Le Deal du moment :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 
 
 

 DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
L'influence de Drago Malfoy sur Mimi Geignarde est instantanée : il demande, il reçoit. La morte qui flotte dans les airs, une moue au visage, obtempère par crainte de recevoir ce sort lancé par Drago lors d'une précédente rencontre. Hermione ne peut pas s'empêcher de toiser son rival avec mécontentement : d'une part parce qu'il menace le fantôme (Hermione donne l'impression d'être outrée, mais c'aurait été son genre de le faire par manque de patience), mais également parce qu'il s'approche d'elle. Ses sourcils démontrent qu'elle n'apprécie pas cette proximité ; ils sont sévères ; les traits de son visage sont crispés. À nouveau, des insultes fusent dans la bouche de Drago. « Tu sais ce que t'es, Granger? Une vulgaire idiote. Une Miss-Je-Sais-Tout qui ne sait absolument rien! » Des mots qui la grugent de l'intérieur, autant que son sotte, autant que son sang-de-bourbe.

Toujours aussi prétentieux…
― [...] Mes affaires ne te concernent pas. Ma mère n'a pas besoin de voir ton hideux visage. Te voir ne fera qu'accentuer son malaise... lui balance Drago.
Son malaise? demande-t-elle, un rire jaune au fond de la gorge, sur le point d'éclater.

Hermione était prête à changer d'avis, après avoir entendu ces choses abjectes sortir de sa bouche, mais elle sait que Drago serait l'un de ses meilleurs atouts. Est-il du côté des bons ou est-il du côté des vilains? Elle prend de grandes inspirations, Hermione. Ses épaules se soulèvent autant que sa poitrine, même si cette dernière est camouflée sous l'abondante mousse. La sorcière ressent beaucoup de colère. Elle voudrait chasser à jamais leur moment près de la tombe où leurs destins se sont liés, chasser à jamais sa proposition pour ne pas être confrontée à lui, mais elle ne peut plus faire marche arrière. Pourtant, elle tique au malaise que pourrait ressentir la mère de Drago ; si quelqu'un doit réellement s'inquiéter de ressentir de troublantes sensations, c'est Hermione. Hermione qui ne sera pas dans son élément. Hermione qui remettra les pieds dans un endroit qu'elle ne connaît pas réellement et qui enveloppe son coeur de noirceur. Hermione qui préférerait ne pas y aller. Il pense qu'elle veut se mêler de ses affaires. Certes, il a raison, mais c'est en partie pour éviter qu'il ne trahisse les gentils à nouveau. Elle ne peut pas le laisser partir seul. Il est peut-être celui qui a laissé entrer le mal, encore.

Elle voit les cicatrices. Elle voit la marque, lorsqu'il la menace de son doigt accusateur. Elle voit tout et regarde comme si elle était autorisée à le faire. Elle qui rêvait de venir étudier ici et devenir une grande sorcière pour découvrir tous les dessous de la magie, voit face à elle l'une des pires facettes : les marques laissées par la guerre. Ça n'a rien de bon. Elle s'enfonce un peu plus dans l'eau même si elle soutient son regard à chaque seconde. Hermione, malgré des larmes dans les yeux, résiste jusqu'au bout. La véritable solution serait qu'elle le libère de cette quête et qu'elle ne lui adresse plus la parole. Ce serait la bonne chose à faire pour ne pas endurer ces obscénités, mais Hermione s'accroche à son but, s'accroche à l'idée que Drago possède les connaissances dont elle a besoin. Plus il parle, plus elle envisage de laisser tomber, mais Hermione se sait plus déterminée que ça. Elle parvient enfin à reprendre son souffle lorsqu'il reprend la parole et elle se sent soulagée de ne pas avoir abandonné. Elle ne peut pas le laisser filer, même si c'est une torture que d'être à ses côtés.

Si tu me dis comment rejoindre ma mère...

Il met ses conditions sur la table en mentionnant les mangemorts, en mentionnant les registres, en mentionnant le sortilège de l'impérium. C'est de moi dont tu auras besoin. Ô, il n'a pas besoin de le dire, elle ne le sait que trop bien. Elle préférerait ne pas dépendre de lui. Croit-il qu'elle soit stupide au point de croire qu'elle trouvera les criminels seulement en posant quelques questions ici et là? Évidemment que les registres ne lui seront pas d'une grande aide. Dès lors qu'ils étaient à la tombe, elle savait que Drago lui sera utile. Elle n'aurait pas camouflé les traces des malfaiteurs autrement. Elle n'aurait pas exigé de Drago qu'il participe si elle n'avait pas eu quelconque intention derrière la tête. Hermione n'est peut-être pas aussi cruelle que lui, mais en tant que Gryffondor, elle maintient sa position sans fuir comme une lâche. Il prétend que sa mère n'a rien à voir là-dedans. Elle le découvrira tôt ou tard, Hermione. Elle saura si Drago dit la vérité ou s'il ment.

C'est à prendre ou à laisser, Granger.
Ne retourne pas mon ultimatum contre moi.

Elle le voit qui regarde la sortie et ne peut s'empêcher de dire :

Tu devrais partir.

Elle n'a pas envie de confirmer quoique ce soit, mais ils se sont assurément compris. Tous deux savent ce qu'il en coûtera pour que l'autre fasse ce qui doit être fait. Elle a besoin qu'il parte. Elle a besoin de souffler.

Elle le regarde s'éloigner et prendre sa baguette, pensant simplement qu'il partira, mais elle le voit qui empoigne son arme magique comme s'il s'apprêtait à lancer un sort. Elle a un mouvement de recul, Hermione. Jusqu'à présent, Drago ne s'est amusé qu'à la menacer, il n'osera quand même pas s'attaquer à elle? Mademoiselle-la-rabat-joie aurait, à une autre époque, prévenu Drago qu'elle le dénoncerait à une autorité supérieure s'il avait osé pointé sa baguette sur elle. Il le fait trop souvent en ce moment. Mais Hermione n'est plus comment avant, elle ne s'amuse plus à dénoncer autrui pour quelques écarts envers le règlement. Et certainement qu'elle ne dénoncera pas Drago parce qu'elle en serait elle-même affectée. Elle ne peut pas deviner les intentions de Drago, car elle n'est pas dans sa tête. Tout ce qu'elle peut faire, c'est observer ses lèvres afin de deviner quel sort il souhaite lancer. Mais elle le juge inapte à pouvoir le faire. Elle juge probablement trop rapidement car dès lors que la baguette la vise, elle perd la vue. Il murmure plus rapidement qu'elle ne lit sur ses lèvres. Il pourra sortir de ce bain sans qu'elle ne le regarde. Elle se retrouve aveugle. Elle ne panique pas, pourtant. Car même si elle frotte rapidement ses yeux, elle peut l'entendre sortir de l'eau. Elle comprend son geste, même si ça ne fait qu'augmenter sa colère envers lui. Il a osé jeter un sort. Cette noirceur est déstabilisante. Même sa respiration prend de la vitesse.

T'avais qu'à me demander de me retourner, je l'aurais fait avec plaisir, qu'elle marmonne sèchement, ne sachant pas où il est ni ce qu'il peut voir ; pour cette raison, elle se retourne elle-même jusqu'à ne plus l'entendre, elle ne sortira de l'eau qu'une fois plongée dans le silence, sans savoir s'il est réellement parti.

Lorsque Hermione sort de l'eau, elle doit tâter le marbre autour d'elle afin de trouver sa serviette dans laquelle elle s'enroule pour sortir. À l'aveugle, elle rejoint ses vêtements. Avec précaution, elle retrouve sa baguette. Et à genou au sol, elle se redonne elle-même la vue, parce qu'elle n'est pas une sorcière dénuée de compétence. Maintenant, elle sent qu'un mal de tête cherche à prendre le contrôle de ses tempes. Dans un profond soupir, elle s'habille rapidement pour sortir. Drago l'insupporte.

______________

Un cours vient de prendre fin. Les élèves pourront s'affairer à leurs affaires avant le repas du soir. Hermione, se déplace dans les couloirs. Sous sa cape, se trouve son énorme sac fourre-tout, qu'elle traînera avec elle. Le kit nécessaire pour ne pas être prise au dépourvue, où qu'elle aille, quoiqu'il arrive. Certaine de ne croiser personne où elle se rendra, elle décide que c'est le moment de partir. Et elle ne prévient pas Drago, ne souhaitant pas qu'il puisse avoir une longueur d'avance sur elle. Elle ne permettra pas à Drago de se préparer mentalement à cette sortie au risque que la situation ne se retourne contre elle. Elle marche vers Drago au détour d'un couloir, profitant de la présence de la circulation des élèves pour empoigner discrètement la manche de sa robe de sorcier. Elle préfère ne pas le toucher directement. Et sans le regarder, elle le tire à sa suite. Ils partiront sous peu. Le professeur Slogorne est déjà dans la grande salle, donc son bureau sera accessible pour qu'ils puissent utiliser sa cheminée.

Elle s'infiltre dans le bureau, déverrouille la porte si cette dernière est effectivement verrouillée. Ensuite de quoi, elle tend un regard dans le couloir sans savoir s'ils ont été aperçus ensemble. Elle referme derrière elle, se retournant finalement vers Drago qui ne doit pas avoir apprécié cette intrusion. Elle le toise longuement, peu importe. Il aura ce qu'il veut, il ira voir sa mère. Hermione prend grand soin de bloquer la porte avec un sort afin que nul ne puisse être là au moment où ils reviendront.

Personne ne doit s'apercevoir que nous sommes partis. Nous reviendrons quand tu verras que ta mère va bien.

Hermione se déplace déjà vers la cheminée, Drago devra en faire autant. Drago ne voulait pas qu'elle vienne, mais elle viendra. Mais Hermione n'y va pas pour confronter qui que ce soit. Elle veut seulement des réponses à ses questions. Elle veut remplir sa part pour que Drago remplisse la sienne. Elle n'est toujours pas convaincue de pouvoir lui faire confiance. Elle ne sait pas pourquoi elle précise ce qui suit, parce qu'elle ne voit pas l'intérêt de rassurer Drago, mais elle le dit quand même pour éviter qu'il lui fasse une scène et change d'avis :

Je vais m'assurer que tu tiennes parole et que tu reviennes. Personne ne remarquera que je suis venue. Et ne t'avise pas de me lancer un nouveau sort, grince-t-elle des dents. Tu n'as certainement pas envie que je m'amuse à les retourner.

Elle s'empare de poudre de cheminette, prenant même le temps de lui expliquer comment ça va fonctionner, parce que Hermione reste Hermione, qu'il sache ou pas comment faire. Mademoiselle-je-sais-tout dans toute sa splendeur.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Drago aurait pensé être débarrassé de Granger puisqu'elle n'a pas succombé à son ultimatum dans la salle de bain des préfets. Le simple fait d'imaginer Hermione abandonner quelque chose prouve qu'il ne la connait pas. Mais lorsqu'elle attrape sa manche pour le tirer ailleurs, ses yeux se sont directement posés sur elle. Il a eu un mouvement du bras pour qu'elle le lâche, bien qu'elle ne tienne que son tissu. Et si le cours chemin jusqu'aux cachots s'est fait en silence, le blond n'a pas pu s'empêcher de laisser ses lèvres dessiner un fin sourire sur son visage : il est persuadé d'avoir gagné la partie. Persuadé qu'elle va simplement lui révéler comment sortir de ce château sans se faire prendre. Mais aucun mot n'est sorti de sa bouche, jusqu'à ce qu'ils se retrouvent à l'intérieur du bureau du professeur Slughorn.

" - Qu'est-ce que tu mijotes, Granger. Il n'y a rien ici qui puisse..." Mais ses mots se coupent lorsqu'il entend qu'elle ferme la porte à l'aide d'un sortilège. Il s'est même tourné pour la voir faire, en vain ; elle agit plus vite qu'une ombre.
" - Personne ne doit s'apercevoir que nous sommes partis. Nous reviendrons quand tu verras que ta mère va bien."
" - Il n'y a pas de nous." Qu'il rage déjà, sa mâchoire serrée, les mains au fond de ses poches de robe de sorcier.

Elle s'approche de la cheminée, immense, là, dans le fond du bureau. A maintes reprises, Drago était descendu dans ce bureau, mais elle ne lui avait jamais tapé dans l'oeil : parce qu'elle ne servait qu'à alimenter un feu rouge et puissant pour réchauffer la pièce pleine d'humidité. Il semblerait que le bureau soit bien plus clair, propre et enclin à être habité que lorsque ce fut Rogue qui s'y trouvait. Mais ce qui l'interpelle le plus, c'est la façon dont elle s'adresse à lui : alors, il lâche la cheminée du regard pour poser ses yeux bleus et froids que la fille aux cheveux bouclés.

" -  Je vais m'assurer que tu tiennes parole et que tu reviennes. Personne ne remarquera que je suis venue. Et ne t'avise pas de me lancer un nouveau sort," Là, il se moque, doucement, avec un rire presque inaudible, pourtant, son sourire est bien visible. " Tu n'as certainement pas envie que je m'amuse à les retourner."
" - Tu ne m'effraie plus, Granger. Peut-être que tu en sais beaucoup sur la magie... mais tu n'es pas capable de faire du mal à qui que se soit."

Oui, elle l'a effrayé fut un temps : après le coup de point magistral qu'elle lui a porté. Pendant la guerre. Mais il n'a plus peur d'elle, parce qu'il a peur de tellement d'autres choses bien plus sombres et dangereuses. Avec le temps, avec les années, avec les abominations qu'ils ont tous les deux été capables de voir pendant la guerre, Hermione est bien moins effrayante. Parce qu'il sait pertinemment qu'elle est bonne contrairement à tous ceux qu'il a connu. Non, elle ne ferait rien de mal, ne blesserait personne par plaisir : Granger laisse ça aux autres, même à Malfoy lui-même. Alors il l'a regardé dans les yeux, pour lui faire comprendre son sérieux. Ca l'a doucement fait rire, jusqu'à ce qu'elle passe à autre chose pour expliquer son plan : elle attrape la poudre de cheminette, prête à s'en servir, et use de mots pour dire ce qu'ils comptent faire. D'abord, il soupire, parce qu'elle est sotte de croire encore qu'elle va venir. Ses yeux se sont levés face au plafond sombre, seulement éclairés par les lanternes laissées par le professeur. Il la déteste tellement à cet instant précis.

" - J'usais du réseau de cheminée, bien avant que tu ne connaisses l'existence de mon monde, Granger. Evite de jouer au Professeur avec moi, tu n'as rien à m'apprendre à ce sujet."

Sérieux, il s'est approché d'elle : de la fille, mais surtout de la cheminée qu'il a examiné avec plus de patience cette fois-ci. Il la regarde comme s'il comprenait enfin que certaines des cheminées de l'école sont reliées avec le reste du réseau. Il se déteste de ne pas y avoir pensé plus tôt, et le regard en biais qu'il jette à la sorcière prouve bien le fond de sa pensée. Mais d'un coup, il attrape la main de Granger : celle qui tenait la poudre de cheminette. Et là, il fait une chose étrange, Drago oblige la fille a remettre la poudre où elle se trouvait à la base. Il se moque d'elle avec des mots, encore, en disait qu'elle est stupide de croire qu'elle passera inaperçue alors que Narcissa connaît pertinemment les traits de son hideux visage. A croire qu'il est toujours obligé de la dénigrer, surement pour se faire du bien à lui-même. Mais les mots qu'il ajoute montre qu'elle a gagné la bataille : il pourrait partir sans elle. Lui jeter un sort pour qu'elle ne puisse le suivre, mais ses yeux se posent sur elle avec sérieux.

" - Tu veux me suivre pour fouiner, pas pour être sur que je revienne. Tu sais quoi ? T'as gagné, Granger. Mais tu mettras pas un pied chez moi, avec cette tête." Son visage mime un non, clair est net. Puis il se tourne pour regarder le mur d'en face : plein de petites fioles sont entassées les unes au dessus des autres. Le professeur Slughorn garde ici, précieusement, beaucoup de potions difficiles et longues à faire, qu'il montre à ses élèves lors des cours. " On a étudié le polynectar en début d'année... cherche la fiole. Je me charge du reste."

Si elle avait fermé la porte du bureau à l'aide d'un sort, soit Drago aura usé de sa baguette pour lancer Alohomora, soit il lui aura dit de lever le sort s'il était trop puissant pour être enlevé à l'aide de ce simple sortilège. Drago aura fini par sortir du bureau, coûte que coûte, pour partir à la recherche du dernier ingrédient qui terminera la potion : dans ce château, il n'y a qu'une seule personne qui passera inaperçue dans le Manoir Malfoy. Qu'une personne qui sera la bienvenue, hormis le fils unique. Et si cette idée ne fera pas plaisir à Granger, elle ne plait pas non plus à Drago. Pourtant, il aura fait le nécessaire pour récupérer quelques cheveux précieux : par-là, il aura même vu que le professeur de potion est bien trop occupé pour ne serait-ce que penser à retourner dans les cachots de-suite.

Il sera bel et bien de retour dans le bureau, au sous-sol : parce qu'il veut voir sa mère. Parce qu'il l'aime, parce qu'il s'inquiète, et maintenant, peut-être un peu pour prouver à Granger qu'elle a tord sur toute la ligne. Ce qu'il a fait pour récupérer ces cheveux ne concerne que lui : elle pourra poser mille et une question qu'il n'y répondra pas, non, Drago l'enverra bouler à sa manière pour qu'elle se taise. Et lorsque les cheveux seront plongés dans la potion qu'elle va devoir boire si elle veut le suivre, ses yeux se posent sur elle. Soudainement, il est moqueur. Drago s'essui le coin des lèvres, mais il n'enlève pas son regard de la rouge et or qui doit certainement fulminer parce qu'elle n'est pas contente : ça se lit sur son visage. Sait-elle déjà à qui appartiennent les cheveux ? Après tout, elle est intelligente et perspicace.

" - Tu ne vas pas aimer ça... mais Parkinson est la seule que ma mère sera heureuse de voir. Alors bois. Cul-sec." Il hausse les épaules, lui lance même un coup de nez pointu dans le vent, la mettant presque au défis. " Outre le fait que tu seras bien plus belle... c'est ta seule chance de mettre ton nez là où tu veux le fourrer Granger. Encore une fois, c'est à prendre ou à laisser."

Elle aura changé de forme, obligatoirement. Sans quoi, il n'aura pas donné l'adresse précise de son manoir après avoir lancé la poudre de cheminette pour créer des flammes vertes dans la cheminée. Porte de nouveau fermée à clé. D'un coup de baguette, elle aura aussi dû changer les couleurs de son uniforme pour ne pas porter le rouge et or. Mais ensemble, ils finiront par passer les flammes : Manoir Malfoy, dans le Sud du Wiltshire. Si les cheminées sont à l'intérieur, celle des Malfoys qui est reliée au réseau se trouve dehors. Ils apparaissent et devront passer par le même chemin qu'elle a déjà emprunté une fois : cette grande rangée d'ifs majestueux et parfaitement taillés. Ils devront s'approcher du même immense portail en fer forgé, qu'ils pourront traverser sans l'ouvrir parce qu'il a le sang-pur des Malfoys : Hermione, sous les traits de Pansy Parkinson, passe parce qu'il lui a tenu la main. Doigts qu'il a lâché immédiatement une fois la magie du portail passée.

C'est le chant d'un oiseau qui les accueille avant qu'ils n'atteignent la porte d'entrée : un paon mâle qui braille par petit à-coup en tentant de reconnaître les intrus. Drago s'est arrêté, il a regardé l'animal qui s'est mis à chanter de sa véritable voix. Puis, ses plumes se sont déployées pour faire la roue : l'animal albinos est magnifique, il fait la fête au garçon né dans cette demeure. C'est certainement le premier sourire sincère que Granger doit être capable de voir sur le visage de Drago. Il a sorti sa main de sa poche, s'est même baissé pour caresser l'animal qui ne cesse de danser. Il est bien plus magnifique que les deux statuts de paons qui se trouvent de chaque côté du portail.

C'est ce lapse de temps -entre l'apparition des flammes vertes et la disparition du paon qui tente d'impressionner Pansy par la même occasion- qui donne l'opportunité à Narcissa de cacher ses méfaits : en voyant son fils, caché derrière un lourd rideau derrière une fenêtre, elle a ordonné à tous les mangemorts présents de s'éclipser. Ils ont du sortir par l'arrière des jardins, pour s'éloigner assez et transplaner sans être visible. Elle aura tout caché, avant que les deux jeunes n'entrent à l'intérieur. La seule chose qu'elle gardera avec elle, c'est sa tristesse : là, assise dans un fauteuil prêt de la véritable cheminée qui réchauffe le manoir. Pas une trace -visible- de ses méfaits.

détails importants:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
― Il n'y a pas de nous.
Bien sûr, qu'il y a un nous, qu'elle argumente.

Et cette fois, c'est son visage qui arbore une moue satisfaite : parce que Drago est mécontent et parce qu'ils n'ont plus le choix de coopérer. Il pourrait partir seul, mais ce n'est pas à son avantage, car elle pourra lui tomber dessus à la moindre occasion. Elle pourrait le dénoncer, pourra le mettre sous surveillance, tout ce qu'il ne souhaite pas afin de terminer cette dernière année et faire plaisir à sa tendre mère chérie.  

Tu n'es pas capable de faire du mal à qui que se soit.
Peut-être, mais je sais rendre justice ; tu dois certainement pas savoir faire la différence.

Il continue de lâcher de légers rires ici et là, comme si elle était stupide.

J'usais du réseau de cheminée, bien avant que tu ne connaisses l'existence de mon monde, Granger.
Semblerait-il que tu oublies tout ce à quoi tu as accès dans ce monde ; ce transport est pourtant une évidence à laquelle tu...

Elle se tait, puis soupire, lorsqu'il attrape sa main. Elle ne va pas au bout de son explication, parce qu'elle allait encore prouver posséder des connaissances, mais son geste la laisse perplexe. Tous les deux se regardent sérieusement, avec animosité, dédain. Vient-il de changer d'avis? Ses doigts s'ouvrent pour laisser tomber la poudre là où elle l'avait prise. À quoi joue-t-il? Il retarde le moment du départ. Lorsqu'elle peut enfin récupérer sa main, elle l'éloigne au maximum. Elle lève le menton, sans pour autant finir sa phrase précédente. Il l'a surprise. Oui, elle sait qu'il appartient à ce monde depuis sa naissance et qu'il aura toujours une longueur d'avance sur elle. Malgré ses nombreuses connaissances, malgré son évolution durant les dernières années, Hermione ne connaît pas tout de ce monde magique. Une vie entière n'y suffirait pas, malgré toute sa bonne volonté. Elle persiste.

Tu mettras pas un pied chez moi, avec cette tête, lâche-t-il non sans l'avoir dénigrée au passage, ce qui fait légèrement tiquer les traits de son visage hideux.  On a étudié le polynectar en début d'année... cherche la fiole. Je me charge du reste.
Je sais très bien comment ça fonctionne! qu'elle rétorque d'une voix bien trop indignée ; elle déteste que Drago puisse lui dire quoi faire.

Ce qui est le plus énervant, c'est que ça peut être à l'avantage de Hermione. Sous les traits d'une autre, elle pourra défiler dans ce manoir qu'elle n'avait pas réellement eu le temps de bien regarder la dernière fois, trop occupée à survivre. Elle se retient de rouspéter, car Drago a raison. Son idée est même excellente. Hermione pensait attendre pour gagner sa confiance, pour obtenir des réponses par la suite. Elle est même soudainement ravie de pouvoir aller au coeur du problème. Car oui, la famille Malfoy est un problème. Elle le voit tenter de sortir par un simple Alohomora qui ne fonctionne pas. Ça la fait sourire discrètement. Et dès lors qu'il la regarde, elle voudrait l'empêcher de sortir. Qui sait s'il ne va pas prévenir quelqu'un? Elle voulait l'empêcher de se préparer.

Ne me fais pas attendre, qu'elle dit en lui laissant l'opportunité de sortir.

À son départ, elle s'excuse silencieusement au professeur qui n'est pas là, car elle commence à fouiller dans ses réserves pour préparer ce qui lui permettra de changer de forme. Et lorsque Drago revient, elle le dévisage longuement. Il n'a pas besoin de fournir d'explications. Elle suit même des yeux ce mouvement où il passe un doigt sur ses lèvres. Elle roule des yeux en exprimant très fort le fond de sa pensée par un rire jaune.

Parkinson est la seule que ma mère sera heureuse de voir. Outre le fait que tu seras bien plus belle... c'est ta seule chance de mettre ton nez là où tu veux le fourrer Granger.
Je ne saurais être plus belle si je suis répugnante, qu'elle lâche distraitement en portant le liquide, avec cheveu, à ses lèvres ; elle grimace, mais boit le tout, elle ne s'habituera jamais à cette sensation écœurante. Même en prenant la tête de ta copine, qu'elle souffle ensuite, fermant les yeux pour diriger cette substance.

Elle mettra effectivement son nez où elle veut le fourrer. Elle aimerait presque trouver des éléments qui prouveraient que Drago est coupable, à croire qu'elle voudrait le voir tomber pour prouver qu'il a toujours été horrible envers elle. Mais pour l'heure, tout ce qui compte, c'est que son aspect physique soit en tout point celui de Pansy Parkinson. Hermione prend même le temps de tirer la pointe de ses mèches foncées en faisant la grimace. Elle n'aime pas cette apparence. L'important, c'est que Drago ne voyagera pas seul. Ils se déplacent via le réseau, se dirigeant vers le portail, main dans la main. Main qu'elle serre bien trop fort parce qu'elle ne souhaite pas être douce. Ils parviennent à passer, parviennent jusqu'à la demeure où ils sont chaleureusement accueillis par le paon.

En voilà un qui apprécie ta compagnie.

Pour la première fois, elle évite de passer un commentaire trop désagréable. Elle se contente d'observer les retrouvailles entre l'homme et l'oiseau. Il caresse la paon sans la moindre insécurité. Et même si Hermione est de nature douce, elle a toujours eu un mouvement de recul face aux animaux qui n'étaient pas son chat. Alors même si le paon tente de l'impressionner, que sa main voudrait se tendre, elle se ravise. De toute façon, elle possède le visage de Pansy. Et elle n'a pas envie de prendre le rire de se faire pincer un doigt. Hermione n'a pas envie d'être tendre alors qu'il a été difficile à trouver un certain accord pour venir ici. Elle laisse le soin à Drago de prendre les devants lorsqu'il est prêt à se rendre à la porte.

Hermione tarde quelques secondes dans l'embrasure de la porte. Non, elle n'oublie pas facilement les mauvais traitements : Drago en est la preuve vivante. Une montée d'angoisse déferle dans son être, mais elle entre néanmoins, jusqu'à ce que la porte se ferme. Et même si la porte se referme en douceur, elle sursaute légèrement : elle se sent déjà coincée, à la fois dans cet endroit, à la fois dans le corps de Pansy. Elle cherche le regard de Drago le temps d'une seconde, mais il est assurément déjà trop concentré à saluer sa mère. Les yeux d'Hermione voltigent déjà ça et là de la pièce. Pour l'instant, rien ne semble anormal. Voit-elle le mal là où il n'est plus? Lucius est mort.

La mère de famille est là, magnifique, montrant un grand amour envers son fils. Hermione n'a d'autres choix que de les voir interagir, scène à laquelle elle n'aurait pas assisté si elle n'avait pas pris l'apparence d'une autre. Alors si Drago lui cache des choses, ça se saura. Pourquoi donc garder une Serpentard dans l'ignorance& Il n'aurait pas eu le temps de prévenir sa mère... Comment doit se comporter Pansy? Lorsque les yeux de Narcissa se posent sur elle, Hermione sent son coeur marteler sa poitrine. Elle se pensait suffisamment courageuse pour venir, mais cette famille, comme cette demeure, lui donne l'impression de faire face à la royauté du sang-pur. Pourtant, elle a toujours été proche de Ron ou de Harry, tous deux de grands sorciers de bonne famille...

Tant pis si Pansy passe pour une idiote, c'est elle qui en subira les conséquences. Pansy ne ferait rien pour perdre l'avantage d'avoir Drago pour elle. Hermione ressent du malaise, même en ayant les traits d'une autre. Pansy est-elle jalouse du lien unissant Drago et sa mère? Femme que Drago aime. Tant de question dans la tête de cette sorcière en quête de savoir. Hermione a toujours voulu réussir les choses du premier coup, elle déteste ne pas savoir quoi faire. Elle se contente de rigoler comme une sotte après avoir saluer la dame, prenant même le bras de Drago entre les siens, petite idiote en manque d'affection.

Quel plaisir de vous revoir. Drago ne l'avouera pas, mais il n'avait qu'une hâte et c'était de vous revoir. Il est difficile à convaincre, mais je suis sûre qu'il ne regrette pas d'être venu.

Hermione caresse longuement le bras de Drago, comme si c'était naturel, de sa paume chaude et chaleureuse. Hermione en vient même à baisser les yeux pour remarquer son geste. Elle lui redonne plutôt rapidement sa liberté. Elle se décale même d'un pas pour mettre le plus de distance raisonnable entre eux. Autant montrer combien cette famille est parfaite pour ne plus se faire remarquer ensuite, pense-t-elle. Et l'oeil qu'elle pose ensuite sur Drago montre bien qu'elle retrouve son sérieux en quelques secondes, et qu'il ferait bien d'agir normalement, comme il le ferait si elle n'était pas là. Si Pansy devait savoir tout ça, Hermione passerait un sale quart d'heure.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Lorsqu'elle parle, pour dire en voilà un qui apprécie ta compagnie, Drago le prend comme un nouveau pique. Il a levé les yeux au ciel sans pouvoir réellement répondre quelque chose : il a eu peur que ses mots ne dépassent sa pensée, et si Narcissa l'avait entendu répondre de la même manière dont il parle à Granger d'habitude, elle aurait pu se poser des questions. Drago n'est pas aussi méchant avec Pansy qu'il ne l'est avec Hermione. Alors il s'est contenté d'entrer le premier, ouvrant la porte comme un prince qui entre dans son palais. Il est le prince héritier de ces lieux, un jour, cette demeure lui appartiendra. Il se dépêchera d'enlever la couleur violette de la salle de réception, là où se trouve sa mère face à la cheminée. Elle est belle, elle est étincelante dans la noirceur de ces lieux : même si sur son visage, on peut lire facilement la fatigue. La tristesse qui la hante. Narcissa est une femme forte, une femme qui tente de ne jamais laisser paraître ses émotions : était-elle fébrile, lorsqu'elle a menti au Seigneur des Ténèbres au sujet de Potter ? Drago n'était pas dans la forêt interdite ce jour-là, il n'imagine pas que sa mère ait pu mentir, certainement le plus gros mensonge de sa vie : tout ça parce qu'elle aime plus son fils que n'importe quelle autre personne, ou chose, dans ce monde.

Le blond a bien vu que la brune a eu du mal à entrer. Il a déceler chacune des réactions qu'elle a eu physiquement parlant, en silence. Et il n'a pas pu s'empêcher de lever les yeux au plafond lorsqu'elle a sursauté à cause de la porte qui s'est refermée derrière elle. Bien sur qu'il est incapable d'oublier la noirceur qui a hanté ces lieux lorsque Voldemort a fait de ce manoir son quartier général. Mais c'est plus facile de passer outre pour lui : parce qu'il a grandit dans cet endroit, parce qu'il a des bons souvenirs. De tellement bons, que c'est facile de surpasser les mauvais.

" - Quel plaisir de vous revoir. Drago ne l'avouera pas, mais il n'avait qu'une hâte et c'était de vous revoir. Il est difficile à convaincre, mais je suis sûre qu'il ne regrette pas d'être venu."
" - Tu connais tellement bien mon fils, Pansy..."


Narcissa n'avait pu s'empêcher de se lever pour prendre son fils unique dans ses bras : malgré le fait qu'il ne doive pas être là. Elle n'avait rien loupé des attentions de Pansy pour Drago. De sa main tendre, à son corps collé au sien. Narcissa n'a pas pu s'empêcher de sourire, de répondre avec douceur à la brune, tout en ayant faux sur toute la ligne. Pansy ne connaît pas réellement Drago : elle l'aime pour ce qu'il représente. Elle ne sait rien de la peine et des tourments qu'il peut avoir en ce moment, de ceux qu'il a pu avoir. Parce que Pansy aurait souhaité qu'il continue sur sa lancée, qu'il reste un mangemort, qu'il aide à gagner la guerre.

Lorsque Pansy s'éloigne, Narcissa lui a jeté un regard doux, en arrière. Avec un sourire en coin, quelque chose qui donne de la vie, de l'éclat à ce visage fatigué. Drago imagine que c'est la fatigue, la lassitude d'être seule. Alors il ne peut pas ressentir autre chose que de la peine pour cette femme qui a connu tant de péripéties dans sa vie. Lui sait parfaitement qu'elle n'a jamais vraiment voulu être dans la noirceur invoquée par le tout puissant Voldemort : tout ce qu'elle voulait, c'était d'être avec sa famille. N'est-ce pas ce qu'elle lui a fait hériter de plus cher ? Mais surtout, elle se dit que Pansy cache bien son jeu. Ce n'est pas la première fois qu'elles se revoient depuis la guerre. Mais Narcissa n'est pas assez proche de la brune pour pouvoir se rendre compte des comportements qui ne ressemblent pas à la véritable Pansy.

" - Vous ne devriez pas être ici..." La quarantenaire bien tassée s'est rassise dans son fauteuil, le visage tourné vers le feu : son coeur bat encore si fort à cause de la peur ressentie à l'idée que son fils puisse découvrir les mangemorts qui étaient présents juste avant. " Comment avez-vous quitté le collège ?"

Elle ne prononce pas le nom de Poudlard, c'était plus facile de l'écrire plutôt que de le prononcer : les images de la guerre, de son défunt mari, de Potter gisant au sol avec avoir reçu le sortilège de la mort, lui hantent déjà assez l'esprit. Narcissa attrape la main de son fils qui est toujours tout prêt d'elle : Drago ne fait plus attention à Hermione. Ses yeux sont uniquement posés sur la seule femme qu'il ait su aimer dans sa vie.

" - Ils devraient mieux garder leurs cheminées." Que se contente de répondre le fils, tout en caressant les doigts de sa mère à l'aide de son pouce. Il est doux, l'a-t-il déjà seulement été face à Granger ? Dans cet environnement, elle découvrira inévitablement une autre facette de lui. " C'est à peine si on peut appeler ça des enseignants... une équipe de bras cassés."

La véritable Pansy ne nierait pas : elle se mettrait à rire à gorge déployée. Narcissa se contente de sourire. Elle tapote la main de son unique et précieux fils à l'aide de ses doigts libres. Mais elle en vient rapidement à la conclusion, sans pour autant nier les mots de Drago, qu'ils dîneront avec elle ce soir : ça ne prendra pas longtemps, n'est-ce pas ? Je suis sure qu'ils ne remarqueront pas votre disparition pendant le repas... n'est-ce pas à cette heure que vous vous réunissez ? C'était le cas, à mon époque. Hermione pourrait vouloir refuser, mais Pansy ne le ferait pas. Non, la Serpentard attend tellement de sa relation avec Drago, elle courbe tellement le dos face à sa belle-mère qu'elle aurait accepté n'importe quoi. Alors la maîtresse des lieux tape dans ses mains et hurle un nom : SPIKE!. Un elfe de maison finit par arriver, tapant de ses gros pieds le parquet. Il est certainement plus vieux que Dobby l'était, il est l'elfe de maison qu'elle a hérité de sa défunte soeur Bellatrix. Il est plus utile et plus docile que Dobby, mais Narcissa n'a pas besoin de le frapper pour se faire obéir. La blonde au nez crochu lui ordonne de préparer un repas digne et rapide, parce que son parfait fils doit rapidement retourner à l'école. Alors l'elfe se baisse, prononce des mots à peine audible pour affirmer qu'il part en cuisine. Mais ça ne l'empêche pas de saluer le jeune Malfoy, comme il l'appelle, ou la délicieuse Miss Parkinson avant de s'échapper.

Si Drago ne connait pas Hermione, il sait qu'elle pourrait réagir au quart de tour face à l'elfe : elle s'est battue fermement pendant leur scolarité pour libérer les elfes de maison. Alors il n'a pas pu s'empêcher de lever ses yeux vers elle, peu importe où la fausse Pansy se trouvait dans la pièce. Dans un signe discret de la tête, les sourcils froncés, et lui a indiqué de se taire. La véritable Pansy, elle aussi, est servie pas ce genre de créature dans sa famille. Et s'il a été dégoûté de la sentir si prêt, et si douce avec lui tout à l'heure, il donnerait tout pour qu'elle soit collée à lui à cet instant précis. Au moins, il pourrait la contenir.

Drago n'aura pas demandé clairement à sa mère comment elle allait : ils se sont contentés d'être assit face au feu. Les yeux de la mère posé sur les flammes. Les yeux du fils posés sur la mère. Et parce qu'elle n'a pas eu d'autres choix -à cause de Narcissa, ou de Drago lui-même qui a rappelé Pansy, la brune aura terminé de faire le tour de la pièce en venant s'asseoir de la cuisse de Drago. Lui ne la regarde pas, ne la touche même pas. Il a une main posée sur l'accoudoir, l'autre sous son menton qu'il tient sans détacher ses yeux de sa mère. Il est persuadé que Narcissa mime d'être bien, parce qu'il est là. Ca lui fait mal. Tout comme il sait qu'elle est abîmée par la disparition de son mari. Mais les hautes familles ne prononcent pas aussi facilement des mots, leurs émotions, que les autres peuvent le faire : les Weasley sont bien plus ouverts. Plus aimants, plus tactiles et faciles d'accès les uns face aux autres. Même lui s'en est rendu compte. Qu'est-ce que pense Hermione de cette scène, à quoi s'attendait-elle ?

Vingt-minutes plus tard, la table a été mise : des assiettes presque aussi belles que celles que l'on voit à Poudlard. Des plats tout aussi brillant, par leur dorure que par les mets qu'ils comportement. On trouve un morceau de biche sur la table, alors que les viandes à Poudlard sont plus dérisoires. Narcissa est heureuse de passer à table avec son fils, elle ne cesse de le clamer avec des grands sourires. Sur cette grande table où a été tuée, par le Seigneur des Ténèbres lui-même, leur ancienne professeur d'étude des Moldus : Charity Burbage. Hermione ne connait pas cette histoire, mais Drago est troublé d'être à cette place. Il a du mal à déglutir, et lorsqu'il lève les yeux face à lui pour regarder Pansy, le jeune homme tente de garder contenance. Pansy est censée avoir de bonnes manières, Hermione saura-t-elle se comporter comme une princesse ? Car c'est tout bonnement le rôle que se donne Pansy, bien qu'elle soit loin d'être virulente et méchante face à sa belle famille.

" - Drago, j'aimerais que tu me fasse danser." Narcissa fait cette demande, au milieu du repas, alors que le dessert n'a pas été apporté. S'il manque de s'étouffer, le blond vient essuyer ses lèvres en posant ses yeux bleus sur sa mère : tout pour éviter le regard de Granger. " Ce rituel me manque... danser avec ton père me manque." C'est la première fois qu'elle parle de son défunt mari devant eux, surement que le vin qu'elle boit lui fait trop d'effet. Ses joues blanches sont rougies, c'est l'émotion qui la porte plus que l'alcool. " De toute façon, tu n'as pas le choix. Allez, debout ! Fait plaisir à ta mère."

De toute manière, Narcissa s'est déjà levée de table. Il aurait pu dire quoi que ce soit, sachant qu'il ne contredit jamais ses parents, que ça n'aurait servi à rien. En posant sa serviette sur la table, Drago ne peut pas s'empêcher de jeter un regard à la fausse Pansy : un regard sombre, un regard plein de reproche. Parce qu'il est vexé qu'Hermione puisse être là, qu'elle puisse voir tant de choses de leur vie, parce qu'il n'a pas envie de partager avec son ennemie personnelle. Mais voilà que Narcissa a sa baguette en main, qu'elle lance un sort à son vieux et onéreux phonographe en or qui se trouve dans un coin de la pièce. Une musique lente, douce et mélodieuse retentit : certainement quelque chose que Hermione n'a jamais entendu. C'est un morceau qui date de la jeunesse de Cissy et de Lucius, celui sur lequel ils ont ouverts le bal de leur mariage. Une musique de leur monde, qu'Hermione n'aurait pas pu connaître dans le sien.

Drago mène la danse, c'est son père qui lui a appris à danser. Une main tenant la main de sa mère, l'autre sa hanche qu'il n'hésite pas à toucher. Si elle rit avec bonne humeur, ce qui est rare à l'oreille du fils et certainement la première fois à l'oreille de Granger, cette simple danse prouve que leur famille n'a rien oublié des plaisirs d'en temps. Narcissa finira par poser son menton sur front sur l'épaule de son fils pour cacher les larmes qui coulent : ces moments avec son époux lui manque. C'est pour ça qu'elle veut tant le ramener. Pour ça qu'elle se perd, en tenant la pierre de résurrection, entre les visions de Lucius, et celle de Bellatrix : parce que Bellatrix était la meilleure de ses complices fut un temps. La mère de famille aura essuyé ses grosses larmes que l'uniforme noir de son fils avant la fin de la danse : elle y met fin d'elle-même, embrassant la joue de celui qu'elle chérit tant.

" - C'est à ton tour, Pansy!" Narcissa lâche cette phrase avec bonne humeur. Elle tente de garder contenance, essui ses joues pour faire disparaître ses larmes. Puis, faisant le tour de la table, elle vient poser une main chaleureuse sur l'épaule transformée d'Hermione. " Montre moi que tes parents t'ont appris les bonnes choses de la vie."

Quoi qu'ils disent, ils n'auront pas le choix d'obéir. De toutes façons, la véritable Pansy se serait levée, tout sourire aux lèvres, pour se jeter dans les bras de Drago même s'il n'aurait pas été très content de ça. Et aujourd'hui, le regard qu'il pose dans les yeux de Granger -parce qu'il la voit telle qu'elle est malgré les faux semblant- montre bien qu'il n'est pas content. Son nez se replisse, comme sa mère, voilà quelque chose qu'elle lui a fait hériter aussi. Mais la main de Drago finit par prendre celle de Pansy, comme il finit par attraper sa hanche. Et il n'aura d'autres choix que de danser avec elle, sur la musique qui continue de sortir par le phonographe. Entre temps, la table a été débarrassée par Spike : il amènera d'une minute à l'autre un dessert succulent dont raffole les Malfoys. Cissy se délecte de voir les deux jeunes danser pour elle. Elle les regarde avec des étoiles dans les yeux, et une profonde nostalgie. Si elle était forte devant les mangemorts, être avec son fils la replace dans son rôle de mère : même si la tristesse prend le pas, elle profite, elle aime, elle ressent.

" - Vous êtes si merveilleux..." Qu'elle glisse d'une voix douce. " Vous me rappelez tellement de souvenirs, avec mon Lucius."

Un bruit de tiroir se fait entendre : c'est le secret qu'elle cache dans cette table aux yeux des autres mangemorts qu'elle n'hésite pas à dévoiler devant les jeunes. Un album photo qui ne date pas d'hier, mais pas sa beauté, par l'entretient qu'elle lui donne elle-même, il a l'air comme neuf. Un précieux qu'elle garde près de son coeur. A l'intérieur -et elle n'hésitera pas à appeler Pansy pour qu'elle y jette un oeil en sachant que Drago l'a déjà vu cent fois- on y trouve de nombreuses photos qui bougent comme des vidéos Moldus. A chaque page, on la voit elle : enfant, jeune, à Poudlard, avec ses amis, avec ses soeurs. Hermione n'aura pas de mal à la reconnaître, ni-même à reconnaître Bellatrix et Andromeda qui se ressemblent beaucoup. Elle y verra, sans l'ombre d'un doute, des photos de Sirius Black, parfois triste et sombre, parfois heureux. Tout sourire aux lèvres lorsqu'il attrape les joues de sa dulcinée pour l'embrasser au coin d'une ruelle. Narcissa est nostalgique, tant que ses yeux sont embués lorsqu'elle caresse une photographie de Lucius qui lui sourit en lui envoyant un clin d'oeil. Elle est tant prise par ses sentiments, qu'elle ne voit même pas qu'une lettre est tombée de ce porte photo : celle qu'elle a envoyé à Sirius pour lui annoncer son mariage avec Lucius. Si Hermione lit cette lettre, elle pourra apprendre que le mariage n'était pas désiré, que c'était, à la base, une obligation : mais ça n'a pas empêché l'amour de naître entre Narcissa et son époux. Mais une chose est sure, c'est que Drago n'est pas au courant de ce détail. Sa mère lui a toujours dit qu'elle avait toujours été amoureuse de Lucius : c'est d'ailleurs pour cette unique raison qu'il n'a jamais eu peur d'un mariage forcé. Parce qu'il s'était toujours dit que l'amour pouvait être véritable, même lorsqu'il s'agit de garder la pureté de leur ligné.

" - Je vous souhaite d'avoir plus de chance que nous avons pu en avoir... le destin semble vouloir s'acharner sur ceux de notre famille qui ont pu connaître le véritable amour." Les doigts de Narcissa caresse une photo de Sirius qui, cette fois-ci, semble contrarier à voir Lucius et Narcissa ensemble : il est plus vieux, à présent. Mais sa main gauche tient celle de la même fille que sur l'autre photo : Marlène McKinnon, à peine un an avant sa mort. " Au moins, j'ai pu avoir la chance de toutes ces années aux côtés de ton père. Mon cousin aurait tout donner pour cela..."

Drago l'écoute attentivement : parce qu'il n'a pas l'habitude d'entendre sa mère parler de Sirius Black. Ce personnage qui a été effacé de leur arbre généalogique, comme sa tante Andromeda. Narcissa n'en parlait jamais du temps de Lucius, et Drago comprend pourquoi : c'était un traître à son sang. Mais ça ne l'empêche pas de lever les yeux sur Granger, sachant pertinemment ce qu'elle pense de tout ça. Lorsque Narcissa referme le livre plein de photographie, c'est parce qu'elle veut le protéger de quelconque nourriture. Spike vient tout juste d'arriver, avec sa petite taille, avec les desserts qui n'étaient pas spécialement attendus. Gouter ce sucre servira à faire disparaître ses larmes : ne dit-on pas d'une bon dessert efface tous les maux ? En tous cas, ça ne fera pas disparaître la boule qui s'est formée au fond de la gorge de Drago. Tout ça est dérangeant.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Tu connais tellement bien mon fils, Pansy...
Vous m'en voyez flattée!

La fausse Pansy arbore un sourire satisfait : elle est heureuse de recevoir ce compliment. Quelle jeune femme ne serait pas ravie d'entendre sa belle-mère l'encourager sur la bonne voie? Pansy savoure ses victoires. D'un autre côté, Hermione ne peut pas s'empêcher de penser : « Non, je ne le connais pas si bien que ça, votre fils ; je pense le connaître, parce qu'il est odieux, parce qu'il est arrogant, parce qu'il s'en tire trop facilement. Pourtant, je ne sais pas qui il est. » À cette pensée, Hermione perd rapidement son sourire. Elle gardera précieusement ses réflexions et nul ne les entendra.

Comment avez-vous quitté le collège?

La mère de Drago retrouve le confort de son fauteuil, avec lassitude. Et si Hermione regardait présentement ailleurs, son regard se pose désormais sur la femme. Le temps ne lui enlève sa beauté, même qu'il l'accentue par des traits brodés d'histoire. En l'observant, Hermione y voit une force subtile et contrôlée, entre pouvoir et amour. Narcissa était peut-être aux côtés du seigneur des ténèbres, parce que la vie l'a menée sur ce chemin, mais elle ne ressent pas une énorme aversion à son égard, pas comme avec Drago. Avec Drago, c'est différent, c'est une haine qui a été entretenue pendant des années. Que dira Drago au sujet du réseau de cheminées? Il reste vague, alors elle soupire de soulagement. Hermione ne rit pas aux propos de Drago.

On leur propose de rester pour le repas. Sur le moment, le regard dur de Hermione se pose sur Drago ― parce qu'ils ne doivent pas s'éterniser ―, mais il semble l'ignorer. Mais n'a-t-elle pas choisi de voyager à cette heure pour une raison bien précise? Après le repas, tout le monde regagnera son dortoir et la nuit pourra suivre son cours normal, ce qui ne peut que leur laisser du temps supplémentaire pour revenir. C'était au cas où ils soient confrontés à un imprévu. Ce n'était pas l'imprévu auquel Hermione pensait, par ailleurs. Elle aurait imaginé se retrouver face à des ennemis, non une mère endeuillée et seule. Pour une personne accablée, elle semble pourtant être bercée d'espoir. C'est l'impression qu'elle donne à Hermione. Mais il n'y a pas de mal à ressentir de l'espoir, surtout en posant des yeux doux sur son fils. Un dîner. Rien de plus. Ensuite ils partiront. Drago a eu ce qu'il voulait ; il a vu sa mère.

Hermione n'exprime d'ailleurs aucune joie en voyant l'elfe de maison : tout ça lui retourne l'estomac, contrairement à Pansy. Le regard du blond la met en garde : tais-toi. Elle lui retourne son regard : toujours aussi mauvais. Mais dès qu'elle le peut, elle fend son visage d'un énorme sourire admiratif à l'intention de Drago. Toujours de courte durée, assez longtemps pour paraître vrai. De temps en temps, elle lâche même un gloussement volontaire. Hermione ne se reconnaît pas dans sa comédie. Elle est ridicule. Elle le laisse aux retrouvailles avec sa mère, marchant lentement et légèrement dans la pièce. Hermione est assez douce et assez discrète pour ne pas attirer l'attention. Elle observe tout ce qui l'entoure, allant des chandeliers aux couleurs du mur, allant des motifs du tapis jusqu'aux odeurs qui planent dans l'air.

Sa courte visite de courtoisie est interrompue, parce qu'elle doit se rapprocher de la mère et du fils, allant jusqu'à la cuisse de Drago où Pansy se serait sentie à sa place. Hermione et rigide et préfère ne pas bouger. Ressentir les respirations de Drago chaque fois qu'il inspire : c'est déjà trop. Et même si la famille des Weasley est chaleureuse et agréable, le silence auquel elle assiste présentement est presque agréable. Hermione a toujours apprécié le calme. Elle sent même, pendant quelques courtes secondes, ses paupières s'alourdirent. La chaleur du feu est reposante. L'heure du repas arrive à point nommé.

À table, Hermione n'est pas une princesse. Elle est seulement civilisée, quoique inconfortable. Inconfortable dans le sens où tout ceci ne la représente pas, car tout est beau, tout est confortable et tout est délicieux. Elle jette souvent des coups d'oeil à l'elfe de maison. Elle repense assurément aux moments passés en compagnie de Horace lors des dîners du Club de Slug : des mondanités. Leur monde. Et si Harry était là, elle devait quand même endurer la présence de Blaise. Oui, elle sait se comporter, si c'est ce qui inquiète Drago qui ne cesse de lui envoyer des signaux. Elle n'a pas l'intention de trahir son identité au risque de recevoir encore une correction.

Hermione est d'abord surprise de la demande de Narcissa qui souhaite danser avec Drago. Elle affiche même un air perplexe en questionnant le blond des yeux. Du genre : est-ce fréquent? Étonnement, cette femme donne l'impression à Hermione de posséder un grand coeur. Et sitôt qu'ils quittent la table, la fausse Pansy cesse de manger pour les observer. Hermione affiche un sourire sincère lorsque la mère de famille met de l'ambiance. La musique ne tarde pas à emplir délicieusement la pièce. Hermione baisse légèrement le menton, le regard perdu dans le vide, concentrée à écouter la musique. Elle ne fait pas face au chaos qu'elle pensait voir en arrivant ici. Et même si elle déteste Drago, elle ne peut pas s'empêcher de les trouver beaux chaque fois qu'ils remuent dans l'angle de son champ de vision. Il y a quelque chose de magique dans ce manoir, outre les mauvaises choses qui s'y sont passées. Une magie qu'on ne retrouve pas chez ses parents... chez les moldus. Hermione sent une boule naître à sa gorge en pensant à ses parents. Qu'aurait-elle fait s'il leur était arrivé quelque chose durant la guerre? Voir Narcissa et Drago la chamboule un peu.

C'est à ton tour, Pansy!
Non, non, non... tente-t-elle de décliner poliment, vous êtes si beaux à voir, continuez, mais elle ne parvient pas vraiment à lutter, parce que la mère de Drago est perdue dans l'émerveillement et parce que Hermione ne souhaite pas perdre sa couverture. Ne dis rien... qu'elle souffle lorsque sa main se glisse dans la sienne.

Elle ne veut pas entendre de remarque tandis qu'ils dansent à la demande de Narcissa. Hermione sait danser. N'a-t-elle pas été resplendissante sur la piste de danse lors du bal organisé à Poudlard? C'était une autre époque. Elle se rend compte d'une chose, néanmoins, lorsqu'ils terminent d'émouvoir sa mère : elle ne pensait ni à ses cicatrices, ni à sa marque, ni à ses injures. Elle se contentait de suivre le rythme, silencieuse, le regardant parfois dans les yeux. Il n'est point pardonné pour autant. Hermione est même quelque peu décontenancée lorsqu'elle s'éloigne, parce que c'était inhabituel et qu'elle n'aurait jamais pensé danser un jour avec son rival. Après avoir avalé de travers, néanmoins, elle ne manque pas d'éloges pour l'homme qu'elle doit idolâtrer :

Il s'améliore à chaque fois que nous dansons ensemble! Ne devrions-nous pas le faire plus souvent?

Bien sûr qu'elle a vu Pansy au bras de Drago lors du bal. Hermione se demande néanmoins s'il est normal que Narcissa parle autant de Lucius. Le fait-elle si souvent? À la mention de celui-ci, elle ne manque pas de questionner Drago du regard. Ils ne tardent pas à plonger dans les souvenirs de cette femme qui semble bien loin dans son esprit ce soir. La première chose qui attire l'attention de Hermione, c'est la lettre qui tombe ; elle n'a besoin que de se pencher de moitié pour la récupérer subtilement et y jeter un oeil. Et si elle lit les mots sur le papier, elle se contente de redresser la tête sans émettre le moindre commentaire. Elle tend pourtant un oeil vers Drago qui est surtout concentré à détailler sa mère. Hermione en apprend plus sur lui ce soir qu'en plusieurs années à Poudlard. Ils contemplent les photographies animées. Des photos que Hermione voit pour la première fois, car elle est plongée dans l'intimité familiale de Drago.

Elles sont sublimes, souffle Hermione, sans même chercher à vouloir jouer le rôle de Pansy qui aurait pu vouloir flatter des egos, Hermione est confuse.

Hermione est surtout distraite, à penser aux sensations qu'elle ressentirait à perdre ses proches. Revoir des images de Sirius lui fait néanmoins détourner le regard. Voilà quelqu'un qu'elle a réellement connu et dont la mort reste cruelle. Le destin semble vouloir s'acharner sur ceux de notre famille qui ont pu connaître le véritable amour. Hermione sent des picotements chatouiller ses yeux. Il y a des mots qui l'affectent, même s'ils n'atteignent pas le coeur de d'autres : Drago, par exemple.

Tu veux bien aller chercher une nouvelle bouteille, chéri, demande Narcissa, ses doigts serrant ceux de Drago avec affection. Tu sais si bien choisir pour faire plaisir à ta mère. Et ne me laissez surtout pas boire seule, servez-vous encore, ajoute-t-elle doucement, sans chercher à les forcer, sa voix ressemble à une suggestion à laquelle on voudrait simplement obéir.

Drago osera-t-il seulement laisser la fausse Pansy avec sa mère?

Hermione se retrouve inévitablement seule avec cette femme au sourire épuisé, mais pourtant si tendre. Quel est son secret pour faire preuve d'autant de bonté? Serait-elle aussi charmante en sa compagnie si elle savait qu'elle avait sous ses yeux une sang-de-bourbe, celle-là même qui a fait chanter Drago pour venir ici? On ne serait pas clément avec Hermione si on savait qu'elle ne porte pas Drago dans son coeur. À cet instant, toutefois, la femme pose sur elle un regard des plus émouvant. Oui, c'est le terme adéquat. Que pense cette femme de Pansy? Hermione tente de retrouver contenance, mais l'émotion lui noue soudainement la gorge. Elle détourne brièvement les yeux, mais ça semble interpeller la femme. Avant qu'on ne lui pose de question, Hermione est la première à ouvrir la bouche.

Je me suis montrée indiscrète, je suis vraiment désolée.

Elle dépose sur la table le bout de papier, celui qui parle du mariage. La vraie Pansy aurait peut-être garder ce bout de papier comme preuve pour le mettre sous le nez de Drago pour avoir son attention, mais Hermione ne ressent pas les choses ainsi. Alors même si elle doit offenser cette femme, elle pousse le papier dans sa direction pour qu'elle puisse le récupérer.

Hermione ne sait pas si Drago est au courant pour le mariage arrangé de ses parents, mais elle ne souhaite pas le savoir non plus, pense-t-elle. Ce n'est pas le genre d'indices qu'elle était venue chercher, cherche-t-elle à se convaincre. Elle préfère que cette femme récupère cette lettre personnelle, quitte à choisir à quel moment elle voudra s'ouvrir à son fils. Pourtant, ça ne la prive finalement pas de demander :

Sait-il? d'une voix qui ignore si elle souhaite obtenir une réponse. Je ne devrais pas être celle qui verse une larme, dit-elle, en passant sa manche à sa joue pour chasser ladite larme qui perle, mais j'espère que notre visite n'était pas inopportune, s'excuse-t-elle même si la vraie raison concerne sa propre sensibilité et sa propre humanité face à des situations aussi tristes ; comment Narcissa le percevra-t-elle?  

On pourrait croire que Pansy s'ouvre, faisant preuve de compassion derrière une forte carapace, mais c'est surtout Hermione qui ressent les émotions, jusqu'aux larmes. Narcissa dégage quelque chose qui la chamboule, mais qu'elle ne comprend pas. Et quand Hermione ne comprend pas quelque chose, elle est déstabilisée. Et en ce moment, elle l'est énormément aux côtés de Drago. Elle inspire longuement, compatissante envers cette femme. Tant de sacrifices dans cette famille. Tant de pertes. Des drames dont Hermione ne pourrait avoir conscience pour avoir vécu une vie simple toute son enfance. Elle n'a pas connu les guerres entre les familles ni l'influence du seigneur des ténèbres. Elle ne devrait pas ressentir cette peine qui l'envahit. Elle se racle donc la gorge en secouant la tête. Elle ne doit pas oublier qu'elle est Pansy.

Si vous pouviez éviter de dire à Drago que j'ai des faiblesses, tente-t-elle de dire en réprimant un véritable sourire coupable. Ça m'aiderait, j'ai une réputation à maintenir.

En parlant du concerné, on peut déjà l'entendre revenir. Hermione glisse un dessert dans sa bouche, mais dès la première bouchée, elle se sent remplie. Elle ne pourra plus rien avaler, autant parce que le repas était délicieux et qu'elle ne s'est pas privée de manger, autant parce que les émotions lui bloquent la gorge. Elle évite volontairement le regard de Drago en le laissant donner à sa mère la bouteille qu'elle a demandée. Hermione attend un moment avant de relever la tête, consciente que rien dans cette maison est anormale. Drago voulait-il seulement s'assurer que Narcissa ne faisait aucune dépression? Pourquoi vouloir envoyer le père de Luna? Plus Hermione passe du temps ici, plus elle se questionne, plus elle tente de faire des liens. D'un nouveau coup d'oeil, elle essaie de voir quelconque indice, mais rien. Qui peut donc avoir pris la baguette de Sureau? Hermione a surtout l'impression de faire un pas de reculons plutôt qu'un pas vers l'avant. Difficilement, Hermione se retient de se proposer pour débarrasser complétement la table après le dessert. Pansy ne le ferait pas. L'elfe devra se débrouiller.

Tu veux bien rester encore un peu, laisse entendre Narcissa à Drago ; elle semblait s'inquiéter de leur absence du collègue au départ, mais désormais qu'elle a Drago sous la main, elle semble y prendre plaisir.
On peut bien se permettre cette folie, qui sont-ils pour nous dire quoi faire?

Hermione tente de se remettre dans la peau de son personnage, laissant entendre que Drago peut bien rester si sa mère souhaite de la compagnie pour s'endormir. Hermione pense qu'ils pourront partir avant la tomber de la nuit afin de gagner Poudlard sans avoir rencontré le moindre pépin, pour le moment. Personne ne les cherchera une fois tout le monde à son dortoir. Va-t-elle seulement fouiner les lieux à l'insu de Drago alors qu'il passe un peu de temps seul avec sa mère? Sincèrement... Hermione ne pense pas pouvoir trouver quoique ce soit d'intéressant. Elle est elle-même épuisée. Et l'effet de la potion ne durera pas éternellement. Il faudra qu'elle rentre rapidement pour ne pas être prise en flagrant délit par Narcissa. Hermione n'a aucune raison de se jouer de Drago à l'instant. Hermione flânera si Drago ne lui impose pas un endroit où se tenir tranquille.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Est-ce mal, si Drago avait pensé qu'elle ne saurait pas aussi bien danser que Pansy ? Parce qu'il l'a fait. Pourtant, Hermione n'aurait pas eu besoin de lui dire de se taire, parce qu'elle lui a cloué le bec de ses pas presque gracieux. Pendant ce moment, il aura eu du mal à savoir si Granger sait parfaitement jouer la comédie, ou si elle peut être digne, si elle peut réellement être à sa place dans ces mondanités. Ce n'est pas son monde, et pourtant, malgré les quelques couacs de son comportement qui ne ressemble pas à Pansy -faut-il encore la connaître sur le bout des doigts pour s'en rendre compte- elle paraît dans son environnement. Ce n'est absolument pas son cas : Drago aura eu du mal à la regarder dans les yeux, à ne pas plisser son nez à l'avoir si prêt, à la toucher sans pouvoir la repousser. Il la déteste un peu plus parce qu'elle le coince dans ces scènes qu'il n'aurait voulu vivre avec elle, parce que Granger rentre dans son intimité qu'il n'a pas vraiment partagé avec quelqu'un à Poudlard. Ce qui se passe au manoir lui appartient, avare, il n'aurait voulu le partager avec personne, de toute manière. Les choses auraient été plus simple, pour lui si elle était restée à Poudlard. Pourtant, avec tout ce qui se trame, Drago ne peut pas s'empêcher de sourire doucement : elle ne trouve rien, il n'y a rien à trouver dans cet endroit. Alors peut-être qu'elle lui lâchera la grappe après ça.

" - Il s'améliore à chaque fois que nous dansons ensemble! Ne devrions-nous pas le faire plus souvent?"

Il aurait voulu répliquer : ses lèvres ont bougé, d'ailleurs. Hermione l'aura-t-elle remarqué ? Mais Drago s'est retenu de justesse. Parce qu'il aurait été mauvais, à cause de la vexation ressenti depuis qu'elle a gagné son petit jeu. Tu voudrais, mais ça n'arrivera plus jamais. Voilà ce qu'il aurait aimé pouvoir lui dire. Mais Narcissa s'est plongée dans ses souvenirs, emportant par la même occasion Hermione avec elle. Jamais elle n'aurait ouvert ce porte-photo face à une sang-de-bourbe, encore moins face à Granger. Elle le fait par nostalgie, Narcissa agit parce qu'elle est persuadée que Drago finira ses jours avec la brune. Elle n'imagine pas un seul instant que le couple ait pu se séparer : comment son fils unique n'aurait-il pas partagé ses pensées et ses peines avec elle ? Elle qui les pense si proche, si fusionnel. Elle n'a pas tord : Drago n'est simplement pas le genre de garçon qui s'épanche sur ses sentiments. Son père était identique.

L'enfant unique a mal d'entendre tant parler de son père. Ce n'est pas habituel, il se doutait que quelque chose n'allait pas. Et ça le met encore plus en colère de devoir repartir pour cette satané école : il pense, au plus profond de son coeur, qu'il a mille choses meilleures et importantes à faire, plutôt que de perdre son temps là-bas. Si Pansy lui pose des questions silencieuses, à l'aide de regards que la mère ne pourrait comprendre, le blond détourne toujours ses yeux. Il se dit qu'ainsi, il ne lui répond pas. Sauf que Granger est assez intelligente pour prendre un silence telle une réponse : parfois, les mots ne sont pas nécessaire pour faire passer une émotion. Non, ce n'est pas habituel que Narcissa se perde ainsi dans sa nostalgie. Mais la peine alimentée par le deuil fait agir les gens différemment. Non, les Malfoys n'ont jamais vraiment été confronté au deuil : si Cissy a pleuré Sirius Black, elle l'a fait seule, en silence, sans qu'aucun des hommes de sa famille ne se rendent compte de sa douleur.

Narcissa aurait pu obliger l'elfe de maison à lui apporter une bouteille de son vin favori : mais elle demande à son fils unique. Ce dernier, après avoir réfléchis quelques instants, a finit par se lever. Jetant un regard à Granger, la menaçant silencieusement, avant de tourner ses talons pour se rendre dans la cuisine. Narcissa veut rester seule avec Pansy, ce n'est pas étonnant. La pièce est grande, lumineuse comparée au reste du manoir. Par ses couleurs et ses ustensiles dorés. On y retrouve toujours une bonne odeur : Spike, ou Dobby a une époque, passe une partie considérable de son temps dans cette pièce. Par automatisme, Drago a levé sa main pour prendre un Chocoballe à la crème qu'il a immédiatement glissée entre ses lèvres. Le bonbon fond dans sa bouche en une fraction de seconde, alors que lui-même s'approche de la petite cave à vin : en extérieur. La magie qui anime l'objet ressemble au sort que Granger a jeté à son sac fourre-tout : il y a de nombreuses, et vieilles bouteilles à l'intérieur. Drago sait pertinemment celle qui ravira les papilles gustatives de sa mère, il l'empoigne, près à partir avec.

" - Sait-il?" Narcissa perd son souffle en récupérant la lettre. Elle la garde entre ses doigts, mais ses yeux larmoyants se posent sur Pansy. La brune voit-elle à quel point la mère a mal de ce secret de famille ? " Je ne devrais pas être celle qui verse une larme, mais j'espère que notre visite n'était pas inopportune."

Narcissa n'a pas pu s'empêcher de rire, légèrement, en douceur. De façon nerveuse. Là, jamais son comportement n'a été si semblable à celui de Drago : le rire est parfois un moyen de protection qu'ils ne se rendent même pas compte d'utiliser. Elle vient même poser une main sur celle d'Hermione, en douceur, tout en lui disant qu'une larme peut être aussi douce qu'un mot d'amour. Ca fait sourire la plus vieille qui reprend vite son sérieux. Elle cache la lettre au fond de l'une de ses poches, ne souhaitant pas que son fils tombe dessus. Cissy est heureuse que ce soit Pansy qui l'ai trouvé. Elle se demande comment son fils aurait réagit en lisant ces mots. Elle connait Drago, mais elle peut avoir peur de ses réactions : qui n'a pas peur en amour ?

" - Une visite de mon fils n'est jamais mauvaise... peu importe qu'il se fasse punir ou non en retour." Là encore, elle émet un très faible rire. Ses pupilles se posent sur la photographie de son mari qu'elle dévore des yeux avant de fermer l'ouvrage. " Ne lui dit rien. Promets le moi." La mère de famille pose ses yeux bleus sur le visage de la brune. Elle attend que ces mots sortent de la bouche de Pansy pour reprendre. " S'il y a une chose dont je suis fière, à propos de l'éducation de notre fils, c'est qu'il ai grandit en sachant qu'il n'aurait jamais à porter le poids d'un mariage forcé. S'il apprenait... je pense que sa vision de l'amour serait déformé. Drago ne serait pas capable d'apprendre à aimer une femme s'il y était obligé. Seuls peu en sont capables."

Parce qu'il met un peu de temps à revenir, Narcissa pourra glisser quelques informations supplémentaires à Hermione. Elle lui dit que Lucius et elle sont tombés amoureux rapidement, parce qu'ils se ressemblaient beaucoup. Que Drago refuserait ce genre d'autorité. Que c'est merveilleux, qu'il ait pu trouver l'amour si jeune. Que c'est un pur bonheur de voir Pansy aujourd'hui. Mais si Drago met du temps à revenir, c'est parce que ses yeux se sont attardés sur la cane de son père : la tête de serpent en argent, là où, fut-un temps, sa baguette de sorcier était cachée. Avant que le Lord Voldemort la lui prenne. Drago a eu une pointe au coeur à voir cet objet ici présent. Alors il a attrapé la cane pour la caresser du bout des doigts : sans imaginer qu'une autre baguette puisse être cachée à l'intérieur. Il y a tant de secrets dans cette maison.

" - Excuse-moi..." Souffle Narcissa qui, essuyant ses dernières larmes, parvient à se calmer. " Je ne devrais pas t'en demander autant, Pansy. Tu en fais déjà trop pour..."
" - Pourquoi est-ce que ça traîne en cuisine ?" Que Drago demande, devenant à table : il pose la cane dessus, verse un verre à sa mère en sachant que ce simple souvenir va la perturber. Il l'a coupé dans son élan : Hermione était sur le point d'apprendre que Pansy vient beaucoup trop souvent auprès de Madame Malfoy. " Tu devrais la ranger, avant qu'il ne lui arrive malheur."

Narcissa semble prise de cour : elle attrape la cane de son mari. La caresse, mais boit rapidement son verre avant d'accorder à son fils qu'il a raison. Elle dit même qu'elle la ramène tout de suite à sa place, en se levant de table. Cissy s'apprête à les quitter pour rejoindre sa chambre, à l'étage : là où la cane aurait du être. Mais elle en profite pour dire à son fils qu'un paquet l'attend dans sa chambre, qu'il doit le prendre avant de retourner à Poudlard : ça évitera un envoi supplémentaire. Mais la réalité est bien cachée. Narcissa s'empresse de cacher la cane, car à l'intérieur a été cachée la baguette de sureau elle-même. Là où personne ne viendrait la chercher. Après tout, cette baguette appartient, magicalement parlement, à Harry Potter : elle n'aura tout son pouvoir que lorsque Narcissa et les mangemorts auront trouvé moyen de transmettre son appartenance à la mère de famille.

" - T'es trop émotive... par Merlin. Heureusement qu'elle ne l'est pas, je n'aurais jamais pu être à ses côtés."

Drago a juré, plus silencieusement, en prononçant ces mots à voix basse. Il déteste voir Pansy avec des larmes dans les yeux, et Hermione ne sait pas retenir ses émotions. Il n'aura pas bu un verre de vin. Mais Drago aura claqué dans ses doigts pour dire à Granger de le suivre : hors de question qu'elle reste seule en bas pendant qu'il monte à l'étage. Les escaliers sont parfaitement soignés, le bois tinté d'une lueur sombre mais tout semble si parfait en harmonie avec le reste.

La chambre de Drago est bien plus clair : le bois n'est pas noir, il est de couleur naturel. Les seuls touches de couleur sont celles posées sur les murs, un papier peint émeraude qui ne dénote pas avec le couvre lit aux couleurs de sa maison. Il a toujours voulu entrer chez les Serpentard, il y était destiné. Des affiches de ses équipes de Quidditch favorites sont sur les murs : le jeune homme qu'il était n'a toujours pas fait place à celui qu'il est aujourd'hui. Drago n'a simplement pas prit le temps d'enlever tout ce qui lui plaisait à l'époque. Sur les meubles, des jouets et objets de l'époque où il s'en préoccupait encore. Surtout, des photographies : Blaise, Millicent, Daphnée et sa soeur Astoria, ainsi que Pansy. Des moments parfaits, plus jeunes et parfois qui datent de moins longtemps. Une photo où ils profitent, en été, de la fontaine qui se trouve dans le parc du Manoir : on y voit une Pansy en maillot de bain, tout sourire aux lèvres, qui se jettent au cou de Drago qui la repousse. Elle tombe inlassablement à l'eau, mais revient toujours avec le sourire. Sur le lit, une boite est posée. Imposante. Un mot de sa mère écrit en lettre manuscrite et fine. Il l'ouvre pour lire les mots, mais s'arrange pour que Granger n'ai pas de visibilité sur le parchemin.

" - Dans l'espoir que ton bal de diplômé soit à la hauteur du notre, nous nous étions tant amusés à l'époque.

Plein de bisous,
Narcissa Cissy Malfoy."

Une photo est jointe : on y voit les Narcissa, parfaitement apprêtée pour faire la fête, après l'obtention de son diplôme. D'autres têtes sont présentes, mais pas celle de Lucius : son père a quitté Poudlard un an plus tôt que Cissy. Ca lui donne un léger sourire, mais Drago regarde à peine le costume qu'elle lui a choisi : le paquet fini rétrécit par un tour de magie pour qu'il puisse entrer dans sa poche. Ils n'ont pas beaucoup de temps dans cette chambre, car Drago fronce les sourcils lorsqu'il semble entendre des voix dans la chambre à l'autre bout du couloir. Granger sera obligée de suivre, n'est-ce pas ? Car Drago finira par se rendre devant la porte fermée de la chambre de ses parents. On parle à l'intérieur. Il reconnaît sans doute possible la voix de sa mère, mais d'autres voix, moins distinctes, sont présentes. L'oreille collée à la porte, ses yeux posés sur Hermione, il tente de les reconnaître, en vain. Peut-être sa mère n'est-elle pas seule, au finale ? Peut-être qu'elle parle simplement au tableau qui sont accrochés là : eux peuvent lui répondre même s'ils ne sont plus en vie. Lucius et Bellatrix parlent de trop loin pour que ce soit nettement remarquable : en réalité, Narcissa a déjà fait tourner trois fois la pierre de résurrection dans sa main pour les voir apparaître. La folie finira par s'emparer d'elle si elle continue à se servir de cette Relique de la Mort.

Des pas s'approchent de la porte, la poignet se tourne. Et la première chose qu'il fait pour occuper ses mains, et ne pas paraître fouineur aux yeux de sa mère, c'est d'embrasser Pansy, alors qu'elle a le dos collé au mur du couloir. Ce baiser ne dure qu'une fraction de seconde, car la porte ne s'ouvre pas : Narcissa recule, certainement pour reposer la pierre qu'elle avait gardé entre ses doigts. Mais se sont les cheveux de Pansy qui se trouvent entre les doigts de Drago. Et lorsqu'il la regarde, il fronce ses sourcils : voilà une heure qu'ils sont au manoir. Une heure qu'elle a prit le polynectar. Alors ce n'est plus des mèches brunes qui se trouvent dans sa main, mais les boucles de Granger qui réapparaissent : d'ici quelques minutes, elle aura totalement reprit l'allure qu'elle a d'habitude. Ca coup le souffle de Drago qui déjà, veut s'enfuir. Il tire sur sa main pour la faire descendre les marches, prêt à quitter le manoir sans même prévenir sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Hermione est surprise que Narcissa pose une main sur la sienne : en réalité, il s'agit de celle de Pansy. Jamais elle n'aurait touché une sang-de-bourbe. Cette constatation sert le coeur de Hermione qui est heureuse de récupérer sa main. Elle n'est pas la bienvenue ici, contrairement à Pansy. Une larme peut être aussi douce qu'un mot d'amour. Pas celles qu'elle verse constamment à cause de Drago, assurément. Sa première réflexion lui fait durement fermer les yeux. En réalité, Narcissa a totalement raison. Hermione sait verser des larmes de bonheur. Pourquoi penser à Drago en premier? Parce qu'il est trop souvent dans son champ de vision dernièrement? Hermione a vécu de belles choses, durant ces dernières années, malgré la guerre. Elle hoche donc la tête.

Ne lui dit rien. Promets le moi.

La demande laisse Hermione sans voix, mais elle opine du chef. De toute façon, Drago ne voudrait rien entendre de sa bouche ; ce n'est pas à elle de dévoiler ce secret. À quoi bon le faire maintenant que Lucius est mort? Hermione est trop bonne pour venir foutre la merde dans cette famille, volontairement. Elle ne cherchera pas à les briser, même si elle déteste Drago. Sur ce point, il a raison. Elle n'est pas mauvaise au point d'avoir des arrière-pensées malsaines, comme Pansy. Hermione laissera Drago croire que ses parents se sont toujours aimés, loin d'un mariage forcé. Drago ne serait pas capable d'apprendre à aimer une femme s'il y était obligé. La mère en dit trop sur son fils, simplement parce qu'elle imagine être face à Pansy. Hermione sent la boule à sa gorge devenir de plus en plus grande et oppressante. C'est merveilleux, qu'il ait pu trouver l'amour si jeune. Hermione sent que les larmes menacent de revenir, non parce que ça la touche, mais parce qu'elle ne se sent pas à sa place. Elle n'aurait pas dû entendre ces choses. Elle n'est pas l'amour de Drago.

Pour la première fois en présence de Drago, Hermione sent qu'elle peut respirer. Son retour met fin aux nombreuses révélations de Narcissa. Hermione fronce néanmoins les sourcils, prenant conscience qu'elle n'a pas entendu la suite de la phrase de la femme : Tu en fais déjà trop pour... Pour leur famille? C'est que Pansy est bien intégrée alors, Drago avait raison de dire qu'elle passerait ici inaperçue sous les traits de cette Serpentard. La fausse Pansy ne fait pas attention à la canne, imaginant simplement que Drago fait une nouvelle crise d'enfant gâté : scène fréquemment aperçue au cours des dernières années. Elle ne voit pas les choses du même angle que lui.

T'es trop émotive... Heureusement qu'elle ne l'est pas, je n'aurais jamais pu être à ses côtés.
Tant mieux pour toi, qu'elle tranche sèchement sans réellement l'écouter, elle suit surtout la femme qui s'éloigne d'un regard sans arrière-pensées.

Une fois dans la chambre, Hermione retrouve son envie de fouiller, laissant Drago découvrir son paquet. Il tente peut-être de rester discret, mais elle essaie, d'un coup d'oeil, de voir de quoi il s'agit. Elle finit quand même par caresser un mur du bout des doigts, touchant la tapisserie verte. Elle regarde également les nombreuses photos ; des photos représentant d'agréables moments, comme si Drago n'avait pas toujours été une ordure. En réalité, il l'était surtout pour le trio et ses ennemis. Hermione soupire : ça n'excuse rien. Elle trouve étrange de découvrir cette pièce : la chambre de Drago. Il avait une vie de prince, dans ce manoir. Un confort que Hermione n'a jamais eu, mais elle ne regrette rien, car elle avait l'amour de sa famille. Sa petite maison de banlieue pourrait presque rentrer entièrement dans la pièce du séjour, à l'étage. Hermione n'avait pas toutes ces jouets ni ces affiches. Rien n'était animé avant qu'elle ne découvre être une sorcière. Elle se promène doucement sans s'asseoir. Elle ne s'y oserait pas. On pourrait penser qu'elle est dans son élément, vêtue de sa robe de sorcier aux couleurs des serpentards.

Pansy vient souvent ici? lâche finalement Hermione.

Mais déjà le regard de Drago est ailleurs, l'oreille tendue vers le couloir ; Hermione plisse les yeux, ne pouvant que le suivre sans avoir de réponse à sa question, laissant ainsi planer le doute sur les précédentes paroles de Narcissa. Non, cette question n'a rien à voir avec un quelconque intérêt ou une quelconque jalousie. Elle suit Drago jusqu'à la chambre des maîtres.

Hermione dirait qu'il n'est pas normal d'entendre des voix, de manière générale, mais tous les deux les entendent. Les tableaux qui parlent sont nombreux dans ce monde magique. Hermione ne se lance pas immédiatement dans des hypothèses farfelues. En réalité, après avoir vu la tristesse de Narcissa, elle ne se serait pas posée davantage de questions si Drago ne s'était pas montré si intrigué. Si lui trouve cela anormal, c'est qu'il faut se poser des questions. Hermione n'a pas envie qu'ils soient repérés à écouter aux portes, elle tend même des regards le long du couloir comme s'ils pouvaient être surpris : par l'elfe de maison, en partie. Hermione n'a pas connaissance des tableaux qui pourraient être dans la chambre, si c'est de cela qu'il s'agit ; elle n'a jamais mis les pieds jusque là.

Elle est sur le point de tirer la manche de Drago pour qu'il s'éloigne de la porte lorsqu'elle entend également les pas, mais il réagit plus rapidement. Il se retourne, ce qui l'oblige à recoller son dos sur le mur. Il est penché sur elle. Elle comprend son geste au moment où il recule son visage. La porte ne s'ouvre pas. Personne ne les surprend. Mais Hermione est surtout décontenancée par ce qui vient d'arriver. Les lèvres de Drago contre les siennes. Chaudes. Plus douces qu'elle n'aurait pu l'imaginer. Moins maladroites que celles de Ron ; elle ne sait pas pourquoi elle se fait la réflexion. Une courte sensation qui la laisse perturbée. Est-elle dégoûtée? Elle le dévisage, elle le questionne du regard. Elle l'aurait repoussée si le geste avait duré plus longtemps, d'une solide main contre son torse. Mais dans l'immédiat, elle est surtout immobile, la respiration coupée.

Qu'est-ce que t'as fait? qu'elle souffle du bout des lèvres.

La même question accusatrice demandée près de la tombe. Avec bien moins d'aplomb, cependant. Elle bouge légèrement, assez pour que son dos remonte de quelques centimètres sur le mur. Dans ce mouvement, elle ressent la présence de ses doigts dans ses cheveux, alors elle finit par suivre son regard pour constater qu'elle reprend son aspect. Hermione ne survivrait pas une seconde face à Narcissa si elle devait la voir dans cet état. Pour cette raison, elle ne proteste pas lorsque Drago tire sa main pour l'éloigner. Ce contre-temps l'empêche de réfléchir à la mère de Drago et aux voix entendues de l'autre côté de la porte.

Son premier réflexe, une fois dehors, c'est de remonter la capuche de sa robe de sorcier sur sa tête, même s'il fait nettement plus sombre qu'à leur arrivée : elle ne voudrait pas qu'on la remarque par une fenêtre. Elle garde la tête penchée, ne cherche ni à voir où se sont posés les paons pour la nuit ni à voir la fontaine où Drago et Pansy passaient du bon temps ; photo aperçue dans la chambre de Drago qu'elle n'arrive pas à faire disparaître de sa rétine. Rapidement, elle marche aux côtés du Serpentard pour atteindre la grille où elle ne lâche pas sa main. Elle ne sait pas comment fonctionne ce portail, mais elle préfère ne pas rester coincée du mauvais côté. Grâce à la poudre de cheminée restante, ils pourront retourner à Poudlard.

Ils traversent les flammes vertes du réseau ; elle n'aurait pas laissé Drago résister pour retourner voir sa mère. Hermione s'éloigne aussitôt de lui. Réutilisera-t-il cette méthode à l'avenir pour rendre visite à Narcissa? La mère de Drago devra prendre des précautions si elle ne souhaite pas de nouvelles visites surprises. Hermione ne pensait pas revenir dans cet état : aussi perturbée. Elle s'imaginait échanger quelques pics sanglantes avec Drago, elle s'imaginait rester à l'écart sans croiser personne. Elle ne pensait pas prendre l'aspect de Pansy pour rôder dans la vie privée de Drago, allant jusqu'à voir sa mère versée des larmes, allant jusqu'à voir les photos de leur passé, allant jusqu'à danser avec Drago. Hermione a montré de la compassion pour Narcissa. Le méritait-elle réellement? Elle se pose la question maintenant qu'elle n'est plus au manoir, réceptive à ses émotions. Hermione tourne enfin son regard vers Drago : non, ils n'ont rien trouvé de suspect, à première vue. Les voix restent suspectent, certes. Et Hermione ne saurait mettre le doigt sur ce qui est de coutume ou non chez les Malfoy.

Ce soir, elle n'a pas envie de se lancer dans des explications avec Drago. Et s'il a pris l'habitude de s'éclipser avant elle dernièrement, cette fois, c'est elle qui prend les devants. Elle lui tourne le dos sans chercher à recevoir des critiques négatives concernant son jeu d'actrice médiocre ou concernant ce baiser. Elle n'a pas envie de l'entendre dire : j't'avais bien dit. Qu'importe s'il a des menaces à lui lancer à la gueule concernant ce qu'elle a vu afin qu'elle se taise. Hermione retire le sort qu'ils avaient remis sur la porte, puis au moment de l'ouvrir, elle voit le professeur Slughorn qui s'approche. Il semble surpris de l'apercevoir. Il force un sourire et un rire, demandant :

Mlle Granger, que faites-vous donc là?

Il aperçoit Drago, derrière. Hermione entrouvre les lèvres pour expliquer les raisons de sa présence, mais le professeur lève finalement la main pour la faire taire, disant qu'il n'est pas nécessaire d'expliquer. Il n'a pas envie de se mêler de quelque chose qui pourrait le gêner : que s'imagine-t-il? Il se contente de leur dire de prendre un autre bureau à l'avenir tout en leur souhaitant de passer une agréable nuit. Et lui, pourquoi ne dort-il pas encore à cette heure? Hermione profite de ne pas recevoir de punitions pour s'éclipser dans le couloir. Drago pourrait choisir ou non de la rattraper s'il avait réellement besoin de lui dire quelque chose. Mais il pourrait aussi choisir de garder ses distances pour digérer sa soirée. De toute manière, un groupe de Serpentard déambule dans les couloirs pour retourner à leur dortoir. Une petite fête encore, assurément. Hermione aperçoit Blaise dans le lot, mais elle préfère poursuivre sa route. Et si les deux rivaux devaient ne pas se reparler ce soir, ça attendrait à une autre journée, où les tensions des étranges choses arrivées ce soir se seraient... quelque peu amoindries. Peu importe ce qui arrivera, Hermione retrouvera inévitablement son dortoir et refusera l'offre de Ginny de passer du temps près du feu ; elle garde encore la sensation du foyer des Malfoy sur son visage. Elle dira plutôt à Ginny qu'elle devrait se mettre au lit, il est tard, parole de préfète. S'attarder trop longtemps près de Ginny lui rappellerait ce baiser échangé avec Drago, non avec Ron.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Qu'est-ce que t'as fait. Cette question sort pour la deuxième fois de la bouche de Granger à son égard. S'il n'a pas prit le temps de répondre, c'est pour ne pas commenter son geste. Un baiser, en surface, qui n'a rien d'agréable, qui ne reflète pas une véritable intention. Qui ne reflète rien du tout mise à part qu'il ne voulait pas être surpris par sa mère en train d'écouter aux portes. Drago l'a pourtant fait à de trop nombreuses reprises dans sa jeunesse. Son coeur a manqué un battement : parce que ce baiser n'a servi à rien, pas même à faire détourner sa mère de leur route. Et lorsqu'ils ont du quitter le manoir, retournant dans l'air qui s'est rafraichi au milieu de l'allée d'ifs majestueux que le vent traverse avec fracas. Ses doigts n'ont pas lâché ceux de Granger : pour qu'elle passe le portail sans soucis, pour qu'ils voyagent ensemble direction la cheminée du Professeur Slughorn. Ses pensées étaient tournées vers sa mère, jusqu'à ce que les flammes vertes les fassent apparaître dans le bureau du professeur de potion.

C'est Hermione qui s'éclipse la première : elle a enlevé la capuche de son visage et ses véritable traits sont maintenant visible. Drago met un certain temps à se dire qu'il la préfère même ainsi, les traits de Parkinson ne lui vont pas du tout. Avec sa personnalité, avec son sang, elle a tâché une personne digne. Drago ne s'en veut pas pour ça : il aurait été prêt à la rattraper pour lui rentrer dedans. Parce qu'elle a vu de ses yeux qu'il n'y avait rien d'étrange, de sombre ni de démoniaque au Manoir Malfoy. Mais c'est trop tard : le professeur les prend de cours, et lorsqu'il pose la question sans attendre d'avoir une réponse, Drago n'a pas pu s'empêcher de froncer les sourcils. Il s'est déplacé devant le bureau du professeur, tout en jetant un coup d'oeil en arrière pour être sur que les flammes vertes avaient totalement disparues. Granger disparaît sans mettre les choses au clair, mais ce n'est pas son cas. Drago ne laissera personne; même un enseignant, se faire de fausses idées sur la relation qu'ils ont.

" - Ne vous méprenez-pas, professeur," En prononçant ce mot, Drago a toujours l'air d'être un lèche botte, mais lorsqu'il parle à Slughorn directement, ce mot résonne comme une insulte. Malfoy n'a jamais été invité aux soirées du professeur de potion, et il l'a toujours eu en travers de la gorge. " Granger était certainement là pour vous questionner sur vos cours."
" - Et qu'est-ce qui me vaut votre visite, Mr. Malfoy ?"
" - Une dérogation." Le mensonge sort tout aussi rapidement que si c'était une vérité : Drago a toujours su mentir à la perfection. Mais ce mensonge lui sera utile, il peine même à cacher son sourire face au professeur. " Pour entrer dans la réserve de la Bibliothèque..."

Drago finira par sortir avec un papier signé du professeur Slughorn pour arpenter les allées interdites de la Bibliothèque. Madame Pins ne l'aurait jamais laissé entrer à l'intérieur sans l'autorisation d'un professeur. Et celui-là est assez facilement manipulable lorsque l'on en a besoin, surtout lorsqu'il s'agit des cours. Il aura fallut argumenter un peu, et c'est surtout parce qu'il aura avoué avoir perdu les notes de Pansy Parkinson qu'il aura cette signature. Le professeur n'aura pas cherché plus loin, et Drago en sortant, aura loupé sa chance de mettre la main sur Granger ce soir. C'est la véritable Pansy qui lui aura mit le grapin dessus avant les autres. Sans lui laisser d'autres choix que de la suivre pour être présent à l'une de ces soirées cachées, organisée dans les cachots. Non, il n'y a rien de dépravé, mais la réunion d'étudiants tard le soir est quand même prohibée.

C'est la première à laquelle il assiste cette année. Quelques Serpentards de leur ancien groupe qui se réunissent comme au bon vieux temps. Bière-au-beurre, principalement, avec des friandises qu'on ne trouve pas aux quatre coins de l'école. Autant dire qu'il ne s'y est pas amusé, qu'il n'en a pas profité. Et les autres ont posé sur lui des regards montrant bien le fond de leur pensée. Il n'y a que Pansy pour avoir le sourire même si lui ne l'a pas : elle croit l'avoir retrouvé parce qu'il est venu vers elle tout à l'heure. Elle ne peut pas savoir qu'il n'est pas épris d'elle, qu'il était simplement venu pour lui voler quelques cheveux que Granger pourrait boire. Mais parce qu'il n'en avait pas la force, Drago l'a laissé prendre ses aises : être plus proche que lui jusqu'à le coller, jusqu'à lui servir un alcool qu'il n'a pas demandé. Et surtout, Drago ne lui a pas dit de se taire alors qu'elle discutait de sujet débiles et non importants, alors qu'il avait l'habitude de le faire. Mais comment Drago aurait-il pu être capable de penser à autre chose qu'à tout ce qu'il s'est passé ce soir ? Granger prenant l'allure de Pansy, le comportement de sa mère, les choses qui étaient là et qui n'auraient pas du l'être. Oui, le blond est content d'avoir pu faire taire Granger en lui prouvant qu'il ne se passe rien au manoir. Mais tout ça lui a laissé un goût en bouche bien plus amer que la Bière-au-beurre elle-même.

Cette nuit-là, il a rêvé à Granger. Pour la deuxième fois. C'est son subconscient qui réagit au baiser, aux courbes qu'il a vu dans la Salle de bain des préfets. Car dès lors où ses yeux sont ouverts, il se trouve lui-même immonde de son coeur qui bat la chamade au réveil. Il la trouve plus l'aide encore à chaque fois qu'il la voit dans un couloir. Cette fois-ci, ce n'est pas lui qui a tenté d'esquiver la rouge et or. Mais pendant plusieurs jours, ils ne se sont pas adressé la parole. Un jour. Deux jours. Le troisième jour après être revenu du Manoir Malfoy, il s'est dit que ça allait être le jour de trop. Non, il n'aime toujours pas s'adresser à elle. Non, Drago ne veut toujours pas être vu en sa compagnie. Mais ce serait le jour de trop où il se tairait parce qu'elle a eu tord. Oui, Drago doit lui cracher en plein visage qu'elle s'est fait des films.

Slughorn est une personne étonnante. Enervante pour Drago. Lors du cours de potion, alors qu'il s'était dit qu'il allait la coincer juste après, le vieux professeur décide de former lui-même les duos pour la préparation d'aujourd'hui. Drago est sur d'avoir vu l'oeil de Slughorn briller d'une légère folie lorsqu'il a énoncé que Granger irait à la paillasse de Malfoy. Mais ce jour-là, le blond n'a pas pipé mot alors que d'habitude, il se serait soit emporté pour esquiver de travailler avec elle, ou qu'il serait allé soudoyer le professeur en silence pour avoir le même résultat. Là, il s'est contenté de lever les yeux au ciel, et de soupirer bruyamment. Pansy l'aura très bien remarqué, ce qui la fait sourire malgré qu'elle soit sur les nerfs de devoir faire face au tableau de Malfoy et de Granger pendant toute l'heure de cours. L'ancien Mangemort aurait tout simplement voulu pouvoir poser son coude sur la table pour courber son dos et ne pas avoir à la voir être à ses côtés. Mais debout, dans cette salle sombre et à l'air étouffant, il se contente de l'ignorer une bonne partie du cours.

Mais Malfoy n'est pas connu pour savoir se taire bien longtemps. Et lorsqu'il participe enfin -parce qu'il n'a pas vraiment le choix- il se contente de lui adresser des mots à voix basse alors que sa main se lève pour plonger un ingrédient dans le chaudron.

" - T'avais tord, Granger... et j'aimerais te l'entendre dire." Des mots qu'il prononce tout bas, avant de jeter un regard autour de lui pour être sur de n'avoir aucuns yeux vicieux posés sur lui. Seulement après, il se permet de poser ses yeux bleus sur le visage de Granger. " Allez, qu'est-ce que tu attends ?"

L'héritier des Malfoys attend comme un prince pourrait le faire. Il veut entendre dire Granger, de sa bouche, juste à ses côtés, qu'elle a eu tord et que les Malfoys n'ont rien à voir dans cette histoire. Si elle décide de ne pas lui faire ce plaisir, Drago devra céder pour l'instant. Parce qu'il ne peut pas être violent, parce qu'il ne peut pas tenter de lui faire peur avec tout ce monde autour. Si elle n'a pas voulu prononcer ces mots, il se sera contenté de redresser le visage pour regarder droit devant lui, posant ses mains sur la paillasse en mimant bien qu'il ne bougera pas pour l'aider dans ce cours. Pourtant, le travail en groupe est nécessaire vu la quantité de chose à faire. Si elle a décidé d'avouer, même du bout des lèvres, qu'elle avait tord, Drago sera plus enclin à l'aider : on pourrait même dire qu'il semble y mettre de la bonne volonté, à sa manière.

" - Si tu comptes à ce que je remplisse ma part du marché," Voilà que sa voix est de nouveau basse. Pourtant, il ne pose pas ses yeux sur elle au moment où il parle. Non, le grimoire sous ses yeux semblent plus intéressant. " n'escompte pas à ce que je te cours après." Il retient un ; c'est ton rôle de faire ça.

Voilà qu'il est bien étrange : depuis quand est-ce que Drago se rend de lui-même ? Non, il n'a pas envie de passer du temps avec Granger. Il n'a pas non plus envie de lui donner cette liste de Mangemorts qu'elle désire tant avoir. Drago a surtout envie d'être débarrassé de cette Miss-Je-Sais-Tout, qui ne sait en fait absolument rien. Mais si cette visite devait avoir apaiser Granger au sujet des Malfoys, ça n'aura pas eu le même effet sur Drago. Non qu'il se doute que sa mère puisse être derrière tout ça, mais il se dit qu'il y a anguille sous roche dans le comportement de Narcissa. Il ne la connaissait pas comme cela. Trop de détails qui lui font se demander si elle est toujours saine d'esprit.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Tu as la tête ailleurs, ne peut s'empêcher de commenter la jeune Weasley, alors que Hermione ne dit pas grand-chose depuis quelques jours ; elle est pourtant la première à faire remarquer si quelque chose n'est pas fait correctement, aussi bien dire que Ginny pourrait s'amuser à faire des bêtises que son amie ne remarquerait rien. On croirait voir Harry quand il réfléchit trop, avec un pli soucieux entre les deux yeux.
Te moque pas, parvient à sourire Hermione qui chasse la main de son amie tendue vers son front, parce qu'elle n'a pas envie d'avoir l'air sévère de Harry, mais surtout parce que la situation actuelle le concerne également.

Hermione perd rapidement son sourire lorsqu'elle pense aux véritables raison de ses pensées vagabondes. C'est véritablement Drago Malfoy qui occupe toutes ses pensées, qu'elle réfléchisse aux mangemorts, qu'elle se concentre à ses études, qu'elle cogite au sujet de la baguette, qu'elle croise Pansy au détour d'un couloir. Par ailleurs, Hermione tente d'éviter ladite Serpentard au mieux de ses capacités. Cette fille est aussi fouineuse que Miss Teigne. Depuis qu'elle a arboré sa peau, Hermione est sur la défensive à son sujet, comme si Pansy savait, comme si Drago l'aurait forcément trahie, comme si elle allait avoir des ennuis pour avoir enfreint plusieurs règles et pour s'être alliée à Drago. Le blond n'affiche pas même un sourire lorsqu'il se dessine sous ses paupières, il est seulement haineux et malveillant.

Elle a dansé avec Drago.

Si Hermione pensait pouvoir éviter les questions de Ginny en ayant cours de potion, elle prend conscience qu'elle ne sera pas tranquille lorsqu'on la met en équipe avec Drago, lequel elle rejoint avec réticence. Pour plusieurs raisons.

T'avais tort, Granger...

Voilà les premiers mots qui sortent de la bouche de Drago. Soigneusement, elle tend le bras pour attraper une fiole. Elle ne répond pas immédiatement à ses provocations même si elle tourne un oeil dans sa direction, l'air de vouloir dire : tu t'attends réellement à ce que je te donne raison? Pour elle, ça pourrait presque ressembler à une insulte. Son haussement de sourcil prouve qu'elle n'a pas envie de flancher, même si effectivement : elle avait tort.

J'aimerais te l'entendre dire.
Bien sûr que tu aimerais...

Comme elle aimerait savoir qui s'est emparé de la baguette de Sureau. Si Harry devait apprendre cette histoire, il serait déçu, car elle n'a toujours rien avoué. Mademoiselle-je-sais-tout veut avoir des preuves tangibles, veut avoir une carte en main avant d'alerter qui que ce soit. Ce n'est pas pour avoir raison, qu'elle retarde l'inévitable, mais surtout pour éviter que les coupables ne s'effacent davantage ; s'ils devaient apprendre qu'on est sur leur piste, ça pourrait compliquer les choses. N'est-ce pas, Hermione? se demande-t-elle silencieusement, inspirant longuement pour ne pas céder aux vilains caprices de Drago Malfoy. Elle n'est pas très à l'aise, assise sur son tabouret, s'assurant de garder ses genoux à bonne distance de sa personne.

Elle a embrassé Drago.

Rectification ― elle soupire ― : c'est lui qui a fait les premiers pas dans l'optique de faire diversion. C'était sans fondement.

Pour information, Je n'ai jamais dit que ta famille était directement impliquée. Juste que je ne te faisais pas assez confiance pour partir seul après... ça.

Elle chuchote sans le regarder, c'est plus simple pour avouer une partie des offenses qu'elle aurait pu lui occasionner. Elle ne remarque pas qu'elle glisse un mèche de cheveu derrière son oreille pour éviter qu'elle ne lui glisse devant les yeux alors qu'elle tente de lire des instructions. Ça lui demande beaucoup d'efforts d'ajouter la suite, parce que Hermione n'a pas envie de céder en ayant encore quelques doutes au coeur, mais elle peut mettre sa fierté de côté quelques secondes parce qu'elle a besoin de lui.

D'accord, tu avais raison ; je n'ai rien remarqué, à première vue, qui puisse indiquer que les tiens soient avoir un lien avec ce qui est arrivé.
Si tu comptes à ce que je remplisse ma part du marché...

Elle s'apprête à argumenter, la main à plat sur la paillasse pour mieux se dresser face à lui, comme s'il était sur le point de se désister ou d'exiger autres choses pour exécuter sa part, mais elle se retient à la dernière seconde lorsqu'il ajoute :

N'escompte pas à ce que je te cours après.
Non, évidemment, toi tu te laisses désirer, qu'elle soupire longuement, retrouvant une posture plus normale ; mais quand est-ce que Hermione est réellement détendue en cours, même cette année alors que ça devrait être nettement plus facile vue toutes les choses qu'elle a apprises les années précédentes? Un peu comme avec elle, qu'elle lâche en désignant à peine Pansy d'un regard, nul doute que Drago aura compris les propos de Hermione. Elle ne nous lâche pas des yeux.

Il est préférable que la langue de vipère qu'est Drago se soit abstenu de raconter quoique ce soit.

Pour une fille si peu agréable à l'école, je suis étonnée qu'elle puisse en faire autant pour ta famille... marmonne Hermione, le nez pendu au-dessus d'un bouquin pour correctement dosé un ingrédient qu'elle fait tomber dans le chaudron.

L'avantage de travailler avec Drago, c'est d'abord qu'il est silencieux, ça l'arrange, même s'il parle trop aujourd'hui. Hermione préférerait ne pas voir ses lèvres remuées. Sans oublier qu'elle n'a pas à lui dire quoi faire dans cette matière ; il gère les ingrédients de son côté, et si Hermione l'observe du coin de l'oeil pour s'assurer que c'est correctement fait, elle constate qu'il gère très bien. Hermione s'est souvent retrouvée en équipe avec des élèves incompétents ― sans être méchant ―, alors ça la chiffonne un peu de ne pas avoir à lui dire quoi faire, ni à quelle vitesse le faire. Hermione lève malgré elle un regard vers Pansy pour voir si elle tend encore des regards à leur table.

Et si c'était un autre élève? qu'elle demande, pensive, étonnée d'émettre quelques hypothèses en présence de Drago comme s'il était réellement le complice de cette enquête, car un élève tout comme un professeur pourrait avoir commis ce crime, même s'il est pénible de l'admettre. On t'a bien utilisé, toi.

Oui, elle tranche nette, parce que c'est plus simple que de devoir lui faire la discussion. Mais pour une fois, elle use des bons mots : tu as été utilisé, non pas, tu as causé du tort. Mais elle sait qu'elle devra lui courir après. Et c'est déjà dans son intention de l'obliger à agir pour se racheter, que ce soit à ses yeux ou aux yeux des autres. Elle l'a bien fait comprendre. Non pas que ce soit réellement important ― en surface ―, mais elle préfère se dire qu'elle n'exigerait pas ça de lui s'ils ne s'étaient pas croisés à la tombe cette journée là. À croire que c'est une excuse pour obtenir ce qu'elle a toujours voulu. Elle lui accorde de nouveau son attention, cédant à lui courir après :

Je te donne deux jours. On va se retrouver. Tu auras la liste en main. Je vais l'attendre de pied ferme. Plus rapidement ce sera réglé, plus rapidement nous pourrons garder nos distances.

Hermione dira forcément qu'elle exige la bibliothèque comme lieu de rencontre : au moins ils peuvent chuchoter, au moins c'est un terrain neutre, au moins c'est subtil. Et s'il devait argumenter pour trouver un autre lieu de rencontre, il devra forcément se montrer persuasif ou méchant. Hermione aussi sait parfois maintenir sa position.

Dans la précipitation de l'explication, Hermione n'a pas remarqué qu'elle s'était emparée de la mauvaise fiole. Drago pourrait intervenir si son œil est avisé. Il pourrait empêcher Hermione de faire une bêtise. Autrement, s'il devait avoir les yeux et l'esprit concentrés ailleurs, l'ingrédient tombera et créera une explosion qui attirera forcément l'attention des élèves. Hermione n'est pas parfaite, et elle fait souvent des bourdes, même si elle préfère être à la hauteur des tâches qui l'incombent. Mais Drago est actuellement une source de distraction, alors oui, elle pourrait avoir quelques maladresses à ses côtés. Avec Harry et Ron c'était différent ; si ce n'était pas elle la lourde de service, elle pouvait facilement les ignorer. Avec Drago, ça ne fonctionne pas ainsi. Elle doit être considérablement alerte.

Elle a rêvé de Drago.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 1604056219-ezgif-2-96b38e892231

Tom Felton | unknown
Mieux qu'il ne le devrait, Drago connaît Granger. Si elle peut être une énigme à bon nombre de moments, il a l'impression de voir les rouages à l'intérieur de sa terne tourner dès qu'elle pose ses yeux sur lui. Il sait quand elle n'a pas envie de flancher, parce qu'elle tourne le regarde avec un faux étonnement, avec un froncement de sourcils. Quand elle nie les faits en prononçant des mots qui semblent survoler les vraies choses qu'elle voudrait dire. Je n'ai jamais dit que ta famille était directement impliquée. Juste que je ne te faisais pas assez confiance pour partir seul. La mauvaise fois dont Granger use le fait rire de nervosité. Parce que Drago sait que c'est tout le contraire qui se passe dans sa tête. Drago sait que Granger voudrait prouver qu'ils sont coupables parce que ça montrerait leur vraie visage. Elle, parmi tous les autres nés-moldus ou moldus eux-même, a été touchée par les Malfoys et leurs relatifs. Il s'imagine que ce serait une victoire pour elle, de les pointer du doigts et qu'ils n'aient plus la chance d'avoir le droit à un dernier essai dans la société.

Le regard de l'héritier est toujours posé sur la sang-de-bourbe lorsqu'elle replace une mèche de ses cheveux pour mimer d'être attentive à ce qui est écrit sur le livre. Une part de lui aurait voulu qu'elle reste cachée derrière sa tignasse, l'autre ne semble pas plus perturbé que ça à l'idée de la regarder trop longtemps. De cette façon. Mais Drago finit par détourner le regard ; uniquement pour qu'on ne le prenne pas -surtout Pansy- à taper la discussion avec Granger. Mais comme la Gryffondor reprend la parole d'elle-même pour dire des choses qu'il voulait entendre, il ne parvient pas à retenir le sourire en coin qui se loge sur son visage. Il a gagné, Granger a avoué qu'elle avait eu tord et aujourd'hui, c'est tout ce qu'il voulait entendre. Ses épaules se sont faites plus droites, et ses poumons se sont emplie d'air d'une manière très explicite. Pourtant, il revient lui-même sur le sujet de la liste des Mangemorts, dans un soupire qui a fait dégonfler son torse. Heureusement pour lui, parce que ainsi, il ne semble pas tant buggé à la suite des mots de Granger : ils parlent désespérément trop aujourd'hui.

" - Non, évidemment, toi tu te laisses désirer," L'ancien Drago aurait pu répliqué avec humour à cette phrase. En réalité, il a même faillit le faire, mais le blond s'est retenu pour une simple raison : c'est Granger à côté de lui, pas Parkinson ou Zabini. " Un peu comme avec elle," Ses yeux clairs ont suivi ceux d'Hermione lorsqu'elle lui montre discrètement Pansy. Problème : c'est que plus rien n'est discret lorsque c'est lui qui pose son attention sur la brune des vert et argent. Voilà qu'elle fronce les sourcils en se demandant si elle ne se fait pas des films. " Elle ne nous lâche pas des yeux." Pansy mettra quelques secondes à le faire, en effet.
" - Ca, c'est de ma faute." Il a reposé ses yeux sur Parkinson, le dos tournée en cherchant à se concentrer sur sa potion -en vain-. Drago repense à ce moment pour voler ses cheveux, et voilà qu'il grimace avant d'ajouter ; " Laisse tomber." en reposant ses yeux sur leur propre chaudron sur le feu magique.

Sur le coup, il parle à Granger avec plus de tranquillité, sans la moindre agressivité dans sa voix. Drago lui a parlé doucement, normalement, comme s'il avait parlé à Zabini qui se trouvait d'habitude à ses côtés dans ce cours. Même Drago semble le remarquer : il ne repose pas son attention sur Granger avant que cette dernière ne reprenne elle-même la parole. Pour une fille si peu agréable à l'école, je suis étonnée qu'elle puisse en faire autant pour ta famille. D'abord, il reste bloqué sur les bulles qui se mettent à vivre à la surface du chaudron, mais ses yeux viennent rapidement se reposer sur le visage de Granger. Elle reste trop bloquée sur Pansy, ce n'est pas la première fois. Déjà, dans la Salle de bains des Préfets, elle avait eu la langue trop pendue à ce sujet. Si ça le fait sourire de l'intérieur, Drago n'en montre rien à l'extérieur. Parce qu'il a eu de Granger ce qu'il désirait en se levant ce matin, le fils des Malfoys semble plus enclin à lui adresser la parole sans lui envoyer des méchancetés au visage. C'est nouveau, c'est étrange, et comme ça le répugne, Drago fait bien attention à user d'un ton de voix plus sec : comme si ça pouvait contrer le fait qu'ils ont une conversation sans que ça parte dans tous les sens. Il existe des signes que l'on ne peut pas faire disparaître, même avec toute la bonne volonté du monde.

" - C'est uniquement parce qu'elle veut en faire partie." Qu'il commente à propos de Pansy en jetant l'ingrédient suivant dans la préparation. " Elle ne fait rien, en plus."

Non à ses yeux Parkinson ne fait rien pour sa famille. Elle n'a rien fait avant la guerre, et pendant non plus. Tout ce qui s'est passé après n'est pas connu de la part de Drago. Certainement que Hermione aura remarqué ça plus que lui : Narcissa pose un regard plein de confiance à Pansy. Elle a aussi prononcé des mots qui ne trompent pas sur la relation qu'elle entretient avec la jeune Serpentard. Drago ne ment pas, ni ne cherche même pas à cacher la vérité : il ignore tout du lien que Hermione a pu entrevoir avec sa mère. Contrairement au trio d'or, eux ne passent pas le cours à discuter dans des messes basses. Ils peuvent rester plusieurs minutes en silence, à déposer les ingrédients, pour Drago, attendre le menton dans sa main. Il suit chaque mouvement qu'elle fait plus pour passer le temps que pour faire attention à ce qu'elle fabrique : tout le monde sait que Granger sait se débrouiller dans cette matière. Dans toutes, au grand désarroi de Drago. Mais lorsque Hermione prononce des mots auxquels il ne s'attendait pas, le blond n'imagine pas une seule seconde à quel point elle a raison ; sauf que ni Théodore Nott, ni Pansy Parkinson ne sont vraiment utilisés dans cette histoire.

Drago préfère se taire, même si ses lèvres ont du mal à rester fermées. Il voudrait surtout pouvoir remettre Granger à sa place : à ses yeux, aucun des élèves présents ne serait assez corrompus pour vouloir obtenir la baguette de sureau. Pansy ne lui vient même pas l'esprit. Il n'a pas la moindre pensée pour Théo, et malgré lui, il se retrouve à être du même avis que Granger : si c'est un mangemort, il n'est pas de leur génération. Ce qui le pousse à se taire, surtout, c'est parce qu'elle utilise les bons mots. Drago s'est contenté de poser son regard sur elle jusqu'à ce que Hermione reprenne la parole ; il tique, lève les yeux au plafond sombre parce qu'il a l'impression qu'elle a lu dans ses pensées parce qu'il était resté bloqué sur cette liste.

" - La bibliothèque, t'es sérieuse ?" Tout dans son regard montre qu'il est navré qu'elle soit tant prévisible. Il remue la tête en clignant plusieurs fois de ses paupières, comme s'il n'en revenait pas. Pourtant, le fait qu'il ne réagisse pas négativement aux demandes de Granger montre bien qu'il n'est pas contre ce plan : tant que ça le libère de ses obligations auprès d'elle. " Plus tôt ce sera fini, plus tôt je serais débarrassé de ton insupportable présence." Qu'il précise avec ses mots à lui, parce qu'il désire avoir le dernier mot, garder le dessus sur elle.

Puisque ses yeux se sont détournés de Granger depuis un certain temps, Drago voit à temps qu'elle tient entre ses doigts la mauvaise fiole. Sur l'instant, il n'a pas réfléchit une seule seconde : et ce n'est pas pour la sauver elle qu'il réagit. Sa main se glisse entre la fiole et le chaudron, la seule goutte tombe sur sa peau. C'est corrosif, ça pique, immédiatement il retire sa main que Drago fait bouger rapidement pour créer un courant d'air sur sa petite et minime blessure. Il ne saigne pas, mais ça ne l'empêche pas de lancer un regard noir à Hermione en passant son pouce à l'endroit où la goutte est tombée. Au moins, ça aura éviter à ce qu'elle fasse tomber le reste dans la potion, à ce qu'elle explose, et à ce qu'ils soient une nouvelle risée pour l'école pour le reste de la semaine. Non, Drago n'a pas agit pour elle : absolument, qu'il aurait désiré voir Granger se planter et en montrer la preuve à tout le reste de la classe. Mais c'est surtout lui qu'il veut sauver dans cette histoire. Le regard qu'il pose sur elle suffit à lui à décrire tout ce qu'il pense de sa personne en ce moment, pourtant, il ajoute ; pour toujours avoir le dessus.

" - Tu pourrais pas... penser à ce que t'es en train de faire ?" On voit à la façon dont ses lèvres bougent qu'il retient un juron sorcier, mais ses yeux se reconcentrent sur la table pour trouver l'ingrédient correcte et le poser sur la paillasse face à Granger : ça provoque un petit bruit sec qui fait tourner le regard du professeur sur eux. " Essaye de pas tout gâcher, alors que cette horreur est bientôt terminée !"

Drago a parlé en serrant les dents pour paraître plus discret. Mais les élèves autour auront sans mal entendu que quelque chose s'est passé. Le professeur ne pipe pas mots, uniquement parce qu'il voit que ce discours là a un lien avec la potion qu'ils doivent préparer. Il retourne à ce qu'il était en train de faire, le nez penché sur une autre potion qu'il vérifie à l'aspect. Voilà qu'eux ont le dernier ingrédient de disposés à l'intérieur : la potion devra bouillir encore sept minutes, alors que l'on doit la tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pendant ce temps. Ce n'est pas Drago qu'il s'y colle. Lui se sera contenté de caresser de son pouce l'endroit où est tombé la goutte : regardant parfois le chaudron, parfois le professeur, parfois Parkinson et les autres.

Granger aura certainement du se mettre debout pour mieux touiller la potion. Lui est resté assit sur son tabouret, et lorsqu'il remarque cette différence de taille, le blond ne peut pas s'empêcher de jeter un oeil à sa silhouette. D'abord de la pointe de ses cheveux jusqu'à sa jupe d'uniforme. Jusqu'à ses chaussures. Drago ne peut pas s'empêcher de sourire, un poils moqueur, en se rendant compte des collants opaques que porte Granger sur ses jambes. Il ne saurait même plus dire à quel moment Parkinson et celles de sa bande ont arrêté de porter des collants sous leurs uniformes. Pour faire plus matures, plus aguicheuses. Il a toujours préféré la voir avec ses chaussettes hautes, c'est surtout parce que ça lui permettait d'en voir plus à l'époque. Sur l'instant, il ne réfléchit pas assez ; Drago se contente de vérifier que personne ne peut le voir faire, mais il agit sans même penser au dégoût que ce geste pourrait lui faire ressentir.

Sa main quitte la paillasse et sa paume vient se poser sur le genoux de Granger. Ses doigts touchent le collant noir de l'étudiante et remontent à sa cuisse ; quitte à repousser de quelques centimètres la jupe d'uniforme qu'elle porte.

" - Tu pourrais pas porter autre chose, sérieux ?" Qu'il demande à voix basse, d'un air moqueur, alors que sa main lâche prise ; qu'elle ait essayé de le repousse ou pas, il prend de lui-même la décision de retirer ses doigts. " T'as cru qu'on avait toujours quatorze ans ?" Un rire discret s'accroche à ses lèvres.

Peu importe la réaction de Granger, ces nouveaux mots attirent l'attention du professeur Slughorn. Et si ça a été trop virulent à ses yeux, il n'hésitera pas à les prévenir que, la troisième fois qu'il les prendra tous les deux en tord, il sera obligé de les sanctionner. Pourtant, le vieux sorcier s'amuse un peu de voir le rapprochement entre les deux. Il n'en pensera pas mois : Malfoy a raconté des âneries la fois où ils ont été pris dans son bureau. Ne vous méprenez pas. Si les choses se sont déroulées ainsi, Pansy aura tiqué, et leur aura envoyé un regard sombre : elle comprend que quelque chose entre les deux. Elle se posera plus de questions, et sera encore plus après eux après ça. Par jalousie, principalement. Comment se sont-ils fait prendre la première fois?


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: