Le Deal du moment :
LEGO® Ideas 21320 – Les fossiles de ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez
 
 
 

 Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 17 ... 32  Suivant
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1647
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Debout au milieu des cartons, Ethan n’était pas l’homme le plus confiant qui soit, bien au contraire. Renfermé dans son habituel mutisme, il avait laissé la timidité prendre le dessus. Les mains dans les poches, le regard qui balayait inlassablement la pièce, il finit par complimenter son intérieur et esquissa un maigre sourire, hochant simplement de la tête pour seule réponse. Oui, sans les cartons, l’appartement serait bien plus attrayant. Un petit moment de silence et Ethan décida de tourner la tête en direction de Lizzy qui rangeait ses courses et se lança. Un pas en avant. Une première question. Un froncement de sourcil en entendant sa réponse. Pas grand-chose qui la retenait à Los Angeles. Un sourire sans rebondir ce qu’elle sous-entendait « On a du soleil… de temps en temps. En été principalement » et de nouveau, son regard se détourna sur son environnement, et osa une seconde question. Un nouvel hochement de tête pour seule réponse. Il était mal à l’aise dans l’appartement de Lizzy. Il restait immobile à quelques mètres d’elle, comme s’il risquait de casser quelque chose s’il bougeait un tant soit peu. Ethan finit par se lancer en l’invitant à dîner dehors. Ou à l’intérieur.

Un petit rire timide tout en haussant les épaules « Je prends le risque » tout en la regardant. Première fois qu’il parvenait à rire un tout petit peu à son contact. Il acquiesça silencieusement. Alors ça serait dehors. Ça lui allait très bien. « Je t’attends » tout en la regardant monter à l’étage. Un regard pour l’appartement rempli de cartons en tout genre, et décida de rester sur place et reporta son regard sur Lizzy quand elle descendit les marches. Un hochement de tête quand elle lui fit signe de patienter et ne la quitta pas du regard alors qu’elle enfilait ses talons en gardant le téléphone à l’oreille. De nouveau, Ethan resta immobile, mais fronça les sourcils. Tony. Les enfants. Mary. Apparemment, en trois ans, il y avait eu du changement dans pas mal de vies, pas seulement la sienne… Sa voix l’extirpa de ses pensées et sortit en premier, patientant le temps qu’elle ferme la porte et ne prononça pas un mot jusqu’au SUV, notant le blocage de Lizzy un court instant, et sourit intérieurement. Oui, il avait gardé son SUV qui en avait vu des choses…

FLASH-BACK

« Non, sur la banquette arrière » alors qu’il se tordait dans tous les sens pour atteindre les sièges arrière, reprenant possession des lèvres de Lizzy quand elle le rejoignit « Tourne-toi » alors qu’elle prenait place sur ses genoux, dos à lui et soupira de plaisir en se sentant entrer en elle. Une petite pause déjeuner dès plus agréable avant leur reprise de service « Continue comme ça » tout en soupirant sous ses ondulations de reins et cela jusqu’à l’orgasme. Il râla contre son uniforme « C’est la merde cette tenue pour baiser » alors qu’il rattachait sa radio.

FIN FLASH-BACK

Ethan resta silencieux tout le long du trajet, son coude posé contre la portière, ses doigts contre ses lèvres, perdu dans ses pensées. Il gara la voiture devant un restaurant qui donnait sur Puget Sound et où passait les ferry à longueur de journées. C’était un petit restaurant où il mangeait de temps à autre quand Jess jouait les prolongations au commissariat. Il ferma la voiture derrière eux, glissa ses clefs dans sa poche et ouvrit la porte du restaurant à Lizzy, la laissant entrer en première. La serveuse leur trouva une petite table en retrait et leur laissa les cartes « Je vais prendre une bière pour ma part » et laissa la jolie blonde commander, puis posa le menu sur le rebord de la table, croisant ses bras sur le rebord de la nappe « Tony est devenu père ? Si tu ne veux pas en parler, on peut ne pas en parler » et se recula à l’arrivée de la serveuse qu’il remercia. Il porta sa bière à ses lèvres et reprit sa position, les bras posés sur le rebord de la table, le regard fixant un point invisible sur leurs verres « Pourquoi une formation dans le profilage ? » et la serveuse vint prendre leur commande. Ethan opta pour une côte de bœufs et des frites, et de nouveau, il la laissa prendre la commande de Lizzy. Une nouvelle gorgée de bière et ajouta « Tu as sûrement des interrogations… Je t’écoute. Cette soirée, c’est pour ça » rétorqua-t-il toujours sur le même ton réservé et timide. Oui, il était bien loin l’Ethan de Los Angeles.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1582
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Giphy




avatar : moi même


La dernière fois qu’elle l’avait vu aussi silencieux devait remonté à leur rencontre ! Il était mal à l’aise, c’était palpable. Elle était partagée entre l’amusement et la compassion. Et elle trouvait ça aussi assez mignon. Ils étaient partis sur de mauvaise base tous les deux. Peut être qu’en acceptant de dîner avec lui ce soir, ils parviendraient à retrouver un peu de leur entente du début. Elle l’espérait. Parce que entre eux ça n’avait pas été que du sexe. A la base ils s’appréciaient. Ça avait tout de suite bien coller. Même si elle se doutait bien qu’ils ne reviendraient jamais au plaisanterie sur le cul ou aux sous entendus salace. Ils avaient évolué chacun de leur côté. Différemment. Un peu comme si leur vie c’était inversée.

Flash Back

« -ça te manque pas ? D’être en couple je veux dire. » avait commencé la jeune femme tout en mangeant encore une fois des frites dans la voiture. « -le cul c’est bien, mais ça fait pas tout dans une vie. » avait elle ajouté en lui lançant un regard en coin. « -en plus j’suis certaine que t’es du genre aux petits soins, attentif à la limite du romantique quand t’es en couple, je me trompe ? » il s’était mis à rire. L’avait détrompé. Mais elle était certaine d’avoir vu jus.

Fin du Flash

Monter dans la voiture avait été presque une épreuve pour elle. Le regard sur le paysage, elle resta également silencieuse. C’était tellement étrange de ne rien se dire. Surtout avec lui. Mais elle ne parvenait pas à trouver quoi dire. Parce qu’elle voulait leur donner une seconde chance, essayer de réparer les pots cassés et sauver sa place. Partir maintenant et renoncer pour lui ou à cause de lui, ça serait comme un échec. Et elle détestait ça ! Elle eut l’impression de respirer à nouveau en sortant de la voiture. Un regard pour lui, avant d’enter dans le resto. Déco sympa, vu plus que sympa… Lizzy prit place en face d’Ethan, croisant les jambes avec élégance, le dos contre la chaise. Garder une certaine distance entre eux, c’était mieux. Elle n’avait pas la moindre envie qu’il se fasse des films sur ses intentions. Elle commanda un soda, puis regarda ses doigts quelques instants. « -on peut. » après tout, pourquoi faire des secrets. « -deux petits garçons. Le dernier à tout juste six mois. » elle s’imaginait bien qu’il voulait en savoir plus. Alors elle leva son regard sur Ethan et ajouta : « -on s’est séparé six mois après que tu sois parti. » rien que de le dire à voix haute, ça piquait encore. « -je t’en avais pas palé à l’époque, mais il m’avait demandé un enfant plusieurs fois. J’ai toujours refusé. Parce que les gosses et moi… » elle ouvrit de grands yeux pour appuyer ça et reprit : « -je lui ai tout dis. Un mois après. Et... » elle étala ses doigts devant elle : « -il m’a pardonné, voulait qu’on tire un trait sur tout ça, qu’on reprenne nos vies comme avant. Et puis j’ai passé un examen chez le gynéco, un truc de routine, et au final je suis ressortie en apprenant que je pourrais jamais avoir d’enfant. On en a parlé, à nouveau il a compris, m’a dit que c’était rien. Sauf que je savais qu’un jour ou l’autre tout ça nous rattraperait. J’avais pas le droit de lui faire ça. » elle regarda par la fenêtre quelques secondes. « -alors je lui ai rendu sa liberté. Parce que c’était mieux pour tous les deux. » un pincement de lèvres et elle ajouta avec un petit sourire tendre : « -aujourd’hui il est marié, papa et on est resté en bon termes. » voilà, Ethan savait tout ce qui concernait Tony.

Lizzy prit une petite gorgée de son soda avant de sourire et de répondre à la question suivante : « -parce que ça fait bien sur mon cv ! » avec un léger rire. « -non parce que je trouve que c’est super intéressant. Ça aide beaucoup à comprendre une enquête, à évalué le tueur… Et… je suis pas mauvaise. » avec un petit sourire les yeux levés comme par modestie. Elle passa commande également, remercia la serveuse avant d’avaler une nouvelle gorgée. A nouveau elle sourit, un peu déstabilisé par la franchise de son ex amant. « -j’en ai ou plutôt j'en avais… Mais aujourd’hui ça n’a plus aucune importance. » à nouveau elle la joua détachée, sur un ton neutre. « -j’ai demandé au capitaine de remettre mon dossier en transfère. Dès qu’il y a une place ailleurs, je m’en vais. » elle avait bien compris qu’il n’y avait plus de place pour elle dans la vie d’Ethan. Même en tant que collègue. Encore moins en tant qu’ami.

Flash Back

"il est parti ma belle." lui avait dit Gina alors que Lizzy avait débarqué au poste dans l'incompréhension la plus totale. "-comment ça parti?" avait elle demandé sonné et déboussolée. "-il t'en a jamais parlé... ça fait des mois qu'il a demandé une mutation. Elle a été accepté. Où il est parti j'en sais rien." la colère avait laissé place à la rage et Lizzy avait mis à terre tout ce qui se trouvait encore sur le bureau d'Ethan. "-espèce de connard! C'était si compliqué que ça de m'en parler?!" Gina l'avait regardé avec douceur. "-il savait que tu le laisserais pas partir s'il te le disait." elle avait serré les dents, retenue ses larmes en tournant la tête sur le côté. Elle se sentait tellement mal. Tellement abandonné, trahit..

Fin du Falsh

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1647
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Ce n’était pas par hasard qu’Ethan s’était prit d’affection pour cet endroit au bord de l’eau. Cela lui rappelait ce petit restaurant en bord de mer où il se rendait régulièrement quand il vivait encore à Los Angeles. Alors, durant l’espace d’un dîner, le beau brun avait l’impression de renouer avec sa vie d’avant. Parce que même s’il affectionnait sa vie d’aujourd’hui, il regrettait aussi son choix d’être partit… Mais de se retrouver devant Lizzy ce soir, assis à la même table de restaurant, cela lui rappela aussi les raisons de son départ précipité… Et apparemment, il n’était pas le seul à avoir eu des raisons de fuir Los Angeles quand il entendit l’explication que lui livra la jolie blonde sur sa séparation avec son petit-ami. Ethan se recula contre le dossier de sa chaise quand elle lui expliqua avoir tout avoué de leur aventure à Tony. Quelques mois. Il aurait fallu seulement quelques mois et elle aurait été tout à lui. Sa mâchoire se serra et son regard se détourna sur l’eau à perte de vue qui se dessinait de l’autre côté de la baie vitrée du restaurant. Il avait mal en cet instant. Le cœur serré, il reporta lentement son attention sur elle en tentant de compatir à sa séparation « Je suis désolé que ça se soit passé comme ça entre vous… » et il était sincère. A dire vrai, il était même étonné que Tony lui ait pardonné son infidélité et Lizzy l’aimait trop pour le retenir à ses côtés. Cette pensée fut tout aussi douloureuse. Il porta sa bière à ses lèvres en détournant, une fois encore, le regard et souffla un « Tu l’aimais plus que tu ne l’aurais pensé. Je veux dire, pour le laisser partir fonder une famille avec une autre femme ».

Une gorgée de bière plus importante que les précédentes et il reposa la bouteille devant son assiette. Il décida de changer de sujet. Un sourire en entendant sa réponse alors qu’il se rapprocha de la table pour y poser ses bras « Je vois que la modestie ne t’étouffe toujours pas » en souriant. Un regard pour la serveuse et ils passèrent commande. Il décida de lui laisser le champ libre pour lui poser des questions à son tour. De nouveau, Ethan eut mal. Elle avait tourné la page et de manière radicale. Elle ne s’interrogeait plus sur son départ précipité trois ans auparavant. Il baissa alors les yeux tout en hochant d’un signe de tête « Bien... » puis la releva soudainement, brusquement en l’entendant. Elle voulait partir. Ils furent interrompus par la serveuse qui leur apportait les plats. Un remerciement et il posa son regard brun sur elle « Ne fait pas ça Lizzy. Je… » Il eut un petit rire nerveux alors qu’il s’appuya contre le dossier de sa chaise « Je sais que je suis devenu un con en costume, mais ne part pas, s’il te plait. Même si on ne redeviendra jamais amis comme avant, ce poste t’offre une opportunité que tu ne peux pas refuser. Ne part pas à cause de moi. Il me faut… juste du temps pour accepter… » Accepter les souvenirs qui l’accablaient sans cesse, lui rappelant quel homme il était avant, et que parfois, il espérait redevenir…

FLASH-BACK

Debout devant la tombe de son père, les mains croisés devant lui, tout vêtu de noir, il avait senti quelque chose se briser en lui en cet instant. Une main s’était posée sur son épaule, mais ne releva pas la tête pour autant, l’écoutant d’une oreille distraite « Tu devrais la voir. Ça te ferait du bien… ». Il avait alors levé un regard noir sur son ami, s’était dégagé de son emprise et était partit sans un homme. A compter de ce jour-là, il avait perdu son sourire, son enthousiasme et sa capacité à parler vulgairement quand on l’emmerdait. Un autre homme avait vu le jour, et l’autre était mort avec son père ce jour-là.

FIN FLASH-BACK

Ethan prit une frite, la mordant avec retenue tout en fixant la nappe « Ce soir, peut-être pas, mais un jour, je saurais tout t’expliquer » alors qu’il relevait son regard sur elle « Mais j’ai besoin de toi et que tu me rappelles à l’ordre lorsque je dépasserai les limites. Parce que j’ai l’impression de continuellement les franchir, avec tout le monde ». Sasha et Stan avaient aussi subis les frais de son changement brutal de comportement. Jessica n’avait pas encore croisé sa route et était tombée amoureuse de l’homme qu’il était aujourd’hui. Pour ça, Ethan savait qu’il serait incapable de redevenir l’homme qu’il était, au risque de la perdre, mais il pouvait tenter de devenir plus souple au contact de Lizzy qui avait toujours su faire preuve d’une franchise à toute épreuve à son encontre « Mais si tu veux partir, je ne te retiendrais pas davantage. Trois fois en une journée, je pense que ça suffit » en esquissant un petit sourire.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1582
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Giphy




avatar : moi même

Lizzy ne savait pas si Ethan avait ou non le droit de savoir ce qui s’était passé avec Tony. Pourtant elle lui expliqua toute l’histoire, d’un ton posé. Il n’y avait aucune tristesse dans sa voix. Ça avait été logique, et presque simple. Pas un commun accord puisqu’il avait été contre l’idée. Mais elle était parvenue à lui faire comprendre qu’elle voulait qu’il soit heureux, et que ça ne serait pas avec elle. Lizzy n’avait pas sorti la phrase bateau de tu mérites mieux que moi. Il méritait surtout une meilleure vie. Une vie sans le moindre sacrifice. Jamais elle ne pourrait lui donner d’enfant, et il en crevait d’envie. Le choix avait été simple. « -je crois que je le savais déjà quand... » un petite sourire en baissant les yeux. « -enfin tu sais. » pas la peine de le dire à voix haute. Il avait très bien comprit de quoi elle voulait parler. Elle replaça ses cheveux en regardant Ethan. « -je lui devais bien ça... » ajouta la jolie blonde avec un petit haussement d’épaule.

Le sujet changea et elle expliqua pourquoi elle avait choisi d’apprendre les bases du profilage. Plaçant un peu d’humour dans la conversation, souhaitant parvenir à détendre un peu Ethan, qu’elle n’avait jamais vu si mal à l’aise. Elle lui faisait peur… S’ils devaient passer une seule soirée ensemble autant parvenir à communiquer un peu, et à se sourire de temps à autre. Puis Lizzy prit sur elle, vraiment, pour éviter de laisser la porte du passé s’ouvrir, de laisser s’échapper un flot de questions et d’incompréhension. A quoi est ce que ça pouvait servir aujourd’hui de savoir. C’était trois ans plus tôt qu’elle avait voulu des réponses. Elle le sentit presque déçu. Mais là tout de suite, elle n’était pas prête à entendre la vérité. Pas ce soir. Dans quelques temps peut être qu’elle reviendrait sur sa décision, mais elle préféra jouer franc jeu et expliquer ce qu’elle avait convenu avec le capitaine. « -pourquoi ? » s’exclama la jolie blonde en fronçant les sourcils ne comprenant pas la réaction soudaine d’Ethan. « -wahou… tu as dis s’il te plais... » commenta Lizzy en haussant les sourcils cette fois ci, articulant ses mots, souriant taquine presque comme autrefois.

Flash Back

« -on dit : s’il te plais, je t’en pris, je t’en supplie… suces moi... » avait articulée Lizzy complètement nu au dessus d’Ethan, penché à son oreille. Ses lèvres avaient déposé des baisers sur la peau de son amant, alors que l’un de ses mains jouait déjà plus bas. « -oh oui je sais… c’est dur… très dur pour toi de le dire… s’il te plais... » avait elle ajouté en le regardant dans les yeux. Un sourire amusé, charmeur, aguicheur presque avant de descendre peu à peu, de jouer avec lui jusqu’à ce qu’il cède et dise ses quelques mots.

Fin du Flash.

Bon il fallait qu’elle en rajoute une couche, elle n’avait pas envi qu’il passe toute la soirée avec son balai de le cul. Stop. Ils étaient entre eux là ! Y’avait pas les autres, pas sa nana. Elle n’allait pas lui sauter dessus non plus. « -tu veux bien te détendre un peu… Délaisse ta cravate, souffle un coup. C’est moi. D’accord… tu vois c’est pour ça que je peux pas rester. J’te stress, j’te perturbe, et j’ai pas envie de ça. » voilà jouer franc jeu. Comme ils l’avaient toujours fait. « -si tu veux... » répondit la jeune femme. D’accord un jour, quand il serait prêt. Elle mangea quelques frites avec les doigts, avant de rire en collant son dos contre le chaise. « -dis pas n’importe quoi. Tu t’en sortais très bien avant que je me pointe. T’as jamais eu besoin de moi. Ma présence vient seulement foutre le bordel dans ta vie. Alors trouve un autre argument. » elle se foutait un tout petit peu de sa gueule. Mais c’était aussi la vérité.

« -ah bon trois fois ? » demanda la jeune femme en lui rendant son sourire. « -écoutes... » commença la jolie blonde en posant ses coudes sur la table, se rapprochant ainsi de lui. « -y’a en a pour au moins deux semaines. Donc ce que je te propose c’est de tenter de bosser ensemble, tu te détends un peu, je ferme ma grande gueule. Si on parvient à trouver une sorte d’osmose au taf, je resterais. Deal ? » finit par demandé Lizzy en tendant sa main afin qu’il tape dedans pour conclure le pacte.

Flash Back

Un soupire de bien être alors qu’elle se laissait tomber entre les draps. Le souffle court elle avait tenté d’articuler : « -je savais pas que… c’était possible… une… une telle osmose. » remontant ses deux mains dans ses cheveux, complètement épuisée, shooter de lui. « -et surtout que… que ça soit toujours aussi bon... » avait elle ajouta en se tournant sur le ventre pour le regarder en souriant.

Fin du Flash

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1647
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Finalement, le temps n’avait pas totalement fait son œuvre sur ce qu’il éprouvait pour Lizzy. Il venait de s’en rendre brusquement compte lorsqu’elle lui expliqua que sa relation avec Tony s’était terminée six mois après son départ. Malgré les trois années qui venaient de s’écouler, de ses sentiments pour Jess, il comprit alors qu’il n’était pas totalement guéri d’elle, parce qu’il s’était mit à regretter son départ brutal de Los Angeles, de sa vie à elle. Ethan aurait peut-être préféré la savoir toujours avec lui. Ça aurait été moins douloureux, moins amer. Mais comme elle lui fit remarquer, non sans un sourire, elle savait depuis longtemps que leur relation courrait à sa perte. Ethan se mit à rire, à la fois amusé, et quelque peu mal à l’aise de se rappeler de leur aventure « Oui, je sais » et hocha simplement de la tête à ce qu’elle répondit, ne sachant pas vraiment quoi répondre à cela. Elle avait fait un choix pour lui, pour eux deux, et il n’était plus la légitimité de pouvoir juger ses décisions. A dire vrai, il ne l’a jamais eu. Il était l’amant, pas le petit-ami.

FLASH-BACK

« J’aimerais juste qu’elle fasse plus attention sur le terrain » avait-il rétorqué à Gina autour d’un café dans la salle de pause de la 12th. Cette dernière lui avait alors sourit et répondu « Tu n’es pas son petit-ami. Tu n’as rien à dire sur ses décisions ». Il avait alors baissé son regard sur le liquide brun « Je veux juste la protéger » « C’est une grande fille, arrête de t’occuper d’elle comme tu le fais, elle va commencé à avoir des doutes sur toi » tout en le regardant fixement pour lui faire comprendre qu’elle n’était pas dupe. Il était amoureux d’elle.

FIN FLASH-BACK.

Et voilà que la jolie blonde lui annonçait qu’elle voulait partir du commissariat de Seattle. Sa réponse avait été soudaine. Il ne voulait pas qu’elle parte. Il tenta de trouver des arguments pour la garder auprès de lui et ne comprit pas sur l’instant ce qu’elle voulait dire. Puis les souvenirs lui revinrent en mémoire et un sourire vint s’afficher sur son visage, rétorquant un « J’ai eu un bon professeur » en la regardant dans les yeux, avec cette lueur qu’il pensait avoir disparu. Elle faisait remonter bien trop de souvenirs sur eux deux. Pour autant, Ethan ne voulait pas qu’elle parte. Parce que, comme à l’instant, il était parvenu à rentrer dans son jeu et cela lui fit du bien. Mais en voyant qu’il ne parvenait pas à la convaincre de rester, il poursuivit en tentant de trouver des justifications à son souhait de la voir rester à ses côtés.
Un petit froncement de sourcil alors qu’il se recula pour regarder son costume trois pièces, et releva ses yeux bruns sur elle, non sans sourire et obéit. Il desserra sa cravate et ouvrit les deux premiers boutons de sa chemise « C’est mieux ? » et souffla un « Je ne sais pas encore agir avec toi, pas depuis que je sois partit » sans un mot. C’était pour cela qu’il lui demanda du temps. Du temps pour parvenir à lui dire qu’il était parti parce qu’il était tombé amoureux d’elle, tout simplement. Il acquiesça de la tête en appréciant qu’elle lui laisse ce temps.

L’entendre rire lui fit du bien, mais réveilla aussi beaucoup de choses en lui. Trop de choses même. Et ça lui faisait peur. Pour autant, il continuait de tenter de la convaincre de rester à Seattle alors que, comme elle venait de le dire, elle était en train de foutre le bordel dans sa vie si bien rangée « Qui t’as dit que je m’en sortais bien ?! » rétorqua-t-il avec aplomb. Oui, il était devenu lieutenant à la criminelle, il vivait dans un appartement avec terrasse en centre-ville, portait de jolis costumes et s’apprêtait à se marier. Pour autant, il ne se sentait pas plus heureux que cela… Il commença à découper sa viande et en prendre un morceau et se mit à sourire « J’ai compté et toi aussi » et continua de manger jusqu’à ce qu’elle lui demande d’écouter. Son geste en suspens, il resta immobile jusqu’à ce qu’elle termine sa proposition. Un hochement de tête, non sans ce que ce mot d’osmose ne le perturbe. Il avait toujours considéré qu’ils l’avaient été pendant leur aventure. Il relâcha son couteau et tapa dans sa main « Deux semaines. Cela me convient » et reprit son couteau en main pour continuer de manger.

FLASH-BACK

Ethan parvenait difficilement à reprendre son souffle, complètement éreinté par leur partie de jambes en l’air. Il tourna la tête dans sa direction et se mit à rire, déglutissant avant de répondre un « C’est… parfait…nous deux…Pfiou ! » alors qu’il était complètement sur un nuage « C’est plus que ça… » alors qu’il se tournait pour l’embrasser « On recommence ? ».

FIN FLASH-BACK

Ethan se racla la gorge tout en relevant son regard sur elle, l’observant un court instant en silence, et ajouta en reculant au fond de sa chaise alors qu’il s’essuyait la bouche et que la serveuse débarrassait. Il paya l’addition comme promis et quittèrent le restaurant « On marche un peu ? » alors qu’il déposa sa veste sur ses épaules « Il est facile de tomber malade à Seattle » et glissa ses mains dans les poches, la tête baissée à observer le sol du bord de l’eau « Depuis que je t’ai vu… Je ne cesse de repenser à nous deux… Quand ... On passait du temps ensemble...».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1582
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Giphy




avatar : moi même

« -oh mince, je suis tellement soulagée ! » s’amusa Lizzy en le voyant enfin sourire ! D’un vrai sourire, avec cette petite étincelle dans les yeux qui lui allait si bien. « -j’ai cru que tu savais plus sourire. » ça n’avait jamais été compliqué entre eux, enfin eu départ. Ils s’étaient toujours très bien entendu, surtout pour rire et dire des conneries. Elle l’avait tellement fait chier avec ce sourire qu’il ne sortait que très peu et qui pourtant lui allait comme un gant. Lizzy savait que tout ça faisait remonter des souvenirs à la surface. Mais dans le fond, ça n’avait jamais été de mauvais souvenirs. La seule chose douloureuse avait été le départ d’Ethan, sans la moindre explication.

Elle lui demanda de se détendre. « -bien mieux. Enfin c’est mon avis. » Deux semaines. Ils avaient deux semaines pour parvenir à s’entendre, à trouver un moyen de communiquer et surtout de bosser ensemble. Elle était d’accord pour lui accorder du temps, si ça lui faisait du bien de lui expliquer pourquoi il s’était tiré, alors elle l’écouterait, elle aurait enfin des réponses. Mais cela lui créa une étrange sensation au creux du ventre. Et si les explications étaient encore plus douloureuses que ce qu’elle avait imaginé ?

« -pourquoi c’est pas le cas ? » répliqua Lizzy du tac au tac. « -super taf, super nana, j’imagine super appart. y’a quoi qui cloche ? La couleur de ton costume qui va pas avec tes yeux ? Et je suis sincère, c'est pas ta couleur.» à nouveau elle se foutait de lui, à nouveau ce petit sourire en coin. La phrase suivante lui fit baisser les yeux. Son esprit ne venait pas de l’interpréter de la même façon. J’ai compté et toi aussi… Elle prit une grande gorgée de son soda histoire de se cacher derrière son verre quelques secondes. Puis elle retrouva un peu d’aplomb et lui fit sa proposition, avant de lui tendre la main. Un clin d’oeil lorsqu’il tapa dans la sienne.

Une fois dehors, elle regarda son épaule gauche lorsqu’il y posa sa veste. « -Ethan... » commença Lizzy avant de baisser les yeux et de stopper sa marche. Elle retira sa veste de ses épaules : « -fais pas ça... » et lui rendit. Elle avait très bien entendu ce qu’il avait ajouté et décida de répondre, en prenant vraiment sur elle : « -je te l’ai dis, je suis pas là pour foutre ta carrière et surtout ta nouvelle vie en l’air. » Elle remis ses cheveux derrière son oreille, et s’y repris à trois fois pour qu’ils tiennent avant d’ajouter en regardant à nouveau le beau brun. « -tu l’as dis tout à l’heure, et je l’ai bien comprise. On redeviendra jamais amis comme on l’a été. Encore moins amants. » un sourire pour ces mots en regardant l’eau après tout c’était la vérité. « -je… je te déteste pas ou plus. » elle bougea la tête de gauche à droite en disant cela, pour donner un peu de légereté à la discussion pourtant si sérieuse. « -j’ai pas envi de regard fuyant ou de sourire gêné. Je veux seulement que tu fasses comme quand on s’est rencontré, m’apprendre le métier. Parce que t’es doué pour ça. »

Flash Back

« t’en ai où dans ton classement ? » avait demandé la jeune femme en prenant place sur le plan de travail de cuisine, saisissant des mains d’Ethan le sandwich qu’il venait de se préparer. « -merchi... » avait elle ajouté après avoir mordu dedans, levant les bras pour pouvoir le garder. « -t’es doué en tant que flic, en tant que pro flic et aussi hyper doué en baise. Tu devrais faire prof de baise. Je suis sur que ça serait dément ! » avant de rire et de l’attirer à lui pour l’embrasser en riant.

Fin du flash


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1647
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Son sourire s’agrandit alors qu’il posait son regard sur elle. Il fallait croire que oui, il savait encore sourire. Même lui, en doutait certains jours et ça lui faisait du bien. Il déboutonna ensuite les premiers boutons de sa chemise tout en dénouant légèrement sa cravate afin de respirer un peu et montrer à Lizzy qu’il faisait des efforts pour se détendre à son contact. Un simple hochement de temps pour confirmer son avis sur sa tenue. Il respirait mieux lui aussi. Toutefois, malgré son apparente qualité de vie, Ethan n’était pas pleinement heureux comme tout homme, à sa place, le serait. Il resta interdit quand elle évoqua Jess. Apparemment, elle s’était rendu compte qu’elle était plus qu’une simple aventure, comme il en avait pris l’habitude à Los Angeles. Il regarda son costume en fronça les sourcils, et esquissa un maigre sourire à la jolie blonde « Tu as compris que Jess n’était pas une aventure d’un soir ? » et il était presque mal à l’aise avec cette idée, sans savoir pourquoi. Il inspira profondément et rétorqua « J’ai perdu mon père il y a deux ans et … ça m’a transformé. C’était ma seule famille… Je n’étais pas là pour lui et » puis leva la tête au plafond, la gorge nouée. Il se pinça l’arête du nez, comme pour empêcher les larmes de couler, prit une longue gorgée de bière, inspira de nouveau et rétorqua « Je n’en ai jamais parlé. Ils sont au courant du décès, mais c’est tout. J’ai juste changé brutalement à compter de ce jour et voilà » tout en esquissant un faible sourire de convenance « Et pour mon costume, les autres sont au pressing » souffla-t-il pour détendre cette atmosphère pesante qu’il venait de créer.

Ethan tenta de reprendre contenance et changea de sujets en évoquant le fait qu’il n’allait pas la poursuivre indéfiniment et sa proposition le satisfaisait. Deux semaines pour faire la différence. Le dîner terminé, ils quittèrent le restaurant et le beau brun déposa sa veste sur ses épaules. Un froncement de sourcil quand elle la refusé. Il acquiesça, comprenant et la garda à la main, marchant sur le bord de l’eau « Je sais… » tout en la regardant de côté. Un sourire presque moqueur quand elle ne parvint pas à mettre ses cheveux derrière son oreille, puis reprit son sérieux alors qu’ils continuaient de marcher, la tête toujours baissée jusqu’à qu’elle évoque leur aventure « On a passé de bons moments quand même… Mais non, notre relation ne redeviendra jamais pareille » parce qu’il était parti sans rien dire. Qu’il l’avait abandonné, tout simplement. Il resta silencieux à ce qu’elle ajouta. Oui, elle avait dû le détester à son départ et ça lui fit mal. Lui qui pensait que c’était pour leur bien, il avait finalement fait plus de mal que de bien. Il parvint à rire doucement « Pas que pour ça » tout en lui lançant un regard qui en disait long…

FLASH-BACK

« Dans mon classement de nos parties de jambe en l’air ? » tout en se préparant un casse-dalle « On ne parle pas la bouche pleine » en parlant d’une autre manière de lui occuper la bouche qu’avec de la nourriture « Rend-moi ma bouffe ! » en tentant d’attraper son sandwich et baissa son regard sur elle « On appelle ça un acteur porno et ça ne paie pas assez » et l’embrassa avec envie « Et je suis doué pour tout ce que je fais ».

FIN FLASH-BACK

Ethan finit par s’arrêter de marcher, s’approchant du rebord, posant ses bras sur la rambarde et laissa son regard se perdre sur l’horizon « Je veux bien te former. Bien te former » et tourna la tête vers elle « Et je vais tenter d’être moins… mal à l’aise à ton contact » tout en lui donnant un petit coup d’épaule.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1582
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Giphy




avatar : moi même

Un haussement d’épaule. « -les coups d’un soir on est pas mal à l’aise avec en public, et elle te rapporte pas ta montre au taf... » comme si c’était classique. « -je suis contente pour toi. » c’était totalement faux. Elle ne savait pas vraiment pourquoi mais cette fille ne lui revenait pas. Alors peut être que c’était seulement de la jalousie à retardement… « -t’es amoureux ? » lui demanda t elle comme pour se faire un peu plus mal ou jouer les curieuses, comme avant. Mais le sujet fut bien plus sérieux qu’elle n’y avait pensé. Son père… Ouais elle était au courant. Enfin qu’il était décédé, pas que ça avait changé Ethan en profondeur. Lizzy eut envie de lui saisir la main alors qu’elle sentait son chagrin et son deuil douloureux. Un câlin, en fait c’était un câlin qu’elle avait envie de lui faire.

Flash Back

« -hello chéri ! » avait lancé Lizzy de super bonne humeur en débarquant chez Ethan sans avoir prévenu. « -deux jours ! Deux jours rien qu’avec toi ! Rien qu’à toi ! » avait elle ajouté en dansant sur place avant de laisser tomber ses bras le long de son corps. « -hey… qu’est ce qui va pas ? » elle avait ouvert de grand yeux en ne comprenant pas tout de suite ce qui s’était passé. Alors elle s’était approché, assise à côté de lui dans le canapé, éteint la télé et posé sa main sous son menton pour qu’il la regarde. « -qu’est ce qui c’est passé ? Qui t’as fais ça ? » alors qu’il avait un œil au beurre noir. Elle avait dû insisté pour lui tirer les vers du nez. Ils s’étaient battu avec son père. Trop ivre. « -je suis désolée… » avait soufflé la jeune femme en caressant sa joue. Puis elle était allée chercher de la glace dans le congel, et lui avait déposé sur l’oeil afin de diminuer la douleur. « -viens là... » avait elle ajouté en l’aidant à se laisser glisser contre elle. La soirée avait été totalement différente des autres. Mais avant d’être des amants, ils étaient avant tout des amis.

Fin du flash

Lizzy avait baissé les yeux, comme pour lui laisser le temps de se reprendre, de respirer un peu. « -je suis désolée... » un regard timide. « -j’l’aimais bien ton père. » ajouta la jeune femme pour donner une note de douceur à tout ça. Elle avait été appelé deux ou trois fois pour lui l’année qui avait suivit le départ d’Ethan. A chaque fois, elle était revenue le soir ou le lendemain. Pour dîner avec lui, discuter un peu. Elle lui avait même donné son numéro s’il avait besoin. « -d’accord on fera pas de blague de cul... » avait ajouté Lizzy avant de lui sourire. « -quoi que je suis certaine que Sasha est de ce genre là... » ajouta la jolie blonde en levant les yeux comme si elle réfléchissait. « -ah d’accord c’est juste le un peu moche du fond du placard… » ils avaient toujours eut ce feeling de parvenir à rire à nouveau malgré les moments compliqués.

« -j’ai que deux mauvais souvenirs. » ajouta Lizzy avec une petite moue, jouant avec ses doigts, comme si elle était mal à l’aise. En s’arrêtant près de la barrière elle éclata de rire. « -t’as toujours été prétentieux comme mec. » Elle posa son dos contre la rambarde : « -ça vaut pas LA, je crois que je vais déprimer ici... » ajouta la jeune femme. Finalement elle parlait toujours pas dire grand-chose parfois. « -non non non... » elle se mordit la lèvre parce qu’elle allait l’appeler chéri. Ferma les yeux trois secondes, sourit en baissant la tête et reprit : « -tu va pas essayer. Comment tu disais : fais ou ne fais pas, mais n’essaye pas. »

Flash Back

ça faisait une heure qu’il tentait de l’aider à s’améliorer en self défense. Parce qu’elle avait encore été plaqué contre une benne à ordure par un gros con. Alors sans qu’elle comprenne pourquoi il avait tant insisté, il avait voulu lui donner des cours. « -mais arrête de me crier dessus ! J’essaye ! Je fais que ça ! » il lui avait alors sorti ça phrase choque de prof plein de discipline et de rigueur. « -tout ça pour que je te plaque au sol pendant le boulot... » avait elle marmonné en lui sautant sur le dos dans l’espoir de le faire tomber au sol. Tout ça avait finir en engueulade. Elle était partie énervée et frustrée de ne parvenir à rien, mais également en colère contre Ethan qui n’avait fait que lui crier dessus.

Fin du flash

Restant là, sans rien dire quelques secondes simplement en souriant pour elle même, Lizzy finit par dire : « -je vais rentrer. » elle avait besoin de dormir après la nuit précédente en mode insomniaque. Mais elle ne parvenait pas à décoller ses fesses de cette barrière.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1647
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Le regard posé sur sa bière qu’il faisait tourner entre ses doigts, il esquissa un sourire amusé devant la perspicacité de la jolie blonde, et surtout pour sa naïveté de croire que leur relation passerait inaperçue aux yeux de Lizzy « On essaie de se faire discret parce que nous travaillons au même endroit » alors qu’en réalité, c’était surtout pour celle qui était assise en face de lui, qu’il avait souhaité être discret. En vain. Il finit par se saisir de sa bière pour la porter à ses lèvres et la reposa sur la table « Merci ». C’était étrange de parler de Jessica avec celle avec qui il avait eu une aventure durant des mois et dont il était tombé amoureux. En parlant de ça, la question de Lizzy le perturba. Il l’observa un instant, silencieux, pour finalement répondre un « Je crois, oui…». Même si le retour de la jeune femme le poussait à s’interroger réellement sur ses sentiments à l’égard des deux femmes. Puis un regard sur sa main qui allait porter, d’ici quelques mois, une alliance. Et le sujet dévia sur l’autre personne qui avait changé sa vie, mais différemment. Son père et son décès brutal. Il eut quelques difficultés à contenir les larmes et tenta de reprendre contenance. Il n’avait jamais aimé se montrer faible face à quiconque, sauf peut-être Lizzy qui avait su être là pour lui. Une longue gorgée de bière tout en hochant de la tête. Un remerciement silencieux et sourit tendrement en repensant à son père « Il t’appréciait beaucoup aussi ».

FLASH-BACK

« Elle est où ton amie ? La jolie blonde » « Lizzy, papa. La jolie blonde a un nom » en s’amusant du surnom que lui avait donné son père tout en préparant le dîner « Peu importe. Elle est où ? » « Chez elle » « Invite-là » « Je ne peux pas, elle a un copain ». Un regard pour son père qui avait ce regard, celui qui lui faisait comprendre qu’il avait comprit que quelque chose se tramait entre eux deux « Elle finira bien par remarquer que t’es un bon garçon » « C’est juste une amie » « S’il te plait. J’ai eu ton âge…. Enfin, en tout cas, c’est une chic fille, tu as bien choisi » « A table papa » tout en prenant place pour dîner.

FIN FLASH-BACK

Ethan se mit à sourire à son tour en repensant à l’humour de Sasha « Elle m’a toujours fait un peu penser à toi pour ça » parce qu’elle n’avait pas sa langue dans sa poche, elle non plus, et qu’elle avait toujours eu un goût certain pour les plaisanteries tournant autour du cul. Il l’avait encouragé, un moment, puis tout avait changé. Un nouveau sourire, un petit rire « Oui, celui que je sors en cas d’extrême urgence ».

Arrêté à la hauteur de la barrière, Ethan bossa ses bras tout contre, continuant de discuter avec Lizzy et baissa les yeux, la culpabilité l’accablant et souffla un « Je suis désolé » timide, mais sincère. Il était désolé. Un haussement d’épaule tout en lui souriant avec amusement « Je sais » et ça ne risquait pas de changer et ça lui fit de bien. Finalement, l’Ethan d’avant n’avait pas totalement disparu et réapparaissait peu à peu au contact de la jolie blonde. Un regard pour l’horizon « Los Angeles reste et restera toujours Los Angeles ». Il se décida. Il décida de lui dire qu’il allait la former durant les prochains mois, mais fronça les sourcils « Pourquoi tu dis non ? » mais il eut sa réponse et se mit à rire en repensant à ce fameux jour où il avait tenté de l’entrainer au self-défense pour sa protection « Alors je vais le faire ». Le silence prit place durant quelques instants et tourna la tête en sa direction en se redressant de la rambarde, posant tout de même ses mains sur le bois. Il déposa sa main sur sa joue et l’embrassa du bout des lèvres, puis approfondi le baiser pas par envie, mais comme s’il en avait manqué ces dernières années. Il se recula, réouvrit les yeux avec lenteur et souffla « Désolé… Je… » et lui sourit en retirant sa main dans une caresse « J’avais presque oublié à quel point c’était agréable ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1582
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Giphy




avatar : moi même

« -c’est pas une réponse ça. » avait soufflé Lizzy en mangeant une frite comme si de rien n’était. Une réponse de mec en fait. Un truc qu’elle n’avait jamais compris. Soit tu aimes soit pas. Mais elle n’avait pas envie de lui poser plus de questions que ça au sujet de sa Jess. Il était assez grand pour savoir si oui ou non elle lui faisait battre le coeur comme un dingue à chaque fois qu’elle se mettait à rire, qu’elle était capable de lui changer les idées en trois secondes, de le faire rire et sourire pour rien. Sans parler de sexe. Lizzy ne voulait pas savoir. De toute façon Ethan évoqua son père et elle éprouva de la peine pour lui ainsi que cette envie de le câliner et de lui souffler que tout irait bien.

Flash Back

« -allez tu peux me le dire à moi Blondie, t’as couché avec mon Ethan ! » Lizzy n’avait pu s’empêcher de rire devant cet homme qu’elle avait pourtant aidé à vomir ses tripes la veille. Elle avait rit et pourtant elle avait mal. Évoquer Ethan, c’était encore une plaie béante. Elle avait beaucoup, mais alors beaucoup de mal à s’en remettre. Et pourtant, elle ne cessait de se souvenir, de se marteler qu’elle n’était qu’un plan cul. Rien d’autre. Elle avait répondu en souriant, comme s’ils se faisaient des confidences à une soirée pyjama : « -ok très bien j’avoue ! Oui ! » en levant les deux mains. « -ah je le savais ! Il s’est pas mentir mon gamin. Et alors c’était comment ? Parce que c’est de famille ce genre de truc... » avec un clin d’oeil avant de lui taper la cuisse et de rire avec elle de bon cœur, même si intérieurement elle n’était que douleur.

Fin du Flash

« -elle a des tatou bien plus jolis que les tiens. » ajouta Lizzy en poursuivant sur cette humour qui faisait du bien. L’air extérieur lui fit du bien. Même si elle aurait largement préféré la plage, le sable encore chaud et mettre des lunettes de soleil. « -top... » avait elle répondu en lui souriant, avant de laisser passer un petit silence. Et puis… Et puis son regard comme hypnotisant, sa main chaude, ses lèvres sur les siennes. Et surtout les siennes qui avait répondu ! La jolie blonde n’ouvrit pas les yeux lorsque le baiser prit fin. Elle les ferma même avec force en écoutant ses mots. Puis elle se pinça les lèvres avant de dire : « -tu peux pas faire ça. » elle ouvrit les yeux et s’éloigna de deux pas, levant une main devant elle comme quelques années plus tôt sur la plage, alors qu’il l’embrassait pour la première fois. Lizzy avait soudainement la gorge nouée, elle ferma la main en un point comme pour trouver du courage et dit sans trouver pourtant la force de le regarder : « -t’as pas le droit… Tu t’es barré Ethan. Tu m’as laissé comme une merde. Alors... » elle avala sa salive et pesa ses mots : « -alors… on va faire comme si ce baiser n’avait pas exister. Comme si là tout de suite je n’avais pas envi de toi. Et on va la jouer professionnel, comme TU me la demandé. » elle avait insisté sur le tu. Il ne pouvait pas lui reprocher sa présence, de venir perturber sa vie, et de foutre lui même délibérément le merdier ! Elle se pinça à nouveau les lèvres, le fixa droit dans les yeux et ajouta pour conclure avant de se tirer au plus vite : « -et moi je partage pas. » il comprenait ce qu’il voulait.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 32Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 17 ... 32  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: