Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
Pokémon EV06 : où acheter le Bundle Lot ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Tempête brûlante sur Gorgoroth | Arthécate

Arthécate
Messages : 1321
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 7 Fév - 17:18

Morwen Garmorok
Je suis une elfe appartenant au peuple des Réprouvés. J'ai sans doute plus de 300 ans. Le temps n'a finalement d'importance que pour les humains pour qui il est compté.

Je vis à Gorgoroth, capitale de la nation du feu , royaume de mon père. Dans la vie, je suis une guerrière et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à mon père , je suis fiancée à Ilvir et je le vis plutôt mal.



Si Morwen comprend la réaction d'Owen, elle n'en reste pas moins déçue. Curieuse, l'elfe de feu aurait adoré rencontrer l'ancien le plus rapidement possible… Ne serait-ce que pour connaître le sort que son peuple réserve à ce petit groupe étrange et hétéroclite.

En revanche, ce qu'elle peine à comprendre, c'est la curiosité de la petite ombre à son sujet… Non, plutôt le fait que sa mère ne lui demande pas de s'éloigner le plus loin possible. Ne craint-elle pas de voir sa fille blessée par une détentrice de flamme ?

Phénix, tu me montreras ta flamme, siltoplé ? Allez ? Tu veux bien ?
Euh… Et bien…

Ses yeux rouges cherchent les perles bleues de Béthel, comme pour lui demander l'autorisation. Seulement, cette dernière n'est plus ici… Quand est-elle partie ? Morwen n'en sait rien…

Peut-être plus tard… rétorque-t-elle par crainte de provoquer le courroux de la garde.

Finalement, son attention se porte vers Lili, visiblement en pleine conversation avec un elfe particulièrement étrange. La magie qui entoure ce dernier est toute aussi saisissante que malaisante. À l'évidence, il la contrôle d'une manière bien surprenante…

Vous êtes un monument. C’est ça ?

Morwen le dévisage, tandis que la main de la gamine se referme un peu plus sur la sienne.

Je ne vous imaginais pas ainsi, lance-t-elle au vieillard, avec un certain amusement dans la voix. L'on m'a beaucoup parlé de vous…Kalhiele ? Il me semble que c'est ainsi que l'on vous nomme.

– Kalhi… Tu le connais ? lui demande Lili, quelque peu surprise.
C'est leur souverain, rétorque-t-elle en hochant doucement la tête.
On l'appelle Papy Montagne, parce qu'il est aussi vieux que la montagne ! ajoute l'enfant tout en continuant d'agiter la main de l'elfe de feu.

Morwen sourit. Jamais elle n'aurait pu imaginer un personnage aussi… farfelu ? Une sorte de mélange subtil entre un tout jeune enfant et un vieillard à l'article de la mort… En supposant que celui-ci puisse réellement mourir.




Ally
Messages : 50
Date d'inscription : 24/04/2023
Crédits : @shamoonabbasi8

Univers fétiche : Med fan - WoD - Post apo
Préférence de jeu : Les deux
Valise
Ally
Jeu 15 Fév - 21:52

Owen
Atréis

J'ai 27 ans et je vis au cœur de la nation du feu, dans sa capitale,Gorgoroth. Dans la vie, je suis guerrier, autrefois esclave mais désormais libre et je m'en sors tant bien que mal. Sinon, à cause de ma malchance, je suis célibataire, j’ai perdu celle que j’aimais et je le vis plutôt mal.

Il n’y a plus aucune réponse de Lili qui vient de croiser ses maigres bras sur sa poitrine, en signe de protestation. On ne demande pas l’âge d’une dame. Puis c’est quoi ces façons, de pointer son doigt sur son front, et à la regarder comme si elle était une statue ? Un monument, non mais vraiment…Elle détourne la tête, un peu indignée mais pas assez pour écouter ce qui se passe attentivement. L’intervention de Morwen lui fait décroiser ses bras, elle reporte même toute son attention sur sa protégée, constatant dans le même temps qu’un enfant lui tient la main. Les paupières de Lili ne peuvent s’empêcher de battre rapidement, autant par la surprise de cette vision inattendue que par la nouvelle.

-Hein ? Leur…Leur…Vous….Vous êtes leur roi ?, dit-elle en tournant rapidement la tête vers le vieil elfe qui regarde son doigt comme un enfant regarderait une mouche sans aile. Mais…mais…

Lili rougit violemment à présent, recroisant ses bras sur sa poitrine.

-ça ne change rien, vous êtes un mal élevé !, grogne-t-elle tout en tentant de donner le change, la voix un rien moins agressive que tout à l’heure.
-Leur roi ? Ha ! Oui, c’est vrai, c’est de cette façon que vous appelez vos maîtres, dit-il en frottant son pouce et son index, pensif. Curieux. Je ne suis pas un Roi.

Le grand drap d’argent flotte dans un léger bruit alors qu’il se lève enfin, dévoilant son visage à l’assemblée.

Tempête brûlante sur Gorgoroth | Arthécate - Page 6 Ngxi

Là où Aegnor terrifiait tout le monde d’un seul regard, il n’y a dans le orbes d’un bleu intense qui sont en cet instant posés sur Morwen qu’une douceur et une sincère curiosité. De là où elle se trouve, la jeune Elfe pourra voir ce visage qui semble taillé dans le roc, d’un gris soutenu, les profondes marques qui parcourent ses traits, les longs cheveux mal entretenus et noués en longues tresses d’un blanc approximatif. Rien ne le distinguerait physiquement d’un vieil Elfe s’il n’y avait cette sensation étrange, cette immense puissance contenue, ce malaise diffus qu’impose sa présence à Morwenn et à Owen qui vient de se redresser. Naéfili, elle, trépigne de joie en serrant la main de sa nouvelle amie et en jetant des regards sur tout le monde.

-On les a trouvé là où tu avais dit !, s’exclame-t-elle enfin, ne pouvant plus se retenir. T’as vu, c’est Phénix ! et y a lui aussi !, dit-elle en montrant Owen qui ne sait plus très bien où se mettre ni comment agir. Il regarde avec une inquiétude non dissimulée l’immense être qui se tient au milieu de tous, sale, seulement drapé d’un linge d’argent qui dissimule mal l’imposante musculature ciselée visible ça et là.

En un battement de cil, comme s’il avait glissé sur le sol, il est juste face à Morwen et il se penche vers elle, plongeant son regard d’un bleu de ciel dans les orbes de sang. Le cœur d’Owen vient de rater un battement, impuissant. C’est un instant horrible pour lui, de voir ce mouvement face à Morwen qui est sans défense. Le vieil Elfe observe chaque parcelle de ce jeune visage qui se tient devant lui, longtemps, avant de dévoiler deux rangées de dents immaculées et garnies d’une paire de crocs parfaitement visibles. L’assemblée des Sombres retient son souffle, face à quelque chose qu’ils voient rarement, semble-t-il. Le visage de l’Ancien est pris de spasmes, ses joues s’agitent, remuant les sillons profonds en une danse désordonnée jusqu’à ce que les lèvres grises et fines se figent en un sourire horrible et drôle à la fois. Un sourire. Un « sourire ». L’effort est rude, pourtant, et le visage reprend son aspect taillé et figé, une ou deux secondes après.

-Il y a bien longtemps que l’on ne m’a plus appelé ainsi. J’ai voulu fêter cela. Cela t’a plu ?

Owen fait un pas, puis un autre, en direction de l’Ancien et rejoint Morwen, au cas où. Lili, elle, n’en perd pas une miette.

-Vous faites une bien étrange compagnie, même pour moi. Une Elfe, un Hybride, des Humains et un monument…
-Hey !!!, proteste Lili derrière tout le monde.
-Ton père est à votre recherche, Enfant,reprend-t-il sans se soucier de Lili. La Terre ne ment jamais. Pourquoi Aegnor mobiliserait-il tant de ses guerriers pour vous retrouver…Mhhhh…Vous avez du sérieusement le contrarier.

Un rire tonitruant, caverneux, lui échappe alors, faisant vibrer le sol et les parois de la salle commune, manquant de faire vaciller Owen et les quelques humains encore debout, très inquiets. Chose étrange, aucune gaieté n'est visible sur son visage alors même qu'il semble satisfait.

-J’aime cela.
Arthécate
Messages : 1321
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Ven 16 Fév - 14:53

Morwen Garmorok
Je suis une elfe appartenant au peuple des Réprouvés. J'ai sans doute plus de 300 ans. Le temps n'a finalement d'importance que pour les humains pour qui il est compté.

Je vis à Gorgoroth, capitale de la nation du feu , royaume de mon père. Dans la vie, je suis une guerrière et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à mon père , je suis fiancée à Ilvir et je le vis plutôt mal.



Face au vieil elfe étrange, Morwen ne se sent guère à son aise. Ses réactions sont disproportionnées, voire carrément inadaptées à la situation. Lili s'est écartée comme pour mieux observer l'étonnant échange entre l'elfe de pierre et l'elfe de feu. À l'instar de l'ancienne, Owen s'est rapproché…

Il y a bien longtemps que l’on ne m’a plus appelé ainsi. J’ai voulu fêter cela. Cela t’a plu ?

Surprise, Morwen penche légèrement la tête sur le côté. Son regard de braise passe du vieillard à l'enfant toujours accrochée à sa main en passant par l'hybride qui semble particulièrement tendu.

C'était magnifique mais, par pitié, ne recommencez plus, répond-t-elle en souriant tandis que la petite Naéfili se met à rire.
Ton père est à votre recherche, Enfant,reprend-t-il sans se soucier de Lili. La Terre ne ment jamais. Pourquoi Aegnor mobiliserait-il tant de ses guerriers pour vous retrouver…Mhhhh…Vous avez dû sérieusement le contrarier… J'aime cela.

La main de la Réprouvée se resserre sur celle de la gamine qui proteste aussitôt avant de s'éloigner. Tendue, Morwen dévisage le vieillard avant de porter son regard vers Owen… Tout cela ne lui dit rien qui vaille …

Vous savez donc qui je suis ?
Bien-sûr, s'écrie l'ancien. Et toi, jeune elfe, sais-tu qui tu es ?
Je suis Morwen Garmo…
Faux ! gronde-t-il avant de lui coller son index glacial sur le nez. Morwen ne bronche pas, elle attend… Que veut-il dire, ce vieux fou ? Même si c'est ainsi que l'on t'appelle, ce n'est pas ton nom…

Morwen pouffe. La plaisanterie pourrait être amusante si la situation n'était pas aussi préoccupante. Mais soit, il reste leur ancien… Alors autant entrer dans son jeu si cela peut garantir la sécurité des évadés.

Et ce nom, le mien… Quel-est-il alors ?
Te souviens-tu de ta mère, mon enfant ?
Très peu, elle est morte lorsque j'étais enf..
Encore faux ! la coupe-t-il de nouveau.
Je…
Tu te trompes !
Ça…
Morwen perd patience et cela n'échappe à personne. Sa flamme danse autour d'elle, prête à bondir au moindre signal de sa maîtresse. Naéfili observe, les yeux brillants de curiosité.
Viens donc avec moi… lui lance-t-il avant de se retourner vers Owen. Je ne lui ferai aucun mal, rassure-toi … Mais si tu le souhaites, tu peux venir avec nous…

Le vieillard, toujours de bonne humeur, lui offre un autre de ses rictus étranges avant de les guider vers une porte qui, Morwen en jurerait, n'était certainement pas là quelques secondes plus tôt. Cette dernière donne sur une immense série de marchés conduisant vers les profondeurs. Le couloir est étroit. Une seule personne peut se tenir sur ces marches… La route est longue, angoissante… Le vieillard fredonne et, de temps à autre, se retourne vers Morwen pour la dévisager.  Et puis, les voilà arrivés. La cavité est immense et donne sur un puits de lumière duquel s'échappent quelques gouttelettes d'eau glacée. Les parois sont entièrement recouvertes de ces fameux champignons luminescents… Et là, juste devant eux, se trouve une autre de ces portes gigantesques directement taillée dans la pierre.

Venez, venez… Le temps presse, voyons…

La porte s'ouvre et le petit groupe se retrouve dans une salle pleine de couleurs.

Elerinna , dit-il finalement.
Pardon ? demande la jeune elfe, surprise.
C'est le nom de ta mère … Ma fille, déclare le vieillard en ouvrant un rideau.

Derrière celui-ci se trouve un cercueil de verre…
Et dans ce dernier, une elfe qui paraît endormie. Morwen se penche pour mieux l'observer et, s'il est difficile de déterminer un lien de parenté entre Elerinna et le vieillard, il est impossible de nier la ressemblance glaçante entre elle et la Réprouvée.

Amarië, souffle-t-il avant de s'asseoir.
Quoi ?
C'est le nom que ta mère a voulu te donner… Enfin, avant que ton père ne s'empare de toi pour te confier à l'une de ses femelles…

Ne sachant plus que penser, la Réprouvée s'installe à son tour, sur une pierre extrêmement lisse, reposant près du cercueil.

Tu te demandes ce que cela fait de toi, n'est-ce pas ?
Non… rétorque-t-elle avec franchise. Ce n'est pas le plus important.
Tiens donc ? Que veux-tu savoir dans ce cas ?
Ce que je veux, c'est de savoir comment empêcher mon père de les atteindre, dit-elle sans avoir besoin de préciser de qui elle parlait.
Certainement pas en te sacrifiant, mon enfant. C'est à bien à cela que tu pensais, n'est-ce pas ?
Contenu sponsorisé
Tempête brûlante sur Gorgoroth | Arthécate
Page 6 sur 6
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Sujets similaires
-
» Pouvoir de vengeance [Arthécate]
» Maybe a new start? ft Arthécate
» This nerver happened before (arthécate)
» En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate]
» Hell on wheels ft. Arthécate [/!\ -18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: