Le Deal du moment : -53%
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps ...
Voir le deal
21 €

Partagez
 
 
 

 DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Hermione se rend compte qu'elle penche la mauvaise fiole au-dessus du chaudron lorsque la main de Drago se dresse pour intervenir. Son coeur manque un battement, craignant engendrer une explosion qui ne survient pas. Elle se trouve stupide. Son imprudence aurait pu être pire, surtout en manipulant tous ces ingrédients. Et même si elle est brièvement soulagée d'un poids lorsque la catastrophe est évitée, elle ne peut que s'insulter mentalement parce que Drago a été plus vigilent qu'elle, parce que Drago a été blessé. Durant un certain laps de temps, elle se demande même s'il ne va pas se plaindre pour cette blessure, s'il ne va pas la faire sortir de cette classe ou lui faire perdre des points de maison. C'aurait été son genre, à l'époque où il faisait des scènes magistrales pour attirer l'attention. Intriguée, dans l'attente d'une réaction, elle l'observe. Mais sa réaction n'est pas celle soupçonnée.

Tu pourrais pas... penser à ce que t'es en train de faire?

Elle sursaute légèrement lorsqu'il provoque le bruit sec, mais ça parvient à lui remettre les idées en plus. Et plutôt que de répondre, elle fronce ses sourcils pour poursuivre sa tâche. Étant en tort, elle ne trouve rien à redire. Elle aurait dû être plus vigilante. En général, même si les distractions la rendent irritable au moment d'étudier ou de faire des devoirs, jamais elle n'est à ce point déconcentrée. La présence et les mots de Drago lui font faire des bêtises. Il est donc plus facile de s'occuper de la potion. Tourner le mélange dans le sens des aiguilles d'une montre l'apaise, au contraire du Serpentard. Ce réconfort est de courte durée, elle peut nettement sentir les doigts du garçon traîner à son genou, puis sa cuisse. Elle est secouée d'un spasme lorsqu'elle baisse les yeux pour le voir faire ; ses mains sont trop occupées pour le repousser dans la seconde.

Tu pourrais pas porter autre chose, sérieux?
Moi, ça me convient très bien. Je ne m'habille pas pour te faire plaisir, qu'elle s'offusque à cause de son rire moqueur, et je ne ressens pas le besoin d'exhiber quoique ce soit, grogne-t-elle avec mécontentement parce qu'il touche une corde sensible ; Drago a toujours eu quelque chose à redire sur son aspect physique, et si Hermione est fière de son intelligence, le reste est encore sujet à délibération.
T'as cru qu'on avait toujours quatorze ans?
Visiblement, avec ce genre de commentaire.

Elle se rassoit lourdement sur sa chaise, parce qu'ils doivent attendre que la substance mijote. Quel genre de commentaire, doivent se demander ceux qui ont été attentifs à la discussion des deux ennemis. Mais Hermione ne s'est pas montré trop désobligeante. Ça n'aura pas empêché le professeur d'intervenir, leur donnant cet avertissement afin qu'ils restent concentrés sur la potion et qu'ils évitent de dévier vers des sujets qui ne concernent pas le cour de potion. Prise sur le fait, Hermione n'a rien trouvé à ajouter à l'intention de Drago, parce que c'est une bonne élève, une élève modèle. Elle obtempère par un hochement de tête et le silence. Et même si les paroles échangées ne concernaient pas directement l'ancien directeur et la famille de Malfoy, elle préfère rester discrète. Ils attirent assez l'attention comme ça. Elle tire sur sa jupe pour la ramener le long de sa cuisse, comme s'il y avait vraiment quelque chose à cacher par-dessus ce collant noir. Un profond soupir quitte ses lèvres pour expulser l'exaspération qui gagne chacun de ses nerfs.

Cette situation, contrairement à plusieurs moments passés avec Drago, ne termine pas sur une note froide, pour le moment. C'est même plutôt étonnant. Mais plutôt que de rester immobile jusqu'à ce qu'ils doivent inviter le professeur à leur paillasse, Hermione choisit de s'occuper. À son tour, de son propre chef, elle vient chercher le poignet de Dragon pour qu'il pose sa paume à plat sur la surface de la paillasse. Et s'il devait chercher à lutter pour récupérer son bras, elle se montrerait insistante, avec un regard sévère et une poigne plus ferme, lui disant même d'arrêter de gigoter. Elle n'a pas envie qu'on garde d'elle l'image d'une sorcière incompétente. Elle s'arme de deux ingrédients sur la table pour faire une pommade. À l'aide d'un doigt, elle appose le tout sur sa blessure, le mélangeant à même sa peau. Voilà qui devra mieux le soulager que sa salive et son pouce. Le fait-elle par orgueil ou par gentillesse? Elle lui lance forcément un regard voulant dire : j'suis plus utile que tu crois. Son visage n'exprime pas le dégoût cette fois-ci.

Pour éviter qu'il ne se plaigne ou n'argumente, elle lève aussitôt la main, haute et fière, pour attirer l'attention du professeur qui se fait enfin une joie de venir vérifier leur concoction. Il renifle les effluves, examine la température, laisse tomber quelque chose dans le mélange, prend un échantillon. En quelques secondes, ils parviennent à savoir que la potion est réussie. On leur dit même qu'ils forment une bonne équipe, ce qui fait gonfler les joues de Hermione. Du moment que ça ne se reproduise pas. Mais surtout, cette potion n'aurait pu être réussie sans l'intervention de Drago. Elle aurait tout fait capoter par un seul ingrédient. Ça la hantera forcément toute la journée. Elle déteste être si peu appliquée. Mais surtout, elle n'aime pas donner raison à quelqu'un comme Drago, si profiteur de ce genre de situation. Le professeur s'éloigne. On peut entendre quelques mauvais commentaires à d'autres paillasses. Tout le monde n'a pas réussi, mais la majorité, oui. Son regard tarde sur le visage de Drago.

Merci, qu'elle lâche finalement à contre coeur, s'empressant de tourner le visage pour rassembler ses effets, car le cours est enfin terminé ; pourtant, elle n'a pas vu le temps passer.

Une fois debout à côté de la paillasse, ses yeux noisettes rencontrent de nouveau les siens. Sans directement s'éloigner, elle parle à voix-basse, profite de l'agitation et du bruit dans la classe pour lui rappeler ce qu'il doit faire, qu'elle va l'attendre à la bibliothèque. Ce plan n'a pas changé. Et Drago ne s'y est pas directement opposé. Alors ça va se dérouler ainsi. Hermione reste pourtant sur sa faim en ce qui concerne Pansy. Elle aurait voulu en savoir davantage, autant qu'elle préférerait ne pas parler de cette insupportable petite peste. Ca, c'est de ma faute. Bien sûr que tout est de la faute de Drago, mais surtout, Hermione s'en veut d'être affectée par ce qu'il peut lui cacher : les méthodes de Drago ne devraient pas lui importer du moment qu'il la mène sur la bonne piste et lui ramène la liste. Mais plus Hermione y réfléchit et plus elle pense qu'il se trame quelque chose entre Pansy et Narcissa. Après tout... La mère de famille cache bien d'autres secrets. Hermione ne s'attendra pas à cette situation familiale si ça ne concerne pas la baguette. Elle est loin de se douter que tout lui saute pourtant aux yeux. Et si ça se trouve... c'est Pansy qui tente de manipuler la mère de Drago pour jouer de son deuil. Hermione soupire sans énoncer le fond de sa pensée, parce que ses réflexions vont trop loin : elle pense à mal, comme Harry.

____________________________

Hermione est évidemment à la bibliothèque, tel que mentionné à Drago. En réalité, elle s'y trouve une heure d'avance, profitant de ce lieu pour continuer ses études. La table recluse à la laquelle elle s'est installée est remplie de bouquins, comme si Hermione pouvait réellement avoir le temps de tout éplucher dans ce laps de temps. En réalité, elle a déjà lu ces bouquins. Ils sont à portée de main pour les feuilleter en cas de nécessité, ce qu'elle fait à chaque occasion pour se donner raison lorsqu'elle doute, même légèrement, d'une réponse pour un devoir. Oui, elle lève parfois les yeux pour voir si Drago viendra réellement. Entre ce moment et le cour de potion, elle n'a pu s'empêcher de remuer les éléments dans sa tête à la manière d'une potion. À mesure que des hypothèses sont exclues, elle devra sentir qu'elle touche au bout. Pourtant, c'est tout le contraire qui se produit, à croire que tout est davantage confus à mesure qu'elle reçoit de l'information. Et ça la chiffonne de devoir attendre après Drago. A-t-il seulement rempli sa part? Légèrement, elle tire sa jupe pour la replacer correctement le long du collant noir à sa cuisse. Oui, elle continue de les porter, malgré les commentaires du Serpentard. Mais après ce geste, son regard ne revient pas sur les livres, il se perd au travers de la fenêtre sur sa droite où elle pourrait entrevoir, à la dernière seconde, toute silhouette ayant choisi de s'approcher derrière elle.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Drago n'aura pas pu s'empêcher de sourire, de retenir difficilement un rire lorsqu'elle a répondu sur la défensive à sa caresse. Elle est prude, elle est fière, elle est laide, et ça l'amuse plus que tout de lui rappeler ce genre de choses. Drago n'a-t-il pas prit tout un malin plaisir à la remettre à sa place pendant toutes ces années d'études ? Lorsque le professeur intervient, il a d'abord redressé le nez vers lui parce que Drago sait qu'on s'adresse à lui. Mais son visage s'est rapidement baissé, comme s'il désirait subitement passer inaperçu au milieu du reste des élèves. Il s'est fait réprimander à trop parler avec Granger, à prendre du plaisir bien qu'il soit malsain. Et par la même occasion, Pansy l'a prit la main dans le sac. Elle sera plus chiante que jamais, et plus sournoise aussi, et Drago n'a pas besoin de ça pour déjà tant s'en vouloir. Il a même fermé les paupières quelques secondes en maudissant Granger et sa grande bouche. Ils n'auraient pas du être placés ensemble aujourd'hui.

Elle le surprend à attraper son poignet, et à ne pas lui laisser le choix de laisser sa main à plat sur la paillasse. Même s'il n'a pas voulu obtempérer, mais le regard et les mots de Granger l'ont poussé à lever les yeux au ciel. Comme si elle était vraiment menaçante. Il s'exaspère mais la laisse faire ; ça aussi, c'est différent. C'est nouveau. Elle touche sans qu'il n'ait pas tant de dégoût à son égard qu'il s'emporte. La mixture qu'elle mélange à même sa peau calme presque instantanément la blessure qu'elle lui a provoqué à cause de la mauvaise fiole. Et puisqu'elle lui faire comprendre qu'elle est très utile, il était sur le point de réagir. A sa façon : avec un regard qui se veut en biais avant de prendre la fuite, et d'une parole acerbe pour la contredire et prétendre qu'elle a tord. Mais elle ne lui en laisse pas le choix ; déjà, elle appelle Slughorn pour qu'il vienne vérifier leur potion. C'est sa porte de sortie. C'est à la réplique du professeur sur leur travail d'équipe qu'il lève les yeux au ciel. Non, cela ne doit pas se reproduire. Garde ça pour tes potes, qu'il est simplement capable de dire lorsqu'elle le remercie. Mais elle est plus rapide que lui pour s'échapper, bien qu'ils échangent un dernier regard et qu'elle en profite pour lui rappeler ce qu'il doit faire. Ses yeux se sont levés au ciel, et s'il a voulu l'envoyer promener à l'aide d'un signe de main, il s'est simplement retenu parce qu'il y a encore du monde autour d'eux ; dont Pansy qui ne semble pas vouloir en perdre une miette. Elle ronchonne même parce qu'elle n'a pas entendu ce que Granger vient de dire à cause du brouhaha des élèves qui quittent la salle de classe.
________________________________

Il est hors de question qu'il écrive de sa propre main la liste de tous les mangemorts qui sont passés entre les mailles du filet du gouvernement. Parce qu'avec la magie, on peut faire n'importe quoi. Qu'adviendrait-il de lui si quelqu'un de mal intentionné tombait sur cette liste et remontait jusqu'à lui ? Alors il a décidé qu'elle les écrirait. Qu'il n'aurait qu'à lui murmurer les noms qu'elle pourrait retranscrire à l'écrit. Si Granger veut mener sa petite enquête toute seule, elle doit être capable de prendre les risques nécessaire. Parce qu'aux yeux de Drago, elle est toute seule. Il ne s'imagine pas encore prendre part à ses côtés, à ce combat qu'il ne pense pas être le seul.

L'héritier des Malfoys se sera bien rendu à la bibliothèque, comme prévu. Mais avec un peu de retard. Qu'a-t-il donc de si important à faire? Rien, hormis faire en sorte de ne pas être à la botte de Granger, lui faire perdre un peu son temps. Alors, même s'il est d'habitude assez rapide dans les couloirs pour croiser le moins de monde possible, il a prit plus de temps aujourd'hui. Lorsqu'il arrive, il la trouve sans peine, bien qu'elle soit à l'écart, cachée entre deux rangées de livres. A une table qui est contre un mur de l'école, à côté d'une fenêtre à travers laquelle elle a perdu son regard. Elle est dans un petit recoin ; de toutes façons, la bibliothèque a beau être grande, elle est surtout un enchevêtrement d'armoires et de meubles où se cachent tout un tas d'exemplaire de bouquin que l'on imaginerait même pas ici.

Il n'y a pas beaucoup d'espace entre la chaise d'Hermione et l'étagère qui se trouve derrière elle. Mais c'est là qu'il veut passer. Est-ce qu'elle l'a vu venir, ou est-ce qu'il la surprend, une main posée sur le dossier, lorsqu'il dit directement ; tu bouges? Alors il se faufile dans l'espace qu'elle créait, parce qu'elle n'a pas le choix, en devant tirer un peu sur sa chaise. Il aurait très bien pu s'asseoir en face ; il aurait été caché tout autant par les piles de livres -dont elle ne se sert surement pas- qu'en prenant place plus près d'elle. N'est pas plus discret pour lui dicter la liste des personnes les plus dangereuses du pays en ce moment? Mais il prend place là où il le désire, tirant une autre chaise pour être à la fois prêt, et assez loin d'elle. Si Ron aurait bougé les livres n'importe comment pour s'approprier de l'espace sur la table, Drago a l'esprit de simplement les empiler, ouverts, les uns sur les autres. De toute façon, il fait tout juste assez de place pour pouvoir se pencher sur la table, le coude posé sur le bois et le menton dans sa main. Ainsi, il est complètement planqué derrière la pile de livres qui, au final, n'est pas plus mal ici.

" - Prends ta plume, et dépêches-toi... j'ai pas envie qu'on nous trouve encore ensemble toi et moi." Il paraît de mauvaise humeur ; c'est surtout pour garder une certaine constante avec elle. Toujours à regarder ailleurs, toujours à répondre sur un timbre de voix qu'il tente de contrôler ; il aurait voulu le faire totalement dans la salle de classe. Drago se demande encore comme cela se fait-il qu'il a eu ce coup de mou, dans sa régularité d'être mauvais avec elle. " Quoi, tu pensais que j'allais être assez stupide pour me trimballer avec ça dans le fond de ma poche ?"

Pour le coup, il la regarde comme si elle était sortie tout droit du pire des mondes. Puis il a un sourire mauvais qui se dessine sur ses lèvres, alors qu'il détourne le regard ; c'est vrai, elle vient du monde moldu. Il n'y a pas pire que celui-ci. Il se moque d'elle, comme d'habitude, mais de toutes manières, Granger n'aura pas le choix de faire avec si elle veut obtenir les informations qu'elle désire. Alors quoi qu'il arrive, il faudra qu'elle prenne sa plume et qu'elle écrire les mots qu'il prononce plus bas encore. Déjà qu'il ne voulait pas être vu avec elle, encore moins depuis ce cours de potion, mais là, il désire surtout ne pas être entendu à prononcer des noms qui pourraient lui attirer la colère de certain. Pour se venger, mais, si Granger a raison, peut-être y a-t-il une taupe dans l'école. Il la déteste encore plus pour lui avoir mis cette idée dans la tête. Mais plus Drago regarde les étudiants qui partagent les couloirs de l'école, moins il ne voit de criminels.

La liste semble longue ; une vingtaine de noms sont inscrits. S'attendait-elle à autant ? Parce qu'il y a eu de nombreux mangemorts emprisonnés à Azkaban, mais certains sont passés à la trappe. Certain ont réussi à faire croire qu'ils avaient été mis sous le sort de l'Impérium pour s'en sortir. Ca semble avoir fonctionné. Au moment de la grande guerre, il n'y avait pas besoin d'avoir la marque des ténèbres pour être un alliés de Voldemort. Mais le pire dans toute cette histoire, c'est que Drago ne s'arrête pas là. Il y a d'autres noms qu'elle voudra connaître, et voilà qu'elle doit former une autre liste : ceux qui sont emprisonnés, et qui ont pourtant le pouvoir de faire bouger les choses de ce côté. Quelqu'un de malintentionné pourrait faire parvenir la baguette de sureau à l'intérieur de la prison d'Askaban. Alors cette liste là s'allonge, et à lui, ça lui paraît normal même si ce n'est pas bien. Qu'en pense-t-elle, de tout ça ?

Voilà un petit bout de temps qu'elle est penchée sur cette liste. Mais c'est surtout parce qu'ils ont échangés quelques phrases entre chaque noms. Comme s'il fallait en discuter pour en être sur, comme si échanger des regards longs et en coin les faisaient se rappeler de tout ce qui a été fait par certains des partisans de Lord Voldemort. Et plus le temps passe, plus Drago s'est enfoncé sur sa la chaise : ses jambes trainant sous la table où elle écrit, une main touchant presque le sol, l'autre simplement posée sur sa cuisse alors que sa tête est penchée en arrière par dessus le dossier de la chaise. Peut-être qu'il tente de déceler quelque chose dans le plafond, peut-être qu'il essaye simplement de détendre ses muscles qui se sont étrangement durcis à mesure qu'il dénonce la fraude de ceux qui n'ont pas eu le dos assez large pour assumer leurs faits passés.

Son regard aura fini par se poser sur la silhouette de Granger. Encore. D'où il se trouve, il la voit mieux que lorsqu'elle était debout, plus prêt de lui, prêt de cette paillasse de classe. Il regarde ses cheveux penchés sur la table parce qu'elle écrit sur son parchemin. Il voit surtout qu'elle n'a pas suivi son conseil et qu'elle porte toujours un collant noire sous sa jupe d'uniforme. Ca le fait une nouvelle fois lever les yeux vers le plafond, mais il est prit d'un bayement qui l'oblige à se redresser. Son poignet sur ses lèvres pour cacher sa bouche ouverte, il passe machinalement une main dans ses cheveux. Comme si ça pouvait faire partir les larmes de ses yeux venu à cause de l'oxygénation de son cerveau.

" - Maintenant, on a terminé." Qu'il lâche simplement en posant ses yeux sur Granger. Il veut attirer son attention pour lui faire comprendre qu'il n'y aura plus de petites discussions comme ils ont pu en avoir dernièrement. En lui apportant cette liste, il pense avoir mis un point final à cette histoire. Ne l'a-t-il pas mérité pour avoir tenu parole ? " Je te conseillerais bien de t'occuper de tes affaires, mais on sait tous les deux que c'est impossible." Par un sourire mauvais, forcé, il se moque d'elle une dernière fois. " T'as intérêt à oublier d'où est-ce que tu sors tout ça." Il n'a pas besoin d'ajouter ; t'as compris, pour que Hermione comprenne le sérieux dans sa voix. Dans son regard. " Et la prochaine fois qu'on se croise, fais comme si j'étais pas là."

Ce jour-là, Drago quitte la bibliothèque en pensant sincèrement ce qu'il a dit. Mais il n'imagine pas une seule seconde que c'est lui, qui sera incapable de faire comme si Granger n'était pas là. Parce que la prochaine fois qu'ils se croiseront, seuls, dans un couloir, il aura ouvert depuis peu la petite boite ensorcelée que l'autre étudiant avait déposé sur son bureau. La prochaine fois, il se pense dans un rêve, et puisqu'il aura eu le temps de ruminer au sujet de Granger, il y croira dur comme fer. Après tout, ça ne sera pas la première fois qu'il rêvera de Granger. Ses collants noirs hantant, étrangement, aussi bien son esprit que la baguette de sureau disparue. Ils sont trois au courant de cette histoire, et Drago aurait pensé être le moins touché par cette connaissance. Mais il n'y a que Luna qui n'en est pas importunée ; elle vit sa vie comme elle l'a toujours fait. Lui, pense trop à Granger dans cette histoire. Il voudrait que rien ne se soit passé.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Son coeur manque un battement lorsqu'elle voit son reflet dans la fenêtre. Elle le fixe longuement, comme s'il se regardait en face, comme si elle pouvait directement contempler le basilic droit dans les yeux. Mais lui, il ne remarque pas qu'elle l'observa via la fenêtre, se contente de lui dire de bouger pour qu'il puisse passer et s'installer à une distance raisonnable qui leur convient à tous les deux. Elle grognasse silencieusement, bouge sa chaise même si elle doit avoir la table enfoncée dans les côtes. Elle soupire, lui lance un regard désapprobateur, mais préfère éviter de se lancer dans un nouveau débat avec lui. De toute manière, il s'en charge aussitôt qu'il ouvre ses lèvres perfides aux mots pourtant si soigneusement choisis pour l'énerver.

Prends ta plume, et dépêches-toi... j'ai pas envie qu'on nous trouve encore ensemble toi et moi.
La prochaine fois, arrive à l'heure, ce sera fini plus rapidement, qu'elle n'hésite pas à lui reprocher ; il n'est pas le seul à devoir gérer ce ressentiment persistant.
Tu pensais que j'allais être assez stupide pour me trimballer avec ça dans le fond de ma poche?
Peut-être, qu'elle se contente de répondre, pour laisser entendre que oui, à une époque, il aurait été assez naïf et stupide pour se faire prendre la main dans le sac, mais Drago a changé depuis cette époque ; l'intelligence des Serpentard se reflète dans son regard.

Par cette simple phrase, Hermione le fusille du regard. Mais dans un sens, Drago n'a pas tort, il lui rappelle combien il peut être dangereux d'avoir des informations aussi dangereuses et compromettantes en sa possession. Alors Hermione, en fouillant dans son sac, s'empare d'un parchemin spécial, sans mentionner ce détail à Drago, et de sa plume. Une fois que les noms y auront été apposés, il lui suffira de toucher son parchemin à l'aide de sa baguette pour que les mots deviennent invisible. Elle seule saura comment la consulter. Elle pourrait remercier les Marauders pour avoir pensé à toujours garder quelques parchemins ensorcelés dans son sac. Hermione a souvent une idée derrière la tête, comme ce jour où elle a fait signé les membres de l'ordre pour les entraînements secrets. Elle prend souvent des risques, contrairement à ce que pourrait imaginer ce lâche de Drago.

Hermione a l'impression qu'on lui brûle les veines à chaque fois qu'elle inscrit un nouveau nom à cette liste. Ça l'angoisse, ça la terrifie et elle se rend compte de la stupidité de son geste. Mais il est trop tard pour faire marche-arrière. Elle a besoin de cette liste pour découvrir qui est derrière tout ça. Mais sa chaleur corporelle grimpe à mesure que la liste s'allonge, à mesure que son cerveau enregistre avec bien trop de facilité les noms que ses yeux parcourent, des noms qu'elle a forcément entendu un jour ou l'autre, volant dans l'air par une sombre journée. Que ces noms soient murmurés de la bouche de Drago ne fait qu'amplifier son malaise, ne fait que ralentir le temps, prolonger cet instant. À chaque seconde qui passe, les voix aux alentours s'estompent, lui donnant l'impression qu'ils sont seuls au monde. Et parce qu'il chuchote, elle ne peut que lui trouver de la douceur dans la voix au moment de lui jeter un coup d'oeil pour s'assurer que c'est bien lui à ses côtés. Oui, elle doit parfois poser des questions pour en savoir plus sur les crimes commis par certains d'entre eux, parce qu'elle ne les connaît pas tous, contrairement à lui. Et souvent, elle essaie de cacher sa surprise en découvrant des noms qu'elle ne pensait pas du mauvais côté, notamment des familles dont elle a appris les origines au fil de ses apprentissages, contrairement à Drago qui les a côtoyées toute sa jeunesse...

Elle n'a pas de mal à lui dire qu'elle a bien l'intention de faire comme s'il n'existait pas, lorsqu'ils se croiseront de nouveau, mais qu'elle n'hésitera pas à le harceler s'il devait lui avoir menti, s'il devait la mener en bateau ou s'il était lié à cette histoire d'une quelconque façon. Hermione le prévient farouchement qu'il ne pourra pas lui échapper si quelque chose de pire devait arriver. Mais elle le laisse partir, sans ressentir le besoin de le fuir pour quelques mots mal intentionnés à son égard, pour une fois. Elle attend qu'il soit loin de son champ de vision avant d'effleurer le parchemin de sa baguette. Les noms disparaissent comme s'ils n'avaient jamais existés, mais ils sont bien présent. Et elle consultera ce bout de parchemin plus souvent que nécessaire. Entre deux sessions d'études, entre deux classes, avant de dormir... Chaque fois qu'elle en aura l'occasion. Mais elle entame rapidement ses recherches en se renseignant ça et là, méthodique dans sa manière de procéder, parce que Hermione ne veut rien laisser au hasard.

Entre temps, Pansy prend le temps d'écrire une lettre à Narcissa dont Drago ne connaîtra pas pour le moment l'existence. Hermione ne croise pas Drago, même quand elle lève les yeux, à croire que soudainement, le destin leur offre du répits. Elle se surprend pourtant à espérer l'entrevoir au détour d'un couloir ou attablé dans la grande salle, comme si ça pouvait être une preuve qu'il ne ferait aucune bêtise. Mais Hermione ne le remarque pas. Pendant ce temps, la Granger ne remarque pas qu'elle est dans le collimateur de Pansy. Cette dernière rumine des pensées et une jalousie mal dosée. Mais de quoi peut-elle seulement être jalouse? Drago déteste Hermione. En réalité, Pansy trouve qu'Hermione prend trop de mal, prend trop ses aises en présence du Serpentard. Elle ne mériterait pas un seul regard de la part de Drago.

Je ne comprends pas pourquoi j'ai été aussi distraite, s'étonne Hermione qui cherche des notes dans la salle commune, remuant ce qui traîne, chassant les élèves installés sur les canapés ; elle regarde absolument partout.
Moi ça m'arrive souvent, informe Ginny. Tu es trop dure envers toi-même, laisse entendre la rouquine à l'intention de son amie, mais Ginny ne bouge pas même ses fesses pour lui venir en aide dans ses recherches, elle ne pense pas que ce soit si important, après tout Hermione est une sorcière intelligente, elle les retrouvera.
J'avais un devoir à remettre avec ces notes...
Sûrement à la bibliothèque, ou dans une salle d'études, se sont les seuls endroits que tu fréquentes en ce moment.

Avant l'heure obligatoire pour être dans les dortoirs, Hermione s'éclipse dans les couloirs pour aller à la recherche de ses effets personnels. Elle est au moins rassurée de ne pas avoir égarée la liste des noms fournis par Drago. Il aurait été capable de lui en faire voir de toutes les couleurs avec ça. Ce parchemin, elle le garde toujours précieusement. Mais elle ne comprend pas comment ses autres affaires ont disparu. Dans un cours? En réalité, c'est Pansy qui a dérobé le tout, alors que Hermione était occupée à discuter avec un professeur. Et Pansy n'a aucun mal à se vanter de sa mesquinerie auprès de ses amies, dans son propre dortoir. Hermione ne risque pas de retrouver ses choses. Et ça, ce n'est qu'un avant-goût pour embêter Granger. Pansy ne trouve pas ça méchant encore. Et Hermione, elle croise Luna.

Tu es sûre de ne pas être trop absorbée par ta quête? qu'elle lui demande de sa petite voix innocente, bien trop perspicace, Hermione préfère ne pas parler de ce sujet avec elle, mais Luna lui sourit sans insister davantage, elle sera toujours là si on lui demande de l'aide de toute façon.

Hermione sera penchée au-dessus d'une fenêtre, lorsque Drago arrivera dans le couloir. Elle cherche à ressentir le vent caresser sa peau, parce qu'elle se met trop de pression, pour absolument tout. Son devoir est-il si important, après tout, à croire qu'elle met davantage d'énergie dans sa réussite scolaire depuis que la baguette toute-puissante a disparu, parce que ça, elle arrive à le gérer, parce que ça, c'est à sa portée, parce que ça, elle excelle en permanence. Hermione voudrait aussi réussir dans cette quête, voudrait mettre la main sur le coupable comme elle retient ses notions d'apprentissage. Elle pourrait même réciter par coeur les listes fournies par Drago sans même regarder le parchemin. Elle entend encore sa voix lui souffler les noms tout près de son visage. Les sens olfactifs permettent de mieux enregistrer ce qu'on apprend. Et elle se souvient aussi de son odeur, lorsqu'ils dansaient, se souvient de la texture du papier-peint dans sa chambre, dans le manoir Malfoy. Elle aura donc un brin de surprise lorsqu'elle l'apercevra dans ce couloir, ce soir. Comprendra-t-elle seulement que la boîte aux rêves a été ouverte au point de le déboussoler? Si elle devait l'apprendre, elle se sentira coupable pour avoir été présente lorsqu'il l'a reçu. Mais comme promis, elle l'ignore, détournant les yeux vers l'extérieur pour prétendre ne pas l'avoir aperçu. Après tout, elle n'a pas besoin de lui dans l'immédiat. Elle se contente d'être accoudée, peu encline à lui adresser la parole.

S'il devait s'approcher, elle aurait ses sourcils froncés, et elle se redresserait pour lui demander :

Tu es en manque de distraction pour ressentir le besoin de venir me dire à quel point tu me détestes?


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Au travers des regards qu'elle lui a lancé ce jour-là, dans la bibliothèque, Drago a pu lire qu'elle avait tout autant de reproches à lui faire, qu'il en a d'habitude. Alors il n'a cessé de la regarder en coin, de plisser les yeux, ou de se mordre l'intérieur de la joue à chaque fois qu'il sentait qu'elle allait dire quelque chose tout en gardant le silence. Il n'est plus le petit garçon puéril qu'il était autre fois. Il s'est tout de même contenté de grimacer lorsqu'elle a dit qu'elle n'hésiterait pas à le harceler au besoin. L'hériter des Malfoys aurait préféré, encore une fois, que cette sang-de-bourbe garde le silence. Alors son nez s'est redressé, tout comme sa mère le fait toujours, avant de partir ; ce n'est pas une mauvaise odeur qui le dérange, mais la simple idée qu'elle puisse encore lui courir après. Si ça devait être le cas, il ne serait pas aussi loquasse qui a pu l'être cette fois-ci. Pour Drago, les choses sont terminées. Il ne lui doit plus rien. Honnêtement, il n'imagine pas qu'il puisse avoir le nez encore plus enfoncé dans toute cette histoire. Il aurait voulu passer à côté de celle-ci, après avoir tant participé à la guerre : la baguette de sureau aurait été bien mieux protégée si son destin avait été mis dans les mains de quelqu'un d'autre. Un soupire a pourtant passé la barrière de ses lèvres, avant qu'il ne quitte la table de la bibliothèque : parce qu'il sait que Granger a souvent le dernier mot, et qu'elle a les nerfs pour obtenir ce qu'elle désire. Elle est forte, même s'il le regrette.
______________________________________

Fut-un temps, Drago n'avait pas les mêmes peurs. Pas les mêmes cauchemars. Mais aujourd'hui, âgé de dix-sept et ayant connu déjà les pires épreuves d'une vie, il est comme tout le monde : accablé par la guerre, touché par ce qu'il a vu, torturé par ce qu'il a fait. La pire des tortures reste tout de même sa propre famille. C'est ce qui le fait se réveiller, parfois, en sueur au milieu de son lit à baldaquin. Ce qui lui fait manquer de souffle lorsqu'il se soulève de son matelas. Ce qui le fait garder la lumière allumée lorsqu'il est enfermé dans sa chambre du Manoir Malfoy.

Une fois qu'il a ouvert ce présent -qu'il pensait provenir de Pansy- c'est le rire de Bellatrix qui résonne en premier dans son esprit. Le sort est lancé, Drago ne ferra plus la différences entre ses rêves et la réalité. Il entend ce rire résonner comme il a pu le faire lors de la Bataille de Poudlard. D'abord, son souffle s'est coupé : alors il a lâché la boîte en se retournant dans l'espoir de ne pas lui faire face. Sa défunte Tante n'est pas là, et pourtant, il entend ses lourds talons claquer sur les pierres du château. Et c'est parce qu'il est conscient qu'elle est morte, même lorsqu'il dort, qu'il se met automatiquement à avancer. Pour ne pas avoir à faire face à un fantôme encore plus blessant que le monstre qu'elle pouvait être. Oui, il se souvient des hurlements de Granger dans le manoir, du poignard qu'elle lance pour les avoir avant qu'ils n'aient quitté le manoir grâce à leur ancien elfe de maison. Pourquoi est-ce qu'il fuit alors qu'il sait pertinemment qu'elle ne peut pas lui faire physiquement du mal ? Parce qu'elle en fait assez mentalement pour qu'il se laisse affliger.

" - Vous les avez aidé..." Qu'elle cri, et pourtant, ça résonne comme un chuchotement à ses oreilles, parce que Bellatrix ne le laisse pas en paix. " Vous avez marché sur tout ce que l'on a construit !" Elle est en colère, parce que la famille Malfoy s'en est sortie en courbant le dos, en étant du bon côté de la Bataille finale. Pas parce qu'elle est morte. " Tu as renié toute ta famille..."

C'est ce qui est le pire à porter pour lui ; parce qu'il sait que les générations au dessus de la leur était stricte, précise, concrète sur leur façon de voir le monde. Ils ont toujours eu la même, tous les trois. Mais les choses ont changé avec la guerre. Si pour certain, les actes de Drago auraient été le pire sacrilège, pour d'autres, ça relève de la conclusion d'un héritage correctement mené.

Mais Bellatrix n'est pas la seule à lui rendre visite. Il y a toujours son père dans ses cauchemars. Et ça aussi, ça date de la guerre. Parce qu'il ne parvient pas à voir son visage : est-ce pas qu'il est mort ? Ou parce qu'il voudrait complètement effacer de sa mémoire les traits tristes et achevés de son père depuis qu'il est sorti de la prison pour sorciers, Azkaban. Il n'était plus que l'ombre de lui-même, et dans ses rêves, c'est encore pire que ça. Il entend ses pas, il entend le bruit de sa canne claquant le sol. Il voit ses longs cheveux blonds, sa cape voler au vent. Il entend sa voix même s'il n'a jamais été capable de voir son visage, comme quelqu'un que l'on ne connaîtrait pas ; ce pouurait être la cicatrice, très étirée... Drago, viens là, regarde bien ! Qu'est-ce que tu en penses ? Déjà, à ce moment, quelque chose avait changé. Peut-être. Il n'avait cessé de le répéter, au Manoir Malfoy, lorsque le trio d'or a été capturé. Peut-être, c'est ce qu'il tente de se répéter pour atténuer la voix de son père. Peut-être, comme si ça pouvait être le meilleur bouclier pour se protéger des siens.

La poudre noire de la Boîtes aux rêves est la magie qui fait naître devant ses yeux ses pires cauchemars. C'est comme si elle emplissait une pièce pour créer ce qui l'effraie le plus : comme une vague noire entrant par une porte pour se répercuter sur les murs. Ca le poursuit, et ça fait battre son coeur à plus forte allure. Drago est complètement perdu ; c'est comme s'il avait oublié, déjà, les endroits par lesquels il est passé pour se rendre où il se trouve. Est-il passé devant la grande salle? Il a l'impression d'avoir des trous de mémoires, sans pouvoir réellement se rendre compte que quelque chose ne va pas. Il court presque, baguette en main, pour échapper à ses pires craintes. Mais ça continue de le poursuivre, peu importe la direction qu'il prend, peu importe l'endroit où il tente de se cacher.

Même dans le couloir où il s'élance, le pas rapide, le visage stressé. Pâle. Aussi perturbé qu'il avait pu l'être pendant toute leur sixième année. Drago est persuadé d'être poursuivit par Lord Voldemort. Mais lui, il ne le voit pas. Jamais. Il l'entend, lorsqu'il se déplace, lorsqu'il murmure des mots où le fourchelangue se mélange. Lancer des sorts que Drago l'a vu lancer de ses propres yeux. Tuer leur professeur d'Etudes des Moldus. Mais tout devient plus calme lorsqu'en approchant, il voit Granger s'extirper d'une fenêtre. Il n'y a plus la vague noire qui le poursuite, mais ses oreilles bourdonnent de multiples phrases qu'il a entendu au cours de son existence.

" -  Tu es en manque de distraction pour ressentir le besoin de venir..."

Le reste de cette phrase ne parvient pas à ses oreilles. Parce qu'il a rêvé de Granger lui disant ces mots dans la Salle de Bains des Préfets. Elle aurait pu dire n'importe quoi par la suite, qu'il n'aurait pas entendu. La réalité se mélange à ses rêves. Et puisqu'il n'est pas capable de se rendre compte des différences entre les deux, c'est un rêve. Ca s'arrête là. Elle est lumineuse comparée à la noirceur qui l'envahissait. Alors ça le fait s'arrêter, là, baguette en main et lèvres entrouvertes parce qu'il ne sait quoi répondre. Il n'aurait pas su le faire dans la réalité, mais Granger le met à vif, même dans ses rêves.

" - T'es pas la meilleure distraction possible..." Qu'il gronde, mais soudainement plus à l'aise que lorsqu'il courrait pour échapper à ses peurs. " Je te déteste."

Cette dernière phrase a été dite avec moins de conviction que d'habitude. Avec plus de douceur, dans sa façon de la prononcer. Même ses yeux se sont détournés d'elle, comme s'il cherchait à déceler autre chose, au bout du couloir. Mais il se rend compte que la présence de Granger n'est pas si mauvaise que ça, à cet instant. Elle a fait arrêter tout le reste. Comme lorsqu'ils étaient dans la Salle de Bains des Préfets. C'était un rêve, pas un cauchemar, et aucune de ses peurs ne s'étaient reflétées dans celui-là. Même s'il s'était réveillée plein de dégoût pour avoir rêvé de Granger et de ses courbes qu'il a à peine découvert dans la vraie vie. Elle porte bonheur dans les bonnes circonstances.

" - Il faut que tu arrêtes de toujours être dans ma tête." Qu'il clame en grinçant des dents. Son regard se pose sur elle, longtemps, au point de la regarder toute entière, et de lever les yeux au ciel lorsqu'il remarque qu'elle a des collants. Il aurait pensé qu'elle n'en aurait pas dans son rêve. " T'as entendu ça ?"

D'un coup, il paraît plus inquiet. Se retourne même, au point de se rapprocher d'elle. Granger est dans son dos : il ne cherche pas à la protéger. Il ne cherche pas non plus à se dégager le plus loin possible d'elle. Mais lui, il a entendu. La voix de sa tante, la voix de son père, et celle de sa mère qui se mélange à tout ça. Pour crier quelque chose d'incompréhensible, et pourtant, qu'il comprend sans avoir bien tout entendu. Comme si ces trois membres de sa famille avaient pu lire dans son esprit ; traitre-à-son-sang. N'est-ce pas ainsi qu'on appelle, chez eux, les sangs-purs qui se permettent d'aimer, regarder un moldu ou un sang-de-bourbe ? C'est la pire des choses qu'il pourrait faire, à ses yeux, et à ceux des siens. Il a tord sur toute la ligne, et pourtant, rien ne l'effraie plus. Rien ne le dégoûte plus que les regards qu'il a posé sur elle depuis qu'il a touché sa cuisse sous son collant.

Si Granger est attentive, elle pourra remarquer le détail qui ne trompe pas. Car si Drago est persuadé d'être poursuivi par cette fumée noire et ce qui la contient, ce n'est pas réel. Pourtant, la fumée s'est incrustée dans ses yeux, et là est tout le détail important : tout ce qu'il voit dans son rêve se reflète dans ses yeux. Hermione pourrait les voir : cette fumée, ces silhouettes qu'il aperçoit de l'autre côté du couloir. C'est Bellatrix qui se reflète au moment où il se tourne vers elle. Il n'aurait peut-être pas agit de la sorte si tout ça était vrai, s'il n'était pas sur de rêver.

Ses mains attrapent les épaules de Granger, même celle qui tient sa baguette. Il la retourne pour ensuite la pousser à marcher. Peu importe ce qu'elle dit, ce qu'elle fait, il la pousse pour qu'elle avance. Quitte à lui dire dépêches toi, avance, ils arrivent. Il la pousse, quitte à courir, quitte à la dépasser. Peut-être même qu'il l'a dépassé, qu'il a attrapé sa main pour la tirer parce qu'elle ne va pas assez vite. Mais comme il s'arrête, comme il se retourne à chaque coin de couloir pour apercevoir les silhouettes qui m'effraie, il prend du retard sur elle. A un moment donné, qu'elle ait montré son désaccord ou non, il lui dit : rentre là, caches toi ! Même qu'il la pousse, qu'elle ait désiré d'entrer ou non. Granger finit par entrer dans le premier placard à la porte ouverte qui se trouve à leur droite. Il entre à sa suite, la poussant carrément à l'intérieur, mais Drago ne referme pas entièrement derrière lui. Il aura voulu passer un œil de l'autre côté pour voir ce qu'il s'y passe.

Il en voit, des choses. Les araignées géantes qui ont envahis l'école pendant la bataille. Les sorts qui passent dans tous les sens comme s'il y était encore. Drago en entend, des choses. Le bourdonnement des pas des géants, celui des centaures qui se sont mis du bon côté de la bataille. Mais Granger a dû dire quelque chose parce que ça le fait réagir. Sursauter, parce qu'il avait totalement oublié qu'elle se trouvait là.

Parce qu'il ne veut pas qu'ils soient entendu, là, cachés dans ce placard à balais, il se tourne brusquement et l'attrape. Aura-t-elle vu les silhouettes de ses fantômes passés se refléter dans ses pupilles ? C'est sa main tenant sa baguette qui vient se plaquer contre les lèvres de la sorcière. Il l'attrape, la plaque face contre le mur de pierre. A quelques centimètres de la porte. Peut elle voir à l'extérieur par la fine ouverture ? Parce qu'il voit. Il continue de voir. A-t-elle peur qu'il la blesse à avoir sa baguette si proche de son œil ? Un sort lancé si près pourrait avoir de nombreux dégâts. Son torse se colle à son dos parce qu'il ne cherche pas à la voir elle, mais à surveiller ce qui se passe dehors.

" - Tais-toi, ou ils vont nous entendre."

Il la prévient, avec plus de peur que d'énervement dans la voix. Et si Hermione n'a rien dit, n'a rien fait pour se débarrasser de lui, être collé à elle de la sorte aura réussi à le canaliser. Pas à faire disparaître les effets de la Boîte à rêve. Granger a étonnamment un effet apaisant. Dans ce rêve, elle permet aux autres voix de s'évanouir. Même la fumée noire n'a pas eu l'air de les suivre dans cet endroit. Et si Drago est toujours contre elle, sa main et sa baguette toujours collées à son visage, il ne regarde plus au travers de l'embrasure de la porte. Alors il n'a plus rien à voir, ses yeux fermés, son nez crochu perdu dans ces cheveux immondes qui lui apporte étrangement du réconfort. Et puisque tout ceci n'est pas réel, Drago se permet de tirer un trait sur les paroles de sa tante ; traître à ton sang. Il l'est certainement plus au moment où sa main libre se glisse sur son collant. Il est grand, plus grand qu'elle, mais pour venir caresser son genoux du bout des doigts, il décolle à peine son torse de son dos. Il la touchera plus que ça si Granger ne s'est pas échappée de cette étreinte. Il n'hésitera pas à soulever sa jupe pour glisser ses doigts sous ce collant qui aurait dû disparaître depuis bien longtemps. Sans permission. Sans mots pour prévenir. Comme si c'était normal et bien venu de sa part. Laisse toi faire. Mais tout ça n'aura lieu qu'à la condition qu'elle reste tranquille. Je sais que tu en as eu envie. La Granger de ses rêves en a eu envie. Il a cru le voir, même dans celle qui a vraiment partagé son bain. Mais pour Drago, il n'y aura aucune conséquence à ce qu'il est en train de faire. Parce que personne ne pourrait penser qu'il a glisser des doigts dans la culotte de de Granger. Même sa famille n'a jamais eu à se poser la moindre question vis-à-vis de son point de vue sur les sang-de-bourbe. Personne ne pourrait le croire, même pas lui. S'il se laisse aller, c'est uniquement parce que s'intéresser a elle à faire taire tout le reste. Peut-être même qu'elle pourrait sentir une des larmes de Drago couler le long de son propre cou.

petit plus:
 


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Drago est rarement silencieux. Il se tient devant elle, un air étrange au visage. Un air qu'elle ne saurait directement expliquer.

T'es pas la meilleure distraction possible...
Est-ce que je dois en être rassurée? qu'elle ose demander.
Je te déteste.

Voilà qui semble nettement plus naturel. Hermione roule des yeux à cette insulte. Cependant, dans ce mouvement, ses yeux tombent sa main armée d'une baguette. Pourquoi est-ce que Drago se promène-t-il dans les couloirs, une baguette entre les doigts, s'il n'est pas là pour l'importuner directement? Si Hermione avait la main posée sur le rebord de la fenêtre, sur le muret de pierre, elle vient de s'en déloger parce que la fille fait un mouvement sur le côté pour mieux observer Drago, pour mieux observer ce qui pourrait le suivre. Or, le couloir est vide. Inévitablement, l'intellectuelle se demande si leurs recherches concernant la liste ne serait pas à l'origine de son tourment. Est-il réellement pourchassé? Elle est sur le point de lui demander ce qu'il cherche à apercevoir, dans ce couloir désert, lorsqu'il ajoute :

Il faut que tu arrêtes de toujours être dans ma tête.
De quoi est-ce que tu parles?
T'as entendu ça?

Les propos de Drago laissent planer un sentiment d'inquiétude dans l'atmosphère. Dans un premier temps, elle n'oublie pas être implantée dans l'esprit de Drago, mais voilà qu'elle se questionne également sur cette voix qu'il peut entendre. Sa mère n'entend-elle pas des voix également? Hermione est assez intelligente pour comprendre que quelque chose. Le nouveau Drago n'aurait jamais laissé entrevoir ses craintes aux yeux de la sang-de-bourbe, tout sauf lui montrer qu'il est troublé. Hermione ne répond rien à cette question, ni un " non " ni un " entendre quoi exactement "? Elle a d'abord besoin de voir ce qui provoque cette soudaine aliénation pour savoir comment réagir correctement, pense-t-elle. Tout est relatif avec Drago. Elle tente une première approche, mais ne parvient pas à voir les silhouettes dans son regard, il fait trop sombre, il est trop loin, il la retourne trop rapidement pour qu'ils fuient.

Ils arrivent...

Dans l'empressement, il est difficile de ralentir le pas. Drago est persuadé d'être suivi, ce qui met le doute dans la tête de Hermione. Il ne lui laisse pas le choix d'entrer dans le placard ; oui, elle résiste, oui, elle refuse, mais ça ne sert à rien, il la bouscule à l'intérieur. Hermione n'entend rien, ni semelle martelant le sol, ni voix les interpellant. Ils sont seuls dans ce couloir, seuls dans ce placard. Elle sent monter l'impatience et la colère, pensant qu'il s'amuse à se jouer d'elle pour se moquer, à cause de cette histoire de baguette disparue. Elle prend ça au sérieux.

Je ne sais pas à quoi tu joues, Drago, mais...

Son ton est sec lorsqu'elle est sur le point de lui reprocher son attitude, mais sa voix s'estompe pour ne devenir qu'un souffle. Par l'ouverture, grâce aux lueurs du couloir qui se reflètent sur le visage de Drago, elle distingue enfin des formes dans son regard. Dans les yeux de Malfoy jaillissent des étincelles colorées et variées, à la manière d'explosion. On dirait que des lumières brillent dans les yeux du Serpentard, dans cette pénombre. Elle se penche même vers lui pour vérifier, mais il semble croire qu'elle souhaite sortir. Il la retourne vivement, l'empêchant ainsi de réagir.

Je pense que j'ai compris, qu'elle essaie de dire pour qu'il la relâche ; elle est déjà envahie d'un curieux sentiment qui l'électrifie, comme si on lui avait lancé un sort. Drago, arrête, tu dois...

Elle n'a pas le temps de parler qu'il plaque une paume à ses lèvres. Elle inspire longuement par le nez comme si elle craignait manquer d'air. Sauf qu'elle soupire aussitôt qu'elle se retrouve face contre le mur, lui qui observe le couloir. Dans l'ouverture, elle ne voit rien. Ça confirme ses doutes. Drago n'est pas fou, mais il semble être victime d'un maléfique. Et Hermione est assez perspicace pour reconnaître les faits et associer ces symptômes aux effets de la boîte aux rêves dont elle connaît l'existence pour avoir été présente au moment de la lui offrir. Il rêve. Ou il cauchemarde. En général, ceux qui s'amusent à ouvrir cette boîte le font en pleine conscience, donc parviennent à gérer, la plupart du temps, ses effets. Mais si Drago ne sait pas... Ça pourrait empirer. Pense-t-il être réellement pourchassé ou pense-t-il rêvé, simplement? Son comportement pourrait varier à cause de ça... Il pourrait lui lancer un sort en croyant ne pas la blesser dans la vraie vie. Et cette perspective la fait paniquer. Ce sentiment est égal aux répercussions de ses nombreuses insultes. Hermione était nettement plus fière la dernière fois où il l'a coincée dans un couloir. Hermione juge qu'elle doit d'abord se calmer avant de prendre une décision. Doit-elle seulement tenir tête à Drago pour quelque chose qu'il ne contrôle pas? D'une certaine façon, c'est sa faute à elle. Sa respiration devient plus profonde, plus lente, toujours en inspirant et en expirant par le nez. Calque-t-il sur elle pour se détendre? Parce qu'elle ne bouge pas pour se dégager de son emprise. On ne réveille pas quelqu'un subitement d'un cauchemar, que ce soit dans le monde des sorciers ou dans le monde des moldus. Hermione ne peut pas simplement choisir de lui mettre une bonne gifle au visage pour le ramener à la réalité, pour lui prouver que ces visions ne sont le fruit que de son imagination. Elle doit le ramener en douceur au risque qu'il utilise sa baguette dans un état de transe incontrôlé. Oui, elle a peur de cette baguette.

Tu rêves... qu'elle arrive finalement à dire, ses doigts agrippées à la main de Drago pour la décaler de peu, pour qu'elle puisse parler, mais aurait dû être plus claire pour le raisonner : parce que s'il croit rêver, pourquoi voudrait-il se réveiller s'il ne se sent plus menacer? Qu'est-ce que tu fais?

Encore ces mots, ceux qui semblent hanter la bouche de Granger chaque fois qu'elle s'adresse à lui ; que ce soit près de la tombe, que ce soit lorsqu'il l'a embrassé. Qu'est-ce que tu fais? Est-ce que Drago l'entend également en rêve, cette question accusatrice. Cette fois-ci, elle veut savoir pourquoi il glisse soudainement ses doigts le long de sa jambe jusqu'à les faufiler sous le collant de son uniforme. Elle est saisie, elle est confuse, à tel point que sa poigne s'affaiblit contre ses doigts, alors même si elle tient sa main, il pourrait facilement la priver de l'usage de la parole. Tarde-t-elle trop à réagir? Une seconde s'écoule, elle se demande si elle doit le frapper ou lui jeter un sort pour qu'il arrête. Elle trouve dégoûtant qu'il pense à la toucher, trouve dégoûtant qu'il pense être autorisé à la toucher, elle trouve dégoûtant qu'il ne se prive pas. Oui, le temps s'éternise, parce qu'elle se demande alors comment elle doit le ramener sans lui causer un choc, sans qu'il ne se sente menacer, sans qu'il ne la classe telle une ennemie. Et puis le temps s'éternise, moins elle le retient, moins elle résiste. Un spasme la traverse, ce qui l'oblige à serrer les cuisses. Mais sa tête retombe sur son épaule dans un long soupire. Même si c'est étrange, anormal, offensant, indécent, il n'est ni brusque ni méchant... En réalité, cette douceur est à l'exact opposé de sa médiocrité habituelle. Ron n'a jamais posé de tels gestes sur elle, ne l'a jamais tenue ainsi, n'a jamais émis des paroles comme, laisse-toi faire ou tu en avais envie. D'ailleurs, par ces paroles, elle se questionne malgré elle. A-t-il raison de croire qu'elle en avait envie? Après tout, il a si souvent été méchant avec elle que ça fait du bien. Du bien au point où ses propres épaules s'affaissent tout contre son torse.

Elle pense se raisonner, enfin. Car ses doigts se décalent le long de sa main, et elle attrape la baguette de Drago pour qu'il ne la vise plus involontairement avec. Elle voulait surtout lui en débarrasser avec calme. Un sorcier peut faire de gros dégâts lorsqu'il n'est pas maître de ses moyens. Oui, pendant ce temps, les mains du Serpentard auraient pu avoir le temps de parcourir certaines zones de son corps, que ça la fasse soupirer, grogner, remuer... Elle peut sentir la pulpe de son pouce déposée contre sa lèvre inférieure. Sa paume est-elle encore contre sa bouche? Hermione, en tournant brièvement la tête, peut apercevoir les yeux de Drago. Les lueurs colorées ont disparu. Pense-t-il encore à la bataille, pourrait-il réagir à cette journée? Elle n'est sûre de rien, Hermione, mais pourrait jurer avoir aperçu des souvenirs de cette journée? Ça le hante encore? Craint-il encore qu'ils soient découverts, dans ce placard? Peu importe à quel point les doigts de Drago se baladent sur son visage, elle a l'opportunité de lui dire, presque dans un murmure :

Tu ne sais pas ce que tu fais, ce que tu ressens, ce n'est pas réel, va-t-elle regretter d'essayer de le raisonner?

Elle déglutit en prononçant ces paroles. Au moment de se retourner, elle n'est pas aussi vive qu'elle ne l'espérait. En réalité, ça lui donne froid, de se décaler. Mais ce qu'il fait est mal. Leurs rapports n'en sont pas à ce stade. Drago n'est pas dans son état normal. Et ça lui retombera dessus des l'instant où il comprendra... Dans se retournant, elle tend le bras entre eux, l'obligeant en reculer contre le mur derrière lui. Cette main retombe afin de permettre à la seconde de se dresser. La pointe de la baguette de Drago s'appose sur son torse. Mais la baguette tourne constamment entre les doigts d'Hermione, à croire qu'elle ne sait pas comment la tenir correctement ou qu'elle n'a pas envie de le viser. Elle se conditionne à croire que ce n'est pas de sa faute. Il n'est pas lui-même. Elle fouille sa mémoire à la recherche d'une formule magique qui pourrait rompre le maléfice, mais ses pensées sont embrouillées, semblent voler autour de sa tête parmi les étoiles.

Garde tes mains où elles sont et évite de recommencer, qu'elle laisse finalement tomber, incapable de se concentrer à trouver une formule ; en réalité, le sang lui monte à la tête, même son corps semble réclamer la présence de Drago, elle s'en rend compte depuis qu'elle l'a doucement repoussé. Sinon... commence-t-elle, imposant déjà ses règles, sinon je te replace les os un par un, tes mains n'auront plus envie de se balader.

La Hermione, dans ses rêves, a-t-elle autant de caractère? Elle dandine légèrement sur place, parce qu'elle n'arrive pas à chasser la sensation de sa main glissant sur le long du collant, se faufilant sous le vêtement. Elle aurait dû lui mettre un autre coup de poing pour avoir osé. Autant qu'il retourne à son dortoir, qu'il se glisse dans son lit, qu'il continue de rêver et qu'il croit que tout cela n'était que dans son imagination. À nouveau, elle avale de travers, parce qu'elle ne sent ni menaçante ni crédible. Il est aussi constamment dans son esprit. Le sait-il, ça? Et c'est pire depuis qu'il l'a embrassée en voyant le physique de Pansy. C'est encore plus difficile de collaborer avec lui pour cette quête, parce qu'elle doit se rappeler qu'elle le déteste, viscéralement. Il n'aurait aucun mal à reprendre sa baguette. S'il devait tenter d'insister, elle pourrait vouloir attraper sa propre baguette, pourrait devenir rigide, le temps d'une seconde, mais elle pourrait se détendre, Hermione, parce que Drago n'est pas un inconnu, et que le détester est proportionnel à une forte émotion qu'elle ne saurait expliquer. Une partie de son cerveau voudrait savoir si, au fond, c'était vraiment agréable ou si elle souhaite juste lui coller une bonne droite. Et quand elle ne sait pas expliquer quelque chose, Hermione est vite dépourvue. En réalité, c'est sa raison qui l'oblige à garder cette distance.

Je te déteste encore plus, qu'elle grogne quand même.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Granger est trop douce, trop intelligente, trop gentille. Alors, elle se fait avoir alors qu'elle aurait du l'écarter directement, baguette ou pas. Elle se laisse toucher à cause d'un maléfice qui n'était pas le sien. Qui ne lui était pas destiné non plus. Elle se retrouve victime collatérale d'une mauvaise blague qui n'a rien d'amusant. Elle attrape la baguette des doigts de Drago qui quittent ses lèvres pour atterrir sur son épaule. Qu'il attrape sans l'agripper, qu'il touche sans la tourner. Comme si ce malheureux bout de bois qui concentre leur magie n'était pas importante. Pour lui, ce ne l'est pas dans l'immédiat. Comme si se concentrer sur elle était le remède à tous ses maux. Drago tient d'une main et prendre de l'autre, comme si elle lui appartenait : mais Granger n'a jamais été à lui autre qu'en tant que souffre douleur. 

Quand elle se retourne doucement, Granger manque un baiser passionné. Il a quitté l'antre de ses cuisses et son épaule pour tenter d'encadrer son visage qu'il déteste tant entre ses mains ; pour l'embrasser comme il n'aurait jamais pensé le faire. Drago aurait du comprendre que le ressenti de son rythme cardiaque irrégulier est le signe que tout ceci est réel. Mais même lorsqu'elle le repousse, à bout de bras, ça n'a pas l'effet de le ramener à la réalité. Pas complètement. Il ne ressent rien pour elle que de la haine, mais à cet instant, il la déteste parce qu'elle l'a coupé dans son élan. Il ne se sent pas menacé lorsqu'elle pointe cette arme qui ne lui appartient pas face à lui. Drago a peur de ce que Granger pourrait lui faire, à cause de toutes les connaissances monstrueuses qu'elle a emmagasinées. Elle pourrait le transformer en bien pire qu'un furet. Mais ce n'est pas réel, alors il n'a même pas un mouvement de recule. Il se contente de rester droit, les bras ballants, la dévisageant comme si son comportement était inapproprié. C'est plus facile de la juger du regard que de prêter attention aux détails importants.

" - Garde tes mains où elles sont et évite de recommencer."
" - C'est tout ce que t'as, Granger ?" Sa voix semble rester coincée au fond de sa gorge ; parce qu'il ronchonne à toutes les occasions, elle aura aisément entendu ce qu'il vient de dire.
" - Sinon... sinon je te replace les os un par un, tes mains n'auront plus envie de se balader."

Ses yeux se veulent moqueurs. Ils dévient du visage d'Hermione pour regarder la porte, avant de revenir sur elle. C'est comme s'il avait complètement oublié ce qui l'a poussé à venir se planquer jusque là. Parce qu'elle prend tout l'espace, parce qu'elle possède toute son attention. Il a l'air de se moquer d'elle parce qu'il la trouve à la fois prévisible, à la fois effrontée.

'' - Je te déteste encore plus.''
'' - Pourquoi est-ce qu'il faut toujours que tu viennes tout gâcher ?'' Il grimace à ces mots comme si Hermione était vraiment le problème dans l'histoire. Outre ce qu'il vient de faire, Drago à gâché beaucoup de choses pour elle depuis toutes ces années. Il est le problème. Elle n'est qu'une sang-de-bourbe parmi les autres. '' T'es encore pire dans ma tête que le reste du temps.''

C'est normal, qu'il ai un moment d'hésitation lorsqu'il tente de récupérer sa baguette. D'abord sa main s'avance, mais ses doigts reculent. Il allait l'attraper comme si ce n'était pas dangereux dans les mains d'une fille aussi douée. Mais il s'y reprend à deux fois ; alors sa première main attrapé le poignet d'hermione en lui lançant un regard en biais. Tu permets ? qu'il semble lui demander silencieusement. Alors, uniquement à ce moment là, sa deuxième main se lève et vient attraper la baguette à sa base. Il la délie des mains de la sorcière et la récupère presque en douceur. Drago la garde en main, bien qu'il baisse sa baguette en même temps qu'il lâche son poignet.

'' - Tu ne sais rien de ce que je ressens, tu m'entends ? Alors reste à ta place.''

Drago se défend comme s'il avait à le faire. Comme s'il ressentait vraiment quelque chose pour Hermione, alors que ce n'est pas le cas. S'il s'est permis de glisser sa main sous son collant, c'est uniquement pour s'apaiser. Ça ne devrait pas être le cas. Et pourtant, ça l'a fait penser à autre chose. Ça a permis à son cœur de calmer sa course. Fut-un temps, il aurait été plus propice à rêver de Parkison qu'à Granger. Mais la preuve est faite que la Gryffondor est trop présente dans sa vie, dans ses pensées, ces derniers temps. Elle devrait rester à sa place. Avec lui. Mais cette phrase pourrait refléter tellement d'autres fausses choses ; elle ne devrait pas s'accrocher tant à l'histoire de cette baguette disparue. N'a-t-elle pas failli se brûler les ailes l'année dernière ? Elle a bien mérité ce temps de repis que les autres ont jusque là.

Quoi qu'elle puisse dire, ou quoi qu'elle puisse faire, Drago finira par sortir le premier de ce placard. Pas parce qu'il veut la fuir, mais parce qu'il veut l'abandonner là alors qu'il est en tord à cet instant précis. À tous les niveaux, même pour un rêve. Et qu'elle l'ait touché pour le rattraper, ou non, c'est seulement à quelques pas du placard que le filtre magique de la boîte aux rêves disparaît. Ses pas s'arrête net parce qu'il ne voit plus la fumée, parce qu'il n'entend plus la voix de sa tante s'étant remise à rire pendant la courte distance qu'il a parcourut. Il s'arrête, et il sent les choses avec plus de dextérité. Comme s'il se rendait compte de toutes les signes qui ne trompent pas ; l'écho de la nature autour de lui, son propre cœur qu'il ne sent pas d'habitude endormi, et surtout, les collants de Granger qui ne sont plus là dans ses rêves depuis qu'il a relevé ce point en court de potion. Sa main droite sert un peu plus sa baguette à mesure que son cœur s'arrête. Parviendra-t-il seulement à se remettre en marche, maintenant qu'il frotte les doigts de sa main gauche les uns aux autres ? Comme s'il cherchait à trouver l'humidité de Granger à ses extrémités ; ça voudrait dire sur tout ça est vrai. Mais Drago n'a pas besoin de tant de détails pour le comprendre. Le simple regard de Granger sur lui suffit à l'instruire.

Malfoy est perdu. Il a du mal à comprendre comment il a pu arriver ici. Il se souvient à peine de l'endroit où il était quand... Ses yeux se plissent parce qu'il se souvient de la boîte. Son cœur manque un battement lorsqu'il met ça sur le compte de Pansy. Et il compte se venger d'elle à ce sujet : elle lui répétera que ça ne vient pas d'elle, ce cadeau empoisonné. Il ne comprend rien, mais sa colère retombe inévitablement sur la seule personne qui est là : Hermione Granger. Sa baguette finit rapidement rangée à l'intérieur de la poche de sa robe de sorcier. C'est le signe qu'il ne compte pas user de la magie, mais l'expression de son visage montre qu'il n'en a pas fini. Et d'un coup, il se met à marcher vers elle alors que Drago avait fait beaucoup pour s'en éloigner.

À nouveau sa main vient l'attraper par la mâchoire : juste assez pour la faire reculer contre le mur sans mettre trop de pression sur sa peau. Il pourrait lui faire mal, mais étrangement, c'est lui qu'il déteste le plus dans cette histoire. C'est seulement plus facile de s'en prendre à cette sang-de-bourbe plutôt que de se remettre en question. Dans son geste, Drago y met bien moins de douceur qu'il ne l'aurait fait en voulant tenter de l'embrasser plus tôt. Il la regarde en colère, sans pourtant être capable de faire le moindre geste pour s'assouvir.

'' - Juste... La ferme !'' Qu'il lâche alors qu'il est lui-même perdu à chercher les mots correctes, à comprendre cette situation qui le fait exploser de l'intérieur. '' Je sais pas ce qu'il vient de se passer, mais je compte bien m'en occuper.'' De Pansy, ou de ce garçon débile à lui avoir refiler cette boîte pleine de malheurs, si Drago venait à apprendre la vérité. '' Une chose est sûre... Les choses vont être bien pires pour toi à partir de maintenant. Je t'en fais la promesse, espèce de...''

Mais l'insulte ultime ne parvient pas à passer la barrière de ses lèvres. Ça le met un peu plus en colère. C'est la façon dont il a touché Granger qui le met dans cet état. Ce n'est pas de sa faute à elle et c'est pourtant Hermione qui ramasse les pots cassés. Il se dégoute, des pensées et du plaisir qu'il en a retiré. La tranquillité d'esprit n'est pas offerte à tout le monde : il avale difficilement le fait qu'elle puisse avoir ce pouvoir sur lui, en de bonnes circonstances. Rien de tout ça n'était un rêve.

Drago aura fuit ce couloir ; comme d'habitude. Mais il n'aura cessé de jeter des coups d'œil par dessus son épaule. Pour vérifier que si sa tante, ni son père, ni Voldemort lui-même ne sont dans son sillage. Mais c'est surtout Granger et le comportement qu'il aurait pu avoir envers elle qu'il désire fuir. Parce qu'il l'a senti monter en lui, le besoin de décompresser. D'oublier. De se servir d'une fille, comme il aurait ou se servir de Parkinson, pour se vider l'esprit. Il aurait pu se servir de Granger. Il a failli le faire, à deux reprises ce soir. Une fois faussement endormi dans ce placard à balais, la deuxième fois, juste à côté dans le couloir. S'il n'était pas parti, nul doute qu'il aurait été encore trop loin : quitte à avoir tous les os de ses mains brisés. Peu importe que ce soit une sang-de-bourbe, encore pire que ce soit Hermione : il se serait servi d'elle pour tenter d'évacuer une tension malsaine. Même si elle vient d'elle, cette fois-ci ; Drago aurait pu supporter encore longtemps les fantômes de son passé, si cette satanée miss-je-sais-tout n'était pas continuellement dans son esprit. Cela devient obsédant, même si c'est dans le mauvais sens. Granger représente à elle seule tout ce qu'il voudrait effacer de son histoire ; la prendre, la faire taire par ses propres soins, aurait été un moyen comme un autre de garder le dessus sur elle. Il aurait été plus facile pour lui de vivre s'il ne rêvait pas d'elle si peu vêtue dans la Salle de Bain des Préfets.

Si elle avait voulu le suivre, pour on ne sait quelle raison, Hermione l'aurait trouvé dans la même situation que Harry deux ans plus tôt. Tant les toilettes des filles, à se laver les mains, à se passer de l'eau sur le visage pour tenter de maîtriser la crise de panique. Elle l'aurait surtout entendu hurler à Mimi, toujours trop collante lorsqu'il ne le faut pas ; Dégages, Mimi, on est pas amis ! J'ai pas besoin de toi ici ! Le fantôme a disparu juste après, pleurant à cause d'une colère et d'une rage qu'elle n'a pas mérité. Traître à son sang. Cette phrase résonne dans sa tête comme si Bellatrix était toujours là pour la murmurer. Il se déteste de ne rien comprendre, et pourrait facilement casser le miroir dans lequel il se reflète. Et si Granger était venu jusque là, il l'aurait aussi envoyer promener. Mais il n'aurait pas sorti sa baguette pour se battre, comme il l'a fait avec Potter en sixième année. Non, il se serait contenté de la dégager avec des mots ; il aurait été aussi blessant, aussi méchant que lors de leurs premières années. Dégageant sur Hermione une haine qui ne lui est qu'à moitié destinée.

Les vacances de Noël sont arrivés à grands pas. Après cette scène de la Boîte aux rêves, Drago aura été encore plus méprisant face à Granger. Étant horrible des qu'elle osait poser son regard sur lui. Ne travaillant carrément pas s'ils ont du travailler ensemble. La laisse faire ses erreurs s'il devait y en avoir. Mais plus Drago s'empresse d'être méchant, plus il fait en sorte de l'éviter, plus il se retrouve à la regarder. Parfois pendant une bonne partie des cours, des repas, même s'il se dit que c'est pour l'avoir à l'oeil. Il s'est même agacé à deux reprises de ne pas l'avoir vu pendant quasiment une semaine entière : ça n'était pas normal. Une chose est sûre, jusqu'au vacances de Noël, il n'y a pas eu d'histoires concernant la baguette de sureau. De prêt, ou de loin. Pas une rumeur. Pas un signe de soulèvement. Drago s'est met dit qu'il est étrange de ne pas voir plus de noms de la liste apparaître dans les journaux ou les discussions de couloirs. A croire qu'un calme étrange s'est installé. Une chose est sûre : Drago aura été sans dessus dessous à recevoir, à la grande table, une lettre de sa mère s'excusant et lui indiquant qu'il ne pourra pas rentrer pour Noël. J'essaie de reprendre contact avec la sœur, Andromeda. Si cette nouvelle de lui a pas plu, autant à cause de la déchéance de sa tante, que le simple fait de rester à Poudlard pour Noël, il n'a même pas denier répondre à sa mère. En l'occurrence, Narcissa ment. Elle a juste une réunion prévue avec ceux qui la suivent. Parkinson et Nott ne seront pas à Poudlard puisqu'ils seront au manoir Malfoy. Et Drago, il se retrouve despéré à l'idée de passer les fêtes de fin d'années, premières après la guerre, seul à Poudlard. Entouré de toutes ces décorations fabuleuses et qu'il trouve pourtant dérangeantes. Toujours quelque chose pour lui déplaire. Anéanti pour tout un tas de raisons, il pourrait être collant et avoir la langue trop pendu si Granger le prenait la main dans le sac à profiter d'un whisky pur feu acheté à Pré-au-Lard au début des vacances.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Digne Serpentard, il retrouve ses esprits et assimile intelligemment ce qui vient d'arriver. À plusieurs mètres derrière lui, Hermione le voit redevenir maître de son corps. Mais l'est-il entièrement? Sans chercher à partir, elle l'observe en silence, voyant la transition de son état mental au travers de la posture de sa silhouette. Elle voit rouler ses épaules, voit ses doigts s'agiter dans le vide sans réellement savoir à quoi il pense. Elle laisse traîner ses yeux sur sa nuque, sur sa tignasse argentée... Oui, Hermione est étonnée que Drago parvienne ainsi à se remettre de ce qu'il vient de subir. Mais n'est-il pas doué de son esprit de façon générale?

Espèce de sang-de-bourbe ; ce sont les mots qu'il était sur le point de lui cracher à la gueule, mais il se retient in extremis. De ses doigts, il tient sa mâchoire féminine, de ses yeux, il la foudroie avec mépris. Le mur est dur, dans son dos, plus dur que le torse qu'elle pouvait ressentir quand ils étaient encore dans le placard. Encore une fois, elle se sent intimidée, les larmes au bord des yeux. Cependant, elle ravale sa propre confusion pour ne pas se noyer derrière un filtre brumeux. Ce soir, les gestes de Drago étaient contradictoires, et ça affecte Hermione. Elle le toise furieusement alors qu'il s'éloigne, parce qu'elle ne trouve rien à répliquer face à cette situation. Jamais, elle ne se serait laissée faire au point de laisser un ennemi l'attoucher de cette façon. Que cherchait-elle à se prouver, au fond, en ne réagissant pas instantanément? Voulait-elle vérifier s'il oserait franchir les limites? Mais surtout, pourquoi aurait-elle voulu qu'il le fasse? Toujours, Hermione est confrontée à deux émotions qui s'affolent dans tout son être, la culpabilité et la rancœur.

Hermione est sur le point de prendre le chemin du dortoir des Gryffondor lorsque ses responsabilités la frappent de plein fouet. Elle ne peut pas se permettre de quitter les lieux sans s'assurer que Drago est parfaitement conscient de ses gestes, qu'il n'est pas un danger pour lui-même ou pour les autres. Elle s'oblige donc à rebrousser chemin pour emprunter la direction prise par Drago dans l'espoir de le trouver. C'est la première fois, au moins depuis le début de l'année, qu'elle tente réellement de le retrouver pour de bonnes raisons, pourtant incapable de chasser de son esprit ce qui vient d'arriver. Elle le repère grâce à sa voix, à son agacement envers Mimi. Lentement, elle se déplace à l'entrée de la salle de bains où raisonne l'eau s'écoulant du robinet. Drago est là, à s'induire le visage d'eau, à calmer ses esprits.

Je n'ai pas davantage envie de te parler après ça, mais je dois m'assurer que...

Elle n'a pas le temps de terminer sa phrase. Comme à son habitude, Drago use de mots tranchants pour l'obliger à fermer sa grande gueule de miss-insupportable. Sans même la toucher, il passe à côté d'elle pour sortir de la pièce, mais ça lui donne l'impression d'être sauvagement repoussée. À son passage, il fouette l'air de sa silhouette, ce qui fait danser ses cheveux couleur de blé. Ses lèvres se referment. Elle ne  tente pas de le retenir une seconde fois. La première fois était de trop.

Ce soir là, allongée dans son lit, le sommeil n'arrive jamais. Elle préfère ne pas remuer sous la couette ; le moindre proximité entre le drap et sa peau lui donnent l'impression que Drago faufile sa main sous son collant. À de nombreuses reprises, elle se visualise se retourner brusquement pour le frapper, pour l'injurier, même s'il est sous l'emprise d'un maléfice. Dans son esprit, Hermione fait ce qui est juste. Mais dans les faits, elle rumine des inactions. Par son niveau, Hermione aurait pu l'empêcher d'agir, elle le sait. Elle n'a pas non plus sourcillé en pensant à l'horrible marque à son bras alors qu'il la tenait contre lui. Pour une fois, elle recevait autres choses que des insultes de sa part. Maintenant que Ron et Harry ne sont plus là pour lui changer les idées... elle doit admettre l'incontestable :

T'es dans ma tête aussi.

__________________________


T'as encore envie de t'embrouiller l'esprit, tu n'as pas eu ta leçon la dernière fois? qu'elle lâche drastiquement, arrivant vers lui sans même qu'il ne lève les yeux à temps pour la voir débouler à ses côtés ; elle parle de ce whisky. Comme tu as décidé de jouer aux cons et de m'ignorer, je te laisse termine le projet. Voilà ma partie : terminée.

D'abord, elle dépose ses bouquins, pour avoir les mains libres et atteindre ce qu'elle souhaite lui laisser. Qu'il se débrouille.

Oui, ils ont été obligés de collaborer durant les cours de Slughorn, car celui-ci a eu la brillante idée d'obliger les élèves à garder les binômes de la dernière fois. Voilà qu'ils doivent faire un rapport sur certaines propriétés dédiées aux potions apprises depuis le début de l'année scolaire, tout en trouvant des variantes desdits ingrédients, devant même présenter une potion, au choix, dans le but d'en expliquer les effets. Drago et Hermione sont restés muets comme des tombes durant les cours.

Hermione est concise dans sa manière de s'adresser à lui. Elle ne cherche pas à faire la discussion, de toute façon, ça ne se sert à rien. Drago pourra utiliser sa partie pour faire la sienne. Hermione n'a pas l'intention d'échouer par sa faute. Elle doit surtout espérer qu'il a commencé et qu'il ne tentera pas de lui nuire. En d'autres circonstances, Hermione serait incapable de laisser un projet aux mains d'un autre, elle est trop à cheval à ce sujet. Elle n'aurait jamais pu faire confiance à Ron pour la remise d'un travail. Pourtant, il lui semble que Drago est à la hauteur de la tâche. Ne l'a-t-il pas empêché de faire une bêtise, lors d'un cours de potion? Et s'ils peuvent éviter de se croiser, ça l'arrange amplement. Hermione ne lui laisse pas le temps de rouspéter, elle s'éloigne sans chercher à savoir pourquoi il boit ce whisky ni à savoir pourquoi il n'est pas encore partie voir sa mère, lui qui pleurait presque au simple fait d'être sans nouvelle de cette femme. N'est-il pas heureux de retourner dans son manoir chéri? Hermione ignore qu'il n'est pas le bienvenu pour Noël cette année. Pour le moment. En réalité, en quittant Drago, la lettre qui lui était destinée est restée coincée sous la pile de livres de Hermione. Ce n'est qu'une fois à la bibliothèque, en remettant ses items empruntés, qu'elle la découvrira.

Encore celle-là, elle a un problème ou quoi?

Parkinson demande, Parkinson est sur le point de quitter l'enceinte de Poudlard, prétendant se rendre dans sa famille. Techniquement, c'est vrai, la réunion est un à-côté qui la rend particulièrement fière. Pense-t-elle faire ça pour le salue de Drago? Lui ne sera pas là. Ça la rend de bonne humeur avant son départ, même si voir Hermione s'éloigner de Drago lui laisse un goût amer en bouche. Elle vient seulement dire au revoir à Drago, Pansy, quitte à poser une main sur sa cuisse ou son avant-bras. Drago a toujours apprécié ses papouilles ; elle trouve qu'il ne les réclame pas assez en ce moment. Pansy grimace lorsque ses yeux tombent sur l'écriture de Hermione, là, sur les parchemins posés près de Drago.

Plutôt mourir que de collaborer avec elle, tu devrais faire comme moi et brûler tout ce qu'elle touche.

Pansy s'arme d'ailleurs de sa baguette pour tapoter le parchemin de Granger, laissant jaillir une flammèche qui pourrait consumer ce bout de papier en quelques secondes, si Drago ne l'éteint pas, si Drago le laisse brûler. Pansy n'est pas agréable lorsque ça concerne Granger. D'ailleurs, la fille n'a jamais eu l'occasion de récupérer ses notes, la dernière fois. Et depuis, Hermione s'est aperçue que plusieurs de ses effets s'usaient trop rapidement. Pansy était sûrement trop occupée pour être pleinement concentrée à Hermione au point de faire pire. Mais ça arrivera forcément, parce que Drago est encore distant.

Ne fais pas trop le fou sans moi, laisse entendre Pansy, s'éloignant gaiement, s'il ne réplique rien de cinglant, autrement, elle aura un air renfrogné ; mais dans ces paroles elle laisse presque entendre qu'elle sait déjà que Drago reste à Poudlard sans même avoir vu la lettre, sans même lui avoir parlé pour connaître ce détail.

Pansy croise Hermione au détour d'un couloir. La Serpentard la foudroie aussitôt du regard, osant grimacer à la vue de ses habits. Même par ce temps froid, Pansy se couvre à peine.

T'es mignonne avec tes collants, sang-de-bourbe, rigole méchamment la fille avant de poursuivre sa route.

Hermione baisse les yeux sur son vêtement qui la garde pourtant au chaud, par ce temps hivernal. Mais par cette réplique, ce n'est pas à son confort qu'elle pense en premier, mais plutôt à Drago, qui refait à nouveau surface dans son esprit, pour toutes ces fois où il a mentionné cet odieux collant ou... cette fois lorsqu'il a... Elle soupire bruyamment pour chasser cette image de son esprit. Hermione peut voir disparaître Pansy. Curieusement, Hermione n'aime pas savoir qu'elle quitte l'école de sorcellerie pour ces vacances de Noël. Hermione a un mauvais pressentiment, sans savoir ce quoi il s'agit. Cette fois, Drago pourra voir Hermione se diriger une nouvelle fois vers lui. Est-il épuisé d'être ainsi dérangé à chaque seconde? Hermione ne sait pas que Pansy était là voilà quelques minutes. Le parchemin se sera-t-il envolé en fumé? Si tel est le cas, ils n'auront pas le choix de travailler ensemble durant les vacances de Noël pour rattraper le coup. Or, Hermione a été invitée au Terrier, pour célébrer. Si elle doit être coincée avec Drago, d'une quelconque façon, un choix devra être fait : aller au Terrier ou rester à Poudlard. De toute manière, le Terrier sera là une autre année. Ce temps pourrait également être réparti aux deux endroits. Mais Hermione doit également aller voir ses parents, ne serait-ce qu'une ou deux journées, Drago pourrait-il l'en dissuader? Mais aussi, est-ce que les choix de Dragon pourraient être influencés par ce qu'il consomme?

Je crois que c'est à toi, qu'elle lâche avant tout, lui tendant la lettre égarée de sa mère ; oui, Hermione l'a lue, et elle ne se privera pas de confirmer ce fait si Drago devait lui cracher dessus en pointant son indiscrétion.

Si Hermione devait découvrir que sa partie du projet n'est plus que fumée ; si elle s'est enflammée, sa première réaction sera l'incompréhension, suivie de la colère, au point où elle ressente le besoin de frapper le bras de Drago à l'aide de son sac-à-main, preuve qu'elle sait lui retourner un coup, encore, comme face à la tombe, comme avec le véritable coup de poing. Alors pourquoi n'a-t-elle rien fait dans ce placard? Oui, Hermione pourrait très bien être celle qui oblige Drago a bossé avec elle, durant les vacances, si lui n'apporte pas le sujet, comme un ordre soufflé effrontément, comme une règle qu'il se devrait de suivre pour être à la hauteur, encore, parce que encore, tout ça ne serait que de sa faute. Pourtant, Drago n'était que la victime de la boîte aux rêves. A-t-il découvert depuis? Et pour une fois, ça ne concerne pas la baguette volée.

En réalité, c'est toi qui gâche tout, qu'elle lâche, irritée, sans directement remarquée qu'elle reprend les mots de Malfoy, lors de la nuit dans le couloir, preuve qu'il ne quitte pas non plus son esprit ; mais lui avait ajouté qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait bien ressentir ; probablement qu'il a raison, sur ce point, et qu'elle pourrait mieux le comprendre à côtoyer un homme exclu de chez lui pour les vacances de Noël.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Granger a toujours les mots pour le mettre hors de lui. Mais surtout pour pointer ce qui est évident ; l'alcool, aussi léger ou fort soit-il, sert surtout à embrouiller l'esprit de quiconque le boit. Drago s'en sert comme échappatoire, comme si ça pouvait faire taire toutes les voix qui sont dans sa tête. Ça n'aura jamais l'effet du cadeau empoisonné qu'il a ouvert la dernière fois. Mais ça permet à son corps de se détendre, même si ça pousse ses épaules à tirer d'une façon étrange. A chaque fois qu'il boit de l'alcool, par petite quantité ou grandes, les premières gorgées lui font mal dans les tendons de ses épaules. Au final, ça fait du bien même si ça ne devrait pas être le cas.

Il sursaute à peine lorsqu'elle claque qu'il devra terminer le projet seul puisqu'elle a fait sa partie du travail. Clairement, il comptait la laisser travailler pour avoir une bonne note. Drago a parié avec lui-même que Granger ferait le devoir pour ne pas perdre des points, même si elle devait le faire seul. Alors ça le fait soupirer, clore ses paupières quelques secondes parce qu'il aurait préféré qu'elle reste dans son coin. Oui, il l'évite. Oui, il l'ignore. Non, il ne joue pas au con avec elle. Parce qu'il l'a toujours été, mais surtout parce qu'il ne joue pas avec elle. Elle s'en va comme une tornade avant qu'il n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit. Ses cheveux bouclés volent dans son dos et c'est tout ce qu'il retient avant qu'elle n'ai disparu au coin du couloir ; elle, sa pile de livre, et une lettre qui ne lui était pas destinée. Il ne se rend même pas compte que les mots de sa mère ont disparu ; l'alcool apporté à ses lèvres pendant qu'il déroule le parchemin où l'écriture de Granger est inscrite. Lire les lignes qu'elle a écrites du bout de sa plume est censé lui permettre de penser à autre chose. De se concentrer sur autre chose que ces vacances minables coincé à Poudlard. Mais plus il la lit, plus ça le met en colère ; elle a réponse à tout et en rajoute même des tonnes pour obtenir la meilleure note possible du professeur de potion. Ça le fait grincer des dents parce qu'il se dit qu'elle a agit de la sorte pour combler les lacunes qu'il pourrait avoir en faisant l'autre moitié du travail. Horrible Granger qui a réponse à tout, et en plus, elle a juste. Alors le parchemin finit plié, finit dans sa poche, et ce qui est auffi terminé, c'est son alcool.

'' - Encore celle-là, elle a un problème ou quoi? Plutôt mourir que de collaborer avec elle, tu devrais faire comme moi et brûler tout ce qu'elle touche.''
'' - Tu crois que j'ai envie de passer une année supplémentaire dans cette minable école ?'' Qu'il demande avec raillerie, avec méchanceté, sans attendre de véritable réponse. Voilà trois ans déjà que Drago dit clairement qu'il ne veut plus mettre les pieds ici, ce fait ne devrait plus être à prouver. '' Travailler avec elle me permet de sortir de là sans y mettre le moindre effort.''
'' - Tu aurais travailler avec moi, tu aurais eu le même résultat.''
'' - C'est clairement honteux, mais elle a de meilleur résultat que toi et tu ne peux pas le nier.''

Drago a levé ses yeux du sol juste pour voir le visage de Pansy se décomposer. Elle n'a rien à dire la dessus parce que c'est honteux sur plusieurs niveaux que Hermione soit au dessus d'elle dans n'importe quel sujet. Et Pansy n'aime clairement pas que ces mots viennent de la bouche de l'héritier des Malfoys. Sa pique comme une claque qu'il lui aurait mit, et en plus, ça défend cette satanée sang-de-bourbe, alors qu'on devrait juste lui marcher dessus.

Il attrape de justesse les parchemins que Pansy tente de brûler d'un coup de baguette ; il le faire bouger dans tous les sens pour couper net les flammes et se contenter de la fusiller du regard. Il ne la réprimande pourtant pas sur le fait qu'elle ait pu être une peste avec Granger. Ça a toujours été le cas, même si c'est bien pire à cause de la jalousie absurde qu'elle ressent. Et Drago ne voit pas en quoi ça le concerne. Qu'elles règlent leurs problèmes entre elles, qu'il pense.

Elle part avec une moue renfrognée parce qu'elle n'est pas contente de cette échange. Mais elle finit par sourire avant de disparaître au coin du même couloir que Granger a emprunté plus tôt. Elle pense agir correctement pour aider Drago, pour aider sa famille. C'est son but à elle ; de faire son nid pour le reste de sa vie. Elle voit loin, Pansy, mais pas suffisamment pour se dire qu'il faut qu'elle arrête là. Elle ne mesure pas vraiment les conséquences de sa bataille parce qu'il est encore loin le moment où les mangemorts devraient parvenir à ramener le Seigneur des Ténèbres. Elle est stupide, et ses propos laissent Drago pentoi. Il fronce les sourcils en se demandant comment elle a pu être au courant qu'il resterait ici pour les vacances de Noël ; d'ailleurs ça a le don de lui faire penser à la lettre, et Drago se met à la chercher des yeux. Il fouille dans ses poches, et grogne en se rendant compte qu'elle a disparu.

'' - Je crois que c'est à toi.''

Granger arrive avec la lettre qu'il cherche partout depuis de courtes minutes. Il s'est levé de son muret au point de chercher dans les moindre recoins comme si le vent avait pu l'emmener. Un château sur la montagne, qu'elle idée nulle. Tous les parchemins s'envolent avec trop de facilité. Une simple brise en voit tout baldinguer. Mais voilà qu'il se contente de froncer les sourcils et de tendre la main pour récupérer ce qui lui est dû.

'' - Tu l'as prise pour te venger d'avoir mis mon nez dans tes affaires nullement croustillantes avec Wistiti ?'' C'est d'abord tout ce qu'il trouve à dire de méprisant ; là, il a la voix pour se faire entendre. Pas comme tout à l'heure lorsqu'elle est partie comme un coup de vent. Et puis, insulter Ronald Weasley à toujours été assez distrayant pour mettre des mots dessus.
'' - En réalité, c'est toi qui gâche tout.''

Drago met de longues secondes à comprendre de quoi elle parle. Parce que son regard et sa colère n'ont pas pour seule excuse les mots qu'il vient de prononcer. D'un coup, il lève le parchemin légèrement abîmé par les flammes magiques de Pansy, comme s'il tentait de lui demander silencieusement si c'est ca le problème. Il fronce alors les sourcils et lève les yeux au plafond de pierre tout en rangeant le parchemin et sa lettre à l'intérieur de l'une de ses poches.

'' - C'est bon, elles n'ont rien tes précieuses réponses. J'ai fais en sorte que Pansy ne mettent pas la main sur ça, cette fois-ci." Drago met l'enfase sur le fait qu'il ne le fera pas la prochaine fois. En réalité, ça l'a toujours un peu amusé de voir les autres plier sous le poids que Pansy a su faire peser sur eux. '' T'es pas déjà partie pour le train ?'' Qu'il demande comme s'il en avait réellement quelque chose à faire. Mais le sourire en coin qu'il fait naître sur son visage prouve bien que ses idées sont toutes autres ; il s'apprêtre à être cassant parce que c'est tout ce qu'il sait faire avec elle. Le problème, c'est que c'est viscéral ; sur le coup, il voudrait presque que ses paroles effacent ses doigts sous les collants de Granger. '' Tu vas passer Noël chez tes fichus parents ? Ou pire. Peut être que tu vas dans cette horrible chose que les Weasmoche osent appeler une maison?''

Ça ne l'intéresse pas vraiment. Mais ça lui rappelle surtout que lui n'a pas la possibilité de se rendre chez lui pendant les vacances. Au final, il ne sait pas ce qui est le pire ; rester à Poudlard ou dormir dans cette chambre où il n'arrive plus à être dans le noir. En tous les cas, cette pensée est bien loin de son esprit parce qu'en pensant à cette maison bancale qu'est le terrier, il pense surtout à celui qui n'y sera pas, à ce Noël. Fred ; il s'est rendu à son enterrement, tout en restant bien loin en retrait. Parce que les jumeaux ont tous les deux été spéciaux pendant leurs années d'études. Eux, ils méritaient un minimum de respect pour toutes les choses qu'ils ont osé faire pendant ce temps. Parce qu'il est mort à la guerre. Parce que Drago s'en est senti responsable : comme de tous les autres.

Peu importe ce qu'elle aura eu à répondre à ça, Drago n'aura pas hésité à mettre un terme lui-même à cette entrevue. Parce qu'il n'a rien à faire à parler avec cette affreuse née moldue. Parce qu'il n'a peut-être rien de mieux à faire, mais que rien ne pourrait être pire que ça. Alors il prend les devant, coupe court à toute conversation en laissant entendre ces mots ;

'' - Si tu veux que le travaille soit bien fait, tu aurais du le faire toi-même. J'ai clairement autre chose à faire pendant les vacances que de travailler sur ce fichu devoir.'' Qu'il clame sans pourtant lui rendre. De toute façon, il sera parti avec et Hermione n'aura pas pu le récupérer ce jour-là. Il ment, s'occuper l'esprit serait certainement mieux et plus intelligent que de faire ce qui finira par se produire. '' Et puis, j'aurais pensé que tu serais restée là pour fouiner. Garder l'œil ouvert. Les vacances d'hiver... N'est-ce pas le meilleur moment pour s'infiltrer dans l'école en passer inaperçu ?'' Il hausse ses épaules comme s'il trouvait stupéfiant l'idée qu'elle n'y ait pas pensé. Drago ne pourrait pas faire mieux que énoncer ces mots pour se mettre dans l'embarras et dans la mauvaise position. Non, il n'a rien à voir avec le vole de la baguette. Et pourtant, certain de ses comportements puérils pourraient faire croire le contraire. Pourtant, il a été bien plus discret que ça l'année où il a fait entrer les mangemorts à l'intérieur de Poudlard. '' Au moins, évite de faire en sorte que Weasley et Potter me tombent dessus après leur avoir parlé de tout ça. Toi, c'est déjà bien amplement suffisant.''

Il l'aura laissé sur ces mots sans attendre. Parce qu'il n'a pas dit ça pour qu'elle réponde, mais surtout pour la prévenir. Prévenir qu'il sera bien pire si jamais elle devait lancer les autres à sa poursuite. Drago ne doute pas un seul instant que Ronald pourrait le faire. Potter serait-il assez stupide pour penser que Malfoy est derrière tout ça ? Une chose est sûre, le blond aura donné plusieurs raisons à Granger pour rester là pendant ces vacances. Qui plus est ; un dernier Noël à Poudlard n'est-il pas quelque chose d'assez plaisant à ces yeux pour une profiter une toute dernière fois ? Parce qu'elle n'aura plus jamais l'occasion d'arpenter ces allées ou les fantômes et les tableaux chantent des chants de Noël. Ou les statues portes des guirlandes et des chandelles plus joyeux que d'habitudes. Elles chantent aussi, mais elles grincent surtout parce qu'elles dansent des qu'un élève passe devant. Ça a le don de faire rire de peur tous les premiers années qui se font avoir. Elle n'aura plus l'occasion non plus de voir la grande salle décorée avec les ombruex arbres apportés par Hagrid ; décorés avec soin par la directrice de l'école et le professeur d'enchantement. Ça, en plus des devoirs, en plus des secrets. Quelle raison sera celle qui l'aura fait rester pour ces dernières fêtes en tant qu'étudiante de l'école de sorcellerie ?

Le dîner est joyeux avec la petite centaine d'élèves qui ne sont pas partis pour fêter avec leurs familles. Certains nés-modus qui n'ont pas les moyens, d'autres qui font exprès de pouvoir passer du temps avec leurs amis et ceux qui n'ont nul part où aller. Le repas est somptueux ; les elfs de maison ont fait encore plus de merveilles que d'habitude. Tout le monde mange comme deux et malgré tout, les plats repartent à moitié dévoré. Même Drago a pu découvrir des plats qui l'ont rassasié. Mais ce qui l'irrite le plus, en ce soir de Noël, ce n'est pas d'être coincé chez ici alors que sa mère est soit disant chez sa tante. C'est de voir Luna face à lui, qui n'hésite pas à manger à la table des verts et argents pour lui tenir compagnie. C'est gentil, mais c'est bizarre. Et ça rend le tout encore plus bizarre de se dire que son père n'a pas pu l'avoir pour Noël parce qu'elle a voulu profiter une dernière fois de tout cet environnant qui ferait presque chaud au cœur après tout ce qui c'est passé. C'est certainement pour garder une dernière belle image de son école, comme d'autres, qu'elle est restée présente.

Après le repas, c'est elle qui le traîne dans un coin reculé du château. Loin des bureaux en général, et si prêt de l'extérieur que l'air est frais même à plusieurs couloirs des fenêtres de l'aile de botanique. A une petite tranquille dizaine de minutes, on pourrait trouver les serres. Il faudrait presque porter bonnet et écharpe pour ne pas avoir froid, mais un feu magique sert à réchauffer les quelques âmes qui se trouvent là. Luna sait ce qu'elle fait ; elle n'a pas besoin d'avoir été invitée à cette petite partie pour y venir. Mais elle est contente de voir Neville l'accueillir, alors qu'il est entouré de peu de monde. Plus de gryffondors et de poufsouffles que des autres maisons. Drago ne se sent pas du tout à sa place, mais Neville lui aura décroché quelques mots. Il aura eu un verre dans la main en écoutant d'une oreille Luna parler à Neville alors qu'elle est assise à ses côtés. Certaines personnes sont déjà en train de s'éloigner, parce qu'ils ne resteront pas là tous un long moment. Mais pour Luna et Neville, c'est le moment de passer du temps ensemble. Il semble plus dégourdit depuis un certain temps ; où est passé le garçon en surpoids à qui il arrivait toujours des misères ? Drago aurait préféré être à cent lieux différents plutôt qu'ici ; mais étrangement, la présence de Luna rend les choses supportables. Au moins, elle a le don de lui faire penser à autre chose plutôt qu'aux problèmes les plus récents. Mais l'arrivée de Granger, en ce soir de Noël des plus étranges, fera retombé le nuage qui semblait le supporter difficilement jusqu'à présent. Si Hermione est restée là pour le soir de Noël, nul doute qu'elle aura été invitée à venir jusque là. Même si c'est pour une courte durée, juste pour être avec ses amis présents. Et si elle est là, Drago croisera pour la première fois son regard sans imaginer que, cette nuit, il quémandera des papouilles dans les cheveux, certainement à cause de la quantité d'alcool qu'il aura ingéré. Là, de suite, il aura surtout envie de partir parce qu'il l'aura regardé trop longtemps pour que ce soit naturel chez lui.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Empty

71510.png"
Hermione Jean Granger
Hermione est fille unique, née de parents moldus exerçant le métier de dentiste. Hermione s'est avérée être une sorcière. Jeune, elle possédait un sentiment d'insécurité considérable ; elle s'est rapidement tournée vers les études pour améliorer ses connaissances en matière de magie pour devenir une excellente sorcière. On l'a souvent surnommée « mademoiselle je-sais-tout » parce qu'elle était impétueuse, mais également de « sang-de-bourbe ». Hermione était déterminée à aller au bout de ses idées, parfois, peut-être, avec trop d'acharnement. Elle s'est souvent montrée dévouée à plusieurs causes.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 8d15fb5b166a56429bdd138a4e1d5f51

Hermione est généralement réfléchie, proche des émotions des autres, en plus d'être une confidente loyale. Elle est sensible et possède un grand coeur, même si elle s'exprime souvent avec aplomb. Cette année, elle est revenue à Poudlard pour terminer sa dernière année d'études, même si ses proches meilleurs amis ne sont pas à ses côtés. Obtenir son diplôme a toujours été l'un de ses premiers objectifs, même si elle l'avait perdue de vue à l'ascension de Voldemort. Mais si ses amis ne sont pas là, une ombre bien différente arpente les couloirs du château : Drago Malfoy.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 C0ed0a67-6fe9-2226-f766-59fd76d00d37-1507499788443


Emma Watson :copyright:️ Google
Elles n'ont rien tes précieuses réponses. J'ai fais en sorte que Pansy ne mettent pas la main sur ça. Pourquoi, pense aussitôt Hermione? Personne n'aurait pu prouver que ces notes appartenaient à Hermione. Cet incident l'aurait ralenti, l'aurait obligé à bosser davantage pour rattraper ce retard. Drago aurait pu laisser faire cette folle de Pansy et s'en laver les mains. Momentanément, ça atténue la colère de Hermione de savoir que les notes sont en sécurité. Au moins, Drago a l'intelligence de ne pas ruiner un travail bien fait.

T'es pas déjà partie pour le train?
En quoi ça te regarde? qu'elle rétorque tout de même.
Tu vas passer Noël chez tes fichus parents ? Ou pire. Peut être que tu vas dans cette horrible chose que les Weasmoche osent appeler une maison?

Si Drago était aussi respectueux que intelligent, peut-être dormirait-il sans cauchemar la nuit, pense-t-elle en repensant à l'effet de la boîte sur l'esprit de Drago. Comme à chaque fois où il touche une corde sensible, les sourcils de Hermione se fronce, lui donnant un air sévère. Elle le jauge avec le même mépris qui coule sur sa langue vicieuse.

J'ai clairement autre chose à faire pendant les vacances que de travailler sur ce fichu devoir.
C'est vrai que boire est nettement plus distrayant, qu'elle souffle à mi-voix, détournant les yeux d'exaspération face au détachement dont il fait preuve pour ce travail d'équipe.
― [...] Les vacances d'hiver... N'est-ce pas le meilleur moment pour s'infiltrer dans l'école?

Oui, Hermione y a songé longuement, mais elle se disait également que sortir pour se changer les idées l'aiderait peut-être à replacer certaines pièces du puzzle. À trop se concentrer sur un problème, on oublie parfois de voir l'ensemble du tableau. On ne voit pas ce qui se trouve réellement sous notre nez, mais qui nous s'échappe inlassablement. Elle le toise avec mécontentement, le rouge lui montant presque au joue, comme une bouilloire sur le point d'exploser. Mais il met le doigt sur un détail qu'elle refusait de s'avouer : Harry et Ron. Elle espérait les croiser pour tenter d'en parler, enfin. Maintenant, cette perspective semble insensée. Elle n'a aucune preuve. Pourrait-elle seulement leur mentir si elle se retrouvait face à eux? Voilà que Drago la ramène à l'option de départ : rester à Poudlard. Cependant, elle n'a pas envie de céder face à lui, alors elle garde le menton bien haut jusqu'à ce qu'il disparaisse de sa vue.

____________________

Hermione prend conscience de ce qu'elle aurait pu manquer en quittant à bord du Poudlard Express ; un dernier Noël féerique entre les murs de cette école qu'elle a fréquenté durant de nombreuses années. N'est-il pas important de savourer cet instant à la suite de leur victoire? Parce qu'ils ont réussi à protéger cet endroit pour les futures générations? Les sorciers de ce temps ont accompli quelque chose d'extraordinaire. Et bientôt, Hermione quittera cet endroit en ayant emmagasiner de nombreuses connaissances sur ce monde qu'elle ne connaissait pas avant de découvrir être une sorcière. Tout ça parce que Drago l'a confrontée au problème qui les guette tous.

Je te déteste tellement, qu'elle marmonne à voix haute.
Qu'est-ce que tu as dit? lui demande sa voisine de table, occupée à déguster un brownie, chaud et fondant, qui, Hermione le constate, est excellent puisqu'il est englouti en quelques secondes.
Rien, je réfléchissais.

À l'instant où la Gryffondor lève les yeux, elle peut voir Drago qui s'éloigne en compagnie de Luna. Instinctivement, elle détourne les yeux vers le sapin le plus proche comme si elle voulait admirer la somptueuse petite fée qui se prélasse gracieusement au bout de l'épine où elle trône fièrement. Voyant qu'elle est admirée, la petite fée change de position pour jouer dans ses cheveux. Tout est magique, à Poudlard. Même les glaçons qui décorent le sapin et qui ne semblent vouloir fondre sous la chaleur de l'énorme torche flamboyante à moins d'un mètre. Une fois rassasiée, la jeune sorcière à ses côtés se frotte le vente, délectée de ce succulent repas. Elle rappelle à Hermione ce rassemblement près des serres afin qu'elle ne se désiste pas.

Parce qu'on dirait que tu as la tête perdue dans ces étoiles, s'amuse-t-elle à dire en pointant le plafond où l'illusion d'une neige tombante se dessine au-dessus de leur tête.

Accompagnée de sa camarade de maison, restée pour Noël, Hermione se rend près des serres. Et même si le feu réchauffe l'endroit, elle porte tout de même un bonnet, une écharpe et des gants pour se tenir au chaud. Hermione a tendance à se vêtir plus que moins. Ses cheveux bouclés dépassent de son bonnet. Étonnement, celui-ci ne semble pas trop petit pour tenir sur son crâne bien garni. Hermione est surprise de voir que Drago est là ; elle n'aurait pas imaginé qu'il puisse traîner avec des sorciers des autres maisons. Il constatera inévitablement qu'elle a choisi de rester à Poudlard cette année. Elle a eu le temps de prévenir Ginny pour qu'elle prévienne les Weasley, mais Hermione a surtout pris le temps d'envoyer un hibou à ses amis et ses parents pour les prévenir qu'elle a préféré profiter une dernière fois de la magie de Noël. Pourtant, tant d'autres choses germent dans son esprit. Elle ignore longuement Drago en parlant avec ses camarades, jusqu'à ce que certains préfèrent partir.

Un verre à la main, elle s'assoit près de Drago. Vient-elle là uniquement parce qu'elle a senti qu'il l'observait intensément sans détourner le regard? Le verre de Drago semble plus vide que le sien. Les yeux de la Gryffondor traînent sur les doigts du sorcier, qui paraissent plus rouges à cause du froid. Est-il trop loin du feu? Celui-ci n'a d'ailleurs pas baissé en intensité, grâce à la magie. Tenant son verre à deux mains, elle détourne le regard pour fixer droit devant elle. Et la première chose qu'elle trouve à dire, plutôt que de lui faire la morale ou lui faire comprendre qu'il a gagné à lui mettant dans la tête de rester c'est :

J'ai des gants dans mon sac, si tu as froid. Ils s'ajustent automatiquement.

Acceptera-t-il? Honnêtement, elle anticipe déjà son refus.

Voyant Drago et Hermione assis l'un à côté de l'autre, Luna, plus loin, offre un doux sourire au blond, sans même penser à juger cette proximité, comme l'aurait certainement fait Pansy. Elle serait verte de jalousie, aux teintes des Serpentard, si elle devait apprendre que Hermione n'est pas rentrée chez elle pour les vacances. Et si elle l'apprenait, serait-ce suffisant pour lui faire perdre le sourire qu'elle aura accroché aux lèvres à son retour, compte tenu de l'importance qu'on lui accorde au manoir des Malfoy? De leur côté, les choses évolueront également. Narcissa prendra soin de choisir les informations qu'elle offre et les informations qu'elle garde. Et si rien de suspect ne survient ce soir, d'ici quelques jours, Drago ou Hermione pourra voir un nom passer dans la Gazette du sorcier, dans une rubrique qui aurait pu passer inaperçue, la nécrologie d'un sorcier dont le nom s'est retrouvé sur la liste secrète que détient Hermione.

Lorsqu'Hermione prend une gorgée dans son verre, elle essuie aussitôt le liquide qui se loge au-dessus de sa lèvre supérieure. Drago sera-t-il cinglant avec elle en cette soirée? S'il le faisait, évidemment qu'elle lui retournerait ses paroles désagréables. Autrement, elle optera pour des silences. Ce qui n'est pas plus mal, puisqu'un Poufsouffle se dévoue pour distraire les derniers encore présent. Charismatique, le sourire aux lèvres, joue de sa baguette pour alimenter le feu et créer une scène digne du monde de la magie, avec des licornes, miniatures, qui hennissent, et d'autres créatures qui s'animent dans une danse des plus gracieuse. Hermione n'a pas le temps de concrètement repenser à sa première année, lorsqu'ils cherchaient une licorne dans la forêt interdite, que le feu se meut différemment. Un oiseau s'envole parmi les élèves, se frayant même un chemin entre les épaules de Drago et Hermione, pour finalement revenir se perdre dans les flammes. L'auteur du spectacle se félicite lui-même de sa prouesse et fait une référence, amusé, devant les autres, avant de finalement quitter les lieux.

Je vais retourner dans l'enceinte, prévient Luna à Drago, accompagnée de Neville qui semble aussi vouloir prendre congé de ce feu. Tu voulais que je te raccompagne? qu'elle propose au blond ; car ce n'est visiblement pas la première fois qu'elle le ferait. Sauf si tu préfères rester encore un peu, qu'elle laisse entendre, lui offrant même de finir son verre parce qu'elle n'a pas très soif ; si elle devait partir seule avec Neville, elle leur dirait simplement bonne nuit.

Ce qui peut influencer cette décision, c'est la réaction de Hermione. Ouvertement, elle demande à ce que Drago puisse rester. Luna n'y voit aucun inconvénient, elle. Et si Drago engage un mouvement pour bouger, peut-être pourrait-il sentir les doigts d'Hermione qui tentent de le ralentir, sur son vêtement, si ce n'est son poignet. Qu'aurait-elle de plus à dire, ce soir, qui n'aurait rien à voir avec cette foutue baguette? Honnêtement, elle-même ne souhaite pas en entendre parler ce soir. En réalité, après quelques recherches, elle s'est souvenue qu'une plante pour faire du thé pouvait aider au sommeil, et ainsi chasser quelques cauchemars indésirables. Et il se trouve qu'elle est accessible dans les serres. Elle le mentionnera à Drago, peut-être pour, d'une façon, s'excuser discrètement de ce qui lui est arrivé avec la boîte, et aussi, pour toutes ces accusations qu'elle porte sur lui. Drago gardera-t-il cette information en mémoire lorsqu'il voudra bien dormir. Elle lui dira où les trouver. Elle serait même prête à vendre cette plante, quitte à dire qu'elle est utile, infusée à la bonne température, parce que Hermione ne lésine pas sur les détails d'une explication.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Empty

ai1PRV6P_o.gif
Drago Malfoy
Tout le monde connaît ce jeune homme, ses défauts et, ses défauts. Peu connaissent ses qualités. Personne ne connaît l'amour qu'il porte à sa famille. A sa mère. Tout le monde pense le connaître, mais personne ne le fait réellement. Sa famille ne reçoit pas de réprimandes pour tous les méfaits qu'ils ont fait : son père est mort suite à une vengeance de la part d'un tiers. Est-ce qu'il est en colère ? Oui. Mais il est toujours a ux prises des mêmes problèmes ; l'amour de sa famille est un poison qui le fait s'éteindre un peu plus chaque jour. Redorer le nom des Malfoys est une tâche impossible qu'il ne souhaite même pas porter sur ses épaules.

DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Tumblr_pc8p9rd5vR1x77jc8o1_250

Tom Felton | unknown
Drago n'a rien en commun avec les jeunes qui sont présents autour de ce feu. Il n'a rien chez lui qui puisse être comparé avec tout ce qui forme les autres. Il n'est pas à sa place et ne s'y sent pas bien. Si ce n'était pas venu de Luna, il ne serait pas là aujourd'hui : assit contre ce petit muret de pierre à regarder avec trop d'insistance Granger au point où elle est venu s'asseoir à côté de lui. S'il a détourné son regard d'elle lorsque la née-moldue est venue jusque là, c'est uniquement pour mimer être indifférent. Mais c'est tout le contraire ; ses lèvres se serrent déjà contre ses dents pour lui interdire de prononcer la moindre parole. Qu'elle soit bonne ou mauvaise, peu lui importait. Il voulait simplement rester silencieux, comme si lui porter aucune attention allait la faire disparaître. Lorsqu'elle lui propose des gants, Drago ne peut pas s'empêcher de jeter sur ce visage ingrat des yeux plus accusateurs que méchants ; mais est-ce réellement différent venant de lui ? Il n'a pas besoin de parler pour lui répondre. Ses actes sont suffisant. Il détourne son regard d'elle comme s'il n'avait vu ou entendu que le vent passer à ses côtés. Puis, il glisse simplement sa main libre à l'intérieur de sa poche. Drago préfère avoir froid que de lui devoir quelques choses. Le feu le réchauffe à peine, parce qu'il n'est pas proche des flammes. Alors, sa main qui tient son verre déjà bien vidé de sa contenance, a les doigts toujours aussi rouge. Tant pis. Non, il ne veut pas de son aide. Non, Drago n'a pas besoin d'elle.

Lorsque Luna se tourne vers lui pour lui annoncer son départ, les joues du jeune Malefoy ne sont pas rouges uniquement à cause du froid. Il n'aurait pas du boire autant, bien qu'il ne soit pas en état d'ébriété. Il s'est simplement contenter de boire au lieu de parler avec les autres, comme toutes les autres maisons ont su le faire. Il est à la fois invisible et celui qui attire l'attention par sa simple présence. Drago a toujours été jaloux de cet effet que pouvait avoir Potter lorsqu'il était à l'école : toujours avoir des yeux posés sur lui, bien que personne ne le regarde à la fois. C'est ça, la célébrité. Et pourtant, aujourd'hui, Drago aurait donné beaucoup pour ne pas être au centre de l'attention. Que ce soit parce qu'il n'a rien à faire avec ces gens là, ou tout simplement parce qu'il n'a rien à faire dans ce monde. On le déteste plus que tout ici, alors les gens se disent que c'est certainement pour ça qu'il est plus proche de Loufoka Lovegood ; parce qu'elle est amie avec tout le monde. On dit qu'il profite d'elle, mais Luna offre tout sans que l'on ait besoin de le demander. Elle l'a déjà accompagné aux cachots à mainte reprises, et elle aurait pu le faire ce soir-là si Drago n'avait pas été stoppé dans son mouvement pour se redresser, par la main de Granger qui retient son poignet. C'est automatique, comme si son corps pouvait reconnaître ce toucher entre mille : il se décale, suffisamment pour qu'elle le lâche. Drago pause un regard brûlant sur elle, qui fait certainement plus mal que la fausse brûlure qu'il a cru ressentir lorsque cette impure l'a touché.

" - Tiens, fini mon verre." Prononce Luna simplement, sans soulever l'attitude horrible qu'il a toujours pour Hermione. " De toute façon, je crois bien que ça ne fonctionne pas."

Ce qu'elle dit semble interpeller Neville qui lui pose tout de suite la question ; qu'est-ce qui ne fonctionne pas ? Et voilà qu'elle s'engage dans des explications farfelues comme quoi cet alcool permettrait de voir des petits bêtes spéciales lorsqu'elle est bue un soir de pleine lune. Neville a l'air à la fois perplexe et à la fois intéressé, lorsqu'ils s'en vont tous les deux pour retourner vers l'enceinte de l'école. Drago s'est contenté de tenir les deux verres avant de se laisser retomber de quelques centimètres pour reprendre sa position initiale à côté de Granger. Pas assez prêt pour oublier le dégoût qu'elle lui fait ressentir, mais pas assez loin non plus pour prouver qu'il veut s'éloigner le plus possible de cet être infâme. Son propre verre est terminé, et finit lancé dans le feu magique qui le fait exploser en de nombreuses nouvelles petites histoires. Celui de Luna prend la place du premier, et ne quitte pas ses doigts qui sont toujours aussi rouges mais qui ne semblent plus ressentir le froid de la même manière.

" - Qu'est-ce que tu veux, encore?" Drago laisse sous entendre, par un soupire supplémentaire, qu'il en a marre qu'elle lui court après. D'un geste circulaire de son poignet, il remue l'alcool au fond du verre, ses yeux toujours posés sur le feu. " Non, j'ai pas encore terminé ce fichu devoir. De toutes façons, j'ai clairement pas prévu de m'y mettre."

Un très léger sourire se dessine au coin de ses lèvres, et voilà qu'il détourne ses yeux bleus du feu magique pour les poser sur Granger. Il se moque d'elle en prononçant ces mots, et veut absolument voir l'effet que ça provoque chez elle de savoir qu'il ne compte pas travailler. Du moins, c'est ce qu'il prétend : parce qu'elle recevra des mains de Drago en personne le parchemin correctement rempli le jour même de la rentrée. Tout pour lui laisser les nerfs à vif, pour lui faire croire qu'il ferait tout pour la voir sombrer. Drago en a déjà fait beaucoup pour la faire souffrir ; il se souvient parfaitement du jour où il a dit qu'elle aussi pourrait se retrouver la robe au dessus de la tête pour montrer sa culotte. A chaque occasion il a été mauvais avec elle, la Coupe du monde de Quidditch était une parmi tant d'autres.

Hermione aura partagé son idée d'une manière ou d'une autre. Et si le regard de Drago s'est légèrement tourné vers la serre la plus proche, à la simple évocation d'une plante magique à infuser, il ne s'y attarde pas. Non, rapidement, il se met en colère de l'intérieur parce qu'il n'aime pas que Hermione puisse connaître ne serait-ce qu'une once de ce qu'il pense. De ce qu'il ressent vraiment. Il est répugné à la simple pensée de ce qui s'est passé. Des rêves qu'il a pu faire éveiller, qu'elle ait pu être là à ce moment précis, de sa propre main pâle qui glisse sous cette jupe qu'il déteste tant. Sa mâchoire s'est serrée, au même titre que ses doigts autour de son verre. Il l'a fini d'une traite avant même de prononcer le moindre mot. Un léger bruit s'échappe de sa bouche après avoir avalé le breuvage interdit ; c'est bien plus à cause du pique que Granger lui fait ressentir plutôt qu'à cause de l'alcool sec.

'' - Combien de fois est-ce-que j'ai déjà eu besoin de ton aide Granger ?'' Qu'il demande sans attendre la moindre réponse. Même ses yeux ne se posent pas sur elle ; Drago sait déjà qu'il va être mauvais dans ses prochaines paroles et une partie de lui n'a pas envie de voir la réaction qu'Hermione va avoir. '' Aucune. En plus d'être une affreuse sang-de-bourbe, il fallait que tu sois sourde. T'as absolument rien pour toi.'' Bien sur, il oublie volontairement l'épisode où il a pu retourner au manoir Malfoy grâce à son aide. Drago a la fâcheuse habitude de retenir uniquement ce qui l'arrange. '' Arrête d'essayer d'être gentille, j'ai pas besoin de ta pitié.''

C'est tout ce que les autres sont capables d'apporter ; de la haine, ou de la pitié. Et Drago préfère encore recevoir la première option. Surtout venant d'elle. Mais ça ne l'empêche pas de tourner ses yeux vers elle. Cette fois, il la regarde. Comme souvent depuis ce début d'année scolaire, Drago est perdu à l'intérieur ; une part de lui est content de voir la colère de Hermione ressurgir pour faire face à ce qu'il lui dit, l'autre part voudrait qu'il n'ait pas prononcé ces mots du tout.

Hermione aura pu réagir à cette situation. N'importe comment d'ailleurs ; ça ne l'aura pas empêché d'agir. Peut-être même au contraire, qu'il a levé sa main pour poser ses doigts sur le collant qui cache le genoux de ma fille uniquement pour la faire taire. Uniquement pour la faire passer à autre chose. L'alcool joue son rôle à la perfection ; Drago agit avec plus de naturel que jamais avec elle. Il est lui, sans qu'elle soit elle-même. Une sang-de-bourbe. De son genoux à son tibias, il la caresse avec plus de lenteur qu'il ne l'a fait au cours de leur classe de potion.

'' - Si t'as envie d'être utile, agit comme une vraie fille.'' À la fin de cette phrase, le dernier des verres qu'il a tenu au cours de ce moment termine dans le feu. Et il créait lui aussi toutes sortes d'images colorées, étincelantes, au milieu des flammes. '' Soit silencieuse, et occupe toi de moi.''

C'est quelque chose qu'il n'imagine pas pouvoir partager avec quelqu'un comme elle. Pour Drago, il n'a toujours été possible de s'ouvrir que face à eux qui lui ressemblaient. Pansy, Blaize, Théodore, Millicent. Il n'imagine pas qu'un jour Hermione puisse le connaître au point de savoir qu'il ne se sent bien, que lorsqu'il est chouchouté. Les doigts de Pansy dans ses cheveux ont su l'apaiser plus que tout. C'est ce qu'il recherche en se décalant légèrement du muret. Lorsqu'il soulève légèrement les plis de la jupe de Granger, c'est pour faire assez de place à sa tête qui souhaite se poser sur ces cuisses féminines qui le répugnent tant. Il le fait, d'ailleurs. Se coucher à moitié par terre, la tête posée sur la cuisse cachée d'un collant trop épais. Tourné vers le feu, pour ne pas avoir à la regarder ; Pansy n'existait pas vraiment dans ces moments, Drago aimait avoir le regard des autres sur lui. Comme si chacun de ses gestes avaient pu faire de lui, un peu plus encore, le parfait petit prince des Serpentard. Là, fuir le regard de cette femme qu'il empiète sans ménagement, c'est surtout pour tenter d'oublier que c'est elle et pas une autre.

'' - Donne moi tes gants.''

Qu'il réclame, alors que Drago est déjà en train de tirer sur le tissu au bout du premier doigt de Granger qu'il trouve. C'est sa manière à lui de quémander des tendresses. Rien ne paraît à la fois plus écœurant, à la fois plus enivrant, que ce qu'il ressent là. Le gant de la jeune femme dans sa main, ses yeux posés sur le feu, et la chaleur de ses cuisses qui réchauffe sa joie. Pourquoi s'était-il senti presque aussi bien, collé à elle, contre ce mur ? Drago se met à serrer le gant dans sa main, au moment où il soupire au simple souvenir de sa main sur le corps de Granger. A cet instant précis, c'est la première fois que Drago se déteste plus qu'il ne la hait elle ; tout ça parce qu'il ressent parfois autre chose que de la haine à son égard.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.  - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
DRAGO+HERMIONE l'amour dépassant la haine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: