Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

LE TEMPS D'UN RP

呪い - Noroi feat Houmous

Houmous
Messages : 296
Date d'inscription : 06/01/2019
Région : Grand Est
Crédits : Persona 3 - Aigis

Univers fétiche : Fantastique, SF
Préférence de jeu : Homme
patrick
Houmous
Ven 7 Oct - 13:58
58c50a10.jpg
Sae
Matsumori

J'ai 23 ans et je vis au château Matsumori, au nord du Rokugan. Dans la vie, je suis bushi du clan du Dragon et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis autorisée à voyager pour découvrir le monde et je le vis plutôt formidablement bien.

Informations supplémentaires ici.
Sae resta un long moment à contempler les tombes et la ruine de la demeure qu’elle avait visité auparavant. La mélancolie s’empara lentement de son cœur, la laissant faire face à la réalité de ce qui était et de ce qui n’était plus. Elle avait plaisir à se rappeler d’avoir rencontré ces jeunes enfants même s’ils n’étaient plus là pour en témoigner. Elle espéra secrètement que leur départ fut paisible et que leur grand-père s’occupa avec amour d’eux jusqu’au dernier moment. Et puis, elle repensa à la créature monstrueuse qui vivait au sein des montagnes. Elle devait avouer ne pas trop comprendre tout ce qu’elle avait vu et vécu et pourtant, tout semblait sensé à son esprit. Enfin, tout n’était pas sensé mais le sens se créait en elle comme s’il avait toujours été présent.

 
Elle avait un léger sourire et une certaine sérénité jusqu’à ce que Oyun arrive pour l’enlacer. Là encore, elle se perdait dans une contradiction qui ne l’effleurait pourtant qu’à peine. Pourquoi avait-elle l’air si heureuse et amicale alors qu’elle avait voulu fixer des limites à son affection quelques jours auparavant à peine ? Elle avait l’impression que Oyun s’était découvert une fibre maternelle qu’elle ne se connaissait pas et qu’elle voulait la protéger, prendre soin d’elle. Elle passa donc ses bras un peu gauchement pour lui tapoter le dos gentiment jusqu’à ce qu’elle finisse par la relâcher.
 
- Je suis ravie de vous revoir, Oyunchimeg-sama ! commença-t-elle, un grand sourire aux lèvres avant de la saluer respectueusement. Mais ne deviez-vous pas partir vers les côtes du Phénix ?
 
Elle la regarda en penchant un peu la tête, toujours aussi joyeuse. C’est à ce moment qu’elle réalisa l’immoralité de sa tenue et qu’elle se tourna un peu pour s’ajuster et s’épousseter. Elle ne se rappelait plus d’avoir autant abimé son kimono. Etait-ce dans les grottes qu’elle s’était accrochée sans s’en rendre compte ? Il est vrai que l’atmosphère y était froide et humide, propice aux sursauts et faux gestes. Cela dit, elle n’avait pas la sensation que cela s’était passé à ce moment-là. En plus de cela, lorsqu’elle essayait de se rappeler son errance au sein de la montagne, elle ne parvenait qu’à se souvenir d’un œil unique qui l’observait. Cela ne l’avait pourtant pas gênée sur l’instant mais maintenant que ces pensées lui revenaient, elle avait un peu froid dans le dos. Elle réalisa enfin qu’elle avait été silencieuse un long moment et que son expression s’était perdue alors elle redoubla de bonne humeur pour ne pas inquiéter son illustre interlocutrice.
 
- Oyunchimeg-sama ! Je sais que vous m’avez dit que vous ne vouliez pas vous encombrer d’une apprentie à vos côtés la dernière fois mais pourriez-vous reconsidérer votre résolution ? Je suis une excellente enquêtrice et j’ai été formée aux arts spirituels dans mon clan et auprès de mon Seigneur ! Je pourrais vous présenter une lettre de recommandation qu’il avait écrit pour moi, d’ailleurs, acheva-t-elle toujours avec autant d’enthousiasme.
 
Elle porta sa main dans sa veste pour pouvoir y piocher la fameuse lettre sans y parvenir. Elle était pourtant persuadée que celle-ci devait s’y trouver. Peut-être s’était-elle perdue dans son hakama et était-elle tombée durant sa traversée troglodyte ? Ou bien l’avait-elle peut-être perdue dans ses voyages jusqu’ici ? Elle n’en savait rien et pourtant, cela lui semblât assez important pour qu’elle y prenne un long moment sous le regard inquiet de l’autre bushi. Sae ne réalisait pas l’étrangeté de ses actions ni le trouble dans lequel elle se trouvait. Certaines choses focalisaient son attention toute entière et d’autres ne parvenaient plus à l’accrocher. C’était une impression qui se confirmait de plus en plus à mesure qu’on l’écoutait et qu’on la regardait faire. Elle divaguait et passait du coq à l’âne très régulièrement.
 
- Je suis vraiment navrée, Oyunchimeg-sama, mais il semblerait que j’aie égaré ma lettre d’introduction. C’est un véritable déshonneur pour moi mais je dois vous conjurer, fit-elle en s’agenouillant pour saluer, de bien vouloir me croire. Je ne suis pas une rônin qui fuirait la justice de l’Empereur ! Je n’ai pris la route que pour aiguiser mes talents et mes connaissances… Veuillez excuser mes manières ineptes !
 
Elle resta penchée ainsi un long moment dans un silence pesant. Elle ne savait comment réagirait son homologue mais cela n’entamait pas sa détermination à convier ses sentiments les plus sincères dans sa posture et ses mots. Elle baissa un peu les yeux, presque un instant, puis se redressa pour la regarder toujours en position assise. Oyun avait l’air horrifiée à mesure qu’elle parlait, et pourtant chaque fois que Sae clignait des yeux, elle la voyait avec un air de fierté altière. Les deux expressions se mêlant en une, elle baissa à nouveau le regard. Elle avait le sentiment de l’importuner au point de l’en amuser. Ces moqueries étaient une véritable honte pour sa part… S’était-elle montrée trop insistante avec ses demandes de devenir son apprentie et de la suivre pour le moment ? Elle soupira un peu, visiblement démoralisée et incapable d’entendre ce qu’on lui disait tant ses pensées étaient envahissantes et bruyantes.


呪い - Noroi feat Houmous - Page 3 1653241536-6呪い - Noroi feat Houmous - Page 3 1653241536-1呪い - Noroi feat Houmous - Page 3 1653241207-8
Pyramid Rouge
Messages : 421
Date d'inscription : 23/12/2019
Région : Derrière toi.
Crédits : Pyramid rouge

Univers fétiche : Contemporain Surnaturel Horreur Réel
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4946-poupee-russe https://www.letempsdunrp.com/t4944-repertoire-pyramidale https://www.letempsdunrp.com/t4327-les-vagues-d-idees-pyramidales-ok-fev-2022 https://www.letempsdunrp.com/t3510p10-le-parallelogramme-incongrue
Pyramid Rouge
Mer 2 Nov - 21:01

Oyunchimeg

Utaku

J'ai 26 ans et je vis à  RokuganDans la vie, je suis un samuraï de l’école des vierges de batailles. Je servait un seigneur depuis  3 ans. Sinon, grâce à mon courage je suis maudite. Maintenant je suis sur la route.

呪い - Noroi feat Houmous - Page 3 2be60f8203f23d01a102bb6dc243a339


la légende des 5 anneaux
Évidemment, elle ne comprend pas. Elle ne comprend pas les mots de celles de parme, mais au-delà de ça, elle semble simplement ne même pas avoir vraiment entendu qu’elle  lui parlait. Sa réaction semblant gênée interloque un peu Oyunchimeg qui se reculant pour lui laisser de l’espace, constate de plus près son affreux état similaire  à celui de L’onne ona qu’elle avait vaincu…  Détournant un peu le regard pour lui laisser l’intimité de se rhabiller un peu, son état tant physique que psychique fendait son cœur de bois… A chacun de ses mots, chacun de ses gestes elle semblait démunie de sanité. Cela faisait ainsi rompre comme une poutre sèche sous les flammes son émotivité,  elle qui restait toujours si fermés aux émotions.  Elle n’osait même pas lui dire  qu’elles se trouvaient justement non loin des côtes du phénix… Soupirant un peu son bras la lance dans une douleur infernal mais qu’importe la culpabilité est tellement plus forte devant ce tragique spectacle de sénilité… Elle serre le poing, elle se déteste de l’avoir laissée, de ne pas l’avoir cherché  parmi les décombres de la vieille maison. Aki bizarrement ne s’approche pas trop de Sae. Relevant un œil sur lui, elle distingue sans mal qu’il à peur et qu’il est mal a l’aise. Sa bride n’est pas dans les mains de la licorne mais il ne  s’enfuit pas, pour autant, il n’est pas à l’aise. Quel preuve de loyauté… Cela ému la bushi de parme.

Cet indice reste en suspend dans sa tête, elle est incapable de relier tout ce qu’il se produit pour l’instant tant  elle est contente de sembler être arrivée à temps... A chaque fois que sa bouche aurait aimé s’ouvrir pour clamer des mots, elle ne le faisait pas, prostrée par le comportement étrange de la verte. Regardant un instant le sol, ses paroles lui rappelle la dureté dont elle avait fait preuve à l’occasion de leur première rencontre, néanmoins elle ne se souvenais pas avoir repoussé une demande de mentorat de sa part. Elle était si confuse qu’elle n’osait l’assommer de la vérité. Reprenant son souffle et son calme, elle la regardait à nouveau avec une certaine tendresse ; mais surtout avec ce calme paisible semblables aux vents qui balayent lentement les pelouses  des plaines d’été qui la caractérise si justement.  Doucement elle s’approcha d’elle et devant son visage blême de gêne de n’avoir trouver ce qu’elle semblait être sûre de posséder, elle posa sa main sur son épaule. Il était intéressant de noter que la licorne était un peu plus grande que le dragon.

-Ne vous en faites pas Sae-san, je suis certaine de la qualité de votre maître quand je vois avec quel ardeur vous avez combattu.

Elle faisait référence à leur autre conquête mais aussi à l’état de sa tenue pour ainsi la revitaliser et l’empêcher de ressentir plus de gêne. A vrai dire Oyunchimg n’était pas dupe, quelque chose ne tournait pas rond mais plutôt que de culpabiliser et d’engager une discussion de sourd, elle préférait pour l’heure s’assurer de la sécurité de sa consœur. Ensuite et seulement ensuite elle tenterait de démêler le vrai du faux. Il serait mensonge que de dire que les paroles de Sae ne l’avait pas bouleversée de doute d’avoir perdu pied a cause de sa propre blessure. D’ailleurs celle-ci s’enflammait comme un brasier de milliards de brindilles sèches. C’était infâme, oui. Mais quel utilité de l’exprimer ? Aucune.

-Venez avec moi Matsumori. Le village voisin est tout proche, nous serons plus à notre aise là-bas pour discuter de cet éventuel mentorat...

Son petit sourire criait oui tandis que son bras hurlait non. La douleur n’aurait pas raison, jamais. Commençant à marcher elle ne se tourna même pas pour vérifier qu’elle la suivait, mais quelques instants plus tard elle se tourna. La verte n’avait pas bougé, prostrée comme gênée de ses propres pensées.

-Vous venez ?

Hurla plus fort Oyun qui regardait en sa direction, dans un semblant de sursaut elle semblait l’avoir entendue. Peut-être que s’éloigner, et parler d’avantage l’aiderait à comprendre ce qui lui arrivait, ce qui était maintenant sûr c’est qu’elle ne l’abandonnerais plus jamais. Tout ces événements avait débloqué quelque chose dans le cœur de celle de parme. Les choses bougent et rien ne dure pourtant, la malédiction frappe de toutes ses brûlures.

呪い - Noroi feat Houmous
Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» I hate that i love you ft. Houmous
» De l'autre côté du miroir ft. Houmous
» "Ecoutez monde blanc, la salve de nos morts" | Houmous
» Mordre comme le froid, hurler comme le vent (Houmous)
» Madness among us- feat Jo'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: