-43%
Le deal à ne pas rater :
Roborock S5 max
311.49 € 542.05 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 18 ... 32  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1461
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Parce qu’il en avait eu envie. Parce qu’il avait souhaité savoir la sensation que ça allait produire chez lui. Ethan avait déposé ses lèvres sur les siennes et elle y avait répondu sans le moindre recul. Parce que c’était toujours aussi agréable. Parce que c’était différent aussi. Il se recula, réouvrant les paupières avec lenteur, laissant sa main glisser de sa joue en une caresse, et avoua que c’était toujours aussi agréable. Pour autant, Lizzy ne se retrouva pas dans la même effervescence que lui en cet instant. Bien au contraire. Elle s’éloignait de lui, comme trois ans auparavant, sur cette plage. L’histoire n’était qu’un éternel recommencement. Il fit un pas vers elle, puis s’arrêta de marcher en l’entendant… Il serra la mâchoire et détourna le regard un court instant pour le porter sur elle « Je suis désolé de t’avoir fait du mal… » sans pour autant se justifier de son départ précipité. Le beau brun ne pouvait pas lui avouer qu’il était parti parce qu’il était tombé amoureux. Pas maintenant, pas ce soir. Parce qu’elle allait lui rappeler les règles de leur petit aventure. Il ne devait pas tomber amoureux, et encore moins espérer prendre la place de Tony un jour. Les règles avaient été établies et il les avait enfreintes. Un nouveau pas vers elle tout en tendant la main vers elle, comme pour tenter de la retenir à lui « Je n’aurais pas dû t’embrasser, je suis désolé… Je … D’accord » se résigna-t-il en acceptant la relation purement professionnelle entre eux « Nous sommes des collègues et seulement cela » tout en reprenant son air réservé qui le définissait tant maintenant. Ethan fronça les sourcils en n’étant pas sûr d’avoir bien compris ce qu’elle venait de dire. Elle ne partageait pas. Est-ce qu’elle le voulait pour elle seule ?! « Lizzy… Tu es en train de me dire que tu … » le mot était difficile à prononcer « que tu me veux pour toi seule ?! » et se retourna un court instant, se passant les mains sur son visage, finissant dans ses cheveux et se retourna dans sa direction « Je vais finir par me réveiller ». Elle venait de lui faire comprendre qu’elle le voulait pour elle seule… « Tu as trois ans de retard Lizzy, désolé de te le dire » parce qu’il aurait voulu entendre ces mots lorsqu’ils étaient encore amis. Pas maintenant alors qu’il s’apprêtait à se marier.

Ethan eut un petit rire nerveux en se rendant compte de la situation et se saisit de son portable pour commander un taxi, donnant l’adresse du restaurant « Je t’ai appelé un taxi. Il te ramènera à bon port » et s’avança jusqu’à elle, s’arrêtant à sa hauteur regardant le cou de la jolie blonde « Pourtant, ça ne t’a pas dérangé que je te partage avec Tony… » en relevant un sombre regard sur elle et continua sa route jusqu’au SUV. Ethan était amer. Il avait mal… Lui qui était tombé amoureux d’elle, qui avait souhaité entendre ces mots trois ans auparavant, elle les prononcé au moment où il s’apprêtait à se marier. Ethan monta dans la voiture, posa sa tête contre le siège, inspira profondément et cogna le volant « Fait chier ! » et finalement posa ses bras contre le volant et son front contre ses bras. Elle n’aurait pas pu rester silencieuse ? Juste le repousser sans rien ajouter. Elle tenait à lui, mais elle était arrivée en retard.
Le beau brun ressortit de la voiture pour rejoindre Lizzy « Pourquoi tu me dis ça ce soir ?! Pourquoi là ? » en laissant s’exprimer son énervement.



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1393
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Giphy




avatar : moi même


Lizzy ne comprenait plus rien. C’était pourtant lui qui dès son arrivée avait prit ses distances, lui qui avait peur qu’elle ruine sa nouvelle vie si parfaite en apparence. Et pourtant, il venait de l’embrasser. De remettre les deux pieds dans leur passé si merdique et à la fin si douloureuse. Pourquoi ?! Pourquoi est ce qu’il venait de faire ça ?! Elle avait trouvé la soirée presque agréable, contente que peu à peu ils parviennent à nouveau à communiquer, à se sourire et même rire quelque peu. Et voilà qu’il foutait tout en l’air ! Voilà qu’il réveillait en elle un désir pour lui qu’elle croyait mort. Comment avoir une relation banale après ça ?! Alors les mots étaient sorti sans filtre. Oui, c’était lui qui était parti et qui l’avait abandonné ! « -non tu n’aurai pas dû ! » ça c’était claire !

Et puis cette question, ce doute dans ses yeux. Quoi ? Qu’est ce qu’il venait de comprendre ? Elle ne parvenait plus à rester neutre et détachée comme jusqu’à présent. « -quoi ? Attends je comprends plus rien… Comment ça trois ans de retard ? Ça veut dire quoi ? » il fallait qu’il soit plus précis ou qu’il trouve les bons mots pour lui expliquer, parce qu’elle était perdue.

Mais il commanda un taxi pour qu’elle puisse rentrer. Oui c’était mieux. A nouveau de distance. Elle en avait marre de cette incompréhension, de ce flou. Et puis elle s’était retournée pour chercher son regard, n’ayant droit qu’à son dos et lui qui s’éloignait. « -toi non plus ça t’a jamais gêné que je sache ! » ça voulait dire quoi tout ça ?! Il lui en voulait pour une phrase. C’était un reproche qu’il venait de lui faire, ça elle l’avait bien capté. Mais ça avait toujours été le deal. Alors elle… Et puis elle ouvrit de grands yeux… Une idée se fraya peu à peu un chemin dans son esprit. Est ce qu’il… non jamais il n’aurait pu vouloir plus. Il n’avait jamais cessé de répéter que c’était ce frisson de l’interdit qui faisait de leur relation un truc aussi grisant. Alors…

Il venait de monter dans sa voiture. De toute façon elle était trop crevé pour continuer une conversation d’adulte avec lui. Elle savait très bien que lorsqu’ils étaient énervés l’un contre l’autre, ça ne menait jamais à rien. Sauf à se sauter dessus. Et ça c’était impensable. Alors il valait mieux qu’elle rentre chez elle, qu’elle pleure un bon coup, et tout irait mieux ou pas demain.

Fash Back

Allongée dans l’herbe du jardin, chez Ethan, la jeune femme prenait un bain de soleil. Ils avaient fais deux fois l’amour après s’être prit la tête pour des conneries, et elle se reposait un peu, savourant cette journée rien qu’avec lui. Il était assis pas loin. Sans ouvrir les yeux elle avait alors dit : « -tu sais quoi… c’est bien qu’on soit seulement amant. En couple toi et moi ça aurait jamais marché. On est trop capable de se prendre la tête en trois secondes. Et t’es trop têtu. Tu veux toujours avoir raison et moi aussi. Et le pire… - un petit rire amusé de tout ça – c’est que quand on s’engueule, on se comprends plus. C’est le merdier absolu. Et qu’à chaque fois dans ma tête j’entends ta voix qui me balance : arrête de me crier dessus : ça m’excites » elle avait fait une très mauvaise imitation avant de rire joyeusement.

Fin du Flash

Au loin elle vis arriver le taxi. Monter dedans, se tirer d’ici. Pourquoi n’avait il pas encore démarré d’ailleurs ?! Et puis au moment où elle commença à marcher pour rejoindre la voiture qui devait la ramener chez elle, voilà qu’il se pointait à nouveau. « -pourquoi quoi Ethan ? La vraie question que tu dois te poser c’est pourquoi tu m’as embrassé ?! Ça fait deux jours que tu flippes que je ruine ta vie, on trouve un terrain d’entente et tu fou tout en l’air ?! » elle détourna le visage en se passant un main dans les cheveux. « -écoute je suis trop fatiguée pour qu’on ait une discussion posé. J’ai pas envie qu’on se fasse encore du mal. J’ai pas les capacités de comprendre ce soir. Tu m’as dis vouloir du temps pour trouver comment m’expliquer tout ça. Alors tu va prendre ce temps, bien méditer le truc et on aura à nouveau une discussion. Mais pas ce soir. » voilà à nouveau elle faisait l’adulte. Oui, elle avait évolué de ce côté là. Souffrir pour rien, elle n’en voulait plus. « -rentres chez toi et va te coucher. On se vois demain. » et à ses mots cette fois ci elle traça pour rejoindre le taxi qui démarra rapidement pour enfin la ramener chez elle. Le lendemain matin, vu qu’elle était en formation, elle ne prit pas la peine de se pointer au bureau. Le jour suivant non plus.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1461
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


En l’espace de quelques secondes, le temps du baiser qu’ils venaient d’échanger, Ethan avait foutu en l’air toutes leurs bonnes résolutions pour les jours à venir. Il le reconnu par lui-même. Il n’aurait pas dû succomber. Parce qu’il n’en avait pas le droit, après son départ, pas après avoir déposé un genou à terre pour demander Jessica en mariage. Mais il l’avait fait et cela avait engendré des conséquences, des paroles, qui avaient dépassé toutes ses craintes. Elle ne voulait pas le partager. Il n’y avait pas besoin d’épiloguer longtemps pour connaître la signification de ces mots. Toutefois, Lizzy était arrivée avec trois ans de retard. Ces mots-là, il aurait voulu les entendre à Los Angeles, pas aujourd’hui, pas ce soir, pas à quelques mois d’échanger ses vœux « Cela signifie qu’il est trop tard » avec un aplomb déconcertant qui trahissait une certaine amertume. Il lui commanda un taxi parce qu’il ne voulait pas la raccompagner jusqu’à elle, passer quelques minutes dans un silence de plomb dans la même voiture. Puis il s’approcha d’elle et lui lança un regard noir à Lizzy « Tu ne sais rien » et marcha jusqu’à son SUV sans ajouter rien de plus. Elle n’avait pas conscience des sentiments qu’il avait éprouvé pour elle, de la torture aussi de savoir qu’elle ne saurait jamais à lui. Qu’après avoir couché avec lui, elle rentrait auprès de celle qu’elle aimait réellement et qui comptait pour elle d’une toute autre manière.

Le beau brun s’agaça dans la voiture avant de revenir sur ses pas, parce qu’il avait besoin de savoir. C’était une nécessité. La mâchoire serrée à se la briser, il posa son regard sur l’horizon un instant, se retenant de prononcer des paroles qui pourraient dépasser sa pensée, et répondit simplement « Parce que j’en avais envie. C’est simple pourtant à comprendre. J’ai merdé et je le sais. J’ai eu un moment de faiblesse, mais n’ait crainte, ça ne se reproduira pas ». Il était hors de question de goûter ses lèvres une nouvelle fois. Elle avait raison, il était hors de question de ruiner sa vie. Une main sur ses hanches, l’autre caressant sa barbe mal rasée par agacement, il ne la quittait pas du regard et la laissa partir sans prononcer le moindre mot. Lorsqu’elle fut partie, Ethan resta encore quelques minutes sur le rebord de l’eau, ses mains posées sur la rambarde, la tête baissée. Il avait fini par se retourner, se passer une main lasse sur le visage, puis il était monté dans sa voiture et avait roulé jusqu’à chez lui. Il avait avalé un verre de scotch, le préféré de son père, sur la terrasse, se remémorant chaque seconde de leur soirée. Il avait fini par prendre une douche et par se coucher, s’endormant d’épuisement…

Ethan ne fut pas des meilleures humeurs sur les deux jours qui suivirent et se renferma dans le travail comme il le faisait à chaque fois qu’il était préoccupé. Un nouveau trait de caractère qui était apparu avec le temps. Avant, il serait parti courir sur le bord de mer, aurait bu une bière et se serait envoyé en l’air.

FLASH-BACK

Il savait que Lizzy l’attendait patiemment à l’appartement qu’il rentre de sa journée de ronde avec Finn. A peine avait-il franchi la porte d’entrée qu’il avait jeté les clefs sur la table et s’était laissé emporter concernant sa journée de merde, puis il avait regardé Liz « Enlève tes fringues, faut que je me détende » et ils avaient coucher ensemble, et avait fini par boire une bière dans le jardin avec cette dernière, observant le ciel étoilé, puis avait de nouveau couché ensemble sur le canapé, incapable d’atteindre la chambre à temps.

FIN FLASH-BACK

« Tout va bien mon cœur ? » en sentant les mains de sa fiancée glisser sur son torse alors qu’elle collait sa poitrine contre son dos pendant qu’il enfilait ses chaussures sur le rebord du lit « Oui, quelques soucis avec la recrue » « Tu veux en parler ? » « Non » « Bon, tu sais où me trouver si tu changes d’avis. Je t’aime » « Moi aussi, à ce soir » et l’embrassa avant de se lever, enfiler sa veste et de partir au bureau. Ethan avait imaginé plus d’un scénario concernant son retour de formation, mais le central l’appela pour un homicide à l’autre bout de la ville.

En revenant, il la vit assise à son bureau et après un regard pour Stan qui décida d’aller boire soudainement un café avec Sacha, prit place, les fesses contre son bureau, les bras croisés sur son torse « Salut… Ta formation s’est bien passée ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1393
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Giphy




avatar : moi même

Se sortir Ethan de la tête avait été son objectif durant deux jours. Oublier ce qui s’était passé en sortant du resto, oublier ce putain de baiser, ce qu’il avait ajouté juste après. Et surtout, oh oui surtout ne pas se poser trente six milles questions sur ce qu’elle n’avait pas comprit ou voulu comprendre. Elle ne voulait pas reproduire l’histoire dans l’autre sens. Parce qu’encore une fois de toute façon, ça serait elle la connasse, la vilaine fille. Et puis revenait cette envie de lui, qu’elle avait éprouvé juste après son baiser. Revenait tant de souvenirs… Pour enfin se rappeler qu’elle en avait chier pour remonter la pente, pour l’oublier, pour passer au dessus de tout ça. Elle en devenait pressé que les deux semaines passent et qu’elle se tire d’ici. Il n’avait pas besoin d’elle, comme il l’avait prétendu au resto. C’était des conneries ! Si seulement il avait été capable de lui dire qu’il était fou amoureux de cette nana, qu’il n’imaginait pas sa vie sans elle. Au lieu de ça il n’était même pas certain de ses sentiments !

En arrivant au bureau, elle redoutait d’avance la journée. Le voir, le regarder. Il allait faire la gueule forcement. La dessus il n’avait pas changé. Elle était arrivée tôt, très tôt, histoire de se tenir informer du dossier, de rattraper ce qu’elle avait pu loupé. Une note sur son bureau. Convocation médicale, vaccin pas à jour. Elle la déchira en regardant à droite puis à gauche, avant de le jeter dans la poubelle. Puis elle était allée chercher un café, et s’était enfin assise pour se mettre au boulot. « -salut ma belle ! J’ai cru que tu nous avais laissé tomber ! » « -non j’étais juste... » « -ouais Ethan nous a dit que tu avais une formation en interne. Je suis contente que tu sois resté, on a pas eu le temps d’aller boire une bière ! Ce soir? » Lizzy avait sourit à Sasha, appréciant qu’elle fasse des efforts pour bien s’entendre. "-pourquoi pas." Stan était arrivé quelques minutes plus tard, la saluant avant de lui demandé si elle était prête à bosser avec lui. Il souligna qu’elle avait une petite mine. Qu’il fallait qu’elle se repose sinon elle tiendrait pas le coup. Et puis il lui avait fait un topo sur les avancées de l’enquête. Ils étaient tous les trois au boulot lorsqu’Ethan fit son entrer.

Un regard, avant de replongé le nez dans ses notes. Contre toute attente, il vint lui adressé la parole. « -salut… » avait répondu la jeune femme avant de lever les yeux sur lui. Être pro, ne rien laisser voir. « -oui c’était intéressant. » ajouta la jeune femme. Que dire de plus. Elle n’avait pas du tout envie de plaisanter ni même de lui parler. Merde, elle avait fait des efforts, c’était lui qui avait tout gâché ! Alors il allait ravaler son amour propre. Heureusement Stan revint et exposa de nouveaux fait à Ethan. Trois minutes plus tard, elle était en voiture avec lui pour aller parlé à un potentiel suspect. Procédure oblige, ils avaient frappé, et comme dans n’importe quelle série policière, le type s’était barré en courant comme un lapin. Ils s’étaient mis à le courser. Lizzy avait finit par le rattraper non sans devoir lutter un peu. De rage elle lui avait collé deux fois son point dans la tronche, et lorsqu’elle remonta en voiture avec Stan, elle avait mal au poignet et aux doigts.

« -on le dépose pour que Sasha s’occupe de lui, et je t’emmene à l’hosto pour faire une radio de contrôle. » « -non c’est bon, pas la peine, ça va passer. » « -sacrée droite en tout cas... » un sourire pour son collègue avant de grimacer en bougeant ses doigts. Et puis il l’avait traîné jusqu’à l’hosto. Rien que sur le parking elle avait déjà sentit son rythme cardiaque monter en flèche. Elle ne tenait pas en place dans la salle blanche, le temps qu’un médecin veuille bien bouger son cul. Elle trouvait la pièce trop petite, trop blanche, trop étouffante. Part deux fois elle avait joué la carte de : c’est bon on se tire c’est une perte de temps. Et part deux fois Stan avait fait non de la tête. Et puis enfin quelqu’un était arrivé, elle s’était assise en respirant lentement, tentant de contrôle la crise de panique qu’elle sentait monter. Grimace en tendant les doigts. Mais rien n’était cassé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1461
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Assis à son bureau, il travaillait silencieusement sur le dossier en cours lorsque son téléphone sonna. Sans un regard pour le nom de l’interlocuteur qui s’affichait sur l’écran, il le porta à son oreille « Lieutenant O’connell » « … » « J’arrive ! » et se leva en trombe de son siège, récupéra ses clefs dans son élan et se hâta jusqu’au SUV, croisant Sasha en chemin « Ethan ? Qu’est-ce qui se passe ? » « Lizzy est à l’hôpital » et cette dernière l’avait talonné en prenant sa propre voiture. Tout le long du chemin, il s’était agacé sur la circulation infernale, puis il s’était décidé à user de ses prérogatives en déposant le gyrophare sur le toit de son SUV, se libérant ainsi la route jusqu’à l’hôpital. Il passa les portes battantes du service des urgences, s’était précipité jusqu’au comptoir de l’accueil « Li… Elisabeth… » « Ethan » et ne termina pas sa phrase en entendant la voix de Stan. Un regard pour Sasha qui venait de les rejoindre et il s’avança vers le doyen de l’équipe « Qu’est-ce qui s’est passé ?! Tu devais la former et la protéger ! Elle a la fâcheuse tendance à se foutre dans le pétrin et toi, tu la laisse faire ! » avait-il rétorquer en laissant sa colère et sa peur prendre le dessus « Elle n’a pas prit un coup de couteau, c’est pour sa main qu’on est là Ethan » avait donc répondu un Stan décontenancé par l’attitude de son collègue. Les mains sur ses hanches, il regarda Stan, en tentant d’assimiler l’information, puis fronça les sourcils et ajouta avec plus de calme « Une main ? » « Oui, elle s’est blessée à la main » quelques secondes de silence pour le beau brun qui se retourna vers Sasha qui ne cachait pas son amusement, puis se retourna de nouveau vers Stan « Bon… » un petit silence « Une main ? » et se gratta le sourcil « Au moins on a mis les choses au clair… Elle est où ? » presque embarrassé par sa réaction disproportionnée. Sans cacher son sourire, Stan lui désigna la pièce de consultation et Ethan acquiesça avant de s’approcher de la porte, l’ouvrant sans mot dire « Monsieur, vous ne pouvez pas » « Je suis son supérieur et j’ai vu plus de son anatomie que vous n’en verrez jamais ».

Un regard pour les soins que prodiguait l’infirmière, un regard pour la jolie blonde « Est-ce que vous pouvez nous laisser cinq minutes je vous prie » « Heu… Oui, pas de soucis » et laissa l’infirmière s’éloigner. Il prit soin de refermer la porte correctement et l’observa « Je ne sais pas comment tu t’es fait ça, et je n’en ai rien à foutre ! Tu ne peux pas risquer ta vie à tout bout de champ pour montrer que tu es douée dans ton job ! Je viens de passer une charge à Stan, pour rien, en apprenant que tu t’étais juste blessée à la main… Je ne veux plus recevoir ce genre de coup de fil intempestif pour me prévenir qu’il t’est arrivé quelque chose, compris ?! » mais il fronça les sourcils en voyant qu’elle n’était pas dans son état normal. Un regard pour son environnement et se souvint. Il se passa les deux mains sur son visage et prit place à ses côtés sur le lit sur lequel elle était assise, et caressa son dos « Je pense venir t’engueuler ici plus souvent, au moins tu ne répliques rien… » tout en esquissant un petit sourire « Tu as toujours peur des hôpitaux » souffla-t-il comme un constat et la blottit contre lui sans vraiment réfléchir « Raison de plus de ne pas faire de connerie sur le terrain si tu ne veux pas revenir ici, compris ?! » tout en baissant la tête sur elle et se détacha d’elle « Tu m’expliques ce qu’il s’est passé ? » tout se levant du lit, ouvrit la porte pour faire signe à l’infirmière de revenir, et reprit place à côté d’elle, sa main de nouveau dans son dos, montant et descendant dans une caresse, comme pour la rassurer « Lizzy, regarde-moi. Oublie cet endroit et explique-moi ce qui s’est passé » tout en cherchant son regard afin qu’elle se raccroche à lui et oublie l’hôpital.

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1393
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Giphy




avatar : moi même

Stan attendait dehors. Elle aurait largement préférée qu’il reste. Enfin quoi que… Si elle craquait et devenait hystérique au moins il ne serait pas au première loge pour voir ça. Lizzy ne cessait de se parler interieurement. Aller ma vieille t’as bientôt quarante ans, t’es plus une gamine, ça va aller. Respire, respire… Voilà… Doucement. Elle avait fermé les yeux, et se concentrait sur sa respiration. Un sursaut lorsque la porte s’ouvrit. Merde elle avait ouvert les yeux ! Elle le referma presque aussi tôt. De toute façon c’était Ethan alors à part lui passer un savon il allait faire quoi ?! Certainement pas lui tenir la main et lui faire un câlin ! « -quoi ?! » s’exclama la jolie blonde à la demande d’Ethan. « -non non non non… vous finissez vite fait bien fait tout ça, et on s’en va. » elle avait retenu l’infirmière par le bras. Mais elle venait de refermer la porte.

La jeune femme était assise les deux pieds dans le vide, sur le fauteuil des consultations, sa main légèrement blessée sur une petite table devant elle. « -qu’est ce que tu fais là ? J’avais pas besoin de toi ! Retourne bosser ! J’ai rien ! Et arrête de me crier dessus ! »avait commencé à répliquer Lizzy en parlant ou criant en même temps que lui. Et puis elle avait caché son visage entre ses mains, tant pis pour la douleur de celle qui était un peu blessée. Elle se murmura : respire, respire… sans écouter ce qu’Ethan continuait de lui dire. Elle se raidit en sentant sa main dans son dos, sa présence à ses côtés. Elle laissa doucement descendre ses mains, les yeux toujours fermés. Elle finit par hocher la tête vigoureusement. Oui y’avait des choses qui ne changeaient pas. A nouveau elle se raidit mais elle ne pouvait pas tout contrôler en même temps. C’était soit la crise de panique à cause de l’hôpital, soit la crise de colère face à Ethan. Et les deux en même temps ça allait être très moche. Alors elle serra les dents.

La jeune femme se mordit les lèvres en se redressant, contente que le contact n’est pas duré plus longtemps. Elle ouvrit pourtant les yeux en catastrophe en le sentant se lever. Un regard pour lui, un pour la porte, un pour l’infirmière. Faire face à Ethan là tout de suite, l’envoyer se faire foutre avec sa fausse compassion, elle n’en était pas capable. Elle prit sur elle pour articuler « -le type s’est mis à courir, on a couru aussi, je l’ai rattrapé avant Stan. Y m’a traité de blonde et de potiche ou un truc du genre, alors pour le clamer je lui ai mis deux droites. Arrêtes de faire ça s’il te plais... » elle voulait bien sur parler de sa main qui caressait son dos. Il n’avait même pas conscience de ce que ce simple geste pouvait lui faire éprouver. L’infimière eut vite terminé et lorsque Lizzy sortie de la pièce, elle lâcha : « -à cause de toi ça à duré bien plus longtemps. » il fallait qu’elle sorte d’ici. Elle avait besoin d’air. « -en plus c’était trop fois rien. » Stan était parti. « -sérieusement, c’est toi qui me ramène ? » avait demandé Lizzy avec un ton d’ado dégoutté que papa soit venu la cherché à la sortie de l’école.

Une fois en voiture, elle se sentait déjà mieux, même si elle se permis d’ouvrir la fenêtre. Ça sentait bien trop le parfum d’Ethan là dedans. Elle ne l’avait pas remarqué la veille. Un soupire et elle se décida : « -c’était pas la peine de venir. » avec un regard sombre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1461
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Ils s’étaient mis à parler ensemble, lui pour la réprimander de son comportement sur le terrain, et elle parce qu’il se trouvait dans la même pièce. Puis il s’était rappelé son aversion pour les hôpitaux et avait prit place à ses côtés, sa main caressant son dos dans l’espoir d’apaiser ses peurs. Il ne s’interrogea pas sur sa nécessité à toujours être près d’elle, à toujours la toucher. Il était à milles lieux de se questionner sur son propre comportement en cet instant. Il savait qu’elle n’appréciait pas cette proximité, mais il s’en moquait bien. Ethan voulait juste s’assurer qu’elle n’allait pas détaler comme un lapin à cause de sa peur des hôpitaux. Il se leva malgré tout pour rappeler l’infirmière et reprit place à ses côtés, sa main caressant de nouveau son dos, il lui demanda d’expliquer l’intervention qui s’était mal passée, apparemment. Ethan n’eut le temps de rétorquer quoique ce soit qu’elle lui demanda d’arrêter. Il leva les mains « Désolé » après un regard pour l’infirmière et se redressa, maintenant une certaine distance entre eux deux « Tu étais obligée de le frapper ? La prison lui aurait servit de leçon, tu sais. Tu vas te prendre des rapports avec un tel comportement… » et poussa un soupir et trouva l’argument pour l’obliger à respecter les règles « Et tu n’auras jamais ta fameuse demande de mutation » en esquissant un petit sourire fier. Fière de son idée. Si elle ne voulait pas écouter ses conseils, alors il n’avait d’autres choix que d’opter pour la technique de l’âne et la carotte.

Ethan remercia l’infirmière et talonna la jolie blonde qui se hâtait pour sortir « Ça t’apprendra à cogner des mecs dans la rue » et la suivit jusqu’à l’extérieur de l’hôpital « Oui, c’est moi. Monte dans la voiture » en désignant le SUV garé devant alors qu’il prenait place derrière le volant. Un regard pour la jolie blonde, et démarra la voiture, retournant jusqu’au commissariat. Son bras contre la portière, sa main sur le volant, il lança un regard à Lizzy « Désolé de m’être inquiété quand Stan m’a appelé pour me dire que tu étais aux urgences » et se reconcentra sur la route. Puis il soupira et gara la voiture sur le bord de la route, ignorant les klaxons des autres conducteurs et se retourna vers la jeune femme « Allez, vas-y ! Crache tout ton venin » tout en l’invitant, d’un signe de main, à parler, et ajouta « Je vais le faire pour toi alors ! Je n’aurais pas dû t’embrasser ce soir-là, je n’aurais pas dû t’ignorer pendant à ton arrivée, je n’aurais pas dû me tirer sans rien dire de Los Angeles. Quoi d’autres ?! Laisse-moi réfléchir » tout en tapotant son menton, cherchant dans sa mémoire « Ah oui ! Je n’aurais pas dû me pointer à l’hôpital, encore moi m’inquiéter pour toi ou tenter de te rassurer. Après tout, qui fait ça ?! Il y a autre chose ? » et continua de réfléchir « Je ne pense pas, mais peut-être que je me trompe. Donc vas-y, si tu as une idée ?! » tout en la regardant fixement, attendant réellement une réponse de sa part. Son regard se posa tour à tour sur ses lèvres, et son regard. Il décida donc de redémarrer le SUV et reprit la route jusqu’au commissariat. Il gara le véhicule sur le parking du commissariat, tourna de nouveau la tête vers la jolie blonde « Je te laisse aller voir Stan et faire ton rapport » et descendit de la voiture, ajoutant tout en marchant jusqu’aux bureaux « Je vais demander à Sasha de te prendre sous son aile pour la semaine prochaine, et pour ma part, je vais peut-être poser mes congés. Cela fait plus d’un an que le Capitaine me fait chier avec ça. Je pense qu’il est temps que je les prenne et qu’on s’éloigne l’un de l’autre vu qu’apparemment, ton seuil de tolérance à mon encontre est dépassé » en faisant référence à leur proximité à l’hôpital. Il lui sourit, lui tendit la main « Donc bah bonne continuation et j’espère que tu t’en sortiras ».


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1393
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Giphy




avatar : moi même

Elle s’était redressée pile au moment où il parlait de la demande de mutation. « -je comprends que ça t’arrangerait que je me tienne à carreau. » râla Lizzy en récupérant sa veste avec la ferme intention de se tirer au plus vite d’ici. Elle monta dans le SUV avec une envie folle de lui en coller une à lui aussi ! Elle se décida à lancer la conversation. Enfin en tout cas à tenter une conversation. « -oui ba justement t’as pas à t’inquiéter pour moi. Tu me vois toujours comme un bébé. » il y avait une pointe de mauvaise foi la dedans, mais c’était aussi la vérité. Pourquoi est ce qu’il s’était fait autant de souci alors que ça n’était qu’un petit truc sans gravité ?! Il était où encore le souci ? Elle avait été à deux doigts de dire qu’ils n’étaient plus à la 12th, qu’elle avait changé, grandit, qu’elle était devenue un bon agent, mais que ça il n’en savait rien. Puis qu’il était parti. Mais elle se mordit les lèvres et tourna le visage vers la vitre.

« -tu fais quoi ? » demanda la jeune femme alors qu’il se garait en plein milieu de la route. « -Ethan... » commença Lizzy en levant les yeux vers le plafond, fatigué d’avance de ce qui allait suivre. Elle massa le front tout en l’écoutant hurler. « -baisse d’un ton je suis pas sourdre. » souffla t elle en le regardant. A nouveau il lui hurlait dessus. Si elle s’y mettait ça allait finir en guerre ouverte et elle n’avait pas envie de ça. Lizzy ouvrit la bouche pour répondre mais aucun mot ne sortie. La seule chose à laquelle elle pensa fut qu’avant, lorsqu’il réagissait comme ça, elle avait une technique bien à elle pour le faire taire. « -arrêtes de me hurler dessus s’il te plais… » s’était elle entendu dire presque comme une supplique, d’un ton très posé par rapport à celui de son ex amant. Il n’avait aucun idée, encore une fois de l’effet qu’il avait sur elle.

Lizzy croisa les bras, et sr tourna lui plus possible vers la fenêtre. Un hochement de tête pour le rapport, même si elle n’avait pas besoin qu’il lui dise pour le savoir. Elle l’écouta tout en marchant et lorsqu’il lui fit face, elle leva les yeux, lèvres pincées. « -c’est pas ça... » avait elle soufflée avant regarder à gauche, puis à droite. Elle n’allait certainement pas parler ici. Si le ton montait… Et puis son regard se posa à nouveau sur Ethan, trois secondes derrière lui, puis elle lui saisit la main et répondit avec le plus de professionnalisme qu’elle pouvait : « -je comprends, ne t’en fais pas. Merci… pour tout à l’heure. » avait elle finit par ajouter en lachant sa main, d’une voix plus basse avant de le laisser sur les marches. C’était Jessica qu’elle avait vu non loin, juste derrière lui. Hors de question de répondre ou de dire quoi que se soit les concernant alors qu’elle se trouvait là. Parce que Lizzy avait été sincère, elle ne voulait pas mettre la nouvelle vie d’Ethan en péril.

Le reste de l’après midi fut morne, elle passa un temps fou sur son putain de rapport. Heureusement que Stan était à côté et qu’il parvenait à la faire sourire. Le soit venu Sasha lui demanda si elle était partante pour aller boire cette bière. Mais Lizzy déclina l’invitation. « j’ai toujours pas terminée... » avoua t elle au sujet du rapport. Et de toute façon elle n’avait pas du tout la tête à ça. Un signe du menton pour souhaiter une bonne soirée, avant qu’elle ne se replonge dans son rapport en soupirant. Elle devait être la dernière… L'espace de quelques minutes elle laissa son esprit dériver. La main d'Ethan dans son dos, cette caresse pour la rassurer, son regard rempli d'inquiétude, cette sorte de souffrance dans sa voix...


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1461
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Assis tous les deux dans le SUV en route pour le commissariat, Ethan ne quitta pas la route des yeux, et hésita même à répondre à la remarque de la jeune femme, puis se résigna en se disant que cela ne servait à rien de renchérir. Si elle voulait percevoir son inquiétude comme cela, alors qu’il en soit ainsi. Peu importe ce qu’il pourrait dire ou faire, le beau brun avait l’impression qu’elle ne voyait en lui, que l’homme qui l’avait abandonné au petit matin. Conduisant en silence, laissant l’agacement prendre le dessus, il gara précipitamment la voiture sur le bas-côté afin de tenter de crever l’abcès. Il ne répondit pas à son interrogation, rentrant direction dans le vif du sujet. Il ne baissa pas non plus la voix, sauf qu’elle réitéra sa question « Je vais faire mieux, je vais me taire… » et reprit la route jusqu’au commissariat. A quoi cela servait de parler de toute manière ?! Ils ne parvenaient pas à communiquer tous les deux. Elle était bien loin leur osmose d’antan.

La voiture garée sur le parking, il décida qu’il était temps pour eux de se dire aurevoir. Le beau brun avait fini par réfléchir et se rendre compte que le mieux, pour eux deux, c’était de rester éloigné. Son capitaine allait être ravi d’apprendre qu’il allait enfin prendre ses repos. Un sourire « Si, c’est ça… » et lui tendit la main qu’elle décida de saisir, comme pour conclure leur petit marché « C’est normal, je suis ton instructeur, je dois prendre soin de toi » et la laissa partir, rejoignant sa fiancée « Ça va ? Tu as la tête des mauvais jours » « Oui. Je vais prendre quelques jours de vacances. Ça me fera le plus grand bien » « Et ta recrue ? » « Elle sera avec Stan et Sasha. Je ne me fais pas de souci pour elle. Tu as fini ta journée ? » en tentant de changer de sujet alors qu’il posait sa main dans le dos de la jolie brune « Je suis venue pour ça en réalité » « Tu dois travailler ce soir… » elle afficha une petite moue et déposa un baiser sur sa joue « Nous avons une grosse opération coup de filet les trois prochains jours, mais te promet que dès que je rentre, je reste avec toi à chaque seconde ». Quelque peu déçu, Ethan hocha de la tête et afficha un sourire de convenance « Va arrêter les méchants alors » et osa lui voler un baiser et la laissa repartir. Un petit signe de main à cette dernière qui se retourna de nouveau vers lui en lui souriant. Il se rendit ensuite dans le bureau du capitaine. Ils eurent une longue conversation sur le mauvais timing de son lieutenant pour prendre des vacances. Il lui expliqua que c’était une nécessité, qu’il avait des affaires personnelles à régler. Après négociation, il obtempéra et les accepta. Aussitôt sortit, aussitôt il avait pris sa voiture et avait roulé sans but jusqu’à un coin tranquille de Seattle où il y resta toute l’après-midi, se perdant dans ses pensées.

FLASH-BACK

« Je suis désolé de t’avoir inquiété Lizzy, mais j’avais besoin de quelques heures » alors qu’il avait disparu des radars pas loin de quatre heures après qu’une victime soit morte dans ses bras à la suite d’une violente altercation entre bandes rivales. Il s’était alors approché de la jolie blonde, l’avait serré fort contre lui « Je ne voulais pas te faire peur, mais j’en avais besoin » et se recula, l’embrassa, lui sourit et l’embrassa de nouveau « Je sais comment me faire pardonner » tout en déboutonnant son jean.

FIN FLASH-BACK

« Bonsoir lieutenant » « Bonjour Dubois » alors qu’il venait de croiser un jeune officier à hauteur des bureaux de la criminelle. Il venait déposer son arme et récupérer quelques effets personnels quand il aperçu que leurs bureaux étaient allumés. Il monta rapidement les marches et sans grand étonnement, aperçu Lizzy toujours à son bureau. Sans un bruit, il déposa son arme dans le tiroir de son bureau, puis s’approcha de cette dernière « Liz… Il est tard, tu devrais rentrer chez toi » tout en posant sa main sur son épaule, mais la retira immédiatement en repensant à l’hôpital « Allez viens, je te ramène. Au moins, je serais sûr que tu es rentrée » tout en refermant les dossiers devant elle et tira sa chaise en arrière non sans sourire.

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1393
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Giphy




avatar : moi même

Flash Back

ça faisait au moins dix bonnes minutes qu’il lui criait dessus. Inconsciente, tête brûler, du grand n’importe quoi, le danger blablabla… Elle se tenait devant lui, les bras croisé. C’était sa seule barrière, le seul truc qu’elle avait trouvé pour se retenir elle même. Il avait beau hurler dans tous les sens elle avait seulement envie de lui sauter dessus, de l’embrasser à en perdre haleine. Mais ils étaient en service, la radio venait à nouveau de leur confier une intervention. Alors elle avait prit sur elle, serrer les dents. Ils étaient rentrés tard au poste, plus grand monde. Pas un mot entre eux. Alors au lieu de rentrer chez elle, Lizzy avait fait demi tour pour rouler jusque chez Ethan. Elle avait frappé à la porte, et lorsqu’il avait ouvert, cette fois-ci elle s’était jeter à son cou en l’embrassant. « -je suis désolée… j’avais pas compris… j’t’ai fais peur… pardon… tu t’inquiètes trop… Pour moi… » elle avait cherché son regard alors qu’Ethan venait de se laisser tomber sur le canapé. Sur ses genoux, ses jambes autour de ses hanches, elle avait laissé glisser ses mains sur les joues d’Ethan. « -c’est mignon que tu t’inquiètes tu sais… tu peux aussi essayé de l’exprimer autrement qu’en me hurlant dessus. Je comprendrais sans doute mieux… Et ça me donnera moins envie de te déchirer ta chemise... » un pincement de lèvres, un mouvement de hanche avant de l’embrasser à nouveau.

Fin du Flash

Un sursaut alors qu’une voix la sortait de sa rêverie. « -oh putain c’est toi ! Tu m’as fais peur... » souffla la jeune femme en posant une main sur son coeur. « -je… j’étais ailleurs... » ajouta la jeune femme, en clignant des yeux. « -ouais t’as raison je vais rentrer... » ajouta la jeune femme ses mains touchant celles d’Ethan alors qu’elle voulait mettre de l’ordre également. Elle ferma les points, avant de laisser passer un léger rire quand il recula sa chaise. Elle se leva alors, trop près de lui. Comment pouvait elle être aussi empotée ! « -pardon… je… heu… » elle cassa son visage dans ses mains quelques secondes avant de se mettre à rire. « -faut que je dorme... » reprit la jeune femme en plissant le nez, récupérant son sac et sa veste, s’éloignant ainsi de lui. Un regard pour Ethan alors qu’ils marchaient jusqu’à l’ascenseur. Puis elle fixa ses pieds. Un léger silence une fois coincé dans ce petit espace et à nouveau elle se souvint…

Flash Back

« -je déteste quand on dois prendre des ascenseurs... » avait marmonné Lizzy bien droite à côté d’Ethan, les bras dans le dos. « j’ai juste envi d’appuyer sur le bouton d’urgence et puis… enfin tu vois comme dans les films... » un regard et un sourire en coin, avant de regarder. Puis elle regarda à nouveau la porte, fit une bulle de chewing-gum avant d’ajouter : « -en plus je suis sur qu’on a carrément le temps… » un haussement d’épaule en regardant les étages qui défilaient. « -oh ba non on est arrivé… ça fait toujours un petit truc dans le... » en montrant son ventre avant de sourire et de sortir.

Fin du Flash

Elle cligna des yeux, se tourna vers Ethan et dit enfin en le regardant droit dans les yeux : « -je suis désolée. Pour aujourd’hui. Je... » elle fit des moulinets avec ses mains en ajoutant : « -j’ai pas compris tout de suite que… que t’avais eu peur. Parce que c’est ça, t’as cru qu’il m’était arrivé un truc grave. » un regard qui signifiait qu’elle voulait une confirmation. « enfin peut importe… C’est pas toi le souci, c’est moi. Je pensais vraiment avoir évolué, être passé à autre chose, avoir mis… tout ça – en désignant Ethan puis en se désignant de la main – derrière moi. Mais… c’est pas le cas... » elle baissa les yeux en tapotant ses mains ensemble cette fois ci. « -oh on est arrivé… ça fait toujours un petit truc... » avant de sourire et de sortir. « -je vais prendre un taxi... » ajouta Lizzy avec douceur en pointant son pouce haut dessus de son épaule « -tu veux de la distance alors autant commencer maintenant. » avec un petit rire nerveux. Bon elle n’était pas allée jusqu’au bout, mais elle s’était excusées s’était déjà un pas en avant…

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 32Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 18 ... 32  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: