Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
Leur danse funèbre [Houmous] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
Leur danse funèbre [Houmous] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:17 par Snardat

» Je ne suis pas seule dans ma tête (Recherche)
Leur danse funèbre [Houmous] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:05 par Rein

» Ces esquisses qui trottent dans ma tête...
Leur danse funèbre [Houmous] - Page 2 EmptyHier à 23:57 par Rein

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Leur danse funèbre [Houmous] - Page 2 EmptyHier à 23:03 par Manhattan Redlish

» Through hell, we thrive, and rebuild we will -feat Ananas
Leur danse funèbre [Houmous] - Page 2 EmptyHier à 17:26 par Mr.Wolf

» Dust And Shadows
Leur danse funèbre [Houmous] - Page 2 EmptyHier à 16:43 par Invité

» Recherche lien H/H
Leur danse funèbre [Houmous] - Page 2 EmptyHier à 15:59 par stitch

» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
Leur danse funèbre [Houmous] - Page 2 EmptyHier à 9:47 par Mandrin

Le Deal du moment : -39%
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON ...
Voir le deal
1190 €

LE TEMPS D'UN RP

Leur danse funèbre [Houmous]

Houmous
Messages : 514
Date d'inscription : 06/01/2019
Région : Grand Est
Crédits : "Have you seen the Yellow Sign ?" Chambers

Univers fétiche : Fantastique, SF
Préférence de jeu : Homme
HOUMOUS
Houmous
Ven 3 Nov - 14:57

Megan
J'ai 18 ans et je vis à la colonie Newsburgh. Dans la vie, je suis apprentie intendante et je m'en sors autant que possible. Sinon, grâce à ma malchance, je suis orpheline et ça me hante.

crédit : Lotusbubble

Megan s’était cachée dans l’ombre depuis le début de l’altercation. Elle ne pouvait pas jouer les gros bras, pas face à ces créatures que ni Leah, ni Aron, ni Noah, ni Sasha ne pouvaient subjuguer. Tout ce qu’elle pouvait être, c’était le témoin inactif de toute la scène qui s’ensuivit. Les créatures affreuses commencèrent par asperger abondement Leah d’une forme de poudre, ce qui la fit tituber et tomber de tout son long, désorientée. Puis, ce fut au tour de Aron, se précipitant à son secours, d’être attrapé dans un filet. Il se débattait, rien d’anormal à cela, jusqu’à ce qu’une de ces créatures lui mette un coup du talon de son lourd pied pour le faire sombrer dans l’inconscience. Peut-être la mort, même. La terreur ne lui permit pas d’en juger avec précision. Voyant la catastrophe avoir lieu, Noah voulut fuir pour la rejoindre dans l’ombre. Mais contrairement à elle, les créatures avaient bien eu le temps de l’observer et de se pourlécher les babines à l’idée de le prendre, lui aussi. Il courut dans le sable, autant que ce terrain instable le lui permit, pour finir par s’écrouler de tout son long. Ses jambes étaient prises par des cordes savamment lancées pour lui couper toute chance de retraite. Il tendit la main vers elle, rampant désespérément, terrifié de voir sa dernière heure bientôt arriver. Et elle, elle ne fit rien... Parce qu’elle ne pouvait rien y faire. Perdue et esseulée à nouveau dans le noir, les larmes coulant sur ses joues jusqu’à pouvoir en goûter le sel, elle ne pouvait rien faire.

Elle resta choquée jusqu’au lever du jour de ce qu’elle avait pu simplement constater. Tremblotante, pétrifiée, horrifiée. Elle n’avait rien fait. Elle s’était jurée que, le jour venu, elle serait prête et qu’elle ferait tout pour sa nouvelle famille. Elle n’en fit rien. Elle ne put pas même se relever pour récolter les quelques restes de leurs effets, seules marques physiques du souvenir qui subsisterait avec la culpabilité. L’envie de laisser le temps passer jusqu’à ce qu’elle puisse les rejoindre était tentante. Du moins, elle l’aurait été si elle avait eu l’occasion de penser. Car depuis la nuit passée, tout ce qu’elle voyait, c’était les images de l’assaut nocturne en boucle infinie. Harcelée continuellement par son échec et la terreur, elle ne remarqua pas aussitôt Leah qui s’éveillait et se redressait au pied de la dune. Dans la catastrophe et le choc, Megan n’avait même pas eu l’idée d’aller la voir pour vérifier qu’elle allait bien. Ou bien, peut-être y avait-elle pensé mais son inconscient s’était placé en barrière impénétrable. Tant qu’elle n’était pas capable de voir si Leah était morte ou blessée, elle demeurait au moins en partie vivante et en bonne santé.

Le collier au cou de Megan avait la forme d’un cœur. C’était son cœur quelque part. Il était calme et imperturbable, ne changeait pas facilement, paraissait froid au toucher… mais à la fois, il se réchauffait dès lors qu’on prenait le temps de le tenir entre ses doigts. Avec chaleur, le cœur de la rescapée battait la chamade en tenant à son contact Leah. Après le naufrage de leur groupe, durant la nuit, Megan ne pouvait se raccrocher qu’à ce débris qu’était Leah. Parce qu’elle savait que Leah n’existait qu’au travers des gens qui acceptaient de la suivre. La preuve en était qu’elle pleurait à chaudes larmes et se lamentait dans le cou de son amie. Les yeux de Megan, eux, étaient restés secs, trop occupés à épier le moindre brin d’herbe qui bougeait dans le vent. Avec la résurrection de Leah dans son esprit, l’espoir revenait un peu à l’orpheline. Seuls, ils étaient tous perdus. Mais à elles deux, elles pourraient se soutenir et faire l’impossible. D’ailleurs, y avait-il jamais eu quoi que ce soit d’impossible quand ils étaient rassemblés, la petite famille ? Ils avaient prouvé à eux seuls qu’une autre vie que celle des souterrains était possible. Ils avaient prouvé que des choses vivaient encore dehors. Ils avaient prouvé que le monde n’était pas que rivières de laves au milieu de champs radioactifs. Il y avait de la vie au dehors. Et lorsqu’il y avait de la vie, il y avait un combat à mener.

- Leah, chuchota doucement Megan dans un ton qui n’était pas habituel, je les ai vu. Ils ont emmené Noah et Aron en plus de Sasha. Il faut qu’on fasse quelque chose mais pour y arriver, j’ai besoin de toi. J’ai besoin de la vraie Leah.

Elle prit son visage entre ses mains pour planter ses abysses noirs dans ses prunelles et la laisser s’y noyer. Il devait bien y avoir quelque chose de possible pour les sauver. Elle refusait de croire que leur histoire se terminait ainsi. Megan était devenue une vraie personne au contact de ces garçons. Les perdre signifierait pour elle se perdre aussi et elle ne pouvait le permettre.
Nemo
Messages : 494
Date d'inscription : 10/02/2022
Crédits : Re°

Univers fétiche : Réel - fantastique - futuriste
Préférence de jeu : Les deux
NEMO
https://www.letempsdunrp.com/t4994-le-monde-de-nemo https://www.letempsdunrp.com/t5305-fourre-tout-du-poisson-clown#105985
Nemo
Mer 10 Jan - 16:33
Remontada
Leah
21 ans
Chargée de la récolte de la nourriture dans la citée
Célibataire, plutôt attirée par les femmes

Perdue dans les iris de sa petite sœur, Leah avait du mal à remettre son esprit dans le bon sens. Son cerveau était resté englué dans la culpabilité et le mépris de soi tout le reste de la nuit depuis le drame. Elle avait à peine réagi lorsque Megan l’avait prise dans ses bras. Au lieu d’être rassurée qu’elle soit en vie, elle se reprochait d’être la source de ses ennuis. La pauvre jeune fille allait vivre trois deuils, et tout cela à cause de la grande perche qui se proclamait cheffe. Quelle connerie.

Pourtant, les mots de Megan réussirent à faire doucement écho dans l’esprit de la jeune femme. Se morfondre ici ne mènerait à rien, alors autant aller de l’avant et trouver des solutions, comme elle l’avait toujours fait. Leah s’essuya les joues, le nez et les yeux, renifla à quelques reprises et se redressa doucement. Elle leva le regard vers le haut de la montagne de sable, et se vit la descendre avec Aron, quelques heures auparavant. Elle se pinça les lèvres, sentant la culpabilité monter en elle à toute vitesse. Elle avait vu le danger, et elle l’avait laissé couler. Plus jamais elle ne ferait la même erreur.

Elle s’excusa honteusement à l’égard de Megan et se mit droite sur ses jambes, qu’elle étira en grimaçant. Le regard las, elle lui demanda de préciser ce qu’elle avait vu durant la nuit, alors qu’elle-même était en plein chaos. La jeune fille lui raconta les événements aussi clairement que l’étaient ses souvenirs. Leah ne quittait pas des yeux le sommet de la dune alors que le flot de paroles atteignait ses oreilles. Elles n’étaient pas beaucoup plus avancées, en fin de compte.
Résignée, elle grimpa en trottinant vers le point qui l’attirait et qui avait happé son regard la veille. Une fois le sommet atteint, elle posa ses pupilles à l’endroit clé, au millimètre près. Cet endroit qui l’avait hantée toute la nuit et qui la hantera sans doute jusqu’à la fin de ses jours. La lueur du feu de bois avait bien évidemment disparu, mais elle laissait place à un fin filet de fumée. Les réponses à leurs questions se trouvaient forcément là-bas. Une chaleur enveloppa son cœur affaibli. Voilà une piste à suivre ! Un sourire presque dangereux envahit son visage. Elle avait bien l’intention de se faire ces salauds répugnants qui avaient osé s’en prendre à sa famille…
Leah se retourna vivement et rentra presque dans la pauvre Megan qui l’avait suivie. Sans s’excuser, elle la prit dans ses bras et la souleva comme elle le put, avant de la lâcher en souriant.

- Je suis si contente que tu sois avec moi. Tu as raison, on aura rien sans rien. Regarde ! Elle pointa du doigt leur objectif. C’est là-bas qu’ils étaient hier. On aurait pas dû faire de feu de camp, ils nous ont repéré à cause de ça, c’est ma faute. Je pense plus qu’ils y soient, mais c’est là-bas qu’on va. On trouvera bien quelque chose. Je te promets qu’on les retrouvera. Aron, Sasha, Noah… Ils doivent crever de peur, mais au moins ils sont ensemble. Comme nous. Promis ?

Elle était certaine qu’ensemble, elles allaient accomplir beaucoup. L’union fait la force, Leah l’a toujours su, et cet affreux événement ne faisait que soutenir ce dicton. Tout en dévalant la pente, se sentant plus forte que tout, elle imaginait des dizaines de tournures que pourraient prendre la suite de leurs aventures. Et aucune d’entre elles ne laissaient apparaître le cadavre de l’un de ses amis.
@ Nemo


Vous pouvez retrouver mes personnages ici, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message si jamais l'un d'eux vous attire ~
Mes recherches et toutes les infos qui vont avec : ici ~

Rythme : Aléatoire
Univers : Réel - Science-fiction - Post-Apo


Leur danse funèbre [Houmous]
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» 呪い - Noroi feat Houmous
» I hate that i love you ft. Houmous
» (danse macabre)
» "Ecoutez monde blanc, la salve de nos morts" | Houmous
» On arrête pas un peuple qui danse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: