Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 EmptyHier à 23:25 par Charly

» Pause Indéterminée.
Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 EmptyHier à 22:03 par Patate Douce

» Recensement 2024
Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 EmptyHier à 22:01 par Patate Douce

» Lorsque sa mémoire prend la forme d'une femme (Léolyne)
Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 EmptyHier à 17:02 par Clionestra

» DEMANDE - Ranger les rps et les recherches
Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 EmptyJeu 16 Mai - 18:27 par Mr.Wolf

» Through hell, we thrive, and rebuild we will -feat Ananas
Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 EmptyJeu 16 Mai - 18:18 par Mr.Wolf

» You Are My Sunshine [Val et Oskar]
Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 EmptyJeu 16 Mai - 16:52 par Val

» Tous ceux qui errent ne sont pas perdus. [PV Lulu] [+18]
Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 EmptyJeu 16 Mai - 16:41 par Lulu

» It's hard to reason with your heart. It clings to every hope, every flicker ft. Ash
Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 EmptyJeu 16 Mai - 16:31 par Ananas

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Selkie, Now you belong to Me (+18)

Clionestra
Messages : 3832
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 25 Sep - 14:51

Bryan
Steamgray

J'ai 25 ans et je vis dans les îles Shetlands, en ecosse. Dans la vie, je suis en train de faire des études dans la biologie marine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 Znsz
→ Issu d'une famille monoparental (sa mère)
→ Gentil, courtois, altruiste, il se sent pourtant mal à l'aise en société et préféré, de loin, rester seul à se promener.
→ Adore nager, ça depuis tout petit
→ Adore la plongée sous marine
→ Sa mère  croit en la magie et essaie d'initier son fils à des sorts et des incantations qu'il fuit comme personne.
→ En réalité, Bryan est bien à moitié triton royal (par son père) et à moitié sorcier (par sa mère).
→ Il se retrouve forcément embarquer par son cousin maternelle dans les fêtes et les évènements, comme ils ont le même âge, bien qu'il en aucune envie.
Bryan essayait vraiment de se montrer gentil et compréhensif, à l’écoute et doux … mais il déraillait complètement quand il posait les yeux sur la jeune femme et qu’un feu commençait à brûler dans son bassin et dans sa tête. Cela ne lui arrivait jamais et c’était clairement dérangeant pour lui. Il était comme attirer par la jeune femme, par une force qu’il n’avait jamais ressentie avant. Non. C’était faux. La force qui le forçait à toucher la jeune femme était la même attraction qu’il ressentait pour la mer. Il ressentait la même force s’accrochant à lui et le rapprochant de la jeune femme. Il était proche de la jeune femme. Pour le désir, cela avait tout à voir avec son apparence et rien avec la force de la mer. Il n’avait pas envie de faire des caresses à la mer… Merde. Il était complètement cinglé… et le fait de cogner Léo ne lui avait pas réellement fait du bien.

- ça va. Mon cousin est juste un peu con, dit-il en montrant d’un coup de tête Léo en train de draguer une nouvelle victime de ses envies lubriques.

Bryan grimaça. Il ne pouvait pas être comme  lui. Il n’avait aucune envie d’être un obsédé qui ne pensait qu’à coucher avec la première venue. Blanche n’était, certes, pas la première venue … mais elle était tout de même une personne qu’il ne connaissait normalement pas assez pour avoir ce genre de pensée. C’était compliqué dans sa tête, se fit-il à nouveau la réflexion. Il sourit en lui servant un ice tea. Il avait bien choisi sa boisson alors.

- Tu comptes rester longtemps dans les environs ? Aurais-je l’honneur de te voir demain ? demanda-t-il alors.

Si elle était une touriste, ce qu’elle était, alors elle allait devoir partir un jour ou l’autre … Et Bryan savait que beaucoup utilisé la fête comme veille de départ de leurs vacances. Il n’avait aucune envie de ne plus voir la jeune femme. Il se sentait étrangement bien avec elle, bien qu’étrange. Il avait envie d’apprendre à la connaître, de savoir ses pensées, de lui apprendre des choses inutiles sur les frissons, sur la lune, sur la mer. Il avait envie de faire des activités. La jeune femme aimait-elle nager ? Ferait-elle de la plongée avec lui ? Il décida que ça ne couterait rien de lui proposer.

- Dans trois jours, j’avais prévu de faire de la plongée sous-marine à partir des calanques de Shetland. Tu voudrais venir avec moi ? Si tu n’as jamais fait de plongée, je t’apprendrais, c’est assez simple et j’ai toutes les formations qu’il faut.

Cela aurait été une honte pour quelqu’un qui aime autant la plongée comme lui de ne pas en profiter. Il avait donc une formation qui lui permettait d’amener des néophytes en plongée et à leur faire un baptême. Son cousin aidait souvent pour garder les gens tranquilles sur la plage ou sur le bateau pendant qu’il montrait la beauté des environs. Parfois, selon les endroits, ils pouvaient y croiser des otaries, des phoques ou même des espèces protégées que Bryan prenait en photo pour aider à cartographier les zones. Il était d’ailleurs le seul plongeur non diplômé à aider le centre de recherche océanique. Il pouvait se vanter un peu non ?  


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Mar 27 Sep - 23:24

Blanche
J'ai 36 ans, même si humainement j'en parais moins. Je vis dans les îles Shetlands, en Écosse. Dans la vie, je suis une selkie et passe la majorité de ma vie sous la forme d'un phoque et plus rarement comme une humaine. Je m'en sors plutôt bien et grâce à ma chance, je suis célibataire et cela ne me dérange aucunement.

Je vis la majeure partie de mon temps avec une échouerie (clan) de phoque que je considère comme ma famille. Ils sont ceux sur lesquels je me repose, à qui j'ai le plus de confiance.

Pour l'heure, je n'ai jamais connu que 3 autres selkies comme moi. Ma mère, qui a finalement disparue assez tôt, ainsi que deux autres selkies que j'ai seulement croisées sur les plages, puis plus jamais revues.

Dans ma jeunesse, une humaine avait déjà tenté de m'adopter sous forme humaine, c'était une des premières fois que je m'étais transformée. Je suis restée quelques jours auprès d'elle, voire même semaines à ses côtés, m'apprenant les rudiments de la vie humaine. Je suis cependant partie du jour au lendemain, l'appel de l'océan étant trop fort. Cette dame n'a jamais appris mon secret, mais il m'arrive d'aller la voir, de loin, pour savoir comment elle va.  
Blanche suivit du regard le jeune homme auquel Bryan fit allusion.

— Haa ! C'était ton cousin !

Elle fronça un peu les sourcils pour observer celui-ci de loin, qui se permettait assez rapidement d'être proches de ses conquêtes, ses mains bien voyageuses. Bien plus voyageuses que n'avaient été celles de la selkie plus tôt. Pourquoi cela posait problème à Bryan et pas à son cousin ? Elle se le demandait bien. Cette question la taraudait, même si elle n'osa pas demander, de peur que son compagnon se fâche et ne la repousse encore.

La selkie sirota alors sa boisson, un peu plus éloignés de la foule. Elle marcha encore quelques pas, pour se poser près d'une table, la plus éloignée de la piste de danse, mais qui au moins était vide. Au lieu de s'assoir sur le banc, la jeune femme prit place sur la table, profitant ainsi d'une meilleure vue sur l'ensemble. Les gens, le feu derrière eux et encore la lune qui brillait à travers les quelques fenêtres plastifiés de la tente. Sans compter Bryan, sur lequel elle reposa son attention, gardant son verre à ses lèvres. Son regard de biais lui donnait presque un air coquin.

Elle retira alors le gobelet de sa bouche pour lui sourire.

— Je... Je peux essayer.

Depuis qu'elle avait quitté cette mère adoptive, il était vrai que Blanche n'était plus jamais restée aussi longtemps sur terre. Jamais plus de quelques heures, avant qu'elle ne retrouve la douce et froide quiétude de la mer. Alors Blanche fut enchantée à l'idée que Bryan lui proposa.

Elle en avait déjà vu, des hommes qui plongeaient dans la mer dans cette tenue moulante et noire, venant voir ce qui se passait sous les eaux. Elle s'imaginait difficilement rester sous forme humaine pour cette expérience, mais pour lui, elle le ferait probablement de bonne grâce.

— Ce serait super cool... avoua-t-elle avec un grand sourire.

Blanche se demandait alors si elle n'aurait pas pu déjà voir Bryan sous cette autre forme, avec les habits noirs et ce masque bruyant qui crachait beaucoup de bulles. Elle l'avait peut-être déjà croisé avant, sous sa forme de phoque peut-être ?

— Tu en fais souvent ? lui demanda-t-elle alors, curieuse.

Ses yeux pétillèrent quand elle le regarda. Puis comme le jeune homme s'était posté près d'elle, Blanche s'était laissée aller contre lui, posant sa tête contre son épaule dans un soupir, son attention à nouveau tournée vers la fête qu'elle regardait de l'extérieur, comme elle en avait normalement l'habitude.

Elle était étonnée de voir l'endurance de certaines personnes pour ces activités. Les phoques étaient bien plus... posés. Voire lymphatiques. Alors, c'était sympa de voir autant de vie, de bruit et de mouvement autour d'elle. Et d'être en bonne compagnie en plus. Pour la peine, elle prit encore quelques gorgées de son thé glacé.
Clionestra
Messages : 3832
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 2 Oct - 14:35

Bryan
Steamgray

J'ai 25 ans et je vis dans les îles Shetlands, en ecosse. Dans la vie, je suis en train de faire des études dans la biologie marine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 Znsz
→ Issu d'une famille monoparental (sa mère)
→ Gentil, courtois, altruiste, il se sent pourtant mal à l'aise en société et préféré, de loin, rester seul à se promener.
→ Adore nager, ça depuis tout petit
→ Adore la plongée sous marine
→ Sa mère  croit en la magie et essaie d'initier son fils à des sorts et des incantations qu'il fuit comme personne.
→ En réalité, Bryan est bien à moitié triton royal (par son père) et à moitié sorcier (par sa mère).
→ Il se retrouve forcément embarquer par son cousin maternelle dans les fêtes et les évènements, comme ils ont le même âge, bien qu'il en aucune envie.
- Oui, c’était mon cousin. Il est cool la plupart du temps, mais il pense un peu trop au sexe pour que j’arrive à la supporter. C’était lui que … fin .. je savais qu’il était en train de faire des galipettes et je comptais voler la robe à sa partenaire quoi.

OK. Plus il y pense plus cette idée avait été stupide MAIS au moins avait-il essayé. Bien que Léo soit un pervers aimant faire des galipettes un  peu partout, même là où il ne devrait pas, il n’était pas le genre connard. Il n’aurait jamais laissé une femme sans robe seul dans les rochers. Ou alors pour aller lui trouver une autre robe quelque part. C’était pour ça que Bryan n’avait pas trop honte de lui voler une robe. Bref. Ce n’était pas arrivé, il n’avait plus besoin d’y penser. Il sourit quand elle accepta d’essayer.

- Alors tu essayeras. C’est super cool. Quand on est en plongé on peut voir le monde sous la mer, ce qu’on ne peut qu’imaginer alors. J’ai envie de protéger ses fonds marins et pour ça il faut les identifier et faire comme on peut.

Il savait que la plupart des récifs étaient voués à mourir. Pêche intensif, pollution, changement climatique, le monde changeait sur la surface de manière visible, les changements sous l’eau étaient souvent plus subtils, et il fallait faire attention sous l’eau autant qu’à l’extérieur.

- Très souvent, avoua-t-il, j’aime être dans l’eau, au milieu de l’océan, avec seulement moi et les créatures marines. J’emmène parfois des touristes aussi en me faisant payer… mais toi toi c’est gratuit, je veux dire ce n’est pas un travail, j’ai juste envie de te revoir donc ce n’est pas pareil hein…

Essaya-t-il de se justifier sans trop savoir si ça fonctionner ou pas. Il évitait de la regarder et poser simplement ses yeux sur elle à la dérobé. Il se mit à rougir. Il pensait à sa robe sous le pull et à son état… avait-elle des vêtements ? Ou même un maillot de bain ?

- Tu sais, ta robe… je pense qu’il faudrait la laver ou la changer, tu as perdu tes affaires pendant le voyage ? Si oui, je suis sur que ma mère pourrait te trouver une robe plus adéquate, et un maillot de bain, pour … aller plonger… Si tu en as envie.



I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Lun 17 Oct - 22:19

Blanche
J'ai 36 ans, même si humainement j'en parais moins. Je vis dans les îles Shetlands, en Écosse. Dans la vie, je suis une selkie et passe la majorité de ma vie sous la forme d'un phoque et plus rarement comme une humaine. Je m'en sors plutôt bien et grâce à ma chance, je suis célibataire et cela ne me dérange aucunement.

Je vis la majeure partie de mon temps avec une échouerie (clan) de phoque que je considère comme ma famille. Ils sont ceux sur lesquels je me repose, à qui j'ai le plus de confiance.

Pour l'heure, je n'ai jamais connu que 3 autres selkies comme moi. Ma mère, qui a finalement disparue assez tôt, ainsi que deux autres selkies que j'ai seulement croisées sur les plages, puis plus jamais revues.

Dans ma jeunesse, une humaine avait déjà tenté de m'adopter sous forme humaine, c'était une des premières fois que je m'étais transformée. Je suis restée quelques jours auprès d'elle, voire même semaines à ses côtés, m'apprenant les rudiments de la vie humaine. Je suis cependant partie du jour au lendemain, l'appel de l'océan étant trop fort. Cette dame n'a jamais appris mon secret, mais il m'arrive d'aller la voir, de loin, pour savoir comment elle va.  
Au sexe ? Qu'est-ce que cela voulait dire ? Est-ce que cela avait un rapport avec le fait que Bryan n'aimait pas être touché, contrairement à son cousin ?

Sa rencontre avec Bryan lui permettait de se rafraîchir la mémoire. Les mots, la langue, c'était une capacité qu'elle avait un peu perdue en ne l'utilisant pas avec régularité. Mais elle sentait que ça lui revenait à force de passer du temps avec le jeune homme et de discuter un peu avec lui. Mais certains mots restaient encore énigmatiques.

Blanche sourit quand il avoua qu'il comptait voler la robe de la partenaire de son cousin. Mais... voler c'était mal ? Non ? Elle se souvenait de sa mère adoptive qui la grondait quand elle voulait prendre une chose qui ne lui appartenait pas au marché. C'était une manière de fonctionner dans le monde des humains qui attisait encore sa curiosité.

Heureusement, elle n'eut pas vraiment le temps de réagir. Bryan avait déjà embrayé sur un autre sujet, bien plus intéressant et dans lequel Blanche se sentait plus à l'aise. Elle acquiesça à renfort de grands hochements de tête, admirant l'effervescence avec laquelle il partageait ses connaissances et son amour pour la mer. Cela donna chaud au coeur de la jeune femme, qui ne pouvait que l'apprécier plus encore en l'apprenant.

— C'est... tellement beau, approuva-t-elle les dires du garçon.

Bien sûr, elle montrait beaucoup d'intérêt pour le monde des humains, qu'elle trouvait fascinant, surtout dans leur façon de se comporter entre eux. Les règles tacites qui régissait leurs coutumes étaient tellement étranges... Mais le monde aquatique dégageait une quiétude rassurante, un cocon dans lequel la selkie s'était toujours bien sentie.

Son sourire s'agrandit à mesure que Bryan parlait. Elle hocha la tête, pour signifier qu'elle le croyait.

— Avec... plaisir. Je t'accompagne. J'aime beaucoup la mer aussi. Et nager.

Elle avait dit "je t'accompagne", mais c'était une simple faute de conjugaison. Bien évidemment, qu'elle pensait à le faire dans un futur proche. Et avec impatience.

Son verre terminé, elle l'avait posé à côté d'elle et elle s'était autorisée à caler sa tête contre l'épaule de Bryan dans un soupir. La rouquine releva cependant la tête à sa remarque sur sa robe. Blanche tenta de déchiffrer son expression, avant de reposer son attention sur ses vêtements. Visiblement, quelque chose n'allait pas dans sa tenue. Trop sale ? Il parlait de la laver... C'était peut-être la raison pour laquelle elle attirait souvent le regard en venant sur la terre ferme.

Blanche haussa les épaules, le regard innocent.

— Euh... Perdu sur la plage l'autre jour.

Comment pourrait-elle lui dire qu'elle ne possédait tout simplement rien ? Que son véritable vêtement était une fourrure de phoque qu'elle remettait avant de rejoindre les eaux froides de l'océan ? Pourrait-il seulement la croire ?

— Oh ! D'accord, répondit Blanche à sa proposition.

Après tout... Pourquoi pas ? Elle pourrait garder ces vêtements pour une prochaine sortie ensuite aussi. Plutôt que de reprendre toujours cette même robe toute fine dans laquelle elle sentait parfois l'air glacial mordre sa peau durant ses sorties.

Elle lui sourit, puis fronça les sourcils.

— Maintenant ?

La selkie n'était pas contraire, ni pour nager, ni pour chercher d'autres vêtements. Elle ne savait juste pas s'il voulait faire ça déjà maintenant, ou attendre que la soirée se termine ici d'abord. Dans un cas comme dans l'autre, elle le suivrait docilement. Blanche avait envie d'en savoir plus sur les hommes, et passer encore du temps avec eux, plus particulièrement avec Bryan, avec qui elle se sentait étonnement bien.
Clionestra
Messages : 3832
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 22 Oct - 16:02

Bryan
Steamgray

J'ai 25 ans et je vis dans les îles Shetlands, en ecosse. Dans la vie, je suis en train de faire des études dans la biologie marine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 Znsz
→ Issu d'une famille monoparental (sa mère)
→ Gentil, courtois, altruiste, il se sent pourtant mal à l'aise en société et préféré, de loin, rester seul à se promener.
→ Adore nager, ça depuis tout petit
→ Adore la plongée sous marine
→ Sa mère  croit en la magie et essaie d'initier son fils à des sorts et des incantations qu'il fuit comme personne.
→ En réalité, Bryan est bien à moitié triton royal (par son père) et à moitié sorcier (par sa mère).
→ Il se retrouve forcément embarquer par son cousin maternelle dans les fêtes et les évènements, comme ils ont le même âge, bien qu'il en aucune envie.
Voler était mal…mais la jeune femme avait eu l’incroyable réaction de lui faire arrêter son cerveau et ses fonctions d’analyse. Il avait pensé qu’au fait de la voir ainsi vêtu attisé un feu dans son bas ventre dont il n’était pas coutumier, et qu’il fallait trouver une méthode pour ne pas la regarder un peu trop intensément. Il était sûr que, vue la finesse du tissu de la robe, Bryan aurait pu en deviner la douceur de sa peau… voilà, il se souvenait ça lui suffisait pour se sentir mal à l’aise dans sa tête. Il fallait l’habiller et c’était une bonne idée au début. Il observa la jeune femme, son visage si doux et étrangement calme. Il fallait qu’il se concentre à ne pas être un homme bizarre… au moins un peu. Parler de la mer, de l’océan, était bien plus simple pour lui. Il fit un large sourire. Il avait l’impression étrange d’avoir eu le coup de foudre et de le comprendre que maintenant. Cette femme était bien trop parfaite pour être réelle, mais il avait envie de croire qu’elle n’était pas qu’une chimère. Les âmes sœurs pouvaient exister ? Il l’ignorait mais il se sentait étrangement à l’aise.

- Nous avons ça en commun alors, dit-il en essayant d’oublier ses pensées.

Le coup de foudre et l’âme sœur … il était en train de dérailler… mais cela expliquerait pourquoi il avait envie de toucher la jeune femme de manière si charnelle et tendre, pourquoi il avait envie de goûter ses lèvres et pourquoi il se sentait étrange depuis qu’il l’avait vu. Il n’était pas le genre à avoir des coups de foudre, ou de croire en l’amour, mais là il ne pouvait que faire un constat … S’il fermait les yeux trop longtemps il était certain qu’elle disparaîtrait, comme un fantôme que l’on a ignoré trop longtemps. Il l’écouta. Elle n’avait plus aucun vêtement ? Il avait bien envie de pousser le vice et se frappa mentalement. Être un pervers c’était épuisant. Penser toujours à faire crier la jeune femme et à la mettre nue sous lui… Comment Léo faisait pour se supporter toute la journée ?

- Maintenant, répondit-il en se levant et en lui tendant la main.

Ils pouvaient rentrer en bus, ce n’était pas long et pas loin … et l’idée de rester avec autant d’idées classés X au milieu de tout le monde allait finir par le rendre fou… il n’avait toujours pas analyser la situation jusqu’au bout en oubliant la proposition donnée. Il allait faire venir une femme magnifique pour l’habiller -et non pas l’inverse ce qui le rendait triste malgré lui- et lui avait proposé de nager. Il se sentait tellement étrange. Il regarda rapidement l’heure et comprit que sa mère devait être encore avec ses amis sorcières cheloues. En plus, il aurait la maison pour lui ? Non mais … Il allait faire un tri dans ses pensées, et toutes celles qui parlaient de la jeune femme nue avec lui étaient effacés. Ne gardant plus que l’envie de nager avec elle, à côté de chez lui. Il ne fit pas l’effort d’envoyer un message à son cousin… il était déjà resté bien plus longtemps que ce qu’il ne le voulait, pour Blanche.

Il n’y avait qu’un bus à prendre, puis Blanche pourrait voir la maison qu’il possédait. Une maison proche de la mer, et de la falaise. Pour rejoindre le coin de terre servant à se baigner il fallait prendre des escaliers qui ne pouvaient être vue de devant la maison. La maison était de brique et de bois. Il y avait des centaines de plantes, de fleurs et d’arbres différents cohabitant dans le jardin. Il savait que sa maison n’était pas moche, que sa mère rangeait toujours les lieux, et qu’il pourrait simplement trouver les vêtements qui pourrait lui aller. Il observa encore Blanche doucement.  

- Si ça te va, bien sûr.

HRP - n'hésite pas à dire qu'ils prennent le bus et tout si tu le souhaite jusqu'à la maison ;)


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Jeu 10 Nov - 18:23

Blanche
J'ai 36 ans, même si humainement j'en parais moins. Je vis dans les îles Shetlands, en Écosse. Dans la vie, je suis une selkie et passe la majorité de ma vie sous la forme d'un phoque et plus rarement comme une humaine. Je m'en sors plutôt bien et grâce à ma chance, je suis célibataire et cela ne me dérange aucunement.

Je vis la majeure partie de mon temps avec une échouerie (clan) de phoque que je considère comme ma famille. Ils sont ceux sur lesquels je me repose, à qui j'ai le plus de confiance.

Pour l'heure, je n'ai jamais connu que 3 autres selkies comme moi. Ma mère, qui a finalement disparue assez tôt, ainsi que deux autres selkies que j'ai seulement croisées sur les plages, puis plus jamais revues.

Dans ma jeunesse, une humaine avait déjà tenté de m'adopter sous forme humaine, c'était une des premières fois que je m'étais transformée. Je suis restée quelques jours auprès d'elle, voire même semaines à ses côtés, m'apprenant les rudiments de la vie humaine. Je suis cependant partie du jour au lendemain, l'appel de l'océan étant trop fort. Cette dame n'a jamais appris mon secret, mais il m'arrive d'aller la voir, de loin, pour savoir comment elle va.  
Bryan n'avait demandé aucun détail concernant la perte de ses vêtements et la rouquine en fut rassurée, car elle n'était pas sûre d'avoir pu donner les détails nécessaire pour l'expliquer sans se trahir, d'une certaine façon du moins.

Blanche accepta sa proposition de se changer sans rechigner. Est-ce que la maison de Bryan ressemblerait à celle de son ancienne mère adoptive ? À quoi ressemble la mère de Bryan d'ailleurs ?Et son père ? Avaient-ils le même charme que Bryan ? Quand ce dernier lui tendit la main pour partir, elle la prit sans l'once d'une hésitation, ni même de crainte. Elle se sentait totalement en confiance à l'idée de s'éloigner de la mer, s'il est à ses côtés.

— Allons-y, confirma-t-elle.

Elle se leva et ils quittèrent ainsi la soirée. Tous les deux sortis du chapiteau, ils sentirent l'air frais souffler dans leurs vêtements respectifs, leur décrochant un petit frisson.

Dans la nuit noire, seuls les lampadaires les guidaient dans leur marche. Le bruit de la musique s'étouffait à mesure qu'ils s'éloignaient, jusqu'à arriver à l'arrêt de bus. Blanche regardait autour d'elle avec toujours autant de fascination qu'au départ. Depuis combien de temps n'avait-elle pas été si loin sur ces terres ?

Un autre couple attendait sur un banc. Leur discussion animait le silence autour d'eux. La rouquine tourna la tête vers Bryan. L'ambiance était devenue un peu étrange, entre le plaisir d'être ensemble et cette petite gêne perceptible où ils ne savaient pas vraiment comment se comporter l'un envers l'autre. Blanche s'éclaircit d'ailleurs la gorge, mais resta silencieuse. De quoi pouvaient parler les humains dans ce genre de situations ? Elle écouta discrètement les autres parler, comme si cela lui servait d'exemple. Mais ils parlaient de sujets futiles, du comportement d'un autre ami, de ce qu'ils lui reprochaient.

Blanche soupira, puis le bus arriva quelques minutes après. Ils y entrèrent ensemble. Les places étaient gratuites pour la soirée. Petit geste de la ville durant cette fête pour assurer la sécurité des bons buveurs d'alcool.

Il ne fallut pas longtemps pour arriver à l'arrêt de Bryan. À son signal, elle l'avait suivi.

— C'est encore loin ? demanda-t-elle en jetant un regard autour d'elle.

Elle ne connaissait pas très bien le coin, mais l'effluve de la mer porté par le vent la rassura instantanément. Jusqu'à voir la maison de Bryan. Elle ne put s'empêcher de penser que sa demeure était belle et idéalement placée proche de l'océan. Dommage que la nuit soit trop sombre pour lui permettre de distinguer près de quel versant ils se trouvaient. Peut-être avait-elle déjà nagé dans le coin, sans le savoir, sous son autre forme.

— C'est joli, dit-elle à l'intention de Bryan. Tu habites là depuis longtemps ?

Il ouvrit la porte et la chaleur de la maison les enveloppa dès qu'ils en franchirent le seuil. Les grands yeux bleus de Blanche s'émerveillaient de la décoration, pourtant assez simple et rustique. Elle se pinça les lèvres. Elle allait bientôt rendre les vêtements du jeune homme, sur lesquels flottait son odeur qui l'avait agréablement accompagnée toute la soirée.


Spoiler:
Clionestra
Messages : 3832
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 21 Nov - 18:27

Bryan
Steamgray

J'ai 25 ans et je vis dans les îles Shetlands, en ecosse. Dans la vie, je suis en train de faire des études dans la biologie marine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 Znsz
→ Issu d'une famille monoparental (sa mère)
→ Gentil, courtois, altruiste, il se sent pourtant mal à l'aise en société et préféré, de loin, rester seul à se promener.
→ Adore nager, ça depuis tout petit
→ Adore la plongée sous marine
→ Sa mère  croit en la magie et essaie d'initier son fils à des sorts et des incantations qu'il fuit comme personne.
→ En réalité, Bryan est bien à moitié triton royal (par son père) et à moitié sorcier (par sa mère).
→ Il se retrouve forcément embarquer par son cousin maternelle dans les fêtes et les évènements, comme ils ont le même âge, bien qu'il en aucune envie.
HRP – prends ton temps avec moi ; ) Tu as toujours le temps alors ne te force pas <3
Bryan était le genre à ne pas chercher plus que ce qu’on voulait bien lui dire. Des informations, essentielles à d’autres, passaient sur lui comme l’eau sous la douche. Il n’avait pas besoin de beaucoup d’informations pour comprendre ce qu’il se passait, ou non. Il travaillait aussi beaucoup à l’instinct. C’était d’ailleurs la chose qu’il utilisait le plus dans sa vie de tous les jours. Parfois, il avait des impressions et ça se concrétisait souvent. Sa mère parlait d’un troisième œil qui viendrait de pouvoirs ancestraux … Bryan avait plus envie de dire qu’il prenait les choses comme elle venait et cela permettait une analyse rapide et efficace de la solution. Mais bref. Il se fichait pas mal de comment elle avait fait pour se retrouver avec une robe bien trop transparente au milieu d’une fête, mais il pouvait avoir un impact sur elle, en l’aidant, et c’était le principal.

Le chemin vers la maison se fit entre plusieurs réflexions qu’il se faisait dans son esprit… comme l’impression que la jeune femme était tellement plus qu’une femme magnifique rencontré à côté de la mer, ou comme l’impression qu’il avait envie de se coller à elle pour la voir rougir alors même qu’il ne pensait pas être un pervers avant ce moment. Il se demandait bien ce qu’il avait pu boire ou fumer pour arriver à se sentir ainsi écarteler entre ce qu’il ressentait, du désir mal placé, et ce qu’il se passait, le fait qu’il invitait une femme pour qui il avait un désir mal placé dans sa maison, ou il serait peut-être seul. Il devait avoir perdu des neurones à force de rester à proximité de son cousin, il ne voyait que ça. Il observa sa maison en arrivant et sourit.

- Depuis toujours. Ma mère m’a même accouché dans la maison. Elle ne croit pas en la médecine et à voulu accoucher à la maison au lieu de l’hôpital.

Il n’avait jamais réellement compris le pourquoi du comment de ce désir, mais il était en vie, alors c’est que tout s’était bien passé. Il observa la jeune femme et prit délicatement ses doigts pour lui faire monter la petite volée de marche jusqu’à la porte d’entrée. Une fois devant, la porte était fermée à clé et il su que sa mère était partie faire ses trucs de sorcières chelous ailleurs. Il allait vraiment être seul à la maison avec une femme inconnue ? Si on lui avait dit cela en partant tout à l’heure, il en aurait ris. Une fois dans le vestibule, il passa une main sur les reins de la jeune femme pour la faire avancer dans le salon. Il se demandait quoi faire maintenant. Il avait proposé de lui prêter des vêtements non ?

- Tu veux appeler ta famille ? Tu veux rester dormir ici ? Tu veux quelque chose à boire ? Tu …, il se tut en réalisant qu’il semblait complètement paniqué et décida que l’honnêteté était la meilleure chose à faire dans ce cas de figure, désolé. Je n’ai pas réellement l’habitude d’inviter une femme à la maison. Surtout que tu es magnifique alors je panique un peu vue l’effet que tu me fais. Dis-moi ce que tu veux faire en premier, je t’aiderais à l’accomplir.

Il était toujours avec sa main contre ses reins, et il se demandait s’il n’était pas mieux de retirer sa main. Pourquoi avait-il mis sa main là d’ailleurs ? Parce qu’il était incroyablement attiré par elle et qu’il n’arrivait pas à se décrocher de son corps. Il avait aussi envie de l’embrasser, se dit-il en posant un regard sur ses lèvres. Pouvait-il se le permettre alors qu’elle semblait à des années lumières de ce genre de désir venant de lui ?



I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Dim 1 Jan - 23:47

Blanche
J'ai 36 ans, même si humainement j'en parais moins. Je vis dans les îles Shetlands, en Écosse. Dans la vie, je suis une selkie et passe la majorité de ma vie sous la forme d'un phoque et plus rarement comme une humaine. Je m'en sors plutôt bien et grâce à ma chance, je suis célibataire et cela ne me dérange aucunement.

Je vis la majeure partie de mon temps avec une échouerie (clan) de phoque que je considère comme ma famille. Ils sont ceux sur lesquels je me repose, à qui j'ai le plus de confiance.

Pour l'heure, je n'ai jamais connu que 3 autres selkies comme moi. Ma mère, qui a finalement disparue assez tôt, ainsi que deux autres selkies que j'ai seulement croisées sur les plages, puis plus jamais revues.

Dans ma jeunesse, une humaine avait déjà tenté de m'adopter sous forme humaine, c'était une des premières fois que je m'étais transformée. Je suis restée quelques jours auprès d'elle, voire même semaines à ses côtés, m'apprenant les rudiments de la vie humaine. Je suis cependant partie du jour au lendemain, l'appel de l'océan étant trop fort. Cette dame n'a jamais appris mon secret, mais il m'arrive d'aller la voir, de loin, pour savoir comment elle va.  
Un sourire un peu niais flottait sur les lèvres de la jeune femme. Elle tentait de s'imaginer Bryan en nourrisson. Blanche se souvint que sa mère adoptive avait des cadrans avec des photos chez elle, pour se souvenir des moments importants. Elle en avait d'ailleurs faite une avec Blanche. Sa mère adoptive l'avait-elle gardée et affichée ? Et concernant Bryan, y avait-il des photos de lui lorsqu'il était enfant dans la maison ?

La chaleur de la main de Bryan qui s'introduisait entre ses doigts la ramena à l'instant présent, alors que son esprit vagabondait dans sa mémoire. Elle monta les escaliers à la suite du jeune homme.

Blanche se pinça les lèvres en découvrant sa demeure, mais la main de Bryan sur son dos l'invita à poursuivre ses pas jusque dans le salon où il avait allumé la lumière. Le regard de la rouquine fut momentanément happé par les cadre-photos. La selkie sourit, puis reposa son attention sur le jeune homme.

Lui, tout comme elle, avaient l'air maladroits et hésitants. Elle n'osait pas vraiment le regarder dans les yeux, de peur qu'il ne finisse par deviner qu'elle n'était pas de ce monde, qu'il puisse lire qu'elle n'était pas réellement humaine. Ou alors était-ce la gêne du garçon qui l'avait contaminée à son tour. Par une ou deux fois, il avait d'ailleurs gentiment repoussé son contact quand elle avait voulu mimer d'autres gens à la soirée. Alors, désormais dépourvue de tout exemple à suivre, elle ne savait pas quelle attitude adopter.

— Ça va aller... je... Pas besoin, dit-elle en se raclant la gorge et en hochant doucement la tête.

Elle remonta ses épaules comme pour lui dire que ce n'était rien. Elle n'avait pas de famille à appeler, et elle se voyait mal demander un quelconque service au jeune homme. Tout allait bien, même si la situation... la déroutait un peu, maintenant qu'ils y étaient.

Ses épaules contractées se détendirent un peu quand le jeune homme lui avoua ne pas savoir comment réagir. Blanche souffla du nez dans un léger pouffement. Elle n'était donc pas seule...

— Moi non plus, lui avoua-t-elle, d'être invité...

Oups. Elle se rendait soudain compte qu'elle venait de dire une gaffe. Comment allait-il l'interpréter ? Blanche craignait déjà le pire. Ce ne serait tout de même pas normal, si elle n'avait jamais été invitée, non ?

La selkie leva les yeux vers Bryan, presque un brin inquiète de voir sa réaction. Mais c'était en tournant la tête vers lui qu'elle se rendait compte à quel point ils étaient proches, et qu'il avait encore gardé sa main dans son dos. En le réalisant, elle sentait d'ailleurs la chaleur irradier sur ses reins, à travers ses vêtements.

Les vêtements ! se rendit-elle compte comme si elle venait de recevoir un électrochoc.

Elle se recula d'un pas pour retirer le T-shirt qu'il lui avait prêté pour la soirée, et ainsi n'avoir plus que sa robe bigrement translucide sur elle.

— Je dois redonner... ça, expliqua-t-elle hâtivement.

En passant le haut par-dessus sa tête, elle croisa le regard du jeune homme avec une sensation étrange. Elle redescendit lentement les bras, le tissu entre ses mains, qu'elle remit devant son buste momentanément, alors que ses yeux n'avaient pas quitté le jeune homme. Avait-elle fait quelque chose qu'il ne fallait pas, qu'il la regardait avec une certaine intensité ?

— Je... euh... merci.

Elle tendit le bras pour rendre son T-shirt qui ne la cachait plus, et de l'autre main, retira le pull autour de ses hanches. Les deux vêtements dans les mains, elle attendait qu'il le reprenne. Un petit sourire forcé s'affichant sur ses lèvres. Elle avait même l'impression qu'il faisait follement chaud dans sa maison, car ses joues étaient en feu.
Clionestra
Messages : 3832
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 20 Jan - 15:28

Bryan
Steamgray

J'ai 25 ans et je vis dans les îles Shetlands, en ecosse. Dans la vie, je suis en train de faire des études dans la biologie marine et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Selkie, Now you belong to Me (+18) - Page 3 Znsz
→ Issu d'une famille monoparental (sa mère)
→ Gentil, courtois, altruiste, il se sent pourtant mal à l'aise en société et préféré, de loin, rester seul à se promener.
→ Adore nager, ça depuis tout petit
→ Adore la plongée sous marine
→ Sa mère  croit en la magie et essaie d'initier son fils à des sorts et des incantations qu'il fuit comme personne.
→ En réalité, Bryan est bien à moitié triton royal (par son père) et à moitié sorcier (par sa mère).
→ Il se retrouve forcément embarquer par son cousin maternelle dans les fêtes et les évènements, comme ils ont le même âge, bien qu'il en aucune envie.
Il y avait peu de photo à l’intérieur de la maison. Sa mère était le genre épuré quand il s’agit de l’attachement à la famille. Tant et si bien que Bryan n’avait jamais pu trouver dans ses affaires qu’une seule et unique photo de son père. Une. Et Bryan se doutait que sa mère l’utilise pour des sorts positifs. Il jeta un regard vers la pièce. Au moins, le désordre ambiant « made in witches » donnait un attrait presque champêtre à la maison. Il préférait quand la maison sentait la mer et l’iode mais sa mère aimait trop les plantes pour que l’odeur de la mer imprègne les murs. Le seul endroit où les cadres et la mer se sentaient été dans le salon. Il voulu ouvrir les fenêtres mais s’arrêta avant. Il faisait froid non ? Il ne pouvait pas simplement satisfaire son envie de respirer l’air pur au risque de frigorifié la jeune femme.

Il observait cette incroyable créature, créature oui, puisque Bryan était de plus en plus sûr qu’elle était le genre d’ange tombé du ciel avec du divin dans les veines. Elle était bien trop belle et les émotions et sensations qui passaient en lui le terrifier autant qu’il en appréciait le ressenti. C’était la première fois. Vraiment. Il se disait qu’il pourrait passer un mois sur terre si elle lui tenait compagnie. Il pourrait rester milles ans sur terre, s’il était immortel, avec elle. Plus jamais remettre un pied dans l’eau. Oh, il serait très triste du manque de la mer dans la solitude, mais avec elle ? Impossible. Et cette pensée le fit encore plus hésiter sur les choses à faire.

Il était fou.

Voilà, c’était le constat final à toute cette histoire. Il était devenu fou. On ne pouvait pas décemment penser cela d’une personne qu’on vient de rencontrer, sauf si on était totalement allumé de la tête. Il se frotta la tête et lâcha un sourire franc quand elle avoue ne pas avoir l’habitude d’être invité. Il ne comprenait pas, mais ça devait être la vérité. Il voyait la sincérité dans ses yeux et n’avait aucune raison de douter. Oh. Si il doutait …. Mais de la santé mentale de touuuutes les personnes qui l’avaient vue avant lui, sans chercher à l’inviter.

- Tu as dû les intimider, les autres, souffla-t-il.

Même son cousin mériterait un putain d’arrêt système en voyant le sourire de la jeune femme. Alors qu’il allait enchainer sur une autre phrase, ce fut lui, à qui la jeune femme donna un arrêt système. Bien trop rapidement pour qu’il l’arrête, et trop lentement pour ne pas avoir des effets logiques pour sa libido, la jeune femme se déshabilla. Elle se retrouva à nouveau avec sa robe qui en dévoillait bien trop et qui, avec la lumière synthétique de la maison, donnait l’impression d’en montrer encore plus que d’ordinaire.

Merde, se dit-il encore. Elle n’avait absolument aucune idée de ce qu’elle lui faisait subir. Elle n’avait pas idée comme ses courbes le rendaient fou. Il avait envie de se frapper, tellement fort, pour ne plus ressentir ce genre de désir violent qui le prenait aux tripes. C’était quoi ça ? Il avait dû boire quelque chose pour avoir autant envie de lui sauver dessus pour sentir sa peau sous sa langue. Elle lui tendait les vetêments, et il n’arrivait pas à bouger pour les prendre. Il fallait qu’il lui donne une nouvelle robe. Milles nouvelles robes. Et que celle-là parte au feu. Il fallait qu’il lui enlève cette robe. Qu’il la fasse passer par-dessus sa tête en la caressant. Un pop de lucidité explosa dans son esprit. Elle ne savait pas ce qu’elle lui faisait. Elle était innocente. Il ne pouvait pas lui faire ça. Il cherchait une échappatoire. Un moyen pour qu’elle refroidisse ses ardeurs. La seule idée plausible pour cela, c’est qu’elle le repousse … Alors il pouvait l’embrasser ? Il en mourrait d’envie alors pourquoi ne pas profiter, puisque de toute façon, il serait considéré comme un goujat par la suite.

- Blanche, dit-il sans réussir à reconnaître sa voix, je vais t’embrasser.

Il ne pouvait pas lui sauter dessus, réfléchit-il malgré lui. Il n’était pas le genre, qu’importe ce que tout son corps lui criait. Alors il avait prévenu. Poussant ses mains avec les vetêments pour qu’ils tombent au sol, il approcha une main de son visage et se rapprocha d’elle. Elle pouvait se repousser, partir, faire un pas en arrière, elle le pouvait, si elle le voulait. Mais lui serait incapable de s’arrêter maintenant que son attention était toute concentrée sur les lèvres de Blanche et qu’il déposa les siennes dessus.

Elle sentait la mer. Ou alors était-ce qu’il était tellement bien qu’il avait l’impression qu’elle sentait la mer ? Une main sur la joue de la jeune femme, l’autre se plaça dans ses reins. Ni plus bas, ni plus haut, juste où il faut pour la tenir proche de lui. Il avait besoin qu’elle éteigne le feu qu’elle avait allumé… Mais il ne pouvait pas lui demander ça. Ils venaient de se rencontrer. Il n’était pas son cousin. Il n’était pas un pervers. Et pourtant … là il savait que tout son corps réclamait de pouvoir la toucher intimement et tendrement. Parce que tendresse il y aurait toujours avec lui.

Ne. Pas. Penser. A. ça.

Voilà. C’était mieux de se concentrer sur ses lèvres. Il ne savait pas s’il pouvait approfondir le baiser mais tenta. Peut-être en avait-elle envie, elle aussi ? Cela serait si simple s’il pouvait comprendre la jeune femme et qu’elle puisse être en accord avec ce qu’il ressentait. Sauf que ça, c’était que dans les films n’est ce pas ?



I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Lun 13 Fév - 23:49

Blanche
J'ai 36 ans, même si humainement j'en parais moins. Je vis dans les îles Shetlands, en Écosse. Dans la vie, je suis une selkie et passe la majorité de ma vie sous la forme d'un phoque et plus rarement comme une humaine. Je m'en sors plutôt bien et grâce à ma chance, je suis célibataire et cela ne me dérange aucunement.

Je vis la majeure partie de mon temps avec une échouerie (clan) de phoque que je considère comme ma famille. Ils sont ceux sur lesquels je me repose, à qui j'ai le plus de confiance.

Pour l'heure, je n'ai jamais connu que 3 autres selkies comme moi. Ma mère, qui a finalement disparue assez tôt, ainsi que deux autres selkies que j'ai seulement croisées sur les plages, puis plus jamais revues.

Dans ma jeunesse, une humaine avait déjà tenté de m'adopter sous forme humaine, c'était une des premières fois que je m'étais transformée. Je suis restée quelques jours auprès d'elle, voire même semaines à ses côtés, m'apprenant les rudiments de la vie humaine. Je suis cependant partie du jour au lendemain, l'appel de l'océan étant trop fort. Cette dame n'a jamais appris mon secret, mais il m'arrive d'aller la voir, de loin, pour savoir comment elle va.  
Blanche haussa les épaules avec un sourire pincé. Intimider ? Elle se demandait, une fois encore, ce que cela voulait dire, alors qu'elle en ressentait elle-même le trouble sans le savoir. Mais elle ne pouvait décidément pas tout lui demander, alors elle laissa cette question en suspens. De la même manière qu'elle gérait le flot de ses autres pensées : en attendant et en espérant que cela passe, ou que la pénombre s'éclaircisse d'elle-même, comme par magie.

Et de la magie dans l'air, il y en avait. Entre les effluves parfumées de sa mère et la tension qui s'érigeaient entre les deux jeunes gens, Blanche se sentait immergée dans une ambiance inconnue. Ni vraiment agréable, ni vraiment désagréable, elle était loin de son milieu de vie dans lequel elle avait trouvé son confort, mais cette situation donnait comme du... piquant, à sa vie. C'était exaltant tout autant qu'embarassant. Surtout qu'elle avait l'impression de gaffer sans arrêt. Heureusement, Bryan ne semblait pas lui en tenir rigueur.

Blanche ne savait cependant qu'en penser, si elle pouvait avoir toute pensée rationnelle en cet instant, car le jeune homme soufflait tantôt le chaud et le froid sur elle. Mais là, tout en retirant les vêtements que Bryan lui avait prêté, elle avait constaté le poids du regard du brun sur sa personne.

Les grands yeux clairs de la selkie le fixaient avec une certaine confusion. Pourquoi ne reprenait-il pas ses vêtements ? Ne les gardaient-ils pas pour les laver, les ranger et les réutiliser plus tard ?

Blanche avala sa salive, gardant ensuite sa bouche légèrement entrouverte. Quand Bryan émit son prénom, elle fronça les sourcils d'inquiétude, pas par rapport à ce qu'il comptait faire, mais à son expression qui était tourmentée. Au rapprochement de Bryan, elle resta immobile. Ses mains retenaient les vêtements du garçon, même lorsqu'il lui fit baisser les bras. Elle ne relâcha le pull qu'après coup, réalisant qu'il s'en fichait. Et répondit, sans comprendre.

— D'a... D'acco...

Le mot s'était tu dans sa bouche, resté coincé dans sa gorge alors que le visage de Bryan s'approchait dangereusement du sien. Les yeux grands ouverts, elle le vit apposer ses lèvres sur les siennes et fermer les yeux. D'abord impassible, il fallut à Blanche un moment pour comprendre ce qui se déroulait. Et puis... elle fit le lien avec ce qu'elle avait vu plus tôt dans la soirée. Les gens qui se bécotent, se lèchent les lèvres, se touchent... Ils faisaient la même chose ! Et une sorte de joie s'empara de la jeune femme.

Alors, timidement, Blanche ferma les yeux et meut ses lippes contre celles du garçon, se calant sur le mouvement qu'il faisait pour l'embrasser. Son pied s'avança, butant contre son pull à terre, quand la main de Bryan dans son dos l'invita à se rapprocher. La selkie se rattrapa sur Bryan. Ses mains froides se posèrent sur le buste encore nu du jeune homme. Sa peau tiède au premier abord se réchauffa rapidement sous les paumes de Blanche qui, un peu surprise puis séduite, fit remonter ses doigts jusqu'à la nuque de Bryan.

Blanche mit fin au baiser la première. Son visage se recula, et ses cils papillonnèrent en admirant les traits du jeune homme.

— Je vais t'embrasser, répéta-t-elle ses mots avec un petit sourire ravi.

Elle se mit sur la pointe des pieds et rapprocha à nouveau sa bouche de la sienne. La langue de Bryan s'immisça ainsi entre ses lèvres, à son plus grand étonnement, mais à son léger revirement, Blanche revint ensuite faire danser sa langue avec la sienne.
Contenu sponsorisé
Selkie, Now you belong to Me (+18)
Page 3 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: