Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Marche noire au bord du gouffre (feat. Azylth)
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 EmptyAujourd'hui à 17:56 par Houmous

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 EmptyAujourd'hui à 16:55 par Charly

» Dusk till dawn ((stormy dream))
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 EmptyAujourd'hui à 16:12 par Mad Max

» Moi et mon petit style.
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 EmptyAujourd'hui à 13:46 par Frida K.

» Au-delà des mirages, le monde est nôtre [ ft Frida K.]
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 EmptyAujourd'hui à 13:35 par Frida K.

» Jusqu'à la fin des temps - feat Nemo
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 EmptyAujourd'hui à 12:03 par Nemo

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 EmptyAujourd'hui à 11:46 par Gäa

» La coloc magique
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 EmptyAujourd'hui à 10:51 par Dinamite

» Wine isn't the only thing that gets you drunk (avec Edward)
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 EmptyAujourd'hui à 3:46 par Scarlett Thompson

-33%
Le deal à ne pas rater :
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur rapide
99.99 € 149.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa)

Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 9 Oct - 20:57

Neji
Huyga

J'ai 21 ans et je vis à Konoha, dans le village caché de la feuille. Dans la vie, je suis ninja et je m'en sors bien puisque je suis un génie. Sinon, grâce à mes œillères, je suis célibataire alors que j'ai peut-être ou peut-être pas une femme incroyable qui tiens à moi.

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 Fe2000959d2e655f821fa2bfb4d1fa714296d7f6
TENJI
Il ne sait pas. Si c’était une tarte au citron meringuée. Comme ça, il dirait non. La meringue, ce n’était pas l’espèce de nuage chelou et croquant sur la tarte ? Si c’était cela, alors non… Pas du tout. Mais en tout cas, il y avait du citron. Il s’en souvient. Il ne sait pas s’il peut dire qu’il aime le citron, mais ça ne le dérange pas. Il revient vers la maison et sourit à la proposition d’après midi. Pourquoi pas. De toute façon, et en plaignant Tenten un peu, si elle ne prenait pas des initiatives, Neji ne serait pas quoi faire dans leur couple. Il avait même encore du mal à se dire qu’ils étaient un couple.

Dans le salon, Neji n’avait aucune idée de ce que la famille de Tenten n’avait pas. Son cerveau n’avait pas réussi à combler la phrase. Il se demande bien. Peut-être qu’ils n’avaient pas de règle comme les Hyuga ? Ce qui était une évidence. Déjà, ils étaient habillés de manière normale et décontracté, ce que sa famille ne faisait jamais… Donc. Cela devait avoir un rapport avec le manque de règle… Même si Neji pensait que le manque de règle pouvait être parfois pire que le trop de règle, mais c’était encore autre chose.

Il part aider, sans plus rien dire. Couper du pain, il sait faire. En mission, il le fait souvent. Pour pouvoir nourrir la troupe pendant que les autres faisaient autre chose. Cela ne le dérange pas. Pendant le repas, il répond quand on lui parle … mais il doit avouer plusieurs fois ne pas du tout savoir de quoi ils parlent et il ne dit rien de plus. Il fronce légèrement les sourcils quand on dit qu’il était remuant. Il se penche doucement pour s’excuser simplement avant de se faire embarquer par Tenten. Il avait un peu de mal à croire que Lee soit gérable à table, mais après tout … il ne l’avait jamais invité dans un repas de famille, donc il n’en sait rien. Il suit Tenten, toujours pied nu, il ne pourra pas partir par la fenêtre. Quoi que. Pas sans que tout le monde se pose des questions, dirait-il plutôt.

- Tu as le naturel de ton père aussi, je trouve, répondit-il bien que cela ne soit pas une question en réalité.

Il la regarde sur son lit. Une pensée étrange lui traverse l’esprit. L’idée de défaire ses cheveux et la coucher dessus pour créer une auréole autour d’elle. L’idée lui plait alors qu’il la regarde mordre dans son dessert préféré. Il réfléchit à la question.

- On ne se parle que peu. Selon les personnes, on peut parler du clan et de ce qu’on doit faire pour le protéger, mais souvent c’est un silence qui dur. Parfois, quand les enfants sont autorisés, Hanabi et un autre enfant essayent de mettre l’ambiance, mais les ainés sont …

Droit. Figé dans un moment de solitude à l’intérieur même de leur esprit.

- Et non, pas de taquet. Mais personne dans la branche secondaire oserait toucher à une branche principale, dit-il en haussant les épaules pour venir s’assoir à ses côtés. Un diner chez toi, c’est un diner de famille. Un diner chez moi, c’est un diner d’affaire.

Et il refuse de lui faire vivre ça … Si elle doit devenir une Huyga … Elle se fera écraser, lisser. On lui dira de lâcher ses cheveux comme les Huyga, de s’habiller comme eux. De ne pas leur faire honte, à l’extérieur. On pourrait même lui demander de ne plus voir sa famille. Cela le dérange. Il sait qu’il a vite en besogne, mais la règle de l’image prône pour les ainés. Si Hiashi laissait des choses passés, comme sa tenue à une époque, il ne pourrait pas aller contre avec une inconnue dans leur rang… même si ce n’était qu’une petite amie… et il n’avait pas envie de faire vivre ça à Tenten.

- Personne ne toucherait à Hiashi. Et si jamais cela arrivait, ça finirait mal pour lui, ou elle.

(//Sauf Umi). Il sentait la chaleur de la jeune femme contre lui. Il avait envie de la regarder un peu plus. Alors qu'il observe son visage, il remarque à peine une miette sur le coin de ses lèvres. Il approche sa main pour lui retirer avant de la mettre entre ses lèvres, curieux de voir le goût. Ce n'était qu'une miette, ça n'avait pas de goût. Mais c'était Tenten, alors il aimait.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2255
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Mar 10 Oct - 22:42

Tenten Ogawa
J'ai 19 ans et je vis à Konoha, au pays du feu. Dans la vie, je suis chunin dans l'équipe Gaï et maitre d'armes et je m'en sors comme je peux, c'est pas la folie, folie.



"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 Neji-ten-ten
Ouais, ça n’a pas l’air drôle les repas de famille chez eux. Pas de blablas stupides et inutiles. Personne pour raconter des histoires stupides de blessures sanguinolentes. Personne pour coller de taquet à personne. Ah. Elle est à peu près certaine que ça non plus personne ne le fait aux repas entre Hyugas. Tenten se fige et regarde Neji faire après qu’il lui a effleuré le coin des lèvres. Elle le regarde porter la miette qu’il a récupéré à ses lèvres comme si c’était le truc le plus incroyable qu’elle n’ait jamais vu. En vrai. C’est peut-être bel et bien le cas. Elle le regarde un moment, un peu médusée, avant de se secouer et de rebondir sur la dernière chose qu’il lui a dit.

“Ouais, je veux bien te croire.”

La brune pouffe doucement et soupire dans la foulée. Son regard va se perdre sur un mur tapissé de posters de jeux vidéos et de séries télévisées.

“Mmh … Il a l’air triste cet homme …”

Ca lui échappe sans qu’elle y fasse trop attention, Tenten. Elle ne l’a que très rarement croisé, le chez Hyuga, et c’est un truc qu’elle s’est dit à chaque fois. Après s’être dit qu’il fait vachement peur, elle se dit, toujours, qu’il y a un truc vachement … morose qui le suit. Ouais, triste. Bref. La jeune femme soupire et hausse doucement les épaules. C’est juste une pensée qui lui traverse l’esprit comme ça, pas un sujet de discussion. Même si … elle voudrait bien en savoir plus sur Neji et ses liens avec les autres Hyuga. Mais ce sera un sujet pour une autre fois. Elle retourne son attention vers le jeune homme et lui adresse un petit sourire en coin. Presque de connivence.

“Bon alors. C’est quoi le plan ? On dit quoi à qui ? Et quand ? Pour nous deux je veux dire … Je sais pas bien ce que pourrait en dire Gai-sensei … Je suis pas certaine d’avoir envie d’entendre l’avis de Gai-sensei d’ailleurs …”

Tenten pouffe de rire dans son cheesecake. Dans le cas où leur sensei serait contre, c’est certain que ça rendrait tout plus compliqué, mais ce n’est pas franchement ce qui “inquiète” le plus la ninja. Elle s’inquiète plus d’une réaction favorable … à la Gai-sensei quoi. Le genre qui fait des discours sur la fougue de la jeunesse et tout ça … Non. Elle n’a pas envie de l’entendre se laisser dans un discours encourageant à propos de leur couple, en causant de fougue de la jeunesse. La. Gène. Non. Au. Secours. Donc elle se marre toute seule en ne pouvant pas s’empêcher d’imaginer ce discours. Avec son sourire dentifrice du démon et son pouce en l’air, là. Terrible sensei.

“Et Lee ? Je sais pas trop. J’ai pas envie de lui mentir, mais j’ai pas envie qu’il se sente mis à l’écart non plus …”

Elle fronce doucement ses sourcils en réfléchissant et en faisant rebondir sa cuillère sur sa lèvre inférieure. Elle n’avait jamais parlé à Neji de ses soirées avec Lee, ou des fois où il venait manger à la maison. Ce n’était pas un secret, sans doute que le Hyuga savait qu’ils le faisaient de temps en temps, mais ce n’était pas un sujet de conversation. Tenten y avait toujours veillé pour cette exacte même raison. Elle ne voulait pas que Neji se sente mis à l’écart par rapport à leur amitié “extra-équipe” à eux deux. Et maintenant, elle ne voulait pas que leur ami se sente mal vis à vis de leur couple. Tenten finit par immobiliser son couvert contre sa lippe inférieure et elle incline la tête en regardant Neji.

“Tu en penses quoi, toi ? Faut … que tu le dises à ton clan aussi ?”

Ouuaaaiiiis, y a ça aussi. God. Super. La jeune femme grimace à peine. Elle n' avait pas pensé à ça, tiens. Meh. Elle est à peu près certaine de ne pas être le genre qu’on laisse entrer dans le clan Hyuga. Ok, ok, elle ne compte pas l’épouser le lendemain non plus, hein. Mais. Bref. Elle a bof envie de se faire recaler par la famille de Neji. Surtout maintenant qu’elle peut enfin l’avoir un petit peu pour elle.
Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mar 24 Oct - 20:55

Neji
Huyga

J'ai 21 ans et je vis à Konoha, dans le village caché de la feuille. Dans la vie, je suis ninja et je m'en sors bien puisque je suis un génie. Sinon, grâce à mes œillères, je suis célibataire alors que j'ai peut-être ou peut-être pas une femme incroyable qui tiens à moi.

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 Fe2000959d2e655f821fa2bfb4d1fa714296d7f6
- Il l’est. Je ne crois pas que ma famille puisse être réellement heureuse.

Pas de sourire dans la rue quand ils se croisent. Qu’un signe de la tête, polie, courtois, parfois respectueux, parfois soumis. Les Huyga ne souriaient pas vraiment. La plupart du temps. Hinata était la plus grande anomalie de leur famille. Même Hanabi, il lui arrivait de moins sourire que la princesse héritière. Elle souriait avec ses amis. Tout le monde l’avait déjà vue faire un sourire. Tout le monde avait déjà remarqué le petit tremblement de ses lèvres quand Kiba dit ou fait une ânerie. Hinata était la seule personne qu’il connaisse qui souriait réellement. Donc … Ouais. Il était triste Hiashi. Il a perdu sa femme, qu’il n’aimait pas. Son frère jumeau. Sa mère aussi, à un très jeune âge. Neji aurait pensé que cela l’aurait aidé à comprendre sa fille, alors, mais non. Il avait été élevé pour être le chef. C’était son destin. C’était la voie que la vie lui avait choisi. Il n’y avait pas moyen de s’en détourner… Et avec ça, venait la tristesse d’être englué dans une spirale dont on ne peut se défaire…. Il la regarde quand elle parle de leur « secret ».

- Et si on ne disait rien à personne ?

Il n’avait pas honte d’elle, ça non. Tenten était la femme la plus incroyable qu’il connaisse. Et une des rare ninja pour qui il possède un peu de respect. Les autres, il s’en fou pas mal, en réalité. Il s’en fou carrément, même. Il n’y avait qu’elle qui pourrait lui faire un commentaire qu’il pourrait prendre en considération. Les autres, c’était plus compliqué. Hinata, même si elle était de sa famille, il n’avait pas confiance en elle, ni en ses capacités, ni à sa logique. Tenten était plus posé, malgré tout. Elle était un mixte entre son sérieux, à lui, et la joie de vivre de Lee. Ils étaient les niveaux de joie en partant de zéro à cent, dirait-il.

- Je n’ai pas envie de partager notre couple avec d’autres personnes … pour le moment. Je ne dis pas que ça sera toute la vie. Non. Certainement pas… mais on pourrait le garder qu’entre nous le temps de s’y faire, déjà à l’un de l’autre ?

Il la regarde. Il ne voulait pas qu’elle pense qu’il refuse pour une autre raison que d’être tranquille. S’il le dit à Gaï, il pourrait le dire sans le faire exprès à quelqu’un … et s’il le dise à Lee, pareil. Et bon, le but ultime étant que son clan met un maximum de temps à l’apprendre … Que cela lui permette d’être assez fort et respecter pour que personne ne puisse lui refuser sa relation avec Tenten. Il l’imagine aussi austère et déprimé que les jeunes femmes de son clan.

- Promet moi que si notre relation te fait … si tu t’étouffes et que tu … Fin… Ne deviens pas une Huyga, d’accord ? demanda-t-il tout bas.

Parce qu’il l’aimait pour elle. Pour ce qu’elle était, maintenant. Il l’aimait pour qui elle était. Et il n’avait pas envie que, si on apprend qu’ils sortent ensemble, sa famille vienne à la formater pour qu’elle rentre dans le moule du clan. Ce qu’ils feront certainement s’ils l’apprenaient.

- J’aimerais le dire à tout le monde, que ça se sache pour qu’on comprenne combien tu comptes pour moi, mais si on le fait, on s’étouffera avant d’avoir pu être véritablement ensemble.

Il regarde sa main. Il se demande s’il peut la prendre. Il ne sait pas. Il devrait lui demander, non ? Alors à la place, il montre sa main, paume en l’air, pour lui proposer sa main en silence.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2255
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Ven 1 Déc - 22:47

Tenten Ogawa
J'ai 19 ans et je vis à Konoha, au pays du feu. Dans la vie, je suis chunin dans l'équipe Gaï et maitre d'armes et je m'en sors comme je peux, c'est pas la folie, folie.



"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 Neji-ten-ten
La jeune femme écoute avec attention l’avis de Neji. Ne rien dire à personne ? Pourquoi pas. Elle incline la tête pour acquiescer, au moins partiellement à ce qu’il dit. Oui. C’est vrai que ce sera sans doute plus simple d’établir les habitudes de couples sans un tas d’yeux braqués sur eux. Parce qu’il va forcément y avoir des gens qui vont “s’intéresser” aux histoires du coeur du prodige Hyuga. Mh. Donc elle finit par hocher à peine la tête et acquiescer à mi-voix :

“Oui. Je suis assez d’accord.”

Tenten regarde la main de Neji quelques secondes. Non pas parce qu'elle réfléchit à la possibilité de lui prendre la main, mais elle repense à tout ce qu'il vient de lui dire. Ou en tout cas de lui dire à moitié à propos de son clan. Elle hoche doucement la tête, pose son assiette et finit par attraper la main de Neji. Et puis elle glisse sur les draps pour se rapprocher de lui. Elle fait passer son bras par-dessus ses épaules et se serre contre lui.

“D'accord. On fait comme ça.”

Elle murmure avant de tourner la tête vers lui, son visage si proche et ses grands yeux blancs, toujours putain, elle pourrait passer sa vie là, à le regarder. Sa chaleur contre elle, son odeur qui lui chatouille les narines et son profil à suivre du regard. Elle n’a besoin d’absolument rien d’autre dans la vie. (Sauf boire, manger et quelques pauses pipi, quand même.) Elle se félicite soudain de n'avoir jamais tapé de fix suffisamment long sur lui pour que ni Gai, ni Lee ne le remarquent. Ou alors ils avaient remarqué mais ne disaient rien. Dur à croire connaissant les deux énergumènes, mais ils avaient aussi une part très sérieuse en eux alors … Peut-être qu'ils se taisaient juste. Mouais. Bref. Ce n'est pas la question. Et Neji semble s'inquiéter nettement plus de son clan que de l'autre moitié de leur équipe.

“Je ne deviendrai pas une Hyuga …”

Qu'elle chuchote en regardant (admirant, le terme exact est “admirant”) toujours le visage de Neji. Même si bizarrement, cette phrase sonne autrement, et d'une façon qu'elle n'aime pas, quand elle le dit elle-même. Elle a parfaitement compris ce qu'a voulu dire Neji. De ne pas finir … et bien aussi austère que l'immense majorité des membres de cette famille. Bien sûr. Elle a compris ça. Mais en répétant cette phrase, elle a aussi l'impression de promettre qu'elle ne fera pas partie de leur famille. De sa famille à lui. Bref que … Enfin qu'ils ne vont jamais … Bref. Bref. C'est pas le moment de penser à ça. Clairement pas. Même si elle le fait quand même, et que ça la rend triste.

Ce qui est foutrement ridicule parce qu'ils sont ensemble. Ou ils vont être ensemble. Pour de vrai et pas dans ses rêveries. Enfin. Alors elle se secoue et Tenten pousse Neji pour le coller dos contre le matelas, elle au-dessus, sans vraiment bien savoir pourquoi elle fait ça. C’est que ça deviendrait presque une habitude de l'épingler, ahah. En tout cas, elle se tourne pour se pencher sur lui, posant ses mains de part et d’autre de sa tête. Histoire qu’il la regarde aussi bien en face qu’elle le regarde dans les yeux.

“Ou peut-être bien que si je deviendrai une Hyuga !”

Mais qu’est-ce que tu racontes, morue ? Ensemble depuis deux secondes et à deux doigts de lui demander un pacte de mariage. n’imp la gonz. Tenten pouffe toute seule, devinant qu’elle doit être la seule des deux à comprendre sa phrase dans ce sens-là. Et du coup bah … elle décide de s’enfoncer dans son délire.

“Mais t’inquiète, même en Hyuga je continuerai à te plaquer contre tes surfaces planes pour t'embrasser, héhéh.”

Qu’est-ce qu’elle est bête, cette fille. Elle se marre, et dépose un petit bisou sur les lèvres de Neji avant de se redresser en sifflotant innocemment.
Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 9 Déc - 20:26

Neji
Huyga

J'ai 21 ans et je vis à Konoha, dans le village caché de la feuille. Dans la vie, je suis ninja et je m'en sors bien puisque je suis un génie. Sinon, grâce à mes œillères, je suis célibataire alors que j'ai peut-être ou peut-être pas une femme incroyable qui tiens à moi.

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 Fe2000959d2e655f821fa2bfb4d1fa714296d7f6
Être un Hyuga, pour un Hyuga, c’était le mal assuré. En réalité, si on écoute les ainés … qui était un peu les chefs respectés et officieux du clan, il fallait une autre Hyuga pour un Hyuga. Il avait la « chance » d’être de la branche secondaire. Ce qui voulait dire qu’il y avait des risques pour qu’on ne le fasse pas se marier… Bien qu’il ait déjà entendu des rumeurs comme quoi on voulait qu’il se marie avec Hinata. Pour le moment, personne n’avait osé lui dire cette énormité en face, fort heureusement. Si Neji était prêt, avant, à se marier et à faire des enfants avec n’importe qui, les filles du frère à son père étaient une prohibition qu’il ne comptait pas outrepasser. Faudrait être fou. Bref. Maintenant, il savait juste que faire rentrer une outsider dans le clan, ça allait être compliqué. Il pense un instant à Takumi Hyuga… le fiancé d’Hinata. Celui qui était en tout cas en première position. De ce qu’il en sait, même Hiashi ne l’aimait pas réellement. Mais il était de lignée assez pure et assez loin pour donner des enfants solides, ce qui était le principal intérêt de la famille. Hinata aura beau partir de l’autre côté du monde, à Suna, Takumi la rattrapera un jour. Et elle le sait. En tout cas, Neji espère qu’elle le sait. Il pense à la difficulté que lui-même aurait à faire accepter Tenten alors qu’il se fait pousser sur le lit. Il cligne des yeux. Pardon ? Il la regarde et attendant alors qu’elle revient sur ses propos. Il allait lui répondre qu’il ne voulait pas qu’elle devienne une Hyuga quand elle lui expliqua la différence qu’elle mettait en ses mots. Il la regarde, prends le baiser doucement avant de réfléchir.

- Tu veux qu’on se marie ?

C’était là, toute la question. C’était bien pour cela qu’elle voulait mettre la distinction, non ? Pour dire qu’elle voulait être sa femme. Mais… Ce n’était pas un peu tôt ? Parce qu’il n’était pas officiellement ensemble depuis bien longtemps, mais elle voulait déjà penser au mariage ? Il ne voulait pas qu’elle devienne une Hyuga, mais il n’aurait vue aucune raison de ne pas tourner le dos à son clan pour devenir un Ogawa. Les membres de la famille secondaires peuvent mourir sans divulguer le secret de leurs yeux, donc personne ne pourrait avoir peur de ça. Il se relève un peu, sur ses coudes, rapproche son visage du sien et essaie de sonder ses pensées. C’était pour ça qu’elle disait vouloir être une Hyuga ? Parce qu’elle veut être sa femme ? En tout cas, c’était la seule logique qu’il voyait dans ses paroles. Et s’il ne s’attendait pas à une telle demande, il se dit assez honnêtement qu’il ne se verrait pas marier à quelqu’un d’autre qu’elle.

- Pour le moment, faisons en sorte que personne ne le sache, pour être ensemble. Et quand je pourrais … Quand on aura une meilleure situation, alors je serais heureux que tu sois ma femme.

Il disait cela sans la moindre émotion. Ou plutôt, il le dit honnêtement comme s’ils ne parlaient pas d’un engagement sur la vie mais de quelque chose de plus anodin. Pourtant, Tenten, qui le connait, doit savoir que ses mots sont porteurs de bien plus de promesse que ce que n’en illustre son ton. Il se demandait juste si ce n’était pas trop tôt. Monsieur Premier degré, vous vous souvenez ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2255
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Sam 16 Déc - 22:53

Tenten Ogawa
J'ai 19 ans et je vis à Konoha, au pays du feu. Dans la vie, je suis chunin dans l'équipe Gaï et maitre d'armes et je m'en sors comme je peux, c'est pas la folie, folie.



"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 Neji-ten-ten
”Tu veux qu’on se marie ?”

“Hein ?”

Oui, bah oui, c'est tout ce qu'elle trouve à répondre quand Neji oralise ses pensées profondes. Elle le regarde avec un regard plus suspicieux qu'étonné, se faisant presque prendre à sa propre blague. Enfin elle c'est une “blague”. De la part de Neji, ça a l'air vachement moins second degré. Elle n'est même pas certaine qu'il soit capable d'ironie. Alors … Elle le regarde d'un drôle d'air en se disant quand même que la prochaine fois qu'il la demande en mariage, il faudra qu'elle réponde autre chose que “Hein ?”. Erm. Bref.

Neji réitère sur le sujet mariage avec cet incroyable sérieux qui est le sien, et forcément dans sa bouche à lui, le sujet prend une autre dimension. Et le sujet, c'est le mariage. Et la dernière phrase du ninja achève de faire piquer un fard à Tenten qui baragouine un truc en passant une main sur son visage écarlate, avant de s'éclaircir la gorge.

“C'est pas … enfin si c'est ce que je voulais dire. Mais pas tout de suite, hein. Genre … plus tard. Fin. Si on est toujours ensemble dans vingt ans … je … je pense que ça voudrait dire qu'on s'est marié entre temps … pas demain hein !!! Je sais pas quand … Enfin bref. Tout ça pour dire que si je dois être une Hyuga un jour, parce que je serai ta femme … bah je ferai attention à n'être Hyuga que de nom … Voilà.”


Tenten s'explique en sentant la chaleur s'échapper de sol visage et de son crâne tellement elle chauffe. Le malaaaiiiise. Tout le temps de sa petite mise au point, la jeune femme a attrapé une petite pieuvre en peluche qui traîne sur son lit et natte ses tentacules entre elles pour occuper son attention sur autre chose que mes grands yeux blancs de Neji qui la dévisage. Une fois les deux tresses à quatre brins finies, Ten repousse la peluche un peu plus loin et relève le regard vers le jeune homme. Un peu moins rouge, et plus détendue.

“Mais oui. Quand on aura une meilleure situation, on en reparlera. Et pour l'instant, on reste discrets.”

La jeune femme pose une main sur le torse de Neji, sent son cœur cogner contre la paile de sa main, ce qui le fait sourire doucement. Elle se penche vers lui et l'embrasse à nouveau. Tranquillement. Presque sereinement. Parce que elle, elle n'a pas spécialement peur de ce qui pourrait leur arriver. Tant qu'ils sont d'accord et tant qu'ils sont ensemble, elle est étrangement certaine qu'ils pourront surmonter tout ce qu'ils auront à surmonter. Alors elle l'embrasse avec douceur avant de s'étouffer à moitié contre ses lèvres quand elle entend son père brailler d'en bas qu'il est peut-être temps que tout le monde se rhabille et rentre chez soi.

“ON EST TOUJOURS HABILLÉS !!”

Qu’elle braille à son tour vers la porte de sa chambre avant de grogner littéralement en se facepalmant. Nan mais la honte. La giga-honte. Tenten secoue doucement la tête avec un petit sourire amusé quand même.

“Désolée. Il raconte n'importe quoi. Mais même Lee n'a pas le droit de rester dormir ici alors …”

Alors c'est l'heure de partir. Bon, concernant Lee, ça arrivait fréquemment qu'il s'en aille par la porte pour revenir par la fenêtre. Mais si Tenten s'autorisait à trahir les règles parentales de la sorte, c'est bien parce qu'elle savait qu'il ne se passerait jamais rien avec lui. Et donc qu'elle n'irait pas à l'encontre de ce qu'ils ne veulent VRAIMENT PAS qui se passe sous leur toit, dans sa chambre d'ado. Alors qu'avec Neji … voilà, voilà. Elle va donc éviter de lui souffler l'idée, héhé.
Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 24 Déc - 18:42

Neji
Huyga

J'ai 21 ans et je vis à Konoha, dans le village caché de la feuille. Dans la vie, je suis ninja et je m'en sors bien puisque je suis un génie. Sinon, grâce à mes œillères, je suis célibataire alors que j'ai peut-être ou peut-être pas une femme incroyable qui tiens à moi.

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 Fe2000959d2e655f821fa2bfb4d1fa714296d7f6
Il penche la tête doucement. Il attend de comprendre. S’il y a bien quelque chose qu’il ne comprend pas très bien, c’était les sarcasmes et les seconds degrés. Il ne suivait donc pas pourquoi la jeune femme se mettait à rougir. Elle était celle qui avait amené le sujet dans cette dimension. Lui, il ne voulait pas qu’elle appartienne mentalement à la famille, mais elle avait dit vouloir l’être … alors… Il n’avait pas compris quelque chose ? Il l’écoute et penche à nouveau la tête.

- On sera encore ensemble dans vingt ans, affirme-t-il.

C’était logique, non ? Il lui avait déjà fallu autant de temps pour avouer ce qu’il ressentait… il lui avait fallu si longtemps, et la trouver dans une application, pour pouvoir réaliser ses sentiments ET les avouer à son tour… Alors, il n’allait clairement pas la laisser partir. Dans 20 ans, ils seront encore ensemble. Ou alors, il sera mort. Ce qui n’était pas impossible, si on réfléchit bien vue les missions dans lequel on l’envoie. Il fait un petit, tout petit, minuscule, riquiqui, sourire.

- Tu ne seras jamais une Huyga, mais je serais content si tu deviens ma femme.

Et cela devrait suffire pour avouer qu’il y avait la distinction maintenant dans sa tête. Il comprenait mieux ce qu’elle voulait dire, et même ce qu’ils pensaient. Ils voulaient tous les deux la même chose. Ils voulaient tous les deux être ensemble, officiellement, mais sans qu’elle n’attrape la maladie de la tristesse qui possède les Hyuga. Ils étaient comme ça. Ils étaient tristes. Cela coule dans leur veine et les rends malade de plus en plus, jusqu’à ce que toute rédemption ne soit plus possible. Ils rendent les armes contre le bonheur. Et Neji savait qu’il n’était pas encore atteint comme Hiashi. Et il savait qu’il en perdrait la vie de laisser Tenten devenir comme lui. Il répond au baiser avec la même douceur que la jeune femme. Tout doux. Vraiment tout doux. Il répond alors que ses lèvres touchent la joue de la jeune femme en une promesse. Dans vingt ans. Et dans quarante. Et dans soixante … Jusqu’à sa mort. Quand le père braille, Neji se dit qu’eux devaient déjà le savoir, non ? Mais il faisait étrangement confiance à ses parents pour ne pas blesser leur fille. Alors, il se relève.

- Je comprends.

Qu’il dit en penchant la tête. Il se lève doucement, lisse son vêtement avec douceur et regarde vers la porte. Il devait partir. Il s’approche doucement de Tenten, embrasse sa joue et tourne les talons avant de descendre pour dire au revoir les autres personnes de la maison. Il les remercie pour le repas avec toute la droiture et la noblesse d’un Huyga et il s’en va, non sans avoir voler un baiser sur la joue à la jeune femme alors qu’elle était à la porte avec elle.

- Demain, on aura peut-être une mission.

Tout ça pour dire qu’il aimerait bien une mission pour rester avec elle plus longtemps et ne pas avoir à partir. Puis, il regarde vers l’intérieur de la maison. Il réfléchit. Demain, ils avaient un entrainement, ça c’était sur. En ce moment, ils n’avaient que ça avec Gaï encore plus motivé que jamais pour leur apprendre des techniques pour défendre le village. Il tourne les talons pour de bons et avant même d’avoir quitté la rue, il avait son téléphone allumé sur leur conversation sur l’application. C’était étrange de se dire que quelques heures en arrière, il était … inconscient de beaucoup de chose. Il ne réalisait même pas le trésor qu’il avait dans son équipe… ni même qu’il pouvait lui en parler. Il s’arrête au milieu de la rue et soupire un coup alors que son écran était toujours allumé sur la conversation avec Tenten. Sa Tenten. Il finit par taper.

« Il faudra me dire quoi faire. Je sais que ce que je ressens restera jusqu’à ma mort, mais j’aurais besoin de toi pour le reste. Pour me dire ce que je dois faire. Est-ce que j’ai bien fait de partir comme ça ? Dois-je te rejoindre en secret par la fenêtre ? J’ai laissé mon instrument pour la prochaine fois… Je me suis dis que c’était une bonne idée, aussi. »

Et il avait aucune idée si tout ce qu’il faisait / disait était bon. Quand il était avec elle, dans sa sphère visible, il se sentait apte à tout faire. Il laissait les choses venir et il ressentait les choses. Quand il était avec elle, il attendait de savoir comment faire, mais naturellement, il arrivait à prendre les décisions. Pour un petit bisou tout mignon, pour un petit sourire, pour une petite révélation, même s’il avait besoin de la jeune femme pour lui proposer les moments…. Mais loin d’elle, il ne savait pas faire. Il s’approche de la maison des Huyga et il sent le froid envahir ses os. Il ne sait pas quoi faire. Il s’approche et trouve le doyen des Hyugas. Le père de l’actuel chef. Celui qui ne comprend pas pourquoi Hiashi élève Neji comme le futur chef au lieu d’Hanabi. Il baisse la tête. Il préférait aller s’entrainer … et attendre Tenten. D’ailleurs, il le fit après une heure, se retrouve dans un coin de la forêt qui appartient aux Hyuga et s’entraine avec son Byakugan, et cela même si son attention était un peu prise par son téléphone et l’attente des nouvelles de Tenten. Il se demande si c’est normal… D’attendre ainsi un message. De vouloir un message. Qu’elle lui manque. Tenten et son calme, même si jamais autant que lui, lui manque souvent. Mais maintenant, il en avait terriblement conscience. Tenten lui manquait, et il voulait que le temps s’affole, s’avance pour se retrouver tout de suite avec la jeune femme. Il ne savait rien de la normalité des choses, de ce qu’il devrait ressentir.

HRP – Si tu veux avancer jusqu’au lendemain ou une discussion n’hésite pas !


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2255
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Ven 29 Déc - 17:43

Tenten Ogawa
J'ai 19 ans et je vis à Konoha, au pays du feu. Dans la vie, je suis chunin dans l'équipe Gaï et maitre d'armes et je m'en sors comme je peux, c'est pas la folie, folie.



"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 Neji-ten-ten
Tu ne seras jamais une Huyga, mais je serais content si tu deviens ma femme.

OUI ! Ca, elle prend, Tenten. Un excellent plan. Bon, elle ne sait pas bien ce qu’elle sera dans ce cas-là, mais tant qu’elle peut être sa femme, un jour, dans un avenir un petit peu lointain quand même, ça lui va complètement ! Alors ils s’embrassent comme pour sceller ce pacte qui ne fait aucune doute dans le coeur de la jeune femme s’il ne fait aucun doute dans la tête de Neji. A chacun son organe maître, et c’est ok, haha. Mais oui, c’est une promesse. Ils s’embrassent et puis vient l’heure de partir. Elle le raccompagne jusqu’à la porte, il lui vole un baiser sur la joue, et elle lui un vole un petit sur les lèvres.

“A demain, Neji.”

Elle le laisse partir, avec un pincement au coeur qu’elle ne comprend pas tout de suite. Parce que ça va hein !! Elle peut survivre à la nuit sans lui, ils se voient le lendemain. Et puis elle comprend. C’est le laisser retourner chez les froids Hyugas dont il veut la maintenir à distance qui l’attriste. Tenten se dit qu’elle pourrait faire quelque chose pour lui, puis se dit qu’elle fait déjà quelque chose, un petit peu. Elle soupire, et quand Neji disparait à l’angle d’une rue, elle rentre chez elle, et file se mettre au lit pour éviter toute discussion gênante avec ses parents. La jeune femme découvre finalement un message de la part du Hyuga sur son téléphone et le lit attentitvement, avant d’y répondre avec autant d’attention.

D’accord, Neji. Je t’aiderai. Je crois qu’il faut que tu suives tes envies, mais je peux aussi comprendre que tu les comprends pas forcément. Alors je te dirai quoi faire, et dis-moi si ça te va, ou pas. Si ça te va pas, c’est pas parce que je t’ai dit qu’il faut le faire, ou que ça me plait à moi, qu’il faut le faire, hein.
Et oui, tu as bien fait. Tu as tout très bien fait, Neji. Merci pour aujourd’hui. Je prendrai soin de ton guquin. ‘
Et tu pourras revenir discrètement par la fenêtre de ma chambre une autre fois !
Bonne nuit Neji :l:


Tenten envoie son message en rougissant comme une adolescente et en se cachant sous ses draps. Même pas 24h de relation, et la voilà déjà en train de faire des propositions salaces à Neji. Surement la fatigue émotionnelle de ces derniers jours. Et puis elle se met à rire toute seule, en se disant qu’il y a d’immeeennnnnnnnnnses chances que le Hyuga n’ait absolument pas compris l’invitation cachée sous celle de revenir dans sa chambre. Elle rit, plus longtemps que cette réalisation ne l’amuse vraiment, parce que ça fait du bien. Ses nerfs et ses muscles se détendent. Elle rit juste parce que ça fait du bien, et parce qu’elle est heureuse. Oh, elle sait que ça ne va pas être simple une relation avec Neji Hyuga. elle le sait très bien, mais elle est ok avec ça depuis un moment. Alors ce n’est clairement pas ça qui va gâcher son bonheur de l’avoir enfin pour elle. De pouvoir enfin l’avoir contre elle. De pouvoir l’embrasser. De pouvoir détacher ses chev- OUUUHHHHAAAAAA !! Elle l’a pas fait ça !!! Bon. Pas grave, pas grave, elle aura le temps de le faire plus tard, oui. Maintenant qu’ils sont ensemble. Et qu’il est SON Hyuga. Haha.

De son côté, la jeune femme s’endort vite et bien. elle dort extrêmement bien, ses rêves se mêlant à ses souvenirs de la journée. Des bisous furtifs de Neji et du baiser dans la ruelle. Un bon, bon, bon, très bon souvenir. Et donc de très jolis rêves. Alors elle se réveille de bonne humeur. Se prépare de bonne humeur. Et se rend à l'entraînement de bonne humeur, en sautillant presque, et se laisse même embarquer par Lee et sa bonne humeur limite hystérique sur le chemin. Alors c’est en faisant la course qu’ils arrivent tous les deux, en riant comme des fous, devant Gai-sensei et Neji. Nejiiiiiiii. Tenten les salue tous les deux de la même façon et pince doucement ses lèvres en regardant le jeune homme d’un regard brillant. Elle a envie de lui sauter dessus, de le prendre dans ses bras, et de l’embrasser. Mais ils ont décidé de garder leur relation privée, alors elle n’en fait rien du tout, et se contente de relever à peine son sourire à son attention particulière alors que Gai les briefe sur une mission à venir. Une aide technique et tactique dans un village qui a besoin de l'aide de Konoha pour se renforcer face à des attaques récurrentes d’autres villages ou bien de bandits de passage, depuis que le chef de village est décédé, et que son fils, un poil paumé, à du mal à remettre tout en ordre. Bref. Un truc loin de Konoha, un petit peu long, et qui ne demande pas qu’ils restent tous les quatre groupés H24. Autant dire que Tenten est ra-vie ! Et elle saute sur l’occasion.

“Ok, ok, mais je REFUSE de faire équipe avec Lee, ou vous Gai-sensei. Pas une semaine à retaper un village avec vous, c’est non. Ça va finir en épisode de D&CO mixé à Pascal le grand-frère, avec vous …”

Voilà. Comme ça elle ne dit absolument pas qu’elle veut être en duo avec Neji. Et elle leur donne de mauvaises bonnes idées qui les stimulent directement. Les deux verts réfléchissant déjà à comment motiver les gardes du village, et créer des routines de renforcement physique aussi bien pour les gardes que les villageois normaux. Bref. Un piège bien ficelé. Ten adresse un clin d’oeil discret à Neji. Et puis ils se séparent pour aller préparer leurs affaires et se retrouver un peu plus tard devant la porte de Konoha.
Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 31 Déc - 12:44

Neji
Huyga

J'ai 21 ans et je vis à Konoha, dans le village caché de la feuille. Dans la vie, je suis ninja et je m'en sors bien puisque je suis un génie. Sinon, grâce à mes œillères, je suis célibataire alors que j'ai peut-être ou peut-être pas une femme incroyable qui tiens à moi.

"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa) - Page 4 Fe2000959d2e655f821fa2bfb4d1fa714296d7f6
« D’accord. Bonne nuit. », qu’il répond d’une manière très froide mais faisant écho à ce qu’il ressent. D’accord. C’était optimiste, et elle serait son « sensei » sur ça. Et puis…Il est devant la maison des Huyga. Il n’y a pas un son de plus fort qu’un autre. Il voit une lointain cousine en tenue de protection. Sa marque sur le front visible pour tous, donnant ainsi son statut. Derrière elle, il y avait un garçon de douze ans, sans marque. Depuis la mort de son père, peu d’enfant de la branche secondaire avait été marqué. Neji ne l’avait jamais remarqué avant. Si rien n’avait changé dans la plupart des cas, le nombre de marque « manquante » sur les fronts des enfants étaient visibles. Hiashi ne pouvait pas arrêter une tradition plus vieille que le monde, mais il pouvait la ralentir. A la place les enfants étaient éduqués pour comprendre que leurs yeux étaient plus importants que leur vie. Ce qui était contradictoire. Mais c’était déjà un avancement. Le petit vit Neji et tendit la main pour la pointer vers lui.

- C’est Neji, qu’il dit comme s’il était en train de répondre à une histoire d’école, c’est le fils d’Hiashi.

La femme de la branche secondaire se bloque, regarde Neji avec un air triste avant de se tourner pour toucher le visage et lui expliquer son erreur. Elle rappelle que seul le premier enfant du premier enfant, de chaque génération, faisait parti de la branche principale. Le petit secoue la tête.

- Mais Hanabi est la seconde fille, et elle est dans la branche principale.

Le petit pointait du doigt l’étrange subtilité que Hiashi avait réussi à mettre avec ses quiproquos. Tout le monde croyait qu’Hiashi, n’ayant aucune confiance en sa première fille, attendait simplement que la première ne meurt pour donner le clan à sa seconde fille. C’était ce que tout le monde croyait, au point où c’était devenu une vérité immuable. La vérité ? Hiashi n’avait pas marqué sa fille parce qu’il ne voulait plus marquer personne. Son vœu secret étant de remettre une seule branche de la famille, avec toujours un chef bien sûr. Mais faire une organisation comme les Akimichi, les Aburame, ou les autres. Une famille plus qu’un clan. Et pas de maitres serviteurs parmi les membres. La femme expliqua de manière brute que Hanabi sera certainement la cheffe du clan plus tard, et que c’est pour ça qu’elle avait un passe droit. Le petit fit un moue avant de regarder Neji.

- Moi, je préfèrerais que ça soit Neji.
- Capri ! la réprimande la jeune femme.
- Neji est le meilleur Hyuga né depuis Hiashi, selon ma maman. Et il est bon et juste, moi je vote pour lui !

Alors que le petit était trop fier de montrer qu’il savait le concept de démocratie, un homme (le grand-père de Hiashi qui ne pouvait pas mourir, appartenant donc à la branche principale) arriva en marchant.

- Il n’y aura pas de vote. La future chef sera Hanabi et la branche secondaire doit rester à sa place.

Ouais… même là, l’arrière-grand-père avait déjà choisi qu’Hinata pouvait « mourir ». Même pire, il la considérait déjà comme morte. L’arrière grand-père, le doyen de la branche principale, avait même déjà débattu avec Hiashi pour marquer Hinata et rendre ça officielle, avant la mort de la princesse. Il continue de marcher en silence, traverse un couloir. S’arrête pour voir Hiashi, debout et ayant tout écouter. Il ne sait pas ce qu’il peut voir dans les yeux de son chef, mais il le lit clairement des émotions que les Huyga cachent normalement. Il finit par aller dans sa chambre, et il préféra penser à Tenten. Il prit son téléphone et chercha la conversation de leur team. Rock aimait bien prendre des photos, et il se souvenait d’un photoshoot sauvage qu’il avait fait à Tenten. Il télécharge une photo et la regarde avant de s’endormir.

Le lendemain, il avait mal dormi. Il ne faisait que cauchemarder à l’idée que Tenten et lui puissent avoir un enfant. Et que cet enfant se retrouve disputer par le doyen pour lui dire qu’il n’a pas le droit de voter. Il frissonne en se réveillant. Il avait très mal dormi. En se levant et en se préparant, il se demande comment il pourrait faire. Il arrive au lieu de rendez-vous avec une tête de trente-six mètres de longs. Il n’a pas envie. Ce n’était pas Tenten qu’il ne voulait pas voir, mais la vie qu’il risque de lui donner. Il lui fait un signe de tête quand elle arrive, très froid. Plus désespéré en réalité à l’intérieur, mais personne ne faisait jamais la différence. Quand Tenten demande d’être avec lui, il réalise que ce n’était pas la première fois qu’elle le demandait. Ou qu’elle faisait en sorte de faire comprendre qu’elle ne voulait pas faire équipe avec les deux autres énergumènes… Et tout le monde savait que Neji préférait la relative tranquillité de Tenten que deux électrons hyperactive. Il fait donc un signe de tête. Ouais. Il voulait bien … mais… Cela voulait dire être avec Tenten et la garder dans cette relation qui n’amènera que de la souffrance. Il la regarde et une lueur douloureuse traversa ses prunelles. Dans ses cauchemars, elle pleurait. Elle était belle avec les habits traditionnels des Hyugas, mais elle avait perdu son sourire, et des larmes coulaient le long de ses joues… Elle pleurait et elle souffrait et … Il frissonne. Il ne retourne pas chez lui. Il avait déjà tout préparé pour ne pas retourner chez lui. Il attend à la porte de Konoha alors que Kuro Aburame le regardait avec un sourire en coin. Neji avait toujours trouvé Kuro Aburame plus flippant que les autres. Parce que les autres Aburame détournent le regard et s’occupe de leur « côté » pendant que lui était en train de le regarder. D’un coup, Izumo frappa derrière la tête de son coéquipier en lui disant d’arrêter.

- Quoi ? que dit Kuro.
- Arrête de le mater comme ça. Personne n’a envie d’avoir tes conseils.
- Pfff, tu parles, vous adorez mes conseils toujours aviser.
- Non.

Puis, Izumo, qui avait en réalité tout prévu avec Kuro depuis quelques minutes en silence, s’approcha de Neji avec un sourire rassurant.

- Ne l’écoute pas, il allait te dire que tu as une tête triste. Mais que pour toute situation, il fallait essayer avant de partir défaitiste. Un truc d’optimiste casse-couille.
- Prétérition ! que soulève Kuro avec un sourire avant de tourner la tête vers Neji, mais ouais. Tu ne peux pas dire que quelque chose ne va pas marcher sans avoir essayer, au moins. Il vaut mieux avoir essayer et être fixer que ne pas essayer.
- Surtout en amour, rajoute Izumo.
- Surtout en amour, retournons à notre poste avant qu’on nous dispute.
- Ouais, à plus petit, fit Izumo en tendant la main et puis seul il se penche vers Kuro, et c’est qui la fille avec qui il n’ose pas être.
- Tu le verras assez tôt.

Et au lieu de repartir complètement, Izumo se mit à la même position que Kuro un peu plus tôt pour regarder Neji. Neji papillonne des yeux en les regardant faire. C’était des adultes vraiment étrange que les deux hommes. Quand la jeune femme arrive, accompagné de Lee et Gaï en plein… combat ? il rougit à peine et tourna la tête vers Kuro et Izumo qui lui firent un pouce en l’air. Neji se retourne pour rejoindre Tenten et ne dit rien. Ouais. Essayer. Quand Tenten était loin de ses yeux, ses doutes l’assaillaient, mais quand il la voyait, il n’avait plus trop de doute. Il en avait moins. Il avait plus d’espoir. Alors quand ils prirent le premier pas hors du village, il caressa avec une discrétion digne d’un fantôme les doigts de la jeune femme.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Contenu sponsorisé
"Because Tenten... you saved me from the darkness." (Charlissa)
Page 4 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Sujets similaires
-
» Follow me into the darkness.
» Why are you here ? (Charlissa)
» What do you look like when you're angry? (Charlissa)
» What would you do with your life ? (Charlissa)
» in the shadows (charlissa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers animes :: Mangas-
Sauter vers: