Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 1:17 par Opale Or

» Je servirai leur volonté | FoxDream
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 EmptyHier à 22:38 par FoxDream

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 EmptyHier à 21:32 par Clionestra

» {+18} Chance ou damnation ?
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 EmptyHier à 21:17 par Jambreaker

» (padmachou) Amitiés et confidences
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 EmptyHier à 16:33 par Maître des Univers

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 EmptyHier à 13:17 par Manhattan Redlish

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 EmptyHier à 13:03 par Lexis

» Bad feeling
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 EmptyHier à 9:18 par Lojzo

» hope it gives you hell
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 EmptyHier à 9:07 par Lojzo

Le deal à ne pas rater :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four Emperors : où ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa)

Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 21 Juin - 18:03

Neji
Huyga

J'ai 21 ans et je vis à Konoha, dans le village caché de la feuille. Dans la vie, je suis ninja et je m'en sors bien puisque je suis un génie. Sinon, grâce à mes œillères, je suis célibataire alors que j'ai peut-être ou peut-être pas une femme incroyable qui tiens à moi.

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 Fe2000959d2e655f821fa2bfb4d1fa714296d7f6
Il attend, Neji… parce qu’il sait qu’il est en tort. Il sait qu’il ne doit pas … parler. Il reste silencieux. Il la regarde avec intensité. Il l’écoute. Il sait qu’elle panique. Lui aussi. Son cœur bat la chamade et il ne sait pas comment faire … Il ne sait pas comment l’apaiser pour lui parler. Il se concentre simplement sur ses cheveux. Il avait envie de l’approcher, il se tient. Il s’est relevé, droit. Il ne bouge pas. Il reste le plus silencieux possible. Le plus calme aussi. La jeune femme semblait sur le point de tomber dans les pommes… Ou simplement de disparaître dans un « pouf » de fumée.

Il y avait un quelque chose à faire pour qu’elle respire non ? Il se recule d’un pas après avoir repris son téléphone. Il le met à côté de son instrument de musique. Il l’observe. Il a envie de l’embrasser, là, tout de suite. C’était si étrange de voir Tenten, SA Tenten, différemment maintenant. En une nuit. Non. Il la voit depuis toujours et c’est qu’il réalise que maintenant. Il reste avec son pas de recule pour lui donner le temps.

- Je ne savais pas non plus, chuchota-t-il simplement pour exprimer le fait qu’il ignorait aussi que la jeune femme était Tenten.

Sinon, il n’aurait pas dit tout ce qu’il a dit. Il aurait été plus froid. Eloigné. Il aurait ignoré les messages de la jeune femme… Il ne lui aurait pas demandé s’il l’excite. Héhé. Malgré lui, il sentit son âme sourire. Ouais… il avait clairement demandé à Tenten si elle se sentait excité, en connaissant le double message qu’il pourrait y avoir dans ce message. Parce qu’il se sentait à l’aise. Il se sentait à l’aise avec cette femme, sur son téléphone. Il avait l’impression de se sentir bien, heureux. La jeune femme était tellement liée à lui que même à travers le téléphone, il pouvait la sentir et se sentir à l’aise. Rester auprès d’elle, c’était apaisant.

- Je voulais apprendre à parler plus ouvertement. Je me disais que de ne pas être « moi » ça serait plus simple. Tomber sur toi, ça n’était pas prévue.

Tomber amoureux de toi, ça n’était pas prévu. Il ne savait pas pourquoi, il avait eu envie d’être auprès de BoomB* ! Il avait même sorti ce putain d’instrument qu’il ne supportait plus normalement. Mais là, il l’avait prit. Il lui avait fait de la musique. Trois fois. Il avait montré qu’il n’était pas le génie qu’il pouvait dire. Il n’était pas super doué… Il montre l’instrument.

- Brindille. C’est le surnom que ma mère me donnait. Avant qu’elle ne meure, c’est elle qui jouait de cet instrument. Les quelques morceaux que je connais, c’est que je me souviens de ma mère en train de les jouer.

Ouais. Il était peut-être un génie même pour ça en faite … mais il n’avait pas besoin de le dire à Tenten. Elle savait. Elle connaissait ses capacités. Il réfléchit encore et tendit la main.

- On peut s’assoir et parler, s’il te plait ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2255
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Mer 21 Juin - 19:16

Tenten Ogawa
J'ai 19 ans et je vis à Konoha, au pays du feu. Dans la vie, je suis chunin dans l'équipe Gaï et maitre d'armes et je m'en sors comme je peux, c'est pas la folie, folie.



"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 Neji-ten-ten
“Oui, je comprends. C’est une bonne idée. Mais je… enfin je crois que tu étais plus “toi” sur l’application que tous les jours … quand tu nous parles pas ? Non ?”

Elle parle vraiment bas. Et ça la fait sourire un tout petit peu. Parce qu'elle avait choisi de crier. Mais là, elle chuchote. Comme si elle avait peur que faire trop de bruit le fasse fuir. Ou la réveille d’un étrange rêve où les deux hommes qui font accélérer son pouls sont bien la même personne. Mais ce n’est pas un rêve. Il confirme, en expliquant le pseudo qu’il a choisi sur l’application. Quand le mot “mère” franchit les lèvres de Neji, la jeune femme relève son regard vers lui. Jamais il n’avait dit les mots “ma mère”. Pas devant eux en tout cas. Il n’avait jamais parlé de sa mère, ni à Lee, ni à elle? Alors elle ne veut surtout pas qu’il ne se sente pas écouter alors qu’il s’ouvre un peu à elle.

“Oh d’accord … je trouvais ça étrange comme pseudo. Mais je comprends. C’est mignon.”

Elle esquisse un mouvement pour attraper la main de Neji, dans un geste de réconfort, mais dévie le mouvement de sa main, vers son propre visage et remet une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle ne sait pas bien encore comment il a pris les sentiments qu’elle a pour lui, alors … elle préfère éviter de la toucher. Mais quelques secondes après, c’est lui qui tente une main vers elle. Alors cette fois elle la prend, tout doucement. Elle sent ses nerfs réagir avec violence en déployant des frissons fébriles dans tous ses muscles. D’habitude, quand elle lui tient la main, c’est pour s’entraider, sur le terrain, à grimper sur un truc, ou à se relever. Alors ça ne lui fait pas ça. Ou pas trop. Mais là, c’est pas pareil.

“Euh. Oui, oui, on peut.”

Elle rougit doucement et regarde autour d’elle. Il n’y a pas franchement de quoi s’assoir à deux dans sa chambre. Enfin quand elle invite une copine, ou que Lee vient squatter, ils s’installent sur le lit. Mais là … Ce serait bizarre. Alors elle lâche Neji pour attraper deux coussins, les coller par terre devant le pied du lit contre lequel elle s’adosse. Et elle invite Neji à faire la même chose. Évite de le regarder quand il s'assoit, sans vraiment raison, mais elle a du mal à le regarder. Ten a la trouille de ce qu'elle pourrait lire dans ses grands yeux blancs. Alors maintenant elle regarde ses mains. Elle a toujours aimé les mains de Neji. Ses longs doigts fins et blancs, et leurs mouvements quand il se bat. Les siens à elle sont pleins de corne et un peu rugueux. C'est le pris à payer à manier des armes et à jouer avec des instruments à cordes.

"Je suis désolée que tu l'aies appris comme ça. Que je… enfin. Tu sais. Ça va être un peu bizarre maintenant je suppose. Mais je te demande rien, hein. Je vais me débrouiller …"

Enfin ouais. Ça aussi il le sait. Elle lui a dit pourquoi elle était sur l'application. Pour l'oublier avec un autre. Ew.
Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 21 Juin - 20:25

Neji
Huyga

J'ai 21 ans et je vis à Konoha, dans le village caché de la feuille. Dans la vie, je suis ninja et je m'en sors bien puisque je suis un génie. Sinon, grâce à mes œillères, je suis célibataire alors que j'ai peut-être ou peut-être pas une femme incroyable qui tiens à moi.

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 Fe2000959d2e655f821fa2bfb4d1fa714296d7f6
- Je n’avais pas envie de vous déranger alors que … Sur cette application, je me suis dis que les gens voulaient parler. Je ne cherchais pas réellement l’amour mais dès personne avec qui discuter. Sans être … Moi.

Il l’entend sans soucis. Il n’a pas besoin de tendre l’oreille. Il l’entend. De toute façon, il est totalement focalisé sur elle. Il n’écoute qu’elle. Il ne voit qu’elle. Elle pourrait parler bien plus bas qu’il continuerait de pouvoir définir les mots. Entendre le timbre de sa voix. Il était meilleur observateur qu’à l’écoute …. Mais il était surtout bon pour rester focaliser sur un point jusqu’à voir le moindre changement sur ce point. Et là, Tenten était la seule femme qu’il regardait.

- Le but, c’était qu’on ne puisse me reconnaître, mais tu m’as reconnu.

Il se place à côté d’elle, sur le petit coin qu’elle avait fait pour eux. Il s’assoit et il la regarde en coin. Il avait toujours sa main dans la sienne. Il observe un instant ce qu’elle regarde. Il aimait bien les mains de Tenten. Plus forte et assuré que pour la plupart des femmes. Elle ne tremblait jamais. Elle. Elle était toujours sûre d’elle. Elle manipulait ses armes avec maitrise. Il pense, sérieusement, qu’elle était une des meilleurs en terme de manipulation d’armes. Il l’écoute, tourne la tête vers elle, se demande ce qu’il doit faire. Alors il fait une pression sur sa main qu’il a gardée.

- Moi, je ne le suis pas. Désolé. Je ne le suis pas. Puisque tu ne comptais rien me dire. Je ne suis donc pas désolé, avec douceur, il se rapprocha pour donner un coup d’épaule sur la jeune femme.

Il ne savait pas quoi dire de plus. Il savait que c’était important. Que normalement, on devait avoué son amour avec plus de mots. On ne devait pas l’avouer en disant ne pas vouloir de lui… à une autre personne sur internet. Il réfléchit à quoi dire.

- Je n’ai jamais remarqué que tu étais amoureuse de moi. Je veux dire …. Si je n’avais pas été Brindille, je ne l’aurais jamais imaginé. Je ne vois pas pourquoi tu m’aimerais, qu’est-ce que tu vois en moi ?

Il finit la phrase, mais avant il réalisa quelque chose et se releva d’un coup. Comme si un ressort venait de craquer en lui. Il ne se leva pas, il se releva, se tourna franchement vers Tenten.

- Tu es loin d’être un garçon manqué, tu as une délicatesse, tu sais comment changer, bouger, respirer, et j’aime ta voix. Tu es clairement au-dessus du lot.

Et sa main toujours dans la sienne se serra un peu plus avant qu’il ne se rassoit comme il faut, pour regarder le mur. Ouais. C’était un peu gênant. Mais ça ne le dérange pas.

- Tu sais que je n’ai jamais été en couple ? Je ne serais même pas quoi faire. Et tu devras supporter ma famille, ce qui est un châtiment en soi.  


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2255
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Mer 21 Juin - 21:09

Tenten Ogawa
J'ai 19 ans et je vis à Konoha, au pays du feu. Dans la vie, je suis chunin dans l'équipe Gaï et maitre d'armes et je m'en sors comme je peux, c'est pas la folie, folie.



"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 Neji-ten-ten
Elle comprend. Elle comprend parfaitement la démarche de Neji sur cette application. Même s'il n'avait pas le rang d'Hinata dans le clan, tout le monde savait qui il était à Konoha. Sa réputation était naturellement reliée à celle des Hyuga. Alors bien sûr, ça aurait été difficile pour lui de se lier à d'autres personnes, à s'ouvrir et à se comporter autrement, avec des gens qui ne peuvent ignorer l'image qu'il le suit. Le "moi" dont il parle. Mais qui n'est pas lui.

Tenten sourit doucement et lui lance un regard en biais, quand le jeune homme lui donne un petit coup d'épaule. Et puis elle le lui rend.

"Y a un type sur une appli qui commençait à me faire doucement changer d'avis …"

Qu'elle grommelle. Se rendre compte qu'elle n'arrivait pas préférer Brindille sans avoir l'impression de trahir Neji … lui avait fait reconsidérer cette possibilité. Mais bon. La question ne se posait plus.

Maintenant, Tenten devait lui dire qu'elle ne lui avait rien montrer et que c'était assez normal qu'il n'ait rien vu. Et lui expliquer pourquoi elle l'aime bien aussi ?? Oh. Gênant. Mais Neji ne lui en laisse pas le temps, venant brusquement lui faire face.et de la faire passer au rouge écarlate. "Clairement au dessus du lot". Oh mon dieu

"Euh. Je. Merci."

Elle retient un rire gêné. Et lui rend ma pression sur sa main. Comme un remerciement. Bizarrement dans sa tête, les compliments de Neji prennent un air amical, et rassurant, et c'est tout. Voilà. Ouais. Elle n'arrive pas à y croire. Jusqu'à ce qu'il ne lui parle de son absence d'expérience amoureuse (elle sait), et qu'elle devra supporter sa famille. Hein ? Elle sursaute. Bascule sur ses genoux et se tourne entièrement vers Neji. Battant l'air de sa main libre sous le … la … l'excitation. Pas ce genre là non.

"Attends. Attends tu. Quoi ?"

Elle est longue à la détente, Tenten. Peut-être pas parce qu'elle n'est pas très maligne cette fois. Mais parce qu'une partie d'elle n'arrive pas à croire qu'il lui dit pourtant. Pas assez clairement pour qu'elle l'admettre pour autant. Même s'il a toujours sa main dans la sienne. Alors elle a besoin de poser la question. Pour que ce soit clair.

"Neji, … tu … enfin on. Eh je sais pas comment demander ça, mais. Tu es en train de dire que … il a. 'fin nous ? Ça pourrait être possible ?"

Elle rougit, encore, mais se force à relever les yeux vers ceux du jeune homme cette fois. A bien le voir. Et à ce qu'il la voit bien. Parce que là maintenant. Dans son pyjama constitué d'un short gris de jogging et d'un t-shirt un peu trop grand avec des personnages de jeu vidéo dessus. Avec ses cheveux encore humide de sa douche, et pas vraiment démêlés. Avec ses joues rouges et ses mains calleuses. Elle est plus elle qu'elle ne l'est d'habitude devant lui. Avec ses chignons et sa tenue de ninja.

"J'ai pas …  à t'oublier avec un type que se fait appeler bambou ? Ou séquoia ? Sur cette appli ?"

Elle plaisante bien vite après avoir posé sa question. Pour tenter une diversion foireuse. Avant d'hausser les épaules doucement et de faire glisser le bout de ses doigts dans la paume de la main de Neji.

"Moi non plus. J'ai pas eu de copain puisque … fin. Toi. Et ta famille, ça devrait aller. Y a pire."
Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 21 Juin - 22:02

Neji
Huyga

J'ai 21 ans et je vis à Konoha, dans le village caché de la feuille. Dans la vie, je suis ninja et je m'en sors bien puisque je suis un génie. Sinon, grâce à mes œillères, je suis célibataire alors que j'ai peut-être ou peut-être pas une femme incroyable qui tiens à moi.

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 Fe2000959d2e655f821fa2bfb4d1fa714296d7f6
- De rien, fit-il en haussant les épaules.

Il n’était clairement pas le genre à faire des mots pour rien. Il disait simplement la vérité. Il ne disait pas les choses « juste pour faire plaisir ». Il ne disait rien pour faire plaisir. Jamais. Il ne voyait pas l’intérêt de dire quelque chose pour ça… non. Il ne disait pas ça pour avoir de la gratitude. Il disait cela parce qu’il fallait le dire. Il se surprend ensuite de l’excitation (ce mot va les suivre) de la jeune femme. Il ne comprend pas tout de suite. Il se demande ce qu’il se passe dans sa tête. Il la regarde et comprends enfin. Ouais. Lui et la subtilité, on peut en parler. Il réfléchit, est-ce qu’il peut y avoir un « on » ? Oui. Il peut y avoir un « on » mais … Est-ce qu’il pouvait le dire aussi simplement ? Il la regarde droit dans les yeux. Il ne bouge pas. Il a envie de sourire un peu plus quand elle lui parle de Bambou et Séquoia. C’est mignon, en plus de tout ça. Alors … il se demande comment répondre. Et décide de pas répondre.

Il s’approche, il met sa main sur sa joue, la fait glisser jusqu’à sa nuque pour la rapprocher de lui, et il embrasse ses lèvres qui l’appelle depuis si longtemps. Il fait ça, à peine une caresse contre ses lèvres, à peine une plume qui passe sur ses lèvres.

- Il y a toujours eu un « on ». Toi et moi. Je comptais désinstaller l’application. Après avoir trouver un moyen de savoir qui était les deux autres personnes qui m’ont poussé à réaliser ce que je ressentais.

Ouais. Le mec, il vient de l’embrasser, mais il s’était rassis à côté d’elle et il parle d’autre chose. Son cœur bat la chamade mais rien ne se remarque sur son visage, ou sur ses mains. Il ne tremble pas. Il ne bouge pas. Il ne sursaute pas. Son cœur bat simplement plus fort. Elle peut le sentir avec ses doigts. Mais elle ne pourrait pas le voir autrement. Il observe l’instrument rapidement.

- Ma mère, elle aimait le son que ça faisait. Elle aurait voulu que j’apprenne la musique, que je sois plus doux. Il faut être souple parmi la famille, être plus précis, la musique devrait aider, mais j’ai arrêté d’écouter le son de la musique. Sauf quand tu en fais. C’est bizarre, tu crois ?

Il essaie de parler plus. Pas parce qu’il se force, mais parce que tout le monde lui avait dit qu’il devait s’exprimer … et c’était le moment de s’exprimer non ? De dire ce qu’il se passe dans sa tête. Et ça, même s’il est en train de faire ça sans comprendre ce qu’il devait dire. Il avait toujours son visage immobile, ses yeux froids, puisque blancs, il ne semblait pas être en train d’avouer quoi que ce soit. Juste … il ne savait pas comment faire.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2255
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Mer 21 Juin - 22:57

Tenten Ogawa
J'ai 19 ans et je vis à Konoha, au pays du feu. Dans la vie, je suis chunin dans l'équipe Gaï et maitre d'armes et je m'en sors comme je peux, c'est pas la folie, folie.



"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 Neji-ten-ten
Elle attend sa réponse, Tenten. Une main toujours abandonnée à celle de Neji, parce que c’est le seul lien qu’ils ont, pour l’instant, là tout de suite.  Elle attend et elle a l’impression d’attendre vachement longtemps. Non ? Elle sait pas. Et puis, hop. Hop. C’est tellement furtif sur ses lèvres, que ses sa main de Neji dans sa nuque qui laisse la plus forte empreinte. Elle doit se repasser ce qu’elle a vu, le visage du jeune homme s’approchant du sien, pour bien être sûr qu’il l’a embrassée. Si. Il l'a embrassée. Ten garde quand même une drôle de sensation de chatouilli sur les lèvres. Elle reste un instant immobile, les lèvres entrouvertes, à le regarder … se remettre à parler. Il parle de eux, un tout petit peu, de l’application, de sa mère, de la musique et d’entrainement. Plein de choses qu’elle a toujours voulu qu’il lui dise mais. Mais. PAS MAINTENANT !

“T’ES UN IDIOT !!”
Qu’elle braille soudain. Attrapant un oreiller pour le cogner avec. Plusieurs fois.
“Mais c’est pas possible !! C’est maintenant que tu te mets à me raconter des trucs !! C’est pas possible !! Tu peux pas faire ça ! et puis te mettre à te raconter ta vie ! Nan mais enfin ! j’te jure ! Je t’écoute quand tu veux ! Pas là. Pas après ! Espèce d’idiot !”

Tentent continue de le “frapper” avec son oreiller le temps qu’elle parle. Même si ça ressemble plus à une bataille de polochons, qu’à une véritable agression. Criant et se marrant en même temps. De plus en plus fort, et puis elle s'effondre sur le côté. Hurlant presque de rire. Tellement de soulagement qui font lâcher ses nerfs les uns après les autres. Elle rit presque à ne plus pouvoir en respirer, lâchant un ”au secour” au milieu de ses rires. Et puis sa frappe à la porte, et celle-ci s’ouvre sur la mère de Tenten.

“Ça va ma chérie tu vas b- Oh! Bonsoir Neji. Je ne savais pas que tu étais là. Ni que tu avais un tel sens de l’humour ….”

Elle lance un regard en biais à sa fille qui se redresse du parquet en lui tirant la langue. La mère de Tenten est l’une des rares personnes à ne pas utiliser de suffixe honorifique quand elle parle de Neji, ou à Neji. Bien que les occasions soient rares. Parce que Tenten l’a exigé de sa part, et de la part de son père aussi. De s'adresser à son coéquipier normalement. Comme ils le font avec Lee. De ne pas faire peser sur le Hyuga ce nom de famille et tout ce qu’il va avec quand il est avec eux. La femme sourit à Neji et continue :

“Est-ce que tu veux rester pour dîner ? Est-ce que tu veux rester pour toujours ?
_ MAMAN !!!”

Tenten attrape un coussin qui traîne et le lance en direction de sa mère qui le rattrape avec la force de l’habitude.

“C’est une blague.” justifie la jeune femme à son euh …. coéquipier, encore juste, pour l’instant, non ? AAAHH “C’est dans Mulan. A la fin du film. Quand elle propose à Shang de rester manger. Bref. Elle l’a fait tout le temps. Même à Lee à chaque fois qu’il est à la maison.”

Elle explique à Neji, pour ne pas qu’il prenne peur. Ou qu’il soit aussi gêné qu’elle qui fait de son mieux pour ne pas rougir et se faire griller par sa mère qui attend la réponse.
Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 21 Juin - 23:19

Neji
Huyga

J'ai 21 ans et je vis à Konoha, dans le village caché de la feuille. Dans la vie, je suis ninja et je m'en sors bien puisque je suis un génie. Sinon, grâce à mes œillères, je suis célibataire alors que j'ai peut-être ou peut-être pas une femme incroyable qui tiens à moi.

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 Fe2000959d2e655f821fa2bfb4d1fa714296d7f6
Il se fait frapper, Neji. Et il comprend pas pourquoi. Il se fait taper et se retrouve à la regarder, comme un idiot, en effet. Il se demande ce qu’il a fait de mal. Il ne comprend pas. Il fallait parler, non ? C’était ce que même elle lui avait dit. Il papillonne des yeux. Euh… Quoi ? Il croit qu’il n’aurait pas du l’embrasser. Ou ne pas parler après un baiser. Il n’est pas sûr. Il n’aime pas ne pas être sûr. Il voudrait pouvoir avoir la bonne réponse. Il faudrait qu’il lui demande, mais il ne dit rien. C’était compliqué, non ? Il attendit que Tenten se calme.

Ce qui n’arrive pas tout de suite. Alors il la laisse rire à s’en faire mal. Il la regarde simplement écrouler de rire. Il ne comprend vraiment pas … mais il préfère la voir en train de rire ainsi que de pleurer comment quand il était arrivé. Il préférait la voir se foutre de lui que de pleurer à cause de lui. Quand on toque à la porte, il se retourne et fait un geste de la main à la mère de la jeune femme. Sans sourire, sans donner l’impression qu’il n’était pas à sa place. Il pouvait même faire comprendre avec son visage calme et serein qu’il n’avait été en rien responsable de l’hilarité de la jeune femme. Rien du tout. Il était totalement innocent. Il croit. Ce qui s’était passé dans la tête de Tenten était clairement hors de compréhension pour lui.

Il écoute aussi l’interaction entre les deux. Il n’avait jamais vu Mulan. Il ne savait pas du tout ce que ça pouvait raconter. Fin si. Une histoire d’une femme chinoise qui va à la guerre… mais comme ça n’avait aucun rapport avec les ninjas, il ne s’était jamais intéressé. Il réfléchit à la question.

- Pour toujours serai un peu radical et je doute que quiconque l’accepte à la maison. Mais si vous m’acceptez à votre table, cela serait avec plaisir Madame Ogawa.

Bien qu’il fut assit, il se penchant en une révérence délicate. Il avait du respect pour peu de monde. Il n’avait pas de héros. Il n’avait pas de personne qu’il veut devenir, ou atteindre. Neji savait être au-dessus d’un grand nombre de ninja. Il l’acceptait. Si avant, il considérait les plus faibles comme des déchets, ce n’était plus le cas. Il avait appris à voir la force de sa cousine. Hinata excelle en la protection des autres, elle met pas sa vie pour blesser, même un monstre, elle protège les autres. Lee, aussi, qui même s’il ne peut pas le battre en taijutsu était un adverse admirable qui pouvait battre bon nombre de personne. Ainsi, il avait dû respect pour personne. Mais il savait apprécier les gens. La famille Ogawa avait été la première famille à l’appeler Neji. Au début, il l’avait vu comme de l’irrespect, comme la preuve qu’il ne pouvait être un hyuga. Et cela, jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il appréciait d’être que Neji ici. D’être juste le coéquipier de Tenten. Il regarde ensuite la mère, puis la fille. Et se lève doucement.

- Je vais aller chercher le dessert. Je me souviens que vous aimez le *insérer dessert aimer par la famille Ogawa ici*.

Preuve s’il en faut qu’il écoute Tenten quand elle parle. Il se souvient de chaque mot, chaque parole de la jeune femme. Il se souvient de chacun de ses soupirs ou de ses sourires. De ses conseils aussi. Il se souvient de toutes les choses qui font que Tenten était le pilier de son existence sans même le savoir en réalité. Elle et Lee. Lee comme un espèce de meilleur ami.

- Ai-je le droit d’emmener Tenten avec moi, Madame Ogawa ?

Bon. Si la proposition de manger avec eux était une blague complète, elle sera passée à la trappe par Neji qui avait pris la proposition au sérieux … et puis … il n’avait pas réellement envie de manger dans sa maison. Depuis le départ de sa cousine pour Suna, le père de cette dernière oscillait entre la fausse arrogance contre sa fille et la pure inquiétude. Neji était une des rares personnes à avoir remarqué que le grand Hiashi Huyaga s’inquiétait pour sa fille. Sincèrement. Et qu’il ne voulait pas sa mort. Il tend la main à Tenten.

- Si tu le veux aussi, sinon tu peux attendre que je revienne.

Pour lui, c’était pareil. Et peut-être que Tenten préfère ça … au fond. Rester pour souffler un peu de sa présence. Peut-être qu’elle ne le voulait même pas à table. Elle savait que Lee mangeait parfois chez elle … mais lui non. Parce qu’il n’avait jamais accepté, elle avait arrêté de proposer… logique.

(HRP – Si tu veux qu’il parte pour le dessert et revienne par la fenêtre ensuite, n’hésite pas à le dire niark niark)


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2255
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Sam 24 Juin - 22:58

Tenten Ogawa
J'ai 19 ans et je vis à Konoha, au pays du feu. Dans la vie, je suis chunin dans l'équipe Gaï et maitre d'armes et je m'en sors comme je peux, c'est pas la folie, folie.



"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 Neji-ten-ten
C’est ça. C’est exactement pour ce genre de petite chose que Tenten est tombée, petit à petit, amoureuse de son coéquipier. Ce mouvement dont elle ne perd pas une miette. L’inclinaison délicate qu’il a envers sa mère. La grâce dans son geste. Le mouvement de ses longs cheveux bruns qui essayent d’échapper à leur lien. Elle a toujours eu terriblement envie de retirer ce lien. De libérer complètement ses longs cheveux. De plonger les mains dedans. Et de …

Elle se laisse happer dans la contemplation du jeune homme qui répond à sa mère. Elle se dit vaguement, quelque part dans sa petite tête de nunuche éperdument amoureuse du garçon en face d’elle, qu’en plus de toutes les qualités qu’elle, elle lui trouve … il a aussi le profil du gendre idéal quand même. Ten rougit doucement en croisant le regard de sa mère qui semble être du même avis. Mère et fille se connaissent par cœur et se comprennent d’un simple regard. Alors elle sait que sa mère sait. Et détourne les yeux vers la fenêtre en l’écoutant répondre à Neji.

“C’est très gentil à toi Neji. Bien sûr que tu peux l’emmener. Mais pas dans cette tenue sinon elle va passer pour une souillon.”

Ten tourne à nouveau la tête vers sa mère et lui tire la langue avant de se relever. Sachant bien qu'elle n’a pas complètement tort.

“Je viens, je viens. Mais c’est clair que si je sors comme ça … on va croire que t’es en train de faire du bénévolat avec la clodo du quoi.”

Madame Ogawa secoue énergiquement la tête juste pour narguer sa fille avant de s'éclipser en remerciant une nouvelle fois Neji. Tenten, elle, va fouiller dans ses affaires pour trouver un kimono court, son préféré, pour l'enfiler par dessus son pyjama et le dissimuler en dessous, ni vu ni connu. Elle remarque, consciemment, son inconscient l'avait déjà remarqué, que c'est son préféré parce qu'il est rouge et que c'est sa couleur préférée. Orné de grues blanches. Qui lui ont toujours fait pensé à Neji. Le blanc, la délicatesse, la grâce.

"Trentes secondes je me fais une natte et on peut y aller."

Tenten dissimule son trouble comme elle peut, principalement en évitant le regard de Neji. Mais ça lui fait bizarre d'être dans sa chambre, de s'habiller, de se coiffer, alors qu'il est là. Elle ramène ses cheveux sur son épaule gauche et les tresse de côté, en prenant toujours soin d'éviter les grands yeux blancs de Neji dans le miroir. Ok c'est bon. Elle inspire. Tout va bien.

"On peut y aller !"

Voilà. Sortons vite. Elle s'est mise la pression toute seule comme une idiote, Ten. A se gêner de s'habiller et se coiffer devant le jeune homme. Elle est bien contente de se retrouver dans la rue. A l'aire libre. Respirer de l'aaiiiiiiiirr. Tenten marche les doigts croisés dans son dos, le nez en l'air. C'est compliqué. Compliquééé dans sa tête. Et dans son cœur. Elle a l'habitude de l'un. Mais Pas des deux en même temps. Quand elle craque pour Neji un peu trop fort, de temps en temps, il y a son cerveau pour rattraper le coup, et la temporiser. Mais là… et bien y a plus de de cerveau pour temporiser. Neji l'a cramé avec son … baiser ? Elle ne sait même pas si elle peut appeler ça un baiser.

"Désolée."

Qu'elle dit soudain. Le menton en l'air et les yeux levés vers les nuages.

"Pour les coups d'oreillers et … les "idiots", tu es pas un idiot. Et le fou rire … C'est juste. Ça fait longtemps que j'ai envie que de te … euh. Embrasser ? Et ça fait encore plus longtemps que j'ai envie que tu me parles. De toi. De tout. Et. Enfin les deux en même temps. Mon cerveau a cramé."

Ouais. C'était un plutôt bon résumé.

"Enfin. Ce. C'était un baiser hein ? J'ai pas rêvé ?"

Plus elle y pense. Moins elle est sûre. C'était si fugace. Si irréaliste.
Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 25 Juin - 0:29

Neji
Huyga

J'ai 21 ans et je vis à Konoha, dans le village caché de la feuille. Dans la vie, je suis ninja et je m'en sors bien puisque je suis un génie. Sinon, grâce à mes œillères, je suis célibataire alors que j'ai peut-être ou peut-être pas une femme incroyable qui tiens à moi.

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 Fe2000959d2e655f821fa2bfb4d1fa714296d7f6
Neji la regarde et ne bouge plus. Il la regarde simplement, suis ses mouvements des yeux. Il ne dit rien. Que pourrait-il dire maintenant ? Qu’il n’avait pas trop remarqué sa tenue ? Cela c’était un mensonge totalement éhonté. Il avait bien remarqué le peu de tissu qui la couvrait… Qu’il lui était impossible de l’imaginer comme autre chose que Tenten. Clairement, une femme qu’il compare, en bien, à Tenten, c’était déjà être au-dessus. S’il disait à une fille qu’elle était « un dixième aussi intéressante que Tenten », c’est qu’elle était intéressante. Il ne le disait jamais. Personne n’arrivait pas à la cheville de Tenten. Alors il la regarde s’habiller sans honte après le départ de sa mère. Il la regarde nouer ses cheveux. Il était à deux doigts de lui proposer de le faire.

Il ne le fait pas.

Mais il y pensa. Il se demande s’il peut proposer de lui défaire. Il avait envie de toucher ses doigts. Il n’avait pas entendu quelque chose comme quoi il avait de beaux cheveux ? Il ne trouvait pas ses cheveux particulièrement intéressants. Ceux de Tenten étaient marron, avec un reflet si mignon. Il avait envie de toucher ce reflet. Il avait tellement envie qu’il fut obliger de mettre ses mains le long de son corps. Mais il ne détachait pas ses yeux d’elle. Jamais il ne pourrait arrêter de la regarder, maintenant qu’il avait commencé. Jamais. Il se demandait comment il faisait avant. Il sort avec elle et continue de la regarder, simplement en silence. Il se stoppe quand elle se stoppe. Il écoute. Il penche la tête et s’approche d’elle pour venir à son niveau.

- Tu veux qu’on recommence ? proposa-t-il aussi simplement que ça alors qu’il se mit devant elle.

Elle était un peu plus petite que lui. Il aimait cette taille. Il aimait tout en elle. Ou pas aimer. Il ne savait pas. Il ne savait pas comment le dire. Il trouvait tout fascinant, même ses lèvres. Ses lèvres étaient si délicates. Il avait envie de dire quelque chose de plus, mais il avait l’impression de ne pas pouvoir. Il sourit.

- Je parle du baiser. Tu veux qu’on recommence ? Pour être sûr. Moi je sais que tu n’as pas rêvé, mais tu peux être sûr alors. Qu’en penses-tu ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2255
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Dim 25 Juin - 1:12

Tenten Ogawa
J'ai 19 ans et je vis à Konoha, au pays du feu. Dans la vie, je suis chunin dans l'équipe Gaï et maitre d'armes et je m'en sors comme je peux, c'est pas la folie, folie.



"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 2 Neji-ten-ten
Il lui sourit.  Et c'est autant ça que ce qu'il lui dit ensuite … qui fait que Tenten hoche lentement la tête. Oui. Elle veut recommencer. Encore une fois, et une autre. Et encore une autre. Elle se déprimerait toute seule à penser comme ça si elle n'était pas aussi hypnotisée par les lèvres et la proposition de Neji. État qui devrait aussi l'agacer. Mais ce n'est pas à ça qu'elle pense maintenant. Elle pense à ses lèvres. Au fait qu'ils soient au milieu de la rue. Que des gens passent à côté d'eux. Qu'il est un Hyuga. Elle pense à tout ça Tenten. Très vite. Puis elle l'attrape par la manche sans dire un mot. Elle le tire un peu plus loin dans une ruelle. Le pousse contre le mur. Elle sait pas trop ce qu'elle fout, Ten. Elle a l'expérience des films et séries, c'est tout. Mais tant pis. Elle veut recommencer. Elle veut poser ses lèvres sur celles de Nehi. Pour de bon. Et elle a le droit maintenant.

Alors elle pose ses mains dans les creux des coudes du jeune homme. Comme si elle voulait le coincer contre le mur. Ce qu'elle ne fait pas tout à fait. Et puis Tenten s'approche, rapproche leurs visages, se perd dans ses grands yeux. Et elle l'embrasse. Elle pose ses lèvres sur celles de Neji, pour de bon, pour de vrai, enfin !!! Elle rougit. Bouge doucement ses lippes contre celles du brun pour qu'elles se caressent un peu. Une seconde. Deux secondes. Trois secondes. Et puis elle recule. Sur un petit nuage. Avec un grand sourie. Les endorphines se répandant dans tout son corps.

"Merci de la proposition. C’est … agréable."

Qu'elle murmure. Toujours aussi rose. Un peu gênée par son propre culot. Elle sait ce qu’elle veut Tenten. En général, dans la vie. Et elle n’a jamais trop eu de problème pour revendiquer ses envies et ses ambitions. Mais Neji … C’est Neji. Il l’a toujours autant impressionnée qu’attirée. Et elle a un peu l’impression d’avoir outrepassé ses droits en l’embrassant comme ça. Même si c’est un peu lui qui lui a proposé. Et puis. Y a un autre truc qui lui trotte encore dans le crâne. Ses mains glissent sur les avant-bras du jeune homme pour trouver ses mains, ses doigts et y raccrocher les tiens. Et Ten baisse la tête pour les regarder et éviter les yeux blancs qui lui font face.

“Je suis désolée de … d’avoir voulu t’oublier. Avec d’autres. Un autre. Même si c’était toi … au final.”
Contenu sponsorisé
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa)
Page 2 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» What would you do with your life ? (Charlissa)
» Why are you here ? (Charlissa)
» Shall we meet again (charlissa)
» What do you look like when you're angry? (Charlissa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers animes :: Mangas-
Sauter vers: