Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !

LE TEMPS D'UN RP

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama

MonkeyMama
Messages : 578
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Ven 24 Juin - 14:40
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 15 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

Glen n’était pas dupe. Il savait bien que, tôt ou tard, la vérité finirait par éclater. Seulement il espérait y voir plus clair d’ici là. Et l’annoncer à Mickaël en personne. Ne serait-ce pas une double trahison s’ils se faisaient surprendre ? Glen ne pourrait pas laisser passer ça et c’était bien pour cette raison qu’il était périlleux de se promener à Miami ensemble bien que la ville soit assez grande pour y protéger leur petit secret, les Watson et Glen connaissaient un paquet de monde. Du coup, ce petit séjour à Santorin lui était apparu comme une aubaine. C’était l’occasion d’atteindre un double objectif : celui de passer du temps avec Bee sans risquer le regard d’autrui et celui d’y voir plus clair. Avec un peu de chance, tout irait à merveille après ça. Ou pas. Glen savait bien qu’il se montrait optimiste mais la force de ce qu’il ressentait lui donnait envie d’y croire. Malgré toutes les appréhensions qui le retenaient pour le moment. Sans un mot de plus, ils s’étaient tous les deux dirigés vers la queue de l’embarquement. Quand Glen sentait des regards sur eux, il s’interrogeait : est-ce qu’on les prenait pour un couple ? Il y avait de fortes chances, oui. Glen regrettait de ne pas pouvoir arrêter les gens pour leur demander leur avis. Est-ce qu’ils étaient choqués ? Est-ce qu’ils allaient bien ensemble ? Tant de questions qu’il n’aurait jamais l’audace de poser à de parfaits inconnus. Comme si l’avis des autres étaient importants de toute façon. C’était drôle. Glen était toujours passé au dessus du jugement d’autrui… Et voilà que, d’un coup, ça lui importait. Est-ce que ça l’aiderait vraiment à faire un choix ? A se rassurer ? Il n’en était même pas sûr. Alors après être resté dans le vague quelques minutes, il reporta son attention sur Lullaby qui était en train de passer le contrôle. Tout de suite après elle, ce fut son tour de montrer son billet et sa carte d’identité. Dans l’avion, Bee lui avait laissé le côté hublot. Et il avait regardé de temps en temps par la petite fenêtre mais le reste du temps le spectacle de la jeune Lullaby à ses côtés lui avait suffit. Plusieurs fois, il avait eu envie de prendre sa main. D’autres fois, il avait pensé à l’inviter à poser sa tête sur son épaule. Et, évidemment, il ne fit rien de tout ça. Quelques heures plus tard quand ils avaient commencé l’atterrissage, Glen avait comme un goût amer devant le paysage paradisiaque que lui offrait le hublot. Il aurait du dire ou faire quelque chose… Mais il n’avait rien fait. Et vu toutes les barrières qu’il avait lui-même installées, il y avait bien entendu eu aucune chance pour que Bee fasse quoi que ce soit elle non plus. Ils avaient donc passé plusieurs heures côte à côte et, comble du comble, elle lui manquait. Glen se faisait l’effet d’un junkie en manque et c’était assez lamentable. « Très beau. » qu’il confirma du bout des lèvres alors qu’il avait hâte de sortir de l’avion. S’envoyer en l’air avec Bee, ça n’avait pas été la balade de santé qu’il avait imaginé.
 
Lullaby
Messages : 1873
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby
Ven 24 Juin - 15:46

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 15 180423084222

En dépit de l’attirance violente qu’ils ressentaient l’un pour l’autre, le voyage de plusieurs heures en avion avait été à peu près aussi excitant qu’un encéphalogramme plat, alors qu’ils avaient à peine discuté pendant toute la durée du voyage, Glen se montrant distant, peu disponible derrière les barrières qu’il érigeait, qu’elle n’était pas toujours en mesure d’affronter quand bien-même cela lui était désagréable. Comment pouvaient-ils tout à la fois s’entendre comme ils s’entendaient et se comporter pendant ce vol comme de parfaits étrangers ? Cela avait été un peu comme si l’homme à ses côtés aujourd’hui n’était pas le même que celui qui avait couru jusqu’à son appartement la retrouver juste après l’avoir quitté, il y a à peine quelques jours encore.

Si l’excitation de retrouver Santorin - et de la retrouver avec l’homme - est grande et indéniable pour la jeune femme, la réponse de Glen, elle, lui fait l’effet d’une douche froide alors qu’il répond tout juste, sans sembler particulièrement enthousiasmé par le spectacle qui s’offre à leurs yeux et ce paysage paradisiaque dans lequel ils vont pouvoir passer quelques jours loin de tout.

"- Cache ta joie…" souffle la demoiselle, piquée, baissant la tête en attrapant son bagage.

Le précédant pour sortir de l’appareil, la jeune femme en profite pour essuyer ses yeux devenus humides avant de s’engager dans l’escalier, son bagage main passé par-dessus son épaule. Direction les bagages. De quoi lui donner le temps de se ressaisir et oublier le manque d’entrain manifesté par Glen quelques minutes plus tôt. Est-ce qu’il regrettait ce voyage à présent ? Bien sûr, il n’était pas de leur fait… Mais est-ce que partir avec elle lui déplaisait finalement ? Elle avait cru le contraire, plus tôt dans la journée. Elle n’en était plus sûre à présent.

"- J’appelle un taxi." prévient-elle, leurs valises récupérées.

Ils auraient besoin d’une vingtaine de minutes, ensuite, pour atteindre Oia et probablement cinq de plus pour arriver à leur appartement. Pour une colocation qui ne s’annonçait peut-être pas aussi agréable qu’elle l’avait imaginé finalement. De quoi faire se serrer son cœur dans sa poitrine. Qu’est-ce qui s’était passé, au juste, entre les maltesers et l’atterrissage ? Le contraste lui était difficile.
MonkeyMama
Messages : 578
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Mar 28 Juin - 13:59
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 15 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

Les efforts que faisait Glen pour se maîtriser étaient considérables. Ereintants, aussi. Il s’en serait bien passé. Feindre l’indifférence était terriblement dur alors même qu’il mourrait d’envie de faire tout l’inverse. Prendre sa main, caresser ses cheveux, accueillir sa tête sur son épaule… Tous ces gestes en apparence simples qu’il se refusait. Ça en dirait beaucoup trop long… Et il n’était pas un couple quand bien même il y avait déjà eu des rapprochements entre eux. Lutter contre ses envies lui demandait finalement toute son énergie si bien qu’il ne lui restait plus rien pour se réjouir de leur arrivée imminente sur l’ile grecque. Détail qui n’échappa à Lullaby. Si son coeur s’était brisé en remarquant qu’elle le prenait pour elle ? Assurément. Glen faisait tout son possible pour faire ce qu’il fallait et ce qu’il convenait de faire mais force était de constater qu’il continuait encore et encore de lui faire du mal. Et c’était pire que tout. Comment lui expliquer que ça n’avait rien à voir avec elle sans trop en dire ? Ça paraissait impossible. Et plus il y réfléchissait d’ailleurs, moins il trouvait que son comportement n’avait de sens. Si elle était aussi éprise qu’elle le prétendait, il ne faisait que la torturer en soufflant le chaud et le froid. Sans qu’il ne trouve un mot à dire, ils avaient récupéré leurs valises après être sortis de l’avion. Lullaby avait pris ensuite les devants pour appeler un taxi et Glen était resté muré dans son mutisme. Quel imbécile, qu’il se sermonnait intérieurement. Pour autant, il ne savait absolument pas comment réagir autrement. Dans le taxi, il avait bien tenté une fois de se tourner vers Bee pour lui parler mais, finalement, il n’avait pas été capable de faire autre chose que de regarder par la fenêtre. Le paysage défilait et il ne pensait qu’à elle, ce qu’il devait faire et comment il devait le faire… « Ça te rappelle des souvenirs ? » qu’il était quand même parvenu à demander après plusieurs longues minutes de silence et alors qu’ils se rapprochaient de leur destination. Ce n’était évidemment pas ce qu’elle aurait besoin d’entendre mais Glen se retrouvait dans l’incapacité de pouvoir la rassurer.  
 
Lullaby
Messages : 1873
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby
Mar 28 Juin - 14:41

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 15 180423084222

Dans le taxi qui effectue le trajet depuis l’aéroport jusqu’à leur logement pour la semaine, le silence les saisit de nouveau, chacun perdant son regard par une vitre sans s’adresser la parole à tel point que si le chauffeur avait pu croire chercher un petit couple de vacancier, cette idée devait avoir depuis longtemps quitté son esprit. A vrai dire, à raison. Ils n’étaient pas un couple, Lullaby le savait parfaitement. Pour autant, ce n’était pas si facile de composer avec cette réalité. Encore moins si Glen ne savait pas être clair, se montrant tantôt très ouvert à elle et d’autres fois fermé comme une huître, comme il l’avait été pendant tout le vol. Il soufflait désagréablement le chaud et le froid, alternant entre la douceur qu’elle adorait, qui lui faisait rebrousser chemin pour la retrouver quelques minutes après l’avoir quitté, qui le poussait à lui apprendre à faire voler la nourriture et la manger au vol… Et cette façade peu réjouissante, peu réjouie aussi, qui marquait presque un regret d’être ici. Si elle s’était fait une joie de ce séjour, l’appréhendant autant qu'elle l’avait attendu en songeant à tout ce qu’il pouvait leur apporter, force était de constater que tout ne se passerait peut-être pas aussi bien qu’espéré. Que les choses seraient peut-être plus difficiles qu’elle ne l’avait pensé.

"- Mh ?" questionne-t-elle.

Après de longues minutes de mutisme, enfin, la voix de l’homme vient perturber le silence, daignant lui accorder de nouveau la parole, quoiqu’il ne s’agisse que de futilités. C’était déjà un pas plus réjouissant que son manque d’enthousiasme face au paysage, au moment de l'atterrissage.

"- Oui…. C’est toujours aussi beau. J’ai toujours beaucoup aimé Santorin, même si en saison nous risquons d’avoir du monde, quoique moins qu’en juillet-aout." acquiesce la jeune femme. "Je me souviens avoir été là-bas." désigne-t-elle du doigt, pointant un point d’ascension réputé donnant une vue magnifique sur la mer. "Et toi ? Des souvenirs ?"
MonkeyMama
Messages : 578
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Mar 28 Juin - 23:56
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 15 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

L’inconvénient de ces silences, c’est que ça laissait tout le loisir à Glen de penser. Ou plutôt de se torturer. Entre sa conscience, ses envies, ses craintes… Tout se bousculait et il n’arrivait plus à savoir à quel saint se vouer. Il avait envie de s’encastrer la tête dans la fenêtre du taxi mais ça paraissait fort peu constructif. A la place, il était enfin parvenu à faire la conversation. Oui, faire la conversation. Eviter soigneusement un sujet très fâcheux qui était pourtant omniprésent bien qu’il soit silencieux. Du grand Glen. Il n’avait aucunement de quoi être fier. Si Lullaby n’avait pas eu le coeur à lui répondre, il aurait compris. Est-ce qu’il aurait été capable de supporter ce qu’il lui faisait vivre à sa place ? Probablement pas. Et ça le faisait culpabiliser encore plus. Elle était beaucoup trop gentille avec lui. D’autant plus qu’elle prenait en plus la peine de lui répondre. Quand elle lui avait retourné la question, il avait presque eu envie de la remercier. Tous ces efforts qu’elle faisait… Pour lui plaire ? C’était dingue. Une raison de plus de culpabiliser. « Je… Euh… C’est vague. Ça me reviendra plus tard. » qu’il avait avoué d’une voix à demi teinte. La vérité, c’est qu’il ne s’était pas attardé guère plus de deux minutes sur le paysage. La vérité, c’est qu’il était totalement focalisé sur Bee. Trop pour partir à la recherche de quelques souvenirs passés. Pour le coup, il était très ancré dans le présent. « On ira… là-haut… Si tu veux. » A la seule condition que son comportement ne l’ait pas totalement dégoutée. Qui sait. En partant de Miami, Glen s’était tellement réjoui de partir avec Bee. Il ne pouvait pas croire que le soufflé soit déjà retombé. Après quelques minutes toutes aussi gênantes que les précédentes, ils étaient arrivés à la réception de la résidence où ils allaient loger. « Vous devez être madame et monsieur Holloway ! » que la réceptionniste avait claironné alors qu’ils s’étaient tous les deux présentés au comptoir. Glen s’était senti foudroyé sur place. Est-ce que le destin avait décidé de remuer le couteau dans la plaie ? Pourquoi n’avoir fait cette réservation qu’à son nom à lui ? Et comment rectifier le tir sans donner l’impression à Bee de ne pas vouloir être associé à elle ? D’ailleurs, devait-il seulement corriger le tir ? Après un temps de réflexion résolument trop court, Glen avait acquiescé. « Oui, c’est ça. » Qu’ils récupèrent vite les clés maintenant et qu’ils filent de là.
 
Lullaby
Messages : 1873
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby
Mer 29 Juin - 4:20

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 15 180423084222

Si ces paysages rappellaient à la demoiselle bien des souvenirs, il semblait que pour Glen il n'en soit pas de même, alors qu'il assure, assez curieusement, que ses souvenirs sont vagues, qu'il s'en souviendra probablement mieux plus tard. Comment pouvait-il être venu ici et n'avoir pas encore un souvenir vivace d'y être passé ? Pour Lullaby, c'était finalement comme si elle n'était jamais parti de Santorin. Elle reconnaissait les points qu'elle pouvait apercevoir, se souvenait des sentiers qu'elle avait emprunté, des randonnées qu'elle avait faite. Pour elle, c'était finalement comme si son dernier voyage ici datait seulement de la veille. Ni plus ni moins.

"- Vague ?" s'étonne la demoiselle en même temps que l'agent propose de faire une randonnée un de ces jours, pour retourner sur le point d'observation qu'elle vient de lui désigner, qu'elle avait déjà grimpé il y a des années de cela. "Ce serait super !"

Et, de la même manière qu'il était soudainement devenu froid et distant à partir du moment où ils étaient entrés dans l'avion, Glen redevenait tout à coup l'homme doux, délicat et prévenant qu'il était d'ordinaire. La perspective de randonner avec lui, bien qu'il faille naturellement s'occuper de son travail en priorité, la mettait en joie. Restait à espérer que d'ici là, l'homme ne ferait pas de nouveau la tête. Il avait tellement manqué d'entrain au moment de l'atterrissage, qu'elle n'était malheureusement pas sûre que sa bonne humeur demeure pour tout le restant du séjour.

Comme ils arrivent à la réception de la résidence hôtelière où un appartement leur a été réservé, la femme derrière le comptoir de l'accueil ne manque pas de faire bondir le petit cœur de la jeune femme, comme elle les appelle directement Monsieur et Madame Holloway. De toute évidence, les clients de la jeune femme n'avaient pas pensé à réserver la chambre aux deux noms des occupants. Ou bien l'information n'avait tout simplement pas été enregistrée, conduisant à ce quiproquo aux notes délicieuses. Elle ne rechignerait pas à entendre encore et encore ces sonorités. Madame Holloway. Si seulement. Et Glen qui ne contredis en rien cette information, acquiescant tout au contraire en attendant qu'on leur donne les clés.

Que nenni, la femme derrière son comptoir se lève, les clés en main, leur demandant de la suivre pour les conduire à travers le complexe jusqu'à une porte devant laquelle elle s'arrête, leur présentant alors les clés en leur souhaitant chaleureusement un agréable séjour avant de s'éclipser, non sans que Bee ne l'ait remercié.

"- Je suppose qu'il ne nous reste plus qu'à voir si c'est aussi beau que sur les photos..."

Nul doute que ça le serait. Et effectivement, comme ils ouvrent la porte, l'élégance de la pièce les frappe. Un savant mélange entre modernité et style régional, meublé avec goût. Ils seraient parfaitement bien ici, avec cette lumière baignant le séjour, cette terrasse...

"- C'est vraiment très beau." souffle Bee. "On a de la chance. J'imagine que ça leur a coûté une fortune !"
MonkeyMama
Messages : 578
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Lun 4 Juil - 11:14
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 15 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

Dans ce genre de moments, Glen regrettait de ne jamais avoir pris de cours de gestion des émotions de sa vie. Ça aurait pu être utile. S’il avait été capable de compartimenter chaque émotion qu’il ressentait au contact de Lullaby, il aurait pu avoir un comportement normal. A la place il était… incroyablement bizarre. A la limite du désagréable. S’il continuait comme ça, il finirait par la faire fuir et ce n’était pas ce qu’il voulait non plus. Bien que ça aurait réglé tous les problèmes de conscience qu’il avait. Il opine du chef quand elle s’étonne de l’entendre dire que ses souvenirs sont vagues. Il y a de quoi. Glen a du mal à connecter ses neurones entre eux mais il ne peut pas décemment lui fournir cette explication. Alors, sans plus de cérémonie, il passe à autre chose. Le projet d’une randonnée à deux. De quoi, il l’espère, prouver à Bee qu’il avait vraiment envie d’être là avec elle. Accueillis comme un couple marié à la réception, ils sont dirigés vers leur logement par la réceptionniste. Bee la remercie, Glen aussi. Avec un peu d’appréhension du côté de Glen, ils découvrent leur point de chute pour la semaine. Il avait fait quelques pas hasardeux dans le logement et avait fait mentalement le compte des portes qu’il voyait. Une pour la salle de bain, une autre pour la chambre… et c’est tout. Ça n’avait pas loupé. Voilà pourquoi ils avaient été accueillis comme un couple. La réservation avait été faite pour un couple ! Une erreur de la part de ses amis qui n’avaient bien évidemment aucune idée de ce qui se passait entre la wedding planter et lui. Mais quand même. Glen avait l’impression que le destin lui forçait la main. Perdu dans ses pensées, il s’était ressaisi d’un coup en se remémorant la réaction de Lullaby dans l’avion. « C’est magnifique. » qu’il avait commenté à son tour avec un large sourire. Il n’allait pas la blesser une deuxième fois. En tout cas, il essayait de ne pas le faire. C’était déjà ce qui l’avait poussé à ne pas corriger la réceptionniste et c’est aussi ce qui le retenait de parler des chambres. Enfin, de l’unique chambre qu’il y avait ici. Ils en parleraient plus tard… Ou pas. Glen n’était pas sûr de parvenir à aborder le sujet sans froisser la jolie demoiselle avec qui il était bien décidé à prendre des pincettes. Plus de gaffe, plus de maladresse. « Tu veux défaire les valises tout de suite ou tu veux qu’on aille se balader quelque part ? » qu’il proposa ensuite tout en réalisant qu’ils devraient certainement partager une armoire également en plus d’un lit.
 
Lullaby
Messages : 1873
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby
Lun 4 Juil - 16:39

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 15 180423084222

L’appartement, s’il n’était pas immense, avait l’air d’être des plus agréables et confortables. Une cuisine ouverte donnant sur un salon on ne peut plus cosy, une belle baie vitrée laissant entrer la lumière du soleil, une terrasse des plus agréables, jacuzzi compris. Une maison de vacances idéale pour un heureux petit couple. Qu’ils n’étaient pas. Comment ses clients avaient-ils pu se tromper à ce point dans leurs plans ? La demoiselle l’ignorait. Peut-être avaient-ils manqué d’attention dans leur réservation, ou ne s’étaient ils pas attardés sur les détails de l’annonce de location saisonnière. Comment, sinon, expliquer cela ?

"- On devrait peut-être ranger d’abord pour pouvoir prendre nos affaires. Je pense que je vais mettre de la crème solaire même pour juste se balader en ville, si je ne veux pas finir rouge écrevisse avant la fin du voyage." remarque la demoiselle. "Et sûrement mes affaires pour attacher mes cheveux, il fait une chaleur effroyable."

Elle n’était pas ici pour jouer avec sa santé, elle avait un max de choses à faire dans les prochains jours. Toutefois, elle ne viderait pas l'intégralité de ses valises maintenant. Juste de quoi prendre ce dont elle avait besoin dans l’immédiat, afin de pouvoir sortir. Ce ne serait pas très long. D’ailleurs, elle se dirige vers l’une des portes qu’elle ouvre, trouvant ainsi la chambre qu’ils auraient à partager ces jours-ci. Nul doute, alors, la réservation était bien pour un couple au vu des fleurs étalées sur le lit, des serviettes dressées en cygne et de la bouteille de champagne. Etait-ce donc ses clients qui s’étaient trompés à ce point, ou le complexe hôtelier qui aurait mal compris les informations données ? Une possibilité qui gagnait du terrain dans l’esprit de la blonde, au vu des éléments qu’elle découvrait.

"- Il y a un endroit en particulier que tu voudrais aller voir ce soir, ou on se balade juste en ville ?" demande-t-elle en ouvrant sa valise pour en extraire ses affaires rapidement, celles-ci trouvant rapidement place dans la penderie de la chambre.

Sa valise vidée plus vite qu’elle ne l’aurait pensé, la demoiselle attrape deux-trois affaires avant de rejoindre la salle de bain, en sortant changée quelques minutes plus tard, un débardeur et un short couvrant le maillot de bain qu’elle avait enfilé au cas où, tandis qu’elle avait réuni ses cheveux en un chignon négligé.

"- Est-ce que… Je peux te demander de m’aider ? Pour la crème solaire…"
MonkeyMama
Messages : 578
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Mar 5 Juil - 22:19
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 15 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

Glen pourrait très bien toucher un mot à ses amis concernant cette réservation faussée mais il ne se voyait pas vraiment faire ça. Pas alors qu’il était si gracieusement invité. Lullaby avait raison. Ça avait du leur couter une fortune et rien que pour cette raison, il allait se contenter d’être reconnaissant et passer sous silence le malentendu dont ils étaient victimes. A moins que ce ne soit une opportunité pour… non. Son esprit s’y refusait. D’un discret secouement de tête, il repoussa cette pensée. Et, du coup, c’était sans réfléchir et tout à fait spontanément qu’il avait répondu : « T’as raison… Une jolie peau de poupée de porcelaine, ça se protège. » Inutile donc de préciser qu’il appréciait son teint laiteux ? Et si jamais elle en doutait malgré ça, un large sourire venait maintenant étayer son propos. Il avait parlé un peu trop vite, c’est vrai. Mais c’était la vérité. C’était beau. Ça la rendait précieuse, délicate… presque fragile. Il ne retrouvait d’ailleurs pas du tout ces caractéristiques sur sa propre peau. Il conversait tout l’année un bronzage plus ou moins marqué en fonction de son exposition au soleil. Il n’était jamais aussi blanc. La demoiselle s’était ensuite engouffrée dans la chambre dans laquelle Glen ne s’imposa pas le temps qu’elle défasse sa valise. Il allait lui laisser cette intimité-là. Il n’avait pas vraiment besoin de l’observer ranger ses petites affaires. Dieu sait à quel point ça pourrait être gênant. « On pourrait se balader tranquillement oui… Et trouver l’endroit où se tiendra notre duel de sushis. » qu’il avait répondu avec malice depuis l’autre côté de la porte. Il avait finalement sagement attendu qu’elle ressorte et qu’elle se dirige vers la salle de bain pour prendre possession de la chambre à son tour. Enfin… Possession, c’était vite dit. Il avait simplement trouvé une place libre dans l’armoire pour y fourrer sa valise toute faite et s’éclipser vite fait de la chambre avant que la vision de ces pétales de rose, de ces cygnes, et autres joyeusetés qu’on réserve aux couples normalement ne lui donne le tournis. Il avait quitté la chambre en même temps qu’elle avait quitté la salle de bain et, munie d’un tube de crème solaire, lui avait demandé le service du siècle. Etaler de la crème. Sur son dos. Rien que ça. « Bien sûr. » qu’il avait répondu après quelques secondes, feignant d’être parfaitement à l’aise avec la situation. Il la laissa prendre place devant lui et fut déjà quelque peu troublé à la simple vue de sa nuque dégagée par son chignon. Il y planterait bien un baiser ou deux… juste pour voir. De nouveau, il secoua la tête pour chasser cette pensée. Avec une précaution infinie, il commença à appliquer la crème sur sa nuque, ses épaules, le haut de son dos… Et elle était si incroyablement douce et agréable à toucher qu’il s’attarda un moment sans se rendre compte sur la tâche. C’en était presque devenu un massage et quand Glen s’était rendu compte que la peau de Bee avait quasiment entièrement absorbé la crème solaire tant il l’avait travaillée, il s’arrêta net. « Voilà. T’es parée. » qu’il souffla en lui rendant son tube de crème solaire, une drôle de sensation naissant dans ses entrailles. « On y va ? » Et il était bien évidemment hors de question qu’il s’en mette à son tour. Pour la simple et bonne raison qu’il n’était pas sûr de savoir gérer qu’elle le touche de cette façon.
 
Lullaby
Messages : 1873
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby
Mer 6 Juil - 1:57

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 15 180423084222

Une jolie peau de porcelaine, ça se protège, dit-il. Affirmatif. Elle avait toujours mis beaucoup d’attention à préserver son épiderme. Déformation professionnelle d’une mère médecin qui lui avait toujours raconté les risques d’une exposition trop longue et répétée au soleil. En vivant à Miami, avec sa peau laiteuse, elle avait donc appris à se protéger des rayons néfastes de l’astre solaire. Et si ce n’était pas au niveau des japonaises, c’était au moins au point d’appliquer régulièrement de bonnes couches de crème chaque fois que cela s’avérait nécessaire et pas forcément uniquement pour aller à la plage. Loin d’elle l’envie de finir à quarante et quelques années avec un cancer de la peau. Cette remarque voulait-elle toutefois signifier qu'il aimait la pâleur de sa peau ? Elle osait le croire. L'espérer, peut-être même.

"- Maman m’arracherait la tête si elle apprenait que je ne l’ai pas fait. Et tu n’as pas envie de m’entendre me plaindre tous les jours du séjour parce que j’aurai trop mal partout." remarque la demoiselle en riant.

Malgré les rires cependant, la jeune femme est en même temps parfaitement sérieuse. Si elle se cramait la peau, il ne supporterait peut-être pas vraiment de l’entendre geindre pendant des heures. Mieux valait donc prévenir que guérir, même si d’ici qu’ils sortent, le soleil ne serait peut-être plus trop dangereux. Elle n’allait pourtant pas mettre cent ans pour ranger ses affaires et se préparer à sortir. Elle préférait prendre les devants alors, juste au cas où.

"- Tu veux dire le duel dont on connaît déjà l'issue ?" demande la demoiselle en poursuivant leur conversation par porte interposée. "Un pétage de bide en bonne et dûe forme ?" plaisante-t-elle en continuant de ranger ses affaires.

Se préparant dans la salle de bain, elle ne tarde pas à ressortir presque prête, requérant toutefois l’aide de l’homme pour protéger son dos, ses épaules, sa nuque, lui demandant d’appliquer un peu de crème dans l’étalage de laquelle il se perd quelques minutes, prodiguant à la demoiselle un massage qu’elle est loin de bouder. Il aurait pu continuer ainsi toute la soirée qu’elle n’y aurait vu aucun problème, n’aurait émis aucune objection, se laissant tout au contraire porter par la sensation de ces mains contre son épiderme. Elle en frissonnait même à intervalles irréguliers, chaque fois qu’elle se rappelait que c’était bien ses mains qui parcouraient trop chastement ce corps qu’elle l’aurait volontiers laissé découvrir bien davantage, mais dont il se détache finalement, remarquant qu’elle était parée.

"- Je crois, oui." acquiesce-t-elle maladroitement, avant de mettre un peu de crème sur ses doigts. "Attends !"

Ils allaient y aller oui, bien sûr, mais pas sans qu’elle n’ait d’abord soigneusement étalé de la crème sur le visage de l’homme, par mesure de précaution. Sécurité futile ? Peut-être. Prétexte ? Probable. Encore que. Elle n’avait vraiment pas envie qu’il lui arrive quoi que ce soit, aussi s’applique-t-elle à tartiner son visage, s’assurant de ne laisser aucune trace blanche disgracieuse.

"- Tu ne voudrais pas être comparable à une écrevisse sur les photos du mariage, quand-même !" se défend la demoiselle.

Pourtant, elle ne s’aventurerait pas davantage sur ce corps qu’elle rêvait de découvrir. Avec la tenue qu’il avait choisit, il ne semblait pas courir de grands risques qui justifient qu’elle en fasse plus.

"- On peut y aller !"
Contenu sponsorisé
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
Page 15 sur 17
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant
Sujets similaires
-
» But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers
» Love is not an emotion, love is a promess (univers Star Wars)
» MonkeyMama
» i'd give you my soul, but i already sold it (MonkeyMama)
» (m) True love, made love. - DC Comics (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: