Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 EmptyHier à 23:01 par Pyramid Rouge

» Madness or reality ?
“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 EmptyHier à 22:02 par Senara

» il est bizarre ce sol il est palpable
“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 EmptyHier à 20:01 par Ananas

» Le vent nous portera...
“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 EmptyHier à 19:30 par Dreamcatcher

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 EmptyHier à 19:25 par Lord Xan

» Saut de l’ange - Cheryl & Nemo
“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 EmptyHier à 18:02 par Nemo

» On s'immerge dans la musique, comme dans un rêve mélodieux, pour s'évader d'une réalité assourdissante [Feat Houmous]
“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 EmptyHier à 17:57 par Houmous

» De pluie et de sang • Dinamite
“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 EmptyHier à 17:04 par Dinamite

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 EmptyHier à 16:19 par Ezvana

Le Deal du moment :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de ...
Voir le deal
26.90 €

LE TEMPS D'UN RP

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa

Gäa
Messages : 514
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : Seine Maritime
Crédits : Giada (ava)

Univers fétiche : Crossover, fantasy, city, apocalypse, jeux vidéo etc...
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5159-gaa-eternal-peace-is-probably-overrated#102809 https://www.letempsdunrp.com/t5181-l-agenda-de-gaa https://www.letempsdunrp.com/t5877-mes-idees-du-moment-et-c-est-loin-d-etre-fini#118956 https://www.letempsdunrp.com/t5156-gaa-peace-love-and-rock#102794
Gäa
Mar 23 Jan - 0:04

Jarod Solveig
J'ai 18 ans et je vis à Plano une ville du Texas, Amérique. Dans la vie, je suis Oméga et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fils de l'alpha et je le vis plutôt pas bien, on me cache quelque chose.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 Tumblr_pm0sfqNoRV1qadpveo6_540
- Jarod n'est pas doué à la chasse, mais c'est un très bon pêcheur
-Son regard d'oméga et d'une couleur argentée
-Il aime la nature, se promener en solitaire
-Jarod a toujours eu peur de son père
Je pouvais ressentir la force de ma mère, elle était puissante, il n'y avait aucun doute la dessus, seulement j'étais son fils, et je voulais aussi protéger ma mère ... En serais je au moins capable ? Son caractère, son courage, puis le fait que je sois oméga, me rendait bien plus sensible et ça, je pouvais parfaitement le ressentir. Quand une personne était triste, voir en colère, je ressentais ses émotions et je ne voulais que les apaiser ... Certes il y avait de la colère en moi, ce qui était assez contradictoire, car je me faisais peur, alors pour ne pas y penser, je faisais en sorte de toujours ressentir les émotions des autres ... Les autres avant moi, pensais-je tout en caressant le spitz polaire, qui visiblement avait compris, que je ne lui voulais aucun mal, d'ailleurs, il commencé à me faire confiance, et rien ça, j'en avais le sourire. Pour ce qui était du malinois, je voyais bien que ma mère l'avait à l'oeil, le chien était méfiant et assez grognon. M'approchant doucement, je vins lui parler d'une voix douce, certes celui-ci ne pouvait pas comprendre, mais c'était des mots, c'était quelque chose d'important pour moi, peut-être qu'il avait déjà entendu ces mots ? Lorsque j'entendis le petit rire de ma mère, je regardais celle-ci, tout en penchant la tête sur le côté "Anaana" dis je boudeur, puis je regardais à nouveau le malinois, qui était de plus en plus curieux "C'est la première fois que je rencontre des chiens, je tente de lui parler". J'avais déjà entendu des petits rires, c'était celui de ma mère et pourtant, j'avais appris à redouter ce genre de rire, j'en avais trop entendu dans la meute de alpha. Bien trop sensible, je pris un légère inspiration et le spitz vint me coller, ce qui me fit sourire, je voyais alors le malinois se redresser, il n'était pas en bonne forme. "Oui, le spitz polaire et oui heureusement que tu prends le deuxième, on peut pas le laisser ici, puis on ne peut pas les séparer" (comme on m'avait séparer de ma mère) , le spitz polaire était attaché au malinois, tout comme ça avait été l'inverse pour l'autre ... Des compagnons de cellules pensais-je tristement. J'étais toujours au milieu des deux chiens, sans vraiment m'en rendre compte, je continué de câliner le spitz qui était une boule d'énergie, alors que le malinois était en train de lutter contre le sommeil. "Comment ça se passe une adoption ?" , oui, c'était tout de même la première fois que je venais adopter un chien, il devait bien y avoir une procédure, sans oublier que j'avais entendu parler de papier. Tout en ayant un léger petit bâillement, du au décalage horaire, je ressenti un besoin urgent de réconfort ... En faite, j'étais devenu triste en l'espace de quelque seconde, en repensant au Texas, à l'ancienne meute, je n'aimais pas ce genre de changement d'humeur, mais c'était en moi, ça allait passer, c'était aussi des angoisses du à l'ancienne meute. Automatiquement je me relevais, réclamant un câlin à mère ... Roh c'était un comportement de louveteau, je le savais, un comportement désapprouvé par alpha, mais il n'était pas la.


❝ Hold my hand ❞ Hold my hand, everything will be okay I heard from the heavens that clouds have been grey Pull me close, wrap me in your aching arms I see that you're hurtin', why'd you take so long To tell me you need me? I see that you're bleedin' You don't need to show me again But if you decide to, I'll ride in this life with you I won't let go 'til the end
Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 27 Jan - 13:28

Magdalene
Solveig

J'ai 34 ans et je vis à Maniitsoq , Groenland. Dans la vie, je suis fille de l'alpha et je m'en sors bien. Je travaille aussi en tant que Musher. Sinon, grâce à ma malchance, on m'a volé mon fils et je compte bien le récupérer et l'aimer.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 Gq77
→ Fille de l'alpha.
→ Possède plus d'une centaine de chien avec sa famille
→ Travaille souvent pour faire des visites guidés
→ Adore les fraises
→ Déteste la langue anglaise, mais l'utilisera par amour.
Meute à demeure:
- Les chiens ne comprennent pas les paroles comme nous, mon chéri, mais c’est mignon. Est-ce que tu es déjà resté sous forme de loup un moment ? Un chien, c’est comme un loup dans un pays dont ils ne connait pas la langue. Il peut comprendre les intonations et enregistré certains termes, mais ils ne comprennent pas les mots. Cependant, ce que tu viens de faire est typiquement Oméga, et c’est parfait. Ton intonation, ta posture et même ton odeur fait dire à ce chien que tu n’es pas une menace. Que tu ne lui feras pas de mal. Alors, que moi, il sait que je pourrais lui briser le cou.

Elle n’avait pas honte de le dire, bien qu’un peu pour son fils. Il faut ce qu’il faut pour protéger les êtres vulnérables. S’il fallait tuer un chien, ou deux, ou un humain, ou deux, elle n’allait pas mal dormir pour la suite. Surtout parce qu’elle sait que la mort sera réellement ce qu’ils méritent. Elle s’approche et met la main dans son dos, désolé de l’avoir rendu triste pour avoir ris.

- Oui. Mais je te préviens… la malinois est un chien de chasse, ça veut dire qu’il risque de me rapporter plein de petits animaux… Il faudra que tu prépares ton tendre cœur à ça.

Elle n’en doute pas qu’elle puisse amener son nouveau chien à devenir son ami. Elle y arrivait toujours parce qu’elle était une louve alpha et que donc, elle pouvait en faire sa meute sans trop de difficulté. Mais les chiens restaient des chiens. Les loups restaient des loups. Et un chien de chasse était un peu comme un chat qui ramène des cadeaux à la maison. Ce matin, un de ses chiens l’avait fait pour la réconforter alors même que ce n’était pas dans son caractère… Pour le malinois en revanche… ce n’était pas une des races les plus dangereuses pour rien. Elle rit à nouveau mais s’arrête avant d’embrasser l’arrière du crâne de son fils.

- Jarod… Rappelle-moi ton nom de famille ? Cela se passe comme tu veux. Si tu as envie de le prendre dans tes bras et de partir, tu le peux.

Elle se relève et sort de la cage pour prendre deux harnais, parce qu’ici on utilise des harnais pour la santé du chien et pas des laisses qui étranglent, et elle revient. Elle se surprend à receptionner son fils dans les bras, mais ce n’est pas grave. Elle l’enroule d’amour et embrasse à nouveau son front avec douceur. Son fils. Elle aurait dû y aller plus tôt. Elle le sait. Mais avant, aurait-elle pu supporter de l’avoir dans les bras ? Elle l’ignore. Elle se recule doucement avant de prendre son visage dans les mains.

- Je suis désolée, souffla-t-elle en groenlandais avant de reprendre en anglais et de lui montrer le harnais. Je vais te montrer comment on met un harnais et ensuite on passe à l’acceuil. Même si ça t’appartient, il vaut mieux prévenir que l’on kidnappe des animaux pour la santé mentale de la gérante des lieux.

Elle montre comme on met un harnais, donc, en utilisant le malinois comme exemple qui se laisse faire. Elle finit par tout faire et avant que son fils eu fini, elle attrape le malinois dans ses bras et elle le porte. Il était encore faible d’avoir donné toutes ses rations à l’autre chien alors elle n’allait pas le fatigué pendant une petite semaine. Le temps qu’il comprenne qu’il y aura toujours assez de nourriture pour tout le monde. Le portant, elle ouvre la cage et laisse passer Jarod et son chien. Quand elle passe à l’accueil, elle n’a qu’à signé deux papiers, la gérante savait que Mag allait prendre un autre chien, et le tour était joué.

- Chez moi, il y a tout ce qu’il faut pour eux. Niches, canapés, croquettes, mais si tu veux, on regardera les catalogues si tu veux quelque chose en particulier.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Gäa
Messages : 514
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : Seine Maritime
Crédits : Giada (ava)

Univers fétiche : Crossover, fantasy, city, apocalypse, jeux vidéo etc...
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5159-gaa-eternal-peace-is-probably-overrated#102809 https://www.letempsdunrp.com/t5181-l-agenda-de-gaa https://www.letempsdunrp.com/t5877-mes-idees-du-moment-et-c-est-loin-d-etre-fini#118956 https://www.letempsdunrp.com/t5156-gaa-peace-love-and-rock#102794
Gäa
Dim 28 Jan - 13:46

Jarod Solveig
J'ai 18 ans et je vis à Plano une ville du Texas, Amérique. Dans la vie, je suis Oméga et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fils de l'alpha et je le vis plutôt pas bien, on me cache quelque chose.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 Tumblr_pm0sfqNoRV1qadpveo6_540
- Jarod n'est pas doué à la chasse, mais c'est un très bon pêcheur
-Son regard d'oméga et d'une couleur argentée
-Il aime la nature, se promener en solitaire
-Jarod a toujours eu peur de son père
J'hoche la tête à la question de ma mère, parfois, je pouvais rester des journées entières sous ma forme loup, tout m'éloignant le plus de la meute. J'aimais sentir la nature sous mes pattes, l'herbe, la terre, les cailloux, c'était une sensation très agréable, et même quand je reprenais forme humaine, il m'arrivait souvent de marcher nue pieds. Je penchais la tête sur le côté, lorsque ma mère me dit, que je venais d'avoir un comportement typiquement oméga. "Oh ... Je ne m'en suis pas rendu compte, enfin je ne savais pas" , en faite, on ne m'avait jamais parler du comportement d'un oméga, je ne connaissais que des alpha, j'en savais beaucoup sur eux, mais pour ce qui était des oméga, c'était un sujet tabou. "Et oui j'adorais rester des journées entières, sous ma forme loup, mais très loin de la meute" , de plus, nous étions parfois envoyer à la chasse, j'avais plutôt intérêt à revenir avec de la viande, ce qui était très rare, car donner la mort à un animal, était quelque chose qui me faisait bien trop mal. J'en avais connu des moments, ou je ne voulais plus sortir de ma chambre ... J'étais dans le noir, et j'attendais ... Puis ça finissait par passer, dans ce genre de moment, il était aussi préférable de rester loin de alpha. Ce que j'avais pour père, n'aimait pas les faibles, et pour lui, c'était de la faiblesse, une honte même, alors encore une fois, je ne faisais que me cacher. En ce qui concerné le malinois, il était hors de question de le laisser ici, alors j'hochais la tête aux paroles de ma mère "bon dès ce soir, je remets en liberté l'écureuil de ce matin, et loin de la maison, tu n'aura pas le droit de me suivre" , je savais que ma mère était capable de le croquer ... Bon c'était son instinct de louve, c'était normal, mais de mon côté, mon protéger irait en forêt, et en un seul morceau. Ainsi, le malinois était un chien de chasse, alors que le spitz polaire, était un chien de traineau, j'allais devoir me renseigner sur ses besoins.

Après ce besoin de réconfort urgent, j'écoutais attentivement ma mère, la regardant enfiler les harnais aux chiens, puis, tout en voyant comment le malinois se laisse porter facilement, je peux sentir sa faiblesse ... Il aura de quoi manger à la maison ... Puis je ressens la joie du spitz polaire, qui lui est heureux de trouver une famille. Je laisse ma mère s'occuper de tout, pendant que je regarde nos deux nouveaux compagnons, même si ils ne comprennent pas, je continue de leur parler, avant que ma mère ne me rejoigne, et je lui souris. "D'accord, et il faudra aussi voir pour des prénoms".

De retour à la maison, je lance un regard à ma mère, qui veut dire "surtout ne me suis pas" et je cours jusqu'à la maison, récupérer mon petit protéger, qui est en bien meilleur forme que ce matin. Je ressors de la maison, tout en laissant ma mère s'occuper de nos deux compagnons, j'ai le coeur assez lourd, car je la laisse se débrouiller seule, mais je devais libérer cet écureuil, avant qu'il ne soit rattraper. Je prend ma forme loup, ainsi j'irais bien plus vite, il est difficile de bien maintenir l'écureuil avec mes crocs, mais plus vite il sera loin en forêt mieux se sera. Tout en ayant courus un long moment, il était temps que je laisse mon protéger, je le dépose, mais il est tétanisé par cette grande "promenade", je reprends forme humaine, ne faisait pas attention au froid, puis je le rassure, je lui offre des paroles douces, des caresses, celui-ci reprend en énergie et je le vois décamper, ce qui me fait rire, avant que je ne reprenne ma forme de loup, ce qu'il faisait froid, et je repars en direction de la maison. Je peux sentir tellement d'odeurs, ce pays sent si bon ... Le ciel n'est pas aussi pollué que celui du Texas, c'est bien plus agréable. Arrivé à la maison, je me secoue à cause de la neige, j'en n'ai plein les poils, et voyant ma mère s'occuper des chiens, je ne peux m'empêcher de courir vers elle, et je lui offre un spectacle en me roulant dans la neige, ce qui fait que la bande à Piscou me rejoint, pour jouer avec moi, Klaus le husky arrivant d'un pas timide, avant de s'élancer parmi nous. Je termine le jeu en me secouant à nouveau, puis levant le museau vers le ciel, pour chanter et c'est ainsi que tout les loups me suivent. Je ressens tellement de bonheur, je suis bien, je suis heureux, c'était incroyable comme sentiment, puis je regagne la maison, tout en reprenant forme humaine, mais surtout, filant sous la douche pour me laver et enfiler des nouveaux vêtements.

Je ne suis pas encore habitué à cette neige, oui c'est agréable, mais le froid pique très vite ... Je savais que j'allais m'y habituer, mais pour le moment, j'avais surtout besoin de quelque chose de bien chaud, comme un jogging et un gros pull polaire. J'avais des grands pics d'énergie, mais cette fois-ci, j'avais sans doute tout utiliser, alors je descend doucement les escaliers, pour rejoindre ma mère tout en m'étirant.


❝ Hold my hand ❞ Hold my hand, everything will be okay I heard from the heavens that clouds have been grey Pull me close, wrap me in your aching arms I see that you're hurtin', why'd you take so long To tell me you need me? I see that you're bleedin' You don't need to show me again But if you decide to, I'll ride in this life with you I won't let go 'til the end
Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 3 Fév - 21:22

Magdalene
Solveig

J'ai 34 ans et je vis à Maniitsoq , Groenland. Dans la vie, je suis fille de l'alpha et je m'en sors bien. Je travaille aussi en tant que Musher. Sinon, grâce à ma malchance, on m'a volé mon fils et je compte bien le récupérer et l'aimer.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 Gq77
→ Fille de l'alpha.
→ Possède plus d'une centaine de chien avec sa famille
→ Travaille souvent pour faire des visites guidés
→ Adore les fraises
→ Déteste la langue anglaise, mais l'utilisera par amour.
Meute à demeure:
- Un dominant grogne et oblige un animal à lui obéir par la dominance. C’est une épreuve de force. Un oméga apaise et donne envie de le protéger, de s’apaiser. Tout comme un dominant peut éviter de grogner, un oméga peut éviter d’apaiser. Cependant, ce n’est en rien mauvais. Deux dominants, dans une même pièce, ça fini souvent en bagarre de dominance. Pour ça qu’il faut toujours que l’alpha soit au-dessus des autres et doit où avoir une absolue loyauté des dominants, ou les envoyer ailleurs. Deux omégas dans une pièce ? Même si tu mets trois cents alpha, ça ne finira pas en bain de sang.

Elle hausse les épaules. Elle ne sait pas pourquoi elle explique comme ça, sorti de nulle part… mais elle se dit qu’il faut qu’il le sache. Il faut qu’il apprenne que… L’oméga est rare et précieux. Normalement, on ne peut pas faire de mal à un oméga. Parce qu’on a envie de le protéger. Le fait est que … puisque Gordon n’avait pas eu ce comportement avec Jarod, ça prouvait qu’il était bien plus fou que ce que tout le monde pense. Un oméga apaise les loups. Point. C’était simplement. Et il n’y avait que les loups atteint d’un souci mental pour ne pas être réceptive à un oméga. Si la meute Solveig avait autant de loup dominant, ce n’était pas que parce que son père était un homme bon qui voulait aider les autres. C’était aussi parce que sa mère était là, elle apaisait. Il n’y avait pas de bain de sang grâce aux contrôles. Jarod était une personne importante. Il ne pourrait pas survivre dans un combat de loup… Non. S’il joue bien avec son côté oméga, il n’y aurait même pas de combat. Elle revient à la maison sans rien rajouter de plus. Elle n’était pas la mieux placer pour expliquer le comportement et les agissements d’un oméga. Elle le laisse partir avec son casse-croute en bougonnant faussement. Elle fait promettre à ses chiens, qui ne comprenait pas les mots, que les prochains cadeaux ça se donne quand son fils n’est pas là… pour qu’elle puisse le graille tranquille.

Entre temps, elle avait fait placer le malinois sous la bonne garde de Mickey et Minnie. Les chiens agissent par mimétisme. Si le chien de Jarod semblait sociable et facilement amadouable, le malinois était toujours sur la défensive. Quoi de mieux que de foutre deux ours contre lui pour contrôler ses craintes ? Il les laisse sentir les environs. Même s’ils venaient à fuguer, elle avait assez confiance en sa meute pour lui ramener les fugueurs. C’était ainsi que se faisait la meute de Mag. Le splitz n’était officiellement pas à elle, mais il semblait s’accommoder facilement alors qu’il faisait des léchouilles à presque tous les chiens, mais surtout au malinois. Elle les laisse s’amuser avant de ramener tout le beau monde dans le salon. Elle allume le feu où les chiens viennent pour se sécher. Il y avait une grande télévision et elle se pencha sur les films qu’elle pourrait choisir pendant qu’un chocolat chaud et de la guimauve était en train de se préparer. Il faudrait qu’elle pousse la table et sorte le foyer pour y faire griller les marshmallows, mais plus tard. Elle revient voir son fils alors qu’elle ébouriffe ses cheveux mouillés dans un sourire.

- Tu sais, il faudrait que tu attendes encore un peu avant de tomber malade. Mon cœur n’est pas encore prêt à ne pas savoir comment m’occuper de toi.

Ils finirent devant la télévision. Ils regardent un dessin anime, puis Balto, le dessin animé, et il fut choisi que Balto serait le nom du chien de Jarod. Dans une blague, elle décide d’appeler le malinois Togo, mais elle n’expliqua pas la raison de ce choix à son fils. Si le film Balto était tout à fait mignon, en plus d’être pour enfant, le film Togo faisait même pleurer son père, alors… Une fois endormis, elle le ramène dans son lit et laisse les chiens dormirent avec lui. Elle vaque à ses occupations.

Dans la nuit, cependant, vers le début de la matinée (vers 5h) elle se réveille en sueur dans son lit. Machinalement, elle pose la main sur son entrejambe. Le cauchemar de l’accouchement avait réveillé une vilaine douleur qu’elle voulait pourtant oublié. Elle ressentait encore le sang qui coulait d’elle et maculé le drap alors qu’on lui arrachait Jarod. Elle revit le moment où on lui demanda de pousser encore pour faire sortir le placenta avant de la laisser sur la table. Ce jour-là, elle ne voulait pas plus de Jarod que du placenta. Ce jour-là, elle avait réussi à fuir puisque tout le monde était trop occupé à essayer de deviner qui était le père de l’enfant. Elle sentait la douleur et elle appuya dessus dans l’espoir que le souvenir s’arrête. Elle avait besoin d’aller faire un tour. Elle se lève sans un bruit et sort. Les loups décidèrent de la suivre pendant que les chiens restèrent à l’intérieur. Ils avaient senti que la situation n’était pas exactement normal. Elle finit par courir, pieds nus dans la forêt. Elle se repassait tous les moments en tête.

Comment elle avait été kidnappé. Comment on l’avait violé, plusieurs fois, sans jamais qu’elle puisse comprendre le temps qui passe. Comment elle avait su être enceinte. Comment elle l’avait vécu. Comment elle détestait Gordon. Comment elle détestait être en vie. Sa vue se brouille alors qu’elle repense à tout ça. Et même si son esprit essaie de lui faire penser à Jarod, elle n’y arrive pas. Dans les affres de son cauchemar, elle se sent happé. Elle se dit que la vie n’avait pas de raison d’être. Qu’elle était sale et pathétique. Qu’elle n’était rien qu’une coquille vide qui avait essayé de se combler avec plus. Alors, elle court et saigne sur les pierres cachées dans la neige avant de se retrouver assez loin. Et d’un coup, elle se met à hurler tout ce qu’elle ressent en elle. Elle attrapa sa tête dans ses mains et se laisse tomber dans la neige alors qu’elle veut se retirer la peau. Elle veut de faire du mal.

Parce que malgré tout ce que le cauchemar lui rappelle, elle sait que son fils n’a pas de raison de subir ce qu’elle ressent. Elle sait qu’elle doit se ressaisir. Elle sait que tout ça, c’est de sa faute. Elle était coupable. Elle ne pouvait même pas dire être victime. Elle sait qu’elle aurait dû faire mieux, autrement. Elle aurait dû se protéger. Elle aurait dû partir. Elle aurait dû être plus dominante et ne pas les laisser entrer en elle. Dans son corps comme dans son âme. Elle hurle alors à la lune jusqu’à ce que les larmes lui brûlent la gorge et que le sang coule de ses ongles qu’elle plante dans son crâne.

Elle respire enfin.

La douleur. Elle n’aimait pas souffrir. Elle n’avait jamais souffrir. Mais la douleur la ramène sur Terre. Elle finit par se relever et essuyer le sang dans la neige. Voilà pourquoi Odin détestait toujours Jarod. Parce qu’Odin avait été témoin de plusieurs de ses crises. Des crises où elle s’arrache la peau, les cheveux, les ongles, à chercher une ancre sur Terre qui la ramène loin de ses souvenirs. Odin… Elle pleure un peu pour lui, dans tout ça. Odin aussi était une victime. Il s’en voulait pour rien. Elle savait qu’elle était la seule fautive. Elle n’était pas une victime. Qu’une idiote. Elle se relève, respire un grand coup et se décide à aller travailler. Pieds nus, elle rejoint la remise derrière la maison pour trouver une tenue, un simple bleu de travail sous lequel elle ne met rien, et des bottes et elle va travailler. Elle étoufferait la vérité à Jarod. Elle ne laisserait pas son fils être la victime de sa stupidité. Plus personne ne sera jamais plus atteint par sa souffrance. Alors, elle l’enferme dans sa tête et elle commence à travailler le bois pour remettre à neuf une remise plus loin dans la forêt. Elle comptait l’offrir à Jarod quand elle serait finie pour qu’il y fasse tout ce qu’il veut dedans.

HRP – Je ne sais plus pourquoi elle devait sortir, mais j’ai trouvé le moment trop « important »pour Mag. J’espère que ça te convient. Si tu veux, Jarod peut avoir entendu le cri (un cri humain) ou pas. Je ne pense pas qu’il aurait pu la suivre mais peut-être une autre fois. Parce que quand elle sort des cauchemars, elle n’est pas réellement « présente ».


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Gäa
Messages : 514
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : Seine Maritime
Crédits : Giada (ava)

Univers fétiche : Crossover, fantasy, city, apocalypse, jeux vidéo etc...
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5159-gaa-eternal-peace-is-probably-overrated#102809 https://www.letempsdunrp.com/t5181-l-agenda-de-gaa https://www.letempsdunrp.com/t5877-mes-idees-du-moment-et-c-est-loin-d-etre-fini#118956 https://www.letempsdunrp.com/t5156-gaa-peace-love-and-rock#102794
Gäa
Dim 4 Fév - 13:21

Jarod Solveig
J'ai 18 ans et je vis à Plano une ville du Texas, Amérique. Dans la vie, je suis Oméga et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fils de l'alpha et je le vis plutôt pas bien, on me cache quelque chose.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 Tumblr_pm0sfqNoRV1qadpveo6_540
- Jarod n'est pas doué à la chasse, mais c'est un très bon pêcheur
-Son regard d'oméga et d'une couleur argentée
-Il aime la nature, se promener en solitaire
-Jarod a toujours eu peur de son père
Dans la meute de mon "père", il y avait souvent eu des conflits, mais Alpha savait s'entourer, il faisait aussi des belles promesses, qu'il ne tiendrait pas évidemment, alors il avait toujours eu sa place entant que Alpha. Il y en avait eu des bagarres, je ne supportais pas de voir autant de violence, alors je fuyais la meute, ne serais ce que le temps d'une journée. Alpha semblait aussi aimer ce genre d'épreuve ... Il pouvait ainsi sélectionner les loups les plus forts, alors lorsqu'il voulait que moi aussi, je m'entraîne au combat, j'en avais des frissons de dégout. Je me rendais compte, qu'il n'y avait pas eu d'équilibre dans le meute, à présent, je découvrais ce que c'était, que d'être un loup garou, alpha, oméga, ma mère était la pour m'expliquer. Tout en ayant écouter ma mère, je me rendais compte, que j'avais encore pencher la tête sur le côté, c'était un tic que j'avais, lorsque je découvrais quelque chose d'intéressant. Alpha était le genre, qui se plaisait dans la violence, le chaos, j'avais grandi dans sa meute, jamais je ne mettais senti à ma place, d'ailleurs, je ne l'avais pas était. Puis je choisi de mettre de côté mes souvenirs, je devais vraiment apprendre à tourner la page, ce ne serait pas évidement, mais je pouvais le faire, j'étais libre à présent. "Alpha avait honte de moi, je n'ai jamais eu ma place la bas ... Il y avait tout le temps des conflits, je pense qu'il aimer ça ... Pas moi".

De retour à la maison, je me dépêche de libérer mon protéger, tout en allant le plus loin possible en forêt. A mon retour, ce fut la fête avec les loups et les huskys, je ressentais une immense joie à jouer ainsi. Il n'y avait personne pour me dire, Jarod, cesse de te comporter comme un louveteau, Jarod, tu dois montrer que c'est toi le plus fort, Jarod, c'est par la force que tu te fera respecter ... Finalement, j'allais à la douche, pendant que les chiens étaient parti se sécher, ma mère ayant allumée un feu. Le malinois était sur la défensive, quand au spitz polaire, il semblait bien se plaire parmi les autres chiens. Rejoignant ma mère, elle ébouriffe mes cheveux encore mouillé, ce qui me fait légèrement rire, puis à ses paroles j'hoche la tête. "Ne t'en fais pas, puis c'était plus fort que moi, tu as vue comme les loups étaient heureux, même Klaus est venu", je pouvais dire que j'étais heureux de ma journée, bon d'accord, j'avais eu froid mais ça avait été supportable, il faudrait bien que je m'habitue à ce nouveau climat.

La soirée se termina devant un dessin animé, Balto chien loup des neiges, hum, se serait un bon nom pour mon spitz, après tout, il était fait pour être chien de traineaux, en ce qui concerné le malinois, se serait Togo. Pourquoi Togo ? N'ayant pas trop la force de poser la question, je fini par m'endormir assez rapidement. La découverte de ce chocolat avec des guimauves, ne m'avait fait du bien, une boisson douce et sucrée, j'étais chez moi, dans mon véritable chez moi, je pouvais ainsi dormir d'un sommeil paisible.

Lorsque je me réveille, je ressens une profonde douleur en moi, pas une douleur physique, mais psychologique, de la tristesse, de l'horreur ... Je me redresse, voyant que j'étais dans mon lit, avant d'entendre le malinois gémir, tout en regardant par la fenêtre. Si je ressens autant de peur, bientôt se sera de la colère, de la douleur, une immense tristesse, me prenant la tête entre les mains, c'était trop ... C'était trop ... Puis je ressens à nouveau ce lien, c'était celui que je ressentais, lorsque j'étais au Texas. C'était comme un appel, quelqu'un qui m'attendait ... Ma mère ... Ce lien était unique, et dès que j'avais retrouvé ma mère, j'avais compris d'où venait ce lien. Quelque chose en moi, ne faisait que hurler, pleurer ... Me relevant, j'allais à la chambre de ma mère, trouvant le lit vide, c'est la que la panique m'envahie, pourquoi ? Maman ? Elle n'était pas la ... Elle était partie ... Prenant instinctivement ma forme loup, je sorti de la maison, suivant à la trace son odeur. Plus je m'approchais, plus ce que je ressentais été poignant, des angoisses, des horreurs et je voulais y mettre un terme, jusqu'à ce que j'entende un hurlement. Me stoppant, je vois ma mère au loin, je ressens son immense détresse, c'est quelque chose de fort, très fort, bien trop fort ... Je ne sais pas quoi faire, est-ce que je dois venir à elle ? Est-ce que je dois partir ? Est-ce que je lui rappel Gordon ? Heureusement, les loups ont suivi ma mère, ainsi, je sais qu'elle n'est pas seule ... En ce qui me concerne, j'ai peur, alors je repars la tête basse, me sentant complètement inutile.

Sur le chemin du retour, je veux tuer Gordon ... Je veux le tuer ... Je le déteste, je le hais, je veux qu'il souffre et je m'entends grogner ... J'aurais sa peau, un jour j'aurais sa peau. De retour à la maison, j'ai besoin d'une longue douche pour me calmer, chaud, froid, peu importe ... Je veux juste tuer alpha. Petit à petit la détresse de ma mère s'apaise, mais elle avait tout de même été présente, ça avait été violent et horrible, je doute que se soit une première pour elle. Sortant de la douche, je m'habille avec des vêtements chauds, retournant dans ma chambre. J'entends la voix de alpha "c'est ta faute Jarod si elle pleure, c'est ta faute, tu ne sers à rien, juste un loup faible" , serrant les dents, je me lève, c'était bien trop de pensées contradictoires, je voulais pleurer, tout comme je voulais cogner quelque chose, alors je tourne en rond dans ma chambre, et je tourne encore et encore, hurlant ma rage et ma colère, pour ensuite m'écrouler au sol, sentant les larmes me monter aux yeux ... C'était de ma faute ...

Reprenant ma forme de loup, je sors de la maison, je ne sais pas quoi faire, je suis complètement perdu ... Qu'est ce que je dois faire ? J'ai besoin de comprendre ... Humant l'air, j'avance encore et encore, jusqu'à ce que je me retrouve chez ma grand mère, je pouvais voir à ses yeux qu'elle avait déjà tout compris, reprenant forme humain, me moquant de la pudeur, ma grand mère m'offre une étreinte, avant de me conduire à l'intérieur de la maison, me donnant une couverture. Elle me fait asseoir sur le canapé ... Combien de temps je suis parti ? Je n'en sais rien, j'ai le regard vide, je seulement ma maman, mais je ne veux pas qu'elle souffre à cause de moi. Je sent alors le sommeil me rattraper à nouveau, seulement cette fois-ci, il ne sera pas paisible.


❝ Hold my hand ❞ Hold my hand, everything will be okay I heard from the heavens that clouds have been grey Pull me close, wrap me in your aching arms I see that you're hurtin', why'd you take so long To tell me you need me? I see that you're bleedin' You don't need to show me again But if you decide to, I'll ride in this life with you I won't let go 'til the end
Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 9 Fév - 17:07

Magdalene
Solveig

J'ai 34 ans et je vis à Maniitsoq , Groenland. Dans la vie, je suis fille de l'alpha et je m'en sors bien. Je travaille aussi en tant que Musher. Sinon, grâce à ma malchance, on m'a volé mon fils et je compte bien le récupérer et l'aimer.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 Gq77
→ Fille de l'alpha.
→ Possède plus d'une centaine de chien avec sa famille
→ Travaille souvent pour faire des visites guidés
→ Adore les fraises
→ Déteste la langue anglaise, mais l'utilisera par amour.
Meute à demeure:
“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 0110
Hallbora se réveille en plein milieu de la nuit. Elle se réveille et porte la main à son cœur avant que des larmes ne déferlent tranquillement. Elle avait besoin de faire un petit tour. Elle avise la place froide à ses côtés. Son mari était parti pour une histoire de territoire depuis quelques jours déjà. Il reviendra avant la fin de l’hiver, bien sûr, il revient toujours (et l’hiver c’est toute l’année chez eux) mais il lui manque. Elle se lève pour se préparer un café. Il n’y avait personne dans le chalet de l’alpha en ce moment. Sauf un chien, un vieux husky qui ne passerait pas le mois, certainement. Hallbora se penche et lui donne de la nourriture avec douceur. Tant qu’il ne souffre pas, il n’y avait pas de raison d’abrégé sa vie, et elle savait que son mari, comme la plupart des loups, n’étaient pas d’accord avec ça. Le vieux chien le remercia d’un coup de langue sur ses doigts avant qu’elle n’attend devant la porte. Si elle avait senti sa fille, elle savait qu’un autre l’aurait senti. Et s’il l’avait sentit, elle savait que c’était vers elle qu’il viendrait. Dans l’état émotionnel où était sa fille, Jarod ne pourrait rien faire. Personne ne pouvait rien. C’était à elle de prendre les décisions. Comme tous les loups, elle étouffait son malaise et son mal être pour être plus forte, plus dur, plus puissante. Elle ne voulait pas que sa faiblesse ne la rende vulnérable. Hallbora avait appris à comprendre les dominants à force. Les dominants même les boyaux à l’air continueront de faire semblant que tout va bien pour combattre. Il n’y avait qu’un oméga pour l’obliger à montrer ses blessures. Avoir Jarod à proximité d’elle avait limé le mur de protection que sa fille avait érigé. Hall savait que Mag se protéger même d’elle. Elle ne s’était pas préparer à la délicatesse de son fils et à sa manière de rentrer à l’intérieur de ses protections comme l’eau qui s’infiltre à travers les murs d’une maison pendant une inondation. Elle laisse son petit fils entré sans un bruit, la nudité ne la dérange pas quand on est loup. Elle le laisse prendre son calme et comprendre. Un oméga pouvait profiter d’un oméga. Ainsi, elle l’apaisait comme elle le faisait tout le temps, à la différence que lui le savait. Il se rendort sur le canapé. Elle le porte dans son lit sans honte. Elle l’emmitoufle dans la couverture comme dans tout l’amour qu’elle peut lui porter. Elle l’emmitoufle et le borde avec une douceur simple. Hallbora avait toujours été ainsi. Elle le garde contre lui, dans ses bras, elle le borde de son amour de maternelle. Elle se rendort à ses côtés.

Le lendemain, elle l’entend avant de le sentir. Elle le sent, plus exactement. Quand on trouve son compagnon pour la vie, on peut le ressentir dans ses muscles, dans son âme, dans la simple température d’une pièce. Elle sait que son mari vient de rentrer à la maison. Elle n’ouvre pourtant pas les yeux. Elle laisse Jarod dormir encore, elle bloque ses émotions et ses pensées pour lui laisser le temps. Connaissant sa fille, il devait être encore moins de 9h. Magdalene serait venu chercher son fils ici s’il était plus. Elle doit le penser à la maison en train de dormir. Moins de 9 heures, mais plus de 8 heures donc. Elle frotte sa tête contre celle de son petit fils. Aucun mot n’avait été échangé. Elle le réveille doucement. Mais alors qu’elle le fit, elle ouvrit d’un coup les yeux en réalisant qu’elle ne s’était pas assez concentrée.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 0210
La personne qui rentra en trombe dans la porte, ce ne fut pas Hans (//me souvient plus de comment je l’avait appelé x’D). L’homme qui apparu n’avait rien a voir avec Hans, ou Jarod qui lui ressemble. Il était un homme grand, musclé, fort et blond comme l’était sa mère et sa sœur. Sauf qu’il avait des marques sur le visage et la sévérité marquait dessus. Il venait de se battre, elle pourrait la parier.

- Maman, dit-il en groenlandais, tu peux m’expliquer pourquoi on accepte cet enfoiré ???

Alors qu’Odin apparu dans la chambre, lui non plus n’avait pas calculé les odeurs. S’il avait bien sentit une odeur suspecte, il ne se serait pas attendu à ce que cela soit celle de son « neveu » (et vue le regard noir qu’il lui lance, on pouvait comprendre qu’il le détestait déjà) et encore moins dans le lit de sa mère.

- Explique-moi ce que ce fils de pute fait ici, grogna-t-il avec colère et haine en le montrant du doigt.
- N’insulte pas ta sœur ! grogna à son tour Hallbora.

Oh, elle se doute qu’il ne voulait pas l’insulter réellement, mais ce genre de remarque sur les mots avait toujours eu de quoi faire arrêter l’esprit d’Odin. Il n’arrivait plus à faire un plus un… et il finissait par devoir reprendre la discussion depuis le début. En plus, il avait sentit que sa mère ne rigolait pas, et qu’il venait réellement d’insulter sa mère (ce qui était la dernière chose dont il avait envie, bien évidemment).

- Il dégage.
- Il reste ici.
- Je dégage,
commença-t-il à partir en trompe.
- N’oublies pas de revenir pour la fête, qu’elle hurle avec un sourire de vainqueur avant de se retourner vers son petit fil dans un sourire pour lui parler en anglais. Ours grogon, c’est ton oncle, Odin. Ignore-le.

Elle l’embrasse sur le front pour se lever. Elle lui donne des habits propres et la préviens (toujours dans un anglais approximatif) que son grand-père l’attend en bas.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 0310
Hans était en train de faire des allers retours dans le salon. Il ne pouvait pas monter dans sa chambre pour rencontrer son petit fils. Vue la scène que venait de faire Odin comme un imbécile, le petit pourrait avoir peur. Il pourrait aussi y aller et faire comme s’il ne savait rien… Ce n’était pas juste… pas juste du tout. Quand la femme de sa vie débarqua, elle fit un pas de recul avant d’élargir ses lèvres dans un humour secret.

- Un penny pour tes pensées, qu’il dit rapidement pour ne pas penser à sa jalousie.
- Tu es jaloux.
- Non,
qu’il ment.
- Tu es jaloux d’être le dernier à avoir rencontré ton petit fils.
- Mais bien sûr que oui !
fit il en ouvrant les bras. Je suis jaloux, et je veux un câlin contre ça. En plus, dès que j’ai le dos tourné tu le mets dans ton lit.
- Surtout qu’il y a de quoi avoir de la concurrence.
- De quoi tu parles ?
- Je dis juste qu’il te ressemble vraiment beaucoup mon amour.


Elle vient dans ses bras et l’embrasse, enfin. Il répond à son baiser avec autant d’amour alors qu’elle disparait pour aller vers la cuisine. Une particularité de la famille, ils aiment manger. Surtout quand c’était Hall qui faisait des repas pour eux tous. Elle finit par commencer la préparation d’un bon petit déjeuner.

- Tu devrais envoyer un message à ta fille pour lui dire que son fils est ici.
- Elle le sait déjà. Je l’ai vue avec Odin en arrivant, et comme elle s’est mit en colère, je lui ai dit d’attendre au moins onze heures pour venir.
- Juste parce que tu voulais profiter de ton petit fils.
- Juste pour ça !
qu’il rigole alors qu’il écoute les sons à l’étage.

Hallbora finit par s’essuyer les mains pour rejoindre le couloir et prendre la main de son petit fils (//Je pense qu’il la prendrait mais je laisse flou au cas où) et le descendre jusqu’à son grand-père.

- Jarod Solveig, je te présente Hans Solveig. Mon amour, voici ton petit fils, présenta-t-elle en anglais.

Et clairement, les deux étaient les mêmes. Il n’y avait pas grande différence, hormis l’âge qui marqué les traits de Hans quand ils n’existaient pas encore de marques sur le visage de Jarod. Hans avait aussi les yeux plus foncé. Le nez un peu plus allongé. Les cheveux plus courts. Sinon ? S’il devait y avoir un doute sur la génétique, ça ne serait pas hors de la famille.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Gäa
Messages : 514
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : Seine Maritime
Crédits : Giada (ava)

Univers fétiche : Crossover, fantasy, city, apocalypse, jeux vidéo etc...
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5159-gaa-eternal-peace-is-probably-overrated#102809 https://www.letempsdunrp.com/t5181-l-agenda-de-gaa https://www.letempsdunrp.com/t5877-mes-idees-du-moment-et-c-est-loin-d-etre-fini#118956 https://www.letempsdunrp.com/t5156-gaa-peace-love-and-rock#102794
Gäa
Ven 9 Fév - 18:21

Jarod Solveig
J'ai 18 ans et je vis à Plano une ville du Texas, Amérique. Dans la vie, je suis Oméga et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fils de l'alpha et je le vis plutôt pas bien, on me cache quelque chose.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 Tumblr_pm0sfqNoRV1qadpveo6_540
- Jarod n'est pas doué à la chasse, mais c'est un très bon pêcheur
-Son regard d'oméga et d'une couleur argentée
-Il aime la nature, se promener en solitaire
-Jarod a toujours eu peur de son père
Ainsi, c'était comme ça d'être oméga ... C'était ressentir de la sécurité, de le protection, du calme mais aussi de l'amour, ce qui fit que je me rendormis très vite. Dans mon sommeil, il y a encore la vision de ma mère, celle-ci pleurant et hurlant, qui me brise le coeur, puis je me retrouve de nouveau apaiser, par de la douceur. Finalement, mon sommeil se fait de plus en plus lourd, et je tombe dans un sommeil profond, et sans rêve.

Je me réveil doucement, je reconnais l'odeur de ma grand mère, elle me montre tout son amour, mais tente aussi de me réveiller, ce qui me donne encore l'envie de rester sous la couette, tellement je m'y sentais bien, en toute sécurité. Je laisse tout de même échapper un baîllement, reprenant petit à petit mes esprits, j'avais bien dormi, pensais je tout en me frottant les yeux. Une toute autre odeur qui me fit reculer d'instinct ... Puissance, force, virilté ... Je fis des grands yeux lorsque j'aperçus l'homme blond, il n'y avait aussi qu'à voir son regard, pour voir que j'étais loin d'être le bienvenue. Je me reculais jusqu'au bord du lit, avant de me retrouver dos au mur, tout en refusant de croiser son regard. Cette haine, de la colère, c'était même de la rage, mon coeur commenca à battre la chamade, j'avais de nouveau l'impression d'être face à alpha. Je n'avais qu'à entendre les paroles de l'homme, pour me faire encore plus petit. Maintenant il y avait bien trop d'odeurs, trop de bruit, je ne comprnais pas non plus la langue, je voulais fuir, après tout je ne savais faire que ça ... Fuir ... Je voulais retrouver ma mère. Submerger par autant d'émotions, par la peur, je pouvais de nouveau sentir les larmes me monter aux yeux, non, je n'étais pas faible et cette fois-ci j'allais résister. Je serrais les poings, me rentrant les ongles dans la paume de mes mains, refusant de pleurer, mais des larmes réussirent à s'échapper. Finalement, c'est ma grand mère qui gagne la bataille, je relève doucement la tête, lorsque j'entends "oncle" avec Odin dans la même phrase, je sent mon coeur se briser, ainsi, c'était lui Odin ... Effectivement, je comprenais pourquoi ma mère était réticente à me parler de lui, alors que j'avais déjà hâte de le rencontrer ... Cette rencontre avait eu lieu par accident, et Odin ne m'aimait pas, ce regard, c'était le genre de regard à faire fuir des louveteaux, il m'avait rappelait alpha pendant quelques secondes, je ne voulais plus revivre ça.

Ma grand mère n'avait pas perdu son sang froid, bien au contraire, c'était une louve forte, et je ne pouvais que ressentir de l'admiration, alors que je la regardais. Elle m'offre un bisou sur le front, ce qui me fait soupirer de soulagement, avant de me donner des vêtements ... Ah oui ... J'étais un peu arrivé nue ... D'ailleurs j'étais dans un lit ... Pourtant je mettais endormi sur le canapé. Ma grand mère quittant la chambre, je mis un temps pour sortir des couvertures. Pourquoi Odin me détesté autant ? Qu'est ce qu'il avait dit ? Est-ce que je voulais vraiment le savoir ? Pensais je le coeur lourd, avant de me redresser, regardant les vêtements. Minute, ma grand mère venait de me dire que mon grand père m'attendait ? Voila pourquoi j'avais senti autant d'odeurs, mais je n'avais pas vue mon grand père, bien trop occupé à me cacher. J'enfilais doucement les vêtements, voulant prendre le plus de temps possible, voulant limiter le temps de cette rencontre, Odin m'avait amplement suffit.

Je sors doucement de la chambre, prenant toujours mon temps, puis finalement c'est ma grand mère qui vient me chercher, je prend la main qu'elle me tends, lui faisant confiance, mais ayant aussi besoin, de toucher une personne oméga. J'inspire, j'expire, je ne devais pas paniquer, tout irait bien. Lorsque je me retrouva face à mon grand père, je fus choqué par la ressemblance, je me senti sourire, car j'étais si fier de ne pas ressembler à alpha, non, ma mère et ma grand mère avaient raisons, je ressemblais à mon grand père, par contre je ne savais pas quoi dire ... Grand père était un alpha, je pouvais le sentir ... Je prends la parole d'une voix prudente. "Je ... Je ne voulais pas déranger, ni poser problème, mais Anaana n'allait pas bien .... Je ne savais pas quoi faire et .... Je suis venu ici ... Par instinct" , je ne savais pas si ils comprenaient tout ce que je disais, mais au moins, c'était dit. "Désolé" dis je tout en baissant la tête, me grattant les paumes des mains. "Je ne veux pas déranger ... Je ... Merci ...", je regardais autour de moi, cette fois-ci, j'étais en train de chercher une issue de sortie.


❝ Hold my hand ❞ Hold my hand, everything will be okay I heard from the heavens that clouds have been grey Pull me close, wrap me in your aching arms I see that you're hurtin', why'd you take so long To tell me you need me? I see that you're bleedin' You don't need to show me again But if you decide to, I'll ride in this life with you I won't let go 'til the end
Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Jeu 15 Fév - 23:26

Magdalene
Solveig

J'ai 34 ans et je vis à Maniitsoq , Groenland. Dans la vie, je suis fille de l'alpha et je m'en sors bien. Je travaille aussi en tant que Musher. Sinon, grâce à ma malchance, on m'a volé mon fils et je compte bien le récupérer et l'aimer.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 Gq77
→ Fille de l'alpha.
→ Possède plus d'une centaine de chien avec sa famille
→ Travaille souvent pour faire des visites guidés
→ Adore les fraises
→ Déteste la langue anglaise, mais l'utilisera par amour.
Meute à demeure:
Hans attendait en tapant du pied. Il était impatient. Et toujours très jaloux d’avoir rencontré Jarod en dernier de la famille principale. Même pire, il savait que son petit fils avait fait des achats l’avant-veille et été aller prendre un chien la veille. Ce qui voulait dire qu’il y avait des habitants de SA ville qui connaissait déjà mieux son petit fils que lui. Non… mais… Il allait bouder pour de vrai. Ainsi, quand sa femme arriva enfin avec son petit fils, on pouvait sentir qu’il était en train de perdre patience. Mais, il n’était pas un loup alpha, et un vieux, pour rien. Dès qu’il sentit l’inquiétude de son petit fils, et avant même de faire l’analyse de leur ressemblance, il changea sa tension corporelle pour passer pour plus inoffensif possible. Il avait cette capacité. S’il le voulait vraiment, il pouvait passer pour un soumis craintif, endormissant ainsi la vigilance de l’ennemi, ou simplement se moquant de lui, ça dépendait des moments. Ecoutant la tirade de son petit fils, Hans sourit.

- Déranger ? Qu’il répète bien que lui sache bien parler anglais, poser problème ? Mais pas du tout ! Si ton instinct te dire de venir voir ta grand-mère, alors tu es le bienvenu ! Je suis juste jaloux d’être le dernier à te rencontrer.

Bien qu’il ait eu envie de prendre son petit fils dans les bras, après tout il était son descendant en plus d’être un oméga, il se brida. Il pouvait voir le visage de son petit fils contorsionné de peur et d’appréhension. S’il venait le prendre dans les bras, le geste serait peut-être trop brusque. Alors, il fait un pas en avant, montrant ses paumes ouvertes avant de lui proposer sa main. Si le petit la prend, il le rapprochera de lui pour une accolade. En attendant il sourit avec le plus de tendresse possible.

- On a croisé Mag. Tu crois que c’est qui qui a refais la face d’Odin, de bon matin ? Je ne crois pas qu’elle sache que tu es ici, sinon elle n’aurait jamais laissé Odin sur ses deux jambes.

Il était doux dans ses paroles alors qu’Hallbora se rapproche pour lui tendre une bouteille d’eau fraiche et en proposer une à son petit fils. Il le regarde et fini par faire un signe de tête vers le canapé. Il fit un nouveau large sourire en se rapprochant, mais toujours avec la distance de sécurité que désirer Jarod.

- C’est vrai qu’on se ressemble, tu me ressembles plus que ta propre mère ! Il y a enfin une justice, qu’il dit avec un sourire franc, non, parce que j’ai deux enfants qui ressemblent à ma femme et pas du tout à moi, on est d’accord ?

Il essaie de parler de choses simple et rassurant, comme une ressemblance entre eux. Il ne voulait certainement pas que le petit continue de penser qu’il le considère comme un fardeau. Déjà, parce que c’était son petit fils. Ensuite, parce qu’il lui ressemble et ça lui plait. Et enfin, parce que sinon sa fille lui péterait les dents.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Gäa
Messages : 514
Date d'inscription : 04/06/2022
Région : Seine Maritime
Crédits : Giada (ava)

Univers fétiche : Crossover, fantasy, city, apocalypse, jeux vidéo etc...
Préférence de jeu : Les deux
Power Rangers
https://www.letempsdunrp.com/t5159-gaa-eternal-peace-is-probably-overrated#102809 https://www.letempsdunrp.com/t5181-l-agenda-de-gaa https://www.letempsdunrp.com/t5877-mes-idees-du-moment-et-c-est-loin-d-etre-fini#118956 https://www.letempsdunrp.com/t5156-gaa-peace-love-and-rock#102794
Gäa
Mer 21 Fév - 14:50

Jarod Solveig
J'ai 18 ans et je vis depuis peu à  Maniitsoq, Groenland. Dans la vie, je suis Oméga et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, j'ai retrouvé ma mère et je le vis plutôt bien, mais on me cache quelque chose.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 Tumblr_pm0sfqNoRV1qadpveo6_540
- Jarod n'est pas doué à la chasse, mais c'est un très bon pêcheur
-Son regard d'oméga et d'une couleur argentée
-Il aime la nature, se promener en solitaire
-Jarod a toujours eu peur de son père
-Jarod est propriétaire de Balto, un splitz polaire
Quand tu vois un mâle alpha Jarod, tu lui dois un immense respect, tu ne bouge pas, tu évite son regard, tu l'écoute, tu lui obéis, tu es un oméga, alors ne rends pas la situation plus difficile qu'elle ne l'est déjà ... Surtout, ne me fait pas honte !

J'avais toujours les paroles de alpha en tête, et je pouvais sentir mon coeur tambouriner dans ma poitrine. J'avais parler, sans même qui me le demande ... J'avais pris l'initiative de prendre la parole en premier ... Il y avait déjà eu mon oncle, qui n'avait pas été ravi de me voir, j'étais venu apporter des problèmes, mince ... Heureusement ma grand mère n'était pas loin, mais ce n'était pas elle qui pourrait me protéger ... Qu'est ce que je pouvais faire ? Je pris une profonde inspiration, tout en attendant ce qui serait dit, tout en continuant de me grater les paumes des mains, me rongeant à moitié l'intérieur des lèvres. Le silence semblait durer des heures, alors qu'il n'avait sans doute durer que quelques secondes, et lorsque mon grand père pris la parole, je fus surpris qu'il parle aussi bien anglais, je devais admettre, que quelque part, c'était rassurant ... Ainsi, je pourrais mieux m'expliquer, enfin si j'avais à le faire.

Tout en écoutant mon grand père, je murmurais un "désolé", car après tout, qu'est ce que je pouvais dire d'autre ? Je ne voulais pas qu'il soit jaloux, je n'en savais rien ... Alors je pris à nouveau une profonde inspiration. Il y avait tout de même des mots contradictoires, comme quoi, j'étais le bienvenu, pourtant j'avais attirer des ennuis, et dès le matin ... J'avais fuit parce que j'avais eu peur, de la réaction de ma mère, je n'aurais pas du avoir peur, j'aurais du être fort ... J'aurais du être un véritable loup, et non un pleurnichard, j'avais rendu la situation encore plus délicate qu'elle ne l'était.

Lorsque mon grand père se leva, mon instinct aurait été de reculer, mais je me rappelais les paroles de ce père ... Ne pas bouger ! alors j'attendais, fermant les yeux, j'attendais baissant la tête, car on ne soutien pas le regard de l'alpha, on lui doit notre respect. Je le sentais se rapprocher, puis ouvrant un oeil, je faillis pencher la tête sur le côté, lorsque j'aperçu ses paumes ouvertes ... Hum ... Qu'est ce que je devais faire ? Je ne mettais jamais retrouver dans ce genre de situation, mais tout en voyant ma grand mère m'encourager du regard, je fini par prendre l'une de ses mains, ne m'attendant pas à une accolade, la mon coeur ne pouvait que tambouriner encore plus, mais j'étais aussi à la fois ... Rassuré ? Ouais se serait le bon mot. Puis je baissé à nouveau la tête, je n'aurais pas du fuir, je n'aurais pad du abandonner ma mère, mais ... J'avais juste eu peur, enfin c'était comme découvrir des nouvelles émotions, des sentiments, je ne savais pas comment réagir, alors je prenais la fuite. Ma grand mère m'offrant une bouteille d'eau, j'hoche la tête pour la remercier, avant de m'asseoir sur le canapé, comme mon grand père me l'indique. Tout en tenant la bouteille d'eau contre moi, je ne savais pas ou regarder, avant que mon grand père ne reprenne la parole, et cette fois-ci, j'eu vraiment un sourire, j'hochais la tête, heureux de ne pas ressembler à alpha, seulement je resté un oméga ... Puis finalement je me risqué à une question, tout en déglutissant, j'osais prendre la parole "Comment puis je vous appelez ?".


❝ Hold my hand ❞ Hold my hand, everything will be okay I heard from the heavens that clouds have been grey Pull me close, wrap me in your aching arms I see that you're hurtin', why'd you take so long To tell me you need me? I see that you're bleedin' You don't need to show me again But if you decide to, I'll ride in this life with you I won't let go 'til the end
Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Jeu 22 Fév - 13:39

Magdalene
Solveig

J'ai 34 ans et je vis à Maniitsoq , Groenland. Dans la vie, je suis fille de l'alpha et je m'en sors bien. Je travaille aussi en tant que Musher. Sinon, grâce à ma malchance, on m'a volé mon fils et je compte bien le récupérer et l'aimer.

“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa - Page 8 Gq77
→ Fille de l'alpha.
→ Possède plus d'une centaine de chien avec sa famille
→ Travaille souvent pour faire des visites guidés
→ Adore les fraises
→ Déteste la langue anglaise, mais l'utilisera par amour.
Meute à demeure:
Hans sourit comme un niais, mais il sentait bien les tourments de son petit fils. Comment ne pas les sentir alors même qu’il était un oméga aussi émetteur que sa grand-mère. Les omégas pouvaient être dangereux parfois. Quand ils ne vont pas bien, leurs sentiments grandissent, grossissent et même si eux arrivent à les enfouir, les loups autour plus dominants se les prennent en pleine poire. Là, il sentait la culpabilité de Jarod et le loup en lui avait envie d’aller tuer Odin, aussi simplement que ça, pour ce qu’il lui faisait ressentir. Heureusement pour tout le monde, dont son fils qui mériterait tout de même de finir la tête dans le sable, il savait se contrôler. Cependant, il lança un regard à sa femme, entendu, pour qu’elle prenne en charge leur petit fils pour l’apprentissage de tout ce qu’être un oméga signifie… même le pire. Il finit par faire un autre sourire.

- Comment désires-tu m’appeler ? Je suis ton grand-père, alors tu peux m’appeler « Papy » « Pépé » « Grand-père » dans n’importe quelle langue, d’ailleurs. Si tu n’es pas à l’aise, tu peux m’appeler Hans, tout simplement. Ou qu’importe le sobriquet que tu veux me donner. Ton oncle m’appelle le vieux parfois, pour m’agacer, mais ça me fait plus rire qu’autre chose. Il est vrai que je suis vieux.

Il fait deux doigts en L qu’il place devant un sourire plus mignon que charmeur alors qu’il dévoile ses dents dans une pose tout à fait hors du temps. Cette pose était à la mode il y a des années, ce qui ne faisait qu’illuminer encore plus la différence d’âge qu’il pouvait y avoir entre eux. Hallbora finit par s’assoir à côté de son époux en posant de la nourriture et des chocolats chauds pour tout le monde.

- Tu… Tu as bien fait, essaya-t-elle de dire avec le meilleur anglais possible avant de se tourner vers Hans pour lui parler en groenlandais pour qu’il traduise.
- Elle dit que tu as bien fait de venir. Ici, tu es chez toi. Ou plutôt, tu es chez tes grands-parents, ce qui signifie que tu peux faire pleiiiiin de choses que ta mère n’autoriserait pas dans sa demeure. Ne te sens pas coupable de suivre ce que ton instinct te dicte, tu soigneras tes plaies ainsi. Elle dit aussi que tu ne dois pas avoir peur de moi.

Il fait un petit sourire angélique… Hallbora n’avait pas dit ça. Elle lui ébouriffe les cheveux avec douceur avant de lui tendre un bout de biscuit… plus pour le faire taire que pour créer un moment romantique entre eux.

- J’ai… J’ai pas dit. Mais oui. On est…une famille.

Elle prend la main de Jarod en se penchant avant de prendre celle de son époux et elle sourit comme une bien heureuse. Elle caresse même la peau de leur main pour leur donner le calme. Hallbora n’avait jamais eu l’occasion d’être si proche d’un oméga. Avant lui, elle n’en avait rencontré que peu, dont un qui avait été son mentor pour lui apprendre à être une bonne louve oméga. Elle avait appris. Son mariage avec Hans n’avait pas plus à son ancienne meute, mais l’amour était l’amour. Et depuis ? Elle serait bien incapable de dire le moindre mot en Islandais. Elle avait suivi son amoureux à l’âge de seize ans, sans savoir ce qu’il pouvait ressentir pour elle. C’était une fuite pour trouver sa place. Et elle l’avait trouvé. Ou plutôt, elle s’était imposé comme une bombe dans ce pays jusqu’à ce qu’on la voit aussi originaire du lieu que son époux.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Contenu sponsorisé
“La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa
Page 8 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Sujets similaires
-
» Au coeur de l'hiver, là où la neige ne fond jamais. [Paddy]
» “Le temps c'est comme un flocon de neige, pendant qu'on se demande ce que l'on va faire avec, il fond.”
» Mince, il neige ! [PV Paddy] +18
» JE VOUDRAIS UN BONHOMME DE NEIGE ♦ L0lita
» [Bordeciel] Sur la neige, le sang des ennemis gèle de la même façon.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: