Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause)

Ananas
Messages : 675
Date d'inscription : 31/05/2023
Région : Nord de la France
Crédits : Icone (myself) dessin (unknown)

Univers fétiche : City, fantasy, licence (Mass Effect, Dragon Age, Detroit Become Human, A plague tale, Cyberpunk 2077, FF7), fantastique, SF
Préférence de jeu : Femme
ANANAS RANG  GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t5685-livres-de-personnages https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5670-presentation-d-un-ananas-roti-au-beurre
Ananas
Mar 6 Juin - 13:05
Le contexte du RP
Mise en situation


Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause) 7a2e47329e25c10d09c816e0dd4495d6

La situation

Londres, Mars 1820

Avec le début de la nouvelle saison mondaine, Londres voit revenir les nobles et autre bourgeois qui s'étaient réfugiés dans leur demeure de campagne pour y passer l'hiver, pour divers bals et dîners. Mais surtout la saison mondaine marque aussi le retour des mariages et de la chasse aux hommes possédant un bon titre pour y marier leur fille.

Isabella Somerset, fille du Duc et de la Duchesse de Beaufort, ne fait pas partie de celles-là, au contraire, elle lui le mariage comme la peste. Pourtant, elle va croiser la route d'un jeune Baron qui pourrait bien lui faire voir les choses sous un nouvel angle.

Ananas
Messages : 675
Date d'inscription : 31/05/2023
Région : Nord de la France
Crédits : Icone (myself) dessin (unknown)

Univers fétiche : City, fantasy, licence (Mass Effect, Dragon Age, Detroit Become Human, A plague tale, Cyberpunk 2077, FF7), fantastique, SF
Préférence de jeu : Femme
ANANAS RANG  GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t5685-livres-de-personnages https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5670-presentation-d-un-ananas-roti-au-beurre
Ananas
Mar 6 Juin - 13:08

Isabella
Somerset

J'ai 20 ans et je vis à Londres pour le moment, Angleterre. Dans la vie, je suis fille de Duc et je m'en sors parfaitement bien, merci. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, j'ame ma liberté de femme célibataire.

Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause) R.6e73e4151f2c5f844bd7ff43d28b51af?rik=GWXlQPY1R8jMZg&riu=http%3a%2f%2f31.media.tumblr.com%2fe5b17e4c518109cb90a93f3e1429c61f%2ftumblr_mqapb9OezI1sretbqo1_500
⋆ Parle plusieurs langues, le français, l’allemand, l’italien et le latin.
⋆ Passionnée par l'astronomie
⋆ Excellente chanteuse et pianiste, Isabella enchante les oreilles des uns et des autres lors des bals et autres dîners.
⋆ Lady Somerset adore les chiens, elle possède en dehors de chiens pour la chasse, pas moins de cinq dogues allemands qu’elle bichonne avec amour.
⋆ Apprécie les promenades dans la campagne, que ce soit à pied ou à cheval. Également les pique-niques et faire de la barque.
La saison venait tout juste de reprendre avec notamment le retour des sessions parlementaires à la chambre des lords, de sorte que les dîners mondains et autres bals en tout genre serait de mise tout le long des mois à venir. En tant que fille du Duc de Beaufort et future Duchesse quand son père aura rejoint le seigneur, ou qu’elle sera mariée, chose à laquelle elle se refuse pour l'heure. Isabella Somerset se doit d'apparaître dans le plus de bal et dîner que possible, elle fait tout de même partie des familles anglaises les plus influentes et les plus riches du royaume d’angleterre, après la famille royale bien évidemment. Et surtout, en tant que demoiselle à marier, il lui faut rencontrer autant d’hommes que possible avant qu’elle trouve enfin chaussure à son pied. C’est que la belle est plutôt du genre exigeante en matière de gentleman, elle ne veut pas n’importe qui à ses côtés pour passer le reste de sa vie. Car une fois mariée, il était difficile pour une femme de divorcer, cela était d’ailleurs très mal vu, le mariage étant un lien sacré et et réalisé sous le regard de Dieu lui même. Autant dire qu’il ne fallait pas se tromper avant de se faire passer la bague au doigt. Cependant, il n’y avait pas que cela, si Isabelle se montre si intraitable avec l’autre sexe, c’est aussi et tout simplement qu’elle aime sa liberté et qu’elle ne souhaite pas s’enchainer à un homme qui pourrait potentiellement vouloir lui imposer des choses qu’elle ne désire pas.

Pour ce premier bal de la saison, la belle allait donc se montrer comme à l’accoutumée tout à fait charmante, tout en gardant ses distances avec les uns et les autres. Bien sûr, elle acceptera volontiers les danses qui lui seront proposées, mais à aucun moment elle ne marquera sa préférence pour l’un ou l’autre des hommes qui seront présents dans la salle de bal. Une fois fin prête, la jeune femme monte avec ses parents dans le véhicule familiale pour se rendre au lieu des festivités et comme à chaque fois, pére et mére lui demande d’être peut-être un peu moins pointielleuse sur ses désirs en matiére d’homme. Il faut comprendre le Duc et la Duchesse, Isabelle est leur unique enfant et ils veulent voir le titre perdurer et surtout avoir la joie d’être grands-parents. Oh, la belle leur donnera ce qu’ils désirent bien sûr, elle aime énormément ses parents, mais seulement d’ici quelques années. Elle est encore jeune après tout et elle pourra encore enfanter dans quatre ou cinq ans.

Arrivée à destination, la famille se dirige vers l’intérieur de la salle de bal comme tous les autres invités et la demoiselle a le plaisir d’y retrouver assez rapidement ses plus chères amies. Dont elle apprend de leur bouche qu’il semble y avoir un invité très spécial au bal, un jeune baron venu de L’orient. Voilà qui est en effet inhabituel et fort intéressant. Si Isabella n’avait pas été à un bal, elle serait allée à la rencontre de cet homme, il est tellement rare qu’il y ait de la nouveauté et si cet homme vient en effet de l’orient, cela va apporter à la capitale un vrai vent d'exotisme. Toujours est-il qu’elle va devoir attendre d’être introduite à ce gentleman, car une personne de son rend ne puis s’adresser directement à un baron qui lui est inférieur. Que cela est pénible.
Clionestra
Messages : 3937
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mar 6 Juin - 17:42

Li
Long

J'ai 25 ans et je vis à ShengLung, un petit royaume frontalier à la chine. Dans la vie, je suis prince ainsi que Ambassadeur et Petit baron pour les londoniens et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon intelligence je recherche une femme unique qui pourra m'aimer à Londres pour lier nos deux pays, mais je ne sais clairement pas comment intéresser en étant qu'un petit noble.

→ N'a jamais eu de relation amoureuse ou sexuelle
→ A cinq frères et deux soeurs. Il est le second
→ Il joue de la harpe ainsi que du shakuhachi
→ Il est gentil, mignon, altruiste, solaire.
→ Il sait parler six langues
→ Il croit en l'amour unique
Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause) Img_5085
- Ambassadeur Long, fit un soldat en se courbant devant Li, la Grande-Bretagne est heureux de vous voir sur ses Terres.

Li, signifiant Puissant en chinois, releva sa main vigoureusement comme pour en chasser une mouche. Le soldat était tellement paniqué qu’il faisait des salutations d’usage désuet maintenant.

- Appelez-moi Sir Long. Je ne suis qu’un petit baron en ce lieu, rajouta-t-il avec douceur vers le soldat.

L’homme rougit devant le visage blanc et la posture droite de Li Long. Le dragon puissant. Second fils de Bao Long, empereur d’un pays coincé à côté de la Chine et dont le dragon est l’emblème. Qiang Long, premier fils de Bao Long est le prince héritier du royaume. Li Long, second prince, n’est que second. Il faudrait la mort de son père et de son frère pour atteindre la royauté. Cependant, il était, pas égard pour le monde, l’ambassadeur de ShenLung. Second prince, donc. Ambassadeur tout le temps, petit baron ici. Il était arrivé depuis deux mois dans la demeure que le roi d’Angleterre avait offerte à sa famille. Baron Long. Li rit un peu. C’était pompeux. Il était un prince. Mais ça lui allait. Cela le faisait rire. Le soldat qui avait prit l’habitude de l’escorté n’était pas là ce jour. Il devait donc recommencer toutes les habitudes avec ce nouveau. Le soldat l’avait salué comme s’il venait seulement de venir à Londres… Alors que ce n’était pas le cas. Li le prenait bien cependant. Son frère aurait été un peu plus agacé. Et son père était empereur. Ne l’oublions pas. L’agacement aurait eu une réaction étrange. Lui ? Il n’était pas comme ça. Elevé par sa mère, la seconde concubine de l’empereur, il était doux et calme. Il n’avait aucune raison de s’agacer pour si peu.

Dans son pays, beaucoup voulait le voir monter sur le trône à la place de Qiang. Li n’en était pas là. Lui, pour le moment, ce qu’il voulait, c’était trouver l’âme sœur. Les princes, et les empereurs, avaient le droit à plusieurs concubines et femmes. Ils avaient le droit de forniqué et il n’était normalement surprenant de voir un noble avec seulement deux enfants. Ils n’étaient pas que deux. Li avait cinq frères et trois sœurs. Cependant, seul lui et Qiang avaient du sang noble. Et, à la différence de tout le monde, Li aspirait à mieux. Il avait désiré devenir un prince avec une femme unique. Chez eux, un homme choisissant qu’une femme était appelé un « jiǎn dān ». Un simple d’esprit.

Li était un simple d’esprit. Et il croyait en l’amour et la passion que deux personnes pouvaient ressentir. Alors il avait proposé de lier l’Angleterre, qui prônait la femme unique, avec son pays. En trouvant une femme londonienne, et l’amour car il comptait chercher cela, il serait un jiǎn dān tout en aidant son pays. Une pierre, deux coups. Pour ce qui était de la religion, et le mariage devant leur Dieu, Li n’avait pas peur. Il pensait pouvoir accepter un mariage devant le Dieu unique des européens si sa femme accepte un autre mariage devant les divinités chinoises. Des compromis. De l’amour. De la discussion. Li avait hâte de trouver une femme à qui il ferait battre le cœur et qui ferait battre le sien en écho.

Il avait eu des propositions, bien sûr, en tant que prince. Il avait eu des femmes de joie qui voulaient ses faveurs. Mais il avait toujours refusé cela. Pur, il l’était. On demandait aux femmes de l’être, pourquoi pas ne leur rendre le respect en l’étant aussi ? Il renvoya ses longs cheveux noirs en arrière. Il dénotait parmi les londoniens. Et on voyait rapidement, à ses tenues et à son apparence, qu’il n’était pas d’ici. Alors il mentait. Il se faisait passer pour le baron Long. Un baron qui avait des liens avec l’empire chinois, un métisse qui y avait habité longtemps et revenait pour prendre la place de son « père ». Puisque personne n’avait rencontré le baron Long, personne n’était surpris.

Les rares personnes à connaître la vérité ? Le roi d’Angleterre et sa cour immédiate et quelques soldats. Si le mensonge venait à être dévoilé, cela devrait être du fait de Li. Pas d’une bourde. ShengLung était un royaume petit mais puissant. Personne ne voudrait être en conflit avec lui.

Il était donc là, Li, de sa robe noire et blanche et son chouchou remontant ses cheveux dans une espèce de couronne. Ce n’était pas une couronne d’or et d’argent. Elle était simple. Mais il l’aimait bien. Elle était faite de Jade noble. Il rentra dans la salle de bal et … pencha la tête sur le côté en observant l’accoutrement et la tension dans la salle. Pourquoi tout semblait si … étrange ? Il n’avait pas l’habitude des bals communs, ceux qui n’étaient pas que pour la royauté, mais … Il y avait plus de tension dans les muscles des femmes et des hommes que partout.

Alors qu’il s’approcha, il remarqua des femmes se faire embarquer par des femmes pour parler à des hommes qui semblaient prise dans une tempête. Il fit un large tour sur la salle et un sourire se forma sur ses lèvres. Il salua de son accent les personnes qui étaient au plus proche de lui. Dans la pièce, il y avait seulement deux personnes qui savaient la vérité, et les deux l’évitèrent, lui et son étrange accoutrement… Et ses étranges réactions. Il s’approcha d’une jeune femme avant de montrer son carnet qu’elle avait sur son poignet. Il avait entendu parler des carnets de bal, mais il pensait que c’était comme des livres d’or pour dire que l’on s’était amusé.

- Dites-moi, qu’est-ce cela ? Vous avez toutes un carnet sur votre poignet, à quoi cela pourrait-il bien vous servir ?

Et il sourit, à cette inconnue au rang plus haut, officiellement, plus bas, officieusement, et dont il n’avait même pas eu l’idée de se présenter. Le soldat lui attrapa le bras et aida l’homme à se courber.

- Baron Long, vous devez vous présenter avant de poser ce genre de question. Veillez l'excuser, Milady.
- Oh. Excusez-moi, Mademoiselle, je ne suis pas habitué, mais je me demande réellement ce que cela signifie, pourriez-vous m’expliquer ?

Et il avait un joli sourire. Il était agréable de le voir avec ce sourire. Il pencha la tête et attendit la réponse alors que le monde pouvait le voir. Il était le genre de bon ami. Le genre a qui l’on avait envie de faire confiance, sans réellement savoir pourquoi. Le genre qui sourit et donne des bons conseils. Il n’était pas un dragon sur ces terres. Ou plus exactement, il était le dragon tranquille qui se repose dans son fleuve.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Ananas
Messages : 675
Date d'inscription : 31/05/2023
Région : Nord de la France
Crédits : Icone (myself) dessin (unknown)

Univers fétiche : City, fantasy, licence (Mass Effect, Dragon Age, Detroit Become Human, A plague tale, Cyberpunk 2077, FF7), fantastique, SF
Préférence de jeu : Femme
ANANAS RANG  GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t5685-livres-de-personnages https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5670-presentation-d-un-ananas-roti-au-beurre
Ananas
Ven 9 Juin - 12:09

Isabella
Somerset

J'ai 20 ans et je vis à Londres pour le moment, Angleterre. Dans la vie, je suis fille de Duc et je m'en sors parfaitement bien, merci. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, j'ame ma liberté de femme célibataire.

Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause) R.6e73e4151f2c5f844bd7ff43d28b51af?rik=GWXlQPY1R8jMZg&riu=http%3a%2f%2f31.media.tumblr.com%2fe5b17e4c518109cb90a93f3e1429c61f%2ftumblr_mqapb9OezI1sretbqo1_500
⋆ Parle plusieurs langues, le français, l’allemand, l’italien et le latin.
⋆ Passionnée par l'astronomie
⋆ Excellente chanteuse et pianiste, Isabelle enchante les oreilles des uns et des autres lors des bals et autres dîners.
⋆ Lady Somerset adore les chiens, elle possède en dehors de chiens pour la chasse, pas moins de cinq dogues allemands qu’elle bichonne avec amour.
⋆ Apprécie les promenades dans la campagne, que ce soit à pied ou à cheval. Également les pique-niques et faire de la barque.
L’arrivée de personnes étrangères à l'Angleterre n’avait jamais été quelque chose de rare, français, italiens, espagnols, autrichiens se rendant parfois sur le sol anglais la plupart du temps pour des affaires ou pour des alliances entre famille puissante. Certes, le voyage d’un pays à un autre est souvent assez long de sorte que leur séjour dure souvent plusieurs mois pour être bien rentable et pouvoir profiter des plaisirs que peuvent offrir Londres et ses alentours. Toujours est-il que les visiteurs d’un autre pays viennent souvent d’occident, très rarement de l’extrême orient, le voyage étant encore plus long jusqu'à l'angleterre et souvent quand ils viennent, cela est pour rester plus longtemps que quelques mois, il faut cela plus en années. L’excitation qui semble animer les amies d’Isabella est donc plus que compréhensible, même la future Duchesse doit admettre qu’elle est bien curieuse de voir cet homme, bien qu’elle se garde de montrer trop d’agitation contrairement à certaines de ses comparses. Une demoiselle se doit de se montrer d’autant plus en public au risque de passer pour quelqu’un de frivole, en revanche loin des regards indiscrets, voir scrutateur, elle fera bien ce qui lui plaira. Quelle n’est pas la surprise de la jeune femme d’être sortie de ses pensées par l’objet de toute les curiosités, en effet, le fameux baron venu de l’extrême orient venait de se matérialiser devant elle pour lui adresser la parole directement. Autant dire qu’Isabella pose sur lui un regard pour le moins choqué, un baron parlant à la fille d’un Duc s’en avoir été introduit au préalable, on aura tout vu.

La belle brune n’eut pas le le loisir de le reprendre, qu’un homme près du baron et qu’elle n’avait pas remarqué lui expliqua qu’il devait se présenter avant d’adresser la parole à quelqu’un. Question de bienséance. L’inconnu aida même le Baron Long à faire la révérence, ce qui fit dire à Isabella que le nouvel arrivant n’était pas au fait des codes sociaux. Très bien, elle pouvait lui pardonner cet affront, après tout, il n’avait pas été éduqué à l'anglaise et avait encore beaucoup à apprendre.  

— Je vous pardonne volontiers Lord Long, en effet vous ne devez pas être au fait de la façon dont on s'adresse à autrui par chez nous, répond Isabella avec un sourire aimable. Avant de répondre à votre question, reprenons depuis le début vous voulez bien.

D’un signe de la tête, Miss Somerset fit signe à l’une de ses camarades d’introduire le Baron au reste de l’assemblée de femme faisant face à Lord Long.  

— Mylord, permettez moi de vous présenter Lady Somerset fille du Duc et de la Duchesse de Beaufort. Lady Somerset, permettez moi de vous présenter Lord Long.

La demoiselle poursuivit ainsi les présentations jusqu'à ce que toutes les jeunes femmes du petit groupe furent présentées comme il se doit.

— Je suis enchantée de faire votre connaissance Lord Long, repris Isabella une fois les présentations achevées. Et je gage que vous passerez un moment agréable en Angleterre. Pour répondre à votre question, les petits carnets que nous avons tous attachés à notre poignet nous servent à y noter les hommes nous ayant invités pour une danse. À gauche se trouve la liste des danses, et à droite autant de lignes vides sur lesquelles inscrire le nom du partenaire. Est-ce que cela vous à éclairez Lord Long ?

Clionestra
Messages : 3937
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 9 Juin - 13:19

Li
Long

J'ai 25 ans et je vis à ShengLung, un petit royaume frontalier à la chine. Dans la vie, je suis prince ainsi que Ambassadeur et Petit baron pour les londoniens et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon intelligence je recherche une femme unique qui pourra m'aimer à Londres pour lier nos deux pays, mais je ne sais clairement pas comment intéresser en étant qu'un petit noble.

→ N'a jamais eu de relation amoureuse ou sexuelle
→ A cinq frères et deux soeurs. Il est le second
→ Il joue de la harpe ainsi que du shakuhachi
→ Il est gentil, mignon, altruiste, solaire.
→ Il sait parler six langues
→ Il croit en l'amour unique
Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause) Img_5085
Li sait écouter et observer, mais son âme de prince ressortait parfois plus que de raison. Comme maintenant. Il se retrouvait à devoir attendre qu’on le présente alors que son pays entier le connaissait. Il en sourit cependant. C’était ce qu’il voulait, non ? Qu’on ne le connaisse pas, et qu’on réagisse avec lui comme tout autre… Bon, tout autre d’un niveau bien bas dans la noblesse londonienne, mais qu’importe. Cela l’amuse fortement. Ses yeux se plissent dans un sourire qu’il porte aux jeunes femmes qu’on lui présente, heureux d’être ainsi au milieu du monde. Il remarque leur robe, se demande si elles ne sont pas étouffés la-dedans. Sa plus vieille sœur avait déjà reçu des robes en cadeau de Londres. Il avait fallu plusieurs personnes pour comprendre l’intérêt du corset, et surtout pour libérer la malheureuse après l’avoir essayer. Son père, Bao, avait juré que c’était une attaque et une menace pour ses filles avant qu’un ambassadeur explique l’intérêt d’un tel corsage. Faire relever les seins et affinés la tailles. Li était partisan du « tous les corps sont beaux ». Il n’avait jamais trouvé de femmes laides en ce monde. Qu’importe leur corpulence, leur taille et la couleur de leurs yeux, ce que lui aimait c’était leur manière de parler. Bien qu’il ne fut jamais tombé amoureux d’aucune d’elles. Il allait en être différent pour Londres. Il comptait tomber amoureux, se marier, et combler sa femme de tous les trésors de son pays.

Mais il n’était pas le moment de penser au mariage alors qu’il se présenta à peine. Refaisant une révérence à chaque femme alors que son attache de Jade dans les cheveux se présenter à leurs vues. Il aimait la culture de son pays autant que son pays. Mais il était curieux. Curieux des coutumes et des mœurs de ce pays si étrange. Il pencha la tête à nouveau pour la jeune femme qui accepta de combler une partie de sa curiosité. Il se fit aussi la réflexion, pendant les présentations, qu’il n’aurait pas pu être introduit de meilleure manière par son soldat attitré. Il était le Baron Long. Fils de l’empereur Bao Long de ShengLung et prince de cet empire. Son titre de baron lui avait été donné qu’à lui seul. Son frère, qui ne comptait pas sortir de son pays avant au moins un millénaire, n’avait pas ce titre, et les autres membres de sa famille non plus. Il était le seul dont le roi avait accepté un titre de la noblesse londonien. Une preuve que le roi accepte le mariage de Li comme celui liant les deux nations. Il se concentra sur la femme et sourit à nouveau.

- Pourquoi ne faisiez-vous pas cela spontanément ? reprit-il avec la lueur de la curiosité dans les prunelles, cela ne vous semble-t-il pas trop … réglementaire ? Ne puis-je pas simplement vous demander de danser juste avant que la musique ne commence de manière spontanée ?

Il se reprit en laissant échapper un petit « oh » tout doux.

- Ne croyez pas que je me moque ou vous taquine de cette habitude. D’où je viens cela ne se passe simplement pas ainsi. Il y a les bals à spectacle. Ou nous nous asseyons tous pour voir des artistes chanter, danser ou acter une scène pendant que nous festoyons. Et il y a les bals à danser. On demande avant la musique.

Il se penche.

- Me feriez-vous l’honneur d’une danse dans ce cas, milady ? Avec le risque, je le crains que je revienne vous voir plusieurs fois pour être certain de ne pas louper ma danse.

Et il sourit encore. De cet air entre l’enfant et le joueur. Rien d’un charmeur libertin qui draguerait. On pouvait voir sur son visage la joie simple d’une discussion où il pouvait apprendre quelque chose. Li était de ce genre de personne, qui se plaisait de peu, était heureux d’un rien, et voyait le bon côté en chaque chose. Même s’il pouvait voir le regard intrigué, voir dégouté, de certaines femmes sur son accoutrement, il n’en laissa rien atteindre sa joie présente. Chez lui, il était un prince. Ici, il était un duc. Mais partout sur Terre, il était d’abord Li, un éternel optimiste.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Ananas
Messages : 675
Date d'inscription : 31/05/2023
Région : Nord de la France
Crédits : Icone (myself) dessin (unknown)

Univers fétiche : City, fantasy, licence (Mass Effect, Dragon Age, Detroit Become Human, A plague tale, Cyberpunk 2077, FF7), fantastique, SF
Préférence de jeu : Femme
ANANAS RANG  GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t5685-livres-de-personnages https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5670-presentation-d-un-ananas-roti-au-beurre
Ananas
Lun 12 Juin - 12:31

Isabella
Somerset

J'ai 20 ans et je vis à Londres pour le moment, Angleterre. Dans la vie, je suis fille de Duc et je m'en sors parfaitement bien, merci. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, j'ame ma liberté de femme célibataire.

Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause) R.6e73e4151f2c5f844bd7ff43d28b51af?rik=GWXlQPY1R8jMZg&riu=http%3a%2f%2f31.media.tumblr.com%2fe5b17e4c518109cb90a93f3e1429c61f%2ftumblr_mqapb9OezI1sretbqo1_500
⋆ Parle plusieurs langues, le français, l’allemand, l’italien et le latin.
⋆ Passionnée par l'astronomie
⋆ Excellente chanteuse et pianiste, Isabelle enchante les oreilles des uns et des autres lors des bals et autres dîners.
⋆ Lady Somerset adore les chiens, elle possède en dehors de chiens pour la chasse, pas moins de cinq dogues allemands qu’elle bichonne avec amour.
⋆ Apprécie les promenades dans la campagne, que ce soit à pied ou à cheval. Également les pique-niques et faire de la barque.
Un vrai choc des cultures était en train d’avoir lieu dans l’élégante salle de bal, de Lord et Lady Smith, un choc des cultures qui ne passait pas inaperçu au vu des regards intrigués qui étaient posés sur le groupe. Il faut dire que Lord Long ne passe pas inaperçu avec ses vêtements venus d’ailleurs, l’ornement dans ses cheveux que les amies d’Isabella observent avec des yeux curieux. Parlons en justement de la longue chevelure de cet homme venu de l’extrême orient, une belle et brillante toison que n’importe qu’elle jeunes femmes en ces lieux doit actuellement envier, même Lady Somerset se doit d’admettre que ses cheveux châtain font pâle figure à côté de ceux du bel asiatique. Car il faut bien admettre, malgré quelques différences de style avec les hommes de l'Angleterre, que le baron Long est un beau jeune homme qui va sûrement faire tourner quelques têtes. Comme c’est déjà le cas en vérité. La question qui est posée ensuite par l’exotique invité est aux yeux d’Isabella pour le moins légitime, bien qu’elle n’y répondra pas de manière franche devant respecter les conventions qui lui ont été inculquées depuis sa plus tendre enfance. La jeune femme est d’accord, tout cela manque cruellement de naturel et de spontanéité, bien qu’il ne soit pas impossible pour un homme de proposer une danse à une dame avant que la musique ne commence, mais encore faut-il que son carnet soit vide.

— Je ne crains hélas que cela soit difficilement possible, sauf si la demoiselle à qui vous demandez une danse n’a point de nom de cavalier de noté dans son petit carnet. Il serait mal venu qu’une demoiselle vous fasse la primeur d’une danse alors que d’autres hommes le lui ont demandé avant. Nos codes sociaux peuvent sembler rigides aux yeux d’une personne étrangère je peux parfaitement le concevoir, mais s’ils existent cela est pour éviter que chacun n’en fasse qu’à sa guise et que ce soit le chaos.

Sa réponse lui semble parfaitement acceptable, elle ne va pas à l’encontre des règles qu’on lui a apprises, mais elle comprend que cela puisse être étrange pour une personne venant d’un pays si lointain. Surement que si Isabella venait à voyager en extrême orient, serait-elle étonnée des us et coutumes du pays d'où vient le Baron Long.

— L’idée que vous vous moquiez de nos habitudes ne m’a pas traversé l’esprit un seul instant Lord Long, reprend l'anglaise avec amabilité. D'après ce que vous venez de me dire, il semble que par chez vous les événements festifs aient cette touche de naturelle qui semble nous faire défaut.

La jeune femme esquisse un sourire, si lui ne s’est pas moqué des codes sociaux à l’anglaise, elle vient exactement de faire l’inverse, mais rien de bien méchant dans le fond. S’en suit une invitation à danser qui n'étonne guère Lady Somerset, le baron Long semble être un homme appréciant les plaisirs des fêtes, cependant…

— Loin de moi de me montrer désobligeante avec vous Lord Long, mais, connaissez vous et savez vous danser comme à l’anglaise ?

D’autant plus qu’elle se garde bien de lui faire la remarque, mais elle n’est pas sûre qu’il sera dès plus à l’aise pour danser avec son vêtement traditionnel, il risque même d’en être entravé. Isabella ne souhaite pas non plus se trouver en ridicule avec un homme ne sachant pas, ou ne réussissant pas à danser, il en va tout de même de sa réputation.  

Clionestra
Messages : 3937
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 16 Juin - 16:57

Li
Long

J'ai 25 ans et je vis à ShengLung, un petit royaume frontalier à la chine. Dans la vie, je suis prince ainsi que Ambassadeur et Petit baron pour les londoniens et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon intelligence je recherche une femme unique qui pourra m'aimer à Londres pour lier nos deux pays, mais je ne sais clairement pas comment intéresser en étant qu'un petit noble.

→ N'a jamais eu de relation amoureuse ou sexuelle
→ A cinq frères et deux soeurs. Il est le second
→ Il joue de la harpe ainsi que du shakuhachi
→ Il est gentil, mignon, altruiste, solaire.
→ Il sait parler six langues
→ Il croit en l'amour unique
Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause) Img_5085
Le chaos ? Li observe la jeune femme alors que son sourire s’élargit vers ses pommettes. Le Chaos ne devrait pas avoir lieu dans une salle de bal. Si chaque femme avait la présence de dire oui à un cavalier pour une danse, elle se devait de le respecter. Si l’homme en faisait de même. Cependant, il remarqua qu’aucun homme dans la pièce ne portait de carnet. Ainsi donc, ils retenaient ou attendaient de la femme qu’elle s’en souvienne pour eux ? Ce n’était pas très gentleman de son point de vue. Il avait donc sourit et se pencha un instant pour observer les poignets des demoiselles.

- En effet, mais je me demande simplement si … alors vous vous faites mal ? Si vous vous sentez mal, cela signifie que vous devez faire cette danse, tout de même. N’est-ce pas triste si vous devriez refuser une danse promis, ou pire encore la faire alors que vous vous n’en avez pas envie ?

Il savait que, dans ce monde comme dans le sien, les femmes étaient vues comme sous la société. Elles étaient là pour faire les enfants. Mariée plusieurs à un homme dans son propre pays … Li n’aimait pas ça. Il préférait voir les femmes l’égale de l’homme et trouver un peu triste que personne ne soutienne son point de vue de part le monde.

- Il y a deux sortes d’évènements chez moi, répondit-il avant de se souvenir qu’il était censé être de Londres mais vivre ailleurs, il ne se reprit pas, il y a les bals spectacles. Je pense que vous faites cela aussi pour des concerts. On s’assoit et on observe une danse, une musique, un poème, souvent pour apprendre à découvrir un artiste. Et il y a les bals dansant. Ceux-ci sont souvent plus … provinciaux, dirais-je. Et en effet, plus naturelle. Il n’y a pas aussi la pression du statut et même l’idée de statut qui semble régenté vos bals. Chez moi, un baron peut adresser la parole à une fille de duc sans les moindres soucis, sous la condition que la jeune femme soit consentante à cette discussion, bien sûr.

Même si son père avait plus d’une femme, même si ses frères en auront plus d’une, le principe du consentement était ancré en chaque personne. Une femme ne pouvait pas être mariée de force. Si elle ne voulait pas devenir une épouse, elle pouvait demander de l’aide à une concubine. Les mariages arrangés n’existaient pas. C’était aussi pour ça qu’il avait eu le droit de choisir sa promise en la rencontrant. On ne monnaie pas l’amour et le mariage. Chez eux, une femme n’a pas d’obligation conjugale. Si la femme ne veut pas consommer le mariage, elle peut divorcer. Ou l’homme peut accepter la relation sans acte charnel. Son père avait une concubine qui refuse ainsi ses avances et personne ne vient lui en porter rigueur. Li la soupçonne d’être amoureuse de son troisième frère, mais ça restait encore à voir.

- Vous êtes loin d’être désobligeante, milady. Je connais, si je ne me trompe pas, trois danses anglaises. La valse, le minuet et une danse qui se fait avec quatre personnes dont le nom m’échappe. Ce sont des danses qui nous amusent beaucoup chez nous.

Pour son habit, que lui ne remarquait pas … Pourquoi ne pourrait-il pas danser avec son vêtement alors que les femmes avaient des habits bien plus gros et qui ne les entravent pas ? Il avait l’habitude de son habit, et pouvait même faire la guerre avec… Il se gardait bien de le dire. De tout temps, on ne se vantait pas de savoir donner la mort en robe.

- Je connais aussi des danses de mon pays et d’autres pays d’Europe.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Ananas
Messages : 675
Date d'inscription : 31/05/2023
Région : Nord de la France
Crédits : Icone (myself) dessin (unknown)

Univers fétiche : City, fantasy, licence (Mass Effect, Dragon Age, Detroit Become Human, A plague tale, Cyberpunk 2077, FF7), fantastique, SF
Préférence de jeu : Femme
ANANAS RANG  GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t5685-livres-de-personnages https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5670-presentation-d-un-ananas-roti-au-beurre
Ananas
Sam 17 Juin - 21:37

Isabella
Somerset

J'ai 20 ans et je vis à Londres pour le moment, Angleterre. Dans la vie, je suis fille de Duc et je m'en sors parfaitement bien, merci. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, j'ame ma liberté de femme célibataire.

Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause) R.6e73e4151f2c5f844bd7ff43d28b51af?rik=GWXlQPY1R8jMZg&riu=http%3a%2f%2f31.media.tumblr.com%2fe5b17e4c518109cb90a93f3e1429c61f%2ftumblr_mqapb9OezI1sretbqo1_500
⋆ Parle plusieurs langues, le français, l’allemand, l’italien et le latin.
⋆ Passionnée par l'astronomie
⋆ Excellente chanteuse et pianiste, Isabelle enchante les oreilles des uns et des autres lors des bals et autres dîners.
⋆ Lady Somerset adore les chiens, elle possède en dehors de chiens pour la chasse, pas moins de cinq dogues allemands qu’elle bichonne avec amour.
⋆ Apprécie les promenades dans la campagne, que ce soit à pied ou à cheval. Également les pique-niques et faire de la barque.
Isabella esquisse un sourire, elle est en effet plutôt ravie de pouvoir étaler sa science et d’éclairer cet homme sur les us et coutumes des anglais, il est vrai qu’il n’est pas toujours aisé d’en comprendre les subtilités. Pour elle qui a été élevée dès sa naissance comme une parfaite petite Lady, tout cela est devenu aussi naturel que de réussir à respirer avec un corset trop serré. Pour un regard étranger, la jeune femme peut parfaitement comprendre que tout ceci doit sembler être sérieux, voir trop sérieux. La belle brune elle-même aimerait parfois aussi que les choses se fassent peut-être de manière plus naturelle et que chacun ne soit pas dans l’obligation de se cacher derrière un masque d’amabilité et de bienséance. Cependant, elle n’a pas trop le choix, elle semblerait bien folle de tenter une petite révolution féministe, le temps n’est pas encore venue que les femmes brûlent leur corsets.

— Oh, mais vous savez, dans ce genre de cas il est évidemment permis à la jeune femme de refuser une danse, ou bien de la reporter à plus tard si elle se sent trop mal. Et même en ne se sentant pas mal, il est possible de refuser, tout est une question de… Disons que tout est une question de savoir-vivre mais aussi de présentation.

Si elle devait résumer les choses, Isabella dirait que tout est une question de doigté et de mesure bien sûr, une jeune femme peut refuser quelques danses et cela pour diverses raisons, cependant toutes les refuser sera mal vu. Autant qu’un homme qui restera dans son coin sera désigné comme un goujat. Lord Long lui explique alors les différences plus que notables qu’il y a entre les bals à l’anglaise et ceux à la chinoise, qui ont l’air bien moins guindés et cette notion de consentement pour une discussion est plus qu’appréciable.

— En effet, au niveau des représentations publiques, il semble que nous soyons sur la même longueur d’ondes et avec la reprise de la saison mondaine, je suis sûr que vous trouverez de quoi vous divertir. Quant aux bals, si vous en avez l’occasion ceux de la campagne sont beaucoup moins rigides, certes, certains de nos codes sociaux s’y appliquent vous ne pourrez hélas y échapper, explique t-elle en riant doucement. Mais vous y trouverez je crois ce naturel qui peut manquer aux festivités de Londres.

La jeune femme avait déjà eu l’occasion de participer à quelques bals et diners en campagne et il est vrai que l’ambiance y était souvent bien moins guindé et étouffante et qu’il était également un peu plus facile d’y converser avec les uns et les autres. L’invitant à danser, Isabella s'inquiète néanmoins de savoir si l’homme sait danser à l’anglaise, fort heureusement, il ne prend point mal sa question et lui explique qu’il connaît au moins trois danses, les plus usuelles qui plus est.

— Oh vous devez sans doute faire référence au quadrille, mais c’est parfait la valse, le menuet et le quadrille sont les danses qui reviennent le plus souvent, vous ne devriez donc pas être dépaysé. Surtout à ce bal, il n’y a pratiquement que cela.

La brunette était maintenant plutôt curieuse de voir comment le Baron Long allait bien pouvoir se débrouiller sur la piste de danse, peut-être va-t-il éblouir les autres invités et surtout les demoiselles qui pour la plupart l’observer étrangement. En tout cas, il semble être un homme avec une certaine culture, peut-être a-t-il eu la chance de voyager.

— Vous avez donc eu l’occasion de voyager en Europe ?
 

Clionestra
Messages : 3937
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 18 Juin - 1:18

Li
Long

J'ai 25 ans et je vis à ShengLung, un petit royaume frontalier à la chine. Dans la vie, je suis prince ainsi que Ambassadeur et Petit baron pour les londoniens et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon intelligence je recherche une femme unique qui pourra m'aimer à Londres pour lier nos deux pays, mais je ne sais clairement pas comment intéresser en étant qu'un petit noble.

→ N'a jamais eu de relation amoureuse ou sexuelle
→ A cinq frères et deux soeurs. Il est le second
→ Il joue de la harpe ainsi que du shakuhachi
→ Il est gentil, mignon, altruiste, solaire.
→ Il sait parler six langues
→ Il croit en l'amour unique
Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause) Img_5085
Li réfléchit… Donc, une femme peut refuser une danse ? Même s’il était un prince ? On lui avait dit qu’être un prince pourrait tout avoir sans difficulté… Ouais. Donc. Si la jeune femme le refuse, ça serait simplement une histoire de statut ? Mhhhh. C’était vraiment quelque chose sur lequel il devait se pencher sur cette société. Si sa femme voulait refuser une danse, avec lui, qu’importe qu’il soit son mari ou son prince, elle le devrait. Mais la jeune femme avait un autre son de cloche. Elles avaient le droit de refuser. Etait-ce les hommes qui, se sentant ainsi démuni face à la gente féminine, pense qu’une femme ne peut se refuser à eux ?

- Je crains de n’être jamais invité aux festivités en campagne, avoua-t-il simplement, on m’a appris qu’il fallait une certaine réputation pour s’y rendre et que souvent c’était un moyen de trouver un bon parti. Je crains de n’être qu’un parti passable ou quelconque. En plus de l’étrangeté de ma discussion et de mes habitudes. J’essayerai de me faire inviter, pour voir cela.

Li Long était, bien sûr, invité à toutes les fêtes que la royauté faisait. Parce que le roi savait ce que l’asiatique faisait dans son pays. Bien sûr, le fait d’avoir été invité par le roi allait finir par poser des questions. Le commun des mortels prendront peut-être cela comme un moyen de se moquer de lui… mais Li savait que ce n’était pas le cas, et ce que les autres pensent il s’en fiche. Sauf peut-être ce que pense la jolie blonde devant ses yeux. Parce qu’elle était curieuse et honnête face à la situation. Elle ne semblait pas pouvoir tout dire, dommage, mais elle avait cette manière simple d’expliquer qui lui plait bien.

- Le quadrille, en effet, répondit-il avec un sourire, mon professeur de danse m’a toujours dit que c’était des danses habituelles. Je suis heureux qu’il ait eu raison. Pour ce qui est des voyages, en effet. J’ai voyagé dans plusieurs pays d’Europe en effet. Portugal, Espagne, France, un temps en Autriche et un temps un Italie. J’ai aussi visité, bien sûr, les pays frontaliers à notre continent. Je veux dire à la Chine.

Il avait failli oublier qu’il n’était pas censé être un prince ambassadeur dans les pays. Oups. Une chance tout de même que, pour les européens, tous les asiatiques ont la même tête. Combien de fois l’avait-on confondu avec son frère, son père ou même l’homme qui le suivait pour faire la correspondance avec la royauté … Non. Clairement, Li n’avait pas peur une seconde que quiconque ne le reconnaisse.

- Auriez-vous donc, Milady, se souvient-il, encore une danse à ne point me refuser ? Je promet de ne pas le prendre mal si vous désirez me refuser pour la simple raison de mon inexpérience mais je serais vous épater.

Et surtout … personne autour ne lui avait fait un sourire. Il avait même vue une mère l’éviter avec évidence. Cela ne le dérange pas. Ici, il n’était qu’un baron. Bon… Un baron qui avait eu l’occasion de faire le tour de l’Europe, en plus de l’Asie. Mais qu’importe. Il n’allait pas se formaliser de petites questions pour son gros mensonge.

- C'est la première fois, cependant, que je reste dans un pays pour en fréquenter la noblesse ou les coutumes.

D'ordinaire, il s'occupe que du roi et des messages de son père... et des partenariat avec ses alliés, ou des traités avec ses ennemis... pas de bals. Sauf quand il va dans les rues pour danser et s'amuser donc. Mais d'ordinaire, il restait loin de toutes différences sociales. Imposant sa vision et n'acceptant pas celle de l'autre pays. Il voulait vraiment trouver une épouse par amour et faisait un effort monstrueux pour cela.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Ananas
Messages : 675
Date d'inscription : 31/05/2023
Région : Nord de la France
Crédits : Icone (myself) dessin (unknown)

Univers fétiche : City, fantasy, licence (Mass Effect, Dragon Age, Detroit Become Human, A plague tale, Cyberpunk 2077, FF7), fantastique, SF
Préférence de jeu : Femme
ANANAS RANG  GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t5685-livres-de-personnages https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5674-mes-petites-idees https://www.letempsdunrp.com/t5670-presentation-d-un-ananas-roti-au-beurre
Ananas
Mar 20 Juin - 16:08

Isabella
Somerset

J'ai 20 ans et je vis à Londres pour le moment, Angleterre. Dans la vie, je suis fille de Duc et je m'en sors parfaitement bien, merci. Sinon, grâce à ma volonté, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, j'ame ma liberté de femme célibataire.

Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause) R.6e73e4151f2c5f844bd7ff43d28b51af?rik=GWXlQPY1R8jMZg&riu=http%3a%2f%2f31.media.tumblr.com%2fe5b17e4c518109cb90a93f3e1429c61f%2ftumblr_mqapb9OezI1sretbqo1_500
⋆ Parle plusieurs langues, le français, l’allemand, l’italien et le latin.
⋆ Passionnée par l'astronomie
⋆ Excellente chanteuse et pianiste, Isabelle enchante les oreilles des uns et des autres lors des bals et autres dîners.
⋆ Lady Somerset adore les chiens, elle possède en dehors de chiens pour la chasse, pas moins de cinq dogues allemands qu’elle bichonne avec amour.
⋆ Apprécie les promenades dans la campagne, que ce soit à pied ou à cheval. Également les pique-niques et faire de la barque.
Voilà qui surprend beaucoup Isabella, en général les festivités ayant lieux à la campagne sont bien plus accessibles que les bals et autres dîners donnés par la noblesse et pire encore par la royauté. Cependant et comme l’homme vient si bien de l'appuyer peut-être que cela n’a rien à voir avec son rang de Baron, qui n’est certes pas le plus haut, mais tout de même dés plus légitime. Non, en effet cela doit plus avoir avec sa réputation, ses singulières habitudes et discussions et sans doute de ses habilles pour le moins inhabituelles. Si cette excentricité peut passer à la capitale, dans les coins les plus reculés, elle n’est pas étonnée que cela soit pas forcément bien vu.

— Il ne tient qu’à vous mon cher de devenir un parti dés plus estimable et dés plus envié, un titre ne fait heureusement pas tout, il est aussi question de savoir vivre. Montrez vous courtois, aimable et pourquoi ne pas organiser un bal ou un dîner dans votre demeure. Il faut vous montrer pour vous faire accepter.

Bon bien sûr et selon la jolie brune, pour que le Baron Long puisse être pleinement accepté, il lui faudrait également suivre la mode anglaise et raccourcir ses cheveux. Cependant et ne voulant pas l’offenser et encore moins devant un public qui prendrait plaisir à divulguer ce qu’il se serait passé à qui voudra bien l’entendre, la demoiselle se tait. A la place, elle sourit au brun qui en vient à lui parler de la danse et particulièrement des trois qu’il connaît déjà, bien sûr il lui faudra plus que cela s’il veut évoluer en étant à l’aise lors de prochains bals.

— Votre professeur de danse vous a en effet bien guidé Mylord, cependant et si vous venez à le rencontrer une prochaine fois, je vous conseille toujours avec bienveillance que vous puissiez voir pour d’autres danses, enrichir votre répertoire vous sera grandement utile.

Lady Somerset doit dire qu’elle est grandement impressionnée par le nombre de pays et de voyages que cet homme a réalisés, la belle est même envieuse qu’il ait vu tant de choses. Elle a souvent entendu dire que les voyages forment la jeunesse, hélas, elle forme la jeunesse masculine, les femmes devant rester… Et bien à leur place de femmes.

— Vous avez beaucoup de chance Mylord et vous avez dû voir beaucoup de belles choses durant vos pérégrinations.

La question qui suit prend Isabella tellement de cours, qu’elle en oublie de cacher son sourire trop grand derrière son éventail, comme une jeune femme bien elevé l’aurait fait.

— Bien sûr ce sera avec grand plaisir, cependant pour les prochaines il faudra demander à d’autres jeunes femmes, voyez vous il n’est pas très poli de danser avec une seule et unique jeune femme.

D’autant plus qu’en voyant Isabella danser avec le Baron Long, cela leur donnera peut-être envie d’en faire de même, il suffit parfois de pas grand-chose pour motiver les autres.

— Vraiment ? Qu’est-ce qui vous a donc motivé à vouloir rester pour fréquenter la noblesse et en apprendre plus sur nos codes sociaux ?

La demoiselle suppose qu’il doit s’agir de la saison et peut-être espère-t-il trouver une épouse anglais, cependant, la motivation peut bien évidemment être tout autre.
 
Contenu sponsorisé
Une alliance bien ambitieuse ft. Clionestra (pause)
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Jugée trop bien , l'humilité est toujours gênée alors que l'orgueil se verrait bien sans cesse arrosé de roses. (avec Earl)
» Pause RP - Cause Nano!
» Pause Indéterminée.
» Pause à durée indéterminée
» Pause plus ou moins longue - Nemo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: