Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : coffrets dresseur ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Si le choix nous était donné [Horizona x Jen]

Horizona
Messages : 1533
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Ven 17 Fév - 22:14
c3935ffa93d094d02d8c041d91faddf0122b4454.png
Murtagh

J'ai 18 ans et je vis aux à Urû'Baen. Dans la vie, je suis un Dragonnier au service de Galbatorix un traître aux yeux de tous , et je le vis avec une grande amertume . Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux et je ne sais pas quoi faire , ne pouvant que constater la dure conséquence de mes actes.. Tout part en fumée.

Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 4504dc78350478b38242e1120c4682f60f6712d6
☆ Fils de Morzan , l'un des Parjures , sa mère morte quand il était enfant..il a été sous la coupe de Galbatorix le roi dément bien trop longtemps.
☆ Il a une énorme cicatrice dans le dos causé par Morzan qui lui avait lancé Zar'Roc dans le dos.
☆ Trahi par les jumeaux , Murtagh est ramené au roi dément qui découvre son vrai nom ainsi que celui de Thorn son dragon. Désormais, ils sont liés à lui pour toujours , quoiqu'ils désirent...

Thorn , le compagnon de sa vie.
Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 64b696f80000fe79358600907407d459


Timothee Chalamet @ethereal-rpg
J'ai toujours été sur la défensive , toujours eu besoin de me défendre. Parce que personne ne le ferait pour moi. Personne ne me protégerait , ne me défendrait...J'ai été seul pendant si lontemps , et même si Eragon a confiance en moi , je sais que je serai un homme à abattre en Alageïsa.

J'imagine que cela doit être mon destin. Fuir , vivre seul...Ne jamais pouvoir aimer , ni être aimé en retour...Oh bien sûr , Thorn est là , et je l'aime davantage que ma propre vie , mais ce n'est pas la même chose qu'une relation avec l'un de mes semblables...

"Nasuada...Je ne cherche pas à te fuir."

Et , c'est la vérité. S'il y a bien une personne auprès de qui j'aimerais être , c'est elle. Sinon , je saurai mieux retenir mes larmes. Je saurai cacher ma tristesse. Or , je n'y parviens pas , retenant difficilement un sanglot lorsque la reine m'avoue que si elle s'y autorisait , elle me retiendrait. J'imagine qu'elle sait très bien au fond d'elle pourquoi je ne peux me permettre de rester.

"Si tu savais comme j'aurai aimé que les choses se passent différemment , moi aussi..." , je souffle , souain en proie à une détresse intense. Heureusement , mon compagnon de vie me soutient , mais je ressens toujours cette blessure cruelle en plein coeur , plus douloureuse que le tranchant d'une épée. "Néanmoins , hormis toi , personne ne m'acceptera plus jamais dans ces contrées...Tu en as conscience."

Il se passe un moment hors du temps , où je garde mon regard plongé dans le sien. Ses yeux expriment la même douleur que les miens , mais ils n'en sont pas moins magnifiques. Son visage parfaitement dessinné , ses lèvres...Puis mon prénom prononcé d'une voix si cristalline...

Oh Nasuada , ne me demandes pas de rester...

Le contact de sa main dans la mienne m'électrise , et soudain...Je laisse mes quelques larmes coulé librement sur mon visage , je n'essaie plus de les cacher.
A quoi bon ? Ce ne sera pas plus simple de la quitter si je me montre mauvais , ou insensible.

"Nasauda je..." , je serre sa main un peu plus fort , la gorge nouée par l'émotion. Puis...Puis je ferme les yeux , et vient embrasser ses lèvres. Je sens Thorn se retirer de mon esprit , par respect , juste avant que mes lèvres ne se posent sur celle de ma Reine.

Un instant figé.
Un baiser intense , fougeux , au goût d'interdit.
Un baiser d'adieu , douloureux , empleint de tristesse.
Un baiser que je chérirai pendant les siècles à venir , un souvenir gravé dans mon esprit...

Lorsque notre baiser prend fin , je m'autorise à poser ma main sur sa joue , la caressant lentement du pouce , juste quelques secondes...Repousser le départ encore...mais , Thorn me rappelle qu'il est temps , et je sais qu'il a raison. Je retire ma main , et recule de quelques pas , le coeur en miette , bien que je sache que je prends la bonne décision.

"Adieu Nasuada. Fais bien attention à toi surtout.." , laisse moi une chance de te revoir...Dernier regard , puis je monte sur Thorn et lui demande de décoller rapidement avant que je ne change d'avis.


@Jen
Jen
Messages : 345
Date d'inscription : 26/07/2022
Crédits : fleacircus.ig

Univers fétiche : Fantastique / Dérivés
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5250-jen-et-ses-amis#104795 https://www.letempsdunrp.com/t5258-les-rps-de-jen https://www.letempsdunrp.com/t5253-mes-envies-de-rp-reel-fantasy https://www.letempsdunrp.com/t5248-merci-d-exister-je-pleure-de-joie-jen
Jen
Lun 6 Mar - 21:23

Nasuada
J'ai 22 ans et je vis dans le camp des Vardens, Alagaësia. Dans la vie, je suis cheffe de la rébellion et je m'en sors comme je peux depuis la mort de mon père. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse d'un traître et je ne sais pas comment le vivre.

Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 Tumblr_mnrxziAOUU1s8ppr2o1_400
Le ton du Dragonnier était sans appel, définitif. L'illusion que la jeune femme avait gardé précieusement en son coeur, celle que leur séparation ne serait que temporaire et de courte durée, se brisa. Plus personne ne l'accepterait jamais dans ces contrées, il l'avait bien dit. Et elle n'avait plus la force de le contredire. Parce qu'une part d'elle-même était suffisamment clairvoyante pour comprendre qu'il avait raison.

Mais alors qu'elle sentait son coeur s'enfoncer dans des abysses de tristesse infinie, Murtagh effaça la distance qui les séparait pour déposer un baiser à la fois doux et fougueux sur ses lèvres. Après une fraction de seconde de surprise, la jeune femme y répondit à son tour avec l'énergie du désespoir. Elle sentait les joues encore mouillées de larmes du grand brun contre son visage. Ses mains passèrent instinctivement sur le contour de sa mâchoire, de ses joues, comme pour effacer les sillons humides que les larmes avaient laissées.

Ne pleure pas, aurait-elle voulu lui dire. Mais aucun mot ne franchit ses lèvres. Le moment était trop beau, trop précieux. Une bouffée d'air frais dans le tourbillon d'horreurs et de déceptions qu'ils avaient traversé. Un dernier instant de quiétude avant une déchirure douloureuse.

Avec un regret, elle laissa le Dragonnier se détacher d'elle. A son tour, elle sentit une larme silencieuse rouler sur sa joue. Le grand brun se recula jusqu'à atteindre son Dragon, puis se hissa promptement sur son dos. Ne pas faire trainer les adieux, il n'avait pas tort. Elle lui adressa un dernier sourire.

"- Adieu Murtagh, prend soin de toi."

Ces mots lui brisèrent leur coeur. Adieu. Cela sonnait si définitif. Elle observa impuissante le Dragon prendre son envol et emporter son bien-aimé dans des contrés lointaines. Où iraient-ils ? Qu'y feraient-ils ? Reviendraient-ils un jour ?

Etait-ce réellement terminé ?

Nasuada secoua la tête. Non. Elle était la Reine après tout. Ce n'était qu'un au revoir.

Spoiler:
Horizona
Messages : 1533
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Lun 3 Avr - 20:15

Murtagh

J'ai 23 ans et je vis aux à Urû'Baen. Dans la vie, je suis un Dragonnier exilé depuis des années un traître aux yeux de tous , et je le vis avec une certaine paix à présent . Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux d'une femme qui m'est interdite et je m'y suis résigné..

Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 E08759f6bdf87824fceac42a236f6d77179cd4a5
☆ Fils de Morzan , l'un des Parjures , sa mère morte quand il était enfant..il a été sous la coupe de Galbatorix le roi dément bien trop longtemps.
☆ Il a une énorme cicatrice dans le dos causé par Morzan qui lui avait lancé Zar'Roc dans le dos.
☆ Trahi par les jumeaux , Murtagh est ramené au roi dément qui découvre son vrai nom ainsi que celui de Thorn son dragon. Désormais, ils sont liés à lui pour toujours , quoiqu'ils désirent...

Thorn , le compagnon de sa vie.
Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 64b696f80000fe79358600907407d459


Timothee Chalamet @ethereal-rpg
5 ans plus tard

Quitter Nasuada fut un crève coeur , mais je n'ai jamais totalement détourné les yeux d'elle. Même de loin , à plusieurs milliers de lieux de sa nouvelle capitale Illirea , je continuais de m'assurer qu'elle se portait bien. La magie étant utile à cela. Je me doutais que la Reine était capable de voir que quelqu'un l'observait , car je rencontrais dans mes débuts une certaine difficulté à pénétrer les défenses des objets que j'utilisais pour établir la vision.
Par la suite , ce fut plus facile , mais aussi beaucoup plus rare de ma part.

J'obtenais parfois des nouvelles par Eragon également , mon frère , qui m'informait régulièrement de la situation en Alagéïsa. Lui-même éxilé , il était toutefois en communication étroite avec Nasuada , ce que je lui enviais mais m'interdisait pour ne pas vivre de souffrances inutiles.

Le Tueur d'Ombre m'a fait part plusieurs fois de son souhait de me voir le rejoindre , dans ce qui sera la mission de sa vie : former de nouveaux dragonniers.
Pour l'heure , seul un Dragon a éclos , Thyriam , un splendide spécimen aux couleurs argentés. Je ne l'approcherai sans doute jamais de près car il a fallut qu'il choisisse un nain pour Dragonnier. Or , depuis que j'ai pris la vie de leur ancien Roi , ces êtres me vouent une haine tenace. La compagne de vie de Thyriam , Gimlia , ne fera certainement exeption. Mon refus était donc tout trouvé.

Ceci dit , je plains mon frère : les progrès de Gimlia sont lents , mais les nains ont leur limite dans l'utilisation de l'ancien langage et du combat. Eragon le savait , quand il leur a donné accès au pacte.

Reste à espérer que le prochain oeuf , que les peuples continuent de s'envoyer régulièrement à tour de rôle , eclose pour une espèce plus utile. Comme des elfes ou des humains. Un Urgal serait intéréssant , mais un défi tout aussi grand pour le fils de Brom.

Avoir un dragonnier puissant ne peut sembler utile qu'en temps de guerre...Et nous sommes en paix , pas vrai ?

Eh bien , il semblerait qu'une nouvelle menace ai fait son apparition. Quand Eragon m'en a parlé , j'ai semblé sceptique. Un groupe d'individus , des elfes il semblerait , se faisant appeler Elfes Noirs , aux pouvoirs surpuissants...Le fait est qu'ils ont mit en déroute Arya et Firnen , qui tentaient de défendre un petit village !
Heureusement elle et son dragon émeraude vont bien , mais elle a subit certaines pertes , et je sais combien la mort chez les gens de leur peuple est rare.

Autrement dit : c'est sacrément angoissant comme situation.

Pendant 3 ans , j'ai recherché la solitude dans des contrées qui n'avaient eu que vent de mon existence. Thorn et moi avions besoin de guérir , et je ne suis pas certain que ce soit chose entièrement faite.
Néanmoins , je ne pouvais pas refuser de revenir en Alageïsa , en sachant les Dragonniers , et Nasuada à nouveau en danger. Arya a besoin de soutient , Gilmia n'a pas les compétences nécéssaires , et Eragon rechigne à quitter trop longtemps son refuge et les oeufs qui y sont entreposés.
Par ailleurs , je sais que la vue d'Arya lui est pénible , comme le sera celle de Nasuada pour moi.

Eragon souhaitait que je rejoigne le plus vite possible Illirea , et que j'y attende Arya qui arrivera normalement peu de temps après. Eragon "tentera" de se montrer physiquement à nous quelques jours plus tard.

Je n'ai aucune envie de sentir à nouveau ces jugements venant de toute part , mais ma conscience m'interdit un autre choix , qui plus est que Thorn est d'accord.

A quelques miles de la nouvelle capitale , j'ordonne à mon compagnon d'atterir. Agacé , mon dragon ne comprends pas mon ordre.

Je ne sais pas si les habitants ont été prévenus de notre arrivée Thorn. Je ne prendrais pas le risque que tu sois blessé , même un tout petit peu , par un villageois stupide. Tu restes ici , Illirea est assez près pour que notre connexion mental reste forte. Je te laisserai voir tout ce qui arrivera , et tu sauras quand tu pourras me rejoindre.

Je n'aime pas te laisser y aller seul. Je n'aime pas quand nous sommes séparés.

Cela ne sera pas long , Thorn.

Après une dernière caresse sur son museau , je laisse ma moitié pour gagner la ville à pied. Très vite , des bruits de fêtes , de musiques me parviennent. Il y a un monde fou , et tout semble bien plus joyeux qu'à l'époque de Galbatorix. Pour l'heure , j'ai gardé un épais capuchon sur ma tête. Cela me vaut quelques drôles de regards , mais au moins , personne ne m'a encore reconnu.

Mes pas me mènent logiquement vers le palais où je dois retrouver Nasuada. Mon coeur s'accélère immédiatement à cette pensée.
Est-elle passée à autre chose ?
S'est-elle réjouie en apprenant que j'avais accepté la demande d'Eragon de les rejoindre ?

Tu te disperses Murtagh...

Je retiens un rire au ton gêné de mon dragon. Il n'a pas tord. Le palais est évidémment bien gardé. Arrivé devant les gardes , je retire ma capuche avec un soupire. Ils sont probablement au courant de mon arrivée , pourtant je les vois sortir leurs armes brusquement , sans toutefois les pointer vers moi.

"Vous savez que si j'étais réellement menaçant , vous n'auriez pas le temps de lever le petit doigts." , ce n'est pas un bon moyen de gagner leur confiance , mais je ne suis pas venu pour ça. "Et avant qu'un de vos abrutis de magiciens ne propose l'idée : personne n'entre dans ma tête." , j'entends Thorn approuver dans mon esprit , d'un grognement rageur qu'heureusement personne n'entend. Je suis heureux de ne pas l'avoir emmené de suite. "Pouvez-vous informer la Reine de ma présence ?" , je demande finalement poliment , pour la forme , un sourire narquois marqué sur le visage.

"La Reine est occupée cela pourrait..."

"Au risque de vous décevoir , la Reine sait pourquoi je suis ici , mais elle connaît également l'urgence de la situation. Je ne doute pas qu'elle pourra se libérer pour me recevoir. Vos tergiversations inutiles nous font perdre un temps précieux." , je réplique d'un ton sec , froid , et condescendant. Le garde , visiblement vexé , accepte enfin de partir chercher Nasuada , avec un de ses compagnons.

Murtagh quand pourrais-je te rejoindre ?

Quand Nasuada m'aura assurer que tu ne risques rien.

Tu me trouves faible ?

Non. Mais créer une émeute est inutile. Tu sais à quoi les gens d'ici , en particulier les nains , associent le dragon rouge. Nous aurons besoin de toi en pleine forme. Et , je refuse que tu souffres inutilement. Nous avons déja eu cette discussion.

Ta chère Reine pourrait mettre des heures à arriver...

N'aie pas de craintes à ce sujet. Elle viendra rapidement. , que je lui confie avec confiance.


@Jen
Jen
Messages : 345
Date d'inscription : 26/07/2022
Crédits : fleacircus.ig

Univers fétiche : Fantastique / Dérivés
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5250-jen-et-ses-amis#104795 https://www.letempsdunrp.com/t5258-les-rps-de-jen https://www.letempsdunrp.com/t5253-mes-envies-de-rp-reel-fantasy https://www.letempsdunrp.com/t5248-merci-d-exister-je-pleure-de-joie-jen
Jen
Jeu 6 Avr - 13:41

Nasuada
J'ai 27 ans et je vis dans le palais royal, en Alagaësia. Dans la vie, je suis reine d'Alagaësia et je m'en sors en faisant au mieux. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse d'un traître et je ne sais pas comment le vivre.

Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 Tumblr_mnrxziAOUU1s8ppr2o1_400
Nasuada serra des dents. Ce vieux bouc commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Cela faisait bien une heure, peut-être même deux que son conseil restreint débattait d'une potentielle hausse de la taxe sur le blé pour l'hiver prochain. Les caisses du royaume avaient besoin d'être refoulées, mais Nasuada refusait d'en demander encore au peuple. Il fallait trouver d'autres moyens, moins paresseux que d'augmenter une taxe. Et alors ses conseillers tournaient en rond dans un débat sans queue ni tête qui ne faisait pas avancer la question d'un seul pouce. La jeune femme avait particulièrement prit en grippe le plus âgé de ses conseillers, qui maintenait fermement que la meilleure solution était l'augmentation régulière des taxes sur les prochaines années. Nasuada le soupçonnait simplement de ne pas avoir l'envie de réfléchir plus sérieusement au souci que posait ces caisses vides. Régner est un art, l'avait prévenue son père tant d'années auparavant. A ses yeux, cela ressemblait plutôt à de la torture.

"- Ma Reine..." reprit pour la énième fois le vieil homme lorsqu'il fut brutalement interrompu par un bruit sourd.

La jeune femme se redressa sur son siège, tous les sens en alerte. Les grandes portes de la salle de conseil s'ouvrirent sur un garde visiblement essoufflé, qui parvint entre deux respirations haletantes à annoncer la venue d'un visiteur "attendu par sa Majesté". Elle sut immédiatement. C'était lui. Eragon l'avait prévenu, mais elle n'avait pas voulu y croire.

"- La séance est levée", coupa t-elle d'une voix forte avant de se lever et se diriger vers la grille du palais.

Mille pensées se bousculaient dans sa tête. Alors il avait réellement accepter de revenir pour leur prêter main-forte. Eragon avait du se montrer particulièrement convainquant. Mais après tout, la menace planante des Elfes Noirs le justifiait beaucoup. Le pays avait enfin retrouvé une stabilité après des années de guerre, et il était hors de question qu'il retombe dans la déchirure et la misère. Pas tant qu'elle respirerait.

En apercevant la silhouette derrière la porte gardée, Nasuada faillit défaillir. Aurait-elle la force de le revoir, ou même d'affronter son regard de nouveau ? Elle chassa ses craintes d'un geste de la main. Oui, il le fallait. Elle était Reine et le royaume entier comptait sur elle. Elle n'allait pas laisser ses amourettes d'adolescente se mettre en travers de la sécurité de son royaume. Elle avait passé les cinq dernières années à panser les blessures de son coeur, et pensait enfin avoir trouvé un semblant de paix intérieure. Si l'on pouvait appeler ça une paix intérieure. Elle avait trouvé bien plus facile de mettre ses doutes et ses sentiments dans un coin scellé de son esprit, et de ne plus jamais y toucher. Son coeur léthargique avait fini par accepter l'absence du Dragonnier, et que son absence durerait probablement pour toujours. Lui en voulait-elle ? Elle ne devrait pas et c'était bien injuste de sa part mais au fond oui, elle lui en voulait terriblement de l'avoir laissée. D'un claquement de doigts, elle s'était retrouvée seule face à l'inconnu, seule face à des responsabilités trop lourdes pour ses frêles épaules. Et pourtant, il avait bien fallu les endosser.

Faisant abstraction une dernière fois de ses pensées confuses, Nasuada revêtit son masque de Reine impassible et fit signe aux gardes de laisser l'exilé passer. Mais elle ne put s'empêcher de jeter un regard curieux aux alentours tandis que le Dragonnier approchait.

"- Où est Thorn ?"

Elle laissa un ange passer, puis se rendit compte que c'était la première chose qu'elle avait trouvé à lui dire après tant d'années. Elle s'en voulut immédiatement mais il était trop tard pour faire marche arrière. Elle sentit le regard insistant des gardes et décida de ne pas traîner davantage à l'extérieur avec celui qu'on appelait le parjure. Autant pour sa sécurité à lui que pour la sienne.

"- Suis-moi," fit-elle simplement en joignant le geste à la parole.

Elle pivota sur ses talons et repartit à grandes enjambées en direction du palais. A peine entrée, elle continua à marcher d'un pas vif jusqu'à la salle de conseil. La visite d'un Dragonnier exilé méritait au moins ce privilège. Mais à son grand damn, elle y retrouva quelques conseillers récalcitrants qui discutaient encore des décisions laissées en suspens. Ils se figèrent en la voyant revenir, puis se liquéfièrent complètement à la vue de Murtagh sur ses talons. Il n'avait rien perdu de sa célébrité. Pour couper court à tout commentaire, Nasuada fit un pas en avant pour contourner la table et tourner le dos à ses conseillers par la même occasion. Sans cacher son agacement, elle somma d'une voix plate :

"- J'ai dit la séance est levée."

Dans un cafouillis de murmures et de regards suspects, les réfractaires se retirèrent de la salle, laissant la Reine seule face au jeune homme. Alors seulement, elle se retourna pour lui faire entièrement face. Il avait changé et pourtant, elle l'aurait reconnu entre mille. Il y avait quelque chose en lui qui était resté le même, inébranlable. La jeune femme prit le temps de l'observer en silence avant de reprendre place sur son siège qui présidait la table de conseil. Après tout, il s'agissait avant tout d'une entrevue royale et non d'une retrouvaille enamourée de deux âmes en peine.

"- Bon retour parmi nous Murtagh, commença t-elle alors. Nous sommes soulagés de pouvoir compter sur ton soutien contre les Elfes Noirs."

Très vrai, très factuel. De la main, elle attrapa le dernier rapport que lui avait envoyé Eragon, et le parcourut quelques secondes pour se rafraîchir la mémoire. Il y avait tant de choses auxquelles elle devait penser que sans ces rapports écrits, elle risquait d'oublier la moitié des informations capitales. Elle leva le regard de son parchemin et reporta son attention sur le grand brun.

"- J'ai entendu qu'ils étaient un groupuscule d'Elfes aux pouvoirs anormalement puisants, et qu'ils sèment la terreur parmi les villages à l'Ouest. J'ai besoin d'en savoir plus sur leur nombre, leur localisation exacte, leur affiliation, et leurs motivations. Thorn et toi êtes-vous en mesure de partir à leur recherche pour me fournir ces informations ?"

En son fort intérieur, elle était surprise. Surprise de sa capacité à rester si neutre, si factuelle, si... royale. Alors même que Murtagh en personne se tenait face à elle, après cinq ans d'exil, et prêt à rouvrir les plaies de son coeur à chaque instant. Etait-ce donc ainsi que le pouvoir transformait les gens ?
Horizona
Messages : 1533
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Dim 16 Avr - 21:22

Murtagh

J'ai 23 ans et je vis aux à Urû'Baen. Dans la vie, je suis un Dragonnier exilé depuis des années un traître aux yeux de tous , et je le vis avec une certaine paix à présent . Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux d'une femme qui m'est interdite et je m'y suis résigné..

Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 E08759f6bdf87824fceac42a236f6d77179cd4a5
☆ Fils de Morzan , l'un des Parjures , sa mère morte quand il était enfant..il a été sous la coupe de Galbatorix le roi dément bien trop longtemps.
☆ Il a une énorme cicatrice dans le dos causé par Morzan qui lui avait lancé Zar'Roc dans le dos.
☆ Trahi par les jumeaux , Murtagh est ramené au roi dément qui découvre son vrai nom ainsi que celui de Thorn son dragon. Désormais, ils sont liés à lui pour toujours , quoiqu'ils désirent...

Thorn , le compagnon de sa vie.
Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 64b696f80000fe79358600907407d459


Timothee Chalamet @ethereal-rpg
Me prendre un coup dans l'estomac m'aurait peut-être fait moins mal que de revoir brusquement le visage de Nasuada. Elle n'a pas tant changé en 5 ans , bien que son visage porte les marques de la lourde charge qu'implique la royauté. J'avale difficilement ma salive , ayant l'impression de redevenir un enfant face à elle. La jeune femme possède une autorité naturelle , une posture qui impose le respect , comme son défunt père , et cela l'a sans doute aidé à prendre sa suite.

Je me dois de me contenir , de ne pas laisser paraître mon trouble de la revoir. C'est pourtant si étrange. Ces 5 dernières années m'ont semblé si longues , et désormais j'ai la sensation que c'était hier que je l'embrassais en guise d'adieu.

Nasuada ne montre pas d'émotion quelconque en me voyant , sa première question concernant Thorn. Non pas que je m'attendais à des retrouvailles pleine d'effusion mais...Eh bien , j'aurai dû me douter qu'elle ne serait pas des plus chaleureuses , mais ça fait bizarre tout de même.

"A peine à quelques milles d'ici. Je me suis dit que les habitants n'auraient pas eut vent de notre retour , et je ne voulais pas qu'ils nous attaquent. Je sais qu'ils n'ont pas oublié Thorn. Je ne voulais pas risquer qu'il soit blessé." , je réponds un brin amer. Je savais que la population aurait toujours de l'hostilité à notre égard , c'est bien la raison de mon départ en premier lieu , mais ça ne veut pas dire que c'est facile. "Il nous rejoindra plus tard , quand tu me certifieras que personne n'essaiera de l'attaquer. Néanmoins , ne t'inquiètes pas , il entend chacune de nos paroles." , si l'envie lui prend de parler d'ors et déjà de notre plan , elle peut le faire librement , sans craindre de devoir le réexpliquer à mon dragon.

Je la suis lorsqu'elle me le demande , laissant mon regard divaguer sur les murs du palais. J'ai vécu ici , j'y ai grandi même , mais tout est différent désormais.
Pourtant , je peux encore ressentir toutes les souffrances que nous a infligés Galbatorix en ces lieux. Et , je sais que Thorn ressent la même chose.

Nasuada nous entraîne dans la salle du conseil , où l'attendent encore quelques membres de son gouvernement , du moins je suppose. Leurs regards se remplissent de peur en me voyant.
C'est peut-être pire que la haine. Si l'ancien Roi aimait inspirer la terreur , je ne partage pas ce sentiment. Ca me met profondément mal à l'aise. Je me contente de soupirer , les suivant doucement des yeux alors qu'ils quittent la salle.

Me voilà seul avec Nasuada.

Nos regards se croisent enfin pleinement , et je sens aussitôt cette douce chaleur se rependre dans mon corps , à sa vue. Un mince sourire se dessine sur mon visage , plus de circonstances que de véritable joie. Son attitude reste distante , pleinement centrée sur la mission , et je ne suis pas en droit de m'en plaindre , je l'imite donc.

"Merci de m'acceuillir , Nasuada." , je réponds de manière très simple. Je ne l'appelle pas par son titre. Pas à cause de notre ancienne proximité , mais tout simplement car je ne me considère toujours pas comme un citoyen de l'Alageïsa , et donc pas sous son autorité.
Dans mon esprit , il est clair que je ne répondrais de mes actes , qu'à Eragon.

"Mon frère m'a donné quelques détails , en effet." , je commence d'abord prudemment. "Thorn et moi-même sommes évidémment à ta disposition. Ceci dit , j'aimerais en savoir plus , avant de me lancer à leurs trousses. Je sais qu'Arya et Firnen doivent nous rejoindre. Ils les ont déjà affrontés , j'aimerais leurs impressions." , petit sourire en coin. "Non que je ne doute de mes capacités à revenir en vie pour te donner les informations nécéssaires , mais je t'avoue être troublé par l'idée qu'ils aient pu les mettre en déroute eux , ou même des elfes. Ce groupe est clairement puissant , et rien que le fait de le survoler pourrait s'avérer dangereux."

Ne fais pas le couard.

J'hausse les sourcils , perturbé par l'intervention de mon dragon.

"Thorn pense que je me montre lâche , mais je cherche simplement à être prudent." , je souffle finalement , en croisant mes bras sur mon torse.


@Jen
Jen
Messages : 345
Date d'inscription : 26/07/2022
Crédits : fleacircus.ig

Univers fétiche : Fantastique / Dérivés
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5250-jen-et-ses-amis#104795 https://www.letempsdunrp.com/t5258-les-rps-de-jen https://www.letempsdunrp.com/t5253-mes-envies-de-rp-reel-fantasy https://www.letempsdunrp.com/t5248-merci-d-exister-je-pleure-de-joie-jen
Jen
Jeu 20 Avr - 14:17

Nasuada
J'ai 27 ans et je vis dans le palais royal, en Alagaësia. Dans la vie, je suis Reine d'Alagaësia et je m'en sors en faisant au mieux. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse d'un traître et je ne sais pas comment le vivre.

Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 Tumblr_mnrxziAOUU1s8ppr2o1_400
Nasuada ne broncha pas lorsque le Dragonnier ne s'embarrassa pas d'employer son titre. Quelque part, elle avait bien compris qu'il n'était pas entièrement un citoyen de l'Alagaësia. Aussi elle se contenta de hocher la tête pour ponctuer sa requête parfaitement légitime d'une entrevue avec Arya. Elle-même aurait dû y penser avant : l'Elfe serait une précieuse source d'information pour Murtagh et il serait ainsi préparé au mieux à lui fournir les renseignements dont elle avait besoin.

Elle allait lui assurer une entrevue dans les plus brefs délais lorsque soudain, le jeune homme haussa les sourcils un bref instant. Surprise, Nasuada l'imita, puis son expression se transforma en moue désapprobatrice lorsqu'elle comprit que Thorn venait d'interférer avec la requête de son Dragonnier. Le regard de la jeune femme se fit sévère. Elle n'appréciait pas la témérité dont faisait preuve le dragon. Si elle s'était habituée à ce qu'Eragon soit en permanence relié à son dragon lui aussi, Saphira elle, faisait toujours preuve d'un grand respect.

"- Il ne s'agit pas de couardise mais bien de sagesse", rétorqua t-elle plus pour le dragon que pour son dragonnier. Il est évident que vous devez parler à Arya et Firnen avant votre départ. Je ferai en sorte de vous organiser une entrevue dans les plus brefs délais.

Elle croisa le regard du grand brun apprécia la détermination qu'elle y lisait.

- Non pas que je doute de vos capacités à revenir sains et saufs tous les deux, ajouta t-elle, l'ombre d'un sourire moqueur aux lèvres.

Puis elle attrapa une plume et un encrier et se mit à aligner quelques phrases sur un parchemin qu'elle roula ensuite délicatement.

"- Je m'assurerai également que les habitants soient informés du retour de Thorn, pour qu'ils ne soient pas effrayés. Je ferai partir les messagers dès ce soir, et il pourra revenir dans les environs dans deux jours, sans craindre quoique ce soit de la part de nos habitants. Je te garantis sa sécurité."

Elle ponctua sa phrase d'un regard entendu. Tant que le dragon ne se comporterait pas comme une menace, elle ferait en sorte que ses gens n'en soit pas une non plus.

"- En attendant, reprit-elle plus détendue, tu es libre de séjourner au palais sous ma garantie.

La jeune femme se leva, signifiant la fin de l'entrevue. Elle devait faire parvenir sa missive à Arya le plus rapidement possible et un milliers d'autres affaires réclamaient également son attention. Arrivée à hauteur de la porte de la salle de conseil, elle posa sa main sur la poignée de bois puis s'interrompit avant de se tourner légèrement vers le grand brun.

"- J'ai été heureuse de te revoir, Murtagh."
Horizona
Messages : 1533
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Lun 8 Mai - 23:34

Murtagh

J'ai 23 ans et je vis aux à Urû'Baen. Dans la vie, je suis un Dragonnier exilé depuis des années un traître aux yeux de tous , et je le vis avec une certaine paix à présent . Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux d'une femme qui m'est interdite et je m'y suis résigné..

Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 E08759f6bdf87824fceac42a236f6d77179cd4a5
☆ Fils de Morzan , l'un des Parjures , sa mère morte quand il était enfant..il a été sous la coupe de Galbatorix le roi dément bien trop longtemps.
☆ Il a une énorme cicatrice dans le dos causé par Morzan qui lui avait lancé Zar'Roc dans le dos.
☆ Trahi par les jumeaux , Murtagh est ramené au roi dément qui découvre son vrai nom ainsi que celui de Thorn son dragon. Désormais, ils sont liés à lui pour toujours , quoiqu'ils désirent...

Thorn , le compagnon de sa vie.
Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 64b696f80000fe79358600907407d459


Timothee Chalamet @ethereal-rpg
C'est si étrange de pouvoir reparler à Nasuada , comme si ces 5 dernières années n'avaient pas existé. Je me demande un instant si elle m'en veut encore pour l'avoir laissé derrière moi , après la défaite de Galbatorix. Je ne pouvais pas rester , et la mission qui m'attend m'angoisse déjà : devoir subir l'hostilité ambiante en permanence , les ragots , les mauvais jugements...

Je mettrais au défi n'importe qui d'être sous le contrôle de Galbatorix (heureusement de la tombe il ne nous fera plus rien) , et de voir s'il est capable de résister à sa force de persuasion , aux tortures qu'il nous infligeaient pour qu'on lui obéïse.

Je n'oublierai jamais le sentiment de terreur pure que je ressentais lorsqu'il s'en prenait à la moitié de mon âme , avec une violence et une cruauté qui dépasse l'entendement. Thorn ressent ma douleur , comme je ressens la sienne. Je le sens tressailir un instant dans mon esprit du reste , quand il prend conscience des souvenirs qui me reviennent en mémoire. Je les repousse rapidement , pour notre bien à tous les deux.

Nasuada m'informe du plan , et je lui fais remarquer que je préférerais rencontrer Arya et Firnen d'abord , afin d'en savoir plus sur ce fameux groupe qui sème la terreur. Thorn en est agacé , il veut de l'action je le conçois. Bien que peu mâture en la circonstance , son avis compte pour moi. Mon dragon semble d'ailleurs se vexer de la réprimande de Nasuada , ce qui m'amuse encore plus.

Je pensais simplement que nous ne devions pas perdre de temps. au vu de l'expression de Nasuada , je comprend qu'il s'est adressé directement à elle, malgré la distance physique.

"Nos pouvoirs ont quelques peu évolués depuis notre départ." , je m'empresse de préciser un peu trop tard mais gêné que Thorn se soit permis la liberté de projeter un message dans la tête de la Reine de l'Alagaïsa. "Il n'avait peut-être pas raison en la circonstance , mais son avis est toujours précieux pour moi. C'est mon égal. Et , il n'osera pas te le dire en face , mais je crois qu'il est un peu angoissé à l'idée de voir un de ses semblables. Nous n'avons jamais connu Firnen après tout , sauf par communications interposées. " , j'explique d'une voix chaleureuse qui me vient toujours naturellement quand je parle de Thorn , ainsi que de la taquinerie que je lui adresse. J'acquisce ensuite concernant l'entrevue. "Merci. Nous aurons en effet bien besoin de leurs conseils." , le sourire , un brin moqueur qui accompagne sa phrase sur nos chances de survie m'arrache le même genre de mimiques. Une complicité qui commence à être retrouvé peut être ? "Je sais que tu as conscience de quoi nous sommes capables." , je réplique simplement.

J'observe attentivement Nasuada saisir sa plume , perdu dans mes pensées. la crainte de repartir dans de nouvelles batailles , une guerre encore plus sanglante que la précédente...
Comment savoir ce que ces elfes nous réservent ?
Je ne suis pas rassuré , mais je ne veux pas non plus anticiper quelque chose qui n'est pas arrivée.
À chaque jour suffit sa peine.

"Je te remercie pour Thorn." , je souffle doucement , sentant la tension de mon dragon à l'idée que nous soyons séparés aussi longtemps. Je le rassure , je ne couperai en aucun cas notre lien mental durant ce laps de temps. "C'est aimable à toi de me permettre de loger ici."[b] , phrase bâteau et je me maudis pour avoir lâcher cela alors qu'elle se dirige vers la porte. Automatiquement , mes pas la suivent , sans trop y prêter attention. [b]"Moi aussi...Je suis heureux de te revoir." , je murmure avec une émotion non feinte. "Tu étais constament dans mes pensées." , je lâche , me mordant aussitôt l'intérieur de la joue.

Imbécile.
Ferme-là , Thorn.


@Jen
Jen
Messages : 345
Date d'inscription : 26/07/2022
Crédits : fleacircus.ig

Univers fétiche : Fantastique / Dérivés
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5250-jen-et-ses-amis#104795 https://www.letempsdunrp.com/t5258-les-rps-de-jen https://www.letempsdunrp.com/t5253-mes-envies-de-rp-reel-fantasy https://www.letempsdunrp.com/t5248-merci-d-exister-je-pleure-de-joie-jen
Jen
Lun 15 Mai - 22:25

Nasuada
J'ai 27 ans et je vis dans le palais royal, en Alagaësia. Dans la vie, je suis Reine d'Alagaësia et je m'en sors en faisant au mieux. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse d'un traître et je ne sais pas comment le vivre.

Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 Tumblr_mnrxziAOUU1s8ppr2o1_400
Les derniers mots du grand brun lui firent l’effet d’un coup de massue. L’espace d’un court instant, Nasuada se sentit perdre tous ses moyens. Elle lui adressa un regard douloureux, tandis que son cœur se mettait à battre la chamade. Mille pensées s’embrouillaient dans son esprit. Toutes les barrières qu’elle avait mis tant de soin à ériger ces cinq dernières années venaient de se briser sous l’effet de quelques mots du Dragonnier.

Non. Tu ne peux pas.

Elle aurait tout donné pour oublier. Oublier le fait qu’il était en réalité un traitre à son royaume, et que par conséquent, il lui était interdit à jamais. Oublier qu’elle était la Reine et qu’elle ne pouvait pas en faire qu’à sa tête. Oublier qu’elle avait des devoirs, qui contredisaient violemment ses désirs. L’oublier lui, et la douleur qu’il faisait naître dans son cœur par sa simple présence.

Quelque chose en elle acheva de se briser. Un masque résigné recouvrit son visage, tandis qu’elle se détournait du grand brun.

"- Je te ferai savoir lorsqu’Arya pourra t’accorder l’entrevue. Tes appartements seront prêts avant la fin de journée."

Puis sans plus de ménagement, elle ouvrit la porte et s’en fut dans une attitude tout à fait indigne d’une Reine.

Régner l’avait fait passer par tant d’émotions. Le doute, l’espoir, la joie, la tristesse. L’enseignement de son père était précieux à chaque instant et la jeune femme faisait toujours de son mieux pour marcher dans ses traces. Il lui avait appris les qualités d’un souverain, ainsi que les défauts qu’il ne pouvait se permettre d’avoir. Nasuada s’était rajouté une promesse dans ses interdits : la peur. Elle ne céderait pas face à la peur, ni ne reculerait.

Pourtant pour la première fois en cinq ans, elle venait de ressentir une peur profonde, de celle qui prend aux tripes et qui tétanise.

Elle avait eu peur de ce qu’impliquaient les mots de Murtagh. De la manière dont son cœur y avait immédiatement fait écho. De se sentir tomber dans un abîme qu’elle savait irrémédiable. Et surtout, un abîme qu’elle se savait interdit. Alors elle avait fui, exactement comme elle s’était jurée de ne pas le faire.

Heureusement pour elle, le reste de la journée avait été particulièrement occupé entre conseils et sollicitations en tous genres, et elle n’avait pas eu une seule seconde à elle pour ressasser leur entrevue. L’un des avantages de gouverner était de ne jamais avoir le temps de broyer du noir. De ne jamais avoir assez de temps tout court.

Le lendemain, le travail avait aussi commencé dès le saut du lit, Arya étant revenue au palais immédiatement en recevant la missive royale. Sans même prendre le temps de petit déjeuner, Nasuada accueillit l’elfe dans un petit salon intimiste, réservé aux entrevues moins formelles.

"- J’accorderai cet entretien à Murtagh, commença Arya de but en blanc. Mais tu ne dois pas l’envoyer seul face à cette armée."

La Reine pencha légèrement la tête de côté. Peu de personnes osaient s’adresser à elle aussi directement, mais c’était un privilège qui était accordé depuis longtemps à l’elfe et à de rares personnes triées sur le volet. Car leurs avis à eux étaient toujours dénués de tout intérêt personnel. La jeune femme avait appris que ces avis-là étaient particulièrement rares et précieux.

"- Qui me conseilles-tu d’envoyer à ses côtés alors ? s’enquit-elle en prenant place dans l’un des fauteuils de velours.

- Je ne pourrai malheureusement pas l’accompagner, Firnen se remet à peine de ses blessures de notre altercation et je refuse de le mettre à nouveau en danger sans savoir à qui ou à quoi nous avons à faire. L’elfe inspira un coup avant de reprendre plus doucement. Eragon refusera de quitter son refuge sans une menace imminente, c’est certain.

- Tu ne m’aides pas beaucoup Arya.

Celle-ci releva la tête dignement, dans une expression de sévérité empreinte d’une imperceptible compassion.

- Je ne fais que te partager mon point de vue. Tu es libre de décider. Mais si tu tiens ne serait-ce qu’un tant soit peu à lui, tu ne devrais pas l’envoyer seul en reconnaissance.

- Alors quoi ? s’impatienta Nasuada. Je le renvoie dans ses contrées lointaines en attendant sagement que la menace nous tombe dessus ?

- Prends le temps de construire un plan, répliqua calmement l’elfe. Evalue les options qui se présentent à toi. Murtagh peut bien rester quelques jours de plus au palais, surtout si Thorn l’y rejoint dès demain."

La Reine resta silencieuse, son cerveau traitant les informations contradictoires qui se bousculaient dans sa tête. Elle voulait des réponses rapidement, et le meilleur moyen d’y parvenir était d’envoyer Murtagh et Thorn récupérer n’importe quelle information qu’ils trouveraient sur place. Mais elle refusait de risquer de le perdre à nouveau. Mais elle ne voulait pas avoir à l’éviter éternellement au palais. Alors quoi ?

"- Bien, concéda-t-elle finalement en se relevant. Je vais y réfléchir et en attendant, partage ce que tu as à partager avec lui. Je te le fais envoyer tout de suite.

- Tu ne restes pas ?

Nasuada sentit son cœur se serrer.

- Non j’ai une urgence qui m’attends, mentit-elle. Merci pour ta coopération Arya, c'est la sécurité du royaume qui en dépend."

Puis elle laissa ses gardes la raccompagner jusqu’à son office, après avoir chargé le plus jeune d’aller quérir Murtagh. Elle réfléchirait seule aux paroles de l’elfe.
Horizona
Messages : 1533
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Lun 17 Juil - 20:47

Murtagh

J'ai 23 ans et je vis aux à Urû'Baen. Dans la vie, je suis un Dragonnier exilé depuis des années un traître aux yeux de tous , et je le vis avec une certaine paix à présent . Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux d'une femme qui m'est interdite et je m'y suis résigné..

Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 E08759f6bdf87824fceac42a236f6d77179cd4a5
☆ Fils de Morzan , l'un des Parjures , sa mère morte quand il était enfant..il a été sous la coupe de Galbatorix le roi dément bien trop longtemps.
☆ Il a une énorme cicatrice dans le dos causé par Morzan qui lui avait lancé Zar'Roc dans le dos.
☆ Trahi par les jumeaux , Murtagh est ramené au roi dément qui découvre son vrai nom ainsi que celui de Thorn son dragon. Désormais, ils sont liés à lui pour toujours , quoiqu'ils désirent...

Thorn , le compagnon de sa vie.
Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 64b696f80000fe79358600907407d459


Timothée Chalamet @ethereal-rpg
Mes dernières paroles sont tout simplement ridicules. Et injustes pour elle , il va s'en dire. Je me maudis aussitôt pour les avoir dîtes , souhaitant pouvoir les reprendre.
Ce n'est rien de méchant bien sûr , mais cela n'arrangera pas notre situation à tous les deux , déjà bien suffisament complexe comme cela , pas besoin d'en rajouter.

Elle ne répond rien à ce sujet évidemment , j'aurai pu le prédire sans une once de magie. Ma gorge se serre , mais je ne peux pas lui en vouloir. Nasuada reprend son masque de reine , de dirigeante qui fera toujours le nécéssaire pour son peuple. C'est aussi ce que l'on a fait il y a 5 ans. Elle devait rester pour son peuple , je devais partir pour que l'on puisse guérir Thorn et moi. Je ne regrette pas d'avoir pris soin de nous , nous devions panser nos blessures physiques et psychiques néanmoins , je me dis de plus en plus que j'aurai pu mieux faire les choses.

"Merci." , ai-je à peine le temps de souffler alors que Nasuada s'enfuit.

Oui , s'enfuir , c'est bel et bien le mot. Je n'en vois pas d'autres. J'attends quelques minutes avant de sortir à mon tour de la pièce , un garde me conduisant à mes appartements. Thorn est curieusement silencieux dans mon esprit , sûrement par égard pour mes sentiments mis à mal. Je ne cesse de me rejouer notre conversation dans la tête , juste pour constater que ce n'est pas comme ça que j'espérais nos retrouvailles. Je l'avais anticipé mais...J'avais espéré mieux , tout au fond de moi.

Le lendemain , c'est avec une certaine amertume que je prends conscience que Nasuada ne participera pas à l'entrevue. Non que je ne souhaite pas voir Arya seul à seule mais...Je suis juste déçu , quand j'ai cette sensation qu'elle est absente uniquement pour m'éviter et non par devoir.
A ma grande surprise , Arya m'acceuille avec un sourire. Peut-être pas le plus grand des rictus , mais j'y perçois de la sincérité , et je me détends aussitôt.

"Bon retour Murtagh. Tu as l'air en forme."

"Merci Arya. Je crois que je ne peux pas te retourner le compliment...Comment va Firnen ?" , je réplique avec une certaine chaleur , sentant la présence de Thorn s'imposer dans mon esprit.

"Il va bien , il est avec moi. Voler est encore difficile , ses plaies doivent prendre le temps de cicatriser correctement. Je ne veux lui faire prendre aucun risque c'est pour quoi...je ne pourrais pas t'accompagner dans les jours à venir." , j'acquiesce doucement , remarquant un rictus sur son visage , Thorn venant de s'adresser à elle et souhaite prompt rétablissement au dragon vert.

"Je comprends Arya. Firnen doit se remettre."

"Tu ne devrais pas y aller seul. Je l'ai dis à Nasuada , c'est trop dangereux."

"Je n'ai pas l'habitude d'entendre de la crainte dans ta voix. Même Eragon semblait inquiet. Explique moi. Qu'ont ces elfes de si particulier ?"

"Ils ne ressemblent à aucun elfes que j'ai pu rencontrer. En fait...ce qui est troublant c'est...En aprochant d'eux , à moins d'un mille déjà , nous perdons la vue."

"Perdre la vue ? Tu étais aveuglé ? Ou tu ne voyais que du noir ? C'était un sort ?"

"Firnen comme moi ne voyions que du noir. Bien sûr , ils nous attaqués alors que nous étions dans l'incapacité de les voir. Heureusement que nous avons pu compter sur nos autres sens , l'expérience...Je ne saurai te dire si c'était un sort car aucun mots de l'ancien langage que j'ai utilisé n'a semblé pouvoir contrer le phénomène. Il n'y avait tout simplement aucune réaction. Je sais que toi et Thorn avez beaucoup progressé , et je crois même que vous nous cachez pas mal de choses encore." , je souris à cette remarque et Thorn est flatté. L'elfe a raison. "Il en reste que les risques de se faire tuer sont trop importants pour que vous vous y rendiez seuls."

"Est-ce que tu t'inquièterais pour nous ?" , je réplique d'une voix légèrement moqueuse ce qui lui fait lever les yeux au ciel.

"Tu es précieux Murtagh. Et Eragon tient à toi."

"Que suggères-tu dans ce cas ?"

"Il faudrait pouvoir les approcher à nouveau pour comprendre leurs pouvoirs. Tester les limites de cet aveuglément. Dans l'idéal il faudrait un dragon en hauteur prêt à vous transmettre par l'esprit ce qui se passe devant vous..."

"Ca me paraît irréalisable. Ca pourrait fonctionner pour de l'espionnage , mais je ne suis pas sûr que même un dragon voit suffisament de cette distance. Et dans un combat..."

La conversation se poursuit jusqu'a très tard dans la nuit. Nous semblons faire face à une impasse. Le lendemain matin , assez tôt , Thorn me rejoint enfin. Le savoir à nouveau prêt de moi est rassurant , dissipant certaines de mes angoisses. Assez rapidement , Nasuada est appelée. Quand elle arrive , Thorn fait quelques pas vers elle , ce qui tend les gardes. Lorsque mon imposant compagnant vermeil arrive près de la Reine , il baisse respectueusement sa tête , non pas réellement pour se soumettre , simplement pour montrer son respect pour elle.

Heureux de te revoir en vrai Nasuada. Je te remercie de m'acceuillir.


@Jen ♡ (désolée du retard)
Jen
Messages : 345
Date d'inscription : 26/07/2022
Crédits : fleacircus.ig

Univers fétiche : Fantastique / Dérivés
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5250-jen-et-ses-amis#104795 https://www.letempsdunrp.com/t5258-les-rps-de-jen https://www.letempsdunrp.com/t5253-mes-envies-de-rp-reel-fantasy https://www.letempsdunrp.com/t5248-merci-d-exister-je-pleure-de-joie-jen
Jen
Lun 30 Oct - 22:07

Nasuada
J'ai 27 ans et je vis dans le palais royal, en Alagaësia. Dans la vie, je suis Reine d'Alagaësia et je m'en sors en faisant au mieux. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse d'un traître et je ne sais pas comment le vivre.

Si le choix nous était donné [Horizona x Jen] - Page 2 Tumblr_mnrxziAOUU1s8ppr2o1_400
HRP:

En apercevant l’imposante silhouette de Thorn, Nasuada se crispa involontairement. Revoir le dragon vermeil en chair et en os était une véritable épreuve pour ses nerfs. Non seulement elle ne s’habituait pas à la carrure impressionnante de ces créatures malgré les années passées à les côtoyer, mais surtout, ces ailes, ce regard, et ces écailles réveillaient la douleur vive qui avait suivi le départ prévisible mais déchirant de Murtagh. Elle ne l’avait jamais approché autant que ce jour-là, où le dragonnier lui était apparu drapé par l’aile protectrice de son compagnon. Elle avait été terrifiée, mais plus par l’idée de le perdre que par la présence de Thorn. Cela lui semblait remonter à si longtemps et pourtant, la douleur était encore présente, vive, et prête à refaire des ravages.

Nasuada renvoya la tempête d’émotions tout au fond de son esprit et l’y enferma à double-tour. Elle salua Murtagh d’un signe de la tête, comme si elle n’avait pas passé les derniers jours à l’éviter au mieux dans tout le palais. Un sentiment indéfini lui envahit la poitrine en revoyant le dragonnier. La sensation fut aussitôt enfermée à double-tour elle aussi.

La jeune femme reporta toute son attention sur la créature gigantesque à ses côtés, sa façade de Reine déjà prête à opérer et à dire ce qu’il convenait de dire au moment où il convenait de le dire.

« - Bienvenue Thorn, je te remercie d’avoir répondu à notre appel.

Elle ne s’y méprenait pas – si Murtagh avait accepté de leur venir en aide, c’était également parce que d’une manière ou d’une autre, Thorn l’avait lui aussi accepté. Dans cette relation si particulière qu’ils entretenaient, les décisions importantes se prenaient à deux. Nasuada se demanda un instant ce que cela ferait de fonctionner en tandem, avant de chasser la pensée d’un froncement de sourcils. Sa vie à elle n’était pas faite ainsi.

- Un espace a été aménagé pour que tu puisses t’y installer, poursuivit-elle à l’attention de Thorn. Mes gardes vont t’y escorter.

Aussitôt quatre gardes se détachèrent du peloton et se mirent en position tout autour du dragon. Nasuada les remercia d’un hochement de tête.

- Les habitants ont tous été avertis de ta présence ici, tu es en sécurité dans l’enceinte du palais et dans ses environs », crut-elle bon de préciser avant de le laisser s’éloigner.

A peine le cortège s’était-il mis en marche que Murtagh fit mine d’emboîter le pas à son compagnon.

« - Murtagh.

La souveraine se savait observée. Elle maintint un ton neutre et royal, comme n’importe quelle Reine qui s’adresserait à n’importe quel individu de la stature d’un dragonnier.

- J’aimerais te faire part de mes pistes de réflexion suite à notre dernière entrevue. Si tu veux bien me suivre… »

Habituée à être exaucée sur commande, Nasuada n’attendit pas de réponse avant de tourner les talons, direction son office. Elle y avait passé la nuit à réfléchir à toutes les solutions qui s’offraient à eux, en combinant les informations rapportées par Arya et celles dont lui avait fait part Murtagh. Elle espérait que la conversation entre ceux-ci avait été plus fructueuse que sa propre réflexion, et que le dragonnier pût la conseiller sur la marche à suivre.

« - Voilà, lança-t-elle à peine Murtagh eut-t-il refermé la porte du petit office derrière lui. Ici, l’emplacement approximatif des Elfes selon le rapport d’Arya et les dernières informations dont nous disposons.

Elle désigna une zone qu’elle avait mise en évidence sur carte de l’Alagaësia. Il s’agissait d’une zone recluse, particulièrement escarpée dans les montages du Beors. Puis elle pointa Ilirea, où ils se trouvaient actuellement.

- Comme tu le vois, il n’est pas exclu qu’ils envisagent une attaque directe sur la capitale – si toutefois leurs intentions sont bel et bien belliqueuses contre le royaume. Son doigt glissa sur la carte jusqu’au Sud-Ouest. Mais je m’inquiète également qu’ils cherchent à atteindre le Surda. Dans tous les cas, notre meilleure chance de les intercepter serait ici, lors de leur passage près de ce col. »

Ainsi, ils avaient une meilleure chance les prendre par embuscade, si cela s’avérait nécessaire. Mais pour ce faire, il leur fallait d’abord comprendre leurs véritables intentions, et leurs potentielles affiliations. Impossible de porter le premier coup sans déterminer s’ils étaient ennemis ou non. Ils étaient certes extrêmement menaçants, mais d’un point de vue diplomatique, il était impossible de lancer une offensive sans casus belli. Il fallait donc obtenir ces informations à tout prix avant qu’ils ne franchissent le col des montages. Mais c’était sans compter le fait que leurs pouvoirs semblaient aveugler quiconque s’approchait de leur armée.

Nasuada exposa d’un seul trait toutes ses réflexions et les possibilités qu’elle avait envisagées. Pourtant, avant de laisser le dragonnier formuler la moindre réponse, elle s’interrompit et, pour la première fois depuis qu’elle l’avait entrainé dans son office, trouva le courage de le regarder en face.

« - Murtagh, commença-t-elle d’une voix qu’elle cherchait à feindre assurée. Je suis désolée de t'avoir évité ces derniers jours. Ce n’était pas digne… de mon rang. Je te présente mes excuses. »

Etait-ce réellement de son rang dont l’attitude avait été indigne ? Ou bien était-ce au-delà d’une simple question de fonctions ? Et voilà, songea la souveraine en reportant son attention sur les motifs de la carte sur la table, elle repartait de nouveau dans des questionnements sans fin. L’humaine sous la façade de Reine reprenait dangereusement le contrôle de ses émotions.
Contenu sponsorisé
Si le choix nous était donné [Horizona x Jen]
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Le choix. Le problème c'est le choix
» Horizona - For better and especially for worse.
» Jeu de Séduction [ft Horizona]
» Go Snow Go ! (avec Horizona)
» Horizona - One of the greatest pains is loving someone you can't have.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: