Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» La Nation du Feu
Jen et ses amis EmptyAujourd'hui à 14:53 par Lojzo

» Prête moi ta main
Jen et ses amis EmptyAujourd'hui à 14:52 par Ananas

» La honte n'est pas là où elle devrait être ! [PV Lullaby] +18
Jen et ses amis EmptyAujourd'hui à 14:49 par Edward

» {+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream]
Jen et ses amis EmptyAujourd'hui à 14:45 par Arthécate

» Apo-Techno : Le Monde des Machines
Jen et ses amis EmptyAujourd'hui à 14:37 par Oskar

» (M) I can lose everything, but not you... Oh god, not you... [recherche en cours]
Jen et ses amis EmptyAujourd'hui à 14:36 par Ananas

» Juste une touche de couleur, [PV Paddy]
Jen et ses amis EmptyAujourd'hui à 14:23 par Arthécate

» Au fond du trou
Jen et ses amis EmptyAujourd'hui à 14:13 par Arthécate

» (M) Till the end
Jen et ses amis EmptyAujourd'hui à 13:52 par Elsy Lullaby

Le deal à ne pas rater :
Manga Hell’s Paradise : où acheter le coffret Prestige 2023 de ...
109.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Jen et ses amis

Jen
Messages : 317
Date d'inscription : 26/07/2022
Crédits : fleacircus.ig

Univers fétiche : Fantastique / Dérivés
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5250-jen-et-ses-amis#104795 https://www.letempsdunrp.com/t5258-les-rps-de-jen https://www.letempsdunrp.com/t5253-mes-envies-de-rp-reel-fantasy https://www.letempsdunrp.com/t5248-merci-d-exister-je-pleure-de-joie-jen
Jen
Mer 27 Juil - 16:25
Répertoire Personnages
Présentation

Ici vous trouverez mes personnages récurrents que je joue sur mes différents RPs. Si l'un d'eux vous inspire, n'hésitez surtout pas à m'écrire, ma boîte à MP est toujours ouverte :heart3:

Mes personnages


Univers réel

Jenny K. Harewood › ft. Annasophia Robb

Univers fantasy

Erika (univers La Passe Miroir) › ft. Freya Tingley
Flynn Rider › ft. Andrew Garfield
Nasuada (univers Eragon) › ft. Rihanna
Gwendolyn Thorne (univers Under the Oak Tree) › ft. Jenna Coleman
Katerina Pokrovsky (Grishaverse) › ft. Freya Allan

Univers science-fiction

Alexio Vallas › ft. Jake Abel

Jen
Messages : 317
Date d'inscription : 26/07/2022
Crédits : fleacircus.ig

Univers fétiche : Fantastique / Dérivés
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5250-jen-et-ses-amis#104795 https://www.letempsdunrp.com/t5258-les-rps-de-jen https://www.letempsdunrp.com/t5253-mes-envies-de-rp-reel-fantasy https://www.letempsdunrp.com/t5248-merci-d-exister-je-pleure-de-joie-jen
Jen
Ven 29 Juil - 11:55
Jenny Keira Harewood
- feat Annasophia Robb-
Univers : Réel
Âge : 18 ans
Orientation : Hétéro
Princesse des temps modernes
mentalité
C'est scandaleux. Non mais vous vous rendez compte? Un lycée tel que le mien qui admet des pauvres ?! Ca ne va pas bien! Mes parents payent plus cher que tout ce que ces misérables ne gagneront jamais en toute une vie, oui je dis bien TOUTE UNE VIE, et sous prétexte qu'ils sont boursiers, leurs sales pieds peuvent fouler le sol du meilleur lycée de la région ? C'est une blague, n'est ce pas ? Ce sont des paysans. DES PAYSANS. Eux ils sont bons à traire des brebis et manger du foin. Ce lycée, vous le laissez à la classe au dessus. Les distingués. Les élégants qui ont la classe. Nous quoi. Merde. Oups pardon.

Oui effectivement Jenny est une peste. Enfin elle est surtout très hautaine et a une estime de soi extrêmement haute. On (ses parents en fait) lui a toujours répété qu'elle était la plus belle, la plus intelligente, la plus douée, la plus tout ce que vous voulez. Forcément au bout d'un moment, elle a fini par y croire. Ce qui a donné une adolescente de 18 ans égocentrique à souhait et qui méprise les gens qui ne sont pas au moins aussi riches qu'elle, à savoir la plupart de la population terrestre donc, qu'elle appelle "le peuple", "les paysans" ou encore "la classe sociale d'en dessous". Incapable de voir au delà des biens matériels, elle se montre exécrable avec les autres. D'ailleurs pour lui adresser la parole, il faut sacrément en avoir envie ou besoin. Rien qu'en la voyant, on sait tout de suite qu'elle n'est pas commode. Le port de tête haut, des tenues impeccables, le regard dédaigneux... Enfin pas le genre serviable du tout.

Cependant, si vous êtes aussi de classe sociale aisée, soyez surs que Jenny cherchera à vous fréquenter, et en bien si possible. Parce que oui, s'entourer des bonnes personnes, c'est primordial. Même avec son jeune âge, la jeune fille a un comportement de vieille bourgeoise qui refuse de se mélanger aux autres. Prisant l'argent, le chic et tout ce qui s'y rattache, elle est ravie de s'afficher avec des amis aussi bien habillés et riches qu'elle. Très superficielle en fait.

Si elle semble être un concentré intense de défauts, Jenny a aussi un côté plus agréable. Si vous avez la chance -ou pas- d'être classé dans la catégorie "amis", elle se dévoilera sous un nouveau jour, plus souriante et sympathique, voire même amicale -en même temps, si c'est des amis... Toujours aussi fière mais moins froide, elle peut s'avérer presque de bonne compagnie selon ses humeurs et votre comportement aussi. Si elle vous considère comme étant son "égal", elle écoutera peut être même vos conseils!
anecdotes
- Passionnée d'équitation, elle possède son propre cheval et pratique la compétition de haut niveau (grâce aux sous de papa maman)

- Si c'est hors de prix alors elle le voudra, et ce, qu'on parle d'une voiture ou d'une poubelle de bureau

- Sans surprise, chaque jour est un véritable défilé de mode pour Jenny, c'est la fashion week 24/7

- Pour elle, l'habit ne fait peut être pas le moine mais il en fait au moins les trois-quarts
biographie
"Il était une fois une princesse qui vivait dans un château une enfant qui vivait dans une superbe villa immense à Miami. Et encore ce n'était qu'une résidence parmi d'autres. La princesse maltraitée par sa belle-mère, choyée par ses parents, attendait avec impatience la venue de son prince charmant. Un jour le prince charmant arriva et... Oh attendez. En fait elle n'en avait rien à faire de ce prince charmant, puisqu'elle avait de l'argent et pouvait avoir tous les princes charmants qu'elle désirait. Ils se marièrent et eurent plein d'enfants. Elle lui dit donc d'aller se faire voir et de revenir plus riche et mieux habillé."

On pourrait croire que c'est le genre d'histoire que les parents de Jenny lui racontaient pour l'endormir. Quelques modifications par ci par là et hop, une histoire beaucoup plus réaliste et un VRAI exemple à suivre pour leur fille chérie. Pas étonnant qu'en ayant baigné dans ça depuis toute petite, Jenny soit devenue ce qu'elle est aujourd'hui. Fille unique d'un riche couple américain, elle a très vite monopolisé toute l'attention de ses deux parents. Sa mère, descendante de nobles, répugnait à l'idée de travailler. C'était bon pour les épouse de pauvres ça. Pour elle, seule sa fille comptait et requérait toute son attention. Le père, dont les ancêtres avaient fait fortune dans l'immobilier, était souvent en déplacement, regrettant de devoir ainsi se trouver loin de sa famille. Ce qui n'a pas empêché leur petite fille de grandir dans "les meilleures conditions" selon eux. Maman poule à souhait, la mère de Jenny n'a jamais voulu prendre de gouvernante pour sa fille, préférant s'en occuper elle-même, pour être sûre qu'elle ne manque jamais d'amour et qu'elle dispense d'une éducation irréprochable. Très tôt donc, la petite blondinette a appris les bonnes manières, le mépris des pauvres et les joies d'être riche. Des piliers sur lesquels elle a fondé tout le reste par la suite.

Grandissant à vue d'oeil, le petit bébé devint bientôt une ravissante -vu de l'extérieur hein- petite fille, qui faisait le bonheur de ses parents mais qui commençait à s'ennuyer à la maison. Puisqu'il était impensable pour sa mère d'envoyer sa fille dans une école du coin, elle décida tout bonnement de lui prendre des professeurs particuliers. Alors à 5 ans, Jenny commença à apprendre à lire, écrire et tout ce qui fait la base de l'apprentissage. Les professeurs étaient tous ravis par les progrès et le sérieux de la petite fille, qui respectait très bien ses supérieurs. Cependant, elle devenait de plus en plus exécrable avec les bonnes de jour en jour, se plaignant de la viande trop froide, de son drap plissé ou d'une poussière trouvée sur le sol de sa chambre. Cédant à tous les caprices de sa fille, la mère changeait d'employés presque de façon mensuelle. Le début d'une vie de peste.

Les cours particuliers à la maison c'est bien, passer ses vacances dans une villa à St Tropez ou à Las Terrenas c'est bien aussi mais Jenny faisait clairement comprendre à ses parents qu'elle s'ennuyait ferme. Accablée, ils cherchèrent à divertir leur fille en lui trouvant une activité extérieure, et leur choix s'arrêta finalement sur l'équitation, un sport renommé pour son prestige ainsi que son coût à bon niveau. Ils remuèrent alors terre et ciel pour trouver LA perle rare pour leur amour de fifille, afin qu'elle puisse commencer ce sport dans les meilleures conditions. Si cela ne lui plaisait pas, il suffisait de revendre le cheval. C'est ainsi qu'un jour en se réveillant, Jenny fut surprise de trouver un poney crème, d'une élégance à couper le souffle entrain de brouter tranquillement sous sa fenêtre. Ses parents ravis, la regardaient scruter le poney comme pour y trouver un défaut, qu'elle ne trouvait pas. "C'est le tien, il s'appelle Frülish et vient tout droit d'un superbe élevage allemand, rien que pour toi ma chérie" lui apprit son père. Sa mère la pressa ensuite de s'habiller, pour ramener le poney chez lui, car ici à force il allait finir par abîmer la pelouse. Ils sautèrent donc dans la belle Buggati, et donnèrent un papier au chauffeur. La voiture démarra silencieusement, suivie par un camion qui transportait le nouveau jouet. Ainsi commença le début d'un long apprentissage de l'art équestre qui collera à la peau de la blondinette pour le reste de sa vie.

Il fallut pourtant que Jenny suive des cours avec des élèves de son âge. A l'âge de 12 ans, ses parents prirent la -ô combien douloureuse- décision d'envoyer leur fille dans un collège privé que seuls les enfants de riches fréquentaient. Cette déchire chamboula sa mère, qui avait peur que sa fille ne soit pas reconnue à sa juste valeur là-bas. C'était sans compter sur le caractère hypocrite de Jenny, qui dès le début, fit très bien la différence entre ceux à fréquenter et ceux à marcher dessus. Son comportement avec ses camarades lui valut des remarques de la part des professeurs, qui lui passaient par dessus la tête à chaque fois, puisqu'ils n'étaient que de simples employés, pas aussi réputés que ceux qui s'étaient occupé de son éducation à domicile. Ses amis l'adoraient, les autres la haïssaient.

Aujourd'hui âgée de 18 ans et en dernière année de lycée, Jenny n'a pas changé d'un sou, toujours aussi persuadée qu'elle vaut mieux que tous, et que le monde doit se plier en 4 pour elle.
rp associés
A match made for chaos avec Clionestra
ft. Tyler Posey

Alex est boursier, et ne fait pas de vagues au lycée. Mais à l'extérieur, c'est une toute autre histoire pour ce garçon de gang... Jenny est la queen de son lycée. Mais un bad buzz sur Instagram la force à inviter un boursier au bal de promo, pour redorer son image. Comment se passera cette association presque immanquablement vouée à l'échec ?

Le cheval court, le cavalier se vante avec Stormy Dream
ft. Otto Seppalainen

Deux cavaliers, fils de riches hommes d’affaires américains, entrent dans un prestigieux centre de formation équestre pour devenir professionnels. Si tout les opposent, la voltige équestre pourrait être un bon point de départ pour qu’ils cessent de se détester. Mais bon… rien n’est tracé dans le marbre.
Jen
Messages : 317
Date d'inscription : 26/07/2022
Crédits : fleacircus.ig

Univers fétiche : Fantastique / Dérivés
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5250-jen-et-ses-amis#104795 https://www.letempsdunrp.com/t5258-les-rps-de-jen https://www.letempsdunrp.com/t5253-mes-envies-de-rp-reel-fantasy https://www.letempsdunrp.com/t5248-merci-d-exister-je-pleure-de-joie-jen
Jen
Ven 29 Juil - 16:25
Erika
- feat Freya Tingley-
Univers : Fantastique
Âge : 24 ans
Orientation : Hétéro
La Passe Miroir
mentalité
Pour Erika, tout est prétexte pour s'amuser, rire un peu. Etant la cadette de la fratrie, elle a toujours été protégée par ses soeurs et son frère, qu'elle entrainait parfois dans ses coups fourrés. Aujourd'hui encore malgré ses 24 ans passés, elle garde son fond de malice. Les yeux toujours à moitié rieurs, elle aime les célébrations, les fêtes, et autres "décadences" selon les mots de son père.

Du haut de son petit mètre soixante, elle ne fait peur à rien ni à personne, mais de toute manière, elle n'a jamais eu à se battre ou à faire de réel effort physique de sa vie : et oui, cela a ses avantages de naître dans une bonne famille ! Coquette -un peu trop aux yeux de sa mère-, elle aime dénicher les dernières robes en vogue, et sa trousse de toilette n'est jamais bien loin.

Mais surtout, Erika est attachée à son confort, et elle aime malgré tout sa vie sur Sidh. Ses amis avec lesquels elle a grandi, ses soeurs qui l'ont toujours soutenu, et même ses parents... Elle aurait aimé ne jamais avoir à les quitter.
anecdotes
- Il lui arrive régulièrement d'accidentellement geler sur place des personnes qui l'irritent, car elle maitrise mal son pouvoir familial

- Il lui est impensable de mettre un pied dehors si elle ne s'est pas maquillée ou coiffée

- Elle adore chanter et danser, bien qu'elle n'excelle dans aucun des deux domaines
biographie
Son père vous dira qu'elle est indécente, insortable. Sa mère dit que sa cadette est une originale. Ses soeurs blâment son comportement sur son jeune âge. Et Erika elle, est heureuse dans son petit monde.

Née sur l'arche de Sidh au sein d'une famille influente, la brunette s'est vite démarqué de ses frères et soeurs par son espièglerie. Petite, ses parents la laissaient faire de bon coeur; après tout il s'agissait d'une enfant ! Mais en grandissant, le comportement de la jeune fille ne changea pas. Pire encore, elle ne maîtrisait aucun des deux pouvoirs familiaux. Ses deux soeurs montraient un fort potentiel de nécromancie, capables de communiquer avec l'au-delà. Son frère lui, pouvait pétrifier sur commande n'importe quoi - ou n'importe qui. Mais Erika ne communiquait qu'avec les vivants, et son regard pétrifiait de manière aléatoire des personnes qu'elle avait le malheur de regarder un peu trop durement. Honteuse de ne pas être à la hauteur, la jeune fille s'était liée d'amitié avec les sans-pouvoirs de son arche, et passait le plus clair de son temps avec eux. Et puis ils étaient bien plus drôles que sa famille austère au possible !

Au grand damn d'Erika, l'arche de Sidh, prônait la sagesse, l'ordre, et la sobriété. Difficile pour la brunette donc, de ne pas faire de bavures lors de réceptions officielles ou autres cérémonies auxquelles sa famille devait assister. Si sa mère se contentait de lui lancer des regards désapprobateurs, son père lui, avait de plus en plus de mal à supporter le comportement de sa cadette. Nous avons un rang à tenir, lui répétait-il trop souvent.

A ses 18 ans, son frère fut envoyé à Babel, où son talent de pétrification lui permit de servir dans les forces de maintien de l'ordre. Ses soeurs furent rapidement mariées à des hommes d'autres familles influentes de l'Arche. Et Erika était persuadée qu'elle pourrait continuer à vivre sa vie comme elle l'entendait, sans que jamais rien ni personne ne vint troubler sa routine.

C'était sans compter sur son père qui, ayant appris que sa fille avait fréquenté un homme sans-pouvoirs, se mit en tête d'expédier sa fille le plus loin possible pour qu'elle ne ternisse plus le nom de la famille. Et quelle aubaine ! L'Assemblée annuelle des nécromanciens venait de décréter qu'un mariage arrangé aurait lieu dans l'année avec un influent de Zéphyr, pour renforcer les liens commerciaux entre les deux Arches. Ni une ni deux, son père proposa Erika, qui avait déjà bien l'âge de se marier. Et c'est ainsi que du jour au lendemain, l'insouciante brunette vit sa vie basculer et prendre un tournant qu'elle n'aurait jamais pu imaginer.
rp associés
Un mariage arrangé et deux affligés avec Asma
ft. Ben Barnes

Erika est mariée par arrangement à un parfait inconnu. Ce dernier débarque un beau jour dans son aéronef, l'arrache au monde qu'elle a toujours connu et l'embarque dieu sait où. Et puis cet homme n'a rien du mari idéal...

D'Arches en Secrets avec Asma
ft. Ben Barnes

Après leur périples à travers les Arches, Erika avait enfin cru pouvoir retrouver un semblant de normalité. C'était sans compter sur sa fâcheuse tendance à attirer les ennuis. Ou était-ce celle d'Orion ?

Il n'y a que les causes perdues qui méritent qu'on les défende avec Asma
ft. Ben Barnes

Leurs adieux avaient tout de définitif. Aucun retour en arrière possible. Cette fois, ils repartaient chacun vivre leur vie respective et cette folle histoire ne serait plus qu'un douloureux souvenir. Mais une boussole peut-elle réellement perdre le Nord ? Ou finit-elle toujours par le retrouver ?
Jen
Messages : 317
Date d'inscription : 26/07/2022
Crédits : fleacircus.ig

Univers fétiche : Fantastique / Dérivés
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5250-jen-et-ses-amis#104795 https://www.letempsdunrp.com/t5258-les-rps-de-jen https://www.letempsdunrp.com/t5253-mes-envies-de-rp-reel-fantasy https://www.letempsdunrp.com/t5248-merci-d-exister-je-pleure-de-joie-jen
Jen
Jeu 1 Juin - 14:39
Gwendolyn Thorne
- feat Jenna Coleman-
Univers : Fantastique
Âge : 24 ans
Orientation : Hétéro
Under the Oak Tree
mentalité
Gwendolyn est de nature solitaire, puisqu'elle n'a jamais connu autre chose. Si elle est réservé la plupart du temps, elle est parfois impulsive avec une violence qui l'étonne elle-même. En présence de son père, elle se métamorphose entièrement et devient une créature apeurée, servile, incapable d'aligner trois mots. Malgré elle, elle recherche encore son approbation qu'elle n'a jamais reçue.

En dehors de l'emprise de son père, c'est une jeune fille plus ouverte parfois même souriante, qui aime apprendre de nouvelles choses. Excellente élève, ses tuteurs la complimentent toujours sur ses progrès. Les domestiques la traitent avec gentillesse, et elle le leur rends bien. Pourtant, le seul visage qu'elle aurait aimé voir s'éclairer en sa présence ne le fait jamais. Et cela la mine constamment.
anecdotes
- Fanatique de casse-têtes en tous genres, elle aime s'arracher les cheveux face à des énigmes, passer des heures à tenter de résoudre un code, un message crypté, ou déverrouiller des coffres.

- Dans une vaine tentative de se racheter auprès de son père pour le fait d'être une femme, elle a appris depuis son enfance à se battre à l'épée et au couteau - sans toutefois parvenir à son but, et sans que cela ne lui ait réellement servi de toute sa vie.

- Elle passe de longues heures dans le labyrinthe végétal du domaine de son père, car elle s'y sent bien pour une raison qu'elle ne s'explique pas
biographie
C'était une femme extraordinaire. Brillante. Superbe. On le lui avait tant répété. Les domestiques, ses tuteurs, les jardiniers, tous s'accordaient à dire que sa mère était une femme hors du commun.

"- Mais l'avez-vous seulement connue ?" les questionnait Gwendolyn systématiquement.

Et immanquablement, la réponse était la même :

"- Malheureusement, je suis entré au service de votre père après sa regrettée disparition, Mademoiselle."

Et puis il y avait son père. Lui, ne s'embarrassait pas des formalités. Il n'essayait pas de la ménager, bien au contraire. Il ne faisait même pas semblant de porter une quelconque affection à sa fille. Il ne le lui avait jamais caché : il la tenait pour responsable de la mort en couches de son épouse bien aimée. Pire, elle avait eu l'audace de naître femme. A cause de son incompétence, la lignée Thorne était condamnée à disparaître avec lui. Il serait le dernier de son nom et elle, minable qu'elle était, ne ferait qu'entacher la lignée familiale. Elle ne valait rien, ne méritait aucune des bouffées d'air qu'elle respirait sur cette terre. Sa présence même était un embarras permanent pour son lui.

"- Vous n'avez qu'à vous remarier, engendrer un héritier, et cesser de me blâmer d'exister."

Une seule fois. Une seule fois elle avait trouvé le courage de le défier. De formuler tout haut ce qu'elle pensait tout bas depuis des années. Et elle en avait fait les frais. Une seule fois, son père avait levé la main sur elle. Et c'était précisément à ce moment-là que quelque chose en elle s'était brisé. Plus jamais, elle n'avait pu regarder son père dans les yeux. Elle avait 15 ans.

Toute son enfance, elle avait cherché son pardon. Pour se faire pardonner d'exister, de ne pas être celui qu'il voudrait qu'elle soit. Elle avait appris à se battre à l'épée comme le font les garçons. Avec des couteaux aussi. Et monter à cheval. Mais rien à faire, elle n'était jamais assez bien pour son père. Ses paroles avaient fini par s'ancrer dans son esprit, indélébiles : tu ne vaux rien. Elle avait grandi seule dans le gigantesque domaine familial, avec pour seule compagnie celle des domestiques et de ses tuteurs. Son père ne l'emmenait jamais en société. Elle ne rencontrait pas les autres enfants de son âge. Elle n'avait pas d'amis. Elle était seule, face à elle-même, et la déception constance qu'elle représentait.

Elle avait trouvé une échappatoire à travers des livres d'énigmes qu'elle avait déniché dans la grande bibliothèque du domaine. Amusés, les domestiques s'était mis à lui offrir des casse-têtes en bois, d'abord plutôt élémentaires puis de plus en plus complexes. La jeune fille les adorait, elle passait des heures à les décortiquer, à les rassembler, puis à défier les cuisinières de le résoudre à leur tour. Quand elle n'était pas entrain de résoudre un casse-tête ou un code quelconque, elle passait du temps dans le labyrinthe végétal. Pour une raison inconnue, elle s'y sentait à sa place. Elle aimait particulièrement le banc qui se trouvait au beau milieu du dédale. Elle pouvait y rester assise des heures, à apprécier la tranquilité du lieu.

Là, elle cogitait. Pourquoi son père refusait-il catégoriquement de se remarier ? Si ce n'était qu'une question d'héritier, il aurait tout à fait pu prendre une seconde épouse et l'affaire était conclue. Petite, elle croyait que c'était l'amour qui empêchait son père de se remarier. Et puis en grandissant, elle avait dû se rendre à l'évidence : amour ou pas amour, si la lignée lui importait tant, il aurait déjà dû trouver une seconde épouse depuis longtemps. Alors pourquoi... ? Et puis s'il la détestait tant, pourquoi s'était-il évertué à la garder auprès de lui toutes ces années ? Puis ses pensées divaguaient généralement vers sa mère. Elle l'imaginait belle, souriante, vivante. C'était l'image qu'on lui avait inculqué depuis toujours. Il était si étrange que personne n'ait le moindre souvenir d'elle, en dehors de son père. Il semblait que le noble avait congédié tous ses domestiques immédiatement après le décès de son épouse, et en avait embauché une flopée neuve. Pourquoi ?

Le temps passait, et Gwendolyn avait déjà passé la vingtaine depuis un moment. Même elle, si éloignée de la société, en avait conscience : il était plus que temps qu'elle se trouve un époux. Non pas que la perspective la réjouisse aucunement, mais il lui était impossible de s'opposer à son père. Alors elle avait simplement hoché de la tête lorsque celui-ci avait annoncé qu'il avait enfin trouvé une utilité à son incapable de fille, en la mariant à un chevalier dont elle n'avait pas retenu le nom. Elle n'en voulait pas de ce mariage. Passer de l'emprise d'un homme à un autre. Pourtant, dès lors que son père était dans les parages, elle était tétanisée. Elle retenait son souffle, incapable de répondre quoique ce soit. Et elle avait ainsi laissé son sort se sceller, sans même avoir son mot à dire.
rp associés
A Tale of Love, Monsters, and a little bit more avec Clionestra
ft. Richard Madden

Il épousa une parfaite inconnue, puis disparut pendant trois ans. Elle retourna chez son père qui la détestait de tout son être. Il partit combattre des monstres pour protéger le royaume. Un beau jour, il revint quérir son épouse, comme si de rien n'était. Mais tout n'allait pas être aussi simple.
Jen
Messages : 317
Date d'inscription : 26/07/2022
Crédits : fleacircus.ig

Univers fétiche : Fantastique / Dérivés
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5250-jen-et-ses-amis#104795 https://www.letempsdunrp.com/t5258-les-rps-de-jen https://www.letempsdunrp.com/t5253-mes-envies-de-rp-reel-fantasy https://www.letempsdunrp.com/t5248-merci-d-exister-je-pleure-de-joie-jen
Jen
Lun 19 Juin - 21:06
Katerina Pokrovsky
- feat Freya Allan-
Univers : Fantastique
Âge : 21 ans
Orientation : Hétéro
Grishaverse
mentalité
Katerina possède deux facettes à sa personnalité. La première est sa facette de soldate. Déterminée, droite dans ses bottes, et acharnée, elle fait passer son devoir avant tout et ses amis lui reprochent parfois de ne pas savoir assez s'amuser. Ses dons de Healer l'ayant naturellement intéressée à la science anatomique et botanique, elle a un caractère rationnel et pragmatique. Mais lorsqu'elle prend soin de ses camarades, elle se métamorphose et devient une jeune fille empathique, à l'écoute, et attentionnée. Entièrement dévouée à son rôle de Healer, elle ne supporte pas l'échec et fera absolument tout son possible pour sauver ses camarades, et est profondément affectée lorsqu'elle ne peut plus rien pour eux. Chaque nom des Grishas morts dans ses bras ont été gravés de manière indélébile dans son esprit et cela la hante chaque jour.
anecdotes
- Elle ne se sépare jamais de ses deux revolvers de fabrication Zemeni, réputés pour être les plus précis et performants de tous les continents confondus. Elle les porte de part et d'autre de ses hanches, sous son kefta, attachés à une ceinture de cuir dont elle ne se sépare jamais non plus.

- Sa plus grande frustration est de ne pas pouvoir soigner les blessures infligées par les nichevo'ya, et elle continue à faire des recherches et des expérimentations dans le but de réussir un jour à sauver ses camarades touchés par les créatures du Darkling.

- Au fond, elle ne peut s'empêcher de se sentir inférieure aux Heartrenders et aux Etheralki, qui eux, brillent au combat et sont aux premières lignes pour défendre Ravka. Elle compense en s'adonnant corps et âme à son rôle de Healer et en se battant avec ses revolvers.
biographie
Née de parents Grishas dans la ville de Balakirev non loin d'Os Alta en Ravka, Katerina a grandi sous la menace perpétuelle du Fold et de la peur que celui-ci ne s'étende jusqu'aux frontières de son foyer. Son père étant un Inferni émérite et sa mère une Healer reconnue, tous deux ont servi la Seconde Armée avant de se retirer pour mettre leurs pouvoirs au service de la petite communauté de Balakirev d'où ils étaient l'un et l'autre originaires. Naturellement donc, Katerina nourrit un profond respect pour la Petite Science et la Seconde Armée, et connait un sens infaillible du devoir et du patriotisme.

Fille unique, elle a été envoyée au Little Palace faire son apprentissage dès lors que ses dons de Healer ont été détectés à l'aube de ses dix ans. Elève brillante et acharnée, elle a fait la fierté de ses parents et de ses professeurs, et était capable de passer des heures dans la grande bibliothèque du Palace pour étendre ses connaissances sur le corps humain et la botanique. Compétitrice dans l'âme, elle avait toujours besoin de se montrer meilleure que le reste des apprentis Grishas, lui valant naturellement d'être mise à l'écart par certains de ses camarades. De la même façon, Katerina nourrissait la peur constante de ne pas être à la hauteur lors des combats, à cause de ses dons qui ne lui permettaient pas de se battre contrairement aux Heartrenders et aux Etheralki. De ce fait, elle s'est entrainée d'arrache-pied pour devenir une tireuse redoutable, ne se séparant jamais de ses deux revolvers à barillet qui lui permettent de se couvrir sur le champ de bataille et ainsi être au plus près du front pour soigner ses camarades blessés.

En grandissant et en intégrant la Seconde Armée, elle a perdu de son esprit de compétition en comprenant que l'entraide faisait la force. Mais elle a gardé son mental d'acier, et sa détermination sans faille à servir sa patrie. Protéger Ravka des menaces, protéger les siens de la menace du Fold, et prendre soin des Grishas blessés au combat étaient ses raisons de vivre. Jusqu'à ce qu'elle tombe sous le charme d'un charmant Grisha également sous le commandement de la Seconde Armée, avec qui elle vécut une idylle jusqu'à ce qu'ils se retrouvent brutalement séparés après l'expansion du Fold.

Aujourd'hui se battant aux côtés de la couronne et de l'Invocatrice de Lumière, Katerina a trouvé refuge au Spinning Wheel avec d'autres Grishas, sans jamais être parvenue à surmonter la douleur de la disparition de celui qu'elle aimait. Quelque part au fond d'elle, elle se refusait à croire qu'il était mort, et avait encore l'espoir qu'il rejoindrait un jour le Spinning Wheel pour revenir se battre à ses côtés.
rp associés
Moi sol ye tselai avec winter
ft. Im Changkyun

Serafim et Katerina étaient tous les deux Grisha dans la Seconde Armée. Ils vivaient leur idylle paisiblement jusqu'à ce que l'expansion du Fold les sépare brusquement. Ignorant entièrement le sort qui a été réservé à l'autre, chacun se débrouille au mieux dans ce nouveau monde, jusqu'à ce que leur chemin se croise de nouveau et qu'ils réalisent qu'ils sont désormais mutuellement ennemis.
Jen
Messages : 317
Date d'inscription : 26/07/2022
Crédits : fleacircus.ig

Univers fétiche : Fantastique / Dérivés
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5250-jen-et-ses-amis#104795 https://www.letempsdunrp.com/t5258-les-rps-de-jen https://www.letempsdunrp.com/t5253-mes-envies-de-rp-reel-fantasy https://www.letempsdunrp.com/t5248-merci-d-exister-je-pleure-de-joie-jen
Jen
Ven 23 Juin - 14:46
Alexio Vallas
- feat Jake Abel-
Univers : Science-fiction
Âge : 26 ans
Orientation : Hétéro
OF GODS AND MEN
mentalité
Ce n'est pas par hasard que le Dieu de la Mort a jeté son dévolu sur Alexio. Animé par un complexe mélange de détresse et de résilience, il est de nature plutôt solitaire et discret. Le profil idéal pour exécuter les sales besognes. Déterminé et persévérant, il est prêt à tout pour atteindre ses objectifs - s'il parvient toutefois à en trouver. Forgé par les épreuves de la vie, il fait montre d'une certaine résignation face à la réalité de son existence, et puise sa force dans sa nouvelle quête de sens fraîchement acquise auprès de Thanatos. Mais le pacte qu'il a conclu avec ce dernier a laissé une empreinte sur sa personnalité. Il entretient une relation complexe avec ses propres pouvoirs, sa malédiction, et avec le Dieu qu'il sert, oscillant entre la gratitude pour les capacités qu'il a acquises et le fardeau des des sacrifices qui l'accompagnent.
anecdotes
- A passé un marché avec le Dieu de la Mort, Thanatos, pour recevoir ses pouvoirs, en échange desquels il est désormais un Xéros soumis au bon vouloir du Dieu et effectue toutes sortes de tâches ingrates pour lui.

- Il garde ses mains gantées en permanence, faute de quoi il finirait par tuer involontairement tous ceux qu'il touche à cause de son pouvoir nécrotique.

- Pour masquer son oeil de la mort, il porte une lentille de contact qui imite la couleur naturelle de ses yeux. Il s'agit de la seule modification qu'il n'a jamais apporté à son corps, refusant de se soumettre à la cybernétique et n'ayant de toute manière pas les moyens de se faire implanter correctement.

- Membre du gang Gaia Nexus depuis une dizaine d'années, il doit sa survie dans les bas quartiers corrompus à la protection du gang uniquement.
biographie
Athènes, 2177. Garçon des rues, Alexio a grandi dans le quartier défavorisé de Koukaki à Athènes. Loin d'être la capitale grecque que nous connaissons aujourd'hui, la ville est alors aux mains de la puissante corporation Pygmalion, pionnière de la cybernétique. Tandis que les plus riches s'enrichissaient et commençaient à entrevoir le rêve fou d'une vie éternelle, le monde d'Alexio n'était que misère, chaos, et détresse. Il perdit ses deux parents à l'âge de dix ans d'une pandémie fulgurante dont les beaux quartiers avaient su se protéger largement, mais qui avait décimé les quartiers les plus pauvres. Impuissant face à la maladie et à la mort, le garçonnet avait trouvé pour dernier refuge son frère aîné, Spiro. Ils ne survécurent dans le quartier hostile que grâce aux missions que réalisait Spiro pour le compte des Gaia Nexus, le principal gang qui avait la main-mise sur Koukaki - si l'on oubliait celle omniprésente de Pygmalion. Ceux-ci n'avaient pourtant rien fait pour affaiblir le gang. Peut-être considéraient-ils simplement que tant qu'ils cantonnaient leurs activités aux frontières de la zone défavorisée, ils n'avaient pas d'intérêt particulier à se mêler de leurs affaires. Après tout, il ne s'agissait que de raclures qui empoisonnaient la vie d'autres raclures à coups de drogues de synthèse et de contrebande en tous genres. Rien qui ne concernait l'Elite, et rien qui ne les concernerait jamais.

Alexio et son frère cultivaient une haine profonde pour le monde des corporations et de l'Elite. Au décès de leurs parents, ils avaient rejeté la faute sur ces privilégiés qui n'avaient pas levé le petit doigt pour leur venir en aide, et qui les avaient laissé mourir dans la misère tandis qu'eux-mêmes se protégeaient sans scrupules du virus. Le sentiment d'injustice qu'ils avaient alors ressenti ne les avaient plus jamais quitté.

A force de loyaux services, Spiro avait fini par devenir membre à part entière des Gaia Nexus. Alexio était alors lui-même de plus en plus impliqué dans les activités du gang, devenant à son tour une petite main au service de l'organisation, jusqu'au jour fatidique où Spiro se fit assassiner sous ses propres yeux lors d'un banal règlement de comptes entre gangs rivaux qui avait dégénéré. De nouveau, il avait été contraint d'observer la mort lui arracher son seul pilier, sans pouvoir quoique ce soit pour l'en empêcher. Il n'était qu'un témoin de la sentence impitoyable, imprévisible, et cruelle de la mort. Partout où il allait, partout où il posait les yeux, elle était là, à guetter sa prochaine cible dans l'ombre, et abattre le désespoir partout où elle passait. Il aurait pu en devenir fou si les Gaia Nexus ne lui avaient pas offert un semblant de but en l'accueillant en leur sein. Maigre dédommagement contre la vie de son frère. Pourtant, sans la protection du gang et le sentiment d'un but qu'il lui insufflait, Alexio aurait bien été incapable de survivre à cette nouvelle épreuve. Il n'avait alors que seize ans.

N'ayant plus rien d'autre que le gang, Alexio consacra son âme et sa vie à faire prospérer les affaires des Gaia Nexus, mais plus le temps passait, moins il ne trouvait de sens à ses actions. Il voulait faire justice, pour ses parents, pour Spiro, et pour pour tous ceux qu'il avait vu mourir dans l'indifférence générale. Prendre le contrôle sur l'incontrôlable. Devenir enfin maître de sa destiné. Avoir les cartes pour décider de son propre sort, ne plus être qu'un simple pion au service d'une cause creuse.

Et c'est alors qu'il se présenta à lui un soir d'orage. Thanatos, le Dieu de la Mort en personne. Alexio n'en avait pas cru ses oreilles. Et pourtant, il était forcé de le constater : les déités que vénéraient ses ancêtres des siècles auparavant existaient réellement. Mieux, elles avaient des pactes à négocier. Ayant reconnu le désir et la vulnérabilité d'Alexio, Thanatos lui offrit la chance de devenir un agent de la mort, un instrument de rétribution et d'équilibre avec le pouvoir de la mort entre les mains. Poussé par un mélange de chagrin, de soif de contrôle et d'espoir de faire une différence dans ce monde pourri, Alexio sacrifia volontairement sa liberté et sa tranquillité d'esprit pour devenir un agent de Thanatos, embrassant les ténèbres qui accompagnaient ses nouveaux pouvoirs. Il ne se doutait guère de l'ampleur véritable des épreuves et des sacrifices qui l'attendaient dans son périple en tant que Xénos.
rp associés
Athènes 2177 : L'Aube et l'Abîme avec Lulu
ft. Ana de Armas

Callista a pactisé avec Eos, la déesse de l'Aurore. Alexio est à la solde de Thanatos, le dieu de la Mort. Leurs missions sont drastiquement opposés, et en surface, rien ne les lie l'un à l'autre. Pourtant, lorsque leurs chemins vont se croiser, ils ne seront plus jamais les mêmes.

Digression sur les pouvoirs d'Alexio:



Athènes, 2177
Contexte


« Croyez-vous que les divinités se contentent de contempler, haïr, punir et aimer l'humanité depuis les cieux ? Non, bien sûr que non. Elles la hantent également, particulièrement depuis que les Hommes ne les vénèrent plus autant qu’avant. Leur puissance décline, et certaines divinités en viennent même à disparaître tant elles ont déserté les consciences humaines. Alors, celles qui persistent font l'effort de parfois quitter leur trône pour rendre visite à certaines âmes et leur offrir divers marchés. En échange d'une part de leurs pouvoirs, l'humain se doit d'honorer la divinité qui l'habite à travers différents actes en accord avec sa nature et devient ainsi son Xénos. Si certaines divinités sont clémentes, d'autres le sont beaucoup moins. Malheureusement pour l'humain, dès lors qu'il a offert une parcelle de son âme à la divinité, il lui est impossible de la lui reprendre. Ainsi, certains sont condamnés à être hantés et soumis à la redoutable puissance divine jusqu'à leur dernier souffle. Ne vous méprenez pas, d'autres humains tirent profit de ces pouvoirs nouvellement acquis, pour le meilleur comme pour le pire. »


Athènes


Les Quartiers

Carte d'Athènes et ses quartiers:

Acropole > Siège de Pygmalion
Syntagma > Quartier des affaires
Akadimia > Quartier dédié aux recherches, universités
Kolonaki > Quartier des ultra riches
Koukaki > Quartier pauvres
Monastiraki > Quartier dédié à la fête
Psirri > Quartier des classes moyennes
Thiseio > Zone désaffectée
Centre > Quartier politique

Les organisations
Pygmalion > Mégacorporation spécialisée dans la cybernétique ayant la main-mise sur la ville et ses principaux acteurs ;
Eternalis > Puissante entreprise de biochimie ;
Le gouvernement > Corrompu et à la solde de Pygmalion ;
Unité de Contrôle des Phénomènes Surnaturels (UCPS) > Unité gouvernementale chargée de surveiller les Xénos et l'utilisation de leurs pouvoirs ;
Gaia Nexus > Gang contrôlant le quartier défavorisé de Koukaki

Autre
TBD


Les xénos


Contrôle gouvernemental
L'UCPS est l'organisme en charge du contrôle des Xénos et surveiller toute nouvelle apparition. Ils doivent notamment s'assurer que chaque Xénos soit repéré, mis sous surveillance, et qu'il s'acquitte de la lourde taxe incombant à ceux de leur espèce. Cette taxe vise à décourager la majorité des habitants à conclure un pacte avec les Dieux, permettant ainsi à Pygmalion de rester toute puissante sans avoir à craindre une expansion de Xénos aux pouvoirs surnaturels. Tout manquement à se plier aux exigences gouvernementales envers les Xénos est puni d'une peine capitale pure et sans simple sans procès préalable.

Le pacte divin
Chaque Xénos conclut un pacte unique et propre à chacun avec le Dieu auquel il se lie. De même, chaque Dieu aura des exigences différentes envers son ou ses Xénos. Si certains demandent à être priés et honorés, d'autres préfèrent les incomber de tâches plus concrètes et moins spirituelles. Les Xénos peuvent être contactés de multiple façon par leur Dieu, ces derniers se manifestant parfois dans le monde physique, parfois dans les rêves ou les pensées, ou selon leur préférence et leur bon vouloir.


Contenu sponsorisé
Jen et ses amis
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Juste amis ?
» KLM + mes amis, mes amours, mes emmerdes.
» T'as pas d'amis ? Prends un cookie !
» (F/M) Petit deal entre amis
» Reste des amis en stock ? ♦ Bébé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: L'entrée :: Vos envies de RP :: RP et personnages :: Personnages-
Sauter vers: