Le Deal du moment : -50%
-50% sur Radio-réveil LENOVO SMART CLOCK ...
Voir le deal
24.99 €

Partagez
 
 
 

 Bienvenue à la police de Los Angeles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles Ed8a68e14e98e463df03bdfe81fd808797aa6b23
Bienvenue à la police de Los Angeles 210121051955307464
Bienvenue à la police de Los Angeles 6bedb1cca7e6a835cf216eee6b53106c13683ce0


avatar :copyright:️ Bazzart.org


La sonnerie stridente du réveil l’extirpa violemment des bras de morphée, et il se mit à tâtonner la table de nuit à la recherche de son portable pour le faire taire. Un soupir alors qu’il le sentit s’échapper pour tomber au sol. La journée commençait bien. La femme à ses côtés commençait à s’agiter, semblablement agacée par la sonnerie. Et lui qui pensait que d’entendre Fall Out Boy dès le matin, le mettrait de bonne humeur. Mauvaise idée. Il se redressa pour récupérer le petit appareil sur le sol et l’éteignit avec hâte, puis le posa sur la table de nuit. Une main lasse sur le visage, un soupir et il tourna la tête vers la jeune femme complètement nue à ses côtés « Faut que j’aille bosser. Tu laisseras les clefs sous le paillasson en partant ». Son aventure d’un soir esquissa un sourire tout en laissant glisser sa main sur son torse tatoué. Apparemment, elle n’en avait pas fini avec lui « Tu es mal réveillé, laisse-moi arranger cela » rétorqua-t-il d’une voix sensuelle alors qu’elle descendit ses doigts jusqu’à sa virilité. Un petit sourire en coin. Il n’allait pas refuser une telle demande « Si je saute la gym, je pourrais arriver à l’heure au boulot » alors qu’il laissa son entreprenante aventure d’un soir prendre les devants…

« Alors l’irlandais ?! La nuit a été courte ? » rétorqua un des officiers alors qu’Ethan tentait de se faire discret pour rejoindre les rangs pour le pitch du début de service. Les regards rivés sur lui, il répondit immédiatement un « Oui, je me suis tapé ta sœur et elle en a redemandé ce matin ». Petit fou rire du groupe à l’exception de l’intéressé. Ethan ajuste la broche qui maintenait la cravate de son uniforme, puis plaça ses mains dans le dos alors que leur supérieur demandait le retour du calme. Sans surprise : Ronde dans les rues de Los Angeles. La différence, c’est qu’on lui mettait une petite nouvelle dans les pattes. Un regard pour la première ligne de nouveaux arrivants. Elle ne fut pas difficile à trouver. Une blonde un peu trop réjouie à l’idée d’aller dans la rue. Ça promettait… Quelques regards de ses partenaires du 12th district sur les nouvelles recrues, suivit des habituelles plaisanteries graveleuses pour certains d’entre eux. « Tu me retrouves sur le parking dans 5mn » sans la moindre politesse. Il n’était pas là pour copiner.

Un café plus tard et voilà qu’il rejoignait sa recrue sur le parking « Ne lui fait pas le coup de la panne l’Irlandais » « Attention mademoiselle, c’est un tombeur de ces dames ». Mâchouillant la cuillère en plastique du café qu’il venait de finir, il les regarda de la tête au pied, pas vraiment amusé par leurs plaisanteries à la con « Et c’est un suceur à la con qui lui dit ça » « Qu’est-ce que tu as dit ?! » « Roger, monte dans la bagnole, laisse-le ! Il n’en vaut pas la peine ! » alors qu’Ethan s’approchait pour le faire taire définitivement. Un petit sourire et il mima une bise alors que ledit Roger se rendit dans la voiture pour commencer leur ronde. Ethan leur fit un petit signe de main, puis se retourna en direction de la nouvelle tout en posant ses lunettes de soleil sur le nez « C’est quoi ton nom ? ». Grimaçant sous le soleil, il acquiesça « Bon… Je conduis et tu écoutes » alors qu’il monta en voiture « C’est la radio. Tu appuies-là pour répondre. C’est clair ?! C’est tout ce qui est important pour le moment. Le reste, on verra au moment-venu ». Il déposa la petite cuillère en plastique dans la portière, et démarra la voiture.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1651
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Course à pieds pendant une bonne heure, une bonne douche, un petit déj équilibré en écoutant les info à la radio, puis Lizzy s’habilla avant d’aller embrasser son homme qui dormait encore à point fermés dans leur lit. « -souhaites moi bonne chance bébé… à ce soir... » il marmonna un bonne chance, et elle mordit l’intérieure de la joue gauche, les lèvres en avant, avant de se lever et de quitter la pièce. Il avait beaucoup travaillé la veille… Elle retourna dans la pièce principal de leur petit appartement, et se regarda une dernière fois dans le miroir. Puis elle pris ses clés, et là : « -attends ! Attends tu pars comme ça ! Excuses moi lapin... » Danny venait d’apparaître torse nu. « -je te souhaite une bonne journée. Te laisse pas faire hein... » il lui donna un coup de poing au ralentit sur le bout du menton, avant de l’embrasser dans le cou, puis dans la nuque, et d’entourer sa taille. « -ils vont tous t’adorer ! » La jeune femme se mis à rire en se libérant de l’étreinte de son homme, avant de l’embrasser avec envie. « -à ce soir... » un dernier sourire et elle avait tourné les talons.

Premier jour… Jamais facile… mais elle l’attendait tellement cette journée ! Enfin le diplôme, enfin l’aventure, enfin le vrai du vrai ! Elle se présenta à l’entrer, un grand sourire et un petit signe de la main à l’homme qui se trouvait là. « -salut ! Elisabeth Capplan. Avec deux P. Pas comme l’actrice. Je… Je suis nouvelle. » elle pianota avec ses doigts sur le comptoir, avant de réaliser que c’était tout collant, de grimacer et de descendre doucement sa main. « -quoi ? Ça existe pas les 90C ici ? » demanda t elle alors que le type bloquait sur sa poitrine. Il lui indiqua par où aller, et elle lui adressa un sourire avec un clin d’oeil : « -merci beaucoup... » puis elle fit un petit signe de la main avant de suivre le chemin des bébés flics. Comme souvent, les hommes se retournaient sur elle, et comme toujours, elle les ignorait.

Assise au premier rang, elle écouta avec attention ce que le chef leur dit, avant d’entendre le nom de l’homme avec qui elle allait être mise en binome. Ethan O’Connell. Lizzy avait hâte de pouvoir mettre un visage sur de nom. Un type rentra et se fit charrié par les autres. Elle étira le cou pour regarder ce qui se passait derrière, avant de sourire. C’était con, mais elle adorait ce franc parlé pas poli du tout. Sans doute parce qu’elle le possédait aussi et qu’elle savait l’utiliser quand il le fallait. Le briefing passé, elle se présenta devant lui mais n’eut pas le temps de dire quoi que se soit qu’il lui avait déjà donné un ordre. Elle se mordit la joue en hochant la tête : « -ok… ça marche... » souffla t’ elle alors qu’il était déjà parti.

Lizzy attendit dix bonnes minutes, les fesses posées contre la portière de la voiture avant qu’il ne se pointe. Les bras croisés, elle sourit en jouant les idiotes : « ahah merci de prévenir les gars! » puis elle ouvrit de grands yeux en montant dans la voiture, avant  de sourire pour elle même devant l’attitude de son co équipier. Elle l’adorait déjà ! « -Elisabeth Capplan, avec deux P, pas comme l’actrice. Mais Lizzy c’est bien. » elle se rendit compte sur le coup qu’elle parlait déjà trop. Petit défaut qui en saoulait plus d’un. Elle passa une mèche de cheveux derrière son oreille et dit : « -oui ba pour le premier jour, je peux me faire conduire pas de souci. » avant de regarder la radio. « -non sérieux ?! Comme ça ? » elle prit la radio et fit : « allo allo y’a quelqu’un ! » avant de rire : « -ouais je sais je le fais bien. Je suis super douée pour ça ! Appuyer sur le bouton de la radio, j’étais première de la classe ! Dès qu’il fallait appuyer sur le bouton, c’était moi qu’on appelait ! » un petit rire avant de grimacer et de dire un sourcil froncé : « -ça c’est un peu dégueu par contre. » avant de boucler sa ceinture.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles Ed8a68e14e98e463df03bdfe81fd808797aa6b23
Bienvenue à la police de Los Angeles 210121051955307464
Bienvenue à la police de Los Angeles 6bedb1cca7e6a835cf216eee6b53106c13683ce0


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Une semaine qu’il était là, et une semaine que, chaque matin, il se demandait ce qu’il avait bien pu faire dans sa chienne de vie pour finir dans cette brigade à la con. Il considérait qu’il avait payé le prix fort en perdant son coéquipier un mois plus tôt dans une intervention. Une soi-disant erreur de jugement. En fait, cette erreur de jugement, il l’avait fait quand on lui avait proposé de le reclasser au sein de la 12th, sinon c’était la porte. Et voilà que, chaque matin, depuis une semaine, il se faisait emmerder par les vieux de la vieille de la brigade. Et chaque matin, il les envoyait promener à sa manière. Aujourd’hui, ne faisant pas exception alors que deux de ses collègues s’amusaient à prévenir la nouvelle recrue. En entendant sa réponse, Ethan se dit que la journée allait être longue, et qu’elle n’allait pas faire long feu dans la rue. Quelques échanges cordiaux plus tard, il s’approcha de la voiture en lui demandant son nom. La journée allait être longue. Il tapa contre la carrosserie de la voiture, puis passa derrière le volant. Un regard pour cette jeune recrue un peu trop enthousiaste pour lui. Il lui donna pour seule consigne de toucher à la radio. Mais il ne s’était pas attendu à ce qu’elle le prenne au mot près. Ethan la regarda par-dessus ses lunettes de soleil tout en mâchant nerveusement le bout de plastique entre ses dents. Elle parlait trop. Beaucoup trop « Tu es toujours comme ça ? Ou c’est juste que tu t’es levée du bon pied ce matin ? », puis retira le bout de plastique de sa bouche pour le ranger dans la portière. Il eut à peine le temps de démarrer la voiture que la dénommée Lizzy y alla de son commentaire « Tu préfères que je le jette dans la rue ? Tu vas vite te rendre compte qu’il y a déjà assez de déchets dans cette ville ».

La voiture lancée sur les routes de Los Angeles, Ethan observa les alentours à la recherche d’une probable infraction. Puis la radio cracha un peu, puis ce fut un appel pour un quartier voisin. Une altercation entre deux jeunes. Ethan posa son regard sur la radio, puis sur la recrue « Laisse. C’est la zone de Gina. Elle va s’en occuper ». Il tapa contre le volant tout en observant la route, sans un mot. Puis la radio de nouveau. Affaire de violence conjugale dans leur périmètre. Ethan enclencha la sirène « Qu’est-ce que tu attends ? Préviens qu’on se rend sur les lieux » et il accéléra la cadence. Il gara la voiture en double-file, et descendit de la voiture avec une certaine tranquillité « Tu ne fais rien sans mon autorisation. C’est comme ça que des gens se font buter et j’ai eu mon quota d’emmerde cette semaine » tout en passant devant sa recrue. Les cris se firent entendre, puis des insultes. Un regard pour un voisin qui lui désigna l’appartement « Allez dehors Monsieur » et monta les marches jusqu’à l’étage supérieur. Il frappa contre la porte, puis jeta un regard vers Lizzy « Tu restes derrière moi et tu ne touches pas mon arme si je ne le fais pas ». Une nouvelle fois, puis les cris s’intensifièrent « Police de Los Angeles, ouvrez ! » cria-t-il. Silence, puis un appel à l’aide.

Ethan poussa légèrement sa recrue, prit son élan et défonça la porte d’un coup de pied, se saisit de son arme et la pointa sur l’homme qui fracassait la tête de sa femme à coup de poing « Reculez ou je tire ! » puis fit un signe de main à sa recrue « Appelle une ambulance et des renforts ». Un regard pour la femme au sol « Tu restes là. Tu bouges, je te fais la même chose » et rangea son arme pour vérifier l’état de la femme encore consciente « Tout va bien, c’est la police madame ». Il se redressa, s’approcha du suspect et le menotta, avant de le pousser contre le mur « C’est facile de frapper une nana. On va voir si en taule, c’est aussi simple ». Puis posa son regard sur sa recrue « Quand je te disais que cette ville était déjà polluée ».

L’ambulance prit en charge la victime, et ils trainèrent le mari violent jusqu’à l’arrière de la voiture. Les mains croisées sur le toit de la voiture, il fit un signe de tête en direction de la jeune blonde « Toujours pas dégoutée du job ? » et monta en voiture « On le ramène au commissariat, on fait de la paperasse et on repart ». Il se mit à sourire après avoir mit un chewing-gum dans sa bouche « On va voir si tu aimes toujours autant ce job à la fin de la journée ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1651
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org


« -hum ? » elle le regarda trois secondes avant d’ajouter : « -ah non, oui j’suis toujours comme ça. Mais tu va vite d’habituer. » un sourire amusé avant qu’elle ne fasse une petite remarque sur ce qu’il venait de faire. « -non mais dans ta poche c’était bien aussi. » elle l’adorait déjà. Bon, elle ne releva pas le commentaire de con qu’il fit, comme si elle débarquait d’un petit coin de paradis et qu’elle ne connaissait pas la ville. Lizzy avait grandit ici, et savait très bien à quoi s’attendre. Elle n’était pas non plus crédule au point de s’imaginer que toutes ses journées allaient se dérouler dans la douceur et la joie. Devenir flic, c’était se frotter à pas mal de chose moche. Alors autant rester de bonne humeur la plus part du temps. Même si c’était presque un tradition de devenir un vieux con aigri, mal poli, et renfrogné. Enfin, Ethan n’était pas vieux. Enfin si un peu…

Lizzy baissa le part soleil, avant de fixer son regard dehors. Elle se redressa en entendant la radio, tendit la main avant que mister ronchon l’arrête dans son élan. « -ok… » articula t elle en reposant sa main lentement sur sa cuisse. Quelques minutes passèrent et elle dit tout en levant les yeux sur Ethan. « -tu fais pas parti du club des bavard toi... » puis elle écarquilla les yeux en les faisant tourner, comme elle le faisait souvent. Ça aussi il allait s’habituer. A nouveau elle regarda la rue, avant que la radio ne parle à nouveau. « -oh hé ça va ! Gina, pas Gina. » comme si elle pouvait savoir ! Son nom s’était Lizzy pas Mappy ! Se saisissant de la radio, elle répondit qu’ils se rendaient sur les, donnant avant cela leur matricule. Comme elle l’avait appris à l’école. Un peu d’action… Même si la violence sur les femmes, elle avait bien du mal à rester calme en face de ça.

« -ok papa ! » ironisa Lizzy avant de le suivre en grimaçant derrière son dos. Puis elle prit une grande inspiration avant de rentrer dans le bâtiment. Comme une gentille petite recrue docile elle le suivit jusque dans les étages. « -je suppose que tu veux dire ton flingue… Enfin peu importe. Bouge, elle a besoin d’aide ! » héhé c’était elle qui venait de donner un ordre ! La jeune femme le laissa démontrer sa force, avant de le suivre, pointant également son arme sur l’homme violent. « -reçu. » commenta la jeune femme en rangeant son arme, avant de téléphoner aux urgences. Tout en expliquant le cas, elle eut mal au coeur pour cette femme. On aurait dit un petit animal apeuré. Heureusement que le voisin avait appeler. Ethan venait de ranger son arme, et l’homme tenta un pas de côté. Alors elle dégaina à nouveau et dit : « -je crois que vous n’avez pas bien compris ce que mon collègue vient de vous dire. » Puis elle laissa son co équipier menotter le suspect, rangeant son arme pour venir prendre une couverture et la déposer sur les épaules de la victime avec douceur. « -ça va aller, les secours arrivent… » un regard pour Ethan avant d’aider la femme à se mettre sur ses pieds, avec une extrême lenteur.

Elle ferma la porte de l’ambulance avant de revenir vers la voiture, et répondit : « -va t’en falloir plus que ça pour te débarrasser de moi. » un haussement d’épaule : « -désolée ! » accompagner d’un petit sourire taquin. Elle monta dans la voiture, après un hochement de tête. Un nouveau regard pour Ethan. « -oh merde tu sais sourire ! » lança t elle avant de boucler sa ceinture.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles Ed8a68e14e98e463df03bdfe81fd808797aa6b23
Bienvenue à la police de Los Angeles 210121051955307464
Bienvenue à la police de Los Angeles 6bedb1cca7e6a835cf216eee6b53106c13683ce0


avatar :copyright:️ Bazzart.org


« Super… » tout en prenant place dans la voiture de police. Ethan n’était pas certain de s’habituer à autant d’enthousiasme dans une seule personne, et d’avoir envie de s’y habituer surtout. Il n’avait pas souvenir de s’être montré aussi jovial lors de son premier jour. C’était vraiment une semaine de merde ! Et voilà qu’elle lui donnait des consignes sur où mettre ses cuillères en plastique « C’est ma voiture, mes règles » et il faisait comme il l’entendait. Cela faisait que quelques minutes et il était déjà épuisé par sa recrue. Pourquoi n’avait-il pas eu le droit à un partenaire sur le bord de la retraite ?!
Et voilà qu’elle se ruait presque sur la radio au premier appel. Il la freina rapidement dans son élan. Ce n’était pas leur périmètre, et puis une altercation entre deux voyous de quartier, ce n’était pas une manière de bien commencer la journée, et encore moins sa carrière. Pas assez sombre. Il fallait lui montrer les bas-fond du monde. Et voilà qu’elle reparlait… Sans quitter la route des yeux, il répondit simplement « Tu parles bien assez pour nous deux » et continua d’observer la rue et ses ruelles. Puis l’appel radio qu’il fallait. Violence conjugale ou comment être projeté dans le moche de la société « Gina est déjà sur une intervention, tu ne veux pas qu’elle fasse tout le boulot non plus » tout en soupirant. Il mit le gyrophare et prit plaisir à accélérer, roulant à toute allure dans les rues de la ville des Anges.

Un regard noir pour sa recrue qui semblait être, en plus d’être enthousiasmée par tout, insolente. Toutefois, il lui donna quelques consignes qu’elle devait respecter au risque de tuer quelqu’un, ou pire, de se faire tuer. Il n’avait pas envie de se taper la paperasse. Un nouveau regard. Elle avait raison. Ils grimpèrent les marches jusqu’à la porte qu’il défonça d’un coup de pied. Les armes rivées sur l’individu, il laissa sa recrue appeler les renforts. Un petit moment d’absence pour se concentrer sur la victime, et voilà que la blonde sortait de nouveau son arme pour maintenir le suspect dans la pièce. Ethan lui passa donc les menottes « Faut écouter la demoiselle quand elle te parle ». Un petit regard sur cette dernière qui prenait soin de la victime apeurée.

« Il n’est que dix heures » en sous-entendant qu’il avait encore toute une journée pour lui faire vivre une journée en enfer. Un petit sourire qu’il effaça légèrement alors qu’il démarrait la bagnole. Bon, peut-être que sa recrue n’était pas si naïve qu’elle semblait être. Il y avait de l’espoir. En arrivant au commissariat avec le suspect, il eut le droit à un nouveau commentaire « Plan à trois l’Irlandais ? Elles sont mignonnes tes copines » « Tu es jaloux ma biquette ? » tout en enfermant le suspect. Il fit un signe de tête à sa recrue et firent quelques pas jusqu’à leurs bureaux respectifs « Faut taper tout ce qu’on a fait depuis qu’on a reçu l’appel radio » alors qu’il se laissait tomber sur son siège à son tour, tapant son propre rapport. Deux tasses de café plus tard, ils se retrouvèrent de nouveau en patrouille dans les rues de Los Angeles, dans un silence de plomb. Il finit par s’arrêter devant un fast-food « J’ai faim ! Pause déj et parce que tu es nouvelle, tu vas payer » tout en claquant la portière. Un regard dans le restaurant, puis ils commandèrent et s’installèrent près de la vitrine afin de garder un œil sur l’extérieur « Qu’est-ce que tu faisais avant d’arriver dans les flics ? Tu n’as pas vingt ans » tout en aspirant une gorgée de soda.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1651
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org


« -oui oui oui on y va ? » avait balancé Lizzy histoire de couper court à la discussion parce qu’il était en train de partir en démonstration de déminant, et elle avait horreur de ça. Elle avait surtout envie de croire que le type avec qui elle devait faire équipe serait un peu moins primitif que ceux qui l’avait mise en garde contre lui. Mais bon… Après tout elle était la petite nouvelle, et c’était lui qui devait s’en occuper. Pauvre de lui. Trop dur cette vie.

Une petite moue sur les lèvres sans le regarder. « -mouais… je suis loin d’être au max... » les journées allaient être longue si il ne desserrait pas les dents. Ennuyeuse même ! « -gnagnagna ! » grimaça la jolie blonde en prenant la radio pour répondre. Si Ethan pensait qu’elle allait pleurer à cause de ses réflexions, il se mettait le doigt dans l’oeil jusqu’au coude ! La jeune femme était déjà passé par là à l’école de police. Les réflexions débiles et sexistes, les préjugés sur ses cheveux, ses yeux bleu, ses seins sans oublié ses fesses. Donc le coup de me parle pas ça me saoul, ça n’allait pas la décourager ni lui ruiner son moral.

L’intervention se déroula convenablement, elle répliqua seulement : « -oui enfin quand j’ai un flingue dans les mains c’est plus facile… Parce que sinon y’en a qui font les fortes têtes et se permette de répondre... » Ethan prenait ça comme il voulait. Ça avait été dit avec humour. Une fois de retour à la voiture elle lança avec enthousiasme : « -hé ba c’est parfait ça ! L’heure du café ! » elle tapota sur la voiture et grimpa en chantonnant pour elle même : « - café time ! Ouh ouh ! » puis elle mis sa ceinture : « -oh ba non continu, ça te va bien ! » elle baissa le part soleil et dit alors en se regardant dans le miroir : « -tu vois quand tu fais la gueule, y’a une ride la qui se creuse – elle lui montra avec le doigt la zone entre les sourcils – et après ça reste tout le temps. La ride du lion ça s’appelle. Quand tu souris, tu l’as pas ! » un petit cours beauté auquel elle mis fin avec un grand sourire en haussant les sourcils avec excès avant de descendre de la voiture.

« -oh ba merci pour moi ! » répliqua Lizzy qui voyait là une comparaison entre elle et l’homme qu’ils avaient arrêté. « -sont toujours cons comme ça ou y’a des jours c’est pire ? » demanda la jeune femme sans attendre de réponse de la part d’Ethan. La jolie blonde se pinça les lèvres, sautant presque sur place en voyant qu’elle avait son propre bureau ! Elle s’installa sur la chaise et tourna sur elle même, souriant comme une gosse. « -bon va falloir un peu de déco mais ça va être top… je sais déjà ce que je vais amener. Hum hein quoi ? » dit elle en levant le menton vers Ethan. « -ah oui d’accord… Ba heu… » elle se mordit la joue et reprit : « -j’ai pas les codes du pc, ça va venir demain, du coup ba… je vais te chercher un café si tu veux ? » sans attendre, elle se leva pour filer à la salle de pause. Elle y passa bien 10 bonnes minutes à discuter avec une autre femme, qui était ravi d’avoir de la compagnie féminine. Lizzy revint avec deux tasses de café, décala sa chaise vers Ethan, afin de pouvoir voir ce qu’il écrivait. « -tu va dire que j’ai géré ? Aller j’ai géré reconnais le ! » elle sentait bien qu’elle le faisait chier, mais elle savait qu’il adorait déjà ça ! Enfin… elle voulait s’en persuader. Parce qu’elle n’avait pas la moindre envie de changer pour lui faire plaisir.

« -hé c’est reparti ! » s’amusa Lizzy en grimpant dans la voiture. Au bout d’un moment elle gonfla ses joues et finit par dire : « -j’en peux plus te t’entendre macher son chewing-gum. On peut mettre un peu de musique au moins ? » une grimace avant qu’elle ne regarde à nouveau dans la rue en soupirant. « -parfait ! Moi aussi. Attends quoi ? » demanda la jeune femme en sortant de la voiture. « -non mais va falloir revoir tes bases. En plus j’ai pas mon porte feuille. » ajouta la jeune femme boudeuse en le suivant. Une fois assise, elle commanda rapidement un burger, des frites, un soda et pour emporté un milk-shake à la vanille. « -ça va je te rembourserais ! » commenta la jolie blonde avant de croiser les jambes et de rire : « -c’est vraiment gentil de ta part, ça me flatte presque d’ailleurs mais soit tu m’as vraiment pas regarder en face depuis ce matin, soit il faut changer tes lunettes papy ! Tu me prends pour un bébé parce que je suis la nouvelle : ok je peux comprendre. Mais en vrai, j’ai plus vingt ans non. » une grimace et elle ajouta : « -c’était un pari ? Ils voulaient tous savoir si y’avait détournement de mineur si on couchait ensemble et qui allait te coffrer en premier ? » puis elle se mis de nouveau à rire. « -je plaisante. » elle avala une grosse boucher de son burger, avant de dire : « -j’ai été femme de ménage pour des riches, j’ai été vendeuse de sous vêtements, j’ai été surveillante dans un lycée, promeneuse de chien, serveuse dans un fast food un peu comme celui ci, de nuit, un peu de mannequina, un peu de porno et puis finalement… police… » bon il y avait une infos qui était totalement fausse là au milieu. Mais elle adorait se foutre de lui. Oui, c’était déjà presque une addiction !

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles Ed8a68e14e98e463df03bdfe81fd808797aa6b23
Bienvenue à la police de Los Angeles 210121051955307464
Bienvenue à la police de Los Angeles 6bedb1cca7e6a835cf216eee6b53106c13683ce0


avatar :copyright:️ Bazzart.org


« Surtout parce que tu es une nana » rétorqua-t-il tout en tapant contre le toit de la voiture avant de monter dedans. L’arme était dissuasive, surtout quand c’était une femme derrière. Parce que ce genre de type frappait toujours sur les femmes, mais ça la ramenait moins face à un autre homme. La prison allait lui prendre à recevoir les coups, mais cette idée ne refaisait pas pour autant la journée d’Ethan qui savait, qu’à sa sortie de prison, il recommencerait. Un éternel recommencement ce genre d’affaires.
Une fois dans la voiture, voilà qu’elle continuait à parler, encore parler. Elle parlait beaucoup trop. Il tenta de faire abstraction, mais c’était impossible dans un aussi petit espace. Même le type derrière y alla de son commentaire « Je ne pourrais pas monter dans une autre bagnole ?! ». Ethan donna donc un coup de poing contre la grille qui séparait les deux banquettes « Tu la ferme toi » puis regarda sa recrue « Et toi aussi » et appuya sa tête contre le siège tout en soupirant « Comme si j’en avais quelque chose à foutre de la ride du lion » tout en faisant un signe négatif de la tête, dépité par cette conversation.

Et voilà qu’à peine ils eurent franchi la porte du commissariat que ces collègues y allèrent de leur commentaire à la con. Il répondit sur le même ton, puis enferma le suspect dans la cage « Je ne suis là que depuis une semaine, et ils se surpassent chaque jour en connerie ». La porte de la prison se refermant, il était temps de prendre un café, de pondre ce rapport et de retourner sur le terrain. Et voilà qu’elle s’enthousiasmait encore. Il se laissa tomber sur son siège tout en passant ses mains dans ses cheveux bruns, elle l’épuisait « Va me chercher un café, tu as raison ». Si ça pouvait lui permettre d’avoir un peu de calme, il ne crachait pas dessus. Un regard pour l’heure quand elle revint. Une gorgée tout en fronçant les sourcils en la voyant arriver à ses côtés. Il la poussa légèrement « Respecte mon espace vital » puis se concentra de nouveau sur son rapport « Tu n’as pas fait de connerie. Un exploit pour deux heures de service à ton actif ».

Silencieux, mâchouillant tranquillement sa gomme, voilà qu’elle se remit à parler « De la musique ? Tu t’es cru en colonie de vacances ? Et si la radio t’informe, tu vas l’entendre comment ? ». Et puis ce n’était pas comme s’il mâchait la bouche ouverte. Il décida de garer la voiture pour manger un morceau « Eh oui ma p’tite ! Les nouveaux paient » tout en sortant de la voiture de police avec un sourire espiègle sur les lèvres « Pardon ?! Je crois que tu as oublié que j’étais son supérieur, pas ton copain » tout en tirant la porte du fast-food, entrant en premier. Un rapide coup d’œil sur la pièce, puis ils commandèrent. Évidemment, c’est lui qui paya « Oh ! Tu as intérêt » tout en prenant place à table. Il força son sourire en voyant que ça lui avait plu son compliment sur son âge, puis se mit à sourire, véritablement amusé tout de même « Alors moi, c’est officier instructeur, pas papy, faut revoir tes bases » tout en haussant les sourcils, faisant écho à ce qu’elle lui avait dit un peu plus tôt. Il prit quelques frites en bouche et la laissa poursuivre « Parce que tu as cru que je voulais te sauter ? » tout en s’amusant de voir qu’elle était peut-être un peu naïve. Il reprit des frites tout en continuant de l’écouter. Cette fois-ci, Ethan se mit à rire « Ok ! Ok ! Je l’ai cherché pour le coup » en sachant qu’elle lui mentait un peu « Comme si tu avais déjà bossé dans un fast-food. Par contre, pour le porno, je savais bien que tu me disais quelque chose. Tu as tourné dans … c’est quoi déjà le titre… « Blanche-Neige et les sept seins »» tout en riant, sortant un nom au hasard, juste pour se foutre de sa gueule un peu. Il mordit dans son burger et ajouta, la bouche encore pleine « Et pourquoi les flics ? ».

Sa radio grésilla et répondit un « Agent 8433 indisponible » « Bien reçu agent 8433. Bon appétit » « Merci opérateur » et continua de manger « Alors ? Le porno ne payait pas tant que ça ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1651
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org


« -ouais ba tu devrais, et je me tais si je veux ! » répondit Lizzy qui… qui se mis à regarder par la fenêtre, sa joue collée dans son point. Le rabat-joie… Lorsqu’il lui répondit au commissariat elle sourit : « -ceci explique cela. » elle se comprenait en disant ces mots. Il ne semblait pas être tout à fait comme les autres, malgré ses quelques manière d’homme dur. La jolie blonde rapporta deux cafés, avant de s’installer tout près d’Ethan, ses coudes sur ses genoux, sa tasse entre les mains prête à apprendre les ficelles du métier. « -hé ! » s’offusqua t elle alors qu’il la repoussait. « -sympa ta façon de dire merci... » ajouta la jeune femme avant de rapprocher à nouveau sa chaise de lui cinq minutes plus tard. « -oh ça va ! Si on va à l’école de police c’est pour apprendre des trucs. Oui oui d’accord, je suis un bébé, je la ferme, et j’apprends. Le terrain ça n’a rien avoir jeune fille ! La rue c’est dur, ça pue, ça fait peur ! Blablabla… tu as fais une faute de frappe. Une femme paniquée, tu as écris Pas… niquée… ce qui n’est pas la même chose à mon sens. Pas sur que ça soit la police qu’on appelle à l’aide dans ces cas là ! » un petit rire avant de prendre une gorgée de café.

La suite de la matinée fut d’un ennui mortel. « -je te dis pas de faire péter les baffes ! Un petit fond… » une petite grimace déçue, avant un long soupire. « -co équipier… c’est ça le bon mot. » insista Lizzy, n’ayant pas du tout envie de subir une hiérarchie débile. « -oui ba je te fais confiance pour me le rappeler si jamais j’oublie ! » lâcha t elle en prenant une première frite comme si ce n’était rien. « -mais tu fais ton papy ! Tu viens de m’appeller ma p’tite ! Et tu fais le ronchon à longueur de temps... » la fin de la phrase elle l’avait pratiquement marmonner tout en mangeant. Enfin il avait sourit, d’un vrai sourire qui avait fait briller ses yeux. Alors elle considéra qu’elle était en train de gagner la partie. « -oh non, les autres peut être. Mais toi t’es le seul qui n’a pas mater mon cul depuis ce matin, ni bloqué sur mes seins. » elle avait encore une fois répondu cela sans le regarder, concentré sur ses frites, comme si cette conversation était banale.

Lizzy plissa son nez, il avait comprit qu’elle se foutait de lui. Voilà le courant passait peu à peu ! « -ah merde tu l’as vu ?! » s’exclama t elle en ouvrant de grands yeux, jouant parfaitement le jeu. « -parce que l’uniforme c’est sexy... » répondit la jeune femme avec un sourire en coin. Elle n’avait pas vraiment envie de lui donner la vraie raison. Préférant rester sur la note joyeuse et décontractée du moment. Elle avala une gorgée de soda qui lui piqua le nez et lui congela le cerveau, grimaçant sous l’effet. Un regard pour la radio, un pour Ethan avant de dire : « -si ça paye très bien. Mais bon à force on t’en demande toujours plus et plus et plus et… et mon mec était plus d’accord. » un haussement d’épaule, espérant secrètement qu’il ne sache plus où était la vérité.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles Ed8a68e14e98e463df03bdfe81fd808797aa6b23
Bienvenue à la police de Los Angeles 210121051955307464
Bienvenue à la police de Los Angeles 6bedb1cca7e6a835cf216eee6b53106c13683ce0


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Si ce n’était pas le suspect à l’arrière de la voiture, c’était sa nouvelle recrue qui la ramenait. La journée ne faisait que commencer et il avait déjà hâte qu’elle se termine. Évidemment, ses collègues ne se montrèrent pas davantage cordial lorsqu’ils arrivèrent au commissariat, et pour éviter de pourrir un peu plus sa journée en expliquant comme il en était arrivé à faire les rondes dans les rues de Los Angeles, il ignora volontairement la remarque de Lizzy.
Installé tranquillement à son bureau pour pondre son rapport, il avait espéré que la jeune recrue ait trouvé une autre occupation que celle de lui coller aux basques, en ne la voyant pas revenir. Mais dix minutes après, voilà qu’elle prenait place à ses côtés. Il la poussa pour garder son espace vital, mais c’était sans compter sur l’entêtement de sa nouvelle recrue « Je ne dis pas merci » et poussa un soupir alors qu’il reprenait la rédaction de son rapport. Un petit sourire en l’entendant déblatérer toute seule. Il avança son visage tout près de l’écran pour trouver la faute, puis se mit à sourire de nouveau, amusé par ce qu’elle venait de dire. Il se recula et corrigea la faute de frappe qu’il venait de faire « Non, on appelle un copain pour s’envoyer en l’air et ensuite son avocat pour divorcer » comme si c’était une évidence.

C’était pour éviter ce genre de journée à faire les rondes qu’Ethan avait intégré le SWAT. Et voilà qu’on le refoutait dans la rue, comme lorsqu’il venait de sortir de l’école de police « Rien à foutre. Pas de musique » puis tourna la tête en sa direction « Essaie de survivre à ta première année de recrue, et on en reparlera pour m’appeler co-équipier. Pour le moment, je suis ton instructeur et ça sera pareil pour les autres » parce que oui, la petite recrue allait faire des rondes avec pas mal de monde, et pas sûr que sa personnalité enjouée plaise à beaucoup de monde. Un regard pour la dénommée Lizzy alors qu’elle n’appréciait pas qu’on lui rabâche l’autorité, mais c’était comme ça que ça se passait. Un hochement de tête alors qu’il commençait à manger « Tu vas prendre la mouche au moindre surnom ?! » tout en fronçant les sourcils. Elle n’avait pas idée des surnoms qu’elle risquait d’avoir dans cette brigade. Elle n’était pas au bout de ses peines. En tout cas, elle était parvenue à le faire sourire, et ça faisait du bien. Son regard rivé sur son burger, il répondit « Parce que tu es un flic. Rien à foutre de comment tu es gaulée. Tu es là pour bosser » et c’était ainsi avec toutes les nanas qui bossaient avec lui. Elles avaient beau être bien foutues, elles restaient des flics et il aimait avoir l’esprit clair quand il était dans la rue. Pas de place pour des fantasmes débiles.

Amusé, Ethan devait bien avouer qu’il aimait quand on se foutait de sa gueule comme ça. Un haussement d’épaule « Oui. Film petit budget, mais c’est pas mal quand on est insomniaque ». Puis il lui demanda pourquoi il était entré dans la police. Un petit rire « J’ai trouvé aussi… ». Apparemment, elle avait des comptes à régler avec la vie pour être entrer dans la police. Il savait ce que c’était. Il n’allait pas chercher davantage. Si elle ne voulait pas causer, pas de soucis pour lui. Il échangea quelques mots avec sa radio et se concentra de nouveau sur la jeune femme « C’est dure la vie quand même. Payée à baiser. Tu m’étonnes que le copain n’ait pas dû être content » tout en terminant son burger, puis il tapa contre l’écran de sa montre « On se bouge un peu, faut pas qu’on tarde » alors qu’il accélérait pour finir ses frites. Il ramassa les plateaux sans même attendre qu’elle ait fini « On y va ! » et ils quittèrent le restaurant pour monter dans la voiture.

La radio cracha un mort sur un parking. Un regard pour Lizzie et la laissa répondre « On t’a pas préparé à ça dans ton école » et il accéléra l’allure jusqu’au parking de supermarché. Seuls les employés se trouvaient près du corps. Les mains sur son ceinturon, il s’approcha du corps et s’accroupi à ses côtés « Un drogué du coin. Il y a un camp de sans-abris là-bas » tout en montrant un pont non loin du commerce. Il donna quelques consignes à sa radio et se releva, son regard sur sa recrue « Les bas fond de Los Angeles » puis échangea quelques mots avec les employés. Un soupir, ajustant ses lunettes de soleil sur son nez « Ils ne passent pas une semaine sans en trouver un sur leur parking ». Une autre voiture de police arriva et il donna une tape dans le dos de Lizzie « On repart nous » et montèrent dans la bagnole. Silencieux, ils roulèrent un moment dans la rue et cela jusqu’à arriver à la plage. Il s’appuya contre le capot de sa voiture, et sourit à deux femmes passant par-là, savourant la vue de leurs corps dans un bikini trop petit pour eux, par-dessus ses lunettes de soleil. Il se redressa, s’apprêtant à faire quelques pas, qu’on les appela pour une altercation entre deux femmes dans une boutique. Un soupir « Et c’est repartie ! ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1651
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org

« -je vois pas pourquoi je ne survivrai pas. Et attends quoi ? Comment ça les autres ? Moi je veux rester avec toi tout le temps ! » s’exclama Lizzy qui n’avait pas compris que le binôme qu’ils formaient ne serait pas permanent. Le matin même elle s’était estimée heureuse de tomber sur lui, et pas sur un gros relou. Ethan ne parlait pas beaucoup, était un peu rustre dans sa façon de s’exprimer, mais elle l’adorait déjà ! Elle ne voulait pas en changer ! Et puis elle était persuadée qu’ils allaient faire une équipe de choc !

« -je prends pas la mouche d’abord, et crois moi ton ma p’tite est très gentillet à côté de ce que j’ai pu subir avant. C’est juste que ça fait vieux de la vieille c’est tout. Ta retraite est encore loin non ? » d’accord il était plus âgé qu’elle, mais de là à jouer à la crapette tout les après midi avec un déambulateur. « -et je prends pas la mouche, le jour où tu m’aura vexé, crois moi tu le saura. » oui, ça serait bien différent. Mais heureusement pour lui, il en fallait beaucoup pour que cela arrive. Elle en avait vu d’autre. « -j’aime beaucoup, beaucoup mais alors vraiment beaucoup cette façon de voir les choses ! » s’amusa la jeune femme en écarquillant les yeux, levant les deux mains devant elle.

Elle aimait bien le voir sourire. Vraiment ça lui allait bien. Ça faisait une petite lumière dans ses yeux. Une légère grimace lorsqu’il évoqua le fait de ne rien dormir de la nuit et de passer son temps devant du porno. Elle évita la question sur sa motivation, avant de rire. « -épuisant tout de même ! » renchérit elle. En le voyant regarder sa montre, elle avala rapidement le reste de ses frites, avant de se lécher les doigts rapidement. « -hé ! » clama t elle alors qu’il lui piquait son plateau et qu’elle aurait bien bu un peu de soda. Avant de sortir, elle récupéra son milk shake, et grimpa dans la voiture.

En écoutant la radio, elle regarda Ethan avant de se saisir de l’appareil pour confirmer qu’ils s’en occupaient. « -je vais pas vomir c’est bon. » lâcha t elle alors qu’il la reléguait à nouveau au rang de petite nouvelle qui n’y connaissait rien. Bon, elle s’avançait un peu vite pour le coup, et espérait vraiment ne pas rendre ses frites tout de suite. Une fois sur place, l’odeur du type allongé sur le sol lui souleva le coeur. Un mélange de crasse, d’urine, de poubelle, sans compter qu’il s’était fait dessus sans doute en rendant son dernier soupir. Une main devant le bas du visage elle souffla : « -pauvre homme... » avant de reculer d’un pas puis d’un second. Elle hocha la tête lorsque Ethan lui dit qu’ils partaient, et avant de monter dans la voiture, elle se pencha pour rendre son repas fraîchement avalé. Hé merde… Il allait bien se foutre de sa gueule. Elle tâtonna dans la voiture, et se rinça la bouche avec la bouteille d’eau qu’elle avait trouvé. Le souffle court, elle monta dans la voiture et lui dit : « -fais pas de commentaire s’te plais. » même si il allait sans doute s’en faire une joie.

La plage… Lizzy respira l’air, cette odeur de sable et de crème solaire qu’elle adorait. Un regard en coin pour son partenaire qui reluquait deux femmes qui passait. Bon il n’était pas gay. Un soupire tout en s’étirant. Journée en voiture, elle allait devoir s’y faire. Puis elle leva les yeux au ciel. « -c’est même pas les soldes en plus ! » railla t elle avant de demander : « -je peux conduire ? Aller dis oui ! S’te plais !!!! » elle avait joint ses mains en prière même si elle savait déjà qu’il allait lui dire non.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Bienvenue à la police de Los Angeles Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Bienvenue à la police de Los Angeles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 28Aller à la page : 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: