Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Je servirai leur volonté | FoxDream
(Beloved) but I hate you so much I think it must be true love - Page 10 EmptyHier à 22:38 par FoxDream

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
(Beloved) but I hate you so much I think it must be true love - Page 10 EmptyHier à 21:32 par Clionestra

» {+18} Chance ou damnation ?
(Beloved) but I hate you so much I think it must be true love - Page 10 EmptyHier à 21:17 par Jambreaker

» (padmachou) Amitiés et confidences
(Beloved) but I hate you so much I think it must be true love - Page 10 EmptyHier à 16:33 par Maître des Univers

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
(Beloved) but I hate you so much I think it must be true love - Page 10 EmptyHier à 13:17 par Manhattan Redlish

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
(Beloved) but I hate you so much I think it must be true love - Page 10 EmptyHier à 13:03 par Lexis

» Bad feeling
(Beloved) but I hate you so much I think it must be true love - Page 10 EmptyHier à 9:18 par Lojzo

» hope it gives you hell
(Beloved) but I hate you so much I think it must be true love - Page 10 EmptyHier à 9:07 par Lojzo

» Love, Death + Capitole
(Beloved) but I hate you so much I think it must be true love - Page 10 EmptyDim 23 Juin 2024 - 23:37 par Lojzo

Le deal à ne pas rater :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four Emperors : où ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

(Beloved) but I hate you so much I think it must be true love

Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 15 Aoû 2023 - 18:42

Sept Lambert
J'ai 25 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis pianiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

- Son vrai nom est Septime Alexandre Lambert mais il préfère se faire appeler Sept.
- Il est aveugle de naissance
- Il joue du piano depuis l'âge de trois ans. Il a donné ses premiers concerts à l'âge de dix ans. Depuis l'âge de dix sept ans, il vit à plein temps de ses concerts.
- Il a toujours assumé son homosexualité. Avoir des relations sérieuses est compliqué pour lui à cause de son handicap. Il rêve de pouvoir se caser avec quelqu'un, avoir une vraie histoire d'amour, fonder une famille...


Je ne répondis pas à sa remarque sur le fait que tout le monde pouvait consommer de manière plus raisonnable. C'était un combat perdu d'avance, j'en avais bien conscience. Quand il était question de vêtements, il semblait impossible de faire entendre raison à Louis. C'était quelque chose que je ne comprenais pas et que je ne pourrais jamais comprendre. Ca faisait partie de ces choses que je ne comprendrais jamais, ces concepts et ces façons de vivre qui m'étaient totalement étrangères.

Je laissais échapper un petit rire désabusé alors qu'il me disait que j'aurais parfaitement ma place sur un podium pour défiler. Ca ferait plutôt tâche au contraire, voir un aveugle avec sa canne défiler devant une foule avec une démarche hésitante. Les gens s'en foutaient que je vois ou non pour mes concerts. Ils n'étaient pas vraiment là pour mon apparence mais pour les mélodies que je pouvais créer. Ca rajoutait même à ma notoriété parait il, de voir que j'étais capable de jouer aussi bien tout en étant aveugle. Je ne voyais pas où était l'exploit. Il n'y avait pas besoin de voir les touches pour les sentir sous ses doigts.

Je sentis mon coeur se serrer quand il finit par m'avouer que l'apparence était importante pour lui. J'avais cru l'espace d'un instant et puis... et puis non. Il y attachait de l'importance. Et moi non... On ne pourrait jamais se comprendre là dessus.

Je soupirais doucement alors qu'il venait me parler de relooking.

- Je suis si mal habillé que ça? Pourtant elle m'a toujours dit qu'elle m'achetait des vêtements... comment elle dit déjà...

Je pris un instant pour réfléchir avant d'enchainer.

- Intemporel je crois. Sobre et classe en toute circonstance. Moi je me sens bien dans mes vêtements alors je ne vais pas chercher plus loin.

Je lui fis un petit sourire désolé.

- J'ai bien peur de ne pas être un très bon candidat pour un relooking. Je serais incapable d'assortir les couleurs et les motifs ensemble.

Le concept de couleur et de motif m'étant complètement étranger par dessus tout... Ca serait beaucoup trop bordélique pour m'habiller. C'était plus simple comme j'étais.


MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mer 16 Aoû 2023 - 22:06

Louis Dalmasso
J'ai 33 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis styliste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Louis a toujours rêvé de devenir quelqu'un et pour lui ça voulait dire quitter sa province ce qu'il a fait dès ses dix-nuits ans. Ce n'est pas vraiment un secret mais ce n'est pas quelque chose dont il parle spontanément, il a même énormément travaillé pour gommer son accent du Sud. Il est homosexuel et l'a toujours fièrement revendiqué, personne ne peut lui faire honte par rapport à qui il est.  
Louis sentait qu’il s’aventurait sur un terrain glissant. Or, il ne voulait pas mentir. S’il est vrai qu’il voulait faire des rencontres qui changent de celles qu’il fait d’ordinaire, ce n’était pas à n’importe quel prix. Il n’allait pas faire semblant d’être quelqu’un d’autre. Eviter de mentionner ses origines rurales était une chose, mentir sur ses préférences en était une autre. Vraiment, il aurait aimé pouvoir dire le contraire, que les apparences ne comptaient pas… Mais ce n’était tout simplement pas vrai. Pourtant, il aurait très envie d’aller au delà. D’être comme Sept, de se moquer de la marque d’un t-shirt ou d’une mèche de cheveux mal placé. Mais c’était plus fort que lui, il voyait tout ça. Louis aimait le beau. Et, mon Dieu, ce que Sept était beau… Mais pas que. Il lui semblait parfaitement irritant à la fois alors même qu’il avait eu l’impression de parler avec un ange au téléphone. Tout un tas de sentiments contradictoires se mélangeaient en lui et alors qu’il pensait être en colère, il se sentit se radoucir au fur à mesure qu’il se confiait. Il était resté un petit moment interdit puis il avait osé répondre : « Eh bah… Je veux bien t’apprendre. Enfin, si tu veux bien considérer le fait que ça puisse être intéressant. » Il se pinça les lèvres nerveusement. C’était quand la dernière fois qu’il s’était senti aussi démuni devant un mec ? Jamais. « Et puis… Non. T’es pas mal habillé du tout. T’es chic. Classique. Mais chic. Le relooking sur toi ce serait que sublimer ce que tu es déjà. » Ok, ça, c’était horriblement gênant à dire et Louis n’arrivait pas à croire qui le complimentait encore après tout ce qu’ils venaient déjà de se dire. Il avait l’impression qu’un fossé s’était creusé entre eux et que tout les séparait d’un coup.
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Jeu 17 Aoû 2023 - 19:28

Sept Lambert
J'ai 25 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis pianiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

- Son vrai nom est Septime Alexandre Lambert mais il préfère se faire appeler Sept.
- Il est aveugle de naissance
- Il joue du piano depuis l'âge de trois ans. Il a donné ses premiers concerts à l'âge de dix ans. Depuis l'âge de dix sept ans, il vit à plein temps de ses concerts.
- Il a toujours assumé son homosexualité. Avoir des relations sérieuses est compliqué pour lui à cause de son handicap. Il rêve de pouvoir se caser avec quelqu'un, avoir une vraie histoire d'amour, fonder une famille...


- Merci... mais je pense que ça serait gaspiller ton temps que de me relooker. Je suis beaucoup trop nul en ce qui concerne les vêtements pour réussir à mettre tes conseils en pratique. Je ressemblerais à un épouvantail.

Et apparemment c'était plutôt négatif de ressembler à un épouvantail. Ca serait une catastrophe de me laisser m'habiller seul autrement qu'avec des choses basiques. Il faudrait étiqueter tous mes vêtements pour que je puisse les reconnaitre. Je devrais aussi me faire des fiches pour savoir quel vêtement je pouvais porter ensemble. Non ça serait beaucoup trop d'emmerdes pour juste des vêtements. J'avais trouvé un système plutôt pratique, qui ne me demandait pas trop d'efforts. Je ressemblais à quelque chose avec ce système, je n'avais pas envie d'en changer.

Je soupirais doucement après avoir pris une gorgée de mon verre.

- C'est plutôt décevant non...? Comme rencontre...

Il était loin de l'image que je m'étais fait de lui. Et je me doutais que de son côté il devait être déçu d'avoir en face de lui un mec avec qui il partageait si peu de points communs. Au final, à part nos déceptions amoureuses, nous n'avions rien en commun lui et moi.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mer 23 Aoû 2023 - 19:12

Louis Dalmasso
J'ai 33 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis styliste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Louis a toujours rêvé de devenir quelqu'un et pour lui ça voulait dire quitter sa province ce qu'il a fait dès ses dix-nuits ans. Ce n'est pas vraiment un secret mais ce n'est pas quelque chose dont il parle spontanément, il a même énormément travaillé pour gommer son accent du Sud. Il est homosexuel et l'a toujours fièrement revendiqué, personne ne peut lui faire honte par rapport à qui il est.  
Louis contemplait Sept, un brin attendri par sa manière de se dénigrer. Pourquoi était-il si cruel envers lui-même ? Comment c’était possible avec une gueule pareille ? Il souffla : « Oh non, crois-moi… Tu ne peux pas ressembler à un épouvantail. » Mais le musicien était totalement hermétique à tous ses compliments sur son physique. Comme s’il ne croyait pas ou que ça ne comptait vraiment pas. Louis ne savait pas trop. En tout cas, ce qu’il savait, c’est que ça ne se passait pas bien du tout et que ça lui vrillait les entrailles. Lui qui espérait repartir avec des papillons dans le ventre d’ici… L’échec était cuisant et Sept faisait le même constat. Il soupira à son tour. « Plutôt. » Il promena son regard un peu partout dans le bar. Bon et maintenant ? Ils allaient rester là encore longtemps ? Quel intérêt s’ils ne s’entendaient pas ? Foutu pour foutu, Louis exposa son idée : « Et je te plais physiquement au moins ? Parce que toi oui alors on peut toujours au moins s’envoyer en l’air histoire de sauver les meubles. » Bah quoi ? Pas de mal à se faire du bien, non ? Louis faisait cette proposition avec un naturel déconcertant.
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 27 Aoû 2023 - 13:07

Sept Lambert
J'ai 25 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis pianiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

- Son vrai nom est Septime Alexandre Lambert mais il préfère se faire appeler Sept.
- Il est aveugle de naissance
- Il joue du piano depuis l'âge de trois ans. Il a donné ses premiers concerts à l'âge de dix ans. Depuis l'âge de dix sept ans, il vit à plein temps de ses concerts.
- Il a toujours assumé son homosexualité. Avoir des relations sérieuses est compliqué pour lui à cause de son handicap. Il rêve de pouvoir se caser avec quelqu'un, avoir une vraie histoire d'amour, fonder une famille...


Au moins nous étions d'accord sur le fait que cette rencontre était plutôt désastreuse. Nous étions d'accord également sur le fait que nous en avions assez des rencontres sans lendemain, que nous voulions quelque chose de vrai. Enfin... c'était ce que je croyais.

Je fronçais les sourcils quand il me demanda si au moins je le trouvais séduisant. Il revenait à la charge avec ses histoires d'apparence. Il semblait vraiment obsédé par ça. Rien d'étonnant de le part de quelqu'un dont le métier était aussi superficiel. Sa remarque me contrariait un peu, mais ce n'était rien comparé à la suite... Je ne savais pas comment réagir. C'était tellement inattendu. C'était à l'opposé de tout ce dont nous avions parlé jusqu'à présent.

- S'envoyer en l'air...?

J'avais dit ça sans pouvoir contenir ma grimace de dégoût. Cette soirée était décidément de plus en plus calamiteuse. Je ne cessais de me demander où était le mec avec qui j'avais parlé au téléphone. Il n'avait rien à voir avec le type que j'avais en face de moi.

- Je n'en ai absolument rien à foutre de ton apparence. Tu aurais pu venir habillé en clown que ça n'aurait rien changé, si j'avais eu en face de moi le type avec qui j'ai discuté au téléphone.

Je ne savais pas ce que ça voulait dire mais je savais que les gens faisaient cette comparaison quand ils parlaient de quelqu'un habillé de façon ridicule. Alors ça devait illustrer assez bien ce que je voulais dire.

- Je ne suis pas venu pour m'envoyer en l'air. Les coups d'un soir ça ne m'intéresse pas. Je pensais trouver quelqu'un qui comme moi avait envie de vivre une véritable histoire. Qui en avait assez des types qui ne pensaient qu'à tirer un coup, qui n'étaient intéressés que par le physique et absolument pas par la personne en face d'eux. Je pensais passer la soirée avec un Marc... pas avec un Daniel...

Je secouais tristement la tête, terminant mon verre. Angie m'avait prévenue. Je n'avais pas voulu la croire et pourtant c'était vrai. Il m'avait assommé de beaux discours au téléphone juste pour ça, pour avoir une chance de m'attirer dans son lit. Si il avait su que j'étais aveugle, ça se serait certainement terminé dés les premiers instants. J'étais trop con...

- Tu peux t'en aller. Je ne te retiens pas.

Qu'il aille se trouver un mec à baiser puisque c'était tout ce qu'il voulait. Il était hors de question que je me lève le premier et qu'il se rende compte...


MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 5 Sep 2023 - 14:08

Louis Dalmasso
J'ai 33 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis styliste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Louis a toujours rêvé de devenir quelqu'un et pour lui ça voulait dire quitter sa province ce qu'il a fait dès ses dix-nuits ans. Ce n'est pas vraiment un secret mais ce n'est pas quelque chose dont il parle spontanément, il a même énormément travaillé pour gommer son accent du Sud. Il est homosexuel et l'a toujours fièrement revendiqué, personne ne peut lui faire honte par rapport à qui il est.  
Il grimaçait. Comble de l’horreur ! Il grimaçait ! Louis en prenait un sacré coup à son orgueil, lui qui se pensait irrésistible. Physiquement en tout cas. Franchement, qui dirait non à une partie de jambes en l’air sans conséquence avec lui ? Son visage s’était déformé sous le coup de la surprise, il était outré. Encore plus quand il lui avait balancé qu’il s’en foutait de son apparence. Comment il pouvait s’en foutre à ce point ?! Il n’avait donc pas d’yeux pour voir ?! Personne ne pouvait décemment être aussi peu attaché aux apparences. Louis ne comprenait pas. Et puis il continuait, lui faisant la morale, sans manquer de le traiter de Daniel ! Cette fois, Louis avait vu rouge. S’il allait s’en aller ? Et comment qu’il allait se barrer oui ! Il se redressa sur sa chaise, des flèches sortants de ses yeux. « Je suis pas un Daniel ! » qu’il avait commencé, comme si c’était ça le plus important. « Ok, si, t’as raison. Je suis un Daniel. C’est vrai. Mais j’essaye très fort d’être autre chose tu vois et c’est pas aussi simple que ça en a l’air. La preuve ! Je viens ici dans l’espoir de faire une rencontre à l’aveugle géniale et au final je tombe sur un mec qui me juge parce que j’ai eu le malheur de vouloir tirer un avantage d’une situation de merde ! » Il agitait les mains dans tous les sens sans savoir que Sept n’en voyait rien. « Et puis peut-être que tu devrais baiser de temps en temps, ça te ferait du bien sérieux. Comment on peut être aussi coincé ?! » qu’il attaqua en retour.
 
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 5 Sep 2023 - 19:22

Sept Lambert
J'ai 25 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis pianiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

- Son vrai nom est Septime Alexandre Lambert mais il préfère se faire appeler Sept.
- Il est aveugle de naissance
- Il joue du piano depuis l'âge de trois ans. Il a donné ses premiers concerts à l'âge de dix ans. Depuis l'âge de dix sept ans, il vit à plein temps de ses concerts.
- Il a toujours assumé son homosexualité. Avoir des relations sérieuses est compliqué pour lui à cause de son handicap. Il rêve de pouvoir se caser avec quelqu'un, avoir une vraie histoire d'amour, fonder une famille...


J'avais envie de rire en l'entendant dire qu'il n'était pas un Daniel. Bien sur qu'il l'était, c'était évident. Il pensait beaucoup trop à son apparence pour être autre chose. Il se rattrapa bien vite en admettant que oui. Bon... c'était déjà ça pour lui. Il essayait peut être de changer mais c'était loin de porter ses fruits. Il voulait agir différemment mais dés qu'il en avait l'occasion, le naturel revenait au galop. Je doutais qu'il puisse vraiment changer un jour.

- J'ai blessé ton petit ego c'est ça? Parce que je n'ai pas voulu coucher avec toi? Le problème vient forcément de moi, je suis coincé et mal baisé parce que je n'ai pas voulu baiser avec toi qui est siiii irrésistible?

Je secouais doucement la tête, lâchant un petit rire désabusé. C'était vraiment typique des "Daniel". Il se pensait irrésistible, tout le monde avait forcément envie de coucher avec lui. C'était impensable que quelqu'un ne le trouve pas attirant et n'ait pas envie de s'envoyer en l'air avec lui. J'aurais du être terriblement flatté et sauter sur la chance extraordinaire qu'il me donnait de pouvoir coucher avec lui.

- Tu veux la vérité? Si je me levais là de cette chaise, si tu me voyais vraiment, c'est toi qui ne voudrait pas coucher avec moi. Tu ferais comme tous les autres que j'ai croisé avant toi. Tu me fuirais. Alors épargne moi tes leçons à deux balles.




MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 12 Sep 2023 - 14:52

Louis Dalmasso
J'ai 33 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis styliste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Louis a toujours rêvé de devenir quelqu'un et pour lui ça voulait dire quitter sa province ce qu'il a fait dès ses dix-nuits ans. Ce n'est pas vraiment un secret mais ce n'est pas quelque chose dont il parle spontanément, il a même énormément travaillé pour gommer son accent du Sud. Il est homosexuel et l'a toujours fièrement revendiqué, personne ne peut lui faire honte par rapport à qui il est.  
« Mais oui, je suis irrésistible ! Au moins physiquement, bon sang ! Tu dois avoir une putain de volonté pour pas avoir envie de me mettre dans ton lit, franchement. » qu’il s’était emporté en se moquant bien d’être modeste ou pas. Pour le coup, il y allait fort. Et Sept rigolait en plus. Ça l’amusait. Y’avait de quoi être carrément vexé. La mine de Louis s’était assombrie. « Mais de quoi tu parles depuis tout à l’heure ?! J’ai des yeux pour voir, merci, t’es beau-gosse qui doute de ça ?! » Non, vraiment, Louis ne comprenait pas. Ça ne faisait pas sens de se dévaloriser autant alors qu’il était si incroyable physiquement. Et pas que. Le piano, s’il ne trouvait pas ça un peu rasoir, il trouverait ça carrément sexy aussi. « Lève-toi, je partirais pas, j’en suis persuadé. » qu’il assura d’une voix forte et pleine de défi. Il était incapable de voir plus loin que le bout de son nez.

 
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 12 Sep 2023 - 19:16

Sept Lambert
J'ai 25 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis pianiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

- Son vrai nom est Septime Alexandre Lambert mais il préfère se faire appeler Sept.
- Il est aveugle de naissance
- Il joue du piano depuis l'âge de trois ans. Il a donné ses premiers concerts à l'âge de dix ans. Depuis l'âge de dix sept ans, il vit à plein temps de ses concerts.
- Il a toujours assumé son homosexualité. Avoir des relations sérieuses est compliqué pour lui à cause de son handicap. Il rêve de pouvoir se caser avec quelqu'un, avoir une vraie histoire d'amour, fonder une famille...


Je riais de plus belle, secouant la tête alors qu'il en remettait une couche. Il se pensait vraiment irrésistible et il le revendiquait en plus. Donc le mec était superficiel, intéressé uniquement par l'apparence des autres. Il se pensait irrésistible et croyait que tout le monde rêvait de coucher avec lui. Mais à part ça ce n'était pas du tout un Daniel. Il voulait vraiment me faire croire qu'il avait été sincère dans tout ce qu'il m'avait dit au téléphone? Il s'était bien foutu de ma gueule oui.

Je soupirais alors qu'il continuait de me soutenir que rien ne pourrait le faire changer d'avis. Le fait que je sois un beau gosse, selon lui, était suffisant pour qu'il ait envie de me sauter. Bien.... on allait vite savoir qui avait raison de nous deux.

- Bien... je m'en vais.

Je récupérais ma canne que j'avais soigneusement cachée. Je la serrais dans ma main alors que je me levais. Je ne faisais pas attention à bouger "normalement" comme je le faisais d'habitude. Je tentais en général de bouger la tête pour faire semblant de suivre mes mouvements, comme une personne voyante était sensée le faire. Je ne le fis pas. Je voulais qu'il se rende compte. Alors je me redressais de cette manière un peu raide que j'avais naturellement, la tête droite. Je tâtonnais autour de moi, cherchant la table et l'espace entre la notre et celle d'à côté pour ne pas me cogner.

Je dépliais ma canne, passant entre les deux tables pour me placer à côté de lui à ce qu'il me semblait. Je tournais la tête vers l'endroit où il était sensé se trouver. Je regardais probablement trop haut mais je m'en foutais. Il comprendrait peut être encore mieux ainsi.

- Ce n'est pas le physique d'une personne qui fait que je décide ou non de coucher avec. C'est sa personnalité, son caractère. Et là dessus je t'assure que tu n'as rien d'irrésistible. Alors tu ferais mieux d'aller te trouver un mec qui va tomber en extase devant ton irrésistible physique. Ca vaudrait mieux pour nous deux.



MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 12 Sep 2023 - 21:33

Louis Dalmasso
J'ai 33 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis styliste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Louis a toujours rêvé de devenir quelqu'un et pour lui ça voulait dire quitter sa province ce qu'il a fait dès ses dix-nuits ans. Ce n'est pas vraiment un secret mais ce n'est pas quelque chose dont il parle spontanément, il a même énormément travaillé pour gommer son accent du Sud. Il est homosexuel et l'a toujours fièrement revendiqué, personne ne peut lui faire honte par rapport à qui il est.  
Louis n’arrivait pas à croire qu’il avait eu un si bon feeling avec ce gars. Quelle prude ! Comme si c’était mal de profiter sans se poser de question de temps en temps. Ça faisait mal à l’égo, ça faisait mal tout court et Louis n’hésitait pas à attaquer en retour. D’autant plus que le mec était carrément hilare, la situation pouvait pas être pire ! C’était son pire rencard et de loin. Et pourtant Louis avait déjà connu des trucs catastrophiques, il avait même déjà eu le cœur brisé. Il préférait limite ça plutôt que de se faire rire au nez par un mec qui pense être mieux que lui. Il s’en allait. Bon vent hein. Louis faisait mine de prendre un air détaché alors qu’il aurait bien aimé continuer à taper un scandale phénoménal. Mais quand il se lève et qu’il commence à marcher, canne à la main, Louis ne percute pas de suite. C’était une blague ? Il jouait à quoi là ? Il lui avait fallu quelques secondes de plus d’observation pour comprendre. Le mec était aveugle ! Évidemment. Voilà pourquoi il ne lui plaisait pas : il ne le voyait pas. Tout à coup, Louis comprenait mieux toutes les allusions au handicap qu’il avait fait. Les fringues, le fait que le physique ne compte pas, etc… C’est facile quand on y voit rien. « Mon Dieu c’était pour ça tout ce cinéma ?! Tu crois que j’en ai quelque chose à foutre que tu sois aveugle ou pas ?! » A son tour de rire. « Et t’as peut-être raison. Ou pas. Je mettrais ma main à couper que si tu me voyais on serait déjà en train de s’envoyer en l’air. » Il haussa les épaules en attrapant Sept par la main pour l’attirer en face de lui. Peut-être que lui il s’en foutait mais pour Louis c’était important de pouvoir le regarder en face. « En tout cas, moi, j’ai pas changé d’avis. »qu’il balança en lâchant sa main, plus provocateur que jamais.  
Contenu sponsorisé
(Beloved) but I hate you so much I think it must be true love
Page 10 sur 12
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
Sujets similaires
-
» (m) True love, made love. - DC Comics (en cours)
» I hate that i love you ft. Houmous
» I hate you, I love you | Game Over
» True fake love or Fake true love ?
» You're the love that I hate... {Cheval de Troie & Nash}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: