Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 EmptyAujourd'hui à 1:17 par Opale Or

» Je servirai leur volonté | FoxDream
"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 EmptyHier à 22:38 par FoxDream

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 EmptyHier à 21:32 par Clionestra

» {+18} Chance ou damnation ?
"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 EmptyHier à 21:17 par Jambreaker

» (padmachou) Amitiés et confidences
"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 EmptyHier à 16:33 par Maître des Univers

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 EmptyHier à 13:17 par Manhattan Redlish

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 EmptyHier à 13:03 par Lexis

» Bad feeling
"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 EmptyHier à 9:18 par Lojzo

» hope it gives you hell
"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 EmptyHier à 9:07 par Lojzo

-18%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
659 € 799 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous."

Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mar 29 Aoû - 16:14

Arthur
J'ai 31 ans et je vis à Londinium, Angleterre. Dans la vie, je suis brigand et je m'en sors bie. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

De parents inconnus, je vie de rapines et de cambriolages, de vols et de rançonnements. Je cible plus particulièrement les nobles et riches marchants, ceux qui profitent de la pauvreté pour s’enrichir plus encore. Avec ma troupe, on équilibre un peu les richesses, en donnant à ceux qui en ont besoin une partie de notre butin. Cela dit, nous en gardons de quoi profiter de la vie ! Célibataire, je le suis, mais, si ce n’est pas un choix, cela ne m’a pas empêché de vivre quelques aventures *Hum!*

Je suis amusé lorsqu’elle affirme préférer les coins de forêt et l’eau claire. Évidement, elle avait compris que je jouais la comédie, raison pour laquelle ce petit sourire indiquait bien qu’elle entrait dans mon jeu.

Encore fallait-il sortir de là. Aussi, lorsqu’elle me demande si j’ai un plan, je lui sers une réponse évasive avant de l’écarter de la porte. Elle finit par comprendre et la suite s’enchaine assez rapidement. Je gueule, le garde se ramène, attiré par une promesse charnelle. Je lui fracasse la porte sur la tronche avant de ramasser son épée, invitant la donzelle à quitter les lieux.
Comme promis, elle libère John en faisant voler la porte en éclats.

Fiuuu ! Fais-moi penser à ne jamais t’énerver ! Soufflais-je en retirant des morceaux de porte des épaules de mon imposant ami.

Les bruits de pas des gardes s’approchent rapidement et la mage passe alors devant moi. Elle nous demande alors de filer tandis qu’elle les retient. Ayant, sans raison valable, toute confiance en elle, j’empoigne mon ami pour remonter le couloir. Nous tournons pour emprunter l’escalier et je reviens sur mes pas.

Chaton ! Par-ici ! Lançais-je au travers du couloir pendant que John démontait la porte suivante à coup de tabouret.
Oui, John est un ami fidèle et très gentil. Mesurant plus de deux mètres pour un petit 140 kilos de muscles, rare sont les hommes ou les structures qui peuvent lui résister.

La ville est loin derrière nous. Nous avons trouvé des chevaux et j’ai envoyé John rejoindre mes hommes en lui donnant rendez-vous là où je me rendais avec le Chaton. C’était un coin de forêt isolé des routes, une petite clairière traversée par une rivière scintillante et une petite caverne faisait face à l’eau. C’est un coin où j’étais déjà venu séjourner avec les gars, alors la caverne était un brin équipé et aménagé.
En descendant de cheval, je lançais un sourire à la jeune femme.

Navré, je n’ai que cela sous la main. Pas de taverne. Dis-je en attachant les deux montures.

Cela vous dit de piquer une tête ? Moi, j’ai envie de me décrasser de ces jours de cachots !


Paddy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/06/2023
Région : Jura | France
Crédits : (c)Perséphone

Univers fétiche : Harry Potter | Mythologie | Conte & Disney | Réel & Rantasy
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5712-i-will-live-a-thousand-million-lives https://www.letempsdunrp.com/t5875-je-suis-prete-pour-l-aventure#118919 https://www.letempsdunrp.com/t5886-joyeux-bordel-organise https://www.letempsdunrp.com/t5710-let-the-forest-hear-our-sound
Paddy
Mar 29 Aoû - 17:37

Aëlys
J'ai 32 ans et je vis près de Londinium, Angleterre. Dans la vie, je suis une mage de la nature et une guérisseuse et je m'en sors plutôt bien. Sinon, à cause de ma condition et de mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. De toute façon, qui voudrait d'une sorcière ?

"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f69363156394d454f6565503965773d3d2d3534333832323330352e313531393132613739346439386463313539393038333532373830372e676966

Elle a toujours été en Angleterre • Elle est une mage de la nature, appelé druide • Elle contrôle très bien la terre et l'eau, a du mal avec le feu qui a tendance à s'embraser trop rapidement. • Elle perd le contrôle quand elle est en colère • Elle aide en secret les plus pauvres, notamment les femmes • Elle continue toujours de pratiquer la magie • Elle a sa maison dans les bois, pas très loin de Londinium

"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 Int3HZ

« In the waves, I've lost every trace of you »



J'eus un sourire en coin quand il m'affirma qu'il ne devais jamais m'énerver. Cela montrait bien la force de la magie, la crainte qu'elle pouvait susciter. Mais elle n'était pas que cela. Elle pouvait soigner, nourrir, aider. La seule qu'elle ne pouvait faire et c'était strictement interdit c'était redonner la vie. Bien des mages avaient essayés, consumés par l'essence même de la vie. Et la mort était un cycle naturel. Nous étions poussière, nous nous rendons à la terre, nourrissant les plantes, comme elles nous ont nourris toute notre vie. C'était un partage mutuel, un respect, un pacte. J'avais fini par puiser dans ma colère pour empêcher les gardes de passer et déjà je faisais demi tour pour suivre les deux hommes. Arthur qui était déjà bien grand et surement bien bâti - au vue de son corps qui était collé contre le mien il y a encore quelques minutes -, son ami était encore plus imposant que lui.

Il avait réussi à fracasser une porte également, alors que Arthur m'appelait depuis le bout du couloir. J'accélérais ma course mais avec la vitesse et l'angle du couloir, je finis par me prendre le mur sur le côté, sur mon épaule déjà blessée par la force de l'impact contre la porte de la cellule. Je grognais mais me repris bien vite, prête à m'échapper pour de bon de ce palais infernal. Et déjà nous étions dehors. Des chevaux trouvés, je montais sur la monture, et l'emmena au galop à travers les rues de Londinium, restant derrière Arthur, le suivant de près.

Il semblait connaître un chemin et je le suivais. Jusqu'à ce que les rues laissèrent place aux prairies puis à la foret. La course avait ralenti et je calmais mon cheval d'une caresse sur son cou. Une fois arrêtés, j'observais les lieux, en descendant de l'équidé. Il s'agissait d'une clairière, surplombé par une grotte, une rivière en contre bas. Je suivais Arthur jusqu'à la grotte. Elle était déjà aménagés. Preuve que le lieu servait de refuge. Le calme soudain du lieu contrastait véritablement avec ce que je pouvais ressentir à l'intérieur de mon esprit, ce qui bouillonnait dans mes trippes. J'avais envie d'y retourner et de brûler tout ce qui s'y trouvait. Y compris le faux roi.

Je serrais les poings alors que je fermais les yeux, tentant de calmer le feu intérieur. Arthur interrompis mon fil de pensée. De piquer une tête ? Je me retournais pour l'observer. C'est vrai qu'un brin de toilette me ferait du bien.

« Oui. »

Et je n'attendis pas qu'il s'exécute pour marcher jusqu'à la rivière. Je m'accroupis au bord de l'eau, passant ma main dans le liquide frais. Elle était claire, scintillante. Puis je tournais mon regard vers l'homme, un sourcil arqué, un air moqueur.

« Une clairière et une eau claire hin ? »

Je me relevais et me débarrassa de ma jupe déchirée mais garda ma chemise sur le dos. Je finis par poser un pied dans l'eau. Le froid me mordit la peau, me faisant grimacer sur l'instant mais je pouvais sentir son énergie vibrer. J'en avais vraiment besoin. Alors je descendis complètement dans la rivière, l'eau m'arrivant à mi cuisse, trempant le bas de ma chemise. L'avantage, c'est qu'elle était traversée par d'innombrables rocher, formant des bassins naturels. Je profitais de la profondeur de l'un deux pour plonger complètement dans l'eau et en sortir quelques mètres plus loin. Se décrasser de la prison ? Il avait bien raison. J'avais l'impression que tout disparaissait, apaisant mon âme.
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mar 29 Aoû - 18:52

Arthur
J'ai 31 ans et je vis à Londinium, Angleterre. Dans la vie, je suis brigand et je m'en sors bie. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

De parents inconnus, je vie de rapines et de cambriolages, de vols et de rançonnements. Je cible plus particulièrement les nobles et riches marchants, ceux qui profitent de la pauvreté pour s’enrichir plus encore. Avec ma troupe, on équilibre un peu les richesses, en donnant à ceux qui en ont besoin une partie de notre butin. Cela dit, nous en gardons de quoi profiter de la vie ! Célibataire, je le suis, mais, si ce n’est pas un choix, cela ne m’a pas empêché de vivre quelques aventures *Hum!*

L’idée de se laver semblait l’intéresser. Tandis que je m’occupais des chevaux, la jeune femme était déjà au bord de l’eau, à caresser le liquide translucide.
Revenant vers elle, je fus frappé par son regard taquin. Je haussais les épaules d’un air faussement innocent, ce que j’étais plus ou moins.

A choisir un lieu pour se cacher, j’ai choisi celui qui ressemblait le plus à votre goût, ma chère ! Me défendais-je avec une piètre révérence.

Je l’observais retirer sa jupe déchirée, découvrant ses belles jambes claires, avant de la voir entrer dans l’eau. Tranquillement, elle s’avançait jusqu’à atteindre un bassin plus profond formé de pierres. Elle y disparu avant de refaire surface, sa chemise collant à son corps comme une seconde peau. Ce spectacle était enchanteur à mes yeux d’homme, de voir cette belle femme ainsi accoutrée, sa chemise claire tirant vers la transparence.

Je retirais mes bottes puis laissais choir mon pantalon pour finalement me débarrasser de ma tunique et de ma ceinture. Il ne me restait alors qu’un simple sous-vêtement de lin que je retirais également, profitant que la belle me tournait le dos.
Ceci fait, j’allais la rejoindre dans le bassin, m’immergeant complètement aussi avant de refaire surface et de me frotter le visage pour retirer la poussière des derniers jours.
Les formes de la mage, délicieusement mises en valeur, faisaient naître en moi une chaleur assez…titillante.

Du revers de la main, je l’arrosais d’une vaguelette.

Alors, ai-je bien choisi l’endroit ?

Paddy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/06/2023
Région : Jura | France
Crédits : (c)Perséphone

Univers fétiche : Harry Potter | Mythologie | Conte & Disney | Réel & Rantasy
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5712-i-will-live-a-thousand-million-lives https://www.letempsdunrp.com/t5875-je-suis-prete-pour-l-aventure#118919 https://www.letempsdunrp.com/t5886-joyeux-bordel-organise https://www.letempsdunrp.com/t5710-let-the-forest-hear-our-sound
Paddy
Mer 30 Aoû - 8:08

Aëlys
J'ai 32 ans et je vis près de Londinium, Angleterre. Dans la vie, je suis une mage de la nature et une guérisseuse et je m'en sors plutôt bien. Sinon, à cause de ma condition et de mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. De toute façon, qui voudrait d'une sorcière ?

"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f69363156394d454f6565503965773d3d2d3534333832323330352e313531393132613739346439386463313539393038333532373830372e676966

Elle a toujours été en Angleterre • Elle est une mage de la nature, appelé druide • Elle contrôle très bien la terre et l'eau, a du mal avec le feu qui a tendance à s'embraser trop rapidement. • Elle perd le contrôle quand elle est en colère • Elle aide en secret les plus pauvres, notamment les femmes • Elle continue toujours de pratiquer la magie • Elle a sa maison dans les bois, pas très loin de Londinium

"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 Int3HZ

« In the waves, I've lost every trace of you »



Je sortais la tête de l'eau, balayant mes cheveux mouillés vers l'arrière de ma tête, dégageant mon visage. J'en profitais pour l'arroser à grande eau. La fraicheur me réveilla tout en m'apaisant. Je me tournais alors vers Arthur.

« Tu as bien fait, cela fait du bien ! »

Je lui souris alors que je le voyais dans l'eau, ses vêtements sur le rivage. Il s'aspergea lui aussi le visage d'eau pour commencer à se frotter la peau avec. Je nageais un peu, profitant d'être au calme pour décompresser et me détendre des évènements. Je suis toujours en colère mais je sais que retourner sur les lieux maintenant c'est se suicider. Les hommes de l'usurpateur sont partout. Je sentis alors une vaguelette m'arriver dessus et tourna mon regard vers l'homme qui me fixait.

«Oui c'est parfait ! »

Je lui souris, taquine avant de l'asperger moi aussi d'un revers de main. Le temps de la vengeance sera pour plus tard. Là j'ai besoin de me détendre et surtout j'ai besoin de me préparer. Je m'approchais de lui. Jusqu'à ce que je remarque à travers les vaguelettes de la surface de l'eau qu'il était en réalité nu comme un vers. Je ne dis rien, c'était son choix. Mais les muscles ainsi montrés sous l'eau ne faisait que renforcer ce que je supposais de cet homme. Je détourne mon regard de son corps pour observer son visage. Il était décidément bien bâti.

« Qu'est ce que tu comptes faire après ? Je veux dire, maintenant que tu es libre et que ton ami est sorti de prison. »

Je n'avais plus réellement de chez moi. J'espérais simplement que les mages restant se soit eux aussi cachés pour échapper à la mort. Et si ce Arthur et sa bande de brigand avait le même objectif que le mien, il pouvait être sur que je le suivrais.

« J'ai l'intention de tuer l'usurpateur. Se ne serait la moindre des choses pour apaiser mon peuple. La vengeance ne fait pas partie de nos valeurs mais quelqu'un doit le faire. Pour le bien de tous. »
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 30 Aoû - 9:01

Arthur
J'ai 31 ans et je vis à Londinium, Angleterre. Dans la vie, je suis brigand et je m'en sors bie. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

De parents inconnus, je vie de rapines et de cambriolages, de vols et de rançonnements. Je cible plus particulièrement les nobles et riches marchants, ceux qui profitent de la pauvreté pour s’enrichir plus encore. Avec ma troupe, on équilibre un peu les richesses, en donnant à ceux qui en ont besoin une partie de notre butin. Cela dit, nous en gardons de quoi profiter de la vie ! Célibataire, je le suis, mais, si ce n’est pas un choix, cela ne m’a pas empêché de vivre quelques aventures *Hum!*

Mon choix de lieu semblait parfaitement lui convenir, preuve en était qu’elle avouait que cela faisait du bien de pouvoir se rincer. Lorsque je la taquinais en disant avoir choisis ce coin de forêt pour correspondre à ses goûts, lui envoyant une vaguelette embêtante, elle me confirmait que l’endroit était parfait.

Je ne m’étais pas trompé sur cette mage. J’avais bien cru détecter un semblant de côté joueuse et cela se confirmait lorsqu’elle me renvoya à son tour une gerbe d’eau. Alors, elle s’approchait doucement de moi. Je surpris son regard, affichant un petit air malicieux.

La vue vous convient-elle ? Demandais-je comme s’il ne s’agissait pas de mon corps. En deux coups de brasse, j’agrippais un rocher sur lequel je me hissais. Les rayons du soleil venaient frapper ma peau brillante tandis que je m’offrais à sa vue en tournant lentement sur moi-même. Provocant, je lui souriais avant de la rejoindre dans l’eau.

Finalement, elle me demandait ce que je prévoyais, réaffirmant ensuite son désir de tuer l’usurpateur pour venger son peuple. Je nageais tranquillement, faisant des cercles autour d’elle.

Je te l’ai dit, si tu nous aidais à sortir, alors tu pouvais nous compter comme alliés. Le faux roi ne nous plait pas non plus, alors nous t’aiderons, je t’en donne ma parole.

Tout en parlant et en nageant, je m’étais à mon tour approché d’elle jusqu’à effleurer son dos de ma main par-dessus sa chemise.

En attendant, il convient de se préparer…Mes hommes seront là demain. Aussi, à moyen terme, nous allons t’aider à accomplir ta quête. Dis-je en stationnant dans son dos. À court terme, nous allons nous préparer et concevoir un plan ensemble. Je posais mes mains sur ses hanches, approchant la tête de la sienne, toujours dans son dos.

Dans l’immédiat, j’aimerais t'ôter tes vêtements Chaton… Soufflais-je à son oreille d’une voix suave.

Elle disposait de tout ce qu’elle voulait savoir sur mon futur proche.

Paddy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/06/2023
Région : Jura | France
Crédits : (c)Perséphone

Univers fétiche : Harry Potter | Mythologie | Conte & Disney | Réel & Rantasy
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5712-i-will-live-a-thousand-million-lives https://www.letempsdunrp.com/t5875-je-suis-prete-pour-l-aventure#118919 https://www.letempsdunrp.com/t5886-joyeux-bordel-organise https://www.letempsdunrp.com/t5710-let-the-forest-hear-our-sound
Paddy
Mer 30 Aoû - 11:19

Aëlys
J'ai 32 ans et je vis près de Londinium, Angleterre. Dans la vie, je suis une mage de la nature et une guérisseuse et je m'en sors plutôt bien. Sinon, à cause de ma condition et de mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. De toute façon, qui voudrait d'une sorcière ?

"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f69363156394d454f6565503965773d3d2d3534333832323330352e313531393132613739346439386463313539393038333532373830372e676966

Elle a toujours été en Angleterre • Elle est une mage de la nature, appelé druide • Elle contrôle très bien la terre et l'eau, a du mal avec le feu qui a tendance à s'embraser trop rapidement. • Elle perd le contrôle quand elle est en colère • Elle aide en secret les plus pauvres, notamment les femmes • Elle continue toujours de pratiquer la magie • Elle a sa maison dans les bois, pas très loin de Londinium

"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 Int3HZ

« In the waves, I've lost every trace of you »



Il me surprit dans mon observation absolument pas subtile. La vue me convient elle ? Je arquais un sourcil prête à lui répondre que sous l'eau je ne risquais pas de voir grand chose. Mais à peine l'ai je pensé que Arthur en sortit pour se hisser hors de l'eau, complètement nu devant moi, se tournant dans tous les sens comme pour fanfaronner. D'accord, monsieur était bien bâti il y avait plus de doute là dessus. Son petit air provocant, je lui aurais bien fait ravaler aussi tiens. Mais ne me démontais pas. J'avais déjà vu plusieurs fois des hommes nus. Aussi, j'entrais dans son jeu.

« C'est pas mal. »

Je prenais un air provocant à mon tour alors qu'il retourna dans l'eau pour nager autour de moi. Quand il répondit qu'il me donnait sa parole pour son aide et que je pouvais le compter comme un allié, je fus soulagée. Avoir des partisans étaient importants. Pour soulever un peuple, il fallait des braises à incendier et enflammer. Je n'hésiterai pas une seconde à devenir ce brasier si nécessaire. Il s'approcha de moi dans ses cercles venant effleurer mon dos. Je me retournais dans sa direction mais déjà il continuait à roder autour de moi. J'avais la sensation d'être soudain devenu la proie d'un chat. Je ne bougeais pas, attendant de voir ce qu'il ferait.

Il m'expliqua qu'il fallait se préparer et que ses hommes seraient là demain et qu'ils allaient m'aider à tuer le faux roi. Et qu'on allait convenir d'un plan ensemble. C'est là que je sentis son souffle sur ma nuque, ses mains se poser sur mes hanches. Je sentis mon souffle se bloquer quand le sien se fit sur mon oreille. Instinctivement, je viens me coller contre lui, mon dos contre son torse alors que je l'entends dire qu'il m'ôterait bien mon vêtement. Encore ce surnom. Je gronde.

« Ne m'appelle pas Chaton. »

Je me décollais de lui pour lui faire face. Je posais mes mains sur ses épaules comme si il était un support alors que j'emmêlais mes jambes aux siennes, collant nos corps ensemble. C'est à mon tour de venir murmurer à son oreille, un brin joueuse et taquine.

« Ou je vais devoir sévir. »
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 30 Aoû - 12:00

Arthur
J'ai 31 ans et je vis à Londinium, Angleterre. Dans la vie, je suis brigand et je m'en sors bie. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

De parents inconnus, je vie de rapines et de cambriolages, de vols et de rançonnements. Je cible plus particulièrement les nobles et riches marchants, ceux qui profitent de la pauvreté pour s’enrichir plus encore. Avec ma troupe, on équilibre un peu les richesses, en donnant à ceux qui en ont besoin une partie de notre butin. Cela dit, nous en gardons de quoi profiter de la vie ! Célibataire, je le suis, mais, si ce n’est pas un choix, cela ne m’a pas empêché de vivre quelques aventures *Hum!*

Elle me trouvait “pas mal” après mon petit numéro sur mon rocher et je notais parfaitement son air provocateur tandis que je retournais dans l’eau pour faire mes cercles autour d’elle.
Je lui répondais avec sérieux, décomposant les temps à venir en trois phases. Maintenant, plus tard et dans un certain temps.

Ceci fait, je me concentrais alors sur le “maintenant” en posant les mains sur ses hanches, depuis son dos, avouant ce que j’avais envie de faire. Dans l’immédiat, c’était la dénuder que je souhaitais et, comme depuis le début, je me fis une joie de l’appeler par ce petit surnom qu’elle affectionnait tant.

Je frissonnais lorsqu’elle colla son dos à moi, que son postérieur écrasa mon entre-jambe encore endormi. Elle grogne, me suggérant de cesser de l’appeler ainsi avant de s’éloigner pour se retourner. Ses mains sur mes épaules, elle enlaçait mes jambes des siennes, ramenant son corps contre le mien. Immédiatement, je pouvais sentir son bassin contre le mien, sa poitrine masquée s’écraser contre mon torse alors qu’elle venait jouer à mon oreille.
Je m’aventurais sur son dos de mes doigts alors qu’elle me menaçait de devoir sévir si je m’obstinais.

Je ne connais pas ton prénom… Alors tu resteras Chaton jusqu’à ce que tu me le donnes…

Je décrochais un premier bouton de sa chemise.

Et si tu refuses de me le donner, alors tu seras obligée de sévir… Soufflais-je en la regardant dans les yeux, faisant sauter un second bouton. Chaton ! Concluais-je alors avant de poser mes lèvres sur les siennes.

Paddy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/06/2023
Région : Jura | France
Crédits : (c)Perséphone

Univers fétiche : Harry Potter | Mythologie | Conte & Disney | Réel & Rantasy
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5712-i-will-live-a-thousand-million-lives https://www.letempsdunrp.com/t5875-je-suis-prete-pour-l-aventure#118919 https://www.letempsdunrp.com/t5886-joyeux-bordel-organise https://www.letempsdunrp.com/t5710-let-the-forest-hear-our-sound
Paddy
Mer 30 Aoû - 12:17

Aëlys
J'ai 32 ans et je vis près de Londinium, Angleterre. Dans la vie, je suis une mage de la nature et une guérisseuse et je m'en sors plutôt bien. Sinon, à cause de ma condition et de mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. De toute façon, qui voudrait d'une sorcière ?

"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f69363156394d454f6565503965773d3d2d3534333832323330352e313531393132613739346439386463313539393038333532373830372e676966

Elle a toujours été en Angleterre • Elle est une mage de la nature, appelé druide • Elle contrôle très bien la terre et l'eau, a du mal avec le feu qui a tendance à s'embraser trop rapidement. • Elle perd le contrôle quand elle est en colère • Elle aide en secret les plus pauvres, notamment les femmes • Elle continue toujours de pratiquer la magie • Elle a sa maison dans les bois, pas très loin de Londinium

"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 Int3HZ

« In the waves, I've lost every trace of you »



C'est vrai qu'il m'avait donné son prénom. Je ne lui avait pas donné le mien. Les deux, collés l'un à l'autre dans l'eau claire de la rivière, ses doigts sur mon dos alors qu'il m'affirma qu'il m'appellerait chaton tant que je ne lui donnait pas mon prénom. Le faisait il exprès ? Une de ses mains passa devant nous alors qu'il décrocha un premier bouton ouvrant le tissu. Il reprend les termes que j'avais employé, affirmant que je serais obligé de sévir si je refusais de lui donner. Il planta son regard dans le mien alors que sa main effleurant la peau de ma poitrine me décocha un frisson quand il s'affaira à retirer un autre bouton.

La tension des évènements, mon rythme cardiaque qui accélérait, l'endroit calme et tranquille. Réellement, je voulais juste me détendre. Il n'y avait rien à part l'envie de prendre du bon temps et cela me plaisait. Il captura mes lèvres après un autre chaton comme pour m'empêcher de parler. Aussitôt, je fermais les yeux, déplaçant mes bras vers son cou pour l'emprisonner alors que nos bassins se collait. Il n'y avait que l'envie de profiter l'un de l'autre sans aucune autre arrière pensée. C'était comme libérateur des tensions accumulées depuis ces jours. Aussi, quand je répondis avec ferveur à son baiser, j'ouvris la bouche pour venir chercher sa langue, approfondir le baiser. Les mains dans ses cheveux court et mouillés, son corps musclés contre le mien il suffisait juste de profiter de l'instant. Je recule pour reprendre mon souffle sans forcément me décoller de lui.

« Je m'appelle Aëlys. »

Je lui souris un instant, alors que je sentais mon bas ventre s'enflammer dans une promesse d'un plaisir charnel. L'eau n'était pas vraiment pratique pour cela alors je finis par le repousser vers le rivage, les yeux enflammés par le désir et la perspective d'un plaisir nouveau. J'espérais qu'il comprenne juste mon intention et au vue de sa réaction, je suppose qu'il n'était pas contre non plus.
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 30 Aoû - 12:58

Arthur
J'ai 31 ans et je vis à Londinium, Angleterre. Dans la vie, je suis brigand et je m'en sors bie. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

De parents inconnus, je vie de rapines et de cambriolages, de vols et de rançonnements. Je cible plus particulièrement les nobles et riches marchants, ceux qui profitent de la pauvreté pour s’enrichir plus encore. Avec ma troupe, on équilibre un peu les richesses, en donnant à ceux qui en ont besoin une partie de notre butin. Cela dit, nous en gardons de quoi profiter de la vie ! Célibataire, je le suis, mais, si ce n’est pas un choix, cela ne m’a pas empêché de vivre quelques aventures *Hum!*

Ce n’est pas moi le mage, mais à cet instant, collé l’un à l’autre, nos jambes enroulées, j’avais l’impression que nos corps communiquaient.
Alors, j’en jouais, la provocant en menaçant de continuer d’utiliser ce sobriquet jusqu’à ce qu’elle me donne son prénom.
Un premier bouton s’échappait et je laissais un doigt glisser sur la peau tendre de sa poitrine pour atteindre le second.

Alors, j’avais une fois de plus osé utiliser ce nom avant de l’embrasser. Pour la faire taire, oui, mais pour rendre ma provocation encore plus joueuse. C’est donc avec un ravissement amusé que je la sentais répondre à mon baiser avec fougue. Je ne laissais pas sa langue chercher la mienne très longtemps, venant conquérir sa bouche et lui offrir la mienne pendant qu’elle emprisonnait de nouveau ma tête, ébouriffant mes cheveux.

Lorsqu’elle recule la tête, c’est pour m’annoncer qu’elle s’appelle Aëlys. Enfin, ai-je envie de hurler alors que nos corps sont toujours l’un contre l’autre et que le désir qui est né dans mon ventre prend une forme bien plus tangible et visible pour elle.
Mais, je suis Arthur et, dans les jeux de l’amour, je suis un incorrigible coquin.

Aëlys ! Très joli prénom, Chaton ! Soufflais-je d’un air malicieux.



Paddy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/06/2023
Région : Jura | France
Crédits : (c)Perséphone

Univers fétiche : Harry Potter | Mythologie | Conte & Disney | Réel & Rantasy
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5712-i-will-live-a-thousand-million-lives https://www.letempsdunrp.com/t5875-je-suis-prete-pour-l-aventure#118919 https://www.letempsdunrp.com/t5886-joyeux-bordel-organise https://www.letempsdunrp.com/t5710-let-the-forest-hear-our-sound
Paddy
Mer 30 Aoû - 13:53

Aëlys
J'ai 32 ans et je vis près de Londinium, Angleterre. Dans la vie, je suis une mage de la nature et une guérisseuse et je m'en sors plutôt bien. Sinon, à cause de ma condition et de mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. De toute façon, qui voudrait d'une sorcière ?

"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f69363156394d454f6565503965773d3d2d3534333832323330352e313531393132613739346439386463313539393038333532373830372e676966

Elle a toujours été en Angleterre • Elle est une mage de la nature, appelé druide • Elle contrôle très bien la terre et l'eau, a du mal avec le feu qui a tendance à s'embraser trop rapidement. • Elle perd le contrôle quand elle est en colère • Elle aide en secret les plus pauvres, notamment les femmes • Elle continue toujours de pratiquer la magie • Elle a sa maison dans les bois, pas très loin de Londinium

"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous." - Page 2 Int3HZ

« In the waves, I've lost every trace of you »



Il avait réussi à allumer un brasier, s'amusant avec le feu, avec mon feu alors que je le repoussais pour sortir de l'eau, sous un regard ardent. Il m'avait encore surnommé Chaton, un surnom qu'il semblait vouloir obstinément me donner. En avais je l'apparence pour lui ? D'un chaton frêle et fragile ? J'allais lui prouver le contraire. Qu'il fallait se méfier de l'eau qui dort.

Contenu sponsorisé
"La liberté que nous cherchons n'est pas une contrée lointaine, elle est en nous."
Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Lui, Elle, Moi, Eux, Nous. Entre autre.
» “La médecine n'a de certain que les espoirs trompeurs qu'elle nous donne.” [Gaïa]
» “Si la destinée ne nous aide pas, nous l'aiderons nous-même à se réaliser.” - @Dreamcatcher
» "Elle entendait au-dessus d'elle dans les cieux, Les anges qui chantaient entre eux." E.A.Poe
» Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle. Mais gare à ce qu'elle pourrait attirer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: