Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas (avec Rein)
Raven and Bones EmptyAujourd'hui à 18:17 par Clionestra

» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Raven and Bones EmptyAujourd'hui à 17:05 par Rein

» Silicon Heart ft. Lexis
Raven and Bones EmptyAujourd'hui à 16:58 par Ananas

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
Raven and Bones EmptyAujourd'hui à 16:02 par Stormy Dream

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Raven and Bones EmptyAujourd'hui à 16:01 par Charly

» Raven and Bones
Raven and Bones EmptyAujourd'hui à 15:08 par Lexis

» Briseur de Confiture
Raven and Bones EmptyAujourd'hui à 14:50 par Jambreaker

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Raven and Bones EmptyAujourd'hui à 14:47 par Lexis

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
Raven and Bones EmptyAujourd'hui à 13:36 par Rein

Le deal à ne pas rater :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où acheter le coffret dresseur ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Raven and Bones

Lobscure
Messages : 365
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Sam 2 Déc - 18:14
Le contexte du RP
Mise en situation


Raven and Bones 605x492

Apollonia Black et Lucas Artwood sont liés par une affaire sordide irrésolue qui remonte à plusieurs années. Du temps où ils étudiaient encore tous deux au sein de la prestigieuse école de magie Poudlard. Ils se sont depuis perdus de vue des suites d'un drame. Lui, au service de la brigade de Police Magique après avoir refusé le poste d'Auror, et elle, poursuivant ses ambitions au sein du Ministère de la Magie.

Un terrible accident survient alors qu'ils sont adolescent à Poudlard. Leur meilleur ami commun, Colt Tauris, décède de ce drame. Avec les années et les recherches non concluantes, son corps n'est cependant jamais retrouvé…

Jusqu'à aujourd'hui.

Et si la mort de Colt Tauris n'était pas un accident ?
Et si Lucas s'était recalé lui-même au poste de Brigade de Police par culpabilité ?
Et si Apollonia tentait de gravir les sommets de sa carrière pour cacher la sordide vérité ?



Contexte provenant de La boîte à Lo



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones 0us6
Lobscure
Messages : 365
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Sam 2 Déc - 18:41
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 29 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je tiens un poste à responsabilités au sein   du Ministère de la Magie et je m'en sors à merveilles. Sinon, étant de haute naissance, je suis fiancée à Alec Lestrange et je le vis bien.


Œuvrant en politique, c’est une femme redoutable à la réputation d’avoir la poigne de fer d’un homme. Tout son être tend vers ses ambitions, rien ne l’arrête, pas même un futur époux éperdu et avec lequel elle se bat à « l’amiable » pour le titre de Ministre de la Magie. Mais lorsque des secrets du passé sont ressassés et resurgissent à Poudlard, elle n’a d’autre choix que de mettre ses aspirations de côté et retourner à une époque qui risquerait bien d'entacher sa réputation et lui couter son futur.

Raven and Bones Tumblr_o5db46X8yL1tus0dfo2_500

Avatar : Mary Sibley

Chanson thème Apollonia


1982

— Je ne le ferai pas, Colt ! Arrête d’insister !
— Après tout ce qu’on a traversé, tu ne peux pas te dérober comme ça ! C’est juste quelques gouttes de ton sang, sinon les portes ne s’ouvriront pas. On n'aura pas de seconde chance, Apollonia ! »
s’écriait le blond en tirant par le poignet la concernée qui luttait désespérément en sens contraire.
Les trois jeunes gens ayant eu vent quelques semaines plus tôt d’une rumeur concernant l’existence d’une relique ayant le pouvoir de guérir n’importe quelle maladie étaient partis en quête de celle-ci. Colt redoutait que la maladie incurable dont était atteinte sa mère depuis quelques années ne l’emporte prochainement. Le petit groupe s'était donc engagé à trouver la relique ensemble, bravant des souterrains inconnus et affrontant de nombreux dangers, mais voilà qu’au terme de leurs périples, un piège s’était déclenché aux portes de la salle secrète : le sous-terrain dans lequel ils se trouvaient menaçait de s’effondrer à tout instant. Le sol tremblait déjà violemment sous leurs pieds, et les deux adolescents luttaient pour ne pas tomber. Lucas gisait inerte au sol non loin d’eux, assommé par un gravat ayant percuté sa tête.

Ce n’est qu’une fois arrivés à la salle secrète dans laquelle devait se trouver la relique que le petit groupe avait découvert sur les runes anciennes recouvrant les portes, qu'un sorcier de sang pur seul pourrait franchir leur seuil en y versant de son sang sur l'autel qui occupait le centre de l'antichambre. Il s’avérait que les portes de cette chambre secrète étaient scellées par une puissante magie noire nécessitant que l’on verse quelques gouttes de sang pur d’un sorcier pour en ouvrir le passage.
— Tu ne me laisses pas le choix, Apollonia…  
Colt Tauris espérait ainsi que la pureté du sang d’Apollonia Black permettrait d’ouvrir les portes, mais pour une curieuse raison, la jeune fille se refusait catégoriquement de collaborer.
— Diffindo ! » Le jeune sorcier s’insurgea et brandit sa baguette en sa direction.
Une nette coupure apparut au bras de la jeune fille qui hurla horrifiée. Elle recula précipitamment aussi loin qu’il lui était possible de l’autel sur lequel devait s’écouler son sang, et sa réaction laissa perplexe le jeune homme, mais surtout le fit enfler d’une colère terrible puisqu’il reprit l’expérience de plus belle, poussé par la force des désespérés. La pauvre Apollonia cria sous la douleur de son corps tailladé.
— Je te couperai autant de fois qu’il le faudra ! Jusqu’à ce que ton putain de sang ouvre ces portes !
— T’es complètement taré, Colt ! Arrête ! » s’écria Apollonia en larmes, mais refusant obstinément de s’avancer vers l’autel.
Ainsi, leurs baguettes se levèrent. Colt, trop éméché pour remarquer que le sang d'Apollonia avait déjà entaché l'autel. Les sorts fusèrent. Cela, jusqu’à ce que le premier d’entre eux ne soit totalement submergé par les émotions au point de commettre l’irréparable. Et ce jour-là, un terrible sort scella le destin de Colt, tout comme le sang d'Apollonia avait déjà scellé celui de sa mère.
— Avada…


1995

Le froid se faisait mordant ces jours-ci, et encore, ce n’était que novembre. Le mois dernier officialisait les huit mois de fiançailles de l’héritière de la famille Black avec le richissime Français, Alec Lestrange. Les deux plus grandes familles de sang pur du monde des sorciers allaient bientôt s’unir. L’avènement de leur mariage faisait les manchettes de la Gazette du sorcier ce matin-là. Assise sur le lit conjugal, perdue dans de lointaines remembrances et tardant à s’habiller, Apollonia observait distraitement son reflet dans un miroir sur pied. La jeune femme contemplait alors soigneusement les cicatrices sur sa peau lorsqu’un homme l’enlaça par derrière, humant à la dérobée le parfum de sa chevelure et cherchant à la couvrir de baisers. Elle le repoussa tendrement avant que le lit ne soit à refaire une nouvelle fois.
— C’est la réunion du conseil aujourd’hui. On ne peut pas arriver en retard, Alec ! » dit-elle en le réprimandant avec autorité.
Elle s’habilla enfin, arrangea ses épais cheveux noirs, déposa un baiser sur ses lèvres et disparut dans un tourbillon. Le couple vivait au cœur de Paris, dans l’un des appartements les plus prisés de la ville, et pratiquait le transplanage pour faire l’aller-retour entre leur résidence et Londres, où se trouvait le Ministère de la magie. Cette journée-là ne faisait pas exception.

La réunion du Conseil se tenait une fois par mois en présence du Ministre de la magie pour discuter des événements majeurs et des urgences à traiter. Apollonia et Alec se tenaient côte à côte parmi l’assemblée de sorciers, attentifs aux nouvelles du jour et à l’administration des tâches à différents groupes d’intervention. Mais ce jour-là, une affaire en particulier allait chambouler la tranquillité d’esprit de la sorcière.
— Des étudiants de Poudlard ont trouvé dans des sous-terrains en ruine le cadavre de Colt Tauris, l’étudiant disparu dans les années 1982.» De bruyants murmures s’élevèrent parmi l’assemblée des sorciers à l’annonce de cette nouvelle. Apollonia tressaillit sur place, mais encaissa le choc avec calme. « Le squelette a été extrait des gravats et la cause du décès reste à déterminer, mais ça ne saurait tarder. De plus, des disparitions ont eu lieu aux environs de Poudlard et nous voulons assurer les professeurs et les élèves que nous ne prenons pas cette histoire à la légère. Nous souhaitons envoyer un agent représentant le ministère pour élucider cette affaire avec un agent de la Police magique. Y a-t-il des volontaires pour cette mission ? »
Apollonia leva droitement sa main en l’air. Il était hors de question de laisser un autre enquêter sur ces disparitions étranges et risquer de faire le lien entre la mort de Colt Tauris et sa personne. Alec parut surpris, mais ne pipa pas un mot. Le ministre remercia Apollonia et mit fin à l’assemblée.
— Bien. Merci mademoiselle Black. Votre implication au sein du ministère ne passe pas inaperçue sachez-le. Un agent de la Police magique vous appuiera dans votre enquête. Je déclare l’assemblée levée !
Alec la tira vers lui tandis que tous se dispersaient pour retourner à leurs activités.
— Sois prudente.
— Toujours.
Ils se laissèrent sur ces mots.

Un logement aux Trois Balais l’attendait dès lors à Pré-au-Lard, où la sorcière demeurerait durant l’enquête. Elle devait y rencontrer l’agent de la police magique qui l’accompagnerait dans cette affaire le lendemain. Ainsi, le jour J, elle se présenta au lieu du rendez-vous. Elle descendit les escaliers pour rejoindre la partie pub de l’établissement et demanda à la maîtresse des lieux une table un peu à l’écart. Là, elle y attendit patiemment l’arrivée de l’agent, songeant aux moyens dont elle pourrait se débarrasser de celui-ci durant l’enquête afin qu’il n’aille pas baver ses intentions secrètes au ministère. Car si Apollonia avait accepté l’affaire, ce n’était non pas pour l’élucider, mais pour détruire les dernières preuves qui auraient pu résister aux passages du temps. En toute vérité, Apollonia espérait s’éviter un aller simple à Azkaban.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones 0us6
Lexis
Messages : 161
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
Lexis
Mar 12 Déc - 16:52
 
Lucas Artwood  
Agé de 29 ans, Lucas vit à Londres où il travaille pour la Brigade de Police Magique, ou la BPM comme il l’appelle. Célibataire, il n’a jamais tenu une relation plus que quelques mois, son caractère renfermé et secret et le fait qu’il soit dévoué à son travail ayant tendance à faire fuir les femmes.


Lucas aurait pu monter bien plus haut dans les échelons de la Brigade. Il aurait même pu devenir Auror, mais il a refusé le poste pour on ne sait quelle raison. Dévoué à son travail, il est un excellent agent malgré son côté quelque peu bourru et son manque d’avenance. Le silence ne le gêne pas, au contraire, et il est plutôt difficile d’avoir une conversation autre que professionnelle avec lui.  

De ce fait, Lucas est quelqu’un de solitaire. Et ce n’est pas sans raison.  

Des suites d’une sombre affaire remontant des tréfonds du passé, le jeune homme va pourtant devoir faire face à ses démons pour espérer ne pas voir sa vie basculer pour de bon...

Chanson thème de Lucas
Raven and Bones Tumblr_odzu65rp1N1sv35kdo1_500  

1982

Le noir. Le dernier souvenir de Lucas avant que tout ne sombre dans les ténèbres est la porte menant à la relique tant convoitée par leur ami Colt. Ils n’auraient pas dû être là, mais ils se sont laissé entrainer, et surtout, ils n’ont pas voulu laisser Colt seul...

Ils auraient dû en parler à quelqu’un, ne pas laisser leur ami s’enfoncer dans la folie... Ils auraient pu empêcher ça...

Ce sont des cris qui font vaguement revenir Lucas à lui. Ceux d’une fille : Apollonia. Il tente d’émerger, de se relever malgré la douleur qui lui vrille le crâne. Le sol tremble sous lui, ou peut-être est-ce juste son corps qu'il ne contrôle plus ?

— T’es complètement taré, Colt ! Arrête ! »

La voix d’Apollonia est terrifiée et emplie de larmes. Lucas lutte pour revenir à lui. Il doit l’aider !  

Il entend les sorts fuser, un violent combat oppose ses deux amis et il peine à ne serait-ce que se s’asseoir, alors comment pourrait-il agir ?

La vue brouillée, par le coup ou par les larmes, il ne saurait dire, il assiste impuissant au duel, trop étourdi que pour aider l’un ou l’autre de ses amis. Comment faire pour éviter que ça ne dérape ?

Trop tard...

— Avada…

"Non !"

1995

L’automne. Voilà bien une saison que Lucas n’apprécie gère. C’est froid, humide, gris... ça fait remonter de mauvais souvenirs, ça rend maussade... Enfin, plus que d’habitude, dans son cas...

Debout devant la fenêtre de sa cuisine, l’homme regarde le ciel grisâtre à travers la vitre humide de pluie. Une tasse de café dans une main et la Gazette du Sorcier dans l’autre, il a à peine lu les gros titres. Un nom bien trop connu en première page l’a replongé dans un passé qu’il tente d’oublier sans succès. La journée commence déjà mal...

Son café terminé, Lucas jette nonchalamment le journal sur la table, lave rapidement sa tasse et attrape sa veste d’uniforme avant de se diriger vers la cheminée. Sa baguette ne quittant jamais sa ceinture, il n’a pas besoin de chercher après.

A peine arrivé sur son lieu de travail que l’agent remarque tout de suite une agitation inhabituelle. Il n’a pas le temps de poser de question qu’on l’interpelle vivement.

”Artwood, vous voilà ! Une affaire urgente vient d’arriver. Le corps du jeune Colt Tauris a été retrouvé. Vous devez vous souvenir de cette affaire, vous étiez à l’école ensemble non ?”

Lucas sens son sang se figer dans ses veines, mais son visage, lui, reste aussi impassible que d’habitude.  

"Nous étions amis... Quelqu’un est-il déjà sur l’affaire ?"

Toujours droit au but, comme d’habitude. Et pas la peine de cacher le détail de leur amitié du temps de l’école, toute personne un peu informée sur l’étrange disparition de Colt est au courant que Lucas, Apollonia et lui étaient bons amis à l’époque et que l’affaire a beaucoup affecté le jeune Artwood qui n’a plus jamais été le même depuis. Apollonia et lui n’ont pourtant jamais été soupçonnés de quoi que ce soit, et ce n’est pas aujourd’hui que ça va changer !  

”Pas encore, je voulais vous en parler justement. Je ne voudrais rouvrir une vieille blessure, mais vous étiez au cœur de l’histoire à l’époque, vous me semblez donc le plus à même de mener cette enquête. D’autant que les choses ne s’arrêtent pas là... D’étranges disparitions ont commencé à avoir lieu récemment aux alentours de Poudlard. Peut-être les deux cas sont-ils liés...”

L’agent Artwood fronce les sourcilles à cette annonce. Il ne sait pas trop en quoi des disparations récentes pourraient avoir un lien avec celle de Colt Tauris, mais le fait qu’on lui propose l’affaire est une occasion en or de pouvoir dissimuler les raisons de ce doute. Evidemment, il compte bien faire la lumière sur les cas actuels également, en plus de reléguer dans l’ombre ce passé qui, décidément, semble vouloir lui sauter à la gorge aujourd'hui...  

"J'accepete le dossier."

”Parfait ! Je savais que je pouvais compter sur vous. Vous serez accompagné d’un ou une représentante du ministère. Pas la peine de rouspéter, nous n’avons pas le choix...”

Son supérieur lui a coupé l’herbe sous le pied. C’est qu’il connait bien Lucas et sait qu’il préfère travailler seul. Soupirant, l’agent acquiesce donc avant de se diriger vers son bureau pour régler les détails avant de partir pour sa mission. La présence d’un agent du ministère va plus le gêner qu’autre chose, il faudra qu’il trouve un moyen de lui fausser compagnie au plus vite...

Le lendemain, après que tout soit réglé pour l’enquête, Lucas se rend de bonne heure aux Trois Balais pour y rencontrer l’agent du ministère. Et quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il aperçois l’agent en question qui l’attend à une table un peu à l’écart.

"Apollonia ?!"

Non, vraiment, on a dû lui jeter une malédiction, ce n’est pas possible autrement...

"Ne me dis pas que c’est toi qui va m’accompagner dans cette enquête..."

D’un côté, voilà qui faciliterait grandement les choses : elle a tout aussi intérêt que lui à régler vite fait cette histoire de squelette tout droit remonté des enfers...

Mais de l’autre... On ne peut pas dire qu’ils se soient reparlés depuis ce jour...
 
Crédit avatar : Francisco Lachowski par Bianca Hequibal sur Pinterest

@Lo
Lobscure
Messages : 365
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Jeu 14 Déc - 22:57
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 29 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je tiens un poste à responsabilités au sein   du Ministère de la Magie et je m'en sors à merveilles. Sinon, étant de haute naissance, je suis fiancée à Alec Lestrange et je le vis bien.


Œuvrant en politique, c’est une femme redoutable à la réputation d’avoir la poigne de fer d’un homme. Tout son être tend vers ses ambitions, rien ne l’arrête, pas même un futur époux éperdu et avec lequel elle se bat à « l’amiable » pour le titre de Ministre de la Magie. Mais lorsque des secrets du passé sont ressassés et resurgissent à Poudlard, elle n’a d’autre choix que de mettre ses aspirations de côté et retourner à une époque qui risquerait bien d'entacher sa réputation et lui couter son futur.

Raven and Bones Tumblr_o5db46X8yL1tus0dfo2_500

Avatar : Mary Sibley

Chanson thème Apollonia


Les clients affluent à cette heure avancée de l’avant-midi dans l’établissement des Trois Balais. Apollonia, assise dans son coin de la pièce, est pleine de réserve pour les gens du coin.

Il faut se l’avouer, ce n’est pas une femme de la campagne, ni le genre de lieu fréquenté par les gens de son espèce. Les sang-pur. Elle ne s’y retrouve pas vraiment, malgré quelques souvenirs de jeunesse qu’elle préfère chasser de sa tête. Et puis, elle commence à s’impatienter. Pendant qu’elle se fait lasse de patienter, on la scrute avec insistance. Ah ! C’est vrai. Elle en avait oublié ce maudit journal dont elle faisait la couverture ce matin-là.

Enfin, un nouvel arrivant foule les planches de l’établissement et les yeux des curieux dévient sur celui-ci. Elle se redresse et défait les plis de sa robe pour l’accueillir et… se fige.

Il dit son nom. Sa voix n'est plus la même que celui de l'adolescent qu'elle lui connaissait et venant de lui, son nom scille dans ses oreilles. Elle ferme les yeux un court instant. Le temps d’encaisser le coup, des années et de le voir lui, ici. Non. Était-ce un coup monté ? Quelqu’un se doutait-il ? Est-ce que quelqu’un cherchait à les confronter tous deux aux tragiques événements dont eux seuls furent les témoins ? Elle dissipe ces pensées inquisitrices de son esprit et lui présente sa main à serrer comme de rien. Comme elle l’aurait fait avec un parfait inconnu.
— Bonjour Lucas. Je suis aussi surprise que toi… » Elle a ses réticences et garde une certaine retenue à son égard.
Mais, surtout, elle ne sait trop comment réagir à ces circonstances des plus étranges.

À son dernier commentaire cependant, Apollonia se braque. Elle le targue de remontrances. Remettait-il en question ses capacités à diriger l’enquête ? Ou craignait-il ressasser de sombres souvenirs du passé ? Voulant faire abstraction de la seconde option et s’éviter que les trop curieux de ces lieux n’écoutent leur échange, elle décide de recevoir son commentaire au premier degré.
— Et pourquoi donc ? Tu n’as pas l’habitude de femme à la tête de tes enquêtes ? » demande-t-elle un fin sourire aux lèvres tandis qu'elle croise ses mains sous son menton.

Ces mots non pas pour but de le narguer, mais plutôt juger de sa perspicacité. Les murs ont des oreilles. Prudence. « Le professeur Dumbledore nous attend à Poudlard. Il y a eu plusieurs disparitions étranges dans les environs du château, dont celle d’un élève de 3e année. Étant donné que nous nous connaissons déjà, je crois que l’on peut se passer des présentations, qu’en dis-tu ? »

Elle ne sait pas pourquoi, Apollonia, comment l’on peut se montrer si froide envers quelqu’un qu’on a autrefois tant aimé. Elle-même se moque de sa propre insensibilité et le blâme sur le poids des années. Peut-être le fait était qu'évoluer autour d'hommes exécrables en politique l'avait rendu tout à fait semblable dans leurs manières. Elle n’en fait pas un cas, se lève et se pourvoit d’un sourire plein de réserve.
— Nous pourrons discuter de ces 12 dernières années sur le chemin du château.
Elle est curieuse. Plus qu’elle ne le laisse paraître Mlle. Black. Après tout, il est le dernier rempart menant aux souvenirs de sa jeunesse.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones 0us6
Lexis
Messages : 161
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
Lexis
Mar 19 Déc - 23:29
 
Lucas Artwood  
Agé de 29 ans, Lucas vit à Londres où il travaille pour la Brigade de Police Magique, ou la BPM comme il l’appelle. Célibataire, il n’a jamais tenu une relation plus que quelques mois, son caractère renfermé et secret et le fait qu’il soit dévoué à son travail ayant tendance à faire fuir les femmes.


Lucas aurait pu monter bien plus haut dans les échelons de la Brigade. Il aurait même pu devenir Auror, mais il a refusé le poste pour on ne sait quelle raison. Dévoué à son travail, il est un excellent agent malgré son côté quelque peu bourru et son manque d’avenance. Le silence ne le gêne pas, au contraire, et il est plutôt difficile d’avoir une conversation autre que professionnelle avec lui.  

De ce fait, Lucas est quelqu’un de solitaire. Et ce n’est pas sans raison.  

Des suites d’une sombre affaire remontant des tréfonds du passé, le jeune homme va pourtant devoir faire face à ses démons pour espérer ne pas voir sa vie basculer pour de bon...

Chanson thème de Lucas
Raven and Bones Tumblr_odzu65rp1N1sv35kdo1_500  

L’arrivé du policier au pub ne passe pas inaperçue : il est toujours en uniforme... Il préfère être en civile en temps normale, mais puisqu’il est accompagné d’un membre du ministère, il n’a pas eu le choix...

Et lorsqu'il prononce le nom de ce membre en question, la jeune femme ferme les yeux un instant, mais fini par tendre la main et saluer Lucas de la plus courtoise des façons. Ce dernier serre cette main qu’il a tant tenue autrefois, se demandant si la présence de l’héritière est une coïncidence ou non...

A sa remarque, Apollonia répond avec un certain sarcasme. Ses mots font serrer les dents au jeune homme. Elle sait qu’il n’est pas comme ça... mais il sait également qu’ils pourraient être écouté, vu le lieu...

"Je suis juste surpris de te voir toi, avec le mariage qui approche tout ça, tu dois être pas mal occupée."

Il répond sur un ton un peu plus sec que prévus...  

Apollonia est la seule femme que l’agent n’ait jamais aimée, même s’ils n’étaient encore que des enfants, à l'époque...

S’il pensait ses sentiments disparus depuis longtemps, l’article du journal de la veille et les émotions qu’il a provoqué chez lui semblent avoir prouvé le contraire...

Heureusement, la jeune femme revient sur l’enquête, disant ce que le policier sait déjà et proposant de passer sur les présentations. Lucas acquiesce et la suit en silence. Elle est si... froide...

On pourrait en dire de même de lui... Il a en effet gardé un visage fermé, comme à son habitude.

Apollonia propose qu’ils fassent les derniers potins en chemin. C’est que le temps a passé depuis l’école... Pourtant, Lucas répond sur un peu trop brusque.

"Il n’y a rien à dire !"

Rien à dire sur lui, et il en sait déjà assez sur elle grâce au journal, même s’il sait qu’il ne faut pas croire tout ce qu’on raconte la Gazette...

Les deux enquêteurs doivent aller à pied jusqu’au château, puisqu'il est impossible de transplaner dans l'enceinte de l'école. Cela laissera tout le temps pour la conversation, ce qui n’enchante pas vraiment le policier. Il n’était pas préparé à revoir son amour de jeunesse, ni à l’affaire qui les réuni, d’ailleurs. Pourtant, quelque chose lui dit qu’il n’échappera pas au fait de devoir discuter, dès qu’ils seront seuls...

Le fait de se retrouver à Pré-au- Lard fait affluer les souvenirs dans l’esprit de Lucas, qui serre les poings en prenant le temps d'observer un peu plus les lieux. Ils en ont vécu des choses ici tous les deux... tous les trois...

Le jeune homme a bien changé depuis. Lui autrefois si avenant s’est renferme sur lui-même, le secret qu’il garde au fond de lui pesant bien trop lourd sur ses épaules. Après quelques pas, il fini par enfin prendre la parole, d’une voix un peu plus douce, cette fois.

"Je n’avais plus mis les pieds ici depuis notre dernière année..."

Et cela lui a manqué plus qu’il ne voudra bien l’admettre, malgré tout...
 
Crédit avatar : Francisco Lachowski par Bianca Hequibal sur Pinterest
Lobscure
Messages : 365
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Jeu 21 Déc - 2:38
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 29 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je tiens un poste à responsabilités au sein   du Ministère de la Magie et je m'en sors à merveilles. Sinon, étant de haute naissance, je suis fiancée à Alec Lestrange et je le vis bien.


Œuvrant en politique, c’est une femme redoutable à la réputation d’avoir la poigne de fer d’un homme. Tout son être tend vers ses ambitions, rien ne l’arrête, pas même un futur époux éperdu et avec lequel elle se bat à « l’amiable » pour le titre de Ministre de la Magie. Mais lorsque des secrets du passé sont ressassés et resurgissent à Poudlard, elle n’a d’autre choix que de mettre ses aspirations de côté et retourner à une époque qui risquerait bien d'entacher sa réputation et lui couter son futur.

Raven and Bones Tumblr_o5db46X8yL1tus0dfo2_500

Avatar : Mary Sibley

Chanson thème Apollonia


Ils s’échangent une poignée de mains, font l’impasse sur les présentations et s’échangent quelques hostilités retenues. Une barrière invisible les sépare depuis les événements de Poudlard. Apollonia ne s’offusque pas de sa réponse, mais ne peut s’empêcher de dénoter à sa voix rapeuse, l’amertume dans ses propos.

— Il y a plus important. » répond-t-elle tout simplement en l’examinant savamment. Elle réalise alors comment il a changé.

Et puis, son mariage pouvait attendre. Alec ne lui tiendrait pas rigueur pour quelques mois de délais après avoir patienté trois ans pour sa main. Lui, mieux que quiconque, doit comprendre qu'en ce moment, des enjeux bien plus cruciaux se profilent à l'horizon.

D’un commun accord, ils décident de couper court aux banalités grivoises et de quitter les lieux sans plus attendre pour se rendre à Poudlard où le professeur Dumbledore les attend pour une audience.

Sur le chemin, la sorcière suggère de discuter de ces dernières années, un brin curieuse d’en apprendre plus sur son ancien amant, mais aussi son plus proche ami de l’époque qu’elle n’a pas revu depuis au moins une décennie. Il se braque cependant. Elle soupire silencieusement. Résoudre cette affaire ne sera certainement pas une sinécure, la présence de l’un et de l’autre provoquant un véritable changement d’humeur. Elle le sent dans la tension qui les parcours à tous les deux. Ce mélange d’aversion et de sentiments anesthésiés par les années n’attendent que l’étincelle pour imploser avec tout le reste. Elle se demande alors s'il la déteste plus qu'il ne veut bien le montrer, que ce soit pour ce qui s'est passé dans les souterrains, la fin de leur histoire, ou peut-être les deux. Elle se le demande, Apollonia. Néanmoins, elle ne sait quoi répondre à sa nostalgie soudaine, craignant à son tour de laisser échapper un flot de souvenirs si elle venait à joindre les souvenirs à la parole.

Enfin, aux portes du château, les deux sorciers sont chaleureusement accueillis par le professeur Mcgonagall malgré les sombres circonstances. Apollonia se raidit en redécouvrant l’école. Chaque recoin de ces lieux renferme des souvenirs d'antan qui tentent de se frayer un chemin à travers la forteresse de son esprit.

Elle se revoit d’abord en première année dans ces couloirs, courant derrière Colt et Lucas qui refusaient obstinément son amitié. Trop jeunes encore et arrogants pour laisser une fille entrer dans leur univers.

Puis elle se revoit en deuxième année dans cette salle de classe, couvrant les retards assidus de Tauris et Artwood, trop occupés à faire les 400 coups on ne sait où.

Elle se revoit aussi en troisième année étudiant dans la grande salle, les deux garçons venant l’arracher aux études pour explorer la forêt interdite, téméraire qu’ils étaient lorsqu'ils étaient tous les trois.

Elle se revoit en quatrième année assise sur l’herbe à l’ombre d'un pin du jardin, la tête somnolente du Poufsouffle reposant sur ses genoux. Colt s'enorgueillissait alors d’être le meilleur joueur de Quidditch de sa maison.

Elle se revoit en cinquième année, dans ce couloir-ci, interceptant Lucas en le tirant timidement à l’abri des regards. Faisant l’aveux de ses sentiments en l’embrassant pour la toute première fois.

Elle se revoit au terme de leur sixième année… Ils ne sont alors plus que deux et leurs cœurs sont à vif.

La jeune femme glisse un furtif regard vers Lucas. Était-il autant harassé qu’elle par tous ces souvenirs en commun ?

Ils arrivent enfin face à la gargouille en pierre, devant laquelle le Professeur Mcgonagall souffle le mot de passe. La gargouille s'anime alors et fait un pas de côté, laissant l'accès à un escalier en colimaçon menant à la porte du breau. De là, la voix du directeur s'élève de l'autre côté de la porte, les invitant à entrer. Apollonia inspire profondément, face à la perspective de se retrouver face au sorcier le plus célèbre de leur époque, mais également à leur ancien directeur. Cependant, c'est surtout cet échange imminent qui suscite l'appréhension d'Apollonia, redoutant le talent de legilimancie du sorcier, capable de sonder les replis les plus secrets de son esprit. Heureusement, la sorcière s'était préparée avec soin des années de cela pour prévenir une telle éventualité, développant des compétences en occlumancie pour que nul ne s'immisce dans sa tête sans y être invité. Ce qu’elle craint en revanche, c’est les pensées de Lucas. Elle se rassure en se disant qu’après tout, Dumbledore ne devrait pas se permettre de farfouiller dans les tréfonds de leurs esprits sans autorisation. Après tout, ils sont ici pour enquêter et non pas passer un interrogatoire surprise.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones 0us6
Lexis
Messages : 161
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
Lexis
Ven 22 Déc - 1:05
 
Lucas Artwood  
Agé de 29 ans, Lucas vit à Londres où il travaille pour la Brigade de Police Magique, ou la BPM comme il l’appelle. Célibataire, il n’a jamais tenu une relation plus que quelques mois, son caractère renfermé et secret et le fait qu’il soit dévoué à son travail ayant tendance à faire fuir les femmes.


Lucas aurait pu monter bien plus haut dans les échelons de la Brigade. Il aurait même pu devenir Auror, mais il a refusé le poste pour on ne sait quelle raison. Dévoué à son travail, il est un excellent agent malgré son côté quelque peu bourru et son manque d’avenance. Le silence ne le gêne pas, au contraire, et il est plutôt difficile d’avoir une conversation autre que professionnelle avec lui.  

De ce fait, Lucas est quelqu’un de solitaire. Et ce n’est pas sans raison.  

Des suites d’une sombre affaire remontant des tréfonds du passé, le jeune homme va pourtant devoir faire face à ses démons pour espérer ne pas voir sa vie basculer pour de bon...

Chanson thème de Lucas
Raven and Bones Tumblr_odzu65rp1N1sv35kdo1_500  

A sa remarque sur le mariage, Apollonia répond qu’il y a plus important. Lucas pince légèrement les lèvres, mais ne rétorque rien. Et finalement, le trajet jusqu’au château se fait en silence également, pour le plus grand soulagement du jeune homme. Mais celui-ci ne peut s’empêcher de jeter régulièrement des coups d’œil à la jeune femme qui l’accompagne...

Il tente de rester concentrer sur l’affaire qui les amènes, mais son esprit ne cesse de divaguer vers le passé. La gare de Pré-au-Lard lui a rappelé son arrivée, à l’âge de onze ans. Il se revois dans le train, petit né-moldu pleurant en silence le fait d’avoir dû quitter sa famille et ses amis pour se rendre dans une école dont il ne sait rien. Sa lettre avait été une surprise totale. Heureusement, le Professeur Mcgonagall était venu lui apporter en main propre afin de lui expliquer plus en détails ce qu’il était, mais il avait eu beaucoup de mal à y croire. Et il avait eu plus de mal encore à monter dans le train...  

Colt l’a trouvé seul dans un compartiment. Il n’a pas fait de commentaires sur ses joues et ses yeux rougis par les larmes. Il lui a simplement demandé s’il pouvait se joindre à lui, avec un grand sourire, et a passé le reste du trajet à lui changer les idées. Et, s’ils ont été envoyés dans des maisons différentes, ils ne se sont malgré tout plus quittés depuis.  

Dans le parc, Lucas se souviens de leurs moments de jeux, d’étude à l’ombre d’un arbre au bord du lac, de leurs paris : du genre à qui oserait aller titiller le calamar géant... Il se rappel leurs escapade dans la forêt interdite. Colt était toujours prêt à les emmener dans des aventures folles, jusqu’à cette dernière...  

Lucas se secoue intérieurement pour chasser cette dernière pensée. Le Professeur Mcgonagall l’aide sans le savoir en les accueillant aux portes du château.  

”Miss Black, Monsieur Artwood. Quel plaisir de vous revoir malgré ces circonstances quelque peu... tragiques...”  

"C’est un plaisir de vous revoir également, Professeur Mcgonagall."

Les courtoisies se font courtes. Dans le château, les souvenirs affluent de plus bel : la tentative plutôt désastreuse de Colt et Lucas de faire une potion aiguise-méninges pour les aider avec leurs examens de fin de deuxième année, les sorties nocturnes dans les couloirs, notamment pour retrouver Apollonia en douce... Il se remémore cette année où ils ont décidé, sur un coup de tête, de devenir des animagus. Sans Colt et la jeune femme, Lucas ne se serait jamais transformé en aigle et n’aurait jamais pu voler aux côtés de miss Black en corneille, ni titiller Colt en loup...

Ces souvenirs, de plus en plus claire au fur et à mesure qu’ils s’enfoncent dans le château, lui serre le cœur. La respiration courte, il revoit leur premier baisé, à Apo et lui... Colt les jalousait alors... mais il n’en disait rien, se montrant heureux pour eux et couvrant même parfois leurs escapades en amoureux.

Le policier baisser les yeux. Colt était son premier ami à Poudlard, ils étaient comme des frères... Mais il n’est désormais plus là... Seule reste celle qu’il aimait mais à qui, après ce jour, il n’a plus pu parler...

Le professeur fait la conversation durant le trajet, mais Lucas n’y a pas vraiment prêté attention. Ce n’est que lorsqu’ils arrivent devant la gargouille que son esprit rejoint son corps. Devant la porte du bureau, Lucas s’immobilise un instant et jette un regard à Apollonia. Le jeune homme a développé ses compétences en occlumancie dès son entrée à la BPM, mais quand est-il d’elle ? Il aurait peut-être dû le lui demander en chemin, finalement... Il aurait dû lui demander pourquoi elle était là, exactement... Mais il n’est pas encore prêt à remuer cette part du passé plus qu’elle ne l’est déjà...

Mcgonagall ouvre les portes du bureau et s’efface pour laisser entrer les deux enquêteurs. Le directeur se lève pour les saluer.

- Bienvenue, chers anciens élèves. Je suis à la fois ravi, mais également surpris de vous voir, vous, pour diriger cette triste affaire...

Et bien, il n’y va pas par quatre chemins, comme d’habitude...  Sa voix est douce, son regard compatissant... Il se souviens, bien sûr, de l’effet qu’a eu la disparition soudaine de Monsieur Tauris sur ses deux plus proches amis...

- Vous avez bien changer, depuis toutes ces années...

"Nous avons grandis... Vous par contre, vous n’avez pas changé, Professeur."

Dumbledor lève légèrement les sourcilles face au ton employé par Lucas. Si neutre, dénué d’émotion... Et pourtant, il bouillonne en lui-même...

"Miss Black et moi-même nous sommes proposés pour mener cette enquête car, pour ma part du moins, je désire plus que tout faire enfin la lumière sur cette affaire. Les années m’ont apporté des connaissances et des compétences qui pourront surement jeter un œil neuf sur cette histoire..."

Son cœur s’emballe. Il sait déjà ce qu’il s’est passé... et il sait que ça ne doit pas se savoir...

Ce jour-là, il a perdu un frère et une amante, chacun emportant une moitié de son cœur avec eux...
 
Crédit avatar : Francisco Lachowski par Bianca Hequibal sur Pinterest
Lobscure
Messages : 365
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Ven 22 Déc - 4:04
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 29 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je tiens un poste à responsabilités au sein   du Ministère de la Magie et je m'en sors à merveilles. Sinon, étant de haute naissance, je suis fiancée à Alec Lestrange et je le vis bien.


Œuvrant en politique, c’est une femme redoutable à la réputation d’avoir la poigne de fer d’un homme. Tout son être tend vers ses ambitions, rien ne l’arrête, pas même un futur époux éperdu et avec lequel elle se bat à « l’amiable » pour le titre de Ministre de la Magie. Mais lorsque des secrets du passé sont ressassés et resurgissent à Poudlard, elle n’a d’autre choix que de mettre ses aspirations de côté et retourner à une époque qui risquerait bien d'entacher sa réputation et lui couter son futur.

Raven and Bones Tumblr_o5db46X8yL1tus0dfo2_500

Avatar : Mary Sibley

Chanson thème Apollonia


Le directeur de Poudlard les accueille tous deux avec ravissement de redécouvrir là, le visage de deux de ses anciens élèves. Apollonia laisse Lucas engager la conversation et en profite pour observer les tableaux des anciens directeurs et directrices endormies qui ornent les murs. Elle reconnaît son ancêtre parmi le lot, un certain Phineas Nigellus Black, aussi connu pour être l’un des pires directeurs de l’histoire de cette école. Un frisson de mépris traverse Apollonia, qui refoule les sentiments hérités de cet homme, membre de sa propre famille. Elle détourne le regard, consciente de l'obsession des Black pour la pureté du sang, une réalité qui imprègne chaque aspect de sa vie depuis ses premiers pas dans ce monde… Mais elle s’égare Apollonia et en oublie l’essentielle. Alors, elle décide de reporter son attention sur les deux hommes devant elle.

Le directeur semble en effet surpris de les voir à la tête de cette enquête. Revenant à la raison de leur présence, elle laisse Lucas traiter des futilités qui s’imposent aux débuts de toutes conversations avant de prendre la parole avec une assurance calculée.
— Si... l’affaire de Colt Tauris et celle des disparitions sont bel et bien liées. » La jeune femme pèse ses mots, persuadée qu’il ne puisse exister quelconque corrélation avec cette lointaine affaire pour avoir été témoin elle-même des événements. « La priorité bien sûr, est de retrouver l’élève de troisième année qui manque à l’appel. Peut-être en apprendrons nous sur les autres disparitions se faisant. » Son ton résonne de bon sens.
Dumbledore l'observe en silence, évaluant chacun de ses mots.
— Bien. Je suis soulagé que cette affaire tombe dans les mains de jeunes gens aussi capables que vous. Le personnel et les élèves sont avisés de votre présence et seront à votre disposition pour vous aider au mieux dans cette enquête.
Elle acquiesce d'un léger mouvement de tête. Apollonia prit congé, déterminée à élucider l’enquête au plus vite et juste avant de passer les portes du bureau, le directeur l'interpelle.
— Oh et Miss Black. Félicitations. Pour vos fiançailles...
— Merci Professeur.

Enfin sortis du bureau, Apollonia chemine à côté de Lucas dans les couloirs de Poudlard. Quelques élèves curieux se retournent sur leur passage. Apollonia, à toujours eu ce regard perçant et une l'allure assurée, portant indéniablement l'héritage de la famille Black avec une élégance singulière.
— Peut-être devrions-nous commencer par interroger les professeurs et leurs élèves. » suggère poliment Apollonia à l’ancien Poufsouffle, bien que cette phrase n’est en réalité qu'un ordre habilement dissimulé. En réalité, la présence de Lucas Artwood met la sorcière mal à l’aise. Plus qu’elle ne veut se le concéder. Et plus que tout, elle souhaite éloigner les ombres qui la guettent depuis leur arrivée à Poudlard. Chasser ses vagues à l’âme aussi, que la placidité de son visage ne laisse en rien transparaître. « Séparons-nous. Cela nous fera gagner du temps. Je m’occupe de l’aile Ouest. Je te retrouverai plus tard au Trois-Balais pour te partager ce que j’ai. » Dit-elle en tournant les talons.

Apollonia déambule avec une aisance familière à travers les couloirs. Les portraits qui ornent les murs semblent suivre chacun de ses pas avec curiosité et commérage. Arrivée devant la première salle de classe, elle frappe à la porte et entre sans attendre. Le professeur aux cheveux grisonnants, occupé à corriger des parchemins, lève les yeux avec surprise à la vue d'Apollonia.
— Bonté divine ! Quel plaisir de vous revoir Miss Black !
Apollonia lui adresse un sourire aimable, explique la nature de sa visite et interroge son ancien professeur sur le souvenir qu'il avait de l’élève disparu. Des détails précieux émergent de leur échange, jetant une lumière nouvelle sur la personnalité de l'élève disparu.

Les interrogations se succèdent ainsi, chacune révélant des fragments d'information sur l’élève disparu et alimentant la toile complexe de l'enquête. Les réponses varient, mais un fil conducteur se dessine : l’enfant vagabondait souvent en dehors du château, obsédé par un bout de parchemin qui ne quittait jamais sa main. Ce détail qui ne cesse de revenir dans les témoignages recueilli la fait tressaillir. Colt était aussi obnubilé autrefois par cet étrange morceau de papier…

De retour aux Trois-Balais, Apollonia retrouve Lucas à une table isolée, l'atmosphère entre eux tendue comme une baguette sur le point de rompre. Leur histoire commune, autrefois empreinte de passion, cède la place à une dynamique délicate depuis qu'ils ont choisi des chemins différents après Poudlard. Elle fait mine de rien.

Apollonia s'assied en face de lui, un carnet en main, où sont consignées les informations récoltées auprès des professeurs et des élèves qu’elle a interrogés.

— J’ai appris quelques détails intéressants sur l’élève disparu. » commence-t-elle d'une voix calme, consciente des tensions qui flottent entre eux comme des ombres persistantes. « Certains professeurs mentionnent des traits inhabituels dans son comportement. Des dons particuliers peut-être, mais rien de concret pour l'instant. Le plus intriguant était la mention à plusieurs reprises d’un parchemin qu'avait en sa possession l’enfant… »



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones 0us6
Lexis
Messages : 161
Date d'inscription : 26/11/2023
Région : Belgique
Crédits : allteenwolfies (on Tumblr)

Univers fétiche : City, université, magie.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
Lexis
Ven 22 Déc - 13:40
 
Lucas Artwood  
Agé de 29 ans, Lucas vit à Londres où il travaille pour la Brigade de Police Magique, ou la BPM comme il l’appelle. Célibataire, il n’a jamais tenu une relation plus que quelques mois, son caractère renfermé et secret et le fait qu’il soit dévoué à son travail ayant tendance à faire fuir les femmes.


Lucas aurait pu monter bien plus haut dans les échelons de la Brigade. Il aurait même pu devenir Auror, mais il a refusé le poste pour on ne sait quelle raison. Dévoué à son travail, il est un excellent agent malgré son côté quelque peu bourru et son manque d’avenance. Le silence ne le gêne pas, au contraire, et il est plutôt difficile d’avoir une conversation autre que professionnelle avec lui.  

De ce fait, Lucas est quelqu’un de solitaire. Et ce n’est pas sans raison.  

Des suites d’une sombre affaire remontant des tréfonds du passé, le jeune homme va pourtant devoir faire face à ses démons pour espérer ne pas voir sa vie basculer pour de bon...

Chanson thème de Lucas
Raven and Bones Tumblr_odzu65rp1N1sv35kdo1_500  

La jeune femme finit par intervenir dans la conversation, sous entendant que l’affaire Tauris et les disparitions récentes ne sont peut-être pas liées. Le jeune homme doute que ce soit le cas également, mais il faut jouer le jeu... Et puis, la coïncidence entre ces disparitions et le corps nouvellement retrouvé de Colt n’en est peut-être pas une, qui sait... Aucune piste n’est à exclure.

Lucas laisse parler Aopollonia et ils prennent rapidement congé. Lorsque le directeur félicite Miss Black pour ses fiançailles, le jeune homme serre les dents malgré lui. Un gouffre les sépare, immense et profond... et pourtant il ne peut contrôler ses réactions, c’est pitoyable. A-t-il seulement déjà réussi à la détester vraiment ? A la haïr pour ce qu’elle a fait ? S’en est-il déjà convaincu lui-même un jour ? Malgré toutes ses années, il en doute encore aujourd’hui...

De retour dans les couloirs, alors que le professeur Macgonagall s’en est retournée à ses cours, le policier tente de concentrer ses pensées sur l’enquête. Il ignore les regards curieux et les chuchotements dans quelques élèves qu’ils croisent. Apollonia fini par proposer qu’ils se séparent afin d’interroger les profs et les élèves. Lucas approuve et s’en va vers l’aile Est, à l’opposé de la jeune femme.  

Au premier couloir où il est certain d’être seul, Lucas s’appuie contre un mur et laisse échapper un long soupire, les yeux fermés. Il n’aura jamais eu autant de mal à rester concentrer sur une affaire... Trop d’émotions tente de le déstabiliser, trop de souvenirs déferlent dans sa tête, à lui en donner le tournis. Légèrement tremblant, il prend quelques minutes pour tenter de se reprendre, mais l’idée même de retrouver Apollonia plus tard l’empêche de garder les idées claires.  

Secoue toi, Artwood ! Tu es flic oui ou non ?! Il ne s’agit pas de toi ici, mais d’innocents disparus, dont un élève !

Il prend quelques longues inspirations puis fini par se remettre en route. Sauf que tous les témoignages qu’il recueille au fil de la journée semblent vouloir démentir son idée que les disparitions n’ont rien à voir avec Colt... Toutes les descriptions de l’élève disparu rappellent à Lucas son ami. Il a l’impression de revivre cette époque. Il peine à ne rien laisser transparaitre de la tristesse et la peur qui grandi en lui à chaque nouveau détail étrangement semblable à l’affaire Tauris... la vrai, celle dont il a été témoin...

N’y tenant plus, il finit par quitter le château un peu avant la fin des cours pour rejoindre le pub où il doit retrouver l’héritière. Son service fini officiellement à 18 heures, mais il ne résiste pas à commander un whisky pur feu avant l’heure. Il ne boit jamais pendant son service, mais là il a bien besoin d’un coup de fouet...

La tête entre les mains, fixant son verre presque vide posé devant lui, il se redresse vivement à l’arrivée d’Apollonia. Celle-ci s’assied en face de lui, l’air de rien, et lui annonce aussitôt ce qu’elle a appris. Lucas la fixe un instant. Elle aussi à entendu parlé du parchemin... Et elle aussi a dû faire le lien...

N’y tenant plus, Lucas fini par vider le fond de son verre d’une traite puis lui répond avec une certaine colère.

"Pourquoi tu es là, Apollonia ? Tu as peur que la vérité se sache, avoue. Est-ce que ça t’a au moins fait quelque chose d’apprendre qu’il avait été enfin retrouvé ?"

Il n’a pas haussé le ton, vu le lieu où ils se trouvent, il chuchote presque, même. Il a tout fait pour la haïr, mais ils ont vécu tellement de chose ensemble...  

Lucas a bien changé, depuis cette époque. Il ne se pensait plus capable de ressentir quoi que ce soit, il se pensait anesthésier, mais Poudlard à cette magie en son sein qui peut chambouler tout un univers... Et la force des souvenirs semblent raviver une flamme qu’il croyait éteinte depuis longtemps.  Sauf que cette flamme n’est en rien positive...

"Je ne t’ai jamais pardonné, tu sais... Pourtant je continuerai de te couvrir, comme à l’époque. Mais si la disparition de cet élève à un lien avec Colt...

Je ne laisserai pas l’histoire se reproduire..."


C’est un avertissement... Car oui, l’histoire semble se répéter, l’agent en est certain. Un élève à retrouver par on ne sait quel malheur le parchemin, il a réussi à exhumer le squelette en essayant de rejoindre les souterrains, mais Lucas ne s’explique pas comment il a pu disparaitre à son tour... ni le lien avec les autres disparitions...
 
Crédit avatar : Francisco Lachowski par Bianca Hequibal sur Pinterest
Lobscure
Messages : 365
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Ven 22 Déc - 17:20
gwen11.png
Apollonia Black
J'ai 29 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je tiens un poste à responsabilités au sein   du Ministère de la Magie et je m'en sors à merveilles. Sinon, étant de haute naissance, je suis fiancée à Alec Lestrange et je le vis bien.


Œuvrant en politique, c’est une femme redoutable à la réputation d’avoir la poigne de fer d’un homme. Tout son être tend vers ses ambitions, rien ne l’arrête, pas même un futur époux éperdu et avec lequel elle se bat à « l’amiable » pour le titre de Ministre de la Magie. Mais lorsque des secrets du passé sont ressassés et resurgissent à Poudlard, elle n’a d’autre choix que de mettre ses aspirations de côté et retourner à une époque qui risquerait bien d'entacher sa réputation et lui couter son futur.

Raven and Bones Tumblr_o5db46X8yL1tus0dfo2_500

Avatar : Mary Sibley

Chanson thème Apollonia


Il vide son verre d'un trait, laissant la jeune femme se demander s'il s'agit là de son premier. Elle, en revanche, ne cède jamais à l'attrait de l'alcool. Pour elle, cette liqueur est un catalyseur potentiel pour dévoiler des parts intimes de soi-même. Et puis, elle porte en elle trop de secrets pour risquer de les livrer dans l'étreinte trompeuse de l'ivresse.

Apollonia ressent le poids de son regard, l'amertume dans ses paroles. Elle profite d’une mèche de cheveux qui lui tombe sous les yeux pour souffler son agacement. Elle sait qu'elle est responsable de certaines blessures qui n'ont jamais guéri, des cicatrices invisibles creusées dans l'histoire commune qu'ils partagent. Cependant, elle se refuse à plier devant ses reproches. Doit-elle lâcher son venin à son tour, ou le calmer ? Elle est tentée, Apollonia…
— J'ai mes propres raisons de m'impliquer dans cette affaire.
Son ton révèle une résignation froide, comme si elle avait depuis longtemps appris à composer avec les tragédies de son passé. Elle fixe son ancien amant, réalisant tout le mal qu’elle a pu lui causer, mais ne cède pas sous le poids de ses accusations. Cette confrontation entre eux n'est qu'un écho lointain des ombres qui habitent Poudlard, et Apollonia, gardienne de ses propres ténèbres, ne laissera pas la lumière percer si facilement sur cette affaire. Ainsi, elle choisie bien ses mots. « Colt était aussi mon ami, Lucas, au cas où tu l’aurais oublié. Bien sûr que ça ne m’a pas laissé indifférente. »

Pourtant, malgré ses paroles conciliantes, l'énergie palpable de leur passé persiste, créant une tension qui plane comme une ombre sur leur collaboration. Ils savent tous deux que démêler les mystères de Poudlard exigera de la compréhension mutuelle, une compréhension qu'ils devront peut-être redécouvrir dans le tourbillon de cette enquête. Les paroles de Lucas sont cinglantes. Apollonia encaisse le coup, sans broncher. Son regard imperturbable dissimule pourtant un océan d'émotions étouffées. Sous la menace, elle lui jette un regard noir. À l’époque, elle avait la certitude qu'il ne dirait rien sur les sombres événements. Leur jeune cœur amoureux s’étaient promis bien des choses… Mais aujourd’hui, la raison de son mutisme sur cette affaire lui est un mystère. Pourquoi, malgré tout, garderait-il le secret si celui-ci lui était trop lourd à porter ? Non… Pourrait-il… encore l'aimer après toutes ces années ? Elle se rit d’elle-même intérieurement, ne serait-ce que pour avoir pensé à cette idée absurde. Pourtant, cette question, obscure et déroutante, ne quitte pas l'esprit d'Apollonia.
— Bien. Si tu n’as rien de mieux à me dire pour faire avancer cette enquête, sinon que des menaces, je vais te laisser, toi et ta bouteille de Whisky. » Elle se lève, sans demander son reste.

Après cet échange tendu avec Lucas, Apollonia décide de se retirer dans ses quartiers situés au-dessus de l'établissement des Trois-Balais. Dans sa chambre, elle prend quelques instants pour se recueillir, laissant les vestiges de leur discussion résonner dans sa tête. Puis, elle se change pour des vêtements plus adaptés à sa petite excursion nocturne. Elle retire ses habits révélant les nombreuses cicatrices sur son corps, résultat de l’acharnement de Colt avec le sortilège de Diffindo. Elles ne peut s’empêcher chaque fois de les observer dans la glace. Ces marques indélébiles lui rappellent incessamment la tragédie. Elle les recouvre et finalement prête, la jeune femme se dirige vers la fenêtre de sa chambre. Là, elle jette un dernier regard à l'intérieur avant de se métamorphoser en une corneille noire, déployant ses ailes sombres dans la nuit étoilée. Le craquement magique de la transformation résonne, et Apollonia prend son envol, disparaissant dans l'obscurité.

Ses ailes battent silencieusement dans l'air, laissant derrière elles la lueur des Trois-Balais. Apollonia s'élève dans le ciel nocturne, son corps d'animagus survolant la comédie humaine qui se joue d’eux ci-bas et dont elle s’échappe pour cette nuit.

Les courants d'air nocturnes caressent ses plumes noires , et elle se dirige avec une précision instinctive à travers la forêt, avant de s’engouffrer dans une grotte où se trouvait il y a peu le corps de Colt Tauris. L'obscurité enveloppe ses pensées, et elle se fond dans les ombres avec une grâce sinistre. À mesure qu'elle approche du lieu macabre, dans les entrailles de la terre, les souvenirs remontent à la surface. Elle les chasse, mais lorsqu’elle revoit les gravats à l’entrée de la fameuse porte en fer Gobelin, la scène de sa confrontation avec Colt prend forme dans son esprit malgré-elle, et Apollonia ne peut échapper à l'écho d'une culpabilité qui la hante. La corneille se pose un instant. Luttant contre ses souvenirs.

— Je te couperai autant de fois qu’il le faudra ! Jusqu’à ce que ton putain de sang ouvre ces portes !
— T’es complètement taré, Colt ! Arrête ! »
— Avada…
— …Kedavra ! »

La lueur verte de leur baguette qui s’entrechoque, se disputant violemment du terrain. Les gravats qui tombaient autour d’eux comme d’une pluie mortelle. Cela aurait dû être elle… et pourtant. Un manque d’attention de Colt a affaibli sa magie un instant. Un instant de trop et Apollonia n’a pas su retenir le coup.

La corneille revient à elle et reprend son envol. Il n’était pas lui-même ce soir-là, comme sous l’emprise d'une force insidieuse. Elle l’avait vue dans ses yeux. Il désirait la tuer. Il allait la tuer. Le parchemin. Elle le sait désormais, ce qu’elle cherche dans ces sous-terrains. Elle se laisse chuter pour s’enfoncer plus loin encore, son œil d’oiseau aiguisé cherche pour la moindre trace de ce foutu papier.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
Raven and Bones 0us6
Contenu sponsorisé
Raven and Bones
Page 1 sur 11
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
Sujets similaires
-
» Raven and Bones
» (m/f) the raven cycle/the raven boys (gansey/ronan/adam..) (en cours)
» Why do I feel like I have to be accountable to you ? ft. Blue & Bloody Raven [Kanej]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: