Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Je servirai leur volonté | FoxDream
Home sweet home  - Page 35 EmptyHier à 22:38 par FoxDream

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
Home sweet home  - Page 35 EmptyHier à 21:32 par Clionestra

» {+18} Chance ou damnation ?
Home sweet home  - Page 35 EmptyHier à 21:17 par Jambreaker

» (padmachou) Amitiés et confidences
Home sweet home  - Page 35 EmptyHier à 16:33 par Maître des Univers

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Home sweet home  - Page 35 EmptyHier à 13:17 par Manhattan Redlish

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Home sweet home  - Page 35 EmptyHier à 13:03 par Lexis

» Bad feeling
Home sweet home  - Page 35 EmptyHier à 9:18 par Lojzo

» hope it gives you hell
Home sweet home  - Page 35 EmptyHier à 9:07 par Lojzo

» Love, Death + Capitole
Home sweet home  - Page 35 EmptyDim 23 Juin - 23:37 par Lojzo

Le Deal du moment : -11%
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K ...
Voir le deal
549.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Home sweet home

Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Dim 20 Aoû - 11:51

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_oqkrzyQCKF1r6xb6e_500Home sweet home  - Page 35 2c2dd603
crédit: Samounette

Lors de leur dispute pres de la machine à café, Abby avait assez mal prit l’idée que Seth la trouve presque égoïste parce qu’elle n’avait jamais osé poser aucune question à son sujet. De son côté, en argument de défense, elle avait agit ainsi par respect pour sa façon d’être. Elle ne voulait pas être indiscrète. Seth se dévoilait très peu. Mais ce soir, elle avait décidé de remédier au problème en posant la première question. Voilà, elle avait mit les pieds dans le plats. Parents décédé dans un accident d’avion. Quoi de plus tragique. Il n’avait que quatre ans… En plus, elle ne savait comment trop réagir face au deuil. Seth n’était plus ce petit garçon de quatre ans. Mais il restait orphelin de père et de mère. « -je suis désolée… » souffla Abby avant de sourire. « -pourquoi pas oui… » elle était contente de l’idée, mais elle doutait que ça arrive. Là, ils passaient du temps ensemble, mais est ce que Seth n’allait pas reprendre son rythme de travail effréné ? Partir un weekend entier ensemble ? Elle avait du mal à y croire. Même si elle n’était pas du tout contre l’idée ou visiter Boston. « -j’aimerais beaucoup. » avait elle ajouté pour le rassurer sur l’idée.

La jeune femme précisa alors qu’elle avait bien du mal à poser ces questions sans appréhension. Il venait de parler du décès de ses parents. Est-ce qu’il y avait d’autres sujets complexes ? Elle ne voulait pas lui faire mal, raviver des souvenirs douloureux… mais Seth se montra rassurant à son tour. Ce qui lui fit hocher la tête et souffler un : « -ok… » avant de lui rendre son baiser. Lorsqu’il parla de son oncle, Abby resta sans voix. Wahou… elle ne l’avait pas imaginé avec ce genre d’enfance. « -particulier comme enfance… » commenta la jeune femme avec un sourire doux. « -mais oui, ça a surement joué sur ton choix de carrière. » ça pouvait s’expliquer ainsi.

Un léger rire à la question de Seth, alors qu’elle s’était enfin décidé à prendre un tacos à son tour. Elle mordit dedans, prit le temps d’avaler et répondit : « -parce que ça n’a rien avoir. » bon, elle allait surement devoir lui en dire plus. « -je crois que… je crois que toi et moi on aurait pu ouvrir les yeux plus tôt, mais on voulait pas le faire. » elle reprit une bouchée, comme si la conversation était des plus normale. « -je pensais ne pas être prête, mais en fait, avec toi tout c’est fait de façon si naturelle que j’ai pas eu besoin de… de faire semblant, de me forcer ou… je sais pas. On a pas eu besoin des trois rendez vous classique de merde au resto ou au cinéma. Non, nous, on a un peu tout mélangé et finalement c’était peut-être ce qui me fallait. Tu me comprends, tu me bouscules, tu me dis merde quand il le faut. Et surtout tu n’es presque jamais dans le jugement. Y’a seulement un truc qui me… » une légère grimace. « -je veux que toi aussi tu sois heureux. J’aime pas quand tu dis que y’a que mon bonheur qui compte. Nous deux, j’aimerais que ça soit à double sens tu vois ? Je veux pas passer avant toi ou avant nous. Je veux pas que ça change non plus. Je veux qu’on continue de se prendre la tête et de se faire l’amour pour se réconcilier. Et tout le reste… » elle espérait qu’il comprenait. Je veux pas qu’on ait besoin de tout se dire. Je veux seulement qu’on ait des moments de qualités. Tu as tes obligations, j’ai les miennes. Bon d’accord j’en ai moins. Mais quand même. » un petit rire et un sourire.



Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Dim 20 Aoû - 12:19

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Home sweet home  - Page 35 085e8a7eabf7e873278cae48e83f7e08d2bacaa6
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


La jeune femme faisait un pas vers lui en l’interrogeant sur sa vie personnelle, alors Seth décida d’en faire un en sa direction en prenant le temps de répondre. Lui qui n’était pas particulièrement bavard, avait décidé de l’être davantage ce soir afin de profiter pleinement de cette soirée en sa compagnie. Il avait eu envie qu’elle lui pose toutes ces questions sur sa vie afin qu’elle apprenne à le connaître, qu’elle sache avec qui elle partageait dorénavant sa vie. Ainsi, Seth lui confia qu’il était orphelin de père et de mère à la suite d’un tragique accident d’avion alors qu’il n’avait que quatre ans. Elle était désolée de l’apprendre. Il lui répondit donc pour ne pas dramatiser une conversation qui n’avait pas à l’être « Je n’ai aucun souvenir d’eux alors ce n’est pas aussi douloureux que tu peux le penser ». Il ne les connaissait qu’au travers des photographies et des anecdotes de son oncle. Il aurait que sa vie soit différente, mais il n’en était rien. Alors il acceptait ce que la vie lui avait donné, en se disant qu’il n’était pas seul au quotidien. Ainsi, Abigail put apprendre également à son sujet qu’il était natif de Boston, et lui proposa une escale d’un week-end pour lui faire découvrir les quartiers où il avait grandi « Tu ne sembles pas enthousiaste ? » et sourit alors qu’elle renchérit, comme pour le rassurer. Il hocha silencieusement de la tête et la rassura par la suite sur la maladresse des questions qu’elle pourrait poser. La jolie blonde ne devait pas avoir peur. Il déposa ses lèvres sur les siennes et poursuivit la conversation comme si de rien n’était « Tu comprends un peu mieux pourquoi je suis si solitaire » et acquiesça aux paroles d’Abigail. Voir son oncle voyageait ainsi pour aider les autres, lui conter à son retour le récit de ses voyages, avait participé à sa vocation de devenir un agent du Gouvernent. Il aurait pu devenir diplomate ou encore professeur en géopolitique, comme sa couverture le souhaitait, mais il avait choisi de participer d’une autre manière à la sauvegarde des intérêts de son pays.

Seth se mit à sourire en entendant ce joli rire jaillir de la gorge de la jeune femme qui s’était décidé à déguster la cuisine mexicaine qu’il avait commandé. Il la laissa terminer sa bouchée et écouta avec attention sa réponse. Rien à voir… Il ne pouvait que confirmer que leur relation était différente. Il imita la jeune femme, délaissant sa main pour se saisir tour à tour des chips et de son tacos. Le trentenaire se mit à sourire quand elle évoqua les trois rendez-vous. Lui non plus n’était pas adepte de ces rendez-vous sans saveur. Il s’arrêta de manger en voyant la jeune femme grimacer comme si la suite allait être sensible. Il reposa lentement son tacos sur le papier d’aluminium et se saisit de sa bière, qu’il reposa lentement sur la table au fur et à mesure des paroles prononcées par Abigail. Son regard sur elle, l’agent de terrain resta toujours aussi silencieux et se mit à sourire à ce nouveau petit rire. Il croisa les jambes tout en se tournant légèrement en sa direction « Je ne pourrais pas toujours tout te dire même si je le voulais ». Toutefois, il appréciait le respect qu’Abigail avait pour son travail et les secrets qui en découlaient. « Je ne changerais pas tu sais, peu importe mes sentiments pour toi, si tu m’exaspères, je ne me gênerais pas pour te le dire ». C’était mal le connaître « Je suis seulement plus attentionné quand je tiens à quelqu’un. Je sais que ça peut surprendre ». Inaya lui avait fait la remarque quelques années auparavant parce que son regard avait changé, ses gestes également. Il l’observa un instant, réfléchissant aux mots qu’il allait prononcer et ajouta en se penchant vers elle « Je suis heureux. Tu me rends heureux. T’entendre me dire tout ça me rend heureux. Ok ?! Alors parfois, oui, je ferais passer ton bonheur avant le mien, parce que j’en aurais envie, alors accepte-le. Toutefois » et leva son doigt en disant cela « Cela ne signifiera pas que je sois malheureux pour autant. J’aurais seulement envie de te faire plaisir », puis souffla un « Je suis content que tu m’ait dit tout ça ». Cela rassurait le trentenaire.


Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Dim 20 Aoû - 13:38

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_oqkrzyQCKF1r6xb6e_500Home sweet home  - Page 35 2c2dd603
crédit: Samounette

« -oh si ! C’est n’est pas une histoire de vouloir. Mais de pouvoir. J’ai… j’ai un peu de mal à imaginer que nous puissions prendre quelques jours rien que tous les deux pour ça. » elle n’allait pas revenir sur le sujet boulot. Sur le fait que depuis quelques mois, cela occupait la totalité du temps de Seth. Alors allait il être capable de dire stop pour deux ou trois jours, le temps de partir, avec elle dans ses bagages en plus de ça… Pour le moment, elle avait du mal à imaginer cela possible. Mais ça n’avait rien avoir avec l’envie de le faire, comme elle le précisa. Abby ne connaissait pas Boston. En réalité, elle n’avait jamais quitté New York. Alors partir découvrir une autre ville, elle était partante. Il fallait seulement… s’organiser. Quand à l’oncle, et sa façon d’élever Seth, cela éclairait la jeune femme sur la personnalité du bel homme. « -oui, un peu… » répondit la jeune femme amusée.

Abby décida de répondre à Seth avec la plus grande des sincérité. Avec lui, c’était comme si elle n’avait pas besoin de se sentir prête. Il l’avait vu pleurer, il l’avait vu en rage, sans compter qu’il avait déjà rencontré sa famille. Les choses étaient venues sans prévenir, naturellement. Et c’était ce qui faisait qu’elle n’avait pas peur. Ils s’étaient engueulés plus d’une fois, fait la gueule plus d’une fois, mais ils s’étaient surtout retrouver plus d’une fois déjà. C’était ainsi, des hauts des bas… oui, c’était les montagnes russes entre eux. Mais elle adorait ça. Elle voulait que ça continue. « -comment ça je t’exaspère ?! » s’amusa Abby comme si c’était impossible ! Elle lui sourit ensuite avec tendresse. « -je veux pas que tu changes. » il était parfait comme ça. « -ouais… j’avais remarqué. Mais je vais m’y habituer ! » oui, elle ne se faisait pas de souci là-dessus. Vraiment pas.

Elle nota qu’il l’observait alors qu’elle prenait une gorgée de bière, et lorsqu’il ouvrit la bouche, elle avala avec lenteur, avant de sourire. « -ok… » souffla la jeune femme en détachant les deux lettres, attendant la suite. « -très bien… » souffla-t-elle ensuite. « -on a toujours été sincère et franc. Je veux pas que ça change non plus. T’es… t’es le seul avec qui je peux être moi-même en totalité ! Et c’est tellement appréciable. Je veux vraiment qu’on garde ça. Alors je vais me dépêcher de dire ce qu’il faut dire à Travis, histoire qu’on puisse vraiment avancer. » oui, il fallait qu’elle fasse ça le plus rapidement possible. Chose qui n’arriva pas tout de suite en réalité. Dès qu’elle lançait un semblant de conversation, ils étaient interrompu ou bien il lui disait combien il était heureux de l’avoir à ses côtés. Elle ne parvint même pas à dire non lorsqu’il lui demanda de l'accompagner à une soirée entre amis. Il voulait également revoir ses colocataires. Elle était venue coller son dos contre la porte de la chambre de Seth. « -tu vas me tuer… » avait elle gémit en sachant parfaitement que la situation commençait à agacer le beau brun.


Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Dim 20 Aoû - 14:06

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Home sweet home  - Page 35 085e8a7eabf7e873278cae48e83f7e08d2bacaa6
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


La jeune femme avait quelques difficultés à s’imaginer en excursion de quelques jours dans une autre ville, rien que tous les deux. Elle n’avait pas besoin de préciser que c’était en raison du travail omniprésent du trentenaire, ce dernier l’avait comprit par lui-même alors qu’il rétorqua « Alors laisse-moi te surprendre ». Parce qu’il désirait réellement passer ces quelques jours en compagnie d’Abigail, loin du travail, loin de leur appartement et de leurs colocataires. Quelques jours où ils seraient seuls. Thomas aspirait à devenir un agent de terrain, alors il n’aurait aucun mal à le convaincre de surveiller les cibles trois ou quatre jours en solitaire. Ça serait l’opportunité de se prouver à lui-même qu’il pouvait y parvenir, et également à Langley qu’il pouvait être un véritable agent de terrain. Oui, il ferait en sorte de trouver ce temps. Un sourire étira ensuite les lèvres du trentenaire alors qu’il justifiait son goût pour la solitude par l’éducation qu’il avait reçu de la part de son oncle. Soudainement, le voile se levait sur certains aspects de sa personnalité. Il n’était que le résultat des épreuves rencontrées sur sa route dès son plus jeune âge. Ils étaient tous les deux quelque peu abîmés par la vie ou les rencontrées faites au cours de leur existence.

Ce fut la raison pour laquelle Seth l’interrogea sur eux deux, leur relation, alors qu’elle lui avait confié ne pas être prête à accepter un homme à nouveau dans sa vie. Toutefois, tout était différent avec lui. Tout avait été naturel, comme elle l’avait souhaité et elle ne voulait pas que leur relation change parce qu’ils étaient dorénavant ensemble. Ce n’était pas Seth qui allait la contredire. Il ne comptait pas changer, même pour ses beaux yeux. Au cours de leur colocation, ils étaient parvenus à trouver un équilibre et c’était pour cela qu’aujourd’hui, ils étaient plus proches que jamais. Il haussa donc les sourcils en entendant la question d’Abigail « Oh oui que tu m’exaspère ! » confirma-t-il sans langue de bois. Elle le savait pertinemment. Il lui rendit son sourire avec tout autant de tendresse et souffla un « Moi non plus ». Il tenait à la femme devant lui pour ce qu’elle était. Il voulait l’entendre lui crier dessus pour un rien, parce qu’il était au mauvais endroit, au mauvais moment, il voulait l’entendre mettre sa musique alors qu’il tentait de travailler à l’étage, il voulait qu’elle vienne lui faire l’amour parce qu’elle en éprouvait l’envie. « Tu es sûre ?! Parce que je peux arrêter si c’est trop pénible pour toi » rétorqua-t-il par la suite alors qu’il lui confia être seulement plus attentionné, plus tactile au moment où il s’engageait dans une relation avec une femme à laquelle il tenait tout particulièrement. Mais peut-être qu’Abigail n’appréciait pas cela, alors il voulait s’en assurer sur un ton léger malgré tout.

Son regard rivé sur elle, le trentenaire la rassura sur le fait qu’il était heureux, qu’elle le rendait heureux. Aucun doute sur ce point et sourit à sa manière de lui répondre. Toutefois, parfois, il aurait envie de faire passer son bonheur avant le sien, simplement parce que c’était elle et qu’il tenait à la jeune femme. Il souhaitait lui faire plaisir. Aux mots qui suivirent, Seth combla l’espace entre leurs deux corps et vint l’embrasser, puis se recula lentement « On va le garder, n’ait aucune crainte là-dessus » et ajouta « J’ai hâte de t’avoir pour moi seul ». Mais cela ne se déroula pas exactement de la manière dont ils l’avaient prévu. Les jours passaient, devenant rapidement des semaines, et cela faisait pratiquement trois semaines que Travis avait été admis à l’hôpital pour son accident de voiture, et Abigail n’était toujours pas parvenue à quitter cet homme. La patience commençait lentement à faire défaut chez Seth qui s’interrogeait sur l’issue de toute cette mascarade ?! Il commençait à être lassé de rester tapi dans l’ombre alors que la jolie blonde jouait la petite-amie parfaite avec ce… gendre idéal. Alors quand elle évoqua la possibilité qu’il la tue en entrant dans sa chambre alors qu’il avait le nez dans son ordinateur. Il abaissa l’écran et leva son regard sur la jolie blonde « Laisse-moi deviner ? Travis vous a acheté un chien ? Non, mieux encore, il souhaite que tu aménages chez lui ».




Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Dim 20 Aoû - 16:06

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_oqkrzyQCKF1r6xb6e_500Home sweet home  - Page 35 2c2dd603
crédit: Samounette

Abby avait adoré l’entendre dire ça. « -j’ai hâte… » avait elle répondu avec douceur. Elle souriait d’avance à l’idée de l’imaginer organiser tout un weekend rien que pour eux. Elle en avait envie, il faudrait seulement trouver le temps de le faire. Rien de plus. Abby apprécia leur échange, comme à chaque fois. Un repas simple, une proximité, et une discussion qui allait de superficielle à profonde. « -je te retourne le compliment ! » avait répliqué la petite blonde au sujet de l’exaspération. Mais elle devait bien avoué que oui, ça faisait partie des charmes de leur relation. Ils étaient de nouveau sur cette même longueur d’onde. C’était rassurant. Apaisant aussi. Elle voulait garder ça entre eux. Vraiment. Précieusement. C’était important. Il fallait seulement qu’elle règle le souci Travis.

Abby pensait que cela se ferait rapidement mais elle s’enlisait. Elle ne savait jamais comment lancer le truc. Est-ce qu’elle devait prendre des pincettes ou bien faire comme avec un pensement ? Paf d’un coup sec. Elle ne voulait pas faire de mal à Travis. Elle l’avait expliqué à Seth. Jusqu’à présent, il était vraiment patient. Mais elle savait que la situation devenait pesante pour tous les deux. Alors lorsque Travis avait proposé cette soirée au bar… Elle n’avait pas pu dire non. Et avait répondu pour toute la colocation. Donc le dos contre la porte, elle esquissa un faible sourire à Seth tout en stipulant qu’il allait la tuer. « -un chien ? Non, j’aime pas les chiens ! » lança Abby en grimaçant avant de comprendre. « -ahah très drôle ! Et pour l’emménagement, il en a parlé et en voyant ma tête il a comprit que c’était pas du tout le moment de demander ça. » elle s’approcha de Seth, et vint s’installer sur ses genoux à califourchon. « -je vais lui dire… » souffla Abby, même si elle savait parfaitement que ça faisait trois semaines qu’elle répétait ces mots. Elle embrassa le cou de Seth, comme si en agissant ainsi la nouvelle serait moins chiante. « -il veut faire une soirée. Un petit truc dans un bar. Pour fêter sa remise en forme. Et… » elle embrassa Seth avec envie : « -et il aimerait que vous soyez tous là. » elle l’embrassa plus rapidement : « -j’ai dit oui. Une grimace avant de coller son index sur les lèvres de Seth : « -s’te plait râle pas… » elle le suppliait presque. « -tu viens, tu bois un ou deux verres et on s’en va. T’es même pas obligé de parler à qui que ce soit ! S’te plait, s’te plait, s’te plait ! » elle soupira : « -ce soir, n’importe quoi qu’il se passe, je lui dis. » oui, il le fallait. Ça devenait trop lourd.
 
Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Dim 20 Aoû - 16:31

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Home sweet home  - Page 35 085e8a7eabf7e873278cae48e83f7e08d2bacaa6
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Seth n’avait pas délaissé son idée de l’emmener quelques jours à Boston pour lui faire découvrir la ville où il avait grandi. Il avait même évoqué une absence future avec Thomas qui avait accepté, non sans ses habituelles mises en garde et objections, de poursuivre la surveillance des deux cibles en son absence. Toutefois, il était hors de question d’organiser ce week-end tant qu’Abigail n’aurait pas tiré un trait définitif sur sa relation avec Travis. Une situation qui devenait pesante pour Seth qui s’était pourtant armé de patience durant pratiquement trois semaines. Alors quand elle pénétra dans sa chambre en évoquant la possibilité qu’il puisse avoir soudainement envie de la tuer, le trentenaire n’eut pas besoin de porter sa réflexion bien loin. Cela concernait Travis. Une fois encore. Apparemment son ton sarcastique amusa la jolie blonde, ce qui était nullement le cas de Seth qui fronça les sourcils lorsqu’elle confirma qu’en effet, le gendre idéal avait envisagé la possibilité d’aménager avec la jeune femme « J’espère que tu plaisantes ?! » parce que la tournure que prenait la situation était bien loin d’être au goût de Seth « Ce n’est pas le moment… Ce n’est même pas d’actualité en fait Abby ! ». Oh comme toute cette histoire commençait à l’agacer ouvertement. Un soupir alors qu’Abigail prit place sur ses genoux. Il tourna la tête, poussant un soupir alors qu’il commençait à se renfermer comme une huître, appréhendant la suite de cette conversation. Il finit par croiser à nouveau les prunelles claires de la jolie blonde « Cela fait presque un mois que tu me répètes ça » sur un ton quelque peu irrité.

En sentant les lèvres de la jeune femme se poser dans son cou, il ferma les yeux tout en réprimant un frisson. Elle tentait de l’amadouer à sa manière, comme si ça allait rendre la suite de leur conversation plus facile. En la voyant agir de la sorte, il appréhendait d’ores et déjà les raisons qui allaient lui donner de soudaines envies de meurtre à son égard. La sentence tomba ! Une soirée. Pour fêter sa remise en forme. Il n’eut le temps de répliquer quoi que ce soit, même si son regard désapprobateur parlait pour lui, qu’il rendit le baiser d’Abigail avec tout autant d’envie. Il ne parvenait jamais à résister à cet appel de son corps. Un nouveau baiser, puis son doigt sur ses lèvres afin de le faire taire. Seth détourna le visage tout en soupirant, et finit par lever la tête en direction du plafond « Abby, Abby… » sur un ton désapprobateur, et posa de nouveau son regard sur elle « Je ne le sens pas du tout cette soirée. Je te promets que s’il te demande en mariage ce soir, c’est moi qui le quitte pour toi ! » rétorqua-t-il en la désignant du doigt, et laissa retomber sa main sur l’accoudoir et l’observa un instant « Tu as annoncé la nouvelle à Kim et Tom ? ». Un soupir et posa sa tête contre le dossier du siège de son bureau « Je suis sûr que tu trouves ça grisant d’être partagée entre deux hommes, qui se battent presque pour ton amour » et redressa la tête « Est-ce que…qu’il te touche ? Je veux dire… Enfin est-ce qu’il t’embrasse, te tiens la main… Enfin tu vois. Je ne vais pas te faire un dessin non plus » alors qu’il s’agaça tout seul à cette pensée.


Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Dim 20 Aoû - 20:31

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_oqkrzyQCKF1r6xb6e_500Home sweet home  - Page 35 2c2dd603
crédit: Samounette

Elle savait que Seth allait faire une crise de nerf. Elle le savait en se rendant dans sa chambre. D’ailleurs elle avait annoncé la couleur à peine le dos contre la porte. « -oh ça va tu m’as compris ! Ma réponse a été radicale. » certes, elle aurait pu dire non, tout est finit entre nous. Parfois elle s’auto agaçait à vouloir faire les choses convenablement. « -je sais… » gémit la jeune femme qui était comme enlisée dans tout ça. Elle devait prendre son courage à deux mains. Il n’y avait rien de bénéfique qui allait sortir de tout ça. Sauf qu’elle ne parvenait pas à endosser le rôle de la méchante. De la briseuse de cœur. Elle n’avait jamais largué personne. C’était elle qui se faisait larguée d’ordinaire ! Et elle savait parfaitement que ça faisait mal ! Un mal de chien ! Et Travis ne méritait pas de souffrir… Et pourtant, ce n’était pas avec lui qu’elle voulait être.

Venir sur les genoux de Seth et l’embrasser, c’était une sorte de manipulation. Un truc qu’elle avait trouvé pour éviter qu’il ne s’énerve trop. Elle savait qu’il ne résistait pas… là elle ne voulait pas qu’il s’en prenne à elle. Elle voulait qu’il dise oui pour cette putain de soirée, qu’elle passe vite vite vite et qu’une fois tout le monde parti, elle dise à Travis que c’était stop. Bêtement, elle se disait qu’avec Seth pas loin, elle aurait plus de facilité à prendre son courage à deux mains. Elle se mit à rire. « -il ne pas me demander en mariage ! D’où tu sors des idées pareils ? » elle était loin d’être la petite amie parfaite et clairement pas bonne à marier. De plus, ça faisait trop peu de temps que techniquement elle était avec Travis. « -oui je leur ai dit, ils sont partant. » elle déposa ses lèvres sur les siennes. « -s’te plais vient. Promis je te revaudrais ça… » avec un petit sourire plein de sous-entendu. Comme si c’était une négociation ! Bon, fallait pas se mentir, le sexe était un de ses meilleures atouts pour faire flancher Seth. Elle embrassa le cou de Seth alors qu’il posait la tête sur le dossier. « -tu as finit de dire n’importe quoi ?! » en redressant la tête pour le regarder. C’est bon, elle n’avait plus envie.

D’ailleurs elle quitta les genoux de Seth pour se remettre sur ses pieds, et il posa sa question. Elle pencha la tête sur le côté. « -non. L’excuse c’est que comme il a prit un bon coup au niveau de la mâchoire pendant l’accident, je préfère pas l’embrasser pour pas le faire souffrir. » elle inspira, soupira et ajouta : « -quand à sa main, je l’ai tenu à l’hopital. Maintenant qu’il est rentré chez lui, et que je passe le moins de temps possible avec, je fais tout pour éviter le moindre contact physique. » elle se passa les deux mains dans les cheveux. « -ok ce soir ! Ce soir je lui dis ! » c’était ce soir ! « -un truc du genre : écoute Travis… c’est pas toi, c’est moi. Tu mérites mieux. Je suis désolée mais ça va pas fonctionné. Tchao bye bye bonne continuation. » ok c’était nul. Mais elle n’avait pas l’intention de dire ouvertement qu’elle avait quelqu’un d’autre. Parce qu’elle allait passer pour la salope ! Alors que c’était faux ! Elle était restée dans ce bordel par gentillesse et compassion.    

 
Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Lun 21 Aoû - 10:02

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Home sweet home  - Page 35 085e8a7eabf7e873278cae48e83f7e08d2bacaa6
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


En évoquant la possibilité d’un probable emménagement entre Travis et Abigail, le trentenaire plaisantait. De manière sarcastique, certes, mais ça restait toutefois une plaisanterie. Enfin, jusqu’à ce que la jeune femme lui confirme qu’en effet, il le lui avait demandé de venir vivre avec lui. Une nouvelle qui était bien loin de ravir Seth, mais pas autant que la réponse qu’avait apporté la jolie blonde. Pas le moment. Il prit donc soin, à sa manière, de lui rappeler que ce n’était pas d’actualité, tout simplement. Toute cette situation commençait à l’exaspérer au plus haut point « Autant que ta manière de le quitter ?! » répliqua-t-il avant de pousser un soupir las. Tout cela s’éternisait. Si ça continuait ainsi, dans deux ans, elle serait mariée à Travis pendant qu’il attendait patiemment dans le placard que Monsieur veuille bien se rendre à son travail pour en sortir. Un regard pour Abigail qui savait que cela ne pouvait pas durer. Il ne la quitta plus du regard alors que cette dernière prenait place sur ses genoux pour venir l’embrasser avec une envie certaine. Baiser auquel il répondit sans se faire prier. Quand elle lui fit part de la soirée que ce dernier souhaitait organiser ce soir, en présence de leurs amis et des colocataires d’Abigail, la première idée qui lui vint soudain à l’esprit était qu’il allait la demander en mariage « Il a l’air particulièrement investi dans votre relation, et voilà qu’il invite les gens qui vous sont proches. Désolé si c’est la première idée qui me vient à l’esprit » et il espérait se tromper. Sinon c’est lui qui finirait par intervenir pour faire cesser toute cette mascarade.

Sans grand étonnement, Kim et Tom étaient enthousiastes à l’idée de s’ambiancer pour la soirée, et voulaient sûrement assister au spectacle. La jeune femme devant jouer les petites-amies parfaites pendant qu’il restait prostré dans son coin « Bien évidemment ! » grogna le trentenaire avant qu’elle ne l’embrasse. Il laissa glisser ses mains sous son haut et croisa le regard d’Abigail tout en haussant les sourcils « Tu troques ma présence à ta soirée contre du sexe ? ». Dans d’autres circonstances, ça l’aurait fait sourire. Aujourd’hui, il avait seulement envie que tout cesse, qu’il n’ait Abigail que pour lui seul. Sa tête sur le dossier du siège, il savoura ses baisers dans son cou avant de s’interroger sur si Travis l’embrassait lui aussi lorsqu’ils n’étaient que tous les deux. Apparemment, sa question ne fut pas au goût de la jolie blonde alors qu’elle quitta ses genoux. Sa réaction ne le rassura aucunement en cet instant et se redressa dans son siège tout en la fixant, attendant qu’elle lui réponde. Un soulagement l’accabla en apprenant que ses lèvres lui étaient réservées rien qu’à lui seul « C’est tout ce que je voulais savoir », et rétorqua « Il veut que tu viennes vivre avec lui alors que vous n’avez jamais couché ensemble. Si ça avait été le cas, il t’achetait une maison » constata-t-il alors que Travis semblait éperdu de la jolie blonde.

« Il trouvera difficilement mieux » souffla-t-il en fixant la jeune femme et rétorqua « Tout ce qui m’importe, c’est que ce soir en rentrant, tu ne sois qu’avec moi » et se pencha pour lui saisir la main et l’attira à lui, afin qu’elle reprenne place sur ses genoux « Tu as commencé quelque chose tout à l’heure, j’aimerais que tu poursuives » et l’embrassa avec envie. Mais c’était sans compter sur Kim qui frappa à la porte « Abby est avec toi Seth ? ». L’intéressé grogna de frustration et fini par se lever pour entrouvrir la porte « Elle arrive » « Vous faisiez quoi là-dedans ? » « Si on te demande, tu n’auras qu’à dire que tu ne sais pas » et ouvrit davantage la porte pour qu’elle constate qu’ils ne faisaient que discuter, conviant la jolie blonde à rejoindre son amie à l’extérieur de son antre. Il n’avait donné aucune réponse sur sa présence à la soirée, toutefois, il avait décidé de l’accompagner. Il attendit patiemment dans le salon, vêtu d’un jean, d’un pull à col roulé et d’un blaser. Ses lunettes sur le nez, il lisait le magazine féminin posé sur la table basse, puis se leva à l’arrivée de ses colocataires, et plus particulièrement à la venue d’Abigail.


Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Lun 21 Aoû - 12:58

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_oqkrzyQCKF1r6xb6e_500Home sweet home  - Page 35 2c2dd603
crédit: Samounette

« -non mais n’importe quoi ?! On demande pas quelqu’un en mariage après quelques mois ! Et au vu de l’attention et de la tendresse que je lui témoigne, s’il prends cette décision, c’est qu’il se contente de très peu. » voilà, Seth commençait à l’agacer avec ses idées débiles. Elle voulait seulement qu’il accepte cette soirée, rien de plus. « -j’essai de te convaincre comme je peux, avec les atouts que je possède. » avait répliqué Abby en le voyant presque outrer de voir qu’elle osait faire ce genre de chantage ou promesse. Mais il posa une nouvelle question et Abby en eu assez. Elle se leva, et répondit même si elle trouvait ça un peu tordu que Seth puisse imaginer qu’elle était prête à coucher avec Travis. La situation était merdique d’accord. Mais elle ne perdait pas de vu l’objectif ! Ni celui qu’elle voulait avoir dans son lit. « -ok… » souffla Abby d’un ton presque boudeur. Seth commençait à douter d’elle. La petite blonde détestait ça. « -je ne suis pas convaincu que ça soit la motivation première. » marmonna la jeune femme. Ruth ne cessait de dire à son frère qu’avec Abby chez lui, ça serait plus simple pour lui. La rééducation, et tout le reste. Abby avait été claire sur un point bien précis : elle ne ferait pas la toilette ! Hors de question. Même si ça avait été Seth d’ailleurs ! Cela faisait quelques jours qu’elle avait la désagréable sensation que tout ceci terminerait mal. Raison de plus pour mettre un terme à tout ça ce soir.

Elle ne comprit pas tout de suite les mots de Seth, mais un sourire tendre finit par étirer ses lèvres, avant qu’elle ne baisse les yeux. « -c’est pour ça que je veux que tu viennes. Pas que je t’oublie en étant avec lui, loin de là. Mais avec toi pas loin… je vais y aller tête baissé et lui dire. » c’était un peu compliqué à expliquer. Elle avait seulement besoin que Seth soit là. C’était tout. Un regard pour sa main que Seth venait de saisir, un sourire alors qu’elle lui rendait son baiser en entourant son visage de ses deux mains. La jeune femme posa son front quelque secondes sur celui de Seth en entendant frapper à la porte. Elle se leva, et s’installa sur le lit de Seth, jambes croisées, bien sagement. Elle rejoignit Kim en soufflant un : « -à tout à l’heure » à Seth. Comme si c’était acté qu’il viendrait.

Le soir venu, elle avait enfilé une petite robe noir et une paire de talons. Elle n’avait pas fait plus d’effort que d’ordinaire. En fait, ce n’était pas pour Travis qu’elle avait enfilé cette robe. Mais pour l’homme qu’elle trouva dans le salon. Elle se posa à côté de lui, son épaule contre la sienne. « -alors tu as percé les mystères de la psychologie féminine ? » en donnant un coup de menton vers le magazine. Un sourire tout en mettant ses boucles d’oreilles. « -merci… » souffla la jeune femme. Un merci d’avoir accepté. Merci de venir. Merci de comprendre.

Une fois au bar, elle fit de son mieux pour garder la distance physique avec Travis. Elle changeant plusieurs fois de position ou se leva même, pour éviter qu’il ne posa sa main sur sa cuisse. La conversation était peut-être intéressante, mais elle avait vraiment trop de mal à se concentrer. Finalement, le fait que Seth soit présent, c’était peut-être pire…
 

Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Lun 21 Aoû - 13:56

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250Home sweet home  - Page 35 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Home sweet home  - Page 35 085e8a7eabf7e873278cae48e83f7e08d2bacaa6
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Seth avait la sensation que la jeune femme se montrait quelque naïf en ce qui concernait les intentions de Travis à long terme la concernant. Au bout de quelques mois, il lui avait demandé d’emménager avec lui dans son appartement. Un aveu qu’il parvenait difficilement à accepter, mais Abigail l’avait sûrement comprit alors qu’il rétorqua « Cela ne l’a pas empêché de vouloir vivre avec toi ! ». Le trentenaire commençait à s’impatienter vis-à-vis de la situation, et la soirée à venir était bien loin de parvenir à l’apaiser. Il n’était pas particulièrement enchanté à l’idée de voir un autre homme toucher celle qui était normalement sa petite-amie, sans parler de Tom et Kim qui n’allaient pas prêcher pour sa paroisse. Pourquoi viendrait-il à une telle mascarade ? Abigail parvint à trouver des arguments pertinents pour le pousser à accepter son invitation. Sa présence contre du sexe. « Tu as d’autres atouts, mais soit. Aussi délicieux soient-ils, qu’est-ce qui te fait penser que je vais accepter pour autant ? ». Abigail avait raison. Il ne déclinait jamais ce genre d’invitation à la faire sienne. Toutefois, il savait également qu’il pouvait refuser. Tôt ou tard, elle viendrait jusqu’à sa chambre pour répondre à l’appel de son corps. Cette pensée souleva toutefois des interrogations chez Seth qu’il évoqua à voix haute. Est-ce qu’ils échangeaient des baisers ? Des caresses ? Plus encore ? Sa question fit reculer la jolie blonde qui ne sembla pas apprécier la tournure de la conversation. Néanmoins, il considérait ses interrogations légitimes au vu de la situation. Elle le rassura sur ce point. Il ne la touchait pas. D’aucune manière qui soit. Il ne comprit pas les paroles prononcées par la suite, et lui demanda alors « Que veux-tu dire par là ? ». Il souhaitait qu’elle éclaircisse le fond de sa pensée.

La tension s’était rapidement dissipée alors qu’il lui confia que Travis parviendrait difficilement à trouver mieux que la femme qui se trouvait devant lui. Toutefois, ce n’était pas un argument pertinent à sortir à ce dernier, parce que soir, le trentenaire voulait qu’elle vienne se blottir dans ses bras pour la nuit en étant libérée de sa relation avec le gendre idéal « Comme pour le repas avec tes parents » souffla-t-il en comprenant ce qu’elle tentait de lui dire. S’il était présent, Abigail saurait pourquoi elle devait mettre fin à cette relation fictive avec Travis. Pour lui. L’homme qu’elle avait choisi. Sur ces mots, Seth se pencha pour l’attirer à lui avec pour idée de poursuivre là où ils s’étaient arrêtés préalablement. Il l’embrassa avec envie, avant de fermer les yeux en sentant son front se poser tout contre le sien. Cette proximité sans mot lui fit du bien. Enfin, jusqu’à ce que Kim ne vienne les interrompre. Un dernier regard pour la jolie blonde qui savait d’ores et déjà qu’il serait présent ce soir.

En effet, il s’était vêtu en considération et attendait patiemment sur le canapé, un magazine féminin entre les mains, lorsque la jolie blonde vint prendre place à ses côtés « La seule que je veux percer, c’est la tienne » souffla-t-il avant de poser son regard sur la tenue de la jeune femme « Tu es magnifique » tout en glissant discrètement sa main dans son dos. Vivement que cette histoire soit derrière eux et qu’ils puissent être enfin libre de leurs faits et gestes. Il déposa un baiser sur sa tempe en entendant son remerciement, et se rendirent au bar où Travis et quelques amis à ce dernier se trouvaient. Assis aux côtés de Thomas et de Kim, le trentenaire s’était fait violence à plusieurs reprises pour rester silencieux et ne pas intervenir. Toutefois, il remarqua à quel point c’était douloureux de la voir à ses côtés. Il remarquait cette main que Travis tentait de poser, en vain, sur sa cuisse. Elle était mal à l’aise, et sa présence n’y était sûrement pas innocente. Puis Kim demanda « Comment vous vous êtes rencontrés tous les deux ? ». Tom resta silencieux. Il avait compris que son ami tenait à la femme devant eux, et qu’ils ne pourraient rien faire pour changer cela. Cela n’empêcha pas Seth de fusiller du regard l’asiatique alors qu’il sentait sa jambe remuer sous l’agacement. Il avala cul sec le fond de son verre de scotch, puis se dirigea vers le bar, avec une envie irrépressible de prendre ses jambes à son cou et de quitter avant de faire le moindre commentaire désobligeant. Finalement, en revenant à la table, il entendit l’un des amis de Travis leur demander comment ils s’étaient rencontrés. Ce fut Kim qui se prêta au jeu en première « Quand elle s’est portée candidate pour rejoindre la colocation. Coup de cœur pour elle » et forma un cœur avec ses doigts qui fit lever les yeux au ciel du trentenaire, quant à Tom, il précisa « Je suis arrivé après. Je suis un ami de Seth, et j’ai rejoint la colocation après le départ de Chris ». Les regard se posèrent sur Seth qui répliqua un « Je suis son colocataire » tout en échangeant un regard avec la jolie blonde.  



Contenu sponsorisé
Home sweet home
Page 35 sur 36
Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36  Suivant
Sujets similaires
-
» Welcome back home
» Home is wherever the heart is
» (m/f) Home For All (Recherche de persos)
» Could I ever call this place "home"? | ft. Arthécate
» Sweet mistake - Morgan&Kelly - HOT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Archives :: Archives :: Univers réel-
Sauter vers: