Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
La coloc magique - Page 2 EmptyAujourd'hui à 9:20 par Manhattan Redlish

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
La coloc magique - Page 2 EmptyHier à 20:54 par Ezvana

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
La coloc magique - Page 2 EmptyHier à 8:55 par Senara

» Raven and Bones
La coloc magique - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 23:49 par Lobscure

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
La coloc magique - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 17:54 par Opale Or

» Silicon Heart ft. Lexis
La coloc magique - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 13:00 par Lexis

» Le sang des rois
La coloc magique - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 8:57 par Telanie

» Activité réduite
La coloc magique - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 4:22 par Raton

» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
La coloc magique - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 0:56 par Clionestra

Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

LE TEMPS D'UN RP

La coloc magique

Lojzo
Messages : 4383
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Ven 10 Mar - 11:25

Olie Selwyn
J'ai 19 ans et je vis dans le Londres sorcier, Angleterre. Dans la vie, je suis en étude pour entrer dans le Magenmagot, et secrétaire pour la justice magique ce qui fait que je m'en sors de justesse heureusement que je ne paie pas mon appart. Sinon, je ne me pose pas la moindre question d'aventure amoureuse pour l'instant, je peine déjà à découvrir la vie d'adulte.

kit konnor (c) fawn
La nourriture est un sujet central et ça ne m'étonne pas vraiment, mais je suis surpris par le ton sec de Callum. « Sauf que c'est très cher » J'hausse les épaules, on a pas tous les mêmes revenus, mais ça ne me parait pas si cher. J'hésite un instant, sa proposition peut être intéressante, mais quand je vois Kenzie qui s'extasie, je me dis que peut être c'est un peu trop pour moi. « J'passe mon tour alors, mais je veux bien être votre goûteur. » Les mots ont quitté mes lèvres plus rapidement que je ne les aies réfléchis. Je me demande dans quoi je me suis lancé, je n'ai pas particulièrement envie d'être amis avec eux, mais ils dégagent tout de même quelque chose. Peut être que mon énervement envers l'exubérance de Kenzie vient simplement du fait que je lui envie sa joie de vivre ? Que je suis bien loin de posséder. Je n'en sais rien et décide d'éviter de me montrer trop désagréable, ça ne risque d'être un avantage pour personne dans ce genre de situation.

Quand je parle de faire la fête, je reçois le soupir de Callum en plein coeur. Me reproche-t-il déjà quelque chose ? Ou est-il vraiment juste un rabat-joie ? J'en sais rien, bizarrement, j'ai soudainement envie d'en savoir plus, il m'intrigue celui-là. « Noté, j'suis pas un connard, vous inquiétez pas. » Je ne sais pas pourquoi je me sens obligé de le préciser, sûrement parce que j'avais envie de l'être, ce connard, quelques secondes avants. Juste par principe, j'avais envie de faire des soirées pleines d'alcool dans le but de les faire chier, mais Callum a l'air assez doué en sortilège et je suis certain qu'il peut me rendre la vie insupportable. Tant que je ne l'ai pas mieux percé à jour, je ne me risquerais pas trop à la faire chier. Et Kenzie, sous ses grands sourires et son ton volubile... je préfère éviter de trop creuser. « Oui, malheureusement. » Je suis carrément plus un hibou de nuit qu'un lève-tôt. Je peux rester des heures réveillé le soir, mais impossible de me sortir du lit le matin.

« Et bien on a vu tous les sujets pratiques de la coloc... » Coloc, c'est un terme si différent des dortoirs de Poudlard. Là non plus ce n'était pas un choix des élèves, mais j'ai toujours vécu en nombre, je ne sais pas être totalement seul. J'aime être tranquille, certes, mais je ressentais un manque chaque été en revenant dans le manoir de mes parents. La vie en solitaire ne me plait pas tant que ça. Je vais réellement devoir faire un effort pour m'entendre avec ces deux-là, ce sont les seuls disponibles sous la main. « Je vous propose une Bièraubeurre pour fêter notre emménagement ! Et c'est moi qui paie. » Vont-ils accepter l'effort d'Olie ? Il sort déjà la monnaie de sa poche et s'apprête à descendre. Il a remarqué le magasin juste à côté, même si évidemment il préfère toujours se poser en terrasse, mais ils ont peut être envie de rester au calme dans la maison. « Je reviens dans 5 minutes. » Il ne leur laisse pas le choix, après tout, s'ils ne veulent pas en boire, Olie les gardera pour une autre occasion, en bouteille ça se conserve, un peu.

Cinq minutes plus tard, il rouvre la porte en tenant un pack de 10 bouteilles de Bièraubeurre, un jus de fruit et des paquets de chips. « J'suis parti trop vite sans trop réfléchir, j'espère que vous mangez ça ? » Il est tout gêné et il espère qu'il n'est pas à côté.
Elwin
Messages : 350
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mer 15 Mar - 14:19

Callum Kellyck
J'ai tout juste 20 ans, sang-mêlé. J'ai grandi en Écosse. Après plusieurs années à parcourir le monde pour 'trouver ma voie' (ou fuir mes problèmes, selon mes parents), me voilà de retour à Londres en tant qu'apprenti en runes et secrétaire au Service des détournements de l'artisanat moldu au Ministère de la magie. Après avoir enchainé les petits boulot, j'ai peur d'avoir du mal à me réadapter à ce quotidien beaucoup plus monotone.

Ewan McGregor




Je ris face à l'enthousiasme de Kenzie vis à vis de la cuisine française. Je crois qu'elle n'a pas complètement saisi le côté très terre à terre du peu d'expérience que je peux avoir dans ce domaine. Mes seules compétences consistent à réaliser des repas qui ont le mérite d'être mangeables. Mais il ne faudra pas m'en demander beaucoup plus.
« On verra », je souris tout de même. « Mais il ne faudra pas t'attendre à des résultats extraordinaires. Et je suis nul en pâtisserie. Mais je suis certain qu'en s'entraidant on devrait réussir à apprendre. »
Et je souris à Oli qui propose d'être notre goûteur.
« On essaiera de cuisiner des choses comestibles, alors », je plaisante.

Je suis en tout cas soulagé de voir qu'elle propose d'éviter les fêtes en semaine, même si elle a l'air d'être intéressée par celles le weekend. J'espère que mes deux colocataires ne se transformeront pas en fêtards invétérés au bout de seulement quelques semaines.
J'ai moi-même expérimenté la sensation grisante de liberté qui va avec la fin de Poudlard. Et je sais mieux que personne qu'il est aisé d'oublier ces nouvelles responsabilités pour se concentrer sur toutes ces nouvelles expériences qui s'offrent à nous.
Olie nous assure qu'il fera attention , et j'acquiesce aussitôt avec reconnaissance.  Le tout est de réussir à faire des compromis. Je ne dirai rien pour leurs fêtes le weekend s'ils me laissent tranquille en semaine. Et tout devrait bien se passer.

Je suis surpris lorsque Olie nous propose des Bièraubeurres. Et il disparaît avant même que j'ai pu lui proposer, par politesse, d'en payer une partie.
A vrai dire, je n'ai pas beaucoup d'économies et je ne suis pas du genre à dépenser mes gallions sans réfléchir.
Reste à savoir si Olie a vraiment l'argent facile comme si semble le montrer, ou alors s'il peine à gérer son budget, qui va avec cette nouvelle liberté. Mais il a l'air d'avoir la tête sur les épaules. Je ne doute pas qu'il s'habitue vite à cette vie d'adulte.
La porte de l'appartement claque derrière Olie, et je m'éclipse à mon tour un instant pour aller chercher des verres dans la cuisine.
On a de la chance, l'appartement est entièrement équipé. Même avec de la vaisselle.
Je reviens dans le salon, et pose mes trouvailles sur la table basse, avant de m'installer dans un des fauteuils. Je suppose qu'Olie ne tardera pas trop.
Et me voilà seul avec Kenzie. J'admets volontiers que je ne suis pas doué pour faire la conversation. Mais quelque chose m'intrigue.
« Au fait, d'où tu connais la gastronomie française ? ».

Olie revient quelques minutes plus tard avec les bras chargés d'un pack de Bièraubeurre, d'un jus de fruit et de paquets de chips.
« J'suis parti trop vite sans trop réfléchir, j'espère que vous mangez ça ? »
« C'est parfait, Olie. C'est déjà vraiment gentil de ta part d'être allé chercher tout cela ».
J'attrape le pack de Bièraubeurre et je le pose sur la table basse avec les verres.
« Tu es certain que tu ne souhaites pas qu'on en paye une partie ? »
Dinamite
Messages : 231
Date d'inscription : 10/10/2022
Région : Au pays des merveilles...
Crédits : Padmachou

Univers fétiche : Réel, Historique, Fantasy, HP, SF
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5643-la-boite-de-dinamite-mes-persos#124049
Dinamite
Jeu 30 Mar - 12:51

Kenzie
Prewett

Kenzie a 18 ans. Elle est née en France, de parents moldus, Mr et Mme Leroux.
Ceux-ci ont été choqués en recevant la lettre d'admission à Beauxbâtons et en apprenant que leur fille avait des pouvoirs magiques.

Sa grand-mère maternelle a alors raconté que son amant -  le père de Mme Leroux - lui avait toujours paru un peu bizarre et qu'elle se demandait s'il ne lui cachait pas quelque chose.
Un jour, il lui avait dit de s'enfuir en France parce qu'il était en danger, et qu'il ne voulait pas qu'elle soit traquée à cause de lui. Elle n'avait plus jamais eu de ses nouvelles.

Il s'appelait Gideon Prewett. C'était un sorcier.

***

Kenzie a étudié dans une école moldue puis à Beauxbatons.
Quand elle avait 16 ans, son père a obtenu une promotion professionnelle, avec mutation en Angleterre. Sa famille ayant déménagé, Kenzie a passé deux années à Poudlard où elle a été répartie à Serdaigle.

Elle a un frère de 14 ans, Kévin, un moldu.

L'ambiance à la maison étant compliquée, ses parents ayant du mal à accepter ce qu'elle est, elle est contente d'avoir obtenue cette colocation.


Stacey Farber.
  
Olie n'a pas l'air d'avoir très envie de s'essayer à la cuisine avec nous. Il se propose d'être goûteur.
C'est bien gentil, mais en vrai, ça, on n'en a pas besoin.

Après tout, goûter, c'est exactement le but de l'expérience. Moi je veux bien apprendre a faire deux trois trucs, mais c'est surtout que j'apprécierais qu'il y est de quoi se mettre sous la dent en rentrant de l'hôpital.
Je ne pense pas que je vais avoir beaucoup de temps pour cuisiner une fois que mon stage aura commencé. 

« Et bien on a vu tous les sujets pratiques de la coloc... »
Olie a l'air impatient de mettre un terme à la conversation, mais c'est vrai qu'on a deja vu pas mal de trucs pour une première fois qu'on se rencontre.
Il propose une bièraubeurre pour fêter l'emménagement, et se précipite dehors avant qu'on aie répondu. On dirait qu'il est un peu mal à l'aise avec nous pour le moment, mais c'est quand même adorable de sa part.

Callum ramène des verres de la cuisine, on se retrouve face à face dans les confortables fauteuils du salon, et il entame la conversation:
« Au fait, d'où tu connais la gastronomie française ? ».

" Je suis Française. Je n'ai étudié à Poudlard que deux ans, quand on est venu en Angleterre parce que mon père a ete muté ici. Et c'était quand même bien pratique parce que ça m'a facilité l'entrée à Ste-Mangouste pour mon stage" 

En observant son visage, et ses réactions beaucoup plus matures que celles d'Olie, je me demande quel âge il a et ce qu'il a fait après l'école. Mais je ne veux pas le brusquer avec des questions mal placées.

Je demande prudemment: "Et toi? T'as trouvé facilement ton stage? C'est ce que tu voulais faire, en choisissant tes ASPIC?"

Avant que Callum puisse me répondre, Olie revient avec des bièraubeurres, des paquets de chips et un jus de fruit. 

Il rougit en nous disant: « J'suis parti trop vite sans trop réfléchir, j'espère que vous mangez ça ? »

Callum le rassure immédiatement, et propose même qu'on paye une partie des frais. 

"C'est parfait Olie, merci beaucoup" j'ajoute de mon côté. "Viens, on va porter un toast à notre cohabitation, et à notre réussite dans nos différents stages!" 


Lojzo
Messages : 4383
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Dim 2 Avr - 21:39

Olie Selwyn
J'ai 19 ans et je vis dans le Londres sorcier, Angleterre. Dans la vie, je suis en étude pour entrer dans le Magenmagot, et secrétaire pour la justice magique ce qui fait que je m'en sors de justesse heureusement que je ne paie pas mon appart. Sinon, je ne me pose pas la moindre question d'aventure amoureuse pour l'instant, je peine déjà à découvrir la vie d'adulte.

kit konnor (c) fawn
Dans le magasin il s'est senti bête, ne sachant pas trop quoi prendre, ils avaient pas l'air tous chaud pour faire la fête, Olie n'a jamais rencontré quelqu'un refuser une bière, mais il y a une première à tout, non ? Et ne voulant pas passer pour un mal élevé, il a pris de tout. Il en fait sûrement trop, il a même l'impression d'exagérer et de se donner à fond, pour pas grand chose. Qui sait s'ils ne s'engueuleront pas d'ici une semaine et couperont tout lien ? Peut être qu'ils vivront l'un à côté de l'autre sans plus jamais s'adresser la moindre parole ?

Quand il revient, les bras chargés, il remarque que Callum propose immédiatement de payer, contrairement à Kenzie. « Nan, j'vous ai pas laissé le choix. » Il n'a jamais eu de problèmes d'argent et n'a toujours eu que des amis dans le même cas. Ils n'ont jamais compté, vérifié, au contraire, ils ont toujours partagé sans compter. Est-ce qu'ici ce sera différent ? Il ne préfère pas s'avancer, ce soir n'engage à rien de plus.

Olie ouvre les bières avec sa baguette avant de les rafraichir par un sortilège puis il les tend à ses nouveaux colocs afin qu'ils se servent eux-même. Généralement, Olie boit à même la bouteille, mais vu qu'il y a des verres devant eux, il se sert lui-aussi. « Allez, levons nos verres alors ! » Il se doute qu'il a coupé la conversation qui avait du tenter de s'installer entre eux, mais c'est trop tard pour la relancer, alors il sourit et lève son verre. « A nous ! » C'est simple, clair, net. Pas besoin de grande phrases !

Il boit une longue gorgée avant de se rabattre sur les chips. « Nos réussites, genre, tu penses déjà qu'on va être les meilleurs ? J'suis pas très compétiteur, mais j'suis soulagé de pas bosser avec toi Kenzie, j'risquerais trop d'pression. » Il a carburé à la pression toute sa vie, il a dû être le meilleur en tout, maintenant qu'il a quitté le domaine familial, il compte bien relâcher tout ça, se reposer et profiter. Il jette un coup d'oeil vers Callum pour voir ce qu'il pense.
Elwin
Messages : 350
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mer 12 Avr - 20:15

Callum Kellyck
J'ai tout juste 20 ans, sang-mêlé. J'ai grandi en Écosse. Après plusieurs années à parcourir le monde pour 'trouver ma voie' (ou fuir mes problèmes, selon mes parents), me voilà de retour à Londres en tant qu'apprenti en runes et secrétaire au Service des détournements de l'artisanat moldu au Ministère de la magie. Après avoir enchainé les petits boulot, j'ai peur d'avoir du mal à me réadapter à ce quotidien beaucoup plus monotone.

Ewan McGregor




« Je suis Française. Je n'ai étudié à Poudlard que deux ans, quand on est venu en Angleterre parce que mon père a ete muté ici. Et c'était quand même bien pratique parce que ça m'a facilité l'entrée à Ste-Mangouste pour mon stage. »

Une française ? C'est intéressant. Je me disais aussi qu'elle avait un accent. Un accent que je n'arrivais pas pour autant à replacer. J'imagine qu'elle a dû travailler dur pour atteindre un tel niveau d'Anglais. Quoique, une immersion de deux ans à Poudlard l'a probablement beaucoup aidé à ce sujet.

«C'est super, tu pourras me donner des recettes », je plaisante.
Je regrette de ne pas avoir pu emmener avec moi plus de quelques recettes de cuisine, qu'a bien voulu me confier celui qui m'a appris à cuisiner en France.

«Et toi? T'as trouvé facilement ton stage? C'est ce que tu voulais faire, en choisissant tes ASPIC? »

J'ouvre la bouche pour répondre, mais Olie est déjà réapparu.
Kenzie propose un toast.
« A notre cohabitation, et à notre réussite dans nos différents stages!"

Et je n'hésite pas longtemps avant de lever mon verre à la suite d'Olie.
« A nous ! »
C'est simple et efficace. Tout ce que j'aime.
« A notre avenir !» J'ajoute aussitôt.
Car après tout, c'est aussi pour cela que nous sommes ici.
Je prends le temps d'apprécier le goût de la Bièraubeurre tandis qu'Olie se jette déjà sur les chips. Il n'a pas assez mangé ce matin ?
Mais je dois admettre que j'ai moi aussi un petit creux. Et je n'hésite pas bien longtemps avant d'en grignoter une ou deux. Elles sont vraiment très bonnes.

« Nos réussites, genre, tu penses déjà qu'on va être les meilleurs ? J'suis pas très compétiteur, mais j'suis soulagé de pas bosser avec toi Kenzie, j'risquerais trop d'pression. »

Je ris à cette remarque. La compétition n'est pas non plus pour moi. Et je dois admettre que le côté apprentissage me convient très bien, avec personne d'autre que moi et mon maître d'apprentissage pour me juger. C'est amplement suffisant.

« Je ne suis pas compétiteur non plus.», j'admets avec un sourire. « Les ASPICs c'était déjà assez de pression pour moi. Maintenant j'aimerais juste réussir parce que j'en ai envie, et pas seulement pour obtenir des notes sur un bout de parchemin.»

Je souris, puis je rajoute en plaisantant : « Et puis, les moldus disent qu'il faut boire la pression, et non la subir. »

Puis je regarde Kenzie en particulier.

« Pour répondre à ta question de toute à l'heure, je savais déjà exactement ce que je voulais faire depuis des années. Bien avant mes ASPIC. Les runes me passionnent depuis longtemps. Et j'ai eu beaucoup de chance de trouver cet apprentissage à mon retour en Angleterre. J'ai un peu voyagé, pour découvrir le monde. Maintenant je suis d'accord avec toi sur un point, c'est de tout faire pour réussir. Au ministère, mais surtout dans nos apprentissages à tous les trois. »

Je lève à nouveau mon verre, puis prends une nouvelle gorgée.

« Et donc, pourquoi Ste Mangouste ? Tu m'as dis que tu étais française. Pourquoi avoir choisi de rester en Angleterre après Poudlard ? »

Et je me tourne vers Olie.

« Et pourquoi la Justice Magique ? Ca a l'air sacrément compliqué comme études. Quoique, la médicomagie aussi. Vous devez être sacrément doués pour vous lancer là dedans, tous les deux. »

En tout cas, je sais que personnellement, je n'aurais pas pu. Trop de théorie pour la justice magique. Et trop de choses à apprendre pour la  médicomagie.
Dinamite
Messages : 231
Date d'inscription : 10/10/2022
Région : Au pays des merveilles...
Crédits : Padmachou

Univers fétiche : Réel, Historique, Fantasy, HP, SF
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5643-la-boite-de-dinamite-mes-persos#124049
Dinamite
Dim 23 Avr - 10:56

Kenzie
Prewett

Kenzie a 18 ans. Elle est née en France, de parents moldus, Mr et Mme Leroux.
Ceux-ci ont été choqués en recevant la lettre d'admission à Beauxbâtons et en apprenant que leur fille avait des pouvoirs magiques.

Sa grand-mère maternelle a alors raconté que son amant -  le père de Mme Leroux - lui avait toujours paru un peu bizarre et qu'elle se demandait s'il ne lui cachait pas quelque chose.
Un jour, il lui avait dit de s'enfuir en France parce qu'il était en danger, et qu'il ne voulait pas qu'elle soit traquée à cause de lui. Elle n'avait plus jamais eu de ses nouvelles.

Il s'appelait Gideon Prewett. C'était un sorcier.

***

Kenzie a étudié dans une école moldue puis à Beauxbatons.
Quand elle avait 16 ans, son père a obtenu une promotion professionnelle, avec mutation en Angleterre. Sa famille ayant déménagé, Kenzie a passé deux années à Poudlard où elle a été répartie à Serdaigle.

Elle a un frère de 14 ans, Kévin, un moldu.

L'ambiance à la maison étant compliquée, ses parents ayant du mal à accepter ce qu'elle est, elle est contente d'avoir obtenue cette colocation.


Stacey Farber.
  
Notre tête à tête avec Callum est de courte durée, rapidement interrompu par Olie qui revient.
Il nous rejoint et on porte ensemble des toasts.
Je propose de boire à notre réussite dans nos différents stages, mais ca n'a pas trop l'air de plaire à Olie qui me répond:

« Nos réussites, genre, tu penses déjà qu'on va être les meilleurs ? J'suis pas très compétiteur, mais j'suis soulagé de pas bosser avec toi Kenzie, j'risquerais trop d'pression. » 

Je le regarde assez interloquée. Il a beau prendre un ton de rigolade, je me sens attaquée par ses propos.
Il me connaît à peine, et déjà, il me juge. 

" Parce que la réussite pour toi, c'est forcément être les meilleurs? Eh bien non, ce n'est pas ce que je voulais dire. Par réussite, je voulais dire... réussite, tout simplement. Qu'on y arrive, qu'on soit satisfait de ce qu'on fait. Ça n'a rien à voir avec les autres. C'est pour nous, qu'on puisse s'épanouir dans nos différents apprentissages."


Heureusement, Callum est là pour détendre l'ambiance, et il le fait avec son humour calme: « Et puis, les moldus disent qu'il faut boire la pression, et non la subir. »

Je lui souris, et on trinque tous les trois autour de nos biéreaubeurres et nos paquets de chips.

Callum revient a notre conversation précédente, et explique qu'il a toujours été passionné par les runes.
Et moi qui ne sais même pas vraiment ce que c'est! Eh bien, c'est l'occasion d'en apprendre davantage.

"C'est quoi exactement les runes?" je lui demande, au risque de passer pour une idiote. "Ça marche comment, ça sert a quoi au juste? Tu vas apprendre quoi en fait dans ta formation?"

Puis je réponds à sa question sur mes études:
"J'ai préféré rester en Angleterre pour deux raisons. Déjà, ma famille. J'en ai très peu, et mes parents sont restés là, alors j'ai préféré ne pas m'éloigner. On ne se voit pas souvent, mais c'est quand même mieux comme ça. 
Et puis à l'hôpital sorcier en France, il faut faire deux ans d'études théoriques avant de travailler à l'hôpital. Alors qu'à Ste-Mangouste, les études se font en parallèle du stage. On est donc sur le terrain dès le début, et on tourne dans les services au fur et à mesure de notre apprentissage. Je trouvais ça plus stimulant".


Je me tourne vers Olie pour lui demander, d'un ton que j'espère dégagé:
"Et toi Olie? C'est quoi qui t'a attiré vers la justice magique?"






Lojzo
Messages : 4383
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mer 26 Avr - 11:31

Olie Selwyn
J'ai 19 ans et je vis dans le Londres sorcier, Angleterre. Dans la vie, je suis en étude pour entrer dans le Magenmagot, et secrétaire pour la justice magique ce qui fait que je m'en sors de justesse heureusement que je ne paie pas mon appart. Sinon, je ne me pose pas la moindre question d'aventure amoureuse pour l'instant, je peine déjà à découvrir la vie d'adulte.

kit konnor (c) fawn
A peine prononcés, il sent que ses mots ne vont pas. Il le lit dans le regard de Kenzie, même si Callum choisit tout de suite de calmer la situation. Il est bien moins à cran que Kenzie et Olie, devoir apprendre à vivre ensemble risque d'être plus compliqué que prévu.

S'adossant sur son siège, l'ancien serpentard retient un soupir. Il n'aime pas faire des efforts, il n'en a plus envie. Après des années à devoir jouer au fils parfait, il avait envie de tout plaquer, mais il n'était pas habitué à ce répondant comme chez Kenzie, ça risquait de devenir... intéressant.

« Déformation professionnelle on va dire. » conclu-t-il avec un clin d'oeil.

Il ne se justifie pas, il ne sur enchaîne pas. Peut être que ça peut passer ? Heureusement Callum est là pour détourner le sujet et parler des Runes. Olie se rappelle ses années à Poudlard, dans cette classe un peu étroite où ils devaient étudier toujours plus. Les Runes avaient été sa première opposition à sa famille, il avait choisit cette option, parce que c'était la seule que ses parents ne lui avaient pas proposé. Il l'a, bien évidemment, regretté après coup. Mais c'est un bosseur tout de même, il a obtenu des notes acceptables. Il n'aura jamais le niveau ni la compréhension de Callum par contre, voilà pourquoi il ne lui dira sûrement jamais qu'il s'y connait un peu. Très peu.

Par contre, son voyage. Olie sourit dans le vague, imaginer quitter l'Angleterre c'est nouveau, avant il ne se posait pas la moindre question, mais l'envie est vraiment là. Callum est... surprenant à plein de niveau, jamais Olie n'avait pensé qu'il pourrait être si intéressant à leur première poignée de main.

Olie les laisser parler, écoutant en détail tout en essayant de ne pas juger. « C'est intéressant de voir que c'était différent, bêtement je pensais que toutes les études étaient similaires. » Il a peut être parlé trop vite ou alors c'est qu'il place l'Angleterre bien trop haute et qu'il songeait que tout le monde faisait comme eux, car leur système est bien le meilleur, n'est-ce pas ? « Tu vas pouvoir nous soigner si on fait exploser des choses ? » Il jette un nouveau coup d'oeil à Callum, il sent bien que ce sorcier fait partie de ceux autour desquelles se produisent souvent des explosions.

Pourtant, quand les regards se tournent vers lui, quand les deux lui posent la même question il hésite. Il se passe une main sur le visage. Il n'a pas envie de dire la vérité : que ses parents sont corrompus, qu'il n'aime pas cette suprématie des sorciers au sang-pur et qu'il croit à la justice. Et puis, il ose espérer que la justice aurait pu sauver sa cousine, cette enfant si riante, si belle, si pleine de vie. Ils avaient le même âge, ils étaient deux meilleurs amis. Et puis, maintenant elle n'est plus là, parce que les sang-pur règlent leur propre soucis en privé, parce qu'ils se croient exemptés des lois, parce qu'ils l'ont brisé et que s'il ne sourit que peu, c'est parce qu'il a arrêté de sourire à sa mort. Mais il n'est pas assez doué pour mentir et tenir sur la durée. Il se passe une main sur le visage. « J'ai pas trop envie d'en parler » Le moyen le plus simple pour ne pas mentir est d'éviter d'en dévoiler trop. « Mais on peut dire que j'ai un sens aigu de la justice. Alors j'ai tout fait pour réussir. » Il hausse les épaules, désireux de changer la conversation, espérant ne pas avoir gâché l'ambiance.
Elwin
Messages : 350
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Dim 7 Mai - 14:49

Callum Kellyck
J'ai tout juste 20 ans, sang-mêlé. J'ai grandi en Écosse. Après plusieurs années à parcourir le monde pour 'trouver ma voie' (ou fuir mes problèmes, selon mes parents), me voilà de retour à Londres en tant qu'apprenti en runes et secrétaire au Service des détournements de l'artisanat moldu au Ministère de la magie. Après avoir enchainé les petits boulot, j'ai peur d'avoir du mal à me réadapter à ce quotidien beaucoup plus monotone.

Ewan McGregor



Je note qu'Olie n'a pas l'air particulièrement à l'aise face à l'agacement manifeste de Kenzie. Mais en même temps, je peux le comprendre.
Je comprends déjà qu'il ne faudra pas trop essayer de se mettre Kenzie à dos. Elle a l'air d'avoir un sacré caractère.
Olie conclut avec un « Déformation professionnelle on va dire. » qui m'arrache un sourire.
Heureusement, Kenzie change rapidement de sujet.

« C'est quoi exactement les runes? Ça marche comment, ça sert a quoi au juste? Tu vas apprendre quoi en fait dans ta formation? »
.
Je souris immédiatement à cette question, même si elle me rappelle douloureusement les nombreuses questions que m'ont posées mes parents lorsque je leur ai annoncé ma volonté de me former dans ce domaine bien particulier.

« Ça sert à plein de choses ! Vous n'imaginez pas le nombre d'objets et d'enchantements qui nécessitent des runes. Un simple sort va finir par s'épuiser, au fils des minutes, des mois. Une rune bien gravée peut tenir des années, des décennies. Mon maître d'apprentissage est un spécialiste des boucliers et champs de protection, par exemple pour protéger une maison, ou juste une pièce. Mais je commencerai probablement à apprendre comment utiliser des runes sur des objets beaucoup plus petits, comme des talismans de protection.  J'ai vraiment hâte. »

Et j'espère surtout que je ne les ai pas tous les deux perdu avec cette tirade. La plupart des gens (mes parents y compris) à qui j'ai confié cela se sont contenté de rouler des yeux, en décrétant que tout ceci avait l'air bien ennuyeux.

Mais heureusement, Kenzie enchaine sur les raisons qui l'ont poussé à rester en Angleterre pour ses études.
J'acquiesce avec attention, tout en l'écoutant.
Et je la comprends aussitôt. Devoir se farcir deux ans de théorie a l'air absolument barbant. Il n'y a rien de mieux que la pratique.

« Tu vas pouvoir nous soigner si on fait exploser des choses ? » s'enquit Olie.
Je ne peux m'empêcher de sourire à cette remarque, et je dédie un bref clin d’œil à Olie lorsque nos regards se croisent.
Je fais de mon mieux pour avoir l'air parfaitement innocent, mais j'ai bien l'impression qu'Olie a déjà compris que toutes sortes de choses avaient tendance à se produire autour de moi.
« Promis, on sera des patients modèles » , j'ajoute en plaisantant.

J'observe Olie avec intérêt lorsque Kenzie lui demande pourquoi il a choisi la justice magique. Il prend manifestement le temps de réfléchir à quelque chose. Comme s'il n'était pas certain de ce qu'il devait nous répondre.
Puis il ponctue cela d'un simple.
« J'ai pas trop envie d'en parler » qui me fait hausser un sourcil. Avant d'ajouter juste après. « Mais on peut dire que j'ai un sens aigu de la justice. Alors j'ai tout fait pour réussir. »
Je lève mon verre à son attention. « Je te le souhaite aussi, dans ce cas. »
Puis je finis le verre, et tends une main pour piocher quelques chips.
Je ne suis pas vraiment doué pour relancer la conversation, mais j'ai l'impression qu'Olie n'a pas l'air très motivé pour nous en dire plus.
Et puis, je dois admettre que je suis un peu fatigué. Je me sers un verre de jus de fruit, et m'installe un peu plus confortablement dans mon fauteuil. Il me manque quelques heures de sommeil. Mais il faut dire que j'étais plongé dans un grimoire absolument passionnant la nuit dernière, et... Bref.

«Très bon choix, pour le jus de fruit.» , je souris à l'attention d'Olie.
J'espère qu'on arrivera tous à s'entendre, et surtout qu'Olie réussira à s'ouvrir un peu plus. Même si, avec le caractère de Kenzie, ce n'est pas gagné. Quoique, peut-être qu'en le chahutant un peu elle arrivera à le faire sortir de sa carapace.

Dinamite
Messages : 231
Date d'inscription : 10/10/2022
Région : Au pays des merveilles...
Crédits : Padmachou

Univers fétiche : Réel, Historique, Fantasy, HP, SF
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5643-la-boite-de-dinamite-mes-persos#124049
Dinamite
Dim 21 Mai - 11:23

Kenzie
Prewett

Kenzie a 18 ans. Elle est née en France, de parents moldus, Mr et Mme Leroux.
Ceux-ci ont été choqués en recevant la lettre d'admission à Beauxbâtons et en apprenant que leur fille avait des pouvoirs magiques.

Sa grand-mère maternelle a alors raconté que son amant -  le père de Mme Leroux - lui avait toujours paru un peu bizarre et qu'elle se demandait s'il ne lui cachait pas quelque chose.
Un jour, il lui avait dit de s'enfuir en France parce qu'il était en danger, et qu'il ne voulait pas qu'elle soit traquée à cause de lui. Elle n'avait plus jamais eu de ses nouvelles.

Il s'appelait Gideon Prewett. C'était un sorcier.

***

Kenzie a étudié dans une école moldue puis à Beauxbatons.
Quand elle avait 16 ans, son père a obtenu une promotion professionnelle, avec mutation en Angleterre. Sa famille ayant déménagé, Kenzie a passé deux années à Poudlard où elle a été répartie à Serdaigle.

Elle a un frère de 14 ans, Kévin, un moldu.

L'ambiance à la maison étant compliquée, ses parents ayant du mal à accepter ce qu'elle est, elle est contente d'avoir obtenue cette colocation.


Stacey Farber.
  

Olie clôt le sujet avec un « Déformation professionnelle on va dire. » qui porte Kenzie à croire que ce genre d'altercation risque de se reproduire.

Elle expire lentement pour faire redescendre la pression puis choisit de s'occuper les mains.

Tout en piochant dans l'assiette de chips, elle écoute Callum donner des explications sur les runes. Son enthousiasme fait plaisir à voir. De toute évidence, il s'est tourné vers une discipline qui lui tient à cœur et elle est contente pour lui.

- Ah oui, je comprends mieux maintenant, je t'avoue que je n'avais pas idée de ce à quoi ça pouvait servir. Mais ça a l'air franchement intéressant. Et surtout, tu as l'air très content et impatient de t'y mettre, c'est trop cool!

A son tour, elle leur explique son choix de faire son apprentissage à Ste-Mangouste, et ils s'intéressent tous les deux a ses explications sur les différences entre la France et l'Angleterre pour l'étude de la médicomagie.

Olie lui dit: « Tu vas pouvoir nous soigner si on fait exploser des choses ? » et Callum ajoute: « Promis, on sera des patients modèles » .

Kenzie trouve très généreux de leur part de lui montrer ainsi leur confiance, alors qu'elle n'a même pas encore démarré sa formation, et ça la touche beaucoup.

Elle a la voix légèrement rauque quand elle leur répond:
- Hé les gars, pour l'instant j'ai juste lu en diagonale les 6 premiers bouquins de première année, alors jusqu'à ce que j'en apprenne un peu plus, faites attention à vous et essayez d'éviter les explosions, ok?
Elle plaisante pour cacher qu'elle est émue.

Heureusement, Callum revient rapidement vers Olie qui à son tour leur explique ses choix. Furtivement, Kenzie s'essuie les yeux d'un revers de la main et se tourne vers le jeune brun.

« J'ai pas trop envie d'en parler », répond t-il à leur questions. Kenzie remarque qu'il se passe la main sur le visage à deux reprises.
« Mais on peut dire que j'ai un sens aigu de la justice. Alors j'ai tout fait pour réussir. »

Cette fois, Kenzie note une légère crispation de la mâchoire, qui lui fait comprendre que le jeune homme en cache bien plus qu'il n'en dévoile. 
Pour la première fois, elle remarque son regard un peu triste et se demande ce qu'il cache sous cet air de bravade qu'il affiche généralement.

Et, pour la première fois, elle evite de répondre avec sa spontanéité habituelle, de peur de dire quelque chose qui risque de le blesser.
Après un moment de silence, elle lui dit en souriant: "J'espère que tu réussiras alors, et que tu te plairas dans ce que tu feras."

Elle le regarde encore un instant avant d'ajouter presque dans un murmure: "Et on est là, si jamais un jour tu veux en parler..."
Elle a parlé tout doucement, afin de lui laisser la liberté de faire comme s'il n'avait pas entendu s'il le préfère. 

Et apparemment, Callum, lui, ne l'a pas entendue.
Il a l'air de dormir debout et Kenzie ne serait pas étonnée s'il s'endormait en pleine conversation, confortablement installé dans ces fauteuils si douillets.

Il serait peut être temps pour chacun d'eux de finir de s'installer, de se reposer ou d'aller vaquer à ses occupations.

Kenzie se lève donc, et emporte à la cuisine les verres et les restes de leur gouter a l'aide d'un Wingardium Leviosa. Puis, une fois les verres dans l'évier, elle reste la baguette levée, cherchant à retrouver un sort pour faire la vaisselle. 

Mais rien ne lui revient. Forcément. 

Elle n'a pas eu de leçons de sorts ménagers à l'école.
Quel gâchis!
Voilà ce qu'on devrait leur apprendre, plutôt que ces cours de divination à effet soporifique! Ou que l'histoire de la magie. 

Tous n'ont pas la chance d'avoir un elfe de maison, ou des parents sorciers pour faire leur éducation en la matière.

Tentant sa chance, elle lance un sort Aguamenti, qui a l'effet immédiat de faire jaillir un puissant jet d'eau de sa baguette.

Mouais. Autant ouvrir le robinet pour avoir le même effet, hein. 
C'est pas sorcier. 
Elle sourit au souvenir de ses parents, retenant leur respiration a chaque fois que des amis utilisaient cette expression.

- Vaissellenti? tenta-t-elle timidement, sa baguette pointée sur les quelques verres. Lave-toi-seule? Auto-Wash-Dishes? ajoute-t-elle 

- Bon ok, j'ai compris, bougonna-t-elle en lavant rapidement la vaisselle à la main, après plusieurs tentatives infructueuses. Trouver un livre sur les sorts ménagers devient une priorité, apparemment. Vive la vie adulte!

Lojzo
Messages : 4383
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mar 23 Mai - 10:20

Olie Selwyn
J'ai 19 ans et je vis dans le Londres sorcier, Angleterre. Dans la vie, je suis en étude pour entrer dans le Magenmagot, et secrétaire pour la justice magique ce qui fait que je m'en sors de justesse heureusement que je ne paie pas mon appart. Sinon, je ne me pose pas la moindre question d'aventure amoureuse pour l'instant, je peine déjà à découvrir la vie d'adulte.

kit connor (c) ethereal
Il y a quelque chose dans les yeux de Callum qui s'allume quand il parle des runes. A cet instant, Olie se dit deux choses très contradictoires : il est beau quand il s'anime et il est complètement fou d'être fasciné par les runes. Olie a toujours su garder ses émotions pour lui, alors son visage ne trahit par ses pensées et il préfère regarder comment Kenzie l'écoute. C'est moins risqué, parce qu'il ne devrait pas songer à tout ça. Ce sont justes des colocs chiants, pour une année, sauf qu'il sait déjà qu'il est en train de se mentir. Kenzie n'est pas si reloue finalement et Callum pourrait être un ami. Peut être, n'avançons pas trop vite.

Heureusement que Kenzie répond, car, perdu dans ses pensées, Olie se rend compte trop tard que la conversation s'éteint. Alors il sourit, parce qu'il sait que c'est ce qui la seule chose à faire dans ces conditions, pourtant, son sourire n'est pas si dur à sortir, comme s'il n'avait pas besoin de faire beaucoup d'effort, comme si leur promiscuité ne le dérangeait pas tant finalement, comme s'il appréciait déjà leur humour et leur façon de parler. Merde. Ils ont brisé sa carapace trop vite, parce qu'ils n'ont absolument rien à voir avec tous les autres. Du moins, avec ceux avec qui Olie a l'habitude de traîner.

« Merci » répond-il maladroitement. Bien sûr, il ne se confiera pas, mais c'est déjà agréable de leur part de ne pas en avoir rien à faire sans le forcer à dire quoique ce soit.

Ce n'est que lorsque Kenzie se lève qu'il comprend que le temps est terminé. Et étrangement, il ne ressent pas le soulagement qu'il pensait ressentir au début. Il s'en veut pour ça. Il regarde Kenzie en souriant. « Ah, je ne peux pas t'aider, j'en connais aucun. » Mais, il est vrai qu'un livre sur les sorts ménagers peut être intéressant, il n'a plus d'elfe et sa mère l'a prévenu que ses affaires ne se rangeraient pas toutes seules s'il n'en faisait rien. Enfin ça, ça reste à voir.

*quatre jours plus tard*

Toute sa vie, Olie a vécu dans un monde rangé, organisé, à Poudlard comme chez lui, tout était toujours préparé à l'avance. Durant ces quatre derniers jours, Olie a eu faim et n'a eu qu'à commander, mais quand il a eu envie de vêtement propre, il s'est rendu compte qu'il ne lui restait que ceux qui traînaient au sol. Et, dans sa petite vie bien rangée, ça ne lui a pas plu. En plus, il a dû lire tout un tas de paperasse administrative, expliquant comment fonctionnait la colocation et plusieurs soupirs de sa part ont perturbé le calme ambiant de la pièce. Il fronce les sourcils et décide de prendre les choses en main.

Il sort de l'appartement et transplane jusqu'au Chemin de Traverse. Là bas, à défaut de laver ses vêtements, il s'en achète d'autres puis il passe chez Fleury et Bott. Il n'est pas certain que Kenzie ait pu acheter le livre, vu l'état de celui qu'elle a récupéré, il était sûrement emprunté à des vieux voisins alors il demande conseille et récupère deux livres. Ce sera au moins sa participation à la colocation, qu'il a un peu fuit ces trois derniers jours. Il sait précisément pourquoi il n'a pas osé s'y montrer trop souvent, rentrant aux premières lueurs de l'aube et fuyant avant le repas pour traîner dehors. Oh, il est allé au Ministère récupérer les informations et suivre les cours de formation qui lui avaient été assigné, mais ses deux comparses... il les a volontairement évité, surtout depuis qu'il a lu ce passage dans les dossiers administratifs.

Il ne peut pas fuir éternellement et décide donc de rentrer, avec une énorme tarte au butternut qu'il a trouvé dans l'un des étals de marchés magiques. Qui sait, ça les mettra peut être de bonne humeur. De retour à l'appartement, il s'installe au salon, espérant qu'il n'ait pas besoin d'attendre trop longtemps, honteux d'avoir déjà fuit alors qu'ils se sont à peine rencontrés.

Olie n'a lu qu'une page quand les deux autres colocs arrivent. Après, il ne s'est peut être pas beaucoup concentré sur sa lecture, il était plus intéressé par n'importe quoi d'autre que les sortilèges ménagers. « Vous avez vu l'astérisque de la sixième page ? » demande-t-il après des rapides salutations. « Qui indique que, si le Ministère a besoin d'aide pour une quelconque demande, les colocataires seront envoyés ensemble ? » Il n'en revient toujours pas, il aurait dû réellement mieux lire avant de signer pour cet appartement de l'enfer. « Le Ministère peut nous envoyer n'importe quand pour éviter de payer des gens ! Comme si nous étions des elfes ! » Décidément, il est en colère maintenant. Pas contre eux, bien sûr, mais... « J'ai apporté une tarte et les livres. » finit-il par dire timidement en montrant ses achats d'une main tout en évitant leur regard.
Contenu sponsorisé
La coloc magique
Page 2 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» La coloc mentale de doodoo.
» "Pour faire apparaître l’éléphant, il faut utiliser le flan sur la pierre magique."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: