Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas (avec Rein)
En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate] EmptyAujourd'hui à 18:17 par Clionestra

» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate] EmptyAujourd'hui à 17:05 par Rein

» Silicon Heart ft. Lexis
En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate] EmptyAujourd'hui à 16:58 par Ananas

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate] EmptyAujourd'hui à 16:02 par Stormy Dream

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate] EmptyAujourd'hui à 16:01 par Charly

» Raven and Bones
En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate] EmptyAujourd'hui à 15:08 par Lexis

» Briseur de Confiture
En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate] EmptyAujourd'hui à 14:50 par Jambreaker

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate] EmptyAujourd'hui à 14:47 par Lexis

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate] EmptyAujourd'hui à 13:36 par Rein

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate]

Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 6 Sep - 13:01
Dans un univers Steampunk, deux pays sont en guerre.
Le Royaume de Chiron s’oppose à l’Empire Sudique une fois encore. Cette fois, il s’agit pour les uns de prendre possession de terres riches en huile pétrologique, lorsque l’autre cherche à s’accaparer une région aurifère flamboyante. Au-delà des problématiques politiques, deux personnes que tout oppose se retrouvent nez-à-nez.

Après le crash de son thermoplaneur (avion de chasse si vous préférez), un officier chironnais se retrouve en territoire ennemi au milieu d’un champ de patates. Blessé, il est recueilli par une jeune veuve et son fils. Durant plus d’un mois, ils vont le soigner et aller jusqu’à l’aider à regagner son pays. Ce qu’ils n’avaient pas prévu en revanche, ce serait l’attachement qui naîtrait entre-eux. Un attachement qui ira bien au-delà du raisonnable. Aujourd’hui, un an et trois mois après le départ du chironnais, la guerre est terminé et ce dernier est de retour.

Voir le chapitre 1


Contexte provenant de ma cervelle
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 6 Sep - 13:04

Elias
J'ai 36 ans et je vis à Bourg-Jet, Royaume de Chiron. Dans la vie, je suis Officier Pilote de Thermoplaneur dans l’Armée Volante et je m'en sors plutôt bien. Sinon, je suis dans uns situation compliquée et je le vis plutôt de façon déterminé.

Patriote et professionnel, j’aime avant tout que les choses soient bien faites, avec honneur et respect. La guerre, c’est déjà assez sale comme ça ! Je suis, malgré tout, profondément humaniste, mais également déterminé.

Cela faisait plus d’un an que j'avais quitté Héléna et Eric.
J’avais mis plus de deux mois à rentrer chez moi et, à mon arrivée, il me fallut trois mois de détention provisoire pour vérifier mon identité. En effet, j’avais été déclaré perdu et décédé.
Autant dire que prouver que vous n’êtes pas mort, ce n’est pas forcément simple.

In fine, j’avais demandé à être réformé après avoir exagéré mon pseudo traumatisme. Il n’avait pas été compliqué de faire croire que, prêt de quatre mois en territoire hostile et sur les routes, blessé qui plus est, avait été gravement choquant. Évidemment, j’avais gardé pour moi la rencontre que j’avais faite.
Ma réforme avait été affreusement longue à obtenir et j’ai dû, en attendant, retourner voler pour l’armée. Cette fois, cependant, on m’écoutait bien plus qu’avant.

Fort heureusement, nos gouvernements trouvèrent un terrain d’entente et, onze mois après avoir quitté Héléna, la paix était signée. Dès que j’avais obtenu ma réforme, je lançais les démarches pour pouvoir officiellement voyager dans l’Empire.
Bien sûr, pour un ancien capitaine chironnais, ce fût très long. Je dus prendre mon mal en patience jusqu’à obtenir le document, signé des deux ambassadeurs, m’autorisant à franchir la frontière.

J’avais alors fait mes bagages pour sauter dans mon automobile, un modèle récent et parfaitement prévu pour les longs trajets.
Au moment de tourner la clé, j’eus un sourire en me remémorant le voyage avec Héléna et Eric, dans leur vieille, mais fidèle auto.

Il m’avait fallu deux semaines pour aller de chez moi à la maison d’Héléna, là où je m’étais écrasé. Je découvris une maison innocupée depuis un moment et une montée d’angoisse m’avait brusquement saisi à la gorge.
Refusant de céder à la panique, j’avais repris la route en direction du dernier endroit où je les avais vue.
Quelques jours plus tard, en milieu d’après-midi, je garais ma voiture, d’un magnifique rouge sombre, devant la maison de Théodore et d’Isabelle. Je portais un épais manteau au col fourré, une casquette. S’il y avait le chauffage dans ma voiture, j’évitais de le mettre, car cela divisait l’autonomie par deux.

J’étais là, devant la porte, hésitant.
Je m’ébrouais, me redressais.
Puis, je frappais.
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 6 Sep - 13:37

Héléna Rosenberg
J'ai 30 ans et je vis à Ashaam, petit village au sud de Gravenhaven, capitale du Grand empire sudique. Dans la vie, je suis herboriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à la guerre qui s'éternise, je suis veuve et je le vis plutôt mal. Je vis dans une petite maison de campagne avec mon fils Éric et notre chien Pallfall, que nous surnommons Pall.

Informations supplémentaires ici.


L'année qui venait de s'écouler fut … très compliquée. J'avais dû déménager, trouver rapidement un nouveau travail, un nouveau logement et une nouvelle école pour Éric. Il m'avait fallu revoir toute mon organisation qui s'était vue… totalement chamboulée. Heureusement pour moi, Théodore et Isabelle nous avaient pris sous leurs ailes. À présent, je travaillais pour Ted, en tant qu'infirmière pour sa clinique. Une aubaine quand on sait à quel point il est difficile pour une mère célibataire de trouver un travail de nos jours. Et grâce à mon adorable belle-sœur, nous logeons à présent dans une petite maison au centre du bourg, juste à côté de l'école. Éric m'aide beaucoup, heureusement. Sans quoi, je ne saurais pas où donner de la tête ?

Mais pourquoi me diriez-vous ? Et bien, à cause d'une toute petite chose qu'Élias avait oublié en partant.

Cette adorable petite fille aux cheveux d'or s'appelle Élise. C'est Éric qui a choisi son prénom, sans doute parce qu'il ressemble à celui de son père. Il était si fier de devenir son grand frère. Fier de savoir qu'il nous restait un lien avec Élias, même si nous n'avions aucune nouvelle de lui. Quand j'ai su pour ma grossesse, je lui ai évidemment écrit… Les dizaines de lettres me sont toutes revenues bien-sûr. Je ne connaissais ni son adresse, ni son nom de famille…Elise est donc née, sans son père, lors d'une nuit orageuse.

Cet après-midi là, je me trouvais à la clinique où je travaillais sur un soin aux côtés de mon frère. Éric rentrait de l'école tout seul, il en avait l'habitude. Il devait me retrouver juste à côté, auprès de sa tante qui s'occupait de sa petite sœur en attendant que je termine mon travail. Le petit garçon était bien loin de se douter de la surprise qui se tenait sur le pas de la porte. Il lui fallut quelque secondes pour le reconnaître, mais une fois certain, l'enfant jeta livres et cartable pour se précipiter vers le visiteur.

Élias ! s'écria-t-il, plein de joie. Tu es revenu !

Au même moment, la porte de la maison des Bauer s'ouvrit sur une Isabelle à la mine fatiguée qui tenait une petite Élise ronchonne dans les bras. À première vue, le plus logique serait de penser que ce bébé appartenait à la femme qui le tenait dans les bras. Après tout, si Isabelle avait des cheveux noir de jais, Théodore lui était aussi blond que moi, nous avions également les mêmes yeux bleus… Élise avait tout l'air d'être sa fille.

D'ailleurs, ils m'avaient tous deux proposé de l'adopter, trouvant cela bien plus simple pour moi. Leur raisonnement était plutôt juste… Après tout, ma réputation avait grandement souffert avec l'annonce de ma grossesse, un an après le décès de mon mari. Quelle femme légère je suis, décidément. J'avais grandement hésité à leur laisser la petite. Cela faisait des années qu'ils essayaient d'avoir un enfant, en vain… Néanmoins, cette petite, je l'avais porté pendant neuf mois extrêmement difficiles autant physiquement que moralement. Je l'avais senti bouger, gigoter… Je n'ai jamais pu me résoudre à l'abandonner.

– Élias… Rentrez donc… Euh, je vous en prie, lui lança Isabelle.



Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 6 Sep - 14:44

Elias
J'ai 36 ans et je vis à Bourg-Jet, Royaume de Chiron. Dans la vie, je suis Officier Pilote de Thermoplaneur dans l’Armée Volante et je m'en sors plutôt bien. Sinon, je suis dans uns situation compliquée et je le vis plutôt de façon déterminé.

Patriote et professionnel, j’aime avant tout que les choses soient bien faites, avec honneur et respect. La guerre, c’est déjà assez sale comme ça ! Je suis, malgré tout, profondément humaniste, mais également déterminé.

Je me retournais, juste à temps pour accueillir Eric qui semblait rentrer de l’école.

Eric ! M’exclamais-je en tendant les bras pour le prendre contre moi et le soulever pour lui embrasser la joue. Je suis heureux de te revoir bonhomme ! Dis-je en souriant !

C’est alors que la porte s’ouvre, dévoilant une Isabelle aux traits tirés, un bébé dans les bras.

Bonjour Isabelle, navré d’arriver une fois de plus à l’improviste ! Dis-je en inclinant la tête. Eric, va ramasser tes affaires bonhomme ! Lançais-je au petit, qui avait grandi. Je suivais alors Isabelle dans la maison. Mis à part des affaires pour bébé un peu partout et une cuisine un peu moins étincelante, l’intérieur n’avait pas changé. Je retirais mon manteau pour l’accrocher au porte-manteau avant de poser mon sac sur la table encombrée.

Isabelle, mes félicitations pour cet enfant ! Souriais-je, heureux pour elle. Elle répondait d’un simple hochement de tête vague que je mets sur le compte de la fatigue. Je… Je vous ai rapporté des choses de chez-moi. Pour vous remercier pour votre accueil la dernière fois. Annonçais-je avant de sortir une bouteille de vin ainsi qu’une terrine et une parure de lit en soie chironnaise. Des produits introuvables ou hors de prix ici.

Merci…Elias ! Répondis Isabelle, visiblement gênée. Je la trouvais un peu étrange mais entre fatigue et émotion, cela pouvait se comprendre.

Eric ! J’ai quelque chose pour toi aussi. Le gamin accouru, excité comme une puce. Un Walker ZP42, un tout dernier chasseur chironnais. Je sortais la boite de la maquette pour la lui donner, voyant ses yeux briller.

Il avait grandi, mais il était toujours le même, aussi prompt à sourire que dans mes souvenirs.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 6 Sep - 16:29

Héléna Rosenberg
J'ai 30 ans et je vis à Ashaam, petit village au sud de Gravenhaven, capitale du Grand empire sudique. Dans la vie, je suis herboriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à la guerre qui s'éternise, je suis veuve et je le vis plutôt mal. Je vis dans une petite maison de campagne avec mon fils Éric et notre chien Pallfall, que nous surnommons Pall.

Informations supplémentaires ici.


Cette pauvre Isabelle avait toutes les raisons du monde de se sentir gênée. L'origine d'Elise n'était un secret pour personne dans la famille, elle savait donc pertinemment qui était son père… Un homme qu'elle ne s'attendait certainement pas à retrouver, un beau jour, dans sa cuisine. L'espace d'un instant, elle craignit qu'Eric en dise un peu trop avant mon retour. Néanmoins, le petit garçon venait de se voir offrir une nouvelle maquette de l'un de ces appareils qu'il aimait tant. Son attention fut donc rapidement absorbée par le jouet.

Waouh … Il est vraiment trop chouette ! Il me tarde de le montrer à maman !

Marchant sur des oeufs et très occupée avec le bébé qui gigotait dans ses bras en braillant de toutes ses petites forces, Isabelle décida de nous rejoindre à la clinique pour m'annoncer la nouvelle… Enfin, presque. J'étais occupée à faire l'inventaire du matériel en vue des prochaines commandes. Ce n'était clairement pas ma tâche préférée, mais il fallait bien s'y coller.

– Héléna… Excuse-moi de te déranger, mais est-ce que tu peux venir chez moi quelques minutes.
Un problème ? lui demandais-je après avoir noté vingt-six dans la colonne destinée aux bandages.
– Non, non… Mais il faut que tu y ailles.
D'accord…

Je délaissais donc mon poste de travail, non sans avoir vérifié que Ted n'avait pas besoin de moi et regagnais le domicile de ma belle-sœur. Je fus étonnée de voir qu'Isabelle refusait de me rendre ma fille, mais je préférais ne rien dire.

Maman ! Regarde qui est là !

Mon cœur manqua un battement… Ou peut-être plusieurs… En tout cas, je compris pourquoi ce refus de la part de ma belle-sœur. À coup sûr, j'aurai lâché mon enfant à cause de la surprise.

Il était là… Comme promis, il était revenu.

Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 6 Sep - 16:54

Elias
J'ai 36 ans et je vis à Bourg-Jet, Royaume de Chiron. Dans la vie, je suis Officier Pilote de Thermoplaneur dans l’Armée Volante et je m'en sors plutôt bien. Sinon, je suis dans uns situation compliquée et je le vis plutôt de façon déterminé.

Patriote et professionnel, j’aime avant tout que les choses soient bien faites, avec honneur et respect. La guerre, c’est déjà assez sale comme ça ! Je suis, malgré tout, profondément humaniste, mais également déterminé.

Je ne pouvais pas m’empêcher de trouver Isabelle… Bizarre !
Elle semblait coincée, complètement perdue. Elle serrait son bébé dans ses bras comme si elle craignait que je ne lui prenne.
Je sais que je n’avais pas été la meilleure chose qui leur était arrivée à elle et à Ted, mais tout de même. Je ne pensais pas avoir laissé une si mauvaise image de moi.

Elle finit par bredouiller une excuse incompréhensible avant de filer, me laissant seul avec Eric. Je haussais les épaules pour revenir auprès de lui alors qu’il commençait déjà à déballer son cadeau en plein milieu du salon.
Considérant que, pour la survie de la maquette, il était préférable qu’il s’installe sur la table, je l’aidais à tout ramasser pour étudier cela avec lui.
Je me trouvais donc dos à la porte lorsque le garçon fit un bond, m’apprenant par la même occasion, l’identité de la personne qui venait d’entrer.
Je fis volte face dans l’instant.

Héléna ! M’exclamais-je bêtement, comme si elle avait oublié son propre prénom. Je lui souriais alors qu’elle semblait complètement bloquée, les bras ballants, l’air interdit, presque en apnée.

Je sortais alors de ma poche le mot qu’elle m’avait laissé à notre dernière séparation, l’agitant tranquillement devant moi.

Sans abimer la moindre pomme de terre ! Annonçais-je fièrement, sans trop savoir si je devais la prendre dans mes bras ou la laisser venir, digérer l’information de mon retour. Et j’ai vu que la famille s'était agrandie. Je suis sûr que ça vous change la vie Isabelle, hein ? Dis-je, sincèrement heureux pour Ted et elle.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 6 Sep - 17:16

Héléna Rosenberg
J'ai 30 ans et je vis à Ashaam, petit village au sud de Gravenhaven, capitale du Grand empire sudique. Dans la vie, je suis herboriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à la guerre qui s'éternise, je suis veuve et je le vis plutôt mal. Je vis dans une petite maison de campagne avec mon fils Éric et notre chien Pallfall, que nous surnommons Pall.

Informations supplémentaires ici.


La joie que je pouvais ressentir se vit quelque peu ternie, étouffée par mon inquiétude… Élise… À l'évidence, il pensait qu'il s'agissait de l'enfant de Théodore et Isabelle… Ma belle-sœur elle-même n'osait rien dire et était incapable de le regarder dans les yeux.

Que pouvais-je lui dire ? Comment ?

Elle est trop mignonne Élise, mais…
Élias… Viens avec moi, s'il te plaît… lui lançais-je, crispée.

Je récupérais le bébé qui commençait à pleurer de plus en plus et l'entraînais dans le bureau de Ted. Je refermais la porte derrière nous. Elise s'était calmée dès l'instant où je l'avais prise dans les bras… Elle avait probablement faim, mais je doutais fort que de l'allaiter devant son père fusse la meilleure façon de lui annoncer qu'il s'agissait de sa fille… Stressée, je commençais à faire les cent pas tout en berçant le bébé dans mes bras… Comment faire ? Comment lui dire…

Je suis désolée si je te paraît froide ou distante, mais… Je suis vraiment surprise de te revoir… Je suis très heureuse mais… Oui, je suis très surprise…

Je paniquais totalement… Mais au fond, que risquais-je dans l'histoire ? Qu'il parte en me laissant seule avec mes enfants ? Cela ne changerait strictement rien à mon existence puisque je vivais déjà sans lui… Alors tant pis, je me lançais.

Je te présente Élise… débutais-je en m'approchant pour qu'il la voit de plus près… Sans doute y verrait-il des signes de sa paternité, car, malgré tout, elle lui ressemblait. Notre fille…


Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 6 Sep - 19:40

Elias
J'ai 36 ans et je vis à Bourg-Jet, Royaume de Chiron. Dans la vie, je suis Officier Pilote de Thermoplaneur dans l’Armée Volante et je m'en sors plutôt bien. Sinon, je suis dans uns situation compliquée et je le vis plutôt de façon déterminé.

Patriote et professionnel, j’aime avant tout que les choses soient bien faites, avec honneur et respect. La guerre, c’est déjà assez sale comme ça ! Je suis, malgré tout, profondément humaniste, mais également déterminé.

J’ai la désagréable impression de raté quelque chose. Héléna ne semble pas plus réactive que cela à mon arrivée. Alors, je sais bien qu’après plus d’un an, j’arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, peut-être même qu’un autre homme va arriver, mais je m’attendais à un minimum de réaction, hors là, j’avais l’impression d’être face à des murs.
Il n’y avait bien guère qu'Eric qui paraissait heureux de me voir.

Je… Je dérange ? Demandais-je, un peu perdu.

Eric tenta de dire quelque chose, parlant vraisemblablement du bébé, mais sa mère le coupa sèchement en me demandant de la suivre. Je m’exécutais, suivant la blonde qui prit le nourrisson avec elle.
Une fois seul, avec le bébé, dans le bureau de Ted, elle s’excusait pour son accueil plutôt glacé avant d’affirmer qu’elle était heureuse, mais surtout surprise de me revoir.

Je t’avais dit que je reviendrais, que je sentais que j’y arriverais. Tentais-je, de plus en plus stressé par le manège de la jeune femme. Elle tournait en rond comme un lion en cage et semblait en panique. Finalement, elle se planta devant moi en me montrant la petite fille qui se prénommait Elise.

Alors, avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, elle annonçait qu’elle venait de me présenter notre fille… NOTRE ?

Que… ? J’hésite entre un encéphalogramme plat ou, au contraire, une sur-activité cérébrale. Ma tête ne cesse de faire des allers-retours entre la bouille de l’enfant et le visage décomposé d’Héléna. Je prends une grande inspiration en secouant la tête avant de planter mon regard dans celui de la femme que j’ai quitté plus d’un an avant.

Par “notre”, tu… Tu veux dire qu'Elise… Que tu l’as eu avec moi ? Bravo Elias, brillant travail de traduction. Enfin, que c’est ma fille ?

Je restais interdit devant cette information, attendant une confirmation qui ne tarda pas. Héléna me confirmait que cette petite était bel et bien née de nos ébats, de nombreux mois plus tôt.
Je m’avançais alors, entourant Elise d’un bras, l’autre venant enlacer la jeune femme par les épaules et, sans lui laisser le temps de comprendre, je capturais ses lèvres en un baiser plein de bonheur.

JE SUIS PAPA ! Criais-je de joie avant de l'embrasser de nouveau.

Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 6 Sep - 20:00

Héléna Rosenberg
J'ai 31 ans et je vis à Ashaam, petit village au sud de Gravenhaven, capitale du Grand empire sudique. Dans la vie, je suis infirmière et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à la guerre qui s'éternise, je suis veuve et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Inquiète, je n'osais plus rien dire… Je n'osais plus bouger non plus. J'attendais simplement une réaction de sa part… N'importe laquelle, mais qu'il fasse ou dise quelque chose…

–Par “notre”, tu… Tu veux dire qu'Elise… Que tu l’as eu avec moi ?
Euh…

Je ne pus m'empêcher de lui lancer un regard noir… Comment pouvait-il me poser cette question ? Pensait-il que j'étais le genre de femme à me vautrer dans le foin avec tous les hommes que je pouvais croiser ?

– Enfin, que c’est ma fille ?
Élise est bien de toi, oui… confirmais-je, sur la réserve.

Je ne savais plus si je devais rester là et attendre qu'il réalise pleinement la chose ou s'il ne valait pas mieux que je récupère mes enfants pour rentrer chez moi. Et puis, finalement, son regard changea… Il s'illumina avant de se gonfler d'une certaine fierté… Il était heureux. J'accueillais son baiser avec un sourire. Je me sentais enfin libérée de ce poids si lourd qui pesait sur mes épaules et m'empêchait presque de respirer.

Oui, tu es papa, répétais-je en lui tendant cette jolie petite fille qui, même si elle ne s'en rendait pas compte, venait de faire la rencontre la plus importante de sa vie.

Délicatement, je plaçais l'enfant dans les bras de son père. Je restais non loin pour mieux observer la scène.




Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mer 6 Sep - 21:23

Elias
J'ai 36 ans et je vis à Bourg-Jet, Royaume de Chiron. Dans la vie, je suis Officier Pilote de Thermoplaneur dans l’Armée Volante et je m'en sors plutôt bien. Sinon, je suis dans uns situation compliquée et je le vis plutôt de façon déterminé.

Patriote et professionnel, j’aime avant tout que les choses soient bien faites, avec honneur et respect. La guerre, c’est déjà assez sale comme ça ! Je suis, malgré tout, profondément humaniste, mais également déterminé.

J’étais heureux de cette nouvelle et, probablement que maintenant, toute la maison savait que j’étais au courant.
Mais je m’en fichais !

J’embrassais de nouveau Héléna avant qu’elle ne place la petite dans mes pattes, restant non loin pour jouer les garanties. Les joues sans doute un peu roses, je la tenais, n’osant plus bouger de peur de faire une bêtise.
Je ne résistais pas à lancer une petite taquinerie à sa mère.

Maintenant que je la vois de près, c’est vrai qu’elle a mon charme. Souriais-je.

Donnant un léger mouvement de balancier, je relevais la tête vers la blonde. Et…Eric, il sait que c’est moi le père d’Elise ? Demandais-je, conscient que l’arrivée de cette petite sœur avait dû sacrément bouleverser le petit gars.

Contenu sponsorisé
En un an, il s'en est passé des choses... [PV Arthécate]
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» (m) Les choses vont changer. (en cours)
» marty, il te faut voir les choses en quatre dimensions !
» Grâce à toi j’ai enterré deux choses aujourd’hui. Mon père, et mon cœur - Nighteyes
» Le hasard fait bien les choses ... dommage qu'on ne le laisse plus faire - Plum.
» Maybe a new start? ft Arthécate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction-
Sauter vers: