Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Madness or reality ?
Pretty woman [ft. maioral] EmptyAujourd'hui à 22:02 par Senara

» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
Pretty woman [ft. maioral] EmptyAujourd'hui à 21:09 par Lobscure

» il est bizarre ce sol il est palpable
Pretty woman [ft. maioral] EmptyAujourd'hui à 20:01 par Ananas

» Le vent nous portera...
Pretty woman [ft. maioral] EmptyAujourd'hui à 19:30 par Dreamcatcher

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Pretty woman [ft. maioral] EmptyAujourd'hui à 19:25 par Lord Xan

» Saut de l’ange - Cheryl & Nemo
Pretty woman [ft. maioral] EmptyAujourd'hui à 18:02 par Nemo

» On s'immerge dans la musique, comme dans un rêve mélodieux, pour s'évader d'une réalité assourdissante [Feat Houmous]
Pretty woman [ft. maioral] EmptyAujourd'hui à 17:57 par Houmous

» De pluie et de sang • Dinamite
Pretty woman [ft. maioral] EmptyAujourd'hui à 17:04 par Dinamite

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Pretty woman [ft. maioral] EmptyAujourd'hui à 16:19 par Ezvana

Le Deal du moment : -50%
Kit Standard Starlink: Internet très haut ...
Voir le deal
224.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Pretty woman [ft. maioral]

Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 6 Fév - 15:36
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Une rencontre entre deux personnes venant de deux mondes complètement différents. Absolument pas destinées à se rencontrer et pourtant... et si une belle histoire naissait? Une histoire digne d'un conte de fée.

Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 6 Fév - 16:08

Adrian Williams
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis avocat et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire mais je n'ai aucun mal à trouver une femme avec qui passer la nuit et je le vis plutôt bien.

Pretty woman [ft. maioral] Ff190a543ef3bc5fe0c0951f9deed00445e0d346

- Rappelez Derek et confirmez lui notre rendez vous demain matin. J'aurais besoin de relire les notes que je vous ai dicté avant le rendez vous. J'espère qu'elles seront prêtes quand j'arriverais demain matin. Oh et... Bonne soirée Penny.

Je fis un petit sourire à ma secrétaire avant de quitter mon bureau. Je savais qu'elle avait déjà rédigé et mis au propre toutes les notes en question. Je la connaissais assez pour le savoir et le petit sourire en coin qu'elle avait eu me le confirmait. Je savais ce qu'elle pensait, elle me l'avait déjà dit plus d'une fois. J'avais ce besoin de contrôle, de vérifier et de revérifier que tout était en ordre afin de pouvoir quitter le bureau plus ou moins tranquille. Plus ou moins, parce que je ne décrochais vraiment jamais. J'étais un bourreau de travail comme Penny me le disait si bien, mais c'était aussi pour ça que je pouvais facturer des sommes folles à mes clients pour mes services. Ils savaient que j'étais un acharné, que je ne lâcherais rien tant que je n'aurais pas obtenu ce pour quoi ils m'avaient engagé. Et ce que je voulais, je l'obtenais toujours.

Je quittais l'immeuble, rejoignant mon coupé sport. Je jetais négligemment ma sacoche sur le côté passager avant de prendre la route. Je devais aller à une fête ce soir, sans la moindre envie de m'y rendre. Un ancien camarade de promo ayant échoué dans ses études mais s'étant reconverti avec succès comme agent de star. Pourquoi est ce que je fréquentais encore un type pareil? Je me le demandais encore. Il était vulgaire, aimant étaler son argent sans aucune retenue. Il collectionnait les divorces comme je collectionnais les costumes hors de prix. Pourtant je me rendais à sa soirée. Tout contact était bon à avoir dans une ville comme Los Angeles, et des contacts lui il en avait. Et puis qui sait, peut être que ce soir je rentrerais en charmante compagnie. Cela faisait longtemps, quelques mois, trop de mois, qu'aucune femme n'avait partagé mon lit. Il était peut être temps que je remédies à ça.

Je traversais la ville, m'arrêtant sur ma route pour remettre un peu d'essence. J'enclenchais le pistolet et me retournais, détaillant les lieux du regard avant que mon regard ne tombe sur une jeune femme.

- Bonsoir....

Un léger salut de la tête, plus par politesse qu'autre chose. J'étais en manque c'était vrai, mais je n'en étais pas encore réduit à draguer dans les stations service.

maioral
Messages : 188
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Mar 6 Fév - 19:14

« Vespa » Valentina
Delitia

J'ai 26 ans et je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis une pute et je m'en sors pas vraiment bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.



(c) Alice Pagani
J'ai pas envie d'aller te chercher dans ce sale quartier, m'avait-il dit. Et moi, j'avais clairement pas envie de lui dire où j'habitais exactement. J'avais beau apprécier Rodrigo, le logement d'une prostituée, c'est tabou. Personne peut savoir, pas même le plus beau mec de la planète ni le plus gentil des clients. Ses belles petites manières, Rodrigo pouvait les garder, mais je ne lui avouerais jamais où j'habitais. C'était la première règle que Stefania m'avait enseigné. Et Stef, elle avait déjà bien plus d'expérience que moi, alors je lui faisais confiance sur ce point-là. "On sait jamais ce qu'ils ont derrière la tête et encore moins ce qu'ils sont capables de faire. Ça commence par venir quand tu te reposes, et ça finit par proposer à tous ses potes de passer sur toi. Ni une ni deux, il devient ton maquereau et t'es baisé dans tous les sens du terme."

Et tu sais jamais pourquoi, mais les paroles de Stef, on a le ressenti du vécu derrière. Alors ça sert de leçon et je me répète ses règles comme un mantra dès que j'ai un doute.

Trop bonne, trop conne, j'ai accepté de retrouver Rodrigo ailleurs. Loin. Trop loin. Fils de chacal. J'aurai jamais dû accepter. Il aurait dû venir me chercher directement à la rue, point final. Faire comme tous ces autres gars et accepter qu'il allait me payer pour faire bonne figure à sa soirée.

Au lieu de ça, j'avais enfilé ma plus belle robe. La dernière robe un peu cher que j'avais pu acheter, toute fière, avec une de mes premières paies en tant que prostituée. Avant que ma mère ne me foute à la porte et que les emmerdes s'enchaînent comme un rouleau de papier toilette sur lequel on tire.

Ce soir, j'ai sorti mon petit scooter du hall d'entrée de l'appartement, c'était son lieu d'entreposage même si le propriétaire m'avait défendu de le laisser là. J'ai retrouvé le plaisir d'enfiler le casque et de sentir les nombreux auto-collants que j'avais collé à sa carrosserie. Mon petit surnom à la rue vient de là, « Vespa ». Parce qu'avant, je me baladais toujours avec ma petite vespa noire. Je l'avais reprise avec moi suite à ma mise à la rue, mais les vols dans le quartier ont eu raison d'elle. Je ne l'ai plus jamais revue et mon sobriquet sonne avec dérision à mes oreilles maintenant.

Foutu Rodrigo !

Avec ce trajet, j'ai bien perdu vingt minutes de ma journée pour le rejoindre là où il voulait me chercher. Loin de ma « cité » et de la misère que je connaissais depuis quelques années maintenant. Je râlais en stoppant mon scooter à la prochaine station essence. Je retirais mon casque, passais ma main dans mes longs cheveux d'ébène quand une magnifique voiture coupé sport s'arrêta à la pompe attenante.

Mon regard s'attarda sur le brillant de sa carrosserie et fut ensuite attiré par le bellâtre qui en sortit. Il ne me remarqua pas. Grotesque. Je descendis élégamment de ma bécane, lui tournant le dos, et avec toute la grâce et les manières d'une femme sûre d'elle. J'attrapai mon petit sac à main, encore en bandoulière, pour l'ouvrir au-dessus du siège. Je me figeai. Merde. Merde. Merde !

Je ravalai ma salive, la main serrée sur mon porte-feuille. Je me retournai vers la seule personne présente à cette station pour le moment.

L'homme en train de faire le plein me remarqua enfin, en lançant un petit "bonsoir" poli... et intéressé ? C'était peut-être ma chance. Je lui offris un sourire plus timide et contournai lentement la pompe pour le rejoindre de son côté.

— Euh... bonsoir. Excusez-moi de vous dérangez... Cela vous paraîtra peut-être un peu maladroit mais... Est-ce que je pourrais vous demander un petit service ?

Je haussai un peu les sourcils et me mordit la lèvre inférieur pour un peu exagérer mon embarras. Mes ongles parfaitement manucurés tapotèrent le simili-cuir de mon petit sac à main à ma hanche.  

— J'ai oublié ma carte de banque chez moi, je crois... J'ai dû faire un paiement à la maison et oublié de le remettre dans mon porte-feuille. Oh ! J'ai de l'argent en cash, se reprit-elle rapidement, je ne vous demande pas de payer, juste... me permettre de faire le plein et je vous rembourse directement à la main.

Pour confirmer ses dires, elle ouvrit son petit sac à main et en sortit quelques billets pour montrer sa bonne foi.
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mer 7 Fév - 16:49

Adrian Williams
J'ai 38 ans et je vis à Los Angeles, Etats Unis. Dans la vie, je suis avocat et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire mais je n'ai aucun mal à trouver une femme avec qui passer la nuit et je le vis plutôt bien.

Pretty woman [ft. maioral] Ff190a543ef3bc5fe0c0951f9deed00445e0d346

Je l'avais salué plus par politesse qu'autre chose. Je ne m'attendais pas vraiment à engager le conversation avec elle. C'était ce qu'on faisait d'ordinaire. On saluait poliment les gens mais ça n'allait jamais plus loin. On ne sympathisait pas vraiment avec les inconnus. Alors quand elle s'approcha pour venir me parler, je la regardais, cachant difficilement ma surprise. Ah... un service, je comprenais mieux là. IL n'y avait que deux possibilités pour qu'une jolie fille comme elle vienne accoster un inconnu, soit elle voulait le draguer, soit elle avait besoin d'un service. Et quand on était jolie comme elle l'était, on n'avait pas besoin de faire le premier pas, les hommes venaient tout seuls à nous.

Je restais à l'écouter, attendant sagement de savoir ce qu'elle attendait de moi. Je ne tardais pas à le savoir. Ce n'était pas grand chose comme service. Elle n'avait qu'un petit scooter. J'avais largement les moyens de lui payer le plein en entier. J'aurais pu le faire mais après tout je ne la connaissais pas. Et elle tenait à me rembourser. Mieux valait rester sur ce simple échange plutôt que de la laisser partir en se disant qu'elle avait une dette envers un inconnu.

Je terminais de faire le plein de ma voiture avant de reposer le pistolet sur son socle.

- Je vous suis.

J'allais à la pompe avec elle et passais ma carte pour qu'elle puisse décrocher le pistolet. Je la laissais faire le plein sans rien dire, regardant les chiffres défiler en silence. Elle termina de mettre de l'essence avant de me tendre les billets pour me payer.

- Merci. J'espère que vous passerez une bonne soirée mademoiselle. A une prochaine fois dans une station essence. Je me ferais un plaisir de voler à votre secours à nouveau si besoin.

Je lui fis un petit sourire avant de monter pour me rendre à ma soirée. Contrairement à ce que je lui avais dit, je doutais de la revoir un jour.

Mais le destin semblait en avoir décidé autrement.

La soirée fut détestable. Même si il avait des relations, il devenait vraiment urgent que je mette un terme à ma relation avec ce connard. Ma patience avait des limites. Je ne pouvais pas tout encaisser sous prétexte que ce type avait du fric et quelques contacts. J'en avais aussi. J'avais réussi à me forger une excellente réputation dans cette ville. Sa compagnie était détestable, ses invités étaient détestables, même les filles qu'il avait invité n'avaient rien pour elles. J'étais rentré seul, encore plus frustré qu'avant d'y aller et énervé par dessus le marché.

Heureusement la journée du lendemain fut plus productive. J'enchainais les rendez vous. J'avançais bien dans mon travail. J'avais terminé la soirée avec un dîner d'affaire qui avait été des plus prometteurs. J'allais signer avec un gros client, un énorme contrat qui me rapporterait pas mal d'argent. Les ennuis de la soirée de la veille étaient bien loin de moi.

Je rentrais chez moi, conduisant tout en réfléchissant à la façon dont j'allais aborder cette affaire. J'étais tellement perdu dans mes pensées, élaborant différentes stratégies, que je ne me rendis pas compte que je m'étais trompé de route, m'enfonçant dans un quartier de Los Angeles dans lequel je n'avais jamais mis les pieds.

J'étais arrêté à un feu, essayant de regarder autour de moi quand je la vis, la jeune fille de la station essence. Moi qui aurait cru ne jamais la revoir... comment était il possible que ma route m'ai conduit ici? Précisément devant elle? Je secouais la tête en souriant, riant mentalement de cet heureux hasard. Je baissais la vitre de ma voiture, l'interpellant sans quitter mon sourire.

- Bonsoir, chère inconnue de la station.

Je souriais gentiment en disant ça. Après tout je ne connaissais pas son nom. Je ne savais pas trop comment l'appeler.

- Vous êtes tombée en panne d'essence? Je vous ramène?

Ca serait donnant donnant, peut être qu'elle pourrait m'aider à retrouver ma route.


Contenu sponsorisé
Pretty woman [ft. maioral]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» She's just a devil woman, with evil on her mind - Ft. Disneylover
» De Héro en Zéro. [ft. Maioral] /!\ +18
» ↠ the hope to your despair ((maioral))
» “La pire décision de toutes est celle que l'on n'a pas prise.” Maioral
» (m) we make a pretty unusual pair (MARVEL, terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: