Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

LE TEMPS D'UN RP

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama

MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Ven 25 Mar - 10:25
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 4 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500
Lullaby avait eu raison, son père n’avait pas tardé à lui caser un autre rendez-vous. Est-ce que c’est Naomi qui lui avait dit qu’il n’avait jamais donné de nouvelles ? En tout cas, Mickaël était d’attaque et il n’avait pas perdu de temps. Il ne lui avait même pas laissé le choix à vrai dire, ça ressemblait presque à une convocation. Et Glen n’avait rien trouvé à redire. D’ailleurs, il n’avait même rien répondu à ce SMS. Il n’y avait après tout pas grand chose à ajouter. Le rendez-vous était déjà pris de l’autre côté et Glen n’aurait qu’à venir pour rencontrer cette fille. Il allait y aller pour faire plaisir à son ami mais l’éventualité que l’inconnue qu’il allait rencontrer lui plaise lui paraissait bien saugrenue. L’avantage, c’est que Mickaël allait bien finir par être à court de prétendantes et, à un moment donné, il n’aurait plus personne à lui présenter. Est-ce qu’il pensera à sa propre fille à ce moment-là ? Evidemment pas. Ah, si seulement Glen pouvait s’enlever de la tête la jolie blonde, tout serait bien plus simple. Il s’était préparé comme s’il allait tout de même retrouver la femme de sa vie -l’espoir est permis- et c’était un peu nerveux qu’il s’était rendu au bar. C’est stressant ces blind date, on ne sait jamais à quoi s’attendre. Et effectivement, ce qui allait lui arriver, Glen ne s’y attendait pas du tout. Il était déjà attablé quand il avait vu Lullaby foncer droit sur lui. Il rêvait là, non ? C’était forcément le fruit de son imagination, Mickaël n’avait tout de même pas fait ça. Plus elle s’approchait, plus Glen se rendait compte qu’elle était bien réelle. Une fois qu’elle était arrivée à son niveau et qu’elle l’avait salué, il n’y avait plus eu de doute possible : c’était elle, elle était là. Après quelques secondes de réflexion intense, il referma sa bouche qu’il avait entrouverte en la regardant arriver. Elle était superbe. Comme d’habitude. Sa présence ici, c’était peut-être tout simplement un hasard. Elle venait le saluer avant d’aller au rendez-vous qu’elle avait avec celui pour qui son cœur battait. Le gars à qui elle devait déclarer sa flamme. L’éventualité qu’elle soit vraiment là pour lui s’effaça à mesure qu’il y réfléchissait. Impossible, il y avait une explication et il n’allait pas tarder à la connaître. « Lullaby ? Salut. Qu’est-ce que tu fais ici ? » qu’il avait demandé en camouflant son émoi. Il était devenu plutôt doué à ce jeu-là. « Il est là ? » qu’il avait rajouté à voix basse en se retournant discrètement pour tenter d’apercevoir l’homme que Bee convoitait. Il était bien curieux de savoir à quoi il ressemblait celui-là. Ah, il était si loin d'avoir compris...
 
Lullaby
Messages : 2072
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby
Ven 25 Mar - 14:44

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, attirée par un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 4 1wCuWgMJ_o

Naturellement, alors qu'elle avance vers lui, l'homme semble surpris de voir la jeune femme ici, au même endroit que lui, au même moment. De toute évidence, il ne s'y attendait pas le moins du monde. En même temps, puisque le message était supposé venir de Mickaël, comment envisager que l'inconnue du jour serait la demoiselle ? Comment envisager que tout ceci pourrait d'être une supercherie de celle-ci et surtout de sa meilleure amie ? Peut-être, donc, n'avait-il pas répondu au message de Mickaël, pas découvert que son ami n'était pour rien dans ce rendez-vous, permettant de conserver l'effet de surprise le plus total.

Comme elle rejoint sa table, le saluant en s'arrêtant devant lui, l'homme lui renvoie une salutation polie, non sans faire remarquer sa surprise de la voir ici. Posant justement la question des raisons de sa présence, l'agent suppose bien vite que peut-être, elle avait tout simplement rencard avec l'homme dont ils avaient déjà parlé. Celui à qui elle n'arrivait pas à se déclarer. Il n'avait pas tout à fait tort, mais comme il regarde tout autour de lui pour apercevoir ce type, il est évident qu'il est à des lieues de penser qu'il s'agit de nul autre que lui-même. Bee tire la chaise vers elle, prenant place à table.

”- J'ai rendez-vous.” se contente-t-elle de répondre à sa question.

Son regard restant fixé sur l'homme, la demoiselle passe une main mal assurée dans ses cheveux qu'elle vient repousser derrière son oreille dans un mouvement délicat, avant de les retirer presque immédiatement, les remettant en place. Là, tout de suite, elle n'est vraiment pas sûre que Becca ait eu la meilleure des idées, alors qu'elle redoute que Glen se lève tout simplement et de barre. Il avait bien rit quand elle avait proposé un verre. Qui sait ce qu'il ferait aujourd'hui.

”- Enfin… On a rendez-vous.” précise-t-elle comme pour bien signifier - si ce n'était pas encore trop évident depuis qu'elle s'était installée - que c'était avec elle, qu'il avait rendez-vous.
MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Ven 25 Mar - 20:35
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 4 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500
Glen était chamboulé de voir Lullaby ici. Ce n’est pas comme s’il ne pensait pas un peu trop régulièrement à la demoiselle. Elle surgissait dans ses pensées bien trop souvent. L’avoir en face de lui dans ces circonstances particulières, ça lui rappelait un peu trop cruellement à quel point elle pouvait lui plaire. Et à quel point elle ne devrait pas lui plaire par la même occasion. L’agent avait dégluti, un brin gêné mais habile pour le camoufler. Elle n’allait pas rester. L’homme de ses rêves n’était sans doute pas loin et elle n’allait pas tarder à le retrouver. C’était si… logique. Et quelque un peu décevant aussi mais Glen se garda cette reflexion. Il se figea quand la jolie blonde lui annonça qu’elle avait rendez-vous. Oui, évidemment… Il l’avait bien compris ça. Sauf qu’elle n’a pas bougé et qu’elle continuait de le fixer d’une manière beaucoup trop déstabilisante. Que diable était-il en train de se passer ? Qu’est-ce qu’il n’avait pas compris ? La bouche de Glen avait formé un O de surprise lorsque Bee avait pris place en face de lui. Ok, ça, il ne l’avait pas vu venir. Il regarda nerveusement autour de lui. Est-ce que c’était une blague ? Une caméra cachée ?Ou bien un piège ? Est-ce que Mickaël allait surgir de nulle part pour l’accuser de la pire des trahisons ? Glen s’était agrippé à la carte des boissons du bar qu’il parcourait distraitement avant d’apercevoir Lullaby. Il ne savait absolument pas quoi dire, ni quoi faire, et il mit finalement du temps avant de parvenir à articuler : « T’es sûre ? Enfin, je veux dire… Je suis pas sûr de comprendre. Mickaël… Ton père. Il m’a quand même pas donné rendez-vous avec toi. » Et ses mots étaient maladroits. Dans sa tête, tout se mélangeait. Il ne savait plus démêler les choses pour savoir ce qui se passait vraiment. Alors il s’était mis à regarder Lullaby, à la recherche d’une réponse dans son regard. Comme un flashback, il la revoyait lui demander ce qu’il dirait si c’était elle qui lui proposait un rendez-vous. Bordel de merde. Et si ce n’avait pas été une blague ? La pression était montée d’un coup en lui. Cette attirance qu’il ressentait pour elle… Ce n’était quand même pas réciproque ?! « Ok, j’ai besoin d’un verre je crois. » qu’il avait dit en détournant les yeux de Lullaby pour implorer un serveur de venir prendre leur commande. Parce que, même s’il ne comprenait pas et même si ce n’était pas bien, il n’avait eu aucune envie de partir ou de faire partir Lullaby. Quelque chose l’en empêchait, quelque chose de bien plus fort que la raison qui le sciait sur la chaise de cette table qu’il partageait avec la demoiselle. Malgré tout, il avait envie de comprendre.
 
Lullaby
Messages : 2072
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby
Ven 25 Mar - 23:14

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, attirée par un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 4 1wCuWgMJ_o

Lorsque Glen demande si elle est sûre d’elle, lorsqu’elle affirme qu’ils ont rendez-vous, la demoiselle rirait presque de l’entendre affirmer que Mickaël ne lui aurait jamais organisé un rencard à l’aveugle avec sa propre fille. Elle en rirait si elle n’avait pas autant peur qu’il fuit à la seconde où il découvrirait le fin mot de l’histoire, décidant de ne pas davantage lui être favorable que lorsqu’elle avait tenté de l’inviter en bonne et dûe forme. Elle n'exclut pas encore qu’il prenne ses jambes à son cou en fuyant ce rendez-vous. Pas encore qu’il parte en la jugeant complétement folle et lui faisant savoir, au passage, qu’il ne ressentait pour elle rien de ce qu’elle ressentait pour lui. Le risque était bel et bien là, elle ne l’oubliait pas.

”- Papa non, il ne sait même pas que nous sommes là.” remarque Bee. ”Il ne t’a pas invité à ce rendez-vous.” son regard se fait fuyant, n’osant plus vraiment le regarder comme elle cherche ses mots. ”Becca et moi oui.”

C’était, à vrai dire, l’idée de sa meilleure amie. Mettre à profit les invitations de Mickaël pour lancer un rendez-vous à Glen, de sorte que Lullaby obtienne ce qu’elle n'avait osé demander en quatre ans, ce qui lui avait été refusé la fois dernière. Maintenant qu’elle était là, Bee était encore un peu plus convaincue que ce n’était pas l’idée du siècle et qu’elles n’auraient pas dû faire ça. Qu’elle aurait dû… Faire quoi, au juste ? Continuer de rester dans son coin à le regarder sans parvenir à lui dire ce qu’elle a sur le cœur ? Continuer de l’observer en redoutant le jour où il débarquerait accompagné à un déjeuner dominical ? Continuer de saboter toutes ses chances en n’osant pas en tenter au moins une, juste une ? Peut-être aurait-elle dû, en effet, tant elle n’est pas sûre de ce qui est en train de se passer, ni de la finalité de cette rencontre. Il ne lui avait, après tout, jamais donné aucune raison d’espérer. Jamais tendu aucune perche que ce soit pour en arriver là. Peut-être aurait-elle dû s’en tenir à ça, en effet. Et elle se mord la lèvre inférieure, en reportant son regard sur lui, se sentant pataude.

Besoin d’un verre. Ce n’est pas une mauvaise idée, elle en aurait bien besoin elle aussi. Et tant qu’il prend un verre, c’est qu’il n’a pas - encore - l’intention de partir tout de suite. Alors la demoiselle suppose que c’est bon signe. Au moins, il ne piétine pas aussi rapidement son cœur qu’il avait pu le faire quelque temps plus tôt en éclatant de rire. C’était toujours ça de pris.

Une serveuse approchant de leur table pour prendre leurs commandes, la demoiselle le laisse faire en priorité, avant d’elle-même porter son choix sur une pina colada, se ravisant au dernier moment à commander un pornstar martini dont elle n’est pas sûre qu’elle aurait pu, dans une telle situation, assumer de le dire.

"- Est-ce que tu m'en veux ?" souffle-t-elle, la serveuse partie, comme son regard se reporte sur l'homme devant elle en même temps qu'elle se mordille la lèvre inférieure.

MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Sam 26 Mar - 3:37
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 4 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500
Hébété, Glen regardait Lullaby avec des poings d’interrogation sortant de ses yeux. Il ne comprenait pas. A moins qu’il n’ait peur de comprendre justement ? Il était incroyablement nerveux tout à coup et pour contrecarrer ça, le quarantenaire voulait se commander à boire. En attendant la serveuse, Lullaby donna ses premières explications. Non, elle n’était pas là du fait de son père. Elle était venue de son propre chef. Glen s’était décomposé. C’était son idée à elle… et à sa meilleure amie. Ça faisait déjà une personne au courant de ce petit manège et Glen avait blêmit. Est-ce qu’il y avait une chance que ça remonte jusqu’à Mickaël ? « Oh waw, je sais pas quoi dire, c’est… » Inattendu ? Inespéré ? Flatteur bien que beaucoup trop dangereux ? Un tas d’adjectifs lui venait à l’esprit et la liste ne faisait que s’allonger dans sa tête. « … surprenant. » qu’il avait fini par souffler en accueillant la serveuse à table comme si elle était le Messi. Il commanda un whisky. Sec. Il ne voulait surtout pas voir un foutu glaçon dans son verre. Ça aura au moins le mérite de le décrisper. Il était, à ce moment précis, tendu comme une crampe sur sa chaise. Lullaby avait commandé un cocktail et Glen réalisait alors que c’était bel et bien en train de se passer : ils allaient prendre un verre ensemble. Ça n’avait rien de normal. Ils se connaissaient déjà et… Mon Dieu, il allait finir en enfer. « Si je t’en veux ? » Même pas un peu. Le procédé ressemblait certes plus à un piège qu’autre chose mais l’idée d’en vouloir à Lullaby ne lui avait même pas traversé l’esprit. « Mais non, je… » Mais pourquoi est-ce qu’il avait aussi chaud d’un coup ? Pourquoi est-ce qu’il était incapable d’aligner deux mots sans se mettre à lamentablement balbutier ? « T’es pas sérieuse quand même, si ? » Il avait trouvé la force de la sonder du regard, toujours aussi incrédule. « Moi ? Ça n’a pas de sens, je suis… Moi. C’est ma faute, c’est ça ? T’as remarqué que j’étais bizarre avec toi ? C’est rien ça. C’est … Un délire de célibataire endurci. Voilà, c’est ça, rien d’autre. T’es la fille d’un client et surtout d’un ami alors tu vois même si… » Et il se mettait à débiter beaucoup trop de paroles d’un coup, il en avait lui-même le tournis. « Non. » qu’il avait fini par ajouter, plus pour se convaincre lui-même que par réelle conviction. La vérité, c’est que malgré la confusion que cette révélation faisait naître en lui, une petite partie de lui était ravie et avait envie de se mettre à danser sur la table.
 
Lullaby
Messages : 2072
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby
Sam 26 Mar - 4:47

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, attirée par un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 4 1wCuWgMJ_o

Surprenant. De toute évidence, Glen ne s'attendait vraiment pas à cela. Même la proposition de la demoiselle il y a trois semaines de ça n'avait de toute évidence pas éveillé le moindre soupçon dans son esprit. Il avait réellement pris ses mots d'alors pour une plaisanterie, une simple plaisanterie, au point de ne pas avoir envisagé un seul instant qu'elle puisse être sérieuse, qu'elle puisse en avoir vraiment envie. Au point de ne pas avoir envisagé un seul instant la supercherie dont Becca et Bee s'étaient rendues coupables par l'envoie de ce SMS en se faisant passer pour Mickaël. Au point d'être surpris par celle-ci. D'avoir du mal à réaliser ce qu'il apprend, ce que la demoiselle lui révèle. Et pourtant, pourtant, il ne lui en voulait pas. Quand bien même il a besoin d'un Whisky sec pour accueillir la nouvelle. Pour la défense de la demoiselle, il n'avait pas voulu la prendre au sérieux quand elle avait tenté de prendre son courage à deux mains, tenté de faire les choses correctement. L'aurait-il davantage fait si elle avait envoyé ce SMS de son propre téléphone ? Probablement pas.

Est-ce qu'elle est sérieuse ? Bee lève un sourcil en se demandant de quoi il veut parler, au juste. De ce moment ensemble, ou des sentiments qu'elle nourrit à son égard, qu'il doit bien suspecter à présent ? Il ne tarde pas à lui apporter quelques éléments de réponses, comme il se désigne, affirmant que cela n'avait pas de sens, qu'il était lui. Et c'était là tout le problème. Il était lui. Un homme bourré de toutes les qualités qu'elle pouvait chercher chez l'un de ses semblables et, pour ne rien gâcher, incroyablement beau. À ses yeux, Glen avait tout de l'homme idéal. Être lui, c'était plus que suffisant.

"- Justement...." souffle-t-elle.

Pourtant, elle n'a pas vraiment le temps d'approfondir sa pensée, levant un sourcil plus haut comme il demande si tout ça est de sa faute. Si elle a remarqué qu'il était bizarre avec elle, affirmant que tout ça, ce n'était rien. Seulement un délire de célibataire endurci. De quoi voulait-il donc parler ? Que voulait-il dire, par le fait qu'il était bizarre avec elle ? Elle n'avait rien remarqué du tout. En quoi l'aurait-il été ? Et pourquoi ?

”- Bizarre ? Comment ça ?”

La fille d'un client, la fille d'un ami. Les mots sont posés. Des mots dont elle n'a en réalité pas besoin. Lullaby a parfaitement conscience de cette réalité. En quatre ans, elle n'a pas pu passer à côté. Du reste, ce n'était pas comme si elle ne s'était pas torturé elle-même un tas de fois à penser à cela, à retourner le problème dans tous les sens. La serveuse qui leur porte leur commande, toutefois, ne lui permet pas de renchérir immédiatement, lui permettant ainsi de remettre de l'ordre dans ses idées avant de prendre la parole, l'employée partie.

”- Tu sais… je suis parfaitement au courant de tout ça…” souffle la blonde.

Comment oublier, à vrai dire, qu'il était un ami de son père ? Qu'il lui arrivait de déjeuner à la même table qu'eux le dimanche ?  Qu'il faisait, en quelque sorte, presque partie de la famille, en étant comme un tonton pour Noah ? Comment aurait-il pu oublier tout ça ? Comment aurait-elle pu fermer les yeux là-dessus, pendant quatre ans ? Elle avait eu bien plus de temps qu'il n'en faut pour y penser.

”- Est-ce que… c'est vraiment si mal que ça ?”

Après tout, qu'est-ce qu'elle y pouvait, elle, si son cœur l'avait choisi lui ? Qu'est-ce qu'elle y pouvait si depuis quatre ans elle était incapable de le chasser de son esprit ? Incapable de laisser quelqu'un d'autre entrer dans sa vie ? Incapable de laisser quelqu'un d'autre la séduire ? Elle n'avait pas choisi d'être dans cette situation. Pas plus que lui. Est-ce que c'était vraiment si mal de le désirer comme elle le désirait ? De rêver de lui, de sentir son parfum jusque dans ses nuits ? Après tout, il n'était pas réellement de sa famille. Et elle n'était plus une adolescente depuis longtemps. N'avait-elle alors tout de même vraiment pas le droit de l'aimer ?

”- Je te demande pas grand chose.” souffle-t-elle, la gorge nouée. ”Seulement de m'accorder cette fin de journée.” Elle marque une pause. ”Que je puisse au moins me dire que j'aurai essayé…”

Et chérir pour toujours le souvenir de ce moment.

"- S'il te plaît..."
MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Sam 26 Mar - 11:06
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 4 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500
Glen avait l’impression qu’il venait de trouver les pièces manquantes d’un puzzle sur lequel il planchait depuis des mois maintenant. Ses méninges retournaient sa mémoire, à la recherche du moindre indice qui aurait du le mettre bien avant l’évènement de ce soir sur la bonne piste. Et il était un peu désemparé parce qu’il n’en voyait pas. Il avait fait tellement d’efforts pour ne pas dévoiler sa propre attirance qu’il ne voyait absolument pas à quel moment Lullaby avait pu en ressentir pour lui. Mais c’est bien ce qu’elle ressentait, de l’attirance, non ? Pourquoi elle serait ici sinon ? Pourquoi est-ce qu’elle aurait organisé ce rendez-vous en subtilisant le téléphone de son père ? Glen s’était frotté l’arrière de la nuque, en proie à un malaise palpable. C’était lui alors, l’homme sur qui elle avait des vues ? Il comprenait mieux maintenant pourquoi elle avait eu si peur d’essuyer un refus. C’était une histoire impossible. Du genre qui ne méritait même pas qu’on essaye. Trop jeune, trop la fille de Mickaël. Ça suffisait largement. Pourtant… Il n’avait même pas pensé une seconde à quitter sa chaise, à quitter ce bar. Quelque chose le retenait, quelque chose qui se trouvait dans les yeux absolument ravissants de la jeune Watson et que Glen ne s’expliquait pas. Pourquoi lui ? De tous les hommes qu’elle pouvait rêver d’avoir… pourquoi lui ? Il ne se trouvait rien d’exceptionnel et, d’ailleurs, son célibat tardif n’augurait rien de bon. C’était étrange à son âge de ne jamais avoir su se poser. Mais elle…  Elle avait encore la vie devant elle. Si fraiche, si belle… Non, clairement, ça n’avait pas de sens. « Euh, eh bien… Tu sais. Bizarre. » Et à sa tête, non, elle ne savait pas du tout de quoi il parlait. Donc elle n’avait pas remarqué. Elle n’avait pas la moindre idée du plaisir qu’il avait à la regarder ? Du bonheur qu’il avait d’entendre qu’elle allait simplement bien ? Il soupira. Il n’allait quand même pas lui dire qu’elle lui plaisait. C’était déjà assez terrible de le penser. La simple idée de le dire tout haut lui donnait des frissons. Si elle ne savait rien de l’attirance que Glen ressentait pour elle, elle semblait pleinement consciente des problèmes que soulevaient cette attirance. Si c’était si mal que ça ? Glen ne put empêcher un rire nerveux de franchir la barrière de ses lèvres. Bien sûr que c’était mal. « Evidemment. » qu’il avait répondu de manière implacable, le regard fuyant. Il n’avait pas envie de la blesser mais il ne pouvait pas lui mentir non plus. Il avait relevé les yeux sur elle quand elle lui avait demandé de lui accorder juste cette fin de journée. Pour essayer. Comment est-ce qu’il pouvait seulement envisager de lui dire non face à un minois pareil ? Il n’en avait pas eu la force, ni l’envie d’ailleurs. « Ok alors… » Il avait levé son verre au dessus de la table. « Santé ! » qu’il s’était efforcé de dire avec enthousiasme avant de se jeter sur le contenu de son verre. Ok, ça piquait un peu. Enfin, ça brulait carrément. Mais c’était nécessaire. « C’est pas que ton père le problème… Je veux pas être ce genre d’hommes. Tu sais, ces mecs qui fréquentent des filles beaucoup trop bien et beaucoup trop jeunes pour eux. La première fois que je t’ai vu, t’allais au lycée et j’étais déjà au même stade de ma vie qu’aujourd’hui, c’est… malsain. » qu’il avait murmuré comme s’il avait peur que le bar entier ne l’entende.
 
Lullaby
Messages : 2072
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby
Sam 26 Mar - 14:57

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, attirée par un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 4 1wCuWgMJ_o

Comme il balbutie en cherchant ses mots, les répétant, Lullaby lève plus haut son sourcil. Bizarre. Non, elle ne sait pas. Elle n'a rien vu, rien remarqué, trop centrée chaque fois sur les luttes intérieures agitant son être, son cœur, son âme. Elle n'a rien vu, pas plus que lui en fin de compte, tant il semble surpris de la voir aujourd'hui, de comprendre qu'il est cet homme dont ils ont parlé il y a trois semaines. Celui à qui elle devait se dévoiler. Celui qui serait idiot de la rejeter. Celui qui allait le faire cependant, exactement comme elle avait dit que cela se passerait, de manière inéluctable. Il avait eu beau dire ce qu'il ferait à ce type alors, aujourd'hui cela ne comptait plus. Plus maintenant qu'il savait. Plus maintenant qu'il ne s'efforçait plus en politesses.

C'est mal. Évidemment. Bee accuse le coup, baissant la tête pour fuir le regard de l'homme. Ces mots déjà la blessent. Elle voudrait ne pas avoir eu à les entendre. Elle voudrait pouvoir oublier qu'il les a dit. Même si elle sait que ce ne sera pas possible et qu'ils hanteront ses prochaines nuits. Naturellement. Comment pourrait-elle oublier la manière qu’il a de qualifier ses sentiments ?

”- Ça devrait pas l'être quand c'est sincère.” souffle-t-elle.

Qu’y a-t-il de mal à aimer ? Bien sûr, il est un ami de son père. Bien sûr, il est plus vieux qu’elle. Mais en quoi cela serait-il mal malgré tout ? Elle n’est pas certaine de bien voir, de bien comprendre. Aimer ne devrait jamais être mal, ni faire mal, quand on aime comme elle aime. Quand les sentiments sont aussi sincères. Quand ils sont aussi purs. Aussi doux. Quand ils sont aussi vrais. Pourquoi cela serait-il mal, d’éprouver ce que Dieu a fait de plus beau sur cette terre ? Quand bien-même l’objet de toutes ses attentions était un ami de son père ? Il n’en était justement qu’un ami. Et s’il l’avait certes vu grandir, il était entré suffisamment tard dans sa vie pour que ça n’ait rien de tendancieux ou reprochable.

”- Santé…” souffle-t-elle en réponse, comme il accepte de passer ce moment avec elle.

Pourtant, même s’il ne prend pas ses jambes à son cou, le moment partagé ensemble n’aura, elle s’en doute, rien du rendez-vous qu’elle espérait, alors que très rapidement l’homme reprend la parole pour poser les mots sur la situation. Des mots détestables aux oreilles de la demoiselle. Bien sûr, il évoque très rapidement tout ce qui joue contre elle. Tout ce dont elle a parfaitement conscience. Son père. La différence d’âge. Et pourtant, dans les mots qu’il dit, elle n’entend pas le plus important. Il disait ne pas vouloir être le genre d’homme sortant avec des jeunes femmes, se défendant ainsi sans évoquer ce qu’elle pouvait lui espérer, sinon qu’elle était, selon lui, beaucoup trop bien pour lui.

”- Est-ce que… t’es en train de me dire… que le problème n’a rien à voir avec le fait que je ne te plaise pas ?” murmure-t-elle.

Malsain. Malsain. Ses yeux s’embuent de larmes qu’elle ne peut réfréner. Pourquoi cela serait-il malsain ? Elle n’était pas si jeune. La première fois qu’il l’avait vu, il avait l’âge qu’elle avait aujourd’hui. Elle allait encore au lycée. Mais elle avait bien grandi, depuis. Elle approchait à grands pas de sa trentaine d’années. Bien loin de l’adolescente qu’il avait pu connaître alors.

”- Tu sais je… J'voulais pas t'embêter... J'ai pas... choisis. T’aurais sûrement jamais rien sû si… Si je pensais que ça pouvait passer mais…” elle se coupe, les larmes aux yeux. ”J’y arrive pas.”

MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Sam 26 Mar - 16:18
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 4 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500
Et dire qu’il avait promis d’aller casser la gueule au mec qui lui causerait du chagrin. Tout ce temps, ce mec, c’était lui. Il n’allait quand même pas s’auto-flageller maintenant. Allait-il seulement lui causer de la peine ? A quel point, c’était sérieux pour elle ? Il n’en avait aucune idée. C’était si soudain pour lui tout ça qu’il avait du mal à mettre de l’ordre dans ses idées. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il devait lutter coute que coute. Quand bien même ça lui plaisait, quand bien même elle lui plaisait. Et c’était beaucoup plus compliqué qu’il ne l’aurait imaginé. Avant, il sauvait les meubles en se disant qu’il n’y avait aucune chance que Lullaby soit intéressée. Mais maintenant ? Il devait se faire violence pour suivre ses principes, ses propres règles. Et, visiblement, Lullaby n’était pas de cet avis. Il écarquilla légèrement les yeux quand il l’entendit dire que ça ne devrait pas être si mal à condition que ce soit sincère. Qu’est-ce qui était sincère ? De quoi elle parlait exactement ? La sensation qu’elle ne lui avait pas précisément tout dit l’angoissa. Glen préféra alors rester silencieux plutôt que d’avoir des précisions qui l’affoleraient d’autant plus. L’ignorance ça avait du bon. Et ils avaient trinqué ensemble parce que Glen était incapable de la planter comme ça. Elle ne le méritait pas. En revanche, Glen avait mis les choses au clair. Ce n’était pas possible. Pas parce qu’il n’en avait pas envie, non. Mais parce que c’était répréhensible à bien des égards et qu’il ne voulait pas être ce genre d’hommes. Simplement. « Euh… Non, ce que je veux dire c’est que c’est bien là tout le problème… Tu me plais. » qu’il avoua du bout des lèvres, pas loin de faire un malaise sous le poids de ses propres aveux. Mais c’était malsain. Justement. Et si c’était parfaitement clair dans l’esprit de Glen, il n’avait pas soupçonné l’effet que ça ferait à son date surprise. Il avait vu les larmes dans ses yeux et avait instantanément regretté ses paroles. « Non, non, non… S’il te plait, non… » qu’il avait dit avec une grande douceur. Il fondait comme neige au soleil devant la tristesse de Lullaby. Ça avait au moins le mérite d’éclaircir un autre point : c’était plutôt sérieux pour elle. Il avait envie de la prendre dans ses bras mais il savait que trop bien le message qu’il enverrait et il ne ferait que se contredire. Seulement, ça avait été plus fort que lui et il avait déplacé sa main jusqu’à la sienne pour la serrer. « Ne pleure pas. Tu m’embêtes pas… Je suis désolé. Je veux pas te blesser, c’est juste… compliqué. » Il s’était pincé les lèvres en remarquant qu’il gardait un peu trop longtemps sa main dans la sienne. A contre-coeur, il avait repris sa position initiale. Il se sentait tout petit. Qu’est-ce qu’il était sensé faire maintenant ? « Ça fait combien de temps que tu… sais ? » Et puisqu’ils se connaissaient depuis maintenant huit ans, la question méritait d’être posée. Un peu tendu sur sa chaise, Glen attendait le verdict. A partir de quand le regard de Lullaby sur lui avait-il changé et comment avait-il fait pour ne pas le voir ?
 
Lullaby
Messages : 2072
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby
Sam 26 Mar - 17:38

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, attirée par un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 4 1wCuWgMJ_o

En réalité, elle lui plaisait. Elle ne s’y attendait pas et c’était peut-être bien le pire dans l’affaire finalement. Savoir que, si elle n’avait pas eu cet âge là ou qu’elle n’avait pas été la fille de son père, savoir que s’ils s’étaient connus en d’autres circonstances, alors peut-être aurait-elle eu une chance. Cette annonce, peut-être plus encore que les mots et adjectifs qu’il emploie en qualifiant cette attirance - qui va bien au-delà - de malsaine lui brise le cœur. S’il n’avait s’agit que d’une non-réciprocité, peut-être l'aurait-elle mieux pris que de savoir que tout aurait pu être possible, dans d’autres circonstances. Cette fois, alors, une larme roule sur sa joue, qu’elle ne parvient à retenir. Si elle n’avait pas été si jeune, si elle n’avait pas été la fille de Mickaël… Alors il n’y aurait rien eu contre eux, c’était vraiment ce qu’il était en train de lui dire ? Est-ce que son statut même l’avait condamnée ? De toute évidence, c’était bel et bien le cas.

Bien qu’il proteste, qu’il lui demande de ne pas pleurer, qu’il prenne sa main dans la sienne pour la réconforter, les larmes commencent à couler de manière incontrôlable sur les joues de la demoiselle. Elle devait avoir l’air pitoyable, bien loin de l’image séduisante qu’elle aurait voulu lui renvoyer cette après-midi, au cours de ce rendez-vous dont elle avait, clairement, perdu le contrôle. La réalité, cependant, était bel et bien là : elle n’avait pas besoin de le séduire. Cela semblait déjà plus ou moins fait, malgré elle, sans en avoir eu ne serait-ce que conscience. Et pourtant, pourtant, leur histoire apparaissait tout de même comme impossible. Et savoir que, si elle n’avait pas été la fille de Mickaël, l’issue de ce rendez-vous aurait pu être toute autre avait quelque chose de terrible.

Il ne voulait pas la blesser, il était désolé. Malheureusement, malgré lui, c’était exactement ce qu’il était en train de faire, quoiqu’il ne l’ait pas voulu davantage qu’elle. Il n'aurait pu en être autrement, à dire vrai, peu importe la manière qu’il aurait eu de s’exprimer, de poser les choses. Il ne pouvait pas ne pas la blesser s’il la repoussait, s’il ne pouvait pas être avec elle. D’autant plus que la blesser, c’était déjà fait depuis longtemps, quoique ce ne soit pas de son fait. Elle en avait salement l’habitude, depuis le temps, tant elle avait déjà souffert de voir son père lui organiser des rendez-vous faisant toujours craindre à la blonde qu’un jour, il n’arrive chez les Watson accompagné.

Comme il retire sa main, retrouvant une certaine distance avec elle, le cœur de la demoiselle se serre. Ce geste concrétise un peu plus, à ses yeux, le refus qu’il lui faisait. Et le manque, alors, sur son épiderme, se fait sentir instantanément.

”- Quatre ans… ça fait quatre ans.” souffle la demoiselle entre ses larmes, essuyant ses yeux en même temps, parvenant par miracle à éviter un horrible trait noir de mascara. A l’occasion, elle remercierait Charlotte Tilbury.

Contenu sponsorisé
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
Page 4 sur 27
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 15 ... 27  Suivant
Sujets similaires
-
» But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers
» Love is not an emotion, love is a promess (univers Star Wars)
» From hate to love, there’s only a few steps. (Lafayette Love & AMGK)
» Jusqu'à la fin de nos jours.. [PV MonkeyMama]
» help me, i'm falling

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: