Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-42%
Le deal à ne pas rater :
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable 14″ (via ODR 50€)
319.99 € 549.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Relent or Resist ? Seems the monster always wins [ft Maioral]

maioral
Messages : 190
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Mer 27 Déc - 22:05
Gregory (Greg)
J'ai 23 ans et je vis à Arkney, dans les bas fonds. Dans la vie, je suis étudiant activiste et je m'en sors pas trop mal vu mon cas. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, mais je le vis plutôt mal.


Devon Bostick
Gregory acquiesce. Depuis qu'il est seul avec la jeune femme, il ne sait pas trop comment détendre l'atmosphère. Lui qui d'ordinaire a la verve facile, sait aisément occuper les blancs et installer un climat agréable. Sauf qu'Astria était étrangement énigmatique et qu'il ne savait pas encore par quel bout la prendre pour la rendre confortable. Il y avait un je-ne-sais-quoi qui lui disait qu'Astria n'était pas à son aise et qu'elle n'était pas du genre à lâcher prise aussi facilement. Il devait redoubler d'efforts s'il espérait la charmer... Ou même tout simplement l'avoir comme amie.

— D'accord, je te rejoins tout de suite, lui répond-il.

Le brun commande deux bières maison au comptoir. Il manque de faire renverser un verre en revenant vers Astria. Un joueur de billard qui, dans sa joie, a reculé et l'a percuté, heureusement pas trop fort. Ce dernier est une connaissance et Greg le salue avant de prendre enfin place à côté de la belle blonde.

— Tiens, je t'ai pris une bière. Marcos, un pote, m'a dit qu'ils a faisaient eux-même dans le sous-sol. Enfin, je te parle de la partie brasserie et tout. Ils ne cultivent pas ici... bien entendu. Puisqu'on est en ville.

Greg a envie de se taper le crâne contre la table. Son discours n'a ni queue ni tête, mais il affiche un sourire un peu niais pour ne pas avoir l'air trop mal à l'aise.

— Et oui, c'est souvent bondé. On vient pas très souvent avec K'ill, à cause de ça.

Il regarde la salle, les gens et l'ambiance assez bruyante autour d'eux. Sa main amène sa boisson à ses lèvres et goûte la bière artisanale.

— Ha ouais ! Marcos avait raison la bière est bonne !

Le jeune homme tourne la tête vers Astria pour l'observer brièvement.

— Tu as goûté ? Enfin... Je t'ai pris de la bière, mais je ne sais même pas si tu aimes ça... Sinon, je peux aller te chercher autre chose, hein ?

Le brouhaha dans le pub l'oblige un peu à hausser la voix pour être entendu.

Greg prend le temps de détailler les réactions de la blonde, et sur sa tenue.

— Et alors... Du coup... Tu fais partie de la résistance ?

Il fronce un peu les sourcils, et avant qu'elle puisse répondre, il ajoute :

— J'imagine que... ce n'était pas la première fois que tu tuais un homme... ?
FoxDream
Messages : 233
Date d'inscription : 14/05/2022
Crédits : Unknow

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
FoxDream
Mer 3 Jan - 18:54
@maioral

X-23 alias Astria
J'ai 23 ans et je vis à Arkney dans les castes supérieures ou plutôt sous leur contrôle, enfermée quand ils n'ont pas besoin de moi. Dans la vie, je suis une assassin, une chose sans humanité au service de mes maitres. Je ne connais rien d’autre que la violence et l’isolement. Je ne compte sur personne et ne fais qu’obéir à mes maitres.

Froide • Cynique • Solitaire • Audacieuse • Naïve • Déterminée • Implacable • Curieuse • Emerveillée
Etre assise au milieu de toutes ces personnes provoquaient chez moi tant de nouveauté. J’avais bien trop à analyser, à chercher de comprendre. J’étais une tueuse, entraînée jusqu’au sang et ce n’était pas ma première mission. J’avais été envoyé de nombreuses fois pour tuer, quelquefois sur des missions plus longue, mais jamais aucune qui me demandait de me mêler ainsi aux autres. J’étais invisible, personne ne prenait conscience de mon existence. Alors qu’ici, je devais attirer l’attention, me montrer et me dévoiler. Je me sentais sous les projecteurs, quand bien même personne ne me regardait vraiment, sauf quelques curieux.

Gregoire revint à ce moment, me coupant dans mes observations et mon flux de pensée. J’observais la boisson qu’il venait de poser devant moi, soulevant encore de nouvelles questions. Il me donna la réponse sur le nom, mais ça ne me disait rien sur son goût, mais ça ne l’empêcha pas de me donner des informations là-dessus. Qu’étais-je censée répondre à tout ce blabla ?

Ah et comment ça se fabrique de la bière ? Ils doivent avoir un grand sous-sol pour en faire assez pour le bar ? Bon sang, quelle question stupide, mais en même temps je n’avais aucune idée de comment parler de ça. Enfin… je ne connais personne qui fait de la bière donc, ça m’étonne.

Voilà, essayons de rattraper les meubles comme je pouvais. D’un autre côté, peut-être que ça pourrait être intéressant. Comment est-ce qu’on obtenait ce liquide dorée ? Et cette mousse, ça se buvait aussi ? Greg n’y avait pas encore touché…

C’est vrai qu’il y a beaucoup de monde, dis-je en approuvant ses dires.

Du monde et du bruit. Ca n’avait rien de très agréable. Pourquoi est-ce que ces gens semblaient tant apprécier ce brouhaha constant ? Je les observais rire, parler fort pour couvrir le bruit, se féliciter de leur coup au billard.

La voix de Greg me ramena à notre conversation et son visage. Il m’observait. Est-ce qu’il était méfiant ?

Non, c’est parfait. Je t’avais dit de prendre la même chose.

Je m’empressais de saisir mon verre et d’en prendre une gorgée. Je ne pus cacher une légère expression de surprise face au goût, espérant que le verre devant ma bouche suffise à cacher mon manque de contrôle. Mais je n’avais pu faire autrement. Les bulles provoquaient des picotements dans ma bouche, accompagné par un étrange goût amer et la brûlure de l’alcool. Tout ceci me laissa une sensation légèrement âpre.

Mais alors que j’étais toute à ma découverte gustative et que je m’apprêtais à prendre une seconde gorgée – ne sachant pas vraiment si j’appréciais ou non la bière – Greg me posa une question qui me surpris. Je figeais un instant mon geste, puis le repris, réfléchissant rapidement à ce que je devais répondre à ça. Je reposais le verre sur la table, observant Greg.

C’est toujours tes premières questions quand tu rencontres quelqu’un ? C’est assez direct, tu as des réponses en général ?

J’essayais d’avoir un ton un peu plus léger, pour ne pas paraître trop sur mes gardes. Je m’appuyais sur le dossier de ma chaise et fis un petit sourire en coin.

Enfin, je suppose que c’est légitime. Je marquais une petite pause et repris. Non, je ne fais pas partie de la résistance, mais ça ne m’empêche pas de faire chier dans mon coin. Quant à tuer… Quelle réponse serait la plus admise ? Disons que là où j’ai grandi, c’était marche ou crève et je suis encore en vie, lui dis-je en haussant les épaules.

Qu’il en déduise ce qu’il voulait et, comme je ne mentais pas, je ne m’enfonçais pas dans des explications incohérentes. La vérité sera ton meilleur allié, cela attirera leur pitié et leur colère et ils seront moins méfiant. Alors j’utilisais cette vérité, sans trop en dévoiler.

Et toi alors ? Je devine que Kirill n’en était pas à son premier, mais pour toi, tu t’exposes beaucoup avec tes discours. Tu en fais souvent ?

maioral
Messages : 190
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Ven 5 Jan - 20:59
Gregory (Greg)
J'ai 23 ans et je vis à Arkney, dans les bas fonds. Dans la vie, je suis étudiant activiste et je m'en sors pas trop mal vu mon cas. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, mais je le vis plutôt mal.


Devon Bostick
Gregory s'imagine avoir l'air bête quand il parle du brassage de la bière, mais la jeune femme répond à son propos de manière tout à fait naturel. Il hausse un sourcil d'incrédulité puis affiche un sourire un peu forcé.

— Euh... Je sais pas, mais je suppose pour le sous-sol, ouais. Ou peut-être qu'ils le font simplement ailleurs et en ramènent ici par après.

Faut-il vraiment beaucoup de place pour faire de la bière ? Greg n'en sait fichtre rien. Il l'aime bien en boire et c'est tout ce qui compte pour lui. Son stress lui fait oublier la première question sur la fabrication, alors il cherche un autre sujet et embraie sur la première chose à laquelle il pense.

Pas le truc le plus intelligent en plus... Crétin.

Qu'est-ce qu'elle s'en fout que les deux hommes ne viennent pas régulièrement ici à cause du monde ? Il s'éclaircit la gorge en prenant sa bière. Ses conversations sont somme tout futiles... Alors, quand Astria le rassure pour la boisson, il décide de lui parler de ce sujet qui l'anime tant, lui et son ami Kirill. La résistance.

Ses épaules s'affaissent quand elle le remballe. Est-ce qu'il pose ce genre de questions en début de conversation ?

— Euh non... J'aborde rarement ça comme ça... Voire même jamais... Mais vu ce que tu as fait pour nous aujourd'hui... Je suppose que... Enfin, je supposais que... ?

Il laisse sa phrase en suspens, son regard scotché sur les lèvres d'Astria en attendant la suite de sa réponse. Cette même réponse qui le laisse un peu dubitatif.

— Ha ouais... ?

À mesure qu'elle étoffe son histoire, Greg se sent blêmir. Y avait-il donc pire que Arkney ?

— Et... c'était où ? Comment tu t'en es sortie ? Ou enfin, pourquoi tu es partie ou en tout cas, venue à Arkney ?

Gregory ne sait pas s'il doit avoir peur d'elle, ou si au contraire, il doit être compatissant pour tout ce qu'elle a vécu. Elle a quand même tué un homme de la milice, de sang-froid... et sauvé la vie. Drôle de situation, quand on y pense.

— Moi ? Je... J'ai jamais tué personne, avoue-t-il.

Il baisse son regard sur sa boisson, soupire et reprend :

— Kirill trouve que j'ai facile à trouver les bons mots pour ces discours. Et... c'est vrai que c'est un combat qui me tient à coeur.
FoxDream
Messages : 233
Date d'inscription : 14/05/2022
Crédits : Unknow

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
FoxDream
Sam 10 Fév - 16:54
@maioral

X-23 alias Astria
J'ai 23 ans et je vis à Arkney dans les castes supérieures ou plutôt sous leur contrôle, enfermée quand ils n'ont pas besoin de moi. Dans la vie, je suis une assassin, une chose sans humanité au service de mes maitres. Je ne connais rien d’autre que la violence et l’isolement. Je ne compte sur personne et ne fais qu’obéir à mes maitres.

Froide • Cynique • Solitaire • Audacieuse • Naïve • Déterminée • Implacable • Curieuse • Emerveillée
A la réponse que lui fournit Gregory sur sa tentative de réactions sur la création de la bière, je sus que ma question était ridicule et n’avait sans doute aucun sens. Quel personne censé poserait ce type de questions ? Vraiment, il fallait que je m’améliore sur ma façon de communiquer. Je n’avais jamais eu à me servir de ce type de compétences. Personne parmi mes instructeurs n’avaient trouvé utile d’apprendre une chose aussi futile pour une tueuse.

- Ma question était bête. Je ne suis pas très douée pour faire la conversation, essayais-je de me justifier pour cacher mon incompétence.

Ce qui n’était que pure vérité après tout et j’espérais que cela passerait pour de la simple ignorance comme la plupart des gens. En tout cas, Gregory ne semblait pas en savoir plus que moi, ce qui était rassurant à ce moment. Ce n’était pas un sujet basique connu de tous. Plus qu’à espérer que je continue sur cette voix.

Puis il me pose des questions qui me paraisse surprenante pour un premier contact. Mais, après tout, notre premier contact n’avait-il pas été surprenant et en dehors de sentier battu ? La tentative de justification du jeune orateur étira un léger sourire, mais rapidement je me reconcentrai sur la couverture que je devais créer. Un mensonge et une vérité crédible à la fois. Je le sentais un peu sur la réserve au départ, comme si l’idée que je puisse me battre dans mon coin était si incongru. La suite le fit changer de couleur. Bonne ou mauvaise nouvelle ? Il se mit à poser de plus en plus de question. J’évitais de croiser les bras.

Si tu croises les bras c’est que tu es sur la défensive, penche-toi vers lui.

J’appuyais mes coudes sur la table, refermant les doigts sur ma chope de bière, plongeant mon regard dans le liquide doré. C’est là que ça se corsait. Elle avait des idées de contexte tout prêt, mais elle préférait éviter pour le moment.

- Je m’en suis sortie comme tout le monde, en me battant et en faisant ce qu’il fallait. Et puis franchement, je n’avais pas de famille, pas de proche, de grandes chances de mourir quoique je fasse alors… Je relevais les yeux vers lui en haussant les épaules. Entre crever dans la misère ou tenter ma chance à Arkney, je n’avais pas grand-chose à perdre ou à craindre.

Je fis un sourire, ne sachant quelle émotion donner à mon visage : de la tristesse ? De la lassitude ? De la douleur ? Un peu de tout ça ? Aucune idée, alors je saisis mon verre pour boire une gorgée, espérant que ma réponse, quelque peu évasive, lui convenait. Autant éviter de m’étaler trop et puis, je jouais sur la carte émotionnelle. La curiosité de Greg à mon égard se mettrait peut-être de côté pour de la gêne et de la pitié ? Suffisante pour ne plus me questionner.

—Je me doutais que tu n’avais jamais tué.

Cela n’avait rien de compliqué à deviner. Est-ce que tout le monde était comme lui ou plus comme Kirill ? J’appuyais mon menton sur mon poing en l’observant, mon esprit tournant à vive allure pour tenter de rebondir.

—Eh bien, c’est vrai que j’ai trouvé ton discours plutôt convaincant tout à l’heure, lui dis-je, essayant un semblant de compliment n’ayant en rien saisit la portée de ses mots. Et… pourquoi est-ce que cela te tient tant à cœur ? J’ai l’impression que la plupart des gens ne font pas grand-chose pour se battre et faire quelque chose. Alors pourquoi est-ce que toi tu prends ce risque ?

La milice utilisait des armes puissantes, potentiellement mortelle lorsque les coups étaient bien placés. Greg pouvait être facilement reconnu et arrêté, mais il continuait à visage découvert. Qui ferait cela ? Je n’arrivais pas à comprendre et je n’avais pas à comprendre. Mais si je voulais faire semblant, je devais bien essayer ?
Contenu sponsorisé
Relent or Resist ? Seems the monster always wins [ft Maioral]
Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» (tw) Then am I the monster? (Carter)
» Stranger Monster (Punk Curse)
» De Héro en Zéro. [ft. Maioral] /!\ +18
» ↠ the hope to your despair ((maioral))
» Tout ce que tu m’offres - ft. maioral

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Dystopie-
Sauter vers: