Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Hi Everyone
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 21 EmptyHier à 23:37 par Nemo

» Raven and Bones
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 21 EmptyHier à 23:25 par Lobscure

» Funambule feat Manhattan Redlish
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 21 EmptyHier à 21:32 par Charly

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 21 EmptyHier à 20:43 par Mai Fong

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 21 EmptyHier à 20:41 par Ezvana

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 21 EmptyHier à 20:32 par Gäa

» We don't have to dance # Senara
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 21 EmptyHier à 15:02 par Senara

» Centaures - (Val & Dreamcatcher)
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 21 EmptyJeu 18 Avr 2024 - 23:39 par Dreamcatcher

» (m) souls don't meet by accident
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 21 EmptyJeu 18 Avr 2024 - 23:14 par Ananas

Le Deal du moment :
Funko POP! Jumbo One Piece Kaido Dragon Form : ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce

Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Lun 10 Oct 2022 - 11:42
174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Il allait mieux de toute évidence... il recommençait à agir de manière ridicule. Je levais les yeux au ciel alors qu'il venait me toucher pour être certain que je n'étais pas un rêve. Puis il se mit à pleurer... Je détestais les gens qui pleuraient. Déjà parce que c'était une attitude de faible. Mais je n'aimais pas ça parce que je ne savais pas comment gérer ça. Qu'est ce que j'étais sensé faire au juste? Je tapotais maladroitement son épaule, espérant qu'il finirait par se calmer de lui même. Il fallut de longue minutes pour qu'il y arrive. Et finalement je me demandais si je ne préférais pas quand il pleurait plutôt que quand il me sortait des conneries de ce genre.

Je le laissais terminer avant d'aller me servir un verre de vin en soupirant.

- Je ne vais pas te frapper. Même si tu es un peu fatiguant à parler comme ça.

Je me réinstallais dans mon siège, portant mon verre à mes lèvres. Je réfléchissais à ce qu'il m'avait dit avant de répondre. Je préférais occulter les moments où il me déclarait son amour. Ca me mettait mal à l'aise. Je ne savais pas ce qu'il attendait de moi en retour. Est ce que j'étais sensé en être heureux? Le remercier? Ou lui faire une déclaration du même genre? Non... non jamais je ne pourrais faire une chose pareille.

- Je ne compte pas me marier pour ton information. C'est ce que les nobles veulent mais ce n'est pas ce que je veux. Et que je sache, c'est toujours moi le roi ici. Je ne vais pas me laisser dicter mes actions.

Il ne manquerait plus que ça. Je n'avais pas conquis tous les royaumes du monde connu pour me laisser diriger par mes nobles. J'étais un homme fort, un conquérant, pas un faible qui se laissait dicter sa conduite par d'autres.

- Je vais faire une déclaration, te donner un statut plus officiel. Concubin officiel pourrait être bien je pense. Et je vais ordonner que tu ai une garde rapprochée. Ne te trompe pas. Ce statut ne te mettra pas à l'abri, bien au contraire. Nombreux seront ceux ici qui voudront te voir mort parce que ta présence les gênera dans leurs ambitions.

C'était ainsi que ma cour fonctionnait. Les complots, trahisons, tentatives d'assassinat étaient nombreuses. Il fallait savoir survivre au milieu de tout ça. Je le faisais depuis ma plus tendre enfance, mais le gamin, il n'était pas habitué à tout ça. Il lui faudrait des personnes de confiance pour prendre soin de lui. Aegnor devrait pouvoir m'arranger ça.

- Et j'aime bien t'appeler mon mignon moi. Tu es le seul que j'appelle comme ça. Parce que tu es MON mignon.

Je haussais vaguement les épaules à la fin de cette déclaration.

- Tu ferais mieux de t'y habituer parce que je ne compte pas m'arrêter.


Patate Douce
Messages : 718
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
POWER RANGERS 2
Patate Douce
Lun 28 Nov 2022 - 22:06
https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 23 ans ans et je vivais à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suisla pute du Roiet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma (mal)chance, je crois que je suis retenu et je le vis plutôt .. je ne sais pas.

Comment me présenter ? Mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by @odistole on Bazzart
Quelques jours étaient passés depuis ma discussion avec Dagnir. J'étais effectivement devenu son concubin aux yeux de tout le royaume. Et quand bien même, on se montrait plus ou moins solennel avec moi, mais en creusant bien dans les rétines de ces privilégiés, on pouvait y lire une haine envers moi. Si au début, j'en étais effrayé, maintenant je peux le gérer davantage. Parce que de toute façon, j'étais le mignon d'un homme qui m'avait conquis. Oui, c'est toujours insensé et oui je m'enfonce mais non, je refuse d'user de ma raison. Pas question de fomenter une escapade. J'y suis, j'y reste !

Lucille m'accompagne à mes leçons avec mon précepteur. Cette semaine, nous étudions les plantes, qu'elles soient bénéfiques ou à l'inverse, mortelles. Le sujet est tellement passionnant autant que mes nuits au côté du Roi. Tout est noté et redessiné dans mon carnet. Je me fais violence pour ne pas assommer Dagnir au sujet de mes cours mais ne me prive pas avec Lucille. Cette dernière se languissant de ne pas réussir à obtenir l'attention d'Aegnor. Je ne fais que lui conseiller de changer de victime car l'autre brute n'a véritablement rien à faire de sa personne mais bon, elle est dure de la feuille. Du coup, je me tais bien souvent lorsque le sujet risque de dériver sur le souverain.

Mon précepteur m'ayant accordé ma journée, car sa présence avait été quémander ailleurs, je m'étais retrouvé seul - enfin avec ma garde rapprochée - et l'ennuie me happant rapidement. L'envie de trouver le Roi se faisant plus forte que ma Raison, c'est donc vers son bureau que je me dirige et que je toque. D'une voix mal assurée, je le questionne. - Avez vous du temps à m'accorder pour soit faire de l'épée avec soit partir en promenade à cheval ou bien se faire un pique-nique ? Pour remplacer le précédent. - Enfin, je ne vous force à rien.. C'est juste qu'il fait un temps ravissant. Je triture mes doigts, mal à l'aise de l'interrompre mais je ne sais pas, je me dis qu'il devait aussi prendre l'air avec toute sa paperasse. Et possiblement, lui soumettre une idée.




Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mer 14 Déc 2022 - 17:01
174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Les choses s'étaient arrangées depuis quelques temps. En fait depuis la tentative de meurtre sur Calion et les représailles qui en avaient découlés envers les coupables. Tout le monde n'était pas d'accord avec ma décision, j'en étais bien consciente. Les regards de haine étaient nombreux à suivre le gamin quand il se baladait dans les couloirs. Bon nombre de mes nobles auraient aimé voir une de leur fille en reine et eux même en grands parents de l'héritier du trône. Voir cet honneur leur échapper était plutôt difficile à admettre pour la plupart d'entre eux. Mais au moins les choses avaient été mises au clair. Ceux qui prenaient le risque de s'en prendre à mon compagnon, pourraient bien voir leur tentative récompenser par leur mort.

Les complots s'étaient donc apaisés de ce côté là. Ils tentaient encore et toujours d'intriguer mais leurs efforts étaient dirigés les uns envers les autres, pour se hisser plus haut dans les sphères du pouvoir, pour acquérir plus de terres ou de richesses. Qu'ils s'agitent entre eux, tant que cela ne m'impactait pas de près ou de loin, je n'en avais cure. Au contraire, cela les occupait et les empêchait de se soucier de mes affaires.

Ne me restait donc qu'à gérer la monotonie de la routine quotidienne. Des parchemins... encore et toujours des parchemins... des rapports sans fin sur des sujets tellement insipides. Les campagnes me manquaient. Je rêvais de pouvoir remonter sur mon cheval, plonger au coeur de la bataille et laisser le sang asperger mon visage. Que ne pouvait il y avoir un peuple se soulever. Cela m'obligerait à intervenir, à quitter cette souffrance perpétuelle.

Je relevais la tête en le voyant entrer dans mon bureau. De ce côté là les choses aussi s'étaient améliorées. Il ne faisait plus la tête en permanence. Je ne savais pas ce qu'il lui avait pris au juste, pourquoi il s'était mis à bouder ainsi. Et je n'arrivais pas à savoir ce que j'avais pu faire pour qu'il se calme. Pourtant le résultat était là. Depuis sa tentative de meurtre, il était beaucoup plus agréable. Il redoublait même d'ardeur au lit, ce qui était loin de me déplaire.

Je m'installais dans mon fauteuil, soupirant alors que je l'écoutais parler.

- Tu vois cette pile de document? Je dois les avoir tous consulté avant le conseil de cet après midi. Ou plutôt disons... la séance de doléances ouverte à tout mon cher peuple. A tout ces bons à rien incapable de régler leur problèmes seuls et qui viennent faire perdre son temps au roi. Je dois avoir lu tout ça pour me préparer au mieux à cette mascarade qui m'attend. Je n'ai donc pas une minute à t'accorder...

Je pensais qu'il serait occupé avec ses cours pour devenir guérisseur. J'avais arrangé ces séances autant pour lui faire plaisir que pour l'occuper et éviter qu'il ne vienne trainer dans mes pattes.

Je soupirais alors que je voyais la tête qu'il faisait. Il allait être déçu je le sentais. Il allait faire la tête et certainement que ce soir je n'aurais pas le droit de toucher à son cul.

- Très bien! Va pour un pique nique. A quelques conditions cependant. Tu te charges d'aller aux cuisiner faire préparer notre repas et ensuite aux écuries faire préparer nos chevaux. Je te rejoindrais dans la cour dans une demi heure. J'emporte avec moi mes rapports, que je finisse de les lire là bas. Donc si je lis, tu dois me laisser le faire en paix. Et enfin... je compte sur toi pour que cette distraction en vaille la peine. On est d'accord?





Patate Douce
Messages : 718
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
POWER RANGERS 2
Patate Douce
Lun 23 Jan 2023 - 11:33
https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 23 ans ans et je vivais à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suisla pute du Roiet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma (mal)chance, je crois que je suis retenu et je le vis plutôt .. je ne sais pas.

Comment me présenter ? Mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by @odistole on Bazzart
Je regarde la ladite pile puis hésite entre hausser les épaules et hocher la tête. D'un sens comme dans l'autre, la pile ne diminuera jamais. Donc qu'il s'absente une heure ou toute une campagne, le tas restera là, pire il augmentera. Mais je ne dis rien, préférant écouter, pensant déjà à une autre journée seul. Et c'est bien ce que j'en conclue après toute sa tirade. Je retiens mon dépit et commence donc à me lever pour le laisser en paix. Je trouverais bien une autre victime pour partager mon ennui. C'est vraiment pas un métier qui me fait rêver, d'être Roi. Je commence déjà à bouder parce que je ne sais pas faire autrement dans ces cas-là. Oui, je dois travailler ce point, prêt à partir.

Je reste figé quand il change d'avis. Et je ne peux pas m'empêcher de sourire, victorieux. Je tape dans mes mains, comme pour signifier que c'était son dernier mot. On sait bien que non, il restait le souverain, il faisait ce qu'il voulait. Mais le voir chambouler son programme pour moi demeurait une immense victoire. Dans d'autres univers, je lui aurais sauté dans les bras pour l'embrasser mais c'est encore un acte qui n'est toujours pas d'actualité. J'écoute ses conditions, intrigué. Puis, je rigole comprenant que je dois tout faire au final. Je ne sais pas ce qu'il sous-entend par distraction qui en vaille la peine mais il y en a une qui n'est jamais difficile à pratiquer. Je pense qu'en terme de pudeur, elle était devenue inexistante. - A vos ordres mon Roi. Une révérence et je file rapidement avant qu'il annule tout.

Le sourire ne me quitte pas, saluant tout le monde avec chaleur, même ceux qui me haïssent. Rien ne pourra ternir cette journée à présent. Je me presse jusqu'aux cuisines pour annoncer notre sortie, faisant de même avec les écuries. Je termine par notre chambre pour enfiler une tunique qui ne craint rien et facilitant ma monture. Je n'ai encore jamais porté de pantalon serré mais j'y songe pour au moins connaitre la réaction de Dagnir. Au bout d'une trentaine de minutes, nous voilà fin prêts.

Comme promis, il était accompagné de ses rapports et moi de notre pique-nique. C'est dans une clairière que nous faisons halte et j'installe nappe et victuailles. Je le sers en pain, fromage et viandes séchées, faisant de même ; le tout accompagné de vins. - Je dois vous laisser en paix pendant combien de temps ? Que je sache la durée de retenir ma respiration, parce que honnêtement, je n'avais pas du tout envie de le laisser se concentrer. Attitude la plus innocente avant de l'observer.. - J'ai une idée à vous soumettre. Je me pince les lèvres, avant de me lancer. - J'aimerais organiser un bal. Je sais que ça va forcément déplaire mais je me dis que ça pourrait être plus .. exaltant de réunir d'autres souverains que vous avez l'habitude de rencontrer ? Je suggère sans être certain que ça puisse lui plaire. Le silence se fait, et ça m'angoisse. - Non, c'est sans intérêt ?




Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Sam 28 Jan 2023 - 12:46
174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

J'avais réussi à réduire la pile de rapports à lire pendant la demi heure de paix qu'il m'accorda. La quantité que je devais lire restait encore conséquente mais elle avait légèrement progressée. Je sentais que pendant ce fameux pique nique je n'allais pas réussir à me concentrer bien longtemps.

Et je ne me trompais pas. C'était bien parti pourtant. Nous nous étions installé dans une clairière plutôt agréable. Je l'avais laissé tout installer tandis que je sortais ma pile de dossier. Je mangeais d'un côté, continuant de lire mes rapports en même temps. Il avait peut être tenu deux minutes avant de venir m'interrompre.

- Quand tu vois que je lis, tu te tais. Si je te parle, c'est que je ne suis pas occupé et que j'ai envie discuter avec toi.

J'espérais que le message allait être clair maintenant. Je me replongeais dans mes dossiers avant qu'il ne vienne m'interrompre à nouveau. Et pour des choses futiles et sans intérêt. Je reposais mon dossier en soupirant. Il commençait à m'agacer. Je regrettais vraiment d'avoir accepté ce petit pique nique à deux.

- Non je n'organiserais pas de bal. Si j'ai combattu les autres royaumes, ce n'est pas pour les inviter bien gentiment à venir danser et manger dans mon château. Et je n'ai pas envie d'inviter mes nobles à venir se pavaner non plus. Ils vont passer la soirée à me présenter leurs filles, je devrais danser avec elles, être poli... Ils vont tous s'imaginer que j'ai une préférence pour leur fille. Et la petite guerre à laquelle je viens de mettre un terme va reprendre.

Sans parler du fait que je détestais les mondanités de ce genre. Je détestais danser. Je détestais faire semblant d'être aimable avec des flatteurs que je ne supportais pas. Je n'allais pas m'imposer ça toute une soirée juste pour lui faire plaisir.

Je le regardais, lui souriant légèrement pour le taquiner.

- A moins que tu ai tant envie que ça de me voir danser avec tout un tas de jeunes femmes. Je ne pensais pas que tu étais du genre à vouloir me partager. Tu me surprends mon mignon.

Je savais qu'il n'apprécierait pas de me voir flirter ainsi avec tout un tas de jeunes femmes. Si il avait cru que je passerais la soirée à danser avec lui il se trompait lourdement malheureusement. Je n'aimais pas danser déjà. Et je ne pourrais pas me soustraire à mes obligations si j'organisais un évènement de ce genre.



Patate Douce
Messages : 718
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
POWER RANGERS 2
Patate Douce
Sam 25 Fév 2023 - 11:38
https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 23 ans ans et je vivais à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suisla pute du Roiet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma (mal)chance, je crois que je suis retenu et je le vis plutôt .. je ne sais pas.

Comment me présenter ? Mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by @odistole on Bazzart
L'ordre est donné. Rester à ma place. Je ne devais pas prendre confiance non plus malgré cette .. nomination. Ce n'était que de .. qu'un mirage pour que je sois plus protégé. Cela ne veut pas dire que j'avais de quelconques privilèges. Je hoche la tête, pour lui assurer que je n'allais pas l'ouvrir tant qu'il ne le voulait pas. Enfin après avoir eu son avis sur mon idée.. Qu'il refuse. Etrangement, le contraire m'aurait surpris mais ses arguments sont justes, encore plus quand il met une sorte de jalousie sur la nappe - ce n'est pas totalement faux. Je me fais violence pour ne pas faire la moue.

En soit, j'aurais aimé le voir dans d'autres apparats le temps de quelques festivités. Mais j'en conviens que pour lui, ça ne devait être qu'un fardeau. J'ai été bête sur ce coup-là. - Eh bien, l'idée de vous partager me déplait fortement mais je n'oublie pas que vous êtes le Roi. Et que si je suis dans votre couche en ce moment, tout peut changer d'un jour à l'autre et je ne suis rien face à vos décisions. Mais il est évident que non, je préfère vous garder à moi, de jours comme de nuits. Je ferais quand d'habitude, j'irais cueillir des plantes tout en râlant. Je ris doucement, parce que j'ai vraiment le sentiment que ce sont mes deux seuls pouvoirs entre guillemets que j'ai en ma possession pour me sentir existant.

- En parlant de plantes .. Seriez vous d'accord pour que mon précepteur et moi-même, partions une journée dans les montagnes ? Il s'agit de parfaire mes connaissances en la matière. Il dit que j'ai des prédispositions pour approfondir mes savoirs. Je suppose que sans votre accord, je ne peux pas quitter le château. Dites vous que je ne vous embêterais pas comme je le fais en ce moment. Bien que moi, je raffole de me savoir à ses côtés. - Je pourrais emmener quelques soldats et Lucille ? Elle devait s'affairer aux quatre coins des lieux mais sa présence me manquait cruellement. Et quand bien même mes journées étaient bien remplies, elle était ce rayon de soleil qui m'aidait à affronter tout ce peuple ne faisant que me rappeler que je n'étais qu'un indésirable avec une date de mort sur le front.

Je retiens un soupir parce qu'au moins, j'étais en Vie, et c'est tout ce qui comptait, je crois. J'allais encore lui parler mais je me ravise avant de me prendre un camouflet mémorable. Plutôt traiter un sujet après l'autre, quand il sera de bonnes dispositions. Bon là, je pense que j'avais plutôt envie de briser sa session en une activité plus physique et jubiler intérieurement. Concentre toi Calion.




Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Sam 4 Mar 2023 - 10:13
174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Bien, au moins il comprenait que je refuse cette histoire de bal ridicule. Je me doutais qu'il n'avait pas envie de me partager. Il ne dirait rien ouvertement si je venais à accueillir une autre personne dans mon lit, mais il n'en penserait pas moins. J'aurais le droit à des jours de bouderie de sa part. Je ne le ferais pas, mais ce n'était pas parce que je ne voulais pas le blesser. Je n'en avais tout simplement pas envie pour le moment. Peut être que cela évoluerait avec le temps, mais pour le moment le seul plaisir de sa compagnie me suffisait.

Je soupirais alors que je l'entendais continuer de déblatérer sans fin. J'étais penché sur mes parchemins, ne le voyait il donc pas? N'avait il donc pas compris que lorsque je travaillais je voulais le silence afin de me concentrer? Il était épuisant... Je regrettais déjà d'avoir accepté de faire cette sortie avec lui. J'aurais du le renvoyer de mon bureau sans ménagement, qu'il aille se trouver une activité autre que celle de m'importuner. Il me rendait faible et je n'aimais pas ça.

- Tu es libre d'aller et venir comme tu le désires. Tu n'es pas mon prisonnier. Tu dois simplement être prudent et prendre une escorte avec toi. Alors fais ce que tu veux avec ton précepteur et ton amie.

Je rangeais mes parchemins avant de les poser sagement un peu plus loin, pour les mettre à l'abri de nos futurs ébats. Puisque je ne pouvais pas travailler, autant profiter de ce temps pour faire quelque chose de plus agréable.

- Allez déshabille toi. Je ne peux pas travailler vu que tu jacasses sans cesse. Alors faisons en sorte que cette sortie ne soit pas une complète perte de temps.

Je rentrerais une fois notre affaire terminée et je me concentrerais sur mes parchemins avant ma réunion. Et si je n'avais pas tout lu... j'étais encore le roi. Je pouvais me permettre de ne pas lire certains rapports sans que cela me soit reproché. Si un malheureux s'aviser de m'en faire le reproche, il perdrait rapidement la tête.

J'attendis qu'il soit nu pour venir l'attirer sur le sol avec moi. Je lui souris alors que mes lèvres allaient parcourir son torse avec envie.

- Je préfère quand tu te tais....

Je mordis malicieusement un de ses tétons, souriant en entendant le petit cri qui lui échappa. Je passais ma main entre ses cuisses pour les lui écarter. Je me glissais entre elles pour venir le prendre d'un coup de rein.

- Non... ce que je préfère c'est quand je t'entends crier de plaisir. Alors ne me déçois pas mon mignon.


Patate Douce
Messages : 718
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
POWER RANGERS 2
Patate Douce
Dim 30 Avr 2023 - 18:18
https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 23 ans ans et je vivais à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suisla pute du Roiet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma (mal)chance, je crois que je suis retenu et je le vis plutôt .. je ne sais pas.

Comment me présenter ? Mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by @odistole on Bazzart
Je crois que tous les alentours m’avaient entendu crier de plaisir. Je ne prenais plus la peine de me retenir. C’était trop me demander, à présent. Je devrais avoir honte, je le sais. C’était mon ravisseur, je ne devrais pas l’oublier. Mais chaque moment à ses cotes, devenait un pur délice. Honteux susurre ma conscience. Elle a raison. Je suis arrivé à un stade où je m’en moque et je veux profiter. Et c’est ce que nous avons fait par deux fois. Je suis repu de sa personne.

Je repense à notre discussion, que je lui ai imposé. Il m’a donné son accord pour aller me promener. D’un côté, le fait qu’il ait accepté sans trop broncher me contrarie. Il n’avait pas peur pour moi ? Des questions fourmillent dans mon esprit. Et s’il avait prévu de se débarrasser de moi ? Respire respire. Malheureusement l’idée reste dans mon esprit mais pas question de lui dire.

On finit par rentrer au château où chacun reprend ses activités. C’est à dire, dessiner des plantes, notifier us et coutumes, noms d’ennemi dans mon carnet, assister au repas et écouter des histoires de guerriers avant d'aller se coucher.

Une nuit calme - pour une fois - où je prends le temps de me réveiller et de servir le petit déjeuner à Dagnir, de le saluer comme il se doit avant de partir. C’est avec beaucoup d’impatience que j’attèle mon cheval. J’avais vérifier mon baluchon plusieurs fois afin de subvenir à ma journée. Lucille est dans le même état que moi. C’est toujours une opportunité de quitter ses taches domestiques.

C’est au pas que nous prenons le chemin de la foret avec quelques soldats. On finit par attacher nos montures contre des arbres et de poursuivre à pieds. La journée se passe à merveille. Je ne me suis jamais senti aussi exalté. Je consigne tout dans mon carnet d’études, avec la hâte de pratiquer et de tout raconter au Roi, s'il me le demande, ce que j'en doute.

Le soleil se couche et nous revenons sur nos pas pour rejoindre les chevaux. Je réalise que nous avons pris un autre chemin et j'ai du mal à me repérer. On avait pris la décision de se séparer en début d'après-midi pour obtenir d'avantage d'autonomie, exceptionnellement. Avec un soldat et Lucille à mes côtés, je ne risquais rien en théorie. Puis un cri retentit et nous saisit. On se regarde tous les trois puis le sol se met à trembler. J'ai à peine le temps de relever la tête, qu'on se fait charger par un animal en furie, l'ordre de courir est aussitôt donné.

Aucun de nous trois se fait prier à se lancer dans cette fuite. Le cœur s'emballe, les muscles s'activent, la respiration devient rapidement incontrôlable. C'est dans ces moments-là que j'aimerais que ma sphère de protection s'active mais rien du tout. C'est en me concentrant pour l'activer que je chute sur une branche d'arbre et en voulant me relever, je perds l'équilibre pour entamer une brutale descente sur un flan inexploré. La chute me parait interminable et se conclue sur, ma tête contre une pierre. La tête tourne et la gerbe survient. Je ne saurais dire où je me trouve. Je commence à psalmodier qu'on me retrouve rapidement. Je grelotte, et me retiens de pleurer pour demeurer digne - c'est très con. Mes forces me quittent et c'est à ce moment-là qu'une faible lumière bleutée émane de mon corps et je finis par fermer les yeux.




Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Sam 13 Mai 2023 - 11:02
174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

La sortie s'était plutôt bien terminée. Il m'avait offert entre ses cuisses la distraction dont j'avais besoin avant de me remettre à mon travail. Nous étions rentré au château et j'étais parti retrouver mes parchemins avant d'aller en salle de doléances. Le reste de la journée s'était enchainée. Repas avec diverses discussions avant que je ne retrouve la douceur de mon lit à ses côtés.

La vie me semblait plutôt douce. Je me levais pour le voir me servir le petit déjeuner. Il n'était pas d'humeur boudeuse. Je savais que j'allais devoir accomplir mon devoir le reste de la journée mais à la nuit tombée je le retrouverais dans mon lit où je pourrais le posséder jusqu'à m'effondrer d'épuisement. Je n'avais jamais connu de moments comme ça, de périodes de véritable paix dans ma vie. Et je me demandais combien de temps cela durerait avant que tout ne vole en éclats...

Je ressortais d'une réunion avec Aegnor, discutant et plaisantant avec lui quand tout bascula. Un soldat arriva en courant, un air affolé sur ses traits ne laissant rien présager de bon.

"Votre Altesse... c'est... il y a..."

- Reprends ton souffle soldat avant de parler. Que se passe t il? Un ennemi en mouvement à proximité du château? Des troubles en ville? Parle!!

J'étais prêt à affronter n'importe quel ennemi. Il ne me faudrait qu'un instant pour prendre mon épée et me lancer à l'assaut. Mais la réalité était toute autre.

"Non Votre Altesse c'est monseigneur Calion, votre concubin. Il... il a disparu en forêt..."

- COMMENT CA DISPARU???

Je sentais la rage m'envahir en cet instant. Les tentures aux murs se mirent à trembler sous l'effet de ma colère. Il avait disparu. Comment cela était il possible? Il y avait des gardes en permanence à ses côtés, qu'il se promène dans les couloirs ou qu'il aille en excursion en dehors du château. Comment se pouvait il que ces incapables l'aient perdu?

Je me calmais légèrement alors que la main d'Aegnor venait se poser sur mon bras.

- Faites préparer mon cheval ainsi que celui du roi. Faites ordonner à la garde royale de se tenir prête. Nous allons parcourir toute la forêt pour le retrouver. Le retrouver en bonne santé doit être votre priorité.

- Ou des têtes tomberont...

Et même si on le retrouvait en vie et sans blessures, ils pouvaient être certains qu'ils seraient récompensés de quelques coups de fouets.

En peu de temps je me retrouvais sur mon cheval aux côtés d'Aegnor, ma garde derrière moi. J'avais retrouvé le contrôle de mes nerfs mais je n'étais pas complètement détendu pour autant. Le trait d'esprit d'Aegnor n'arriva qu'à me lâcher un grognement contrarié.

- Permet moi de te dire que tu as quand même un goût douteux en matière de compagnon. Tu aurais pu en choisir un qui aurait eu moins tendance à se mettre dans des situations impossibles.

Hilarant... il dut comprendre à quel point sa blague ne me faisait pas rire. Il garda son rire pour lui et reprit un air sérieux alors qu'il s'élançait à mes côtés pour le retrouver.

Et se fut moi qui le retrouvait. Décidément j'étais entouré d'incapables. Nous étions entrain d'arpenter la forêt depuis ce qu'il me semblait être des heures quand j'aperçus une lueur bleutée entre les arbres. Je bondis de mon cheval sans réfléchir pour foncer vers la source de cette lueur. Je ne tardais pas à le trouver, allongé inconscient dans l'herbe. Je le serrais dans mes bras, criant pour que le guérisseur arrive au plus vite.

- Par tous les Dieux Calion, qu'est ce que tu as été faire encore?



Patate Douce
Messages : 718
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
POWER RANGERS 2
Patate Douce
Ven 28 Juil 2023 - 14:32
https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 23 ans ans et je vivais à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suisla pute du Roiet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma (mal)chance, je crois que je suis retenu et je le vis plutôt .. je ne sais pas.

Comment me présenter ? Mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by @odistole on Bazzart

Rêve a écrit:
- Calion, que fais tu ? Je tourne la tête, vers la voix qui m'interpelle. - Calion, pourquoi tu nous fais ça ? Je fronce le regard. Je regarde autour de moi. Un château qui me parle vaguement. Je continue de suivre les voix, déambulant dans des couloirs. Certains se resserrent dangereusement, je ferme les yeux, effrayé. D'autres me paraissent bien trop grand à mon gout. Je tente d'ouvrir des portes closes jusqu'à une atterrissant dans un salle de danse, je suppose vu la scène auquel j'ai le droit. Des ombres déambulant au rythme de sonates. - Calion, tu vas nous  tuer ? Reveille-toi ! Ecoute les Sages ! Toutes les têtes se figent et pivotent vers moi puis me foncent dessus. Je me crispe, paniqué. Je sens qu'on me lacère les bras puis une main vient m'étrangler. Visage que je reconnais : ma sœur. J'écarquille les yeux, choqué de cette révélation. Les larmes coulent sur mes joues, comprenant le sens des questions. Qu'ai-je fait ? Ai-je autant trahi que cela ? Non, c'est de la survie. N'ai-je pas négocié pour mes adelphes. La respiration se coupe à mesure que je sombre dans mes pensées. L'environnement tournoie et l'oxygène manque.


C'est à ce moment-là que je me redresse vivement, reprenant de grandes goulées dans mes poumons. J'inspecte mes bras mais aucune trace de ce qu'il venait de se passer, puis je masse ma gorge douloureuse. Il me faut de longues minutes pour réaliser que je suis revenue dans ma réalité et surtout dans les bras de Dagnir. Je penche la tête, intrigué par sa présence. Je compte jusqu'à 10 pour réfléchir à la première phrase que je vais sortir. Oui, maintenant, je fais attention à mes propos et limiter les soupirs du Roi. - Je vous ai encore causé du tort. C'est un fait, qu'aucun ne peut nier. Cela fait plusieurs fois qu'il vient à mon secours. - Il faut renforcer mes entrainements au combat et à la résistance. Je suis un gringalet. Je veux devenir plus fort et ne plus être votre fardeau. Je baisse le regard sur mes mains écorchées avant de me nicher furtivement dans son cou et me redresser. Je bredouille des excuses et ne m'arrête que lorsque le médecin arrive.

Les minutes d'auscultation me semblent interminables, devant raconter ma péripétie. Je grimace de douleur quand il tente de bouger ma cheville, serrant mes mains contenant l'halo bleutée. C'est la faute de cette protection que j'en suis là ! Si elle m'avait protégé de l'animal, nous en serions pas là ! Je me sens défaillant à tous niveaux. Le docteur conclue à une foulure - moi je pense que c'est une belle entorse voire pire mais je me tais - et possiblement un état de choc accentué - sans commentaire, vraiment - il me faut donc rester au lit pendant quelques jours et limiter les activités sportives. C'est la fin de mon existence, c'est tout ce que j'entends à travers ses mots.

Il finit par s'éloigner pour appliquer le même traitement aux autres rescapés. Et moi, je croise les bras, boudeur. - Je peux amplement exercer mon devoir conjugal ! Je proteste de cette punition mais aussi par crainte de finir avec une tête en moins. Je me radoucie un peu et observe le Roi. - Comment m'avez-vous trouvé ? Car ce n'était pas si évident à bien y réfléchir.






Contenu sponsorisé
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce
Page 21 sur 22
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22  Suivant
Sujets similaires
-
» Find your soul before you find your soulmate || Patate Douce
» Patate Douce.
» Chase me around the space | ft ma Patate Douce
» Au-delà du temps ft.Patate Douce
» Cause I didn't mean to hurt him • Patate Douce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: