Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» pokemon (satogou) — canon-divergent (futur)
Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ EmptyAujourd'hui à 15:06 par faithfully

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ EmptyAujourd'hui à 12:30 par Gäa

» Pour mon peuple ft. Ehlana
Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ EmptyAujourd'hui à 12:18 par Ananas

» Chaussure à son pied
Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ EmptyAujourd'hui à 11:16 par Aloy

» CADMOS - mille empereurs sans aucune terreur
Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ EmptyAujourd'hui à 9:47 par Senara

» Apocalypse technologique: Échange de Groupe
Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ EmptyAujourd'hui à 8:42 par Sebi210

» Recensement 2024
Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ EmptyAujourd'hui à 8:31 par Edward

» Be the light in a world of darkness ft. Sebi
Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ EmptyAujourd'hui à 8:27 par Sebi210

» Délit de fuite [Ft Lo] (TW+18)
Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ EmptyAujourd'hui à 0:11 par Edward

Le deal à ne pas rater :
Jeux, jouets et Lego : le deuxième à -50% (large sélection)
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+

Clionestra
Messages : 3770
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 24 Avr - 11:59
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Steven est un chaud lapin. C'est ce que tout le monde dit. Tout le monde le pense. Il couche à tout va, avec plusieurs personnes en même temps, et ne penserait qu'à ça. Steven est surtout incertain, perdu, sans attache concrète. Il ne croit pas plus en l'amour qu'en Dieu, et il déteste l'univers dans son ensemble. Il couche souvent avec Becca car elle lui vide la tête ... mais voilà, et si un jour un heureux évènement viens à les surprendre, comment réagirait-il ?

Appartenant à l'univers Magic in the air.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Clionestra
Messages : 3770
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 24 Avr - 12:08

Steven
Fearless

J'ai 17 ans et je vis à Winterfell, comme tout le monde non ? Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis le meilleur coup de la région et je le vis plutôt bien.

Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ 5t7f

→ Il connait la peur des gens autour de lui.
→ Il peut modifier cette peur, la créer, l'envenimer ou la calmer
→ Il a une famille qui ne croit pas du tout en lui et le dénigre dès qu'ils le peuvent
→ Il est souvent les premières fois des filles car il s'adapte à chaque partenaire pour les rendre les plus heureux possible au lit.
→ Il ne croit pas du tout en l'amour et pense que ce n'est que des conneries inventés par ceux qui n'osent pas coucher pour le plaisir.
→ Il n'a jamais été réellement en couple avec quelqu'un. Il est le coup d'un soir, pas celui qu'on présente à ses parents.
→ Il a une amitié étrange avec Nicholas mais sinon il adore toute son équipe.
→ Il est le Libéro N° 5 dans l'équipe
Steven était en train de parler avec Nicholas. Bien qu’il appréciât sa petite bande de pote dans l’équipe de football, Nicholas était le seul à ne pas le juger pour son goût débridé pour le sexe et les galipettes. Steven essayait de lui rendre cet honneur en évitant de le secouer comme un prunier chaque fois qu’il disait une ânerie plus grosse que lui sur la femme de sa vie.

- Tu comprends Steven, n’est-ce pas ?
- Mhhh , fit le garçon en buvant une nouvelle bière, non. J’ai du mal à comprendre comment tu peux te satisfaire de ta main et de mots sur un téléphone. Tu ne connais même pas son visage ! Je veux bien être un pervers…

Ou en tout cas c’était ce que tout le monde pensait de lui. Sauf Nicholas qui le prenait plus pour une scientifique du désir charnel à vouloir essayer plein de chose. Steven aimait bien penser que la vision de Nicholas était la bonne.

- … mais je ne pourrais jamais baiser avec une femme sans voir son visage. Entendre ses petits cris, voir ses tremblements, c’est ça qui fait que le sexe est bon.

Steven était le genre à avoir couché avec presque toutes les filles. Presque. Mais il n’en faisait pas un concours. Il n’en faisait pas non plus un palmarès. Si tout le monde savait qu’il faisait l’amour toutes les fêtes, et même plusieurs fois par fête, il était assez incroyable de voir l’attention qu’il mettait dans la vie privée de chaque femme. Il ne disait jamais avec qui il avait couché. Juste s’il avait couché. Il ne donnait jamais de note, ne tenait pas de compte. Steven était le genre de mec à pouvoir faire toutes les sortes de galipettes. De la plus sauvage, dans un lieu public, à la plus douce, pour les premières fois. Il se protégeait toujours, il faisait toujours attention à ce que sa partenaire en ressorte combler, et c’était toujours consenti sans alcool. Ou à peine un verre.

Il refusait systématiquement les avances des femmes un peu trop alcoolisées. Elles pouvaient grimper sur lui qu’il les tenait et les amener au lit. Chaque fois qu’il avait fait du sexe avec une femme, avec ou sans l’acte, il avait fait en sorte qu’on ne puisse rien lui reprocher. Il avait déjà été accusé de viol une fois, il était moyen chaud pour que ça recommence.

Il avait déjà reçu dans son casier des demandes de femme voulant faire leur première fois. Il avait un rendez-vous. Il avait rencontré des femmes de toutes tailles, corpulences, apparences, et il avait fait en sorte qu’elles se sentent belles dans ses bras. Il n’y avait bien sûr aucun amour dans l’acte, mais il faisait en sorte que le désir soit tellement fort pour que personne ne soit lésé.

- Tu as une photo d’elle ? demanda tout à coup steven.
- Oui.
- Je peux la voir ?
- Non.
- Pourquoi ?

Nicholas ne répondit pas alors qu’il posa les yeux sur son téléphone. Il l’attrapa avant que Steven n’eût réussi à l’attraper aussi et les deux finirent étalés sur le sol, en plein milieu de la fête dont ils avaient oubliés la raison. Ils se battirent gentilemment pour avoir le téléphone de Nicholas, mais ce dernier se battit vaillamment.

- Vous faites quoi ? Demanda Bunny en approchant, les sourcils froncés.

Un œil extérieur ne verrait que Steven, le sexy Steven, était à califourchon sur Nicholas, le sexy Nicholas, et que le premier avait attrapé les bras du second au-dessus de la tête du premier. Bunny ne dit rien, prit la bière qui trainait sur la table et alla la jeter. Les deux se relevèrent en rigolant, restant à même le sol.

- Tu sais à quoi ressemble son corps alors… J’imagine qu’elle a un corps de rêve.
- Ta gueule Steven.
- Je me tais, je me tais. Mais si cette fille te fait cette effet-là, comme ça, peut être que tu devrais lui avouer, et vous voir … et baiser.
- Sauf si elle ne m’aime pas.
- Pourquoi elle ne t’aimerait pas ?
- Je ne sais pas, parce que je ne suis pas toi. Je ne suis pas sexy, pas expérimenté, pas charmeur, pas …
- Attends, le coupa-t-il en mettant sa main, tu crois que cette fille elle veut me baiser moi, ou toi ?
- Quoi ?
- Tu crois que si cette fille arrive avec des envies de sexes, elle s’assoit sur les jambes de qui ?
- Les miennes !
- Oui. Donc tu n’as pas à t’en faire ! Ce n’est pas moi qu’elle veut, c’est toi, alors pourquoi t’en faire… Steven vit au loin sa propre première fois il sourit et se releva, aller je te laisse j’y vais.

Il partit en criant quand il passa dans l’autre pièce.

- Klaus, n’oublie pas, Snow c’est la femme de ta vie.
- Ta gueule Steven ! hurla-t-il pour toute réponse avant de se jeter sur le canapé et s’enfoncer à l’intérieur.

Nicholas vit au loin Cristal et lui fit un sourire avant de reprendre son téléphone et d’observer les messages qu’il avait échangé avec la femme de sa vie.

Steven ressentait la peur des gens. C’était viscéral chez lui. Il pouvait connaître la peur profonde pour tout le monde … et quand il baisait, et faisait du bien à sa partenaire, il aimait sentir la peur s’évanouir pour ne laisser que le plaisir brut et puissant. S’il avait aimé toutes ses conquêtes, il ne pouvait pas changer que sa partenaire préférée était Rebecca. Oh, jamais il ne lui dirait, mais le fait qu’il avait couché autant de fois avec elle montrait son intérêt pour elle.

Elle était contre le balcon. Elle observait l’extérieur de la maison. Il se mit dans le balcon, passant ses deux bras de chaque côté d’elle, puis il se colla à elle. Parler sexe avec Nicholas l’avait excité, et la vue de Becca n’avait rien fait pour calmer ses ardeurs. Après tout, il n’était qu’un pervers non ? Il pouvait bien se montrer comme tel. Il se mit à embrasser le coup de Becca sans dire un mot. Puis observa les jeunes en dessous deux. Dans la pénombre, personne ne pourrait les voir. Ils pourraient faire l’amour ici même, et ça fit sourire Steven. La chambre derrière eux serait peut-être une meilleure idée, surtout qu’il avait fermé la porte à clé.

- Salut ma belle, cela faisait un moment que je ne t’ai pas vue hurler mon nom, ça te dit un petit jeu ?

Il sourit alors qu’il écoutait le sang dans le coup de Becca. Becca avait été sa première fois, à l’âge de 14 ans. Inexpérimentés et jeunes, ils avaient eu une première fois tout de même admirable. Ils couchaient souvent ensemble. Steven oubliait encore mieux le monde extérieur quand il était entre les jambes de cette femme. Il sourit encore. Au loin, il pouvait voir Bunny en train de regarder Vidia. Il faudrait qu’il soit une discussion avec lui. Encore un peu plus loin, Jack était un peu éméché et semblait avoir prit une décision. Il se demandait rapidement où était les autres, et si son équipe l’aimait réellement comme il est.

Il n’était bon que pour le sexe et le football. Sa famille disait qu’il était bon à rien. Au moins avait il montrer cette nuance alors qu’il attendait de savoir les désirs de Becca pour le rester de leur soirée.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Ven 10 Juin - 22:34
JZuLWIOY_o.png
Rebecca Donovan

J'ai 17 ans et je vis à Winterfell. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors plus que bien étant donné que je suis la personne la plus populaire de ce lycée de losers. Sinon, grâce à ma beauté sans pareille et à mon charme fou, je suis co capitaine de l'équipe des Cheerleaders. Coté cœur, je suis une fleur qui adore se faire butiner.


Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ NINTCHDBPICT000644637101


Rebecca est la fille d'Ursula et John Donovan. La mère de Becca est une femme méchante, vicieuse, manipulatrice, autoritaire, prête à tout pour réussir… bref, rien de bien glorieux. À l'inverse, son père est doux, chaleureux et bienveillant, à croire que sa mère l'aurait kidnappé et forcé à l'épouser... Pourtant, ils règnent tous les deux sur le monde de la pêche à Winterfell et ayant le plus grand port maritime et commercial du monde, on peut dire qu'ils se font assez de thune pour toute leur vie, celle de Becca et des futurs mioches qu'elle pondra. Oui, Rebecca Donovan a tout pour être heureuse quand on est une ado de dix-sept ans, une mère constamment absente et qui est pourtant tout le temps déçue de sa fille, un père qui ne sait pas comment gérer les problèmes physiques et psychologiques d'une ado et une grosse carte bleue pour oublier que ses parents sont pourris. Que demander de plus ? À oui, elle est une créature magique, mais ça personne ne le sait, elle est magnifique, populaire, tous les garçons rêvent de se la taper et les filles de lui ressembler. C'est sûr, Becca est sans doute la fille la plus heureuse du monde. Non ?

Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ 3522059f9103003f190eec6da301b31c--disney-fan-art-disney-cruiseplan


Nicola Peltz :copyright:️ Google

"Becca ? Tout va bien ma chérie ?"

Je remonte à la surface de mon bain et passe mes mains sur mon visage puis sur mes cheveux.

"Quoi, papa ? Oui ça va, je suis en train de prendre mon bain !"
"Je sais ma chérie, mais tes amies sont ici et elles t'attendent..."

Soupire.

"Fais les attendre dans ma chambre, j'arrive."

Ma chambre fait la taille d'un petit appartement et ma salle de bain celle d'un grand salon. Je peux y accéder depuis ma chambre par une porte ou depuis le couloir, c'est de là que mon père m'a informé de l'arrivée des filles. Ma baignoire est immense, c'est un des caprices que j'ai fait à mon père. Il me fallait une grande baignoire pour que je puisse m'étendre tranquillement.

En remuant mes tentacules, je renverse de l'eau partout.

"Merde, fais chier !"

Je me concentre. Expire. Puis petit à petit, mes tentacules se transforment en jambes, les écailles qui recouvrent ma poitrine se transforment en peau humaine, douce et lisse. J'ai toujours été comme ça et je tiens ça de ma mère. C'est un secret que je garde profondément encré en moi, les seules personnes à être au courant sont mes parents. Faut dire aussi que je ne suis pas vraiment une sirène. C'est vrai, on s'attendrait à ce que je sois une belle femme poisson avec une queue magnifique qui brillerait au soleil comme des bijoux.... Au lieu de ça, je me retrouve avec huit tentacules de pieuvre aussi noires que l'encre.... Ça n'a rien de sexy.... Je...Je suis un monstre ! J'ai plus une dégaine de Kraken que d'Ariel ! Alors personne ne dois jamais savoir ! Jamais !
Je suis magnifique, une icône de la mode et de la beauté dans mon école et sûrement même de la ville entière. Mon nom est respecté sur tout le continent, je ne peux pas être perçu comme un monstre marin ! Moi ! Dire qu'il y a des pétasses qui ont la chance d'avoir du sang de fée, il fallait que moi j'ai du sang de pieuvre !

J'immerge encore un peu dans mon bain, mais quand je sens les écailles revenir, je me décide à sortir de l'eau. Je ne peux pas prendre le risque que les filles me voient comme ça et elles vont finir par s'impatienter. Surtout Vidia.

Quand je finis par sortir de l'eau, j'enlève le bouchon du bain pour laisser partir mon secret dans les canalisations. Je me sèche en enroulant une serviette autour de mon corps puis de mes cheveux et enfin je rejoins les filles dans la chambre. Un sourire de vainqueur aux lèvres, une attitude de reine du monde, je suis prête à ce que ma cour m'acclame.

"Wouah, Becca, même en sortant du bain tu es magnifiques !"

Me dit Vicky.

"Oui, c'est incroyable comme tu sens bon !"

Ajouta Ashley. Je sais. Je sais. Vidia se montra avare de compliments, comme à son habitude. Mais ne même temps, c'est ce que j'aime chez elle, cette garce oublie que c'est grâce à moi qu'elle est au sommet, mais au moins, elle est franche. Elle ne me flatte pas, si elle me dit que je suis belle, c'est qu'elle le pense vraiment et parfois, ça fait du bien d'avoir ce genre d'amies.

"Ouais je sais. Bon parlons peu, parlons bien. Faites voir vos tenues de ce soir !"

Les filles se lèvent pour que j'examine leur tenue.

"Vicky, heu.... par où commencer... Vert serpent ?! Sérieux ? C'est immonde. Ashley, j'adore tes chaussures, par contre, la robe de mormone ?! Je croyais qu'on devait se faire soulever ce soir ?"

Je m'arrête sur la tenue de Vidia. Elle portait une robe sexy avec de magnifiques chaussures ! Tout allait bien dans son look, seulement, elle n'offrait pas beaucoup de peau. Son dos est couvert, ainsi que sa poitrine.

"Voilà, ça, c'est sexy ! Minirobe et haut talon ! Par contre, tu aurais pu opter pour un décolleté chérie. Décidément, vous étonnez pas si vos mecs vont voir ailleurs."

Je retire la serviette de mes cheveux et la jette négligemment sur le lit avant d'ouvrir mon dressing. J'ai des centaines de tenues pour sortir, à strass, à paillette, en cuir, peu importe ! Mais pour ce soir, j'ai décidé de donner aux filles une leçon de sexysme. Je retire ma serviette, restant entièrement nue devant elle. Je ne suis pas complexée, j'ai un corps de rêve et elles sont les premières à le reconnaitre. Mon cul en ferait se damner plus d'un et même si ma poitrine n'est pas super généreuse, mes deux tétons rosés restent toujours dans les mémoires. Bref, je commence à choisir mon ensemble de sous-vêtements pendant que les filles pianotent sur leur téléphone.

"Ah, il parait que l'équipe de Jack vient d'arriver à la fête !"

En bonne cheer, il est de notre devoir d'arriver les dernières pour faire sensation. Il faut que la fête s'arrête pour nous admirer, c'est CA une cheer. Mais quand j'entends que Jack et sa bande seront présents, mon cœur rate un battement et je décide malicieusement de ne pas porter de sous-vêtements pour ce soir.

J'enfile donc une robe en cuir ultra moulante !

"Becca, tu mets pas de sous-vêtements ?!"
"Moooh tendre petite Vivi.... Tu sais, les adultes n'ont pas toujours besoin de petites culottes !"

Je lui fais un clin d'oeil devant son air toujours aussi renfrogner que l'autre croque mort de l'équipe de Jack.

"En tout cas cette robe te va à merveille !"
"N'est-ce pas, hein ! Regardez comme je suis bonne !"

La robe est une robe bustier, noire en latex qui épouse toutes mes formes. Il y a une fermeture éclaire sur le devant pour qu'elle puisse s'enlever et se refermer rapidement. Si je portais des sous-vêtements, on verrait forcément les marques, mais vu que je n'en porte pas, on voit juste la forme parfaite de mon cul moulé dans cette robe. Mes tétons peuvent se deviner sous le tissu et au fil de la soirée je pense qu'on les verra pousser clairement contre le latex de la robe ! Niveau chaussures, ça sera talons vertigineux noirs pour aller avec la robe. Niveau accessoire, je ne porte que des vrais bijoux en argent avec de vraies pierres précieuses. J'ai choisi ma parure argent/rubis pour aller avec ma tenue. Rouge à lèvre rouge sang et smocky eyes au niveau des yeux. Pour les cheveux, j'ai choisi de les laisser lâché, car Steven adore empoigner mes cheveux, et de faire des waves. Le tout accompagné d'un perfecto en cuir. Je fais très badasse et chaudasse, ça c'est clair.

Vicky et Ashley en profite pour se changer, elles aussi, car il est hors de question qu'elles s'affichent à mes cotés dans ces tenues hideuses. Une fois que j'ai fais mes ongles, mon maquillage, que je me suis parfumée et coiffée, on peut enfin y aller. Nous faisons toutes claquer nos talons jusqu'à l'énorme voiture qui n'attend plus que nous. Papa a demandé au chauffeur de me consacrer sa soirée et il l'a payé plus pour ça. C'est fou comme on peut tout avoir avec de l'argent. Aussi, c'est avec la plus grande insouciance d'enfant pourrie gâtée que je me rends à cette soirée afin d'y faire sensation.

Sur la route, les filles parlent déjà de leur potentielle cible.

"Il parait qu'il y aura des garçons des autres écoles !"
"Ah oui ?"
"Oui, c'est Mindy qui me l'a dit. Apparemment, le lycée Jefferson aussi est présent."
"Quoi, leur cheer aussi ?!"
"Pas toutes, mais il y en a certaines oui."
"Raison de plus pour qu'on brille comme des étoiles, les filles ! Hors de question de se faire ridiculiser !"
"Vous pensez qu'elles vont se mettre à draguer nos garçons ?!"
"Bah, elles peuvent bien garder l'équipe de Jack si ça leur chante ! Pas vrai Vi ?"

Mais je vois qu'elle fait la tronche.

"Ouais, ouais."

Elle regarde par la fenêtre. Je n'insiste pas, sinon on va encore se disputer. Elle est étrange en ce moment, plus morose que d'habitude. Elle n'a jamais été un symbole de joie de vivre avec ses sarcasmes, mais là... C'est encore pire. Elle a beau me dire que tout va bien, je vois bien que ce n'est pas le cas.

"Oh ! Steven vient d'arriver !"

Dit Ashley en regardant une Story qui a été publié par un élève.
Je claque ma langue contre mon palais.

"Ce loser en a pas marre de se taper mille fois les mêmes nanas ?! Sérieux, c'est pathétique."
"Vous couchez pas souvent ensemble, tous les deux ?"
"Tiens, c'est maintenant que tu la ramènes, toi ?"

Je lui lance un regard haineux et Vidia se remet à regarder par la fenêtre.

"Steven est juste un passe-temps pour les jours où je m'ennuie. Franchement, vous m'avez bien regardé ?!"
"Il est plutôt pas mal lui aussi, tu trouves pas, Becca ?"
"Il est surtout promis à aucun avenir, alors que moi je peux faire ce que je veux de ma vie !"
"Ah oui ? Et qu'est-ce que tu veux faire de ta vie, Rebecca ?"

Vidia me regarde intensément, je fronce les sourcils en enclenchant mon bouclier de protection.

"J'en sais rien encore, mais n'oubliez pas que je peux tout faire, je n'ai qu'à claquer des doigts pour être prise dans les meilleures écoles ! Ce n'est pas le cas de tout le monde."

Dis-je clairement de façon hautaine. Je sais que je suis pas la plus gentille et je voudrais dire que j'essaye de faire des efforts, mais ce n'est pas vrai. En réalité, je cherche toujours à être la plus blessante possible. Pourquoi ? Parce que si c'est moi qui blesse et bien ce n'est pas moi qui souffre, mais aussi parce que si on inspire suffisamment la crainte, personne n'essayera de vous blesser..... Je sais ce que c'est que de recevoir des moqueries et plus jamais, plus jamais je ne ferais partie de cette catégorie. Je suis faite pour briller au sommet, à n'importe quel prix.


***


La voiture finit par arriver et nous descendons de la voiture. Face à notre petit groupe, tout le monde s'arrête de respirer avant même que nous soyons dans la maison. Quatre filles ultra sexy venaient de faire leur apparition. Que ce soit sur les balcons de la maison, les fenêtres, la pelouse, la piscine, peu importe, tout le monde n'avait d'yeux que pour nous et nos époustouflantes tenues.
Un sourire de victoire aux lèvres, j'entre avec une démarche assurée dans la maison. De nouveau, pareil, tous les regards se tournent vers nous. Je fais un mouvement de cheveux pour répandre mon parfum dans la salle. Au bout de quelques secondes de flottement, la fête bat de nouveau son plein. Les gens nous saluent et nous complimentent. On ne tarde pas à vouloir nous offrir des verres. Certains garçons sont prêts à se plier en quatre pour espérer n'avoir ne serait ce qu'une branlette par l'une d'entre nous. Pfff. Pathétique. Mais ça ne me gêne pas d'en profiter.

"Dit Bobby, tu veux bien être un amour et m'apporter un cocktail bien frais et bien sucré ?"

Lui dis-je en lui caressant la joue et voilà le petit toutou qui court pour chercher ma commande.

"C'est vraiment trop facile."

Au moment de me tourner vers mes amies, Vidia avait déjà disparue. Je roule des yeux. Je ne vais pas gâcher ma soirée pour cette garce, tant pis pour elle. Ashley et Vicky sont déjà tombées dans les bras de leur Jules. Décidément, il ne reste plus que moi.


***


La soirée s'éternise. Je me suis bien amusée ! J'ai bu de la vodka dans le nombril du capitaine de l'équipe de Basket du lycée de Jefferson, devant sa petite copine qui est partie en pleurant ! On est ensuite allé dans un placard dans le couloir pour baiser, mais cet abruti était si excité qu'il a fini au moment où son gland commençait à entrer. J'ai tellement été soulée que je lui ai dit que lui et sa quéquette d'enfant pouvait allez voir ailleurs ! Coté sexe, je n'ai pas vraiment eu ma dose ce soir, mais niveau alcool je suis déjà bien éméchée ! Soupire. Décidément, moi qui voulais me faire soulever, c'est raté.

Je décide de sortir sur le balcon d'une chambre tranquille pour prendre un peu l'air. Je regarde les gens en contre-bas et me demande pourquoi je n'ai plus envie de sauter sur tout ce qui bouge sans me poser de question ? Pourquoi maintenant, j'accorde de l'importance aux choses comme "J'aime pas le faire avec la même personne trop souvent" ou "Mouais bof, lui il garde ses chaussettes !" Avant j'en avais rien à foutre ! Du moment que le gars était populaire, il pouvait me prendre où il voulait quand il voulait.
Certaines personnes diront que je suis sans doute mieux comme ça, que j'ai de l'estime pour moi maintenant. Mais l'estime ça remplie pas ma chatte, perso ! Bhein ouais, mais c'est la vérité !
Soupire ! Il est plus de minuit, je suis bourrée, j'ai chaud dans cette putain de robe et j'ai des idées obscènes plein la tête ! Alors pourquoi je me suis toujours pas faite fourrer ?! Pourquoi j'ai pas eu de chance ce soir ?!

Et au moment où je me dis ça, Steven arrive vers moi. Il manquait plus que lui. Il a sûrement dû se taper toutes les filles de Jefferson, ce connard ! Et il va venir pour le dire et me faire rager ! En plus, moi j'ai baisé avec personne alors ça serait vraiment pas le moment ! Dans mon état, je suis capable de lui envoyer un pain dans la gueule !

Je fronce les sourcils au moment où Steven pose ses mains sur moi et soupire pour lui montrer que ça m'agace. En réalité, ça ne m'agace pas du tout, mais je n'ai jamais voulu que Steven me prenne pour acquise, j'ai toujours voulu qu'il rame pour m'avoir. Je ne sais pas pourquoi. Autant pour les autres, je suis plutôt facile, autant, avec lui.... C'est différent. Tout est toujours différent quand il s'agit de Steven. En fait... En ce moment, j'essaye même de l'éviter... Mais le destin me le remet toujours sur mon chemin...

Steven embrasse la peau de mon cou ce qui fait réagir mon corps en manque de sexe. Mes tétons se dressent contre le latex de ma robe et je commence à serrer les cuisses machinalement. Pourtant, sur mon visage, je ne laisse rien paraitre.

"Hurler ton nom ? Steven, je t'en prie, pas à moi. Murmurer serait déjà pas mal." mouvement de cheveux arrogant. "Puis tu m'as bien regardé, est-ce que tu crois que je me suis habillée comme ça pour me farcir un plat réchauffé ?! Sois sérieux."

Cette fois, je lui tourne le dos et regarde l'horizon. Je soupire en essayant de ne pas trop me laisser aller à mes pensées sinon je vais surement finir par être triste. C'est fou comme l'alcool peut faire ressortir nos pires craintes et nos pires peurs et là tout de suite, avec monsieur, Je ressens tout, je ne voulais certainement pas penser à tout ça. Alors, je me force à me concentrer sur le sportif de tout à l'heure, notre baise aurait pu être torride s'il n'était pas venu aussi vite.... Il savait y faire avec ses doigts en tout cas. Je n'ai pas eu besoin de le guider ou quoi, il s'en est sorti comme un pro ! Voilà Becca, concentre-toi sur ça !

Hors de question que Steven lise toutes les peurs qui m'ont envahies aujourd'hui, il en connait suffisamment comme ça. Il connait quasiment toute ma vie et c'est pour cela que je veux mettre de la distance entre nous !

Je bouscule Steven de mon épaule et marche de l'autre côté du balcon comme une petite fille qui boude. Je pose mes mains sur mes bras pour me réchauffer un peu. C'est vrai que je boude. Je boude mes sentiments que je tente de refouler au fond de moi chaque jour. Je ne dois pas ressentir de la compassion, de l'empathie, ni même de l'amour.... Ça me rendrait trop faible. Si je veux garder ma place au sommet de la chaine alimentaire de cette école, je dois être sans pitié. Et pour cela, faut que j'élimine tous les obstacles de ma route qui pourrait me rendre faible. Et Steven en est un..... un gros..... Et ce qui m'effraie le plus.... c'est qu'il s'en rende compte.
Clionestra
Messages : 3770
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 12 Juin - 16:28

Steven
Fearless

J'ai 17 ans et je vis à Winterfell, comme tout le monde non ? Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis le meilleur coup de la région et je le vis plutôt bien.

Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ 5t7f

→ Il connait la peur des gens autour de lui.
→ Il peut modifier cette peur, la créer, l'envenimer ou la calmer
→ Il a une famille qui ne croit pas du tout en lui et le dénigre dès qu'ils le peuvent
→ Il est souvent les premières fois des filles car il s'adapte à chaque partenaire pour les rendre les plus heureux possible au lit.
→ Il ne croit pas du tout en l'amour et pense que ce n'est que des conneries inventés par ceux qui n'osent pas coucher pour le plaisir.
→ Il n'a jamais été réellement en couple avec quelqu'un. Il est le coup d'un soir, pas celui qu'on présente à ses parents.
→ Il a une amitié étrange avec Nicholas mais sinon il adore toute son équipe.
→ Il est le Libéro N° 5 dans l'équipe
Il avait Becca dans ses bras. Il pouvait sentir son corps chaud contre le sien. Elle était la seule qui savait des choses sur lui. Il savait ce que les gens pensaient d’elle. Et elle ? Elle avait calqué son caractère actuel sur cette pensée. Steven le savait. Steven savait que la jeune femme était bien plus que ce qu’elle ne laissait paraître. Elle était bien plus que ça… et il pouvait le sentir. Même ses peurs, qu’il évitait d’écouter bien qu’il sentait vibrer en elle, le rendait sensible. Il sentait aussi sa tension. Il l’avait vu être coller avec un homme. Il savait qu’il n’était pas le premier … mais il s’en fichait. Tant qu’il était avec elle. Il avait bien eu des propositions par les autres filles … mais il n’avait aucune envie de soir … sauf pour Becca. Il en aurait même au bord de la mort avec le risque qu’on lui coupe sa partie génitale. Il ne pouvait pas en être autrement.

- Si tu as envie de murmurer, que suis-je pour t’empêcher de faire ce dont tu as envie pendant l’acte, mon coeur.

Il avait un sourire dans la voix alors qu’il pensait à cette femme, dans ses bras. Normalement, il ne couchait pas plusieurs fois avec la même personne… mais elle était l’exception pour tout. Dans sa vie, Becca savait pour sa sœur, elle avait partagé sa première fois… Si la jeune femme le repoussait et lui cacher des secrets, ça n’avait jamais été pareil de son côté. Et il n’en voyait pas le moindre inconvénient. Becca n’avait jamais ébruité ses secrets. Elle n’avait jamais rien dit sur lui de mal. Oh, peut être qu’il était moche, pas bon au pieu, ou autres conneries qu’elle pourrait dire pour lui faire perdre sa réputation … mais il savait qu’elle ne ferait jamais rien de plus.

- Tu sais, mon coeur, tu es peut-être mon plat réchauffé mais je n’en ai jamais connu de meilleur.

Il sourit toujours alors que la jeune femme partie de ses bras. Il avait froid. Ce n’était pas sa peur qui le tétanisé. Il ressentait la peur de quelqu’un … la peur du froid… et la sensation du manque du corps de Becca contre lui le renvoyer dans cette pensée douloureuse. Il avait peur de ce que le froid pourrait lui faire. Ce n’était pas sa peur. Il jeta un regard vers le bas, ne voyant personne qui semblait particulièrement paniqué… Une peur latente ? C’étaient les pires. Les peurs qui ne bougeaient pas, restaient, se coinçaient dans l’âme, dans les pensées. Il pouvait les sentir. Il reporta son regard sur Becca. Il avait envie d’elle, c’était indéniable.

Et la lumière qui faisait des danses sur son corps n’avait rien pour calmer ses envies de bête sauvage. Il lui sourit. Pourquoi était-elle toujours ainsi ? Il aimerait tellement avoir le pouvoir de Bunny, bien que ce dernier détestât ça, voir les pensées et les intentions. Il voulait savoir ce que Becca penser. Il ne la laissa cependant pas longtemps loin de lui. Il prit sa tête et la releva.

- Je n’ai rien chevaucher de la journée, pour me garder pour toi, est-ce que tu es sûr de ne pas avoir de ce plat réchauffé que tu aimes bien pourtant ? Je le sais, tu ne peux pas me mentir. Pas à moi.

Et avant qu’elle ne réponde, il avait placé une main sur son épaule. Il voulait la réchauffer. La prendre dans ses bras. Becca était son amie. Becca était profondément son amie. Qu’ils s’envoient en l’air de temps en temps pour évacuer les pulsions étaient le petit plus … mais c’était son amie. Peut-être qu’elle ne le voyait pas ainsi… Cependant de tous les défauts que l’on pouvait trouver à Steven, la déloyauté n’en faisait pas parti. Il était fidèle pour ses amis, attentif, protecteur. Ce qu’il était pour Becca aussi.

- Tu veux me dire ce qui t’arrives ? Je te connais assez pour savoir que tu as envie de moi, alors … Si tu veux que je te fasse du bien sans pouvoir me satisfaire, je peux le faire aussi.

Il lui prit la main, elle savait bien ce qu’il voulait dire par là. Il pouvait garder son pantalon et lui faire des caresses avec ses doigts, et sa langue, sans qu’elle puisse en redire quoi que ce soit… Il était doué pour ça aussi. Il pouvait sentir la peur, et il avait senti le picotement de celle-ci dans le cou de la jeune femme. Si la jeune femme voulait se sentir mieux, il pouvait le faire. Il fallait juste qu’elle l’accepte. Encore une fois, il n’avait jamais forcé qui que ce soit. Il ne forcerait pas plus Becca. Il ne serait pas insistant, il serait juste là.



I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Dim 12 Juin - 17:33
JZuLWIOY_o.png
Rebecca Donovan

J'ai 17 ans et je vis à Winterfell. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors plus que bien étant donné que je suis la personne la plus populaire de ce lycée de losers. Sinon, grâce à ma beauté sans pareille et à mon charme fou, je suis co capitaine de l'équipe des Cheerleaders. Coté cœur, je suis une fleur qui adore se faire butiner.


Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ NINTCHDBPICT000644637101


Rebecca est la fille d'Ursula et John Donovan. La mère de Becca est une femme méchante, vicieuse, manipulatrice, autoritaire, prête à tout pour réussir… bref, rien de bien glorieux. À l'inverse, son père est doux, chaleureux et bienveillant, à croire que sa mère l'aurait kidnappé et forcé à l'épouser... Pourtant, ils règnent tous les deux sur le monde de la pêche à Winterfell et ayant le plus grand port maritime et commercial du monde, on peut dire qu'ils se font assez de thune pour toute leur vie, celle de Becca et des futurs mioches qu'elle pondra. Oui, Rebecca Donovan a tout pour être heureuse quand on est une ado de dix-sept ans, une mère constamment absente et qui est pourtant tout le temps déçue de sa fille, un père qui ne sait pas comment gérer les problèmes physiques et psychologiques d'une ado et une grosse carte bleue pour oublier que ses parents sont pourris. Que demander de plus ? À oui, elle est une créature magique, mais ça personne ne le sait, elle est magnifique, populaire, tous les garçons rêvent de se la taper et les filles de lui ressembler. C'est sûr, Becca est sans doute la fille la plus heureuse du monde. Non ?

Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ 3522059f9103003f190eec6da301b31c--disney-fan-art-disney-cruiseplan


Nicola Peltz :copyright:️ Google

D'ordinaire, j'adore notre jeu de chat et de souris avec Steven, mais pas ce soir. Je me sens tellement… triste et seule. C'est horrible comme sensation et surtout indigne de ma personne. Franchement, regardez-moi, comment une personne comme moi pourrait se sentir seule ou triste ? Je pourrais finir la nuit avec n'importe qui ici, je n'ai qu'à me servir. Meme les meufs voudraient passer dans mon lit, tant je suis sensationnelle ! Mais ce soir… je ne sais pas. J'ai juste envie de le noyer dans l'alcool et de ruminer en regardant de haut tous ces gueux qui ont l'air d'être plus heureux que moi..... alors que ce ne sont que des gueux putain !

Soupire. Alors quand Steven finit par faire son entrée et son numéro de charme, je me doute bien qu'il n'est pas là pour me parler de la pluie et du beau temps.

"Tsst."


Est le plus arrogant de ma langue contre mon palais en guise de seule réponse à remarque aussi beauf que stupide. Je mets de la distance physique entre nous dans l'espoir qu'il ne perçoive pas mes peurs, mes doutes et les réflexions. Quelle plaie son pouvoir ! Je ne peux pas avoir de jardin secret en sa présence ! Oh bien sûr, il y a des choses sur moi qu'il ignore, mais uniquement parce qu'à chaque fois que je suis avec lui, je me concentre pour tout cacher le plus profondément en moi ! Pour que jamais, jamais, jamais il ne sache quel monstre je suis à l'intérieur !

Déjà, lors de notre première fois, on était si jeune, mes défenses n'étaient pas les mêmes… j'ai eu peur de flancher… peur que pendant l'acte, mes barrières cèdent et que l'harmonie de nos corps le conduisent jusqu'à mes secrets les plus profonds… mais heureusement, j'ai tenu bon !
J'ai appris très vite, trop vite, à cacher la véritable Rebecca pour n'être que celle que je montre à tout le monde. Et je l'aime bien cette Becca. Elle est méchante, mais au moins personne ne peut lui faire du mal. Maintenant qu'elle est Becca la bombasse, plus personne ne se moque d'elle. Plus de kilos en trop, sa poitrine a fini par pousser, son acné par disparaître. Oui, Rebecca le Kraken c'est du passé, c'est derrière moi maintenant.... loin, très loin derrière.

Je fronce les sourcils en soupirant à la remarque de Steven.

"Allo ?! Moi, un plat réchauffé ?! Je suis sans doute le meilleur coup que t'as jamais eu parce que moi je suis vraiment ce qui te fait plaisir alors me parle pas de plats réchauffés !"
Je croise les bras alors que ma voix n'est que colère et méchanceté. Pas forcément à son encontre, contre toute la planète, sauf que c'est lui qui prend. "Garde ça pour les petites putes que tu t'empresses de dépuceler."

Ouais y'a des bruits qui courent. Monsieur Premières Fois qu'elles l'appellent. C'est dégueulasse. Je passe nerveusement une main dans les cheveux. J'ai envie de boire. Ouaip, là je me serais bien descendue plusieurs shooters cul sec.

Steven me parle encore et je le regarde du clin de l'œil avec intérêt quand il me dit ne pas s'être tapé de filles de la journée pour se préserver pour moi. Ridicule. Je ne lui ai jamais demandé de se "préserver" pour moi... à quoi bon ?! Pourquoi est-ce que je ferais ça ?! S'il veut se taper toutes les tchoins de l'école encore et encore, grand bien lui fasse, mais qu'il n'espère pas poser ses sales pattes sur moi ensuite !

En guise de réponse, je ne lui offre qu'un mouvement de cheveux insolent tandis qu'il pose sa main sur mon épaule avant de me prendre dans ses bras. L'espace d'un instant, je reste choquée, les yeux écarquillés, contre son torse. Ce n'est pas la première fois qu'il me prend dans ses bras, seulement, je suis choquée de voir à quel point ça me fait du bien. À quel point ça m'apaise l'esprit.... Pendant quelques secondes, peut-être une quinzaine de secondes, je me laisse aller dans ses bras. Sans défense, sans barrière, sans méchanceté ni sarcasme… je redeviens cette petite fille qu'il a connue, celle qui avait peur seule dans le noir.

J'ai l'impression en cet instant que nos âmes et nos esprits fusionnent… j'ai l'impression de m'entendre dans ma tête, avec ma voix d'enfant, lui dire "Steven.... j'ai peur toute seule...". Mais c'est impossible ! C'est l'alcool qui me joue des tours. Je ne perds pas de temps pour repousser le jeune homme et froncer les sourcils.

"Oh arrête, t'es dégueulasse ! Si tu voulais te rendre utile, t'aurais mieux fait de venir avec une bouteille de vodka plutôt qu'avec ta braguette sur le point d'exploser."


Maintenant que mon bouclier est remis en place, je me renferme dans une coquille de méchanceté parce que je n'ai pas envie que qui que ce soit entre dans ma tête ou dans mon cœur… Je m'allonge sur le lit en position étoile de mer en soupirant.

"Vas y, éclate-toi Don Juan, je ne suis bonne qu'à ça de toute façon."


Dis-je en regardant le plafond, mais je sais bien qu'il n'en ferait rien. Je suis en colère. Pourquoi Steven me parle encore, franchement ?! Pourquoi il est le seul à m'avoir jamais aimé ? Je....je suis si monstrueuse que ça ? ...

Non ! Non ! Putain d'alcool de merde ! Rebecca Donovan je t'interdis de pleurer ! Non non Becca retiens-toi ! Mais c'est plus fort que moi, une larme perle dur le coin de mon œil et tombe délicatement sur ma joue. Putain... Inspire. Expire. Je pose une main sur ma tête qui commence à tourner.
Clionestra
Messages : 3770
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 19 Juin - 20:34

Steven
Fearless

J'ai 17 ans et je vis à Winterfell, comme tout le monde non ? Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis le meilleur coup de la région et je le vis plutôt bien.

Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ 5t7f

→ Il connait la peur des gens autour de lui.
→ Il peut modifier cette peur, la créer, l'envenimer ou la calmer
→ Il a une famille qui ne croit pas du tout en lui et le dénigre dès qu'ils le peuvent
→ Il est souvent les premières fois des filles car il s'adapte à chaque partenaire pour les rendre les plus heureux possible au lit.
→ Il ne croit pas du tout en l'amour et pense que ce n'est que des conneries inventés par ceux qui n'osent pas coucher pour le plaisir.
→ Il n'a jamais été réellement en couple avec quelqu'un. Il est le coup d'un soir, pas celui qu'on présente à ses parents.
→ Il a une amitié étrange avec Nicholas mais sinon il adore toute son équipe.
→ Il est le Libéro N° 5 dans l'équipe
Steven l’avait pris dans ses bras. Elle pouvait bien lui cracher toutes les méchancetés qu’elle voulait à lui… elle pouvait le traiter, le frapper, le haïr, lui il n’y arrivait pas. Il l’adorait. Elle était son amie et elle était dans son cœur. Elle n’allait jamais réussir à le faire se détourner d’elle. Il avait déjà eu des soucis avec les ex de Rebecca, mais elle ne le savait pas. Il avait même été planté une fois parce que « Rebecca est à moi ». Il l’avait repoussé et ne lui avait jamais dit à elle. Elle aurait certainement dit qu’il n’avait pas à le faire … C’est gentil mais il n’avait pas eu le choix, et qu’il n’avait que des muscles sans le cerveau. Il pouvait même l’entendre.

Il pouvait manger les peurs… et il aimait manger les peurs. Cela le faisait se sentir utile. Pour la jeune femme en face de lui… Il ne savait plus comment faire. Il pouvait passer des heures et des heures en sa compagnie que la peur lourde qui vibrait en elle continuerait. Il voulait tellement l’aider pourtant. La protéger. Il voulait … Il voulait … il voulait être là pour elle. Il ne s’amusait pas à lui répondre. Est-ce qu’elle était le meilleur coup qu’il n’avait jamais eu ? Pas au début. La première fois … les premières fois avaient été simplement des expérimentations. Ils avaient été gênés … Qu’est ce qui avait changé Becca ainsi ? Qu’est ce qui faisait que maintenant elle le repoussait encore ? Elle savait tout de lui. Elle savait tout de son cœur, de sa famille, de ses pouvoirs. Alors pourquoi ne comprenait-elle pas qu’il était là ?

Il était là.

Il serait toujours là.

Sauf s’il venait à mourir … ce qui était possible. Malheureusement ça arriver et même aux meilleurs. La mort pouvait survenir n’importe où. Lily en avait fait les frais à ses dépens. Elle n’avait que cinq ans. Elle était morte sans que personne ne comprenne réellement pourquoi. Il pouvait mourir … mais il serait là pour elle jusqu’à ce moment inévitable. Peut être même qu’il lui avouerait vouloir être son ami d’ici là. D’être important pour elle. Il sourit à nouveau à sa manière de le repousser. Il pouvait calmer ses pulsions sexuelles rapidement, lui. Il la laisse se coucher, et il vient à ses côtés.

D’un doigt, il essuie la larme qui coulait le long de sa joue. Il finit par remonter le long de sa joue, puis sur son nez en repoussant la main qui la cacher. Il l’observait en silence. Il l’observait et sans lui demander, parce qu’elle aurait dit non, il prit ses bras pour l’enfermer dans les siens. Il fit un bisou sur son front alors que sa peau se changeant doucement en violet.

C’était subtile, mais là où leur peau se touchait, sa peau était de plus en plus violette. Il l’observait et continuait à la toucher en la caressant doucement. C’était une caresse douce, calme, pleine de tendresse alors que leurs peaux étaient en contact. Elle le savait. Il mangeait la peur. Il n’écoutait pas sa peur, mais il la ressentait.  Il pouvait la ressentir, et la prendre pour lui. Il pouvait enfin l’aider.

- Becca, tu sais que tu peux me parler. J’aime te faire l’amour, je ne peux pas mentir, mais je suis là pour toi malgré tout. Je ne te prendrais pas, même si j’ai ma « braguette sur le point d'exploser » ainsi… Et tu le sais. Tu me connais comme personne, et je te connais.

Il continuait ses caresses sur les zones qu’il pouvait atteindre avec cette position. La couleur violette continuait de remonter le long de son bras. Il pouvait avoir aussi des nerfs visibles sur son visage. Il ne mangeait que rarement les peurs des autres. Parce qu’après les peurs se mélangeaient lui. Elle lui faisait naître des cauchemars. Elle faisait naître des sueurs froides… et même des crises de panique. Mais pour elle, il prendrait toutes ses peurs et mangerait chaque parcelle de ses peurs pour la protéger. Il continuait à la toucher, tout en la regardant.

On l’appelait Monsieur Première fois parce qu’il était toujours doux et tranquille. Il plaçait la satisfaction de sa partenaire avant la sienne, et ça toujours. Et Becca ? Il la plaçait avant tout le monde. Il savait que s’il s’était envoyé en l’air avant, elle n’aurait pas voulu de lui. Il savait qu’elle ne supporterait pas qu’il se tape n’importe qui. De temps en temps, il aimait bien la rendre jalouse mais ça ne fonctionnait pas…. Il ne croyait pas en l’amour, mais en l’amitié toujours. Et il avait bien envie de retrouver son amie, comme avant. Il prenait la peur de la jeune femme et planta à nouveau ses baisers sur son front … le temps qu’elle reprenne ses esprits et le repousse encore. Il en avait l’habitude, il ne s’en formalisait même plus.




I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Mar 30 Aoû - 17:36
JZuLWIOY_o.png
Rebecca Donovan

J'ai 17 ans et je vis à Winterfell. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors plus que bien étant donné que je suis la personne la plus populaire de ce lycée de losers. Sinon, grâce à ma beauté sans pareille et à mon charme fou, je suis co capitaine de l'équipe des Cheerleaders. Coté cœur, je suis une fleur qui adore se faire butiner.


Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ NINTCHDBPICT000644637101


Rebecca est la fille d'Ursula et John Donovan. La mère de Becca est une femme méchante, vicieuse, manipulatrice, autoritaire, prête à tout pour réussir… bref, rien de bien glorieux. À l'inverse, son père est doux, chaleureux et bienveillant, à croire que sa mère l'aurait kidnappé et forcé à l'épouser... Pourtant, ils règnent tous les deux sur le monde de la pêche à Winterfell et ayant le plus grand port maritime et commercial du monde, on peut dire qu'ils se font assez de thune pour toute leur vie, celle de Becca et des futurs mioches qu'elle pondra. Oui, Rebecca Donovan a tout pour être heureuse quand on est une ado de dix-sept ans, une mère constamment absente et qui est pourtant tout le temps déçue de sa fille, un père qui ne sait pas comment gérer les problèmes physiques et psychologiques d'une ado et une grosse carte bleue pour oublier que ses parents sont pourris. Que demander de plus ? À oui, elle est une créature magique, mais ça personne ne le sait, elle est magnifique, populaire, tous les garçons rêvent de se la taper et les filles de lui ressembler. C'est sûr, Becca est sans doute la fille la plus heureuse du monde. Non ?

Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ 3522059f9103003f190eec6da301b31c--disney-fan-art-disney-cruiseplan


Nicola Peltz :copyright:️ Google

Steven vint se poser près de moi et essuya ma larme avec un de ses doigts. Fièrement, je fais la moue pour ne pas lui montrer que je suis triste. Même si, en cet instant, je n'ai pas l'impression d'avoir quoi que ce soit de fier... Je soupire, puis sans que je m'y attende, il finit par me prendre dans ses bras et de nouveau, je finis par me sentir mieux. Je me sens apaisée, non pas parce qu'il fait usage de magie, simplement parce que c'est Steven. Parce que j'aime être contre lui et écouter les battements de son cœur. J'aime qu'il me touche, me caresse, j'aime l'entendre rire... Mais en cet instant, je ne sais pas pourquoi, je le déteste ! Je le déteste de me comprendre, d'être toujours gentil avec moi ! Je ne le mérite pas ! Et pourtant il continue, encore et toujours, j'ai beau le repousser, qu'il comprenne que je pourrais jamais plus redevenir la petite fille qu'il a connue, il continue de m'aimer… Pourquoi ?

Alors, je fais, ce que je sais si bien faire quand je me sens vulnérable, je le repousse parce que je préfère qu'il me déteste plutôt qu'il m'aime. Je n'ai pas envie qu'il m'aide ou qu'il me comprenne, je n'en ai pas besoin !

"Arrête !" Je le repousse bien plus violemment que je ne l'aurais voulu, mais c'est simplement l'expression de tous ces sentiments négatifs que je ressens au fond de moi. "Arrête Steven ! Arrête de toujours vouloir au bon Samaritain ! Arrête d'avaler mes peurs pour vouloir me protéger ! Arrête, t'as compris ?!" Je fonds en larmes malgré moi et ça m'énerve au plus haut point de me comporter comme une hystérique, incapable de contrôler ses sentiments. "Pas la peine de te la jouer Monsieur Première fois avec moi, d'accord ! Je ne suis pas une de tes petites pucelles dont tu raffoles ! J'ai pas envie que tu me protèges, j'ai pas envie de redevenir la petite grosse que tu as connue, ok ? J'ai pas envie que tout le monde recommence à se moquer de moi et j'ai pas envie que tu t'immisces dans ma tête ! Arrête !" Assise à genoux sur le lit, je pose mes mains sur ma tête comme si j'avais peur qu'elle explose. "Pourquoi tu peux pas juste me détester, comme tout le monde..." Je m'assois en boule pour pleurer et cache mon visage dans mes genoux.

Ce que je voudrais vraiment ? C'est de ne pas avoir le sentiment de devoir être Becca pour qu'on me remarque… Je voudrais voir de l'amour dans les yeux de ma mère et pas seulement de l'indifférence. Je voudrais que le garçon que j'aime sache que je suis un monstre aquatique et qu'il continue de m'aimer et pas qu'il ira se consoler dans les bras d'une seconde fraichement débarquée… Je voudrais juste.... Que Steven m'aime vraiment, pas comme il prétend le faire… Il aime le souvenir qu'il a de moi, car je sais qu'en réalité il n'aime pas la Rebecca que je suis devenue… Pourtant, je ne veux pas devenir celle que j'étais avant... Alors qu'est-ce qu'on doit faire ? Et je....je n'aurais jamais le courage de lui en parler. De lui parler de tout ça.... Je voudrais avoir des amies et non pas des gens qui gravitent autour de moi pour bénéficier de ma notoriété… Je crois qu'il n'y a que Vidia qui est véritablement honnête avec moi.... Même Steven, j'ai l'impression que quand il me regarde, il se voile la face… Je...Je ne sais plus qui je suis.... Et... ça me fait peur...

Je continue de pleurer comme une madeleine, je ne sais plus quoi faire. Je n'ai pas envie qu'il me laisse seule et pourtant je n'ai pas envie qu'il me touche, j'en ai assez qu'il lise mes peurs, qu'il les mange pour me protéger. Et lui alors ? Qui le protège ? J'en ai marre de n'être qu'un poison dans sa vie...
Je me penche vers la table de nuit pour récupérer un paquet de mouchoir afin de me moucher et de sécher mes larmes. Super ! Je dois plus avoir de maquillage et mes yeux doivent être enflés ! J'ai encore envie de pleurer, mais je parviens à me calmer. Je reste cependant en boule, comme si j'étais dans un cocon afin de m'éloigner de tout le monde, y compris de Steven.... C'est sans doute mieux pour lui. Après tout ce qu'il a traversé dans la vie, je ne pense qu'à moi et à mes sentiments, toujours, parce que je suis comme ça. Il n'a pas besoin de ça..... Il n'a pas besoin de quelqu'un comme moi dans sa vie… Et s'il refuse de le comprendre, alors je l'obligerais à le faire !

De nouveau, je cache mon visage contre mes genoux pour pleurer. L'idée même de le voir se détourner de moi et ne plus jamais me parler me brise profondément le cœur. Mais si...si je l'aime vraiment, je...je ne devrais vouloir que son bonheur ? Et son bonheur, je sais qu'il n'est clairement pas avec moi... Je... Je l'aime, alors je dois l'éloigner du poison que je suis. Ce sera sans doute la chose la moins égoïste que j'ai jamais faite. Et je comprends pourquoi je préfère être égoïste, quand on ne l'est pas, ça fait méchamment souffrir…
Clionestra
Messages : 3770
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 7 Aoû - 22:47

Steven
Fearless

J'ai 17 ans et je vis à Winterfell, comme tout le monde non ? Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis le meilleur coup de la région et je le vis plutôt bien.

Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ 5t7f

→ Il connait la peur des gens autour de lui.
→ Il peut modifier cette peur, la créer, l'envenimer ou la calmer
→ Il a une famille qui ne croit pas du tout en lui et le dénigre dès qu'ils le peuvent
→ Il est souvent les premières fois des filles car il s'adapte à chaque partenaire pour les rendre les plus heureux possible au lit.
→ Il ne croit pas du tout en l'amour et pense que ce n'est que des conneries inventés par ceux qui n'osent pas coucher pour le plaisir.
→ Il n'a jamais été réellement en couple avec quelqu'un. Il est le coup d'un soir, pas celui qu'on présente à ses parents.
→ Il a une amitié étrange avec Nicholas mais sinon il adore toute son équipe.
→ Il est le Libéro N° 5 dans l'équipe
Quand Becca le repoussait, plus ou moins violemment, c’était normal. Quand Becca pleurait, cela était étrange. Becca ne pleurait pas. Ni devant les autres, ni devant lui…Normalement. Becca était le genre à vouloir montrer que le meilleur d’elle, ou ce qu’elle pensait être le meilleur. Elle faisait toujours en sorte de montrer le côté de sa personnalité qui lui permettrait de moins souffrir. Steven la regardait. Il voyait qui elle était, qui elle est, et qui elle essayait de se faire passer. Dans l’équipe de football, bien que personne ne comprenne pourquoi il l’appréciait autant, ils avaient fini par ne plus dire ce qu’il pensait en sa présence.

Oui. Il savait que Becca était méchante avec certaines personnes. Oui, il savait qu’il lui arrivait d’être blessante, de dire des mots vraiment pas gentils, ni courtois, ni poli. Oui, il savait que Becca partait du principe que tout lui était dû et c’est tout … mais il avait envie de dire, et alors ? Rare était les personnes qui lui étaient sincères avec elle en retour, ou lui faisait remarquer. On ne peut pas se plaindre de quelque chose si on n’essaie pas d’en parler. Steven, lui, s’en fichait pas mal ce qu’elle pouvait dire des autres.

Becca faisait des commentaires sur son équipe de football, mais jamais, oh grand jamais, n’avait-elle était assez blessante ou méchante pour avoir un véritable grief contre elle… parce qu’elle savait que son équipe était importante à ses yeux ? Steven aimait à le croire. Il en était tellement convaincu qu’elle pouvait le repousser, ça ne changerait rien à ses yeux.

La jeune femme le repoussa donc, normal. Il se recula un peu en coupant tout contact avec le corps de la jeune femme et lui. Il ne pouvait pas manger les peurs à distance, sinon … Il passerait certainement son temps à avaler la tristesse de la jeune femme, quotidiennement, tous les jours que Dieu ferait, pour la rendre un peu plus heureuse. Il ne la touchait plus mais se rassit à ses côtés. Assez proche d’elle pour qu’elle puisse sentir sa chaleur.

- Pourquoi il faudrait que j’arrête ? demanda-t-il sérieusement.

Il n’y avait aucune bonne raison pour arrêter de faire ce qu’il avait envie de faire. Et il avait envie de lui simplifier la vie au maximum. Il l’écoutait parler mais n’était pas sûr de comprendre ses paroles. C’était … étrange.

- Je ne joue rien du tout avec toi Becca. Et en effet, tu es Rebecca Donovan, mon amie d’enfance, tu es bien au-dessus de tout le monde. Tu ne redeviendras rien du tout, mais je te protègerais si je veux, personne ne se moquera, dit-il en lui faisant un coup d’épaule léger mais amical.

Si quelqu’un se moquer d’elle, il allait lui mettre la tête au carré ! Il ne pardonnerait à personne qui la blesserait, elle. On pouvait le blesser lui. On pouvait le frapper, lui faire des commentaires pas forcément sympathiques mais jamais on l’a touché elle ! Il fit un sourire alors qu’il fit des jambes avec deux doigts et remonta le long de son bras vers son épaule.

- Tu as oublié ? Je suis trop têtu, personne ne me fera te détester, surtout pas toi.

Rebecca était beaucoup de chose, mais il y avait quelque chose qu’elle était en plus de tout le reste. Elle était tout pour lui. Ses deux doigts faisant toujours des jambes s’approchèrent de la joue de la jeune femme et il fit plusieurs coups dessus… ressemblant plus à une caresse cependant qu’à de véritable coup. Doucement, il se mit à marmonner une chanson qu’ils aimaient bien petit. Une chanson qui n’était QUE la leur. Rien qu’à eux.

- Rebecca, arrête de pleurer. Tu te prends trop la tête. Je suis là. J’ai aucune envie de partir, de me moquer ou toutes les autres étrangetés que tu penses dans ta tête. Si tu continues je risque de me sentir blesser que tu me croies aussi méchant, dit-il en mettant sa main contre sa joue, il effaçait les traces de larmes.

Doucement, il se déplaça pour être devant elle. Sa seconde main vient faire le même mouvement que la première, effaçant les larmes. Il s’approcha d’elle encore et embrassa la peau délicate de la jeune femme, juste à peine sous son œil avec tendresse. Il continuait à enlever ses larmes. Il ne comprendrait peut-être jamais Becca. Elle couche à tout va, plus ou moins que lui il ne pourrait le dire, mais il semblerait qu’elle ait du mal à accepter que lui aille voir ailleurs. Il posa son regard dans le sien.

- Est-ce que tu te sentirais mieux si j’arrêtais de voir d’autres femmes, Becca ? C’est ça qui t’inquiète, que je te compare à d’autres ?

Alors, comparaison il faisait … mais clairement aucune femme ne valait le petit doigt de Rebecca alors … bon. Si la jeune femme venait à lui demander de ne plus avoir personne dans sa vie, sauf elle, il le ferait. Les autres étaient de l’expérimentation, de la gentillesse parfois parce qu’il ne savait clairement pas dire non… mais personne ne lui faisait ressentir autant de chose que Rebecca Donovan.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Mar 8 Aoû - 13:26
JZuLWIOY_o.png
Rebecca Donovan

J'ai 17 ans et je vis à Winterfell. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors plus que bien étant donné que je suis la personne la plus populaire de ce lycée de losers. Sinon, grâce à ma beauté sans pareille et à mon charme fou, je suis co capitaine de l'équipe des Cheerleaders. Coté cœur, je suis une fleur qui adore se faire butiner.


Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ NINTCHDBPICT000644637101


Rebecca est la fille d'Ursula et John Donovan. La mère de Becca est une femme méchante, vicieuse, manipulatrice, autoritaire, prête à tout pour réussir… bref, rien de bien glorieux. À l'inverse, son père est doux, chaleureux et bienveillant, à croire que sa mère l'aurait kidnappé et forcé à l'épouser... Pourtant, ils règnent tous les deux sur le monde de la pêche à Winterfell et ayant le plus grand port maritime et commercial du monde, on peut dire qu'ils se font assez de thune pour toute leur vie, celle de Becca et des futurs mioches qu'elle pondra. Oui, Rebecca Donovan a tout pour être heureuse quand on est une ado de dix-sept ans, une mère constamment absente et qui est pourtant tout le temps déçue de sa fille, un père qui ne sait pas comment gérer les problèmes physiques et psychologiques d'une ado et une grosse carte bleue pour oublier que ses parents sont pourris. Que demander de plus ? À oui, elle est une créature magique, mais ça personne ne le sait, elle est magnifique, populaire, tous les garçons rêvent de se la taper et les filles de lui ressembler. C'est sûr, Becca est sans doute la fille la plus heureuse du monde. Non ?

Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ 3522059f9103003f190eec6da301b31c--disney-fan-art-disney-cruiseplan


Nicola Peltz :copyright:️ Google

Comme je m'y attendais, Steven reste là. Il ne me touche plus, mais il reste assis à côté de moi. Je cache mon visage de ma mère pour tenter de l'ignorer, mais il ne se laisse pas faire. Il me parle, m'explique qu'il n'a pas envie d'arrêter, qu'il est prêt à me protéger et qu'il aime celle que je suis autant que celle que j'étais !

"Mensonge !"

Je ne peux pas m'en empêcher ! C'est forcément un mensonge, comment peut-il aimer celle que je suis devenue ?! Tout le monde me traite de monstre sans cœur au lycée et.... ils ont surement raison. Je suis toujours méchante et odieuse avec tous ceux qui m'entourent. Mon père, mes amies, les élèves qui ne m'ont rien fait et même Steven… Je suis la reine des garces, j'ai fait pleurer tellement de personne juste pour me sentir bien, pour me sentir forte… Comment est-ce qu'on pourrait m'aimer ?! J'ai couché avec tellement de gars rien que pour le faire souffrir, rien que pour le punir d'avoir touché toutes ces putes qui ne m'arrivent pas à la cheville. Je.. Je suis vraiment diabolique. Je me sers de la vulnérabilité des gens pour leur faire mal en plein cœur ! On ne peut pas m'aimer. Je suis un monstre. Et le pire, c'est que ça ne me dérange pas. Si c'est pour ne plus jamais me sentir comme une pauvre petite chose fragile, je serais prête à faire pleurer tous ces loosers jusqu'à la dernière larme.

Je me recroqueville encore plus. Je suis décidément irrécupérable. Pourtant, tel que je le connais, Steven ne lâche pas prise, il marche avec ses doigts sur mon corps et je commence à me sentir mieux. Je ferme les yeux et écoute ses paroles comme s'il s'agissait d'un mantra. Ses mots me touchent profondément puis quand il se met à fredonner la musique de quand on était petit... je craque ! Je me redresse et lui saute au cou, je pleure dans ses bras, tout mon soule... Je voudrais pouvoir lui dire que je ne veux pas vivre sans lui. Je voudrais lui dire qu'il est la personne que j'aime le plus au monde ! Oui, je voudrais lui dire quel terrible secret, je cache... que j'ai peur qu'il me rejette parce que je ne suis pas totalement la créature de rêve qu'il croit que je suis... Je souhaiterais pouvoir lui dire tout ça, mais mes mots restent étranglés dans ma gorge au point que j'en ai du mal à déglutir. Je pleure encore et encore sous les paroles réconfortantes de Steven. Je le laisse me bercer, me caresser les cheveux et surtout, fredonner notre chanson qui me fait tant de bien.

Je le laisse sécher mes larmes puis je fronce les sourcils quand il me fait sa proposition.

"Ne dis pas n'importe quoi, je suis incomparable. Tu es libre de faire ce que tu veux, je te rappelle. Continue à coucher avec tes petites secondes, si ça te fait tant de bien. Mais je te rappelle que dans quelques mois ton trafic de pucelles sera condamnable."

Encore une fois, je me montrais méchante et blessante juste pour me protéger. Je préférais me faire arracher la langue avec une tenaille qu'avouer à Steven que j'ai envie de le garder que pour moi. De quoi j'aurais l'air ?! D'une fan de plus.... Plutôt crever !
Pourtant, ma voix était rocailleuse, hésitante, pas bordée de cette confiance que j'ai d'habitude quand je prends plaisir à rabaisser quelqu'un. J'avais le regard fuyant et les larmes au bord des yeux.... Même moi, je n'aurais pas cru une seule parole qui vient de sortir de ma bouche. Pourtant, je fais une moue farouche pour accompagner mes paroles.
Clionestra
Messages : 3770
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 14 Aoû - 14:44

Steven
Fearless

J'ai 17 ans et je vis à Winterfell, comme tout le monde non ? Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis le meilleur coup de la région et je le vis plutôt bien.

Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+ 5t7f

→ Il connait la peur des gens autour de lui.
→ Il peut modifier cette peur, la créer, l'envenimer ou la calmer
→ Il a une famille qui ne croit pas du tout en lui et le dénigre dès qu'ils le peuvent
→ Il est souvent les premières fois des filles car il s'adapte à chaque partenaire pour les rendre les plus heureux possible au lit.
→ Il ne croit pas du tout en l'amour et pense que ce n'est que des conneries inventés par ceux qui n'osent pas coucher pour le plaisir.
→ Il n'a jamais été réellement en couple avec quelqu'un. Il est le coup d'un soir, pas celui qu'on présente à ses parents.
→ Il a une amitié étrange avec Nicholas mais sinon il adore toute son équipe.
→ Il est le Libéro N° 5 dans l'équipe


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Contenu sponsorisé
Le paradis, c'est la fusion de deux âmes dans un baiser d'amour (avec Cheval de troie) /!\18+
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Après la guerre, l'amitié (avec Cheval de Troie)
» Après la guerre, l'apprentissage +18(violence/sexe) (avec Cheval de Troie)
» "For the record, I think roses are the bitchy super-models of flowers." (avec Cheval de Troie)
» Apocalypse please _ Cheval de Troie
» they are the hunters, we are the foxes and we run (ft. Cheval de Troie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers animes-
Sauter vers: