Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Once upon a time in a wild, wild world
Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] EmptyAujourd'hui à 20:12 par Eurydie

» La vie, c'est parfois avoir le souffle coupé. feat Caleb
Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] EmptyAujourd'hui à 19:33 par Manhattan Redlish

» (sms) i need answers.
Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] EmptyAujourd'hui à 18:33 par eternals.

» Parce que c'était lui, parce que c'était moi
Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] EmptyAujourd'hui à 17:55 par Beloved

» Texas's secret [Monkeymama]
Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] EmptyAujourd'hui à 17:36 par Beloved

» haut les masques [chou]
Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] EmptyAujourd'hui à 16:52 par Gaïa

» Les noces - fragiles - de porcelaine [Pv : Cheval de Troie]
Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] EmptyAujourd'hui à 14:17 par Cheval de Troie

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] EmptyAujourd'hui à 14:12 par Gäa

» 呪い - Noroi feat Houmous
Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] EmptyAujourd'hui à 13:38 par Houmous

Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique pliable 100MAX – URBANGLIDE – Roues ...
319.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa]

Chouu'
Messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu' En ligne
Dim 14 Aoû - 13:27
Le contexte du RP
De nos jours - Los Angeles, dans un quartier dynamique - local associatif en rénovation (145m², verrières, parking, mezzanine et salle de douche) 18h30

La situation
Althea projette d'ouvrir son école de danse pour pouvoir continuer de vivre de sa discipline après une belle carrière. Elle a visité le local deux fois et s'apprête à faire une offre d'achat.
Eros est arrivé d'Argentine il y a trois mois, il a l'intention d'acheter le local quoiqu'il en coûte. Il débarque avec une mallette pleine de billets.

Chouu'
Messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu' En ligne
Dim 14 Aoû - 13:39

Eros Vega
J'ai 37 ans et je vis à Los Angeles depuis  trois mois, USA. Dans la vie, je suis un couteau suisse, bientôt professeur d'escalade et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien car j'ai retrouvé ma liberté.

Après quelques années passées dans les meilleurs grimpeurs Argentin, je suis obligé de passer à autre chose et de retrouver une vie active normale. Pas question de reprendre les petits boulots de ma jeunesse : je veux devenir prof d'escalade. Ma carrière m'apporte du crédit, je suis sûr de réussir.
Arrivé aux USA récemment.
Je paye en cash, je ne suis pas très regardant sur les services rendus le temps d'avoir une situation stable, je me débrouille en anglais, ignore les racistes et espère pouvoir trouver quelques amies pour m’acclimater.
Fêtard, sympathique, entier, impulsif, souriant, macho ;
J'ai trouvé l'annonce sur internet. Je n'ai pas trainé pour me rendre à l'agence et insister pour obtenir un rendez-vous. Sur place, une jolie rousse m'a présenté le local en photo et les projections d'après travaux.
Emballé par le lieu, j'ai voulu faire une offre - en liquide - mais on m'a expliqué que les choses ne fonctionnaient pas ainsi. Il fallait que je rencontre l'agent immobilier en charge du dossier et que je passe à la banque pour créer un compte et placer l'argent de ma mallette ;
Ces américains et leurs méthodes modernes...

Une visite m'a quand-même été proposée mais je dois attendre deux jours ! N'ayant pas le temps de laisser filer l'opportunité, je me suis renseigné sur mes potentiels rivaux.
Vous n'avez pas envie de savoir comment, mais j'ai pu choper une liste de quelques noms. Après une après-midi de recherches dans un cybercafé du coin, j'ai fini par retrouver l'une des candidates : danseuse renommée. La jolie blonde participe apparemment à des championnat et serait loin d'être une amatrice. Je hausse les épaules, bien décidé à ne pas me laisser envouter par sa gestuelle de princesse ;

Lorsque je me pointe au local en fin d'après-midi histoire de m'offrir un état des lieux en off - c'est en travaux, il y a forcément une fenêtre mal verrouillée ou un contreplaqué ma fixé  - je ne m'attendais à trouver la belle devant la porte. Peut-être veut-elle s'assurer de faire le bon investissement ? Il est temps de la faire douter.

Sourire aux lèvres, je m'approche de sa jolie silhouette d'un pas décidé en lui tendant la main.

" Bonjour ! Je peux vous aider ? Je vais acheter ce local. "

Dis-je comme si j'étais déjà chez moi, l'accent chantant et le regard pétillant. Je suis sûr qu'elle peut trouver une salle ailleurs pour ses entraînements de ballerine ;
Gaïa
Messages : 110
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
tea
Gaïa
Lun 15 Aoû - 15:05

Althea Johnson
J'ai 35 ans et je vis à Los Angeles, Etats-Unis. Dans la vie, je suis danseuse classique et je m'en sors bien. Sinon, en raison de ma carrière et mon passé, je suis célibataire et cela me convient.

Althea, surnommée Thea, et une danseuse classique très douée. Elle danse sur les plus grandes scènes du monde depuis des années. Elle a toujours été entraînée par sa mère, elle-même ancienne danseuse devenue professeur de danse. Sa mère ainsi que son père, qui est son agent, l'ont toujours poussée à se dépasser, à donner le meilleur d'elle-même. Ils l'ont parfois un peu trop forcée. Elle ne se voit pas exercer un autre métier, mais si ses parents n'avaient pas été aussi sévères, ce n'est peut-être pas cette carrière que Thea aurait choisi. Carrière qu'elle a toujours été poussée à choisir au détriment de tout le reste. Elle préfère ne pas trop y réfléchir. A ses 27 ans, Althea tombe enceinte. La pression est trop forte pour elle, contre son gré, pour ne pas détruire sa carrière, elle accepte d'avorter, perdant ainsi le père de l'enfant qui n'a pas pu supporter cette décision prise sous la contrainte. Cela est resté dans le coeur de Thea une véritable plaie ouverte et depuis, elle préfère éviter les hommes. A 35 ans, elle sait qu'elle arrive sur la fin de sa carrière et elle travaille déjà sur l'ouverture de son école de danse.

Nos disciplines en compétition.
I'm in a LA mood...


Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] 74404ea82cd7f69a1f5f4aa87160337c7d08e8dd


Le téléphone tendu devant elle, Althea discute, vérifiant de temps à autre que sa mère voit bien le bâtiment qu’elle est en train de lui montrer. « Tu vois, ici je pourrais mettre une affiche ou un panneau lumineux avec les horaires des cours. Tu imagines déjà mon nom sur la façade. Cela va être si beau, je t’assure maman ! » Voilà des semaines qu’elle cherche le lieu parfait pour ouvrir son école de danse. Le local en construction convient parfaitement à ses attentes. Elle l’a déjà visité plusieurs fois, sait où elle compte aménager les vestiaires et les différents studios. Les ouvertures et la luminosité du lieu lui plaisent, elle imagine dès maintenant l’emplacement des miroirs et voit déjà les danseurs évoluer dans l’espace. Elle tente, Thea, de ne pas trop s’emballer tant que les documents ne sont pas signés et qu’elle n’a pas les clés dans les mains. « Oui, mon banquier est prêt à m’accorder le crédit. Et l’agent immobilier m’a laissé entendre que mon dossier et mon projet étaient bons et lui plaisaient. » Après des années à se mouvoir sur les plus belles scènes du monde, il est temps pour la danseuse de transmettre son savoir, de laisser petit à petit la carrière de sportive professionnelle derrière elle. Comme sa mère avant elle, il lui semble évident de se tourner vers un avenir de professeure de danse. « Oh attend maman, quelqu’un vient, je te laisse, je te rappelle plus tard. Bisous ! » Une main au dessus de ses yeux pour se protéger du soleil californien, elle observe l’homme qui arrive face à elle. Althéa attrape la main tendue, par réflexe, avant de la lâcher brusquement quand l’inconnu prend la parole. Elle sent ses sourcils se hausser sous le coup de la surprise. Perturbée, elle ouvre la bouche sans savoir quoi dire, le brun, de toute évidence étranger, est plein d’aplomb et la danseuse se sent soudainement mal à l’aise. « Je ne comprends pas... » finit-elle par articuler. Elle refuse de croire que l’agent immobilier s’apprête à vendre le local à un autre sans l’avoir prévenue. Nerveuse, elle glisse son téléphone dans la poche arrière de son short avant d’arranger une mèche blonde derrière son oreille. Du bout du doigt, elle désigne le bâtiment en travaux. « Je vais acheter ce local... » Sa voix est un peu trop timide face à l’assurance de l’homme, elle s’en rend bien compte.
Chouu'
Messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu' En ligne
Mer 17 Aoû - 22:19

Eros Vega
J'ai 37 ans et je vis à Los Angeles depuis  trois mois, USA. Dans la vie, je suis un couteau suisse, bientôt professeur d'escalade et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien car j'ai retrouvé ma liberté.

Après quelques années passées dans les meilleurs grimpeurs Argentin, je suis obligé de passer à autre chose et de retrouver une vie active normale. Pas question de reprendre les petits boulots de ma jeunesse : je veux devenir prof d'escalade. Ma carrière m'apporte du crédit, je suis sûr de réussir.
Arrivé aux USA récemment.
Je paye en cash, je ne suis pas très regardant sur les services rendus le temps d'avoir une situation stable, je me débrouille en anglais, ignore les racistes et espère pouvoir trouver quelques amies pour m’acclimater.
Fêtard, sympathique, entier, impulsif, souriant, macho ;
Ses doigts fins se glissent entre les miens et la fraicheur de sa peau me fait doucement sourire. Délicate, sensible, naïve. Tant de caractéristiques faciles que je ne peux m'empêcher de lui attribuer alors que je n'ai toujours pas entendu le son de sa voix. Toute aussi fébrile j'en suis certain. La jeune femme a passé la trentaine si je me souviens bien des quelques lectures la concernant, mais l'étincelle de l'innocence continue de briller dans son regard bleu.
On s'y noierait.

« Je ne comprends pas... [...] Je vais acheter ce local... »

Ses gestes perdus trahissent sa perplexité et j'essaye de ne pas y aller trop brutalement. Ce genre de personne, il faut savoir les rassurer, les enrober.
J'aurai très envie de la prendre directement dans mes bras mais je m'abstiens et fais mine de regarder le local d'où émane un mélange de poussière et de peinture, typique des bâtiments en cours de travaux.

" Vous vous amusez à répéter ce que je dis, ou... ? "

Il y a malentendu, c'est évident.

Puisque mes propos l'ont perturbée, j'en déduis que son offre a été acceptée. Qu'il ne reste que des formalités de paperasse et, du coup, l'achat va me passer sous le nez. Je me frotte la nuque par contrariété avant de peser le pour et le contre de ce mensonge grossier : à quoi bon feindre l'acquisition imminente si la belle est dans les p'tits papiers du vendeur ? Mais si je la fais suffisamment douter, peut-elle abandonner son projet ?

J'envisage de la jouer plus sympathique que d'ordinaire.
L'adversaire est une jolie plante que je ne veux pas totalement faire fuir.

" J'ai fait une offre. Il semblerait qu'on soit en compétition. "

Un haussement d'épaules afin de dédramatiser la situation, je me pose à ses côtés et continue d'observer la façade pas encore repeinte.

" Je peux vous offrir un verre ? Sait-on jamais, si votre projet me touche suffisamment, je déciderais peut être de vous laisser gagner. "

Mais il y a déjà plus d'un combat à gagner entre cette Althea et moi. J'ai hâte de la voir se dévoiler un peu, son tempérament semble si effacé.
Sur les photos c'est une autre femme. Je regrette de ne jamais l'avoir vue danser ;
Gaïa
Messages : 110
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
tea
Gaïa
Lun 22 Aoû - 20:03

Althea Johnson
J'ai 35 ans et je vis à Los Angeles, Etats-Unis. Dans la vie, je suis danseuse classique et je m'en sors bien. Sinon, en raison de ma carrière et mon passé, je suis célibataire et cela me convient.

Althea, surnommée Thea, et une danseuse classique très douée. Elle danse sur les plus grandes scènes du monde depuis des années. Elle a toujours été entraînée par sa mère, elle-même ancienne danseuse devenue professeur de danse. Sa mère ainsi que son père, qui est son agent, l'ont toujours poussée à se dépasser, à donner le meilleur d'elle-même. Ils l'ont parfois un peu trop forcée. Elle ne se voit pas exercer un autre métier, mais si ses parents n'avaient pas été aussi sévères, ce n'est peut-être pas cette carrière que Thea aurait choisi. Carrière qu'elle a toujours été poussée à choisir au détriment de tout le reste. Elle préfère ne pas trop y réfléchir. A ses 27 ans, Althea tombe enceinte. La pression est trop forte pour elle, contre son gré, pour ne pas détruire sa carrière, elle accepte d'avorter, perdant ainsi le père de l'enfant qui n'a pas pu supporter cette décision prise sous la contrainte. Cela est resté dans le coeur de Thea une véritable plaie ouverte et depuis, elle préfère éviter les hommes. A 35 ans, elle sait qu'elle arrive sur la fin de sa carrière et elle travaille déjà sur l'ouverture de son école de danse.

Nos disciplines en compétition.
I'm in a LA mood...


Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] 74404ea82cd7f69a1f5f4aa87160337c7d08e8dd


Elle est perdue, Althea. Elle était si sûre d’être proche de la signature du compromis de vente et voilà que la déclaration de cet inconnu vient chambouler tous ses plans. Elle a visité tant de locaux avant d’avoir le coup de cœur pour celui-ci qu’elle ne peut pas imaginer qu’il lui échappe si proche du but. La danseuse se sent rougir face à sa réflexion. Le ton n’est pas méchant mais vient heurter ses sentiments, vient frapper sa timidité, qui ne disparaît que sur une scène ou un plancher de studio,  de plein fouet. « C’est que je ne m’y attendais pas... » marmonne-t-elle pas certaine qu’il l’entende. Il finit par pointer l’évidence et Thea se retient de lever les yeux au ciel. L’homme a l’air assuré, presque imperturbable, comme si ce n’était pas très grave, comme s’ils allaient trouver une solution. Comme si elle allait lui laisser le local. Mais elle en rêve bien trop, la ballerine, pour envisager cette option. S’il ne veut pas retirer son offre, ce sera à l’agent immobilier de trancher, mais elle ne lâchera certainement pas l’affaire. A contre cœur, dans un soupir à peine perceptible, elle finit par accepter d’aller prendre un verre. Pas pour supplier, peut-être pour plaider sa cause. Elle ne veut pas de la pitié de cet homme mais son envie d’acquérir le local est plus forte que sa fierté. « Je n’ai pas besoin que vous me laissiez gagner. » Elle se sent rougir alors qu’elle le regarde dans les yeux. Elle a l’habitude des compétitions, il faut qu’elle envisage cet échange comme si c’en était une. Rien de plus qu’un face à face avec un autre danseur. « Ok pour un verre. » La main toujours en visière dans la lumière du soir qui tombe, elle cherche un bar ouvert proche du local. « Là-bas ! » finit-elle par décider en pointant un établissement du doigt. Althea en prend la direction, de son pas gracieux, sans attendre son concurrent. Elle s’est mise dans un mode de combattante et prend l’initiative de choisir la table. Il est rare qu’elle soit si entreprenante et le naturel revient bien vite alors qu’elle pose ses fesses sur le bout de sa chaise. « Je m’appelle Althea. » se présente-t-elle rapidement. « Écoutez... » sa voix est fragile et elle s’éclaircit la gorge avant de reprendre. « Je compte ouvrir mon école de danse et ce local est parfait. Je l’ai repéré il y a un moment et l’affaire est quasiment conclue. Peut-être pourriez-vous envisager de visiter d’autres locaux ? » Elle suggère cela la voix tremblante tout en glissant à nouveau une mèche de cheveux derrière son oreille. Commandant une eau pétillante quand une serveuse s’approche, elle attend que l’homme choisisse sa boisson avant de le fixer à nouveau en fronçant les sourcils.
Chouu'
Messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu' En ligne
Jeu 25 Aoû - 21:56

Eros Vega
J'ai 37 ans et je vis à Los Angeles depuis  trois mois, USA. Dans la vie, je suis un couteau suisse, bientôt professeur d'escalade et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien car j'ai retrouvé ma liberté.

Après quelques années passées dans les meilleurs grimpeurs Argentin, je suis obligé de passer à autre chose et de retrouver une vie active normale. Pas question de reprendre les petits boulots de ma jeunesse : je veux devenir prof d'escalade. Ma carrière m'apporte du crédit, je suis sûr de réussir.
Arrivé aux USA récemment.
Je paye en cash, je ne suis pas très regardant sur les services rendus le temps d'avoir une situation stable, je me débrouille en anglais, ignore les racistes et espère pouvoir trouver quelques amies pour m’acclimater.
Fêtard, sympathique, entier, impulsif, souriant, macho ;
« C’est que je ne m’y attendais pas... »

Pour sûr, et ça je le savais. Ravi de mon effet de surprise, je tente à nouveau de lui offrir un charmant sourire. Il n'y a pas de quoi paniquer et puis son visage paraît trop anxieux. L'éclat de rire doit lui aller comme un gant, je me promets de la faire rire même si ça ne s'annonce pas évident ;
Tant de sérieux dans ses traits et son intonation. Presque autant que de crainte.
Suis-je impressionnant ?

Je continue mon petit numéro et finalement la jolie danseuse montre un peu de caractère. Je m'attendais à la faire fuir, elle fini par me surprendre en acceptant le verre.
Elle n'est pas décidée à se faire offrir la victoire par pitié, j'ai l'impression d'avoir heurté sa fierté et ça m'amuse.

" Parfait. "

Dis-je plus pour moi-même, comme en acceptant un nouveau défi. J'adore ça, je suis un challenger, je n'ai peur de rien, certainement pas du caprice d'une petite star.

Je la suis sans rien manquer du spectacle - ne m'imaginez pas si pervers, disons simplement que sa démarche assurée ressemble davantage à la silhouette qui domine la scène sur les photographies de presse qu'à la frêle demoiselle à qui je me suis adressé jusqu'ici.

Prenant place selon ses choix sans pouvoir me débarrasser de mon sourire, je la laisse prendre les devants - sans lui dire que j'adore ça.

« [...] Je compte ouvrir mon école de danse et ce local est parfait. Je l’ai repéré il y a un moment et l’affaire est quasiment conclue. Peut-être pourriez-vous envisager de visiter d’autres locaux ? »

Quelle audace. Je penche le visage sur le côté pour mieux la dévisager. Je commande une bière sans vraiment accorder de l'attention à la serveuse et plisse les yeux sous la réflexion.

" Enchanté, Althéa. Vraiment, je n'ai pas encore eu la chance de vous admirer dans l'exercice de votre art mais il ne faut pas m'en vouloir, je viens d'arriver dans ce beau pays pour concrétiser mon rêve. "

Je fais planer le suspens alors que nos boissons sont déposées entre nous.

" J'ai été sportif de haut niveau et maintenant j'aimerai aussi enseigner ma discipline !

Lui tendant ma blonde pour trinquer, je poursuis, très détendu et souriant - est-il nécessaire de le préciser ?

" Oh vous pouvez m'appeler Eros. Eros Vega. Je suis loin d'être aussi populaire que vous mais, eh, en fouillant internet ou en interrogeant les vieux de mon village... "

J'en ris avant d'avaler une gorgée fraiche, en espérant que mon accent n'ai pas rendu mes propos incohérents. J'ai du progrès à faire en anglais.
Si Althéa pouvait malgré elle me servir de prof, je ne dirais pas non.

Gaïa
Messages : 110
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
tea
Gaïa
Mer 31 Aoû - 11:55

Althea Johnson
J'ai 35 ans et je vis à Los Angeles, Etats-Unis. Dans la vie, je suis danseuse classique et je m'en sors bien. Sinon, en raison de ma carrière et mon passé, je suis célibataire et cela me convient.

Althea, surnommée Thea, et une danseuse classique très douée. Elle danse sur les plus grandes scènes du monde depuis des années. Elle a toujours été entraînée par sa mère, elle-même ancienne danseuse devenue professeur de danse. Sa mère ainsi que son père, qui est son agent, l'ont toujours poussée à se dépasser, à donner le meilleur d'elle-même. Ils l'ont parfois un peu trop forcée. Elle ne se voit pas exercer un autre métier, mais si ses parents n'avaient pas été aussi sévères, ce n'est peut-être pas cette carrière que Thea aurait choisi. Carrière qu'elle a toujours été poussée à choisir au détriment de tout le reste. Elle préfère ne pas trop y réfléchir. A ses 27 ans, Althea tombe enceinte. La pression est trop forte pour elle, contre son gré, pour ne pas détruire sa carrière, elle accepte d'avorter, perdant ainsi le père de l'enfant qui n'a pas pu supporter cette décision prise sous la contrainte. Cela est resté dans le coeur de Thea une véritable plaie ouverte et depuis, elle préfère éviter les hommes. A 35 ans, elle sait qu'elle arrive sur la fin de sa carrière et elle travaille déjà sur l'ouverture de son école de danse.

Nos disciplines en compétition.
I'm in a LA mood...


Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] 74404ea82cd7f69a1f5f4aa87160337c7d08e8dd


Elle ne sait pas sur quel pied danser, Althea. Tantôt assurée, tantôt effacée. Elle n’ose pas s’affirmer, elle est intimidée par l’aura qui se dégage du brun. La danseuse ne se sent pas à sa place face à l’homme. Elle présente rapidement son projet, sans entrer dans les détails. Elle parle vaguement de l’école de danse, commence à plaider sa cause. Elle tique face à la flatterie à peine dissimulée. Thea n’ose pas demander de quel rêve il parle et elle prend une gorgée d’eau pétillante en attendant qu’il poursuive. Elle grimace, leurs projets sont similaires. Il ne sera pas simple d’arriver à un compromis, elle le sait. « Vous pratiquez quel sport ? » demande-t-elle. Elle étudie un instant la carrure de l’homme. Elle devine un sport qui requiert beaucoup de force, elle l’imagine mal danser par exemple. Quoique, on peut parfois être surpris. Eros finit par se présenter et Thea hoche la tête jaugeant un instant son vis-à-vis portant le nom du dieu de l’amour. Elle laisse échapper un sourire quand il sous entend être assez connu chez lui. Bizarrement, cela n’étonne pas la danseuse. En revanche, elle tique alors que sous couvert d’une fausse modestie il suggère qu’elle est populaire. Ses sourcils se haussent et elle ramène machinalement une mèche blonde derrière son oreille. Rare sont ceux qui connaissent les danseuses classiques sans faire partie de la discipline. Elle est loin d’être aussi populaire que les joueurs de basket, de baseball ou de football américain et elle peut généralement sortir tranquille sans être reconnue. Il arrive parfois que quelques apprentis danseurs ou passionnés de ballet la repère mais cela reste rare. Perplexe, elle se penche légèrement en avant. « Parce que vous avez fouillé internet ? Comment ? » Ses propres questions la mette mal à l’aise et ses jambes s’agitent sous la table. Elle n’a même pas donné son nom de famille et Eros semble déjà savoir de nombreuses choses sur elle. « Mais pour revenir au local… Je suis proche de la signature du compromis, je l’ai visité plusieurs fois et je sais déjà comment je vais l’aménager… enfin bon... » La blonde semble découragée, elle le sait mais elle tient à cet emplacement. Elle a déjà fournit beaucoup d’énergie dans cette organisation et elle n’a pas envie de repartir de zéro.

Chouu'
Messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu' En ligne
Mar 6 Sep - 18:39

Eros Vega
J'ai 37 ans et je vis à Los Angeles depuis  trois mois, USA. Dans la vie, je suis un couteau suisse, bientôt professeur d'escalade et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien car j'ai retrouvé ma liberté.

Après quelques années passées dans les meilleurs grimpeurs Argentin, je suis obligé de passer à autre chose et de retrouver une vie active normale. Pas question de reprendre les petits boulots de ma jeunesse : je veux devenir prof d'escalade. Ma carrière m'apporte du crédit, je suis sûr de réussir.
Arrivé aux USA récemment.
Je paye en cash, je ne suis pas très regardant sur les services rendus le temps d'avoir une situation stable, je me débrouille en anglais, ignore les racistes et espère pouvoir trouver quelques amies pour m’acclimater.
Fêtard, sympathique, entier, impulsif, souriant, macho ;
A l'image de son calme apparent et de son art classique, impitoyable pour les danseurs, la jeune femme se tient droite et sirote une eau pétillante sans sucre ajouté pendant que je m'efforce de lui paraître sympathique. Je n'ai jamais eu de mal à créer des amitiés, des affinités, à répandre une réputation de type jovial et de confiance, prêt à rendre service, positif et rayonnant. Je suis naturellement ouvert et disposé à arranger tout le monde, mais j'ai aussi appris, avec le temps, à me servir de cet atout.
Je peux profiter de l'image que je renvois pour obtenir ce que je veux. Sans avoir à être agressif ou discourtois, sans perdre mon masque de politesse : je sais aujourd'hui influencer les petites âmes fragiles ;

Reste à savoir de quel bois est faite Althea. Car si je vous parais mal intentionné, sachez que je n'ai nulle part où crécher, que j'ai urgemment besoin de m'installer pour ouvrir mon école. Il y a urgence.
Et puis, je n'admets jamais facilement que j'ai besoin d'aide. De fait, je préfère lui faire croire que mon succès passé me laisse aujourd'hui de quoi m'installer dans ce beau pays, sans inquiétude... Il n'en est rien.

" L'escalade. Ma spécialité c'était les blocs. J'étais bon en vitesse aussi mais ma carrure était plus adaptée aux épreuves techniques. "

Dis-je en forçant avec amusement sur mes bras athlétiques, un sourire aux lèvres.
L'escalade en compétition c'était génial, mais mes grimpes favorites se passaient et se passent toujours dans la nature. Sur des falaises au bord de l'eau, dans des coins de montagne reculés ou des rebords exposés au vent qui a tracé les rares prises où poser mes doigts meurtris.  

« Parce que vous avez fouillé internet ? Comment ? »

" Une intuition ! "

La blonde revient sur le local et je me mords la lèvre, embêté. Pour elle, en fait. J'arrive trop tard. Si j'avais déposé un dossier avant elle, ou en même temps : le combat serait loyal.
Ici je culpabilise mais n'ai pas d'autre choix que de continuer mon cinéma.

" Eh bien, peut être pouvons-nous rencontrer l'agent en charge du dossier tous les deux et... proposer de diviser en deux la surface. "

Je n'ai pas besoin d'elle. Si j'arrive à persuader le vendeur que deux parts valent mieux qu'une - car il pourrait non pas diviser le prix en deux mais grossir un peu le montant de chaque côté - la danseuse n'aurait pas le choix : elle vient de le dire elle même : rien n'a été signé.
Ma stratégie s'étoffe et mes remords grandissent. J'attends de voir sa réaction, je doute qu'elle soit prête à sacrifier la moitié de la surface de son école pour mes beaux yeux.
Gaïa
Messages : 110
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
tea
Gaïa
Ven 16 Sep - 15:41

Althea Johnson
J'ai 35 ans et je vis à Los Angeles, Etats-Unis. Dans la vie, je suis danseuse classique et je m'en sors bien. Sinon, en raison de ma carrière et mon passé, je suis célibataire et cela me convient.

Althea, surnommée Thea, et une danseuse classique très douée. Elle danse sur les plus grandes scènes du monde depuis des années. Elle a toujours été entraînée par sa mère, elle-même ancienne danseuse devenue professeur de danse. Sa mère ainsi que son père, qui est son agent, l'ont toujours poussée à se dépasser, à donner le meilleur d'elle-même. Ils l'ont parfois un peu trop forcée. Elle ne se voit pas exercer un autre métier, mais si ses parents n'avaient pas été aussi sévères, ce n'est peut-être pas cette carrière que Thea aurait choisi. Carrière qu'elle a toujours été poussée à choisir au détriment de tout le reste. Elle préfère ne pas trop y réfléchir. A ses 27 ans, Althea tombe enceinte. La pression est trop forte pour elle, contre son gré, pour ne pas détruire sa carrière, elle accepte d'avorter, perdant ainsi le père de l'enfant qui n'a pas pu supporter cette décision prise sous la contrainte. Cela est resté dans le coeur de Thea une véritable plaie ouverte et depuis, elle préfère éviter les hommes. A 35 ans, elle sait qu'elle arrive sur la fin de sa carrière et elle travaille déjà sur l'ouverture de son école de danse.

Nos disciplines en compétition.
I'm in a LA mood...


Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa] 74404ea82cd7f69a1f5f4aa87160337c7d08e8dd


Althea sourit, l’escalade cela semble bien correspondre à l’homme qui se tient en face d’elle. Elle comprend vite cependant qu’en tant que sportif de haut niveau, le brun est un habitué des compétitions. Ainsi, il est probablement dans le même état d’esprit qu’elle et risque de ne pas lâcher si facilement l’affaire. Mèche blonde entre les doigts, la danseuse se mord la lèvre. Cette histoire devient bien compliquée. Tout devait être simple, elle devait acquérir l’espace, monter l’école de danse tout en enchaînant les compétitions et grands spectacles pendant quelques mois encore. Et à la fin de ses nombreux projets, il lui aurait suffit de commencer à enseigner. Seule, autonome pour l’une des premières fois de sa vie. Vivre sans l’ombre de ses parents trop exigeants. Et Thea n’est pas prête à fermer la porte sur cet avenir seulement parce qu’un mec bien trop sûr de lui débarque de nulle part du jour au lendemain. « Non ! » Elle réagit au quart de tour alors qu’Eros propose de diviser la surface du local en deux. La blonde se racle la gorge avant de reprendre plus calmement. « Enfin, je veux dire, non, tout l’intérêt du local est dans sa superficie. » Suffisamment grand pour envisager trois studios, deux vestiaires et un joli hall d’accueil, le tout à un prix relativement raisonnable pour Los Angeles. Si encore leurs sports se ressemblaient et nécessitaient plus ou moins les mêmes aménagements, Althea consentirait peut-être à faire un effort pour s’arranger. Mais elle ne voit pas comment concilier la danse classique et l’escalade. Sa main se serre autour du verre posé devant elle. « Enfin si vous avez fait une offre... » Sa réflexion reste en suspend, elle n’a plus qu’à espérer que le dossier d’Eros ne surpasse pas le sien. Feignant le calme, elle hausse les épaules. « Vous avez repéré d’autres locaux ? » demande-t-elle innocemment en pensant à la liste d’adresses qu’elle pourrait lui donner s’il acceptait de chercher ailleurs.

Chouu'
Messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu' En ligne
Lun 19 Sep - 15:17

Eros Vega
J'ai 37 ans et je vis à Los Angeles depuis  trois mois, USA. Dans la vie, je suis un couteau suisse, bientôt professeur d'escalade et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien car j'ai retrouvé ma liberté.

Après quelques années passées dans les meilleurs grimpeurs Argentin, je suis obligé de passer à autre chose et de retrouver une vie active normale. Pas question de reprendre les petits boulots de ma jeunesse : je veux devenir prof d'escalade. Ma carrière m'apporte du crédit, je suis sûr de réussir.
Arrivé aux USA récemment.
Je paye en cash, je ne suis pas très regardant sur les services rendus le temps d'avoir une situation stable, je me débrouille en anglais, ignore les racistes et espère pouvoir trouver quelques amies pour m’acclimater.
Fêtard, sympathique, entier, impulsif, souriant, macho ;
J'admets faire évoluer ma stratégie en fonction d'elle, elle est l'un des principaux paramètres de mes calculs et je ne sais pas anticiper ses réactions. J'aimerai rapidement pouvoir la cerner, du moins ses ambitions, son potentiel et tout ce qui la pousse à vouloir ce local qui conviendrait parfaitement à mes projets ! Avant de pouvoir manipuler quelqu’un, il faut non seulement gagner sa confiance mais cerner la majeure partie de sa personnalité...

« Non ! »

Impulsivité. Il ne faut pas généraliser, j'en déduis simplement que son école et l'achat du bâtiment en rénovation la motive intensément. Hors de question pour la belle de diviser l'endroit ;

« Enfin, je veux dire, non, tout l’intérêt du local est dans sa superficie. »

" C'est vrai ! Vous avez raison, sa surface permettrait d'en faire une spacieuse école de danse ; ou salle d'escalade. "

Taquin, je ne lui tiens pas rigueur de cette pseudo agressivité. Je sais que j'ai le mauvais rôle, j'ai choisi de l'endosser. Pas vraiment par préférence croyez-moi ;
Sa remarque suivante est chargée d'appréhension, d'abattement. Si j'ai fait une offre, elle ne peut qu'espérer me voir perdre.

Je sirote tranquillement lorsqu'elle m'interroge sur mes recherches. Althea connait la réponse : j'ai vu quelques autres lieux, rares, toujours moins bien que celui-ci. Je ne viendrais pas me battre avec elle si j'avais trouvé autre chose.
Je veux cette salle. Elle est dans mes prix - plus ou moins, située où il faut et si je peux m'arranger pour la partager avec une si jolie danseuse ce sera tout bénéf !

" Et vous ? Je suppose qu'on a le même constat : il y a peu d'annonce à trente kilomètres à la ronde, celles que j'ai vues sont soit hors de prix soit trop délabrées. "

Mon apparition soudaine dans sa réalité, forme d'accident sur son parcours de future prof, me fait culpabiliser. Disons qu'il faut désormais temporiser je ne peux pas en moins de deux heures détruire ses rêves.
Je soupire donc, lentement, et me penche sur la table pour me rapprocher d'elle.
Nous partageons l'amour d'un sport, d'un art, d'un mode de vie. J'ai du respect pour la miss Johnson et je réalise qu'il me faudra peut être user de subterfuge avec quelqu'un d'autre ... La salle était pourtant idéale.

" ... Je vais me retirer. Je suis sûr que votre offre est meilleure de toute façon, c'est mieux ainsi. "

Si mon regard abattu la touche suffisamment je peux encore m'en sortir. Après tout je n'ai pas dit que je n'avais pas fait d'offre - ce qui me rayait automatiquement du calcul.
Testant son empathie à mes propres risques et périls, j'ajoute :

" Il me faudra juste trouver un investissement dans les deux mois sinon ; bon. Ce sont les conditions hein ? Ne devient pas américain qui veut ! "

Les conditions d'entrée sur le territoire sont une chose. Les conditions pour y rester une autre. Des tas de cases à cocher ! Par exemple on pourrait bien vite me reprocher de ne pas exercer, d'avoir trop emprunté, de n'avoir pas encore injecté d'argent dans l'économie du pays...

Une petite larme au parfum d'immigré en difficulté touche-t-elle une star de la scène ?  
Contenu sponsorisé
Nos disciplines en compétition. [Pv : Gaïa]
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Everything goes on, but eventually... ∆ Gaïa
» How to cook a Big Apple (avec Gaïa)
» les idées de gaïa
» les personnages de gaïa
» i'm not an asshole, you are the one who lied to me ∆ Gaïa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: