Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 9:01 par Charly

» Vermines & Rage
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 1:11 par Snardat

» Eyes contact (ft Clionestra)
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 EmptyHier à 23:45 par Clionestra

» Recherche lien H/H
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 EmptyHier à 23:11 par Raton

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 EmptyHier à 22:47 par Lulu

» Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 EmptyHier à 20:24 par Clionestra

» La honte n'est pas là où elle devrait être ! [PV Lullaby] +18
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 EmptyHier à 18:02 par Elsy Lullaby

» Un Orque du Mordor
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 EmptyHier à 14:15 par Snardat

» Sugar in my teeth, demons in my dreams
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 EmptyHier à 11:20 par Senara

Le Deal du moment : -55%
Coffret d’outils – STANLEY – ...
Voir le deal
21.99 €

LE TEMPS D'UN RP

I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18]

Dracoola
Messages : 583
Date d'inscription : 20/04/2018
Région : Québec city
Crédits : Frimelda et Google

Univers fétiche : LOTR/ Fantasy / City / Historique
Préférence de jeu : Homme
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t6011-listen-to-them-the-children-of-the-night-what-music-they-make#121946 https://www.letempsdunrp.com/t6012-i-want-you-to-believe-to-believe-in-things-that-you-cannot#121948
Dracoola
Dim 6 Aoû - 22:01

Pierce
Snyder

J'ai 43 ans et je vis à Nashville, États-Unis. Dans la vie, je suis mécanicien/biker et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien.


I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Ae9e75230ac62efba5803cc1e7c75937259fe422

– Pierce naît dans une famille pauvre. Son père est parti chercher du lait et n’est jamais revenu.

– Il ne finit pas son secondaire et commence à travailler dans un garage à 16 ans

– Dès sa majorité, il joint un club de motards et multiplie les activités illégales.

– Il fait la rencontre de Clara avec qui il a une petite fille Molly. Les deux décident de se séparer d’une décision commune.

– Après un petit séjour en prison, il décide de prendre ses distances du club en allant travailler chez un autre garagiste.

– Il décide finalement de rejoindre de nouveau le groupe après la mort d’un de ses amis

I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Ff89741ff212e2893e3ce017ea3c346948687868

Jason Momoa @ Tumblr

Sup' babygirl





TW : Langage violent / Gambling / Alcool /Infraction au code de la route


Ma vision s’était embrouillée. Je sentais mon côté droit complètement engourdi. Je vacillais terriblement et j’avais appuyé mon bras contre le mur tentant de retrouver mon équilibre. Je sentais le sang imbiber mon blouson. J’avais vraiment chaud, ma tête était pesante et pour une raison que j’ignorais le sol me semblait terriblement confortable. Je tachais la ruelle de mon sang, une rivière pourpre s’écoulait sur la longueur de mon jeans. Ma respiration était lourde et je pouvais sentir mon cœur se débattre dans ma poitrine. La blessure s’était rouverte, cela était clair. Je n’avais qu’à atteindre mon appartement. Je pouvais réparer un point de suture moi-même. C’était Sam qui m’avait appris, une aiguille stérilisée, un peu d’eau et de l’alcool à friction. J’avais noté comment faire étape par étape dans un carnet. Je l’utilisais assez fréquemment. C’était quasiment devenu ma lecture de chevet. J’avais entendu une voix distante et une silhouette s’était dessinée dans mon champ de vision. Ah. La petite de la bibliothèque… OH MERDE. Bon ben c’était foutu pour la bonne impression. Bon, je n’étais pas certain qu’elle était intéressée non plus. Avec ma carrure et mon âge, sans parler de mon séjour en prison et le fait que j’étais toujours impliqué dans des affaires criminelles. Ça en faisait refroidir plus d’une. C’était quand même dommage pour Molly, elle avait tellement aimé son expérience. Elle m’avait appelé M.Snyder et un frisson d’horreur me parcourait. M.Snyder c’était mon daron. M. Snyder, où qu’il soit je lui souhaitais d’y rester sans quoi je lui déposerais mon poing dans sa gueule. Elle avait saisi son téléphone vraisemblablement pour appeler les urgences, mais je ne la vis pas composer.   J’avais soupiré de soulagement. Il ne fallait pas que les ambulanciers viennent, ils me poseraient des questions et avec le dossier que j’avais c’était un aller direct pour le trou. Elle m’avait indiqué de m’asseoir et j’obtempérais trop fatigué pour me battre. Elle m’appelait de nouveau monsieur et me demandait de rester avec elle. J’avais failli rire, ce n’était pas la première fois que l’on me tirait dessus. Avec la fois où je m’étais tiré moi-même dans le pied, cela faisait quatre. J’étais seulement étourdie par la perte de sang. Ce qui en soi n’était pas anormal. La priorité était d’abord de stopper l’hémorragie et comme si elle avait lu dans mes pensées elle avait appuyé sa veste contre mon épaule. Maline, la blondinette. D’une voix un peu rocailleuse, mais ferme j’avais protesté :

– Pas d’ambulance. Ils vont contacter les flics.

Puis, dans un regain d’effort surhumain, je m’étais relevé avec difficulté en utilisant le mur comme le levier. La main bien appuyée sur sa veste. Pas question de me vider de mon sang dans une allée. Mes jambes semblaient faites de cartons et je tentais de faire quelque pas en direction de la rue. Merde. J’allais devoir demander l’assistance de la jeune femme. Impossible, de traverser seul j’allais m’écraser contre le sol.

–J’habite au coin. Je dois seulement me rendre à mon appartement. Il y a un carnet qui…

Manquant perdre pied, je m’appuyais contre la brique. Putain, j’étais vraiment dans la merde. Je m’étais retourné vers la demoiselle un sourire peiné sur les lèvres :

– J’ai besoin d’aide… J’habite au coin, dans le bâtiment vert. Je ne pourrais pas me rendre seul.


Sans vraiment prendre le temps de vérifier si la jeune femme voulait bien m’accompagner j’avais enroulé mon bras autour de son épaule prenant bien garde de ne pas appuyer mon poids sur elle. Je ne pouvais pas la laisser repartir comme ça, elle pouvait aller raconter ce qu’elle avait vu aux flics. J’espérais qu’elle n’était pas terrifiée, mais je ne pouvais pas prendre le risque de devoir retourner en tôle. J’avais promis de m’occuper de ma petite et je commençais à peine à remettre ma vie sur les rails. Nous avions traversé la rue et une fois devant l’immeuble j’avais commencé à gravir péniblement les escaliers. J’avais sorti mes clés de ma poche. La porte ouverte j’avais déclaré d’un ton sans appel :

– Viens.

Une fois à l’intérieur j’avais fermé la porte et était allé m’écraser sur le sol près du sofa. Étourdi, j’attendais de reprendre mes esprits avant de pointer un carnet sur la table basse. À l’intérieur, il y avait les instructions pour refaire un point. C’était bourré de fautes d’orthographe et écrit en patte de mouche, mais j’avais confiance qu’elle serait capable de déchiffrer. Flirtant avec l’évanouissement je lançai faiblement :

– Tout est dans la salle de bain, les serviettes sont dans le placard… j’suis désolé.

Mes paupières devenaient de plus en plus lourdes et je ne sentais pas en moi la force de m’expliquer davantage…



LA MORT DES AMANTS


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. | FRIMELDA

Paddy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/06/2023
Région : Jura | France
Crédits : (c)Perséphone

Univers fétiche : Harry Potter | Mythologie | Conte & Disney | Réel & Rantasy
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5712-i-will-live-a-thousand-million-lives https://www.letempsdunrp.com/t5875-je-suis-prete-pour-l-aventure#118919 https://www.letempsdunrp.com/t5886-joyeux-bordel-organise https://www.letempsdunrp.com/t5710-let-the-forest-hear-our-sound
Paddy
Dim 6 Aoû - 23:56

Emily Jesper
J'ai 26 ans et je vis à Nashville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis bibliothécaire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Tumblr_inline_nm9faiUf7K1rifr4k
Elle n'as jamais quitté Nashville • Elle est bibliothécaire • Elle a eu quelques petits amis mais il la trouvait toujours trop bizarre • Elle préfère la compagnie des livres à ceux des humains • Elle aime le thé noir • Elle apprécie la compagnie de son lapin, Carl • Son appartement est une extension de la bibliothèque où elle travaille • Elle a beaucoup de plantes et joue de la guitare sèche quand elle s'ennuie • Elle est très proche de ses parents qu'elle voit au moins une fois par semaine • On la prend souvent pour une adolescente mais elle est bien majeur.
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Tumblr_inline_nm9ffhriVj1rifr4k

Run little girl, run little girl, bang, ha !



TW : Langage violent / Gambling / Alcool /Infraction au code de la route

Dans sa panique, Emily n'avait pas vue qu'elle n'avait pas appuyée sur le bouton pour décrocher. Elle n'avait pas vu non plus le soulagement apparemment de Pierce quand elle avait omis cette touche. Elle avait alors prit sa veste pour appuyer sur la blessure. Jusqu'à ce que dans sa voix rauque et profonde, il lui affirmait qu'il ne voulait pas d'ambulance parce que sinon la police allait s'en mêler. Bien sur que oui, il s'est fait tirer dessus ! Evidemment ! Elle le regarda avec des yeux ronds, la consternation sur son visage. C'est là qu'elle se rendit compte de son erreur et qu'elle n'avait pas appelée. Aussi, elle voulut reprendre le téléphone et tourna son regard vers l'objet à ses pieds puis elle tourna son visage vers Pierce. Il était blessé et elle n'était pas magicienne encore moins infirmière !

Il s'était relevé en attrapant la veste pour appuyer son épaule. Emily se leva à son tour récupérant ses affaires éparpillés sur le sol alors que l'armoire à glace tentait de faire quelques pas. Sa conscience lui disait de ne pas le laisser comme ça mais la peur et la panique l'habitait complètement. Elle resta là, plantée au milieu de la rue jusqu'à ce que sa voix la fasse de nouveau sursauter, la sortant de sa léthargie évidente.

« Mais vous devez vous faire soigner à l'hôpital ! Vous saignez beaucoup trop ! »

Elle avait insistée, bien sur. Elle ne pouvait pas le laisser ainsi. Elle se dirigea à sa hauteur, prête à rappeler une ambulance. Mais sa voix la coupa de nouveau dans son élan. Il voulait que la jeune femme l'aide. Il ne lui laissa pas le choix, tendant sa main vers elle, la prenant sous son bras. Elle couina un instant sous la force du mouvement et du se retenir à l'homme pour éviter de trébucher. Elle se reprit rapidement quand il s'appuya un peu sur elle.

D'une force nouvelle, elle se dit que même si l'hôpital ne semblait pas une option pour l'homme, elle pourrait au moins l'aider à sa manière. Elle tremblait toujours sous le coup de l'émotion et de la panique qui avait gangrenée ses veines mais elle l'aida à marcher. Le trajet ne fut pas long jusqu'à l'immeuble. Il réussit à sortir les clés de sa poche et à tourner la clé avant de rentrer dans l'immeuble. Elle était prête à faire demi tour. Mais la voix autoritaire de Pierce claqua comme un fouet. Elle ne put qu'obéir. Et entra en fermant la porte derrière elle.

Elle vit l'homme étendu sur le sol du salon, inondant le sol de son sang. Mon dieu, cela saignait trop pour elle ! Appeler des médecins compétents lui venaient vraiment en tête. Mais elle se souvenait de l'avertissement de Pierce. Pas de police. Et il y avait Molly ! Ou était elle ? Etait elle blessée ? OU PIRE ENLEVEE ? Quand il indiqua un carnet sur la table basse, elle se reprit et posa ses affaires à même le sol et attrapa le carnet. Elle reconnut la même écriture que sur la fiche d'enregistrement. Toutes les étapes étaient notées. Et vu la page cornée et salie à différents endroits, il était certain que ce n'était pas la première fois qu'il se servaient de cette note.

Il indiqua ensuite la salle de bain et laissa l'homme dans le salon pour aller chercher une serviette. Elle fouilla, tremblante dans le placard qui servaient de boite à pharmacie une aiguille du fil et de l'alcool désinfectant. Et si elle n'arrivait pas à le sauver ? Molly allait elle être orpheline ? Elle eu un haut le cœur. Le stress prenait une part évidente sur le reste et l'adrénaline baignait toujours dans ses veines. Mauvais cocktail.

Elle revint dans le salon et vit l'homme les yeux fermés. CA Y EST IL ETAIT MORT ! Elle se précipita, posant tout sur la table basse et approcha son visage de l'homme pour effleurer sa joue de ses lèvres. Il respirait. Le soulagement la traversa un instant. Puis, elle procéda comme dans le carnet à chaque étape. Elle tournait comme elle put autour de l'homme pour être le plus à l'aise pour opérer. C'est qu'il paraissait comme un géant dans le minuscule salon.

« Je .... Je suis désolée... Ca va faire mal ! Monsieur Snyder ? Pierce ? est ce que vous m'entendez ? »

Elle attendit quelques secondes et jugeant qu'il avait avalé l'information, elle versa directement une partie du flacon sur la blessure. Elle voulait surtout anesthésier la plaie. Elle se trouva soudainement un calme olympien quand il s'agissait de suivre les instructions, comme si elle était sortie de son corps et avait procéder avec froideur et assiduité. Elle ne se rappelait même pas comment elle avait faire pour le coudre, comme si son cerveau avait soudainement décidé que se souvenir n'était pas bon pour elle et sa santé mentale.

Elle avait ses mains qui étaient couvertes du sang de Pierce. Elle recula, s'asseyant elle aussi par terre, les mains sur ses genoux, alors que soudainement, elle fermait les yeux. Elle sentait la bile monter dans son ventre alors qu'elle réalisa ce qui venait de se passer en seulement quelques minutes.

Elle n'attendit pas pour bondir vers la salle de bain et frotter vigoureusement ses mains alors qu'elle était prise soudainement de sanglots. Les larmes coulaient sur ses joues sans comprendre vraiment ce qui se passait. Mais l'odeur forte du savon l'aidait à faire passer la nausée. Elle posa ses bras sur le rebords du lavabo alors qu'elle frottait toujours ses mains pour faire partir le rouge de ses mains, impossible pour elle de se calmer. Elle avait cédée définitivement à la panique.
Dracoola
Messages : 583
Date d'inscription : 20/04/2018
Région : Québec city
Crédits : Frimelda et Google

Univers fétiche : LOTR/ Fantasy / City / Historique
Préférence de jeu : Homme
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t6011-listen-to-them-the-children-of-the-night-what-music-they-make#121946 https://www.letempsdunrp.com/t6012-i-want-you-to-believe-to-believe-in-things-that-you-cannot#121948
Dracoola
Lun 7 Aoû - 1:12

Pierce
Snyder

J'ai 43 ans et je vis à Nashville, États-Unis. Dans la vie, je suis mécanicien/biker et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien.


I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Ae9e75230ac62efba5803cc1e7c75937259fe422

– Pierce naît dans une famille pauvre. Son père est parti chercher du lait et n’est jamais revenu.

– Il ne finit pas son secondaire et commence à travailler dans un garage à 16 ans

– Dès sa majorité, il joint un club de motards et multiplie les activités illégales.

– Il fait la rencontre de Clara avec qui il a une petite fille Molly. Les deux décident de se séparer d’une décision commune.

– Après un petit séjour en prison, il décide de prendre ses distances du club en allant travailler chez un autre garagiste.

– Il décide finalement de rejoindre de nouveau le groupe après la mort d’un de ses amis

I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Ff89741ff212e2893e3ce017ea3c346948687868

Jason Momoa @ Tumblr

Sup' babygirl





TW : Langage violent / Gambling / Alcool /Infraction au code de la route


Je n’avais jamais été de ceux qui réfléchissaient avant d’agir. Toute ma putain de vie je m’étais attiré des emmerdes à cause de ça. Et voilà que j’étais en train de remettre mon destin entre les mains d’une pauvre bibliothécaire qui n’avait rien demandé. Et pourtant elle avait obtempéré à toutes mes demandes sans poser la moindre question. J’avais l’impression de lui avoir joué le coup du grand méchant loup en prétendant être une personne que je n’étais pas. Je l’avais vu se lever pour se rendre dans la salle de bain, ses petits pieds faisaient craquer le parquet. Le silence d’hécatombe qui régnait dans l’appartement m’encourageait à fermer les yeux… juste un instant. Seulement, pour les rouvrir et grogner subitement. BORDEL ÇA FAISAIT MAL. Elle s’était mise à recoudre la blessure sans un mot, en suivant les instructions à la lettre. Son expression était neutre et elle semblait déconnectée d’elle-même. Oh non c’était mauvais. À quoi avais-je pensé ? Elle n’était qu’une jeune femme normale qui vivait sa vie tranquille et voilà que je débarquais comme un bulldozer. Une fois sa tâche accomplie, la jeune femme s’était levée et j’avais entendu des sanglots dans la salle de bain. Oh merde… Mon cœur s’était serré en entendant ses pleurs. J’étais épuisé je voulais m’étendre dans mon lit et oublier ma propre existence. Mais je venais de traumatiser une civile et je devais assumer mes responsabilités. Je m’étais levé en utilisant le divan comme appui, tous les muscles de mon corps me le faisaient regretter. Avec peine, je m’étais dirigé vers la salle de bain, pour apercevoir la petite blondinette en train de se laver vigoureusement les mains. Elle était en crise de panique. Brièvement, j’avais levé la tête pour voir mon reflet dans la glace. Je ne ressemblais à rien, la perte de sang m’avait rendu pâle et j’étais trempe de sueur. Sans faire plus de cérémonie, j’avais retiré mon t-shirt, serrant les dents quand je dû soulever le bras. Puis, je fermais le lavabo et doucement je saisis le bras délicat de la demoiselle et la fis asseoir sur le rebord de la baignoire. Sans dire un mot, je l’avais rejointe et l’avais enlacé de mon bras fonctionnel. Je gardais mon regard vers l’avant ne voulant pas l’angoisser davantage en la fixant. Je réfléchissais à ce que je pouvais dire. Elle devait être dans un état de choc terrible. Puis, décidant qu’une touche d’humour pourrait alléger l’atmosphère je lançais timidement :

– J’imagine que Molly et moi sommes bannis des lectures ?


Je lui avais fait un mince sourire et je remarquai qu’une mèche de ses cheveux était collée à sa tempe. Délicatement, j’avais saisi ses cheveux, séparant ceux-ci de sa peau et je saisis un chouchou qui traînait sur la laveuse. Un des nombreux qui appartenait à ma fille, je lui tendis en offrande avant de soupirer et de me lever à nouveau pour agripper les anti-inflammatoires dans la pharmacie. J’avalais une poignée de ceux-ci avant de me tourner de nouveau vers elle :

– T’avais pas à voir ça, je suis désolé de t’avoir impliqué. Mais je ne pouvais pas te laisser appeler les urgences. Je ne suis pas exactement dans les bonnes grâces de la police.


J’étais de nouveau venu m’asseoir près d’elle, nos genoux se touchaient presque dans l’espace exigu de la pièce. Je me sentais terriblement coupable et j’espérais qu’elle pouvait le voir. Mal à l’aise, j’avais éclairci ma gorge. Elle devait avoir des questions et j’étais prêt à répondre…



LA MORT DES AMANTS


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. | FRIMELDA

Paddy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/06/2023
Région : Jura | France
Crédits : (c)Perséphone

Univers fétiche : Harry Potter | Mythologie | Conte & Disney | Réel & Rantasy
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5712-i-will-live-a-thousand-million-lives https://www.letempsdunrp.com/t5875-je-suis-prete-pour-l-aventure#118919 https://www.letempsdunrp.com/t5886-joyeux-bordel-organise https://www.letempsdunrp.com/t5710-let-the-forest-hear-our-sound
Paddy
Lun 7 Aoû - 1:59

Emily Jesper
J'ai 26 ans et je vis à Nashville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis bibliothécaire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Tumblr_inline_nm9faiUf7K1rifr4k
Elle n'as jamais quitté Nashville • Elle est bibliothécaire • Elle a eu quelques petits amis mais il la trouvait toujours trop bizarre • Elle préfère la compagnie des livres à ceux des humains • Elle aime le thé noir • Elle apprécie la compagnie de son lapin, Carl • Son appartement est une extension de la bibliothèque où elle travaille • Elle a beaucoup de plantes et joue de la guitare sèche quand elle s'ennuie • Elle est très proche de ses parents qu'elle voit au moins une fois par semaine • On la prend souvent pour une adolescente mais elle est bien majeur.
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Tumblr_inline_nm9ffhriVj1rifr4k

Run little girl, run little girl, bang, ha !



TW : Langage violent / Gambling / Alcool /Infraction au code de la route

Emily frottait ses mains continuellement, laissant le stress, la panique, l'adrénaline quitter son corps. Le bruit de l'eau qui coulait l'aidait à se calmer. Elle était totalement concentrée sur sa tâche, comme si cela la purifiait, remettant de l'ordre dans ses idées. Mais les larmes ne cessaient pas de couler. Elle devait être pitoyable. Exit la reine des neiges ! Bonjour la folle paniquée !

C'est là qu'elle vit une main apparaître dans son champ de vision et fermer le robinet. Elle se redressa un instant pour voir Pierce dans la salle de bain qui semblait soudainement trop petite. Encore plus petite quand je vis qu'il était torse nu. Les muscles saillant sous une peau bronzée. Emily se mit à rougir subitement, arrêtant son geste quand il lui attrapa le bras pour la force à s'asseoir sur le rebord de la baignoire et il l'enveloppa de son bras valide.

Le blackout.

Mais la chaleur de son corps détendit la blonde un instant et elle se laissa complètement aller. Elle laissa le stress s'évacuer alors qu'elle gardait ses mains sur ses genoux, penchée vers l'homme qui la tenait comme si il était un rocher sur lequel elle pouvait s'appuyer. Elle triturait ses ongles désormais propre, profitant pleinement de l'étreinte qu'il lui offrait. Un silence s'était posé juste là. Elle pouvait alors sentir son corps se gonfler sous une inspiration et la voix profonde résonner dans sa cage thoracique et dans la petite pièce carrelée.

Elle eut un rire vite étouffée par ses sanglots. Elle n'osa pas le regarder, elle pouvait sentir son visage encore rouge sous la timidité évidente dont elle faisait preuve. Mais cela avait eu le don de calmer sa panique. Il décolla une mèche de sa tempe elle baissa son regard, trouvant soudainement très intéressantes les aspérités du vieux carrelage qui recouvraient le sol. Elle finit par dire d'une voix tremblante et défaillante sous l'emprise encore de sa gorge serrée par ses pleurs silencieux.

« Je... je ne me permettrais pas de supprimer les rêves d'un enfant à cause des bêtises de leurs parents. »

Elle était catégorique sur ce point. Elle avait eu une enfance heureuse, dorée presque. Une vie simple mais avec une éducation, des parents aimants. Elle sait que ce n'est pas le cas de tout le monde mais elle n'en avait jamais vécu la dure réalité. Cela la ramena à la brutalité du monde et elle n'aimait pas cela. Elle voulait retrouver son lit, ses livres, sa couverture, son lapin. La chaleur de son fauteuils, sa cuisine éclairée, les ombres de ses plantes. Mais elle n'en voulait pas à Pierce d'avoir eu cette vie. Il ne l'avait surement pas choisie... pas vrai ?

Une main proposant un élastique passa sous son regard. Il lui proposait cela pour s'attacher les cheveux et elle se redressa en même temps qu'il retirait son bras par dessus ses épaules. Elle ferma les yeux, inspirant, expirant. Elle était épuisée. Il se leva, lui offrant la vue de son dos parfaitement musclé avant de se réinstaller à côté d'elle. Elle avait très bien remarquée la proximité de leurs genoux, leurs cuisses... Ca y est, le rouge lui remontait sur les genoux et elle préféra garder ses cheveux lâches pour le moment, pour qu'il ne puisse remarquer ce détail là. Elle avait aussi remarquée le tutoiement soudain comme si cela les avait rapprochés dans un pacte muet, les liant à jamais. Elle comprenait ce qu'il voulait dire. Puis elle soupira, fermant les yeux. Elle voulait lui poser LA question. Et elle ne s'en priva pas. Cependant, elle garda un ton doux et bienveillant. Elle n'était pas dans le jugement.

« Je comprends. » Elle finit par attacher ses cheveux en queue de cheval haute, laissant les pointes de ses cheveux blonds presque blanc lui chatouiller la nuque. Elle finit par se tourner un peu sur le rebords de la baignoire, leurs genoux se touchant complètement. « Pierce, qu'est ce qui s'est passé ? Je ne veux pas les détails, donne moi juste les informations importantes. »

Elle voulait savoir comment il était passé du père aimant, tiré à quatre épingle au voyou qui s'était fait tirer dessus. Elle frissonna rien qu'à l'idée qu'il ai put tuer un homme. Il pouvait aisément le faire, d'une seule main même. Mais elle sut qu'il ne lui ferait jamais de mal. Il en aurait eu l'occasion mille fois. Il aurait put la séquestrer, là dans cet appartement. Mais l'air coupable sur le visage de Pierce avait fait tomber les dernières barrières de méfiance. Bien sur, elle n'était pas dupe. Si, comme il le disait, il n'était pas dans les bonnes grâce de la police, c'est qu'il avait fait de la prison. Mais pour quel motif ?  
Dracoola
Messages : 583
Date d'inscription : 20/04/2018
Région : Québec city
Crédits : Frimelda et Google

Univers fétiche : LOTR/ Fantasy / City / Historique
Préférence de jeu : Homme
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t6011-listen-to-them-the-children-of-the-night-what-music-they-make#121946 https://www.letempsdunrp.com/t6012-i-want-you-to-believe-to-believe-in-things-that-you-cannot#121948
Dracoola
Mar 8 Aoû - 0:40

Pierce
Snyder

J'ai 43 ans et je vis à Nashville, États-Unis. Dans la vie, je suis mécanicien/biker et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien.


I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Ae9e75230ac62efba5803cc1e7c75937259fe422

– Pierce naît dans une famille pauvre. Son père est parti chercher du lait et n’est jamais revenu.

– Il ne finit pas son secondaire et commence à travailler dans un garage à 16 ans

– Dès sa majorité, il joint un club de motards et multiplie les activités illégales.

– Il fait la rencontre de Clara avec qui il a une petite fille Molly. Les deux décident de se séparer d’une décision commune.

– Après un petit séjour en prison, il décide de prendre ses distances du club en allant travailler chez un autre garagiste.

– Il décide finalement de rejoindre de nouveau le groupe après la mort d’un de ses amis

I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Ff89741ff212e2893e3ce017ea3c346948687868

Jason Momoa @ Tumblr

Sup' babygirl





TW : Langage violent / Gambling / Alcool /Infraction au code de la route


Les sanglots de la jeune femme s’étaient calmés sous mon étreinte et après être allé récupérer les anti-inflammatoires j’étais revenu m’asseoir près d’elle. Elle avait ri doucement à ma blague avant de répondre qu’elle n’était pas du genre à punir les enfants pour les fautes de leurs parents. À cela j’avais souri elle ressemblait peut-être à un oiseau fragile, mais elle n’avait pas pour autant la langue dans sa poche. Puis, elle avait posé la question que je redoutais et je ne savais pas par où commencer :

– Je me suis fait embusquer et tirer dessus...


Pour le reste, je me doutais qu’elle avait déjà deviné. La veste en cuir et le patch qu’il y avait dessus parlaient d’eux-mêmes. Comme pour me racheter à ses yeux j’avais rajouté :

–J’suis pas un mauvais gars, j’adore ma petite et je ferais tout pour elle. C’est que ce n’est pas le genre de vie que je peux quitter juste comme ça…

J’avais soupiré… J’étais si fatigué. Mon séjour en prison m’avait donné envie de changer ma façon de vivre, mais la réalité c’était que j’en savais trop. Carl ne me laisserait pas en vie. Ma seule solution c’était d’essayer de le convaincre de me laisser travailler seulement au garage. Mais je ne m’étais pas encore risqué à cette conversation. Carl n’avait été jamais été un homme très compréhensif, il était du genre à ne penser qu’à sa propre personne. J’avais passé ma main dans mes cheveux et j’avais regardé la jeune femme. Ses beaux yeux bleus étaient bouffis, son petit nez rouge et les traces des larmes sur son visage étaient encore visibles. Il commençait à se faire tard et la pensée de la laisser retourner chez elle seule. Après ce qu’elle venait de vivre… Sans réfléchir, je lui proposais :

– Il est tard. Les rues sont dangereuses à cette heure… J’te propose de passer la nuit. Je ne tenterais rien. Mais je ne le sens pas de rester seul ce soir et si je ne me trompe pas tu m’as l’air dans le même état.

Je m’étais levé et étais allé chercher un T-shirt, et j’avais sorti des serviettes de bain d’un placard. J’avais déposé le tout sur le comptoir du lavabo avant de me tourner vers elle.

– L’eau chaude est à droite, prend tout le temps qu’il te faut, j’irai après si tu as besoin de quelque chose hésite pas… Ah ouais tu peux m’appeler Pierce. M. Snyder c’est mon père et c’est un couillon.

Sur ces mots, j’avais serré une dernière fois la jeune femme, comme pour vérifier qu’elle était bel et bien de retour dans le présent avant de sortir de la pièce pour lui donner son espace. Eh bordel… J’avais besoin d’une cigarette faute de pouvoir me verser un verre…



LA MORT DES AMANTS


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. | FRIMELDA

Paddy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/06/2023
Région : Jura | France
Crédits : (c)Perséphone

Univers fétiche : Harry Potter | Mythologie | Conte & Disney | Réel & Rantasy
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5712-i-will-live-a-thousand-million-lives https://www.letempsdunrp.com/t5875-je-suis-prete-pour-l-aventure#118919 https://www.letempsdunrp.com/t5886-joyeux-bordel-organise https://www.letempsdunrp.com/t5710-let-the-forest-hear-our-sound
Paddy
Mar 8 Aoû - 16:05

Emily Jesper
J'ai 26 ans et je vis à Nashville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis bibliothécaire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Tumblr_inline_nm9faiUf7K1rifr4k
Elle n'as jamais quitté Nashville • Elle est bibliothécaire • Elle a eu quelques petits amis mais il la trouvait toujours trop bizarre • Elle préfère la compagnie des livres à ceux des humains • Elle aime le thé noir • Elle apprécie la compagnie de son lapin, Carl • Son appartement est une extension de la bibliothèque où elle travaille • Elle a beaucoup de plantes et joue de la guitare sèche quand elle s'ennuie • Elle est très proche de ses parents qu'elle voit au moins une fois par semaine • On la prend souvent pour une adolescente mais elle est bien majeur.
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Tumblr_inline_nm9ffhriVj1rifr4k

Run little girl, run little girl, bang, ha !



TW : Langage violent / Gambling / Alcool /Infraction au code de la route

Emily soupira quand il parla. Il avait été concis et clair. Mais ce n'est pas ce qu'elle avait demandé. Elle voulait connaître le début de l'histoire, pas la dernière page et les horribles conséquences. Elle voulait comprendre ce qui avait amené à cette embuscade. Elle garda ses cheveux attachés alors qu'il reprenait d'une voix rauque, presque penaude. Elle tourna son regard vers l'homme pour lui dire qu'elle s'intéressait à ce qu'il disait.

Pas un mauvais gars ? Il ne l'avait jamais blessé en tout cas. Et il semblait s'occuper réellement correctement de sa fille. Elle hocha simplement la tête pour lui dire qu'elle comprenait. Il était toujours torse nu devant elle mais là, son cerveau l'obligeait à se concentrer sur autre chose que les muscles saillants et bronzé de l'armoire à glace. C'est comme si elle devenait une coquille vide, pour le reste de la soirée. Puis, il brisa le silence au bout d'un temps.

Il lui proposait de dormir ici. Honnêtement, elle n'était pas capable de refuser. Elle ne se sentait pas de rentrer maintenant, elle n'avait pas faim, elle pouvait encore sentir les nausées trop proches et son estomac noué pour avaler quoi que se soit. Elle voulait juste s'enrouler dans une couette et oublier cette soirée. Pourtant, la journée avait si bien démarré. Mais voilà qu'il arrivait et chamboulait tout. Cependant, elle était incapable de lui en vouloir. Elle comprenait bien qu'il avait eu une vie avant celle qu'il venait de démarrer. On était au tome deux de sa vie, peut être même trois. Alors elle ne se formalisait pas trop dessus et lui adressa un simple sourire. Sincère mais fatigué.

« Oui, je pense que je suis dans le même état que toi maintenant. »

Il se leva à ses mots la laissant dans la salle de bain quelques secondes et il revenait avec un tee shirt à lui et une serviette propre. Elle arqua un sourcil, curieuse. Il lui offrait de quoi se changer et se laver. C'est vrai qu'elle sortait du travail. Elle devait avoir l'air pitoyable. Il se tourna vers elle et déclara qu'elle pouvait prendre le temps qu'il lui faudra. Elle se leva à son tour alors qu'il lui demandait de l'appeler par son prénom. Elle l'avait déjà fait, dans sa panique. Mais là encore, elle sourit et hocha la tête pour acquiescer.

« D'accord. Merci.. Pierce. »

Le dire naturellement dans un état de panique et le dire en réel, consciemment était deux choses distinctes. Elle releva la réflexion adressé à son père mais elle ne dit rien dessus. Chacun avait ses démons. Elle, elle n'en avait jamais connu. Elle ignorait l'impact d'un traumatisme sur un esprit, un corps. Elle n'a aucune idée des conséquences que cela pouvait engendrer. Alors elle préféra se taire au lieu de dire une bêtise puéril et bateau.

Elle ferma la porte quand l'armoire à glace sortit et la salle de bain avait retrouvé sa taille normale. La pièce semblait maintenant presque trop grande alors qu'elle s'était habituée à la présence de l'homme dans l'espace trop petit. Elle mit un temps, appuyée sur la porte avant de bouger. Elle avait fermée le verrou, comme pour se rassurer. Ce geste lui permettait de souffler un instant. Elle ne voulait pas vexer l'homme, de toute façon, il pourrait aisément détruire la porte avec ses muscles. Elle finit par se déplacer vers la baignoire et alluma l'eau chaude.

La carasse de l'eau sur son corps détendit ses propres muscles. Elle pouvait sentir le mal de dos pointer son nez demain matin. Mais elle ne s'en souciait pas. Elle laissa l'eau couler sur ses épaules et finalement ferma les yeux pour passer sa tête sous le rideau d'eau. Elle se sentait bien, là. Elle attrapa le gel douche bon marché sur le rebords de la baignoire et la mousse finit de soulager les tentions présentes. Elle se lavait de cette journée, comme si tout son stress s'évacuait en même temps que la mousse. Elle arrêta l'eau après quelques minutes. Peut être avait elle prit dix minutes, peut être que cinq. Elle n'avait aucune notion du temps.

Elle sortit en attrapant la serviette et la douceur du linge ainsi que l'odeur de la lessive lui décrocha un sourire. Elle enfouit son visage dans le linge, humant la douce odeur. Elle se sentait comme chez elle. Comme si l'image du biker allait forcément avec l'odeur de l'essence, du tabac, de l'alcool, de la sueur. Elle retrouvait l'image douce d'une maison, la chaleur d'un foyer.

Elle se sécha complètement, rafraichie, revigorée. Elle enfila simplement le tee shirt sur elle ainsi que sa culotte protégeant son intimité. Le tee shirt était trois fois trop grand pour elle, cela lui faisait une robe qui arrivait un peu plus bas que mi-cuisse. Cela la rassura. Elle était trop timide de premier abord pour oser ne serait que se présenter ainsi. Mais la fatigue et les évènements passés de la soirée, là, elle s'en fichait juste.  Elle enroula la serviette autour de ses cheveux trempés et entreprit de les essorer. Elle passa une main dedans pour tenter de les discipliner, c'était peine perdue. Elle rassembla ses affaires dans ses bras et ouvrit la porte de la salle de bain.

Pieds nus, la chaleur du parquet en bois contrastait avec le carrelage froid de la salle de bain. Elle se dirigea vers son sac qui se trouvait toujours dans le chambranle de la salle de bain et posa son pull et son jean plié sur le sac. La serviette que Pierce lui avait donné était toujours posée sur ses épaules. Elle ne l'aperçut nul part dans le salon. Elle finit par retourner dans le couloir, alors qu'elle tenta une pièce qui semblait à vu d'œil à la cuisine.

« Pierce ? »

Elle l'avait appelée d'une voix fluette et inquiète. Elle passa juste sa tête dans l'embrasure de la porte pour observer la pièce et voir si il s'y trouvait.
Dracoola
Messages : 583
Date d'inscription : 20/04/2018
Région : Québec city
Crédits : Frimelda et Google

Univers fétiche : LOTR/ Fantasy / City / Historique
Préférence de jeu : Homme
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t6011-listen-to-them-the-children-of-the-night-what-music-they-make#121946 https://www.letempsdunrp.com/t6012-i-want-you-to-believe-to-believe-in-things-that-you-cannot#121948
Dracoola
Mar 8 Aoû - 17:49

Pierce
Snyder

J'ai 43 ans et je vis à Nashville, États-Unis. Dans la vie, je suis mécanicien/biker et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien.


I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Ae9e75230ac62efba5803cc1e7c75937259fe422

– Pierce naît dans une famille pauvre. Son père est parti chercher du lait et n’est jamais revenu.

– Il ne finit pas son secondaire et commence à travailler dans un garage à 16 ans

– Dès sa majorité, il joint un club de motards et multiplie les activités illégales.

– Il fait la rencontre de Clara avec qui il a une petite fille Molly. Les deux décident de se séparer d’une décision commune.

– Après un petit séjour en prison, il décide de prendre ses distances du club en allant travailler chez un autre garagiste.

– Il décide finalement de rejoindre de nouveau le groupe après la mort d’un de ses amis

I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Ff89741ff212e2893e3ce017ea3c346948687868

Jason Momoa @ Tumblr

Sup' babygirl





TW : Langage violent / Gambling / Alcool /Infraction au code de la route


Elle avait semblé déçue de mon explication, un petit soupir avait échappé ses lèvres rosées et je lui envoyais un sourire coupable. Je ne pouvais pas me révéler à elle. Pas tout de suite. Je ne connaissais pas son nom. Et je ne pouvais pas prendre le risque qu’elle me trahisse, elle savait que j’avais une fille. Un mot de trop et elle mettait sa propre vie et celle de Molly en danger. Hors de question de lui imposer cela. Je l’avais déjà suffisamment troublé pour ce soir. Elle m’avait appelé Pierce et j’avais souri. Je ne connaissais pas son nom. Mais je ne voulais pas lui forcer à me le dire. Elle se sentirait peut-être plus en sécurité si elle demeurait anonyme. J’étais sorti de la pièce pour aller m’écraser sur le sofa. J’entendais l’eau de la douche couler, ça lui ferait du bien de laver cette journée. Et moi donc… Je rêvais d’une bonne douche chaude pour laver mon corps de toutes ses saletés. Comme si l’eau pouvait faire de moi une nouvelle personne. Quelqu’un qui pourrait ramener une belle jeune femme comme elle chez lui, rencontrer sa mère et fonder une petite famille. Mais je l’avais déjà essayé et cela s’était terminé en divorce. Ça ne donnait pas envie de recommencer. Je m’étais levé et étais allé fumer une clope sur la galerie. Quand j’étais rentré elle passait sa tête entre l’embrasure de la porte et m’appelait.

– Je suis ici. Alors ça t’a fait du bien ?


Je la guidai jusqu’à la chambre, allumant l’interrupteur pour dévoiler un lit immense. Fallait bien avec la taille que je faisais.

– Je te laisse t’installer ? J’ai des livres dans la bibliothèque à gauche. Je ne serai pas long.

J’avais agrippé des caleçons et des pantalons de jogging avant de me diriger vers la douche. J’avais savouré la sensation de l’eau chaude sur mes muscles courbaturés et avait hisser en sentant l’eau pénétrer mes bandages. Je frottais ma peau, cherchant à effacer le sang et la sueur. Puis j’avais lavé mes cheveux, ma longue crinière brune. Une fois terminé j’étais sorti, j’avais refait mes bandages avant d’aller rejoindre la petite blonde sur mon lit. Elle était mignonne dans mes vêtements, ça lui faisait une robe. Je m’étais assis à mon tour avant de m’allonger. AH PUTAIN C’ÉTAIT JOUISSIF. Rien, ne battait la sensation de s’étendre dans un lit après une longue journée. J’avais observé la jeune femme, elle semblait encore troublée. Une nuit de sommeil lui ferait le plus grand bien. J’avais ouvert le bras pour lui offrir l’option de venir se blottir contre moi. La misère ne faisait pas de cadeaux au non-initié, mais si je pouvais rendre son repos plus doux je le ferais. Je n’étais peut-être pas le citoyen modèle, mais je savais prendre soin de mon monde.


LA MORT DES AMANTS


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. | FRIMELDA

Paddy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/06/2023
Région : Jura | France
Crédits : (c)Perséphone

Univers fétiche : Harry Potter | Mythologie | Conte & Disney | Réel & Rantasy
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5712-i-will-live-a-thousand-million-lives https://www.letempsdunrp.com/t5875-je-suis-prete-pour-l-aventure#118919 https://www.letempsdunrp.com/t5886-joyeux-bordel-organise https://www.letempsdunrp.com/t5710-let-the-forest-hear-our-sound
Paddy
Mer 9 Aoû - 2:07

Emily Jesper
J'ai 26 ans et je vis à Nashville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis bibliothécaire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Tumblr_inline_nm9faiUf7K1rifr4k
Elle n'as jamais quitté Nashville • Elle est bibliothécaire • Elle a eu quelques petits amis mais il la trouvait toujours trop bizarre • Elle préfère la compagnie des livres à ceux des humains • Elle aime le thé noir • Elle apprécie la compagnie de son lapin, Carl • Son appartement est une extension de la bibliothèque où elle travaille • Elle a beaucoup de plantes et joue de la guitare sèche quand elle s'ennuie • Elle est très proche de ses parents qu'elle voit au moins une fois par semaine • On la prend souvent pour une adolescente mais elle est bien majeur.
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Tumblr_inline_nm9ffhriVj1rifr4k

Run little girl, run little girl, bang, ha !



TW : Langage violent / Gambling / Alcool /Infraction au code de la route

Il était rentré, et m'avait interpellé. Elle se retourna, piquée sur le vif alors qu'elle failli tomber dans son volte face. Elle s'accrocha à l'embrasure de la porte, son dos cognant dedans. Elle resta là, gardant l'équilibre grâce au bois. Elle ne voulait pas sursauter mais c'est comme si son corps lui avait dit de le faire, encore trop en alerte. Elle lui sourit, pour le rassurer. Elle ne voulait pas qu'il pense que c'était à cause de lui.

« Oui, merci ! »

Elle l'accueillait avec son éternel sourire bienveillant et chaleureux. Il la guida jusqu'à la chambre un peu plus loin dans le couloir. Elle observait tout, curieuse de connaître l'environnement. La lumière au plafond s'alluma, dévoilant la pièce à son regard bleu enfantin face à cette nouvelle découverte. Elle vit le lit, immense. Il lui parla de livre dans l'armoire à gauche. Elle tourna son regard et les vit. Elle se dirigea vers eux, comme un appel obsessionnel. Elle observa, avec beaucoup de curiosité, la tête penchée sur le côté les livres présents. Un livre de philosophie. Un autre sur la survie et la nature sauvage, des contes pour enfants. Les livres étaient abimées. Elle fronça les sourcils. Elle se retourna prête à lui dire qu'il fallait en prendre soin mais il n'y avait personne. Elle entendit l'eau couler et comprit qu'il était parti lui, aussi, sous la douche. C'est là qu'elle remarqua la guitare sèche, posée dans l'autre angle de la pièce. Elle délaissa complètement les livres pour se diriger vers la guitare, l'attraper et se poser en tailleur, à même le sol.

Elle en jouait, à l'occasion, seul son lapin restait spectateur de ses tentatives. Elle n'avait aucune idée de comment elle jouait. En général, elle laissait la musique couler comme elle venait, laissant les harmoniques faire le reste.

Elle écouta la sonorité de chaque corde et tourna de quelques crans deux trois cordes pour la réaccorder correctement. Satisfaite, elle commença à jouer un air doux, mélancolique. Elle s'imaginait cette berceuse, marchant sous la pluie, sur une route en pleine forêt, la brume recouvrant la cime des grands sycomores. Puis, elle s'imaginait quelque chose de plus festif, comme une balade à cheval, la mélodie changea pour quelque chose de plus soul. Et ainsi, en fonction des images qui défilaient devant ses yeux, les émotions qu'elle ressentait, elle travaillait sur l'objet différemment. Jusqu'à ce que le parquet craque à côté d'elle. Elle s'arrêta subitement mais ne bougea pas, observant l'homme s'installer sur le lit. Il était vraiment à sa taille. Elle remarqua alors qu'il était ENCORE torse nu, les muscles saillant, une odeur de gel douche flotta dans l'air alors que ses cheveux humide ... Bon dieu, à quoi pensait elle ?

Elle garda son calme alors que l'homme tourna son regard noisette sur elle. Elle lâcha la guitare, comme si elle s'était brûlée dessus et la reposa vivement à sa place. Elle se confondit en excuse, rougissant.

« Je suis désolée je euh... voulais pas mais ... »

Elle s'état redressée. Elle ne savait pas comment agir, ou quoi faire. Jusqu'à ce qu'il lui ouvre ses bras. Ne réfléchissant pas, elle se laissa porter par la confiance et la sécurité que lui donnait l'étreinte. Elle grimpa sur le lit et se blottit dans ses bras, posant sa tête sur l'épaule de l'homme, celle non blessée.

« Je suis désolée si je t'ai cassée les oreilles, d'habitude il n'y a que Carl qui m'entends. »

Elle rit à l'image du lapin qui trémoussait son petit nez au rythme de sa respiration. Elle se sentait si bien là, la chaleur de l'homme l'envahissait, le matelas était confortable et son cerveau se brancha sur le repos. Elle ferma les yeux juste après sa réflexion.
Dracoola
Messages : 583
Date d'inscription : 20/04/2018
Région : Québec city
Crédits : Frimelda et Google

Univers fétiche : LOTR/ Fantasy / City / Historique
Préférence de jeu : Homme
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t6011-listen-to-them-the-children-of-the-night-what-music-they-make#121946 https://www.letempsdunrp.com/t6012-i-want-you-to-believe-to-believe-in-things-that-you-cannot#121948
Dracoola
Jeu 10 Aoû - 13:08

Pierce
Snyder

J'ai 43 ans et je vis à Nashville, États-Unis. Dans la vie, je suis mécanicien/biker et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien.


I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Ae9e75230ac62efba5803cc1e7c75937259fe422

– Pierce naît dans une famille pauvre. Son père est parti chercher du lait et n’est jamais revenu.

– Il ne finit pas son secondaire et commence à travailler dans un garage à 16 ans

– Dès sa majorité, il joint un club de motards et multiplie les activités illégales.

– Il fait la rencontre de Clara avec qui il a une petite fille Molly. Les deux décident de se séparer d’une décision commune.

– Après un petit séjour en prison, il décide de prendre ses distances du club en allant travailler chez un autre garagiste.

– Il décide finalement de rejoindre de nouveau le groupe après la mort d’un de ses amis

I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Ff89741ff212e2893e3ce017ea3c346948687868

Jason Momoa @ Tumblr

Sup' babygirl





TW : Langage violent / Gambling / Alcool /Infraction au code de la route


J’étais rentré de ma petite clope du soir seulement pour voir la jeune femme me dévisager dans l’embrasure. Elle avait sursauté en entendant ma voix, l’eau n’avait visiblement réussi à calmer sa conscience troublée. C’était normal, ce n’est pas tous les jours que l’on voyait des hommes dégoulinants de sang derrière la bibliothèque fallait croire. Elle m’avait fait un petit sourire. Elle me donnait l’impression d’être un petit animal encagé avec un lion. Et je n’aimais pas ça, je ne voulais pas qu’elle me craigne. Je l’avais guidé jusqu’à la chambre, lui indiquant de se mettre à ses aises puis je me dirigeai vers la salle de bain. J’étais sortie de la douche, reposée et zen, j’étais prêt à m’écrouler de sommeil. Des notes de guitares s’élevaient de la chambre et je pris mon temps avant de déranger la demoiselle qui grattait les cordes de ma guitare avec passion. J’avais souri, elle était si belle naturellement, comme une nymphe des bois et j’avais du mal à croire qu’elle était dans ma chambre sur mon lit. Je m’étais laissé bercé par sa mélodie laissant mes yeux dévorer son petit corps moulé par mon chandail. Puis, elle s’était arrêtée soudainement en réalisant que je la regardais et ses joues s’étaient empourprées. Adorable. Elle s’excusait prestement déposant la guitare sur le sol. Alors qu’elle s’apprêtait à céder la panique, j’avais ouvert les bras et elle était venue s’y réfugier. Elle se blottissait contre moi et je sentais mon cœur fondre. Elle s’était de nouveau confondue en excuse prétextant qu’habituellement il n’y avait que Carl qui l’écoutait. À ses paroles, j’avais voulu me relever seulement pour être arrêté par un flash de douleur si intense que je lâchais un grognement. BORDEL DE MERDE. Paniqué je l’avais regardé :

– Attends, CARL, genre CARLISLE le NOMADS ?


Putain, j’étais mort. Si c’était la meuf de Carl. Je pouvais dire adieu à la vie. On me retrouverait au fond de la rivière Cumberland avec les poissons. Au moins, je mourrai avec une jolie fille dans les bras ce qui était déjà pas mal mieux que la moitié des bougres que j’avais enterré. Puis, je m’étais rappelé que Carlisle était aux hommes. Abruti, je venais de donner le nom de mon chef à une parfaite inconnue. C’était clair que je devais avoir une conversation avec elle pour être certain qu’elle n’irait pas me dénoncer à la police. Mais cela pouvait attendre, là j’étais bien. Je l’avais serré un peu plus dans mes bras avant de me laisser tomber dans un sommeil sans rêves. C’est les rayons du soleil sur mon visage qui m’avait tiré de ma torpeur. Péniblement, j’avais ouvert les yeux pour découvrir que ma vision était obstruée par des cheveux blonds. Qu’est-ce que…. ? Ah oui la bibliothécaire, apaisé j’étais sur le point de me rendormir lorsqu’un petit cri strident résonnait dans la pièce. Ben c’était foutu pour la grâce matinée hein….


LA MORT DES AMANTS


Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux. | FRIMELDA

Paddy
Messages : 196
Date d'inscription : 14/06/2023
Région : Jura | France
Crédits : (c)Perséphone

Univers fétiche : Harry Potter | Mythologie | Conte & Disney | Réel & Rantasy
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5712-i-will-live-a-thousand-million-lives https://www.letempsdunrp.com/t5875-je-suis-prete-pour-l-aventure#118919 https://www.letempsdunrp.com/t5886-joyeux-bordel-organise https://www.letempsdunrp.com/t5710-let-the-forest-hear-our-sound
Paddy
Lun 14 Aoû - 22:55

Emily Jesper
J'ai 26 ans et je vis à Nashville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis bibliothécaire et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Tumblr_inline_nm9faiUf7K1rifr4k
Elle n'as jamais quitté Nashville • Elle est bibliothécaire • Elle a eu quelques petits amis mais il la trouvait toujours trop bizarre • Elle préfère la compagnie des livres à ceux des humains • Elle aime le thé noir • Elle apprécie la compagnie de son lapin, Carl • Son appartement est une extension de la bibliothèque où elle travaille • Elle a beaucoup de plantes et joue de la guitare sèche quand elle s'ennuie • Elle est très proche de ses parents qu'elle voit au moins une fois par semaine • On la prend souvent pour une adolescente mais elle est bien majeur.
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18] - Page 2 Tumblr_inline_nm9ffhriVj1rifr4k

Run little girl, run little girl, bang, ha !



TW : Langage violent / Gambling / Alcool /Infraction au code de la route

Emily le sentit se raidir dans ses bras alors qu'il se mit à bouger et grogner. Elle se redressa sur son coude pour l'observer et libérer son épaule pour qu'il puisse bouger comme il le souhaitait. Elle n'avait même pas remarquée qu'elle avait sa main posé sur son torse pour s'appuyer. Il tourna son regard vers elle alors qu'il lui demandait qui était Carl. Elle blanchit quand il parla d'un homme et elle l'observa avec des yeux ronds. Elle secoua la tête négativement et se pinça les lèvres alors qu'elle sentit le rouge lui monter aux joues sous la honte. Devait elle lui dire que Carl était son lapin ? Elle allait reculer pour lui laisser de l'espace, mais il la serra un peu plus contre lui et pour éviter d'être complètement désarticulée, elle se relaissa tomber dans l'étreinte. Après tout, elle l'avait méritée avec cette soirée non ? Elle soupira d'aise. La chaleur du corps de Pierce était un vrai régal. Elle devait l'admettre, cela l'apaisait vraiment et faisait baisser le traumatisme de la balle. Et il y avait eu tout ce sang....

« Carl, c'est mon lapin. »

Elle avait lâchée l'informations du bout des lèvres. De toute façon, elle était contre le mensonge. Elle finit par fermer les yeux et se laisser porter la respiration de plus en plus lente et apaisée de Pierce. Son cœur battait dans sa cage thoracique comme une berceuse et Morphée l'attrapa rapidement. Peut être même avant l'homme. La nuit était un black out total. Emily rêvait beaucoup pendant la nuit. Elle s'imaginait toujours les suites de ses romans mais là, la nuit avait été d'une traite et reposante. Puis il y avait ce truc chaud. Emily se lova contre le corps chaud posée à côté d'elle. Un sourire étala ses lèvres jusqu'à ce que la conscience perça la brume de la sérénité du moment. IL Y A QUELQU'UN DANS SON LIT !!!!

Elle ouvrit immédiatement les yeux, et observa la forme. Il s'agissait de Pierce ! Elle cria de surprise et eu un mouvement de recul. Trop près du bord. Elle perdit l'équilibre dans sa maladresse et tenta de se rattraper au drap. Manque de pot, elle embarqua le drap dans sa chute et elle tomba à la renverse sur le sol.

BOOM !

« Aie ! »

Le bois du parquet frappa son dos et elle reconnut immédiatement qu'il ne s'agissait pas de sa chambre mais celle de Pierce. Elle réalisa alors qu'elle n'avait même pas dit non à l'homme tiré à quatre épingles. Bon dieu, qu'est ce qui lui était arrivée ? Elle observa ses vêtements, heureusement, ils étaient toujours sur elle. La pensée la fit rougir d'embarras alors qu'elle cachait son visage sous le drap, tentant de reprendre une respiration normale et un rythme cardiaque décent. Mais qu'est ce qu'elle avait osé faire ?

Elle découvrit son visage immédiatement et se redressa presque instantanément, tentant de se libérer du drap emmêlé sur elle. Elle réussit après un moment, surement absolument pas gracieux et se redressa comme un piquet. Sa conscience était désormais arrivée complètement et elle n'osa absolument pas regarder l'homme. Elle se sentait stupide. Il avait du se sentir obligé de l'héberger après sa réaction. Mais qu'est ce qui lui avait dit ? Que les rues n'étaient pas sure ? Elle n'osa même pas contourner le lit. Elle restait plantée là, au milieu de la pièce, sans savoir quoi faire. Elle finit par reprendre contenance et lui demander sans encore oser le regarder.

« Désolée ! Ta blessure te fait encore mal ? »

Elle rougit encore une fois d'embarras. Elle avait employée le tutoiement instinctivement. Elle se sentait si maladroite dans ce genre de moment. Elle souffla et finalement ferma les yeux pour se calmer un instant.

« Je suis désolée pour tout ça, si tu t'es senti obligé de proposer. Je ne voulais pas m'imposer ou quoi que se soit, désolée pour ma panique et... mon dieu, je ferais mieux de rentrer ! »

Plus elle tentait de s'expliquer et plus elle s'enfonçait. Elle préféra réfléchir à tête reposée et SURTOUT pas avec l'homme qu'elle avait serré dans ses bras toute la nuit alors qu'il était torse nu et qu'ils ne se connaissaient même pas ! Elle traversa la pièce, passant à côté du lit pour se diriger vers la porte et chercher ses affaires...
Contenu sponsorisé
I guess I grew up on an old dirt road, pedal to the metal, always did what I was told - Ft. Paddy [/!\ -18]
Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
» Weirdest lie you told as a kid? (Charlissa)
» (my mother told me that I had a chameleon soul.)
» I'm searching to behold the stories that are told
» I love you... and will prove it to you (Paddy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: