Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Home sweet home  - Page 33 EmptyAujourd'hui à 1:17 par Opale Or

» Je servirai leur volonté | FoxDream
Home sweet home  - Page 33 EmptyHier à 22:38 par FoxDream

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
Home sweet home  - Page 33 EmptyHier à 21:32 par Clionestra

» {+18} Chance ou damnation ?
Home sweet home  - Page 33 EmptyHier à 21:17 par Jambreaker

» (padmachou) Amitiés et confidences
Home sweet home  - Page 33 EmptyHier à 16:33 par Maître des Univers

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Home sweet home  - Page 33 EmptyHier à 13:17 par Manhattan Redlish

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Home sweet home  - Page 33 EmptyHier à 13:03 par Lexis

» Bad feeling
Home sweet home  - Page 33 EmptyHier à 9:18 par Lojzo

» hope it gives you hell
Home sweet home  - Page 33 EmptyHier à 9:07 par Lojzo

Le Deal du moment :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Home sweet home

Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Ven 18 Aoû - 9:24

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_oqkrzyQCKF1r6xb6e_500Home sweet home  - Page 33 2c2dd603
crédit: Samounette

Kim ne cessait de venir la prendre par les épaules, comme elle devait à tout prix la consoler. Mais Abby était loin d’être effondrée. Travis avait eut un accident mais par chance, il était en vie ! Et au final les dégâts n’étaient pas si grave que ça. Alors elle avait un peu de mal à encaisser les demandes de Ruth. Elle n’allait pas mettre sa vie en suspens pour soigner Travis. C’était hors de question ! Il n’était pas entre la vie et la mort, il n’était pas handicapé ! Il allait avoir besoin de temps d’accord, mais ce n’était qu’une épaule démise ! Sauf qu’elle ne pouvait pas hurler ça au milieu du couloir ! Encore une fois, comme toujours, on lui demandait de faire des choses parce que c’était la logique. Sans lui demander son avis, ni si elle avait envie de le faire, encore si elle s’en sentait capable. Oui, elle s’entendait bien avec l’éditeur, oui ils avaient des points communs, et il avait un beau sourire. Mais… mais elle n’était pas amoureuse de lui. Ce n’était pas assez sérieux entre eux. Bien que les mots de Ruth prouvaient petit à petit le contraire à la belle blonde. Travis semblait tenir à elle bien plus qu’elle ne le pensait.

Alors… Abby eut besoin d’un moment. Elle avait besoin de s’éloigner de tout ça. Machine à café ! Si elle s’écoutait, elle prenait un taxi jusqu’en antarctique. Un regard pour Seth et il fut proche de la machine en un rien de temps. Abby lança alors à mix voix : « -j’ai l’impression d’étouffer. Sa sœur s’imagine qu’on est déjà fiancé ! Non mais sérieux, ça fait deux mois qu’on est ensemble. Encore je sais même pas si c’est le mot. » elle était en train de s’agacer tout en essayant de choisir un café, alors qu’elle n’avait pas prit de monnaie pour ça. « -elle veut que… elle veut que je veille sur lui ! Et moi j’ai dis que je ferais mon possible ! » elle avait envie de s’éclater la tête contre la machine. « -mais pourquoi j’ai dit ça sérieusement ?! » elle continua de râler ainsi avant de donner un coup dans la machine : « -mais en même temps si je le fais pas, je vais passer pour la connasse ?! Je vais quand même pas lui dire : désolée mais en fait c’est lui là que je veux, ton frère ba… » mais elle releva les yeux sur Seth qui avait prit la parole. « -pardon ? » demanda Abby en ouvrant de grands yeux. « -t’es sérieux là ? » demanda Abby toujours avec cette pointe d’agacement dans la voix, même si elle parlait à voix basse. « -depuis quand tu t’intéresses à ce que pense les gens ? » demanda Abby à nouveau avant de plisser les yeux : « -attends Kim et Tom ? Mais qu’ils aillent se faire foutre ! ça ne les concerne pas ! » elle n’avait pas besoin de babysitter bordel !

Elle donna un coup dans la machine. Elle voulait un café bordel. Même si au vu de ses nerfs, c’était sans doute une mauvaise idée. Elle se passa les deux mains dans les cheveux en faisant quelques pas de côté. Puis elle se lâcha : « -le type que je devais larguer pour toi vint d’avoir un accident. Si je le largue maintenant, je suis la pire des garces. On était limite en train de s’envoyer en l’air qu’il était à deux doigt d’y passer, sans compter ton petit coup de pression c’est soit lui soit moi ! et toi tu me fais le coup du mec qui doute ? » elle soupira d’agacement. « -maintenant ?! Alors que j’ai pris ma décision ? Que je t’ai choisi toi ! » elle lui enfonça son index dans le torse. Ça devenait une habitude. « -et ça veut dire quoi je te connais pas ? Qu’est ce que je devrais savoir ?! Je t’écoutes, va s’y ! J’ai tout le reste de la nuit pour t’écouter ! » et voilà que ça tournait en dispute…


Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Ven 18 Aoû - 14:19

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Home sweet home  - Page 33 085e8a7eabf7e873278cae48e83f7e08d2bacaa6
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr

A la demande silencieuse d’Abigail, l’agent de terrain l’avait talonné jusqu’à la machine à café, à l’abri des regards indiscrets de leurs colocataires. L’épaule appuyée contre la boîte en métal qui avait pour fonction initiale de distribuer du café, mais qui avait un rôle secondaire de défouloir à destination des proches des patients, Seth se mit à réfléchir aux paroles prononcées par Kim. Il entendait la jeune femme maugréer à l’encontre de la sœur de Travis, et de temps à autre contre la machine à café peu conciliante, sans vraiment écouter. Il savait seulement qu’elle était à fleur de peau en raison de l’accident de Travis qui venait pour le moins compliquer toute la situation entre eux deux. Comme sortant soudainement de sa torpeur, Seth se mit à évoquer ses interrogations à vœux haute. Et si Abigail avait fait le mauvais choix ?! Et si c’était Travis celui pour lequel elle était destinée ?! Le trentenaire releva son regard encerclé par ses lunettes sur la jeune femme qui ne semblait pas particulièrement apprécier la tournure de la conversation. Il fronça les sourcils à sa question avant de répondre un « Oui » comme il en a avait l’habitude tout en sachant d’ores et déjà que cette réponse allait irriter au plus haut point Abigail, qui l’était déjà bien avant qu’il enclenche la conversation.

« Depuis… » et regarda sa montre « Dix minutes tout au plus » et c’était vrai. Il ne se souciait que trop rarement de l’opinion des gens qui l’entourait. La preuve en était, Tom l’avait mis en garde sur sa relation avec leur colocataire, et il n’avait pas écouté ses conseils avisés. A défaut de l’avoir fait de lui-même, Abigail balaya d’un revers de main les mises en garde de Tom et Kim concernant leur relation « Kim pense que je vais finir par te briser tôt ou tard… ». Il espérait lui donner tort. Mais dans le cas inverse, si ça venait à se produire ?! Seth grimaça au coup qu’elle donna à la machine à café, comme si cette dernière pouvait ressentir la douleur physique « Eh ! Je voulais que tout soit clair entre nous. Mais si tu m’as choisi uniquement parce que je t’ai mis face à un ultimatum après t’avoir donné un joli orgasme, alors ça n’ira pas Abigail ! » Rétorqua-t-il à vœux basse, mais non sans une pointe d’énervement. Il posa son regard sur le doigt qu’elle enfonça dans son torse. Ça devenait une habitude ça aussi « Je veux seulement que tu sois sûre de ton choix ! » Répliqua-t-il avec agacement et fronça les sourcils. Il se félicita mentalement pour son ineptie alors qu’elle l’interrogeait à vœux haute sur ce qu’elle devait savoir. Seth détourna un instant le regard en poussant un soupir, et la fixa de nouveau avant de répondre « Est-ce que tu es prête à accepter que je disparaisse des semaines durant sans te donner de nouvelles ? A accepter aussi que j’ai une vie à Washington ? » Et renchérit par un « Tu ne m’as jamais non plus posé de questions sur ma famille, par exemple… ». Un soupir et ajouta « Tu as toujours fait tes choix en conséquences des autres, et jamais pour toi. Alors là, maintenant, je te demande de faire le choix qui te rend heureuse toi ». Parce qu’il connaissait la jeune femme et le prouvait une fois encore avec Travis et sa sœur. Elle restait pour eux. Pas pour elle.

Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Ven 18 Aoû - 14:55

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_oqkrzyQCKF1r6xb6e_500Home sweet home  - Page 33 2c2dd603
crédit: Samounette

Il lui faisait quoi là ? Est-ce qu’il avait au moins écouter ce qu’elle venait de dire ?! En vrai là tout de suite, c’était pas vraiment le moment de parler d’eux non ? Il évoqua Kim et son avis puis Tom et ses conseils. Mais depuis quand Seth se laissait déstabilisé ainsi ? Qu’est ce que ça pouvait leur foutre ? « -Kim, kim, Kim t’as que son prénom à la bouche ! » renchérit Abby. « -je lui ai dis dans l’ascenseur, elle n’a pas à se mêler de ma vie. Ce qui se passe entre nous ne la regarde pas, et elle n’a certainement pas son mot à dire puisqu’elle s’est tapée Tom ! » elle détourna le visage en levant les yeux au ciel. « -je l’ai déjà été. Brisée. Et crois moi l’homme qui m’a fait ça était totalement différent de toi. » mais putain il voulait quoi ? Lui prouver qu’elle avait fait le mauvais chose ?

Elle serra les dents et le dévisagea : « -bien que j’ai choisi seulement pour ça ! » avait elle répliqué avec une ironie certaine. « -mais je suis sûr de mon choix ! » avait elle à nouveau répliqué presque avec violence. « -c’est toi qui remets tout en question d’un coup ! Simplement parce que Kim a fourré son nez où elle doit pas. » Abby n’avait pas l’intention de changer d’avis. Il n’y avait pas que le plaisir qu’il lui avait donné dans sa chambre qui comptait. Elle avait écouté ces paroles. Elle les avait comprise. Aujourd’hui si elle tenait vraiment à Travis, elle aurait probablement couru jusqu’ici, aurait demandé à le voir. Au lieu de ça, elle s’énervait sur la machine à café et sur Seth. Il évoqua le fait qu’elle ne connaissait rien de lui. Alors elle lui demanda ce qu’elle devait savoir.

« -je… »
elle bafouilla soudaine lorsqu’il a mis au pieds du mur. Elle n’avait jamais posé de question sur sa vie. C’était la vérité. Elle n’avait jamais osé. Tout simplement. Parce qu’il était assez secret sur tout ça, sans compter qu’il était un grand bavard. « -je… j’ai jamais osé… je pensais que si tu voulais m’en parler du le ferait au fur et à mesure de la conversation. » visiblement elle pensait mal. Elle se sentait blessée. « -donc en fait tu penses que je suis une grosse égoïste auto centrée…. » elle recula d’un pas. Elle le prenait ainsi oui. Elle avait soudainement envie de pleurer. « -Hawaï… je choisi Hawaï… pour… pour être loin de tout ça. » voilà, elle pleurait. « -c’est trop pour moi là… » elle leva les deux mains en détournant le regard. Quelques minutes de silence et elle revint vers lui : « -j’ai pas envie de te perdre. Ça j’en suis certaine. » voilà, ça elle le savait. « -maintenant, là tout de suite, je ne peux pas me défiler. Alors je vais… je vais rester encore quelque temps la gentille fille, et quand il ira mieux. Dans une semaine ou deux, je lui dirais. » elle était en train d’exposer son plan : « -je lui dirais que c’est fini. A ce moment-là… toi et moi… on verra. On verra si tu es capables de me faire une place dans ta vie ou si on se contente de ce qu’on a actuellement. » elle n’avait pas du tout envie de ça. « -t’as raison… j’ai envie de me choisir moi. Sauf que je peux pas. Pas tout de suite. » c’était impossible. Elle n’était pas faite ainsi. Travis méritait mieux. Même s’il n’était pas l’homme de sa vie, celui qui la rendrait heureuse. Il méritait mieux. "-tu vas partir de toute manière, pas vrai?" elle avait l'intuition que l'appel qu'il avait eut allait les éloigner durant quelques temps.
Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Ven 18 Aoû - 18:10

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Home sweet home  - Page 33 085e8a7eabf7e873278cae48e83f7e08d2bacaa6
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Selon les dires d’Abigail, l’ingérence de leur colocataire n’était pas une première tentative. Elle avait tenté de dissuader la jolie blonde bien avant qu’ils n’aient cet échange devant l’hôpital. À une exception près, elle n’était pas parvenue à déstabiliser la jeune femme, alors qu’en ce qui le concernait lui… Elle était parvenue à faire germer des doutes qu’il avait évoqué à voix haute avec Abigail. « Parce que c’est elle qui est venue me parler ! » rétorqua-t-il en haussant le ton, désignant de la main les portes de l’autre côté du couloir derrière lesquelles se trouvait l’intéressée. Seth ne prenait pas peur en raison de la décision d’Abigail les concernant. Il en était même heureux. Mais il avait peur de la briser ou qu’elle ne se rende compte, à l’issue, que c’était de le choisir lui qui était le mauvais choix. Toutefois le fil de ses pensées resta suspendu l’espace de quelques secondes, alors qu’il haussa soudainement les sourcils « Elle a couché avec Tom ? ». Il n’en revenait pas. Kim n’était pas particulièrement à même de juger leur relation avec ce nouveau facteur à prendre en considération. Peu importe. Ce qui était important en cet instant, c’était eux. Il resta un instant silencieux à la fixer. Abigail avait peut-être plus confiance en lui, que lui en lui-même « Et si je te brise à mon tour, tu n’auras plus confiance en les hommes ». Pourquoi souhaitait-il tant la mettre face au pire alors qu’il ne se produirait peut-être jamais ?! Pour éviter qu’elle ait l’impression d’être sur un petit nuage et que ce dernier n’implose en plein vol, au moment où elle s’y attendrait le moins ?!

Et si elle avait porté son choix sur lui pour les mauvais raisons ?! Il lui avait posé un ultimatum, juste après l’avoir fait jouir au contact de sa langue contre sa féminité. Cela aurait pu impacter son choix. Mais au vu de la réaction d’Abigail, il faisait fausse route de penser ainsi. Seth s’apprêtait à répondre qu’il resta bouche bée face à la conviction qu’elle mit dans ses mots. Elle était sûre de son choix. Alors que lui… Il lui prouvait le contraire. « Je me demande seulement si elle n’est pas plus lucide que nous… », puis laissa échapper un soupir de lassitude. Depuis quand écoutait-il Kim ?! Toutefois, Seth constatait seulement que la jeune femme ignorait tout de lui, en dehors de son goût pour le sport et son travail, ou encore qu’il savait cuisiner. En dehors de cela, elle ne lui avait jamais posé la moindre question sur sa vie. Sa remarque laissa Abigail sans voix l’espace de quelques secondes. Quant à lui, il resta devant elle, à la fixer, attendant patiemment qu’elle trouve une réponse à lui donner. Soudainement, Seth avait retrouvé son calme d’antan « J’attendais seulement que tu me poses des questions sur ma vie » souffla-t-il avant qu’elle ne se recule d’un pas, s’agaçant de nouveau contre lui, et en fit de même « Je n’ai jamais pensé ou dit cela Abigail ! ». Pourquoi avait-il engagé une telle conversation lui aussi ?! Eh bien parce qu’il voulait s’assurer qu’elle avait ce choix en connaissance de cause. Que c’était ce qu’elle désirait elle. Abigail faisait tout pour convenir au plus grand nombre, mais elle finissait pas s’oublier. Sa réponse ne le fit pas sourire une seconde. Pas même un rictus, alors qu’il fit un pas vers elle en voyant son regard s’embrumer de larmes « Je suis désolé Abby… Je ne voulais pas te faire pleurer… ». Il poussa un soupir alors qu’il maugréa contre lui « Tu n’es qu’un con Seth ! » dans un murmure.

Lorsqu’Abigail lui tourna le dos, le trentenaire resta immobile, l’observant les quelques minutes durant avant qu’elle ne lui fasse face de nouveau. Il resta silencieux face aux paroles de la jeune femme qui tenait à lui, qui était prête à prendre place à ses côtés, s’il était prêt à l’accepter dans sa vie. Toutefois, il allait devoir s’armer de patience, parce que durant les prochains jours, ça serait aux côtés de Travis qu’elle serait. Il hocha lentement de la tête avant de froncer les sourcils « Comment tu… » et percuta. Son appel de tout à l’heure. « Demain matin. Je dois me rendre à l’enterrement d’un ami dans l’après-midi à Washington, je serais de retour le lendemain en fin de journée » répliqua-t-il d’une voix neutre. Il glissa ses mains dans les poches de son jean, alors qu’il détourna le regard quelques secondes, puis finit par reporter son attention sur Abigail « Je veux de toi dans ma vie, tu sais. Je ne doute pas une seconde de ce que j’éprouve pour toi Abby. Je veux seulement que tu sois avec moi parce que c’est ce que ton cœur te dicte ». Il sortit l’une de ses mains de ses poches pour saisir la sienne, et l’attira à lui. Il sortit son autre main de son jean, et la serra tout contre lui « Je n’ai pas non plus envie de te perdre. Je vais être patient » et embrassa sa chevelure « Je constate que rien ne change. Ça me rassure ».


Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Ven 18 Aoû - 19:11

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_oqkrzyQCKF1r6xb6e_500Home sweet home  - Page 33 2c2dd603
crédit: Samounette

« -c’est pas le sujet je crois. » avait répliqué Abby. Qu’est ce que ça pouvait faire que Kim se soit fait Tom ?! Ils le savaient depuis le début que ça arriverait ! Ce qui posait problème c’était que leur colocataire se mêle d’autre chose que de son cul. Kim n’était ni sa sœur, ni sa meilleure amie. Elle n’avait pas à lui donner des conseils. Des conseils qu’on donnait généralement lorsqu’on connaissait l’histoire. Hors ce n’était pas le cas. « -Kim n’a que des suppositions, des idées faites de toutes pièces dans sa tête. Ce qui fait qu’elle n’a aucun droit à la parole. » c’était pourtant claire non ? Qu’est ce qui se passait ? Ce n’était pas tant Kim le souci, c’était Seth lui-même. « -et alors ? Je me tournerais vers les femmes ! » avait répondu Abby qui ne voyait pas où était le souci. Elle avait envie d’essayer, elle assumerait si jamais ça merdait ! « -tu as peur de quoi ? Que je te blâme à la sortie si jamais ça ne fonctionne pas ? Tu veux que je te signe une décharge ? Comme quoi j’aurai que mes yeux pour pleurer et que j’aurai pas le droit de t’en vouloir ? Que j’étais consentante ? » c’était du pure délire mais elle voulait qu’il se rende compte de l’absurdité de ses questionnements.

« -non. » répondit Abby avec aplomb, répondant à la façon Seth, alors qu’il parlait à nouveau de Kim. Elle prit très mal la remarque suivante. C’était un peu comme s’il lui reprochait de ne pas avoir été curieuse. « -je… j’ai pas posé de questions parce que tu n’ai pas quelqu’un de bavard, parce que tu te confis difficilement aussi. » elle remonta ses épaules, avant de lui faire part de son ressentit. « -ba excuse mais ça sonne comme ça pourtant ! » Elle choisit Hawaï, pour être loin de tout ça. Elle se mit à pleurer. Ça faisait un peu beaucoup. Elle n’avait même pas eut le temps de se réjouir de l’idée qu’ils allaient se retrouver, que Seth semblait regretter, douter… Dans le genre ascenseur émotionnel tordu ! « -je sais… » pleurnicha Abby en s’éloignant de quelques pas. Elle allait se reprendre.

Quelque peu calmée, elle lui exposa le plan qu’elle allait suivre. Elle le voulait lui, mais là tout de suite, c’était Travis qui passait encore devant quelques temps. Parce que c’était ce qu’on attendait d’elle. Parce que malgré tout elle tenait à cet homme. Elle ne voulait pas lui faire du mal. Il ne méritait pas d’être traité ainsi. Elle le regarda sans rien dire, le trait tiré. Un hochement de tête : « -je suis désolée… » pour l’enterrement. « -pour ton ami. » elle passa ses doigts sous ses yeux, chassant ses larmes, soufflant un grand coup. Elle fit trois pas pensant la conversation terminé. Mais il ouvrit la bouche à nouveau. « -t’as vraiment rien écouté de ce que je t’ai dit alors… » marmonna la jeune femme en baissant les yeux sur ses mains qui saisissaient les siennes. Une fois contre son torse, elle souffla un : « -merci » c’était un vrai soulagement d’entendre ça. Puis un froncement de sourcils : « -pourquoi tu voudrais que ça change ? » la jeune femme lui adressa un léger sourire, avant d’inspirer. « -tu devrais rentrer. Je vais voir avec Ruth ce qu’on fait. T’embête pas à rester ici. » elle se détacha de lui : « -écris moi quand tu seras arrivé là-bas… d’accord ? » elle espérait vraiment qu’il le ferait.
 
Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Ven 18 Aoû - 20:23

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Home sweet home  - Page 33 085e8a7eabf7e873278cae48e83f7e08d2bacaa6
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Le sujet concernant la relation entre Kim et Tom venait d’être clôturée en l’espace d’une seconde tout au plus, ramenant ainsi la conversation sur leur relation à eux deux. C’était ce qui importait en cet instant. La jeune femme n’appréciait pas l’ingérence de leur colocataire dans leur histoire sentimentale, et elle ne se fit pas prier pour faire comprendre au trentenaire que son avis n’importait pas « J’ai compris ! J’ai eu tort de l’écouter ! » répliqua-t-il donc en acceptant ses torts. Néanmoins, les paroles de Kim n’étaient pourtant pas dépourvues de bon sens à y penser. S’il venait à la détruire à son tour par son comportement, ses absences, ses silences, qu’adviendrait-il d’Abigail ?! Elle ne serait plus capable de faire confiance aux hommes. Mais apparemment, cette dernière avait une alternative. Son silence ne signifiait pas pour autant qu’il appréciait sa réponse ou qu’elle l’avait laissé sans voix. Dans d’autres circonstances, il se serait sûrement plu à l’imaginer à enlacer une autre femme. Mais ce soir, dans ce couloir d’hôpital, il n’apprécia pas particulièrement sa réponse. Mais il avait comprit le sens caché de ses mots, alors il ne releva pas. Seth fronça les sourcils d’incompréhension alors que la jeune femme se lança dans une théorie pour le moins absurde « Oh wow ! Tu crois que je suis un petit garçon qui a peur de se faire gronder quand il fait une bêtise ?! Mais avec quel genre de mecs tu es sortie par le passé Abigail pour penser une telle chose ?! J’en ai rien à foutre que tu m’en veuilles si jamais ça ne venait pas à fonctionner. Ce qui m’importe, c’est toi ! Tu entends ?! Tout ce qui m’importe, c’est que tu sois heureuse, et que si ça ne fonctionne pas, que tu ne t’en veuilles pas de m’avoir dit oui. Parce que tu as assez souffert en amour, et que je veux que ça soit différent ». Il se moquait bien des reproches qu’elle pourrait formuler à l’issue si jamais leur relation venait à échouer. Il n’avait pas cinq ans. Il encaisserait les reproches, la vaisselle brisée par leur dispute et le bruit des portes qui se claquent sous la colère.

Seulement, l’agent de terrain voulait s’assurer qu’elle ait fait ce choix en pleine conscience, parce qu’elle ignorait tout de lui, et qu’elle ne s’était pas montrée curieuse. Ce qui lui remarquer. Il aurait aimé qu’elle l’interroge sur sa vie. Il acquiesça tout en l’observant « Je sais… Mais j’ai envie de me livrer avec toi. Seulement, je ne sais pas comment m’y prendre ». Elle l’avait dit, il n’était pas de nature loquace. Cela signifiait également qu’il n’avait pas particulièrement les codes, alors il voulait qu’elle soit curieuse. « Tu sais bien que je suis un con qui n'est pas doué pour discuter entre êtres humains» et qu’il n’usait pas toujours des bons termes pour s’exprimer, ou la bonne manière également. Lorsque les larmes coulèrent sur le visage d’Abigail, Seth s’insulta. Il n’avait jamais souhaité la faire pleurer. Cela faisait combien de temps qu’ils s’étaient mis d’accord sur leur relation ? Une heure ? Deux tout au plus ? Et il la faisait déjà pleurer. Elle finit par lui faire face de nouveau, et le trentenaire confirma qu’en effet, il devait s’absenter les deux prochains jours, mais qu’il rentrerait à l’issue. Son ami à Washington l’avait informé du décès brutal d’un des leurs. Il avait pensé que Seth souhaiterait se rendre à l’enterrement malgré le temps écoulé sans se voir. Il hocha lentement de la tête en soufflant un « Merci ». Il se mit à sourire en entendant les mots de la jolie blonde « Tu criais trop ». Il plaisantait. Seth l’attira à lui pour la serrer dans ses bras. Une étreinte dont il avait besoin en cet instant. Il lui confia qu’il serait patient. Pour elle. Il recula légèrement son visage pour entrevoir le visage d’Abigail « Je ne sais pas » et embrassa sa chevelure blonde, la laissant se détacher de lui « Tu es sûre ? » et acquiesça « Je le ferais ». Il aurait aimé qu’elle l’accompagne, mais elle avait d’autres affaires à gérer de son côté. Il déposa sa main sur sa joue, l’attirant à lui pour l’embrasser avec douceur, et un dernier baiser sur son front « Appelle-moi dès que tu as besoin. Même dans la nuit. Je suis là pour toi ». Un dernier baiser et quitta l’hôpital.

Ce fut dans un costume noir que Seth franchit de nouveau les portes de l’hôpital, un sac kraft dans la main et son casque de moto dans l’autre. Il chercha la chambre de Travis quelques minutes, et lorsqu’il parvint à la trouver, il poussa délicatement la porte pour s’assurer qu’Abigail était présente. La sœur également. Il s’approcha à pas de loup aux côtés de la jolie blonde qu’il réveilla en embrassant sa tempe. Il lui fit signe de la suivre à l’extérieur, et lui tendit le sachet « Du café et un croissant ». Un regard pour l’heure « Je n’ai jamais vraiment aimé les enterrements ». Il inspira profondément et releva son regard sur Abigail « Je dois y aller. J’ai quelques heures de route ». Il se pencha pour l’embrasser, et la serra finalement dans ses bras « A demain soir », et s’éloigna, non sans un dernier regard en sa direction. La cérémonie fut simple. Seulement quelques agents de la CIA dont il reconnu les visages pour les avoir aperçut lors de ses visites à Langley. Ils avaient ensuite dîner tous ensemble, et au moment de dormir, Seth avait envoyé un message : Bonne nuit. Je t'embrasse. Rien de bien éloquent, mais elle saurait qu’il pensait à elle. Le lendemain, il rentra en fin de journée comme prévu, prit le temps de prendre une douche, puis envoya un message à Abigail : Toujours à l’hôpital ?




Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Sam 19 Aoû - 12:51

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_oqkrzyQCKF1r6xb6e_500Home sweet home  - Page 33 2c2dd603
crédit: Samounette

« -oui ! » Avait répliqué Abby juste pour avoir le dernier mot. Oui, Kim n’avait pas son mot à dire. Elle n’avait pas à se mêler de leur histoire, même si c’était avec de bonnes intentions. Ils étaient assez grands pour assumer. « -tu ne réponds pas à la question ! » avait elle répondu alors qu’il parlait de petit garçon. Elle soupira : « -pourquoi tu doutes à ce point ? Pourquoi tu ne cesses de penser qu’avec toi je ne pourrais pas être heureuse ? Avant que tu nous imposent de la distance, je l’étais Seth. Pourquoi ça serait différent ? Dis-moi… » oui, c’était quoi exactement le souci. « -parce que toi non peut être ? » elle n’avait peut-être pas posé beaucoup de question sur la vie de Seth, mais elle avait comprit qu’il avait souffert en amour. « -il n’y a pas que mon bonheur qui compte Seth. Le tiens aussi. Qui te dit que ce n’est pas moi qui vais te faire souffrir au final ? »

Abby encaissa assez mal ce qu’elle prit pour un reproche. Elle n’avait jamais osé trop poser de de question. Elle voyait ça comme du respect vis-à-vis de l’homme qu’il était, de son caractère aussi. « -je demande que ça… » avait elle finit par souffler alors qu’elle pleurait. Elle les poserait les questions. C’était promis. Ils finirent pourtant par trouver une sorte d’entente. Peu à peu la conversation s’apaisa et elle se retrouva bientôt dans ses bras, à lui faire promettre d’écrire une fois en déplacement. Juste un sms, pour savoir qu’il allait bien. Abby eut du mal à le voir s’éloigner, mais elle devait rejoindre la sœur de Travis. Faire son devoir de petite amie. Même si elle espérait se défaire de se statue le plus rapidement possible. Quelle surprise de le voir revenir au matin, café et croissant en main. Elle trouva cela vraiment adorable. « -Salut… » avait-elle soufflé avant de le suivre sans un bruit pour sortir de la chambre. Elle le remercia, et prit rapidement une gorgée de café. « -je ne suis pas certaine que quelqu’un les aime… » souffla Abby avec douceur, le couvant du regard. La jeune femme profita de leur étreinte. Elle lui sourit et hocha la tête, avant de lui adresser un petit signe de la main. Le soir, elle avait envoyé en réponse un : Tu me manques. Dors bien.

Travis s’était réveillé, il était heureux de la voir. Heureux qu’elle soit là. Il s’était excusé aussi. De lui avoir causé du stress, de l’inquiétude. Abby réalisa qu’elle n’avait pas éprouvé cela. Elle avait passé une bonne partie de la journée à l’appartement pour travailler, puis en fin d’après midi elle était retournée à l’hôpital. Elle avait cherché le moment idéal. Il ne s’était pas présenté. Travis lui avait alors parlé de son roman. Il avait une surprise pour son anniversaire, mais elle s’était enfuie et il n’avait pas voulu insisté. Il lui avait trouvé quelqu’un pour publier son livre. La jolie blonde n’avait pas su comment le remercier. Elle avait seulement saisi sa main, avait sourit et dit merci. Elle prenait grand soin de ne pas être trop proche. La soir venue, elle regarda son téléphone en sortant du taxi. Un sourire étira ses lèvres. Je suis à l’appart dans cinq minutes. Tu es rentré ? Mais elle eut sa réponse en poussant la porte de la colocation. Un sourire étira ses lèvres. Oui, il était rentré. « -salut… » souffla la jolie blonde avant de poser ses affaires. Elle avait cruellement envie de l’embrasser. Mais elle ne savait pas si ils étaient seul ici.

Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Sam 19 Aoû - 13:33

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Home sweet home  - Page 33 085e8a7eabf7e873278cae48e83f7e08d2bacaa6
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


« Je pensais pourtant l’avoir fait ! » rétorqua sèchement le trentenaire à la remarque d’Abigail. Il n’était pas un enfant qui allait s’apitoyer sur son sort parce qu’elle lui reprocherait leur rupture, si rupture il y avait « Non, je n’ai pas peur de tout ça Abigail. Tu m’en voudras si tu as envie de m’en vouloir. Cela n’a aucune espèce d’importance ». De toute manière, c’était le jeu de la rupture ?! En vouloir à l’autre pour tout un tas de raisons qui a mené à la perte de leur relation. Les craintes de Seth étaient différentes de celles évoquées par la jeune femme. Il voulait s’assurer qu’elle ne serait pas brisée, qu’elle n’aurait pas mal au point de s’interroger sur ce choix qu’elle avait fait quelques heures auparavant. Plus de haussement de voix soudainement. Abigail voulait savoir les raisons qui le poussait à penser ainsi « Je… Je ne sais pas… » et poussa un soupir « Parce que je suis le genre de type qui envoie chier ta mère et ton beau-frère au repas de famille. Je suis celui qui te mets hors de toi par mon seul comportement… ». Tout un tas de raison qui le poussait à douter. Toutefois, l’entendre lui confier qu’elle avait été heureuse avec lui alors qu’il ne se refugie dans le travail le rassura. Il la fixa ensuite quelques secondes « Une fois, et ça m’a changé », mais il comprenait la question de la jolie blonde. Ils avaient souffert tous les deux, et tous les deux aspiraient à une issue différente cette fois-ci. Le trentenaire resta un instant silencieux, réfléchissant aux mots d’Abigail, et finit par répondre « Parce que tu m’as fait plus de bien que de mal depuis qu’on s’est rencontré ». C’était la vérité. Il souriait de nouveau en sa compagnie.

En voyant les larmes couler sur son visage, Seth s’en voulu aussitôt de tenir un tel discours en sa présence. Il tenait à elle, il souhaitait qu’elle soit heureuse et épanouie en sa présence. Et finalement, il s’était montré maladroit. Il souffla donc « J’essaierais ». Oui, il tenterait de fournir des efforts pour se confier à la jolie blonde. Il la serra dans ses bras, et rentra ensuite à leur appartement. Une longue journée l’attendait le lendemain. Pour autant, Seth avait fait un détour pour voir Abigail une dernière fois avant de rouler jusqu’à Washington, lui apportant de quoi se substanter. Un maigre sourire en entendant les mots de la jeune femme. Il la serra dans ses bras, et quitta l’hôpital, roulant des heures durant pour rejoindre Washington. Le soir venu, il lui avait envoyé ce message qu’il lui avait presque promis et sourit à sa réponse : Toi aussi.
Abigail lui avait manqué durant ce week-end. Il aurait souhaité l’avoir à ses côtés, mais Travis était toujours dans l’équation. II s’en rendit d’autant plus compte en rentrant dans un appartement vide de toute présence. Il prit sa douche et lui envoya un message. Il n’eut le temps de voir sa réponse que la porte d’entrée s’ouvrit au moment où il s’apprêtait à se servir un café. Il délaissa sa tasse de café pour la rejoindre et déposa ses lèvres sur les siennes, puis la serra tout contre lui, comme si c’était vital pour lui. L’enterrement s’était avéré plus difficile qu’il ne l’aurait envisagé, et la sentir tout contre lui était comme un baume sur son cœur. Il finit par se reculer, et en silence, servit un café pour cette dernière, avant de se saisir de sa propre tasse, perdant son regard dans la contemplation du liquide brun.



Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Sam 19 Aoû - 14:20

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_oqkrzyQCKF1r6xb6e_500Home sweet home  - Page 33 2c2dd603
crédit: Samounette

« -et alors ?! » avait répondu Abby au bord des larmes. « -ma mère a besoin de quelqu’un pour l’envier chier, mon beau frère pour le faire redescendre un peu quant à moi… » elle sourit malgré les larmes : « -j’adore quand tu me mets hors de moi… ça me prouve que je suis vivante en dedans. » ce n’était pas des mots en l’air. Elle avait adoré leur relation dès les premiers jours. Cette capacité à se prendre la tête, à se répondre su tac au tac. Il évoqua cet espèce de besoin de la voir heureuse, surtout en amour. Elle répliqua qu’il avait souffert lui aussi. « -oui… moi aussi. » c’était de la logique. Forcement qu’on changeait. Mais amour ou pas, couple ou pas, il fallait changer, évoluer… Parfois c’était plus compliqué. Plus long… plus douloureux. Mais Abby savait au plus profond d’elle, qu’avec lui, elle n’avait pas peur de tout ça. « -c’est pareil pour moi. Alors s’il te plait… mets toi ça dans le crâne. » il fallait qu’il lâche prise sur ces doutes. Ils s’étaient déjà trop fait de mal. Elle ne voulait plus subir ça. Elle ne voulait pas le perdre.

Ils prendraient le temps d’ajuster les choses lorsqu’il serait revenu. Entre temps, Abby devait jouer son rôle de petite amie. Et non de briseuse de cœur. C’était compliqué. Difficile. Elle n’aimait pas faire ça. Peut-être qu’elle devrait dire les choses à Travis, tout simplement. Quand il avait parlé d’une possible publication de son livre, Abby avait botté en touche. Rien n’était terminé. Et pour le moment, ce n’était pas sa priorité. Elle parlait de Seth. Travis pensait qu’elle parlait de lui. En montant dans le taxi, Abby s’était sentie soulager de s’éloigner. Ruth lui pompait l’air. Et elle parlait beaucoup trop. Le message de Seth lui fit du bien, le voir dans la cuisine de l’appartement encore plus. Elle posa rapidement ses affaires lorsqu’il vint l’embrasser, elle su qu’ils n’étaient que tous les deux. Un merci pour le café, avant de l’observer quelques secondes. Elle termina sa tasse et dit : « -je vais aller prendre une douche. Pendant ce temps, tu peux peut-être commander quelque chose à manger. On s’installe sur la terrasse et on prends le temps de discuter… » elle espérait que le plan lui allait. Elle avait envie de passer du temps avec lui. De savoir comment il allait également. « -je me dépêche… » elle l’embrassa avec douceur avant de quitter la cuisine pour rejoindre l’étage.
Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Sam 19 Aoû - 15:09

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250Home sweet home  - Page 33 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Home sweet home  - Page 33 085e8a7eabf7e873278cae48e83f7e08d2bacaa6
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Les larmes avaient fini par embrumer le regard d’Abigail au fil de la conversation, et l’agent de terrain s’en voulait de la faire pleurer ainsi. C’était le début de leur relation. Ça ne devrait être qu’effervescence et bonheur. Au lieu de ça, il lui faisait du mal avec ses doutes. Tout simplement parce qu’il ne répondait pas aux critères du gendre idéal. En fait, il en était si éloigné, qu’il s’interrogeait sur les raisons qui pouvaient pousser la jolie blonde à jeter son dévolu sur lui plutôt qu’un autre. Il eut finalement sa réponse. Elle tenait à lui. Elle avait apprécié qu’il intervienne à ce repas de famille pour prendre sa défense. Elle aimait leur dispute qui la faisait se sentir vivante. Sans la quitter des yeux, Seth se mit à acquiescer tout en lui souriant avec douceur « Ok… Alors on part dans une belle et tumultueuse aventure tous les deux ». C’était le moins que l’on puisse dire. Seulement, il espérait que cette histoire qu’ils allaient écrire tous les deux serait différente de celles qu’ils avaient vécues précédemment. Il voulait rendre heureuse la femme qui se trouvait devant lui. Ils étaient sur la même longueur d’ondes autant l’un que l’autre. Ils étaient bien ensemble. Alors pourquoi refuser cela ?! Il acquiesça donc aux mots d’Abigail tout en soufflant un « Ok ». Ils avaient seulement besoin de temps pour s’habituer à leur nouvelle situation. En attendant, Seth était attendu à un enterrement duquel il revint le lendemain. Il n’avait jamais particulièrement apprécié les conventions sociales, et encore moins les funérailles.

Seth n’avait donc pas souhaité davantage de temps avec ses amis à Washington. Il souhaitait retrouver au plus vite Abigail et passer du temps en sa compagnie. Elle lui manquait terriblement et ne souhaitait qu’elle à ses côtés en cet instant. Il était donc rentré en fin de journée, et était ravi de voir que la jeune femme était rentrée pratiquement après lui. Il déposa ses lèvres sur les siennes et la serra tout contre lui, savourant cette étreinte nécessaire, puis lui servit un café qu’ils burent dans un silence complet. Seth releva ses yeux sur la jeune femme qui lui proposa de dîner en tête-à-tête sur la terrasse « D’accord ». Il lui rendit son baiser tout en se rendant compte que tout était si naturel entre eux. Il se saisit de son portable tout en l’observant gravir les marches, et la talonna en passant commande chez le restaurant mexicain. Il entra dans la salle de bain, observant Abigail ôter ses vêtements pendant qu’il finalisait sa commande, et raccrocha à l’issue. Il retira son jean, ainsi que son pull qu’il déposa au sol, et se glissa sous l’eau avec elle, déposant ses lèvres dans son cou, soufflant un « Tu m’as manqué » et ajouta « Pas avant une petite heure pour le repas » entre deux baisers. Il l’embrassa avec tendresse, puis approfondit davantage le baiser tout en caressant son corps, s’attardant sur sa poitrine galbée, puis glissa ses doigts jusqu’à sa féminité alors qu’il cherchait sa langue avec envie, l’observant être à sa merci. Il posa ensuite ses mains à l’arrière de ses cuisses et la souleva du sol, la laissant entourer sa taille de ses jambes alors qu’il guida lentement sa virilité tendue en elle dans un gémissement. Il ondula lascivement les reins alors que le dos d’Abigail était plaquée contre la paroi de la douche.

Ne la quittant pas des yeux une seconde, la dévorant même du regard, Seth se montra moins abrupte, moins animal qu’à son habitude. Il prenait davantage son temps, se montrant voluptueux dans ses vas-et-viens, ondulant sensuellement le bassin dans des soupirs de plaisir. C’était différent parce qu’il voulait qu’il le soit. Il ne souhaitait rien de violent, de rapide, d’abrupte. Il voulait prendre son temps. Ils en avaient devant eux. Il voulait lentement faire monter le plaisir en son amante dans le cou de laquelle il vint nicher son nez, soufflant un « Tu aimes ? » et se recula de nouveau pour venir l’embrasser avec envie alors qu’il se mit à accélérer le rythme, soufflant des « Abigail… Que c’est bon… ». Son front contre le sien, il ancra son regard dans le sien, continuant de croître la cadence de ses coups de reins jusqu’à la jouissance qui l’accabla dans un long gémissement. Seth la laissa reposer les pieds au sol alors qu’il prenait le temps de reprendre contenance, puis attira le visage de la jolie blonde à lui pour l’embrasser une dernière fois, avant de quitter la douche, se sécha rapidement et se revêtit pour accueillir le livreur. Il dressa la table sur la terrasse, profitant ainsi de la douceur de cette soirée d’automne.  


Contenu sponsorisé
Home sweet home
Page 33 sur 36
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34, 35, 36  Suivant
Sujets similaires
-
» Welcome back home
» Home is wherever the heart is
» (m/f) Home For All (Recherche de persos)
» Could I ever call this place "home"? | ft. Arthécate
» Sweet mistake - Morgan&Kelly - HOT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Archives :: Archives :: Univers réel-
Sauter vers: