-33%
Le deal à ne pas rater :
HISENSE HS214 – Barre de son bluetooth – Caisson de basses ...
69.99 € 104.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 5 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 5 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 5 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Hermione regrette aussitôt son geste, lorsque ses doigts se referment sur le poignet de Drago. C'est instantané : elle se brûle aussi les doigts, non parce que la peau de Drago est chaude, mais plutôt parce que son énergie n'est pas comptable avec la sienne. L'inconfort est brutal lorsqu'elle le relâche. La sorcière perçoit son mouvement de recul, une vieille habitude dédaigneuse. Elle mime l'indifférence en roulant des yeux, frottant sa main gantée contre sa propre cuisse comme si ça pouvait chasser la sensation de l'avoir touché. Elle se tortille pour que les épines qui assaillent son corps se calment. Elle retrouve momentanément sa contenance lorsqu'il s'installe de nouveau. Un répit de courte durée, puisqu'il lui fait clairement savoir qu'il ne fera aucun effort pour leur devoir commun. Bien évidemment, elle lui lance un regard noir, prête à débattre sur le sujet et lui faire comprendre l'importance d'avoir de bons résultats pour les examens, mais Drago ne lui laisse pas le temps de répliquer qu'il l'entraîne vers d'autres pensées désagréables.

Combien de fois est-ce-que j'ai déjà eu besoin de ton aide Granger?

Oui, d'une certaine façon, Hermione voulait alléger sa conscience en lui proposant ces herbes aux effets bienfaitrices, elle ne le faisait pas directement pour lui faire plaisir à lui ; car jamais elle n'aimerait faire plaisir à Drago.

Selon toi, tu n'as jamais besoin d'aide, qu'elle parvient à marmonner avant qu'il n'ajoute :
En plus d'être une affreuse sang-de-bourbe, il fallait que tu sois sourde. [...] Arrête d'essayer d'être gentille, j'ai pas besoin de ta pitié. [...]

En effet, elle aimerait être sourde pour ne pas l'entendre débiter ces bêtises. Hermione met la faute sur la fumée du feu qu'elle fixe pour ne pas assumer que les brûlures que ressentent ses yeux sont le résultat d'une peine plus profonde.

T'es une perte de temps, qu'elle souffle, mais davantage pour elle-même.

Ardemment, elle oblige ses yeux à rester braquer sur les flammes lorsqu'elle le voit, du coin de l'œil, tourner la tête pour l'observer. Avec beaucoup d'énergie, elle l'ignore. Elle ne veut pas lui donner la satisfaction de réagir à tout ce qu'il dit de méchant. Mais les traits tirés de son visage sont en mesure de transmettre ses ressentiments, et ça la fait bouillir davantage ; elle soupire pour évacuer une infime partie de cette mauvaise énergie qui la guette. À son tour, elle boit, non pour sentir l'alcool embrouiller son esprit, mais plutôt pour occuper ses lèvres et ne pas répliquer à chaque nouvelle occasion. Hermione ne manque pas d'entrain lorsqu'arrive le moment de faire valoir son point. Un bref silence s'installe, comme si Drago attendait le bon moment pour l'affaiblir d'une nouvelle réplique cinglante. Ce qui laisse bien trop de temps à Hermione pour répliquer, ce qu'elle s'apprête à faire. Or, au moment où elle entrouvre les lèvres, la main de Drago l'interrompt, la faisant sursauter. Ses yeux tombent sur cette main, à nouveau sur son genou. Cette nouvelle habitude devient particulièrement gênante. Drago se permet trop.

Espèce de petit...

Mais les mots bloquent avant d'avoir formés une phrase.

Agis comme une fille [...] Sois silencieuse, et occupe-toi de moi.
Qu'est-ce que tu racontes, tu dis vraiment n'impo...

Le prince que s'imagine être Drago s'installe sur ses cuisses, retirant son gant comme s'il était autorisé à lui demander quoique ce soit. La respiration d'Hermione est bloquée, comme si pour la première fois de sa vie, elle avait oublié comment respirer. Ses deux bras sont légèrement relevés, comme si elle était sur le point de s'enfoncer dans de la vase et qu'elle ne voulait pas se salir. Elle fixe cette masse qui s'est installée impunément sur ses cuisses, en quête d'une réponse qui ne lui sera jamais offerte. Hermione ne comprend pas son geste, et ne pas comprendre la déstabilise au plus haut point. Ses jambes lui semblent engourdies par cette présente encombrante. Jamais Hermione ne lui fera le plaisir de s'occuper de lui. Jamais. Or, quelques secondes passent et Drago ne bougent toujours pas. Il attend, comme si tout lui était dû. Le regard de Hermione implore la place qui s'est vidée, et personne ne viendra à tirer de cette mauvaise position. En quelques secondes, par ailleurs, la chaleur de la joue de Drago a su se répondre sur ses cuisses, et cette présence est imprégnée, impossible à ignorer par la seule force de sa volonté.

Pourquoi? demande-t-elle tout bas.

Pourquoi elle, pourquoi maintenant, pourquoi ça? Une question simple qui en regroupe pourtant plusieurs. Lentement, mais sûrement, Hermione semble retrouver la maîtrise de ses membres, de ses orteils gelés à ses doigts crispés. Elle déglutit, enfilant le reste de sa boisson pour se donner du courage. Parce que malgré son envie de le repousser, elle se dit : " et si lui donner ce qu'il souhaite pouvait m'être utile? " Serait-il plus enclin à l'aider, serait-il moins horrible, lui ouvrirait-il des portes dont elle n'a pas accès? Silencieusement, elle dépose le verre près d'elle, cherchant une quelconque preuve que Drago la mène présentement en bateau, qu'il attend qu'elle fasse une erreur pour se moquer à nouveau d'elle. Est-ce un test pour l'humilier davantage? En l'espace de quelques secondes, Drago a su troubler son esprit.

Les doigts d'Hermione tardent à arriver à destination, elle fixe ses cheveux blonds comme si c'était des aiguilles qui allaient lui poignarder la paume. De cet angle, elle peut voir sa nuque dégagée, mais aussi ses épaules camouflées sous une tonne de vêtements. Il respire de manière régulièrement, rien qui ne laisse présager un retournement de situation. Hermione analyse, avec peut-être un peu trop d'attention. Parfois, les situations sont plus simples qu'il n'y paraît. Elle trouve difficile de lui accorder la moindre once de confiance. Pourtant, ses doigts finissent par effleurer ses mèches. Elle redoute, comme si ce simple toucher pouvait être hautement dangereux. La texture de ses cheveux est unique, léger. Est-il normal d'accorder cette tendresse à son ennemi? Des larmes menacent d'inonder ses yeux au moment où, finalement, ses doigts se fraient un chemin au travers de ses mèches, qu'elle atteint la surface de son crâne du bout des ongles. Et s'il devait soupirer, elle ne manquerait pas d'inspirer en même temps que lui, éprise d'une sensation déstabilisante.

J'ai tout pour moi, qu'elle rectifie enfin, alors qu'elle aurait préféré lui demander : pourquoi as-tu besoin que je m'occupe de toi ; peut-être qu'elle n'a pas envie qu'il rétorque qu'il n'a pas besoin d'elle malgré son envie de se faire chouchouter.

Même Hermione ressent de l'apaisement dans ce geste, de ses doigts qui remuent entre ses mèches, qui découvrent des passages qui se dirigent parfois vers son front, parfois vers sa nuque. Ce n'est pas le feu qu'elle observe, mais bien cet homme posé sur ses jambes. Hermione lui offre des papouilles qu'il ne mérite pas et elle ressent chaque texture sur la peau nue de sa main. Parfois, il arrive que ses ongles s'attardent plus longtemps, plus loin, à la descente de sa nuque, comme si elle cherchait à découvrir où est la limite. Elle lui donne la tendresse qu'il voulait, sans que jamais la chaleur ne quitte ses jambes. Honnêtement, Hermione ne se souci plus du froid, comme s'il n'existait plus. Le sang circule différemment dans ses veines actuellement. Un mélange d'appréhension et de bien-être. Le temps d'une seconde, elle s'autorise à se demander si le Drago de leur première année à Poudlard aurait pu avoir un avenir moins sombre, s'il n'avait pas été élevé avec ses parents. Quel genre d'homme aurait-il pu devenir? Et puis Hermione est assez sensée pour se dire que ce bref répit n'existera plus demain. Drago ne sera pas davantage gentil parce qu'elle aura accepté sans broncher de lui donner ce dont il avait besoin. À quel point ses cauchemars le hantent-ils pour qu'il doive se contenter des doigts de Hermione lorsqu'il peut très clairement avoir ceux de Pansy? À quel point vit-il dans la douleur pour avoir besoin de cette douceur? Et plus Hermione réfléchit, plus elle se déteste d'avoir de l'empathie pour ce Serpentard.

Elle se racle doucement la gorge, une gorge serrée. Elle ne saurait dire depuis combien de temps elle joue dans ses cheveux, s'étant presque rendue à sa joue et ses épaules. Mais elle sait qu'elle doit mettre un terme à cette pause qui ne leur apportera que de la colère supplémentaire. Il la détestera d'avoir posé ses doigts sur lui. Et cette simple perspective fait débattre son coeur dans sa cage thoracique.

Il se fait tard, Drago. Je devrais déjà être au lit.

Des mots pour l'obliger à bouger. Elle inspire profondément, fermant les paupières en ajoutant douloureusement :

Redresse-toi, s'il te plaît.

D'un autre côté, elle se dit qu'il la déteste moins, la joue posée sur ses cuisses, et qu'il serait peut-être préférable qu'il ne bouge pas, restant un Drago presque vulnérable. Mais cette pensée est une parfaite utopie.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 5 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 5 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
" - T'es une perte de temps."

Beaucoup pense cela de Drago, et il n'y a certainement que deux femmes qui pensent tout le contraire. Sa mère, et Pansy Parkinson. Mais ces mots, venant de Granger, sont certainement ceux qui piquent le plus. Parce qu'elle n'est qu'une moins que rien, parce qu'il la voit de la même façon : elle aussi est une perte de temps. Mais plus il s'efforce d'être mauvais avec elle, plus il se sent blessé à chaque fois qu'elle ouvre la bouche pour lui rendre la pareil. Il la déteste encore plus dès qu'elle ose le remettre à sa place. Mais plus Drago s'entête à la détester de tout son être, plus l'image de Granger est apaisante dans son esprit. Rien que pour ça, il est en colère. Rien que pour ça, il pourrait lâcher toute la haine qu'il a pour les gens comme elle. Il se déteste presque autant qu'il la déteste elle. Et pourtant, il est là : la tête posée sur cette cuisse cachée d'un épais collant noir. Là à quémander de l'attention à la plus pathétique des filles. Là, à regarder le feu d'un nouvel angle de vue. Drago sent qu'elle ne bouge pas, elle aurait presque arrêté de respirer que ça ne l'aurait pas étonné.

" - Pourquoi ?"

Elle parle avant d'agir. Et même s'il ne répond pas, car il reste silencieux, Drago sent des centaines de réponses percuter ses lèvres. Parce que que j'en ai décidé ainsi. Parce que je m'ennuis. Parce que je suis seul. Parce que j'en ai marre. Parce que tu m'énerves. Parce que tu sers à rien. Parce que j'en ai envie. Et le temps paraît soudainement moins long maintenant qu'elle l'a fait se perdre dans ses pensées. Le blond n'a pas vu le temps passer, il n'a pas senti son ennemie boire, se concentrer. Il n'a pas vu les quelques minutes passer, parce qu'il était sur le point de répondre lorsqu'elle a glisser la pointe de ses doigts dans ses cheveux fins, presque blancs.

Il n'a pas prononcé le moindre mot, et ses paupières se sont même fermées un long moment pendant que les doigts de Granger prenaient place entre ses mèches. Pendant que ses ongles parcouraient pour la première fois le crâne de Drago. Il est étrangement plus calme à cet instant précis qu'il ne l'a été pendant les derniers mois. Et si l'alcool lui a permis de se mettre ainsi, ce n'est pas le breuvage exceptionnel qui lui a permis de se détendre. Il a soupiré d'aise dès qu'il a senti ses doigts glisser sur lui. Un frisson l'a parcouru tout entier lorsqu'elle est descendue jusqu'à son cou, jusqu'à ses épaules. Et s'il ne l'aurait avoué pour rien au monde, voilà qu'il découvre quelque chose qu'elle est capable de faire : lui faire du bien seulement du bout des doigts. Il est apaisé mais la haine qu'il éprouve envers lui-même grandis à mesure que l'image d'Hermione s'éclaircis à ses yeux. Drago dirait tout le contraire, mais cette satané sang-de-bourbe n'est pas bonne à rien, au final. Pour la première fois de toute son existence, il est capable de profiter d'elle et de ce qu'elle a à offrir.

" -  Il se fait tard, Drago. Je devrais déjà être au lit." Pas même le jeune homme ne prend la peine d'ouvrir ses yeux. Il est encore à moitié dans ses pensées lorsqu'elle parle, lorsqu'elle arrête de le toucher. " Redresse-toi, s'il te plaît."

Un profond soupire s'échappe de ses lèvres, et celui-ci ne reflète pas le bien être qu'elle lui a fait ressentir. Ce n'est pas non plus parce qu'elle veut qu'il se lève : c'est surtout parce qu'elle use de politesse, d'une presque gentillesse dans sa voix. Ca l'ennuie, ça l'énerve, mais ça ne le fait pas se relever pour autant. Au contraire : tout le monde sait que Drago ferait tout pour la mettre dans tous ses états. Et si certains disent que c'est la manière d'une jeune garçon pour prouver son amour à une fille, c'était tout l'inverse pour Drago. C'était pour la mettre plus bas que terre, là où est sa véritable place. Mais cette fois-ci, c'est pour son propre plaisir qu'il agit. Qu'il parle, sans se redresser. Mais puisqu'il est toujours dos à elle, sa joue toujours collée à sa cuisse cachée sous son collant, Drago se permet d'ouvrir les yeux pour regarder les flammes danser devant eux avant qu'ils ne doivent quitter ce couloir glacé et pourtant si chaud.

" - Tu n'aurais pas du être là, du tout." Loin de parler uniquement de ce couloir, Drago parle de Poudlard. De son monde à lui. De son univers. De ses pensées. Mais il se dépêche d'ajouter pour ne pas être rejeté par Granger : Drago veut avoir le dernier mot, être celui qui se dégage de cette position. Comme à son habitude, le petit prince des Serpentards veut être le maître de la situation. " Allez... encore cinq minutes."

Un s'il te plait aurait aussi pu sortir de sa bouche. A-t-elle seulement entendu la différente intonation de sa voix entre ses deux propos ? Mais Drago ne bouge toujours pas, et si Hermione n'avait pas reprit d'elle-même ses papouilles, il aurait remonté sa main pour chercher la sienne et la replacer dans son cou. Là où il a le plus ressenti ses caresses, là où il les voudra à de nombreuses reprises par la suite de leur histoire. Et si au début, il s'est fait silencieux pour profiter de cette douceur qu'il a lui-même quémander, Drago a finit par ouvrir la bouche et prononcer des mots qu'il aurait désiré garder pour lui. Ils trahissent bien trop toutes les pensées qui tournent dans son esprit depuis ce jour maudit. Ils partagent tous deux trop de choses cette année.

" - Pourquoi est-ce que tu n'as rien dis à Potter et son Oustiti ?" Qu'il demande sans détour. Et si Hermione avait du prendre trop de temps, à son goût, pour répondre, Drago n'aurait pas hésité à prononcer quelques mots de plus. " Si tu l'avais fais, ils seraient déjà dans cette fichue école pour trouver ce qui cloche."

Il se déteste d'avoir posé cette question. Il a réclamé qu'elle ne dise rien. Elle a réussi à obtenir des informations de la part de cet ancien mangemort, étudiant, qui ne connaît rien du véritable monde. Mais une très petite partie de lui commence à penser qu'il aurait fallut que Potter soit au courant de la disparition de la baguette. N'aurait-il pas déjà fait tout son possible pour la retrouver ? Lui, n'aurait certainement pas pensé que Narcissa Malfoy soit mêlée à tout ça. Ne l'a-t-elle pas sauvé, avant de prendre partie du bon côté pendant la guerre ? Il aurait laissé le bénéfice du doute à cette femme, contrairement à Granger. Mais Drago se déteste déjà d'avoir posé cette question. Alors qu'elle ait répondu ou non, il n'aura pas attendu complètement que les cinq minutes soient écoulées. Que la réponse lui ait plus ou non, il se sera redressé d'un même mouvement : quittant la cuisse de Granger pour se mettre directement debout. Surement trop vite, car il lui faut quelques secondes pour retenir le tournis qu'il lui prend : assez longtemps pour seulement lâcher le gant d'Hermione qu'il avait gardé entre ses doigts. Il ne la sent pas, la marque encrée dans sa peau que le collant noir et épais à laissé. Mais d'autres le remarqueront. Granger voit-elle à quel point il était détendu ? Son visage est pourtant bien plus dur qu'il ne l'était quelques instants plus tôt : il se donne contenance, parce qu'il ne veut pas la regarder. Parce qu'il ne veut pas qu'elle le voit aussi faible qu'il ne l'était vraiment.

" - Juste... continue à rester aussi loin possible de moi."

En quittant ce couloir, le blond n'a pas attendu qu'elle soit debout. Il a seulement tourné son visage d'un quart en sa direction ; seulement assez pour voir le début de sa jupe. Pas assez longtemps pour voir autre chose. Puis ses pas l'ont guidé loin sans jamais qu'il ne se retourne jusqu'à arriver dans son propre lit aux couleurs de sa maison. Dès le lendemain, voilà qu'il en a déjà marre des décorations mises pour l'occasion de la fête de Noël. Mais le temps passe vite, comme ces soit disant vacances. Le jour de Noël, il a reçu un cadeau par la voie postale des hiboux : un paquet de sa mère, préparée en avance. Il ne l'a pas ouvert dans la grande salle. Contrairement à celui que Luna lui a offert, à la table commune qui a été montée pour les seuls qui sont restés pendant cette période. Il en comprend pas ce que c'est jusqu'à ce qu'elle explique en quelques mots ce que ce bracelet représente : un capteur de dissimulation. Dans ses yeux, et avant qu'elle n'ait besoin de parler plus, Drago comprend qu'elle lui offre ce présent pour qu'il ne tombe plus dans les pièges débiles des autres étudiants de l'école. C'est la première fois qu'on voit Drago offrir quelque chose à quelqu'un : un petit paquet où Luna peut trouver une petite créature, à peine visible, coincée entre deux plaques de verre. Un soit disant Joncheruine, qui n'est pas censé exister, et qui trônait pourtant depuis des années dans une vieille collection de sa famille. Inutile d'expliquer le bonheur qu'elle a ressenti en voyant cela pour la première fois -ne sachant pas même si cela est vrai- puisque tout le monde l'a entendu hurler de joie avant de prendre Drago dans ses bras. Il n'est pas non plus nécessaire de dire qu'elle est partie à toute vitesse pour contacter son père par voie postale.

Les vacances sont passées à une vitesse folle, et Drago a tout fait de son côté pour ne pas rencontrer Granger seul. Les cours ont reprit, et lorsqu'il est temps de passer le premier cours de Potion de cette nouvelle année en commun avec les Gryffondors, Drago n'a pas de copies à rendre sur le bureau de Slughorn. Tout ça pour faire rager Hermione et voir sa réaction : en réalité, il a alpaguer le professeur deux jours plus tôt pour lui rendre ce fameux devoir en main propre et passer inaperçu aux yeux de Granger. Il désir voir si elle a quelque chose à rendre de son côté, et ne pourra pas s'empêcher de sourire si le professeur devait dire à Granger, lorsqu'elle rendrait un autre devoir avec seulement son écriture, qu'il a déjà le leur en sa possession.

Accoudé négligemment à la table pendant tout le cours, Drago fait comme si la née-moldu n'était pas à ses côtés. Mais machinalement, ses doigts imitent des papouilles à sa nuque là où les doigts d'Hermione le parcourait fut-un temps. C'est instinctif, il ne se rend pas compte qu'il le fait depuis. Parfois au lit, parfois à la bibliothèque, même à la grande salle pendant les repas. Pourtant, à peine croise-t-il son regard qu'il arrête pour reposer sa main à plat sur la table. Il était si bien pour la première fois depuis bien trop longtemps. Apaisé, sans aucunes voix dans sa tête. Drago donnerait beaucoup pour que cette sensation soit quotidienne, mais il n'avouera jamais l'apaisement qu'elle lui a fait ressentir. Tout comme il n'imagine pas qu'une semaine plus tard, alors que le vent froid de janvier claquera violemment leurs visages dans le parc, qu'ils seront tous les deux témoins d'une nouvelle scène atroce. Un baiser qu'il aura désiré, et des mots précis de la part de Pansy qui ne pourront que lui retourner un peu plus l'estomac. A partir de là, plus rien ne sera pareil.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 5 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 5 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 5 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Non! qu'elle rétorque, d'une voix ni trop silencieuse, ni trop agressive, surtout alimentée par la surprise de cette demande.

Drago n'a pas le choix d'attraper sa main pour obtenir davantage d'attention, davantage de papouilles. Pourquoi veut-il qu'elle continue, quel genre de plaisir malsain cela lui procure-t-il? Les caresses pour Drago se prolongent. Deux éléments incompatibles aux premiers abords. Hermione déglutit à l’instant où son index et son majeur glissent sur le flanc du cou de Drago, qu’elle y voit le duvet diaphane tressaillir. Ça doit être à cause du froid, qu’elle s’oblige à penser. Drago ne peut pas réellement aimer ces papouilles. Hermione retient longuement son souffle. Par-dessus tout, elle se déteste de lui offrir cette affection aussi minime soit-elle.

Pourquoi est-ce que tu n'as rien dis à Potter et son Oustiti?
Ça te regarde pas... souffle-t-elle.

Parce qu'elle veut leur éviter de replonger dans cette paranoïa incessante. Parce qu'ils méritent de vivre leur nouvelle vie, sans revivre leurs nombreuses pertes. Mais maintenant que Drago pose la question, l'évidence lui fait honte. Si même Drago prend conscience qu'elle aurait dû les prévenir, c'est qu'elle fait mal les choses... Et même si elle le sait, elle essaie de se convaincre du contraire. Mais elle comprendra rapidement qu'elle ne pourra pas gérer ça seul. Les enjeux sont trop grands. Elle finira peur les contacter plus rapidement qu'elle ne le pense. Et ils ne seront pas heureux de savoir que ça concerne encore une fois Drago. Qu'il soit coupable ou non, le simple fait d'entendre son nom alimentera leur vieille rancœur. Hermione voudra-t-elle seulement prendre sa défense?

Lorsqu’il s’éloigne enfin, ses épaules, tout comme le reste de ses muscles et de ses organes, se ramollissent. Désormais, elle ne ressent le froid qu’au bout de son nez rougi. Et ses doigts irradient. Elle s’oblige même à les fixer en guise de punition : ils ont caressé l’ennemi. Quel est donc la logique derrière tout ça? Il n'y en a pas. « Encore cinq minutes » ; voilà tout le temps qu’elle a eu pour résister, pour refuser, sans émettre la moindre protestation. Stupide sans-de-bourbe.

____________

Les vacances la reposent, même si elle ne cesse d'angoisser. Elle échange des cadeaux avec ses amies, satisfaite de ses choix, comme toujours. Hermione aime offrir des présents utiles. Or, contrairement à Luna, jamais elle n'offrirait de présent à Drago. Elle est même étonné qu'il puisse avoir pensé à la blondinette en retour. Elle y voit de l'hypocrisie, Hermione. Son aversion pour lui comprime toujours son coeur... Même qu'elle reçoit des présents de la part de ses amis Harry et Ron, mais également de la mère de ce dernier. Ce qu'elle préfère de son temps libre, Hermione, c'est lire des bouquins au coin du feu, près de la fenêtre, profitant du calme de son dortoir en l'absence des élèves les plus turbulents. Et c'est le seul endroit où elle est certaine de ne pas croiser Drago. Mais l'angoisse persiste toujours, en ce qui concerne la baguette... Elle sait qu'un détail important lui échappe. Et dès qu'elle pense trop, elle bosse sur le devoir, par crainte que Drago n'essaie de la faire échouer. Et parfois, elle repense à ses doigts dans ses cheveux blonds... À l'odeur que ses mèches ont laissé sur ceux-ci ensuite, car cette nuit-là, lorsqu'elle a gagné son lit, les doigts près de son nez, c'était l'odeur du prince des serpentards.

____________

Pourquoi le professeur de potion ne leur demande-t-il par leur copie? La réaction de Hermione est instantanée, sur ce tabouret : elle se tend comme une baguette, prête au combat, les épaules larges. Ses doigts se crispent sur le plan de travail, sa jambe trépigne. Comme un chat en chasse, ses prunelles suivent le professeur qui serpente dans la classe, prête à l’apostropher. Pour autant, elle n’a pas envie de donner satisfaction à Drago. Ce qui la fait fulminer davantage. Jamais elle ne se serait privée de se lever pour montrer qu’elle ne se dérobe jamais à la tâche, que ses travaux sont toujours impeccablement faits. C’est à cause de Drago si elle ne parvient pas à se décider à agir. Évidemment que Hermione possède une copie au-cas-où. Elle pourrait d’ailleurs se lever pour le prouver, montrer à Drago qu’elle n’a pas besoin de lui pour fonctionner en équipe, mais quelque chose va de travers dans son esprit, à cause de lui.

Et ça t'amuse? qu'elle lui rétorque sans se lever, qu'il réponde ou non, elle le fusille de son regard le plus meurtrier : il comprendra qu'elle lui reproche son manque d'intérêt pour un devoir qu'il a pourtant remis.

Elle préfère ne pas attarder son regard aux doigts qu'il laisse traîner sur sa propre peau. Durant le cours, Hermione a une attitude maussade et rageuse. Chaque fois qu'il est sur le point de prendre un ingrédient, elle prend les devants. Elle préfère ne pas avoir son avis, même s'il a toujours su se montrer à la hauteur dans cette matière. N'avait-il pas le choix de toute façon? Elle déteste se dire qu'il peut être aussi intelligent qu'elle. Hermione a l'intention d'aller voir le professeur avant la fin du cours pour lui remettre sa copie. Même si ça peut donner satisfaction à Drago. Elle doit avoir une bonne note. Mais ses plans sont changés lorsqu'il vient les voir pour les féliciter personnellement de leur travail. Hermione en reste d'ailleurs muette, le regard fixé sur la copie corrigée que le professeur a pu corriger en avant première puisque Drago l'a remise tôt. Lorsqu'il s'éloigne, elle se renfrogne, davantage parce qu'elle ne veut pas s'avouer qu'il a géré. Elle est d'autant plus frustrée pour ça.

Très mature, qu'elle siffle à la fin du cours, le bousculant et fuyant comme une gamine énervée, sans partager comme lui l'état apaisant qu'il a ressenti au souvenir des caresses sur sa nuque ; elle est d'ailleurs trop énervée pour le remercier d'avoir fait sa part.

____________

Voilà que les semaines ont passé depuis la disparition de la baguette. Son passage au manoir Malfoy est désormais un peu brumeux à son esprit, comme un vieux souvenir qui n'aurait jamais dû exister. Un bref rêve où elle n'avait pas son propre corps, son propre visage, où elle a dansé avec Drago et échangé un étrange baiser. Des semaines que ses recherches et ses hypothèses ne mènent à rien. Même si de temps en temps, un détail surgit de nulle part, comme ce nom passé dans la gazette du sorcier, celui du mangemort. Mais tout cela ne mène à rien. Ce n'est pas assez concret. Et Hermione comprend qu'elle a été idiote de ne pas prévenir ses amis. Elle aurait dû le faire plus tôt. N'a-t-elle pas si souvent obligé Harry à s'ouvrir quant à ses doutes? Elle a un parchemin caché au fond de sa robe de sorcier. Et c'est vers la volière qu'elle se dirige. Un message pour prévenir ses amis. Où elle explique brièvement que quelque chose de grave est arrivé sans l'expliquer concrètement. Avec le temps, elle a appris à ne rien dévoiler d'important lorsque ce n'était pas en main propre.

Un soupir pulse à ses lèvres lorsqu'elle aperçoit Drago en compagnie de Luna. Ça devient une habitude maintenant. Ses propres amis ne lui conviennent-ils plus? Une émotion que Hermione comprend très bien, mais qu'elle ne s'assume pas, semble jaillir dans son coeur. Quelque chose semblable à la jalousie. Non, ce n'est pas son genre. Elle ne ressent rien pour Drago. Et elle est bien heureuse de ne pas passer de temps supplémentaire avec lui autres que dans les cours de potion. Est-il étonné qu'elle ne l'ait pas abordé à nouveau concernant la quête qu'elle mène pour trouver de potentiels coupables? Elle préfère qu'il croit qu'elle est sur une piste mais qu'elle préfère ne pas lui en parler.

Salut Luna, Drago.

Elle salue son amie, par courtoisie, mais elle ne s'explique pas pourquoi elle salue Drago, ce qui lui fait froncer les sourcils tandis qu'elle poursuit son chemin dans les couloirs, questionnant sa propre raison dans un murmure : idiote.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: