Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» « Even on the darkest night, I will be your sword and shield, your camouflage. »
You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash} EmptyAujourd'hui à 19:03 par Touriste

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash} EmptyAujourd'hui à 18:59 par Stormy Dream

» Get out of my head !
You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash} EmptyAujourd'hui à 18:30 par Aloy

» Funambule feat Manhattan Redlish
You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash} EmptyAujourd'hui à 17:21 par Manhattan Redlish

» If these wings could fly
You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash} EmptyAujourd'hui à 16:24 par Aloy

» Recensement 2024
You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash} EmptyAujourd'hui à 16:10 par Scarlett Thompson

» Welcome to the Puppet Show - ☽ Rein ☾
You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash} EmptyAujourd'hui à 16:09 par Rein

» Un équilibre fragile (avec Nemo) [+18]
You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash} EmptyAujourd'hui à 16:03 par Scarlett Thompson

» Pour mon peuple ft. Ehlana
You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash} EmptyAujourd'hui à 15:51 par Ehlana

Le Deal du moment :
Jeux, jouets et Lego : le deuxième à ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash}

Nash
Messages : 187
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Lun 28 Aoû - 1:03
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Il s'agit d'une histoire similaire à tant d'autres, celle d'un démon voulant devenir humain, désirant ardemment avoir le choix de faire le bien ou le mal, qui a fait un pacte avec Lucifer lui-même pour voir son souhait s'accomplir... Malheureusement, il y a toujours un prix à payer. Pour lui, ce fut le toucher mortel. Quoiqu'il touche de vivant, de sa main, elle se meurt. Les fleurs se fanent, les feuilles tombent, les animaux perdent la vie et plus que tout... Les humains aussi. Pourtant il ne cède pas, lui, le maudit vit sa vie d'homme parmi les Hommes. 

Des années durant, il vit portant le poids de ce préjudice, mais un jour... Une femme. Qui du monde alentour, le rend sourd. Dont le toucher le frôle... Qui pour un temps, lui fait cesser son rôle... Dont le regard le touche... Dont la beauté l'effarouche... Lui qui ne peut aimer, il la déteste de le tenter. Finalement, elle devient pour l'être immortel... 

You're the pulse in my veins
You're the war that I wage
You're the drug that I take
You're the love that I hate... 

Contexte provenant de cette recherche
Nash
Messages : 187
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Mer 18 Oct - 19:10

Drake Morningstar
Je suis l'éternel mortel immortel et j'ai les airs d'un homme d'une trentaine d'années, je vis à Seattle, aux Etats-Unis. Dans la vie, je suis chirurgien et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma condition de maudit, je suis l'Intouchable. et je le vis plutôt mal.

  J'ai                                      Mon
  fait                                         père
  un                                             est
  pacte                                            le 
  avec                                     diable
  le                                              en
  diable                            question
Je suis né sous Terre. Je n'étais que créature faite de souffre qui ne désire qu'une seule chose : Que les humains souffrent. J'étais un démon. Un suppôt du Diable. Je suis l'enfant d'un être immoral, immortel. La création des Ténèbres elles-même. J'étais devenu l'Adversaire, le Destructeur de Rois, l'Ange de l'Abîme sans Fond, le Prince de ce Monde, le Père du Mensonge, l'Engeance de Satan et le Seigneur des Ténèbres. J'étais prédestiné à régner sur les Enfers comme le faisait si bien mon père, le craint, l'horrible, Satan. Qui est aussi connu sous le Roi des Chérubins, Lucifer Morningstar, le Diable, le Monarque des Démons, le Dieu des Enfers - Hadès, l'Ange déchu du Paradis, l'Origine du mal, le Mal incarné, la Personnification des Malheurs, le Tentateur, le Maître de Cerbère, le Fils de l'Aurore derrière ses nuits sombres, le Gardien des Mystères, le Diviseur des Nations, le Malin, l'Ennemi des Hommes, l'Investigateur des Vices immoraux, le Seigneur des Pêcheurs et... Mon père. Autant dire qu'en terme de titre, j'avais beau être son fils, son nom s'étendait à plus de milles lieux que le mien. Je ne comprenais pas la haine qu'avait mon père pour ces humains. J'ai vite compris que je me trompais. Après quelques siècles à penser, à croire qu'il s'agissait de Haine, je compris qu'au final, c'était de la jalousie. Lui qui était Diviseur, je fis atteint par son trait. J'étais divisé. Cela avait commencé par de la fascination, une curiosité douce et étrangère envers ces êtres inférieurs. Puis vint peu à peu de l'envie. Eux avait le choix d'être bon ou mauvais, de faire le bien ou le mal. Ils n'étaient pas cantonnés à un loi tacite, à une règle qui ne laisse aucune échappatoire. Et puis... Il y avait cette femme. Cette humaine. Je ne sais ce que j'éprouvais pour elle mais j'étais attiré. Je ne lui voulais aucun mal, simplement... Je ne sais pas. Finalement, j'ai demandé à mon père de m'accorder une vie que je ne pourrai avoir ici-bas. Il a accepté. A condition que je passe un contrat avec lui. Je savais très bien que les humains regrettaient leur décision... Je savais très bien que c'était une erreur qui me serait peut-être fatale, mais j'ai accepté. Sans hésiter avec la détermination d'un être qui n'a rien à perdre et qui est prêt à tout pour obtenir raison.

Que je fus naïf. De croire que mon père m'épargnerait. J'avais beau être le fruit de ses entrailles, il était avant tout mon Roi et moi, son pion. Et le trône, que je le veuille ou non, me reviendrait de droit, un jour. Il fera tout pour que je le possède. Puisque moi-même, je suis en sa possession. Je suis son pantin désarticulé, sa plus belle oeuvre... Mais je n'en reste pas moins une déception depuis que je suis dans cet état, entre la vie de mortel et l'immortalité des démons. Pourtant, il se raccroche vainement à l'espoir que je change d'avis, que je rompt le contrat mais moi aussi, tout comme lui, j'espère... Quoi ? Je ne sais pas. Je le saurai quand je le verrai. Quand je la verrai. Cette raison que me permettra de dire "Tu n'as pas subi cela en vain, ce que tu cherchais depuis tout ce temps, il se trouve devant toi...".

Je suis devenu humain, comme conclu, en effet. Mais il y avait un prix... Une contrepartie. Une malédiction qui est devenue mienne lorsque j'ai accepté ce deal. J'étais devenu l'Intouchable. Je ne le savais pas encore lorsque j'ai atterrit sur le sol de la Planète Bleue... 1815, j'étais un errant. Un homme qui n'avait rien mais pourtant, j'étais heureux. J'étais arrivé dans la ville de Londres, cette étendue d'industrialisation face à moi. Je portais des haillons, je semblais le plus démunis des Hommes. Mais ma démarche était confiante, assurée. J'avançais droit devant moi parce que je savais qu'elle serait là. Et c'est là que j'ai vu cette femme... Celle qui me fascinait depuis longtemps. Malgré ma tenue, d'une infime gentillesse, elle m'a sourit et dit bonjour. Je l'ai regardé dans les yeux, je me suis approché, prêt à lui faire un baise-main. Nous étions pauvres, sans le sou, des paysans, malgré cela, j'aimais à croire que cela la flatterait. Ce fut le cas, elle se prêta au jeu, j'ai pris dans une infinie douceur, sa main dans ma mienne. Je me suis penché et... Finalement, le baiser n'arriva jamais. Elle était morte dans mes bras. Quelle ironie. Je ne connaissais même pas son prénom. Mais un homme, il devait être son père, est arrivé et a crié "Lucy !". Lucy ?

Je suis parti en courant. Peur de faire du mal à quelqu'un d'autre. J'ai couru longtemps... Pour finalement arrivé à une prairie. J'ai touché un arbre. Ses feuilles sont devenues noires et elles sont tombées. Alors que le printemps se finissait doucement pour laisser place à l'été. Et c'est là que j'ai remarqué. La prairie... Était noire. Morte. Là où mes pieds -qui étaient nus- avait touché ou effleuré, il n'y avait que des cendres. Et j'avais beau être humain, je n'en restais pas moins le fils du Diable. J'étais idiot de croire que cet héritage ne me suivrait pas ! J'ai commencé une carrière d'assassin. Mais finalement, j'étais lassé de travailler pour mon père. Tuer revenait à lui envoyer des âmes perdus dans les limbes. J'ai donc décidé de faire... Autrement. Autre chose. Je voulais devenir l'antithèse de ce que j'étais de prime à bord. J'étais humain, non ? Je pouvais faire ce que je voulais. J'ai décidé de soigner les gens sans toucher leur peau. Pas une mince à faire ! J'étais guérisseur et non médecin, je me spécialisais dans les plantes, les végétaux et leur propriété curative.

Cet homme qui tue d'un contact physique, qui rend malade en effleurant une peau... J'avais fait mon choix bien avant d'être devenu un Homme, je voulais faire le bien. Me moquer de ces gènes qui me constituent. Mon père n'avait-il pas été un ange avant de devenir le roi des Enfers ? Si je dois suivre mon chemin, cela sera en tant qu'Homme. Lui a fait ses propres choix, à mon tour ! Malgré cela, mon mal servait qu'une seule cause, celle de mon père. Cela faisait des siècles que d'un touché, j'envoyais des âmes périrent, offrandes involontaires au Diable. Mais au final, je m'y suis fait. J'ai appris de mes erreurs. Je suis l'éternel jeune trentenaire. Nul ne sait si j'ai 28 ou 32 ans, pas même moi, cependant je garderai cet âge, quel qu’il soit, jusqu'à ce que je change d'avis. Jusqu'à supplier mon père de rompre le contrat... Cela n'est jamais arrivé, je n'y ai même pas songé pour dire vrai. Après tout, je suis têtu. Tout comme l'est mon paternel. Et rancunier aussi. Je lui en veux terriblement.

Beaucoup confonde les surnoms de mon père aux miens. Il croit que nous ne sommes qu'une seule et même personne. Il n'en est rien. Si je suis fils de Lucifer, j'ai en moi, ses gênes angéliques encore présentes dans mon génome, lui non, lui a renié sa nature originelle afin d'en créer une nouvelle, de bâtir son univers. Un monde qui tournera autour de lui. Cela m'étonne qu'il ne soit pas Narcisse, bien que c'est sans doute Satan qui a initié Narcisse à se mirer, à s'admirer et à s'aimer. Vive l'égocentrisme, ce fut la perte de ce jeune homme, causé par le Diable en personne. Première victime d'une longue série...

Cela fait quelques années que je travaille à l’hôpital "Rainbow Memorial". J'ai l'impression qu'il y a une histoire derrière ce titre. Avant, cela se nommait différemment, de ce que j'ai entendu. Enfin, sans doute un patient ou un médecin qui a marqué les esprits et bien plus encore. Je viens de finir une garde de 72h. Je suis fatigué, j'ai tous mes muscles endoloris. J'ai hâte de me reposer ! Mais avant cela... Je dois faire quelque chose. Me recoiffant à la va-vite en regardant mon rétro, j'allume le moteur et je vais dans un restaurant. J'entre et je prends ma place habituelle. Seule, je n'attends personne. Enfin, ce n'est pas tout à fait vrai. J'attends quelqu'un. Une serveuse. Je viens ici depuis des mois rien que pour la voir. J'ai appris qu'elle travaillait ici. Moi qui ne vais qu'une fois par an, quel changement ! Je regarde la carte. Je mets un point d'honneur à changer de plat, par curiosité. Les démons n'ont pas le sens du goût donc j'en profite. Comment ai-je pu vivre sans cela pendant aussi longtemps ? Hérésie !

Et finalement, elle arrive. Elle est là. Est-ce moi ou elle est arrivée plus vote que d'habitude ? Non, je dois me faire des idées. J'aurai bien aimé... Je lui accorde un sourire chaleureux, j'ai l'air de rien. J'ai changé mes vêtements de travail, évidemment. J'aurai contaminé ma blouse si je l'avais sortie de l’hôpital. Je porte un costard, une cravate noire, des chaussures noires cirées. Je suis impeccable. Enfin, mis à part les cernes sous mes yeux. Je n'ai pas pu m'empêcher de venir...

-Laissez-moi deviner gente demoiselle... Vous venez pour prendre ma commande ?
Demandais-je, un sourire aux lèvres.

-Je suis navré de vous annoncer que je ne sais que prendre.
Dis-je en regardant la carte de haut en bas et de bas en haut sans vraiment y lire les caractères qu'elle comporte.

-Auriez-vous quelque chose à me conseiller ? Je m'en remets à vous...
Je lui dépose la carte entre les mains en veillant à bien toucher légèrement sa paume de main de mes doigts, sauf le pouce. Je ne porte pas de gant. Mais étrangement, elle ne va pas mourir... Ni tomber malade. Elle va vivre. Et j'espère qu'elle va me sourire, et peut-être rougir ? Je ne sais pas. Je lui accorde un clin d’œil, espérant qu'elle ne le prenne pas trop mal. J'ai senti des frissons lorsque nos peaux se sont touchées... Cela m'a fait vibrer.  

You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash}
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pride and Prejudice ! {Cheval de Troie & Nash}
» Positive et Négatif, quand les contraires s'attirent... (Cheval de Troie & Nash)
» Ecrire pour t'exister... Te lire pour me subsister. {Cheval de Troie & Nash}
» Feelings change, memories don’t (Ft. Cheval de Troie)
» Sans lendemain [Cheval de Troie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: