Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
La coloc magique - Page 3 EmptyAujourd'hui à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
La coloc magique - Page 3 EmptyAujourd'hui à 0:17 par Snardat

» Je ne suis pas seule dans ma tête (Recherche)
La coloc magique - Page 3 EmptyAujourd'hui à 0:05 par Rein

» Ces esquisses qui trottent dans ma tête...
La coloc magique - Page 3 EmptyHier à 23:57 par Rein

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
La coloc magique - Page 3 EmptyHier à 23:03 par Manhattan Redlish

» Through hell, we thrive, and rebuild we will -feat Ananas
La coloc magique - Page 3 EmptyHier à 17:26 par Mr.Wolf

» Dust And Shadows
La coloc magique - Page 3 EmptyHier à 16:43 par Invité

» Recherche lien H/H
La coloc magique - Page 3 EmptyHier à 15:59 par stitch

» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
La coloc magique - Page 3 EmptyHier à 9:47 par Mandrin

-55%
Le deal à ne pas rater :
Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
21.99 € 49.04 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

La coloc magique

Elwin
Messages : 350
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mar 30 Mai - 14:01

Callum Kellyck
J'ai tout juste 20 ans, sang-mêlé. J'ai grandi en Écosse. Après plusieurs années à parcourir le monde pour 'trouver ma voie' (ou fuir mes problèmes, selon mes parents), me voilà de retour à Londres en tant qu'apprenti en runes et secrétaire au Service des détournements de l'artisanat moldu au Ministère de la magie. Après avoir enchainé les petits boulot, j'ai peur d'avoir du mal à me réadapter à ce quotidien beaucoup plus monotone.

Ewan McGregor



Les premiers jours de cette nouvelle vie sont aussi enrichissants que Callum aurait pu l'imaginer. Enrichissants, et plein de surprises ! Il apprend beaucoup, et il se plait à errer dans les ruelles autour du chemin de traverse, ou même dans le Londres moldu. Il sait pertinemment que l'attrait de la nouveauté ne durera que quelques semaines. Quelques mois, tout au plus. Et il ne peut s'empêcher d'être anxieux à l'idée de ne plus avoir de prochaine destination en tête. Il a pris l'habitude de bouger presque constamment, ces dernières années. Et la perspective d'être coincé si longtemps dans un seul et même endroit est presque effrayante. Mais c'est un sacrifice qu'il est prêt à assumer. Il pourra reprendre ses voyages une fois son diplôme en poche. Et avec un peu de chance, son Maître d'apprentissage lui demandera de le suivre dans un de ses périples, même si ce dernier ne donne guère l'impression d'être friand de voyages.

Les heures passées au ministère sont tout aussi barbantes que ce qu'il a pu imaginer. De la paperasse en tout genre, et un nombre incroyable de formulaires de toutes formes pour mettre des choses dans des cases, taxer l'intaxable, et réguler l'irrégulable.

Charmant.

Au moins, il n'est pas le seul dans cette galère. Et les brefs regards qu'il échange avec les autres stagiaires lorsqu'il les croise au hasard des couloirs en dit long sur leur envie de s'évader.

Mais au moins, il peut se perdre dans ses runes. Et c'est déjà beaucoup. Il a tôt fait de monter quelques bouclier élémentaires autour de sa chambre, ne serait-ce que pour couvrir les explosions inévitables - explosions qu'il espère que ses colocataires n'ont pas trop remarqué. Surtout au beau milieu de la nuit.
Mais pour l'heure, aucun ne lui a fait de remarques à ce sujet.
Enfin, surtout Kenzie.
Olie est presque continuellement absent, comme s'il les fuyait ou quelque chose comme ça. Ou alors peut-être est-il particulièrement occupé par ses études.  La justice magique, tout aussi prestigieuse soit-elle, doit demander un nombre incalculable d'heures d'études et de travail.
Parfois, Callum se demande même si Olie revient à l'appartement le soir venu.
Quoique, il est difficile pour lui d'entendre ce qu'il se passe en-dehors de sa chambre, une fois les boucliers levés pour mener à bien ses expériences.
Mais il trouve dommage de ne pas avoir l'opportunité d'apprendre à mieux connaître le jeune homme.

Pour l'heure, la vie en colocation est calme. Presque trop. Kenzie a entreprit d'apprendre quelques sorts ménagers. Juste assez pour se débrouiller. Et Callum se débrouille pour bricoler quelques repas. Visiblement, un marché se tient plusieurs fois par semaine dans le quartier, avec des tarifs très abordables. Parfait pour se nourrir à petit prix. Et l'idéal pour montrer un peu ses talents de cuisinier à sa colocataire. Non pas que ces derniers soient particulièrement impressionnants. Mais visiblement, Kenzie part de loin.
A se demander si un cours de cuisine obligatoire ne devrait pas être ajouté au curiculum de Poudlard...

Ce jour-là, Kenzie et lui reviennent les bras chargés de fruits, légumes et céréales. La discussion va bon train, notamment vis à vis du manque d'intérêt total qu'éprouve Callum au sujet du ministère dans sa globalité.
Kenzie l'écoute sans broncher, acquiesçant même aux moments opportuns. Mais Callum finit par changer de sujet, en espérant qu'il ne l'ai pas trop ennuyé avec ses problèmes.

« La porte n'est pas verrouillée ?  » Il s'étonne en tournant la poignée.
Puis il ouvre la porte, et sourit avec enthousiasme en entrant dans le salon.
« Olie ! » s'exclame-t-il. « On commençait à se demander si tu n'avais pas été avalé par tes bouquins.  »
Ce dernier porte des vêtements qui semblent neufs, et qui sentent encore la teinture caractéristique des tissus sorciers. Et cela tranche encore une fois avec la chemise de Callum, réparée à plusieurs endroits.
Une fois de plus, Callum se sent un peu décalé vis à vis de son colocataire.

Et visiblement, ce dernier est en pleine lecture.

« Vous avez vu l'astérisque de la sixième page ? Qui indique que, si le Ministère a besoin d'aide pour une quelconque demande, les colocataires seront envoyés ensemble ? Le Ministère peut nous envoyer n'importe quand pour éviter de payer des gens ! Comme si nous étions des elfes ! »
Callum grimace à cette remarque.
« Les stagiaires et nouveaux arrivants sont corvéables à merci. Je me demande bien dans quel contexte cela peut se produire. » Il soupire.

Il s'éclipse un instant pour aller ranger ce qu'il transporte, puis vint s'affaler dans un des fauteuils.
« Au moins », reprit-il, « la compagnie sera agréable. »

Il sourit à Olie, tout en se détendant un peu plus dans le fauteuil. Et c'est Olie qui reprend la parole.
« J'ai apporté une tarte et les livres. » Olie ajoute en détournant le regard. Il a presque l'air gêné.
« Merci ! » Callum s'exclame aussitôt. « J'adore la tarte à la butternut !  »
Il jette un coup d'oeil aux livres posés sur la table basse, et approuve aussitôt juste en lisant les titres et les quatrième de couverture.
« Excellente idée »,  ajoute-t-il. « Je suis certain que ça nous sera utile.»

Puis il vient à nouveau se poser dans un fauteuil.
« Comment vas-tu ? Cela fait quelques jours qu'on ne t'a pas vu. »



Dinamite
Messages : 231
Date d'inscription : 10/10/2022
Région : Au pays des merveilles...
Crédits : Padmachou

Univers fétiche : Réel, Historique, Fantasy, HP, SF
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5643-la-boite-de-dinamite-mes-persos#124049
Dinamite
Mar 13 Juin - 10:32

Kenzie
Prewett

Kenzie a 18 ans. Elle est née en France, de parents moldus, Mr et Mme Leroux.
Ceux-ci ont été choqués en recevant la lettre d'admission à Beauxbâtons et en apprenant que leur fille avait des pouvoirs magiques.

Sa grand-mère maternelle a alors raconté que son amant -  le père de Mme Leroux - lui avait toujours paru un peu bizarre et qu'elle se demandait s'il ne lui cachait pas quelque chose.
Un jour, il lui avait dit de s'enfuir en France parce qu'il était en danger, et qu'il ne voulait pas qu'elle soit traquée à cause de lui. Elle n'avait plus jamais eu de ses nouvelles.

Il s'appelait Gideon Prewett. C'était un sorcier.

***

Kenzie a étudié dans une école moldue puis à Beauxbatons.
Quand elle avait 16 ans, son père a obtenu une promotion professionnelle, avec mutation en Angleterre. Sa famille ayant déménagé, Kenzie a passé deux années à Poudlard où elle a été répartie à Serdaigle.

Elle a un frère de 14 ans, Kévin, un moldu.

L'ambiance à la maison étant compliquée, ses parents ayant du mal à accepter ce qu'elle est, elle est contente d'avoir obtenue cette colocation.


Stacey Farber.
  

La formation de médicomagie a commencé sur les chapeaux de roue!
A peine quatre jours de passés, et Kenzie comprend déjà que le rythme d'études en première année de médicomagie est fait pour décourager les moins compétitifs d'entre eux et établir rapidement un classement.

Il n'y a qu'à bien s'accrocher, mais la pression est déjà palpable parmi ses camarades. Sans compter les deuxième et troisième années qui les regardent de haut comme des incapables et qui prennent plaisir à leur donner a faire les tâches les moins reluisantes du métier.

C'est à eux, les élèves de première année, que revient la charge de changer les literies des patients qui ne peuvent se lever, ou d'aider les patients à aller aux toilettes ou à se laver les mains ou les dents, à s'alimenter aussi parfois. 

C'est à se demander comment ils sont censés apprendre à soigner!

Bien sûr, les cours magistraux occupent une bonne part de leur formation, mais ils apprennent vite que tout se joue pendant les rondes des medicomages. Lorsque ceux-ci examinent les patients et posent un diagnostic, tous les élèves sont suspendus à leurs lèvres pour apprendre tout ce qu'il y a à savoir du métier, mais surtout, être le premier à donner une bonne réponse aux questions qu'ils soulèvent.

Les élèves de première année sont encore très discrets, ils se contentent d'ouvrir leur oreilles en grand et d'absorber la moindre bribes de savoir. 

Sa formation étant intense, Kenzie est d'autant plus soulagée de pouvoir passer du temps avec un garçon comme Callum, qui est tellement calme, serein, et qui irradie la quiétude. Depuis quatre jours, ils cuisinent ensemble - ou plutôt, Callum cuisine pendant que Kenzie essaye tant bien que mal de lui servir de commis - et ont partagé plusieurs repas. C'est un plaisir de passer ces moments avec le jeune homme, qui est tellement souriant - et quel sourire! - et bon vivant. La conversation entre eux est fluide et agréable, et Kenzie apprécie vraiment sa compagnie. 

L'autre, Olie, ne s'est plus manifesté depuis le premier jour, à se demander s'il n'a pas déjà déserté la coloc. Ils ont à peine eu le temps de faire connaissance, et ils ne l'ont plus revu depuis. Il a peut-être trouvé que partager des tâches ménagères avec d'autres ne lui convenait pas? Ca, au moins, elle pourrait le comprendre. Parce que c'est vrai que c'est vraiment galère! 

D'ailleurs, l'autre jour, elle est allée à Fleury et Bott pour acheter un livre sur les sorts ménagers. Seulement, elle a été attirée par un superbe bouquin sur les plantes médicinales magiques et elle n'a pas vu le temps passé en s'y plongeant. En remarquant l'heure, elle s'est dépêchée d'attraper le premier livre qu'elle a trouvé sur l'étagère indiquée par la vendeuse, avant de filer à ses cours. Le soir, elle avait été désappointée en découvrant que le livre qu'elle avait acheté était de seconde main - ou d'avantage! - et avait dû connaître des jours meilleurs. Quoi qu'il en soit, elle n'avait pas encore pris le temps de vraiment s'y plonger. 

Pour le moment, elle est allée deux fois dans une lavomatique  du Londres Moldu. Mais elle ne comprend pas comment font les sorciers sans machine à laver. Ni sans sèche linge. Sans four et sans grille-pain...

A Beauxbatons, puis à Poudlard, elle ne s'était jamais posée la question, habituée à récupérer ses vêtements propres et à bénéficier de repas trois fois par jour. A présent qu'elle est livrée à elle-même, tout lui paraît nettement plus compliqué. Il va falloir sérieusement qu'elle en parle à Callum. Elle ne sait pas quel est son statut de sang - et elle s'en fout - mais il a l'air de s'en sortir bien mieux qu'elle. 

Elle pense justement aborder ces questions avec lui, une fois qu'il seront rentrés à l'appart avec leurs courses.
Pour le moment, ils reviennent ensemble du marché, les mains pleines, et elle l'écoute en silence raconter l'ennui que lui inspire le ministère, puis aborder plusieurs autres sujets. Elle adore la façon dont il s'anime en racontant, alors qu'il ne peut utiliser la gestuelle en parlant, ses mains chargées par les courses qu'ils ont faites. Elle regarde son visage qui s'anime et elle sourit avec amusement. Ce garçon est fascinant.

En rentrant, ils ont la surprise de trouver Olie dans le salon en train de lire des documents. Après quelques politesses, il leur montre un truc qui semble vraiment le préoccuper:
« Vous avez vu l'astérisque de la sixième page ? Qui indique que, si le Ministère a besoin d'aide pour une quelconque demande, les colocataires seront envoyés ensemble ? Le Ministère peut nous envoyer n'importe quand pour éviter de payer des gens ! Comme si nous étions des elfes ! »

Kenzie ne sait pas quoi répondre. Elle ne comprend pas bien le principe: pour quel genre d'intervention le ministère pourrait bien avoir besoin d'envoyer des jeunes étudiants en début de formation pour le représenter?! 

En temps normal, l'info l'aurait énervée, voire forcée a réagir. Mais la, elle ne comprend pas bien pourquoi, mais en regardant Olie qui a l'air carrément en colère, elle se sent... calme. Esprit de contradiction? Certainement.

Quand  a Callum, s'il est énervé, il n'en laisse rien paraître, et se demande juste dans quel contexte ça pourrait arriver. Et il ajoute même: « Au moins la compagnie sera agréable. » ce qui a l'effet immédiat de calmer Olie qui ajoute timidement : « J'ai apporté une tarte et les livres. » 

Quand il parle de tarte, Kenzie ne peut s'empêcher de lui faire un grand sourire - Merci Olie, c'est trop gentil de ta part! - très vite refroidi par la remarque de Callum:  J'adore la tarte à la butternut !  

La tarte a la quoi?! Butternut? Mais ils sont trop bizarres ces english! Ils ne peuvent pas faire une bonne tarte aux fraises, au citron ou une amandine aux poires ou... 
'Fin une vraie tarte quoi! 
Enfin, disons qu'en entendant "tarte" c'est ce à quoi elle a immédiatement pensé, mais les tartes salées c'est très bon aussi.

"Je ... euh, je ne connais pas trop, mais je suis sûre que c'est très bon", ajoute t'elle pour s'encourager, s'installant entre Callum et Olie.

Puis elle regarde les livres qu'Olie a posés sur la table, et cette fois, elle sourit vraiment: "Aaah! c'est super que tu y aie pense Olie! Ça va être très utile, parce que je vous avoue que je ne comprends pas bien comment on tient une maison de façon sorcière." Elle se sent rougir en disant ça, elle se sent bête. Pour faire diversion, elle lance un accio sur les sachets qu'ils viennent de ramener des courses en disant:

"J'ai aussi acheté quelque chose pour la coloc, j'espère qu'elle va vous plaire", tandis qu'une jolie horloge murale lui atterrit dans les mains avec douceur.

Les aiguilles représentent des baguettes magiques, et chaque chiffre est remplacé par une pierre différente. Les pierres brillent à tour de rôle sous l'effet d'un Lumos qui sort des aiguilles. Elle a tout de suite aimé cette montre et elle espère que ça sera aussi leur cas.

" J'aime qu'il y ait une montre dans chaque pièce, je trouve ça important. Est-ce que ça vous va?"

Elle remercie Callum qui lui tend une part de tarte, puis se tournant vers Olie, elle lui demande: "Alors, comment s'est passé ton début de formation?"
Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mer 28 Juin - 11:11

Olie Selwyn
J'ai 19 ans et je vis dans le Londres sorcier, Angleterre. Dans la vie, je suis en étude pour entrer dans le Magenmagot, et secrétaire pour la justice magique ce qui fait que je m'en sors de justesse heureusement que je ne paie pas mon appart. Sinon, je ne me pose pas la moindre question d'aventure amoureuse pour l'instant, je peine déjà à découvrir la vie d'adulte.

kit connor (c) ethereal
Ils ne lui en veulent pas. Olie est un peu surpris. Oh bien sûr, il n'a pas disparu pendant un mois en leur faisant une crasse, mais tout de même, il est étonné qu'ils l'accueillent avec un sourire. Peut être qu'il n'aurait pas dû les fuir et juste leur parler, peut être que créer du lien avec eux n'est pas un danger, puis Olie voit Callum. Callum qui sourit, gentiment, Callum qui ne lui en tient pas rigueur et il se dépêche de poser ses yeux sur la tarte. Pourquoi est-ce que le regard de Callum lui est important ?

Quand Olie leur dit ce qu'il a appris, la réponse de Callum ne se fait pas attendre. « Au moins la compagnie sera agréable. » Il hausse un sourcil, perplexe en direction de Kenzie. Callum est sûrement un ancien Poufsouffle, Olie vient d'en avoir la confirmation, toujours positif et aimable. Et bon sang, qu'est-ce que ça lui change des gens qu'il a eut l'habitude de rencontrer ! Il s'adosse sur le canapé et sourit. « C'est vrai » répond-il doucement en plongeant son regard dans celui de Kenzie. Elle n'a pas répondu, elle le déteste déjà, parfait. Olie a prévu de s'amuser.

Elle se force à répondre gentiment pour son apport de tarte et Olie ne comprend plus quel jeu ils jouent, font-ils semblant ou veulent-ils tous les deux faire un effort ? Trop de pensées différentes, Olie n'est pas fait pour cette vie. Il aime mieux qu'on lui offre tout sur un plateau, mais là, il doit apprendre de lui-même, et ça le saoule déjà au plus haut point.

« Goûte et tu verras » propose-t-il plus au moins aimablement en coupant une part. Ils lancent leur sortilège d'attraction presque au même moment et pendant qu'un sachet arrive dans les mains de la sorcière, Olie récupère une pile d'assiette. Il coupe trois part, une plus petite pour Kenzie - c'est de la gentillesse, elle aura moins à se forcer si elle n'aime pas.

Quand Kenzie rougit, Olie hausse les épaules. Lui non plus ne sait pas s'occuper d'une maison sorcière, elle n'a pas en avoir honte. Malgré son nom de famille, elle n'est pas une sang-pur élevée dans la tradition des manoirs, ça, il l'a vite compris et franchement... tant mieux pour elle, cette vie n'est pas forcément rigolote. Et même s'il l'espère pour lui, il ne la souhaite pas vraiment pour les autres.

« Bonne idée, elle est... jolie ? » Sa phrase n'était pas censé être une question, mais sa voix est instinctivement remonté dans les aigus vers la fin. Il n'est pas à même de juger une création si elle est jolie ou pas, mais tant qu'elle plait aux autres, il s'en accommodera. Il est un peu étonné qu'ils n'aient pas plus parlé des potentielles missions, mais Olie se dit que le sujet reviendra sur la table si - et seulement si - ce droit est invoqué par le ministère. Il espère vraiment que ça ne sera jamais le cas. Enfin, peut être pas, quand il regarde Callum engloutir sa tarte, un mince sourire s'étire sur les lèvres du sang-pur, peut être pas en effet.

Kenzie le surprend en se retournant vers lui. "Alors, comment s'est passé ton début de formation?" Il avale rapidement sa part - on ne parle pas la bouche pleine - et commence maladroit. « Euh, c'est bien plus dur que je ne le croyais, beaucoup d'article à apprendre par coeur, je passe mon temps à lire les autres procès comme ils l'ont demandé et à recopier des lignes infinissables de loi. » Il n'a toujours pas compris le principe, vu la magie qui les entourent, ne peuvent-ils pas juste faire apparaître la bonne loi au bon moment ? Il n'en sait rien, il suit juste les ordres et ne fait pas de vague. Il sait que la moitié des étudiants de première année ne passe pas dans la seconde, il faut donc qu'il se montre meilleur que les autres. « J'ai beaucoup beaucoup de boulot quand les heures sont finies. » Il ne ment pas vraiment, mais ça leur donne une des raisons pour lesquelles il les évite. Enfin, maintenant qu'il sait qu'ils s'en fichent un peu d'être envoyés en mission ensemble, peut être qu'il cessera de faire le fantôme. « Et ... vous du coup ? » C'est la moindre des choses de prendre - enfin - de leur nouvelles n'est-ce pas ?
Elwin
Messages : 350
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Ven 30 Juin - 16:00

Callum Kellyck
J'ai tout juste 20 ans, sang-mêlé. J'ai grandi en Écosse. Après plusieurs années à parcourir le monde pour 'trouver ma voie' (ou fuir mes problèmes, selon mes parents), me voilà de retour à Londres en tant qu'apprenti en runes et secrétaire au Service des détournements de l'artisanat moldu au Ministère de la magie. Après avoir enchainé les petits boulot, j'ai peur d'avoir du mal à me réadapter à ce quotidien beaucoup plus monotone.

Ewan McGregor



Callum sourit en voyant l'horloge que tient Kenzie. Il est vrai qu'elle est très jolie. Il sait déjà que cette horloge sera du plus bel effet dans la cuisine ou dans le salon. Et puis, c'est l'occasion de personnaliser un peu leur intérieur.
En tout cas, Kenzie a bon goût.
« Ce sera parfait !» s'exclame-t-il avec enthousiasme.
Olie n'a pas tout à fait l'air d'être du même avis. Ou peut-être n'en a-t-il pas grand chose à faire.
Callum croise son regard, et s'étonne du sourire timide de son colocataire. Il a l'air d'être un peu dans la lune. Ou peut-être est-ce ses cours qui le mettent dans cet état.

Callum mord avec appétit dans sa part de tarte.
Et il ferme brièvement les yeux pour en apprécier un peu plus la saveur. C'est délicieux. Il a presque l'impression de retrouver le goût des tartes à la butternut de sa mère. Et il songe d'ailleurs qu'il ferait peut-être bien de lui donner quelques nouvelles par hibou à l'occasion.
Son regard est attiré une fois de plus par les livres sur la table basse. Il a déjà envie de les feuilleter. Mais ce ne serait pas très poli d'ignorer ses deux colocataires. Et il sait à quel point il peut perdre toute emprise sur le monde extérieur quand il est plongé dans un livre.

Il est tiré de ses pensées par Kenzie qui reprend la parole.
« Alors, comment s'est passé ton début de formation? »
Olie n'a pas l'air vraiment convaincu. Du moins, c'est l'impression qu'il donne à Callum tandis qu'il leur explique les premières tâches qui lui ont été assignées. Ca a l'air affreusement barbant.
« J'ai beaucoup beaucoup de boulot quand les heures sont finies. » ajoute-il à la fin.
Et Callum lui dédie un sourire compatissant.
« Si tu as besoin de décompresser, n'hésite pas à passer plus de temps ici. Ou même à frapper à ma porte si tu as besoin d'en discuter ou de prendre une pause. » lui propose-t-il gentiment.
Et puis ce serait l'occasion d'apprendre à le connaître. Olie a l'air d'être un sorcier très intéressant. Mais cette intuition ne pourra se vérifier que s'il ne finit pas englouti par tous ses bouquins de cours.

« Et ... vous du coup ? » s'enquit ensuite Olie.

« Beaucoup de travail », sourit Callum en réponse à cette question. « Mais c'est passionnant. J'ai déjà fait quelques bricoles. »
Il fouille dans la poche de son pantalon, et en ressort une petite médaille ronde un peu bosselée, qu'il tend aussitôt à Olie.
L'objet est doré, avec quelques runes gravées de chaque côté.
Ce n'est pas sa première, mais cela reste encore visiblement trop juste aux yeux de son maître d'apprentissage qui tient à ce que Callum soit capable d'inscrire des runes d'une main plus assurée, avec des traits plus droits.
« Talisman de protection », annonce fièrement Callum. « Rien d'extraordinaire. Juste un bouclier de protection contre des sorts très faibles. Tu peux le garder, si tu veux. Même si... Ce n'est pas grand chose. Et dans quelques mois j'espère être capable d'en créer des beaucoup plus puissants. »
Il en a déjà donné une à Kenzie quelques jours plus tôt. L'un de ses premiers essais. Il arrive à en garder quelques uns. Le reste est tout simplement fondu pour être réutilisé ensuite. Mais Callum apprécie le fait de pouvoir conserver quelques traces de son travail, même si ce dernier est encore assez bancal.
Dinamite
Messages : 231
Date d'inscription : 10/10/2022
Région : Au pays des merveilles...
Crédits : Padmachou

Univers fétiche : Réel, Historique, Fantasy, HP, SF
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5643-la-boite-de-dinamite-mes-persos#124049
Dinamite
Jeu 27 Juil - 21:19

Kenzie
Prewett

Kenzie a 18 ans. Elle est née en France, de parents moldus, Mr et Mme Leroux.
Ceux-ci ont été choqués en recevant la lettre d'admission à Beauxbâtons et en apprenant que leur fille avait des pouvoirs magiques.

Sa grand-mère maternelle a alors raconté que son amant -  le père de Mme Leroux - lui avait toujours paru un peu bizarre et qu'elle se demandait s'il ne lui cachait pas quelque chose.
Un jour, il lui avait dit de s'enfuir en France parce qu'il était en danger, et qu'il ne voulait pas qu'elle soit traquée à cause de lui. Elle n'avait plus jamais eu de ses nouvelles.

Il s'appelait Gideon Prewett. C'était un sorcier.

***

Kenzie a étudié dans une école moldue puis à Beauxbatons.
Quand elle avait 16 ans, son père a obtenu une promotion professionnelle, avec mutation en Angleterre. Sa famille ayant déménagé, Kenzie a passé deux années à Poudlard où elle a été répartie à Serdaigle.

Elle a un frère de 14 ans, Kévin, un moldu.

L'ambiance à la maison étant compliquée, ses parents ayant du mal à accepter ce qu'elle est, elle est contente d'avoir obtenue cette colocation.


Stacey Farber.
  

Kenzie a l'impression qu'Olie la regarde bizarrement. Tout à l'heure quand Callum a gentiment dit qu'en cas de mission imposée par le ministère la compagnie serait agréable, il l'a regardée avec un air perplexe en levant un sourcil. Elle a eu l'impression qu'il lui demandait quelque chose mais elle n'a pas compris quoi. 

A plusieurs reprises il a croisé son regard, et elle n'arrive pas à déterminer s'il essaye de tisser un lien quelconque avec elle ou s'il fuit le regard de Callum.

Mais elle se fait sûrement des films. Callum est un mec adorable, il n'y a aucune raison qu'Olie ait quelque chose à lui reprocher. Elle même, elle adore la compagnie de ce colocataire qu'elle ne connaissait même pas quelques semaines plus tôt.

Non, Olie essaie sûrement de lui faire passer un message, mais elle n'en saisit pas encore le sens. Il la perturbe. Elle n'arrive pas à le sonder. Et comme il n'était pas beaucoup là ces derniers temps, difficile de se faire une opinion. 

Elle prend la part de tarte qu'il lui tend, remarquant au passage qu'il lui donne la plus petite. 

Elle essaye de dissimuler une grimace, qu'elle a du mal à retenir en entendant la réaction bizarre d'Olie, ponctuée d'un point d'interrogation, quand elle leur montre la magnifique horloge qu'elle a achetée. 

Décidément, il va falloir faire des efforts pour que leur cohabitation se passe bien, alors que tout était si simple avec Callum ces derniers jours. 
Lui au moins semble trouver l'horloge à son goût et Kenzie lui sourit, ravie.


Heureusement, la tarte est bien meilleure que ce qu'elle craignait, elle ne va pas devoir feindre aussi d'apprécier ça.

Elle écoute Olie raconter ses débuts difficiles au ministère et elle ne peut s'empêcher de compatir. En même temps, quelle idée de choisir une branche aussi ennuyeuse! 

Quand Callum tend à Olie un talisman de protection comme celui qu'il lui a offert il y a quelque jours, elle se rembrunit. 

Elle avait été tellement contente quand il le lui avait offert! Mais s'il en distribue à gogo, le cadeau n'a pas la même signification. 
Elle pensait que... Enfin elle s'est dit que... Bref, elle est ridicule, Callum est juste très fier de pouvoir montrer aux autres son travail. Mais quand même...

Elle n'écoute plus ce qu'ils disent, perdue dans ses pensées. Elle essaye de mettre le doigt sur ce qui la dérange et n'y parvient pas. Alors, elle se rejoue la discussion depuis son début, et cette fois elle réagit à un truc qu'a dit Olie au tout début quand ils sont arrivés. 

Quand les deux garçons se taisent dégustant leur tarte avec entrain, elle en profite pour demander:



"Mais a votre avis, ça peut être quoi, ces missions du ministère, le truc de je ne sais plus quel astérisque que tu as dit Olie? 

Vous pensez que ça peut être quelque chose du genre une délégation humanitaire,  je sais pas, mettons un truc comme lors du tremblement de terre en Turquie?"

Elle a l'impression qu'ils la regardent bizarrement, mais elle est lancée et elle continue:

"Mais oui, imaginez un peu notre équipe: un étudiant en runes pour sécuriser le périmètre autour des équipes de sauvetage, une étudiante en médicomagie pour aider à donner les premiers secours et un étudiant en justice magique pour coordonner les relations diplomatiques et peut être s'assurer de la tenue du Code International du Secret Magique..."

Elle se tait, pas certaine qu'ils la suivent. Elle a trop d'imagination, comme d'habitude, non?

"Enfin, vous en pensez quoi, vous? Ça peut être quoi a votre avis?" 
Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Lun 4 Sep - 14:37

Olie Selwyn
J'ai 19 ans et je vis dans le Londres sorcier, Angleterre. Dans la vie, je suis en étude pour entrer dans le Magenmagot, et secrétaire pour la justice magique ce qui fait que je m'en sors de justesse heureusement que je ne paie pas mon appart. Sinon, je ne me pose pas la moindre question d'aventure amoureuse pour l'instant, je peine déjà à découvrir la vie d'adulte.

kit connor (c) ethereal
La foutue gentillesse de Callum lui fait quelque chose dans son petit coeur mou mais entouré de barbelé de Serpentard. Olie n'est pas habitué à ça, il n'est pas habitué aux marques d'affections, aux réponses agréables, aux sourires et aux encouragements. S'il n'étais persuadé que Callum venait des Poufsouffles, il penserait que c'est une manière de mieux l'entuber plus tard. D'ailleurs, il n'est toujours pas convaincu à cent pour cent que ce n'est que de la bienveillance. Il garde donc ses pensées pour lui, préférant ne pas s'autoriser de faux espoirs.

Au moins avec Kenzie c'est plus facile, tout est clair. Leurs regards échangés, leurs piques, ils ne font pas semblant de s'aimer, ils ne se forcent à rien. Deux caractères de têtes brûlées et c'est parti. C'est étrange tout de même de voir comment les relations fonctionnent et malgré son animosité générale, Olie préfère passer du temps avec Kenzie. Au moins, il ne risque pas d'être déçue si elle se met à l'insulter, ce ne sera que ce qu'il attendait.

Alors, quand Callum lui tend le talisman de protection. Le premier réflexe d'Olie c'est de partir en courant. Heureusement qu'il se retient. Il ne fait que fixer l'objet dans la paume ouverte de Callum, comme une invitation et son coeur se met à battre plus vite. Il hausse les sourcils en direction du sorcier et cligne des yeux. « Vraiment ? » Un cadeau ? Rien que pour lui ? Olie ne veut pas y croire, c'est rien du tout, alors pourquoi son coeur tambourine ? Merde. Il garde un visage inexpressif, hausse les épaules alors qu'il sait qu'il ne va plus quitter le talisman en question durant les prochaines semaines. « Bah euh, merci. » Il prend garde à attraper l'objet sans toucher les doigts de Callum, pour éviter de se court-circuiter le cerveau. « Tu peux pas encore les vendre alors tu t'en débarrasses ? » Le ton est un peu plus sarcastique que prévu, mais pour Olie c'est une manière de se protéger. Il a envie de s'excuser, mais il préfère mettre une distance tout de suite. Callum n'est sûrement pas intéressé pour devenir son ami, il fait des efforts pour que la colocation se passe bien, rien de plus. Autant le mettre à l'écart et d'éviter une déception, plus tard, parce qu'elle viendra forcément.

Heureusement, Kenzie sauve la situation, si elle ne l'insupportait pas autant, Olie l'aurait embrassé sur les deux joues. Il n'en fait - évidemment - rien. Et se plonge dans la discussion sans plus penser au talisman au creux de ses doigts qui dégage encore un peu la chaleur de la paume de Callum. « Celui de la sixième page, mais c'est pas important de se souvenir de ça. » Pourquoi est-il obligé de toujours corriger tout le monde ? « Tu penses qu'ils ont déjà confiance en nos capacités ? » Il se frotte le menton, pensif. « J'pensais qu'ils nous enverraient faire les larbins dans des situations hypers chiantes qu'ils ont pas envie de gérer eux-même. » Mais c'est aussi parce que le jeu homme est plutôt pessimiste et qu'on ne lui a jamais fait confiance. Il hausse les épaules. « J'en sais trop rien, il faudrait voir » Il s'arrête au milieu de sa phrase quand un papier se matérialise au milieu de la pièce. Il cligne des yeux pour chasser l'hallucination mais le papier - d'un rouge éclatant - ne disparait pas. « Vous le voyez aussi ? » chuchote-t-il en ne regardant que Kenzie.

Soudain le papier s'ouvre, c'est une beuglante évidemment, mais qu'on-t-ils fait de mal ? « Miss Kenzie Prewett, Mister Callum Kellyck et Mister Olie Selwyn sont attendus dans la Salle de Réunion Weasley, au Niveau 3 du Ministère département des accidents et catastrophes magiques demain à 7h pour le briefing de leur première mission pour Prague. Merci. » Le message est répété trois fois, comme s'il était destiné aux trois étudiants et qu'ils n'étaient pas censés être ensemble avant de s'auto-déchirer. Olie cligne des yeux quatre fois avant de se tourner vers les autres. Il ne peut s'empêcher de regarder Callum aussi, de lire son étonnement ou sa résolution sur ses traits, il a envie de savoir ce que l'autre pense, mais il s'interdit de le dévisager trop longtemps. Puis il soupire. « Et bah voilà, on aura notre réponse demain. »

Encore sous le choc, il ne sait pas trop quoi penser. Il a juste envie d'aller se cacher sous sa couette et ignorer le réveil demain matin pour contempler à loisir ce fichu talisman qu'il serre entre ses doigts.
Elwin
Messages : 350
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mer 13 Sep - 11:44

Callum Kellyck
J'ai tout juste 20 ans, sang-mêlé. J'ai grandi en Écosse. Après plusieurs années à parcourir le monde pour 'trouver ma voie' (ou fuir mes problèmes, selon mes parents), me voilà de retour à Londres en tant qu'apprenti en runes et secrétaire au Service des détournements de l'artisanat moldu au Ministère de la magie. Après avoir enchainé les petits boulot, j'ai peur d'avoir du mal à me réadapter à ce quotidien beaucoup plus monotone.

Ewan McGregor



Callum soupire pour la trente-et-unième fois ce matin là. Non pas qu'il ait décidé de compter, mais ce début de matinée est particulièrement horrible de son point de vue.
La Salle de Réunion Weasley est de ces petits espaces qui pourraient pu aussi bien servir de cagibi mais qui avaient obtenu le titre de salle de réunion par on ne savait vraiment quel miracle. Et ce, malgré le balai et le seau à moitié planqués derrière un paravent qui dépeint ce qui pourrait s'apparenter à une poignée de main entre un sorcier et un gobelin. Peut-être. En penchant suffisamment la tête, du moins.
A se demander quel huluberlu a pu songer à une telle chose en découvrant cet endroit. Et l'individu en question ne maitrisait probablement pas les sorts nécessaires à l'agrandissement d'une pièce.

Ils sont seuls. Complètement seuls. Il est 7 heures vingt-six très précisément, et personne ne s'est pointé au rendez-vous pourtant fixé à 7 heures tapantes.
Et déjà qu'ils ont eu du mal à trouver cette fichue salle de réunion...

Ils se sont tous les trois assis sur des chaises incroyablement inconfortables. Et qui grincent, en plus. Au point que Callum essaie de rester le plus droit possible sur la sienne.
Olie sur la chaise du milieu, avec Callum et Kenzie de chaque côté.

Ils attendent tels des enfants que l'on aurait convoqués chez le directeur de leur pensionnat. Sauf que la salle de Réunion Weasley est nettement moins jolie que le bureau de la directrice de Poudlard. Surtout en considérant les toiles d'araignées et la poussière qui s'y accumule.

Les doigts de Callum jouent machinalement avec quelques runes à moitié tracées qu'il garde dans la poche gauche de son pantalon. Rien d'extravagant. Juste quelques projets en cours. Et notamment ceux qui l'ont occupé une bonne partie de la nuit.

Il sursaute chaque fois que l'une d'elles lui picote le doigt. La magie est encore très instable, bien que ma dangereuse pour un gallion. Mais au moins ça a le mérite de le maintenir éveillé.

Il suppose qu'il ne peut s'en vouloir qu'à lui-même. Il n'avait qu'à se coucher tôt la veille au soir. Surtout qu'ils avaient été informé suffisamment tôt de la nécessité de se rendre aujourd'hui en cet endroit, à une heure beaucoup trop matinale.
Il avait dû envoyer des excuses à son maitre d'apprentissage, lui signifiant qu'il ne pourrait être là le lendemain, et qu'il devrait probablement être absent pour une durée indéterminée.
Le hibou qui était revenu près d'une heure plus tard portait une missive à peine lisible, dans laquelle Callum avait tout de même pu lire tout l'agacement de l'homme - surtout vis à vis de «ces **** d'incompétents de ce **** de ministère».

Au moins, ses deux colocataires ont un peu mieux pris la nouvelle.

La veille au soir a été étrange, surtout avec la réapparition surprise d'Olie. Et Callum ne sait pas vraiment comment se comporter avec lui.
Il a parfois l'impression d'entrevoir la véritable identité de son coloc sous la carapace. Mais bien vite, Olie se braque de nouveau. Comme s'il ne cherchait qu'à les fuir, et les empêcher de réellement le connaître.

Et puis Olie avait eu une réaction étrange lorsqu'il lui avait tendu un de ses talismans bricolés. Comme s'il n'avait pas su quoi faire de ce dernier. Ou bien... Mais c'est parfaitement ridicule.
Mais bien malgré lui, Callum ne peut s'empêcher d'être intrigué par Olie. Probablement plus qu'il ne devrait l'être. Et puis il y a ce nom de famille. Selwyn lui dit vaguement quelque chose. Mais pour l'heure, il n'a pas eu le temps d'essayer de s'en souvenir. Mais il se promet de faire des recherches à ce sujet.

Il lui jette un regard en coin, puis croise le regard de Kenzie à laquelle il sourit aussitôt.
Elle a l'air beaucoup plus réveillée que lui, même si le trajet jusqu'ici s'est fait dans un silence total.

Il ouvre la bouche pour essayer un tant soit peu de détendre l'atmosphère, mais le bruit d'une porte qui s'ouvre le coupe aussitôt.

Sept heures trente. Callum a l'impression d'avoir passé les trente-minutes les plus inutiles de sa vie.

«Enfin !» soupire-t-il à mi-voix tandis qu'une femme entre deux âge les contourne pour venir se poster devant eux.

Elle abât aussitôt une pile de parchemins sur le bureau devant eux, qui a pour effet de soulever une quantité incroyable de poussière.

Callum éternue aussitôt.

«Pardon», marmonne-t-il en croisant le regard de leur interlocutrice.

Cette dernière le dévisage un instant d'un regard sévère, derrière ses petits lunettes rondes couvertes de traces de doigts. Son tailleur moldu est impeccable repassé, et pas une mèche ne dépasse de son chignon. Mais il règne autour d'elle une vague odeur de brûlé qui n'a rien d'agréable... Et surtout qui n'annonce rien de bon.

«Je présume que vous savez pourquoi vous êtes ici ?»

«Vaguement», lui répond Callum.

Elle tend à chaque une liasse de parchemins, et Callum soupire intérieurement à l'idée de devoir lire tout cela.


Dinamite
Messages : 231
Date d'inscription : 10/10/2022
Région : Au pays des merveilles...
Crédits : Padmachou

Univers fétiche : Réel, Historique, Fantasy, HP, SF
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5643-la-boite-de-dinamite-mes-persos#124049
Dinamite
Jeu 14 Sep - 9:51

Kenzie
Prewett

Kenzie a 18 ans. Elle est née en France, de parents moldus, Mr et Mme Leroux.
Ceux-ci ont été choqués en recevant la lettre d'admission à Beauxbâtons et en apprenant que leur fille avait des pouvoirs magiques.

Sa grand-mère maternelle a alors raconté que son amant -  le père de Mme Leroux - lui avait toujours paru un peu bizarre et qu'elle se demandait s'il ne lui cachait pas quelque chose.
Un jour, il lui avait dit de s'enfuir en France parce qu'il était en danger, et qu'il ne voulait pas qu'elle soit traquée à cause de lui. Elle n'avait plus jamais eu de ses nouvelles.

Il s'appelait Gideon Prewett. C'était un sorcier.

***

Kenzie a étudié dans une école moldue puis à Beauxbatons.
Quand elle avait 16 ans, son père a obtenu une promotion professionnelle, avec mutation en Angleterre. Sa famille ayant déménagé, Kenzie a passé deux années à Poudlard où elle a été répartie à Serdaigle.

Elle a un frère de 14 ans, Kévin, un moldu.

L'ambiance à la maison étant compliquée, ses parents ayant du mal à accepter ce qu'elle est, elle est contente d'avoir obtenue cette colocation.


Stacey Farber.
Ce Olie est vraiment trop bizarre. D'abord une réaction complètement absurde quand Callum lui offre un talisman qu'il a fabriqué et dont il a tracé les runes. Un mélange improbable de joie dissimulée - qu'elle a lue dans ses yeux - et d'indifférence - qui transparaît dans son haussement d'épaule. 

Ensuite, il se sent obligé de la contredire ou quoi? Est ce qu'il se rend compte lui-même du paradoxe de sa réaction? "Celui de la sixième page, mais c'est pas important de se souvenir de ça." Si c'est pas important pourquoi tu as si bien retenu la page, andouille?

Il vient à peine de réapparaître mais il lui tape déjà sur le système. 
Sans doute aussi parce que Callum paraît être prêt à tenter un rapprochement, sans qu'elle ne comprenne bien ce qu'il peut lui trouver. Et en plus il est hyper négatif et se plaint de tout.

Elle s'apprête à lui répondre une réponse cinglante, quand une beuglante apparaît devant eux trois et leur crache un message de convocation pour le lendemain au ministère. Callum garde son air calme et serein, comme si rien ne pouvait l'étonner. Olie a l'air sonné, et lâche qu'ils auront leur réponse le lendemain.

- Comment ca on aura notre réponse demain? demande-t-elle d'une voix légèrement agressive. Tu penses quand même pas qu'on va y aller. Tu vois pas que c'est une blague? Weasley, c'est pas la boutique de farces et attrapes sur le chemin de traverse? A tout les coup c'est quelqu'un qui nous fait une farce. De bien mauvais goût si tu veux mon avis.

Cependant, ils en discutent toute la soirée, et les deux autres sont d'avis d'aller au rendez-vous le lendemain. Elle bougonne, ca l'énerve, mais si ils y vont, elle ira aussi, elle n'a pas le choix. Mais la barbe quoi! Elle a des études importantes, qui la passionnent, et l'accaparent énormément, elle n'a vraiment pas le temps de faire du tourisme.

Elle se lève en râlant, - a t'on idée de fixer des rendez vous aux gens a 7 heures du matin! - avale un café en vitesse et ils partent ensemble, le trajet se faisant dans un silence ensommeillé.

La salle Weasley est un minuscule réduit qui ressemble plus a un placard à balai qu'à un bureau et ils sont installés de façon très inconfortable. Ils n'échangent pas une parole - trop fatigués pour ça, ou trop nerveux? - mais la minuscule pièce semble chargée d'électricité. Décidément, bonjour l'ambiance, hein.

Elle est surtout intriguée par le comportement de Callum. Bien qu'il bouge le moins possible sur sa chaise, on dirait qu'il trafique un truc dans sa poche. Et il soupire toutes les vingt secondes. Lui si détendu habituellement paraît vraiment exaspéré par la situation. Elle se penche devant Olie et pose une main sur le genou de Callum.

- Hey calme toi, on n'est pas là pour se faire gronder, hein! Détends toi, tu dégages des étincelles suspectes.

A ce moment la, la porte s'ouvre sur une femme au chignon serré qui s'installe face a eux. Kenzie se redresse vivement, frôlant sans faire exprès l'épaule d'Olie. Elle se demande si l'odeur de brûlé qui envahit la pièce est en rapport avec  ce que fabrique Callum. 

La femme attaque directement: «Je présume que vous savez pourquoi vous êtes ici ?» A quoi Callum répond par un "vaguement" très diplomatique. Kenzie lui lance un regard et lui sourit avec complicité avant de se retourner vers son interlocuteur.

- Non, on ne sait pas. 

Elle ne voit pas l'intérêt de leur faciliter la tâche. La femme ne s'est même pas présentée. Elle leur tend déjà des liasses de parchemins à lire. Ça commence bien.

Elle entend distinctement le soupir de Callum. Alors elle soupire aussi pour faire bonne mesure.
Lojzo
Messages : 4377
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Lun 18 Sep - 15:04

Olie Selwyn
J'ai 19 ans et je vis dans le Londres sorcier, Angleterre. Dans la vie, je suis en étude pour entrer dans le Magenmagot, et secrétaire pour la justice magique ce qui fait que je m'en sors de justesse heureusement que je ne paie pas mon appart. Sinon, je ne me pose pas la moindre question d'aventure amoureuse pour l'instant, je peine déjà à découvrir la vie d'adulte.

kit connor (c) ethereal
Ça pourrait difficilement se passer plus mal. Olie n'a pas réussi à dormir, parce qu'il ressassait sans cesse les paroles de Callum, son geste, son sourire. Qu'y avait-il de vrai ou de faux dedans ? Et puis, il songeait un peu à la ténacité de Kenzie. Et si elle avait raison ? Et si c'était une blague ? S'il avait tenu c'était uniquement parce qu'il voulait avoir raison. Et voilà qu'il est sept heures passées, qu'ils sont assis dans une minuscule sale, qui sent la poussière et le moisie, et qu'ils ne parlent pas.

Olie est à deux doigts de dire merde t'avais peut être raison Kenzie quand cette dernière touche Callum en passant son bras devant lui. La position est gênante, il sent son parfum - merde elle sent bon - et il a du se décaler pour qu'elle ne le touche pas, sauf qu'en faisant ça, il s'est trop rapproché de Callum et son odeur a lui est envoutante. Une légère odeur de brûlé et ... il n'arrive pas à mettre le doigt sur l'autre. C'est pourquoi il sursaute quand la porte s'ouvre et que le bras de Kenzie frôle le sien. Il se recule vivement, se plantant le dossier de la chaise dans le dos. Il réprime une grimace.

Journée de merde.

Il inspire doucement pour tenter de retrouver son calme. Et attrape les papiers. Il les feuillette, rapidement, parce que c'est le seul qui ne trouve pas ça affreusement rébarbatif et il le sait bien.

L'échange des trois autres protagonistes semble lointain à son oreille, mais il entend la respiration de Callum et les trémoussement de Kenzie qui n'en peut plus et ça le fait lever le tête. Il ne dévisage pas la nouvelle venue d'une oeillade sympathique. Il ne prononce pas un mot et se contente de la regarde d'un oeil noir en attendant la suite. Il sait pourquoi ils sont là et ça ne lui plaît pas.

« Ah les jeunes qui ne lisent plus rien » grommelle la sorcière avant de s'éclaircir la gorge. « Conformément au décret en vigueur dans les contrats que vous aviez signé lors de la remise de vos clefs, vous êtes à la disposition du Ministère de la Magie à la fois pour apprendre sur le terrain et pour soulager les équipes qui sont en sous-effectif. » Elle fait une pause et leur offre un sourire qui n'a absolument rien de chaleureux. Puis elle reprend d'une voix rapide et neutre, comme si rien ne l'atteignait.

« Les prévisions météorologiques magiques ont prévu une crue importante à Prague risquant de faire d'abîmer le Pont Charles, voilà une mission pour vous trois. Vous aiderez les Sorcières Tchèques sur place. Comme vous n'avez pas de question, je vous laisse prendre vos dispositions. Le portoloin partira dans ...  » elle regarde sa montre « sept minutes. »

C'est ça un Briefing du Ministère ? Aucune information, et un départ dans les minutes ? Si cette sacrée sorcière était arrivée à l'heure ils auraient perdu moins de temps. La sidération les empêche de parler, mais Olie fronce les sourcils.

« Quel portoloin ? »

La sorcière le regarde comme s'il était un imbécile avant de montrer la lampe brisée sur le bureau. Evidemment, j'aurai dû y penser. Il s'empêche de lever les yeux au ciel et reprend rapidement sa fouille méthodique de son feuillet. Il veut y trouver le plus d'information possible. Quand il relève la tête, la sorcière n'est pas là et la lampe se met à briller. Il s'y accroche de toute ses forces - après avoir rangé soigneusement la liasse de feuille dans sa veste pour n'en perdre aucune - aux côtés de ses compagnons pour la journée.

Il continue de penser que, peut être, c'est un affreux cauchemar et que rien de tout cela n'a lieu. Mais quand le portoloin se met en marche, qu'il ressent cet affreux accroc dans son ventre qui le fait tourbillonner dans l'espace-temps indistinct pendant leur voyage vers Prague, Olie sait qu'il est pleinement réveillé et que le Ministère ne tourne pas rond. On a pas idée d'envoyer des débutants, qui ne se connaissent même pas, dans un autre pays pour une mission aussi Capitale.

Ses pieds touchent terre et ils atterrissent au milieu d'une autre salle, peut être à peine plus grande que celle qu'ils ont quitté.

« Ahoj, jak se máš? Jste ti malý Angličan, kterého nám poslali na pomoc?* »

Nouveau soupir et cette fois-ci, il est collectif.

« Vous connaissez un sort pour les langues ? » demande doucement Olie avant d'essayer de s'en rappeler lui-même et de le lancer sur eux trois.

« Bonjour, vous êtes le responsable ? »

Si Olie n'en mène pas large, il ne le montre pas. Il veut être sûr de lui pour qu'on puisse les prendre au sérieux et se débarrasser de cette journée de malheur le plus rapidement possible. Pendant que l'autre acquiesce Olie reprend.

« Donc mon collègue » il indique Callum d'un geste de la main « est habilité pour regarder les runes présentes sur le pont et aviser de la suite. » Olie n'en sait rien, mais il improvise en fonction de ce qu'il a lu précédemment. « Et elle est en capacité de s'occuper des potentiels blessés si nous n'arrivons pas à temps. » Il soupire. Et lui ? « Moi je suis en soutien des deux autres. Ou je peux parler aux policiers moldus... » Il ne va pas se mentir, il n'est pas d'une grande aide, dans aucun cas.

L'autre petit bonhomme, tout excité d'avoir des sorciers d'une autre nation - qui peut être sincèrement heureux d'avoir trois jeunes inexpérimenté ? - se met à parler avec grand renfort de gestes et de sourire. En leur expliquant leurs calculs dus aux grandes pluies qui parcourent la capitales tchèques depuis deux jours. Ah parce qu'évidemment, il fait moche. Su-per.

« On peut peut être aller au Pont maintenant ? » l'interrompt Olie qui a envie de se dégourdir les pattes, encore mal à l'aise depuis le voyage en portoloin.

Le tchèque leur tend trois ticket « pour le tram ! » précise-t-il en souriant avant de leur expliquer quel est le trajet, quelque chose comme dix-sept, arrêt Karlův Most**, une sorte de parc ... letna peut être et Pisnice***.

Dehors, ils se retrouvent face à un parc - le fameux Letna - un peu plus loin se trouve la station rouge du tram 17 qui pourrait les emmener au bon endroit. Mais pour ça, il faudrait qu'ils se souviennent qu'ils ont un plan simplifié du réseau de tram. Olie perd pied à ce moment et se tourne vers Kenzie.

« Je déteste l'admettre, mais merde, t'avais raison Kenzie, on se fout de notre gueule, c'est pas la réalité là. C'est pas possible d'être si mal organisé et de nous laisser comme ça ???? »

Vont-ils atteindre le Pont Charles ?


Spoiler:
Elwin
Messages : 350
Date d'inscription : 02/01/2023
Crédits : (Avatar : Photo de David Tennant, bricolée par moi)

Univers fétiche : Fantasy/Réel/ou autre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5482-hello-tout-le-monde-presentation-d-elwin
Elwin
Mar 19 Sep - 11:30

Callum Kellyck
J'ai tout juste 20 ans, sang-mêlé. J'ai grandi en Écosse. Après plusieurs années à parcourir le monde pour 'trouver ma voie' (ou fuir mes problèmes, selon mes parents), me voilà de retour à Londres en tant qu'apprenti en runes et secrétaire au Service des détournements de l'artisanat moldu au Ministère de la magie. Après avoir enchainé les petits boulot, j'ai peur d'avoir du mal à me réadapter à ce quotidien beaucoup plus monotone.

Ewan McGregor




Callum perçoit aisément l'agacement de Kenzie. Même si c'est elle qui lui demande de se calmer.
Il se tend lorsqu'elle pose sa main sur son genou. Mais il se force aussitôt à adopter une posture plus détendue. Ce n'est pas le moment de se poser des questions inutiles vis à vis d'un geste parfaitement anodin.

Le sourire de Kenzie reste un moment ancré dans son esprit, avant qu'un autre visage ne prenne sa place, invoqué par la simple évocation de Prague.

Il écoute les explications d'une oreille distraite.

Quelques minutes plus tard, lorsque le portoloin se déclenche, il ne peut que s'y accrocher, tout en retenant sa respiration.
Il atterrit au sol, et réceptionne Kenzie qui a elle aussi perdu l'équilibre.

Il sont quelques longues secondes assis à même le sol, Kenzie dans les bras de Callum.
Et Callum se surprend à trouver cela confortable. Agréable, même.
Mais il reprend immédiatement ses esprits, les joues rouges.

« Ca va ? » lui glisse-t-il en l'aidant à se relever.

Un tchèque s'adresse à eux. En tchèque, évidemment.

Joie.

« Vous connaissez un sort pour les langues ? » s'enquit aussitôt Olie. Lui n'est pas tombé en arrivant ici. Et Callum se sent presque honteux de sa chute.

Il ouvre la bouche pour acquiescer, mais Olie a déjà pris les devants.

Et fort heureusement, car Callum est encore nauséeux du Portoloin. Il hait profondément ce genre de choses. Mais il suppose que transplanner n'était pas envisageable pour ce genre de distance.

Et il remercie Olie du bout des lèvres tandis que ce dernier lance le sort de traduction.

La formule n'est pas exactement la même que celle que Callum a déjà eut l'occasion d'utiliser, mais ça fonctionne bien. Beaucoup mieux, même.
Le sort de traduction que Callum a utilisé au cours de ses voyages avait tendance à rendre la voix de ses interlocuteurs avec un très fort accent de L'Irlande profonde, ce qui rendait les choses parfois assez incompréhensibles.

Et il est soulagé qu'Olie prenne la direction officieuse de leur petit groupe et s'adresse au sorcier tchèque qui les a reçu.

« Donc mon collègue est habilité pour regarder les runes présentes sur le pont et aviser de la suite. »

Callum acquiesce aussitôt. Il pourra regarder, mais par contre faire quoique ce soit est un peu prématuré.
La magie tchèque n'est pas réputée comme étant la plus facile à comprendre. Surtout si cette dernière est très ancienne. Et des vagues souvenirs qu'il a de cette ville, le pont Charles ne date pas d'hier.
Mais il suppose que s'il voulait vivre des runes, il va être amené à travailler sur ce type d'édifice à l'avenir.

Olie désigne ensuite Kenzie, en mentionnant sa capacité à s'occuper des blessés.
Et Callum note l'hésitation dans la voix de son coloc lorsqu'il mentionne son propre rôle dans toute cette histoire.
« Moi je suis en soutien des deux autres. Ou je peux parler aux policiers moldus... »
« Et Olie est un très bon chef d'équipe », approuve Callum.
A vrai dire, il n'en sait foutrement rien. Mais au moins Olie est capable de prendre les choses en main, et de prendre ici le rôle de leader. Et c'est déjà beaucoup.

« On peut peut être aller au Pont maintenant ? »
Le sorcier leur tend trois tickets de tram et leur explique rapidement comment s'y rendre.

Callum a un vague, très vague souvenir, des transports en commun moldus dans cette ville. Et il sait déjà à quel point il est facile de se perdre.

Surtout qu'ils sont maintenant dehors, en face d'un grand parc, comme jetés dans le grand bain.
Callum ferme les yeux, et hume l'air. Il y a quelque chose de particulier ici. Une atmosphère qui n'a pas d'égal. Quelque chose d'unique à cette ville. Comme si la joie de vivre et la nostalgie s'était entremêlées et dansaient dans ces ruelles étroites chargées d'histoire, au cœur de cette architecture s'élevant vers le ciel, et dans le murmure qui accompagne le chemin de la Vltava.
Callum a presque envie d'aller s'allonger sur l'herbe et de trouver quelque part une petite bière et un Trdelnik ou deux, juste pour la nostalgie des quelques semaines qu'il a passé ici.

Mais visiblement, Olie n'est pas du tout dans le même état d'esprit.

« Je déteste l'admettre, mais merde, t'avais raison Kenzie, on se fout de notre gueule, c'est pas la réalité là. C'est pas possible d'être si mal organisé et de nous laisser comme ça ???? »

« Relax, Olie », lui souffle-t-il aussitôt en posant une main sur son épaule. « Je suis d'accord, l'organisation est nulle. Mais maintenant qu'on est là, il va falloir qu'on se débrouille. »

Puis il ajoute à mi-voix.

« Je ne sais plus comment on prend le tram. Je suppose qu'il faudrait déjà trouver l'arrêt. Ou sinon on y va à pieds, ce n'est pas si loin. Une petite demi-heure, je crois ? En longeant le fleuve on devait trouver. »
Il n'est pas vraiment certain. Et puis il faut dire qu'il avait eu un guide, qui avait su lui faire prendre exactement les bonnes rues pour éviter le monde.
Il songe un instant à Petr, et sourit avec nostalgie, se demandant s'il est toujours dans cette ville. Malgré leurs promesses au départ de Callum, ils n'ont pas réussi à garder contact. L'un comme l'autre savait que cette idylle n'était que temporaire. Mais cela n'enlève rien à la nostalgie qui envahit soudainement Callum.

« Qu'est-ce que vous en pensez ? » ajoute-t-il après s'être raclé la gorge.

« Et puis quand tout ça sera terminé, déclare-t-il ensuite, on pourrait aller se promener un peu. Je suis venu ici, juste quelques semaines. Je connais un peu le coin. »

Contenu sponsorisé
La coloc magique
Page 3 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» La coloc mentale de doodoo.
» "Pour faire apparaître l’éléphant, il faut utiliser le flan sur la pierre magique."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: