Le Deal du moment : -71%
-71% Ecouteurs intra-auriculaires sans fil PHILIPS ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez
 
 
 

 DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Tu vois, vous êtes d'accord sur quelque chose.

Luna est conciliante dans l'espoir d'alléger les esprits, mais ça ne fonctionne pas. On pourrait croire que ça ne fonctionne pas, car les deux ennemis préfèrent se foudroyer du regard plutôt que d'écouter leur amie commune. Pourtant, si Luna n'était pas là, la situation pourrait grandement s'envenimer. La haine palpable entre les deux sorciers dépasse de loin un simple malentendu, dépasse de loin une querelle de gamin, c'est un conflit gravé dans les veines, car il est diffusé dans le sang. Luna ne pourrait rien y changer pas sans la volonté des deux autres : c'est un problème que seuls les concernés pourraient dompter, avec du recul, de l'acceptation, du pardon, de l'effort, mais ils sont très loin de cette illumination. Hermione est convaincue d'être face à l'unique damnable qui ne pourrait mériter son absolution. Non, Luna n'y peut rien, et ses vaines tentatives ne fonctionnent pas dans le sens où Hermione est bouleversée des pieds à la tête. Une Hermione détendue, le cœur léger, ne serait jamais restée pour confronter un homme aussi peu compréhensif que Drago Malfoy.

Drago n'est pas un menteur, Hermione.

Elle émet un bruit qui ressemble à un rire, mais elle ne rigole pas, pas de bon cœur. Le Drago qu'elle connaît n'est pas celui dépeint par Luna.

Hermione n'est pas assez mauvaise pour jubiler lorsque le dos de son ennemi se retrouve contre le mur : sincèrement, elle ne le remarque même pas, pas aujourd'hui. Elle est surtout proche de lui pour montrer qu'elle attend une réponse et qu'il est obligé de répondre. Hermione ne prend aucun plaisir à voir les larmes dans les yeux du garçon.

Tu vas trop loin, Granger... Je n'ai pas à me justifier face à une…

Il trouve qu’elle va trop loin? Non, elle ne trouve pas qu’elle va trop loin. Ce n’est qu’une simple question à laquelle il peut répondre si réellement ses intentions ne sont pas mauvaises. Ce qu’il doit trouver difficile, c’est être confronté par une minable petite sang-de-bourbe. Il ne souhaite assurément pas lui répondre parce qu’elle n’est pas assez bien pour lui. Les seules véritables personnes qui vont trop loin, ce sont les proches de Drago ; eux, il les supporte. Hermione ponctue même sa phrase par un :

À une quoi?

La question est sortie d'un coup, parce qu'elle sait exactement ce qu'il allait dire, qu'il a dit à de nombreuses reprises par le passé, l'insulte ultime pour un sorcier. Hermione a prouvé plus d'une fois qu'elle était à la hauteur des autres : une sorcière. Mais elle le regrette aussitôt. Elle n'a plus envie qu'il s'adresse à elle en la désignant de la sorte. Il n’a jamais cessé de voir le poison humain qui coulait dans les veines de la Granger. Luna intervient, cependant, pour l’empêcher de dire une bêtise qu’il regretterait. Hermione n’a jamais été complétement de taille à répliquer face à cette insulte de toute manière, y serait-elle parvenue aujourd’hui? Au moins, lorsque Harry et Ron étaient là, elle se sentait épaulée, défendue. Pour ça, elle a toujours été reconnaissante vis-à-vis de Ron : il la soutenait. Elle ne peut pas ignorer la pointe de culpabilité qui gagne son cœur en pensant au rouquin, à la manière dont elle est tombée amoureuse de lui : d’abord de ses maladresses. Il n’était pas hautain, Ron. Et Hermione se sent coupable de l’avoir mis de côté alors qu’il était un soleil dans son cœur. Que lui manquait-il qu’elle ignore encore aujourd’hui? Elle ne l’a jamais repoussée pour mal faire. Mais la défense de Luna, à cet instant, n’est pas aussi réconfortante que celle de ses deux meilleurs amis.

Ça tête bourdonne entre la voix de Drago et celle de Luna.

Il n’a aucune idée derrière la tête, il veut juste...
T’es-tu seulement demandé une seule pourquoi?
Avais-je seulement des raisons de le faire? qu’elle demande alors que sa gorge se serre dans un étau.

Drago n'a jamais mérité qu'elle ne se soucie réellement de lui.

Hermione n’aime pas se montrer désagréable, même si ça consiste à confronter un Serpentard. Non, elle ne s’est jamais demandée quelles étaient les motivations de Drago. Non, elle ne s’est jamais intéressée à ses émotions. Non, elle ne s’est jamais sentie concernée par ses problèmes personnels. Il faisait le mal et elle défendait ses amis. Hermione était, pour la première fois, aveugle face au vécu d’un homme parce qu’il était abjecte.

Tu es stupide si tu crois que je l’ai fait par plaisir...
Hermione sait ce que sont les remords...
Mais ça ne compte pas? Drago Malfoy est le mal incarné.

Drago met des mots sur les situations qu’ils ont vécues, qu’ils ont partagées. Il met des mots sur les actions qui auraient dû racheter ses erreurs passées. À chaque intonation, Hermione a l’impression de sursauter, mais elle est pourtant immobile. Drago lui met des preuves sous le nez, mais elle ne cherche même pas à les voir. Des moments où, s’il n’avait pas eu peur, il aurait pu agir différemment. Le faisait-il réellement parce qu’il y a du bon dans cœur ou le faisait-il pour ne pas mourir? Drago a toujours été tourné vers le mal. Comment pourrait-elle le voir autrement? Oui, Hermione était au premier plan, et elle n’est pas davantage convaincue aujourd’hui.

Tu aurais aimé que je le laisse tuer ma mère, Granger?

Non... qu'elle aimerait souffler, mais elle se contente d'observer les larmes à ses yeux.

Drago leur fausse compagnie. En général, c’est elle qui s’éclipse en premier, parce qu’elle est soit énervée, soit à fleur de peau. Elle le revoit verser une larme, là, devant elle, avant de disparaître complétement de son champ de vision. Contrairement à Luna, elle ne cherche pas à le retenir : elle veut qu’il parte loin et qu’il ne lui adresse plus jamais la parole. Hermione n’est-elle pas meilleure que ça? Bien sûr, avec les autres, elle est généreuse, et attentionnée et à l’écoute, et loyale. Hermione n’abandonnerait jamais quelqu’un à son triste sort. Pourtant, elle le fait, avec Drago. Elle voit la peine dans ses yeux, comme s’il parvenait à la lui transmettre, mais elle l’ignore, elle se fige. Et elle reste plantée là, dans ce couloir, non loin de Luna.

Je vous l’avais dit... il n’est pas bien avec ce qui s’est passé.
Il est un peu tard pour ouvrir les yeux, tu ne crois pas?

Voilà une question étrange qui semble amusée Luna, parce qu’Hermione ne saurait poser plus folle question. Non, il n’est jamais trop tard pour ouvrir les yeux, pour voir le monde au-delà du moule qu’on a créé pour nous à la naissance. Hermione parle comme une femme blessée, parce que ça ferait mal à son orgueil de pardonner à celui qui... Qui l’a poussée à vouloir se surpasser. C’est à cause des sorciers dans son genre qu’elle a voulu prouvé que, même en ayant des parents moldus, on peut réussir. Hermione déglutit : les larmes sont déjà visibles à ses joues. Pourtant, Luna ne perd pas son sourire, même si Hermione vient de faire fuir la personne qu’elle était venue voir. La blondinette dandine jusqu’à la Gryffondor et vient éponger ses joues d’un tissu bleu. Ensuite de quoi, elle traîne la fille dans le couloir pour lui changer les idées et la raccompagner jusqu'à son dortoir. Luna est pure.

Même quand on pense avoir les yeux ouverts, on finit par voir des choses qui nous étaient encore inaccessibles. Je pense que tu as peur de voir au-delà de ce que tu connais déjà. J’ai déjà dit à un bon ami qu’il n’était pas nécessaire de porter seul le poids du monde.
Ça me rappelle quelqu’un, rigole doucement Hermione alors que ses pensées se dirigent vers Harry qui ne savait jamais faire autrement que de jouer les héros ; et qui devait le ramener à l’ordre? Elle-même.

_____________

Hermione est méticuleuse ; elle est reconnue pour son organisation exemplaire ; sa routine reste d'ordinaire inchangée. Elle a souvent une longueur d'avance sur ses devoirs et ses leçons, et même lorsqu'elle prend du retard, celui-ci concerne l'avance qu'elle avait prise. Et pourtant, Hermione est capable de folies. Présentement assise devant son repas, elle est incapable de visualiser la journée qui l'attendait à la base : heureusement qu'elle doit aider les plus jeunes à s'adapter à Poudlard, ça l'aide à ne pas ruminer. Mais depuis hier, le regard de Drago ne quitte plus ses pensées, quoiqu'elle fasse, quoiqu'elle pense. Il est là, il la tourmente. Il l'empêche d'aller au bout de ses idées, l'empêche d'agir normalement. Pourquoi est-elle incapable de surmonter sa haine à son encontre? Il semblerait qu'elle peine à oublier les traitements subis. Il semblerait que cette rancœur ne concerne pas uniquement les mauvais choix de Drago. Une partie de cette haine est personnelle. Ses yeux sont encore sensibles des larmes versées hier soir : au départ de Luna, elle s'est mise au lit, et n'a su faire autrement que pleurer. Hermione s'est trouvée stupide. Le monde n'est plus menacé. Elle peut tourner la page. Après tout... elle sait comment tourner une page, elle qui a si souvent lu des bouquins.

Du temps de manger, elle ne remarque pas une seule fois Drago : mais Ginny le fait, avec intensité. Et Luna retrouvera forcément Drago après le repas, puisqu'elle n'a pas eu le temps de lui parler la veille. Le farceur rumine dans son coin : il attend encore de voir Drago ouvrir cette foutu boîte. À croire qu'il s'en est débarrassé, murmure-t-il à Ginny.

Et comme Hermione ne parvient pas à suivre son propre programme du jour, Hermione s'éclipse à la première occasion, sitôt qu'elle à un moment de libre et qu'elle n'est pas coincée dans son rôle de préfet. Elle se rend à la tombe du directeur, peu importe le temps que ça prend, car ses pas sont loin d'être pressés. Elle ignore que, voilà à peine quelques heures, le mal hantait ces lieux. Hermione ne s'y rend pas dans l'optique d'examiner l'endroit : elle ne recherche aucune trace qu'aurait pu laisser Drago d'un quelconque complot. Elle y va pour faire le vide dans sa tête, et parce que sa conversation de la veille lui a donné le sentiment qu'elle venait venir ici aujourd'hui.

Hermione dépose une fleur sur la tombe, mais comme ses yeux sont embrouillés, elle ne fait pas attention aux détails qui l'entourent. L'air de la nature est un baume pour ses poumons. Des poumons douloureux depuis la veille. Chaque fois qu'elle inspire, elle se souvient de la sensation de la caresse, se souvient du peu de brusquerie dont le Serpentard faisait preuve. Elle n'avait jamais rêvé à Drago ainsi, autre que cette nuit. Elle trouve un coin pour s'installer sans savoir combien de temps elle y reste.

La brise n’est ni trop chaude ni trop fraîche : elle est parfaite. Les cheveux d’Hermione virevoltent à peine dans le vent, maintenus sous son bonnet. Elle s’assoit sur le sol, dos à la tombe, pour regarder le paysage. Elle fouille dans son sac dans l’idée de faire un peu de lecture lorsqu’elle tombe sur le parchemin que Ginny lui a transmis la veille. Hermione s’autorise enfin à le lire. Il a effectivement été écrit par Ron. Il est court, ce qui amuse grandement Hermione.

« Je ne suis plus le petit garçon que j’étais. Et je pense comprendre les raisons de ta décision. J’espère que ça ne changera rien entre nous. Je ne suis pas très doué pour m’exprimer quand ça concerne ce genre de relation... Alors je continuerai d’envoyés mes éternels compte-rendu d’anecdotes, en espérant qu’ils te distraits toujours autant.  Pour le reste, tes décisions seront les miennes.

Ton meilleur ami préféré, avant Harry.
»

Hermione sourit de l’attention. Mais lorsqu’elle arrive pour glisser le parchemin dans son sac, il lui glisse des doigts. La brise l’emporte. Et lorsqu’elle lève les yeux, elle le voit qui file entre les arbres. Si personne ne vient à se rencontre, elle se contentera de le ramasser, si personne n’a attrapé le bout de parchemin avant son arrivée, et elle quittera les lieux. Mais dans le cas où elle devrait croiser quelqu’un, probablement qu’elle hésiterait avant de bouger. Elle est bien ici, au calme. Mais si elle avait été attentive plus rapidement, elle aura vu des choses étranges sur la tombe : mais elle ne regarde pas assez souvent cette tombe pour voir les changements. Et une personne encore plus observatrice prendrait conscience des pas dans la terre : qui diffère de ceux laissés par Drago par ses nombreuses visites.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours aux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Ses pas ont fini par prendre le même chemin que d'habitude, dans l'herbe fraîche et étincelante. Elle est verte, comme si le soleil ne venait jamais l'abîmer peu importe la saison. Comme si personne ne venait là en la piétinant malgré le respect de ces lieux. Drago ne laisse pas de traces en marchant sur le même sillon que d'habitude. Le vent est là, le vent est frais, le vent rafraîchit après toutes ces émotions ressenties contre son gré. Ses joues ne sont plus en feu, comme hier soir, mais son esprit est toujours dans le même état. Son visage est toujours baissé lorsqu'il avance : il n'a pas besoin de voir la tombe de l'ancien directeur de Poudlard pour faire taire les voix à l'intérieur de sa tête. L'endroit, l'atmosphère suffit. Ou alors c'est tout simplement psychologique. Un parchemin s'écrase sous son pied au moment où il le pose au sol : le bruit le fait s'arrêter, alors son poids bloque le papier qui ne cesse pourtant de bouger à cause du vent. Les lieux sont propres : il n'y a pas de détritus dans le coin. Alors ce parchemin a tout de suite attiré son attention. Lentement, le garçon s'est penché, pliant ses genoux, pour venir attraper la lettre. Là, sans bouger il se permet de lire parce que la curiosité a toujours été l'un de ses plus vilains défauts.

Je ne suis plus le petit garçon que j’étais. Il est incapable de reconnaître l'écriture de Weasmoche ; il n'est pas son ami, il n'est pas de ceux qui méritaient son regard. Comment aurait-il pu faire pour reconnaître cette écriture rapide et amochée, celle d'un garçon qui n'a jamais fait attention à l'élégance de sa plume ? [...] ta décision. J'espère que ça ne changera rien entre nous. S'il avait eu le coeur à rire, Drago aurait sourit à cause de ce qui paraît être un chagrin du coeur. Mais il se contente de lire les mots sans grand intérêt ; son coeur à lui n'y est pas. Il n'est plus accroché à ces idioties qu'il pouvait désirer lorsqu'il était plus jeune. Je ne suis pas très doué pour m'exprimer quand ça concerne ce genre de relation. Drago est d'accord avec ce point. Tous les garçons de leur âge doivent l'être. Qui parvient à parler, à ressentir, l'amour comme on le devrait ? Drago lui-même n'a jamais été très familier des mots à prononcer pour exprimer ce qu'il ressent. Il n'est pas familier de ses propres sentiments non plus. Ton meilleur ami préféré, avant Harry. Lorsqu'il lit ses mots, son corps réagit aussi rapidement que son esprit : ses doigts écrasent la feuille en une boule difforme, et son cerveau tente d'en faire de même avec les mots qu'il a retenu. Tout ce à quoi il pense maintenant, c'est cette lettre destinée à Granger. La question ne se pose pas, du propriétaire de ce parchemin. Il n'y a qu'une personne pour recevoir ce genre de lettre, écrite de la main de Weasley, signé de cette façon. Drago a su gérer cette information plus facilement que tous les détails de tous les cours qu'ils ont eu jusqu'à maintenant.

Ses genoux se déplient plus rapidement qu'ils ne s'étaient pliés pour qu'il se baisse. En levant ses yeux pour la chercher, Drago n'hésite pas une seconde : il est persuadé qu'elle est dans le coin. Persuadé qu'elle est venue pour fouiner, parce qu'elle n'en a pas eu assez hier soir. Il n'aura pas mis longtemps à la trouver : Hermione ne cherche pas non plus à se cacher. L'a-t-elle vu arriver ? Parce qu'il a marché droit devant, lui fonçant dessus sans vergogne. Jamais Drago n'a marché aussi vite dans cette allée jusqu'aux pierres albâtres. Lorsqu'il arrive à sa hauteur, lorsque le blond cache le soleil pour projeter son ombre sur elle, il jette sur elle la vulgaire boule de papier. Le parchemin chiffonné rebondit sur sa poitrine, avant de percuter ses genoux et disparaître là où il ne pose pas ses yeux. Les pieds de Malfoy s'arrêtent à un endroit différent que les autres fois : là, il ne restera pas assez longtemps pour laisser la trace de ses semelles.

" - Je ne devrais pas être étonné de te trouver là. Tu cherches les preuves de mon délit Granger ?"

Elle pourrait être belle, dans le froid avec son bonnet. Mais tout chez elle est répugnant à ses yeux. Drago ne cherche même pas à avoir ce qu'elle peut apporter au monde, ce qu'elle pourrait représenter pour un homme. Il ne posera jamais ses yeux sur elle de la sorte. C'est difficile de la regarder sans ressentir la haine et la colère qu'elle a fait remonter la veille. Alors ses yeux divaguent rapidement, et la première chose à voir dos à elle, face à lui, c'est l'imposante tombe de Dumbledore. Si Granger ne vient pas assez souvent pour connaître les moindres détails de cet endroit, ce n'est pas le cas de Malfoy. Ses yeux se plissent à la moindre incohérence, et déjà, Hermione n'existe plus.

Une simple fissure sur la façade : quelque chose de fin, quelque chose de quasiment imperceptible car la marque pourrait ressembler à une quelconque marque d'origine dans la pierre. Mais il les connait, ces pierres. Cette marque n'a rien à faire ici. Ce n'est pas l'inquiétude ou la peur, qui le pousse à contourner Granger. Mais ses pieds l'amènent au plus près de la tombe, là où il n'est jamais encore allé. Sa main touche la pierre qu'il n'a jamais touché : en délicatesse, sa peau frôle à peine la couleur albâtre. Froide, sans la moindre vie à l'intérieur. Ses doigts glissent sur la fissure qui est si peu profonde maintenant que Drago peut la voir des près. Et plus ses doigts glissent le long de la tombe, plus il se rend compte de la grandeur de la fissure ; il ne l'avait pas vu si longue au premier abord. Alors il est obligé de se déplacer s'il veut que ses doigts continuent à suivre la marque anormale. Il tourne à un angle, ses pas sont moins rapides quand il se rend compte, en regardant plus loin, qu'il s'apprête à suivre la fissure jusqu'à l'autre face de la tombe. Au final, il ne sait pas ce qui l'a poussé à continuer sa route : tourner au prochain angle alors qu'il a une boule aussi grosse que son poing au fond de la gorge.

De l'autre côté, la fissure devient plus profonde, plus nette. Et ses doigts ne cessent leur parcourt même lorsqu'ils arrivent à ce trou, tout juste plus gros que le poing d'un homme. Ses doigts entrent dans la pierre par automatisme : son cerveau semble être bloqué depuis quelques courtes minutes alors que son corps fonctionne correctement. C'est toujours à l'intérieur qu'il semble avoir un problème. La pierre est épaisse, ses doigts ne vont pas jusqu'à l'intérieur de la tombe. Drago ne cherche pas non plus à le faire. Et lorsqu'ils quittent la cavité parce qu'il est en face, ses yeux captent directement la couleur de la robe à l'intérieur : celle dans laquelle Dumbledore a été enterré. C'est comme se prendre une claque en plein visage. Le genre de détail que Drago n'aurait pas voulu voir. Qu'il n'aurait pas voulu savoir. D'un bond, il s'est éloigné de la tombe ; comme si elle était maudite, comme s'il n'avait pas à se trouver là. C'est le mal qui reprend possession de son esprit : les voix et les images l'inondent plus que jamais.

Il repense à cette nuit, en haut de la tour d'Astronomie. A la guerre se déroulant dans le reste du château pendant que lui devait tuer Dumbledore. Il se souvient du jet vert sortant de la baguette de Rogue après les quelques mots échangés durement avec le directeur. Il se souvient de la fuite. Il se souvient de la peur. Surtout, Drago se souvient du corps du défunt tombant du haut de la tour, là, alors qu'il était en train de le regarder de toute la hauteur de la tour. Drago pleurait, grimaçait, souffrait à ce moment-là. Et ça le claque en plein visage de repenser à tout ça. Une image parmi les autres n'a rien à faire ici : pourquoi pense-t-il singulièrement à sa mère ? Il a toujours eu peur pour elle.

Un pas à reculons de trop, voilà que son talon tape dans une racine. Sa main a tout juste le temps de le récupérer en arrière : il la pose sur un tronc qui le retient d'une chute en arrière. Mais le mouvement est trop sec, trop rapide, alors ses genoux plient pour qu'il se baisse. Comme il avait pu le faire pour lire la lettre. Mais ses doigts finissent par appuyer sur le sol pour avoir deux appui : l'arbre et le sol. Drago n'est pas dans cet état à cause de la disparition de la baguette, il n'a même pas vu ce détail alors que Hermione pourrait le faire si elle osait regarder plus en détail à travers le trou. Mais dès qu'il lève ses yeux confus sur elle, Drago sait qu'une avalanche va lui tomber dessus. Sous le choc, il sera incapable de répliquer comme il a pu le faire la veille. Parce que Drago sait que ce trou n'était pas là avant : cette tombe, il l'a vu, comme tous les autres élèves, sous toutes ses coutures.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
En tournant la tête pour voir où le parchemin s'est envolé, elle voit une silhouette défiler rapidement le long de l'allée de marbre, visiblement dans l'optique de la rejoindre. Les yeux plissés de Hermione s'élargissent lorsqu'elle le reconnaît ; une capacité qu'elle préférerait ne pas posséder ; qui pourrait être heureux de reconnaître Drago Malfoy parmi tous les étudiants de Poudlard? Déjà qu'elle le reconnaît facilement, pour l'avoir tant vu ces dernières années, ça semble pire depuis hier... Elle se repositionne à temps pour le voir se dresser au-dessus de sa tête, créant une ombre sur sa personne, encore, et pas seulement au sens figuré cette fois.

Le parchemin chiffonné tombe sur elle, mais ce bout de papier est le moindre de ses soucis actuellement, elle n'y porte plus attention dès l'instant où elle le fourre rapidement dans son sac pour éviter de polluer cet endroit. L'a-t-il lu?

Tu cherches les preuves de mon délit Granger?
Qu'est-ce que...

Aucune parole ne pourrait justifier sa présence ici, compte tenu des reproches émises hier soir. Elle n'est pas venue uniquement pour rendre un nouvel hommage au directeur, voilà bien longtemps qu'elle ne s'est pas montrée le bout du nez sur sa tombe. Le blond a remué de nombreux souvenirs dans son coeur ; il a éveillé son envie de revenir ici, simplement. Mais elle ne trouve pas les mots pour dire qu'elle n'est pas venue l'espionner. Au fond, il a peut-être raison : une partie d'elle voulait peut-être surveillée les allées et venues en ce lieu de commémoration. Drago l'expose à un méfait véritable qu'elle ne nie pas assez rapidement. Pour ça, elle le déteste plus que hier.

Je ferais bien de partir...

Hermione ne désire pas que Drago lui retourne une nouvelle fois l'estomac par ses mots et par ses gestes. Il se détourne d'elle alors qu'elle est sur le point d'attraper son sac. Il s'éloigne alors qu'elle est à moitié levée sur un genou. Il s'approche de la tombe, hypnotisé par des reliefs qu'elle ne trouve pas anormaux. Pourtant, sans avoir eu le temps de se relever, Hermione ne le quitte pas des yeux dès l'instant où elle le voit suivre minutieusement la ligne qui traverse de part et d'autre la tombe du défunt directeur. Ses sourcils se froncent, signe qu'elle réfléchit : Hermione a souvent un air sévère accroché au visage, ça ne lui donne pas toujours un air sympathique. Sa main est posée sur son propre sac, mais elle ne s'en empare pas pour fuir : elle est concentrée sur la silhouette de Drago qui disparaît de l'autre côté. Sa réaction incertaine l'inquiète. Alors à mesure qu'il disparaît, elle se relève, jusqu'à l'apercevoir de l'autre côté. Le coeur de Hermione s'accélère sans même qu'elle ne comprenne pourquoi. C'est Drago, par la panique qu'elle peut lire sur son visage, qui lui fait cet effet. Manigance-t-il réellement quelque chose? Elle ne sait plus si elle veut expirer ou inspirer.

Qu'est-ce que tu as fait?

Une accusation avant de voir : Hermione le voit perdre pied, ne sait pas encore pour le trou dans la tombe. Elle échappe son sac, il tombe dans la terre. Elle ne sait pas ce qu'elle doit craindre, pourtant elle angoisse. Drago semble terrassé. Ses doigts tremblent, mais elle prend de l'élan pour contourner la tombe sans prendre le temps de l'examiner comme il vient de le faire : elle ne suit pas la ligne soigneusement. Elle se rend immédiatement à l'endroit où était Drago avant d'être foudroyé. En voyant l'ouverture, son coeur manque un battement. Pourquoi n'a-t-elle rien vu avant? Pourquoi n'est-elle pas venue plus tôt? Est-ce qu'elle a été dérobée? Est-ce que Drago venait cacher son crime après avoir été accusé?

La sorcière s'arme de sa baguette toujours à portée de main et utilise le sortilège de lumière pour voir à l'intérieur de la tombe, non sans honte. Déshonore-t-elle l'ancien directeur en examinant ainsi sa sépulture? Seule une personne sachant qu'un objet s'y trouve aurait le réflexe de regarder à l'intérieur ; Harry l'a tenue dans le secret ; Harry a replacé la baguette convoitée aux mains de son véritable propriétaire. Hermione doit le faire. Elle doit vérifier si la baguette de Sureau est toujours là, entre les mains du défunt. Tentant de voir à l'intérieur, elle aperçoit inévitablement la silhouette allongée dans son repos éternel. D'instinct, elle baisse les yeux pour ne pas voir : ça lui fait mal au coeur, terriblement. Elle est même portée à placer son poing ― celui qui est fermé autour du manche de sa baguette ― contre ses lèvres pour retenir le haut-le-cœur qu'il l'assaille. Son front tombe sur la pierre albâtre, mais en quelques secondes, elle se remet à la tâche.

La baguette a disparu.

Non... elle souffle ce mot comme si une malédiction allait les frapper dans la seconde qui suit.

Elle manque de souffle. Elle retire son foulard qui dansait imperceptiblement sous la brise : mouvement qui, en cet instant, la rendait impatiente. Sa baguette est comme un prolongement de son bras, elle ne se rend même plus compte qu'elle la tient même si elle ne diffuse plus de lumière. Hermione semble momentanément confuse, jusqu'à ce qu'elle se souvienne de la présence du Serpentard. Elle tourne un oeil dans sa direction, un oeil mauvais, un oeil féroce. Un oeil accusateur.

Elle l'agresse. Elle se redresse vivement et, tenant fermement son foulard d'une main, elle vient le frapper avec. Comme si ça pouvait réellement être douloureux. Comme si elle tenait réellement une arme à la main. Cette même main tient sa baguette, pourtant, elle ne l'utilise pas contre lui. Ce serait tellement facile, si elle le voulait. L'environnement semble différent autour d'eux, comme s'il devenait silencieux pour que les soupirs de Hermione soient bruyants. Malfoy aura forcément perdu pied dans le mouvement, même s'il se tenait à l'arbre ou au sol. Elle l'aurait poussé en frappant son bras sans réellement utiliser la force. On pourrait croire qu'elle va pleurer.

Elle se retrouve à genoux près de lui, incapable de le frapper à nouveau : son bras, armé de son foulard et de sa baguette, retombe mollement sur ses propres cuisses. Elle fixe le vide, les yeux dans le néant, en quête de réponses. Son regard est confus. La fille paraît désorientée, mais elle n'entend pas de voix. Le silence s'est engouffré dans son cerveau, creusant un profond gouffre d'incertitudes et de malheurs. Il fait beau, néanmoins, et la nature chantonne, mais le temps lui semble gris. Elle n'est pas attentive au chant des oiseaux ni même au bruissement des feuilles. Tout est anormalement silencieux. Elle tombe assise à côté de lui, incapable de respirer correctement. Une longue et interminable minute s'écoule, si ce n'est deux. Ses yeux observent la tombe, le trou...

Tout était enfin terminé, qu'elle murmure.

Et enfin, elle se redresse. Son coeur bat à tout rompre jusque dans ses oreilles, comme si le sang impur avait du mal à circuler. Le monde tangue dans son champ de vision sans même qu'elle ne perde pied. Elle arrive à se tenir droit, Hermione. Mais par ce qu'elle voit : Drago sans la baguette, Drago toujours à Poudlard, Drago déstabilisé, doit-elle en conclure qu'il est innocent? Elle peine à détacher ses yeux de la tombe parce qu'elle ne veut pas le regarder, pourtant elle finit par le faire. Et elle le regarde réellement sans le marteler de son poing enveloppé d'un tissu. Non, même avec toute sa bonne volonté, elle ne saurait lui faire mal. Mais ça peut s'arranger, avec le temps, avec la colère, avec la peine. Où est la baguette? qu'elle meurt d'envie de lui demander. Peut-il voir la hargne derrière ses sourcils sévères? Est-elle assez intelligente pour se contenir de révéler cette information? Est-elle assez intelligente pour utiliser cette information et voir sa réaction?

Ne m'oblige pas à te soutirer des informations, qu'est-ce qui te met dans cet état? Où est la baguette?

Baguette dont il a un jour été le maître.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
" - Qu'est-ce que tu as fait?"

Cette question entre dans son esprit sans pouvoir en sortir : parce qu'il entend Granger aussi facilement qu'il entend le vent. Son esprit, libre de toutes les voix du passé, est assez vif, assez fort, pour entendre sans que son corps ne puisse réagir. Qu'est-ce que tu as fait. Pourquoi est-ce que son propre esprit semble croire en ces mots ? Alors c'est plus fort que lui, trop rapide pour qu'il puisse tenter de ne pas réfléchir ainsi : il tente de savoir ce qu'il aurait pu faire pour que ce résultat soit possible. Mais Drago n'a rien fait, c'est Granger qui entre dans sa tête parce qu'elle est incapable d'imaginer un autre coupable. Malfoy a toujours amené la peste dans cette école, pourquoi en serait-il autrement aujourd'hui ? Il est resté là, à mi-chemin vers le sol, à la regarder sans vraiment la voir. Son esprit ne cherche même pas à comprendre pourquoi elle s'arme de sa baguette pour lancer un Lumos qui lui permettra de voir à l'intérieur : le corps de Dumbledore est aussi beau qu'il pouvait l'être le soir de sa mort. Qu'est-ce qu'elle peut bien chercher à l'intérieur? Drago n'a pas connaissance de la présence de la baguette la plus puissante du monde, à l'intérieur de cette tombe.

Le blond aurait pu se redresser, en la voyant se tourner vers lui. Ses yeux stupéfaits de peur ont compris le regard accusateur que la sang-de-bourbe lui lance : mais son corps a été incapable de réagir avant. Alors non, il n'était pas debout quand elle s'en est prise à lui. Granger aurait dû se servir de la magie pour obtenir les réponses qu'elle désire : mais fille du monde moldu, elle use de la dernière arme qu'elle a attrapé dans sa main. Elle le frappe à l'aide de son foulard ; ça ne fait pas mal, ça fouette, mais ça a le don de le faire perdre l'équilibre. Drago tombe dans son élan lorsque Hermione le pousse, ses fesses se retrouvent à terre, et lorsqu'elle tombe à genoux devant lui, Drago continue de s'affaisser. Son dos finit à terre, et ses yeux regardent la cime des arbres. Parce qu'elle arrête de frapper, il n'utilise pas se propre baguette qu'il venait d'attraper pour se défendre : car lui aurait user de la magie pour la faire terre. Incarcerem aurait été parfait, des cordes seraient sorties de sa baguette pour s'enrouler autour d'elle sans qu'elle ne puisse bouger ou émettre le moindre son.

" - Tout était enfin terminé..."

Malfoy aurait préféré pouvoir se concentrer sur le bruit des oiseaux, plutôt que sur sa voix à elle. Granger est assise, mais elle se redresse : Drago sert automatiquement un peu plus les doigts autour de sa baguette, mais ça ne l'empêche pas de rester allongé dos contre le sol. La boule au fond de sa gorge est impossible à avaler, à digérer. Il voit le ciel, il voit les feuilles des arbres bouger avec le vent, mais le trou dans la tombe semble s'être incrusté à ses rétines. Ce n'est que lorsqu'elle parle de nouveau, avec colère et hargne, que Drago se redresse sur l'un de ses coudes pour la voir. Il n'avait pas besoin de regarder Granger pour sentir la chaleur de son regard noir posé sur lui.

" - Ne m'oblige pas à te soutirer des informations, qu'est-ce qui te met dans cet état?"
" - Tu peux toujours essayer.." de lui soutirer des informations, parce qu'il n'aurait rien à lui dire. Mais Drago n'a pas le temps de terminer d'exprimer le fond de sa pensée car elle lâche l'information avant lui.
" - Où est la baguette ?"

S'il était perturbé, s'il était en colère, cette question fait naître une toute autre émotion en lui : son visage semble s'éclairer, ses lèvres se tendre en un fin sourire. Parce que Drago, intelligent, ne peut pas comprendre autre chose : Potter a remit la baguette de Sureau à son ancien propriétaire. Pourquoi? est la première question qui lui traverse l'esprit. Mais les mots qui sortent de sa bouche sont bien différents.

" - Ne me dit pas... que vous trois... vous avez laissé la baguette là ?" Un très léger rire s'échappe de ses lèvres, il dure à peine une fraction de seconde, parce qu'il reprend la parole en bougeant sa tête de droite à gauche. " Dire que j'ai cru que vous étiez intelligents... ça remet tout en question."

Et alors qu'il se redresse, sa main libre posée sur le tronc de l'arbre, Drago est prit d'une véritable rire qu'il ne contrôle pas. Un de ceux qu'il n'a pas eu depuis deux bonnes années ; ça gonfle son coeur, mais ça le sert en même temps. A défaut de lui apporter de la joie, ça fait monter les larmes à ses yeux. Pourquoi est-il toujours le coeur au bord du précipices à cause de toutes ses émotions? S'il rigole à plein poumons, c'est à cause du stupide de la situation. C'est ironique, c'est incontrôlé, c'est stupide et ça l'énerve au plus haut point. Ses jointures blanchissent un peu plus autour de sa propre baguette. Et s'il parvient à se contrôler, c'est certainement grâce au comportement de Granger qui ne doit pas savoir quoi penser de son comportement à lui.

S'il a rigolé, c'est à cause du ridicule de la situation : remettre la baguette à cette place était la pire des idées. Lui-même connaît des dizaine de personnes qui ont la folie d'esprit de désirer posséder cette baguette. La toute puissance, c'est quelque chose qui intéresse les gens. Et ceux-là n'ont pas besoin d'avoir le coeur aussi noir que Lord Voldemort lui-même : la magie noire n'a rien à voir dans ce désir. Le trio d'or a été stupide de cette décision.

" - Tu sais quoi, Granger ?" Il ne parle que lorsqu'il a retrouvé son sérieux. Sa froideur. Sa peur Et lorsqu'il se tourne vers la née-moldue, Drago n'hésite pas à lever sa baguette pour venir glisser son extrémité sous son menton ; il ne compte pas jeter de sort, mais cette menace n'est pas autant pour elle que pour lui-même. " Je me jetterais du haut de la tour d'Astronomie si je devais penser à retomber dans les mêmes erreurs."

C'est la deuxième fois qu'il prononce ces mots. La première, il aurait du le faire ; car il est bien revenu à Poudlard pour terminer ses études. S'il s'en était jeté à la première menace, Dumbledore serait toujours en vie. Les choses seraient complètement différentes, mais au moins, il ne serait pas torturé comme il est depuis tant de temps. Drago est sérieux dans ses propos, ses yeux le montrent autant que sa baguette posée sous le menton de Granger. Il la regarde, il est si prêt d'elle : ceci devient trop récurent depuis la veille. Comme il se fait cette réflexion, Drago grimace, retrousse son nez à la manière de sa mère tout en baissant son regard sur le corps de Granger. Alors il s'éloigne, sa baguette de baisse au même instant. Ses mots sont sa réponse à la question qu'elle se pose : non, Drago n'a rien à voir dans cette histoire. Il ne parvient même plus à regarder la tombe de l'ancien Directeur de Poudlard. Si Drago n'a rien à voir dans cette histoire, il connait pourtant très bien l'auteur du crime : Théodore Nott, fils d'un mangemort emprisonné à Azkaban depuis la bataille au ministère de la magie, lorsque Potter a trouvé la prophétie, lorsqu'il a perdu Sirius Black. C'est Granger elle-même qui l'a Stupéfixé au début de la bataille, le père de Drago ordonnant aux autres Mangemort de l'y abandonné pendant leur fuite. Si Malfoy connaît son nom, son histoire, il n'est certainement pas au courant que c'est Théodore, qui n'est pas revenu à l'école, qui leur a dit où trouver la baguette de sureau ; il espionnait le trio d'or lorsque Harry a décidé de laisser la baguette là. Sans cette information, nul doute que Théodore aurait attaqué Granger pour venger son père. La guerre n'est jamais finit dans le coeur des gens. Drago a bien retenu cette leçon depuis le temps.

" - Quand tu raconteras ça à tout le monde," Qu'il commence à dire, parce que Drago est persuadé qu'elle ne gardera pas cette découverte pour elle. " ne mentionne pas mon nom, Granger. Tu commettrais ta plus grosse erreur." Sans sa baguette, mais d'un regard, il la menace. Tout ce qu'il désire est la tranquillité qu'il n'a pas su donner aux autres avant de devenir mangemort. N'est-ce pas trop facile ? " Crois-moi, tu n'as pas envie que je passe mes nerfs sur toi cette année."

Sur ces mots, Drago s'apprête à partir. Hermione pourrait le retenir, pour quelconque raison. Mais ses nerfs font toujours trembler ses doigts, Drago n'est pas bien loin du point de non retour ; il pourrait complètement craquer d'une minute à l'autre. Lorsqu'il se détourne d'elle, ses yeux n'ont pas d'autre choix que de voir le trou dans la tombe de Dumbledore. Il serre ses mâchoires un peu plus fort, et se retient de justesse d'envoyer le sortilège qui réparera la pierre. Mais il ne cachera pas les méfaits d'autres. Tout ce qu'il veut, c'est être le plus éloigne possible de cette histoire. Drago pense ne pas être prêt d'y remettre les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Dire que j'ai cru que vous étiez intelligents... ça remet tout en question. Ça pourrait presque ressembler à un compliment s'il ne lui avait pas fait croire le contraire toutes ces années. Oui, elle est sérieuse ; oui, cette décision était stupide ; oui, Hermione aurait préféré que personne ne puisse accéder à nouveau à ce pouvoir. Harry pensait que cette action serait significative, qu'elle aurait un sens dans la mort. Il s'était trompé. Drago a raison. Mais Hermione n'est pas encore prête à prendre le partie de Drago. Un rire éclate dans la gorge du Serpentard. Hermione ne saurait savoir si elle l'a démasqué ou s'il la trouve ridicule. Mais la question provoque une réaction, peut-être pas celle à laquelle elle s'attendait. Hermione voulait le percer à jour, voulait une preuve de son méfait. Mais elle n'obtient rien de tout cela. Hermione ne sait pas comment être indulgente envers Drago. Se moque-t-il encore d'elle? Baguette pointée sur elle, elle tressaille.

Je me jetterais du haut de la tour d'Astronomie si je devais penser à retomber dans les mêmes erreurs, qu'il lui dit alors qu'elle ne sait faire autrement que l'écouter, la baguette sous son menton : cette baguette lui cause de l'anxiété.

Au travers du foulard qu'elle tient, la fille essaie de sentir le bois de sa propre baguette entre ses doigts : au cas où elle devrait l'utiliser pour se défendre. Néanmoins, elle ne tente rien.

Quand tu raconteras ça à tout le monde...

Oui, c'est exactement ce qu'elle devrait faire.

Ne mentionne pas mon nom.

Comme si elle pouvait couvrir Drago Malfoy d'un crime.

Tu commettrais ta plus grosse erreur. Crois-moi, tu n'as pas envie que je passe mes nerfs sur toi cette année.

Hermione aurait voulu répliqué à chacune de ses phrases, pour ne plus l'entendre, mais surtout pour avoir raison. Cependant, aucune parole ne quitte ses lèvres généralement instruites lorsqu'elle s'exprime. La fille est surtout chamboulée par cette découverte, par la disparition de la baguette la plus puissante au monde. Et si elle accuse Drago d'avoir contribué à cette disparation, elle se sent coupable de ne pas avoir empêché Harry de la glisser dans cette sépulture.  

La sensation de la baguette à son menton disparaît au même titre que le blond se détourne pour tenter de quitter les lieux, mais Hermione ne lui en laisse pas l'occasion. Ses doigts libres se referment sur son avant-bras pour le bloquer dans son élan alors qu'il est encore tout près d'elle. Elle le retient. Pourtant, elle ne le regarde pas davantage : elle fixe les racines d'un arbre qui dépassent du sol. Et, se rendant compte de son geste, ses doigts se décrispent à l'instant : a-t-elle touché le bras marqué par le seigneur des ténèbres? Cette possibilité lui noue la gorge. Ses propres doigts restent suspendus dans le vide ; et elle se rend compte du dégoût qu'elle ressent à cet instant. Le même dégoût qu'elle a pu lire sur le visage de Drago toutes ces années. Le souvenir désagréable du temps où on préférait ignorer le nom de vous-savez-qui lui revient en mémoire. Comme plusieurs sorciers, Hermione avait peur de Voldemort, mais elle ne voulait pas se laisser consumer par cette peur. Elle n'a pas envie qu'une nouvelle forme de désespoir ne la menace, ni elle, ni ses amis, ni le monde magique.

Aussi amusant que cela puisse paraître, ton monde détient la baguette : c'est évident. Si tu n'es pas déjà impliqué, tu le seras. Et cette fois, tu ne t'en sortiras peut-être pas aussi facilement.

Hermione ne sait pas si ces phrases sont des mises en garde, des menaces ou des conseils. Quand elle s'adresse à Drago, tout ce qu'elle dit semble aller à l'encontre des sentiments du garçon, à croire qu'elle préfère le haïr que de lui donner une seconde chance. Elle voudrait tant tourner la page. Et même si elle pense que ses mots sont justes et sensés, elle continue de voir le mal en lui, comme s'il était bruyant et palpable. Elle le regarde : elle voit le mal. Et pourtant... Luna, tout comme Drago, ont raison sur plusieurs points, car le jeune Malfoy a effectivement fait des choix pour prouver qu'il voulait aider, derrière l'influence néfaste du seigneur des ténèbres. Qui pourrait se vanter d'avoir vécu dans cet enfer pour finalement lui tourner le dos? L'a-t-il seulement fait ou prévoit-il pire? Le monde de Hermione était pur, à côté. Drago a vécu dans un tourbillon de haine, de loyauté, d'obscurité...

Tu m'aideras à découvrir qui a fait ça. Je ne te laisse pas vraiment le choix.

Parce que si elle ne peut pas oublier ses actions passées, elle le forcera elle-même à faire quelque chose qu'elle jugera à la hauteur du pardon qu'elle pourrait éventuellement offrir : qu'il veuille ou non se faire pardonner. Mais surtout, Drago a des connaissances concernant le monde de la magie noire. Hermione a besoin de son expertise, a besoin de ses contacts. Alors oui, dans un sens, la Granger utilise Drago, qu'il se moque ou qu'il préfère se tenir à l'écart de cette connerie : parce que c'est l'erreur du trio. Hermione serait capable de faire chanter Drago : ne l'a-t-elle pas déjà fait à force de l'espionner et de l'acculer au pied du mur? Cette fois, elle croise son regard, concrètement, elle ne se contente plus d'observer son visage.

Elle se décale de plusieurs pas. Ce n'est pas pour quitter les lieux, mais plutôt pour se mettre face à la tombe qu'elle observe un court instant. Et que Drago puisse la voir faire ne l'arrête pas. Elle dresse sa baguette, puis inspire longuement. Prend-elle la bonne décision? Il est assurément préférable de ne pas causer tout un émoi dans le monde magique, finalement. Elle murmure le sortilège pour réparer le trou du bout des lèvres. Et si Drago n'avait pas l'intention de cacher le méfait de quelqu'un d'autre : elle le fait. Elle préserve le monde d'une nouvelle inquiétude, pour le moment. La baguette a disparu. Du moment qu'elle le sait et qu'elle peut intervenir, d'autres n'ont pas besoin de paniquer. Elle devrait prévenir Harry... Mais n'a-t-il pas déjà vécu assez de tourments toutes ces années? Hermione se pense assez intelligente pour gérer la situation, mais déjà, elle sent qu'elle s'engage sur un sentier des plus terrifiants. Les voleurs auraient pu faire disparaître leurs traces : pourquoi ne pas l'avoir fait? De toute façon... à cet instant, c'est comme si personne n'était venu souiller cette tombe.

Non, elle ne veut pas croiser son regard lorsqu'elle se détourne de son emplacement pour aller chercher son sac, pour y enfoncer son foulard. Hermione devra prévenir ceux qu'elle juge digne de confiance. Ce serait effectivement à se tordre de rire de constater que Drago est le premier, avec elle, à connaître l'ampleur du drame qui pourrait les frapper : difficile de savoir à quel point ça peut devenir dangereux quand on ne sait pas qui voulait cette baguette et quelles sont les intentions cachées. Ô, oui, les yeux de la Granger se posent une nouvelle fois sur Drago. Il pourrait la juger, ça n'y changerait rien, il l'a fait si souvent. Et elle le haïrait d'autant plus si elle savait que sa famille est derrière tout ça.

Amuse-toi à défouler tes nerfs si ça t'amuse, mais je ne te laisserai pas dormir sur tes deux oreilles jusqu'à ce que le problème soit réglé.

Si seulement elle savait que Drago est tourmenté au point de ne déjà pas dormir en toute tranquillité. Elle aurait pu choisir autre expression. Et sous cette autorité se cache une femme qui se découvre de nouvelles angoisses parce que le fardeau n'est plus uniquement dirigé sur Harry. Et que Hermione ne croit pas pouvoir faire confiance à Drago. Mais ne doit-on pas avoir l'ennemi de son côté pour faciliter les choses?


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Lorsque Granger attrape son avant bras gauche, ça le retourne automatiquement : parce qu'il est surprit, parce qu'il est dégoutté, mais surtout parce qu'elle l'attrape là où se trouve la marque des ténèbres. D'un mouvement sec, il coupe le contact et son visage défiguré par une grimace se tourne immédiatement vers elle. Son coeur semble reprendre son activité normal lorsqu'il voit qu'elle est aussi dégoûtée de lui par ce geste. Mais ce qui lui fait fermer ses lèvres, alors qu'il était sur le point de l'insulter, c'est parce qu'il comprend qu'ils ont eu la même pensée. Alors Drago se contente de tirer sur sa manche, de sa main qui tient sa baguette, pour cacher ce qui n'était pourtant pas visible.

" - Aussi amusant que cela puisse paraître, ton monde détient la baguette : c'est évident." Tout en lâchant sa manche, tout en glissant sa main au bras marqué dans sa poche, Drago ne peut pas s'empêcher de lever les yeux vers le ciel clair. " Si tu n'es pas déjà impliqué, tu le seras." Ses yeux bleus se reposent sur elle, et il est plus en colère encore. Parce que ce qu'elle dit est vrai ; si la baguette a disparu et qu'elle est aux mains des derniers adeptes, Malfoy sera forcément au courant. Forcément mêlé. Mais lui n'y croit pas une seule seconde : tellement d'autres auraient pu se servir, tellement d'autres rêvent de la toute puissance magique. Pourquoi faut-il qu'il (ou elle) ait de mauvaises intentions ? Ce n'est pas l'espoir qui le pousse à penser ça : Drago sait simplement que tout n'est pas bon, ou mauvais dans ce monde. " Et cette fois, tu ne t'en sortiras peut-être pas aussi facilement."
" - Facilement ?" Il tique à son mot, outre le fait qu'il parle, même son visage se déforme à cause de ce qu'elle dit. Il aurait eu envie de dire : Tu parles de ses affaires à lui, ou de m'en sortir dans ce monde que vous voulez construire ? Mais il n'aurait pas pu parler, et ça n'a rien à voir avec Granger qui reprend la parole. C'est surtout parce qu'il la déteste encore plus de penser des choses aussi stupides. Facilement, c'est tout le contraire à ses yeux.
" - Tu m'aideras à découvrir qui a fait ça. Je ne te laisse pas vraiment le choix."
" - Tu penses avoir ce pouvoir sur moi, Granger ?"

On pourrait croire que c'est du venin qui s'échappe de sa bouche, et pas le nom de famille de la fille qui peine à le regarder dans les yeux. S'il ne lit pas dans son esprit, Drago est incapable de savoir ce qui s'y passe. Il ne voit pas qu'il pourrait être un avantage pour le côté du bien, cette fois. Parce qu'elle a raison, parmi tous ceux qu'elle connaît, Drago est celui qui pourra le plus facilement la faire connaître ce monde auquel elle n'appartient pas. Il est un peu plus agacé de la voir se détourner sans qu'elle ne réponde, comme si son silence suffisait à faire comprendre que oui, elle a le pouvoir de le faire agir même contre sa volonté. Car Drago l'a dit : il préférera mourir que d'être à nouveau le pantin de n'importe quel sorcier. Que ce soit Voldemort, ou pas.

" - T'as été frappée par un sort, ou quoi ?" Qu'il crache, qu'il avance lorsqu'elle a réparé la pierre. Ses sourcils sont froncés, Drago est en colère comme s'il n'y avait pas pensé quelques secondes plus tôt. Son coeur manque un battement, sa baguette est pointée sur elle comme s'il allait lancer un sort, mais Drago en est incapable : parce qu'il ne comprend pas pourquoi elle agit ainsi. Il se demande si elle compte garder ce détail secret. Pourquoi?
" - Amuse-toi à défouler tes nerfs si ça t'amuse, mais je ne te laisserai pas dormir sur tes deux oreilles jusqu'à ce que le problème soit réglé."
" - Alors ça va être comme ça ? Parce que tu crois que t'es assez brillante et assez forte pour garder ça pour toi ? Tu penses vraiment pouvoir vaincre, peu importe qui est venue récupérer cette fichue baguette ?" Drago a envie de rire ; ça s'entend, un son sort tout juste du fond de sa gorge avant qu'il ne se force à garder son visage impassible. " T'es la plus stupide des sangs-de-bourbes que l'école ait pu connaître. Je ne ferais pas partie de ton petit plan foireux, Granger. Laisse-moi en dehors de ça. Contact Potty et Weasmoche, là, tu paraîtras un minimum censée."

Parce qu'il interdit Granger d'avoir le dernier mot, c'est lui qui s'en va. Et le doigt menaçant qu'il lui lance montre bien qu'il ne se laissera pas attraper une deuxième fois. Malfoy décide de la laisser là, seule avec ses idées, ses préoccupations, car il refuse catégoriquement d'être sous la main de cette femme. Il ne comprendrait pas que l'aider puisse être sa porte de salut. De toutes manières, Drago Malfoy ne sera jamais un allié pour elle. Aujourd'hui, il aurait été capable d'être face à Harry sans réagir. Il aurait été capable de travailler avec lui s'il l'avait fallut. Mais Granger ? C'est hors de portée et hors de question. C'est sa rage, sa haine et son dégoût qui parlent.
____________________

Voilà plus d'une semaine que la baguette de sureau a été volée. Plus d'une semaine que Drago parvient à esquiver Granger. Hormis les cours auxquels ils doivent participer en commun, hormis les dîners dans la grande salle, auxquels Drago s'esquivé rapidement avant qu'elle ne puisse mettre la man dessus : si elle voulait le faire. Pendant cette semaine, Drago a été aussi rapide et aussi invisible que lorsqu'il tentait d'échapper à Potter lors de leur sixième année. Il a finit par se dire que c'était facile, d'esquiver la sang-de-bourbe. Alors qu'il n'avait jamais tenté de le faire jusqu'à présent : l'écraser avait toujours été plus plaisant, plus amusant, plus distrayant. Au fil de ses années scolaires, jamais Drago n'avait autant eu ses yeux posés sur Hermione. Pour être capable de l'éviter, de savoir où aller où elle ne serait pas. Pendant ce temps où il cherchait à mettre le plus de distance entre eux, Drago n'a même pas remarqué qu'il pouvait la regarder sans penser directement à la stature de son sang : il était trop occupé à penser au trou de la pierre tombale qu'elle a réparé pour la laisser sans trace. Il n'a cessé de se demander : pourquoi ?

Mais voilà une semaine et quelques jours qu'il n'a pas reçu de courrier de sa mère. Pourtant, il avait attendu son animal royal, comme d'habitude. La tête en l'air pour le voir venir en même temps que tous les autres animaux de l'école : beaucoup ont reçu du courriers, cette semaine. Et si d'habitude tel est son cas, là, rien. Pas une lettre, pas un colis, alors que Narcissa avait prit l'habitude de le faire depuis sa première année. Rares sont les jours consécutifs où Drago n'a pas reçu quelque chose de sa mère : plus souvent des paquets de confiseries ou de matériel que des lettres. Mais les mots furent plus récurent cette année. C'est pour ça, qu'il l'a remarqué. Si les précédentes années, il lui aurait simplement envoyé une lettre pour se plaindre -alors, mère, comment se fait-il que vous ne m'ayez rien envoyé ? J'ai attendu, et je n'aime pas attendre-, cette fois-ci, il en a été incapable. C'est parce qu'il préfère la lire que lui parler. Drago ne lui répond pas, en général. Alors tous les jours, un peu plus, cette question s'est insinuée dans son esprit : pourquoi ? Trop de questionnement pour un esprit vide et exténué comme le sien.

" - On a besoin de parler..." Drago n'est pas à l'aise lorsqu'il se retrouve à une autre table qu'à la sienne, dans la grande table. Des regards sont tournés vers lui parce qu'il est à côté de celle des rouge-et-or : on ne le voit jamais là. Au contraire de Luna, qui écrit sur un parchemin tout en laissant le hiboux de sa famille grignoter dans le plat qu'elle s'était concoctée. Elle mangera derrière lui, il n'y a aucun doute là-dessus. " J'ai, besoin de te, parler."
" - Assieds-toi, alors. Je n'ai pas fini d'écrire la lettre pour mon père, et tu sais à quel point il aime que je lui raconte la vie des animaux qui vivent à Poudlard..."
" - Luna." Il prononce son nom, les sourcils froncés, et la blonde est obligée de lever son nez du parchemin déjà trop rempli pour une simple lettre. " Je ne vais pas m'asseoir ici." Qu'il glisse entre ses dents. Et quand elle demande à son tour : pourquoi ? il grince des dents en pointant Granger et Ginny assises face à la blonde. " Parce que ce n'est pas la table des Serpentards."
" - Tout le monde peut s'asseoir ici... c'est un banc, pas une bête confuse, tu sais ?" Elle sourit, enlève son sac dudit banc et l'oblige à s'asseoir avec un sourire aimable qui n'appartient qu'à elle. " Tu vois, les Joncheruines n'attaquent pas ton cerveau en étant ici non plus."

Le sorcier la regard d'une drôle de façon ; il fait tout pour éviter Granger, mais le service qu'il veut demander à Luna l'oblige à s'asseoir. Alors il pose son coude sur la table, et fait en sorte que sa main cache Granger. Ou alors ses doigts servent à ce qu'il soit cacher derrière, car sa voix sera soudainement plus discrète en s'adressant à Luna. Il aurait préféré un peu d'intimité.

" - Je n'ai pas reçu de lettre depuis une semaine."
" - Étonnant." Rectifie Ginny qui n'a pas su retenir ce pique. Si Drago lève simplement ses yeux vers le plafond magique, Luna parvient à ne pas faire attention aux mots de son amie.
" - J'ai besoin que ton père retourne y jeter un oeil."
" - Papa ne le fera pas, pas après la dernière fois..." Luna paraît embêter de ne pouvoir rendre service à son ami. Mais elle retrouve vite le sourire en glissant un parchemin et sa plume devant Drago. " Ecris-lui une lettre, peut-être qu'elle te répondra." Le blond lève un sourcil interrogateur en la regardant. Il aurait envie de dire qu'il aurait été capable de le faire sans qu'elle ne le lui dise, mais Drago n'a pas le temps de répliquer que Luna reprend la parole. " Tu t'inquiètes, parce que crois que ça pourrait avoir un lien avec la tom.."
" - Luna !" Sa voix claque, comme son poing qui tape contre la table. Il ne cherche plus à évincer Granger de sa vision : Drago tente surtout de retenir Luna qui était sur le point de révéler qu'elle est au courant pour la pierre. Non, Drago n'est pas un menteur, un cachottié pour tout le monde. Elle est au courant, mais elle ne sait pas que la baguette devait être à l'intérieur. " Je m'inquiète parce qu'elle est seule. C'est tout."
" - Alors trouve un moyen pour y aller toi-même. Tu es un sorcier, non ?"

Luna sourit comme si elle ne s'était pas fait reprendre par le Serpentard. Elle lance cette information comme s'il n'était pas au courant. Mais Drago, comme tout le monde, sait que c'est impossible de transplaner dans l'enceinte de l'établissement scolaire. Lui ne se doute pas qu'il y a des cheminées relier au réseau de cheminettes à l'intérieur de l'école : une dans le bureau de la directrice, une autre dans celui du professeur de défense contre les forces du mal, et une autre dans celui du professeur Slughorn. La blonde est-elle elle-même au courant ? Pour seule réponse, il a soupiré en levant les yeux au ciel. Drago est désemparé, et il s'apprête déjà à quitter la table. Hermione, elle, est au courant de l'existence de ces cheminées. Donnera-t-elle cette opportunité à Drago ? Car c'est la meilleure façon, et la plus rapide, avec laquelle elle pourra infiltrer le dernier point de ralliement de Voldemort. Drago n'y songe pas, mais c'est toujours le cas. Un petit aller retour ne fera de mal à personne.

____________________

Une semaine de plus a passé : Drago a fait ce que lui a conseillé Luna. Mais loin des yeux de tous les autres. Il a écrit une lettre destinée à sa mère, qu'il a envoyé directement de la volière. Et comme si c'était tout naturel, il a reçu une réponse. Quelques mots allongés sur un parchemin propre : des mots qui ne l'ont pas convaincu car Narcissa parle de choses trop précises pour que ce soit normal de sa part. Pourtant, la lettre n'a rien d'anormal pour quiconque la lierait à la place du seul héritier.


« Le temps me paraît si long, seule à la maison. Excuse-moi, mon fils, pour le manque que nos échanges a du créer. Tu ne seras plus si longtemps sans avoir de mes nouvelles. Je penses beaucoup à nous, ces derniers temps. Je me souviens de la première fois où tu nous as quitté pour entamer tes études à Poudlard. Ton père aurait souhaité que tu ailles à Durmstrang. Si j'avais su que je ressentirais autant ce vide, que tu sois chez nous ou dans un autre pays, je l'aurais laissé choisir. Vous me manquez énormément.

Narcissa Cissy Malfoy.

Ps : les paons ont fait naître de magnifiques petits. Tu les trouveras aussi beau que lorsque tu étais enfant.
Ps : Je t'aime. »

Trop de détails incohérents. Narcissa n'a pas parlé une seule fois de son mari, dans ses dernières lettres. Elle en parle trop dans cette dernière. Alors Drago s'inquiète encore plus pour sa mère : lui ne pense pas qu'elle puisse être derrière, ou impliquée dans la disparition de la baguette. Il se dit simplement qu'elle perd la tête, enfermée seule dans ce grand et sombre manoir. Il aurait préféré rester à ses côtés que de revenir dans cette parodie d'école. Drago n'est là que pour son plaisir à elle.

Il a voulu un coin tranquille, il en a trouvé un. Drago a l'oreille attentive : il a récupéré le mot de passe de la salle de bain des préfets grâce à Blaze qui n'a pas été assez discret en le prononçant dans la semaine. Alors après avoir prit la quatrième porte à droite après la statue de Boris le Hagard, le blond a prononcé ces mêmes mots : Eclairs au caramel. Ce qui fut le plus étrange ? C'est le rappel à Dumbledore. Parce que Drago sait très bien que c'est un mot de passe qui a été utilisé de son temps lorsqu'on désirait monter dans son bureau. Le plus grand directeur que cette école ait connu reçoit de nombreuses considérations par ceux qui sont encore là. A l'intérieur de la salle de bain : personne. Sauf Mimi Geignarde qui joue avec les bulles de savon dès qu'il a le malheur de tourner tous les robinets à l'aide de sa baguette. Pourquoi venir ici aujourd'hui ? Parce que l'odeur et le bruit de l'eau le détendent. Il refuse de mettre les pieds prêt de la tombe, prêt du lac. Il ne pleut pas dehors, alors n'importe quelle vitre n'aurait pas pu suffire, les gouttes d'eaux ne tombant pas en fracas contre le verre. Et cet endroit n'est occupé que par les préfets et les capitaines des équipes de Quidditch : comme Blaze.

" - La dernière fois que tu es venu ici, tu étais encore dans l'équipe des Serpentard, pas vrai ?" Mimi rigole, parce que Mimi n'est pas triste quand elle est seule. " Est-ce que ça te manque, de voler après le vif d'or ? J'aurais adoré être dans l'équipe, lorsque j'étais encore en vie."

Le fantôme de la fille morte à cause du Basilic ne cesse de se plaindre. Mais ça n'a pas empêché Malfoy d'entrer dans l'eau bouillante comme s'il était le bienvenu dans cette pièce. Il n'a rien à y faire, risque gros -autant pour les points des Serpentards que pour une possible retenue- s'il était prit la main dans le sac. Et alors ? Il ne cesse de penser aux mots de sa mère. Lettre posée sur derrière lui, que Mimi n'hésite pas à lire à plusieurs reprises, à voix haute : le fantôme essaye de trouver l'intonation parfaite pour prononcer les mots d'une mère qu'elle n'a jamais vu.

Ca agace fortement le Serpentard qui l'envoi bouler, malgré que Mimi ait été une oreille attentive lors de leur sixième année. La plus proche de ce qu'on pourrait appeler une amie. Mais les choses ont changé : il voudrait juste qu'elle parte, surtout maintenant qu'elle a vu la marque des ténèbres sur son bras nu. Alors Drago s'enfonce dans l'eau un peu plus, jurant qu'il n'est pas prêt de pouvoir soutenir ce regard sur quiconque, en réalité. Lui-même peine à se regarder en face : il détourne les yeux dès qu'il voit son avant-bras.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Si elle avait été en possession d'un retourneur-de-temps, Hermione aurait pu voir qui s'est emparé de la baguette de Sureau. Elle ne cesse de penser à ces malfaiteurs, ne cesse de s'imaginer le pire alors que le monde s'anime normalement autour d'elle. Les élèves sont joyeux, les professeurs sont enthousiastes quoique parfois impatients face aux élèves turbulents. Poudlard respire le bonheur alors qu'elle peine à reprendre son propre souffle.

Une semaine que la baguette a été dérobée et les deux ennemis n'ont eu aucun nouveau face-à-face : détail qui soulage Hermione dans la mesure où ils ne s'adressent pas la parole. Elle voit qu'il assiste au cours, elle voit qu'il fait ses devoirs, elle voit qu'il l'esquive, mais pendant ce temps, elle sait qu'il est occupé à être un élève normal. À quelques occasions, elle a levé les yeux de ses bouquins pour le regarder, pour s'assurer qu'il ne faisait aucune bêtise. L'avance qu'elle avait sur ses travaux a diminué au fil des jours : elle était trop concentrée à penser à la baguette, à penser à son ennemi, à penser aux gens de confiance qui pourraient l'aider dans cette quête. Depuis une semaine, l'esprit de Hermione est ailleurs. Seul son titre de préfet l'aide à rester réellement productive. Il est important qu'elle soit patiente, préparée et vigilante. Parce qu'elle est venue à la conclusion qu'un élève ou un professeur était peut-être à l'origine de ce vol, si les partisans ne l'étaient pas... Une multitude d'hypothèses dansent dans son esprit. Prend-elle cela trop à coeur?

Hermione prétexte avoir de la lecture à faire lorsque le Serpentard arrive à la table. Elle ne se serait pas gênée pour le dévisager, à une époque, mais le secret qu'ils partagent l'empêche de lui donner de l'attention. Elle préfère lire sans même relever les yeux. Pourtant, elle tend l'oreille, incapable d'ignorer convenablement sa présence. Qu'est-ce qui peut être si urgent pour que Drago prenne le temps de s'asseoir à leur table? Une table où il est grandement dévisagé. Sans la présence de Drago, Hermione aurait pu sourire aux propos de Luna, depuis le temps qu'elle l'entend parler de joncheruines, mais là, elle n'y porte guère attention. À chaque fois qu'il parle : Ginny offre un coup de coude à son amie comme si c'était un code secret. Elle n'est pas sourde, elle entend. Drago s'inquiète-t-il réellement de ne pas recevoir de lettre? Tout ce que Drago demande à Luna, Hermione trouve ça louche, au point de parfois serrer la feuille qui se trouve entre ses doigts.

―  [...] parce que crois que ça pourrait avoir un lien avec la tom...
Luna!

Hermione aurait pu sursauter plus violemment à l'impact du poing sur la table, si ses yeux ne s'étaient pas relevés au même moment. Elle les toise longuement, tous les deux. Tom... Pour tombe. Elle fait rapidement le lien parce qu'elle était présente pour voir le trou, parce qu'elle était présente pour réparer le trou. Le mot tombe hante l'esprit de la jeune Granger depuis plus d'une semaine aujourd'hui. Bien évidemment qu'elle fait le rapprochement. Son regard devient profondément noir lorsqu'elle dévisage Drago : parce qu'il vient d'impliquer Luna dans quelque chose, parce qu'il est un lâche. Même Hermione n'a pas mentionné le sujet de la tombe à Luna. Qu'est-ce que la Serdaigle en pense? Hermione voudrait décapiter Malfoy sur le champ. Les sujets reviennent normaux comme si rien n'avait été sur le point d'être révélé. Pourquoi Hermione aurait-elle peur que ça s'ébruite alors qu'elle devrait avoir toute confiance aux gens qui l'entourent? Ils ont prouvé être de confiance. Mais elle ne veut pas leur causer du tort. Visiblement, Malfoy s'en fiche.

Alors trouve un moyen pour y aller toi-même. Tu es un sorcier, non? propose Luna en toute courtoisie.

Hermione se rend compte que son dos est droit, qu'elle continue de les observer sans la moindre pudeur. Ginny roule des yeux en soufflant quelque chose du genre : sa mère lui manque à ce point, ce à quoi Hermione répond spontanément, laissant pour la première fois entendre sa voix depuis que le Serpentard est à table : ce commentaire n'était pas nécessaire. Hermione se surprend elle-même. Petite montée d'adrénaline. Elle n'avait pas pour objectif de défendre Drago, mais quelque chose dans cette aide demandée à Luna ne laisse pas Hermione indifférente. Comment ne pas entendre la conversation et y porter un jugement? Drago s'inquiète ; peut-être justement à cause de la tombe. Mais ce qui vient surtout chercher Hermione, c'est qu'il est normal de s'inquiéter pour un proche seul. Le père de Drago est mort. Et peu de personnes semblent prendre cela en considération. Et parce que Hermione rumine depuis des jours : elle ne peut qu'être favorable à la situation. Sans la mère de Drago... son meilleur ami n'aurait pu accomplir ce destin qui l'attendait. Mais Hermione refuse de croiser le regard du Serpentard. Elle ne veut pas donner l'impression de le défendre, d'aucune façon, même si elle a besoin de lui : pour comprendre ce qui s'est passé avec la baguette.

Désolée, j'ai mon dernier repas sur l'estomac, s'excuse Hermione auprès de Ginny qui la pardonne aussitôt, de toute façon c'était pour plaisanter.

En relevant les yeux, Hermione peut clairement croiser le regard de Drago. Mais sans s'attarder davantage, elle se relève en prenant ses effets personnels. Elle quitte la table de Gryffondor, incapable d'ignorer ce qui germe dans son esprit. Et si elle donne l'impression de partir pour aller remplir ses obligations, Hermione est néanmoins présente à la sortie de la grande salle pour repérer Drago au moment où il en sort. Elle le suit sur une courte distance, jusqu'à ce que sa voix se fasse finalement entendre, loin des autres.

Drago.

Elle sert ses livres contre son torse ; elle se demande si elle fait le bon choix en lui offrant son aide. Une aide qu'il ne mérite pas, mais qui peut également être à son avantage. Oui, Hermione pense encore qu'utiliser Drago est une option. Et même si Hermione a envoyé une lettre à Harry et à Ron, elle n'a point parlé de la disparition de la baguette. Tous les deux ont répond, et ils se portent bien. Veut-elle réellement briser leur nouveau bonheur?

Je sais comment te faire sortir, si tu veux la voir.

Elle est coupée dans son élan lorsqu'elle reçoit un regard noir de la fille derrière Drago. Hermione observe Pansy qui s'approche et qui l'empêche d'aller au bout de son idée. Hermione devient soudainement rigide. Elle était bien heureuse de ne pas avoir été confrontée à cette fille, à la salle d'études, et maintenant qu'elle la voit là, dans un contact visuel des plus désagréables, Hermione préfère ne pas élaborer. Parce que la fille s'approche de Drago ; elle prétendait peut-être que c'était fini, mais voir la sang-de-bourbe sans l'animer d'une nouvelle flamme. Hermione ne salue personne, elle préfère déjà faire demi-tour. Elle n'aura pas l'occasion de lui parler à nouveau. Mais il sait qu'elle connaît un moyen de sortir.

____________________________


Les jets colorés se déversent dans une eau savonneuse. Dès qu'on entre dans la salle de bains des préfets, on est recouvert d'un voile d'un chaleur, signe qu'une personne s'est déjà mise à l'aise. Hermione pensait profiter seule de la prochaine heure, raison pour laquelle elle est venue si tard, mais voilà qu'elle devra partager cet énorme bain avec autrui. Elle hésite d'abord à quitter les lieux, mais elle s'oblige à rester parce qu'elle a besoin de ce moment pour se détendre. Elle se fera discrète. Le déferlement des jets est une douce mélodie à ses oreilles, elle se sent déjà apaisée, même si ce confort est différent de celui que lui apportent les bouquins de la bibliothèque. Elle ne pourrait imaginer croiser Drago cette année ; il n'a plus aucun titre et n'a pas accès à cet endroit. Alors peu importe qui patauge déjà dans la baignoire, elle ne sera pas importunée.

Discrète, dans un coin de la salle, elle retire ses vêtements qu'elle dépose sur un banc. Elle ramène ses épais cheveux en une boule rapide sur son crâne pour ne pas les mouiller. Elle s'enroule d'une serviette. Hermione ne fait pas réellement attention à la voix de Mimi qui résonne plus loin dans la cavité où se trouve la baignoire près des vitraux ; il est habituel de croiser un fantôme ; il est habituel d'entendre Mimi dans les salles de bains. Elle fait partie des meubles, comme on dirait. Hermione a régulièrement eu l'occasion de la voir. Et Mimi adore flâner pour observer les étudiants de l'école. Hermione aurait préféré qu'elle ne soit pas là, pour avoir de l'intimité. Hermione ne peut pas s'empêcher de se trouver horrible vis-à-vis de ses propres pensées : désirer que la jeune morte ne soit pas là alors que son existence se résume à flâner éternellement dans cet école en se plaignant à qui croise sa route. Drago est probablement plus agréable avec autrui que pourrait n'imaginer Granger.

Mimi dit rarement des choses intéressantes aux oreilles de Hermione, raison pour laquelle elle ne s'est pas attardée aux mots qu'elle lisait sur la lettre, à voix haute, avec différentes intonations. La pièce est sombre hormis des lueurs naturelles qui passent par les fenêtres, à croire que tout est soigneusement adapté. La fille marche pied nu jusqu'à l'immense baignoire. Elle retire sa serviette à mesure qu'elle entre dans l'eau recouverte de mousse et de bulles. Hermione aperçoit la silhouette à moitié immergée, mais elle s'assure de n'avoir aucun contact visuel avec cette personne. Même qu'elle préfère rester de dos lorsqu'elle dépose sa serviette près de la baignoire. Tout son corps se retrouve enveloppé de l'étreinte chaleureuse de l'eau, ses épaules dépassent à peine à la surface. La mousse se colle parfois à son menton, alors elle doit l'enlever.

Elle préfère ne pas se retourner Hermione, le devant du corps posé sur le rebord du bain où elle peut poser ses bras et sa tête. Mimi est curieuse, elle observe Hermione à la dérobée, ça lui fait du bien de se concentrer sur autre chose, parce qu'elle s'est sentie brusquée que Drago puisse lui avoir dit de se taire : mais cette rancoeur ne restera pas longtemps dans son coeur, elle est surtout ravie d'avoir Drago pour compagnie depuis qu'elle ne voit plus Harry dans les parages, alors elle se concentre sur l'autre garçon qui a su lui donner de l'attention. Mais c'est Mimi qui rompt réellement le silence lorsqu'elle se racle la gorge pour prononcer haut et fort le prénom de Drago. Les yeux de Hermione se braquent alors sur le mur devant elle. Persuadée qu'elle ne le croiserait pas ici, elle n'a pas souhaité porter une attention particulière à l'individu. À croire que Mimi a préféré attendre à la dernière seconde avant de trahir quelqu'un. Pourquoi être jalouse de Granger face à Drago? Ils se détestent.

Qu'est-ce que tu fais là?

C'est la voix étonnée de Hermione qui demande, rompant le calme de cet endroit. L'avait-il remarquée alors qu'elle se glissait dans l'eau? Prévoyait-il déjà sortir? Est-il surpris autant qu'elle peut l'être à cet instant? Hermione le dévisage longuement, à croire qu'elle ne sait faire que ça. Son premier réflexe, après cette question radicale, est de chercher à sortir, mais alors qu'elle est sur le point de se redresser, elle se souvient de sa tenue. Elle se ravise aussitôt en s'enfonçant dans l'eau. Hermione a toujours eu de nombreux complexes, c'est un fait, alors forcément cette situation la gêne, mais elle est surtout déstabilisée de partager ce bain avec lui. Un bain immense où elle aurait pu ne jamais le remarquer, une école immense où elle le croise bien trop souvent.

Je vais sortir d'ici  souffle-t-elle davantage pour elle-même, qu'on l'entende ou non ; elle paraît pourtant bien moins agressive, parce que Drago s'est tenu loin d'elle, parce qu'ils n'ont pas eu de nouveaux conflits et parce qu'elle a longuement réfléchi à son sujet depuis quelques jours ; il n'est pas pardonné pour autant.

Hermione a les yeux tourné vers Mimi toujours près de la lettre lorsqu'elle prend réellement conscience des paroles répétées du fantôme. Hermione paraît réellement intriguée, soudainement, sans la moindre accusation dans la voix, sans le moindre dédain lorsqu'elle demande :

Tu as pris de ses nouvelles, finalement? elle inspire légèrement, difficilement. Tu n'as pas eu besoin de sortir?

Oui, elle est surprise de cette initiative, comme si Drago ne pouvait pas se soucier des autres ; est-ce que sa mère va bien? Drago n'est jamais revenu vers elle pour lui demander comment sortir, peut-être a-t-il trouvé la solution par lui-même, ou bien la lettre était-elle suffisante pour apaiser son empressement. Hermione est indiscrète avec cette question. Veut-elle réellement qu'il réponde? Elle ne fait jamais la conversation à Malfoy. Pourquoi voudrait-elle le faire alors qu'elle se trouve dans cette... fâcheuse position. Elle rattrape donc le coup en soupirant plutôt :

À te voir ici, j'aurais parié que Parkinson t'y aurait traîné.

Il ne devrait pas être là. On pourrait parier à un brin de jalousie dans la voix de la sorcière. Hermione ne pourrait se vanter de passer du bon temps ici avec Ron. Ron n'est plus là et ils ne sont plus ensemble. C'est plus fort qu'elle, car elle finit quand même pas regarder le Serpentard. Elle n'a plus vraiment le choix de le remarquer. Elle remercie la consistance de la mousse pour recouvrir la surface de l'eau.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Sortir de la Grande Salle a été un soulagement : trop d'oeils posés sur lui, trop de messes basses, pas assez d'aide venant de la part de Luna. Mais Drago comprend que le père Lovegood ne retournera pas au Manoir Malfoy. La dernière fois qu'il s'y est rendu, il n'a pas aimé ce qu'il a trouvé : une Narcissa pleine de désespoir, prête à sortir les crocs au moindre souvenirs en vie de son défunt mari. Et le père de Luna n'est qu'une preuve supplémentaire de tout ce qui s'est passé dans ce manoir sombre : pourquoi s'y était-il rendu à la base ? Ce n'est pas rare que l'on entende des pas derrière les siens, à Poudlard. Il y a tellement d'élèves, tellement de professeur, qu'on se croise trop facilement dans ces couloirs. Mais ses pas se sont arrêtés, bien que son cerveau a hurlé d'avancer plus vite, lorsqu'il a entendu la voix de Granger l'appelant comme si c'était normal. Ses paupières se sont closes quelques fractions de secondes, avant de se tourner vers elle avec toujours le même regard posé sur sa personne. Elle tient ses livres contre sa poitrine, comme une carapace qui l'aide à se contenir, quelque chose qui l'aide à se protéger. Drago n'y fait pas attention, seulement prêt à l'envoyer bouler parce qu'ils ne sont pas amis, parce qu'il n'a pas besoin d'elle. Surtout parce qu'il n'a pas envie d'être un pion dans son plan farfelu pour retrouver la baguette. Mais Hermione le coupe avec des mots qu'il n'aurait pas pensé entendre : elle est surprenante, intelligente.

" - Je sais comment te faire sortir, si tu veux la voir."
" - Tu crois que j'ai..."

Ses mots restent bloqués dans sa gorge lorsqu'il voit la réaction de Granger : et ça ne vient pas de lui. Non, il sent quelqu'un derrière, alors Drago s'est contenté de se retourner pour voir qui les interrompe. Ses sourcils se froncent un peu plus lorsqu'il découvre que Pansy est là. Heureusement pour lui, le jeune Malfoy sait lorsqu'il faut se taire, lorsque c'est bon pour lui. Les mots qu'il allait prononcer n'auraient jamais dû être entendu par la brune des Serpentards. S'il l'a regardé longuement, Drago a finit par se tourner pour retrouver le contact avec la sang-de-bourde : Granger est déjà de dos, en train de s'éclipser avec certainement la seule option qui lui aurait permis de se rendre au manoir. S'il n'avait pas l'air enclin à recevoir l'aide de la Gryffondor, Drago semble se rendre compte qu'il est passé à côté de quelque chose. Il a horreur qu'une information lui échappe, et si Pansy n'était pas restée à ses côtés, nul doute qu'il aurait marché plus vite pour atteindre la rouge et or.

" - Cette saleté te cherche des problèmes ?" Elle demande avec une voix bien plus douce que la dernière fois qu'ils se sont croisés. " Dis-le moi. Je me chargerais d'elle pour que tu n'ai pas d'ennuis. Tu sais que je le ferais correctement."
" - Je n'ai pas besoin de toi, non plus. Tu as été clair la dernière fois, Parkinson, sur ce qu'il y a entre nous : rien."

Pansy n'aime pas être appelé ainsi, surtout venant de sa part à lui. Alors ses yeux se plissent, elle s'excuse rapidement en baissant la tête : toujours soumise face à Malfoy alors que la stature de son sang équivaux à celle du blond. Le seul destin qu'elle désire réellement ? Être liée jusqu'à sa mort à Drago. Parce qu'elle l'aime, réellement, à cause de choses malsaines, mais elle l'aime. C'est une chose qui les différencie concrètement : lui n'a jamais vraiment été capable d'éprouver ce qu'elle ressent. Il s'est servit d'elle comme des autres. Pansy ne veut pas y croire.

" - J'étais fâchée... tu ne vas pas m'en vouloir indéfiniment, n'est-ce pas ?" Elle remonte sur le visage de Drago, des yeux pleins d'étoiles, pleins d'émotion : elle supplie. Et puisque le contact visuel n'est pas suffisant, elle remonte ses doigts manucurés sur l'avant-bras gauche de Drago : elle touche la marque comme si ce n'était pas important pour elle. Mais pour Pansy, ça compte. Elle le veut, elle a toujours été admirative de son choix de rejoindre le Mage Noir. " Je sais que tu n'aurais pas effacé mes parchemins. Toi et moi, c'est plus important que tout ça. N'est-ce pas ?" Puisqu'il ne répond pas, elle prend le silence de Drago pour un oui. Ca la fait doucement sourire, alors elle glisse ses doigts le long de son bras pour caresser sa main. " Tu vas me dire pourquoi est-ce que tu traînes avec Loufoca ? C'est pour ça que Granger t'a à l'oeil ?"
" - Te mêles pas de mes affaires, et on ira bien."

Pansy ne sait pas trop comment prendre ces mots ; parce qu'il parlent d'eux, mais surtout parce qu'il est contradictoire dans ses gestes. Drago s'est dégagé de son toucher, il l'a contourné pour s'en aller. Sans directement répondre à sa question, mais sans la repousser violemment. Alors ça lui donne de l'espoir, à Pansy, même si ça lui fait mal. Mais son oeil sournois s'est tourné dans la direction que Granger a emprunté : elle se jure d'avoir à l'oeil cette sang-de-bourbe et n'hésitera pas à s'en prendre à l'héroïne de guerre à la première occasion. Et si Pansy semble être plus méchante que démoniaque, personne n'oublie qu'elle a voulu que Potter soit attrapé et livré au Seigneur des Ténèbres. Est-elle seulement innocente, par rapport à la disparition de la baguette ?
_______________________________

La salle de bain des préfets n'est jamais réservée : lorsqu'il était préfet, ça lui est arrivé de partager ces bulles avec d'autres. Les choses se sont toujours bien passées, car ceux qui restaient en sa présence étaient ceux qui n'avaient pas peur. Pourtant, lorsqu'il a comprit que quelqu'un était là, aujourd'hui, sa première idée fut de partir : Drago n'a rien à faire ici. Il n'est ni préfet, ni préfet-en-chef, ni capitaine de l'équipe de Quidditch de sa maison. S'il avait voulu découvrir la personne avant qu'elle n'entre dans l'eau, il n'aurait eu qu'à sortir la moitié de son corps pour regarder derrière le muret les séparant. Mais Malfoy n'a rien fait : son coeur battant la chamade l'a empêché d'agir. Surtout Mimi, qui s'est légèrement mise à rire en comprenant les pensées du garçon sans qu'il n'ait à s'expliquer. Le fantôme a prononcé son prénom haut et fort, pour se venger qu'il ait pu lui dire de se taire : le premier réflexe de Malfoy est de lui envoyer de l'eau avec sa main droite, comme si Mimi pouvait être trempée. Ca l'amuse, elle rigole une nouvelle fois en zieutant à la fois Drago, à la fois Hermione, quand elle tente d'esquiver l'eau qui la traverse comme si elle n'existait pas vraiment.

" - Qu'est-ce que tu fais là?" Tout son être se raidit car il reconnaît la voix de Granger entre mille. Et si elle peut le voir de l'autre côté du muret, lui ne prend même pas la peine de se retourner : il reste là, enfoncé dans l'eau jusqu'à son sternum. Sa baguette est juste derrière lui, il n'aurait qu'à sortir le bras de l'eau pour l'attraper, pour se couvrir de son draps de bain et ainsi sortir de l'eau qu'ils partagent. Mais savoir que c'est elle l'empêche d'agir. Pas parce qu'il a envie d'y rester, plutôt tout le contraire, mais parce que la gêne s'empare de tout son être : Mimi n'a pas mal réagit à la marque, mais il a l'impression qu'elle s'étend tant que Granger ne verrait que ça. Alors il reste là, caché. " Je vais sortir d'ici."
" - Clairement, c'est ce que tu devrais faire." Il a parlé plus vite qu'il n'a réfléchit : c'est parce qu'elle a parlé de faire ce dont lui est incapable. Qu'elle s'en aille!.

Mais il n'entend pas l'eau bouger avec son corps, il aurait du entendre des choses si elle était sortie. Et parce qu'il est trop concentré à regarder Mimi Geignarde qui s'amuse de cette situation, il ne fait même pas à l'intonation de la voix de Granger : elle est plus calme, certainement plus gênée, mais moins agressive. Il aurait dû en faire autant, mais Drago n'est pas comme ça. Sa colère, sa rage, c'est son moyen de défense aujourd'hui. Et aucune partie de son être n'a envie d'être douce avec cette sang-de-bourbe. Il dit qu'elle n'a pas de pouvoir sur lui, pourtant, sa simple présence ici l'empêche de bouger pour partir. C'est elle, qui détournait les talons fut-un temps. Aujourd'hui qu'il le fait à sa place, il se retrouve coincé dans cette pièce où il n'aurait jamais pensé la croiser. Non, ils n'auraient jamais du se retrouver ensemble dans cette eau colorée.

" - Tu as pris de ses nouvelles, finalement? Tu n'as pas eu besoin de sortir?"
" - J'ai pas besoin de toi, Granger." Il est toujours autant agressif, sur la défensive. Et ça pique, qu'elle puisse parler de sa mère. Ca l'oblige à s'enfoncer un peu plus dans l'eau, pour faire disparaître le frisson qu'elle a provoqué. Il sait, qu'elle a entendu la lettre. Mais il sait qu'elle n'aura pas comprit les choses qui lui retournent l'estomac : elle ne pourrait pas lire entre ces lignes. " Notre vie ne te regarde pas. Ne parle surtout pas d'elle."
" - À te voir ici, j'aurais parié que Parkinson t'y aurait traîné."

Drago ne sait pas qu'elle tente de se rattraper d'une question qu'elle juge elle-même intrusive. Alors il pense, normalement, que ses propos l'ont remise à sa place : parce qu'il est réellement menaçant lorsque cela concerne Narcissa. Là est certainement le seul amour qu'il est capable de porter, de montrer. Mais puisqu'elle change de sujet, et que cela fonctionne à merveille, Drago n'a pas pu s'empêcher de rire légèrement. A peine. Il se moque, parce que même un silence aurait été mieux venu que cette dernière réplique. Le silence aurait été parfait.

" - T'es jalouse, Granger ?" Sa voix est plus douce, parce qu'elle vient de lui couper l'herbe sous le pied. C'est surtout parce que ce sujet est plus léger, il ne lui tient pas à coeur, comme Narcissa peut le faire. " S'il te plait, fantasme sur quelqu'un d'autre. Parce que toi et moi, ça n'arrivera pas."

C'est la première fois qu'il lui demande quelque chose avec politesse. Et Mimi ne peut pas s'empêcher de rire : elle s'esclaffe, même. Parce qu'elle ressent énormément de jalousie envers les vivants. Parce qu'elle voudrait pouvoir être dans ce bain, s'approcher de Drago sans qu'il ne lui échappe, sans lui donner froid à cause de sa température de fantôme. Et si on aurait pu croire qu'elle n'apprécierait pas les gens qui sont méchants avec d'autres, à cause de ce qu'elle a vécu, elle semble prendre plaisir à voir ses amis s'en prendre aux autres et pas à elle.

" - Tu devrais rester avec ceux de ta catégorie. Comme ton Bon Roi Oustiti." Drago a de nouveau un léger rire, parce qu'il se souvient avoir trafiqué la chance de Weasley est notre roi, à l'époque. Puisqu'il pense à autre chose, il ne réagit même pas au fait qu'il a sorti son bras gauche de l'eau pour poser son coude sur son genoux, son menton dans sa main : la marque des ténèbres est visible à mesure que la mousse glisse sur sa peau pour retourner à l'eau. " Tu trouveras jamais un meilleur parti que lui. Et c'est le pire d'entre tous..."

Il se moque, car Ronald Weasley est un traître à son sang. Alors aux yeux de Drago, Granger ne pourrait rien espérer de plus. Parce qu'elle ne mérite même pas un avenir avec un sang-pur. Et ces phrases le font penser à Pansy : c'est pour ça qu'ils se sont rapprochés à la base. Elle était l'une des siennes, méritante parmi les autres alors qu'elle n'a rien fait d'autre que naître dans une des familles les plus pures de Grande-Bretagne. N'est-ce pas son propre cas, aussi ? Et malgré tout ce qui s'est passé, Drago n'aurait pas voulu naître dans une autre famille. Parce que malgré tout ça, il aime son père, il aime sa mère.

" - Vous êtes toutes les mêmes..." Qu'il dit plus doucement, comme s'il cherchait à parler à lui-même. Mais Mimi ne lâche pas du regard le Serpentard qui ne saurait regarder ailleurs que le fantôme : comme si se concentrer sur elle l'empêchait de détourner ses yeux au delà du muret qui le sépare de Granger. Qu'elle le regarde ou non, il ne le sait pas, mais Drago s'empêche tout regard alors que ses yeux se tournent par automatisme dans la direction de la personne à qui il s'adresse. C'est un combat intérieur qu'il mène pour ne pas l'affronter du regard. " Tu l'as largué, hein ? Il faudra m'apprendre... parce que vous aviez l'air tant amoureux. C'est stupide..."

Son dernier mot a été murmuré : il pense qu'elle est stupide d'avoir fait ça. Mais Drago a pensé que Granger a mit fin à leur liaison rien qu'en lisant sa lettre. Peut-être qu'il a fait le rapprochement entre les mots et ce comportement, parce qu'il sait ce que ça fait, d'être laissé derrière. C'est lui qui a largué Pansy la première fois. Elle a été là après la guerre, pour décompresser, pour oublier même si ça n'a servi à rien. Mais c'est elle qui est parti la deuxième fois : parce qu'il était différent. Parce qu'elle ne supportait pas, au fond, le fait qu'il n'était plus que l'ombre de lui-même. Et si elle revient aujourd'hui, parce qu'elle sait qu'elle passerait à côté de quelque chose, c'est différent. Il ne l'a jamais aimé, et pourtant, il parle d'amour comme s'il en connaissait la signification.

" - De toute façon, il est déjà venu ici avec cette Pansy... et elle n'est pas très jolie. Comme Weasmoche, d'ailleurs." Mimi se met à rire, là, alors qu'elle survole l'eau à la poursuite de la plus grosse bulle sortie d'un des robinet. " Il était pas amoureux de... comment elle s'appelle déjà, Brown ?" Mimi pose ses mains sur ses hanches transparentes. Elle lance un regard à Hermione, prête à lancer un pic. " Elle était plus jolie que toi, elle."
" - Ton classement est erroné, Mimi."

Dans ses mots, Drago parle de Lavande par rapport à Granger. Mais surtout, il se dit que Pansy n'est pas si laide. S'il a haussé un sourcil, c'est parce qu'il n'arrive pas à comprendre la façon dont les filles réfléchissent : il n'y avait jamais réellement réfléchit non plus. Peu importe sur ce qui aura été dit par la suite, Drago aura fini, tôt ou tard, par tourner sa tête vers le muret. Il la voit, là, avec ses cheveux redressés. Non, il ne la trouve pas plus jolie que Parkinson, mais pour être honnête, il trouve Brown bien plus laide. Mais cette réflexion est vite chassée par la question qui brûle ses lèvres depuis qu'elle lui a fait part de ses connaissances : Granger a su éveiller de la curiosité.

" - Comment tu t'y prendrais, toi, pour sortir de là ?" S'il ne prononce pas le nom Poudlard, c'est pourtant sa pensée.
" - Tu te lèves, et tu passes par le tableau ?" Mimi se met de nouveau à rire. Si elle ne leur permettait pas d'être là, sans se lancer des sorts et de vilains mots, Drago lui aurait dit de partir.
" - Est-ce que tu es stupide ?" Qu'il demande au fantôme aux couettes. Il se retient de justesse de la dégager, mais son regard se pose sur Granger dans l'attente d'une réponse. " Tu l'as clairement dit plus tôt. Je t'écoute."
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
T'es jalouse, Granger?

Les mots lui font l'effet d'épines de rose glissant sur sa peau ; elle tique parce qu'il ne pourrait se tromper davantage. Et si elle devait ressentir quelconque jalousie, cela ne le concernerait absolument pas : ni ses relations abjectes, ni son sang noirci ni ses capacités intellectuelles déficientes. Depuis que sa voix raisonne au travers du son mélodieux de l'eau, elle ressent à nouveau de l'aversion à son égard. Non, Drago n'est pas diminué intellectuellement. Il est même plus intelligent et plus sournois que la moyenne. C'est un bon sorcier de bonne famille, même si son attitude laisse à désirer. Le petit garçon avare d'attention, un sourire perfide aux lèvres, à laisser place à autre chose : un homme dérangeant. Et si elle devait être jalouse, ça concernerait l'indifférence de Drago concernant des situations qui l'affectent, elle, alors qu'elle voudrait s'en détacher.

S'il te plait, fantasme sur quelqu'un d'autre. Parce que toi et moi, ça n'arrivera pas.
On est d'accord.
Tu devrais rester avec ceux de ta catégorie.
Clairement, parce que tu n'as rien d'intéressant.

Elle souffle si bas qu'on ne pourrait l'entendre, mais Mimi émet des mots qui contestent : elle n'est pas d'accord, Drago est très intéressant, mais le temps qu'elle marmonne et le temps qu'on s'oppose à elle, Drago poursuit. Il parle à nouveau de Ron par des surnoms misérables. Hermione roule des yeux. Elle pourrait prendre la défense de son meilleur ami, mais il n'est pas là pour entendre les insultes qui perdent en puissance au fil des années : à l'exception de sang-de-bourbe. Hermione ne défendra pas Ron, parce que cette attitude est puéril. Et qu'il enchaîne trop rapidement sur un détail qui lui fait froncer les sourcils.

Tu trouveras jamais un meilleur parti que lui. Et c'est le pire...
Qu'est-ce que....

Qu'est-ce qu'il insinue par là, qu'elle voudrait savoir, mais elle n'a pas vraiment le temps de formuler sa question. Elle préfère se raviser. Elle sait qu'il ne la considère assez bien pour personne, voilà pourquoi elle ne pourrait trouver meilleur partie que Ron. Pense-t-il sérieusement que les préjugés du sang doivent perdurer après la défaite de Voldemort?

Tu l'as largué, hein? Il faudra m'apprendre... parce que vous aviez l'air tant amoureux.
Évite d'utiliser des termes que tu ne connais pas, tu veux. Ça sonne très mal dans ta bouche ; mais qu'aurais-tu à y apprendre exactement? Oui, on était heureux. Le reste ne te concerne pas.

La voix contrariée de Hermione claque en écho au travers du rire de Mimi. Drago est capable de toucher des cordes sensibles, peu importe le sujet qui brûle ses odieuses lèvres. Hermione a toujours ressenti le besoin de répliquer, comme si elle était à la hauteur de sa méchanceté. Mais elle n'attaque pas aussi bien que lui. Elle tente plutôt de bloquer les attaques comme si c'était un pouvoir invisible. Non, elle ne croit pas que Drago puisse connaître ce sentiment qu'est l'amour, surtout l'amour pur, celui qui fait voler les oiseaux dans le ventre, celui qui donne envie de sourire. Les rires de Drago sont froids et moqueurs. Il ne fait jamais sourire Hermione. Normal, il la déteste de tout son être. Détester étant un moindre mot. Elle le répugne. Pourquoi voudrait-il la faire sourire? Et pourquoi le laisse-t-elle encore jouer dans son esprit? Il ne saurait aimer au point de chérir autrui. Elle ravale sa salive.

De toute façon, il est déjà venu ici avec cette Pansy...

Le visage de Hermione prend une moue dégoûtée lorsqu'elle regarde l'eau, lâchant même un : Mimi, arrête ça. Elle ne parvient pas à cacher son ressentiment. Hermione n'a pas envie de savoir que le petit couple de sang-pur s'est amusé dans ce bain. Hermione s'en doute, sinon elle n'aurait pas soulevé ce point, mais elle ne veut pas avoir l'image de Drago et de Pansy gravée dans son esprit. Mais Mimi enchaîne en disant que Pansy n'est pas très jolie, ce qui parvient à faire sourire Hermione, discrètement. Elle déteste Pansy. Mais son sourire s'évapore aussi rapidement qu'une bulle de bain qui explose. Voilà que Ron se récolte de nouvelles insultes. Non, Hermione n'est plus en couple avec lui, mais elle le respecte toujours autant. Et elle l'aime. Qu'elle parle de Lavande lui laisse un goût amer en bouche. Ça lui rappelle de mauvais souvenirs, lui rappelle à quel point elle tenait à Ron, à une époque. Une amitié qu'elle pensait mise à rude épreuve. Une amitié où ses sentiments se sont mélangés à ceux de l'amour. Être une fille, c'est compliqué : Hermione n'est pas à l'abri des tourments du coeur. Mimi s'y connaît assurément en chagrin et en jalousie, à sa façon, elle qui a tant vu de filles pleurer dans les toilettes.

Comment tu t'y prendrais, toi, pour sortir de là?

Hermione ne réagit pas quand Drago s'adresse sèchement à Mimi, même qu'elle ne cherche pas à prendre sa défense, à croire qu'elle est silencieusement d'accord avec Drago : elle préfère que la fantôme cesse de dire des bêtises qui blessent, car Hermione peut vite se vexer. Et tout son être est présentement vexé, à la limite d'obliger elle-même Mimi à se taire : et elle ne sera pas douce si elle le fait. Mimi en sera forcément débitée et rancunière. Ce bain qui se voulait calme provoque tout le contraire : la chaleur la fait davantage bouillir et ses muscles sont raides et crispés.

Tu n'as pas besoin de moi, lâche-t-elle. Tu l'as dit.

Elle inspire, donnant l'impression qu'elle va dire autre chose : mais elle se tait. Drago n'a pas besoin d'elle, mais inversement, elle a besoin de lui. Et comme elle inspire, elle préfère donner l'impression qu'elle va parler pour qu'il se taise. Elle n'enchaîne pas, pourtant. Elle garde elle-même le silence pour écouter le crépitement des bulles à la surface. Même Mimi semble attendre la suite avec curiosité : qu'elle soit silencieuse est agréable aux oreilles de la Granger. Et comme les yeux marrons de la sorcière fixaient la mousse, elle finit par redresser la tête et voir s'il est attentif ou s'il est distrait. Elle cherche à voir si ça intéresse réellement Drago, de savoir comment sortir d'ici. Il peut lui être utile, qu'elle essaie de se convaincre. Mais ça implique de faire équipe avec lui. Ça implique de le faire chanter. Le silence se prolonge. Hermione n'est jamais restée si longtemps auprès de Drago en pareilles circonstances.

Je peux te montrer. Mais n'espère pas recevoir l'information pour apaiser tes inquiétudes. Je n'ai pas l'intention de te laisser quitter, seul, concède-t-elle sans même qu'il n'ait à parler.
Mais pourquoi voudrais-tu partir de l'école avec elle? s'étonne soudainement Mimi en posant un regard triste vers Drago, concluant que partir signifie sortir de Poudlard.

Ce fantôme est indiscret. Elle étant Hermione. Très bonne question, néanmoins, pourquoi est-ce que Drago ferait cela? Il n'aurait pas envie de penser à la fois à sa mère, à la fois à Hermione. Il trouverait cela sans doute trop inadéquat.

Et avant que tu ne protestes, poursuit Hermione, c'est à prendre ou à laisser.

La marque est désormais visible, la mousse ayant presque complétement disparu de son bras gauche. Hermione peut la voir à cette distance. C'est involontaire, elle l'observe alors que ses pupilles bougent imperceptiblement. Pensait-elle réellement que le petit Drago qu'elle a connu en arrivant ici porterait un jour cette marque? Elle le savait invivable, mais n'avait pas conscience à cette époque que... tout pouvait recommencer. Comme aujourd'hui. Doucement, elle se racle la gorge, cherche même à se perdre davantage dans l'eau du bain. Elle juge, qu'elle le veuille ou non, mais elle se retient de le critiquer, pour le moment. Cette marque représente le mal. Cette marque ne quittera jamais Drago. Peut-elle réellement passer outre ce détail pour avancer dans cette quête de la baguette disparue? Pour l'instant, ses observations n'ont pas été concluantes. Et ce n'est pas dans ce bain qu'elle fera évoluer la situation, sauf si Drago accepte d'être accompagné, qu'il concède maintenant ou plus tard. Et s'il devait refuser tous deux perdraient une opportunité. Même si Drago, en réfléchissant correctement, pourrait trouver seule la solution.

Le Réseau de poudre de Cheminette. Luna aurait-elle omis de mentionner ce point à Drago pour lui permettre de sortir sans transplaner, eux qui passent si souvent du temps ensemble? Et si Pansy, de son côté, trouve cela anormal, Hermione sait faire confiance à Luna, depuis le temps. Elle l'espère. Cette fille est étrange, mais quelque chose l'unie à Drago, quelque chose que Hermione ne pourrait comprendre. Mais visiblement, il n'en sait rien, sinon il n'aurait pas pris de son temps pour envoyer une lettre, pense-t-elle. Il n'avait pas l'air enclin à le faire. Ils pourraient facilement accéder à l'une des cheminées dans cette école : le plus dur sera probablement de trouver le meilleur point de destination... et de revenir sans se faire pincer. Hermione serait-elle prête à prendre ce risque pour permettre à Drago de voir sa mère, serait-elle prêtre à prendre ce risque pour obtenir une piste concrète?

Tu devrais nous laisser seuls, nous étions bien avant que tu n'arrives, fait comprendre Mimi en voguant sur les eaux près de Drago, mais en s'adressant à Hermione : le fantôme ne cache pas sa jalousie derrière sa petite voix enfantine.
Vraiment? échappe Hermione.

Mais Drago doit faire un choix. Et l'attitude de Mimi empêche Hermione d'obtenir concrètement cette réponse. Surtout si elle ne fait que ressasser de vieilles fréquentations… vieilles pour Hermione, mais qu'en est-il de Drago? Mimi tend des doigts vers le blond comme si elle pouvait réellement le toucher. Hermione ne veut pas mettre des mots sur la situation au risque que la fille aux couettes entende et répète cet étrange secret qui unie Hermione et Drago… et Luna, si Drago ne s'est pas déjà amusé à raconter ça à tout le monde. Hermione est mitigée entre son envie de le laisser se débrouiller seul et son besoin de lui. Et si elle était prête à le laisser ruminer jusqu'à ce qu'il vienne à elle pour réclamer son aide, elle sait aussi qu'elle ne peut le laisser filer entre ses doigts. Qu'elle le veuille ou non, c'était une aubaine de le croiser ici ce soir, dans un sens…

Mimi, laisse lourdement tomber Hermione, qu'importe si Drago avait choisi de discuter avec le fantôme. Maintenant ça suffit, tu vas nous laisser tranquille et trouver une nouvelle salle de bains.

Hermione sent que sa voix déraille légèrement sous cette soudaine autorité, mais Mimi n'y perçoit aucune faiblesse. La morte se lamente fortement, dans une scène digne d'une pièce de théâtre, venant même jusqu'à montrer son visage peiné à quelques centimètres de celui de Hermione. Cette dernière sursaute légèrement, son dos bien collé au rebord. Mimi échappe des mots incompréhensibles en se laissant bercer dans le vide. Parce que c'est Hermione qui demande, Mimi, comme une enfant, refuse tout bonnement d'obéir alors qu'elle aurait pu disparaître en quelques secondes. La Gryffondor pousse un grognement imperceptible, parce que la morte anime l'ambiance sans l'aide des deux ennemis. Elle enterre même le son des jets qui tombent en cascade dans le bain.

Fais signe à Luna si tu as besoin de me voir, souffle finalement Hermione qui affronte un amont de mousse pour gagner la sortie du bain.

Sur le moment, elle ne prend pas conscience d'avoir mentionné Luna, presque avec jalousie, pour que Drago entre en contact avec elle. Elle aurait pu dire ; tu sais où me trouver. Mais il n'aurait pu s'y résoudre par orgueil, assurément. Mais non, ça laisse surtout entendre que Hermione soupçonne des secrets entre eux. Mais alors qu'elle approche de sa serviette pour tendre la main, Mimi se dresse à nouveau devant elle. Et sous l'émotion, la fille aux couettes ne peut résister à la tentation de lui faire une grimace horrible en disant d'Hermione qu'elle est une sorcière vraiment vraiment vraiment horrible. Sur le moment, Hermione reste légèrement confuse ; elle ne s'est pas montrée si odieuse? Et se réaffaisse dans l'eau, mais retient un spasme. Si Drago n'avait pas été là, Hermione se serait probablement esclaffée face à ce comportement, mais pour la jeune Granger, l'heure n'est pas à la rigolade. Ça l'aurait été, sans cette histoire de baguette. Pourquoi l'avoir remise là, Harry? songe-t-elle. Mais Mimi est convaincue de devoir faire une scène. Hermione serait pourtant prête à montrer à Drago comment sortir de l'école.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours aux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Tu n'as rien d'intéressant. Ces mots auraient pu être blessants s'ils n'avaient pas été prononcés par cette satanée sang-de-bourbe. Drago s'est contenté de sourire, légèrement, parce que venant d'elle, tout ça n'est que compliment. Évite d'utiliser des termes que tu ne connais pas, tu veux. Ça sonne très mal dans ta bouche. Là, ça pique. Sa bouche s'est fermée, comme ses mâchoires se sont entrechoquées. Son visage s'est même reculé de quelques millimètres, comme si elle lui avait mit un coup, encore. C'est blessant parce qu'elle appui sur un point que lui aussi a été capable de soulever, même si c'était silencieux, même si c'était pour lui-même. Il la déteste un peu plus, parce qu'elle le perce à jour facilement. Pourquoi ne croit-elle pas qu'il y ait pu avoir de l'amour, entre lui et Pansy ? Drago a eu du mal à déglutir, sa salive a eu un goût amer sur ses papilles gustatives, jusqu'au fond de sa gorge. Il joue avec des mots qu'elle retourne parfaitement contre lui : Ronald Weasley aurait du rester au fond de son trou pourri. Drago n'aurait pas du la lancer sur un sujet où, pour une fois, elle est supérieur. Parce que Granger sait aimer, là n'a jamais été la question, jamais un doute ne s'est posé sur sa capacité d'éprouver ce sentiment. Elle aime trop, avec trop de vigueur, trop de gens, trop qui n'en valent pas la peine.

C'est plus facile de se taire lorsqu'il pense qu'elle va répondre. Drago prétend ne pas avoir besoin d'elle, et Hermione sait bien lui lancer ces mots au visage. Mais pour sortir de ce château facilement, pour y revenir aussi vite, il n'y a que Granger qui pourrait l'aider : transplaner est impossible hormis pour la Directrice, et partir sur le manche d'un balais direction Londres, même pour pour s'éclipser en transplanant plus loin, ce n'est pas très discret. Il serait vu par n'importe lequel des étudiants ou des membres de l'enseignement, qu'il fasse nuit, ou jour. Mais le silence de Granger est trop long, alors les yeux bleus du garçon finissent par quitter l'eau pour tenter de la voir de l'autre côté du mur : si seulement un seul mauvais regard pouvait la forcer à délier sa langue.

" - Je peux te montrer. Mais n'espère pas recevoir l'information pour apaiser tes inquiétudes. Je n'ai pas l'intention de te laisser quitter, seul."
" - Mais pourquoi voudrais-tu partir de l'école avec elle? "
" -  Et avant que tu ne protestes, c'est à prendre ou à laisser."

" - On ne partira pas ensemble. Et tu ne remettra jamais les pieds chez moi, Granger !" Qu'il a répondu après avoir ri. Un rire sombre, un rire qu'il n'a pas contrôlé, un rire plein de colère et d'ironie. " T'es complètement sotte si tu penses que ça mérite que je m'abaisse à te laisser gagner à ton petit jeu stupide."

Ce n'est pas la première fois qu'il l'insulte de sotte, et Drago continue de sourire avec un air mauvais. Parce que : ça représente sa mère, et qu'il est persuadé qu'il ne s'inquiète pas assez pour donner à Granger ce qu'elle désire. Non, il ne sera pas sa petite taupe auprès de ceux qui usent, usaient, de la magie noire. Non, il ne l'aidera pas à mettre son nez dans les affaires de ceux qui étaient fut un temps auprès du Seigneur des Ténèbres. Il aurait envie de l'insulter une fois de plus, et dire qu'elle est stupide de croire que sa mère pourrait l'aider dans sa quête pour la Baguette de Sureau. Mais il se tait, parce que ce sujet là n'a pas à être déclaré devant Mimi Geignarde.

Pourtant, il est d'accord avec le fantôme lorsqu'elle dit qu'ils étaient mieux avant que Granger n'arrive. Il se sentait plus ou moins seul, plus ou moins détendu. Son bras marqué a finit par retourner dans l'eau : il se cache, il a honte de cette marque qui reflète tout sauf ce qu'il pense des nés-moldus. Pour lui, ça ne reflète que les Mangemorts, pas l'idéologie dans laquelle il a grandit. Mais lorsque Mimi tente de le toucher, et bien qu'elle ne puisse pas, il est parcourut d'un froid immense. D'un froid glaciale. Qui va jusqu'à ses os, qui fait redresser chacun des poils de son corps. Immédiatement, il a un mouvement de recul : s'il s'éloigne de Mimi pour échapper à ce froid, il se rapproche du mur, se rapproche de Granger de l'autre côté. Il fusille Mimi du regard à cause de cette sensation : mille fois qu'il lui a dit, de ne pas faire ça. Et lorsque Hermione ordonne presque au fantôme de s'éclipser, Drago ne sait pas s'il doit sourire ou lever les yeux au ciel. Alors il fait les deux : d'une part, parce qu'il trouve ça presque drôle l'intonation dont elle a fait preuve pour s'adresser sèchement à Mimi, de l'autre, parce qu'il est content que le fantôme n'obtempère pas si facilement. Lui ne l'aurait pas fait : il lui serait rentré dedans si elle osait lui parler comme ça.

Lorsqu'elle parle de Luna, la mâchoire de Drago se sert une nouvelle fois : il était prêt à répliquer, parce qu'il sent bien dans l'intonation de Granger que quelque chose la dérange. Alors son visage s'était tourné pour la voir, pour lui faire face. Mais tout ce qu'il voit, c'est le corps de Granger en partie hors de l'eau, recouverte par la mousse du bain, qui replonge immédiatement dans l'eau chaude après que Mimi l'ait remise à sa place d'une façon enfantine. S'il est d'accord avec le fantôme, surtout parce qu'il déteste Hermione plus qu'il ne la trouve mauvaise en sorcellerie, il ne peut rien dire. Non, son visage s'est contenté de se tourner dans la direction opposée, ses yeux écarquillés parce qu'il vient de trop en voir. Il n'aurait jamais du se trouver dans la Salle de Bain des Préfets, encore moins avec Granger. Il aurait envie de s'arracher les yeux pour avoir vu la rondeur de son sein, mais Drago se contente de se mordre l'intérieur de la joue.

" - Mimi, dégage." Il n'a pas besoin que sa voix porte de colère pour se faire entendre : elle est tendue, elle est froide, mais surtout, elle ne laisse pas de place à quelconque interprétation. " Parce que contrairement à elle, je suis vraiment un bon sorcier. Et je sais exactement quoi faire pour te faire retourner d'où tu viens ! Alors va t'en !"
" - Pourquoi est-ce que tu es méchant avec moi ?" Que l'esprit demande, au bord des larmes, alors qu'elle se met à renifler. " Je m'en vais, si tu promet de venir me voir plus souvent. Je m'ennuis beaucoup beaucoup, depuis que tu es parti."

Les sourcils de Drago se sont froncés, et il s'est tourné pour voir le fantôme, toujours dans son dos. Sa main se ose sur la marche de pierre qui lui permettrait de sortir de l'immense baignoire, ses doigts sont à quelques centimètres de sa baguette. Et par une menace qui n'a besoin que de quelques mots pour être prononcés, il lui dit que si elle ne quitte pas les lieux de suite, il usera du même maléfice qu'il a utilisé lors de sa sixième année pour la faire taire : un sortilège de bloclang. Mimi n'est pas très contente, et elle s'en va, car elle avait été incapable de parler pendant plusieurs jours, jusqu'à ce que quelqu'un se décide de la libérer de ce maléfice. Ce n'était pas lui.

Au moins trois minutes de silence se sont installés dans la salle de bain, à la suite de la fuite de Mimi qui est entrée par un tuyau pour ressorti on ne sait où. Et s'il avait voulu que ses prochains mots ne soient pas vraiment prit au sérieux, il serait resté dans son coin. Mais non, Drago veut encrer ses yeux dans ceux de Granger pour qu'elle comprenne bien, qu'elle lise sur son visage, à quel point il est sérieux. Il la déteste, il se déteste de partager cette eau avec elle, mais ça ne l'empêche pas de bouger. Drago dépasse le mur et se retrouve à deux mètres d'elle, sans qu'il ne s'approche d'avantage. Ses avant-bras sont cachés par la mousse, mais la partie supérieur de son torse est à l'air libre : il n'a pas honte de son corps, se moque bien qu'elle puisse le voir. Tant qu'elle ne voit pas la marque des ténèbres.

" - Tu sais ce que t'es, Granger ? Une vulgaire idiote. Une Miss-Je-Sais-Tout qui ne sait absolument rien !" Il crache ces mots avec un regard sombre : il la trouve cent fois plus laide lorsqu'elle se dresse contre lui pour qu'il ne puisse atteindre ses buts. " Tu ne trouveras rien au Manoir, alors qu'est-ce qui t'empêche de me dire comment sortir d'ici ? Mes affaires ne te concernent pas. Et qu'est-ce que tu crois !? Tu es de la pire espèce, ma mère n'a pas besoin de voir ton hideux visage. Te voir ne fera qu'accentuer son malaise." Ca ne ferait que lui faire encore plus de mal.

Sur l'instant, il la déteste tant qu'il pourrait lui faire du mal. Bien plus qu'il ne l'a fait pendant toutes ces années. Il pourrait user de sa baguette pour lui jeter un sort : il n'aurait que quelque pas à faire pour atteindre le bord de l'immense baignoire pour attraper sa baguette. Il pourrait aussi user de ses poings : ne s'est-il jamais battu avec Weasley et tant d'autres, à Poudlard ? Parce que les sorciers savent aussi se débrouiller sans baguette magique. Il pourrait lui apprendre ce qu'est un homme désespéré.

Là qu'il est à un tiers hors de l'eau, Hermione n'aura pas de mal à voir les quelques cicatrices laissées par le sort lancé par Harry lors de leur sixième année : Sectumsempra. Rogue avait raison, la plupart sont parties grâce à des traitements précis, mais il ne pourra jamais retrouver l'apparence qu'il avait avant ça. Pansy a pleuré tant de fois, dès qu'elle passait ses doigts sur les marques plus blanches de sa peau. Lui n'y fait plus attention aujourd'hui : d'autres personnes ont reçu ce sort pendant la guerre et s'en sont sortis avec des marques bien pire que les siennes.

Il ne lui a pas laissé le temps de répondre : son avant bras gauche sort de l'eau pour la pointer d'un doigt accusateur. Son visage se déforme par la colère, Drago semble être sur le point de dire quelque chose, mais les mots refusent de sortir de sa bouche. C'est surtout parce que son cerveau réfléchit correctement, au lieu de foncer dans le tas avec bêtise comme il a pu si souvent le faire. Elle peut voir la marque des ténèbres, parce qu'il n'y a pas réfléchis sur l'instant : elle est moins cachée par la mousse, mais de si prêt, Hermione peut se rendre compte qu'elle ne bouge pas. Pas la moindre vie dans ce tatouage magique qui danse lorsque le Seigneur des Ténèbres est en vie. Lorsqu'il appelait ses mangemorts : la marque semble être aussi morte que lui.

" - Si tu me dis comment rejoindre ma mère..." Drago semble se calmer. Sa main retombe dans l'eau, la marque disparaît sous la mousse, et même ses jambes semble fléchir car les bulles de savon arrivent maintenant jusqu'à ses épaules. Même ses yeux semblent moins menaçant. On dirait que Granger a gagné la partie. " Je t'aiderais dans ta fichue course contre les mages noirs. Tu pourras chercher dans tous les registres, Granger... mais si tu veux savoir le nom de ceux qui étaient vraiment sous l'influence du sortilège de l'Impérium, c'est de moi dont tu auras besoin." Car la plupart des mangemorts véritables sont à Azkaban aujourd'hui. Il n'y a pas eu d'évasion, donc ceux-là ne peuvent pas être responsables. Certains mangemorts se sont cachés sous la possibilité du sort Impero pour s'en sortir, et comme on ne peut avoir de preuve concrète du contraire, la justice les a libéré. " Ma mère n'a rien à voir là-dedans. Et si tu as raison, si c'est un mangemort qui a volé la Baguette de Sureau ? Crois-moi, son nom ne sera pas noté dans tous vos registres qui sont tellement loin de la vérité." Drago hausse les épaules, son regard se porte même vers la sortie : d'ici quelques instants, il sera dehors. Et pour sortir, Drago enverra à Granger un sort lui bloquant la vue jusqu'à ce qu'il soit vêtu et qu'il quitte la Salle de bain des Préfets. Mais le blond repose son attention sur elle, et lui pose le même ultimatum qu'elle a posé plus tôt : " C'est à prendre ou à laisser, Granger."
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: