Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Le Tome 41 de Berserk sort dans une semaine : faut-il craindre une ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama

MonkeyMama
Messages : 559
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Jeu 16 Juin - 23:56
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 14 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500


Comme à chaque fois qu’il se trouvait en sa présence, le temps semblait passer plus vite. Mieux encore, il n’avait plus d’importance. Ses journées étaient pourtant bien rythmées, cadrées, et il n’avait de cesse de regarder l’heure. Il courait après les rendez-vous, les coups de téléphone… Avec Lullaby, il semblait oublier. Un peu. Assez pour se laisser emporter, pour s’enivrer de ces petits instants de bonheur qu’elle lui offrait par sa simple présence. Mais ce bonheur s’accompagnait également de moments spécialement gênants. Pourquoi ce ne serait pas possible de se chercher un amoureux de vacances ? Glen avait tiqué. Inévitablement. Qu’est-ce qu’il devait comprendre ? Est-ce que c’était à cause de lui qu’elle s’était refusé tout ça ? « Eh bien… » qu’il avait commencé, hésitant, sans savoir trop comment répondre. Ce n’était pas comme s’il avait envie qu’elle fréquente des garçons mais il trouvait ça étonnant qu’elle ne l’ait pas fait. Il avait bien compris que ça faisait un moment qu’elle était intéressée mais… à ce point ? Il s’était mis à cogiter et le reste de la réponse s’était faite attendre. « Un amoureux de vacances ça n’engage à rien en même temps… » Mon Dieu. Il venait vraiment de dire ça ? Est-ce qu’il allait donner l’impression de l’encourager ? Parce que ce n’était absolument pas son intention. Il n’en avait aucune envie. Peu importe ce qu’ils étaient, l’exclusivité allait très bien à Glen qui s’était déjà montré jaloux auparavant. C’est juste que ça le rendait un peu triste d’apprendre ça… Si elle s’était abstenue par rapport à lui, ses sentiments pour Glen avaient du être un véritable fardeau pour elle. « Tu prendras le temps cette fois. Je te kidnapperais s’il faut. » Et maintenant qu’il l’avait dit à voix haute, Glen se rendait compte à quel point cette idée pouvait être séduisante. Est-ce que c’était malsain ? Il n’était pas très sûr. « Te goinfre pas trop de ces cochonneries alors… » qu’il commença en désignant les maltesers. « Va falloir que tu laisses de la place dans ce petit corps si tu veux une chance de gagner contre moi. » Et, gentiment, il était venu tapoter son épaule. Oui, il était toujours dubitatif quant au fait qu’elle puisse le battre. Une raclée ? Non mais ça pouvait pas être sérieux, si ? Glen éclipsa la parenthèse sur les chambres. Eviter les sujets épineux, faire diversion, il était plutôt doué pour ça. Les voilà donc lancés dans un concours de gobage de maltesers. Lullaby avait raté sa cible et avait atterrit tout contre Glen. Ce dernier eut un moment de flottement où il se sentait juste bien… avant de ressentir de nouveau une drôle de culpabilité et de s’écarter légèrement. « Ok, va clairement falloir t’entrainer. » qu’il avait gloussé en reprenant un malteser qui, après un vol plané, avait atterrit dans sa bouche presque sans effort. « Ça tombe bien parce que je suis plutôt un bon coach… » Et si sa bouche continuait à débiter des conneries, c’était bien parce qu’après deux rapprochements il avait envie de l’utiliser d’une toute autre manière sur Lullaby. Il n’allait jamais savoir se tenir à Santorin. Impossible.
 
Lullaby
Messages : 1836
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby
Ven 17 Juin - 2:12

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 14 180423084222

Partir en vacances avec sa famille, ce n'était jamais évident pour Lullaby. Cela voulait dire se retrouver entouré de couples pendant une certaine période et ressentir le manque affreux de l'amour dans son existence. Cela voulait dire penser deux fois plus à Glen, aussi. Regretter qu'il ne soit pas là. Regretter que ce soit aussi compliqué. Regretter d'avoir jeté son dévolu sur lui, comme si elle avait eu le choix. N'aurait-elle pas pu tomber amoureuse de n'importe qui, qui ne soit pas un ami de la famille ? Cela voulait dire regretter de ne pas pouvoir dire à l'agent tout ce qu'elle ressentait pour lui. Et c'était aussi se retrouver entouré de personnes s'inquiétant de la voir célibataire depuis trop longtemps à leur goût et la poussant à y remédier. C'était voir le voisin de bungalow installé comme par hasard avec sa famille pour un apéro. C'était voir les siens comploter pour la laisser en tête à tête avec un mignon vacancier. Des vacanciers qui n'étaient jamais aussi mignons ni aussi intéressants que Glen. L'agent prenait toute la place dans son cœur et dans son esprit. Et pourtant, lui-même ne semblait pas comprendre pourquoi elle n'avait jamais cédé à la tentation. Un amour de vacances, dit-il, ça n'engage à rien. Cela s'en va comme la vague qui quitte la plage après l'avoir tout juste caressé.

”- Je sais bien.” admet-elle. ”Mais ils ne tenaient jamais la comparaison.” souffle la demoiselle, le rouge aux joues, fuyant le regard de son interlocuteur.

C'était lui qu'elle voulait. Personne d'autre. Cela faisait quatre ans qu'elle n'avait pu se le sortir de l'esprit. Jamais. Pas même quelques jours par-ci par-là pour profiter de quelques amourettes estivales. Comment l'aurait-elle pu ? Lullaby ne faisait jamais les choses à moitié. Y compris en amour. Surtout en amour. Quoique, avait-elle seulement déjà aimé avant lui ? Elle n'en était plus sûre. Si tel avait été le cas, ses passions n'avaient jamais, en tout cas, eu la même force, la même longévité qu'à présent. Jamais elles n'avaient été à la hauteur de ce qu'elle ressentait désormais.

La kidnapper. L'idée était plus que tentante. Ce n'était pas vraiment ce qui dérangerait Lullaby. Entre l'homme et le cadre, ce serait assurément le plus doux des kidnappings. Et elle voudrait sûrement qu'il ne cesse jamais. Qu'il s'éternise sous le soleil de Santorin. Avec lui à ses côtés, elle pourrait oublier qu'il y avait un monde, tout autour.

”- C'est une idée… fort plaisante.” murmure la wedding planner, n'osant pas le regarder, une fois de plus, alors qu'elle pique un fard plus prononcé.

Une idée fort plaisante, c'était le mot. Tout autant plaisante que la perspective de manger des sushis le soir même à leur arrivée sur l'île, pour honorer la promesse qu'ils se sont faites il y a quelques semaines de cela. Tout autant que sentir cette alchimie, cette évidence, qu'ils retrouvaient si facilement, ensemble.

”- T'es pas prêt pour ce qui va t'arriver !” assure la jeune femme comme il doute de la quantité de sushis qu'elle pourrait ingurgiter. ”Au pire, je te ferai boire pour remplir ton estomac !” plaisante-t-elle.

De toute façon, pour se gaver de cochonneries, fallait-il encore qu'elle puisse les attraper. Or, elle ne semblait pas très douée pour la chasse aux Maltesers que l'homme avait initié, manquant sa cible. Au moins, il y en avait un qui commençait à prendre du retard dans leur concours de sushi… et ce n'était pas elle. Il ferait moins le malin quand tous les maltesers mangés l'empêcheraient d'avaler quelques makis… Pour autant, elle voulait bien qu'il lui apprenne à faire comme lui. Même si ça lui donnait surtout envie de rater encore et encore, pour le simple plaisir qu'il continue de la coacher.

"- J'espère que tu es patient..."

D'autant plus que ce n'était pas vraiment les maltesers qu'elle rêvait d'attraper. Seulement le coach.
MonkeyMama
Messages : 559
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Dim 19 Juin - 19:12
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 14 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500


Ils ne tenaient jamais la comparaison. Ces quelques mots lui avaient fait l’effet d’un uppercut en pleine poire. Sur le moment, il n’avait même pas su respirer correctement. Le souffle coupé, son sang qui battait furieusement dans ses veines… Evidemment, il avait piqué un fard. Comment ne pas être flatté, bouleversé par cette révélation ? Alors depuis tout ce temps, elle n’avait pas su fréquenter d’autres types à cause de lui ? Glen ne savait pas s’il méritait un tel sacrifice ou si sa simple personne pouvait vraiment justifier de mettre à l’amende tous les autres mecs mais ça lui faisait véritablement l’effet d’une bombe dans son petit coeur. D’ailleurs, ce dernier s’était affolé, tambourinant contre sa cage thoracique comme un oiseau fou en cage qui chercherait à s’envoler. « Ah ! » qu’il s’était faussement étonné. Heureusement, Lullaby avait détourné le regard, elle-même gênée par le rouge qui lui était monté aux joues. Ils avaient l’air malins tous les deux. Et, encore une fois, c’était dommage. C’était si criant des beaux sentiments qui pouvaient se dessiner entre eux, auxquels Glen devrait céder plutôt que de continuer de lutter… Mais, dans sa tête, tout n’était pas si simple. Ça prendrait plus de temps que ça. « Ça c’est… » qu’il commença, pas sûr de comprendre pourquoi il cherchait à commenter une telle affirmation. Etait-ce parce qu’il souhaitait lui spécifier que ça comptait pour lui ? Peut-être. Il ne pouvait pas cacher à quel point ça le flattait. Et pas que… Ça le rendait si spécial à ses yeux et cette idée lui plaisait plus que tout. « … problématique. » qu’il avait finalement dit pour achever sa phrase. Comme à chaque fois, il avait l’impression de ne pas avoir les bons mots. Décidément, avec Lullaby, il manquait de vocabulaire. Glen peinait à se faire comprendre. Il avait toujours peur d’en dire trop et pas assez à la fois, il ne savait jamais sur quel pied danser. « Ah ! » qu’il s’exclama une nouvelle fois, comme un écho à sa première onomatopée. Le rouge sur ses joues n’avait pas eu le temps de s’estomper. Celui de Bee non plus d’ailleurs, il l’avait regardé en coin pour apercevoir les mêmes couleurs que lui sur son visage. « C’est plus vraiment un kidnapping… Si tu n’opposes pas de résistance, je veux dire. » En faisant des efforts monumentaux, Glen était parvenu à chasser toutes les idées déplacées que cette perspective lui avait donné. « Ok, Bee, je te découvre donc stratège… Je ne sais pas si je suis admirative ou si ça me fait carrément peur ! » Et sur le domaine de l’humour, Glen était nettement plus à l’aise. Sa taquinerie lui avait permis de retrouver ses esprits, de récupérer une couleur normale. « Très. » qu’il souffla dans un sourire quand Lullaby lui avait confié qu’elle espérait qu’il soit patient. « Allez debout jeune padawan, on va se mettre en position. » Et avoir l’air de deux fous furieux au milieu de l’aéroport. Pour être franc, ça n’avait aucune importance. Glen ne voyait qu’elle de toute façon.
 
Lullaby
Messages : 1836
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby
Dim 19 Juin - 21:11

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 14 180423084222

Comment aurait-elle pu se trouver un petit amoureux de vacances comme sa famille l’avait tant encouragée à le faire ? Comment aurait-elle pu, alors qu’ils n’étaient jamais à la hauteur ? Qu’ils n’arrivaient pas même à la cheville de Glen, à ses yeux ? Ils n’étaient pas lui, c’était aussi simple que ça. Et dans son paysage, elle ne voyait que lui. Aucun n’aurait pu atteindre son cœur, alors que l’agent en avait le monopole depuis des années. Si tel n’avait pas été le cas, alors en seraient-ils là aujourd'hui ? Aurait-elle pris le risque de le lui dire ? Aurait-elle eu le courage de lui révéler son affection ? Probablement pas. Si cela n'avait pas été aussi intense, si elle avait pu contrôler son attirance suffisamment pour s'intéresser à autrui alors elle serait sûrement parvenu à tourner la page. À se faire une raison quant à ce qu'elle ressentait pour Glen. Et à passer à autre chose. Mais ce n'était pas ainsi que les choses avaient évoluées.

Ça, c'est problématique. En quoi l'était ce ? La jeune femme penche la tête sur le côté, observant l'homme quelques secondes sans comprendre. Que voulait-il dire par là ? Trouvait-il vraiment si problématique qu'elle soit à ce point mordue de lui ? Probablement, à bien y penser. Il aurait été beaucoup plus simple que cela ne soit pas le cas. Beaucoup plus simple que ce genre d'attirance n'existe pas entre eux alors qu'ils n'étaient pas supposés pouvoir être ensemble.  Alors que tout ça risquait de faire… son effet, autour d'eux. Un effet qu'ils n'étaient pas pressés de découvrir l'un comme l'autre et qui nécessitait qu'ils soient vraiment sûrs d'eux d'abord, comme il l'avait fait remarquer quelques temps plus tôt.

”- Je… je t'avais dis que je ne t'aurais pas embêté avec tout ça si… tu sais, si ça n'avait pas été… comme ça.”

Et au regard de cela, le séjour qu'ils s'apprêtaient à passer à Santorin promettait d'être pour le moins particulier. S'ils y allaient pour travailler, au moins Bee, il était évident qu'ils n'y consacreraient pas tout leur temps. Surtout si Glen continuait de parler de kidnapping. Parce qu'elle n'était sûrement pas fermée à l'idée que l'homme vienne, comme un preu chevalier, la libérer de ses obligations pour profiter ensemble de ce coin paradisiaque. Même si ce ne serait plus un enlèvement si elle était consentante. Comme si elle pouvait ne pas l'être.

”- On pourra toujours dire que c'est le syndrome de Stockholm.” prétend la demoiselle, essayant de chasser leur gêne par l'humour.

Et pour commencer ce kidnapping consenti, ils avaient une promesse à honorer qui, assurément, le serait d'ici la nuit. Ils avaient toujours une bataille de sushis, un concours de mangeur, à organiser. Et, pour la demoiselle, à gagner. Coûte que coûte. Seulement pour rabattre le caquet de l'homme doutant de ses capacités. Quitte à devoir le faire boire pour lui remplir suffisamment l'estomac et amoindrir ses capacités. Elle l'avait dit, elle devait lui donner une raclée.

”- Tu n'imagines pas tout ce dont je suis capable pour des sushis !” affirme la demoiselle en riant. "C'est sacré ! Je ne partage jamais, c'est un grand honneur que je te ferai !”

Elle n'aurait peut-être même pas besoin de ça pour gagner, si Glen continuait de s'enfiler des maltesers comme il le faisait, se remplissant l'estomac au fur et à mesure bien que le dîner reste encore loin. D'ailleurs, il était doué pour les rattraper sans les mains. Directement avec la bouche. Bien plus doué qu'elle en tout cas, au point de vouloir lui donner des cours pour lesquels il avait intérêt à se montrer patient. Elle n'avait pas vraiment d'intérêt à réussir trop vite, au contraire.

Se levant donc, Bee se place face à lui, attendant ses explications, se fichant royalement de l'endroit où ils étaient et des paires d'yeux pouvant les apercevoir, les dévisager. Derrière leurs lunettes de soleil respectives, qui les reconnaîtrait ? Qui irait divulguer ce qu'il avait vu ? Personne. Et quand bien même, aurait-elle seulement pensé à ce risque ? Avec lui, plus rien ne comptait.
MonkeyMama
Messages : 559
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Lun 20 Juin - 7:39
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 14 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500




Ça lui faisait tout drôle. Elle s’était montrée loyale bien avant que leur relation ne l’exige. D’ailleurs, rien dans la relation ne l’exigeait aujourd’hui non plus mais il ne traverserait plus l’idée à Glen d’aller voir une autre femme. Alors que pendant ces quatre dernières années, lui, avait fait quelques essais qui n’avaient rien donné. Si Bee avait été au courant, est-ce que ça lui avait fait du mal ? Glen avait beau réfléchir, il n’arrivait pas à se souvenir s’être vanté d’une quelconque conquête. Ce n’était pas son genre. D’autant plus que ça n’avait jamais aboutit sur rien. Il n’avait donc jamais eu de quoi être fier. C’était le comble. Encore une fois. Glen savait qu’à la minute même où il saurait que Lullaby était sienne et qu’il était lui-même sien, il ressentirait une fierté immense… Fierté qu’il ne pourrait partager avec personne. Néanmoins, pas tout de suite. Il y avait tant de choses qui le poussait à penser qu’elle pourrait être la bonne… À commencer par cette fidélité qu’elle lui avait voué depuis déjà quatre ans. N’était-ce pas la plus belle des preuves d’amour ? Glen savait que si et c’était pour ça qu’il était chamboulé, que son coeur s’était emballé. Mais, malheureusement, il savait que ça ne pouvait pas être aussi simple. S’ils devaient finir ensemble, des obstacles se dresseront devant eux. Les parents de Bee, sa famille… Ils penseraient quoi de tout ça ? Vivement qu’ils décollent et que cette petite voix qui lui soufflait que ce n’était pas possible pour eux d’être un couple reste ici à Miami. « Je suis désolé. » qu’il avait fini par dire, passé un temps de réflexion. Oui, il était désolé. Bien sûr, ça le flattait… Mais il ne pouvait s’empêcher d’être également un peu triste pour la jeune femme qui était sans doute passé à côté de certains bonheurs et qui avait du souffrir de vivre ses sentiments dans l’ombre. Comment avait-il fait pour ne rien voir ? Avec le recul, il y a des choses qui lui paraissent évidentes aujourd’hui mais sur le moment… Il n’avait rien vu, persuadé qu’elle ne pourrait jamais s’intéresser à un homme comme lui. « Ah oui, t’as raison. Je suis sûr que personne n’y verra d’inconvénient comme ça… » qu’il avait répondu sur le même ton humoristique. Là-dessus, ils s’étaient bien trouvés. D’ailleurs, à quel niveau ne s’étaient-ils pas trouvés ? Leur entente était incroyable. « Mais qu’est-ce que j’entends ?! » qu’il s’était exclamé, en proie à un fou rire. « Je te donnerais tous les sushis du monde, juste pour te faire plaisir, et toi… Tu me fais un honneur ?! » Et dans sa blague, Glen dévoilait une vérité qu’il n’avait encore jamais énoncée : il avait envie de lui faire plaisir. Il se sacrifierait pour elle. Était ensuite venu le moment pour Glen de lui apprendre à rattraper des snacks volants avec la bouche. « Ok plie un genou pour préparer ton déplacement et concentre-toi sur ton Malteser. » Et pour illustrer ses propos, Glen lui avait fait une démonstration.
 
Lullaby
Messages : 1836
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby
Lun 20 Juin - 13:28

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 14 180423084222

Quelque part, ces quatre dernières années étaient comme si la jeune femme avait mit sa vie amoureuse en pause, même si ce n'était pas vraiment de son fait. Elle n'avait tout simplement ressenti ni l'envie ni le besoin de se rapprocher d'une tierce personne pour combler le manque laissé par son amour secret. Personne n'avait motivé une quelconque envie de ce genre. Ou n'avait-elle même pas envisagé la chose possible ? À vrai dire, sa famille avait eu beau le lui conseiller, toute inconsciente qu'elle était de son amour pour Glen, Lullaby n'avait jamais vraiment envisagé la chose. Personne ne lui semblait faire le poids face à l'agent. Personne ne parvenait à faire battre son cœur de cette façon-là. Comment aurait-elle pu, alors, envisager être même temporairement à un autre ? Elle aurait eu l'impression de mentir.

S'il la kidnappait, la demoiselle ne poserait aucune résistance. Pouvait-il y avoir plus agréable, sous le soleil de Santorin, que de se faire enlever à son travail par l'homme que l'on aime, résolu à nous voir profiter du séjour ? Plus agréable que de passer du temps avec lui, profiter des eaux turquoises et des paysages magnifiques en sa compagnie ? Probablement pas et si elle ne prenait pas le temps de profiter de ses séjours, d’habitude, cette fois la donne était bien différente. Elle en mourrait d’envie au contraire, même si elle ne devait pas perdre de vue qu’elle travaillait.

"- Personne !" assure la demoiselle. "Mais je peux dire la vérité si tu préfères !"

Cette vérité qu’elle n’a pas encore dite, pas en mots en tout cas et qui tient en trois petits mots, sept lettres. Qui pourrait justifier qu’elle le suive jusqu’au bout du monde ou peu importe où il voudrait l’emmener. Qui justifierait qu’elle le laisse l’enlever autant qu’il le souhaite. Cette vérité qu'elle mit longtemps à s’avouer elle aussi, avant de la garder secrète pendant des années.

Elle rit. Bien sûr qu’elle lui faisait un honneur en acceptant de partager des sushis avec lui ! Et un grand ! Elle ne partage pas ses sushis avec n’importe qui ! En réalité, elle ne les partage avec personne. Même ses frères ne peuvent se vanter d’une telle démonstration de sentiment. Noah était jusqu’ici le seul à pouvoir prétendre glisser sa petite main potelée dans l’assiette de sushis de sa marraine. Honneur infinie, donc, qu’était celui de partager les sushis de la demoiselle.

"- Mais oui ! Et c’est un très grand honneur !" assure la demoiselle. "Je ne partage avec personne, même pas Phil et Ethan, tu ne te rends pas compte !" affirme-t-elle encore.

Mais savoir qu’il lui donnerait tous les sushis du monde juste pour lui faire plaisir… La demoiselle en frissonne. Ce n’était pas une question de sushis. Mais de savoir qu’il voulait lui faire plaisir… Cette perspective valait beaucoup. Qu’il veuille lui faire plaisir lui faisait plaisir. Aussi simplement que ça.

Se levant comme il veut lui apprendre à attraper les maltesers en plein vol, Lullaby se place, le regardant faire comme il lui fait une démonstration au beau milieu du hall d’attente de l’aéroport, sans se soucier ni l’un ni l’autre des regards alentours. Et puis elle attrape un maltesers, plie le genoux comme il l’indique, lance la petite bille chocolatée et… la loupe. Comme elle l’avait prévenu, il risquait de devoir être patient et jouer au professeur quelquefois, encore… Pour le plus grand plaisir de la demoiselle.

"- T’as conscience que je ne saurais toujours pas faire quand on montera dans l’avion, hein ?" remarque Bee, sourire en coin.

Et elle n’avait pas vraiment envie de savoir faire aussi vite, à vrai dire.
MonkeyMama
Messages : 559
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Mar 21 Juin - 21:37
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 14 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500


Quelque part, c’était bien plus sérieux que Glen ne l’avait imaginé. Il était si loin de s’en douter. Quelle tête ferait Mickaël s’il apprenait que c’est à cause de lui qu’il désespère de voir sa fille heureuse en amour ? Sans compter tous ces petits moments de bonheur qu’elle s’était empêchée de vivre à cause de ses sentiments. Si elle avait seulement essayé, aurait-il pu être possible que ça lui passe ? Glen savait que non. Doucement mais sûrement, ses propres difficultés à se mettre en ménage ces quelques dernières années lui apparurent plus clairement. S’il n’avait jamais ressenti d’étincelle lors de ses nombreux rendez-vous que lui avait arrangé le père de Bee, n’était-ce pas parce qu’il ressentait cette lueur qu’en présence de Bee elle-même ? Il se pouvait bien que oui et cette vérité le terrassa. « Je suis pas sûr… Toute vérité n’est pas bonne à dire. Enfin, c’est ce qu’on dit, tu sais. » Et dans leur cas, c’était plutôt vrai. Glen n’était pas prêt. S’il prenait petit à petit conscience de certaines choses, il n’était pas prêt à affronter la vérité toute crue. Sa conscience était bien trop lourde, sa culpabilité le rongerait plus que jamais s’ils mettaient des mots sur les choses qu’ils vivaient ensemble. Et si les moments de gêne restaient nombreux, ils s’éternisaient moins. Lullaby et Glen avaient vite fait de s’en sortir avec une blague. Leur complicité était si évidente. Glen riait de bon coeur lui aussi, oubliant presque immédiatement le mauvais sang qu’il s’était fait juste avant. « Phil et Ethan, ok… Mais qu’en est-il de Noah ? Ah ! Mon Dieu ! Je suis sûr que tu partages avec lui… Je suis foutu, devancé par un gosse… » Glen fit une petite moue pour feindre la tristesse. « C’est parce qu’il est plus mignon que moi, avoue ! » qu’il s’amusa ensuite en songeant au petit bonhomme qui l’avait toujours fait fondre d’admiration devant sa bouille d’ange. S’il était devancé par Noah, c’était sans rancune. Tous les deux debout, ils continuaient la farce alors que Glen tentait d’apprendre à Lullaby à attraper des Maltesers avec la bouche. « Alors on continuera dans l’avion… » qu’il pouffa en l’aidant à se replacer. Pour se faire, il s’était glissé derrière elle. Du bout des doigts, il avait relevé son menton vers le ciel. « Ok, concentre-toi… » Ses mains avaient ensuite opéré un léger mouvement de bascule sur son bassin. Elle était en position. Il n’y avait plus qu’à. Glen s’écarta légèrement. « Vas-y, lance, et ne baisse pas le regard… » qu’il lui souffla dans l’oreille en se concentrant lui-même sur la performance de la demoiselle.  
 
[/quote]
Lullaby
Messages : 1836
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby
Mer 22 Juin - 2:47

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 14 180423084222

Comme la jeune femme annonce qu’elle pourrait tout simplement dire la vérité pour justifier qu’elle le laisse l’enlever, l’homme la refuse, affirmant que toute vérité n’est pas bonne à dire. Avait-il peur qu’elle se lance, qu’elle ose dire explicitement ce que ses mots ont déjà sous-entendu largement ? C’est ce qu’on dit, oui, que certaines choses doivent demeurer secrètes. Que certaines vérités ne devraient pas être dévoilées. C’est le cas quand elles manquent de bienveillance, quand une amie a grossit, qu’un proche a fait une connerie. Mais quand il est question d’amour, doit-on suivre ce précepte et s’en remettre à lui ? Doit-on réellement garder la vérité pour soi ? Bien sûr, dans le cas présent, cette vérité avait le pouvoir de faire l’effet d’une bombe dans la famille Watson. Mais n’était-elle pas déjà dévastatrice, à être dissimulée ? Elle l’était pour Bee, bien entendu. Mais peut-être aussi un peu pour sa famille. Les non-dits n’étaient jamais vraiment bons, restant le terreau de reproches à venir. D’amertume. Les mots peuvent blesser. Mais ce n’était pas moins vrai pour les silences.

"- Mais parfois ça fait mal de les contenir…"

C’était bien pour cela, en partie, qu’elle avait fini par lui ouvrir son cœur, ne pouvant tout simplement plus rester dans la situation où elle se trouvait, à souffrir à chaque rencard qu’organisait Mickaël. C’était bien parce que ces silences et l’inertie de sa vie amoureuse faisaient mal, qu’elle s’était décidé à prendre les choses en main.Combien de temps encore aurait-elle pu supporter de devoir faire attention à chaque mot, chaque mouvement, pour que Glen ne se rende compte de rien ? Combien de temps aurait-elle supporté de savoir qu’il voyait des filles que son père lui présentait, que l’une d’elle risquait de lui taper dans l'œil ?

"- C’est parce que c’est pas le même genre d’amour." répond sérieusement la jolie blonde. "Et j’ai dit que j’acceptais de partager avec toi…" remarque-t-elle. "J’appelle pas ça être battu."

Oh non. C’était même le mettre sur un pied d’égalité avec Noah ça non ? Si. Cela voulait dire qu’ils étaient les deux seuls à avoir le droit de chiper des sushis dans son assiette. Ce qui était indéniablement une preuve de l’amour qu’elle portait à l’un comme à l’autre. Même si bien sûr ce n’était pas la même chose. Noah était de son sang. Il était le garçon qu’elle voudrait protéger de tout. Celui sur lequel elle s’était promit de veiller jusqu’à la fin de ses jours, à l’instant même où elle avait appris sa conception. Celui qu’elle devait guider dans ce monde, en sa qualité de marraine. Glen, lui, était l’homme qu’elle voulait dans sa vie. Auprès duquel elle rêvait de se réveiller le matin et entre les bras duquel elle voulait s’endormir le soir.

"- En même temps tu as vu sa tante ? Évidemment qu’il est mignon !" plaisante la demoiselle. "Et toi… t’es super sexy."

Elle pique un fard face à cet aveux criant de vérité, qui n’était qu’une petite partie de tout ce qu’elle pouvait penser de lui. Il n’était pas seulement super sexy. Il était… parfait. A ses yeux, au moins. Et c’était tout ce qui lui importait. Même s’il avait des idées de cours bizarres en public. Comme celui de lancer de Maltesers directement dans le bec que le personnel navigant ne serait peut-être pas heureux de les voir poursuivre à bord de l’appareil.

"- J’suis pas sûre que les hôtesses de l’air te laissent faire !"

Comme il se glisse dans son dos pour l’aider à se placer, Lullaby frissonne de le sentir tout contre elle, ses mains sur son bassin, son parfum chatouillant ses narines. Qu’est-ce qu’il racontait au juste ? Est-ce que ça avait encore de l’importance ? Elle n’en était plus très sûre. Pourtant elle s’exécute quand il lui souffle d’y aller, rattrapant le malteser avec plus ou moins de succès. Mais ce n’est pas lui qui l’intéresse et son regard retrouve bientôt le visage de l’homme s’étant légèrement écarté d’elle. Et qui était pourtant encore trop près. Et en même temps pas assez au goût de la blonde.
MonkeyMama
Messages : 559
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Mer 22 Juin - 20:49
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 14 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500


Si ça faisait mal de contenir la vérité ? Indéniablement. D’autant plus que la vérité avait toujours été une des valeurs fondamentales de Glen. Evidemment, il était amené à être plus ou moins hypocrite dans le cadre de son travail mais, autant qu’il le pouvait, il essayait d’être sincère. N’avoir rien à cacher, c’était important pour lui. Aujourd’hui, il gardait un très lourd secret. Le genre de secret qui peut détruire une famille ou une amitié vieille de plusieurs années. Et c’était dur. Elle avait raison, ça faisait mal. Pour autant, il ne pouvait pas s’imaginer exposer la vérité pour le moment. L’ignorance, c’était encore l’option qu’il préférait. Un brin d’inconscience, c’était tout ce qu’il lui fallait pour continuer à naviguer avec Lullaby à ses côtés. Mais ça ne pouvait pas être éternel, il le savait. « Sans doute… » qu’il avait répondu en restant vague, soucieux de ne pas relancer le débat. Ce n’était pas possible pour le moment et il n’avait aucune envie d’expliquer pourquoi. N’étaient-ils pas en route pour une destination de rêve ? Les projets qu’il avait ne contenait jamais de discussion houleuse alors autant faire passer le sujet au plus vite. « Ok, je vois… Nous sommes ex-aequo. » qu’il acquiesça avec un sourire entendu. Ça lui allait très bien. D’ailleurs, tout lui allait très bien, même si la ferveur de la demoiselle lui faisait un peu peur par moment. Est-ce qu’ils s’emballaient ? Est-ce qu’ils allaient trop vite ? Et d’un autre côté, ignorer les élans de son coeur lui paraissait de plus en plus impossible. Elle avait infiltré toutes ses pensées. Quand elle n’était pas là, il ne faisait que penser à elle. Et quand elle était là… Glen était heureux. Tout simplement. Torturé mais heureux. Un joyeux condamné à perpétuité. « Attends, tu viens de dire quoi là ? » L’expression de l’agent trahissait à quel point il était incrédule. Lui, super sexy ? De la part de la bombe atomique qu’elle était ? Seigneur, son cerveau avait grillé. Il avait cligné des yeux. « Eh bien, euh… Merci. Mais enfin, de toi à moi… Le canon c’est toi. » Et il était persuadé de dire une vérité absolue. Franchement, qui n’envierait pas sa place ? C’est pour lui qu’elle avait des sentiments. Personne d’autre. Qui ne voudrait pas gouter à l’amour de Lullaby ? Du peu qu’il s’était autorisé à expérimenter, c’était déjà grandiose. « Les hôtesses de l’air, j’en fais mon affaire. T'inquiète pas. » qu’il avait dit, fanfaronnant, en haussant les épaules. Il pouvait se montrer convaincant quand il le voulait. Tout concentré sur la mission de Lullaby, Glen guettait le moment où il y aurait collision avec le Malteser. Miracle, ce dernier avait fini dans la bouche de Bee. Ce n’était pas vraiment fait dans les règles de l’air mais elle l’avait néanmoins attrapé. « Eh ! Bien joué ! Tu vois, t’apprends vite ! » qu’il s’était exclamé avec enthousiasme alors qu’il entendait dans le haut-parleur que leur porte s’ouvrait. Ça marquait donc la fin de leur petit jeu mais le début de leur voyage. Excité comme un gosse, Glen n’avait pas plus attendu pour rejoindre la queue qui se formait déjà au passage de la porte d’embarquement.
 
Lullaby
Messages : 1836
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby
Mer 22 Juin - 22:33

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, amoureuse d'un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 14 180423084222

Un jour ou l'autre il faudrait bien que la vérité éclate même si ce n'était pas encore à l'ordre du jour. Se dévoiler à l'homme avait été suffisamment éprouvant pour qu'elle ne veuille pas se lancer tout de suite dans une discussion houleuse avec sa famille. D'autant plus qu'avec Glen elle était un peu dans le flou, l'homme ayant tendance à la perturber depuis cette soirée, soufflant le chaud et le froid. Un pas en avant, un autre en arrière. Ce qui comptait vraiment pour commencer, c'était d'éclaircir la situation avec l'agent. De savoir où ils allaient. C'était davantage cela qui la préoccupait ces derniers temps. Davantage la perspective que tout ça ne mène à rien malgré l'évidence de leur attirance qui la blessait, que de ne rien pouvoir révéler de tout ça à ses proches. Elle ne l'aurait pas fait même si la situation avait été plus avancée à vrai dire, gardant jalousement pour elle cette relation dans un premier temps.

Comme il se contente d'acquiescer son propos, la demoiselle ne s'attarde pas plus sur le sujet, les sushis accaparant leurs pensées rapidement alors qu'ils ont toujours un concours à mener. Et une victoire à remporter, pour elle. Un concours pour lequel du reste elle acceptait de partager ses sushis avec l'homme ce qui, tout en pouvant sembler n'être rien, n'était pas réellement anodin lorsque l'on savait que la seule autre personne autorisée à piocher quelques makis et nigiris dans l'assiette de la jeune femme n'était nul autre que son neveu. Une petite bouille d'amour avec lequel Glen était là sur un pied d'égalité que Bee confirme.

"- Exactement."

Ce qui n'était en rien lié au fait que Noah soit mignon, même s'il l'était évidemment. Glen, lui, n'était pas mignon. Il était carrément sexy. Ses mots qu'elle avoue le rouge aux joues et que l'homme semble avoir du mal à accepter, qu'elle ne répète pourtant pas. Elle n'était pas capable de le lui dire une deuxième fois quoi qu'elle puisse vraiment le penser. Et son fard s'accentue comme il affirme qu'elle est, elle, un canon. Pourquoi fallait-il alors que ce soit si compliqué entre eux ? Laissant un soupir discret lui échapper, la jeune femme ne répond rien, n'en pensant pas moins.

Son malteser tout juste avalé et bien qu'elle doute être capable de reproduire la chose la prochaine fois, les hauts parleurs l'arrachent à sa contemplation de l'homme, les appelant pour embarquer. Et la jeune femme approche des portes, montrant carte d'identité et d'embarquement au personnel avant de s'engager dans le couloir, rejoignant bientôt l'appareil à bord duquel elle prend place, laissant à Glen le côté hublot et le loisir de profiter du spectacle pendant toute la durée de leur vol.

***

"- Oh bon sang !" s'exclame-t-elle plusieurs heures plus tard, comme ils arrivent en vue de Santorin. "C'est toujours aussi beau…" assure-t-elle.

Aucun doute qu'ils allaient passer une merveilleuse semaine.
Contenu sponsorisé
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
Page 14 sur 15
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
Sujets similaires
-
» But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers
» Love is not an emotion, love is a promess (univers Star Wars)
» MonkeyMama
» i'd give you my soul, but i already sold it (MonkeyMama)
» (m) True love, made love. - DC Comics (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: