Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Je servirai leur volonté | FoxDream
House of Prey - Page 3 EmptyHier à 22:38 par FoxDream

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
House of Prey - Page 3 EmptyHier à 21:32 par Clionestra

» {+18} Chance ou damnation ?
House of Prey - Page 3 EmptyHier à 21:17 par Jambreaker

» (padmachou) Amitiés et confidences
House of Prey - Page 3 EmptyHier à 16:33 par Maître des Univers

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
House of Prey - Page 3 EmptyHier à 13:17 par Manhattan Redlish

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
House of Prey - Page 3 EmptyHier à 13:03 par Lexis

» Bad feeling
House of Prey - Page 3 EmptyHier à 9:18 par Lojzo

» hope it gives you hell
House of Prey - Page 3 EmptyHier à 9:07 par Lojzo

» Love, Death + Capitole
House of Prey - Page 3 EmptyDim 23 Juin - 23:37 par Lojzo

Le Deal du moment : -17%
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
Voir le deal
59.99 €

LE TEMPS D'UN RP

House of Prey

Telanie
Messages : 122
Date d'inscription : 23/10/2023
Crédits : Anya Taylor

Univers fétiche : Psychologique
Préférence de jeu : Femme
Tournesol
Telanie
Lun 27 Nov - 8:52


Numéros sept

Je ne suis rien de plus qu’un numéro destiné à l’abattoir mais je n’en ai pas réellement conscience, tout ce que je sais, c’est que j’aspire à une meilleure vie que celle que l’on me propose. Tout me semble factuel, faux et sans le moindre intérêt, cela provoque une grande dépression chez moi alors que tout semble vie et joyeux autour de moi.
Est-ce moi qui déraille? En tout cas je ne le vit clairement pas bien !







:copyright:️️Pinterest



Le choc a été d’une violence sans pareil pour mon organisme, je sens que dix vient poser sa main sur mon visage et aussi sur mon cou pour voir si je respire encore. Cela provoque un réflexe de survie chez moi, je me réveille soudainement totalement groggy en prise par la peur qui me submerge. Je crois un court instant que la chose essaie de m’attraper par le cou alors je me saisis de sa main pour me défendre. Par chance, je n’en fais pas plus et croise son regard inquiet sur moi. Je réalise alors mon erreur et lui sourit tout en grimaçant de douleur. Je tente péniblement de me tourner pour voir si j’ai un truc au niveau du dos cassé. C’est alors que j’entend Sept se préoccuper de moi. Encore une fois, une horde de lutins l’empêche de s’approcher et s’interpose entre elle et moi. A croire que ces enfants seront à jamais un fossé qui nous sépare l’un de l’autre.

Je me relève en m’aidant de Dix qui me soutient encore et toujours, malgré les choix que j’ai pu faire vis à vis de mère. Treize me regarde et comme inspirée par mes agissements elle s’arme et donne aux enfants des casseroles et autre ustensile de cuisine.
Puis elle va préparer le départ et crée un groupe de soutien au nourrisson. Moi de mon côté, je dois bien l’avouer je suis un peu déboussolé. Elle me donne le rôle de meneur malgré tout ce que j’ai pu faire, et j’incline la tête en sa direction en signe de merci. Mon regard se charge de regret vis-à -vis de tout ce que j’ai pu dire ou faire ces dernières heures en ce qui la concerne. Je me sens alors dans l’obligation de me rapprocher de Treize. Dix me soutient, mon dos à subit un choc et je sens que j’ai du mal à marcher convenablement. Il me faudra peut-être une journée de repos pour reprendre mes forces, mais l’heure n’est pas à ça. L’heure est aux excuses.

Quand je m’approche Sept lance le coup d’envoi des troupes d’élites. La marche des pingouins se lance dans les couloirs, il faudrait que je prenne la tête avec dix, mais sur le coup une seule chose m’importe.

“Treize… Je voulais m’excuser pour ce que je t’ai dis… Je ne sais pas si tu accepteras mes excuses un jour, mais j'espère que tu essaieras de me pardonner…Je n’ai jamais voulu abandonner les enfants, j’ai juste voulu les aider d’une autre façon en trouvant un avenir pour eux… Désormais on a plus d’autre choix que de partir vers l’inconnu tous ensemble, cela peut être terriblement dangereux et j'espère sincèrement que l’on pourra redevenir ami… Au moins pour l'intérêt de tous..”


J’incline la tête un peu honteux, Dix est au petit soin avec moi et me sourit de ma tentative de réconciliation alors qu’elle me soutient dans ses bras pour que je tienne debout. On reste sur place un instant dans l’espoir que Treize dise quelque chose alors que les jeunes enfants commencent déjà à s’engager dans le couloir sombre avec d'autres adultes. J’espère sincèrement que Treize me pardonnera… mais une chose est certaine, on ne devrait pas trainer ici.


Lobscure
Messages : 376
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Oniisama e

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lobscure
Mer 29 Nov - 21:57
e261f019c53c2111f386b85bda6128b8.jpg
Treize

J'ai 23 ans. Je suis née à l’intérieur de ces murs. Dans 6 mois, je serai partie pour la dernière porte à l’Ouest.. Je vis dans l’espoir de succéder un jour à Mère pour ne jamais quitter les miens. Sinon, grâce à mon insouciante légèreté, je suis attachée à mon petit monde et je le vis plutôt bien.



Chanson thème (13)

Tous prêts pour le départ, les enfants me regardent tantôt apeurés, tantôt déterminés. Malgré tout ce que nous tenons depuis notre naissance, le monde demeure pour nous un inconnu. Et l’idée que peut-être tous ne parviendront pas à en découvrir ses secrets me serre le cœur d’une douleur nouvelle. Sept semble avoir de la difficulté à marcher depuis son altercation avec la chose. Heureusement, Dix se porte garant de lui servir de béquille. Cependant, mon ancien meilleur ami, si je peux toujours l’appeler ainsi, décide de s’approcher de moi coûte que coûte. Je ne le repousse pas et prends un instant pour plutôt écouter ce qu’il a à me dire. Des excuses. Des explications. Je ne sais pas comment les accepter. J’ai une douleur à la poitrine qui ne s’explique pas et dont je n’arrive pas à me défaire. Mais je vois bien dans ses yeux que ses paroles sont sincères. Je me contente de réprimer ce ressentiment au fond de moi et place une main sur son épaule. J’inspire profondément pour chasser mon aversion. Des images de lui se tenant au-dessus du corps mutilé de Mère me reviennent encore à l’esprit. Je me pince les lèvres, avant de parvenir à lui esquisser un sourire.

— Ne t’en fais pas. Tu as simplement voulu faire ce que tu pensais être le plus judicieux à faire. Excuses acceptées. Maintenant, pour l’intérêt de tous, il va falloir que tu prennes soin de ta famille. Tu penses pouvoir faire ça ? Toute seule, je n’y arriverai pas.

Je souris davantage pour l’encourager à reprendre la tête du petit groupe. Seul Sept et moi savons comment sortir de cet enfer. J’espère que cette trêve peut l’aider à aller de l’avant, malgré tout ce que nous avons vécu jusqu’à là dans les quelques dernières heures seulement semble avoir irrémédiablement changé notre dynamique.

Lorsque nous arrivons enfin à quelques couloirs du tunnel, de nouveau, cet hurlement sinistre retentit jusqu’à nous. Les plus petits commence à sangloter derrière nous. Je fais alors signe au petit groupe de s’arrêter d’un poing tendu en l’air et de se faire tout à fait silencieux. La créature, sans aucun doute. Un sacré détail que je n’avais cependant pas omis de prendre en compte. Je m’approche de Sept et lui glisse à l’oreille :

— Tu te souviens de la pièce que l’on avait découverte ? La boîte avec la voix ? J’ai une idée.

Je partage mon plan avec Sept, celui de me faufiler jusqu’à la pièce et de faire jouer la mystérieuse boîte pour attirer la créature et permettre au petit groupe d’atteindre le tunnel. J’omets de rappeler à quel point mon petit détour ne m’assure pas de revenir en un seul morceau. Je l'empêche de penser à ce détail en lui glissant :
— Il va falloir que tu me fasses confiance ce coup-ci.
Je lui souri doucement. Cependant, je n’attends pas son accord, que je me sépare du petit groupe à contre cœur. Je me précipite jusqu’à cette fameuse pièce, craque une allumette et… bingo. La boîte y est. Au sol. De nouveau, le hurlement se fait retentir. Je m'en saisie et appuie au même endroit que la dernière fois, sauf que cette fois-ci, rien ne sort de la boîte. Pas le moindre son. Je suis prise d’une panique lorsque je réalise que celle-ci est brisée. Un instant passe, une idée folle me traverse l’esprit. Une idée qui me couterai la vie. Si je ne connais pas les paroles, je m'efforce de me rappeller la mélodie. Je m’enferme dans la pièce, déterminée, en plaçant soigneusement une chaise sous la poignée de la porte et me mets à fredonner la mélodie m’efforçant d’avoir la voix la plus portante possible. Les hurlements s’intensifient en ma direction et je suis heureuse de constater que mon plan fonctionne. Dans mes mains, je serre mon couteau. Je ne m’arrêterai que lorsqu’elle parviendra à enfoncer la porte du petit bureau. Et alors, je me battrai comme Sept. Pour lui et pour les autres.



Le dernier acte est sanglant


quelque belle que soit la comédie en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
- B.P.

KoalaVolant
House of Prey - Page 3 0us6
Telanie
Messages : 122
Date d'inscription : 23/10/2023
Crédits : Anya Taylor

Univers fétiche : Psychologique
Préférence de jeu : Femme
Tournesol
Telanie
Jeu 30 Nov - 10:00


Numéros sept

Je ne suis rien de plus qu’un numéro destiné à l’abattoir mais je n’en ai pas réellement conscience, tout ce que je sais, c’est que j’aspire à une meilleure vie que celle que l’on me propose. Tout me semble factuel, faux et sans le moindre intérêt, cela provoque une grande dépression chez moi alors que tout semble vie et joyeux autour de moi.
Est-ce moi qui déraille? En tout cas je ne le vit clairement pas bien !







:copyright:️️Pinterest



Après mes excuses les plus sincères, elle me pardonne malgré mon acte froid et cruel envers celle qu’elle aimait tant jadis, est ce qu’elle a compris qu’elle horrible mère nous avions en réalité ? Elle en profite pour me remettre sur le droit chemin, ou du moins son droit chemin. Après tout ce que je lui ai dit plus tôt, j’acquiesce à sa demande sans sourciller.

“Tu peux compter sur moi, je vais tous vous sortir de là.”

Notre marche commence dans les couloirs et ce son sinistre interpellent nos âmes à tous. Je vois une armée de couteaux et de casseroles qui se dresse par instinct au-dessus de nos torses. Je suis démuni, et ne sait pas trop vraiment comment aider vu que j’ai du mal à marcher. Treize semble avoir la solution et me parle de la boîte à voix, je ne comprend pas du tout. Je n’ai pas le temps de lui répondre qu'elle a surenchéri que je dois lui faire confiance.

Je la fixe qui part loin du petit groupe, nous abandonnons avec les enfants, ce qu’elle n’a jamais fait auparavant. Puis, je me tourne vers dix et lui dit sur un ton complice qu’elle seule pourra comprendre.

“Tu crois quand même pas qu’elle va ?
- Non voyons, elle n’est pas comme mère.
-Pourquoi me dit-elle d’avoir confiance en elle dans ce cas ? La confiance, c’est une chose intrinsèque, on ne la quémande pas.
- Ne t’inquiète pas sept, elle a une idée pour s’occuper de cette créature, elle ne va pas nous trahir.
Nous serons vite fixés, j’imagine.”

Après ce que j’avais vu dans ce couloir, la trahison de mère, je n’avais plus confiance en personne, pour moi l’humanité avait basculé dans une sorte de folie. Alors quand on me dit d’avoir confiance en quelqu’un, c’est tout l’inverse qui se produit dans mon esprit, le doute m’habite. Dix dépose un baisé sur ma joue, et je chasse alors ses pensées négatives de ma tête.

“Soit, laissons lui une chance dans ce cas de me prouver que je fabule… Et attendons qu'elle revienne.”

Je n’avais eu aucune directive, le petit groupe devait attendre là son retour, exposé en plein couloir. Les enfants se bousculent et chamaillent, font du bruit. J’ai beau leur dire que la bête rôde et qu'il ne faut pas faire le moindre son, mais rien n’y fait, je n’ai pas le charisme de Treize pour les calmer et les rendre silencieux. Dix et d'autres adultes tentent de m’aider mais notre meneuse, notre nouvelle mère n’est pas là. C’est moi qui aurait dû partir faire ce qu’elle tente de faire.

J’aurais dû y aller, elle aurait dû rester. Est-ce parce que l’on ne communique jamais entre nous que tout part en vrille ? Soudainement j’entend une chansonnette au loin, Treize tente d’amener la créature à elle, son plan semble fonctionner, mais elle est vite détourné par le bruit général des enfants. La chose n’est pas totalement bête, elle préfère un ensemble de bruit à un seul. Je me tourne alors et remarque l’ombre géante qui fonce sur nous. J’ordonne aux enfants de courir. Et me tient face à elle avec dix et quelques adultes pour lui faire face.

J’ordonne à dix de me lâcher et de défendre sa propre vie, elle s'exécute, je me tiens alors debout le dos en miette mais courageux. Notre groupe n’est malheureusement pas taillé pour résister à une créature pareille, celle-ci s'avance et tente de me planter de sa griffe géante. Dix s'interposent sans raison, tel un bouclier humain qui veut me sauver au péril de sa vie. Il est trop tard pour moi d’agir, mon dos m’en empêche, j’ai perdu ma vitesse d’action.

Dix est transpercé par la griffe et la chose l'entraîne dans le couloir pour la dévorer. J'entends des hurlements de douleur et sa mort. Celle qui me comprenait si bien s’est envolée à jamais tel un fétu de paille. Je n’ai rien pu faire pour l’aider… Est ce mon dos où le désespoir, en tout cas je m’écroule au sol à genoux et pose mes mains dans la mare de sang qu’elle m’a laissé en seul souvenir d’elle.

Je me mets à mon tour à hurler de rage et de terreur. Les enfants en font de même, le bruit est alors assourdissant… Si on est pas repéré par une horde de ces choses… c’est qu’elles sont vraiment sourde…

“Qu’est ce que l’on va devenir Treize… Où es-tu… ?”
dis je encore rempli de rage à pester contre ma destinée.


Contenu sponsorisé
House of Prey
Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» House of prey
» Rather be the hunter than the prey
» Katze is in the house!
» The House Of The Rising Sun
» Caesium | We're not alone in this big empty house

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Dystopie-
Sauter vers: