Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-25%
Le deal à ne pas rater :
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro 6,78″ 5G + casque ...
599 € 799 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Raven and Bones

Lexis
Messages : 169
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
Lexis
Ven 5 Avr - 13:55

Lucas Artwood
Agé de 29 ans, Lucas vit à Londres où il travaille pour la Brigade de Police Magique, ou la BPM comme il l’appelle. Célibataire, il n’a jamais tenu une relation plus que quelques mois, son caractère renfermé et secret et le fait qu’il soit dévoué à son travail ayant tendance à faire fuir les femmes.

Lucas aurait pu monter bien plus haut dans les échelons de la Brigade. Il aurait même pu devenir Auror, mais il a refusé le poste pour on ne sait quelle raison. Dévoué à son travail, il est un excellent agent malgré son côté quelque peu bourru et son manque d’avenance. Le silence ne le gêne pas, au contraire, et il est plutôt difficile d’avoir une conversation autre que professionnelle avec lui.  

De ce fait, Lucas est quelqu’un de solitaire. Et ce n’est pas sans raison.  

Des suites d’une sombre affaire remontant des tréfonds du passé, le jeune homme va pourtant devoir faire face à ses démons pour espérer ne pas voir sa vie basculer pour de bon...

Chanson thème de Lucas  

Raven and Bones - Page 9 Tumblr_odzu65rp1N1sv35kdo1_500
La jeune femme se vexe face aux paroles de Lucas. Elle lui retourne le fait que lui aussi la rend dingue, que sa compagnie est plutôt difficile à supporter, apparemment. Il ne sait pas trop comment il est sensé interpréter ça, mais clairement lui ne parle pas qu’en terme de caractère...

Pourtant, il lui répond d’un ton acerbe dans cette ligne-là.

"Crois moi, je le sais..."

Personne ne tient très longtemps en sa compagnie... Il est trop distant, trop froid, trop insensible... Sauf avec Apollonia... où là toutes ses émotions enfuient ressurgisses avec violence. Cela ne doit en effet pas être plus facile à vivre que son stoïcisme...  

Il finit par s’éloigner et un semblant de calme s’installe entre eux.

Apollonia lui donne le lieu et l’heure de rendez-vous pour le lendemain, insistant sur le fait qu’il devra-t-être... discret.  
Ils se séparent à la sortie du parc. Le policier rejoint son appartement de Londres où il prend une longue douche avant d’enfiler des vêtements civils moldus et de sortir dans un bar proche de chez lui. Ce n’est pas son habitude de s’oublier de la sorte, mais il sait que s’il reste chez lui ça n’ira pas...  
Il ne lui faut pas longtemps pour être rejoins par une jeune femme en quête d’affection pour un soir, ce qu’il lui offre sans rechigner...

Le lendemain soir, après avoir fait un saut au bureau, Lucas retrouve Apollonia au lieu-dit, habillé en habit civils sorcier recouverts d’une cape noir avec une capuche remontée sur sa tête. L’Allée des Embrumes... voilà un lieu qu’il connait bien, mais pas en tant que client...

La jeune femme l’observe un instant avant de lui enjoindre le silence. Il hoche simplement la tête en signe de compréhension et la suit dans l’établissement où elle est apparemment connue. Le barman vient en effet la prendre dans ses bras avec enthousiasme, il laisse rapidement échapper l’info qu’ils sont parents.  

Silencieux, Lucas observe, la capuche toujours rabattue. Il voit la marque sur le poignet de l'homme mais il doit rapidement relever les yeux sur sur son visage lorsqu'il fait remarquer ne pas le connaitre. Impassible, il laisse Apollonia gérer, comme elle le lui a demandé. Ils rejoignent alors une pièce dissimulée derrière le bar. Ce n’est qu’une fois à l’abris des regards que le policier retire sa capuche pour observer les lieux. Il grimace. Ça pue la magie noire à plein nez... (façon de parler...).

Une fois le trio isolé, le barman rabroue sa nièce pour avoir amené un agent de police avec elle. Lucas soutient son regard avec froideur.

"Croyez-moi, je ne serais pas là si l’enquête ne le nécessitait pas..."

Il tourne alors les yeux vers la jeune femme, attendant la suite. Il y a une raison à leur présence ici, mais il ignore encore laquelle exactement... et cela a le don de l’irriter au plus haut point...
   
Crédit avatar : Francisco Lachowski par Myself
Lobscure
Messages : 369
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Dim 7 Avr - 3:46
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 29 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je tiens un poste à responsabilités au sein   du Ministère de la Magie et je m'en sors à merveilles. Sinon, étant de haute naissance, je suis fiancée à Alec Lestrange et je le vis bien.


Œuvrant en politique, c’est une femme redoutable à la réputation d’avoir la poigne de fer d’un homme. Tout son être tend vers ses ambitions, rien ne l’arrête, pas même un futur époux éperdu et avec lequel elle se bat à « l’amiable » pour le titre de Ministre de la Magie. Mais lorsque des secrets du passé sont ressassés et resurgissent à Poudlard, elle n’a d’autre choix que de mettre ses aspirations de côté et retourner à une époque qui risquerait bien d'entacher sa réputation et lui couter son futur.

Raven and Bones - Page 9 Tumblr_o5db46X8yL1tus0dfo2_500

Avatar : Mary Sibley

Chanson thème Apollonia 3

Alors qu'Apollonia s'apprête à répondre à son oncle, Lucas la devance en répliquant d'un ton cinglant au sorcier, ce qui arrache à la jeune femme, vers qui il tourne le regard, un froncement de sourcils réprobateur. Elle reprend son calme et porte son attention sur Fingal, notant un léger rictus amusé se dessinant au coin de ses lèvres à la remarque du jeune homme. Sans plus attendre, elle sort de sa poche le parchemin roulé qu'elle lui tend.
— Tu dois avoir entendu parler de ces disparitions autour de Poudlard... Ce n’est pas la première fois, c’est arrivé par le passé.
— Ce sont des temps bien sombres, en effet. Tu parles de l’affaire de Colt Tauris ? », répond Fingal tandis qu'il déroule le parchemin. Dans le même temps, elle se rappelle que son oncle a baigné dans des affaires sombres avec des cultes de sang. Elle espère qu'il puisse reconnaître quelque chose sur le parchemin qui indiquerait l’implication de ceux-ci dans l’enquête qu’elle mène. Elle lui explique brièvement les grandes lignes de son enquête, ainsi que la réapparition du jeune Albert Avery.


Le gaillard fronce les sourcils, plongeant le nez au-dessus du parchemin, et reste un long moment dans le silence.
— Le parchemin que tu tiens était ensorcelé. Sûrement avec un sortilège similaire à celui de l'Imperium, qui devait avoir insufflé une sorte d'obsession à son détenteur pour la relique que tu vois dessinée », explique-t-elle en croisant les mains sur la table.
— C’est écrit en runes anciennes, mais le dialecte est maladroit et usé. Ce parchemin n’est pas aussi ancien qu’il ne le laisse paraître… »
Apollonia accueille ses paroles d'un hochement de tête avant de se pencher un peu plus sur sa chaise.
— Reconnais-tu la façon de faire des cultes de sang ? Mon père m’a raconté l'histoire de Victoria Nott, disparue à ton époque dans des conditions similaires. Sa situation ressemble fortement à celle du jeune Avary. Penses-tu que c’est un leurre ? Pour tester la légitimité des héritiers des 28* dans ces grottes ?
Absorbée par ses propres interrogations, la jeune femme en oublie presque la présence de Lucas.
— Ça, je ne saurais te le dire, Apollonia. En revanche, ceci... », articule-t-il en lui tendant le parchemin. «  Je peux confirmer que ce n’est pas une technique nouvelle d’influence chez les sectes de sang. Il était coutume d’ensorceler des ouvrages avec le sortilège d’Obsidium Delirium. Il provoque une obsession sans pareille et confère une grande détermination à la personne ensorcelée pour accomplir les desseins qu’on lui impose. C’est un sort de manipulation. »
— Je vois... Où puis-je les trouver ? », demande-t-elle, désireuse d'en savoir plus.
— Les sectes de sang ? Tu plaisantes, j’espère... », murmure Fingal, lançant un coup d'œil furtif au jeune homme qui l’accompagne avant de se pencher encore plus bas, ses paroles chargées de sérieux. « Tu crois que je n’ai pas remarqué que ton ami qui t’accompagne est un moldu ? Et même pour toi, Apollonia... Ce ne sont pas de simples mages noirs récalcitrants... »
— Fingal, je ne suis plus une enfant. Je ne te demande pas ton avis, mais de m’indiquer où je peux les trouver », réplique-t-elle, son regard accroché au sien, déterminée.
Le regard de son oncle suspendu, il consent enfin à lui livrer les informations tant attendues. Elle le remercie sobrement avant de quitter le bar, ses pensées déjà tournées vers la suite des choses.

Une fois dans les rues, sa capuche rabattue sur sa tête, elle se tourne enfin vers Lucas.
— Satisfait ? Maintenant, il faut penser à la façon dont nous nous infiltrerons. Peut-être pouvons-nous en discuter demain ? Je dois assister au gala du ministre ce soir. », lui fait-elle savoir d'un ton calme, dissimulant ses véritables intentions...

Elle le salue alors qu'il s'éloigne, mais en réalité, elle reste immobile, observant silencieusement son départ et l'instant où il lui tourne le dos. Discrètement, elle sort sa baguette et murmure un Oubliette en sa direction pour effacer de sa mémoire la localisation révélée par Fingal plus tôt. Elle soutient son regard lorsqu’il semble réaliser la chose. Cela avant qu’elle ne disparaisse dans une épaisse fumée noire, s'évanouissant au milieu de l'allée, son regard accroché au sien jusqu'au dernier instant. Un regard désolé et chargé d'émotions. Il était hors de question qu’elle le laisse se jeter dans la gueule du loup. Il y serait beaucoup plus à risque qu’elle. Et si quelqu’un pouvait infiltrer la secte sans attirer les soupçons, c'était bien elle. La jeune femme sentait grandir en elle le devoir de résoudre et d’enterrer ce passé mortifère une bonne fois pour toutes. Pour Colt. Pour Lucas… Et pour enfin tourner la page et peut-être, commencer à vivre enfin.


*Relatif au registre des 28 familles de sang purs



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones - Page 9 0us6
Lexis
Messages : 169
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
Lexis
Dim 7 Avr - 22:37

Lucas Artwood
Agé de 29 ans, Lucas vit à Londres où il travaille pour la Brigade de Police Magique, ou la BPM comme il l’appelle. Célibataire, il n’a jamais tenu une relation plus que quelques mois, son caractère renfermé et secret et le fait qu’il soit dévoué à son travail ayant tendance à faire fuir les femmes.

Lucas aurait pu monter bien plus haut dans les échelons de la Brigade. Il aurait même pu devenir Auror, mais il a refusé le poste pour on ne sait quelle raison. Dévoué à son travail, il est un excellent agent malgré son côté quelque peu bourru et son manque d’avenance. Le silence ne le gêne pas, au contraire, et il est plutôt difficile d’avoir une conversation autre que professionnelle avec lui.  

De ce fait, Lucas est quelqu’un de solitaire. Et ce n’est pas sans raison.  

Des suites d’une sombre affaire remontant des tréfonds du passé, le jeune homme va pourtant devoir faire face à ses démons pour espérer ne pas voir sa vie basculer pour de bon...

Chanson thème de Lucas  

Raven and Bones - Page 9 Tumblr_odzu65rp1N1sv35kdo1_500
L’homme est sur son territoire, mais cela n’impressionne nullement le policier. Ni d’ailleurs le regard mécontent d’Apollonia.
Celle-ci lui donne le parchemin de Colt tout en lui exposant la situation. Lucas écoute attentivement, et il n’aime pas ce qu’il entend... Ni ne comprend tout, d’ailleurs... Les cultes de sang, les 28... quoi que cela lui rappel vaguement quelque chose, une histoire de sang purs qui ne l’a jamais vraiment intéressé...

Lorsqu’Apollonia demande où elle peut trouver les fameuses sectes de sang, le barman jette un coup d’œil au jeune homme et ses mots lui font serrer les poings. Il est né-moldus, certes, mais il est tout aussi sorcier qu’Apollonia ou son... oncle...

Pourtant, il se retiens de sortir sa baguette, attendant qu’il réponde à la question de la jeune femme, ce qu’il finit par faire avec réticence. Lucas n’est pas mécontent d’en avoir terminé et, si tous les liens ne se font pas encore dans son esprit, d’avoir au moins quelques éléments supplémentaires...

Une fois sortit, capuches dissimulant à nouveau leurs visages, Apollonia ne peut s’empêcher de lui demander s’il est satisfait. Le policier roule des yeux avant de répondre.

"Pas encore tout à fait... Mais ça avance, au moins."

Il fronce les sourcils lorsqu’elle lui dit devoir assister au gala du ministre. Il est déjà tard, comment compte-t-elle expliquer son absence jusque-là ? Quoi qu’elle pourrait servir la même excuse que lui : l’enquête les occupe bien assez que pour pouvoir profiter des mondanités...

Il consent pourtant, bien qu’à contre-cœur, à ce qu’ils se retrouvent le lendemain. Sauf qu’au moment où il lui tourne le dos, elle lui lance un sort en traitre. Il se retourne aussitôt, baguette brandie, mais trop tard... Il faut une seconde au policier pour se rendre compte de ce qu’elle vient de faire, et son regard se fait assassin lorsqu'il comprend qu’elle lui à enlever l’information fournie par son oncle à l’instant.  

"Tu te fiche de moi ?!"

Mais elle disparait déjà. Grosse erreur de sa part... il lui a dit n’avoir plus rien à perdre pourtant...

Jurant entre ses dents serrées, il prend deux minutes pour reprendre son calme et maudire la jeune femme tout son saoul avant de rentrer à nouveau dans le bar. Il se dirige vers le barman d’un pas décidé et s’appuie sur le comptoir pour éviter d’avoir à hausser la voix.

"Votre nièce est d’une fourberie sans nom... J’aurai besoin que vous me redonniez l’information, s’il-vous-plait…"  

Son ton est sec.  Le dénommé Fingal le fixe un instant, surpris, avant d’éclater de rire. Lucas sort aussitôt sa baguette et la pointe sur l’homme, ce qui ne tarde pas à faire réagir la clientèle. Mais le policier n’en a cure. Il reprend d’un ton glacial, celui qu’il emploi dans son travail, quand Apollonia n’est pas dans les parages pour le déstabiliser...

"Je suis ici dans le cadre de mes fonctions, s’il m’arrive quelque chose votre établissement risque d’en prendre un sacré coup... Miss Black veut se la jouer solo, mais cette enquête est aussi la mienne, alors vous allez me répéter ce que vous lui avez dit sans faire d’histoire et tout le monde sortira d’ici indemne et sans problèmes."  

Le barman, figé, fait signe aux clients de se calmer. Ceux-ci se rassoient mais gardent leurs baguettes à la main, prêt à agir au moindre mouvement du policier.

— Ce serait signer ton arrêt de mort que d’aller là-bas...

"Comme si la mort d'un “moldu” vous importait..."  

Lucas retourne ses paroles contre l’homme, qui ne semble pourtant toujours pas disposé à lui révéler l’information qu’il désire. A bout de patience, le policier lance un Imperium informulé. En tant que duelliste, il est expert en la matière. Apollonia le sous-estime grandement, elle ne sait pas de quoi il est capable... Il n’est pas difficile de lancer un sort interdit quand seul la colère et la tristesse vous habite... et la tentative fourbe de la Serpentard de l’évincer à nouveau de l’enquête n’a fait qu’accentuer la détermination du policier, donnant plus de puissance à son sortilège.  

Le regard du barman se voile un instant, et Lucas répète sa question sur un ton tranchant. L’homme lui donne alors la localisation demandée. Le policier abaisse aussitôt sa baguette et quitte le bar en laissant Fingal en l’état. Il ne doute pas une seconde qu’il arrivera à se libérer du sort, ou que l’un des clients le fasse pour lui quand ils s'en rendront compte... Apollonia va lui payer ce coup bas...

A peine dans la rue qu’il transplane, l’esprit concentré sur le lieu donné par le barman, où il est certain de retrouver la jeune femme...

Crédit avatar : Francisco Lachowski par Myself
Lobscure
Messages : 369
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Lun 8 Avr - 2:44
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 29 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je tiens un poste à responsabilités au sein   du Ministère de la Magie et je m'en sors à merveilles. Sinon, étant de haute naissance, je suis fiancée à Alec Lestrange et je le vis bien.


Œuvrant en politique, c’est une femme redoutable à la réputation d’avoir la poigne de fer d’un homme. Tout son être tend vers ses ambitions, rien ne l’arrête, pas même un futur époux éperdu et avec lequel elle se bat à « l’amiable » pour le titre de Ministre de la Magie. Mais lorsque des secrets du passé sont ressassés et resurgissent à Poudlard, elle n’a d’autre choix que de mettre ses aspirations de côté et retourner à une époque qui risquerait bien d'entacher sa réputation et lui couter son futur.

Raven and Bones - Page 9 Tumblr_o5db46X8yL1tus0dfo2_500

Avatar : Mary Sibley

Chanson thème Apollonia 3

Selon Fingal, la plupart des sectes étaient déjà dissoutes par les Aurores du temps où son oncle participait encore activement à leurs activités. Elle en avait souvent entendu parler durant son enfance, notamment la fois où Fingal avait servi le sous-sol de leur demeure sans le consentement de ses parents à celle dont il faisait partie. Elle se souvient être descendue dans celui-ci, réveillée par d’étranges bruits au milieu de la nuit, pour y découvrir les visages masqués et encapuchonnés de la secte de son oncle. Elle sent encore parfois le poids de leurs regards se poser sur elle.

La dernière secte de sang, demeurant à ce jour, se trouve donc sur une île en marge de la côte Britannique, selon Fingal. La forêt qui s’y trouve abrite l’une des demeures abandonnées des Nott qui sert toujours de quartier général à l’une des dernières sectes en activité. Elle n’y a jamais mis les pieds et ne compte pas y remédier.

Dans la peau de son animagi, Apollonia s'aventure dans les bois plongé sous le voile de la nuit. Lorsqu'elle survole enfin le domaine des Nott, ses yeux perçants balaye chaque recoin à la recherche du moindre signe de vie. Après avoir parcouru les lieux d'un battement d'ailes furtif, elle se faufile à travers une des fenêtres brisées. La corneille s'assure une dernière fois avec une vigilance sans faille qu'elle est bien seule dans cet antre abandonné. Puis, une fois rassurée sur l'absence de toute présence indésirable, elle se pose au centre de la pièce, reprenant sa forme humaine.

Dans l'obscurité pesante de l'intérieur, la jeune femme murmure : Lumos. Instantanément, une sphère de lumière jaillit de sa baguette, éclairant les recoins sombres de la pièce. Les murs décrépis de la maison se dessinent alors, révélant la tapisserie en lambeaux par endroits. Une atmosphère étrange flotte dans l'air. Pourtant, rien de véritablement alarmant ne semble se manifester. Elle n’oublie pas cependant de rester sur ses gardes au tel cas où cette situation changerait.

Soudain, un léger craquement brise le silence derrière elle. La jeune femme se retourne vivement, sa baguette prête à parer toute menace potentielle. Cependant, à la lueur vacillante de son sortilège, elle reconnaît avec stupeur les traits familiers de son ancien amant.
— Lucas ?! J’espère pour toi que tu n’as pas touché un cheveu de mon oncle pour te procurer l’adresse ! Je n’en reviens pas ! Ce que tu peux être… têtu, bon sang !! » qu'elle vocifère.

Malgré la colère noire qui la traverse, elle est désemparée de le trouver là, même si les chances de tomber par hasard sur la secte à cette heure précise de la nuit sont minces. « Tu ne sembles pas réaliser que la dernière personne qui devrait se trouver là est quelqu’un de ton sang ! » peste-t-elle à voix basse, s'approchant de lui avec une véhémence contenue, elle se retient de le repousser. « S'ils te voient... » Commence t-elle sans parvenir à finir sa phrase. Aussi sombre que soit son regard, il peut y lire toute l'inquiétude qu'elle lui porte.

Et comme pour confirmer ses dires, des ombres se dessinent à l'extérieur. Trois silhouettes émergent d'une épaisse fumée noire, suivie de deux autres. Apollonia ramène son sortilège de lumière vers elle, plongeant les nouveaux arrivants dans l'obscurité tandis qu'elle avance discrètement avec une faible source de lumière émanant de sa baguette. Elle tire Lucas avec elle par le bout de sa manche dans une pièce voisine, refermant doucement la porte derrière eux. Elle lui fait signe d’un doigt sur les lèvres de se taire alors qu'ils entendent des pas franchir le seuil de la demeure.
— Ils sont ici. J’en suis certain.
— Te fier aux paroles d’un elfe de maison ? Il faut vraiment être désespéré…
— Une black et un Sang-de-bourbe… enquêtant ensemble… On aura tout vu ! Comment le ministre de la magie a-t-il pu permis que cela arrive ?
— Silence !
Apollonia lève son regard vers Lucas pour s'assurer qu'il garde son sang-froid. Avec la présence de mages noirs, il est désormais vain d'espérer trouver davantage d'indices. Ils sont en infériorité numérique et, aussi vive et habile est-elle, la jeune femme n'a rien d'une duelliste. D'un regard lancé en direction des fenêtres, elle fait signe à Lucas, attendant qu'il s'envole le premier pour s’assurer qu'il ne cède pas à ses impulsions. Vu sa réactivité et cette colère qui semble le dévorer, elle craint le pire…



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones - Page 9 0us6
Lexis
Messages : 169
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
Lexis
Lun 8 Avr - 23:19

Lucas Artwood
Agé de 29 ans, Lucas vit à Londres où il travaille pour la Brigade de Police Magique, ou la BPM comme il l’appelle. Célibataire, il n’a jamais tenu une relation plus que quelques mois, son caractère renfermé et secret et le fait qu’il soit dévoué à son travail ayant tendance à faire fuir les femmes.  

Lucas aurait pu monter bien plus haut dans les échelons de la Brigade. Il aurait même pu devenir Auror, mais il a refusé le poste pour on ne sait quelle raison. Dévoué à son travail, il est un excellent agent malgré son côté quelque peu bourru et son manque d’avenance. Le silence ne le gêne pas, au contraire, et il est plutôt difficile d’avoir une conversation autre que professionnelle avec lui.  

De ce fait, Lucas est quelqu’un de solitaire. Et ce n’est pas sans raison.  

Des suites d’une sombre affaire remontant des tréfonds du passé, le jeune homme va pourtant devoir faire face à ses démons pour espérer ne pas voir sa vie basculer pour de bon...

Chanson thème de Lucas  

Raven and Bones - Page 9 Tumblr_odzu65rp1N1sv35kdo1_500
Le policier arrive sur l’île où il se métamorphose aussitôt en aigle afin de survoler les lieux. Apollonia étant passée avant lui, il ne s’éternise pas sur l’inspection et va rapidement la retrouver alors qu’elle pénètre dans un vieux manoir à l’abandon.  

Le jeune homme reprend forme humaine sur le pas de la porte et entre, baguette levée, prêt à parer toute attaque potentielle, y compris venant de la Serpentard...

Il fait en sorte de se faire entendre tout en restant discret, aussi la jeune femme se retourne rapidement sur lui. Elle s’énerve aussitôt de le voir là. Le policier hausse les épaules avec nonchalance.

"Je ne l’ai pas touché, non. Je l’ai juste aidé à coopérer."

Tout comme son oncle, Apollonia revient sur le fait que sa présence en ces lieux est dangereuse pour lui. Malgré le regard teinté d’inquiétude de la jeune femme, il reste impassible et ne bouge pas lorsqu’elle s’approche.

"Je ne suis plus ce gamin sans défense et incapable de se battre de l’époque, Apollonia. Arrête de me sous-estimer !"

Oh oui, il a bien évolué depuis... En quelques années, il est devenu l’un des duellistes les plus redoutés de la Police Magique. Et si le duel à des règles, il n’hésite jamais à la contourner lorsqu’il le faut...

Il n’a pas le temps d’ajouter quoique ce soit qu’un groupe de Mages Noirs se dessinent au dehors. La jeune femme réagit aussitôt, diminuant la lumière de sa baguette et tirant Lucas dans une autre pièce où elle lui fait signe de se taire, comme à un gamin. Exaspéré, il lève les yeux au ciel, mais il reporte rapidement son attention sur les voix qui se font désormais entendre à l’intérieur du manoir.

Le policier serre sa baguette, le souffle calme, prêt à l’action. Un signe d’Apollonia attire son regard sur elle, puis sur les fenêtres qu’elle lui désigne. Il secoue alors négativement la tête.

"Hors de question..."  

Il ne prononce pas ces mots, se contentant de les formuler sur ses lèvres. Ils sont cinq, c’est trop, même pour lui... Il aurait pu en neutraliser trois avec l’aide de la jeune femme, mais cinq...

Pourtant il ne veut pas partir, pas alors qu’ils sont si proche d’obtenir des réponses...

Si au moins ils pouvaient en capturer un, juste un... et qu’importe si c’est censé être le travail des Aurores...  

Cette pensée donne une idée au jeune homme. Il leur faut juste temps... et un moyen d’agir sans se faire repérer...

Il se penche alors sur Apollonia pour lui murmurer à l’oreille, le plus bas possible.

"Sort discrètement d’ici. Envoie un Patronus au bureau des Aurores avec cette adresse et attend qu’ils arrivent. Je vais les occuper..."  

Elle n’a pas intérêt à rouspéter ou à rechigner. Lucas ne compte pas les affronter tous les cinq en même temps, mais le manoir est grand... il peut les balader un peu...
   
Crédit avatar : Francisco Lachowski par Myself
Lobscure
Messages : 369
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Mar 9 Avr - 5:01
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 29 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je tiens un poste à responsabilités au sein   du Ministère de la Magie et je m'en sors à merveilles. Sinon, étant de haute naissance, je suis fiancée à Alec Lestrange et je le vis bien.


Œuvrant en politique, c’est une femme redoutable à la réputation d’avoir la poigne de fer d’un homme. Tout son être tend vers ses ambitions, rien ne l’arrête, pas même un futur époux éperdu et avec lequel elle se bat à « l’amiable » pour le titre de Ministre de la Magie. Mais lorsque des secrets du passé sont ressassés et resurgissent à Poudlard, elle n’a d’autre choix que de mettre ses aspirations de côté et retourner à une époque qui risquerait bien d'entacher sa réputation et lui couter son futur.

Raven and Bones - Page 9 Tumblr_o5db46X8yL1tus0dfo2_500

Avatar : Mary Sibley

Chanson thème Apollonia 3

Lucas demeure imperturbable, glacial, rejetant froidement chaque mot prononcé par la jeune femme. Devant cette indifférence, Apollonia se retrouve démunie, sans mots pour riposter. Jamais auparavant elle n'avait ressenti une telle colère. Ses traits dévoilent une rage maîtrisée, qu'elle s'efforce de ne pas laisser exploser, consciente que ce n'est ni le lieu ni le moment propices à une énième confrontation avec le policier.

Soudain, des bruits en provenance de l'extérieur interrompent leur échange. Apollonia réagit immédiatement en abaissant drastiquement la luminosité de sa baguette, puis elle conduit Lucas dans une chambre adjacente à la pièce principale. Refermant la porte avec précaution derrière eux, elle fait signe à Lucas de garder le silence, lui montrant la fenêtre comme éventuelle voie de sortie. Mais il refuse d'un simple mouvement de tête, murmurant un "hors de question" qu’elle peut lire sur ses lèvres.. Apollonia inspire profondément pour garder son sang-froid, le fixant avec une protestation muette étant dans l'incapacité de la verbaliser.

Finalement, Lucas lui glisse à l'oreille de prévenir le bureau des Aurores. Après quelques instants de silence, Apollonia cède, soutenant son regard un instant avant de se résigner. Elle se dirige furtivement vers la fenêtre pour se métamorphoser en corneille, avant de s'envoler dans les ténèbres de la nuit. L'oiseau dissimule sa présence dans les hauteurs, se fondant dans le noir de l'orage qui gronde au-dessus d'elle. Consciente que quelques éclaircies pourraient trahir sa présence, la corneille décide de voler à ras de sol, parcourant les environs avant de finalement trouver un endroit sûr où se poser.

Apollonia peine à matérialiser son patronus, accablée par le sentiment d'urgence qui lui pèse et l'image déstabilisante de Lucas gisant inerte harassant son esprit si elle ne se pressait pas. Après plusieurs essais infructueux, la jeune femme s'exclame tout haut contre elle-même.
— Aller, bon sang !! Reprends-toi !
Elle parvient néanmoins à le faire apparaître, lorsqu'en fermant un court instant les yeux, elle se rattache au souvenir d'un jeune adolescent qui la caresse de ses sentiments, lui confiant son coeur dans une salle aux mille miroirs... Rouvrant les paupières, elle souffle de soulagement constatant un filet de lumière prendre progressivement forme au bout de sa baguette, puis une corneille bleutée se dessiner tout à fait. Elle lui livre sans attendre son message pour Londres et l'observe s'envoler dans un filament lumineux entre les arbres.

Mais lorsqu'elle se retourne vivement décidée à prêter main-forte à Lucas, elle tombe face à face avec deux figures encapuchonnées. Prise de cours, elle retient son souffle un court instant. Elle sent leur regard se poser sur elle à travers leurs masques d'argent, mais loin de se laisser intimider, elle redresse rapidement sa baguette en leur direction, prête à en découdre.
— Apollonia Black. Cela doit bien faire au moins une décennie... si pas plus. » déclare une voix familière, lui valant un froncement de sourcils perplexe. Cependant, elle ne baisse pas sa garde lorsque la silhouette encapuchonnée retire son masque, révélant là un visage tout aussi familier.
« Apo ? Tu ne me reconnais pas ? » poursuit la voix, tandis qu'Apollonia ne réagit pas. La femme en face d’elle semble s’en vexer. « On a quand même passé six ans dans la même chambre… et on était meilleure copine. Aller ! C’est insultant à la fin. » raille l'ancienne coloc, tandis que le visage d'Apollonia s'éclaire soudain lorsqu’elle réalise enfin de qui il s’agit.
— ...Astoria ? »
Une lueur d'incrédulité dans les yeux, Apollonia la dévisage stupéfaite.
— Aller, ne fait pas celle qui est surprise ! Pas besoin d’être sang pur pour en faire l’apologie ! »
Apollonia lui répond d’un sourire narquois, se riant intérieurement de ses propos, avant de lui répondre avec calme et une pointe de provocation cherchant à étirer la discussion. Si elle parvient à retenir l'attention de deux des mages noirs... Lucas aurait de meilleures chances de son côté avec les trois autres.
— Je peux me poser la question tout de même. Qu'est ce qui t’amène à participer à tout ceci ? Avant que tu n’essaies de me tuer… »
— Te tuer ? Non, enfin. On ne va pas tuer la dernière héritière des Black. Ton frère cracmol est déjà une tragédie en soi, on ne va pas décimer de surcroît ta lignée. Ça serait aller contre nos principes. En revanche, je ne peux pas promettre la même chose au Sang-de-Bourde qui t’accompagne… » lance Astoria, faisant Apollonia se raidir à cette menace à l’encontre du jeune homme et dissipant ses interrogations quant au fait qu'elle connaisse l'existence caché de son frère.
Le regard noir et menaçant qu'elle lui renvoie trahit son attachement à Lucas. Et heureuse de le remarquer, la mage noire esquisse un sourire ravi et perfide. « Ah ! Pas qu’un simple Sang-de-bourde à ce que je vois… »
Un éclair déchire alors le ciel dans un bruit sourd sinistre. Il s’accompagne d'une pluie battante qui rend difficile à Apollonia de distinguer ses opposants, la pluie ruisselant sur ses cils obstruant son champ de vision. Et elle n’est pas la seule.

Aucun des trois sorciers ne bouge d’un cil, trop occupés à se jauger et à anticiper la moindre attaque de leur adversaire dans le silence pesant qui précèdent leur échange. Apollonia frissonne. Du froid, mais de l’appréhension surtout. Elle craint que Lucas ne se retrouve seul face à la secte si elle commet le moindre faux pas. Ainsi, un geste subtil de l'homme masqué sous sa cape la fait réagir au quart de tour. Elle lance sitôt avec rapidité un sortilège d'expulsion avant que celui-ci ne la devance, ce qui l'envoie valser à des dizaines de mètres plus loin se frapper contre un arbre. Profitant de voir décoller les yeux d’Astoria sur son acolyte, elle lui assène le même sort, mais celle-ci dévie le coup in extremis, levant vers elle un regard mauvais. Alors, Apollonia y met tout ce qu’elle a.
— Bombarda Maxima !
Elle profite ainsi de la lumière de l’explosion pour se changer en corneille et s’envoler dans les hauteurs. Le regard que lui lance Astoria lorsque la fumée de la décharge se dissipe ne lui inspire rien de bon.


***
Apollonia atterri chancelante dans une pièce grâce à l’absence, ou presque, de vitre aux fenêtres, où elle reprend forme humaine. Son cœur bat la chamade, non seulement sous l'effet de l'effort et de la tension, mais aussi à cause de l'inquiétude qui la tenaille. Haletante et trempée jusqu'aux os, elle s'appuie un moment sur le mur d'en face pour reprendre son souffle et calmer ses tremblements.

Mais ce sont les échos de sorts qui fusent à l'étage supérieur qui la tirent brusquement de ce court répit. Un frisson la saisit, venant éveiller une émotion qu’elle croyait appartenir au passé. Sans hésitation, elle se précipite vers l'escalier d'où provient le tapage d'un duel en cours, manquant de trébucher à plusieurs reprises dans la précipitation. La peur lui tord les entrailles. Elle ne peut supporter l'idée de le perdre, alors son esprit s'embrase, mais aussi quelque chose de plus profond, quelque chose qu'elle a du mal à nommer. Elle se retient de crier son nom dans les couloirs plongés dans la pénombre, se remémorant avec souffrance de cette erreur fatale… Cette erreur qui a coûté la vie de Colt, et qui pourtant, a sauvé la sienne.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones - Page 9 0us6
Lexis
Messages : 169
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
Lexis
Mar 9 Avr - 23:33

Lucas Artwood
Agé de 29 ans, Lucas vit à Londres où il travaille pour la Brigade de Police Magique, ou la BPM comme il l’appelle. Célibataire, il n’a jamais tenu une relation plus que quelques mois, son caractère renfermé et secret et le fait qu’il soit dévoué à son travail ayant tendance à faire fuir les femmes.

Lucas aurait pu monter bien plus haut dans les échelons de la Brigade. Il aurait même pu devenir Auror, mais il a refusé le poste pour on ne sait quelle raison. Dévoué à son travail, il est un excellent agent malgré son côté quelque peu bourru et son manque d’avenance. Le silence ne le gêne pas, au contraire, et il est plutôt difficile d’avoir une conversation autre que professionnelle avec lui.  

De ce fait, Lucas est quelqu’un de solitaire. Et ce n’est pas sans raison.  

Des suites d’une sombre affaire remontant des tréfonds du passé, le jeune homme va pourtant devoir faire face à ses démons pour espérer ne pas voir sa vie basculer pour de bon...

Chanson thème de Lucas  

Raven and Bones - Page 9 Tumblr_odzu65rp1N1sv35kdo1_500
Exaspéré qu’Apollonia le traite comme un enfant, Lucas détourne son regard du sien pour se concentrer sur les voix, jusqu’à son idée. Il redoute son refus, mais elle finit par obtempérer, enfin.  

Une fois disparue au dehors, le policier entre-ouvre doucement la porte, juste pour avoir une vue sur les... trois silhouettes ?! Bon sang, où sont passés les deux autres ?!

Tant pis, il n’a pas le temps de tergiverser. Ouvrant la porte à la volée pour surprendre les mages noirs, il lance un Stupefix avant de s’effacer derrière le mur et se précipiter à l’étage en empruntant une porte sur sa gauche. Il entend jurer derrière lui. Tout en montant, il lance plusieurs sorts sans vraiment viser, juste pour ralentir ses assaillants et se trouver une nouvelle cachette.  

- Foutu Sang-de-bourbe !

Le jeune homme se rue dans une chambre, laissant délibérément la porte ouverte et se cachant derrière le battant. Il entend les deux personnes, deux hommes apparemment, avancer lentement dans le couloir en raillant des insultes à son égard. Ils ouvrent violement des portes en lançant des sorts sans même regarder s’il y a quelqu’un dans la pièce. Lorsqu’ils arrivent à son niveau, Lucas les surprend de nouveau, mais cette fois il vise le sol.

"Deprimo !"

Le sol s’effondre aussitôt sous les pieds des mages noirs alors que Lucas recule dans la pièce. Malheureusement, l’un des deux parvient à sauter juste à temps dans la chambre et fait alors face au policier. Ce dernier ne lui laisse pas le temps de reprendre ses esprits qu’il lance un nouveau Stupefix, mais son sort est paré avec une rapidité déroutante. S’engage alors un duel digne d’une finale, les règles en moins... Bloqué dans la chambre par le trou béant du couloir, les deux adversaires s’affrontent avec hargne. Ce sera au premier qui faiblira...

Lancé de dé :

1 – Lucas réussi à avoir le dessus sur son adversaire et l’immobilise avec un sort de pétrification.
2 – Lucas réussi à immobiliser son adversaire après s’être ramassé un sort de feu qu’il n’a pas pu esquiver totalement.
3 – Lucas se prend un sort de feu de plein fouet et se retrouve en mauvaise posture.
4 – Lucas se prend le sortilège Doloris et se retrouve à terre.

Les sorts :

Stupefix – Maléfice de Stupéfixion

La cible entre dans un état second très semblable à un coma. Plusieurs éclairs de Stupéfixion visant la même personne peuvent provoquer la mort de cette dernière, tout particulièrement si celle-ci est fragile. Contre-sort : Enervatum

Deprimo

Du verbe latin deprimere (« creuser »).
Il provoque un affaissement brutal de la surface visée, par explosion et effondrement lorsqu'il s'agit d'une surface rigide comme un plancher.

Crédit avatar : Francisco Lachowski par Myself
Maître des Univers
Messages : 1086
Date d'inscription : 11/02/2017
Région : L'Univers
Crédits : 64pxs

Maître des Univers
Maître des Univers
Mar 9 Avr - 23:33
Le membre 'Lexis' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' : 1
Lobscure
Messages : 369
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Mer 10 Avr - 4:10
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 29 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je tiens un poste à responsabilités au sein   du Ministère de la Magie et je m'en sors à merveilles. Sinon, étant de haute naissance, je suis fiancée à Alec Lestrange et je le vis bien.


Œuvrant en politique, c’est une femme redoutable à la réputation d’avoir la poigne de fer d’un homme. Tout son être tend vers ses ambitions, rien ne l’arrête, pas même un futur époux éperdu et avec lequel elle se bat à « l’amiable » pour le titre de Ministre de la Magie. Mais lorsque des secrets du passé sont ressassés et resurgissent à Poudlard, elle n’a d’autre choix que de mettre ses aspirations de côté et retourner à une époque qui risquerait bien d'entacher sa réputation et lui couter son futur.

Raven and Bones - Page 9 Tumblr_o5db46X8yL1tus0dfo2_500

Avatar : Mary Sibley

Chanson thème Apollonia 3

Elle frôle la chute en émergeant à l'étage où se tient Lucas, sa main s'agrippant in extremis au chambranle d'une porte à sa droite. Son regard, effleurant les débris à ses pieds, se lève lentement pour rencontrer celui du jeune homme de l'autre côté. Un gouffre immense les sépare. Un soupir de soulagement traverse ses lèvres de le voir en un seul morceau cependant, lui permettant de se pencher légèrement en avant pour reprendre son souffle. Imbibés d’eau, ses vêtements adhèrent à sa peau. Sa joue est marquée par une nette coupure aussi. Surement une branche ayant fouetté violemment son visage lors de sa fuite précipitée. Une fois sa respiration apaisée, la jeune femme recule d'un pas, prête à bondir pour rejoindre le jeune homme de l’autre côté. Elle évalue un instant la distance, s’assurant qu'elle aura suffisamment d'élan, puis se lance.

Pourtant, ses pieds ne quittent pas le sol, un bras la saisissant fermement par en arrière, elle se débat. Alors une baguette se glisse sous son menton. Prise au piège, Apollonia cesse tout mouvement.
— Lâche-moi Astoria !
— Mais attends… Non… je le reconnais ! » fait la voix criarde d’Astoria  à son oreille qui fixe savamment Lucas face à elles. « C’est pas vrai ! Artwood ? Si j’avais su que ce serait les retrouvailles de Poudlard… » Elle part d’un rire hilare tandis qu’Apollonia dresse subtilement sa baguette dans une tentative de riposter, mais la sorcière derrière elle le remarque et lui enfonce le bout de sa baguette un peu plus dans la chair resserrant sur elle son emprise. « Lâche ça tout de suite ! Et toi aussi, Sang-de-bourbe si tu ne veux pas que ta collègue y passe… » Elle attend de voir le jeune homme se déposséder de sa baguette pour l’expulser à l’autre bout de la pièce loin de sa portée, avec un sort de répulsion. Apollonia n’en fait rien. Le souffle haché, elle lève les yeux un instant vers le jeune homme appréhendant la suite de ses actions. Son coeur s'emballe dans sa poitrine. « T’es sourde ? Attends, laisse-moi t’aider… Endo- » Astoria ne finit pas son sort. Apollonia lui enfonce un violent coup de coude dans l’estomac qui fait la jeune femme dans son dos se plier en deux sous la douleur et la surprise. Un réflexe de moldu bien utile, car on ne s’y attend pas. Elle lance un regard déterminé vers Lucas, puis un hochement de tête complice alors qu'elle lui lance sa baguette par delà le gouffre avant de se changer en corneille pour prévenir plus facilement l’assaut derrière elle. Cela ne manque pas; Astoria se reprend assez vite en lui envoyant des sorts qui fusent de toute part, mais qui manque de l'atteindre de justesse grâce à sa petite taille.

Et c’est alors planant au-dessus du vide causé par Lucas qu’une mâchoire bestiale aux dents aiguisées se referme sur son corps d’animagus. La douleur est telle que l’oiseau en lâche un croassement strident avant de disparaître dans les décombres du gouffre à son tour sous les yeux de Lucas.

La chute est tout aussi douloureuse que ces crocs qui lui ont déchiré la chair, de sorte que la jeune femme à repris forme humaine malgré elle au contact du sol. Elle gémit faiblement. Couverte de poussière, sa vision brouillée par le choc, elle réalise son incapacité à se relever lorsqu’elle prend conscience d’une douleur lancinante à la jambe. Un filet visqueux aussi se répand sur sa lippe. Apposant ses doigts à ses lèvres, elle réalise que c’est son propre sang.

Soudain, un grognement bestial résonne à proximité, mais elle peine à distinguer la silhouette dans l'obscurité que lorsque celle-ci s'approche enfin : un énorme chien noir menaçant qui prend forme humaine en arrivant à sa hauteur. C’est alors un homme au masque sinistre qui l’observe à présent en se penchant légèrement au-dessus d'elle. Malgré sa position désavantagée, la jeune femme soutient son regard avec défi, les dents serrées pour supporter la douleur qui possède tout son corps. L'homme, cruellement amusé par tant de bravoure, enfonce alors tranquillement deux doigts dans l'une des lésions profondes à sa jambe, arrachant à la jeune femme un cri de douleur qui résonne. Malgré tout, le regard noir d'Apollonia finit par s’accrocher de nouveau sur le visage masqué, avec provocation. Ce qu’il y répond en recommençant de plus belle l’expérience, levant un regard au-dessus d’eux pour guetter la réaction de celui qui l’accompagne alors…



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones - Page 9 0us6
Lexis
Messages : 169
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
Lexis
Mer 10 Avr - 22:07

Lucas Artwood
Agé de 29 ans, Lucas vit à Londres où il travaille pour la
Brigade de Police Magique, ou la BPM comme il l’appelle. Célibataire, il n’a jamais tenu une relation plus que quelques mois, son caractère renfermé et secret et le fait qu’il soit dévoué à son travail ayant tendance à faire fuir les femmes.

Lucas aurait pu monter bien plus haut dans les échelons de la Brigade. Il aurait même pu devenir Auror, mais il a refusé le poste pour on ne sait quelle raison. Dévoué à son travail, il est un excellent agent malgré son côté quelque peu bourru et son manque d’avenance. Le silence ne le gêne pas, au contraire, et il est plutôt difficile d’avoir une conversation autre que professionnelle avec lui.  

De ce fait, Lucas est quelqu’un de solitaire. Et ce n’est pas sans raison.  

Des suites d’une sombre affaire remontant des tréfonds du passé, le jeune homme va pourtant devoir faire face à ses démons pour espérer ne pas voir sa vie basculer pour de bon...

Chanson thème de Lucas  

Raven and Bones - Page 9 Tumblr_odzu65rp1N1sv35kdo1_500
Apollonia fait son apparition. La coupure sur sa joue fait froncer les sourcilles au jeune homme : elle aussi se serait battue ? Cela expliquerait la disparition des deux autres...

Alors qu’elle s’apprête à sauter pour le rejoindre, la jeune femme se fait attraper vivement et est mise en joue par une des mages noirs. Lucas reconnait Astoria, l’une des amies d’Apollonia du temps de l’école. Elle rit de la situation, ce qui crispe un peu plus Lucas qui serre étroitement sa baguette, réfléchissant à comment sortir Apollonia de cette situation. Mais Astoria à le dessus... Au moindre mouvement du policier, Apollonia risque de la payer cher...

Elle leur ordonne de lâcher leurs baguettes. Lucas hésite une seconde mais fini par s’exécuter en voyant Astoria resserrer encore un peu plus sa prise sur son ancienne amie. Un sort de répulsion l’écarte aussitôt de lui. Son cœur bat à ses oreilles, il bouillonne de rage, et de peur pour la jeune femme... Alors qu’il tente de trouver une solution, Apollonia fini par réagir, se dégageant de la prise de la mage noire d’un coup de coude dans le ventre. Lucas n’est pas peu fier de cette action typiquement moldue, mais l’heure n’est pas aux félicitations. Lucas réagit vivement lorsque la Serpentard lui lance sa baguette avant de changer. Astoria se reprend rapidement, mais à peine Lucas attrape-t-il la baguette qu’il lui lance un  Stupefix qu’elle n’arrive pas à esquiver, trop concentrée sur la corneille. Un sourire satisfait passe brièvement sur les traits du policier, mais celui-ci se fige alors qu’une créature attrape la corneille d’un bon puissant. La scène semble ralentir alors qu’Apollonia est entrainée dans le vide par des crocs puissants.

"NON !"

Lucas s’apprête à se transformer en aigle pour descendre mais un sortilège Doloris l’atteins alors par derrière. Merde, il sort d’où celui-là ?!

Le sort ne dure qu’une seconde, mais Lucas est au sol, tordu de douleur. Au cri d’Apollonia, il s’efforce de regarder dans le trou et voit la jeune femme aux pieds d’un homme masqué, masque levé vers le policier alors qu’il la torture. Le jeune homme voit rouge. Alors que son adversaire s’est approché de lui et s’apprête à lui lancer un nouveau sort, Lucas réplique par un Protego aussitôt suivi d’un Expulso qui envoie valser le mage noir à l’autre bout du couloir. Sans attendre, et surtout sans réfléchir, Lucas saute alors dans le trou, droit sur le type qui s’en prend à Apollonia (suite en fonction du résultat du dé = 3). Malheureusement, le mage noir esquive le policier qui atterris dans les débris à côté d’Apollonia et s’assomme à moitié dans le processus... Le sortilège Doloris l’avait plus atteint qu’il ne le pensait, il a mal évalué son coup... Le type rit alors que Lucas tente de se tourner vers Apollonia, complètement sonné. Il s’est probablement cogné la tête...  

Non, ça ne peut pas se reproduire, pas encore...

"Stupe..."

Le mage noir le désarme d’un coup de pied. Il n’utilise même pas de sort. Ce sang-de-bourbe n’en vaut pas la peine...
 
Lancé de dé :

1 – Lucas atterris droit sur le mage noir et amortis sa chute sur lui en l’assommant au passage.
2 – Lucas atterris sur le mage noir mais se blesse dans la chute.
3 – Le mage noir esquive Lucas qui atterris dans les débris à côté d’Apollonia et s’assomme à moitié dans le processus...
4 – Le mage noir esquive Lucas qui atterris dans les débris à côté d’Apollonia et se blesse au passage.

Les sorts :  

Expulso

Composé des mots latins ex (« hors de ») et pulso (« je pousse », « je frappe », « je heurte »). Expulso signifie donc « je lance » ou « je renvoie ».
Il permet de repousser la cible ou l'objet visé par une petite explosion. Son contraire est le sortilège Accio.

Crédit avatar : Francisco Lachowski par Myself
Contenu sponsorisé
Raven and Bones
Page 9 sur 12
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
Sujets similaires
-
» Raven and Bones
» (m/f) the raven cycle/the raven boys (gansey/ronan/adam..) (en cours)
» Why do I feel like I have to be accountable to you ? ft. Blue & Bloody Raven [Kanej]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: