Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy Buds2 (Via ODR ...
599 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

you're gonna catch a cold from the ice inside your soul (chou)

Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa
Dim 20 Nov - 18:30
Le contexte du RP
The walking dead

Le Sanctuaire, 28/11/22, 8h
Depuis quelques semaines, Negan et J ont scellé leur arrangement. Elle fait désormais partie des épouses du chef des Sauveurs. Si les choses vont bien entre eux, le tableau est assombri par la relation tendue qui existe entre J et les cinq autres. La jeune médecin s’en accommode. Cependant, en prenant son service à l’infirmerie un matin, elle retrouve des membres de son ancien groupe et surtout Nate, son ancien petit-ami, à qui il ne devait rien arriver. Alors, elle s’énerve, J, et elle est bien décidée à aller demander des comptes, peu importe la façon dont les choses pourraient lui retomber dessus.

Contexte provenant... faut-il encore préciser notre amour pour ces deux là ? angel
Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa
Dim 20 Nov - 18:37

Joy Collins
J'ai 31 ans et je vis au Sanctuaire, Etats-Unis. Dans la vie, je suis médecin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée et je le vis plutôt bien.

Avant la fin du monde, Joy était interne à l'hôpital à Atlanta. Depuis la fin du monde, elle survit dans différent groupe, utilisant son statut de médecin pour s'en sortir un peu mieux que les autres. Elle refuse désormais qu'on l'appelle par son prénom, c'est J maintenant. Elle vient de quitter son petit-ami et un groupe vivant dans un camping pour rejoindre les Sauveurs. Elle estime que Negan est le plus à même de la protéger. Après l'accord passé, elle est devenue son épouse.



crédit avatar : scarred euphoria

You're gonna catch a cold from the ice inside your soul.
***

Tu as le sourire aux lèvres lorsque tu rejoins l’infirmerie en cette heure matinale. Les ouvriers du Sanctuaire s’agitent déjà et tu te doutes que du travail t’attend. Tu mesures ta chance depuis ton arrivée ici. Une place privilégiée de médecin et d’épouse, ce n’est pas donné à tout le monde. C’est finalement assez naturellement que tu as trouvé cette place. Tu soignes les blessures plus ou moins importantes tout en retrouvant de la compagnie le soir. Tu t’habitues à la compagnie de Negan, en tant que leader et en tant qu’époux. C’est encore bizarre pour toi d’y penser. Mais l’entente est bonne, étrangement. Toi qui aimais la douceur de Nate, tu te surprends à apprécier la force de Negan. Si le blond est toujours dans un coin de ta tête, tu te dis cependant qu’il serait sans doute possible de t’attacher au Sauveur pour sa personnalité et non seulement pour sa position de leader et la protection qu’il t’offre. Tu préfères prendre la vie comme elle vient, on ne peut plus être sûr de rien désormais. Ta relation avec les autres épouses est en revanche nettement moins agréable. Si plusieurs sont effacées, comme tu t’y attendais d’autres n’apprécient pas ta venue soudaine et la connexion évidente qui existe entre le brun et toi. Rosie et Lyndsey sont tes plus féroces rivales. Pour elles, tous les coups bas sont permis. Tu fais mine de les ignorer, fermant soigneusement ta chambre lorsque tu quittes l’étage destiné à Negan et ses femmes, t’isolant tranquillement quand l’époux n’est pas dans les parages. Les disputes sont fréquentes mais tu entends gérer tout cela seule. Ces querelles sont, à tes yeux, dérisoires face à la protection dont tu jouis. Tu aimerais que les cinq autres ne soient pas dans le tableau mais tu comptes les effacer par ta maturité et ton indifférence. Tu ne prends pas le risque de passer toi aussi pour une jeune femme jalouse et capricieuse, tu as conscience que cette attitude te desservirait dans le regard du grand leader.

Sans surprise William est déjà à l’infirmerie et tu lui adresses un signe de tête en croisant son regard. On ne peut pas dire que vous vous entendez bien, mais les choses vont mieux. Le médecin regrette probablement de te voir prendre de l’assurance chaque jour mais il ne s’en plaint plus, vous êtes efficaces à deux et vous apprenez à vous reposer parfois sur les compétences de l’autre. Tu enfiles machinalement la blouse d’un autre temps qui t’attend sur le porte-manteau de votre petit bureau. « Beaucoup de patients sont arrivés cette nuit. » précise platement William quand tu t’apprêtes à rejoindre les divers malades et blessés. Tu hoches la tête avec un sourire poli, le travail ne te fait pas peur. La petite salle d’examen est en effet bien remplie et tu te doutes qu’il doit en être de même pour les quelques pièces de l’étage aménagées en chambres. Tu affiches ton plus beau sourire en lançant un bonjour général. Malgré l’apocalypse, tu tiens à avoir toujours l’air avenant pour rassurer les patients, qui soient-ils. Au son de ta voix, les têtes se relèvent et tu te figes brusquement. Plusieurs visages te sont familiers. Trop familiers. Ce ne sont pas des Sauveurs qui te regardent avec méfiance. Quelques uns de tes anciens compagnons du camping te fixent avec déception et colère. Tu grimaces en silence en lissant les pans de ta blouse. Tu as l’impression de sentir ton cœur s’arrêter dans ta poitrine lors que ton regard tombe sur Nate. Ta gorge s’assèche tandis que les émotions se mélangent dans vos regards. Merde. Personne ne parle et tu le détailles. Face à son visage fatigué et la tâche de sang sur son tee-shirt, tu ne sais pas comment réagir. Tu te réveilles enfin lorsqu’il porte sa main à son épaule. Merde. Tu serre la mâchoire et te retournes sans dire un mot. Tes anciens compagnons ne devraient pas être là, Nate ne devrait pas être là. Nate ne devrait pas être blessé, il ne devait rien lui arriver, cela faisait partie de ton arrangement avec Negan. La colère vient se nicher au creux de ton ventre et de ta poitrine. De nouveau dans le bureau, tu retires ta blouse avant de te tourner vers William. « Commence par le blond qui a une cicatrice sur la joue… S’il te plaît… » Ton intonation doit avoir l’air suppliante mais tu t’en fiches. Le visage fermé, tu quittes l’infirmerie et grimpes dans les étages du Sanctuaire d’un pas déterminé. Tu n’es pas certaine de l’endroit où l’époux qui ne tient pas ses promesses se trouve et tu décides de tenter la salle de réunion. Tu entres sans délicatesse sans te soucier des lieutenants qui tournent leur regard vers toi. Tu plantes tes orbes dans ceux de Negan. Tu ne vois que lui. « Je veux te parler. » Tu ne demandes pas la permission, vous avez des choses à vous dire, maintenant.
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Lun 21 Nov - 19:16

Negan
J'ai 42 ans et je vis au Sanctuaire, USA. Dans la vie, je suis Negan, leader des Sauveurs et je m'en sors comme un chef. Sinon, grâce à ma chance, je suis plusieurs fois marié et je le vis plutôt bien.

Du sang plein les mains, sadique, dangereux, intraitable, colérique, capricieux, autoritaire, comédien, imbu de lui-même, sans doute un peu fou, à jamais endeuillé ;
Derrière les actes horribles et les accès de violence, Negan aspire à faire survivre l'humanité face aux morts toujours plus nombreux à se relever.
Caché derrière un personnage détestable, tyran sanguinaire qui semble n'en faire qu'à sa tête, il tente en réalité d'établir des règles strictes mais simples pour que la communauté qu'il a créé subsiste et s'impose aux autres s'il ne peut les aspirer.
A la tête d'une organisation abusive, il parvient à déléguer un peu de son pouvoir et croit sincèrement avoir bâti la plus prospère des collectivités dans ce monde en perdition.
Autour de la table, les lieutenants fixent leur leader avec la mine grave. Les mains sont serrées sur les armes, les nerfs à vif. C'est le genre de réunion qu'ils connaissent tous trop bien, qu'ils détestent, qu'ils savent indispensable.
Il y a eu une fuite sur un avant-poste et les rôdeurs sont entrés profondément sur le territoire des Sauveurs. Au point d'atteindre plusieurs camps alliés. Là où des survivants triment pour survivre et produire, récolter, conserver des denrées que Negan et ses hommes viennent prélever selon les caprices de l'homme à la batte.

Il y a eu des morts et ça, c'est inadmissible pour celui qui a nommé son groupe avec tant de prétention. Les Sauveurs sauvent les gens, c'est - dit-il - son but ultime, sa motivation, ce pour quoi il se dresse quotidiennement au-dessus d'âmes en peine ;
Ces âmes qui le craignent et le détestent : elles vivent grâce à lui.
Il y a eu des morts et ça, Negan le vit mal.

« Laura ? Tu as le compte ? »

« Six sauveurs lors de notre intervention, trois sont à l'infirmerie, mais il y a eu plus de victimes chez les campeurs... »

Dit-elle avec retenue, consciente qu'elle évoque ceux qui vivent en caravane. Ceux qui ont toujours bien payé leur dû. Ceux qui ont vu J les lâcher pour venir renforcer l'équipe médicale du Sanctuaire.
La nouvelle épouse ne fait pas l'unanimité, évidemment. Mais Laura ne déteste pas la brune, elle a tendance à penser que les médecins devraient tous être mis sur un piédestal et puis, cette épouse n'est pas la plus insolente. Elle a tendance à dire bonjour et elle n'a pas encore fait de scène de princesse contrairement aux autres ;

« Je vois. Assure-toi d'avoir le nombre exact et les identités si possible, il faut leur annoncer les disparus et les blessés qui resteront ici à l'abri de nos murs le temps de se remettre. »

La stratégie n'est pas compliquée : refermer la brèche. Exterminer tous les cadavres ambulants qui menacent ceux qui respirent encore.
Negan a l'intention de partir avec le second détachement, il doit d'abord aller rassurer les ouvriers qui ont vu arriver des hommes et femmes en sang et qui se demandent si la mort n'est pas déjà aux portes de leur refuge.
Il doit leur faire comprendre que rien ne doit ralentir leur efficacité, que rien ne doit troubler leurs activités. Il doit assurer à ses subalternes que les purulents ne les atteindront jamais ;

Alors qu'il distribue les ordres et prend sur lui pour ne pas laisser sa colère exploser dans la gueule de ses soldats inquiets, le chef des sauveurs est loin d'imaginer ce qui va suivre.

La porte s'ouvre et la sentinelle postée devant n'a pas le temps de dégainer son flingue. Tout le monde reconnait J. Tout le monde la dévisage avec sévérité.
Entre ceux qui espèrent voir la batte sanglante la percuter et ceux qui baissent les yeux de peur de ce qu'il va se passer, il y a Negan. L'époux. Le sauveur. Celui qu'elle a séduit. Celui auprès duquel elle se réfugie les soirs où il demande sa compagnie. C'est très récurrent. Avec J, il est toujours aussi bien. On ne peut plus sûr des risques qu'elle représente, totalement fasciné par son tempérament de feu.
Et par ses lèvres.

« Je veux te parler. »

L'époux se lève et se rapproche d'elle. Tout près. Si près que leurs souffles se mêlent et que les mâchoires carrées et serrées du barbu viennent se poser sur la joue de la cinquième femme. A son oreille, il murmure gravement :

« Je suis occupé. »

Puis il lui saisi le bras avec fermeté pour la faire reculer jusqu'à se retrouver eux seuls dans le couloir. Son étreinte sévère est vite relâchée, Negan ne veut pas la blesser. Il soupire, passe une main sur son visage fatigué et regrette de devoir ajouter sa belle à la liste des problèmes à régler.

« Laisse-moi dix minutes, nous avons bientôt terminé. Une urgence. »

Précise-t-il pour qu'elle n'ai pas le culot de l'interrompre. Il se retient de lui voler un baiser car dans le regard de la jeune femme brille une colère presque aussi puissante que la sienne.
Il fait donc demi-tour et retourne à son état-major. Dix minutes passent vite et déjà les responsables quittent les lieux avec détermination, conscients des rôles importants qui viennent de leur être confiés.

La salle reste ouverte et Negan, penché sur une carte les deux mains à plat sur la table, cherche une faille à ses pronostics. S'il se trompe, d'autres vies pourraient être perdues. Il attend que J entre derrière lui et se redresse lentement, sans la regarder pour autant.

« Tu sais que je déteste être interrompu ? Tu sais que tu me fais passer pour un abruti quand tu interviens comme ça, sans redouter ma réaction ? »

Il n'est pas content et préfère formuler ses rancœurs plutôt que de laisser ses émotions éclater physiquement.

« ... Qu'est-ce qui ne va pas ? »

Parvient-il à demander plus calmement.
Inquiet.
Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa
Mer 23 Nov - 18:04

Joy Collins
J'ai 31 ans et je vis au Sanctuaire, Etats-Unis. Dans la vie, je suis médecin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée et je le vis plutôt bien.

Avant la fin du monde, Joy était interne à l'hôpital à Atlanta. Depuis la fin du monde, elle survit dans différent groupe, utilisant son statut de médecin pour s'en sortir un peu mieux que les autres. Elle refuse désormais qu'on l'appelle par son prénom, c'est J maintenant. Elle vient de quitter son petit-ami et un groupe vivant dans un camping pour rejoindre les Sauveurs. Elle estime que Negan est le plus à même de la protéger. Après l'accord passé, elle est devenue son épouse.



crédit avatar : scarred euphoria

You're gonna catch a cold from the ice inside your soul.
***

Le regard planté dans celui de Negan, tu te fiches bien de connaître le sujet sur lequel porte la discussion que tu interromps brutalement. Tu restes droite, attendant une réaction de ton époux. Tu ne penses qu’à ta colère et tu ne réfléchis pas aux conséquences de ton arrivée. Tu sais que le Sauveur ne supporte pas d’être coupé, ne tolère aucun affront à son autorité. Pourtant, au lieu de faire demi-tour en réalisant que tu déranges, tu t’adresses à lui comme si vous étiez seuls. Les mâchoires se crispent, les paupières s’écarquillent ou les yeux se détournent. La tension est palpable tandis que tout le monde reconnaît aisément ton erreur ou ta stupidité. Il se lève finalement, le brun, s’approche lentement jusqu’à te surplomber largement. La tête penchée en arrière, tu fixes ses yeux tant que tu le peux. Un autre jour, tu aurais sans doute poussé le vice jusqu’à laisser tes mains effleurer ses flans. Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, tu ne frissonnes pas d’excitation mais de colère. Alors qu’il chuchote à ton oreille, tu réponds sur le même ton, peu décidée à t’abstenir. « Je m’en fiche. » Tout de suite, tes problèmes te semblent plus importants que les siens. Pas comparables du moins. L’accord qui t’offre ta place, tu y tiens et il était censé être inviolable. C’est ce que le leader t’a laissé entendre lorsque vous l’avez passé. Et tu veux croire qu’il est un homme de parole. Il n’y a pas de malentendu possible lorsqu’il s’agit de la vie de Nate. Tu as beau avoir laissé le jeune homme derrière toi, choisissant la sécurité plutôt que sa compagnie, il reste celui qui a partagé ta vie pendant presque dix ans, celui qui a vécu tout ce que tu as vécu. Et Nate, même loin de toi, tu veux le voir survivre. En pinçant les lèvres, tu te laisses guider à l’extérieur de la salle de réunion. La poigne solide t’empêche de rétorquer ou de résister. Quand, dans le couloir, il te lâche, tu croises bien vite les bras sous ta poitrine. Tu souffles lorsque Negan te demandes de patienter dix minutes. Tu voudrais être entendue tout de suite. Tu te retiens de préciser que ton problème est également urgent. Tu le regardes lorgner sur tes lippes et tu hausses un sourcil insolent. « Dix minutes. » lances-tu lorsqu’il te tourne le dos, comme si tout ceci était une négociation, pour donner l’impression que tu as aussi ton mot à dire et que tu consens à attendre. Quand la porte se referme et que tu te retrouves seule dans le couloir, tu te mords la lèvre. Pourquoi une part de toi aurait voulu qu’il t’embrasse avant de reprendre sa réunion ? C’est ridicule, tu es là pour parler de Nate et tu aimerais un baiser… C’est tout de même étrange la vie et l’alchimie inattendue. Tu soupires avant de t’adosser contre le mur pour laisser passer impatiemment les dix prochaines minutes.

Lorsque la porte s’ouvre enfin, tu te redresses précipitamment. Tu gardes la tête haute face aux regards intrigués, moqueurs ou inquiets que l’on t’adresse. Tu conserves un visage fermé face au coup d’œil dédaigneux de Simon qui est le dernier à laisser Negan. Tu ne comprends pas ce que ton époux lui trouve. Sans doute exécute-t-il correctement les ordres, mais il est détestable au possible. Tu attends que le bras droit ait disparu au bout du couloir pour bouger. Agacée, tu pénètres à nouveau dans la pièce. Le brun te tourne le dos et te refuse la politesse de te faire face pour s’adresser à toi. Tu laisses échapper un rire sans joie à ses mots. « Nous savons tous les deux que personne ici n’aurait le courage ou même l’idée de penser que tu es un abruti. » La peur fonctionne bien, personne n’oserait remettre sa position en question. Tous se font probablement plus de souci pour toi, ou se réjouissent de t’imaginer en mauvaise posture. « Mais si c’est ce que t’inquiète, n’hésite surtout pas à leur affirmer que tu as réagi en conséquence. » Après tout, tous ignorent ce qu’il se passe entre Negan et ses épouses. Le sarcasme dégouline de chacune de tes paroles tandis que tu espères tout de même que sa colère se cantonne à une attitude désagréable et des mots bien sentis. Son ton change et tu soupires en faisant le tour de la table pour lui faire face. Tu laisses ton regard courir sur son visage puis sur la carte étalée devant lui. Tu voudrais lui dire qu’il est beau, surtout lorsqu’il est concentré à diriger d’une main de fer qu’il glisse dans un gant de velours en ta présence. Mais ce n’est pas l’ordre du jour. Tu notes dans un coin de ta tête de lui demander quelle est l’urgence qu’il a à gérer. Tu n’es pas certaine d’obtenir une réponse mais tu es sincèrement intéressée par ce qui se passe au Sanctuaire. Sans tendre à te mêler de chaque situation, tu comptes bien te différencier de tes rivales en te montrant concernée et à l’écoute. « Nate. » finis-tu par dire. « Ce qui ne va pas, c’est Nate. Sa présence et celle d’autres campeurs à l’infirmerie quand j’arrive pour travailler. » Tu estimes que tu aurais au moins pu être mise au courant plutôt que de découvrir cela par toi-même. « On avait un accord. » La tête bien droite, tu fronces les sourcils. « Je ne suis pas seulement là pour occuper tes moments de répit et réchauffer ton lit. » Ça, tu ne veux pas l’oublier et tu ne veux pas qu’il l’oublie. Alors pourquoi veux-tu jeter cette foutue carte par terre, afin de laisser à vos corps l’espace de se retrouver sur la table qui les sépare ?
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Jeu 24 Nov - 10:30

Negan
J'ai 42 ans et je vis au Sanctuaire, USA. Dans la vie, je suis Negan, leader des Sauveurs et je m'en sors comme un chef. Sinon, grâce à ma chance, je suis plusieurs fois marié et je le vis plutôt bien.
Les épouses : Rosie la capricieuse, Lindsay la sexy, Sharon et Ally le binôme discret, Eve la première et J, sixième dans l'ordre d'arrivée, déjà si haut classée dans le cœur du ténébreux.  

you're gonna catch a cold from the ice inside your soul (chou) Nm8u
Du sang plein les mains, sadique, dangereux, intraitable, colérique, capricieux, autoritaire, comédien, imbu de lui-même, sans doute un peu fou, à jamais endeuillé ;
Derrière les actes horribles et les accès de violence, Negan aspire à faire survivre l'humanité face aux morts toujours plus nombreux à se relever.
Caché derrière un personnage détestable, tyran sanguinaire qui semble n'en faire qu'à sa tête, il tente en réalité d'établir des règles strictes mais simples pour que la communauté qu'il a créé subsiste et s'impose aux autres s'il ne peut les aspirer.
A la tête d'une organisation abusive, il parvient à déléguer un peu de son pouvoir et croit sincèrement avoir bâti la plus prospère des collectivités dans ce monde en perdition.
Negan sait comment sauver les gens dans ce monde pourri. Il sait guider sa communauté, maintenir son autorité, gérer l'organisation et la distribution des vivres. Il a réussi à faire en sorte que les gens du Sanctuaire soient tous occupés, car un survivant est une ressource, plus il sauve de gens, plus le groupe se solidifie.
Negan, il se pense l'un des meilleurs leader qui existe. Il connait les autres communautés, celles qu'il soumet à son chantage. Il estime qu'elles sont moins efficaces, moins sereines. La preuve : c'est lui qui commande en réalité. Partout où il y a encore la vie, c'est grâce à son système. Il en est persuadé.

Negan il est prétentieux. Mais depuis que les morts se relèvent, personne ne lui a tenu tête assez fermement. Personne n'a été si bon dirigeant. Personne.
Il est fier, et il est seul.
Alors quand J est entrée dans la salle pour montrer à tous les lieutenants qu'elle ne craignait pas son époux, ce dernier a du essuyer le jugement des siens. Oh pas directement. Aucun de ses bons petits soldats n'aura jamais le culot de lui faire remarquer que devant la nouvelle, il perd la face... Simon s'est retenu de faire un commentaire mais son regard en disait long lorsqu'il a quitté la pièce. La jeune médecin a désormais remplacé les subordonnés à ses côtés et le grand brun ne sait pas comment il va faire pour canaliser sa colère.

Il veut qu'elle aille droit au but, il veut crever l’abcès et vite comprendre ce qui a poussé J à tant d'insolence.

« Nous savons tous les deux que personne ici n’aurait le courage ou même l’idée de penser que tu es un abruti. [...] Mais si c’est ce que t’inquiète, n’hésite surtout pas à leur affirmer que tu as réagi en conséquence. »

Les mâchoires déjà si serrées se contractent davantage. C'est donc ce qu'elle veut ? Payer le prix de son affront ? Doit-il la frapper ? C'est contre ses principes. Negan est le paradoxe des valeurs, un tueur brutal et inhumain qui prétend qu'il y a des circonstances pour ce genre d'acte. Le reste du temps, il veut se croire pacifiste.

« Ne me tente pas. »

Lui faire du mal ne sera jamais une envie. Ni même un besoin. Mais si cela devenait nécessaire, pourrait-il s'y résoudre ? Heureusement la jolie brune met fin à ses réflexions en déposant - enfin - le sujet fâcheux sur la table.
Il faut à son mari quelques secondes pour comprendre. Nate ? Qui est Nate ? Bien vite le visage du blondin lâche lui revient en tête et il pousse un soupir profond. Elle aurait du s'en tenir à ça, la sixième femme, pour permettre au Sauveur de donner sa version des faits. Il n'a pas à se justifier, il estime ne rien devoir à personne mais il a forcément un mot à dire !
Sauf que le toupet de J le devance ;

« [...] Je ne suis pas seulement là pour occuper tes moments de répit et réchauffer ton lit. »

C'en est trop.
Abandonnant sa contemplation de la carte, l'homme à la batte se retourne pour attraper la demoiselle par la gorge. Sa prise n'a pas pour but d'écraser ni étouffer, mais elle est solide et ne permet pas la contestation. Dans le même mouvement il ramène sa chère docteur sur la table et se penche au dessus de sa silhouette fine, sa peau hâlée et ses lèvres délicieuses. Les émotions de Negan se mêlent en un tourbillon de fureur et de désir, de rigueur et de passion.

« Tu penses que ça m'amuse ? Tu crois que je n'en suis pris à ton Nate personnellement ? Tu ne t'es pas dit que sa présence me dérangeait ?! J'aurai préféré qu'il ne lui arrive jamais rien pour qu'il ne vienne pas traîner vers toi ! »

Les mots s'échappent un peu vite, un peu grave. Le ton diminue à peine et la sincérité est frappante. Non, il n'est pas responsable si le blondin a été blessé, encore moins s'il a été ramené ici. Mais les sauveurs sont des sauveurs. Ils ont estimés important de prendre en charge quelques blessés puisqu'ils ont désormais deux médecins ;
Negan se sent piégé. Déçu. Contrarié. Il n'avait pas anticipé ce scénario et il déteste devoir se défouler sur J.

« ... Tu es d'abord là parce que tu es docteur. Tu préfères quoi ? Que je les remette dehors, dans leur état ? Que je les laisse se démerder et crever de je ne sais quelle infection ? Parfait. »

Il la relâche mais reste appuyé contre elle, la coinçant entre la table froide et son corps bouillant.

« Je viens d'apprendre qu'il s'agissait de ton ancien groupe. Et, j'ignorais pour Nate. »

Elle le sait pourtant, il est rare que le chef prenne le temps de visiter les malades. Son planning est trop chargé et il se fiche pas mal de l'identité de ceux qui ont la chance d'être pris en charge dans son infirmerie.
Les doigts desserrés glissent sur la gorge de la brune et effleurent sa poitrine.

Il est toujours furieux Negan.
Mais J a mauvais influence sur sa domination.
Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa
Jeu 24 Nov - 22:14

Joy Collins
J'ai 31 ans et je vis au Sanctuaire, Etats-Unis. Dans la vie, je suis médecin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée et je le vis plutôt bien.

Avant la fin du monde, Joy était interne à l'hôpital à Atlanta. Depuis la fin du monde, elle survit dans différent groupe, utilisant son statut de médecin pour s'en sortir un peu mieux que les autres. Elle refuse désormais qu'on l'appelle par son prénom, c'est J maintenant. Elle vient de quitter son petit-ami et un groupe vivant dans un camping pour rejoindre les Sauveurs. Elle estime que Negan est le plus à même de la protéger. Après l'accord passé, elle est devenue son épouse.



crédit avatar : scarred euphoria

You're gonna catch a cold from the ice inside your soul.
***

Tu tiens tête, tu provoques lorsque tu devrais te taire. Tu n’as jamais été une adepte de la discrétion. Même avant, lorsque le monde avait encore des règles, tu aimais parler, dire tout haut ce que d’autres pensaient tout bas, exprimer ton ressenti même quand il pouvait être blessant. Même quand la situation pouvait se retourner contre toi. Tu ne comptes pas le nombre de fois où tu as été punie à l’école pour afficher un air arrogant face à tes professeurs ou leur répondre comme si tu étais leur égale. Tu ne comptes plus le nombre de fois où tu as rabroué des malades qui ne faisaient pas suffisamment preuve de patience alors que leur état leur permettait d’attendre tes soins tranquillement. Et cet aspect de ta personnalité n’a pas changé avec le monde. Au contraire, il s’est amplifié. Parce qu’aujourd’hui, il n’y a plus rien à perdre. Et il y a à la fois tout à perdre. Trop sûre de toi, tu comptes sur ton charme, sur l’attraction que tu exerces sur Negan, pour te sauver la mise alors que tu te montres impertinente. Tu le sens se tendre davantage et cela t’arrache un sourire mauvais dans son dos. Dans le fond, provoquer la colère d’une personne, c’est avoir de l’emprise sur elle. A sa menace, tu lèves les yeux au ciel. Negan, il a beau respecter les femmes à sa façon, tu as conscience qu’il serait largement capable de lever la main sur toi et de l’abattre sans pitié. Peut-être même sans remord. Tu exposes finalement ton problème, restant laconique, pas encore disposée à évoquer tout ce que cela provoque en toi. Tu sursautes quand il se redresse brusquement. Sa main vient entourer ta gorge et tes yeux s’écarquillent de surprise. Pourquoi es-tu surprise, Joy ? N’est-ce pas là ce que tu cherchais ? Tu as tout fait pour réveiller sa colère, pourquoi jouer l’innocente maintenant ? Tu trébuches contre la table et retrouves son équilibre en t’accrochant au cuir de sa veste. Tu fronces les sourcils, l’air de lui demander s’il a fini son cinéma. Ton regard glisse jusqu’à ses lippes et tu retiens un soupir. Tu veux ses lèvres. Tu devrais venir plus souvent le voir entre deux réunions, même lorsqu’il n’y a pas de problème, seulement pour le plaisir d’un instant de complicité hors du temps au milieu de vos journées passablement chargées. La poigne sur ton cou devrait t’effrayer  mais tu as le sentiment que s’il avait vraiment de serrer, il le ferait déjà. Tu déglutis contre sa paume.

Quand il reprend la parole, tu peux ressentir tout son courroux. Et plus étrangement sa jalousie à l’idée que Nate s’approche de toi. Et alors que cela devrait te rebuter, cela étire tes lippes d’un sourire légèrement satisfait. Tu veux pouvoir ressentir sa possessivité à ton égard. « Qui t’a parlé de mon Nate ? » Tu aimes l’idée que la présence du blond dérange Negan. Quand tu devrais être inquiète pour la santé de ton ancien compagnon, tu es finalement contrariée qu’il soit dans les parages. Tu es contrariée de ne plus pouvoir vivre dans le déni, de ne plus pouvoir te dire que Nate est loin, qu’il a fait le mauvais choix et que tu ne fais rien de mal à passer tes nuits avec un autre homme. Tu sais bien qu’il apprendra vite que tu accepté et même choisi de devenir la femme du Sauveur. « Tu trouves qu’il traîne vers moi, là ? Ou que je traîne vers lui ? » chuchotes-tu en glissant tes mains dans les poches de son pantalon pour l’attirer encore plus proche de toi. Lentement tu passes ta langue sur tes lèvres. Tu grimaces quand ton mari te rappelle justement ta fonction dans ce bas monde. Il a raison et tu secoues la tête. Non, tu ne veux pas qu’il les remette dehors sans leur offrir des soins. Quand bien même tu dirais oui, tu sais qu’il ne le ferait pas. Les gens sont une ressource précieuse à ses yeux. Il répond finalement à tes interrogations en avouant ne pas avoir su plus tôt qui était arrivé au Sanctuaire dans la nuit ou aux petites heures du matin, n’apprendre que maintenant que Nate est parmi eux. Et tu choisis de le croire, frissonnant lorsque sa main glisse sur ton corps. Tu détournes un instant le regard, fixant la carte abandonnée sur la table. « Ok… » finis-tu par souffler. Tu te hisses pour t’asseoir sur la table avant de plonger à nouveau ton regard dans le sien. « Ok. » répètes-tu. Tu devrais rester méfiante, le détester peut-être même. Pourtant, tu enroules tes jambes autour de ses hanches pour l’emprisonner dans une étreinte qui te semble nécessaire. « Pourquoi ? Pourquoi sont-ils là ? Que s’est-il passé ? » Tu veux comprendre alors que tu lèves doucement une main que tu laisses courir jusqu’à sa nuque. Que Nate soit là ou non, c’est près du leader que tu trouves. Tu n’as même adressé un mot au blond avant de venir retrouver le brun.
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Lun 28 Nov - 12:22

Negan
J'ai 42 ans et je vis au Sanctuaire, USA. Dans la vie, je suis Negan, leader des Sauveurs et je m'en sors comme un chef. Sinon, grâce à ma chance, je suis plusieurs fois marié et je le vis plutôt bien.
Les épouses : Rosie la capricieuse, Lindsay la sexy, Sharon et Ally le binôme discret, Eve la première et J, sixième dans l'ordre d'arrivée, déjà si haut classée dans le cœur du ténébreux.  

you're gonna catch a cold from the ice inside your soul (chou) Nm8u
Du sang plein les mains, sadique, dangereux, intraitable, colérique, capricieux, autoritaire, comédien, imbu de lui-même, sans doute un peu fou, à jamais endeuillé ;
Derrière les actes horribles et les accès de violence, Negan aspire à faire survivre l'humanité face aux morts toujours plus nombreux à se relever.
Caché derrière un personnage détestable, tyran sanguinaire qui semble n'en faire qu'à sa tête, il tente en réalité d'établir des règles strictes mais simples pour que la communauté qu'il a créé subsiste et s'impose aux autres s'il ne peut les aspirer.
A la tête d'une organisation abusive, il parvient à déléguer un peu de son pouvoir et croit sincèrement avoir bâti la plus prospère des collectivités dans ce monde en perdition.
Son Nate a été évoqué par l'un des lieutenants lorsqu'il a fallut annoncer à Negan que des extérieurs au Sanctuaire avaient été installés à l'infirmerie. L'initiative dudit lieutenant a fait grimacer le chef des lieux, mais il a estimé que l'heure n'était pas au caprice. Des survivants blessés doivent être pris en charge rapidement, quel que soit le groupe auquel ils appartiennent et puis... si les sauveurs sauvent des vies, il y a toujours un coût. En apprenant que cette poignée de malchanceux étaient de l'ancien refuge de J, Negan s'est rendu curieux.
On a alors parlé de l'ancien conjoint de sa dernière femme. Celui qu'elle a laissé aux caravanes pour venir exercer sa précieuse profession dans les murs des redoutés sauveurs ;

C'est son Nate, inévitablement. Même s'ils ne vivent plus ensemble. Même si le choix catégorique de la brune a rompu ce qu'ils avaient sans doute construit depuis des mois voire des années. Il y aura toujours entre eux un passif qui, aux yeux de Negan, fait du blondin celui de sa J.
Et ça l'énerve, il voudrait être le seul à lui appartenir.

« Tu trouves qu’il traîne vers moi, là ? Ou que je traîne vers lui ? »

Dit-elle, malicieuse, en rapprochant son époux de son corps appuyé sur la table. Cette table où se décident tant de plans, de stratégies, de compromis et de sorts. Cette table qui n'a vocation qu'à recevoir les dirigeants ... J semble ne jamais être dans l'embarras. Confiante, audacieuse, joueuse, elle parvient à s'approprier les espaces et les attentions. Surtout celle de l'homme à la batte qui n'a pas réussi jusqu'à ce jour à l'inquiéter suffisamment ;
Peut être en aura-t-il envie, quand sa patience aura fondue face au tempérament exigeant de sa belle. Peut être finira-t-il par laisser ses colères éclater une fois pour toute sur la sixième épouse.

« Tu traînes vers moi... pour plaider sa cause. Pour me reprocher son état. »

Qu'elle ne s'amuse pas trop des mots. Bien sûr qu'elle est là, collant leurs bassins avec provocation alors que le leader du Sanctuaire devrait prêter main forte à ses soldats. Bien sûr qu'elle n'est pas à l'infirmerie à panser les blessures d'un ancien amant. Mais Negan sait qu'elle va y retourner, il sait qu'elle est venue jusqu'à lui pour exprimer son mécontentement comme s'il s'agissait d'une priorité ! Elle retournera vers Nate, J.
Parce qu'elle est plus altruiste que calculatrice.

En attendant, Negan prend le temps de rappeler à la jeune femme ce pour quoi elle a été accueillie ici. Se sont ses compétences médicales qui lui ont ouvert les portes du Sanctuaire. Le grand brun voudrait lui assurer que désormais, ceci est presque un détail dans son cœur. Il aimerait faire comprendre à la médecin qu'il ne saurait plus comment s'en sortir si elle n'était pas là certains soirs pour réchauffer son lit...
Mais avant d’être attaché à elle, il est le chef ici. Et le docteur J doit rester docteur pour servir la communauté.
Leur affinité ne devrait être qu'un bonus ;
Pourquoi se sent-il si inquiet que Nate soit admis dans la salle de soins ?

« Pourquoi ? Pourquoi sont-ils là ? Que s’est-il passé ? »

Demande-t-elle avec un ton plus doux. Assise sur la table, sa main remontant dans la nuque de Negan, elle a beau interroger sur le principal problème de son mari, ce dernier ne parvient pas à se concentrer. Il n'a qu'une envie, se pencher davantage sur la silhouette délicieuse, oublier la carte et les dangers pour explorer la peau de J, la prendre sur cette table sans plus penser au moindre symbole que représente l'endroit ni même son statut.
Il a envie d'elle comme il eu envie autrefois d'aimer quelqu'un. Il a envie d'elle au point d'oublier qui il est et ce qu'il doit faire absolument avant même d'exister personnellement.

« On a perdu un avant-poste. Celui situé au nord de ton ancien campement. »

Le reste, elle peut le déduire comme une grande. Si l'avant-poste est tombé, personne n'a pu sonner l'alarme ni prévenir de l'arrivée d'une vague de rôdeurs. Personne n'est venu barricader les caravanes  à temps, aucun sauveur n'est venu remplir son rôle près de ces survivants.
Alors Nate et d'autres ont essayé de ralentir la progression de la mort. Quelques barricades en bois ont cédées et un incendie s'est déclaré.

« Il reste un peu de nettoyage à faire. »

Dit-il en cédant à ses envies, s'approchant des lèvres gourmandes pour réclamer un baiser.

« ... abattre quelques purulents, »

Sa main s'invite sous le haut de la docteur afin d'accéder au ventre chaud puis à la poitrine dissimulée.

« Ranger et réparer le matériel dégradé... »

Finalement il soulève J, poings liés sous ses fesses, il l'entraîne dans l'arrière salle et cherche avidement à l'embrasser. Parce que leurs baisers ont le goût du plaisir, que s'il la touche ainsi, personne ne peut atteindre sa favorite, et lorsqu'il sent qu'elle le désire aussi, Negan se sent invincible.
Il n'a besoin que d'elle.
Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa
Aujourd'hui à 20:07

Joy Collins
J'ai 31 ans et je vis au Sanctuaire, Etats-Unis. Dans la vie, je suis médecin et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée et je le vis plutôt bien.

Avant la fin du monde, Joy était interne à l'hôpital à Atlanta. Depuis la fin du monde, elle survit dans différent groupe, utilisant son statut de médecin pour s'en sortir un peu mieux que les autres. Elle refuse désormais qu'on l'appelle par son prénom, c'est J maintenant. Elle vient de quitter son petit-ami et un groupe vivant dans un camping pour rejoindre les Sauveurs. Elle estime que Negan est le plus à même de la protéger. Après l'accord passé, elle est devenue son épouse.



crédit avatar : scarred euphoria

You're gonna catch a cold from the ice inside your soul.
***

L’agacement de Negan face à ton attitude provocante est largement palpable. Quand d’autres auraient subi son courroux, il se contente de te regarder et de te faire comprendre son mécontentement sans céder à la violence. Tu es certaine que ce n’est pas l’envie qui lui manque, il est brutal et colérique. Dans le fond, face à la sûreté qu’il représente, tu accepterais sans doute sa violence, comme les autres. Alors que vos corps sont collés l’un à l’autre et que ton visage est penché vers l’arrière pour continuer à le regarder, tu oublies presque pourquoi tu es ici. Tu venais parler de Nate, pourtant le blond est vite sorti de ta tête et tu as envie de te concentrer seulement sur ton époux. Tu souris doucement, toujours insolente alors qu’il ne se détend pas. « Tu aimes que je vienne traîner vers toi… » Ce n’est pas vraiment la question. Tu fermes légèrement les paupières pour le regarder sous tes cils. « Et si je venais plutôt me plaindre parce que je n’ai pas envie de le croiser ? » Tu laisses quelques peu l’honnêteté de côté, sachant pertinemment que cela te retombera dessus, maintenant ou plus tard. Tu comptes sur le contact de vos bassins pour t’en sortir tranquillement alors que tu le regardes réfléchir. A quoi peut-il bien penser ? Tu aimerais savoir ce qu’il se passe dans ce cerveau surmené. Il est mystérieux Negan, ça te plaît et ça t’intrigue à la fois. Tu voudrais que le mystère continue de faire grandir en toi une passion qui consume. Et tu voudrais tout savoir, entretenir le mystère avec lui tout en connaissant chacun de ses secrets, jusqu’à devenir une véritable reine à ses côtés. Finalement, tu te calmes, laissant ressentiment et provocation de côté pour demander ce qu’il se passe réellement. Tu sens la volonté du leader de se perdre dans cette étreinte, de s’abandonner entre tes bras. Cette table et cette salle de réunion qui n’ont sans doute vu que des stratégies et des disputes seraient les parfaits témoins de vos corps qui se donnent l’un à l’autre. Il entame ses explications et tu l’écoutes d’une oreille en hochant néanmoins la tête, concentrée sur ses lippes. Tu soupires de contentement quand il vient enfin t’embrasser. Égoïstement, tu n’attendais que ça. Et, ça te plaît tant de le voir céder ainsi à ses pulsions. Ça te plaît de le voir craquer avant toi. Il se recule bien trop vite pour continuer son histoire qu’il ponctue de quelques caresses. Tu n’as plus envie de savoir ce qui se passe autour de l’avant-poste en question. Cela te semble si dérisoire quand sa main court sur ton épiderme. Tu inspires fortement en fermant les yeux lorsque ses doigts s’attardent sous ton pull. Tu te laisses docilement soulever et enroules tes bras autour de son cou. Tu ne cherches pas à savoir où il t’emmène, il n’y a que ses lèvres qui comptent. Tout le reste disparaît et l’image de Nate installé sur un lit de fortune à l’infirmerie t’apparaît soudainement comme un lointain souvenir. Caressant les cheveux sur sa nuque, tu te redresses légèrement pour mieux plaquer ta poitrine contre son torse. Il ne fait nul doute que vous êtes ce genre de couple, ceux qui se retrouvent et se réconcilient sur l’oreiller peu importe la situation. Cela n’a rien de sain mais tu t’en fiches. Tu le veux. Le regard assombri, tu croises ses orbes lorsque tu t’écartes de ses lèvres pour respirer. Tu souris en posant une main sur sa joue. Ton pouce s’attarde sur sa lèvre inférieure tandis que tes autres doigts caressent sa barbe. « T’es beau. » souffles-tu doucement. Tu viens chercher un nouveau baiser. « Crois-moi, j’adore la tournure que prend cette conversation... » A nouveau tu encadres son visage de tes mains. « … mais on a tous les deux beaucoup de boulot. » Sans amorcer le moindre geste pour te séparer de lui, tu te perds un instant dans son cou avant de remonter dans le creux de son oreille. « Je vais passer la journée à attendre ce soir avec impatience. » murmures-tu avant de mordiller son lobe. Tu t’échappes finalement de l’étreinte en reposant tes pieds au sol. Après un dernier baiser, tu arranges le blouson de cuir sur ses épaules, te demandant enfin où se trouve Lucille. Peu importe. « Tu devrais passer me voir à l’infirmerie. J’aurais bien besoin d’une nouvelle pause de ce genre. » Tu souris avant de retourner vaquer à tes occupations.
Contenu sponsorisé
you're gonna catch a cold from the ice inside your soul (chou)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» You’ve got a war in your head and it’s tearing you up inside. (Gäa)
» cute, but devilish inside. (malfoy squad)
» Now that I'm not the fire in the cold
» The cold never bothered me anyway || ft Erynh
» I may as well try and catch the wind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: