Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
Au fond du trou - Page 17 EmptyAujourd'hui à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
Au fond du trou - Page 17 EmptyAujourd'hui à 0:17 par Snardat

» Je ne suis pas seule dans ma tête (Recherche)
Au fond du trou - Page 17 EmptyAujourd'hui à 0:05 par Rein

» Ces esquisses qui trottent dans ma tête...
Au fond du trou - Page 17 EmptyHier à 23:57 par Rein

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Au fond du trou - Page 17 EmptyHier à 23:03 par Manhattan Redlish

» Through hell, we thrive, and rebuild we will -feat Ananas
Au fond du trou - Page 17 EmptyHier à 17:26 par Mr.Wolf

» Dust And Shadows
Au fond du trou - Page 17 EmptyHier à 16:43 par Invité

» Recherche lien H/H
Au fond du trou - Page 17 EmptyHier à 15:59 par stitch

» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
Au fond du trou - Page 17 EmptyHier à 9:47 par Mandrin

-55%
Le deal à ne pas rater :
Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
21.99 € 49.04 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Au fond du trou

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 12 Oct - 14:21

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Héhé ! Il est bien trop pratique ! Je le garde ! lance-t-il en souriant comme un gamin. Ce à quoi je réponds, en prenant une mine consternée :
Mais enfin, c'est du vol !

Oui, ok, je ne suis pas très inspirée pour parfaire ma connerie. En tout cas, j'apprends quelque chose de nouveau, même si rien ne me garantit que je puisse en avoir une quelconque utilité un jour.

Attends, c'est si vieux et je n'en ai pourtant jamais entendu parlé avant ? rétorqué-je sincèrement choquée par ma propre ignorance.

J'espère vraiment ne pas être la seule à ignorer qu'un tel dispositif puisse exister, sans quoi, je me sentirais encore plus bête. Peut-être même en ai-je vu lors de mes explorations sans vraiment y prêter attention… Après tout, ce ne sont que des sachets tandis que l'on a tendance à chercher des boîtes de conserve… Mince, serais-je passée à côté de je-ne-sais-combien de repas chaud ?

Plutôt que de me focaliser sur ce genre de détails franchement humiliants, je préfère plaisanter sur le contenu de son sac et les diverses surprises qu'il renferme. Je le regarde fouiller dedans et en tirer une vieille bande dessinée avant de replonger en quête d'un morceau de chocolat. Je ris de bon cœur en saisissant la BD pour en feuilleter quelques pages. Je n'ai jamais vraiment aimé les petites bulles et les dessins, mais je suis plutôt curieuse.

Pourquoi l'as-tu ramassée ? demandé-je en désignant le livret. Serais-tu un… mince, comment ils appelaient ça… Un geek ou un nerd ? J'ai jamais su la différence entre les deux.

Le voyant se saisir de son sachet de chili, je l'imite. Mon ventre gargouille de plus belle, encore plus maintenant que le parfum du plat de Max se répand partout autour de nous. Je bataille un instant avec le mien, en cherchant comment manger ce machin là sans me brûler puis plante la fourchette en plastique à l'intérieur…

Bon appétit, dis-je avant de prendre une bouchée avec beaucoup de précautions. C'est… euh… surprenant.





Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Jeu 12 Oct - 21:07

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

Ce serait du vol si je le lui avais piqué ! Mais c’est l’armée qui me l’a donné quand j’ai intégré la réserve. Dis-je en réponse à son faux reproche. Je lui explique alors le fonctionnement de ces plats auto-chauffants. Sa surprise de ne pas connaître ce système me fait sourire.

C’est peu connu tu sais. Globalement, c’était répandu dans l’armée, auprès des randonneurs et autres adeptes du trekking ou encore des navigateurs et chez les survivalistes. Après, la grande majorité des populations ne connaissent pas, pour la simple et bonne raison que ça se trouvait sur des sites ou dans des boutiques spécialisées.

Vient alors le moment où je sors la BD et le chocolat, ce qui la fait rire. Bon sang, que j’aime l’entendre rire, n’en déplaise à Will, je veux croire en sa spontanéité et en sa sincérité lorsqu’elle rit.
Elle me demande alors la raison qui m’a poussé à ramasser ce livre usé, suggérant que j’étais peut-être un geek ou un nerd. Je hausse les épaules en souriant.

Je n’ai jamais trop su faire la différence moi non plus. Je me qualifierai plutôt de gamer mais je l’ai ramassé car j’aime bien les BD et, dans ma réflexion sur le fait d’accueillir des gens à bord, j’ai supposé que ce genre de bouquin serait bien pour des gamins, petits ou grands… Encore faudrait-il que je pense à la ranger dans la bibliothèque.

Les repas étant prêts, nous attaquons. Visiblement, ce n’est pas le meilleur chili qu’elle ait mangé, même si c’était tout à fait correct. Je la pousse doucement de l’épaule en souriant.

Je fais un très bon chili, le problème étant de trouver de la viande de boeuf… Cela dit, tu seras bien calée après ça.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Sam 14 Oct - 18:06

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Au fond, trouver la viande n'est pas ce qu'il y a de plus difficile. Suffit de ne pas se contenter du bœuf … Par contre, ça fait longtemps que je n'ai pas vu un haricot.

Même si le goût est clairement différent de tout ce à quoi je suis habituée, je ne me fais pas prier pour manger. Mon estomac gronde. Il appelle la nourriture comme si sa vie en dépend… Et il ne plaisante pas. Alors je dévore le contenu de mon petit sachet étrange tout en pensant à cette fameuse bibliothèque que Max vient d'évoquer.

Tu as beaucoup de livres à ranger ? lui demandé-je tout en désignant la BD. Je pourrais m'en occuper… J'aime bien les bouquins.

Oui, et puis, c'est un euphémisme. Les livres m'ont tenu compagnie pendant des années. Fut un temps, j'en lisais des dizaines chaque mois. Rose, la bibliothécaire est carrément devenue une amie, à force de me voir chaque semaine. Elle avait toujours de nouveaux ouvrages à me conseiller… Elle connaissait mes goûts et savait reconnaître mes envies en fonction de la tête que j'affichais lors de mes visites. Une femme en or, partie trop tôt, bien avant la fin du monde. Sa perte fut pour moi un véritable déchirement. J'ai même cessé de fréquenter cette bibliothèque après cela.

Enfin, même si, concernant les bd, j'ai toujours préféré les Marvels au DC comics. J'ai toujours eu superman en horreur. Beaucoup trop puissant pour être réellement intéressant.





Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Dim 15 Oct - 18:36

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

Et encore, je pense qu’on peut en trouver dans quelques colonies ou même à l’état sauvage, mais j’avoue avoir trop de choses à faire sur ce bateau pour chercher à commercer. Pour les haricots, j’en ai quelques boîtes, mais, oui, cela fait bien des années que je n’en ai pas vu des frais.

Nous mangeons ensuite notre plat en silence jusqu’à ce qu’elle me parle de la bibliothèque que j’ai mentionnée.

C’est un projet. Il y a une pièce aujourd’hui inoccupée, à côté de la cuisine. Je m’étais dit que, le jour où il y aurait du monde à bord de façon durable, j’en ferais bien un espace commun avec bibliothèque, quelques fauteuils, un poêle, ce genre de choses. Les bouquins que j’ai sont dans la réserve pour le moment, mais si cela te dit, je peux relancer ce projet. Charlie m’a plus qu’aidé niveau machinerie, je peux me concentrer sur autre chose maintenant.

Après tout, elle m’a dit que, plus jeune, elle lisait énormément, que c’était pratiquement son seul loisir. Aussi, je pense immédiatement que créer, enfin, cette bibliothèque pourrait réellement lui faire plaisir. Je n’hésite pas bien longtemps du coup.

Personnellement, j’ai toujours eu un faible pour Batman, mais je n’ai jamais été foutu de retenir si c’était un Marvel ou un DC Comics. Avouais-je en regroupant nos sachets vides et les emballages dans une des pochettes plastiques. Je lui tendais alors un morceau de chocolat, grignotant le mien après m’être lové contre elle.

En fait, j’aimerais bien faire cette pièce commune avec toi. Dis-je en souriant.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 16 Oct - 13:39

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Je l'écoute me parler de son projet de bibliothèque en essayant de le visualiser au mieux. Même si cela fait un moment maintenant que je vis avec lui sur ce bateau, je peine à situer la pièce qu'il évoque. À vrai dire, je n'ai pas vraiment osé explorer le navire en sachant que je ne comptais pas y rester. Même maintenant, je ne me vois toujours pas m'y installer très longtemps… La faute, sans doute, à mes défaillances et aux troubles liés à l'engagement, qu'importe sa forme.

Personnellement, j’ai toujours eu un faible pour Batman, mais je n’ai jamais été foutu de retenir si c’était un Marvel ou un DC Comics.
Il porte son slip par-dessus son costume, il fait donc partie des héros DC, précisé-je. Enfin, c'est comme ça que je les reconnaissais quand j'étais gamine. Ils ont changé ce détail quand ils se sont rendus compte de la stupidité de la chose.

Je me saisis alors du morceau de chocolat qu'il me tend avant de le remercier en silence. Cela fait si longtemps que je n'en ai pas mangé que je prends mon temps pour le savourer.

En fait, j’aimerais bien faire cette pièce commune avec toi, me dit-il en souriant.

Allez savoir pourquoi, mais cette phrase me met profondément mal à l'aise. Je cesse de manger et me contente de regarder le chocolat fondre dans ma main sans vraiment savoir quoi répondre à cela… En tout cas, pas sans le blesser.

Je suis une femme pleine de paradoxes. Je veux prendre mon temps, mais je ne veux pas m'attarder non plus. J'accepte ses baisers, sa présence… Mais je ne veux pas de ses caresses et de ses petites attentions. Je l'apprécie sincèrement, mais je ne veux pas m'engager avec lui… En sommes, je suis complètement paumée …

Max… Mieux vaut que tu attendes de voir si d'autres personnes viennent s'installer avec toi, déclaré-je finalement tout en insistant sur le "toi".

Je ne cherche pas à me montrer brutale, simplement plus claire. Je ne veux pas nourrir le moindre faux espoirs… Oh, bien-sûr, je me rends bien compte de la stupidité de mes propos couplés à mon comportement, mais je ne peux pourtant pas m'en empêcher.

Après, rien n'empêche de rendre simplement ces livres plus accessibles en les plaçant sur une étagère.



Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Lun 16 Oct - 16:12


Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

Je n’ai jamais prêté attention à son slip mais maintenant que tu le dis… Au moins, il en avait un, contrairement à moi dans le lac ! Concluais-je en riant avant de lui tendre un carreau de chocolat.

Je lui explique alors le projet de salle commune que j’ai de longue date, annonçant que j’aimerais bien faire cette pièce avec elle. Évidemment, j’aurais dû éviter de dire cela. Du coin de l’œil, je la vois qui suspend son geste alors qu’elle allait croquer un peu dans le cacao. Elle hésite, laisse fondre doucement son dessert entre ses doigts.
Finalement, lorsqu’elle reprend la parole, c’est pour dire quelque chose qui, il faut l’admettre, ne me surprend plus beaucoup. Cela n’est pas plaisant à entendre, mais je commence à m’habituer à ce que je pourrais qualifier « d’incohérence Lyattente ».

Elle veut que je lui laisse du temps tout en affirmant qu’elle ne restera pas, elle se blottie contre moi et m’embrasse, mais n’apprécie pas mes caresses. Maintenant, elle veut s’occuper des livres mais rejette l’idée de m’aider à créer quelque chose de durable.
Alors, je souris.

Cela va faire quatre ans que j’attends que du monde s’installe avec moi Lya… Chaque fois, les gens passent mais ils repartent tous. Tu n’es pas ma prisonnière et on n’est pas mariés alors même si je n’ai pas envie de te voir partir… Bref, tout ça pour dire que si je continue d’attendre, je vais devenir marteau. J'en viens à me dire que je dois être invivable.

Je termine mon morceau de chocolat avant de conclure.

Enfin, on verra cela à bord. Je te montrerai la pièce en question et on commencera par poser des étagères. Tu pourras ranger les livres et les lister, cela te sortira de ta blanchisserie ! Lançais-je en souriant, taquin.


Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mar 17 Oct - 14:24

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Tu n'es pas invivable, Max, soufflais-je. C'est juste qu'il est devenu difficile pour tout le monde de s'attacher… Aux lieux, aux gens… Je suis loin d'être la seule à ressentir le besoin perpétuel de fuir.

Je lui souris. Non pas parce que j'en ai envie, mais parce que je pense qu'il n'y a pas meilleur moyen de ponctuer mes propos. J'avais tout perdu bien avant la fin du monde, enfin… Si l'on estime que je possédais quelque chose avant. Mais en tout cas, c'est un sujet que je ne peux que comprendre. Quand on voit certaines choses nous être arrachées – si ce n'est pas tout – l'on a bien du mal à s'accrocher par la suite. C'est une peur viscérale… La perte, l'enfermement, l'attachement en lui-même. Nous avons tous développé quelques tactiques préventives… Jen couche avec tous les hommes, une seule fois. Charly parle peu, il ne se livre jamais. Will joue les mecs imbuvables. Il est tellement plus simple d'affronter le mépris ou la colère des autres plutôt que leur mort. Et moi… et bien, je prends la fuite dès que j'en ai l'occasion.

Je t'aiderai, si je le peux, bien-sûr, rétorqué-je en lui rendant son sourire. Bien, autant aller dormir… On ne voit plus grand-chose de toute façon.

Je suis réveillée par les rayons du soleil. Ces derniers s'infiltrent entre les branches et les feuilles et jouent avec mes rétines comme des centaines de phares minuscules. Il est encore tôt. L'air est encore bien frais. Je traîne un peu sous la couverture, me lovant contre Max pour profiter de sa chaleur.

Euh… Dites les gars, faudrait peut-être penser à rentrer maintenant, lance la voix de Will à travers la radio.

Je me traîne jusqu'à cette dernière pour lui répondre. Grognant un peu car je suis bien obligée de sortir au frais.

Un problème ?
Pas encore, mais le clébard semble agité. Et comme il paraît que ces bestioles ont un sixième sens… On serait plus rassurés de vous savoir à bord…




Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mar 17 Oct - 20:10

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

Ça me rassure, si je ne suis pas invivable, tu ne me jetteras pas par-dessus bord. Pouffais-je avant de redevenir instantanément sérieux. Tu as raison, après tout, en habitant sur un bateau, je fuis chaque jour sans partir de chez-moi

Il n’y a pas de règle dans l’adversité, pas de manuel du comportement dans les catastrophes, pas de mode opératoire pour les fins du monde. Ainsi, chacun agit et réagit à sa manière, guidé par son instinct et son histoire. Les personnes en qui la jeune femme aurait dû pouvoir faire une confiance aveugle l’ont brisé bien avant que le monde n’explose, mais elle s’est construite sur cela et vit aujourd'hui sur ce schéma.

Lorsqu’elle annonce m’aider, je lui souris avant de lever le nez quand elle dit que l’on ne voit plus rien. Alors, je l’observe, détail son profil dans la pénombre avant d’acquiescer. C’est ainsi que l’on s’enroule dans la couverture, l’un contre l’autre.

Le soleil frais du matin me tire de mon sommeil tandis que Lya se colle contre moi. Je passe mollement un bras autour d’elle pour l’attirer à moi, humant son odeur alors que ses cheveux me chatouillent le visage.
Je suis bien, contre elle, au chaud sous la couverture, avec une envie de paresse et de grasse matinée.

Sauf que Will n’est pas d’accord avec cela. Je grogne en sentant la blonde s’éloigner, rampant à sa suite pour m’échouer contre elle, l’enveloppant de la couverture et de mes bras.

Hmpf ! Fox n’est pas habitué à ce que je le laisse seul aussi longtemps, mais il vaut mieux rentrer.

Une fois Will assuré de notre prompt retour et la radio accrochée à mon sac, je commence à plier la couverture.

J’espère que tu as bien dormi ! Si ça te dit, de temps en temps, que l’on partage ma cabine en tout bien tout honneur comme cette nuit, c’est avec plaisir. Lançais-je à la jeune femme avec un sourire.

Le camp est vite plié et nous nous hissons à bord une trentaine de minutes plus tard. Charlie ayant déjà allumé les moteurs électriques, je prends place dans la timonerie, un Fox hystérique dans les jambes. Afin de rassurer tout le monde, je démarre sans perdre de temps, lançant le navire à bonne allure, glissant sur l’eau dans le silence électrique.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 18 Oct - 10:20

Lya
J'ai 28 ans et j'erre à travers l'Europe de l'ouest Dans la vie, je suis débrouillarde et je m'en sors la plupart du temps. Sinon, grâce à la fin du monde, je suis seule et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


J’espère que tu as bien dormi ! Si ça te dit, de temps en temps, que l’on partage ma cabine en tout bien tout honneur comme cette nuit, c’est avec plaisir, me lance-t-il, tout sourire, en repliant les couvertures.
On verra, rétorqué-je en m'efforçant de ne rien montrer de mon trouble. Tu prends quand même beaucoup de place.

Lorsque nous sommes de retour à bord, je m'empresse de regagner la cabine de douche. Allez savoir pourquoi, je ressens un grand besoin de m'isoler et de me changer. Will, ce grand curieux, m'attends derrière la porte. J'ai bien vu à son regard en remontant sur le bateau qu'il attendait que je lui raconte notre escapade. Mais il va attendre… Je n'ai pas encore envie d'en parler… Je ne sais même pas quoi en dire en réalité.

Une fois rhabillée, je quitte la petite cabine en l'ignorant royalement.

Alors quoi, tu ne vas rien me raconter ?
Rien ne m'y oblige.
Dis moi au moins si tu vas bien…

Je me tourne vers lui pour lui offrir un grand sourire.
Je vais très bien.
Ça me va, dit-il avant de s'éloigner.

Je retrouve Jen à la laverie et l'écoute me parler de sa soirée… Enfin, il ne s'est pas passé grand-chose pour elle, du coup, nous faisons très vite le tour de la question. On parle de tout, de rien, en terminant de laver le linge de la journée avant de monter sur le pont pour l'étendre. Je joue ensuite avec Fox qui, visiblement, n'a pas vraiment apprécié de passer une nuit sans son maître.

Arrivé au moment du repas, nous nous installons tous à table pour manger. Charly fait la liste de toutes les petites choses qu'il aimerait trouver pour aider Max à améliorer le bateau. Je ne comprends pas un traître mot de ce qu'il raconte… La mécanique et moi, ça fait douze…

Dis, Max, tu pourrais me montrer les livres ? J'aimerais bien piocher dedans, demandé-je sans réellement me préoccuper de leur conversation.





Edward
Messages : 823
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 18 Oct - 12:08

Max
J'ai 26 ans et je survis où je peuxen Europe de l’ouest. Dans la vie, je suis survivant solitaire et je m'en sors puisque je suis vivant. Sinon, je suis seul et je le vis plutôt mal.

Avant que tout nous pète à la gueule, j’étais mécano et réserviste de l’armée. Aujourd’hui, ces deux activités me permettent de survivre.

Je lui lance un regard faussement outré. C’est ça ! Et c’est parce que je prends beaucoup de place que tu t’es accrochée à moi ce matin, hein ? Pouffais-je.
Sa réponse à ma proposition, un simple “on verra”, me suffisait dans l’immédiat. Au moins, ce n’était pas un “non” ferme et définitif et, de toute façon, je ne faisais là qu’une proposition. Je voulais qu’elle sache que c’était du domaine du possible, que cela me plairait et qu’elle avait maintenant le loisir d’y réfléchir.

Je passais le reste de la matinée dans ma timonerie, Fox collé contre moi tandis que je le grattouillais d’une main. Au moment du repas, je rejoignais les autres après avoir enclenché le pilotage automatique.
C’est avec un large sourire que j’écoutais Charly demander différentes pièces.

Charly va nous transformer ce vieux bateau en paquebot ma parole ! Pouffais-je. Il y a un chantier naval à deux jours d’ici. On y fera un arrêt si c’est sécure, on devrait trouver une bonne partie de ce que tu veux. Concluais-je. Il était inutile de s’arrêter à chaque ponton, ce qu’il voulait trouver était bien trop précis pour se trouver dans n’importe quel garage.

Lya me demanda alors de voir les livres, avouant souhaiter voir si quelque chose pouvait lui plaire. J’acquiesçais en me levant.
Je la conduisais en silence dans une pièce où moi seul allait, la réserve. Après avoir verrouillé, plus par habitude qu’autre chose, la porte derrière nous, j’allumais la lumière pour dévoiler une vaste pièce cubique pleine d’étagères. Chacune était fixée au sol et au plafond afin de supporter les mouvements du navire.
Une partie contenait quantité de conserves, bocaux et vivres en tous genres, d’autres étagères accueillaient des pièces et composants pour bricoler ou bien des vêtements. J’amenais Lya vers une étagère située au fond de la réserve sur laquelle étaient entassées une dizaine de caisses en plastique.

Voilà les bouquins ! Onze caisses en tout, tu devrais avoir de quoi faire ! Lançais-je en souriant.

Contenu sponsorisé
Au fond du trou
Page 17 sur 19
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant
Sujets similaires
-
» Suivre ses rêves ... ça peut mener au fond du trou aussi.
» trou de ver
» Le trou noir (absence jusqu'au 01/12)
» Au coeur de l'hiver, là où la neige ne fond jamais. [Paddy]
» On est peut-être évolué, mais au fond on est toujours des animaux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: