Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
La coloc magique - Page 5 EmptyAujourd'hui à 1:17 par Clionestra

» Raven and Bones
La coloc magique - Page 5 EmptyAujourd'hui à 0:15 par Lobscure

» Silicon Heart ft. Lexis
La coloc magique - Page 5 EmptyHier à 22:47 par Lexis

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
La coloc magique - Page 5 EmptyHier à 21:46 par Manhattan Redlish

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
La coloc magique - Page 5 EmptyHier à 21:11 par Opale Or

» La librairie, une vie de dangers.
La coloc magique - Page 5 EmptyHier à 18:13 par Snardat

» Grimm | Personnages
La coloc magique - Page 5 EmptyHier à 1:46 par Grimm

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
La coloc magique - Page 5 EmptyHier à 0:52 par Lexis

» “Please. I love her.” (avec Leolyne)
La coloc magique - Page 5 EmptyHier à 0:47 par Léolyne

Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

LE TEMPS D'UN RP

La coloc magique

Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Jeu 14 Déc - 10:34

Olie Selwyn
J'ai 19 ans et je vis dans le Londres sorcier, Angleterre. Dans la vie, je suis en étude pour entrer dans le Magenmagot, et secrétaire pour la justice magique ce qui fait que je m'en sors de justesse heureusement que je ne paie pas mon appart. Sinon, je ne me pose pas la moindre question d'aventure amoureuse pour l'instant, je peine déjà à découvrir la vie d'adulte.

kit connor (c) ethereal
C'est dur de reprendre ses esprits après avoir lâché prise. Olie n'a pas l'habitude d'être aussi à fleur de peau et d'oser dire ce qu'il ressent, alors il se sent bête. Mais Callum ne le juge pas, Callum ne le retient pas, ne le force à rien et le soulagement envahi la poitrine d'Olie. Il peut être ce qu'il veut, mais il a le droit de prendre son temps. Voilà ce que l'ancien serpentard comprend, voilà ce que le futur justicier magique entend. Il peut se débarrasser de ses préjugés et Callum sera là à lui tendre la main.

Evidemment, il sait bien que ça ne durera qu'un temps, que l'autre sorcier finira par être saoulé d'attendre, ou qu'il sera horrifié en voyant quel Serpentard Olie a été. Car, malgré tout ce qu'il espère être, il a agit comme on attendait de lui. Kenzie l'avait senti et compris. Et il en ressent une honte plus grande encore.

Il n'a pas le temps de voir si Kenzie réagit à sa phrase que Callum les entraîne dans un câlin collectif. Olie n'a pas l'habitude d'être touché, il ne sait pas faire des câlins d'amitiés comme ça, alors immédiatement, il se tend. Tout le contraire de Kenzie qu'il sent se détendre. Et, quand la main de la jeune femme se pose sur son épaule, Olie ne sait plus comment il s'appelle. Il ferme les yeux et pose sa tête. Il est entouré de personnes saines, il est avec des colocataires qu'un jour il pourra appeler ami. Il essaie de s'en convaincre. « Bon, faut peut être y aller. » bredouille-t-il en s'éloignant le premier.

En réalité, il ne peut pas mentir, son ton est plus doux. Il se sent un peu mieux. Ce câlin n'avait pas que des points négatifs. Il tente même un sourire. Il sait qu'il doit faire peur.

« Callum, c'est toujours par là ? » Il indique la route. Plus tard, bien plus tard, il ira s'excuser. Peut être avec trois pintes de bierraubeurre dans le nez, apparemment dans cette ville, elle coule à flot. Mais là, ils doivent reprendre leur route. S'ils papotent sur le chemin, Olie ne décroche pas un mot, trop concentré sur leur future mission, il récite à mi-voix des textes de lois qui pourraient être intéressants.

Quand ils arrivent en vue du Pont Charles, le fameux, un attroupement de moldus fait rage, ils viennent de tous les pays, parlent toutes les langues. Des touristes. Bon. Comment vont-ils gérer ça ? Mais ce n'est rien comparé à ce qui va arriver : les fameuses prédictions météorologiques. Olie se passe une main sur le visage, dans quel bouse de dragon s'est-il fourré encore ? « L'entrée au sous-sol semble par là. »

Il n'a pas rêvé quand on lui a parlé d'un musée sur le Pont qui permettait de voir les protections magiques ? Si ? Il ne sait plus, la foule lui fait perdre ses moyens. Et la menace d'un potentiel danger imminent, non parce qu'ils sont là en back-up, mais Olie n'a aucun doute quant au fait que c'est sûrement bien plus grave que ç'en a l'air.

Ils se faufilent dans le musée, envoutent la femme à l'accueil parce qu'ils n'ont pas le temps de sortir de la monnaie et de payer un ticket - Olie ne leur laisse pas le choix là dessus - et ils entrent dans la pièce réservée. Celle qui semble louche et le seul passage vers le monde sorcier.

Olie est le premier à pousser la porte, le premier à voir la catastrophe. L'eau s'est déjà infiltrée, les runes scintillent d'une lueur rouge inquiétante et quelqu'un avec une cagoule est déjà là.

« Oh merde. »
Elwin
Messages : 350
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Ven 15 Déc - 15:18

Callum Kellyck
J'ai tout juste 20 ans, sang-mêlé. J'ai grandi en Écosse. Après plusieurs années à parcourir le monde pour 'trouver ma voie' (ou fuir mes problèmes, selon mes parents), me voilà de retour à Londres en tant qu'apprenti en runes et secrétaire au Service des détournements de l'artisanat moldu au Ministère de la magie. Après avoir enchainé les petits boulot, j'ai peur d'avoir du mal à me réadapter à ce quotidien beaucoup plus monotone.

Ewan McGregor



L'étreinte de ses deux colocataires réchauffe le cœur de Callum. Il reste dans cette dernière probablement plus longtemps que nécessaire. Mais ce contact lui fait du bien. Beaucoup de bien.

L'odeur de Kenzie se mêle à celle d'Olie, formant un cocon de chaleur autour de lui, et Callum se permet de fermer les yeux un instant, juste le temps d'apprécier ce contact comme il se doit.

Il est soulagé, heureux, mais il ne peut aussi nier les sensations agréables qui vont de paire avec ce contact. Comme ce frisson qui courre le long de sa colonne vertébrale, et cette impression d'appartenance, comme si une pièce d'un puzzle venait de se mettre en place.

« Bon, faut peut être y aller. »

C'est Olie qui interrompt finalement cet instant, et Callum ne peut pas lui en vouloir. Visiblement, le jeune homme n'est guère à l'aise avec ce type de contact. Callum espère qu'il pourra le faire changer d'avis un jour.

« Callum, c'est toujours par là ? »

Callum acquiesce aussitôt, silencieusement, pas certain de pouvoir retrouver sa voix. Ce câlin l'a ému plus qu'il n'aurait dû. Et il n'est pas certain de vraiment comprendre pourquoi.

Il reste silencieux le reste du trajet, menant Kenzie et Olie dans des rues familières. Et pour la première fois depuis qu'il est arrivé à Prague, ce n'est pas le visage de Petr qui occupe ses pensées.

Le Pont Charles donne de loin l'impression habituelle d'être envahi par une foule de touristes. Des hommes et femmes de toutes les nationalités, qui évoluent dans un brouhaha indistinct. De près, c'est encore pire. Callum croyait s'être habitué à cet attroupement à cet endroit précis. Mais visiblement, ce n'est absolument pas le cas.
Il se rapproche par réflexe de ses deux colocataires, pour ne pas les perdre, mais aussi pour chercher cette sensation de réconfort qui va avec leur proximité.
Sa main vient se caler dans le dos de Kenzie et son autre main effleure au passage celle d'Olie.

Il jette un coup d'oeil à ce dernier, craignant une réaction négative de sa part. Mais ce dernier est occupé à jeter des coups d'œil aux alentours.

« L'entrée au sous-sol semble par là. », indique Olie au bout d'un temps.

« Bien vu ! » s'exclame aussitôt Callum. « Heureusement que tu es là, Olie, car je crois qu'on aurait pu tourner un moment avant de trouver. »

Il décroche un sourire à l'attention du jeune homme, et ils ne perdent pas beaucoup plus de temps.

Callum n'est pas particulièrement ravi lorsqu'Olie use de la magie sur la personne à l'accueil du musée pour qu'ils puissent passer sans payer de ticket. Mais il n'a pas vraiment le temps de protester. Olie a visiblement décidé de prendre la tête de leur petit groupe, et il le suit machinalement. Il ne fait aucun doute que le jeune homme ferait un excellent leader, pour peu qu'il soit en mesure d'écouter ceux qu'il guide.

Et Callum n'est pas certain que Kenzie soit totalement ravie de ce fait.

Il jette un coup d'œil en direction de cette dernière, et lui lance un sourire encourageant.

« On aura peut-être le temps de visiter le musée plus tard », lui lance-t-il avec un clin d'œil.

Il a bien l'impression que c'est quelque chose qui plairait à la jeune femme.

Il ne reprend son air sérieux que lorsqu'il pénètre à la suite d'Olie dans la pièce qui mène au monde sorcier, à partie sorcière du pont.

Et il se fige aussitôt.

« Oh merde. »

La réaction d'Olie n'est pas complètement inattendue, et Callum lui-même lâche un juron à voix basse.

Les runes brillent d'une lueur rouge, ce qui n'est pas du tout bon signe. Absolument pas, même.
Ce qui l'inquiète pourtant encore plus, c'est cet individu avec une cagoule, qui leur tourne le dos. Il n'a aucune idée de qui est cette personne, et surtout de s'il s'agit d'une personne de confiance.
Il sort sa baguette de sa poche, et la tient pointée devant lui, la main tremblante.
Il n'est vraiment pas bon pour les sorts d'attaque, et il n'est pas certain des répercussions que cela pourrait avoir s'il venait à agresser la mauvaise personne.

Il se contente donc d'un bouclier, qui les englobe tous les trois.

« Qu'est-ce qu'on fait ? » murmure-t-il à l'attention de deux autres. « C'est qui cette personne ? »

Et son regard est attiré par ces runes qui brillent toujours de cette lueur inquiétante. Il arrive à en déchiffrer certaines, mais il est évident qu'il n'a pas du tout le niveau pour comprendre les plus anciennes d'entres elles.

Qu'est-ce qui a pris au ministère de les envoyer ici ?

Il grimace en notant que l'eau monte progressivement, et commence même à rentrer dans ses chaussures. Il a un très mauvais pressentiment. Surtout lorsqu'il remarque que la montée de l'eau commence à effacer certaines runes du mur le plus proche.

Un juron lui échappe à nouveau. Et cette fois, c'est suffisant pour que l'individu avec une cagoule tourne la tête dans leur direction.





Dinamite
Messages : 231
Date d'inscription : 10/10/2022
Région : Au pays des merveilles...
Crédits : Padmachou

Univers fétiche : Réel, Historique, Fantasy, HP, SF
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5643-la-boite-de-dinamite-mes-persos#124049
Dinamite
Lun 19 Fév - 11:07

Kenzie
Prewett

Kenzie a 18 ans. Elle est née en France, de parents moldus, Mr et Mme Leroux.
Ceux-ci ont été choqués en recevant la lettre d'admission à Beauxbâtons et en apprenant que leur fille avait des pouvoirs magiques.

Sa grand-mère maternelle a alors raconté que son amant -  le père de Mme Leroux - lui avait toujours paru un peu bizarre et qu'elle se demandait s'il ne lui cachait pas quelque chose.
Un jour, il lui avait dit de s'enfuir en France parce qu'il était en danger, et qu'il ne voulait pas qu'elle soit traquée à cause de lui. Elle n'avait plus jamais eu de ses nouvelles.

Il s'appelait Gideon Prewett. C'était un sorcier.

***

Kenzie a étudié dans une école moldue puis à Beauxbatons.
Quand elle avait 16 ans, son père a obtenu une promotion professionnelle, avec mutation en Angleterre. Sa famille ayant déménagé, Kenzie a passé deux années à Poudlard où elle a été répartie à Serdaigle.

Elle a un frère de 14 ans, Kévin, un moldu.

L'ambiance à la maison étant compliquée, ses parents ayant du mal à accepter ce qu'elle est, elle est contente d'avoir obtenue cette colocation.


Stacey Farber.
Le câlin collectif a un effet bénéfique, et Kenzie se sent vraiment plus confiante pour la suite. Elle se laisse guider par Callum qui connait le chemin, puis Olie prend la tête de leur expédition, prenant les décisions sans hésiter.

Kenzie ne proteste pas, parce qu'elle trouve commode de se fier à quelqu'un qui a l'air sûr de lui. Elle serre pourtant les dents quand il jette un sort sur la femme de l'accueil. C'était inutile, on leur a donné une certaine somme d'argent au ministère justement pour éviter ce genre de situations.

Mais ce n'est pas le moment de se remettre à se disputer, alors qu'ils viennent de se réconcilier. Et puis, Kenzie commence à se sentir mal à l'aise à l'approche de la foule rassemblée sur le pont. Son instinct de soignante se réveille, et elle comprend que si un danger devait pointer son nez, il risquerait d'y avoir d'autant plus de blessés qu'il y a de monde. 

Callum resserre leur cercle, et elle apprécie cette initiative. Mieux vaut rester groupés, et rester sur leur garde. Ils arrivent dans la partie magique du pont, et Olie laisse échapper un juron.

Arrivée derrière Callum, Kenzie remarque ce qui l'a fait réagir: les runes qui clignotent en rouge et s'effacent, l'eau montante qui envahit déjà leurs chaussures, l'homme cagoulé qui leur tourne le dos.

Callum a le bon réflexe de lancer un sort de bouclier autour d'eux trois, et Kenzie réfléchit à toute vitesse, tout en sortant silencieusement sa baguette magique de sa poche.

Ils ne savent pas qui est cette personne et si elle représente un danger ou non. Kenzie est très bonne en sorts de combat, elle était excellente en sortilèges et défense contre les forces du mal.

Seulement, si quelqu'un venait à être blessé, quel serait son rôle? Attaquer? Défendre? Soigner?

Au moment où ces pensées tournent dans sa tête, Callum laisse échapper un nouveau juron, et l'homme cagoulé se tourne dans leur direction.

Tout va très vite. Il lance un premier sort qui rebondit sur le bouclier de Callum, puis un deuxième, qui ébranle leur protection, et un troisième, qui fait exploser la bulle protectrice autour d'eux et atteint Olie en pleine poitrine.

Leur agresseur est très puissant, et d'une rapidité effrayante!

Kenzie passe en mode automatique. Elle lance à toute vitesse trois sorts consécutifs vers leur adversaire. Un expelliarmus, un stupéfix, et un Petrificus Totalus, avant de tomber à genou auprès d'Olie, sans regarder si ses sorts ont atteint leur cible. Elle crie juste a Callum de refaire le bouclier autour d'eux, et de trouver un moyen de demander de l'aide, puis se penche sur le jeune brun qui s'est affaissé au sol.

- Non! Non, pitié, pas ça! Olie, ne meurt pas! Je t'interdis de mourir, tu m'entends? Ne ferme pas les yeux, okay? Regarde moi! 

Il a le teint très pâle, mais heureusement ses yeux sont ouverts, bien qu'il semble beaucoup souffrir. Avec des gestes rapides, elle déchire sa chemise, et voit une longue blessure qui longe ses côtes. Le sang dégouline sur son ventre et teint l'eau au sol de fines coulées rougeâtres. 

- Tiens bon, Olie, d'accord? Ne t'endors pas, on a besoin de toi, ok? Tu ne vas pas laisser Callum se battre seul, n'est ce pas? C'est toi qui dirigeait le groupe jusqu'à maintenant. Alors, reagit! Aide nous en lançant des sorts pendant que je te soigne, on a besoin des forces de chacun.

Tout en encourageant le jeune homme afin qu'il lutte et ne sombre pas, Kenzie vérifie que la blessure est propre. Elle murmure des sorts pour désinfecter la plaie béante, avant d'entreprendre un sort de cicatrisation.
A ce stade là, sa main tremble légèrement, et la cicatrice ne sera sans doute pas bien droite ni bien nette.

C'est la première fois qu'elle fait ça en vrai, et pas lors de ses cours, sous la surveillance de médicomages diplômés. Mais le principal est qu'Olie survive. Pas question pour elle de perdre cette première bataille qu'elle livre seule. 

Quand enfin la plaie est refermée, Kenzie pousse une soupir de soulagement, et  tire Olie derrière une colonne pour qu'il soit à l'abri de la bataille. De cette position, il pourra attaquer s'il en a la force, tout en étant relativement caché par rapport à leur assaillant. 

C'est seulement à ce moment-là que les bruits ambiants atteignent de nouveau ses oreilles, comme si son cerveau avait été  sur pause pendant un moment.
Elle relève les yeux pour voir ou se trouve Callum et essayer de comprendre la situation.
Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mar 5 Mar - 22:31

Olie Selwyn
J'ai 19 ans et je vis dans le Londres sorcier, Angleterre. Dans la vie, je suis en étude pour entrer dans le Magenmagot, et secrétaire pour la justice magique ce qui fait que je m'en sors de justesse heureusement que je ne paie pas mon appart. Sinon, je ne me pose pas la moindre question d'aventure amoureuse pour l'instant, je peine déjà à découvrir la vie d'adulte.

kit connor (c) ethereal
C'est la catastrophe. Alors que tout allait bien quelques minutes avant, qu'ils avaient trouvé un terrain d'entente et que la paix semblait être revenue dans la coloc, voilà qu'Olie se fait attaquer.

Il ne voit que le trait de lumière avant de tomber au sol. Quand il rouvre les yeux, Kenzie est penchée sur lui et parle à toute vitesse. Il ne comprend pas un mot sur deux, il sait juste qu'il a mal. Très mal. Son esprit est comme anesthésié, il ne saisit pas ce qu'il se passe autour de lui, seule la douleur compte, mais sa bouche est pâteuse. Au moins, ça lui évite de crier.

Les mains de Kenzie appuie sur la douleur, il se tortille, il panique et soudain, tout change. Son esprit est plus clair et il entend enfin les sons. Quand il baisse les yeux, son corps est tout rouge - bon sang, il a tellement saigné ! - mais la blessure est refermée. Etait-ce une blessure magique ? Kenzie se retourne et il écarquille les yeux quand il voit Callum. Un instinct qu'il ne pensait pas posséder se réveille en lui et il tente de se relever. Il retombe lourdement sur ses fesses. Olie, il est bon dans la prise de décision normalement, dans les mots, il connait ses cours par coeur, mais la pratique ça reste autre chose. Il n'a sûrement pas le niveau des deux autres qui se battent sans la moindre hésitation. Son côté serpentard le fait chercher une sortie plutôt que de se lancer corps et âme dans la bataille.

Une bataille. A Prague. Avec des runes magiques.
Mais qu'est-ce qu'ils foutent là ?

Il tire la manche de Kenzie, n'ayant pas la force pour élever sa voix. « Patronus. Prévenir Ministère. La porte là. »

Parler l'a épuisé, il ne sera pas vraiment utile, surtout qu'il se sent toujours faible et que son coeur bat à tout rompre. Il espère que Kenzie comprendra le message, il faut prévenir le Ministère au plus vite et qu'eux... ils s'échappent. Ce n'est pas leur rôle de se lancer dans une attaque ! Leur rôle c'était de vérifier que tout allait bien. Si ? Non ? Il ne sait plus. Et cette fichue porte, un peu plus loin est si attractive. Il a envie de s'éloigner, juste un instant, de se concentrer sur l'essentiel et de ne surtout pas être un héros. Mais Callum joue aux héros.

Grâce à ses professeurs à Poudlard, il maîtrise les informulés, puisqu'en dernière année, personne n'a le droit de prononcer le moindre mot... pour finir diplômés, tout le monde apprend à lancer un sortilège sans parler. Préférant donc protéger sa gorge, il lance un stupéfix derrière Callum, déstabilisant l'autre sorcier et espérant faire gagner quelques secondes de répit à Callum. Puis, parce qu'il est incapable de ne rien faire et qu'il ne sert à rien d'autre, il lance de nouveaux sortilèges de protections autour de ses amis.

Par Merlin, faites que cela suffise !
Elwin
Messages : 350
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Lun 18 Mar - 15:02

Callum Kellyck
J'ai tout juste 20 ans, sang-mêlé. J'ai grandi en Écosse. Après plusieurs années à parcourir le monde pour 'trouver ma voie' (ou fuir mes problèmes, selon mes parents), me voilà de retour à Londres en tant qu'apprenti en runes et secrétaire au Service des détournements de l'artisanat moldu au Ministère de la magie. Après avoir enchainé les petits boulot, j'ai peur d'avoir du mal à me réadapter à ce quotidien beaucoup plus monotone.

Ewan McGregor



L'attaque est rapide. Et les sorts fusent bien trop rapidement au goût de Callum.
Il se sent nauséeux, et son cœur cogne à tout rompre dans sa poitrine.
Il n'a pas signé pour ce genre de chose. Absolument pas.
Mais en même temps, il est mort de trouille à l'idée qu'il arrive quoique ce soit à ses deux acolytes.

Surtout qu'il est évident qu'aucun d'entre eux n'est au niveau de leur agresseur.

Le bouclier de Callum ne sera pas suffisant. Trop faible. Avec pas assez de puissance magique. Trop concentré sur ses runes, il a perdu l'habitude de cette magie offensive et défensive, qu'il ne pensait de toutes les façons pas utiliser ici. Et il se fustige intérieurement de s'être ainsi laissé aller.

Surtout lorsqu'un sort en particulier vient percer son bouclier pour percuter Olie de plein fouet.

"- Olie !"

Kenzie réplique en vitesse. Et heureusement qu'elle est là !
Car Callum ne peut rien faire d'autre que de lancer à nouveau son bouclier, tout en dévisageant avec horreur leur ami s'effondrer au sol.

L'expression de douleur sur le visage d'Olie lui noue les entrailles.
Callum est mort de trouille. A la fois vis à vis de cet homme qui continue de les attaquer. Et puis au sujet d'Olie, dont l'état a l'air particulièrement inquiétant.

Surtout lorsque Kenzie déchire sa chemise, et dévoile ainsi la blessure sur son flanc.

La vision de tout ce sang donne à Callum un haut le cœur, et il se tourne à nouveau pour faire face à leur assaillant.
L'homme est toujours là, et continue de lancer sort après sort, sans relâche.

Et le bouclier de Callum tient le coup... Du moins, jusqu'à ce qu'il ne soit plus suffisant.

Lorsqu'un sort le traverse à nouveau, Callum a le réflexe de rouler au sol, avant de jeter un nouveau bouclier, qui ne tient pas le choc fasse à la déferlante de sorts qui sont jetés dans sa direction.

Il ose un bref coup d'œil derrière lui, et pousse un soupir de soulagement en ne voyant pas ses amis. Se sont-ils cachés derrière un mur ? Derrière ces colonnes à quelques mètres derrière lui ? Ou ont-ils réussi à fuir ?

Impossible à dire pour le moment.

Sa main tremble, et il sait que sa magie ne pourra pas être suffisante.
Mais en même temps...

Un stupéfix surgit derrière lui. Assez pour lui faire gagner quelques secondes.

Il évite un nouveau sort tout en fouillant dans sa poche pour en tirer quelques runes un peu ratées, qu'il garde toujours en réserve. Juste des morceaux d'argile séchés, et des runes à moitié dessinées. Des runes parfaites pour ce qu'il s'apprête à faire.

Ce n'est après tout guère compliqué. Juste une étincelle de magie, une rune instable, et puis...

L'écho de l'explosion lui vrille les tympans. Ce n'est peut-être pas une bonne idée, après tout. Mais sa survie et celle de ses colocataires vaut bien plus que tout instabilité magique dans cet endroit.

Et puis après tout, ce pont n'est pas si joli que ça, de toutes les façons.

Il lance une deuxième rune, puis recule de quelques mètres, ne pouvant retenir un rire nerveux.

Un bouclier s'est formé autour de lui. Et sa magie lui est familière. Mais ce n'est que lorsqu'il trébuche et s'étale de tout son long sur le sol, se trempant au passage de la tête aux pieds, qu'il aperçoit enfin ses deux acolytes.

"- Vous allez bien ?" leur lance-t-il d'un air inquiet en se relevant.

Dinamite
Messages : 231
Date d'inscription : 10/10/2022
Région : Au pays des merveilles...
Crédits : Padmachou

Univers fétiche : Réel, Historique, Fantasy, HP, SF
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5643-la-boite-de-dinamite-mes-persos#124049
Dinamite
Mar 19 Mar - 9:31

Kenzie
Prewett

Kenzie a 18 ans. Elle est née en France, de parents moldus, Mr et Mme Leroux.
Ceux-ci ont été choqués en recevant la lettre d'admission à Beauxbâtons et en apprenant que leur fille avait des pouvoirs magiques.

Sa grand-mère maternelle a alors raconté que son amant -  le père de Mme Leroux - lui avait toujours paru un peu bizarre et qu'elle se demandait s'il ne lui cachait pas quelque chose.
Un jour, il lui avait dit de s'enfuir en France parce qu'il était en danger, et qu'il ne voulait pas qu'elle soit traquée à cause de lui. Elle n'avait plus jamais eu de ses nouvelles.

Il s'appelait Gideon Prewett. C'était un sorcier.

***

Kenzie a étudié dans une école moldue puis à Beauxbatons.
Quand elle avait 16 ans, son père a obtenu une promotion professionnelle, avec mutation en Angleterre. Sa famille ayant déménagé, Kenzie a passé deux années à Poudlard où elle a été répartie à Serdaigle.

Elle a un frère de 14 ans, Kévin, un moldu.

L'ambiance à la maison étant compliquée, ses parents ayant du mal à accepter ce qu'elle est, elle est contente d'avoir obtenue cette colocation.


Stacey Farber.
Kenzie regarde la scène qui se joue sous ses yeux d'un air hagard. Elle a sauvé Olie, a réussi à le déplacer derrière des colonnes qui pourront le protéger momentanément, mais à présent elle se sent comme tétanisée. 

Devant ses yeux, Callum tient tête à leur assaillant à force de boucliers de protection de plus en plus vacillants. Il commence à fatiguer. Ils ne sont pas de taille face à un tel adversaire. 

Et elle n'arrive pas à se sortir de cette transe qui la paralyse après son exploit à sauver l'un de ses coéquipiers sur un terrain hostile. Un champ de bataille. 

Heureusement, Olie l'agrippe soudain par sa manche et lui donne des ordres concis et précis. « Patronus. Prévenir Ministère. La porte là. »

Cela a le don de secouer Kenzie, qui parvient enfin à reprendre pied avec la réalité et à se ressaisir. D'accord. Il faut prévenir le ministère. Lequel? Ici à Prague? Ou chez eux? Elle a du mal à réfléchir, et de toute façon, il faut d'abord se sortir du danger, elle ne pense pas être capable de produire un patronus efficace sous la pluie de sorts qui l'entourent.

D'un parfait sort informulé, Olie lance un stupefix sur l'homme cagoulé, et cela donne le temps a Callum de souffler un instant et de fouiller dans sa poche pour en ressortir un objet que Kenzie ne distingue pas bien de là où elle est. 

Elle lance à toute vitesse un sort d'explosion pour ne pas perdre ce très léger avantage qu'Olie leur a offert, et au même moment, Callum lance sa pierre vers leur attaquant. 

Une déflagration résonne fortement entre les murs de la salle où ils se trouvent, et de la fumée ainsi que des tonnes de poussière forment un écran qui lui cache ce qui se passe au-delà d'un mètre. 

"Non, Callum" murmure-t-elle entre ses dents, priant pour que le jeune homme ne soit pas victime de l'explosion. 

Soudain, celui-ci apparaît d'entre le rideau de fumée en s'étalant de tout son long. Olie a encore le bon réflexe de les protéger à nouveau d'un bouclier solide. Kenzie ne parvient pas à voir si l'homme cagoulé est encore vivant, mais elle n'attend pas d'en savoir plus.

D'une main ferme, elle aide Callum a se relever, répond à sa question pleine d'inquiétude d'une grimace douloureuse, puis revient vers Olie, qu'elle attrape doucement sous les aisselles en évitant les mouvements brusques pour ménager sa cicatrice toute fraîche.

Puis elle pointe sa baguette sur la blessure, elle y applique un bandage épais, sur lequel elle fait pression de l'un de ses bras, afin qu'Olie ne souffre pas trop lors de leur transplanage. Elle sait que ce n'est pas la meilleure solution, qu'il aurait été mieux de le déplacer en ambulance, mais les circonstances ne leur permettent pas de perdre plus de temps. 

Elle espère de tout cœur que cela ne lui occasionnera aucune séquelle, quand elle tend la main vers Callum et lui demande d'une voix qu'elle essaye de stabiliser.

- Attrape lui les jambes, Callum, doucement, et fais nous transplaner hors d'ici. Peut-être vers le ministère de Prague? Comme tu veux, du moment qu'on parte de là. Je vais lui appliquer un sort anesthésiant le temps du transplanage. J'espère que ça sera suffisant, finit-t-elle dans un murmure.  
Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Jeu 4 Avr - 9:29

Olie Selwyn
J'ai 19 ans et je vis dans le Londres sorcier, Angleterre. Dans la vie, je suis en étude pour entrer dans le Magenmagot, et je suis secrétaire pour la justice magique ce qui fait que je m'en sors de justesse heureusement que je ne paie pas mon appart. Sinon, je crois qu'il y a un truc en moi qui se bat pour sortir, comme une étincelle d'émotion pour mon coloc Callum, mais je préfère le taire pour l'instant.

kit connor (c) enfant sauvage
Une fois que Callum apparaît devant eux, Olie relâche la pression qui le maintenait éveillé et qui le poussait à combattre pour tenir encore un peu. Parce qu'il était inquiet pour ses colocs, et amis s'il est enfin honnête avec lui même, il s'est battu contre la douleur, mais maintenant qu'ils sont tous les trois réunis et semblent plus ou moins en un seul morceau, Olie s'abandonne à la douleur et rejoint enfin l'écran de fumée noir qui lui tendait les bras depuis la première fois qu'il a été touché. Il s'évanouit sans un bruit, dans les bras de Kenzie.

***

Quand il se réveille quelques temps plus tard, il est allongé dans un lit. Sa tête résonne et semble tourner, mais la douleur à sa poitrine est plus diffuse, moins violente, il peut respirer sans s'arracher les côtes. Kenzie lui a probablement évité le pire en le soignant si rapidement, il a une énorme dette envers elle. Parce que la guérison magique est spectaculaire, mais la mort rode tout de même.

Doucement il se force à ouvrir les yeux, ils sont tous englués et la luminosité de la pièce lui brûle la rétine. Il fait papillonner ses paupières et reprend son souffle. Il ne reconnait pas les lieux, ou alors son esprit est plus touché qu'il ne le croyait. Il déglutit et sa gorge sèche se rappelle à lui.

Deux mains prévenantes lui offre un verre d'eau qu'il s'empresse de boire. Evidemment, il en met partout, mais l'eau semble un délice venu d'un autre monde à cet instant, alors il s'en fiche. En reposant sa tête contre l'oreiller, la pièce se met à être plus net et il se tourne vers la personne à ses côtés. Il ne la connait pas, peut être est-il à l'hôpital ?

« Où suis-je ? » demande-t-il avec effort. L'autre personne lui répond dans une langue qu'il ne connait pas, il suppose que son sortilège de traduction ne fonctionne plus depuis belle lurette et elle s'éclipse de la pièce. Ils sont donc toujours à Prague ? Est-elle partie chercher ses amis ? Trop de questions qui demeurent en suspens.
Elwin
Messages : 350
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Jeu 4 Avr - 15:32

Callum Kellyck
J'ai tout juste 20 ans, sang-mêlé. J'ai grandi en Écosse. Après plusieurs années à parcourir le monde pour 'trouver ma voie' (ou fuir mes problèmes, selon mes parents), me voilà de retour à Londres en tant qu'apprenti en runes et secrétaire au Service des détournements de l'artisanat moldu au Ministère de la magie. Après avoir enchainé les petits boulot, j'ai peur d'avoir du mal à me réadapter à ce quotidien beaucoup plus monotone.

Ewan McGregor



Callum soupire avec une exaspération peut-être un peu trop exagérée tandis que Kenzie et lui se font une fois de plus refuser l'accès à leur ami. En tchèque, en plus.

Ca fait des lustres qu'ils attendent tous les deux dans le hall de l'hôpital sorcier de Prague. Un lieu bondé d'hommes et de femmes aux pathologies aussi diverses que peu ragoûtantes pour certains ou certaines.

Il a maladroitement relancé sur eux un sort de traduction. Beaucoup moins efficace que celui d'Olie. Mais au moins, ils arrivent à peu près à se faire comprendre. Suffisamment pour réaliser qu'avoir des nouvelles Olie va s'avérer plus difficile que prévu.

"- Et après mes parents se demandent pourquoi je n'ai pas voulu devenir médicomage", grommelle le jeune homme en se laissant une fois de plus retomber sur sa chaise - affreusement inconfortable. "Je donnerais n'importe quoi pour retourner en Angleterre. Après qu'Olie ait été soigné, bien sûr."

Ses mains tremblent encore un peu. A vrai dire, l'adrénaline du combat retombe. Bien trop vite. Reste l'effroi, la peur de perdre son ami. Et puis le simple fait de réaliser qu'ils auraient pu très bien tous les trois perdre la vie...

Il attrape la main de Kenzie. Une fois de plus.
Il a besoin de quelqu'un pour réussir à l'ancrer dans le présent.
Surtout qu'ils ont encore beaucoup à faire.

Contrairement à ce que lui a demandé la jeune femme dans le feu de l'action, il a catégoriquement refusé de transplanner vers le Ministère de la Magie Tchèque. Pas avant d'être certain que l'état d'Olie est stable. Pas avant d'avoir pu lui-même constater que son ami est en vie.

Et pour l'heure, ils n'ont aucune nouvelle.
Rien. Absolument rien.

Et il est à deux doigts d'étrangler le sorcier fort désagréable assis à moins de deux mètres d'eux, dont les dents ne cessent de pousser, et qui marmonne quelque chose dans un mélange de tchèque et de polonais tous en jouant avec une sorte de toupie qui chante l'hymne tchèque en continue. Affreusement faux, en plus.

La main de Kenzie est froide, et Callum serre cette dernière un peu plus fort, avant de la lâcher pour passer un bras autour des épaules de la jeune femme.

"- Il va s'en sortir", lui promet-il à mi-voix.

A vrai dire, il n'en a aucune idée. Mais il a besoin de se rassurer. Peut-être lui plus que Kenzie. Après tout, c'est grâce à elle qu'ils ont pu amener Olie jusqu'ici. Si elle n'avait pas été là pour lui procurer les premiers soins...

Il frissonne.
Il ne préfère vraiment pas y penser.

"- Callum ? C'est toi ? Mais qu'est-ce que tu fous ici ?"

Il relève la tête, surpris. Il connait cette voix. Un accent marqué des pays de l'est, avec cette manière particulière de rouler les "R" dans un anglais peu intelligible au premier abord.

"- Petr ?", bafouille-t-il. "Ca fait... Ca fait longtemps."

Il jette un coup d'œil gêné à l'attention de Kenzie. Il n'a guère envie de s'épandre sur les affres de sa vie amoureuse. Mais il sent bien qu'il n'aura guère le choix.

"- Longue histoire", soupire-t-il en reportant son attention sur le jeune homme devant lui.

Lorsqu'il se lève pour le saluer, Petr le sert dans ses bras, et Callum ferme les yeux. Assez pour retrouver cette odeur d'épices qu'il associe aisément à cet homme qu'il a été incapable d'oublier.

L'étreinte dure plus longtemps que nécessaire, mais Callum n'arrive pas à s'en vouloir.

Petr n'a presque pas changé. Ses cheveux blonds sont à peine plus longs, et ces yeux d'un bleu toujours aussi vif le dévisagent avec curiosité. Son visage est toujours aussi marqué, témoignant des quelques années de plus qu'il a par rapport à Callum.

"- Mon maître d'apprentissage m'a obligé de faire quelques mois ici, juste pour avoir quelques notions de médicomagie", lance-t-il en désignant d'un signe de la main l'uniforme de soignant qu'il porte. "Paraît-il que mes expériences commencent à être un peu trop dangereuses. Trop de runes qui explosent... Mais tu vois très bien de quoi je parle."

Callum acquiesce sans un mot.

"- Tu nous présentes ?" lance ensuite Petr en désignant Kenzie d'un signe de tête.
"- Oh, oui, bien sûr. Petr, je te présente Kenzie, ma colocataire. Kenzie, voici Petr, mon... Enfin..."

Il grimace, et termine sa phrase d'un geste de la main.

"- Longue histoire", répète-t-il.
"- Tu es blessé ?" s'enquit Petr en posant une main sur son épaule. "Si tu as besoin de soins..."

Mais Callum secoue la tête.

"- Juste quelques égratignures", rétorque-t-il. "Kenzie et moi avons amené ici notre colocataire. Nous avons été attaqués, mais personne ne veut nous donner de ses nouvelles..."

Petr fronce les sourcils. Manifestement, les explications de Callum ne sont pas suffisantes. Et Callum le connaît assez pour être certain que Petr ne le lâchera pas avant d'en savoir plus.

"- Comment s'appelle-t-il ?" lance-t-il pourtant.
"- Olie Selwyn. Est-ce que tu saurais nous dire s'il va bien ?"

Petr le dévisage longuement, comme s'il s'apprêtait à lui demander quelque chose. Puis il acquiesce.

"- T'as de la chance, je sais où il est. Suivez-moi !"

Contenu sponsorisé
La coloc magique
Page 5 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Sujets similaires
-
» La coloc mentale de doodoo.
» "Pour faire apparaître l’éléphant, il faut utiliser le flan sur la pierre magique."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: