Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 EmptyHier à 23:01 par Pyramid Rouge

» Madness or reality ?
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 EmptyHier à 22:02 par Senara

» il est bizarre ce sol il est palpable
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 EmptyHier à 20:01 par Ananas

» Le vent nous portera...
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 EmptyHier à 19:30 par Dreamcatcher

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 EmptyHier à 19:25 par Lord Xan

» Saut de l’ange - Cheryl & Nemo
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 EmptyHier à 18:02 par Nemo

» On s'immerge dans la musique, comme dans un rêve mélodieux, pour s'évader d'une réalité assourdissante [Feat Houmous]
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 EmptyHier à 17:57 par Houmous

» De pluie et de sang • Dinamite
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 EmptyHier à 17:04 par Dinamite

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 EmptyHier à 16:19 par Ezvana

-48%
Le deal à ne pas rater :
Réfrigérateur-congélateur CANDY 400L – No Frost – Classe E
569.99 € 1099.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Bienvenue à la police de Los Angeles

Manhattan Redlish
Messages : 3496
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Ven 26 Fév - 15:14
200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 9gvj
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 Tumblr_oi3f2pPgUZ1rtwmxqo8_r1_540


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Assis à son bureau depuis une bonne demi-heure maintenant, il porta sa tasse à ses lèvres en entendant le pas de Lizzy. Il leva son regard brun de son ordinateur, sourire aux lèvres. Apparemment, la jolie blonde était plus que de bonne humeur. Son sourire s’élargi en pensant à sa fin de soirée, mais aussi sa nuit et s’appuya contre le dossier de son siège « J’ai eu une petite visite fort sympathique » et plissa les yeux quand elle avoua que, elle non plus, n’avait pas beaucoup dormi. Un haussement de sourcil, riant presque, lorsqu’elle leva ses doigts et faisant mine de gémir « Il a rattrapé son retard », puis suivit le regard de Lizzy. Apparemment, le feeling semblait bien passer avec les anciens de la brigade. Au moins une qui trouvait ses marques. Il ne demanda même pas de lui apporter un café à son tour, si c’était pour qu’ils crachent dedans, non merci. Ethan se reconcentra sur son travail, puis tourna de nouveau la tête en direction de Lizzy. Il se leva, posa une main sur le dossier de sa chaise et l’autre sur le bureau, à quelques centimètres de la jeune femme, lui sourit avant de se concentrer sur le papier des planning « Tu es mal tombé là. Surtout pour toi qui adore faire la conversation ». Là, pas sûr qu’elle veuille bien lui parler. Un haussement d’épaule et retourna à son bureau, talonné par la jeune femme « Roger… Sérieusement ?! ». Une main lasse sur le visage « Hors de question que je tourne avec ce con. Il serait bien capable de me faire buter juste pour le plaisir ». Le policier de saisit de la feuille, la chiffonna et la jeta dans la corbeille, avant de se diriger vers le bureau de son équipier de la journée, et d’en faire de même.

Ethan retourna auprès de la jolie blonde qui venait de récupérer son café « Bois ça vite. J’ai une idée » tout en souriant. Il lui saisit la tasse des mains « Tu as assez bu de café. Allez, ramène ton beau petit cul » tout en lui faisant signe de le suivre. Deux étages à descendre pour se rendre au sous-sol, il se retourna vers la jeune femme « Aucune chance qu’ils nous cherchent ici ». Il ouvrit la porte de la première salle pour s’équiper, la laissa passer en première et passa ensuite. Il positionna les lunettes de protection et le casque, chargea son arme de balles à blancs et laissa Lizzy en faire de même. Ils franchirent ensuite la seconde porte. Le bruit était atténué par les protections. Ils allaient occuper un box pour deux « Tu commences ?! » tout en criant. Il la laissa prendre place et se plaça derrière elle. Il souleva la moitié du casque et ajouta « Tiens bien ton arme et tire ». Il s’appuya contre le mur, les bras croisés, à quelques centimètres de la jeune femme. Un regard pour leurs collègues qui les dévisagèrent de la tête au pied, y allant de leur commentaire. Apparemment, les paris étaient toujours d’actualité. Pour jouer un peu, il s’approcha de Lizzy sous le regards de ses collègues qui attendaient leurs tours pour tirer dans le box voisin. Il posa sa main sur sa taille, puis la laissa glisser sur le côté de sa fesse « Bien. Il faut faire comme ça ». Il la laissa se reculer, lui sourit « A mon tour ? ».



 
Charly
Messages : 3389
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Ven 26 Fév - 17:59
200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Lizzy s’était mordue les lèvres et avait fait bouger sa main de gauche à droite, comme pour dire oh my god oui, silencieusement à Ethan. Oui, ils avaient rattrapé leur retard, et ça faisait du bien ! Un bien fou ! Elle se serait sentit horriblement frustrée si jamais il n’y avait pas eu sexe partie en rentrant. A force de dire des conneries avec Ethan, elle se donnait envie à elle même ! « -non mais tu déconnes ! Je vais pas passer la journée avec lui ! Il mets sa main sur ma cuisse toute les trois minutes pour soit disant me parler. Même pas en rêve ! » puis elle grimaça en voyant avec qui Ethan était. Un rapide merci à Bishop pour le café, sans même le regarder. « -j’arrive pas à comprendre ce délire de nous séparer alors qu’on fonctionne bien mieux ensemble. Putain j’avais si bien commencer la journée ! » râla la jeune femme avant de bloquer. « -attends tu viens de mettre en boule le planning ? » lui demanda t elle en pointant du doigt la corbeille. « -non mais je vais pas boire ça direct ! c’est super chaud ! Ça serait quand même dommage que je me brûle la langue ! » s’amusa t elle. Puis elle regarda sa tasse qu’il venait de lui arracher des mains, et le suivit sans comprendre quoi que se soit.

Une fois dans les escaliers, elle fronça les sourcils. « -t’es sérieux, tu veux qu’on baise dans les escaliers qui mènent au sous sol ? » mais elle n’eut pas le temps de sourire qu’elle se mangea Ethan de plein fouet. « -hé mais prévient quand tu t’arrêtes ! » avant d’ajouter : « -ok ok vite fait alors... » puis elle posa ses mains sur la ceinture d’Ethan avant de rire joyeusement. « -rooohh avoues t’y a cru trois secondes ! Je t’ai vu bloquer ! » elle le poussa de l’index avant de le suivre à l’ouverture de la porte. « -oh putain le stand de tir ! Grande idée ! » s’exclama la jeune femme en sautilla. Puis elle s’équipa non sans sourire à Ethan de temps à autres.

Une fois dans le box, elle était trop contente d’être ici ! Bonne planque ! Bon, ils n’étaient pas seul, mais au moins elle ne se tapait pas l’autre pu du bec toute la journée. « -ça marche chéri ! » répondit Lizzy en criant tout comme lui pour lui répondre. Puis elle répliqua : « -oui ba ça va, je l’ai déjà fait quand même. » marmonna t elle avant de se mettre en position. Puis elle visa et tira. « -je sais… hey... » elle ne termina pas sa phrase, coupé par le geste d’Ethan. Mais elle comprit bien vite d’où venait ses gestes. « -montres moi ton talent. » lui dit la jeune femme en reculant, sans faire attention aux regards qui pouvaient se poser sur eux. « -ah ouais ! Quand même ! Moi j’ai la main gauche qui a tendance à trembler… Tu fais comment pour être si solide sur les appuis ? » autant que l’entraînement lui soit profitable.

Manhattan Redlish
Messages : 3496
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Ven 26 Fév - 21:11
200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 9gvj
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 Tumblr_oi3f2pPgUZ1rtwmxqo8_r1_540


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Un froncement de sourcil alors qu’ils regardaient les plannings ensemble « Tu l’as signalé ? Je veux dire, ses mains, il peut les garder sur ses propres cuisses aussi ». Ce n’était pas de la jalousie ou quoi que ce soit. Ethan n’aimait tout simplement pas ce genre de type qui se croyait tout permis, posant leurs sales pattes partout, et d’autant plus quand ce partout, c’était le corps d’une femme. Il releva brièvement son regard sur Bishop qui l’ignora et repartit à son propre bureau. Quel con. « Parce que c’est sûrement plus drôle de me faire chier en me foutant avec le seul mec de la brigade que j’ai failli frapper » et jeta donc le planning. Hors de question de changer de coéquipier pour se retrouver avec Roger, ou que Lizzy se retrouve avec l’harceleur tempéré « Oui » et lui demanda de s’activer pour boire son café « Bah ça dépend, si ça peut te faire taire » tout en esquissant un sourire en coin et lui retira la tasse fumante pour la poser sur le bureau.

« Tu n’as pas eu ton quota avec Tony ?! » tout en lançant un rapide regard en arrière, en direction de la jolie blonde. Il fallait croire que quatre fois, ça ne suffisait pas. Ou soit son mec était un mauvais coup. Il s’arrêta pour ouvrir la porte, lorsque la jeune femme le percuta « Regarde où tu vas ! » avant de froncer des sourcils, ne comprenant pas tout de suite ce qu’elle voulait dire. Un regard pour sa ceinture et releva son regard sur elle, pas contre l’idée de s’envoyer en l’air avec la jolie blonde « Oh bah l’idée est séduisante ». Il se mit à rire quand elle le poussa et ouvrit la porte pour s’équiper « Eh ! Je ne suis pas qu’un physique » tout en se tapant la tempe en faisant un clin d’œil. Arme chargée, lunettes de protection sur le nez et casque sur les oreilles, ils entrèrent dans le stand de tir. Un nouveau sourire face au surnom qu’elle lui donna. Ça devenait une véritable habitude entre eux « On ne sait jamais » rétorqua-t-il en haussant des épaules. Il la laissa tirer quelques fois avant de se rapprocher d’elle, jouant les mains baladeuses comme s’ils étaient ensemble, offrant ainsi un certain spectacle aux autres flics présents. Un regard quand elle commença à parler. Un sourire en voyant qu’elle avait compris « Lequel ? » tout en laissant glisser son regard brun sur son uniforme, puis se mit en position et tira. Balles au centre. Après vingt ans de service, il était devenu un excellent tireur « Viens, prend ma place ». Il rangea son arme pendant qu’elle prenait sa place. Son torse collé contre son dos, son visage près du sien, il fit glisser lentement ses mains sur son uniforme, jouant avec le jeu et lui déplaça une première jambe, puis la seconde. Il remonta lentement ses mains jusqu’à sa taille, puis ses épaules et enfin ses mains sur les siennes « Tu sers bien. Voilà, comme ça et tu tires » lui souffla-t-il. Sans bouger de contre elle, il la laissa tirer et ne se recula qu’ensuite, juste d’un pas « Parfait ! Je suis un excellent professeur ». Il se rapprocha de nouveau d’elle « Ça mérite un petit merci, non ? ». Puis échangea un regard avec l’un des tireurs « Va chercher la caméra » « De quoi tu parles l’Irlandais ? » « Je ne sais pas, c’est toi qui es en train de fantasmer sur nous. Tu veux peut-être ramener un souvenir pour te tenir chaud ce soir » en mimant une branlette avec sa main et se concentra de nouveau sur Lizzy quand il entendit un « Quel con ! ».



 
Charly
Messages : 3389
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Dim 28 Fév - 14:15
200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org

« -signalé ? » avait alors demandé Lizzy en regardant Ethan comme s’il venait de dire une énorme connerie. « -non j’ai rien dis, enfin si je lui ai dis à lui. » avait elle alors ajouté sans rien préciser de plus, portant son café à ses lèvres, alors que c’était clairement trop chaud. « -oui enfin, je sais m’en servir pour autre chose tu sais... » répondit la jolie blonde avec un sourire en coin. Oh ba quoi autant rire un peu avec lui avant de passer une méga journée de merde ! Elle avait pourtant si bien commencé…

« -ah ba techniquement le sexe peut devenir une addiction tu sais. Et une fois que tu es lancés... » commença Lizzy avant de percuter Ethan et de dire n’importe quoi. Elle préférait rire plutot que de se pourrir trop vite la journée. « -merci... » répondit la jeune femme en penchant la tête sur le côté, avant de le pousser. « -loin de moi cette idée ! Parce que quand on fait équipe, je considère que c’est toi le cerveau. Vaux mieux pas compter sur le mien, alors oui ! j’espère que tu n’es pas que physique. »

Une fois au stand de tir, la jeune femme fut à moitié satisfaite de son tir. C’était bien mais pas top. Elle comprit assez vite pourquoi Ethan se permettait de la toucher ainsi. Décidément, ils n’en avaient pas assez de se faire des films ?! Elle le laissa prendre sa place, non sans un sourire complice, avant de le regarder faire, sans le quitter des yeux une seule seconde. Oui, elle était le genre de nana qui trouve ça sexy, voir même hyper sexy un type en uniforme avec un flingue. Et là, à ce moment là, dans ce box, clairement elle trouva Ethan super canon.

Tant qu’à être ici, elle lui demanda quelques conseils, s’il en avait à lui donner. Alors elle s’installa et le laissa à nouveau faire, souriant au début, un brun troublée malgré tout. Il fallait qu’ils ralentissent soit l’un soit l’autre avec ses conneries. Elle inspira doucement pour se concentrer au mieux sur la cible et tira. Un pincement de lèvres en baissant son arme. Pas mal. Puis Lizzy regarda Ethan et lui sourit. Le fait qu’il s’adresse à l’autre flic l’aida beaucoup à ne pas dire ou faire de connerie. Oui, c’était tant mieux… Cela lui permis de reprendre un peu contenance. Elle baissa les yeux sur son arme en les laissant converser. Quand Ethan s’approcha à nouveau d’elle, Lizzy colla sa main gauche sur la joue mal rasé de son collègue pour le forcer à la regarder elle : « -on s’en fou. D’accord ? Concentre toi sur moi. » son visage était très ou trop proche de celui d’Ethan. Mais elle ne voulait pas qu’il se laisse emporter pour des bêtises. « -ils sont jaloux, c’est tout. » ajouta la jolie blonde en laissant glisser sa main. « -j’ai toujours trouvé ça un peu con de tirer comme ça… Parce que dans la rue, le mec il attends pas vraiment que tu sois prêt… Je trouve qu’un laser game ou un pintball c’est plus réaliste. »


Manhattan Redlish
Messages : 3496
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Dim 28 Fév - 21:38
200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 9gvj
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 Tumblr_oi3f2pPgUZ1rtwmxqo8_r1_540


avatar :copyright:️ Bazzart.org


En voyant son regard, il fit une petit moue signifiant qu’il avait compris que sa question était stupide. On ne se plaignait pas d’un officier instructeur. Pas en tant que jeune recrue. Un hochement de tête « S’il ne comprends pas, je peux lui expliquer ». Après tout, il était chargé de la protéger. Tony comptait aussi sur lui pour ça. Un petit sourire en coin alors qu’il lui saisissait la tasse « J’ai une petite idée » et mima un baiser. Enfin, ils ne devaient pas trop trainer s’ils ne voulaient pas se faire surprendre par le capitaine.

Quand elle le percuta, il se retourna et se permit de répondre un « Il faut vraiment qu’on s’envoie en l’air tous les deux » et elle semblait prendre bonne note de sa remarque car elle approcha ses mains de sa ceinture, avant de se raviser. Un simple sourire pour réponse à son merci. Oui, il n’allait pas refuser de coucher avec Lizzy. Elle était sexy. Un rire quand il évoqua son intelligence qu’il utilisait trop peu « Je suis le mec parfait alors. Intelligent et beau. Comment tu fais pour résister ?! » tout en affichant un large sourire, fier de lui, avant de pénétrer dans la pièce voisine.

Ses mains sur son corps, Ethan savait qu’il jouait avec le feu et qu’à trop jouer ainsi, il risquait de se brûler. Mais cela semblait aussi distraire ses coéquipiers, faisant ainsi monter les enchères. Le regard qu’ils échangèrent… Le policier comprit qu’il jouait peut-être même trop. Mais c’était grisant de jouer au chat et à la souris. Toutefois, pour éviter de déraper, il se concentra sur le flic derrière eux, avant de se reconcentrer sur Lizzy. Sa main sur sa joue le perturba. La bouche légèrement entrouverte, comme une invitation à l’embrasser, il hocha juste lentement de la tête, incapable de répondre quoi que ce soit. Il était plus que concentré sur elle. Et s’ils avaient été seuls, pas sûr qu’il serait resté gentleman en respectant Tony et sa relation avec ce dernier… Un nouveau hochement de tête. Jaloux. Il ne pouvait que les comprendre. Après tout, il fallait juste la voir pour comprendre que beaucoup de mecs auraient voulu l’avoir juste eux. Il déglutit avec difficulté au moment où sa main glissa de sa joue. Il fit un pas vers elle, la faisant ainsi reculer jusqu’au mur qui séparait les différents box de tir. Il ne savait même pas ce qu’elle avait dit et s’en fichait un peu. Il posa ses mains contre le mur, de chaque côté de son corps, son visage très poche du sien, sentant son souffle sur sa peau « On joue à un jeu dangereux tous les deux, tu ne trouves pas ? » tout en esquissant un bref sourire « Et je ne suis pas contre l’idée d’un paintball, juste toi et moi, et de la peinture… » et laissa son regard glisser sur sa silhouette, soufflant un « sur nos corps… » et releva son regard sur elle. Ethan approcha son visage de son cou, effleurant sa peau sans jamais la toucher, puis en fit de même avec ses lèvres tout en la regardant droit dans les yeux et sans bouger, restant si près d’elle, il ajouta « Je pense que les paris vont grimper en flèches. Un peu comme la température dans ta petite culotte » et se recula, se saisit de son arme et tira d’une main, le reste des balles « Fallait que je décharge » rétorqua-t-il avec son petit sourire en coin. Il se rapprocha de la jeune femme, tout aussi près « Si jamais tu es trop lancée et que tu as besoin de t’amuser un peu… » en sous-entendant qu’il n’était pas contre l’idée d’aller plus loin. Ethan se recula de nouveau, rechargea l’arme de Lizzy et la lui tendit « Je pense que tu en as besoin ».


Charly
Messages : 3389
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Lun 1 Mar - 15:05
200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org

« -c’est gentil mais ça va aller. » Elle était habituée à ce genre de comportement déplacé. Lizzy aurait juste apprécié que cela n’existe pas dans la police. De toute façon, même si elle allait dire quoi que se soit, ça serait sans doute la faute de ses seins, ou de ses cheveux. Impliquer Ethan dans le problème n’était sans doute pas la solution non plus. Même si elle lui était reconnaissante de lui proposer de l’aide. Aller casser la gueule de l’autre con n’allait pas régler le problème.

La réflexion qu’il fit dans les escaliers la fit rire au éclats. Parce que ça sonnait comme une urgence, une évidence et une absurdité à la fois. « -je me pose la question toutes les heures... » répondit la jeune femme en rangeant son arme. Lizzy voulu mettre à profit leur entraînement cachette pour s’améliorer au tir. Mais Ethan semblait bien décidé à faire monter les enchères et faire parler encore et encore leurs collègues. C’était la première fois depuis qu’ils bossaient ensemble, et surtout depuis qu’ils avaient commencer à se raconter autant de conneries que Lizzy se sentit troublée par l’attitude de son collègue. Heureusement, il s’était détourné pour parlé à un autre flic.

Elle déposa seulement sa main sur sa joue. Rien de plus, rien de moins. Lui demandant de rester concentré sur elle, afin d’éviter de se créer des problèmes. Puis elle expliqua son point de vu sur le stand de tir et se retrouva le dos collé contre la parois, se demandant quelques secondes ce qui était en train de se passer. La jeune femme sentit son coeur prendre un rythme plus soutenu. Il ne devait pas se rendre compte de l’effet qu’il avait sur elle là tout de suite… Et c’était tant mieux. Lizzy décida de jouer le jeu, alors qu’elle avait envie de lui dire d’arrêter ses conneries, que ça allait un peu trop loin. Qu’elle était en couple ect ect… Des excuses qu’elle tentait de se marteler en tête alors que là, clairement elle avait une envie folle qu’il l’embrasse et lui déchire son uniforme. Le petit jeu qu’ils avaient mis en place allait bientôt lui exploser à la gueule ! Et ça… ça c’était pas possible ! Parce que ça allait tout faire foirer. Sa vie de couple, sa carrière, leur amitié.

Pourtant elle sourit avant de rire légèrement et de souffler taquine : « tu penses sincèrement que je suis du genre à porter des petites culottes ? » puis elle le regarda tirer, se la peter par la même occasion. « pff t’es con ! » pouffa la jeune femme que ce genre d’humour ferait toujours rire. Elle comprit très bien le message, mais préféra couper court cette fois-ci : « -n’en rajoute pas trop tu veux… ils sont partis. » avant de prendre l’arme qu’il lui tendait et d’avancer pour tirer à son tour. Mais elle n’eut pas le temps de le faire, la voix chiante de celui qui devait être son équipier aujourd’hui se fit entendre : « -putain Capplan, ça fait une heure que je te cherche ! C’est avec moi que tu passes la journée. » la jeune femme resta scotché de le voir là. Hé merde… « -comment ça ? Ah ba je savais pas. Bon… j’arrive… je te rejoins à la voiture. » elle savait bien journée la surprise. L’autre flic le laissa en lui demandant de se bouger les fesses. Elle lui adressa un petit sourire crisper avant de décrocher la ceinture qui tenait son arme, de soupirer et d’enfin regarder Ethan. « -bon ba désolé chéri… mais je dois filer… » elle lui donna son petit coup de poing habituel, avant de quitter la pièce pour aller ranger son équipement. C’était peut être mieux qu’elle ne passe pas la journée avec Ethan… Une fois chez elle au soir, elle sauta au cou de Tony à peine arrivé. Fatigue ou pas, il fallait que ça soit à lui qu’elle pense à s’endormant. Pas à Ethan.

Manhattan Redlish
Messages : 3496
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Lun 1 Mar - 21:24
200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 9gvj
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 Tumblr_oi3f2pPgUZ1rtwmxqo8_r1_540


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Cette manière de la pousser lentement jusqu’au mur, de disposer ses mains de chaque côté de son corps, d’approcher son visage près du sien, d’effleurer sa peau de ses lèvres, de tenter de la faire frissonner sans même la toucher, de mettre son corps en émoi par sa seule présence… Oui, Ethan jouait un jeu auquel, il ne connaissait pas la moindre règle, se laissant simplement guider par l’ivresse de s’amuser avec le feu. Un feu ardant. Un feu brûlant. Autant pour l’un, que pour l’autre. Sauf que lui, n’avait rien à perdre. Et elle, tout… Ce qui ne l’empêcha pas de se saisir de son arme, de se rapprocher d’elle, de parler de sous-vêtements, de lui proposer à demi-mots de lui faire l’amour si elle le désirait. Un mot, et il était à elle. Sa tête pencha légèrement sur le côté, un bref instant « Je te vois plus en porte-jarretelle » finit-il par répondre. Il s’éloigna de nouveau, pour ne pas revenir vers elle. Il la laissa prendre son arme et tirer. Ne pas en rajouter. Cela le fit sourire avant de tourner la tête en direction de leur équiper. Il baissa la tête, non sans rire « Il faut croire que tu n’y échapperas pas ! » en relevant son regard brun sur elle. Il se retint de rire de nouveau quand elle feint de ne pas savoir de quoi il parlait « Bon courage ma puce » et la laissa partir. Ethan se prépara à tirer de nouveau quand l’équipier de Lizzy le rappela à l’ordre « L’Irlandais, Roger t’attends alors bouge ton cul ! ». Un soupir, rangea son arme et les balles.

La journée fut silencieuse. Pas un mot. Pas un regard. Il n’aimait pas Roger et c’était réciproque. Ils subissaient tous les deux les ordres de leur capitaine. En rentrant le soir, il se détendit sous la douche, avant d’appeler une amie. Juste pour se changer les idées, pour ne plus penser à Lizzy.

Ce jour-là, Ethan arriva en avance. C’était rarement le cas. Tournant sur sa chaise à roulette, devant son ordinateur, il jeta un rapide regard au bureau de Lizzy, encore vide. Elle n’était pas encore arrivée. Lizzy… Il s’arrêta de tourner, prit une rapide gorgée de café et commença à pianoter sur l’ordinateur. Il marqua le nom de cette dernière et sourit devant les conclusions de l’Académie de Police. Élève officier prometteuse. Ce n’était pas lui qui allait contredire le rapport. Un nouveau regard en direction du bureau de cette dernière, puis marqua son nom sur le navigateur. Il ne mit pas longtemps à trouver son nom, ou plutôt celui de ses parents. Apparemment, la policière aurait pu fréquenter des facultés prestigieuses sans se soucier de ses frais d’inscriptions. Les parents étaient richissimes. Ils n’avaient pas évolué dans le même monde. Il ferma le tout en se demandant pourquoi elle ne s’était pas confiée à lui. Avait-elle peur de son jugement ?

Assis dans la voiture, faisant les rondes avec Lizzy, il se montra particulièrement silencieux en voiture. Quand on les appela pour un différend dans les beaux quartiers de Los Angeles, il la laissa prendre l’appel radio et il y alla de son commentaire « Tu connais cet endroit ? ». Une question simple. Lunettes de soleil sur le nez, chewing-gum en bouche, il accéléra la cadence pour se rendre sur les lieux. Un cambriolage. Il sortit de la voiture et rétorqua « Je te les laisse. Je pense que vous parlez le même langage. Je vais faire le tour ». Main sur son arme, juste par précaution, il fit le tour de la maison, puis retourna auprès de Lizzy, lui donna le ruban jaune « Tu fermes avec ça s’il te plait ».


Charly
Messages : 3389
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Lun 1 Mar - 22:23
200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org

« -pas au boulot non... » répondit Lizzy même si dans sa tête une petite voix hurlait de calmer le jeu. Mais l’intervention de son co équipier du jour le fit pour elle. Elle était dégoûtée qu’il l’ai retrouver. Mais en même temps, c’était peut être mieux qu’Ethan et elle prennent un peu de distance. Elle souhaita une bonne journée à son collègue, surtout du courage avant de partir du stand de tir. La journée fut longue, la nuit courte.

« -tu va m’épuiser à ce rythme là... » lui avait confié Tony alors qu’elle était venue le rejoindre sous la douche au petit matin, avant qu’ils ne quittent l’un comme l’autre l’appartement. Elle avait sourit, l’avait embrassée avec tout l’amour qu’elle avait pour lui, avant de lui claquer les fesses et de partir en courant parce qu’elle était déjà en retard. C’était au pas de course qu’elle avait rejoins les vestiaires, se changeant tout aussi rapidement. « -salut… ça va ? » avait elle soufflé à Ethan en se pointant enfin.

L’ambiance du jour était bien différente de la veille. Ce qui était une bonne chose. Il fallait qu’elle se concentre sur le job, mais aussi qu’une certaine distance revienne s’installer entre Ethan et elle. Jouer c’était amusant, mais elle commençait à avoir peur de se laisser glisser sur la mauvaise pente. Les mots qu’il lui avait dit au stand de tir tournaient en boucle dans sa tête. Jusqu’à présent il la voyait comme un uniforme. Mais la donne semblait avoir changé. Elle n’aurait jamais dû lui dire qu’avec Tony ils avaient une relation sexuelle de vieux couple. Maintenant il devait croire qu’elle cherchait un plan cul ! Ce qui était faux ! Lizzy ferma les paupières, le visage tourné vers l’extérieur. Ça allait finir par lui exploser à la gueule tout ça. En fait, ça lui faisait peur.

Elle prit l’appel radio et confirma qu’ils se rendaient sur place. « -pas plus que ça. » avait elle répondu. Il savait très bien qu’elle n’était pas experte sur la géographie de la ville. Le nom ne lui était pas inconnu bien sur, mais c’était un quartier chic et connu de tous. Rien que pour le nom. Les propriétaire de la luxueuse demeure les attendaient sur le perron. Un vieux beau et une belle blonde. « entre blondes on se comprends ! » s’amusa la jeune femme en ne comprenant pas ce qu’avait voulu dire Ethan, le trouvant tout de même bien distant. Il avait peut être capté qu’il était allé trop loin la veille ? Lizzy se présenta, et prit la déposition. Demanda s’il y avait des objets de valeurs qui manquaient, s’il y avait eut effraction, s’il y avait des employés de maison ect ect… Elle passa un appel pour demandé une équipe afin de faire un relevé d’emprunts. « -ça marche. » répondit la jeune femme avant de s’exécuter. Elle revint ensuite près du couple lui expliquant la procédure, le relevé de leur propre emprunts pour qu’elles puissent être retirées, leur demandant si ils avaient des personnes qui pouvaient leur nuire, des jalousies ou autre.

Une fois de nouveau dans la voiture, elle souffla : « -sacrée maison ! T’as vu la piscine dehors ? Je trouve ça frustrant de seulement faire le début du boulot et d’ensuite devoir passer la main. » ils étaient loin de faire le job de rêve que reflétait les séries à la télé.
Manhattan Redlish
Messages : 3496
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
Lune
Manhattan Redlish
Mar 2 Mar - 20:21
200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 9gvj
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 Tumblr_oi3f2pPgUZ1rtwmxqo8_r1_540


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Un quartier chic et une luxueuse maison. C’était donc dans ce genre d’environnement que sa coéquipière avait grandi… Il ne savait pas pourquoi ça le faisait chier autant. Après tout, elle n’avait pas choisi de naître dans une famille richissime. A dire vrai, ce qui le dérangeait, c’était qu’elle n’avait pas eu assez confiance en lui pour lui dire. Comme s’il allait la juger parce qu’il avait grandi dans un quartier ravagé par la drogue et les gangs. Il n’était pas ce genre de type. Et il pensait qu’elle l’avait compris. Un simplement hochement de tête quand elle ne comprit pas son sous-entendu, et lui tendit la banderole jaune en revenant. Ils passèrent ensuite l’affaire à la police scientifique et à l’inspecteur chargé de l’affaire. De nouveau installé dans la voiture, lunette sur le nez, Ethan quitta les beaux quartiers pour rejoindre le centre de Los Angeles et sa banlieue « Tu n’as qu’à passer l’examen de lieutenant » répondit-il simplement. Il attendit un petit instant et ajouta « Pourquoi tu es aussi époustouflée par la piscine ? Après tout, tu as grandi dans ce genre de baraque, je me trompe ? » tout en lui lançant un rapide regard pour se concentrer sur la route.

Un soupir, il cala sa tête contre le siège de la voiture et conduisit jusqu’à que son portable personnel ne sonne. Un froncement de sourcil en voyant le nom affiché. Il porta le petit appareil à son oreille « Qu’est-ce qui se passe Sophie ?! » « … » « Il est où ? » « … » « J’arrive tout de suite « … » « Reste calme, je fais vite » et raccrocha le téléphone qu’il rangea dans la poche de son uniforme. Un rapide regard pour Lizzy et déclencha la sirène, se rendant à Chino à toute allure. Ils étaient bien loin des quartiers chics qu’ils venaient de quitter. Ici, les maisons étaient rarement sur plus de deux étages, la peinture était écaillée ou taguées, les jardins étaient clôturés par du grillage derrière lesquels, les voisins vous dévisagés ou les chiens aboyés férocement. Les bandes de jeunes trainant dans la rue ne dégustaient pas des macchiato du Starbucks du coin, mais étaient armés et portaient la marque intemporelle d’appartenance à un gang. C’était ça Chino. C’était dans ce genre de quartier qu’il avait grandi. Ethan gara la voiture de police devant une maison où attendait impatiemment une femme d’une cinquantaine d’années, afro-américaine et qui joignit ses mains comme pour prier en voyant le policier arriver. Il sortit de la voiture, fit signe à Lizzy après un rapide regard à la population aux alentours « Tu ne me quittes pas d’une semelle… et tu ne parles pas de cette intervention. Je compte sur toi ». Il glissa sa main du dos de la jolie blonde pour la poser sur le bras de la femme devant lui « Donna, je te présente Lizzy. C’est une amie. Où est-t-il ?! » « Dans la maison… Tu sais comment il est quand il est dans cet état… ». Un regard pour Lizzy et fit signe à Donna de rester devant la maison, ça permettait aussi que la voiture ne soit pas désossée en leur absence.

Ethan lança un nouveau regard pour son amie juste avant de pousser la porte d’entrée alors qu’il entendait des insultes dans la maison. Un soupir « Papa ?! » et entra dans la maison en faisant signe à Lizzy de rester derrière lui « Papa… C’est Ethan ». Il vit l’hésitation dans son regard « Ethan… Mon garçon… C’est encore l’autre folle de Donna qui t’a appelé » « Elle s’inquiétait pour toi… Tu as bu encore… » en remarquant les bouteilles qui jonchaient sur la table basse « Oh ne me juge pas petit merdeux ! » alors qu’il pointait son index en sa direction « Tu ne serais rien sans moi petit con ». Une main lasse sur le visage d’Ethan qui se retint de dire quoi que ce soit d’insultant « Je sais papa… Tu devrais aller dormir un peu, qu’est-ce que tu en penses ?! » tout en s’approchant de lui, entourant les épaules de son père de son bras. Il observa son gamin un instant « Qu’est-ce que tu fais là Ethan ? C’est qui cette petite ? » « Je passais dans le quartier et je te présente Lizzy, une amie » « Elle est jolie » « Elle est trop jeune pour toi papa » « Eh ! J’ai encore de bons restes ». Ethan esquissa un sourire timide, baissant les yeux un moment jusqu’à passer devant Lizzy avec qui il échangea un rapide regard. Il allongea son père dans les draps, attendit quelques minutes qu’il ronfle et revint dans le salon. Il ramassa les bouteilles et sortit rapidement dehors pour les jeter. Il en profita pour rassurer Donna, la serrant dans ses bras et la laissa repartir chez elle. Il retourna de nouveau dans la maison de son père, chercha son arme et la déchargea, cachant les balles dans le pot de plantes de l’entrée. Silencieux, il s’assura de nouveau que son père dormait toujours et quitta la maison. Il resta un moment sur le pallier, observant le quartier et ajouta, presque comme une supplique « Tu ne parles de ça à personne… » en se retournant pour croiser le regard de son équipière, puis monta en voiture.



Charly
Messages : 3389
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Mar 2 Mar - 21:41
200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 14 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org

« -oh ba oui, comme si ça allait passer les doigts dans le nez alors que ça fait seulement quelques mois que je suis en poste ! » répondit Lizzy tout en trouvant l’attitude d’Ethan étrange. Elle avait l’impression qu’il lui en voulait pour quelque chose, sans parvenir à comprendre quoi. Et puis elle fronça les sourcils et tourna la tête vers lui. « -attends ça veut dire quoi ça ? » demanda la jeune femme suspicieuse. Puis elle ouvrit de grands yeux et ajouta : « -tu t’es renseigné sur moi ?! T’es allé fouillé dans mon dossier ?! Pourquoi t’as fais ça ? » elle sentait qu’elle s’emportait peu à peu. « -si t’avais des questions tu avais juste à les poser ! Et je peux savoir en quoi ça te gêne ? Me dis pas le contraire, tu fais la gueule depuis ce matin. oh et puis non réponds pas, je veux pas savoir. » conclue la jeune femme en tournant la tête vers l’extérieur, les dents serrées. Non mais n’importe quoi ! C’était quoi son problème ?!

Elle resta silencieuse jusqu’à ce que le téléphone d’Ethan sonne. Visiblement il y avait un souci. Elle ne posa aucune question, lui jetant seulement un regard froid. La quartier dans lequel il les entraîna n’avait rien d’aussi sympathique que celui qu’ils venaient de quitter. Il voulait quoi, lui faire voir la vraie misère ? Lui faire comprendre que barbie ne connaissait rien à la vraie vie ?! Lizzy descendit de voiture sans avoir posé la moindre question. Un simple regard lorsqu’il lui demanda de ne rien dire de leur présence ici. C’était quoi encore ce bordel ? Ethan le saint du quartier qui faisait tout pour aider la veuve et l’orphelin ? « -Bonjour... » souffla la jolie blonde sans comprendre ce qui était en train de se passer. Il était pas capable de lui dire trois mots sur ce qui les attendait dans cette maison ?! Elle fronça les sourcils, ils parlaient de qui ?

Des insultes venant d’un homme ivre visiblement. Et puis Lizzy eut sa réponse. Un regard pour son équipier, avant de le suivre sans ouvrir la bouche. Restant à l ‘entrer de la cuisine, elle fut spectatrice de cet échange père fils. Elle se sentait de trop. Pourtant elle sourit avec douceur au vieil homme qui se tenait là. « -vous êtes pas mal aussi... » lui répondit la jeune femme. Puis elle laissa Ethan prendre en charge son paternel. Elle se permis de ranger quelque peu la cuisine, de rassembler les bouteilles, prenant soin de vider le peu qu’il en restait dans l’évier. Elle ouvrit la fenêtre pour changer l’air, fit la vaisselle et nettoya la table. Un regard pour Ethan lorsqu’il récupéra les bouteilles, pas un mot. Ça n’était pas le moment. Elle le rejoint sur le perron et tourna lentement la tête dans sa direction. Comme s’il avait besoin de préciser ça. Avant de monter dans la voiture elle lui dit : « -tu veux que je reste ? Une heure ou deux histoires d’être sur que ça va ? » une main sur la portière l’autre sur le capot, légèrement penchée vers la voiture, elle soupira avant de monter et d’ajouter : « -on repasse dans deux heures. On aura finit. Je cuisinerais. » c’était non négociable. Elle n’avait pas envie de le laisser gérer ça seul. Pas aujourd’hui en tout cas. La situation n’était pas nouvelle d’après ce qu’elle avait pu comprendre, alors autant l’épauler un peu. « -Tony est parti pour trois jours en formation, j’ai toute ma soirée. » Pas la peine de poser des questions maintenant. Ça n’était pas le moment. S'il voulait parlé, il était censé assez la connaitre pour savoir qu'elle l'écouterait.
Contenu sponsorisé
Bienvenue à la police de Los Angeles
Page 14 sur 28
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 21 ... 28  Suivant
Sujets similaires
-
» Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle
» (F) Bienvenue à Dillon
» Bienvenue à la ville de ... (ouverte)
» (les survivants) ⊰ bienvenue en 2095.
» (m/f/autre) Bienvenue en Chromaria !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Archives :: Archives :: Univers réel-
Sauter vers: