Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Inspire-moi {+18}
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 EmptyAujourd'hui à 17:03 par Elwin

» En attendant l'hiver
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 EmptyAujourd'hui à 16:46 par Arthécate

» Funambule feat Manhattan Redlish
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 EmptyAujourd'hui à 16:21 par Manhattan Redlish

» Elle attendait, comme on attend à la gare. Que quelqu'un arrive, que quelqu'un la répare… (ft Laecca)
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 EmptyAujourd'hui à 15:11 par Laecca

» hope it gives you hell
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 EmptyAujourd'hui à 15:04 par Lojzo

» a little bit of hell, but she got me in heaven (Clionestra)
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 EmptyAujourd'hui à 14:29 par tillmidnight

» La Gaufre une fois!
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 EmptyAujourd'hui à 13:49 par Nemo

» Tout le bleu du ciel [Clionestra]
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 EmptyAujourd'hui à 13:40 par Nemo

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 EmptyAujourd'hui à 11:53 par LaGaufre

-16%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® 10320 Icons – La Forteresse de l’Eldorado (avec bateau ...
179.99 € 214.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama

MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Lun 23 Jan - 21:00
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

« Garde le secret surtout. Je ne voudrais pas avoir une cohue de groupies sur les talons chaque fois que je sors. » Comme si c’était possible. Cela dit, l’idée le faisait rire. La vie de star devait être affolante. Très peu pour Glen. Il n’était pas certain de survivre à une paparazzade. Il côtoyait des célébrités, Lullaby avait elle-même une petite notoriété… C’était largement suffisant pour lui. Pourvu que sa propre notoriété ne grandisse pas. Vivre depuis les coulisses, c’était la position idéale pour Glen. Vivons heureux, vivons cachés, il parait. Dans le cas de Bee et lui, c’était vrai. Oh, il aimerait vivre cet amour au grand jour mais il ne pouvait pas ignorer que ça pouvait tout gâcher. Et si Mickaël s’y opposait ? Comment leur couple naissant survivrait à ça ? « Tu es en train de me dire que j’ai tort de penser que tu es un ange ? » Oh, Glen essayait comme il pouvait de renverser la tendance mais la vérité c’est qu’il était gêné et qu’aucune blague, même très habile, ne parviendrait à dissiper ça. « Moins moi… » qu’il s’était répété pour lui-même, les joues rougissant à vue d’oeil. Ça ne l’avait pas empêché d’attraper sa dulcinée par la main pour l’emmener sur le canapé sur lequel Thalya n’avait pas tardé à les rejoindre. Lovée sur les genoux de Glen, ce dernier la papouillait avec l’esprit tranquille. « Ok, tu payes pour cette fois mais, clairement, il faudra organiser des roulements ! » L’égalité, Glen n’avait rien contre mais il était hors de question qu’elle paye à chaque fois sous prétexte qu’elle était plus gourmande.  
 
Elsy Lullaby
Messages : 4173
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby En ligne
Lun 23 Jan - 21:35

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec l'homme de ma vie et je me sens vraiment bien.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 180517015851620821

"- Comme si y'avait le moindre risque que je prévienne la concurrence !" remarque la demoiselle en levant un sourcil, le sourire en coin.

Elle ne risque définitivement pas de dire à qui que ce soit à quel point Glen est bien foutu, sauf peut-être à Rebecca qui, du reste, le sait déjà. Ce ne serait pas la première fois que Lullaby s'extasierait auprès d'elle sur la plastique de l'agent. Elle l'avait fait plus ou moins chaque fois qu'elle avait pu le voir en maillot de bain, jusqu'ici. A chaque pool party, de fait, comme quand elle était entré dans la salle de bain. Rebecca n'ignorait rien de tout ça. Bref, elle l'avait regardé et pas qu'un peu pendant toutes ces années.

Une petite perche tendue, saisie au vol. La blonde ne se gène pas. Même si elle a un peu peur de le brusquer, elle sait aussi que Glen est avant tout un plaisantin lui-même, suffisamment pour s'amuser de ce qu'elle peut dire, malgré la petite gène qu'elle redoute et qui prend bel et bien place sur ses joues. Evidemment. Il faut dire que cette fois, elle n'y est pas vraiment allé de main morte. Et elle se justifie non sans un éclatant sourire à son encontre.

"- Mhhhh je dirais que tu devrais plutôt penser que je ressemble éventuellement à un ange. Mais pas plus." dit-elle en posant un doigt sur ses lèvres, faisant mine de réfléchir à ce qu'il vient de dire.

Un ange, elle n'en est pas un. Mais elle veut bien croire que ses parents - son père, surtout - la lui aient longtemps présenté comme telle. Il apprendra rapidement que ce n'est pas tant le cas. Ou du moins, qu'aucun ange n'est jamais tout à fait immaculé. Elle dessine un nouveau sourire.

"- Tu peux aussi imaginer deux petites cornes juste là, sous l'auréole !" dit-elle en désignant deux points sur sa tête où se tiendraient de prétendus cornes de diablesse, aussi factices que le cercle nimbé de lumière qu'il lui prête.

S'installant sur le canapé, elle vient se lover contre lui, la tête sur son épaule et glisse elle aussi une main sur la petite Thalya lorsque celle-ci vient prendre place sur les genoux de son papa. Elle lui gratouille la tête affectueusement, amusée par la remarque de son cher et tendre.

"- Un roulement, carrément !" répète-t-elle, sourire en coin. "Je ne fais que dépenser l'argent de... notre futur compte commun." plaisante-t-elle avant de déposer un baiser au niveau de sa mâchoire. "Quelque chose me dit qu'une petite princesse par ici ne va pas souvent aller dans son panier..." remarque-t-elle en reposant le regard sur la petite Spitz. "Sur une échelle de 1 à 10, à combien es-tu déjà gaga ?" souffle-t-elle, sourire en coin, plutôt fière d'elle et de sa surprise.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 24 Jan - 22:23
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

Prévenir la concurrence. A cette pensée, Glen ne peut s’empêcher de sourire. Si Lullaby savait. Aux yeux de Glen, il n’y en avait aucune. Non pas qu’il n’intéresse véritablement personne même si c’est ce qu’il pensait. C’est surtout qu’il ne voyait personne d’autre. Il avait bien essayé. Toutes ses pensées avaient toujours convergées vers Bee et c’était encore plus vrai aujourd’hui qu’elle était sienne. Et il était sien. Amoureux comme il était, l’idée que Bee puisse revendiquer une quelconque propriété sur lui lui plaisait infiniment. « Une petite diablesse alors ? » que Glen remarqua alors que sa belle était en train de se dessiner des cornes imaginaires de diablesse. Ce n’était pas tout à fait comme ça qu’il la voyait. A vrai dire, il ne voyait en elle que gentillesse et bonté. Impossible de l’imaginer diabolique. Il avait secoué la tête, signe de son incapacité à la voir endosser un tel rôle. Néanmoins, il était toujours prêt à rire alors il reprit avec bonne humeur : « Je vais prier pour toi. » La vérité, c’est qu’il allait surtout prier pour lui. Pour toutes ses nuits sans diablerie qu’il allait encore passer auprès de Lullaby. C’était insensé quand il y pensait, cette abstinence. Il était évident qu’il en crevait d’envie. Mais sa conscience bloquait toujours tout. Là, encore, elle faisait de la résistance quand bien même il avait ressenti l’espace d’un instant du désir pour elle. « Hmmm, un compte commun c’est pas bête ça. On va à la banque quand ? » Et il avait saisit cette perche avec plaisir pour changer de sujet. « Elle ira… Quand je serai pas sur le canapé pour lui faire des câlins. » qu’il commenta avec bonne humeur. Lullaby à ses côtés, c’était déjà un grand bonheur. Mais Thalya en plus ? C’était au delà de ses attentes si bien qu’il n’eut aucun mal à avouer : « 100. Facile. Comment ça pourrait en être autrement ? Regarde ce petit coeur d’amour… » Complètement gaga, l’agent flattait la petite chienne de la main. Ils allaient en vivre des aventures ensemble.
 
Elsy Lullaby
Messages : 4173
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby En ligne
Mar 24 Jan - 23:03

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec l'homme de ma vie et je me sens vraiment bien.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 180517015851620821

Elle hoche la tête. Une petite diablesse oui. Il pouvait toujours la prendre pour un ange s'il voulait.. Mais sans oublier qu'elle n'était pas aussi immaculée qu'ils pouvaient l'être. Un ange avec de petites cornes, ça lui allait mieux. Des vices, elle en a. A commencer par le côté bourreau de travail que ses proches pourraient lui reprocher, quand bien-même elle se trouve des excuses pour justifier ce comportement. Et puis la gourmandise, sans aucun doute. La luxure, dans une bien moindre mesure, qui l'empêche toutefois de prétendre à la sainteté.

"- Tu imagines un peu si j'étais absolument parfaite et sainte ?" se scandalise la demoiselle. "Qu'est-ce que je serais ennuyante et énervante !"

Personne n'aime les livres au héros absolument parfait, bien sous tout rapport et qui n'a aucune faiblesse. Comment, alors, supporter ce genre de personnalité dans la vraie vie ? Ce serait le genre de personne à vous faire constamment culpabiliser de la personne que vous êtes, tant ils seraient parfaits. Bee aime bien mieux avoir quelques - jolis - petits défauts.

"- Merci de prier pour le salut de mon âme !"

Prier pour elle, ce qu'il ne faut pas entendre. Elle est loin d'être la personne la plus perfide, malhonnête et en quête de rédemption qui soit, mais cette idée qu'il prie pour elle l'amuse, même si elle sait que ce ne sont que des mots. Des mots que Glen manipule toujours à la perfection, maniant l'humour comme personne dans son entourage. C'était son truc à lui, sa signature quelque part. Et son bouclier, aussi. Bee l'a comprit depuis un moment. Probablement depuis qu'il a plaisanté au sujet de son canapé blanc et d'éventuels enfants. Elle avait comprit, ce jour-là, ce que cachaient ces mots. Le désir réel qu'ils dissimulaient.

"- Le plus tôt possible !" elle esquisse un sourire. "J'appelle mon banquier dès demain matin !" promet-elle avec humour.

Pour l'heure, elle n'envisage toutefois pas de bouger du canapé, sous aucun prétexte. Lovée contre Glen, elle apprécie bien trop ce calme et cette paresse inhabituelle pour vouloir s'en dépêtrer, quoi qu'elle ait conscience que le livreur de manquera pas de se présenter à la porte tôt ou tard, les contraignant à quitter leur cocon.

"- Je t'accorde le bénéfice du doute." souffle-t-elle comme il affirme que Thalya ira dans son panier chaque fois qu'il ne sera pas lui-même dans le canapé pour la prendre avec lui.

Pour être honnête, elle ne croit pas vraiment ses dires, devinant assez aisément que la petite Spitz, si elle ne l'est pas déjà, sera très rapidement une vraie petite princesse dorlotée par son papa. Elle voit ça d'ici. Le beau canapé blanc, plein de poils qui le seront tout autant et l'air faussement innocent de la coupable qui ruinerait par son pelage chaque vêtement du moindre visiteur qui poserait son séant sur son trône.

"- Mais je l'ai vu, je l'ai vu !" remarque-t-elle. "Je l'ai même choisit, ce petit cœur ! Parmi toute une tripotée de frères et sœurs, alors imagine !" souligne la blonde. "Je ne pouvais pas t'emmener le ou la choisir, tu les aurais tous adoptés !" elle rit.

Nul doute que Glen aurait eu du mal à choisir. Pour elle, ça n'avait pas non plus été des plus facile mais, finalement, au bout de quelques longues minutes de jeu avec cette adorable bande de petites boules de poils, c'était bel et bien le regard de Thalya qui avait définitivement conquis son cœur.

"- J'imagine que Noah va être tout foufou de la voir, dimanche prochain." remarque-t-elle avant de lever un sourcil. "Enfin, si tu l'emmènes ?" s'enquit la blonde. "J'ai tellement hâte d'y être...". Elle soupire, arborant une petite moue. "Entre devoir faire l'air de rien, ne pas pouvoir t'embrasser de la journée ET entendre papa essayer de te refourguer je ne sais laquelle de ses amies, je trépigne d'impatience."
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mer 8 Fév - 14:20
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

Glen ne peut s’empêcher de rire quand Bee lui affirme qu’elle est une petite diablesse. C’était dur à avaler pour lui. Il ne lui trouvait aucun défaut. Et même ses défauts lui sembleraient être des qualités. Oh, Glen n’était pas dupe. Ils étaient en phase de lune de miel. Tôt ou tard, ils allaient connaitre leurs premiers désaccords. Mais pour l’heure, Glen n’était absolument pas pressé et il espérait bien que la façon qu’il avait d’idéaliser Lullaby perdurerait pour toujours. « Mais tu es absolument parfaite. Qu’est-ce que tu pourrais bien avoir à te reprocher ? » qu’il demanda en levant les yeux au ciel, persuadé que quoi qu’elle dise, il ne le recevrait pas. Impossible. Il refusait d’entendre que SA Lullaby ne soit pas parfaite. Ce n’était pas raisonnable quand on savait à quel point elle le rendait heureux. « Je t’en prie. Il n’y a rien que je ne ferai pas pour toi, même faire les yeux doux au Big Boss. » Si Glen était croyant ? Oui. Dans une moindre mesure, comme la plupart des américains. Il n’était de loin pas un fervent pratiquant pour autant. Il priait Dieu en cas d’emmerdes. Entre autre. N’avait-il pas prié qu’on lui donne enfin une femme à aimer ? Et elle était là, la femme à aimer. Splendide blonde, aussi taquine qu’adorable, de quoi rendre Glen béat. « Les rencontres avec les parents, c’est surfait… Le vrai moyen de se prouver son amour, c’est rencontrer les banquiers ! » qu’il s’était amusé, conscient que dans ce cas précis, il connaissait déjà les parents de sa belle. Il n’y avait qu’elle qui n’avait jamais rencontré ses parents. Enfin. Elle en avait sans doute une idée d’à quoi ressemblait son père. En tant qu’ancien agent célèbre, il se pouvait qu’elle l’ait déjà remarqué. Quant à sa mère… C’était moins sûr. « Eh ! Je n’aime pas beaucoup cette manière que tu as de ne pas croire en moi. » qu’il gloussa alors que ses doigts se perdaient dans la fourrure adorablement douce de sa chienne. « Ah mon Dieu, m’en parle pas… Tu devrais prendre un mâle. On pourrait faire un élevage et se reconvertir ensemble ! » Et pour le coup, c’était vraiment une blague. C’était exclu. Glen aimait trop son job et il était certain que c’était le cas de Bee également. « Evidemment que je vais l’emmener ! Je ne vais pas louper une occasion de me pavaner avec elle. Mais je devrais omettre le fait que tu me l’as offert, c’est… triste. » qu’il avait constaté en même temps que Bee lui parlait de ses inquiétudes quant à ses retrouvailles avec le clan Watson.
 
Elsy Lullaby
Messages : 4173
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby En ligne
Mer 8 Fév - 17:22

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec l'homme de ma vie et je me sens vraiment bien.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 180517015851620821

Ce qu'elle pourrait avoir à se reprocher ? Oh, elle a bien quelques idées mais elle ne les dira pas à Glen, bien sûr. Elle préfère qu'il conserve l'image encore parfaite, immaculée, qu'il a d'elle. Il aura tout le temps, au cours de leur relation, de découvrir toutes ses petites zones d'ombres, ses petits défauts qu'elle peut avoir. Il se fera sa propre idée avec le temps. C'est ce qu'il y a de mieux, certainement.

"- Rien, rien, tu as raison, je suis parfaite !" prétend la jeune femme. "Flawless, my dear !" continue-t-elle, avec un sourire.

Pour autant, l'homme affirme qu'il va prier pour elle et la demoiselle plaisante à ce sujet. S'il veut prier pour le salut de son âme, elle ne va pas l'en empêcher mais que peut bien être le paradis à côté de la félicité qu'elle connait aujourd'hui à être auprès de lui, aimée de lui ? Peut-il exister une bénédiction plus agréable que celle-ci ? Un bonheur plus grand ? La demoiselle en doute fortement.

Elle a un petit rire comme ils évoquent un hypothétique compte commun, que la belle aurait pretenduement dépouillé pour payer leur repas ce soir. Au moins cela réglerait leur problématique à chaque déjeuner ou dîner, de savoir qui règle la note, car c'est une veritable compétition qu'ils se livrent chaque fois. Ou presque.

"- Exactement ! Les rencontres avec les parents c'est surcôté ! Lier deux comptes en banque, ça c'est une vraie preuve ! Donner sa confiance dans le fait que l'autre ne dilapidera pas toute la fortune en sushis..." plaisante la demoiselle.

Mais pour ce qui est de la confiance quand aux promesses qu'il peut faire au sujet de Thalya... Ça, elle est beaucoup moins sûre. Parce que l'homme semble déjà bien gaga de la petite chienne, au point de la faire monter sur le canapé, affirmant que ce sera occasionnel, quand il sera dessus aussi. Bien sûr.

"- Oh... Ce n'est pas en toi que je manque de confiance." affirme la demoiselle. "C'est en cette petite chipie à yeux doux !" dit-elle en cajolant l'animal de nouveau. "Hein Thalya ? T'es au courant que papa va te manger dans la main n'est-ce pas ?" dit-elle, ses lèvres s'étirant en un sourire.

Elle rit comme il parle de faire un élevage. Cela n'arrivera jamais. D'abord parce qu'ils aiment trop leur boulot, l'un et l'autre, ensuite parce qu'ils mangeraient rapidement des pâtes en guise de repas, à tous les repas. Glen ne serait pas capable de vendre les portées, elle en mettrait sa main à couper. Elle n'est pas sûre non plus qu'elle y parviendrait, du reste. Mauvaise idée.

"- J'en ai bien peur en effet." soupire la demoiselle comme Glen explique avoir l'intention d'amener Thalya au prochain rendez-vous des Watson, sans pouvoir toutefois dévoiler le nom de la personne qui lui aura fait ce présent, évidemment. "On compte sur toi pour ne pas trahir le secret, hein Thalya ?" souffle-t-elle en perdant encore son regard sur l'animal et ses doigts dans son pelage. "Un jour..." souffle Bee en reportant son attention sur lui, perdant son regard dans le sien. "Je t'aime..." murmure-t-elle après quelques secondes suspendues.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Lun 13 Fév - 9:23
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

Glen n’avait pas besoin de connaitre l’avis que Bee se faisait sur elle-même. Elle n’était pas objective. Lui qui était raide dingue d’elle l’était beaucoup plus. Evidemment. De ce qu’il en savait, Lullaby avait tendance à l’idéaliser lui aussi. Et pour le coup, elle avait tort de le faire. Il n’était pas aussi incroyable qu’elle avait l’air de le penser mais il était bien décidé à ne jamais le lui prouver. « Tout à fait. » qu’il lui concéda avec un sourire complice bien qu’il soit totalement sérieux. Installés sur le canapé en attendant leur commande, Glen plonge une main dans la fourrure soyeuse de sa chienne pendant que l’autre caresse l’épaule de sa belle. Un sentiment de plénitude l’avait alors envahi. Il était affreusement bien, là, tout de suite. Il pourrait s’y habituer très vite. Une pensée le traversa et fit vriller son coeur : pourvu que rien ne vienne gâcher ce bonheur. « Mais tu mérites tous les sushis du monde… Tant pis, je vais être obligé de travailler plus désormais. » Sourire taquin sur les lèvres, comme si c’était possible qu’il fasse plus. Techniquement, oui. Ce moment qu’il était en train de partager avec Lullaby, il ne le passait pas à travailler. Mais il était hors de question de troquer du temps libre avec sa chérie contre plus de temps de travail. Plus aujourd’hui alors qu’il se sentait si bien. « Bien sûr que… » Est-ce qu’il allait vraiment oser dire qu’il n’allait pas manger dans la main de Thalya ? Glen marqua une pause et après un bref rire, il ajouta : « Oui. » Si ce n’était pas déjà le cas. Pourquoi se leurrer ? Ce que Lullaby ne semblait remarquer, c’est que la petite chienne n’était pas la seule à avoir ce petit traitement de faveur. Un subtil changement d’ambiance se fait sentir lorsqu’ils abordent la prochaine réunion avec les Watson à l’occasion de l’anniversaire du petit Noah. Ils ne pourront pas montrer leur amour au grand jour et cette idée peinait Glen. Pour autant, toute trace de peine s’était envolée quand il avait entendu les fameux mots magiques. Je t’aime. Elle l’aime. Comme ça. Les yeux dans les yeux. Glen avait eu bien du mal à dissimuler son émoi. Et alors qu’il allait ouvrir la bouche pour prononcer les fameux mots à son tour, la sonnette retentit. Quel timing. Coupé dans son élan, il resta abasourdi quelques instants avant de secouer la tête pour se diriger vers la porte d’entrée et récupérer leur commande. Il ne pouvait pas lui dire à la va-vite après un coup de sonnette, non ? Mais comment lui dire maintenant avec des burgers dans les mains ? Et l’odeur des frites ? Glen avait loupé son moment et on voyait la gêne sur son visage alors qu’il s’exclamait : « Le repas est servi ! »
 
Elsy Lullaby
Messages : 4173
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby En ligne
Mar 14 Fév - 11:02

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec l'homme de ma vie et je me sens vraiment bien.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 180517015851620821

Elle mérite tous les sushis du monde, affirme-t-il, et la demoiselle esquisse un sourire face à cette affirmation. Elle est plutôt d’accord avec ça mais beaucoup moins avec l’idée qu’il doive travailler beaucoup plus pour les payer. Non, c’est même or de question, elle s’oppose fermement à cette idée. Glen ne peut pas travailler plus qu’il ne le fait déjà, parce que cela voudrait dire passer moins de temps avec elle. Et comme ils en passent déjà trop peu ensemble à son goût… Autant dire qu’elle n’apprécierait pas de voir ce temps se réduire comme peau de chagrin. Certainement pas. Et elle ne manque pas de le faire savoir à son partenaire.

”- Alors là ! Sûrement pas !” souffle la demoiselle en venant déposer un baiser dans son cou. ”Je préfère me passer de sushis que de temps avec toi.” affirme-t-elle sérieusement. ”Et en plus… je travaille aussi, c’est merveilleux ! Je pourrais t’entretenir aussi !” rit la demoiselle en déposant un second baiser dans son cou.

Du temps, elle aimerait bien qu’ils en aient plus ensemble. Bien plus. Parce qu’il lui a manqué toute la semaine et qu’elle ne sait pas comment elle pourrait en supporter davantage. Comment elle pourrait supporter de passer encore plus de temps sans lui. Et en songeant à cela, elle visualise très bien les prochaines vacances en famille, dans quelques temps seulement. Pour noël, ils ont prévu de s’envoler pour Aspen tous ensemble. L’idée lui est maintenant insupportable, même si elle a encore quelques mois devant elle. Pas suffisamment pour envisager de présenter Glen à tout le monde comme étant son petit ami. L’enfer à venir. Elle chasse ces pensées, se focalisant sur l’animal qu’ils continuent de gratouiller et auquel elle sait parfaitement que son compagnon ne pourra rien refuser. c’est évident. Joué d’avance.

Là, sur ce canapé, Thalya sur les genoux de Glen et le bras de l’homme passé autour d’elle, Bee se sent bien. Amoureuse. A sa place. Elle jouit d’une plénitude comme elle n’en a pas connu depuis longtemps, peut-être même comme elle n’en a jamais connu, et qui affole son cœur. Là, contre lui, alors qu’ils ne font rien d’exceptionnel, elle sent cet amour qu’elle éprouve lui consumer le cœur. Elle l'aime oui, bien sûr. Elle le ressent là, au plus profond de son être et il lui semble que c’est le bon moment pour le lui dire. Un moment lambda, comme la plupart de ceux qui composent l’existence. Elle n’a pas besoin de grands actes ni de grands discours, ni de circonstances exceptionnelles, pour l’aimer. Pour savoir qu’elle l’aime. Alors elle le dit. Elle l’avoue. Elle le souffle du bout des lèvres. Oui, elle l’aime. Et ça fait tant de bien de le dire, de laisser ces mots lui échapper. Tant de bien que son coeur en bat la chamade.

Le temps se suspend et il ne dit rien, n’en ayant pas le temps comme la sonnette les interrompt, les faisant sursauter tous deux. Mais elle comprend. Elle comprend à son regard, à l’émotion dans celui-ci, que s’il ne les a pas dit, ces trois petits mots, sept lettres, il les a sûrement pensés. Elle ne peut en être sûre, évidemment, mais elle croit le deviner, l’avoir perçu. Et elle en maudit le livreur, de ne pas lui avoir laissé quelques secondes de plus, quelques secondes seulement, pour les entendre elle aussi. Peu importe, se relevant du canapé, elle observe le sac de livraison, puis la table basse, sur laquelle elle fait de la place, écartant les deux-trois dossiers qui traînent dessus.

”- Je pose ça où ?” demande-t-elle. ”Tu sais sur quelle plateforme on peut voir Elvis ?”
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mer 15 Fév - 14:23
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500

Glen avait espéré vivre cette plénitude dans une relation depuis toujours. Il en avait rêvé, il avait presque fini par désespérer. Maintenant qu’il avait ça, il voulait vraiment que tout soit parfait… Et comment ça pouvait l’être quand l’occasion de déclarer officiellement sa flamme se faisait saboter par un livreur de burgers ? Il était gêné. Et dégouté. Frustré, aussi. Ça ne paraissait peut-être pas être grand chose mais pour lui c’était beaucoup. Inconsciemment, il commençait à croire que le destin cherchait vraiment à leur mettre des bâtons dans les roues. Lullaby, elle, avait eu l’élégance de faire comme si de rien n’était. Glen avait donc décidé de suivre le mouvement. Ils allaient se mettre à table, regarder un film, et peut-être qu’il aurait un autre moment pour lui dire qu’il l’aime. « Je te prends ça. » qu’il avait dit en posant les sacs sur la table basse pour récupérer les dossiers. La petite chienne avait l’air fort intéressée par leur commande et Glen pouffa : « C’est pas pour les bébés chiens ça ! » Pressant le pas, il était arrivé dans son bureau et avait déposé les dossiers en vrac pour revenir dans le salon. Il s’était ensuite emparé de la télécommande pour allumer la télévision tout en retenant Thalya d’une main de dévorer leur repas. « Je vais trouver ça. » qu’il avait dit en utilisant la barre de recherche de sa télé connectée. « Ah voilà ! » qu’il s’était exclamé en voyant la tête d’un certain Austin Butler apparaitre à l’écran. « Ok, on déballe et on envoie. » Et sous l’oeil hilare de son maitre, Thalya s’était installée sur ses genoux. De là, elle avait tout le loisir de baver sur sa nourriture et Glen n’avait pas pensé une seule fois la mettre dans son panier pour l’en empêcher. Bee avait raison. Il était déjà gaga. « Prête ? » que Glen avait demandé une fois qu’il avait sorti du sac l’intégralité de leur commande. « Madame ne se refuse rien. » qu’il commenta, taquin, en découvrant la commande de sa belle. L'incident du "je t'aime" n'était pas encore si loin dans sa tête mais Glen avait toujours été doué pour faire comme si de rien n'était.
 
Elsy Lullaby
Messages : 4173
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby En ligne
Mer 15 Fév - 18:04

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec l'homme de ma vie et je me sens vraiment bien.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 28 180517015851620821

Ce livreur avait un sens du timing des plus… douteux. Il aurait pu attendre 30 secondes de plus, voire une minute, et se pointer un peu plus tard. Mais il ne l'avait pas fait. Il était finalement arrivé pile au mauvais moment, privant Glen, comme Lullaby, de ce qu'il aurait pu dire. Ils étaient sur un acte manqué. Le livreur n'aurait tout simplement pas pu faire pire. Il n'aurait pas pu arriver à un plus mauvais moment. Mais peu importe, ils ne peuvent refaire la soirée. Ils ne peuvent retrouver la bulle brisée, pas tout de suite en tout cas. Ils peuvent seulement continuer le programme. Elle libère donc la table basse pour qu'ils puissent s'installer dessus et manger tranquillement devant la télévision comme prévu. C'est qu'ils ont un film à regarder et des chansons à scander l'un et l'autre probablement. Elle doute de pouvoir ne pas fredonner les paroles, en tout cas.

L'homme posant les sacs sur la table et récupérant les dossiers qu'elle avait pris, la jeune femme prend place de nouveau dans le canapé,la petite Thalya restant auprès de la table basse pour humer le parfum délicat de la nourriture s’échappant des sacs. Lorsque Glen revient dans le salon, allumant la télévision au passage, elle ne bouge pas davantage pour le retrouver, préférant continuer d’humer le parfum des steaks, des frites et de la sauce. Il faut batailler pour l’empêcher de commettre un vol et, quand l’homme s’installe sur le canapé, la petite chienne ne se fait pas prier pour s'installer sur les genoux de ce dernier, sans vraiment ni demander l'autorisation, ni l'attendre. Elle prend simplement place alors que Glen vient d'allumer la télévision et trouver le film Elvis. Bee étire ses lèvres en un sourire devant la scène. Il ne fait aucun doute qu'elle a raison et que Glen n'arrivera jamais à refuser quoi que ce soit à l'animal. Elle en met sa main à couper. C'est aussi simple que ça.

”- Ce n'est peut-être pas pour les bébés chiens mais si tu la laisses assise là, crois-moi que tu vas devoir lutter pour sauver ton burger…” remarque la blonde en élargissant son sourire, citant les propres mots que l'homme avait eu un peu plus tôt.

Peu importe, ils déballent leur commande et la jeune femme répond par une affirmation de la tête comme il demande si elle est prête Oui. Et plus que prête, même. Le burger entre ses doigts est bien chaud et odorant, promettant milles délices. Et la remarque de l’homme la fait sourire.

”- Bien sûr, rien de moins que le meilleur !” affirme la demoiselle. ”Regarde, j’ai bien choisi le meilleur chéri de la planète !”
Contenu sponsorisé
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
Page 28 sur 35
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29 ... 31 ... 35  Suivant
Sujets similaires
-
» Jamandra • We're falling like the stars, we're falling in love
» Sms Lisandy • with you, baby, I’m falling in love with all my heart
» Dianory • Falling in love deeper than I’ve felt it before with you, baby
» Love doesn’t make the world go round. Love is what makes the ride worthwhile. (némésis)
» (m) True love, made love. - DC Comics (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: