation avant qu’elle ne me propose une petite place.

Si j’ai une petite place à côté de toi, alors ça va ! Soufflais-je avant de lui embrasser la joue et de me redresser. Bon, je vais m’occuper des bacs, avant que quelqu’un ne les remplisse… Puis j’irai me doucher, je suis un peu poussiéreux…

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Dim 22 Oct - 8:46

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Hm, je n'ai rien vu de tel parmi les livres que j'ai référencé, rétorquais-je. Mais il "suffit" de trouver des pots neufs soigneusement stockés. Si jamais on tombe sur une usine… Un jour… ajouté-je en souriant.

Nous nous séparons juste après que Max m'annonce avoir plusieurs choses à faire avant d'aller se doucher. Je m'attarde encore quelques minutes dans cette grande pièce lumineuse même si encore bien vide, savourant le calme octroyé par la solitude… Puis je finis par rejoindre les autres sur le pont. Enfin… quand je parle des autres, c'est avant tout Charly et Will, Jen ayant visiblement disparu avec sa bande dessinée. Nous nous passons de commentaires. Nous connaissons tous la rouquine et son appétit. Et constatant que Max se trouve un peu plus loin, je n'ai pas vraiment de raison de m'inquiéter quant à sa disparition.

Je rassemble les livres tandis que ces messieurs se chargent de percer les bacs. Charly m'explique que fabriquer de la peinture n'est pas très compliqué dès lors que l'on possède tous les ingrédients. Il parle d'eau, de farine et de savon… Je me sens confiante… enfin, jusqu'à ce qu'il ajoute les pigments, l'huile de lin, le sulfate de fer… Bref, à l'évidence, nous n'avons pas tout cela sur le navire. Sinon il propose un mélange de chaux, de pigments et de savon, même s'il doute de la durée de vie d'un tel amalgame…

Quelques heures plus tard, tous les livres sont plus ou moins rangés. Certains ont trouvé leur place sur une étagère, d'autres attendront encore un peu dans leur caisse. Jen revient lorsqu'il est temps de dîner. Will la taquine gentiment, Charly l'ignore tandis que je me contente de manger. Je les laisse discuter entre eux jusqu'à ce que Will intervienne.

Du coup, comment ça se passe, vous êtes ensembles tous les deux ? demande-t-il, l'air neutre.
Will… Je ne suis pas certaine que cela te regarde, rétorqué-je sèchement afin de ne pas avoir à avouer que je n'en sais rien du tout.
Bof, de nos jours, être en couple ne signifie plus rien du tout. Y'a que le sexe qui compte… Pas vrai Max ? lui demande-t-elle en ajoutant un clin d'œil franchement déplacé.
Bien, j'ai terminé moi. Je vous laisse la vaisselle, je vais me coucher, grogné-je en me relevant.
Toute seule ?
Oui !

Et je quitte la cuisine sans demander mon reste.





Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Dim 22 Oct - 11:01

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

C’est bien le souci, trouver une usine ou un magasin ayant de la peinture convenablement stockée… Ça ne court pas les fleuves. Mais je garderai l’œil ouvert ! Dis-je avec un sourire.

Je rejoignais alors le pont où Charly et Will m’aidèrent à percer les bacs en plastique, Jen ayant visiblement rejoint sa cabine avec sa BD.
Il nous faut quelques heures pour arranger proprement les caisses puis pour descendre tous les livres. La majorité sont rangés, selon les directives de Lya, dans les bacs et quelques-uns ont l'honneur d’être sélectionnés pour trôner sur mes étagères.

Un peu avant qu’ils aient terminé, je descends prendre une douche. En traversant la coursive, je peux entendre des soupirs explicites provenir de la cabine de Jen, dont elle n’a pas fermé la porte entièrement. Je passe devant sans m’arrêter alors qu’il me semble qu’elle m’appelle, filant m’enfermer dans la douche. Je ne peux m’empêcher d’être furieux contre la rouquine. Depuis le temps qu’elle est à bord, je ne peux imaginer qu’elle n’ait pas remarqué, ou que personne ne lui ait dit, que c’est Lya qui m’intéressait.

Je l’ignore une fois de plus en remontant, propre, vers la cuisine. Là, je me lance dans la préparation d’un chili con carne, à base de jambon. J’avais, la veille, vanté à Lya mon savoir sur ce plat, alors je voulais lui donner l’occasion de le tester.
Tout parait bien se passer à table jusqu’à ce que ce couillon de Will n’ouvre sa grande gueule.

Clairement, cela ne te regarde pas, Will ! Lançais-je juste après Lya… Et avant que Jen ne fasse un commentaire qui n’avait pas sa place ici. Le résultat, évident, fut le départ précipité de Lya qui, en colère, nous plantait tous dans la cuisine.

Le silence qui régnait dans la cuisine après son départ, je le rompais en lançant un regard furieux au grand balèze et à la rouquine dévergondée.

Vous êtes insupportables tous les deux ! Vous n’avez aucun droit de vous mêler de nos affaires. Will, ce n’est pas parce que vous avez été ensemble que tu as un droit de regard sur ce qu’elle fait maintenant. Quant à toi Jen, merci de m’oublier ! Définitivement ! Lançais-je d’un ton acerbe avant de me lever.

Lya me plait pour tout un tas de raisons que vous n’avez pas à connaitre et elle aime passer un peu de temps avec moi ! Pour le reste, cela ne vous concerne en rien et je vous remercierai, à l’avenir, de fermer vos gueules sur ce sujet, sans quoi je vous débarque au prochain port ! Annonçais-je d’un ton qui ne laissait aucune place au doute. Pour rester à bord de ce bateau, n’abordez plus jamais ce sujet !
Je quittais alors la cuisine à mon tour, claquant la porte derrière moi, pour rejoindre la coursive.

Lya ? C’est moi, je peux entrer ? Demandais-je doucement après avoir toqué à sa porte.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 23 Oct - 10:27

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


En réalité, je ne suis pas vraiment en colère, seulement très fatiguée par toutes leurs conneries. Je ne sais pas ce qu'ils ont dans la tête, mais j'apprécierais qu'ils me fichent un peu la paix. Et dans ces cas-là, le mieux est encore de s'isoler dans son coin. J'ai récupéré un roman policier qui serait une compagnie parfaite pour terminer cette soirée. Cela me changera les idées…

J'installe donc ma couchette pour m'assurer une place confortable. Un bon chocolat chaud serait vraiment l'idéal mais je devrais me contenter d'un verre d'eau. Vive la fin du monde. Je me suis mise en condition, je suis prête à m'installer quand on frappe à la porte… Max… Évidemment, il doit être inquiet.

Oui, rétorqué-je depuis ma couchette. Je vais bien, Max. J'avais juste besoin de retrouver un peu de calme. Ils sont fatigants.

Tout dans son attitude me prouve son agacement. A tous les coups, il les avait menacé de les larguer au prochain port. Je ne peux m'empêcher de sourire.

Toi, t'as pris la mouche, pouffé-je en l'invitant à s'asseoir. Tu sais, ça fait longtemps que je les connais. S'énerver ne sert à rien, mieux vaut simplement se barrer et les ignorer quelques heures. C'est beaucoup moins harassant.



Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Lun 23 Oct - 11:46

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

J’ouvrais la porte lorsque la jeune femme m’en donna l’autorisation, refermant derrière moi alors que je la trouvais dans sa couchette. Je me sentais encore sous tension et je m’étais maitrisé autant que possible pour ne pas réellement exploser avec les deux abrutis. De son côté, Lya affirmait aller bien et seulement chercher le calme, gloussant en voyant, probablement, mon regard sombre.
Il lui semblait évident que je m’étais emporté, pourtant elle m’invitait à m’installer sur le lit.

Je me suis un peu énervé, oui. Ils sont infects quand-ils s’y mettent. Soupirais-je en m’asseyant sur sa couchette tandis qu’elle m’annonçait que s’énerver avec eux n’avait aucune chance réelle de réussite. Ouai, j’imagine que se barrer c’est la meilleure chose à faire, mais ils deviennent vraiment lourdingues. Je leur ai dit que s’ils voulaient rester à bord, ils avaient intérêt à ne plus aborder ce sujet… J’suis pas certain d’avoir été crédible ! Pouffais-je avec amertume avant de lui lancer un sourire complice.

Qu’après, ils ne s’étonnent pas si l’on retourne en forêt ! Gloussais-je avant de me tourner vers elle. Cela te convient si je m’allonge contre toi pendant que tu lis ? Ou tu préfères que je te laisse tranquille ?

Contenu sponsorisé
Au fond du trou
Page 18 sur 19
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant
Sujets similaires
-
» Suivre ses rêves ... ça peut mener au fond du trou aussi.
» trou de ver
» Le trou noir (absence jusqu'au 01/12)
» Au coeur de l'hiver, là où la neige ne fond jamais. [Paddy]
» On est peut-être évolué, mais au fond on est toujours des animaux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: